Vous êtes sur la page 1sur 1

Ce que les Juifs disent des Juifs Dans son numro du 1er juillet 1880, Le Contemporain , une importante

e revue parisienne, publiait un long article sous le titre Compte rendu de sir John Readcliff sur les vnements politico-historiques survenus dans les dix dernires annes . Tel fut le texte prononc par le rabbin Reichorn : Tous les cent ans, nous les Sages dIsral, avons coutume de nous runir en Sanhdrin, afin dexaminer nos progrs vers la domination que nous a promise Jhovah, et nos conqutes sur la Chrtient ennemie. Cette anne, runis sur la tombe de notre vnr Simon Ben Jhouda, nous pouvons constater avec fiert que le sicle coul nous a rapprochs du but et que ce but sera bientt atteint. Lor a toujours t et sera toujours la puissance irrsistible. Mani par des mains expertes, il sera toujours le levier le plus utile pour ceux qui le possdent et objet denvie pour ceux qui ne le possdent pas. Avec lor on achte les consciences les plus rebelles, on fixe le taux de toutes les valeurs, le cours de tous les produits, on subvient aux emprunts des tats qui sont ainsi notre merci. Dj les principales banques, les Bourses du monde entier, les crances sur tous les gouvernements sont entre nos mains. Lautre grande puissance est la presse. En rptant sans relche certaines ides, la presse les fait admettre comme vrits. Le thtre rend des services analogues. (le cinma nexistait pas cette poque et il deviendra leur monopole).

Extraits de

VERITE ET SYNTHESE