Vous êtes sur la page 1sur 4

Exercices de dynamique du point n’utilisant pas l’énergie

I 70 .

µ

On étudie le mouvement vertical de billes de masse m , de rayon

= 2 30 0 k g . m

R , de volume V et de masse volumique

η

3

dans un liquide de masse volumique

µ

0

et de viscosité

. Ce liquide exerce sur chaque bille deux

forces, la poussée d’Archimède, égale à l’opposé du poids du liquide déplacé par la bille, et une force de frottement

visqueux

F

f

= −πη R

6

v , où v désigne la vitesse de la bille et g la pesanteur.

1) Ecrire l’équation différentielle régissant la vitesse v d’une bille fonction du temps t . 2) A l’instant 0, la vitesse de la bille est nulle. Déterminer la relation entre v et t . 3) Montrer qu’il existe une vitesse limite et exprimer cette vitesse limite 4) En admettant l’existence de cette vitesse limite, retrouver plus simplement son expression. 5) Quel est le temps caractéristique de l’évolution de la vitesse ? 6) Quelles sont les billes qui atteignent le plus vite leur vitesse limite, les grosses ou les petites ? 7) Quelles sont les billes dont la vitesse limite est la plus grande, les grosses ou les petites ? 8) La vitesse limite étant atteinte, on mesure le temps de parcours d’une distance L . Pour la même bille, on trouve

v

l

.

= 35 s

t

µ =

0

dans l’eau, pour laquelle

3

η = 10

η′

99 8 k g . m

. Calculer la viscosité

3

SI

et

µ

0

=

10 00 kg . m

3

de l’iodoéthane.

, et

t = 70 s

dans l’iodoéthane, pour lequel

II 38 . Anneau coulissant sur une corde.

Le référentiel terrestre est considéré comme galiléen. On appelle g l’accélération de la pesanteur.

On appelle g l’accélération de la pesanteur. R et d’axe vertical. Par rapport à cet axe,

R et d’axe vertical. Par rapport à cet axe,

)

; il va de A (

θ = 0

) à B

du mobile le long du

a T

A B
A
B
A B R

R

1) Soit une droite (D) qui fait un angle

CH = h

β avec le

plan horizontal. Soit un point C situé dans le plan vertical passant par (D), au dessus de (D) et à une

distance h de (D) ; on a

point C sont fixes par rapport à la Terre. On tend une corde entre le point C et un point E de la droite (D)

repéré par l’angle

. La droite (D) et le

γ (angle entre la verticale

 

descendante passant par le point C et la corde

CE

. Un

anneau M, assimilé à un point matériel, de masse m , peut coulisser sans frottement le long de cette corde C E. On lâche l'anneau sans vitesse initiale au point C. Déterminer le temps mis par l'anneau pour parcourir la distance CE.

2) En déduire la valeur de l'angle cette durée est minimale.

III 17 .

γ pour laquelle

Un tube mince AB est inscrit sur un cylindre de rayon

son équation est en coordonnées cylindriques :

(

θ = 2π

).

r = R ; z = R ( 2π−θ

A l’instant 0, on lâche en A un mobile qui coulisse sans frottement dans le tube.

1) Quelles sont les coordonnées cylindriques d’un petit déplacement dr

tube ? 2) En déduire la longueur ds de ce petit élément ? 3) Quel angle α fait la tangente au tube avec l’horizontale ? β avec la verticale ?

tangentielle de l’accélération. Exprimer 6) Quelle est la durée T du trajet AB ?

7) Exprimer les coordonnées cylindriques de la réaction R

4) Quelle est la longueur L du tube ? 5) En projetant l’expression de la loi fondamentale de la dynamique, calculer la composante

θ

et l’abscisse curviligne s en fonction du temps t .

du tube sur le mobile.

IV 12 .

Un mobile assimilable à un point matériel pesant de masse m est attaché par deux fils de même longueur

à deux

points O 1 et O 2 situés sur une même verticale. Ce point est lancé de façon à décrire un mouvement circulaire d’axe O 1 O 2 dans un plan horizontal, avec la vitesse angulaire ω . Les fils se rompent si leur tension est supérieure à une limite assez

élevée

O O

1

2

T

rup

. On pose

α = a rccos 2

.

Exercices de dynamique, sans énergie, page 1

1) Le fil inférieur n’est pas tendu. Quelle est la relation entre l’inclinaison

θ du fil supérieur sur la verticale et ω ?

Dans quel intervalle doit se situer ω ? 2) Le fil inférieur est tendu. Exprimer les tensions des deux fils. Dans quel intervalle doit se situer ω ?

3) Un fil se rompt. Lequel ? Que peut-on dire de ω ?

Réponses

 

I. 1)

m

dv

dt

 

0

V g

6

R

 

; 2)

t =

m

ln

mg

µ

0

V g

6

− πη

R v

 

=

mg

µ

− πη

v

6 πη

R

mg

µ

0

V g

ou

   

mg

µ

0

V g

(

1

(

6

πη

R t

))

; 3)

mg

µ

0

V g

2

(

µ µ

0

)

gR

2

; 4) somme des forces nulle ;

v =

 

6 πη R

 

ex p

 

m

v =

l

6

πη

R

=

9

 

η

 

m

R

2

2 µ ; 6) les petites ; 7) les grosses ; 8)

η′ =

3

 

5)

τ =

 

=

2. 10

S I

6 πη

R

9 η

.

 

II. 1)

; 2)

 

= β

 
   

γ

 

.

2

III. 1)

2 h t = g co s cos( γ β−γ ) dr = Rd u
2 h
t =
g co s cos(
γ
β−γ
)
dr = Rd u − R d u
θ
θ
θ
z
2
g
g t
⇒ s =
; θ =
2
2

; 2) ds =

2 R d θ ; 3) α = β = 45 ° ; 4) L
2 R d θ ; 3) α = β = 45 ° ; 4) L

2R d θ ; 3) α = β = 45 ° ; 4) L = 2 π 2R ;

 

5)

gt

2

; 6) T = 8 π R / g ; 7)

; 6) T = 8 πR / g ; 7)

=

2 2

mg t

R

=

 

/ 2

R

=

mg

a

T =

4

R

R r

4

R

θ

mg

z

2

.

IV.

1)

g cos α
g
cos
α
g g cos ω < 2 θ = ω ; co s α 1 ⎛
g
g
cos
ω <
2
θ = ω ;
co s
α
1 ⎛ 2
g
T rup
< ω <
⎟ ⎟
⎜ ⎜
⎝ m
cos α⎠ ⎟⎟

; 2)

T

1

=

m

(

2

cos α

ω +

2

g

)

; 3) le fil supérieur se rompt si

m g T = ( 2 ω − ) ; 2 2 cos α 1
m
g
T =
(
2
ω
)
;
2
2
cos
α
1 ⎛ 2
g ⎞
T rup
ω >
⎟ ⎟
.
⎜ ⎜
m cos
α⎠ ⎟⎟

Exercices de dynamique, sans énergie, page 2

Corrigé

I.

dv

dt =

1)

2) Cette équation différentielle se résout,

m

mg

µ

0

V g

− πη v

6

R . En projetant sur un axe orienté vers le bas,

soit comme une équation différentielle à variable séparable :

µ

t

0

0

v

md v

mg

µ

0

Vg

− πη

6

Rv

t

=

d t

m

πη

R

[

ln

=

=

6

(

mg

0

V g

− πη

6

R v

) ]

v

0

m

dv

dt =

mg

µ

0

V g

− πη v .

6

R

=

 

m

l n

mg

µ

0

V g

6

− πη

Rv

6

πη

R

mg

µ

0

Vg

 

soit comme une équation différentielle linéaire

m

dv

dt

+

v

=

(

v t

A ex p

(

=

0

)

=

6 πη

Rt

m

)

0

v =

mg

µ

0

Vg

+

mg

6

µ

πη

0

R

V g

(

1

(

6

πη

R t

6

πη R

m

ex p

))

3) Si t

→ ∞ ,

v

v

l

=

mg

µ

0

V g

6 πη R

.

6

R v

πη =

mg

µ V g :

0

4) La vitesse limite correspond au cas où la somme des forces est nulle.

5) En considérant que l’exponentielle est en ex p ( t / τ ) , le temps caractéristique de l’évolution est

τ =

m

6 πη R

.

6) Comme la masse est proportionnelle à

R

3

, ce temps caractéristique est proportionnel à

R

2

; ce sont donc les

petites billes qui atteignent le plus vite leur vitesse limite.

7) Comme la masse et le volume sont proportionnels à

grosses billes qui ont la vitesse limite la plus grande.

R

3

8)

t

 

L

 

6

πη RL

 

=

v

l

=

mg

µ

0

 

t

t

⇒η′ = 2. 10

3

l’iodoéthane,

 

=

η

η′

S

I

.

V g . Comme la masse volumique

µ

, la vitesse limite est proportionnelle à

R

2

; ce sont les

0 est approximativement la même pour l’eau et

II.

1) Soit R

la réaction de la corde sur le mobile et a l’accélération. La loi fondamentale de la dynamique s’écrit

R + mg = ma

. En projetant cette relation sur la corde, on obtient ma = mg co s γ a = g cos γ

Le triangle CHE est rectangle en H, donc

CE =

h 2 h = 1 g cos γ t 2 ⇒ t = 2 cos(
h
2 h
=
1 g
cos γ
t
2 ⇒
t =
2
cos(
β
− γ
)
g cos cos(
γ
β − γ
)

2) t est minimum si cos γ cos(β γ ) est maximum.

Première démonstration : or

Donc

cos a

1

cos b = (cos(a + b ) + co s(a b ))

2

1

cos γ cos(β γ ) = ( co s β + co s(2 γ β ) ) qui est maximum pour

2

cos(2

γ

β

)

1

=

2

γ

β

0

=

β γ = 2
β
γ =
2

Deuxième démonstration : cherchons le maximum de la fonction f ( γ ) = cos γ cos(β γ ) en étudiant le signe de sa

dérivée :

f ' ( γ

)

=

si n γ cos(

β

γ

)

+

cos γ si n (

β

γ

)

>

0

si

si n γ co s(

β

γ

)

<

cos γ si n (

β

γ

)

t a n

γ

<

t an (

β

γ

)

γ

<

β

γ

γ

<

   

β

Donc f ( γ ) est maximum pour

γ =

 

.

2

β

2

III.

1) dr

= dr u + r d u + dz u = R d u R d u

r

θ

θ

z

θ

θ

θ

z

. 2) ds = dr + r d θ + dz ds =

2

2

2

2

2

z . 2) ds = dr + r d θ + dz ⇒ ds = 2

2R d θ .

3) Le tube fait avec l’horizontale l’angle α tel que tan

α

=

dz
dz

rd θ

1

=

α

tel que

cos β =

dz 1 = ds 2
dz
1
=
ds
2

β

=

45 °

. Autre justification : α + β = 90° .

=

45

°

Exercices de dynamique, sans énergie, page 3

et avec la verticale l’angle

β

mg

πmg 4) 5) D’après la loi fondamentale de la dynamique, mg + R ′ = ma

4)

5) D’après la loi fondamentale de la dynamique, mg + R = ma , soit en projetant sur la tangente à la trajectoire

L

=

, soit en projetant sur la tangente à la trajectoire L = 2 R . a

2R

.

a

T

2 g d s = = 2 2 dt
2
g
d s
=
=
2
2
dt
2 gt 2 2
2
gt
2
2

.

s

gt

2

= R 2 4 R
=
R 2
4 R

.

co s

β =

ma

T

s =

θ =

6)

7) mg + R = ma

θ = 2π T = 8 π R / g .

. Les composantes horizontales de l’accélération s’expriment comme pour un mouvement

circulaire ; la composante verticale se calcule comme en coordonnées cartésiennes :

2 ⎛ 2 2 2 d gt mg t 2 ⎜ ⎜ ⎛ ⎞⎞ ⎟⎟
2
2
2 2
d
gt
mg t
2
⎜ ⎛
⎞⎞ ⎟⎟
R r
′ =
ma
= −
mR
θ
= −
mR
r
⎜⎜ ⎝
dt
⎜⎜ ⎝ ⎜
4
R
⎠⎠ ⎟⎟ ⎟⎟ ⎟⎟ = −
4
R
R ′
=
ma
=
mR
θ =
mg / 2
θ
θ
2
d
2
gt
mg
⎜ ⎛
⎞⎞ ⎟⎟
R z
′ =
mg
+
ma
=
mg
+
m
z
2
R ⎜ ⎜⎜ ⎝ 2 π
dt ⎝ ⎜⎜
4
R
⎠⎠ ⎟⎟ ⎟⎟ ⎟⎟ =
2
O
IV.
1
1) Le mobile M décrit un cercle horizontal de rayon r
=
si n
θ
. Projetons la loi fondamentale de la
θ
dynamique T
+
m
g = ma sur la direction perpendiculaire au fil et située dans le plan contenant l’axe
T
g
2
et le point M :
mg
sin
θ = ma
cos
θ
a = ω r ⇒
cos
θ = ω
m
2
.
a
g
Le fil inférieur n’est pas tendu si
O M < ⇒θ < α
co s
θ >
cos
α
ω <
.
mg
2
co s α
Remarque : si ω <
g / , θ =
0 .
2) T 1
2
+ T + mg = ma
+ T sin α = m ω sin α
)
2
, soit en projection sur l’horizontale (
m
T 1
2
T
1
g
m
g
α
.
(
2
2
et sur la verticale (
− T cos α + mg = 0 T
)
=
ω
+
)
T
=
(
ω
)
.
m
T 2
1
1
2
2
cos
α
2
cos
α
a
g
1 ⎛ 2
T
g
rup
mg
La condition pour que T
< T
et T
> 0
est
< ω <
.
T
1
rup
2
2
cos
α
m
cos
α⎠ ⎟⎟
1 ⎛ 2
g ⎞
T rup
3) C’est le fil supérieur, dont la tension est la plus grande, qui se rompt, à condition que
ω >
⎟ ⎟
.
⎜ ⎜
m cos
α⎠ ⎟⎟

Exercices de dynamique, sans énergie, page 4