Vous êtes sur la page 1sur 8

Enquête INCUBATEURS, PÉPINIÈRES, CLUBS

JEUNES ENTREPRISES
LA CLÉ POUR GAGNER

DU TEMPS Créer et gérer son entreprise ne s’improvise pas. Il faut franchir


des obstacles au quotidien et prendre les bonnes décisions,
c’est pourquoi il vaut mieux ne pas vivre cette aventure seul.
En intégrant un incubateur ou une pépinière, en vous appuyant
sur des réseaux, vous obtiendrez une aide précieuse qui vous
fera gagner du temps et vous donnera une assise plus solide.
Sandrine Bavard

L
orsqu’on a une bonne idée, on pense qu’on va se
faire devancer par un autre et qu’il faut vite lancer
son entreprise. Mais il vaut mieux ne pas se préci-
piter et faire les démarches dans le bon ordre, parce
que cela peut coûter cher et faire perdre du temps
au lieu d’en gagner », prévient Ronald Magaut,
cofondateur de Bobine Mobile, agence de communica-
tion sonore, et de Voix off agency, studio d’enregistrement
(Montreuil, 93). Il a pris le temps de frapper aux bonnes
portes : d’abord à celle d’un conseiller de la Chambre de
RONALD
commerce et d’industrie de Paris, qui l’a orienté vers
MAGAUT l’incubateur ADVANCIA pour tester son projet, tout en
ET CÉLINE étant hébergé et accompagné. Avec son associée, Céline
GUERBERT,
fondateurs de Guerbert, ils étaient de bons techniciens, mais ils avaient
Bobine Mobile, besoin d’une formation pour devenir entrepreneurs :
agence de
communication comment réaliser une étude de marché ? Comment
sonore, et de Voix faire un business plan ? Comment organiser des actions
off agency, studio commerciales ? Dans l’incubateur ADVANCIA, les entre-
d’enregistrement,
ont choisi un preneurs bénéficient non seulement d’un enseignement
F.-X. Gutton / CCIP

parcours sécurisant. très pointu pendant six mois, mais aussi d’un coaching
Ils sont passés par
un incubateur, personnalisé avec un chef d’entreprise en exercice. Ils
une pépinière, et sont donc amenés à se poser les bonnes questions,
sont affiliés à trois
réseaux. www. comme l’expliquent Jeanne Granger, directrice de la
bobinemobile.fr stratégie, et Sylvie Bétard, directrice de l’exploitation

22 Le Courrier du Grand Paris - Septembre 2009


QUEL A ÉTÉ LE DÉCLIC POUR INTÉGRER
UNE STRUCTURE D’ACCOMPAGNEMENT ?
Tous les créateurs d’entreprise que nous avons interviewés au cours de cette enquête
expliquent la raison qui les a poussés à intégrer une structure d’accompagnement,
que ce soit un incubateur, une pépinière d’entreprises ou un club.

PARIS (9e)
« J’ai un projet ambitieux
qui nécessite beaucoup d’argent
et un accompagnement de qualité
pour me donner un maximum
MONTREUIL (93)
de garanties pour réussir. »
« C’est l’occasion de sortir la tête
du guidon et de discuter avec Rachid Bakhalq, président d’Hal’Shop
d’autres dirigeants qui ont des
entreprises de taille et d’âge
différents. » PARIS (20e)
« Je travaillais depuis plus de deux
Ronald Magaut, gérant ans de chez moi, dans un studio de
de Bobine Mobile et Voix off agency 25 m2 : j’avais besoin d’une coupure
réelle entre ma vie personnelle
GENNEVILLIERS (92)
et ma vie professionnelle. »
« La pépinière offre un encadrement
dans une atmosphère conviviale, Gilles Gallo, président d’ID Cook
car nous sommes entourés
de jeunes entrepreneurs. »
FONTENAY-
Nathalie Lapôtre, SOUS-BOIS (94) « Le club instaure une confiance et
gérante de Call & Lead Partner
donne des opportunités, à condition
de savoir écouter et donner. »

PARIS (11e) Pamela Roudiy, directrice de Cercle ST


« Quand on est happé par
le quotidien de la société, c’est
très confortable d’avoir une vision
extérieure, qui n’a pas un intérêt
commercial par rapport au projet. » PARIS (20e)

Céline Lazorthes, dirigeante de leetchi.com


« La pépinière facilite l’accès aux
locaux par rapport au secteur
CHAMPS- privé, qui exige de fortes garanties. »
« C’est important de ne pas rester SUR-MARNE (77)
isolé quand on démarre seul.
Denis Bourdain, gérant de Load Inc.
Une location de véritables locaux
n’aurait pas permis ce partage
d’information et de motivation. »

Laith Jubair, dirigeant d’Axelor

Le Courrier du Grand Paris - Septembre 2009 23


Enquête INCUBATEURS, PÉPINIÈRES, CLUBS

L’INCUBATEUR CONFRONTE
VOTRE PROJET À LA RÉALITÉ
ET PERMET DE TESTER LE MARCHÉ.

de La Réserve des arts (Paris, 20e), qui fait de la récu- Marne-la-Vallée. Laith Jubair a suivi ses études à l’ESIEE
pération et redistribution de matériel culturel : « Anticiper Management, l’école de management et technologie
les difficultés, trouver un équilibre dans la répartition des tâches de la Chambre de commerce et d’industrie de Paris, et
et des responsabilités : nous apprenons à gérer un ensemble s’est souvenu de cette opportunité au moment de créer
complexe d’éléments et prenons ainsi des décisions harmo- Axelor, entreprise spécialisée dans l’édition de logiciels
nieuses, à la manière d’un chef d’orchestre. » Cette entre- (Champs-sur-Marne, 77). Il n’a pas regretté son choix,
prise a intégré l’incubateur ADVANCIA, qui est ouvert à car il s’est très vite trouvé confronté à des difficultés qu’il
tous les porteurs de projets innovants, quels que soient ne soupçonnait pas : « Il ne suffit pas d’avoir une bonne
leur formation et leur secteur d’activité. « En dispensant solution, il faut aussi qu’elle soit connue, que le fournisseur ait
une formation sur mesure, en confrontant les projets à la réalité confiance en vous. Il faut surtout s’adapter au marché. Entre
et en facilitant les rencontres, les incubateurs font gagner du le moment où l’idée émerge et celui où on la commercialise, il y
temps mais, aussi, crédibilisent vos projets auprès des banques, a un décalage, et l’incubateur permet, sans trop de risques, de
des partenaires, des clients et des fournisseurs », souligne se tester auprès de ses premiers clients. » Aujourd’hui, il a
Joël Saingré, responsable de l’incubateur ADVANCIA. trouvé des locaux non loin de l’incubateur, histoire de
ne pas couper complètement le cordon. Il emploie sept
L’incubateur Polystart mène lui aussi une politique salariés et poursuit son recrutement.
d’ouverture depuis 2007, avec un concours pour tous les
diplômés de l’enseignement supérieur d’Île-de-France. L’incubateur HEC est, quant à lui, plus sélectif, puisque
Jusqu’alors, il était réservé aux étudiants, enseignants l’un des porteurs du projet doit sortir de l’école. C’est le
et chercheurs du Polytechnicum, le pôle scientifique de cas de Céline Lazorthes, qui a obtenu son mastère
spécialisé en management et nouvelles technologies
l’an dernier, et qui avait besoin de mûrir son projet
de plateforme Internet leetchi.com (Paris, 11e) : « On
rencontre des professionnels aguerris qui nous aiguillent grâce
à leur expérience et on profite aussi de l’émulation entre incubés.
Cela nous force à réfléchir ensemble à des problématiques que
l’on a peu ou pas le temps d’aborder quand on est pris dans
le quotidien de l’entreprise. Typiquement, sur le plan de la
communication, j’en avais besoin car il est capital pour mon
projet de frapper un grand coup lors du lancement du site »,
explique la jeune créatrice. La culture entrepreneuriale
est aussi diffusée au travers de formations et dispensée
dans les écoles de la CCIP (ADVANCIA, HEC, ESIEE Paris,
ESCP Europe, NEGOCIA, EGF…). « La formation est un levier
d’action primordial pour agir en faveur de l’entrepreneuriat,
elle constitue un axe fort de la politique éducative de la CCIP, ex-
plique Jean-Paul Vermès, vice-président de la Chambre
de commerce et d’industrie de Paris, chargé de l’ensei-
gnement et de la formation. Grâce aux incubateurs, et
E. Garault / CCIP

ensuite aux pépinières, nous accompagnons les porteurs de


projet dans leur développement et leur épanouissement, pour
passer le cap délicat des premières années. »

Une implantation déterminante


La deuxième étape cruciale de votre lancement, voire

[ ]
de votre développement, c’est votre implantation. Si
JEAN-PAUL VERMÈS, l’incubateur met à votre disposition des locaux pendant
VICE-PRÉSIDENT DE LA CCIP, six mois, les pépinières d’entreprises offrent un héber-
CHARGÉ DE L’ENSEIGNEMENT gement et un accompagnement sur une plus longue
ET DE LA FORMATION durée : deux ans, renouvelables une ou deux fois selon
« Nous voulons contribuer en cinq ans
à la création de 200 000 entreprises. »

24 Le Courrier du Grand Paris - Septembre 2009


TÉMOIGNAGE

Le meilleur moyen
d’être challengé ”

R
achid Bakhalq acheteur, puis commercial. de se perfectionner dans
ouvrira d’ici à la Il a suivi une formation de les domaines juridique,
fin de l’année son 120 heures à la création financier et de la com-
premier magasin d’entreprise et a intégré munication. Mais aussi de
Hal’Shop en région pari- l’incubateur ADVANCIA : lever des barrières dans
sienne. « Je veux conquérir « C’est le meilleur moyen un temps record : « Même
la plus grande niche alimen- d’être challengé sur son si on est bloqué, on trouve
taire de France », annonce- projet. Je suis arrivé avec une toujours une solution grâce
t-il. Il cible aussi bien les idée précise en tête, mais au réseau des incubés ou
consommateurs halal qui l’intelligence collective a fait des intervenants. Cela nous
n’ont pas accès à la gastro- évoluer mon business plan : ouvre beaucoup de portes. »
nomie française que les il a changé quatre fois en Si le succès est au rendez-
amateurs de produits aux deux mois. » Loin d’être vous, Rachid Bakhalq
V. Colin / CCIP

parfums de Méditerranée. anecdotique quand on lève ouvrira une quinzaine


Pour réaliser son projet, il 500 000 euros de fonds ! de magasins Hal’Shop en
a quitté Danone, où il était L’incubateur lui a permis cinq ans. www.halshop.fr

les structures. Un avantage de taille, puisque le secteur


privé ne fait aucun cadeau aux jeunes créateurs, en de-
mandant trois ans de bilan positif et six mois de caution
pour des baux commerciaux de trois, six ou neuf ans. Les
pépinières offrent à un coût raisonnable une vraie flexi-
bilité : « J’ai prospecté pour des locaux dans Paris, mais le peu
d’offres qu’il y avait était au-dessus de mes capacités financières,
CÉLINE
explique Gilles Gallo, président d’ID Cook (Paris, 20e), qui LAZORTHES
fabrique des barbecues, fours et briquets solaires. À la a testé à
pépinière Paris Soleillet, je suis entré dans un local de 20 m2, l’incubateur
HEC son idée
puis de 35 m2, et j’envisage de prendre 100 m2 s’il y a des de plateforme
V. Colin / CCIP

disponibilités, car je veux recruter quatre équivalents temps Internet leetchi.


com, qui facilite
plein. C’est pratique de déménager sans changer d’adresse. » l’organisation
Les pépinières permettent également de mutualiser les de cadeaux
à plusieurs.
moyens et donc les coûts. Elles sont surtout l’occasion
de rompre la solitude du jeune créateur et de simplifier
ses démarches, grâce à l’appui des services création
d’entreprise de la Chambre de commerce et d’industrie
de Paris : « Il y a une réelle proximité et un suivi avec le
LA CHAMBRE À VOTRE SERVICE
conseiller référent, que je vois au moins une fois par mois pour
parler des difficultés dans la gestion de mon entreprise »,
témoigne Nathalie Lapôtre, gérante de Call & Lead
Partner, qui a intégré la pépinière Quai des Entrepreneurs
PASSER DE L’IDÉE AU PROJET
(Gennevilliers, 92) en novembre dernier.
Pour vous donner toutes les chances votre projet, vos interrogations se
Pour y entrer, il faut s’entretenir avec un conseiller de la de réussir votre création d’entreprise, multiplieront (besoin d’informations
CCIP, faire un business plan et passer devant un comité commencez par contacter un conseiller pratiques en matière fiscale, droit des
d’agrément : « Ces étapes réduisent considérablement le nom- de la Chambre de commerce et affaires, demande de financements).
bre de personnes qui postulent. Mais en aidant les entrepreneurs d’industrie de Paris, qui vous guidera Vous obtiendrez toutes vos réponses
à réfléchir en amont à leur création, on fait en sorte qu’ils pas à pas. À mesure qu’avancera au 0820 012 112 (0,12 `/min).

Le Courrier du Grand Paris - Septembre 2009 25


Enquête INCUBATEURS, PÉPINIÈRES, CLUBS

TÉMOIGNAGE

On se sent
beaucoup moins
seul ”
« On se croise à la machine

A
vant d’intégrer
la pépinière à café, on se raconte
Paris Soleillet nos misères et on se sent
(20e), Denis beaucoup moins seul.
Bourdain sous-louait des C’est bon pour notre moral.
locaux pour sa société Toutes les entreprises
de jeux vidéo, Load Inc. ont moins de 24 mois
« Mes premières et, en regardant comment
GILLES GALLO, démarches pour trouver elles fonctionnent, on valide
PRÉSIDENT D’ID COOK,
a trouvé des locaux à la des locaux privés se sont ou pas notre démarche. »
pépinière Paris Soleillet. rapidement soldées par Aujourd’hui, Load Inc.
Son entreprise de fours, un échec. On me demandait a intégré l’hôtel d’activités
barbecues et briquets
solaires se développe, d’avancer jusqu’à un an de Paris Soleillet et
et il compte embaucher de loyer alors que je dispose de 160 m2,
dès septembre. n’avais même pas de bilan. un espace suffisamment
V. Colin / CCIP

La CCIP joue son rôle grand pour accueillir


d’appui aux entreprises entre 10 et 15 salariés
parce qu’elle ne demande à l’année. L’intérêt
pas toutes ces garanties. » est surtout financier :
Pour Denis Bourdain, « Les prix sont imbattables,
la pépinière est comme et l’on peut rester
un écosystème, d’une autant de temps
richesse incroyable que l’on souhaite. »
soient mieux préparés et qu’ils aient toutes les chances de pour qui sait observer : www.loadinc.net
réussir. On ne dit jamais non à un projet qui tient la route »,
souligne Pascal Pernot, directeur général de la Sciege,
filiale de la CCIP chargée de l’exploitation des pépinières
d’entreprises. Ces structures prouvent leur efficacité
sur la durée, ne serait-ce qu’avec Paris Soleillet, qui
célèbre ses vingt ans cette année. Son bilan est très
positif : 95 % des entreprises qu’elle a accompagnées
sont pérennes à plus de trois ans d’existence. Pour
faire face à une forte demande, une nouvelle pépinière
d’entreprises ouvrira en 2010, à Paris République, dans
le 10e arrondissement.
V. Colin / CCIP

Pour illustrer la volonté d’accompagner et de favoriser


la synergie entre entreprises, le projet Cancer Campus
est exemplaire. Soutenu par la CCIP Val-de-Marne avec
de nombreux partenaires, il prévoit la création de
l’incubateur biotechnologique des Barmonts, à la fin
de l’année 2009, pour accueillir 17 porteurs de projet
en cinq ans. Ils pourront ensuite intégrer la pépinière
et l’hôtel d’activités, qui offrira sur 5 300 m2 des locaux DES PÉPINIÈRES EFFICACES
et des laboratoires. « L’objectif est de proposer un parcours Les vingt ans de la pépinière Paris
immobilier qui accompagne les entreprises dans le secteur des Soleillet prouvent l’efficacité de
biosciences à chaque étape jusqu’à leur implantation dans le cette structure dans la durée : 95 %
des entreprises accompagnées sont
pérennes après trois ans d’existence.

26 Le Courrier du Grand Paris - Septembre 2009


TÉMOIGNAGE

Prospecter et préparer
mon avenir ”
e me suis donné (Fontenay-sous-Bois, Même quand son

J la première année
pour prospecter,
et encore plus,
au vu de la conjoncture
94). Elle a d’abord suivi
la formation “Cinq jours
pour entreprendre”
à la CCIP Val-de-Marne,
emploi du temps est
très chargé, Pamela
Roudiy se rend aux
réunions mensuelles,
économique, pour bien avant d’intégrer le Club pour prendre du
préparer mon avenir. » des créateurs et des recul par rapport à
Pamela Roudiy a pris entreprises nouvelles son activité et rendre
le temps de mûrir son (CCEN). « On est aux autres ce qu’ils
projet de société de très bien parrainé, ce lui ont donné : « Il faut
conseil et prestations qui permet de réfléchir savoir écouter et aider
de services marketing à son positionnement, les autres. Parfois, on est
et communication de tester son discours très sollicité, mais je n’ai
V. Colin / CCIP

dans les domaines commercial et d’affiner jamais regretté d’avoir


scientifique et tech- son projet, dans un cadre eu cette générosité. »
nique, Cercle ST bienveillant. » www.cerclest.com

Bioparc en 2014. Le but est de créer un maillage complet avec qui fait qu’on rencontre la bonne personne au bon moment et
les acteurs de la recherche et de l’économie pour constituer un qu’on sera plus en confiance dans le cadre d’un club. Mais il y
pôle d’innovation et de recherche dans le domaine du cancer à a surtout les recommandations auprès d’untel ou untel parce
vocation mondiale », informe Samira Deve, responsable des que je fais partie d’un réseau et qu’il y a un a priori favorable.
études et projets territoriaux à la CCIP Val-de-Marne. C’est un accélérateur de business, même s’il ne faut pas venir uni-
quement dans ce but », précise Pamela Roudiy, fondatrice
Activez des réseaux de Cercle ST (lire témoignage). À travers ces réseaux,
Créer son entreprise, c’est bien ; la pérenniser, c’est la jeune créatrice a trouvé son expert-comptable, des
mieux. Si près de 96 000 ont été créées en Île-de-France partenaires fournisseurs et des clients potentiels. Mais
en 2008 selon l’Insee, il y a également eu plus de ces relations sont donnant-donnant. À l’adhésion, il faut
11 000 défaillances, soit 9,2 % de plus qu’en 2007. Pour d’ailleurs signer une charte de valeurs. « Nous ne sommes
mettre toutes les chances de votre côté, sachez vous pas dans une logique de guichet où l’on demande un service,
entourer et vous appuyer sur des réseaux. Vous pouvez mais dans une dynamique de partage. Si l’on apporte
bénéficier d’un accompagnement individuel ou collectif
avec la CCIP, qui, selon les départements, vous orientera
vers des formations, des ateliers, des modules spécifi-
ques à vos besoins. Vous pouvez aussi intégrer le Club LA CHAMBRE À VOTRE SERVICE
des entrepreneurs CCIP Paris ADVANCIA ou les Clubs
des créateurs et des entreprises nouvelles (CCEN), des-
tinés aux entreprises de moins de quatre ans, présents
dans les trois départements de la petite couronne, et qui
regroupent plus de 750 membres. Une fois par mois, les
UN SOUTIEN “MULTIPÔLE”
adhérents se rencontrent pour évoquer leurs problèmes,
trouver des solutions et partager leurs expériences. Ils Outre les incubateurs et pépinières, et participe à la vie de pépinières
pilotés via ses écoles et sa filiale (cf. telles que l’Aéropôle de Roissy,
peuvent aussi constituer des groupes de progrès, à la carnet d’adresses p. 28), la Chambre l’Atrium de Montreuil ou encore
demande d’un adhérent qui a besoin de l’aide de ses de commerce et d’industrie de Paris la pépinière de Suresnes. Elle s’est
pairs pour résoudre un problème. contribue à l’exploitation des quatre également engagée dans le projet
Les clubs sont aussi l’occasion de nouer des partenariats pôles de Paris Développement Cancer Campus des Barmonts
ou de trouver des clients. « Il peut y avoir le facteur chance, (www.parisdeveloppement.com) à Villejuif.

Le Courrier du Grand Paris - Septembre 2009 27


Enquête INCUBATEURS, PÉPINIÈRES, CLUBS

CARNET D’ADRESSES

INCUBATEURS, PÉPINIÈRES,
CLUBS
Incubateur ADVANCIA : 39, avenue Trudaine, 75009 Paris.
Contact : 01 49 70 89 14 ; kpennel@advancia-negocia.fr.
Incubateur HEC : 1, rue de la Libération, 78000 Jouy-en-Josas.

V. Colin / CCIP
Contact : 01 39 67 96 38 ; incubateur@hec.fr
Incubateur Polystart : Polytechnicum de Marne-la-
Vallée, ENSG - 6-8, avenue Blaise-Pascal, Champs-sur-
Marne, 77455 Marne-la-Vallée. Contact : 01 64 15 32 91 ;
polytechnicum@polytechnicum.org

Pépinière Quai des Entrepreneurs :


60, route Principale du Port, CE 273, 92637 Gennevilliers.
Contact : 01 41 47 02 83 ; www.quai-des-entrepreneurs.com
Pépinière Paris Soleillet : 14/16, rue Soleillet, 75020 Paris.
Contact : 01 40 33 71 66 ; www.pepinieres-paris.com
Pépinière Paris République : 2, rue Dieu, 75010 Paris ;
www.pepinieres-paris.com (ouverture début 2010).

Clubs des créateurs et des entreprises nouvelles


CCEN 92 : 6-8, rue des Trois-Fontanot,
92023 Nanterre Cedex.
CCEN 93 : 191, avenue Paul-Vaillant-Couturier, 93000 Bobigny.
V. Colin / CCIP

CCEN 94 : 8, place Salvador-Allende, 94011 Créteil Cedex.


Club des entrepreneurs CCIP Paris ADVANCIA
Contact : 01 49 70 61 15 ; club-parisadvancia@ccip.fr

quelque chose, on inspire confiance et l’on reçoit naturel- NE RESTEZ d’avoir des ressources supplémentaires pour défendre les
lement. Si l’on vient juste demander, on risque d’être déçu », PAS ISOLÉ intérêts et rendre le meilleur service aux chefs d’entreprise,
Incubateurs,
explique Alain Bui, chargé de coordination et de déve- pépinières, clubs : précise Joël Saingré, responsable de l’incubateur
loppement création à la CCIP. Des propos confirmés par ces structures ADVANCIA et promu représentant national des incu-
vous aident à
l’entrepreneur Ronald Magaut, gérant de Bobine Mobile construire votre bateurs de grandes écoles. L’objectif premier du réseau est
et Voix off agency, qui cumule les expériences, au sein réseau. C’est de compter sur des personnes qui s’approprieront votre idée et
en comptant
du Club Paris ADVANCIA, du CCEN 93 et du réseau sur les personnes la défendront à votre place ou avec vous. »
Image 92 : « Nous faisons une veille sur Internet et les médias rencontrées au Parce que votre entreprise ne finit jamais de grandir et
mobiles, donc nous apportons notre innovation. En retour, nous gré des réunions, d’affronter des crises, la CCIP a mis en place un nouveau
ateliers ou
partageons l’expérience de chefs d’entreprise plus aguerris, qui conférences, que service, l’Institut du mentorat entrepreneurial (IME). « Ce
nous donnent leur point de vue. Il faut s’investir au maximum vous parviendrez n’est pas une énième structure d’appui aux entreprises. Il vise
à dénouer des
pour qu’il y ait un sens et des retombées commerciales. » situations difficiles, une cible précise, jusqu’ici insuffisamment encouragée dans
et développerez notre pays : les PME à fort potentiel. L’idée est de faire bénéficier
plus rapidement
Comptez sur les autres votre entreprise. des dirigeants de jeunes entreprises en phase de croissance
Multiplier et maximiser les réseaux, tel est l’objectif de l’expérience d’entrepreneurs confirmés, eux-mêmes passés
de la soirée interclubs qui réunit une fois par an tous par le cap décisif de l’évolution de leur activité », explique
les CCEN et le Club des entrepreneurs CCIP Paris Dominique Restino, vice-président de la CCIP délégation
ADVANCIA. À cette occasion, un “flash business meeting” de Paris et président délégué de l’IME. J
permet à chacun de se présenter en deux minutes et
d’échanger des cartes de visite. Vous pouvez aussi
profiter directement ou indirectement des réseaux de
vos réseaux, comme celui des pépinières d’entreprises
Sur www.ccip.fr, l’@ctu du Grand Paris,
d’Île-de-France (P3MIL), ou de Rétis, qui fédère les éta- retrouvez les conseils pour financer la création
blissements d’enseignement supérieur et de recherche, de votre entreprise et les vidéos relatives
les technopôles, les incubateurs et les centres européens aux incubateurs et pépinières de la CCIP.
d’entreprises. « Les incubateurs ont besoin d’être légitimés et

28 Le Courrier du Grand Paris - Septembre 2009


“ UN LEVIER
POUR DYNAMISER
LA CRÉATION
D’ENTREPRISE ”
Michel Valache, vice-président
de la CCIP Hauts-de-Seine
et président de la Sciege*, explique
pourquoi les pépinières d’entreprises
ont tant de succès.

Comment la Chambre de commerce


et d’industrie de Paris se positionne-t-elle
en matière de pépinières d’entreprises ?

E. Garault / CCIP
En 2007, la CCIP s’est engagée à soutenir
l’implantation de nouvelles pépinières d’entreprises
sur l’ensemble de ses territoires, forte du succès
de sa propre pépinière Paris Soleillet, ouverte
il y a vingt ans dans le 20e arrondissement de Paris.
Un tel dispositif se révèle un levier efficace permettant
de dynamiser la création d’entreprise et surtout
la création d’emploi. dans leurs trois premières années d’existence. RENDEZ-VOUS
Or, notre observation sur vingt ans montre que
Quel en est le bilan ? la presque totalité des entreprises qui ont séjourné J 10 décembre 2009
En vingt ans, la pépinière Paris Soleillet a accueilli à Paris Soleillet se sont développées pendant Journée portes ouvertes
près de 300 entreprises, qui ont généré environ cette période de risque vital. Les clés de cette réussite à la pépinière d’entreprises
Paris Soleillet à l’occasion
1 200 emplois. Paris Soleillet propose à l’entrepreneur résident dans le modèle proposé par la CCIP, de son vingtième anniversaire,
d’être hébergé pendant quatre ans et de bénéficier alliant le travail de ses délégations départementales 14/16, rue Soleillet, dans
d’un accompagnement par les conseillers de dans tous les domaines d’appui et de mise en réseau le 20e arrondissement.
la Chambre de commerce et d’industrie de Paris. des entreprises et celui de la Sciege*, proposant www.pepinieres-paris.com
Aujourd’hui, cette pépinière abrite 45 jeunes accompagnement, assistance, partage d’expériences, J Février 2010
entreprises, représentant quelque 200 emplois. animation… Créer en pépinière est une belle Ouverture de la nouvelle
Pépinière généraliste, elle accueille également des aventure entre la CCIP et les jeunes chefs d’entreprise, pépinière d’entreprises
projets “innovants” dans l’informatique, la téléphonie fondée sur le partage de valeurs et la volonté Paris République, qui
accueillera une vingtaine
sur IP ou dans la création de jeux vidéo. d’entreprendre et de réussir. de jeunes entreprises et
Avec le même succès, nous gérons avec la CCIP sera située 2, rue Dieu,
Hauts-de-Seine, depuis quatre ans, au cœur * Filiale de la CCIP spécialisée dans la création et l’exploitation dans le 10e arrondissement.
de pépinières et de centres d’entreprises. www.pepinieres-paris.com
du port de Paris Gennevilliers, la pépinière
Quai des Entrepreneurs, qui compte aujourd’hui J Plus d’informations
35 entreprises, employant 150 personnes sur le site. au 0820 012 112
(0,12 euro / min)

1200
En quoi est-ce un succès ?
C’est un succès et une fierté parce que
nos pépinières affichent complet. C’est pourquoi
la CCIP a décidé d’aménager une nouvelle
pépinière d’entreprises, dans le 10e arrondissement
de Paris. Dès février 2010, une vingtaine de jeunes EMPLOIS
ont été générés par
entreprises pourront y être accueillies, dans les entreprises – près de 300 –
des locaux entièrement rénovés et fonctionnels. qui sont passées par
Mais le succès, c’est aussi celui des entreprises la pépinière Paris Soleillet.
elles-mêmes, qui, ainsi hébergées et accompagnées,
augmentent leurs chances de pérennité. Beaucoup
d’entreprises se créent mais beaucoup disparaissent

Le Courrier du Grand Paris - Septembre 2009 29