Vous êtes sur la page 1sur 23

DK NEWS

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION

MÉTÉO 17°: ALGER 23°: TAMANRASSET p. 2
MÉTÉO
17°: ALGER
23°: TAMANRASSET
p. 2

Mercredi 22 Janvier 2014 - 21 Rabi' al-awwal 1435 - N° 489 - Deuxième année - Prix : Algérie : 10 DA. France : 1€

www.dknews-dz.com

news

Les

FORUM ÉCONOMIQUE DE DAVOS (SUISSE)

M. Ould Khelifa représentera le Président

Bouteflika

M. Ould Khelifa représentera le Président Bouteflika ALGÉRIE-ONU M. Sellal reçoit l'envoyé personnel du

ALGÉRIE-ONU

M. Sellal reçoit l'envoyé personnel du SG de l’ONU pour le Sahara occidental

personnel du SG de l’ONU pour le Sahara occidental D U DU ŒUVRE L A EN

DU DU

ŒUVRE

LA EN

MISE

PRÉSIDENT

PROGRAMME

RÉPUBLIQUE,

DE

BOUTEFLIKA

ABDELAZIZ

ministre

Premier

Le

dans

aujourd’hui

Bou de

wilaya

la

Page 4

Arréridj

Bordj

 

Page 5

Page 5

PRÉSIDENTIELLE

2014

22 millions

d’électeurs inscrits au 31 décembre 2013

Plus de 22 millions d'électeurs sont inscrits sur les listes élec- torales à la date du 31 décem- bre 2013, a indiqué, mardi à Alger, le directeur des libertés publiques et des affaires juri- diques au ministère de l'Intérieur et des collectivités locales, Mohamed Talbi. «A la date du 31 décembre der- nier, ils étaient 22 460 604 électeurs inscrits sur les listes électorales et nous aurons un chiffre définitif après la révi- sion exceptionnelle de ces listes», a affirmé M. Talbi qui était l'invité de la rédaction de la Chaîne III de la Radio algé- rienne. Il a précisé que l'opération de la révision des listes électo- rales commencera le 23 jan- vier et sera clôturée le 6 février prochain. «C'est une opération de révision des listes électo- rales et non pas du fichier électoral, on s'en tient à la loi», a-t-il affirmé.

Le même traitement sera réservé à tous les candidats
Le même
traitement
sera réservé
à tous les
candidats
La campagne électorale débutera le 23 mars et s’achèvera le 13 avril
La campagne
électorale
débutera
le 23 mars
et s’achèvera
le 13 avril

Page 3

Page 24

VISÉ PAR UNE ATTAQUE TERRORISTE EN JANVIER 2013 M. Yousfi : «Le complexe de Tiguentourine sera ouvert dans quelques semaines»

DÉVELOPPEMENT DES INFRASTRUCTURES

 
 

BLIDA

LITIGE MOBILIS - OOREDOO

Un projet de réalisation d’une centrale électrique Page 24

Le P-DG de

L'Etat a investi 50 000 milliards de DA depuis 2000

Page 4

Mobilis l’a indiqué :

«

3G
3G

L'ARPT

n’a pas

encore

tranché

Page 24

«

SCIENCE et VIE CHAUFFAGE MONOXYDE DE CARBONE : Appel à la vigilance Pages 12-13 C
SCIENCE et VIE
CHAUFFAGE
MONOXYDE
DE CARBONE :
Appel
à
la
vigilance
Pages 12-13
C U LT U R E
ALGÉRIE - USA «Bouts de HANDBALL Hommes (MESSIEURS-5 E J) L'Algérie bat le Maroc 26-19
ALGÉRIE - USA
«Bouts de
HANDBALL
Hommes
(MESSIEURS-5 E J)
L'Algérie bat le Maroc 26-19
et termine 1 re du groupe B
vies, bouts
Les Verts en 1/4 de finale
de rêves»
Aujourd’hui
Algérie-Sénégal
Algérie-Guinée
au Festival du
film panafricain
de Los Angeles
HOMMES
DAMES
Page 11
Pp. 19-20
SOCIÉTÉ
SOCIÉTÉ

MONOXYDE DE CARBONE À RAS EL OUED (BBA)

Une famille de 5 personnes sauvée in extremis d'une asphyxie par la PC

Page 10

DE CARBONE À RAS EL OUED (BBA) Une famille de 5 personnes sauvée in extremis d'une

Page 8

CLINCLIN

Météo

2 DK NEWS

EIL

Mercredi 22 Janvier 2014

CLIN CLIN Météo 2 DK NEWS EIL Mercredi 22 Janvier 2014 D’ Régions Nord : 17°

D’

Régions Nord : 17° à Alger

Prédominance d'un temps généralement ensoleillé excepté dans les ré- gions de l'Est où l'on notera localement des passages nuageux en matinée. Les vents seront en général modérés, localement assez forts (30/50 km/h) sur les régions du littoral Est. La mer sera peu agitée, localement agitée sur le littoral Est.

Régions Sud : 23° à Tamanrasset

Temps partiellement nuageux notamment vers le nord Sahara. Les vents seront en général faibles à modérés (20/40 km/h).

Horaires des prières

Mercredi 20 Rabi’ al-awwal 1435

Fajr 06:27 Dohr 12:57 Asr 15:42 Maghreb 18:06 Isha 19:28
Fajr
06:27
Dohr
12:57
Asr
15:42
Maghreb
18:06
Isha
19:28

Max

M i n

12:57 Asr 15:42 Maghreb 18:06 Isha 19:28 Max M i n Alger 17° 11° Oran 14°

Alger

17°

11°

15:42 Maghreb 18:06 Isha 19:28 Max M i n Alger 17° 11° Oran 14° 09° Annaba

Oran

14°

09°

18:06 Isha 19:28 Max M i n Alger 17° 11° Oran 14° 09° Annaba 18° 07°

Annaba

18°

07°

Max M i n Alger 17° 11° Oran 14° 09° Annaba 18° 07° Béjaïa 20° 10°

Béjaïa

20°

10°

17° 11° Oran 14° 09° Annaba 18° 07° Béjaïa 20° 10° Tamanrasset 23° 10° FORUM Le

Tamanrasset

23°

10°

Annaba 18° 07° Béjaïa 20° 10° Tamanrasset 23° 10° FORUM Le président du Conseil national de
Annaba 18° 07° Béjaïa 20° 10° Tamanrasset 23° 10° FORUM Le président du Conseil national de
FORUM Le président du Conseil national de l’Ordre des médecins invité ce matin à 10h30
FORUM
Le président du Conseil
national de l’Ordre des
médecins invité ce matin
à 10h30 au Forum
de DK News
Le président du Conseil national de l’ordre
des médecins, le D r Bekkat-Berkani Mohamed, sera
l’invité ce matin à 10h30 du Forum de DK News ,
3 rue du Djurdjura, Ben Aknoun, Alger. L’hôte du
journal animera une conférence-débat.
No comment
ORAN
La première revue
spécialisée dans
le 7 e art tire
son 1 er numéro
Une première revue spécialisée dans le septième
art «Perspectives cinématographiques» a paru
dernièrement, à l’initiative du laboratoire des
films de guerre au cinéma algérien, relevant du dé-
partement des arts dramatiques de l’Université
d’Oran. Cette revue, la première du genre, de
l’Université algérienne est consacrée à la critique
cinématographique et académique et représente
un plus pour la culture cinématographique, a
souligné le directeur de publication. Le magazine
vise à consolider l’idée de la critique cinématogra-
phique à travers des pôles de critique académique
et d’études, a ajouté le professeur Ras El Ma Aïssa.
Elle s’intéresse aussi à l’actualité cinématogra-
phique locale, arabe et universelle (événements,
festivals, productions,
),
lit-on dans l’éditorial du
premier numéro de la revue. Cette revue constitue
également un support aux chercheurs en sep-
tième art et aux étudiants du département des arts
dramatiques, pour leurs recherches et mémoires.
Le premier numéro comportant 88 pages consa-
cre un grand espace aux films de guerre algériens
traités par un groupe de professeurs d’Universités
d’Oran, de Mostaganem et de Sidi Bel-Abbès.
d’Oran, de Mostaganem et de Sidi Bel-Abbès. CET APRÈS-MIDI À 17H AU SIÈGE DU TAJ Amar

CET APRÈS-MIDI À 17H AU SIÈGE DU TAJ

Amar Ghoul

CE MATIN À 9H À EL-AURASSI Remise des prix aux lauréats du concours du «Quartier le plus propre» de la DGSN et de l’environnement

le plus propre» de la DGSN et de l’environnement La ministre de l'Amé- nagement du territoire

La ministre de l'Amé- nagement du territoire et de l'Environnement, M me Dalila Boujemaâ et le Direc- teur général de la Sûreté nationale le général-ma- jor Abdelghani Hamel, co- présideront ce matin à 9h à l’hôtel El Aurassi, la céré-

monie de remise des pre- miers prix aux lauréats du concours du «quartier le plus propre» initié par les deux institutions pour in- citer les citoyens à s’impli- quer davantage dans la pro- tection de leur environne- ment.

LAGHOUAT

50 enseignants pour encadrer la future Faculté de médecine

Cinquante (50) enseignants encadreront

la future Faculté de médecine de Laghouat

à la prochaine saison universitaire (2014-

2015), a-t-on appris mardi auprès du recteur de l'Université Amar-Thelidji de la wilaya. Il s’agit d’un quota destiné à la faculté de médecine de Laghouat parmi les 2 000 postes consacrés par le ministère de tutelle

à l’encadrement des facultés similaires à

travers le pays, a précisé M. Djamel Benber- tal. Une enveloppe de 100 millions DA, a été allouée à une opération d’équipement des la- boratoires de cette faculté, sachant que les ca- hiers des charges ont été approuvés et l’ap- pel d’offres est en voie d’être lancé, a-t-il ajouté. Cette future faculté de médecine en- globe d’autres filières d’études liées à la santé, notamment les sciences pharmaceu- tiques, la chirurgie dentaire et le paramédi- cal, a-t-il fait savoir.

FONDS DE LA ZAKAT

7 500 micro-entreprises créées depuis 2003

Le Fonds de la Zakat a contribué depuis sa mise sur pied en 2003 à la créa- tion de 7 583 micro-entre- prises au profit des jeunes sans emploi au niveau na- tional, a indiqué, lundi à Tizi-Ouzou, un conseiller juridique au ministère des Affaires religieuses et des Waqfs. Intervenant à lors d’une réunion des imams, organisée par la Direction locale des Affaires reli- gieuses, M. Deghbar Ab- delhamid, a expliqué que ce nombre de micro-entre- prises représente un in- vestissement global de plus

de 1, 660 milliard de di- nars. Ces micro-entre- prises ont permis la créa- tion de plus 15 000 postes d’emploi, a-t-il ajouté, ob- servant que le ministère des Affaires religieuses et des Waqfs prévoit d’attein- dre un nombre de 20 000 emplois en 2014. M. Degh- bar a également fait savoir que le montant global col- lecté par le Fonds national de la Zakat dépasse les 9 milliards de dinars. Pour l’année 2014 le ministère ambitionne d’atteindre les 10 milliards de dinars, a-t- il ajouté.

rassemble 17 partis

milliards de dinars, a-t- il ajouté. rassemble 17 partis Le parti TAJ réunit cet après-midi à

Le parti TAJ réunit cet après-midi à partir de 17h en son siège, 17 partis politiques pour apporter une analyse de la situation politique qui prévaut. La rencontre sera présidée par le président du parti, le D r Amar Ghoul.

CE MATIN À 10H30 AU SIÈGE DE L’UGCAA (BELOUIZDAD)

Conférence sur «Le rôle des partis politiques dans le développement économique»

L’union générale des commerçants et artisans algériens (Ugcaa), organise ce matin à 10h30 en son siège sis 18, rue Mo- hamed Bouldoum, Belouizdad, Alger, une conférence de presse qui portera sur «Le rôle des partis politiques dans le dévelop- pement économique».

ELLE SERA INAUGURÉE PAR LE PREMIER MINISTRE

L’unité de fabrication de panneaux solaires de Condor opérationnelle dès aujourd’hui

solaires de Condor opérationnelle dès aujourd’hui Dans le cadre de sa visite de travail et d’inspection

Dans le cadre de sa visite de travail et d’inspection pro- grammée aujourd’hui dans la wilaya de Bordj Bou Arréridj, le Premier ministre Abdelmalek Sellal, procédera à l’inau- guration de la nouvelle unité de fabrication des panneaux solaires photovoltaïques de Condor Electronics.

Mercredi 22 Janvier 2014

ACTUALITÉ

DK NEWS

3

PRÉSIDENTIELLE

2014

Plus de 22 millions d'électeurs sont inscrits sur les listes électorales à la date du 31 décembre 2013, a indiqué mardi à Alger le directeur des libertés publiques et des affaires juridiques au ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales, Mohamed Talbi.

AU

31 DÉCEMBRE

2013

22 millions d'électeurs inscrits

«A la date du 31 décembre dernier, ils étaient 22 460 604 électeurs inscrits sur
«A la date du 31 décembre
dernier, ils étaient 22 460 604
électeurs inscrits sur les listes
électorales et nous aurons
un chiffre définitif après la ré-
vision exceptionnelle de ces
listes», a affirmé M. Talbi qui
était l'invité de la rédaction de
la
Chaîne III de la Radio algé-
rienne.
Il a précisé que l'opéra-
tion de la révision des listes
électorales commencera le 23
janvier et sera clôturée le 6 fé-
vrier prochain.
«C'est une opération de ré-
vision des listes électorales
18 ans révolus le 17 avril pro-
chain, date de l'élection
et
non pas du fichier électoral,
on s'en tient à la loi», a-t-il af-
firmé. Elle vise, selon lui, à
permettre aux citoyens ayant
présidentielle, de s'inscrire.
M. Talbi a également sou-
ligné que la date d'établisse-
ment des procurations est
fixée à 15 jours après la date de
convocation du corps électo-
ral, donc, elle débute le 30
janvier en cours et prendra fin
le 13 avril 2014. La révision des
listes électorales est une dis-
position qui suit légalement
la convocation du corps élec-
toral conformément à la loi
organique relative au régime
électoral.
«Les listes électorales sont
permanentes et font l'objet
d'une révision au cours du
dernier trimestre de chaque
année», a rappelé M. Talbi.
«Peuvent également être
révisées, à titre exceptionnel,
les listes électorales, en vertu
du décret présidentiel por-
tant convocation du corps
électoral qui en fixe égale-
ment les dates d'ouverture et
de clôture», comme stipulé
par l'article 14 de la loi du 12
janvier 2012 relative au ré-
gime électoral.

Le même traitement sera réservé à tous les candidats

Le directeur général des libertés publiques et des affaires

juridiques au ministère de l'Intérieur et des Collectivités lo- cales, Mohamed Talbi, a assuré mardi à Alger que «le même traitement sera réservé à tous les candidats au prochain scru- tin». «Le même traitement sera réservé par l'administration responsable du déroulement de l'élection présidentielle à l'en- semble des candidats pour garantir un scrutin transpa- rent», a déclaré M.Talbi qui était l'invité de la rédaction de

la Chaîne III de la Radio algérienne. Rappelant que «la loi a

prévu des dispositions obligeant les agents de l'administra- tion à une «stricte neutralité à l'égard des candidats», M. Talbi

a souligné «que tous ceux qui se rendront coupables d'une

quelconque faille auront à payer cher». Il a expliqué, dans ce contexte, que la demande exprimée

par plusieurs candidats et partis politiques pour l'installa- tion d'une «commission indépendante» qui aura pour mis- sion la surveillance du prochain scrutin «n'a aucun sens». «Je ne connais aucune signification ou sens de cette commission», a-t-il dit, rappelant, à ce propos, que «les dernières élections législatives et locales se sont déroulées dans une totale transparence». A une question relative à l'éventuelle présence en Algé- rie d'observateurs internationaux le 17 avril prochain ( jour du scrutin), M. Talbi a indiqué que «pour l'heure actuelle, la question n'est pas encore tranchée». « C'est une question prise d'une manière souveraine par les hautes autorités du pays, bien que la loi ne prévoit aucune présence de ces observateurs», a t-il expliqué.

Installation à Oran de la commission chargée de la préparation de l'élection présidentielle

La commission de wilaya chargée de la préparation de l'élection présidentielle du 17 avril prochain a été installée officiellement hier à Oran. Cette commission est chargée de la préparation matérielle, humaine et technique de la prochaine élection présiden- tielle, a indiqué le wali d’Oran, Abdelghani

Zaalane,lorsd'uneréuniond'installationte-

nue au siège de la wilaya, en présence des di- recteurs de l'exécutif, des chefs de daïras et des présidents d'APC.

Cette commission est présidée par le wali et regroupe les chefs de daïra, les pré- sidents d'APC, les directeurs de l’exécutif et les représentants des différentes instances

concernées par les préparatifs de cette élec- tion. Le wali a également passé en revue les missions dévolues à cette commission concernant la préparation des bureaux de vote et les moyens de communication, de transport et de sécurité, appelant les respon- sables de ces modules à mettre au point un plan d'action et à actualiser le programme de chaque module qui comprendra des vi- sites de travail sur le terrain afin de permet- tre aux citoyens d’accomplir leur devoir électoral. La même structure d'organisation sera opérée dans les commissions des daï- ras et des communes qui seront installées en prévision de cette élection, a-t-on souligné.

Pourrapprocherlesélecteursdesbureaux de vote, le wali a annoncé l’ouverture pour l'élection présidentielle prochaine de trois nouveaux centres et de 24 bureaux de vote. Ces bureaux seront répartis à travers les communes de Hassi Ben Okba, Bir El Djir, Bousfer, Sidi Chahmi et El Kerma. La wilaya d'Oran compte 272 centres et 2 173 bureaux de vote, selon un responsable de l’organisa- tion et des affaires générales. Pour la campagne électorale, qui débu- tera le 23 mars prochain, 56 stades, 23 salles de réunion, 15 salles omnisports et 18 places publiques seront mobilisés, selon la même source.

La campagne électorale débutera le 23 mars et sachèvera le 13 avril

Le coup d'envoi de la campagne

électorale sera donné le 23 mars 2014

et prendra fin le 13 avril, conformé-

ment aux dispositions de la loi orga-

nique portant régime électoral, a rappelé mardi le directeur des liber- tés et des affaires juridiques au minis- tère de l'Intérieur et des Collectivités locales, Mohamed Talbi. «La campagne électorale débu- tera 25 jours avant le scrutin et s'arrê- tera 3 jours fermes avant cette date. Ainsi, elle aura lieu du 23 mars au 13 avril jusqu'à minuit», a précisé M. Talbi. «Il y a un calendrier électoral qui découle de la convocation du corps électoral et, à partir de là, commence

la première étape consistant à permet-

tre aux postulants à la candidature de

procéder au retrait des formulaires»,

a expliqué M. Talbi, ajoutant que les

postulants «ne sont candidats à la magistrature suprême qu'une fois le Conseil constitutionnel eut statué sur leurs dossiers 10 jours après leurs dépôts». «Après cela, les postulants ont le choix de recueillir soit les 60 000 si- gnatures d'électeurs ou 600 celles d'élus aux différentes assemblées et effectuer leur légalisation auprès d'un officier de l'état civil», a-t-il ajouté. M. Talbi a aussi noté que le délai est fixé jusqu'au jeudi 27 mars 2014 pour arrêter définitivement les listes d'en- cadrement des centres et des bureaux de vote. Il a indiqué qu'une vingtaine de textes, dont certains sont déjà pu- bliés sur le Journal officiel, ayant trait aux modalités de préparation et déroulement du scrutin, ont été pré- parés pour cette échéance. «Tout est finalisé pour agencer tous les segments de la préparation de l'élection présidentielle d'avril 2014», a-t-il souligné.

APS

L’Algérie moteur de la stabilité régionale

Said Abjaoui

L’Union européenne a souligné le carac- tère stabilisateur de l’Algérie dans le continent africain en général, et dans sa région, c'est-à- dire dans son voisinage immédiat. L’Algérie invite à ne plus regarder l’Afrique à travers la fenêtre qui s’ouvre exclusivement sur la conflictualité avec l’idée ou la conviction que cette situation d’antan est une fatalité. Le passé n’est plus à rééditer. Cela ne peut pas être ainsi, du moins pour notre pays qui a inten- sifié ses relations diplomatiques et stratégiques adossées à une dynamique porteuse de paix et de stabilité. Il s’agit d’abord de freiner les évolutions défavorables dans la région, d’iden- tifier collectivement les menaces et leurs sources, ainsi que les facteurs de crise et leur traitement. Il est extrêmement dangereux de ne pas utiliser la richesse des sous-sols au

développement des pays et à la réduction de la pauvreté. Mettre fin à l’ordre international

de la misère, disait le Président Bouteflika dans une conférence donnée à l’Université de la Sor- bonne. Il est également dangereux d’encourager l’ethnicisation et la confessionnalisation des conflits. Mais, pourquoi encourager l’ethni- cisation si celle-ci ne mène que vers les guerres civiles et l’effondrement des unités na- tionales ? Prendre bonne note de toutes ces re- marques faites déjà par l’Algérie contribue- rait de beaucoup à trouver de solutions aux conflits dans le nord du Mali. Ce à quoi s’at-

telleactuellementàAlgernotrediplomatiesol-

licitée par les parties concernées au Mali. Le président Malien qui a été reçu cette se- maine par le Président Bouteflika a exprimé toute sa confiance aux efforts de médiation me- nés par l’Algérie. Pour ce qui nous concerne,

notre sécurité intérieure n’est plus fatalement

d’essence de politique interne mais peut être liée à des menaces extérieures, dont on dit qu’elles sont transfrontalières. L’Algérie est le premier pays à avertir qu’aucun pays ne pourrait conserver trop longtemps sa stabi- lité si son voisinage est instable. C’est le cas présentement avec la situation de crise au Mali. Avec également celle qui existe en Libye, en Tunisie et ailleurs. On peut dire que l’Algérie a mal à son voi- sinage immédiat. On doit dire qu’aucun Afri- cain ne doit avoir mal à son voisinage. Elle sait, pour avoir elle-même averti la communauté internationale sur le caractère transfron- tière de ce phénomène du terrorisme, que sa sécurité intérieure dépend de variables de l’équation de la situation de sécurité de nos pays voisins, en particulier du Mali. Cinq menaces au moins peuvent gangre- ner la région et la métastaser au-delà. La première est celle d’une vie politique d’un Etat en rupture de la Constitution. Après

une situation dans le nord du pays qui a subi les implications d’un coup d’Etat et où l’armée malienne en était sortie déstructurée sur les plans de l’unité, de l’opérationnalité, et éga- lement du moral (ce qui est pire), la vie constitutionnelle reprend le dessus. La deuxième tient aux intégrités territo- riales liées aux unités nationales. Les dés- unions sont semblables à une fission nucléaire dont on ne peut plus en contrôler le proces- sus. Le chaos partout. Un chaos non construc- tif. La troisième consiste en l’application d’un système politique rétrograde dans no- tre région. La quatrième consiste en l’introduction de terroristes sur notre territoire, la longueur to- tale de nos frontières terrestres étant tout de même 8 500 km, fatalement « traversables ». La cinquième est le transfert transfronta- lier des clivages ethniques et confessionnels.

4 DK NEWS

ACTUALITÉ

Mercredi 22 Janvier 2014

MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE, ABDELAZIZ BOUTEFLIKA

Le Premier ministre aujourd’hui dans la wilaya de Bordj Bou Arréridj :

Au cœur des Bibans, une Silicon Valley

D’importants projets au menu d’une visite de travail du Premier ministre, mercredi à Bordj Bou Arréridj Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, effectuera mercredi une visite de travail dans la wilaya de Bordj Bou Arréridj où il s’enquerra de l’avancement des projets initiés dans le cadre du programme du président de la République, Abdelaziz Bouteflika. M. Sellal, accompagné d’une importante délégation ministérielle, procèdera notamment à l'examen de l'état d'exécution et d'avancement de plusieurs projets de développement socioéconomique relevant des secteurs de l’habitat, de l’urbanisme, de l’industrie et de la santé. Il inspectera à ce titre, près de la localité de Tixter, un projet portant réalisation d’une zone logistique extra portuaire (port sec), engagé en 2013 pour un coût de près de 3,5 milliards de dinars, afin de contribuer au désengorgement des ports de Béjaïa et de Jijel. Le Premier ministre qui inspectera également, au POS (plan d’occupation du sol) n° 10 de Bordj Bou Arréridj, un ensemble résidentiel constitué de 700 logements RHP (résorption de l’habitat précaire) et de 1.950 logements publics locatifs (LPL), visitera un parc d’attractions et de loisirs, entièrement réhabilité. Au plan des activités industrielles, en passe de devenir l’une des vocations principales de cette wilaya, M. Sellal présidera la mise en service d’une unité de panneaux solaires, relevant de la Spa Condor Electronics, et d’une usine de fabrication de produits pour l’étanchéité des barrages, la Sarl algérienne géomembrane Mechri. Après l’inauguration de l’hôpital Mère et Enfant, qui a fait l’objet d’une importante opération de mise à niveau, le Premier ministre présidera, à l’université de Bordj Bou Arréridj, une rencontre avec les cadres et les élus locaux élargie aux membres de la société civile, afin d'étudier les voies et les moyens d'impulser une meilleure dynamique de développement dans cette wilaya.

APS

BBA : capitale de l’industrie électronique et pôle industriel et commercial par excellence

et pôle industriel et commercial par excellence Boualem Branki Poursuivant inlassablement ses visites de

Boualem Branki

Poursuivant inlassablement ses visites de travail sur le terrain, confor- mément aux directives du Président Bouteflika quant à la bonne conduite de son programme de développe- ment, le Premier ministre, Abdelma- lek Sellal, est aujourd'hui dans la capitale des Bibans, Bordj Bou Arré- ridj. Accompagné d'une importante délégation gouvernementale, le Pre- mier ministre aura ainsi à faire le point avec les responsables locaux sur le niveau atteint dans cette wilaya en matière de développement local. Il doit ainsi particulièrement s'enqué- rir de l’avancement des projets initiés dans le cadre du programme quin- quennal 2010-2014 du président Ab- delaziz Bouteflika. Sur place, il doit particulièrement faire le point sur la réalisation de projets de développe- ment socio-économique autant du secteur de l'habitat que de la santé, de l'industrie ou des ressources en eau. Dans la wilaya de Bordj Bou Arréridj, une région à vocation agricole, avec les céréales comme principale spécu- lation, mais également industrielle avec une véritable «Silicon Valley» où grouille une formidable activité de PME versées dans les Ntic, M. Sellal aura ainsi un large spectre de secteurs à inspecter. M. Sellal procédera dans cette zone industrielle à la mise en service d’une unité de panneaux so- laires, relevant de la Spa Condor Electronics. Comme il devra faire le point sur l'exécution du programme d'habitat social dont a bénéficié la wi- laya dans le cadre du programme du président. A Tixter, un village jadis connu pour ses champs de blé, tout près de Ras El Oued, qui donne sur le versant est des monts du Hodna, le Premier ministre devra inspecter

un projet économique ambitieux pour cette région, celui d’une zone lo- gistique extra portuaire (port sec), en- gagé en 2013 pour un coût de près de 3,5 milliards de dinars, afin de contri- buer au désengorgement des ports de Bejaia et de Jijel. Dans le secteur de l'habitat, il va visiter un ensemble ré- sidentiel constitué de 700 logements RHP (résorption de l’habitat pré- caire) et de 1.950 logements publics locatifs (LPL). Après l’inauguration de l’hôpital Mère et Enfant, qui a fait l’objet d’une importante opéra- tion de mise à niveau, le Premier ministre présidera, à l’université de Bordj Bou Arréridj, une rencontre avec les cadres et les élus locaux élargie aux membres de la société ci- vile, afin d'étudier les voies et les moyens d'impulser une meilleure dynamique de développement dans cette wilaya. En clair, cette visite de travail, la première que Sellal effec- tue à Bordj Bou Arréridj, dans la ré- gion des Bibans, réputée pour être une zone agricole et industrielle en- tre les wilayas de Sétif et Bouira, de- vra permettre au Premier ministre de donner un nouvel élan à l'effort de dé- veloppement de toute une région. Mais également écouter les doléances de la société civile, ainsi que les re- quêtes des investisseurs bordjiens, connus pour leur dynamisme dans les milieux industriels et des affaires. Cette visite est également interprétée comme un gage que les pouvoirs publics, au-delà des prochaines échéances électorales, tiennent abso- lument à achever dans les délais les grands projets de développement socio-économiques engagés par le Président Bouteflika pour le pro- gramme quinquennal 2010-2014, doté d'une enveloppe budgétaire de 286 milliards de dollars, faut-il le rappeler.

DÉVELOPPEMENT DES INFRASTRUCTURES

L'Etat a investi 50 000 milliards de DA depuis 2000

L'Algérie a investi quelque 50 000 milliards de DA depuis l'année 2000 pour la préservation, la modernisation et le développement des infra-

structures routières, aéroportuaires et mari- times, a affirmé mardi à Alger le ministre des Tra- vaux publics, Farouk Chiali. «L'Etat algérien a in- vesti 50 000 milliards de DA dans le secteur des travaux publics depuis l'année 2000 à ce jour», a-t-il déclaré lors du forum du quotidien Echaâb, consacrée à la présentation du bilan et des axes de la stratégie du secteur. Selon M. Chiali, ce montant atteste des efforts colossaux consentis et de la priorité accordée par les pouvoirs publics au développement des infra- structures en Algérie afin de répondre aux at- tentes multiples des citoyens. «Dans les pays développés, on consacre 20% du budget de l'Etat aux infrastructures. En Algé- rie, nous sommes à près de 15% du budget public», s'est-il félicité. Sur le montant global de 50.000 milliards de DA, «4 800 mds DA ont été consacrés pour la réalisation des routes, 180 mds DA pour les ports et 80 mds DA pour les aéroports», a-t- il précisé. Le ministre a fait savoir également que plus de 2.500 ouvrages d'art ont été réalisés de- puis 1999 dont 1000 sur l'autouroute Est-Ouest. Aujourd'hui, a-t-il poursuivi, l'Algérie est le deuxième pays en Afrique (après l'Afrique du Sud)

à détenir un réseau routier aussi grand s'étendant

sur 115 000 km de longueur. «A l'échelle du Ma- ghreb arabe, notre pays détient près de 50% du réseau routier», a-t-il ajouté. M. Chiali a affirmé, en outre, que la «première préoccupation» de son département est la préservation de tout ce patri- moine, mais aussi sa modernisation, mettant l'ac- cent sur la nécessité de désenclaver toutes les ré- gions de l'Algérie aussi lointaines que soient-elles. «Notre stratégie est inscrite dans une vision ré- gionale», a-t-il assuré.

4 e appel d'offres pour la recherche et l'exploitation des hydrocarbures

Le président de l'Agence nationale pour la va- lorisation des ressources en hydrocarbures (Al- naft), Sid Ali Betata a annoncé mardi le lancement officiel du quatrième appel d'offres pour la re- cherche et l'exploitation des hydrocarbures. «Cet appel d'offres porte sur 31 périmètres dont 17 dans le sud ouest du pays et 5 dans le nord», a précisé M. Betata, lors d'une conférence de presse animée par le ministre de l'Energie et des Mines, Youcef Yousfi. L'appel d'offres comprend également 17 périmètres de ressources non conventionnelles (gaz de schiste), a-t-il ajouté. Les placards publicitaires relatifs à cet appel d'offres «seront mis en ligne ce soir ou demain matin au plus tard», selon le même responsable.

Légère baisse de la production primaire d’hydrocarbures en 2013

La production primaire d’hydrocarbures a at- teint 190 millions de tonnes équivalent pétrole (TEP) en 2013, soit une baisse de 4% par rapport

à 2012, a indiqué mardi à Alger le P-DG de Sona-

trach, Abdelhamid Zerguine. Cette légère baisse s’explique notamment par un relatif repli de la production assurée par les partenaires de Sona- trach ainsi que par l’attaque terroriste qui avait ciblé en janvier 2013 le site gazier de Tiguentou- rine, a précisé M. Zerguine lors d’une conférence de presse animée conjointement avec le minis- tre de l’Energie et des Mines, Youcef Yousfi. Le groupe a, en outre, réalisé 32 découvertes dont 29 en efforts propres en plus du forage de 93 puits dont 85 en efforts propres. En matière de raffi- nage, Sonatrach a traité 20 millions de tonnes de produits pétroliers, en hausse de 12% par rapport

à 2012. La production de GNL a, elle, atteint 25 mil- lions de mètres cubes durant l’année passée, a af- firmé le patron de Sonatrach, ajoutant que le méga train GNL de Skikda sera mis en produc- tion prochainement suite à la réussite des essais préliminaires.

APS

Mercredi 22 Janvier 2014

COOPÉRATION

DK NEWS

5

ALGÉRIE - ONU - SAHARA OCCIDENTAL

M. Sellal reçoit l'envoyé personnel du Secrétaire général des Nations unies pour le Sahara occidental

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a reçu mardi à Alger l'envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara occidental, Christopher Ross, indique un communiqué du Cabinet du Premier ministre. L'audience, qui s'est déroulée en présence du ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, Madjid Bouguerra, a permis d'aborder «la situation dans la région et les questions d'intérêt commun», précise la même source.

d'intérêt commun», précise la même source. ALGÉRIE - GRANDE-BRETAGNE M. Baba Ahmed rencontre à

ALGÉRIE - GRANDE-BRETAGNE

M. Baba Ahmed rencontre à Londres le représentant spécial du PM britannique

Le ministre de l’Education natio- nale, Abdelatif Baba Ahmed, a rencon-

tré lundi soir le Représentant spécial du Premier ministre britannique pour le partenariat avec l'Algérie, Lord Risby.

M. Baba Ahmed se trouve depuis

lundi à Londres où il participe au «forum mondial de l’éducation 2014». Les deux parties ont examiné les perspectives de coopération entre les

deux pays dans le secteur de l’éduca- tion.

M. Baba Ahmed qui participe à

Londres au «forum mondial de l’édu- cation 2014», doit assister ce mardi au segment ministériel du forum, consa- cré à «l’amélioration des modes d’éva- luation des connaissances dans les sys- tèmes éducatifs». Le forum, créé en 2002 et qui regroupe une centaine de ministres et de représentants d’orga- nismes du secteur, devrait se pencher sur «l’avenir de l’éducation dans le monde», à l’horizon 2015 fixé par les

dans le monde», à l’horizon 2015 fixé par les Nations Unies pour la mise en œuvre

Nations Unies pour la mise en œuvre des objectifs du millénaire pour le dé- veloppement. Les organisateurs de l’édition 2014 espèrent que ce «grand rassemblement des décideurs en ma-

tière d’éducation, constituera une opportunité pour engager la réflexion autour de nouveaux objectifs plus ambitieux et trouver la meilleure ap- proche et les solutions efficaces pour relever le défi, de plus en plus pres- sant, imposé par le lien entre l’éduca- tion et l’emploi». D’autres thèmes comme «la promotion de l’innovation et de l’initiative dans le système édu- catif» et «la créativité dans et pour l’ap- prentissage» seront également dé- battus en plénière et dans les ate- liers spécialisés. M. Baba Ahmed met à profit sa présence à la conférence pour rencon- trer ses homologues d’autres pays, dans le cadre des échanges d’expé- riences dans le domaine de l’éduca- tion, et aura des entretiens avec le di- recteur exécutif de British Council, Martin Davidson.

ALGÉRIE - CROATIE

40 entreprises examinent la possibilité de partenariat

Une quarantaine d'entreprises algériennes et croates, activant dans différents secteurs économiques, ont examiné mardi à Alger les opportunités de partenariat afin de re- dynamiser et renforcer les relations économiques entre les deux pays. Cette rencontre, entre les hommes d'affaires des deux pays, rentre dans le cadre de la visite en Algérie du vice- ministre des Affaires étrangères et européennes de la Ré- publique de Croatie, Josko Klisovic. Une quinzaine d'en- treprises croates relevant des secteurs de la construction, des travaux portuaires, de l'industrie pétrolière et des nou- velles technologies, ont examiné avec des opérateurs économiques algériens des secteurs public et privé les pos- sibilités de développer des partenariats gagnant-gagnant.

«On veut hisser les relations économiques à des niveaux auxquels elles étaient. La rencontre d'aujourd'hui repré- sente une occasion pour que nos opérateurs reprennent contact», a indiqué le représentant de la Chambre de l'éco- nomie croate, Ante Perica. Pour la représentante de la Chambre algérienne du com- merce et de l'industrie (Caci), Ouahiba Bahloul, l'objectif de cette rencontre à laquelle participe une trentaine d'entreprises algériennes, est de renforcer la coopération économique et de l'élever au niveau des relations politiques. «La rencontre a permis d'examiner les opportunités de coopération et même de trouver des partenaires pour pla- cer les produits algériens sur le marché croate», a-t-elle souligné.

Examen de la coopération algéro-croate dans le secteur des Transports

Le ministre des Transports Amar Ghoul et le vice-ministre croate des Af- faires étrangères et européennes, Josko Klisovic ont examiné mardi à Al- ger les moyens de renforcer la coopé- ration bilatérale notamment dans le domaine ferroviaire, a indiqué un communiqué du ministère. Les discussions ont porté sur les

voies et moyens de «renforcer la coo- pération bilatérale à travers un parte- nariat durable notamment dans le domaine ferroviaire par la création de sociétés mixtes, l'échange d'expé- rience et la formation», a précise le communiqué. La rencontre a per- mis également «d'évaluer l'état des re- lations de coopération entre les deux

pays et de définir des axes conformes aux aspirations conjointes et aux in- térêts partagés», a ajouté la même source. Les deux parties ont affirmé, à cette occasion, leur volonté com- mune de redynamiser les relations de coopération bilatérale et de mettre en oeuvre et d'édifier un important par- tenariat entre les deux pays.

TIC

Un nouvel élan à la coopération algéro-française

Le président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca), Michel Vauzelle, a affirmé lundi appré-

cier le «témoignage d’amitié» de l’Algérie après les in- tempéries qui ont ravagé le Sud-est de la France, faisant au moins deux morts et un disparu. Ce témoignage lui

a été manifesté lors d’une rencontre à Marseille par le

président du Conseil national économique et social (Cnes), Mohamed-Seghir Babès, qui achevait à Marseille une mission exploratoire de la diaspora algérienne.

«M. Babès, une personnalité de très haut niveau dont la notoriété est reconnue de part et d’autre de la Mé- diterranée, a eu la gentillesse de s’exprimer, en termes très amicaux, sur ce qui vient de frapper la Région que

je préside», a-t-il déclaré, au terme de cette rencontre.

Pour l’ancien ministre français, cette expression de sen- timents «compte beaucoup», entre l’Algérie et la France, et entre les dirigeants des deux pays. «Ce qui s’est passé (dans ma région) n’a rien à voir avec le drame qu’a connu l’Algérie et qui m’avait emmené, soit pour le trem- blement de terre (de Boumerdès) ou des inondations (de Bab El-Oued), à la visiter «, a-t-il dit. «J’étais heureux d’avoir cette preuve et ce témoignage d’amitié, que je transmettrai à la population» touchée par ces intempé- ries, a ajouté le parlementaire français. Lors de la même rencontre, MM. Vauzelle et Babès ont passé en re- vue la coopération décentralisée entre les deux pays, le premier voulant lui donner de «l’épaisseur», à la faveur de «prochaines» visites qu’il compte effectuer en Algé- rie, et le second la situant dans la droite ligne de la vo- lonté des chefs d’Etats algérien et français de la booster. M. Babès achevait lundi une mission exploratoire de la diaspora algérienne à Marseille. Cette mission de proxi- mité que le président du Cnes a entamée vendredi à Tou- louse, émane d’une volonté des pouvoirs publics d’ar- rimer les compétences nationales à la stratégie de dé- veloppement national. Après Marseille, il se rendra successivement à Strasbourg, Lyon, Lille et Paris.

AU CŒUR DE L’ENVIRONNEMENT

Le renforcement de la coopération entre l'Algérie et le PNUE

Le renforcement de la coopération entre l'Algérie et le Programme des Nations unies pour l'environne- ment (Pnue) a été au centre de discussions, lundi à Al- ger, entre la ministre de l'Aménagement du territoire et de l'environnement, Dalila Boudjemaâ, et le secrétaire général adjoint des Nations unies et directeur exécutif du Pnue, Achim Steiner. Lors d'une conférence de presse conjointe animée à l'issue de ces entretiens, M me Boudjemaâ a indiqué avoir abordé avec M. Steiner les opportunités de renfor- cement de la coopération entre l'Algérie et l'organisme onusien, visant notamment à appuyer les efforts déployés par le gouvernement, en vue d'»améliorer le cadre de vie des citoyens, reposant sur un développement écono- mique harmonieux et soucieux de la préservation de l'en- vironnement». Elle a précisé, par ailleurs, que sa ren- contre avec le responsable onusien a été l'occasion d'aborder des questions liées notamment à l'ouverture d'un bureau sous-régional du Pnue à Alger, au titre de l'Afrique du Nord, «en raison du rôle que joue notre pays tant au plan national que régional et international dans le cadre des négociations en matière d'environne-

ment», a-t-elle souligné. De son côté, M. Steiner s'est fé- licité du niveau des relations entre son organisme et l'Al- gérie, exprimant sa volonté de les renforcer davantage. Le responsable du Pnue a salué également «les efforts

et

les progrès réalisés par l'Algérie dans le domaine de

la

protection de l'environnement et l'économie verte, en

vue notamment de réaliser les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD)». Il a cité, à cet égard, l'exemple de la transformation de la décharge d'Oued Smar en espace vert, où il a effectué une visite. Il a qua- lifié ce projet de «positif» et d'un «apport important» en matière de protection de l'environnement. Il a souligné que ce projet peut servir de modèle pour les pays afri- cains, citant l'exemple du Kenya qui souffre du problème de pollutions liées aux décharges. La visite de M. Stei- ner est la première du genre en Algérie, depuis sa dé-

signation en 2006 à la tête du Pnue. Cette visite intervient

à la veille de l'organisation par l'Algérie de la conférence ministérielle africaine sur l'économie verte, dans le ca- dre de l'éradication de la pauvreté et du développement durable prévue à Oran les 22 et 23 février prochain, et à laquelle prendra part M. Steiner. Elle intervient égale- ment, dans un contexte particulier marqué par le lan- cement de plusieurs processus pour la mise en œuvre des décisions contenues dans le document final de le conférence des Nations unies sur le développement du- rable RIO+20, tenue en 2012 au Brésil. AAPS

6 DK NEWS

ÉCONOMIE

Mercredi 22 Janvier 2014

SELON LES DOUANES ALGÉRIENNES

L'excédent commercial de l'Algérie recule de près de 50% en 2013

L'Algérie a réalisé un excédent commer- cial de 11,06 milliards de dollars (mds usd) en 2013, contre 21,49 mds usd en 2012, en baisse de 48,51%, a appris mardi l'APS auprès des Douanes algériennes. Le recul de l'excédent commercial de l'Algérie, s'explique par la hausse (+8,9%) des importations et la baisse (-8,28%) des exportations durant l'année 2013, indique le Centre national de l'informatique et des statistiques des Douanes (Cnis). Les exportations ont atteint près de 65,92 mds usd, contre 71,86 mds usd en 2012, en baisse de 8,28%, selon les chiffres provisoires du Cnis. Quant aux importa- tions, elles se sont établies à 54,85 mds usd, contre 50,37 mds usd en 2012, accusant ainsi une hausse de 8,89%, précise ce cen- tre relevant des Douanes. Le taux de couverture des importa- tions par les exportations a atteint 120% en 2013 contre 143% enregistré l'année d'avant. Les hydrocarbures ont représenté l'es- sentiel des exportations algériennes avec une part de 96,72% du volume global des exportations, soit 63,75 mds usd en 2013 contre 69,80 mds usd en 2012, en baisse de 8,67%. Quant aux exportations hors hydro- carbures, malgré une augmentation de 5% en 2013 par rapport à 2012, elles restent «toujours marginales», avec 3,28% du vo- lume global des exportations soit l'équiva- lent de 2,16 mds usd. Les principaux produits hors hydrocar- bures exportés sont constitués du groupe demi-produits avec 1,61 md usd, enregis- trant une hausse de 5,4% en 2013, des biens alimentaires avec 402 millions usd (+27,62%) et les produits bruts avec 109 mil- lions usd, en baisse de plus de 35%, par rap- port à 2012. Le centre relève que les expor- tations du groupe biens d'équipements in- dustriels ont totalisé 27 millions usd (- 15,63%) et les biens de consommation non alimentaires 17 millions usd, en baisse également de 10,5%. Les importations ont connu une hausse de 8,89% en 2013 par rapport à l'année d'avant, en raison d'une hausse pratiquement générale des groupes de produits importées à l'exception de ceux de l'énergie et lubrifiants qui a reculé de 12,4%, totalisant 4,34 mds usd et des pro- duits bruts (-0,38%), pour une valeur glo- bale de 1,83 milliard usd. Les autres groupes de produits importés ont tous connu des hausses, la plus prononcée (+53,3%) a concerné les biens d'équipements agricoles pour une valeur totale de 506 millions usd, les biens d'équipements industriels qui ont totalisé 16,17 mds usd (+18,88%), les biens de consommation non alimentaires avec près de 11,2 mds usd (+12%), les produits ali- mentaires avec 9,58 mds usd (+6,2%) et en- fin les demi-produits avec 11,22 mds usd (+5,6%), précisent les Douanes. Plus de 53% des importations sont payées Cash Les importations de l'Algérie en 2013 ont été financées essentiellement par ''Cash'' à raison de 53,34%, soit 29,26 mds usd en hausse de près de 9,5%, les lignes de cré- dits à hauteur de 43,86%, soit 24,05 mds usd (9,53%), alors que les comptes en devises propres ont financé seulement 0,03% de l'ensemble des importations du pays, soit 17 millions usd en baisse de près de 76,4%. Durant 2013, les cinq principaux clients de l'Algérie étaient l'Espagne (10,33 mds usd), l'Italie (9 mds), la Grande Bretagne (7,19 mds), la France (6,74 mds usd) et en- fin les USA avec 5,33 mds usd. Il est à signa- ler que les exportations de l'Algérie vers les USA ont chuté de 50,51% en 2013 compara- tivement à 2012 où l'Algérie a été classé pre- mier client du pays avec (11,94 mds usd). En 2013, la Chine avec 6,82 mds devance pour première fois la France qui avait oc- cupé la tête du classement des princi- paux fournisseurs du pays pendant des an- nées.

FORUM ÉCONOMIQUE DE DAVOS (SUISSE)

M. Ould Khelifa représentera le Président Bouteflika

Le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a désigné le président de l'Assemblée populaire nationale (APN), Mohamed Larbi Ould Khelifa, pour le représenter à la réunion annuelle du Forum économique mondial de Davos, a indiqué mardi un communiqué de la présidence de la République. Cette réunion aura lieu du 22 au 25 janvier à Davos-Klosters (Suisse), a précisé la même source.

à Davos-Klosters (Suisse), a précisé la même source. LE MARCHÉ DU TRAVAIL Un nouveau souffle Le

LE MARCHÉ DU TRAVAIL

Un nouveau souffle

Le secteur de l'emploi a connu un «regain de dyna- misme» durant l'année 2013 grâce aux placement opérés no- tamment par le secteur écono- mique privé, selon un bilan du ministère du Travail, de l'Em- ploi et de la Sécurité sociale. Ce regain est caractérisé par «un accroissement de l'offre d'emploi émanant du secteur économique public et privé» ainsi qu'une «augmentation ap- préciable des placements opé- rés par l'Anem (Agence natio- nale de l'emploi) auprès des entreprises dans le cadre de son activité d'intermédiation classique», a relevé le docu- ment. A cet effet, l'offre d'emploi reçu par les différentes agences de l'Anem a évolué de 21% par rapport à 2012 et de 37% contre 2011. Dans ce sens, le secteur privé constitue «la source prin- cipale de l'offre d'emploi» avec une part de 71,5% des offres re- çues en 2013 dont 61,5% pour le privé national. Le bilan a également relevé la contribution des micro entre- prises, créées dans le cadre des dispositifs d'appui à la création d'activité, à l'offre d'emploi et qui ont été à l'origine de 3.110 offres déposées durant l'année pas- sée. En matière de recrutement, le secteur privé a absorbé 70% des placements effectués par l'Anem en 2013, alors que les mi- cro-entreprises ont contribué au recrutement de 2.408 de-

mandeurs d'emploi. Ainsi,

675.459 emplois ont été créés en

2013 hors agriculture, dont

595.489 postes créés hors recru-

tements opérés dans la fonc-

tion publique. Sur ce chiffre,

457.470 demandeurs d'emploi

ont été insérés dans le monde du travail à travers les différentes formules classiques d'emploi, dont 260.154 recrutements effec- tués dans le cadre du dispositif de l'Anem et 138.973 postes créés dans le cadre du Dispositif d'aide à l'insertion professionnelle (Daip). Dans le même cadre, 49.076 postes ont été créés par le biais des contrats de travail aidés (CTA) et 9.267 placements effec- tués par les agences privées agréées. En outre, 138.019 em- plois ont été générés durant l'exercice 2013 par 64.451 en- treprises financées par l'Ansej (Agence nationale de soutien à l'emploi) et la Cnac (Caisse na- tionale d'assurance contre le chômage).

Le bilan du ministère du Travail a, dans cette optique, souligné le «relatif succès» de la formule de recherche active d'emploi qui a permis à 82.202 postulants d'intégrer le monde du travail, soit près de 25% des formulaires retirées.

Salariat : la forme prédominante d'occupation

De même, plus de 40% des recrutements opérés à travers cette formule l'ont été sous

Bilan de la création de l'emploi hors agriculture en 2013 L'année 2013 a connu la
Bilan de la création de l'emploi
hors agriculture en 2013
L'année 2013 a connu la
création de 675.459 emplois
de travail aidés (CTA) dans le
secteur économique : 49.076
hors agriculture. Voici la ré-
- Placements réalisés par
partition par dispositifs des
emplois créés.
les organismes de placement
privés (emplois salariés) dans
-
Emplois générés par les
le secteur économique : 9.267
43.039 projets de micro entre-
- Sous total 2, placements
prises financées dans le cadre
du dispositif Ansej : 96.233
réalisés dans le cadre de l'in-
termédiation classique (em-
- Emplois générés par les
plois salariés) : 318.497
21.412 projets de micro entre-
- Insertion dans le cadre du
prises financés dans le cadre
du dispositif Cnac : 41.786
dispositif d'aide à l'insertion
professionnelle (Daip) (em-
- Sous total 1, emplois géné-
plois salariés), hors dispositif
rés par les projets de micro en-
treprises financées dans le
cadre des dispositifs Ansej et
Cnac: 138.019
solidarité : 138.973
- Total classique+Daip :
457.470
- Création d'emplois dans la
- Placements réalisés par
l'Anem (emplois salariés, clas-
sique) dans le secteur écono-
mique : 260.154
fonction publique : 52.357
- Recrutements opérés hors
Anem : 27.613
- Placements en contrats
- Total : 675.459.

contrat de travail à durée indé- terminée. Concernant les in- sertions dans le cadre du Daip, la même source a évoqué «la poursuite de l'affirmation de l'approche économique impri- mée au dispositif en 2013» avec une part avoisinant 82% des in- sertions contre 70% en 2012. Près de 36% des placements ont été opérés dans le secteur du Btph, contre 30% pour le secteur industriel, dont 20% pour le secteur industriel privé, a-t-on noté. A la faveur de ces efforts d'ab- sobtion des demandeurs d'em- ploi, la population occupée a évolué de 618.000 personnes à fin septembre 2013, en hausse de 6,1% par rapport à 2012 et de 12,4% à 2011. Dans l'espace de deux ans, la population occupée a ainsi évolué de 1,189 million de nouveaux postes occupés, est-il souligné dans le bilan. L'accroissement de la popu- lation occupée est essentielle- ment dû à l'augmentation du nombre d'employeurs et de tra- vailleurs indépendants (+235.000) et du nombre de sa- lariés permanents (+203.000). Toutefois, «le salariat de- meure la forme prédominante d'occupation avec 69% de la po- pulation occupée dont près de 36% de salariés permanents», a- t-on relevé. Parallèlement, la population en chômage a at- teint 1,175 million de personnes en septembre 2013, en baisse de 78.000 personnes par rapport à 2012, a-t-on encore souligné,

citant les résultats de l'enquête sur l'emploi et le chômage effec- tuée en septembre dernier par l'Office national des statistiques (ONS). En outre, des statistiques ré- centes de l'Anem ont évalué le stock de demandes d'emploi non satisfaites à 1,169 million de demandes à fin 2013. Ce stock comprend 503.045 jeunes primo demandeurs d'emploi inscrits pour la première fois auprès des structures de l'Anem, soit une part de 43%. Toutefois, près de 20.000 offres d'emploi dépo- sées auprès de l'Anem n'ont pas pu être enregistrées en raison de «l'absence de certaines qualifi- cations chez les demandeurs», a-t-on fait remarquer. Par ailleurs, le taux de chô- mage des jeunes et des femmes (16 à 25 ans) a poursuivi sa ten- dance baissière en 2013 en s'éta- blissant respectivement à 24,8% et 16,3% contre 27,5% et 17% en 2012. Le taux de chômage des di- plômés a reculé à 14,3% contre 21,4% en 2010, soit une régres- sion de 7 points sur quatre ans. Avec ce repli «des plus si- gnificatifs», le chômage des di- plômés «tend à se rapprocher de la moyenne nationale», a-t-on ajouté. En outre, l'accroisse- ment de la population occupée conjugué au recul du nombre de chômeurs «a permis le passage sous la barre des 10% du taux de chômage», évalué en septembre 2013 à 9,8%, selon les statis- tiques du ministère du Travail.

SELON LA COFACE

La note A4 de l’Algérie maintenue par la Coface

La Compagnie française d’assurance pour le commerce ex- térieur (Coface), a maintenu la note A4 pour l’évaluation risque pays de l’Algérie, au moment où l’environnement des affaires est

classé B et la cotation à moyen terme est coté «risque assez fai-

ble». Selon les prévisions de la Coface, la croissance du PIB de l'Al- gérie en 2014 sera de 3,6% contre 3,1 % en 2013. L’inflation moyenne annuelle est évaluée à 5,0% en 2013 et à 4,5% pour l’année 2014, a relevé la compagnie française lors de

la présentation mardi dans la capitale française de sa note de

conjoncture à la faveur de son 18 e colloque. Le solde budgétaire/PIB est ainsi évalué à -2,2% en 2013 et à -1,5% en 2014, le solde courant/BIP est à 3,0% en 2013 et sera à 1,2% en 2014, alors que la dette publique est à 13,0% en 2013 et sera à 14,5% en 2014.

Relevant les points forts de l’économie nationale, la Coface,

fait valoir d’«importantes» réserves de pétrole et de gaz, un po- tentiel dans les domaines des énergies renouvelables et du tou-

risme, une «solide» situation financière extérieure avec un «très faible» endettement extérieur et d’«énormes» réserves de

change et, une politique publique visant une diversification

économique.

APS

Mercredi 22 Janvier 2014

ÉCONOMIE

DK NEWS

7

2013 : LE CONSTRUCTEUR DE TRANSPORT ROUTIER FAIT SON BILAN

Une année record pour Renault Trucks en Algérie avec plus de 2 200 camions vendus

Amel B

La nouvelle année est l’occasion pour Renault Trucks Algérie de dresser son bilan 2013 en chiffres et en explications et révéler ses perspectives de développement en Algérie pour

2014.

Le constructeur de transport routier a également dévoilé deux nouveaux ca- mions issus de sa toute nouvelle gamme distribution -D-, en présence de ses diri- geants et partenaires, lors d’une rencon- tre, à Alger. Renault Trucks s’est engagé dans une véritable dynamique , multipliant ses ef- forts afin de se positionner en tant que lea- der sur le marché des poids lourds en Al- gérie. Les chiffres en attestent. « Le bilan 2013 s’est avéré positif avec plus de 2200 ca- mions vendus en 2013 dans un marché de plus en plus concurrentiel », explique t- on. Patrick Petitjean, vice-président Afrique du Nord se montre confiant, par rapport aux résultats réalisées. « Nous sommes ra- vis des résultats de l’année écoulée. Nos ef- forts ont porté leurs fruits. Avec 46% de part de marché des véhicules européens nous confortons, une fois de plus, notre statut de leader sur le marché des véhicules de plus de 16 tonnes en Algérie. Nous comp-

des véhicules de plus de 16 tonnes en Algérie. Nous comp- tons aller encore plus loin

tons aller encore plus loin dans les années

à venir », a-t-il déclaré. S’agissant des pers- pectives de développement, Renault Trucks Algérie affiche de grandes ambi- tions. Le constructeur de transport routier compte bel et bien atteindre ses objectifs

à travers divers axes dont le développement

de son réseau, de ses produits ainsi que de son service clientèle. Ainsi, Renault Trucks envisage d’étendre et d’améliorer son ré- seau grâce à l’ouverture de nouveaux points de représentation afin de garantir

une plus grande proximité auprès de ses

clients. Actuellement, Renault Trucks dispose de 15 points de représentation sur l’ensem- ble du territoire national. De son côté, Sli- mane Naït Djoudi, directeur Marketing Dé- veloppement Réseau, explique que « l’une

des ambitions de Renault Trucks Algérie pour 2014 est de développer, entre autre, un service client des plus fiables en région en mettant à disposition de ses clients des services performants et réactifs, même en cas d’urgence ».

PÊCHE

Une hausse de la production halieutique en 2013 à Aïn Témouchent

Une hausse de 26 % de la production halieutique a été enregistrée en 2013 à Ain Te- mouchent, a-t-on appris du directeur de la Pêche et des Ressources halieutiques (Dprh). Selon les statistiques présentées par M. Zidi Abdelka- der, la wilaya d’Ain Temou- chent a enregistré, durant l’exercice écoulé, une produc- tion de 14 302 tonnes de pois- sons contre 10.524 tonnes en 2012, soit plus 3 778 tonnes. Il y a lieu de noter la préva- lence du poisson bleu dans

production en juillet et en août, avec respectivement 1 574 tonnes et 1 333 tonnes. Le Dprh a rappelé, par ailleurs, qu'une production de 19 149 tonnes de poissons a été enregistrée en 2009, 11 000 tonnes en 2011 et 10 836 tonnes en 2010. Il faut remonter à 2007, année où la production la plus élevée de poissons a pu être at- teinte à Ain Temouchent, soit 31 061 tonnes. L’année 2008 a enregistré une baisse d’environ 10 000 tonnes (21 364 t). En 2006, la wilaya d’Ain Temou-

ressource halieutique, d’où son prix élevé au niveau des marchés. D’autres causes sont liés aux difficultés d’acquisition de pièces détachées pour les pro- priétaires d’embarcations en panne, outre le non-respect du repos biologique des pois- sons, a-t-il ajouté. Dans le do- maine de l’exportation, la wi- laya a enregistré une baisse, soit 181,151 tonnes exportées (crus- tacés, invertébrés et rascasses) contre 264,166 en 2012. Par contre, 505,056 tonnes

d’accueil théorique de 452 em- barcations, les ports de pêche de Beni Saf (267) et de Bouzed- jar (185) ne recensent la pré- sence que de 338 unités de pêche pour un total de 5 335 marin inscrits. Cette flottille est représentée par trois thoniers, 87 chalutiers, 106 sardiniers et 142 petits métiers. 32 nou- velles unités de pêche sont ve- nues renforcer la wilaya, a-t-on indiqué. La wilaya d’Ain Te- mouchent compte, par ailleurs depuis 2012, sur la ferme aqua- cole «Aqua sole» avec une pro-

cette production, soit 92 % dont 49 % de la sardine avec 6.446 tonnes, qui a enregistré égale- ment une hausse de 4.137 tonnes par rapport à 2012, a-t-

chent avait produit une quantité de 27 886 tonnes. Se- lon la même source, plusieurs facteurs dont l’environnement marin qui est pollué et l’utilisa-

de poissons ont été importés en 2013 contre 264,166 en 2012, soit une hausse sensible. Il s’agit du loup de mer, faux merlan, merlu, bogue, dorade

duction de 1 000 tonnes/an à plein régime, en attendant celle «d’Aqua Tafna» (70 t/an), dont l’investisseur a demandé un crédit d’exploitation. Ces

il

ajouté. Durant la campagne

tion de filets de pêche interdits

et saumon, a indiqué M. Zidi

fermes produisent des loups de

de pêche de la sardine, la DPRH

par la réglementation ont

Abdelkader. A noter, par ail-

mer, dorades et maigres, a-t-on

a

enregistré une hausse de la

contribué à la raréfaction de la

leurs, qu’avec une capacité

encore signalé.

SELON L’OIT

202 millions de personnes en chômage

SELON L’OIT 202 millions de personnes en chômage Le nombre de chômeurs dans le monde a

Le nombre de chômeurs dans le monde a augmenté de 5 millions en 2013 pour attein- dre près de 202 millions de sans-emplois au total et dont près de 74,5 millions de personnes sont de la tranche d’âge des 15-24 ans, a indi- qué lundi l'Organisation internationale du tra- vail (OIT). Selon le nouveau rapport de cette organisation onusienne, le chômage mondial devrait encore s’aggraver pour dépasser les 215 millions de chômeurs en 2018. Dans ce sens, elle a observé que la faible re- prise économique mondiale n’avait pas sus- cité d’amélioration sur les marchés du travail mondiaux, que le chômage continuait d’aug- menter, surtout parmi les jeunes, et que beaucoup de travailleurs découragés res- taient en dehors du marché du travail. Des pro- fits ont été réalisés dans de nombreux secteurs mais ils sont essentiellement investis sur les marchés boursiers et pas dans l’économie réelle, nuisant aux perspectives d’emploi à long terme, a-t-elle affirmé. Au rythme actuel, 200 millions d’emplois supplémentaires seront créés d’ici à 2018 mais cela demeure inférieur au niveau requis pour absorber le nombre grandissant de nouveaux arrivants sur le marché du travail. «Ce dont nous avons immédiatement besoin, c’est de repenser nos politiques. Nous devons accroître nos efforts pour accélérer la création d’emplois et soutenir les entreprises qui créent des emplois», a déclaré le directeur gé- néral de l’OIT, Guy Ryder. Par ailleurs, le rapport souligne l’impé- rieuse nécessité d’intégrer les jeunes dans la population active. Actuellement, environ 74,5 millions d’hommes et de femmes de moins de 25 ans sont sans emploi, avec un taux de chô- mage des jeunes qui dépasse 13% à l’échelle mondiale, soit le double du taux de chômage mondial tous âges confondus. Dans les pays en développement, l’emploi informel reste prépondérant et les progrès en matière de qualité de l’emploi s’essoufflent, ce qui implique que moins de travailleurs réus- sissent à sortir de la pauvreté. En 2013, le nom- bre de travailleurs extrêmement pauvres, vi- vant avec moins de 1,25 dollar par jour, n’a re- culé que de 2,7% à l’échelle mondiale, l’un des plus faibles taux des dix dernières années, à l’exception des années qui ont immédiatement suivi la crise.

INDUSTRIE

La promotion du «made in Algeria» au centre d'une exposition-vente promotionnelle des produits électroniques et électroménagers

Encourager la consommation du produit national pour permettre le développement des entreprises nationales, no- tamment dans les filières publiques de l'électronique et de l'électroménager qui ambitionnent de reprendre leurs parts de marché perdues, est l'objectif visé par l'exposition- vente promotionnelle qui se tient depuis fin décembre à Al- ger au siège de l'Union générale des travailleurs algériens (Ugta). «Cette exposition, première du genre, qui a connu un en- gouement inédit auprès du public venu profiter des remises offertes allant de 10 à 20% sur les produits exposés, nous a poussé à la prolonger jusqu'à fin janvier 2014», a indiqué à l'APS M. Ahmed Fetouhi, président du directoire de la SGP-Industrie électro-domestiques (Indelec), organisa- trice de l'événement. Les entreprises relevant de cette SGP comme l'entreprise nationale des industries de l'électroménager (Eniem), l'en- treprise nationale des industries électroniques (Enie) et la Sonaric (électroménager et chauffage) ont réalisé, à cette oc- casion, des chiffres d'affaires «appréciables», a-t-il ajouté. Une «demande importante» a été enregistrée pour les pro-

duits de ces entreprises comme les cuisinières, les lave-linge, les chauffages à gaz , les smart TV, les téléviseurs LCD ainsi que les micro-ordinateurs portables, selon M. Fetouhi qui prévoit la tenue durant le mois de rama- dhan prochain, une manifestation similaire en partenariat avec l'Ugta pour répondre une nouvelle fois à cette demande. La SGP-Indelec compte aussi signer des conventions avec les œuvres sociales de plusieurs entreprises nationales pour vendre ses produits de «haute qualité» et qui sont de plus «conformes aux normes internationales», a-t-il insisté. M.Fetouhi a salué, par ailleurs, la proposition de l'Ugta relative au rétablissement du crédit à la consommation pour encourager la production nationale, estimant que cette ini- tiative aiderait les entreprises de cette SGP à gagner davan- tage de parts de marché. S'agissant des nouveaux produits des entreprises rele- vant de la SGP-Indelec, M. Fetouhi a fait savoir que les pre- mières livraisons des «frigos solaires» sont prévues pour dé- but mars prochain. «Ces équipements seront commercia- lisés notamment au Sud du pays ainsi que dans les régions enclavées qui ne sont pas encore raccordées au réseau élec-

trique», a-t-il souligné. Des discussions sont également en cours avec deux éventuels partenaires (français et italien) pour la réalisation de panneaux solaires d'une capacité de production de 6 mégawatt (MW) au complexe de l'Enie à Sidi Bel Abbès, l'objectif étant le transfert du savoir faire et l'ex- portation d'une part de la production. Lors de l'inauguration de cette foire, le ministre du Dé- veloppement industriel et de la Promotion de l'Investisse- ment, Amara Benyounès avait appelé les entreprises pu- bliques de l'électronique et de l'électroménager à mettre en place une politique commerciale «agressive» pour décro- cher de nouvelles parts de marché et faire face à la concur- rence. L'activité de la SGP-Indelec s'articule autour de seg- ments d'électricité domestique, de l'électroménager, de l'élec- tronique et de l'informatique. Un ambitieux plan de déve- loppement a été mis en place par cette SGP pour augmen- ter ses parts de marché de 20% à 25% dans la filière de l'élec- troménager et de 16% à 21% dans celle de l'électronique grand public à l'horizon 2015.

APS

8 DK NEWS

RÉGIONS

Mercredi 22 Janvier 2014

M’SILA

Les habitants du village Mizarzou ont soif

2014 M’SILA Les habitants du village Mizarzou ont soif Mouad B Le problème d’approvisionnement en eau

Mouad B

Le problème d’approvisionnement en eau potable du village de Mizarzou, dans la commune Mohamed Boudiaf, 137 kilo- mètres du chef-lieu de la wilaya de M’Sila se pose avec acuité ces derniers temps. Ce liquide vital tarde à couler réguliè- rement dans leurs robinets. Au moment où les autres villages de la commune ont fini avec la pénurie de l'eau, cette localité continue de ramener l'eau par le moyen des citernes en attendant la réalisation du projet du puits. « Nous voulons boire », disent les habi- tants qui dénoncent le retard du lancement du projet d’un puits dans leur localité.

DJELFA De nombreux projets pour améliorer l’approvisionnement en eau de la commune de Sidi Bayzid

l’approvisionnement en eau de la commune de Sidi Bayzid La commune rurale de Sidi Bayzid (60

La commune rurale de Sidi Bayzid (60 km à l’est de Djelfa), est le théâtre, actuel- lement, de la réalisation de divers projets pour alimenter ses nombreux villages en eau potable, apprend- on lundi des services de la wilaya. Parmi ces opérations, inscrites au titre des plans communaux de développement (PCD), il est signalé le lancement en réali- sation d’un forage dans la région d’Aïn Er- rous, pour une enveloppe de près de sept millions de DA, outre le parachèvement de la réalisation, de l’équipement et du rac- cordement au réseau électrique d'un au- tre forage au lieudit Chouicha. Un réser- voir d’eau de 50 m3 a été également réalisé, dans cette localité, pour un montant de 14 millions de DA. Un autre forage est, par ailleurs, en chantier, dans la zone de Guendouza, pour une enveloppe de plus de six millions de DA. Un réservoir d’eau de 100 M 3 , destiné à l’irrigation, est également en cours de réa- lisation dans cette commune. Le taux d’avancement de ses travaux est estimé à 90 %, selon la même source.

BORDJ-BOU-ARRERIDJ

Lancement d’un programme de lutte contre les maladies chroniques dans la wilaya

Un programme de lutte contre les maladies chroniques a été lancé dans la wilaya de Bordj Bou-Arreridj pour réduire la propagation notamment des maladies cardiovasculaires et du diabète, a annoncé, lundi à Alger, la directrice de la Santé publique de la même wilaya, le Dr Dalila Zoughailèche.

«Un programme de lutte contre les maladies chroniques telles que le diabète, l’hypertension artérielle, les maladies cardiovasculaires et l’hypercholestéro- lémie a été lancé dans la wilaya de Bourdj Bou-Arreridj, afin de contrôler l’expansion de ces maladies métaboliques», a précisé le D r Zoughaïlèche, lors d’une confé- rence-débat, organisée au forum du quo- tidien national DK-News. Le D r Zoughaïlèche a indiqué, dans ce sens, que la prise en charge des maladies chroniques était la principale préoccupa- tion du système sanitaire dans cette wilaya des Hauts-plateaux. Le programme de lutte contre ces af- fections consiste dans la prévention à travers l’organisation de campagnes de sensibilisation sur les maladies chro- niques et leurs complications, a ajouté le

D r Zoughaïlèche, précisant que des

équipes de médecins se déplacent dans les établissements scolaires et universitaires, pour informer les écoliers et étudiants sur ces pathologies. Elle a souligné que plusieurs thèmes étaient abordés par les spécialistes, à sa- voir le tabagisme, la bonne alimentation, l’hygiène de vie et la pratique d’une acti-

l’hygiène de vie et la pratique d’une acti- vité sportive. La directrice de santé a fait

vité sportive. La directrice de santé a fait savoir, à ce propos, que la wilaya de Bourdj Bou-Arréridj disposait de centres de soin spécialisés dans le traitement du dia- bète, des maladies cardiaques et d’autres pathologies chroniques. Elle a également précisé, dans ce cadre, que toute une équipe médicale avait été installée pour organiser la logistique sanitaire, à savoir le diagnostic, les soins, les traitements et le suivi. S’agissant du cancer, le D r Zou- ghaïlèche a noté que la wilaya avait toutes les ressources humaines et matérielles pour soigner les malades, précisant que des efforts ont été consentis pour organi-

ser la pyramide des soins à travers les éta- blissements hospitaliers, les établisse- ments de proximité, les cliniques et les dis- pensaires. Une coordination entre des spécia- listes du centre Pierre et Marie Curie d’Alger et des oncologues de la Wilaya du Bordj Bou-Arréridj a été mise en place pour effectuer des dépistages et des opé-

rations chirurgicales dans le cadre du traitement du cancer. Concernant le dépistage des cancers, le D r Zoughaïlèche a fait savoir qu’un la- boratoire d’anatomo-pathologie a été ou- vert depuis deux mois à de l’hôpital de chef lei de la wilaya et que les biopsies étaient effectuées à son niveau. Elle a ajouté, à ce propos, qu’un regis- tre wilayal de recensement des malades at- teints du cancer du sein a été ouvert dans cette région et permettra d’avoir des chif- fres exacts sur la propagation de la mala- die. Dans le même registre, la directrice de santé de la wilaya a informé sur la créa- tion du dossier médical électronique de la région et qui sera opérationnel au cours du premier trimestre de cette année. Dans le registre de la formation, le D r Zoughaïlèche a annoncé l’organisation de plusieurs journées d’information au pro- fit des médecins et la création d’un Insti- tut de formation en paramédical pour l’an- née 2015.

EL-BAYADH

Un hôpital de 60 lits en réalisation dans la commune de Boualem

Un hôpital de 60 lits est en cours de réalisation dans la com-

mune de Bouâlem dans la wilaya d'El -Bayadh, ce qui va permet- tre d'améliorer les prestations de santé dans cette collectivité, ont indiqué mardi des responsables du secteur de la santé, de

la population et de la réforme hospitalière.

Ce projet, d'un cout de 610 millions de DA puisé dans le pro- gramme de développement des régions des hauts plateaux de 2009, et dont le taux d'avancement des travaux a atteint les 73%, devra être réceptionné cette année, a ajouté le directeur du sec- teur Abdelmalek Djedid. Ce nouvel établissement hospitalier, couvrant une superficie

de 27 000 m 2 dont 3 200 m 2 bâtis, va permettre une meilleure prise en charge des malades de la commune ainsi que des communes limitrophes, à l'instar de Sidi-Amor Sidi-Slimane, Stittène et Sidi- Taïfour, selon la même source. La commune de Boualem connaît un bond qualitatif dans les structures de santé, notamment le service d'hémodialyse doté de 16 appareils et mis en service l'an dernier, selon la même source. L'Etablissement public de santé de proximité (Epsp) de

la

commune a connu plusieurs opérations de réhabilitation dans

le

cadre du programme visant à offrir une meilleure prise en

charge aux malades.

visant à offrir une meilleure prise en charge aux malades. EL TARF 11 sites archéologiques classés

EL TARF

11 sites archéologiques classés

Onze (11) sites archéologiques dissémi-

nés à travers les communes de la wilaya d'El Tarf ont été récemment classés et figurent désormais au patrimoine national, a indi- qué le directeur de la Culture. Il s'agit, entre autres, des sites de Bordj Nem, dans la commune de Drean, de Dar

El Hakem, du Fort Moulin et de Bastion de

France (El Kala) de Ksar Lala Fatma (El- Ayoun), de Ghar Maâz (Cheffia), de Zaouiet Den Den (Besbes) et de Ksar Djedj, à Aïn Khiar (El Tarf ), à precisé M. Ali Taïbi. Ces sites constituent de véritables re- pères retraçant l'histoire et le riche passé de cette région où se sont succédé de

et le riche passé de cette région où se sont succédé de nombreuses civilisations (Phénicienne, Ro-

nombreuses civilisations (Phénicienne, Ro- maine, Byzantine et Vandale). Une étude portant sur la protection et la mise en va- leur de ces sites a été également lancée en vue d'engager les actions qui s'imposent pour les préserver, a encore ajouté le di- recteur de la culture. M. Taïbi a également rappelé que près de 300 sites archéologiques ont été recen- sés à ce jour dans la wilaya d'El Tarf, dont plusieurs au parc national d'El Kala (Pnek), à l'image des dolmens, des pressoirs d'olives, des sarcophages de pierre et des stèles libyques.

APS

Mercredi 22 Janvier 2014

RÉGIONS

DK NEWS

9

BEJAIA

150 postulants au concours de la meilleure vitrine de la ville

Cent cinquante commerçants ont postulé pour le concours de la meilleure vitrine de la ville de Béjaïa, organisé pour distinguer et récompenser les commerces de vente au détail situés dans les limites administratives du chef-lieu de wilaya.

Initié par la section locale de l’Union Générale des commerçants et artisans algériens (Ugcaa), le concours est orga-

nisé pour «désigner la plus belle vitrine en prenant en compte des critères spé- cifiques, alliant à la fois l’esthétique, l’originalité et l’impact visuel des amé- nagements caractérisant chacune d’elle», a indiqué M. Samir Mamasse, coordonnateur de l’Union locale de l’Ugcaa. Les résultats seront proclamés le 28 janvier prochain, coïncidant avec la célébration de la date historique de la grève, observée par les commerçants en 1957, en guise de soutien et d’adhésion

à la guerre de libération nationale.

Huit vitrines, choisies par un jury spé- cialisé, devront être récompensées en fonction des critères retenus et de la ca-

en fonction des critères retenus et de la ca- tégorie d’épreuve dans laquelle elles concourent.

tégorie d’épreuve dans laquelle elles concourent. «Prêt à porter», «Bijouterie», «Kiosque et cosmétique», «Télépho- nie», «Articles cadeaux», «Meubles», «Artisanat» et «Epiceries» sont autant de catégories ouvertes et soumises à l’ap- préciation et à l'évaluation d’enquê- teurs, composés, de représentants de

l’Ugcaa, de la Police urbaine de proxi-

mité, de l’APC, et d’Associations écolo- gique et de défense du consommateur. Quant aux critères, ils s’articulent es- sentiellement autour de la qualité de

l’étalage en vitrine, la qualité esthétique et la créativité des aménagements opé- rés en son sein, l’harmonie entre l’in- térieur et l’extérieur du magasin et le respect de la voirie, la qualité de l’affi- chage et plus globalement le charme des lieux. Les organisateurs, qui escomptent en faire un concours pérenne, ne désespè- rent pas de faire de ce concours, un ins- trument d’embellissement et de dy- namisation de l’espace urbain, en inci- tant les commerçants à rivaliser saine- ment entre eux.

TLEMCEN

Un taux de remplissage satisfaisant aux barrages

Les cinq barrages de la wilaya de Tlemcen enregistrent un taux de rem- plissage satisfaisant emmagasinant un total de 353 millions de mètres cubes, a- t-on appris lundi du responsable de l’hydraulique de la wilaya. Selon un bilan effectué dernière- ment, le barrage de Beni Bahdel d’une capacité théorique de 56 millions m3 compte actuellement plus de 44 mil- lions m3, celui de Hammam Boughrara d’une capacité de 177 millions m3 (170 millions m3) et celui de Sidi Abdelli de 110 millions m3 enregistre actuelle- ment 100 millions m3. Le taux de remplissage du barrage de Sekkak dans la commune d'Ain Youcef

a atteint 100 pour cent, soit 25 millions

d'Ain Youcef a atteint 100 pour cent, soit 25 millions m3, ce qui a conduit à

m3, ce qui a conduit à drainer le surplus de cette infrastructure hydrique vers l’oued Tafna. Le barrage de Mefrouche emmagasine 14 millions de m3, soit le plein, a-t-on ajouté. Cette situation «confortable» a été réalisée à la faveur des précipitations enregistrées récem- ment et des chutes de neige, ainsi que le lancement de l'exploitation des eaux des deux stations de dessalement de l'eau de mer de Honaine et de Souk Tléta d’une capacité totale de 400 mil- lions de mètres cubes par jour. Ceci a permis de satisfaire les besoins de la population et le transfert des eaux des barrages vers l'irrigation pour dé- velopper les périmètres irriguées de la wilaya, a-t-on indiqué.

MASCARA

Programme de réhabilitation de 17 écoles fermées

Une opération de réha- bilitation de 17 écoles dans la wilaya de Mascara, déser- tées durant la décennie noire, a été programmée, a annoncé le wali. Une vaste opération de réfection et/ou réhabilita- tion des écoles ayant cessé l'activité au début des an- nées 90, soit 23 établisse- ments dont six ont été réno- vés après le retour des popu- lations à leurs villages d'ori- gine, est au programme de la wilaya, a précisé dimanche son premier responsable, M. Ouled Salah Zitouni qui inspectait les travaux de rénovation d'une école pri- maire à «Grayia» dans la commune de Bouhanifia. L'école du village «Grayia» est en cours de réhabilitation pour un coût de 11,5 millions

DA, en attendant le lance- ment d'opérations similaires touchant 16 autres écoles. Le chef de l'exécutif a in- formé de la prise en charge par l'Etat d'une série d'opé- rations au profit des régions désertées par leurs habitants lors de cette période, par des aides à l'habitat rural, l'amé- nagement de chemins et de pistes et par l'électrification rurale, auxquelles a été consacrée une enveloppe de 233 millions DA. M. Zitouni a cité à titre d'exemple le village de Gar- gour, dans la commune de Zelamta, qui a bénéficié de ces opérations la semaine dernière. La localité de «Grayia», située aux fron- tières des wilayas de Mas- cara et de Sidi Bel-Abbès, a bénéficié ces dernières an-

et de Sidi Bel-Abbès, a bénéficié ces dernières an- nées de plusieurs projets de développement pour

nées de plusieurs projets de développement pour amélio- rer les conditions de vie des citoyens, dont la réalisation d'une nouvelle école et d'un bureau de poste. Une nouvelle salle de soins, dont les travaux de réalisation ont débuté, vien-

dra combler le vide laissé par une ancienne structure similaire détruite par des groupes terroristes durant la décennie noire, outre une opération de raccordement au réseau de gaz naturel dont les travaux ont démarré di- manche.

TAMANRASSET 380 foyers raccordés au réseau de gaz à El-Barka

Au moins 383 logements ont été raccordés au réseau de gaz naturel dans la région d’El- Barka, commune d’In-Salah, a-t-on appris lundi auprès de la Société de distribution de l’électricité et du gaz (Sonelgaz) de la wilaya de Tamanrasset. Les habitants de la localité d’El-Barka (si- tué à 5 km d’In-Salah), vont ainsi bénéficier des bienfaits du gaz naturel, après la réalisation de 11,7 km de réseau constituant la première tranche du programme pour l’approvisionne- ment de l’ensemble de cette collectivité, a ré- vélé la chargée de la communication de la So- ciéte, Mme Hafida Rebai. La deuxième phase du programme, qui permettra à la population locale d’en finir avec les tracas du gaz butane, sera mise en service prochainement et portera le réseau de distri- bution à 11,53 km pour 532 raccordements. Une enveloppe de plus de 47 millions DA a été consacrée à ce programme dans ses deux tranches, selon la même source.

M’SILA

L’énergie solaire pour l’électrification des habitations en zones steppiques

Pas moins de 444 panneaux solaires seront installés au cours de l’exercice en cours pour alimenter en électricité des habitations si- tuées en zones steppiques dans la wilaya de M’sila, a-t-on appris lundi auprès du Haut com- missariat au développement des steppes (Hcds). L’opération profitera en particulier aux foyers implantés dans des zones à forte activi- tés agropastorale et éloignés des réseaux élec- triques, a précisé la même source. Ces actions qui seront confiées à des entreprises de réali- sation spécialisées permettront de résoudre le problème de fourniture de l’énergie élec- trique dans les régions concernées, a-t-on ajouté. Cette initiative a eu un écho favorable auprès des habitants compte tenu de ses retom- bées économiques, «nettement plus avanta- geuses», a-t-on également indiqué au Hcds, fai- sant savoir que plusieurs unités d’habitations dans la wilaya ont été raccordées depuis 1999 à cette énergie propre à travers l’installation de 200 panneaux photovoltaïques.

BLIDA

Une pharmacie centrale au CHU Frantz Fanon

Le Centre hospitalo-universitaire (CHU), Frantz Fanon de Blida, vient d’être renforcé par une pharmacie centrale, dotée de tous les médicaments et consommables nécessités par les nombreux services de cet établissement sanitaire, a-t-on appris lundi son responsable. Selon M. Yahia Dehar, cette structure, qui gère un stock de médicaments de deux mil- liards de dinars, en plus de divers consomma- bles, a été réalisée, dans un délai record d’une année, pour une enveloppe de 70 millions DA. La structure, érigée au sein même de l’éta- blissement hospitalier, permettra désormais de gérer «de façon rationnelle les médica- ments et le matériel médical, grâce à un réseau informatique constitué de 14 ordinateurs, confiés à une équipe qualifiée», a-t-il estimé. Pour M. Dehar, la pharmacie centrale de l'hôpital de Blida réduira «sans aucun doute» la pression sur la pharmacie centrale d’Alger, tout en évitant, au CHU Frantz Fanon, les problèmes de stockage de médicaments et tous les aléas liés aux ruptures de stocks et autres. Le CHU Frantz Fanon de Blida compte 22 services médicaux qui en font un pôle sanitaire fortement sollicité par les malades de plusieurs wilayas du pays, a-t-on souligné.

APS

10 DK NEWS

SOCIÉTÉ

Mercredi 22 Janvier 2014

BORDJ BOU ARRÉRIDJ :

IMMIGRATION CLANDESTINE

4 marocains sous mandat de dépôt

Mouad B.

Quatre ressortissants marocains, en situation irrégu- lière en Algérie, ont été appréhendés, en début de semaines, trois dans la commune d’El Achir, 10 kilomètres du chef lieu de la wilaya de Bordj Bou Arréridj et un quatrième dans la commune de Khellil, 30 kilomètres à l’Est de la wilaya, apprend-on de sources sécuritaires. Les individus, répondant aux initiales de K.A., 27 ans, S.O., 24 ans, D.A., 27 ans et A.R., 24 ans, qui travaillaient dans la sculpture de plâtre et résidaient chez des particuliers ont été présentés devant la justice. Les ressortissants marocains ont été placés sous mandat de dépôt pour immigration et travail clandestin et le logeur a bénéficié d’une citation di- recte pour emploi d’un étranger sans autorisation.

Une famille de 5 personnes sauvée in extremis d'une asphyxie suite à l’inhalation de monoxyde de carbone à Ras El Oued

Les services de la Protection civile de la wilaya de Bordj Bou Arréridj ont enregistré, à la fin de la semaine écoulée, les premiers cas d'asphyxie par CO2 au sein d'une famille habitant à la cité des jardins à Ras El Oued, 30 kilomètres du chef-lieu de la wilaya de Bordj Bou Arré- ridj, après que trois femmes adultes A. T., 30 ans, F. S., 30 ans et H. T., 27 ans et de deux enfants, 5 et 3 ans, eurent inhalé du monoxyde de carbone provenant d'un chauffage défectueux. Les victimes ont été évacuées à l’hôpital de la ville et leur vie n’est plus en danger. La Protection civile rappelle les consignes de sécurité et demande aux citoyens d’être vigilants.

M’SILA

Démantèlement d’un réseau de faussaires de faux billets

Un réseau criminel, composé de trois individus, spécia- lisé dans la falsification de monnaie et activant dans la wi- laya de M’Sila, a été démantelé par les services de la bri- gade de recherche de la gendarmerie nationale de la wi- laya de M’Sila, a-t-on appris de sources sures. La bande opérait dans les marchés de région, a-t-on in- diqué. Agissant sur informations faisant état d’un réseau de faussaires de monnaie nationale, les services de brigade ont intercepté, au niveau du barrage de Souide à l’entrée sud de la ville de M’Sila, un véhicule avec deux personnes à bord, en possession de 15 millions de centimes de cou- pures de billets de banque de 500 et 1000 DA destinées au marché locale, a précisé la source. Les investigations ont permis, à l’appui d’une extension de compétence, de saisir le matériel informatique destiné au trafic de billets de banque au domicile d’un troisième individu dans la commune de Barhoum à 48 kilomètres du chef-lieu de la wilaya de M’Sila.

Disparition de 90 pièces archéologiques du musée Kalaâ de Beni Hammad

Une enquête sur la disparition d’une centaine de pièces archéologiques du musée et du site de la Kalâa de Beni-Hammad, situé dans la commune de Maâdid, à 35 ki- lomètres du chef-lieu de la wilaya de M’Sila, a été ouverte par les services de la brigade de Gendarmerie nationale, selon nos sources. Déclenchée à la suite d’informations fai- sant état de «fouilles non autorisées» et de la «disparition de 130 pièces archéologiques du musée et de la Kalaâ», l’en- quête a permis de récupérer 30 pièces, tandis que 90 au- tres restent encore introuvables, a précisé notre source. Trois personnes ont déjà été inculpées et déférées devant la justice et l’enquête se poursuit encore avec les respon- sables de la gestion du musée et du site de la Kalaâ de Beni Hammad.

TISSEMSILT

Plusieurs habitations inondées par les eaux pluviales

Plusieurs habitations dans la wilaya de Tissemsilt ont été inondées par les fortes pluies accompagnées de vents violents enregistrées dans la nuit de dimanche à lundi, a-t-on appris auprès des services de la Protection civile.

Des infiltrations d’eau ont été enregistrées dans des habitations dans nombre de quartiers de Tis- semsilt, Khémisti, Theniet El Had et Lardjem,ainsi qu'aux niveaux du centre enfûteur de gaz butane au chef-lieu de wilaya, de la polycli- nique de Lardjem et d'une mos- quée à Theniet El Had. Les agents de la Protection civile, appuyés par des éléments de l’unité de wilaya de l’Office national d’assai- nissement (ONA), ont réussi, dès les premières heures de lundi, à drainer les eaux pluviales qui se

heures de lundi, à drainer les eaux pluviales qui se sont infiltrées dans les maisons et

sont infiltrées dans les maisons et à faciliter la circulation dans des axes routiers, selon la même source qui n'a relevé aucune perte humaine. Par ailleurs, le groupement terri- torial de la Gendarmerie nationale a enregistré des difficultés dans le trafic routier au niveau du tronçon

de la RN 19 reliant Lazharia à Bou- kaid, suite à des chutes de neige dans la nuit de dimanche à lundi. La station régionale de météoro- logie d'Ain Bouchekif (Tiaret) prévoit une amélioration des conditions climatiques dans la wilaya de Tis- semsilt à partir de lundi soir.

TISSEMSILT

Le vols de câbles en cuivre en hausse

Les services de la Gendarmerie nationale à Tissem- silt ont enregistré en 2013 une hausse des cas de vols de câbles en cuivre recensant sept affaires contre deux en 2012, a indiqué lundi le commandant du groupement ter- ritorial. Les affaires traitées en 2013 concernent le vol de 6.530 mètres de câbles, a signalé le lieutenant-colonel Mohamed Salah Refada, lors d'une conférence sur le d'ac- tivités de la Gendarmerie nationale à travers la wilaya, rappelant que 250 mètres de câbles destinés aux instal- lations d'électricité ont été volés. Il a ajouté que les opé- rations de vol ont été effectuées à proximité de zones ru- rales désertes dans les communes de Sidi Slimane et The- niet El Had. Pour lutter contre ce phénomène, qui affecte néga- tivement l’approvisionnement en courant électrique dans les zones éloignées, les services de la Gendarmerie na- tionale ont mis en place une stratégie en collaboration avec l’unité de Sonelgaz. Par ailleurs, les mêmes services ont enregistré, l’an dernier, le vol de plus de 1 000

têtes du bétail dont 703 têtes ont été récupérés. Les ef- forts des services de la Gendarmerie nationale dans la wilaya se poursuivent pour lutter contre ce phéno- mène, en mettant en place un plan sécuritaire étudié et exhortant les éleveurs à contacter la ligne de téléphone vert (1 055). Les services de la Gendarmerie nationale ont traité, durant la même période, un total de 267 affaires impliquant 337 personnes dont 111 ont été écrouées. Le même responsable a souligné que le bilan annuel de l’ac- tivité du groupement territorial de la Gendarmerie nationale met en exergue une diminution de la crimi- nalité dans la wilaya se limitant à de simples agressions dans des conflits autour de biens privés, de terres agri- coles. Le même corps de sécurité a enregistré 228 accidents de la circulation faisant 33 morts et 418 blessés, selon le lieutenant-colonel Refada qui a ajouté que la plupart des accidents ont eu lieu au niveau des routes nationales sur- tout les RN 14 et 19.

CENTRE POUR ENFANCE ASSISTÉE D'EL BIAR

La Sûreté daïra de Bouzaréah rend visite aux enfants abandonnés

Les enfants pensionnaires du centre pour enfance assistée d'El Biar «Enakhla» ont reçu lundi der- nier, la visite des éléments de la Sû- reté de wilaya de Bouzaréah. Conduits par le Chef de la Sûreté de daïra, les policiers qui étaient accom- pagnés des membres de l’association caritative «Nessrine» avaient passé toute la matinée à distribuer des jouets et des cadeaux aux enfants, un geste noble qui aura apporté beau- coup de joie et de bonheur dans le

qui aura apporté beau- coup de joie et de bonheur dans le cœur de ces petits

cœur de ces petits anges. Organisée par la cellule d’écoute et de l’ac- tion préventive, cette manifestation de solidarité envers les enfants aban- donnés qui s’inscrit dans le cadre du programme de l’année algérienne de proximité en milieu urbain, ini- tié par la direction générale de la Sû- reté nationale aura permis aux en- fants, a été salué par le personnel du centre et par les visiteurs qui étaient présents.

R. R

ACCIDENTS DE LA CIRCULATION

6 morts et 20 blessés en 2 jours

Six personnes ont trouvé la mort et 20 autres ont été blessées lors de plusieurs accidents de la circulation

survenus durant la période du 19 au 20 janvier à travers le territoire na- tional, a indiqué un communiqué de la Protection civile. Le bilan le plus lourd a été enre- gistré dans la wilaya de Médéa avec

4 personnes décédées suite à une col-

lision entre un véhicule léger et un

camion semi-remorque survenue sur la RN°40, commune de Chahbou- nia. En outre, les éléments de la protection civile qui ont effectués

2 546 interventions durant cette pé-

riode, sont intervenus pour prodi- guer des soins à 11 personnes as- phyxiées par le monoxyde de car- bone Co2, émanant des appareils de chauffage. Concernant les interventions liées aux forts vents qui ont tou- chés les wilayas côtières et les wilayas centre-ouest du pays, les éléments

de la PC ont procédé au dégage- ment de 20 arbres déracinés à travers différentes localités de la wilaya de Aïn Témouchent ainsi qu’a plu- sieurs interventions au niveau des wilayas d’Oran, Aïn Témouchent et

Tissemsilt.

Aïn Témouchent ainsi qu’a plu- sieurs interventions au niveau des wilayas d’Oran, Aïn Témouchent et Tissemsilt.

Mercredi 22 Janvier 2014

CULTURE

DK NEWS

11

ALGÉRIE-UE Des projections et des rencontres prévues aux 2 es Journées du film européen à
ALGÉRIE-UE
Des projections
et des
rencontres
prévues aux
2 es
Journées
du film
européen
à Alger
Un espace de projection,
de
formation et d'échange
cinématographique des
cinémas européens et algériens
sera reconduit pour les 2èmes
Journées du film européen à
Alger prévues du 23 janvier au
1 er
février,
indique un
communiqué
de la délégation
de l'Union Européenne en
Algérie.
Programmé à la filmothèque
Mohamed Zinet à Alger,
l'événement prévoit la
projection d'une vingtaine de
films européens inédits en
Algérie ainsi que des
conférences et master-class.
Avec des films comme
«Quartet» du réalisateur
américain Dustin Hoffman,
«Gare
du Nord» de la Française
Claire Simon,
«Blancanieves»
de l'Espagnol Pablo Berger,
«Die lebenden» (Les vivants) de
l'Autrichienne Barbara Albert
ou «La petite Venise» de
l'Italien Andrea Segre,
ces
journées se veulent un rendez-
vous
de
cinéphiles organisé par
les services culturels
de 18 pays
participant sur les 28 Etats
membres
de l'UE.
«La Chine est encore loin»,
long métrage
documentaire
du
réalisateur algérien Malek
Bensmail est le
seul long
métrage algérien programmé
lors
de ces journées, en plus de
courts métrages comme «L'île»
de Amine
Sidi Boumediene et
«Le Hublot» de Anis Djaâd.
En plus
d'offrir au public et aux
cinéastes algériens l'occasion
de rencontrer des réalisateurs
et scénaristes européens de
renom, la programmation des
Journées
du film européen
prévoit aussi une
conférence
sur le développement et les
perspectives
du documentaire
dans le monde arabe.
Le réalisateur italien Andrea
serge animera aussi un atelier
de formation à l'Institut
supérieur des métiers
des arts
de la scène (Ismas) sur «Le film
comme moyen de pression
politique».
En plus
de la découverte
mutuelle de nouveaux horizons
cinématographiques, les
Journées du film européen
oeuvrent pour le renforcement
du dialogue et des liens
interculturels unissant
l'Europe et le Maghreb.
APS

BATNA

Spectacles folkloriques

colorés pour l’ouverture de la saison culturelle

La saison culturelle 2014 a été ouverte lundi à la Maison de la culture Mohamed- Laïd Al Khalifa de Batna dans une ambiance colorée créée par des troupes folkloriques.

une ambiance colorée créée par des troupes folkloriques. Le spectacle rythmé de la troupe Noudjoum el

Le spectacle rythmé de la troupe Noudjoum el Aourass a rassemblé une foule nombreuse de spectateurs, dans la salle de la Maison de la culture, avant que l’orchestre philharmonique, dirigé par Meliani Hanafi, n’exécute des mor- ceaux algériens représentant les diffé- rentes musiques régionales.

ALGÉRIE - USA

«Bouts de vies, bouts de rêves»

au Festival du film panafricain de Los Angeles

Le long métrage docu- mentaire «Bouts de vies, bouts de rêves» du réalisa- teur Algérien Hamid Be- namra, prendra part au 22 e Festival du film panafricain prévu du 6 au 17 février à Los Angeles (Etats-Unis d'Amé- rique), a-t-on appris auprès des organisateurs. Avec cette œuvre qui a fait le tour des grands rendez- vous cinématographiques dans le monde depuis sa sortie en 2012, Hamid Be- namra est le seul représen-

Un défilé de costumes traditionnels a également été organisé par l’association Azta N’elhaf, autour de la Melahfa (robe ample traditionnelle) des femmes au- ressiennes. Le président de l’Assemblée populaire communale de Batna, M. Ab- delkrim Maroc, présentant le pro- gramme culturel au cours d’une confé-

rence de presse, a indiqué qu’il est prévu diverses activités jusqu’au 31 décembre prochain. Les associations locales, a-t- il indiqué, ont été conviées à participer à la gestion des salles, d’autant, a-t-il souligné, que plusieurs infrastructures sont en cours de restauration, notam- ment les salles de cinéma.

tant du cinéma algérien pré- sent à ce festival, dédié au ci- néma africain, . D'une durée de 100 mn, «Bouts de vies, bouts de rêves» propose un collage ci- nématographique d'images et d'interventions de per- sonnalités engagées politi- quement comme le journaliste militant Henri Alleg, le poète palestinien Mahmoud Darwich, le réali- sateur palestinien Rashid Masharawi ou le chanteuse sud africaine Myriam Ma-

kéba. Ces bouts d'images prennent la forme d'une oeuvre cinématographique en y superposant le travail du graphiste et plasticien Mustapha Boutadjine qui a réalisé des portraits singu- liers de ces personnalités à base de collage de coupure de magazines. Institué en 1992, Festival du film panafricain de Los Angeles encourage la pro- moution du cinéma africain aux USA dans le but de faci- liter la compréhension des

cultures du continent noir en Amérique et encourager la créativité et toute forme d'expression artistique en présentant plus de 150 films par édition. Par ailleurs le documen- taire «Bouts de vies, bouts de rêves» participera égale- ment, selon son réalisateur, au 2e Festival international «Colors of the Nil» prévu à Addis Abeba, en Ethiopie, du 24 au 31 mars prochain, où il est aussi le seul film algérien retenu.

«Loubia Hamra»

au 37 e Festival international du cinéma de Göteborg

Le documentaire «Loubia Hamra» (Haricots rouges) de l'Algérienne Na- rimane Mari entrera en compétition du 37 e Festival international du ci- néma de Göteborg (Suède), prévu du 24 janvier au 3 février, annoncent les organisateurs. «Loubia Hamra», re- présentant l'Algérie et la France, concourra pour le «Ingmar Bergman International Debut Award», aux côtés de sept autres productions, de plu- sieurs pays, dont «The Tale of Iya» (2013- Japon), de Tissu Yachiru Tsuta, «The Life After» (2013- Mexique) de David Pablos et «A Street in Palermo» (2013- Italie) d'Emma Dante. Créée par le célèbre cinéaste sué- dois Ingmar Bergman, cette distinc- tion, décernée pour «les jeunes

révélations montantes», ne récom- pense que le premier ou le deuxième long métrage. D'une durée de 77 mn, «Loubia Hamra» (2013), production al- géro-française, revient sur la guerre de Libération nationale à travers un travail alliant la fiction au documen- taire, où un groupe de «gamins vivant au bord de la mer s'en va soudain en guerre». «Loubia Hamra» avait été tri- plement consacré au 24 e Festival inter- national du cinéma de Marseille (Le Fid), avec le Grand Prix de la compéti- tion française, le Prix Renaud Victor, décerné par le Centre national du ci- néma et de l'image animée (CNC), et la Mention spéciale dans le cadre du Prix «Marseille Espérance». Par ailleurs, «Les terrasses», der-

nier long métrage de Merzak Al- louache sera projeté hors compétition dans la section «Masters» du festival qui programme 500 films représen- tant 76 pays. Le cinéma russe sera à l'honneur à ce festival qui rendra éga- lement hommage au réalisateur, ac- teur et comédien britannique Ralph Fiennes, distribué dans une trentaine de films, avec deux nominations aux Oscars et le Tonny Award (théâtre) pour son rôle dans le Hamlet de Sha- kespeare. Fondé en 1979 à Göteborg, le Festival international du cinéma de Goteborg est considéré comme «la plus importante manifestation ciné- matographique dans la région scandi- nave». Il a drainé en 2013 plus de 34 mille visiteurs.

12 DK NEWS

SAN

Mercredi 22

THERMOGENÈSE

Comment se réchauffer cet hiver ?

Thermogenèse signifie production de chaleur par l’organisme. Lorsque la température extérieure baisse, notam- ment en hiver, il est important de la stimuler pour ajuster la température du corps et lutter contre le froid. Comment y parvenir ? Enfiler un gros pull, boire une boisson chaude : autant de gestes essentiels mais qui ne suffisent pas toujours. Découvrez donc comment réchauffer votre hiver, pour un maximum de confort malgré le froid !

Buvez du thé et du café

Pourquoi ? Tout d’abord parce que ces boissons sont servies chaudes, mais pas seulement : le thé et le café utilisent les graisses du corps pour fournir de l'énergie et augmenter ainsi la thermogenèse. La raison : la présence de caféine dans le café et de substances de la famille des polyphé- nols dans le thé. Boire du café et du thé permet ainsi de se réchauffer, l’idéal étant de consommer les 2 au cours de la même journée pour que leurs substances actives agissent en synergie. Attention tout de même, évitez d’abuser du café qui agit comme un excitant, si vous êtes stressé ou si vous avez des troubles du sommeil.

Mettez du piment dans votre vie

Rien de tel qu’un peu de piment pour réchauffer son hiver ! Cet aromate piquant contient en effet de la capsaïcine, un prin- cipe actif qui active la thermogenèse et modifie l'activité du système nerveux au- tonome. Si vous n’êtes pas habitué, consommez-le en petite quantité, surtout si vous n’appréciez pas les plats piquants. Mais une fois familiarisé avec sa saveur, vous ne pourrez plus vous en passer : il n’a pas son pareil pour réchauffer !

Poivrez vos plats

Le poivre noir contient de la pipérine, une substance de la même famille que la capsaïcine du piment. Même si le poivre noir est moins puissant que le piment, il demeure efficace pour lutter contre le froid. N’hésitez pas à en saupoudrer vos plats !

Protégez vos extrémités

Des gants en soie, des chaussettes en laine épaisse : si vos pieds et vos mains sont à l’abri du froid, vous serez moins

sensible aux frimas de l’hiver. La sensa- tion de froid aux extrémités du corps fra- gilise en effet l’ensemble de l’organisme, le rendant plus vulnérable aux baisses de température. Ne mettez donc jamais le petit doigt dehors sans de bonnes protec- tions !

Baissez le chauffage

Cela peut sembler contradictoire et pourtant : plus on monte le chauffage… plus on a froid. La raison : une fois le nez dehors, loin de votre cocon surchauffé, votre corps va avoir du mal à résister à la différence de température. Bilan : vous aurez froid et parviendrez plus difficilement à vous ré- chauffer. Pour bien faire, misez sur une tempé- rature de 19 °C dans votre intérieur et de 17 °C dans votre chambre.

Mettez-vous au sport

Pour activer la thermogenèse, rien de tel qu’augmenter son activité physique. Bouger permet en effet à l’organisme d'être plus résistant face au froid. Une balade en vélo, une marche à pied dans la forêt, un footing au grand air : tous les moyens sont bons pour bouger. L’es- sentiel ? Se faire plaisir !

Faites une cure de guarana

Le guarana est une plante brésilienne particulièrement riche en caféine, efficace pour activer la thermogenèse. Parfaite en cure durant l’hiver, elle per- met en outre de limiter la fatigue qui va souvent de pair avec les changements de saisons. C’est un parfait tonifiant physique et psychique, véritable allié de votre forme durant l’hiver. Les frileux ne pourront plus s’en passer !

l’hiver. Les frileux ne pourront plus s’en passer ! GRAND FROID Comment éviter engelures et gelures

GRAND

FROID

Comment éviter engelures et gelures

Les engelures superficielles peuvent être douloureuses mais ne sont pas dangereuses. Concrètement, les parties du corps exposées au froid (visage, mains, pieds) sont en- gourdies, et certaines zones de peau prennent une couleur blanche et paraissent anormalement malléable, comme de la cire. Ces engelures peuvent apparaître rapidement, sur- tout si le vent est fort. Pour soigner ces engelures superfi- cielles, les experts du ministère de la Santé conseillent de réchauffer progressivement la zone atteinte, en l'immer- geant, par exemple, dans une bassine d'eau tiède, à 38°C au moins. Ils recommandent aussi de ne pas frictionner cette zone, ni de la masser, car cela pourrait aggraver la lésion. Ils déconseillent également l'utilisation de sources de cha- leur trop fortes comme une lampe chauffante ou un radia-

teur, qui réchaufferaient la zone atteinte de façon trop bru- tale. Un autre risque, plus grave mais heureusement moins fréquent est celui des gelures. Celles-ci peuvent sur- venir en cas de gel complet des tissus de la peau. La peau devient insensible, peut devenir bleu-noirâtre et se couvrir de cloques. Dans ce cas, il est conseillé d'appeler les se- cours médicaux rapidement, car les lésions nécessitent des soins intensifs, et conduisent parfois (mais rarement) à des amputations. L'hypothermie survient lorsque la tempéra- ture du corps s'abaisse en dessous de 35°C. Vous ne pou- vez-vous empêcher de frissonner, de grelotter, vous perdez l'équilibre, vous avez des difficultés à manipuler les objets et à parler normalement (vous prononcez les phrases au ralenti). L'hypothermie est potentiellement dangereuse

car ces symptômes arrivent de façon progressive : les per- sonnes atteintes d'hypothermie et leur entourage ne les re- marquent souvent que tardivement. Progressivement, la personne atteinte d'hypothermie souffre d'une perte de ju- gement et d'une confusion mentale. Ses forces muscu- laires l'abandonnent, elle tombe de fatigue et elle peut aller jusqu'à sombrer dans le coma. En cas d'hypothermie, il est conseillé d'appeler les secours médicaux. Les per- sonnes atteintes doivent être placées à l'abri du froid et du vent. Si elles sont conscientes, il est conseillé de leur don- ner des boissons sucrées, chaudes et non alcoolisées. Enfin, mieux vaut ne pas utiliser de chaleur directe, de couvertures électriques ou de bouillottes, ni masser la peau.

moc.etnaspot.www:ecruoS*

TÉ

Janvier 2014

DK NEWS 13

Monoxyde de carbone :

Appel à la vigilance

Monoxyde de carbone : Appel à la vigilance Le monoxyde de carbone ne cesse de faire

Le monoxyde de carbone ne cesse de faire des victimes en Algérie. Né- gligence, absence d’aérations, ou en- core chauffages à gaz commercialisés qui ne répondent pas aux normes de sécurité re- quises… sont les premières causes de centaines de décès chaque année dans le pays. En cette période où on installe des chauffages d'appoint, les autorités sanitaires appellent à la vigilance. Selon des chiffres communiqués par la protection civile et repris par l’APS, environ 300 décès ont été en- registrés de janvier à décembre der- nier liés à l’inhalation de monoxyde de carbone (les gaz brûlés). En 2012, il y avait 397 décès. En revanche, la protection civile signale qu’elle a pu sauver, cette année, 2 253 personnes qui avaient inhalé du monoxyde de carbone, contre 3 871 en 2012. Les pompiers révèlent qu’ils sont inter- venus, cette année, en raison d’acci- dents domestiques 335 000 fois. Le monoxyde de carbone est un gaz incolore et inodore. Sa présence résulte d'une combustion incom- plète, et ce, quel que soit le combus- tible utilisé : bois, butane, charbon, essence, fuel, gaz naturel, pétrole, propane. Il se diffuse très vite dans l'environnement et peut être mortel en moins d'une heure en provo- quant l'asphyxie des cellules du sang.

Les recommandations

- N'installez jamais un groupe

électrogène dans un lieu fermé

(maison, cave, garage…) : il doit im- pérativement être placé à l'extérieur des bâtiments ;

- N'utilisez jamais de façon pro-

longée un chauffage d'appoint à combustion ;

- Dans les lieux de culte : ne faites

fonctionner les panneaux radiants à combustible gazeux qu'en période

d'occupation des locaux ;

- N'utilisez jamais pour vous

chauffer des appareils non destinés

à cet usage (brasero, réchauds de camping, fours, barbecues, etc.) ;

- N'obstruez jamais les grilles de

ventilation et aérez votre logement tous les jours, même par grand froid.

En cas de soupçon d'intoxication, il est recommandé d'aérer les lo- caux, d'arrêter si possible les appa- reils à combustion, d'évacuer les locaux et d'appeler les secours.

CHAUFFAGE

Quand votre maison devient dangereuse

Intoxication au monoxyde de carbone : que faire en cas de suspicion.

Avec la venue des grands froids, locataires et propriétaires ont tendance à surchauffer leur logement ou utiliser des sys- tèmes de chauffage d'appoint. Cette hausse de chauffage est souvent liée à une augmentation de la production de monoxyde de carbone, cause d'intoxications qui peuvent s'avérer mortelles. Le Ministère de la santé et des sports et l’Inpes présentent une nouvelle campagne afin d’alerter sur les risques liés au monoxyde de carbone et les bons gestes à adopter car « Les intoxications au monoxyde de carbone concernent tout le monde. Les bons gestes de prévention aussi. ».

En effet, bien que le nombre d’intoxications soit en nette baisse depuis 30 ans, 1353 épi- sodes d’intoxications au mo- noxyde de carbone ont été enregistrés en 2007 ; ils ont im- pliqué 4 197 personnes. Avec une centaine de décès chaque année2, le monoxyde de carbone (CO) est la première cause de mortalité par toxique en France. Plus des trois quarts des Français équipés d’appareil de chauffage à combustion ne sont pourtant pas conscients d’avoir à leur do- micile des appareils susceptibles d’émettre du monoxyde de car- bone (CO).

Prévenir les

intoxications

Le monoxyde de carbone est un gaz asphyxiant indétectable :

il est invisible, inodore et non ir- ritant. Il résulte d’une mauvaise combustion au sein d’un appa- reil ou d’un moteur à combus-

tion, c’est-à-dire fonctionnant au gaz, au bois, au charbon, à l’essence, au fuel ou encore à l’éthanol. Il se diffuse très vite

au fuel ou encore à l’éthanol. Il se diffuse très vite dans l’environnement et peut être

dans l’environnement et peut être mortel en moins d’une heure. C’est dans l’habitat qu’a lieu la grande majorité des in- toxications au monoxyde de car- bone (86 %) ; la chaudière y est la source d’intoxication la plus fré- quente2 (42,4 % des cas d’intoxi- cations). Afin de limiter les risques d’intoxication au monoxyde de carbone au domicile, il convient de :

Avant chaque hiver, faire sys- tématiquement vérifier et entre- tenir les installations de chauffage et de production d’eau chaude et les conduits de fumée par un professionnel qualifié ; Tous les jours, aérer au moins 10 minutes, maintenir les systèmes de ventilation en bon état de fonctionnement et ne ja- mais obstruer les entrées et sor- ties d’air ; Systématiquement respecter

les consignes d’utilisation des appareils à combustion pres- crites par le fabricant : ne jamais faire fonctionner les chauffages d’appoint en continu ; placer im- pérativement les groupes élec- trogènes à l’extérieur des bâtiments ; ne jamais utiliser pour se chauffer des appareils non destinés à cet usage : cuisi- nière, brasero, barbecue, etc. Dès suspicion d'intoxication, le premier geste est d'aérer im- médiatement les pièces en ou- vrant aussi bien les fenêtres que les portes, afin d'évacuer le mo- noxyde et renouveler l'air am- biant. Ensuite, dans la mesure du possible, mieux vaut éteindre les appareils à combustion. Et si cela ne suffit pas, il est recom- mandé de quitter les lieux. Il est recommandé par ail- leurs de bien aérer le logement en hiver et de ne surtout pas bou- cher les aérations.

Si le chauffage du logement n'est pas suffisant, il est possible d'utiliser des chauffages d'ap- point. En revanche, la ministère du logement recommande de ne pas les utiliser en continu, de ne pas les raccorder à l'extérieur et de les installer dans une pièce bien aérée. Pour des raisons de sécurité, les appareils non destinés à ce type d'usage sont à éviter rigou- reusement, comme les réchauds de camping, les panneaux ra- diants ou encore les fours. Le groupe électrogène est tout au- tant proscrit. Une intoxication au mo- noxyde de carbone se traduit le plus souvent par des maux de tête, des nausées, ou encore des vomissements. Le cas échéant, le retour dans le logement ne doit se faire qu'après l'avis favorable d'un professionnel.

Faire face à la vague de grand froid

Des gestes simples qui s'adressent en priorité aux plus vulnérables comme les

personnes âgées, les malades chroniques et

les enfants. Premiers conseils : rester chez soi, sans pour autant surchauffer, en faisant des pro-

visions pour éviter de sortir. Le soir est la

période la plus redoutable, celle où il fait le plus froid, il vaut donc mieux rester au foyer à cette période. Evitez de sortir les bébés et les jeunes enfants, même bien protégés. Si une personne doit tout de même met- tre le nez à l'extérieur, elle doit penser à bien se couvrir, en insistant surtout sur les extré- mités, mains, pieds, tête, cou. En cas de

risque d'hypothermie ou de gelure, bien couvrir ces parties du corps, mais aussi le nez et la bouche pour respirer moins d'air froid. Des bonnes chaussures permettent d'éviter une glissade sur les plaques de ver- glas. Avant d'utiliser la voiture, il est préféra- ble de vérifier son état général et consulter la météo. Les efforts physiques en plein air ne sont quant à eux pas recommandés, ils risquent d'aggraver d'éventuels problèmes cardio-vasculaires. Enfin, la consommation d'alcool n'est pas conseillée, et contrairement aux idées re- çues, la boisson ne réchauffe pas.

consommation d'alcool n'est pas conseillée, et contrairement aux idées re- çues, la boisson ne réchauffe pas.

14 DK NEWS

AFRIQUE

Mercredi 20 Janvier 2014

MALI

Un véhicule de l'ONU saute sur une mine

Un véhicule de la Mission de l'ONU au Mali (Minusma) a sauté lundi sur une mine une localité de la région de Kidal, dans l'extrême nord-est du pays, faisant cinq Casques bleus «légère- ment blessés», a annoncé la Minusma sur son compte Twitter. «Ce (lundi) matin un véhicule (de la) Minusma a sauté sur une mine sur la route d'Aguelhok», localité à une tren- taine de km de Kidal, il y a «5 Casques bleus légèrement blessés», a indiqué la mission onusienne, sans plus de dé- tails. La Minusma a pris le relais de la Misma, force panafricaine qui a été dé- ployée à la suite de l'opération militaire Serval déclenchée en janvier 2013 par la France au Mali. Selon un rapport du secrétaire gé- néral de l'ONU Ban Ki-moon publié début janvier, le service de la lutte anti- mines des Nations unies coordonne «les activités de neuf équipes de neu- tralisation d'engins explosifs déployées par des opérateurs internationaux de la lutte anti-mines» pour identifier les zones dangereuses, «les marquer et les déminer» dans les régions de Tom- bouctou et Gao, mais aussi Mopti (cen- tre) et Ségou (centre-ouest). «Depuis le 1 er octobre (2013), 356 en- gins non explosés ont été éliminés»,in- dique le document.

EGYPTE:

Morsi jugé le 16 février pour «espionnage»

Le procès pour «espionnage» du président égyptien déchu Mohamed Morsi et de 35 autres personnalités et dirigeants de la confrérie des Frères

musulmans s'ouvrira le 16 février, a-t- on annoncé mardi de sources judi- ciaires. Ces personnes sont notamment ac- cusées d'avoir «espionné au profit de parties étrangères» et d'avoir cherché

à «semer le chaos (

des groupes terroristes», ont indiqué ces sources. Mohamed Morsi a été renversé le 3 juillet par l'armée quelques jours après des manifestations monstres récla- mant son départ, ses détracteurs lui re- prochant de ne pas avoir su gérer le pays et de n'avoir servi que les intérêts de sa confrérie. Depuis, ses partisans sont la cible d'une campagne de répression qui a fait plus d'un millier de morts et des milliers d'arrestations. Détenu depuis sa destitution, M. Morsi est déjà poursuivi dans trois autres affaires. Son procès pour «inci- tation au meurtre» de manifestants du- rant sa présidence reprendra le 1er février. Il comparaîtra à partir du 28 janvier pour évasion de prison à la faveur de la révolte de début 2011 ayant conduit à la chute de Hosni Moubarak. Il est égale-

en s'alliant avec

)

ment cité dans une quatrième affaire pour «outrage à magistrat», pour la- quelle aucune date n'a été fixée pour le moment.

APS

CENTRAFRIQUE:

La maire de Bangui, Mme Catherine Samba Panza élue à la présidence de la République centrafricaine par les parlementaires du Conseil national de transition (CNT), est présentée comme une militante nationaliste par ses paires, soucieuse de ramener la paix en son pays.

A 59 ans, elle est appelée à diriger le pays jusqu'aux prochaines élections en tentant de le remettre sur rails, de calmer la situation et d’unifier les diverses forces politiques centrafricaines, après un mois de crise politique doublé de confronta- tion intercommunautaire qui s'est soldée par des centaines de morts. «C’est une dame indépendante d’es- prit qui a déjà eu à gérer des situations difficiles. Donc je pense qu’à ce moment de l’histoire du pays elle pourrait ap- porter beaucoup, à condition d’avoir une bonne équipe autour d’elle, et puis d’être à l’écoute de cette équipe et de faire en sorte que cette deuxième tran- sition se passe de manière apaisée «, a déclaré M. Anicet Georges Dologuélé, ancien Premier ministre de Centrafrique et président de l'Union pour le renouveau centrafricain (URCA), cité par RFI. Quant au candidat challenger à la présidence de transition, M. Désiré Ko- lingba, battu par 75 voix contre 53, il ap- porte son soutien à la nouvelle prési- dente. «Cela a été une joute formidable, mais je pense que c’est un jour nouveau pour la République centrafricaine», a- t-il déclaré. Pour Martin Ziguélé, président du MLPC, «elle est la personne la mieux placée pour réconcilier la nation à ce stade de la crise». «C’est une dame qui a démontré dans sa vie de tous les jours qu’elle est une battante», a estimé Martin Ziguélé. «Catherine Samba Panza est une per- sonnalité consensuelle qui ne cristallise pas des tensions», a-t-il précisé. Pour le général Ousman Mahamat Ousman, de l'ex-coalition rebelle Seleka, lui apporte également son soutien à la Présidente. « La coalition Séléka, ses combattants, ses hommes politiques, vont soutenir cette future présidente dans le cadre de la paix, dans le cadre du maintien de l’ordre et du développement de notre pays. Donc, c’est une élection qui porte un grand changement, un apaisement total en Centrafrique. Et nous le sou- haitons, notre mission est de construire la paix. Notre mission est de soutenir la nouvelle présidente jusqu’à la fin de sa mission», a déclaré le militaire. Enfin, le coordonateur de l'aile poli- tique du mouvement «anti-balaka» en Centrafrique, Lévy Yakété applaudit l'élection de Catherine Samba Panza à la tête de la transition. «Le Conseil national de transition a fait preuve de patriotisme», a-t-il insisté, appelant ses partisans à respecter un cessez le feu et d'œuvrer à la paix civile. «Nous réitérons le cessez-le-feu que nous avons décrété depuis la démission de M. Djotodia et de M. Tiangaye. Et

La présidente

Catherine Samba-Panza

militante nationaliste oeuvrant pour la paix

Samba-Panza militante nationaliste oeuvrant pour la paix nous avons appelé nos combattants à observer strictement

nous avons appelé nos combattants à observer strictement le cessez-le-feu, jusqu’à ce que le processus de réinté- gration des éléments des forces armées centrafricaines soit mis en œuvre et que, également, le processus de cantonne- ment de nos combattants en vue de leur réinsertion soit engagé», a-t-il souligné. A l’international, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a félicité M me Samba Panza et a souhaité que cette élection «soit une opportunité de relancer le processus de transition». Le président français François Hol- lande l'a félicitée après l'élection, lui as- surant que «la France se tient à ses côtés dans cette tâche difficile».

Samba Panz: de la femme d'affaire à la femme politique Femme d'affaires, de père camerou- nais et de mère centrafricaine (Sud-Est), Catherine Samba Panza est née à N'Dja- mena, au Tchad, le 26 juin 1956. Elle grandit à Bangui avant d'entamer des études de droit en France, où elle obtient notamment une licence en sciences de l’information et de la com- munication et un diplôme d’études su- périeures spécialisées (Dess) en droit des assurances. Dans les années 1990, Catherine Samba Panza revient à Bangui pour in- tégrer la filiale en Centrafrique du groupe Allianz. Elle se lance ensuite dans les affaires et fonde sa propre société de courtage en assurances. Catherine Samba Panza a milité au sein de l'association des femmes juristes de Centrafrique (Afjc). L'Afjc est spécia- lisée dans la lutte contre les mutilations

génitales et toutes autres formes de vio- lences dont les femmes sont victimes en Centrafrique. Formatrice en droits de l’homme du programme Afrique d'Amnesty Inter- national, elle a sillonné plusieurs pays de la région des Grands Lacs à la ren- contre de nombreuses ONG.

Pour le dialogue national En 2003, Catherine Samba Panza co- préside le dialogue national organisé peu de temps après le coup d'Etat de François Bozizé. Elle est ensuite élue président du co- mité chargé du suivi et de l’évaluation périodique de l’application des recom- mandations issues de ce dialogue. Mairesse de Bangui en mai 2013, lorsqu'elle devient le 37 e maire de Bangui, cela fait près de deux mois que la Séléka

a renversé le régime du président Fran- çois Bozizé. Nommée par le nouveau pouvoir en place, elle prend en main

une ville à l'arrêt, minée par les pillages et les exactions. Le 15 novembre, elle participe à l’as- semblée générale de l’Association des maires francophones (Aimf ). C'est semble-t-il l'une des qualités qui ont séduit les parlementaires cen- trafricains. La maire de Bangui n'est affiliée à aucun grand parti politique. On ne lui prête pas non plus d'accoin- tances particulières avec l'ancien régime de la Séléka. Son mari, Cyriaque Samba Panza est une personnalité politique qui

a été plusieurs fois ministre, notamment

sous le régime d'André Kolingba (1986-

1993) et celui de François Bozizé.

Le PAM va manquer de nourriture à distribuer

 

Le Programme alimentaire

d'autres véhicules, les conduc-

(Cameroun) jusqu'à Bangui.

et prévoit d'autres distribu-

mondial (PAM) a annoncé lundi qu'il commençait à être

teurs de camions commer- ciaux refusant de traverser la

Mais être obligé de lancer une telle opération augmenterait

tions à Bossangoa (nord- ouest) mais avec des rations

à

court de nourriture à dis-

frontière. En conséquence,

sensiblement le coût de notre

réduites. Ailleurs, la livraison

tribuer aux déplacés en Ré-

les stocks de céréales du PAM

opération d'urgence en RCA»,

ne peut pas avoir lieu tant que

publique centrafricaine (RCA)

sont presque épuisés, comme

a déclaré la directrice régio-

les camions ne pourront pas

cause de l'insécurité. Trente-huit camions du PAM transportant du riz sont actuellement bloqués à la frontière de la RCA avec le Cameroun, avec des centaines

à

les stocks de légumineuses, selon un communiqué de l'agence humanitaire de l'ONU. «En dernier recours, le PAM envisage d'établir un pont aérien depuis Douala

nale du PAM, Denise Brown. Dans l'immédiat, le PAM donne la priorité aux distri- butions à l'aéroport de Ban- gui, où sont installés près de 100 000 personnes déplacées,

circuler en sécurité. Le PAM continue d'exhor- ter toutes les parties au conflit à autoriser un accès sûr et sans entrave au personnel hu- manitaire.

Mercredi 22 Janvier 2014

MONDE

DK NEWS

15

CONFÉRENCE DE GENÈVE II S’OUVRIRA DEMAIN

L'avenir de la Syrie se décidera- t-il sur fond de divergences ?

La Conférence internationale sur la Syrie dite Genève II, destinée à trouver une solution politique à près de trois ans de guerre, doit s'ouvrir mercredi à Montreux (Suisse) sur fond de divergences entre les protagonistes de la crise concernant l'avenir du pays.

Prévue à partir du 22 jan- vier, la conférence de Genève

II doit réunir les délégations

du gouvernement syrien et de l'opposition dans un cli- mat d'opposition des percep- tions des uns et des autres sur des questions de fond, principalement celle de la transition politique en se ré- férant aux principes de la conférence du 30 juin 2012, dite Genève I. Les Etats membres du Groupe d'action sur la Syrie, réunis le 30 juin 2012 à Ge- nève, s'étaient mis d'accord sur le principe d'un proces- sus de transition politique dirigé par les Syriens, mais sans se prononcer sur l'ave- nir politique du président syrien Bachar Al-Assad. «L'organe du gouvernement transitoire exercera les pou- voirs exécutifs. Il pourra inclure des membres du gouvernement actuel et de l'opposition et

d'autres groupes et doit être formé sur base d'un consen- tement», avait alors indiqué l'ancien émissaire interna- tional pour la Syrie, Kofi An- nan. L'opposition syrienne, qui se divise de plus en plus,

mis comme «condition

préalable» le départ du pré-

a

sident al Assad. Le président de la Coali-

tion de l'opposition Ahmad Jarba a affirmé que les dis- cussions prévues à Genève avaient «comme unique but de satisfaire les demandes

et avant

tout de retirer au boucher (al Assad, Ndlr) tous ses pou-

de

la révolution (

)

boucher (al Assad, Ndlr) tous ses pou- de la révolution ( ) voirs». Pour sa part,

voirs». Pour sa part, le pré- sident syrien a dénié toute représentativité à l'opposition de l'extérieur dans la période de transition, estimant qu'elle était «fabriquée» par les services de renseigne- ments étrangers. Il a souligné que la première priorité de la Conférence de Genève II, doit être «la lutte contre le terrorisme», tout en affir- mant qu'il y avait de «fortes chances» qu'il soit candidat à un nouveau mandat en juin. «Je considère que rien n'empêche que je me porte

et si l'opinion

candidat (

le souhaite, je n'hésiterai pas une seconde à le faire. Bref, on peut dire qu'il y a de fortes chances que je me porte can- didat», a-t-il déclaré.

)

L'Iran écarté de Genève II

Lundi soir, l'hôte de la conférence qui s'ouvre mer- credi à Montreux, le Secré- taire général des Nations Unies Ban Ki-moon a dû se rétracter et retirer l'invitation de dernière minute qu'il avait adressée à l'Iran, devant les protestations des Occiden- taux et la menace de la délé- gation de l'opposition sy- rienne de boycotter la réu- nion, et justifiant cette déci- sion par le refus iranien de soutenir un gouvernement de transition en Syrie. L'Iran a regretté mardi que l'ONU ait retiré «sous la

pression» son invitation à Genève II. «Nous regrettons que le secrétaire général Ban Ki-moon ait retiré son invi- tation sous la pression», a

déclaré son chef de la diplo- matie Mohammad Javad Za-

rif. «Tout le monde sait que

sans l'Iran, les chances (de parvenir à) une vraie solution en Syrie ne sont pas si grandes», a souligné le vice- ministre des Affaires étran- gères Abbas Araghchi. «Il est clair qu'une solution globale à la question syrienne ne pourra être trouvée si toutes les parties influentes ne sont pas impliquées dans le pro- cessus», a-t-il ajouté. Les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la France, qui souhaitent le départ du président Bachar al-Assad, avaient tous trois fait d'un soutien iranien à une tran- sition démocratique une condition sine qua non de sa présence en Suisse. Pour sa part, la Russie a qualifié la décision du retrait de l'in- vitation faite à l'Iran pour faire part à Genève II «d'une erreur». «Nous avons toujours sou- ligné que tous les acteurs ex- térieurs devaient être repré- sentés», a signalé le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov. M. Lavrov a critiqué les explications données par M. Ban pour son revirement, disant que «quand le Secré-

taire général de l'ONU a dit qu'il était contraint d'annuler son invitation à l'Iran parce que l'Iran ne partage pas les principes du règlement ins- crits dans le communiqué de Genève I, c'est à mon avis une phrase assez retorse». «Ceux qui ont exigé que l'on annule l'invitation de l'Iran sont ceux qui affirment que la mise en œuvre du com- muniqué de Genève doit aboutir à un changement de régime» en Syrie, a déclaré le ministre russe, soulignant que «c'est une interprétation malhonnête de ce dont nous avons convenu à Genève en juin 2012». Les Etats-Unis ont, quand à eux, salué la décision de Ban Ki-moon de retirer son invitation à l'Iran à Genève II. Par ailleurs sur le terrain, l'armée syrienne regagne de plus en plus de contrôle des régions prises par les re- belles, tandis que l'opposition souffre d'une division sans précédant dans ses rangs, principalement depuis le dé- but de l'année en cours, quant des combats conti- nuaient a faire rage entre les rebelles et les éléments de l'Etat islamique de l'Irak et de Levant (EIIL, lié à Al- Qaîda). Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme, plus de 1 100 per- sonnes ont été tuées dans ces combats dans les pro- vinces du nord du pays.

LA PAIX DANS LE PROCHE-ORIENT

La Chine appelle à faire des avancées concrètes dans les négociations de paix israélo-palestiniennes

La Chine a appelé lundi à des avan-

cées significatives dans les négociations de paix entre Palestiniens et Israéliens

et ce dès que possible, soulignant que

le problème israélo-palestinien se trouve au coeur des préoccupations du Proche-Orient. «La Chine a toujours soutenu les résolutions pertinentes des Nations unies, du principe dit 'la terre

contre la paix' (

dans le but final est

la création d'un Etat palestinien indé-

pendant» sur la base des lignes anté- rieures au début de l'occupation israé- lienne d'El-Qods-Est occupée, la Cis- jordanie et la bande de Ghaza en juin 1967, et «la normalisation des relations

entre Israël et la Palestine», a déclaré

le représentant permanent de la Chine

)

a déclaré le représentant permanent de la Chine ) auprès des Nations unies, Liu Jieyi, lors

auprès des Nations unies, Liu Jieyi, lors d'une réunion du Conseil de sécurité sur le Proche-Orient. «Le problème is- raélo-palestinien se trouve au coeur des préoccupations du Moyen-Orient», a-t-il déploré, notant que la Chine sou- tient les négociations entre Israéliens et Palestiniens, qui se trouvent à présent à «une étape cruciale». En juillet 2013, les Etats-Unis étaient parvenus à relancer les pourparlers de paix entre Israël et la Palestine, qui étaient alors interrompus depuis trois ans. L'objectif est de parvenir à un ac- cord final au terme des neuf mois de négociations.

APS

CAMBODGE

Onze personnes interpellées lors d'une manifestation

Onze personnes, dont un leader syndical, ont été interpellées mardi lors d'un rassem- blement pour réclamer la libération d'autres militants emprisonnés à Phnom Penh, capitale du Cambodge, où toute manifestation est in- terdite, ont annoncé les autorités locales. Les onze militants sont détenus «temporairement» pour un rappel à la loi, les manifestations étant interdites, a indiqué le porte-parole de la municipalité de Phnom Penh, Long Di- manche, ajoutant que «les autorités ne peuvent pas leur permettre d'avoir des activités anar- chiques». Rong Chhun, président de la Confédération cambodgienne des syndicats, et dix autres personnes, ont été emmenés par la police alors qu'ils tentaient de remettre une pétition à des ambassades occidentales pour leur de- mander d'intervenir en faveur de la libération de 23 personnes arrêtées au début du mois lors de la répression sanglante d'un rassem- blement d'ouvriers du textile. Les forces de l'ordre avaient ce jour-là ouvert le feu sur les manifestants qui réclamaient de meilleurs salaires, tuant au moins quatre personnes. Le lendemain, les autorités interdisaient toute nouvelle manifestation à Phnom Penh, dispersant un rassemblement de l'opposition qui réclame depuis des semaines la démission du Premier ministre Hun Sen. Hun Sen, au pouvoir depuis près de trente ans, fait face à une fronde grandissante des ouvriers du secteur textile - crucial pour l'éco- nomie du pays -, et de l'opposition. Selon les résultats officiels, le Parti du peuple cambodgien (CPP) au pouvoir a, malgré son plus mauvais score depuis 1998, remporté

68

sièges aux législatives de juillet 2013, contre

55

au Parti du sauvetage national du Cambodge

(Cnrp) du leader de l'opposition Sam Rainsy. Mais le Cnrp a revendiqué la victoire, dé- nonçant des fraudes massives. Ses députés boycottent l'Assemblée nationale depuis l'ou- verture de la législature en septembre, mais Hun Sen a déclaré plusieurs fois qu'il ne dé- missionnerait pas.

ESPAGNE La consultation référendaire en Catalogne «n'aura pas lieu»

Le référendum sur l'indépendance de la Ca- talogne (nord-est de l'Espagne), annoncé par le président catalan Artur Mas pour novembre prochain, «n'aura pas lieu», a affirmé, lundi soir, le président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, insistant qu'il «ne pouvait pas négocier» sur cette question. «Tant que je suis président du gouvernement espagnol, je ne permettrais pas l'indépendance d'aucune partie du territoire espagnol», a sou- ligné Rajoy dans un entretien télévisé avec la chaîne Antena 3, ajoutant que le plan d'Artur Mas «est hors de toute discussion et de toute négociation». «Je suis président du gouverne- ment pour respecter et faire respecter les lois», a-t-il dit, appelant le président régional catalan à agir de même et à respecter la Constitution approuvée par tous les Espagnols, faisant ob- server que la souveraineté de l'Espagne appar- tient à tous les ressortissants espagnols. Par ailleurs, Rajoy a indiqué qu'il œuvrera pour que la Catalogne renoue avec la croissance éco- nomique et surmonte ses problèmes écono- miques comme toutes les autres régions du pays. Le Parlement régional de la Catalogne, s'est prononcé, jeudi, à la majorité en faveur de la tenue d'un référendum sur l'indépendance de cette région espagnole. Avec 87 votes pour, 43 contre et trois abstentions, les parlementaires régionaux ont approuvé l'envoi d'une requête au Congrès des députés espagnol (chambre basse du Parlement) demandant à Madrid de «déléguer» au gouvernement catalan «la capacité d'autoriser, convoquer et organiser un réfé- rendum sur l'avenir politique de la Catalogne».

16

DK NEWS

TÉLÉ

Mercredi 22 Janvier 2014

Programme du mercredi 22 janvier 2014

Programme du mercredi 22 janvier 2014

Programme du mercredi 22 janvier 2014
22 Janvier 2014 Programme du mercredi 22 janvier 2014 06h45 Magazine jeunesseTFou 11h10 Série réalistePetits

06h45 Magazine jeunesseTFou 11h10 Série réalistePetits secrets entre voisins 11h40 Série réalisteMon histoire vraie 11h55 Magazine de la gastronomiePetits plats en équilibre 12h00 JeuLes douze coups de midi 12h50 Magazine sportifL'affiche du jour 13h00 Journal 13h40 Magazine de la gastronomiePetits plats en équilibre 13h50 Météo 13h55 Téléfilm sentimentalJoséphine, ange

gardien7

15h35 Série humoristiquePep's 16h35 TéléréalitéQuatre mariages pour une lune de miel 17h25 JeuBienvenue chez nous 18h20 JeuUne famille en or 19h05 JeuMoney Drop 19h55 Météo 20h00 Journal 20h35 LoterieTirage du Loto 20h38 Météo 20h40 Série humoristiqueNos chers voi- sins 20h45 Divertissement-humourC'est Cante- loup 20h50 Série policièreLes experts7Inédit 21h40 Série policièreLes experts7 22h25 Série policièreLes experts7 23h20 Série policièreLes experts7

policièreLes experts7 23h20 Série policièreLes experts7 08h00 Journal 08h10 Magazine de servicesTélématin (suite)

08h00 Journal 08h10 Magazine de servicesTélématin (suite) 09h05 Magazine littéraireDans quelle éta- gère 09h10 Feuilleton sentimentalDes jours et des vies 09h35 Feuilleton sentimentalAmour, gloire et beauté 10h00 Magazine de sociétéC'est au pro- gramme 10h55 Météo outremer 11h00 JeuMotus 11h30 JeuLes Z'amours 12h00 JeuTout le monde veut prendre sa place 12h55 Météo 2 13h00 Journal 13h48 Météo 2 13h50 Magazine du consommateurConso- mag 14h00 Magazine de sociétéToute une histoire 15h40 Magazine de servicesComment ça va bien ! 17h00 SportCoupe de France 19h00 Talk showL'émission pour tous 19h25 Talk showL'émission pour tous, la suite 19h50 Météo 2 20h00 Journal 20h38 Série humoristiqueParents mode d'emploi 20h39 Magazine sportifUn objet, un exploit 20h40 Magazine musicalAlcaline l'instant 20h45 Météo 2 20h47 Téléfilm policierLanester77Inédit 22h30 Magazine de découvertesLa paren- thèse inattendue7

22h30 Magazine de découvertesLa paren- thèse inattendue7 08h00 Dessin animéLes nouvelles aven- tures de Peter Pan

08h00 Dessin animéLes nouvelles aven- tures de Peter Pan 08h26 Dessin animéLes lapins crétins : in- vasion 08h32 Dessin animéLes lapins crétins : in- vasion 08h39 Dessin animéLes lapins crétins : in- vasion 08h45 Dessin animéLes lapins crétins : in- vasion

08h51 Dessin animéLes lapins crétins : inva- sion 09h02 Film d'animationScooby-Doo et la co- lonie de la peur7 10h16 Série d'animationUltimate Spider- Man 10h38 Emission jeunesseComment dessiner

?

10h45 Magazine du consommateurConso- mag

10h50 Magazine régionalMidi en France 11h55 Météo 12h00 12/13 : Journal régional 12h25 12/13 : Journal national 12h55 Magazine de découvertesMétéo à la carte 13h55 Série policièreUn cas pour deux 14h55 DébatQuestions au gouvernement 16h10 JeuDes chiffres et des lettres 16h50 JeuHarry 17h20 Magazine littéraireUn livre, un jour 17h30 JeuSlam 18h10 JeuQuestions pour un champion 19h00 19/20 : Journal régional 19h18 19/20 : Edition locale 19h30 19/20 : Journal national 19h58 Météo 20h00 Magazine sportifTout le sport 20h15 Feuilleton réalistePlus belle la vie 20h45 SportParis-SG (L1) / Montpellier (L1)7 22h50 Météo 22h55 Soir 3 23h25 DivertissementLes chansons d'abord

22h55 Soir 3 23h25 DivertissementLes chansons d'abord 07h55 Divertissement-humourLes Guignols de l'info 08h08

07h55 Divertissement-humourLes Guignols de l'info 08h08 La météo 08h10 DivertissementZapping 08h15 Série d'animationLes Simpson 08h40 Série d'aventuresMerlin 09h20 Série d'aventuresMerlin 10h05 Série marionnettesGorg et Lala 10h13 Série humoristiqueVice versa 10h15 Film d'aventuresL'odyssée de Pi777 12h20 Magazine d'actualitéLa nouvelle édi- tion 12h45 Magazine d'actualitéLa nouvelle édi- tion, 2e partie 14h00 Comédie musicaleLes misérables7 16h35 Série humoristiqueCasting(s) 16h40 ComédieMax7 18h00 DivertissementZapping 18h05 DivertissementLe Before du grand journal 18h40 Le JT 19h05 Talk showLe grand journal 20h00 Talk showLe grand journal, la suite 20h25 DivertissementLe petit journal 20h55 Comédie sentimentaleUn prince (presque) charmant7Inédit 22h20 ComédiePauline détective77 00h00 Série humoristiqueKaboul Kit-

chen777

00h30 Série humoristiqueKaboul Kitchen777 01h05 Série humoristiqueKaboul Kitchen777 01h35 DrameJ'enrage de son absence77 03h10 Série d'actionArrow77 03h50 Série d'actionArrow77 04h30 Court métrageRebelote 04h40 RugbyLa séance rugby

04h30 Court métrageRebelote 04h40 RugbyLa séance rugby 07h40 Dessin animéPrincesse Sofia 08h05 Série

07h40 Dessin animéPrincesse Sofia 08h05 Série d'animationJake et les pirates du pays imaginaireInédit 08h30 Série d'animationLanfeust Quest 09h00 Météo 09h05 Magazine de télé-achatM6 boutique 10h00 Météo 10h05 JeuLes reines du shopping 11h00 Série humoristiqueDrop Dead Diva 11h45 Série humoristiqueDrop Dead Diva 12h40 Météo 12h45 Le 12.45 13h05 Série humoristiqueScènes de mé- nages 13h40 Météo 13h45 Téléfilm humoristiqueOpération cup- cake 15h40 Série policièreJessica King7 16h25 JeuLes reines du shopping 17h30 JeuUn dîner presque parfait 18h40 Magazine d'information100 % mag 19h40 Météo 19h45 Le 19.45 20h05 Série humoristiqueScènes de mé- nages 20h50 TéléréalitéRecherche appartement ou

maison7Inédit

22h15 TéléréalitéRecherche appartement

ou maison 23h35 TéléréalitéRecherche appartement ou maison

La sélection

20h50

20h50

Les experts

Résumé Les experts établissent un périmètre de sécurité aux alentours d'une scène de crime quelque peu hors norme. En effet, un meurtre s'est produit durant un mariage dont le thème choisi par les tourtereaux était «Alice au pays des merveilles». C'est une bande de malfaiteurs déjà connue des services de police qui a frappé. Leur mode opératoire est vite reconnu par Jim Brass. Ces «spécialistes» écument les mariages depuis plusieurs mois et de- meurent insaisissables. Mais cette fois-ci, quelque chose a mal tourné. Pour quelle raison ces bandits ont-ils été jusqu'à tuer de sang-froid ?

ces bandits ont-ils été jusqu'à tuer de sang-froid ? 20h45   Lanester Résumé Un tueur en
20h45

20h45

 

Lanester

Résumé Un tueur en série sévit dans l'Ouest parisien. Trois assassinats consécutifs, entourés du même

Résumé Un tueur en série sévit dans l'Ouest parisien. Trois assassinats consécutifs, entourés du même cérémonial macabre, ne laissent aucun doute à ce sujet. A chaque fois, la victime a été énucléée. Lors de ses investigations sur l'une des scènes du crime, le commandant de police Eric Lanester perd la vue, sans raison apparente. Il est déchargé de la direction de l'enquête. Une issue dont il ne se satisfait pas, pas plus qu'il n'accepte son handicap. L'aide inattendue d'une jeune femme, chauffeur de taxi, lui permet de reprendre ses investigations. Il comprend peu à peu que ses dé- marches le confrontent à des démons qu'il avait crus à jamais enfouis

20h45 Paris-SG (L1) / Montpellier (L1) Résumé Vainqueurs des amateurs de Rodez au tour précédent

20h45

Paris-SG (L1) / Montpellier (L1)

Paris-SG (L1) / Montpellier (L1)

Résumé Vainqueurs des amateurs de Rodez au tour précédent (0- Résumé 2), les Montpelliérains de Rolland Courbis ont tiré cette fois le gros lot en tombant 2), les Montpelliérains de Rolland Courbis ont tiré cette fois le gros lot en tombant sur l'ogre parisien pour ces 16es de fi- nale de la Coupe de France. Malmenés en championnat, Ben- jamin Stambouli et les Languedociens n'ont finalement pas grand chose à perdre au Parc des Princes, si ce n'est l'occa- sion de créer un exploit retentissant qui leur permettrait de se relancer dans cette seconde partie de saison. La dernière confrontation entre les deux équipes s'était soldée par un match nul à la Mosson (1-1). ATTENTION : risque de prolongation et, éventuellement, de tirs au but à l'issue du temps réglementaire.

(1-1). ATTENTION : risque de prolongation et, éventuellement, de tirs au but à l'issue du temps
20h55

20h55

Un prince (presque) charmant7

Résumé Jean-Marc est arrogant, carriériste, égoïste et imbu de lui-même. Au point d'en oublier le mariage de sa fille de 19 ans, qu'au demeurant il connaît bien peu puisqu'il a toujours privilégié les affaires à sa famille et n'a pas pris le temps de voir son enfant grandir. Rappelé à l'ordre par sa do- cile secrétaire, il se décide à se rendre dans le Sud de la France pour assister à la céré- monie. En chemin, il prend en stop Marie, une jeune femme solaire, éprise de liberté et d'amour. Tout les oppose. Très vite, Marie lui confie être en quête du prince charmant. Jean-Marc ne résistera pas longtemps au charme de la jeune femme. Avant de ne penser qu'à elle, il ne pensait qu'à lui

de ne penser qu'à elle, il ne pensait qu'à lui 20h50 Recherche appartement ou maison Résumé
20h50

20h50

Recherche appartement ou maison

Résumé Stéphane Plaza et ses chasseurs d'appar- tements aident trois familles à réaliser leur rêve. A Paris, Olivia et Duy-Ahn, jeune couple bohème, rendent les clés du nid douillet qu'ils louent au centre de la capi- tale. Dans un mois, ils seront à la rue. Malgré l'urgence, ils recalent toutes les pro- positions de Stéphane Plaza ; A Bordeaux, Frédéric, amateur de vieilles pierres, veut une surface à aménager selon ses goûts. Quitte à se lancer dans les travaux ; A Aix-en-Provence, Fabrice et Christine, et leurs quatre enfants, cherchent une vaste maison, avec un beau terrain pour que monsieur exerce ses talents de paysagiste.A 22.10, nous reverrons Laure et Ni-

vaste maison, avec un beau terrain pour que monsieur exerce ses talents de paysagiste.A 22.10, nous

colas, à l'étroit dans leur appartement parisien ; Les amoureux Claire et Julien,

qui ont décidé de vivre sous le même toit

A 23.00, Catherine et sa fille Char-

lène, dont la maison a brûlé ; Carole et Sylvain, qui veulent quitter la campagne pour la ville.

Mercredi 22 Janvier 2014

DÉTENTE

DK NEWS

17

Mots fléchés n°488 Proverbes Un ennemi savant vaut mieux qu’un ami ignorant. Proverbe algérien Le
Mots fléchés n°488
Proverbes
Un ennemi savant vaut mieux qu’un ami
ignorant.
Proverbe algérien
Le silence embellit la bouche. "La parole est
d'argent, le silence est d'or".
Proverbe berbère
L'ami de tout le monde est l'ami de personne.
Proverbe arabe
Les petits ruisseaux font les grandes rivières
Proverbe français
C’est arrivé un 22 Janvier
2001 : le nouveau président des États-Unis,
George W. Bush, profite de son premier jour
en fonction, pour annuler une disposition sur
l'avortement de son prédécesseur, Bill
Clinton.
2001 : un groupe de chercheurs grecs annon-
cent que leurs travaux ont permis d'aboutir à
la conclusion qu'il n'existe pas de lien de
cause à effet entre l'uranium appauvri et la
leucémie.
2001
: à Annecy (Haute-Savoie, France), un
attentat à la bombe artisanale cause de lourds
dégâts matériels au Palais de justice, sans
faire ni blessés, ni victimes.
2002
: début des audiences sur l'affaire des
contrôleurs aériens milanais. Il leur est
reproché d'avoir abandonné régulièrement
leur poste pour aller faire des courses, voir
pour aller jouer au football durant leurs
heures de travail, abandonnant ce dernier à
leur collègues plus que surchargés par l'im-
portance du trafic aérien de Milan, Italie.
2012 : référendum sur l’adhésion de la Croatie
à l'Union européenne.
Célébrations :
-
Espagne : Valence : Festivités de la Saint-
Vincent.
Saint-Vincent-et-les Grenadines : Fête natio-
nale de la Saint-Vincent.
-
- Ukraine : Journée de l'Unification, commé-
more l'acte d'union, signé en 1919 par la
République populaire ukrainienne et l'éphé-
mère République populaire d'Ukraine occi-
dentale.
Samouraï-sudoku n°488
Mots croisés n°488

Les problèmes de sudoku samouraï se composent de cinq grilles de sudoku entrelacées. Les règles standards du sudoku s'appliquent à chacune de ces cinq grilles. Placez les chiffres de 1 à 9 dans les cases vides de chaque grille. Chaque ligne, chaque colonne, et chaque région 3 x 3 doit contenir une fois les chiffres de 1 à 9.

Chaque sudoku samouraï a une solution unique et peut être résolu par la logique pure.

solution unique et peut être résolu par la logique pure. Horizontalement: 1. 2. français Tour -

Horizontalement:

1.

2.

français

Tour - Drame lyrique japo-

nais - Mauvais tableau

4.

père-heure

5.

ignorantes

6.

magnétique - Ruthénium - Poisson voisin de la sardine

Verticalement :

Imagerie par résonance

Cuisinier - Poursuit les

Fleuve de Russie - Am-

3.

Chauve-souris Protection - Photographe

7.

8.

9.

posé

10.

ycée professionnel

Reine de Castille et de

Leon - Fils d' Anchise et d'

Aphrodite

11.

Europium - ()lignal - L

Euphories Agile - Prophète biblique Grande quantité - Prédis-

12.Répondre-Cessationcol-

lective et concertée du travail

1.

2.

Grand monastère

Devin Action de se tromper -

ortho-

doxe

3.

neux - Coups de baguettes

4.

nitif - Graffiti

5.

témis à Éphèse - Quotient

intellectuel

il incendia le temple d'Ar-

Infliges une peine - Infi-

Samarium - Halos lumi-

6.

7.

8.

Chateaubriant

9.

couvrir d'une mince couche d'aluminium

10.

Néon

11 .Telles - Unité monétaire principale de la Bulaarie

12.

Issue - Adj. poss. - Glaive

Reptile dinosaurien -

Prénom masculin - Re-

Sur la croix - Roman de

Note - Proxénète Adj, dém. - Solution

Reptile dinosaurien - Prénom masculin - Re- Sur la croix - Roman de Note - Proxénète
7 erreurs
7 erreurs

18 DK NEWS

SPORTS

Mercredi 22 Janvier 2014

TOURNOI DE FINLANDE DE GOAL-BALL

L'Algérie termine en 4 e position

L'équipe nationale algérienne de goal-ball a pris la 4è position au tournoi international Finlande (17-19 janvier), en préparation au Championnat du Monde-2014 de la discipline, prévue du 26 juin au 6 juillet 2014 à Helsinki en Finlande.

du 26 juin au 6 juillet 2014 à Helsinki en Finlande. La sélection algérienne a été

La sélection algérienne a été battue pour la médaille de bronze par la Litua- nie ((championne du monde 2010 et champion d'Europe 2013) sur le score de 5-7. Outre l'Algérie, le tournoi a re- groupé cinq autres sélections : Russie, République tchèque, Suède et Finlande (championne paralympique 2012) et la Lituanie. Durant le premier tour, la sélection algérienne a remporte quatre matchs face, respectivement, à la Répu- blique tchèque (8-2), la Suède (10-5), la Finlande (13-5), la Russie (10-0) contre une défaite face à la Lituanie (4-5). Avec 12 points, l'Algérie a pris la 1re place qui lui a permis d'affronter, en demi-finale, la Finlande (4è au 1er tour). Les proté- gés de l'entraîneur national, Mohamed Bettahrat, très pénalisés par la blessure du capitaine Mohamed Mokrane, ont perdu cette rencontre sur le score de

(3-5). Dans l'autre demi-finale, la Répu- blique thèque a éliminé la Lituanie (12- 3). La finale est revenue aux Tchèques devant la Finlande, pays hôte, sur le score de 8-5. «Au delà, de cette 4 e place, je pense que l'équipe algérienne est créditée d'une bonne prestation. Je crois que sans l'absence de deux joueurs clés, Samir Belhouchet et Firas Bentria (problème administration) et la blessure de Mokrane, on aurait fait mieux. Dans l'ensemble, on est satisfait du comportement de notre équipe», a expliqué Bettahrat, ajoutant que cinq mois séparent l'équipe du champion- nat du monde et il faut continuer à tra- vailler pour être prêt au grand rendez-vous. L'équipe nationale s'était déplacée à Helsinki sans son milieu de terrain Bentria Firas et du lanceur Samir Belhouchet, pour des raisons ad-

ministratives. «C'est regrettable évi- demment d'être privé de deux joueurs clés de l'équipe dans un tournoi assez relevé qui leur aurait permis de conti- nuer dans leur progression», a indiqué le coach national. Pour sa part, le chef de mission, Rabah Halimi a salué l'es- prit de groupe qui a prévalu tout au long du tournoi. «La performance de notre équipe est très encourageante, surtout face à deux des meilleures sé- lections au Monde (Finlande et Litua- nie). Je pense qu'il faut doter notre équipe des meilleurs moyens, car elle peut nous valoir beaucoup de satisfac- tion, lors du prochain mondial», a sou- ligné Halimi. La prochaine étape de préparation emmènera les Verts en Li- tuanie (avril), à l'occasion du tradition- nel tournoi international.

OPEN D'AUSTRALIE

Eugenie Bouchard en demi-finales

La Canadienne Eugenie Bouchard, tête de série N.30, s'est qualifiée pour les demi-finales de l'Open d'Australie,

en battant la Serbe Ana Ivanovic, tête de série N.14, en trois

Elle affrontera la

Chinoise Li Na, finaliste en 2011 et 2013, qui avait aupara-

vant éliminé facilement l'Italienne Flavia Pennetta (N.28) en deux sets 6-2, 6-2.

sets 5-7, 7-5, 6-2, mardi à Melbourne.

deux sets 6-2, 6-2. sets 5-7, 7-5, 6-2, mardi à Melbourne. Li Na en demi-finales La
deux sets 6-2, 6-2. sets 5-7, 7-5, 6-2, mardi à Melbourne. Li Na en demi-finales La

Li Na en demi-finales

La Chinoise Li Na, tête de série N.4, s'est quali- fiée pour les demi-finales de l'Open d'Australie, en battant l'Italienne Flavia Pennetta (N.28) en deux sets 6-2, 6-2, mardi à Melbourne. Li, finaliste en 2011 et 2013, affrontera en demie- finale la Serbe Ana Ivanovic (N.14) ou la Cana- dienne Eugenie Bouchard (N.30).

CHAMPIONNAT NORD-AMÉRICAIN DE BASKET-BALL

Les résultats de lundi

Golden State - Indiana 94 - 102

Chicago - LA Lakers

Houston - Portland 121 - 114

Memphis - Nouvelle-Orleans92 - 95

Atlanta - Miami

NY Knicks - Brooklyn Nets 80 - 103

Charlotte - Toronto 100 - 95 Washington - Philadelphie Cleveland - Dallas 97 - 102

Detroit - LA Clippers

107 - 99

102 - 100 a.p.

121 - 114

103 - 112.

APS

LE PRÉSIDENT DU CAA :

«L'athlétisme africain a beaucoup d'avenir»

Le président de la confédéra- tion africaine d’athlétisme (CAA), le Came- rounais Hamad Kalkaba Mal- boum a estimé que l'athlétisme du continent «a beaucoup d'ave- nir et l'espoir est permis». « Il n'y

a pas de craintes

à nourrir quand à l’avenir de l’athlétisme

africain, même avec le départ de Lamine Diack, président de l'IAAF, l'année pro- chaine», a déclaré Kalkaba Malkoum, dans un entretien au site Africatop- sports.com, tenu en marge des travaux de la réunion du bureau exécutif tenue à Dakar, le président de la CAA. Pour le patron de l'athlétisme africain, l’espoir est permis, et « la confédération africaine d’athlétisme est en train de se remettre en cause pour adopter une nou- velle façon de gérer cette discipline par rapport à ce qui se fait de mieux dans le monde». « A nos yeux, il y a beaucoup de jeunes animés par la volonté d’émerger sur le continent d’ici quelques années, ce qui constitue un avantage certain pour l’athlétisme africain», a-t-il indiqué. A cet effet, le bureau exécutif de la CAA entend mener le plan stratégique avec succès comme l’a recommandé la fédé- ration internationale d’athlétisme aux pays membres. Kalkaba Malboum trouve que l’année 2014, se situant à un an du départ du président Lamine Diack de la tête de l’Iaaf, « doit inciter les dirigeants de l'athlétisme africain à réfléchir, sur les stratégies qui permettront à l’Afrique de garder sa place. Déjà, il y a les cham- pionnats d’Afrique qui auront lieu à Marrakech au Maroc du 10 au 14 août», a encore dit le président de la CAA. « Il faut réfléchir sur le succès que cette compé- tition doit avoir. Car avec le départ de La- mine Diack l’athlétisme africain devra mener davantage la réflexion pour un meilleur développement», a conclu le président de la CAA. En marge de la réunion de Dakar, le président de l'Iaaf, le Sénégalais Lamine Diack a annoncé que l’avant dernier conseil de l’IAAF se tiendra en avril pro- chain à Dakar pour le 3 e fois après 1976 et

2003. «Il faut fédérer les forces et les idées pour aller de l’avant, afin que la re- lève soit assurée», a souligné pour sa part, Lamine Diack qui a décidé de quit- ter l'Iaaf en 2015, une instance qu'il dirige depuis 1999.

en 2015, une instance qu'il dirige depuis 1999. Solution Samurai-soduku N°487 PUDIBONDERIE URANUS AMERS
en 2015, une instance qu'il dirige depuis 1999. Solution Samurai-soduku N°487 PUDIBONDERIE URANUS AMERS
en 2015, une instance qu'il dirige depuis 1999. Solution Samurai-soduku N°487 PUDIBONDERIE URANUS AMERS

Solution Samurai-soduku N°487

qu'il dirige depuis 1999. Solution Samurai-soduku N°487 PUDIBONDERIE URANUS AMERS PICOTIN AVEC ICA SEANCE R
PUDIBONDERIE URANUS AMERS PICOTIN AVEC ICA SEANCE R NEPE RIPIENO RACCOMPAGNER IBERIE BLED BADEN PRO
PUDIBONDERIE
URANUS AMERS
PICOTIN AVEC
ICA SEANCE R
NEPE RIPIENO
RACCOMPAGNER
IBERIE BLED
BADEN PRO ED
OTE DRAISINE
IMOLA F ES
Q
UT FROISSE P
LUXUEUX INFO
SI
OLT TR OU
DEUX G
UNAUS
AERICOLE ISE
I
AISES
E NE
T
AGONISER R
NONNE ANSE
R
IR NOTE TITI
G
H RACE RA
OISELE CRANE
NONRESIDENTS
USURPA VANDA
E
ABERRATION
N°150CroisésMotsSolution
Solution Mots Croisés N°487
MotsSolution
Solution Mots Fléchés N°487
N°150Fléchés
Mercredi 22 Janvier 2014 HANDBALL DK NEWS 19 Algérie - Sénégal Algérie - Guinée CAN
Mercredi 22 Janvier 2014
HANDBALL
DK NEWS 19
Algérie - Sénégal
Algérie - Guinée
CAN 2014
(HOMMES)
(FEMME)
DU 16 AU 25 JANVIER 2014
1/4 DE FINALE
1/4 DE FINALE
CAN-2014 DE HANDBALL
DAMES (GROUPE A)
Harcha
Harcha

Les Verts abordent aujourd’hui les quarts de finale

Harcha Les Verts abordent aujourd’hui les quarts de finale S. Ben C’est avec une équipe complète-

S. Ben

C’est avec une équipe complète- ment remaniée que le coach de la sélection algérienne, Réda Zeguli a pu remporter avec les Verts sa qua- trième victoire consécutive dans ce groupe B à l'issue de la 4 e journée de la phase de poules de la coupe d'Afrique des nations de handball messieurs (CAN-2014) pour dispu- ter aujourd’hui les quarts de finales probablement contre le Cameroun.

Face au Congo 35-16, à la salle Har- cha-Hacene (Alger), avant de disputer son dernier match, hier, au moment où on mettait sous presse contre la sélec- tion marocaine. Avec cette 4 e victoire, l’Algérie

conforte sa positon de leader du groupe

et doit donc rencontrer le 4 e du groupe

B qui serait probablement le Cameroun,

car il devrait disputer son dernier match hier au moment où on mettait sous presse contre le Sénégal (3 e au clas- sement) et qualifié déjà avant ce match d’hier. Il faut dire que les joueurs de Ze- guili n’ont pas trouvé grande concur- rence par ces modestes Congolais pour ne pas dire bien limités sur tous les plans. Ainsi, sur le plan de l’effectif, le coach des Verts a incorporé des joueurs n’ayant pas eu trop de temps de jeu de- puis le début de la compétition à l’image du gardien de but Samir Kerbouche, du

«Norvégien» Khaled Chentout ou en- core des vétérans Tahar Labane et Hi- chem Boudrali. Et la mise au repos de Messaoud Berkous, Abdelkader Ra- him, Abdelmalek Slahdji ou encore Riad Chehbour est bien vue de la part de Zeguili qui doit gérer son groupe et ainsi faire tourner son effectif. Les blessures et la fatigue sont les deux pires ennemis des coachs dans ce genre de compétition. Ce qui explique le pour- quoi de cette mise au repos des joueurs les plus influents du groupe. D’ail- leurs, il n’est pas écarté aussi que contre le Cameroun probablement, que jouera aujourd’hui la sélection al- gérienne avec peut-être aussi des sur- prises en matière d’effectif sur le terrain. Car les choses sérieuses commenceront en vérité lors des demi-finales. Face aux Congolais deux joueurs algériens ont émergé du lot à savoir le gardien Ker- bouche, auteur d'une prestation gran-

diose qui a presque fait oublier que l'Al-

gérie avait un Slahdji dans son effectif et aussi la «puce» Omar Benali, très en verve avec pas moins de 10 buts à son ac- tif.

Le Congo, où s'est illustré Yannick Angao (9 buts), n'a tenu que dix minutes (5-4 pour l'Algérie) avant de sombrer de- vant plus fort et mieux ordonné que lui (8-4, 12-4, 14-5, 17-5 et 18-6, score de la première mi-temps). En seconde pé- riode, Zeguili continue d'évoluer avec la même équipe, à un ou deux élé- ments près avec l'entrée de Rabah Sou- dani. Une équipe qui s'est fait plaisir en

proposant de belles facettes de jeu qui a, parfois, tourné à la démonstration. Score final : 35-16 devant un public de Harcha en extase et toujours aussi bruyant, qui a récidivé hier au mo- ment où nous mettons sous presse pour le derby maghrébin contre le Ma- roc qui sonnera la fin de la phase de poules. Dans ce même groupe B, l’Angola s’est inclinée difficilement face à la redoutable équipe de la RD Congo (26- 28) alors que le Maroc s’est imposé face à la modeste équipe du Nigeria 32-27. Dans le groupe A, la sélection mas- culine tunisienne de handball s'est im- posée devant le Cameroun (34-20), à la salle Harcha (Alger). C'est la quatrième victoire en autant de rencontres pour les Aigles de Carthage (tenants du titre), après celles face au Sénégal (37-21), au Gabon (33-23) et devant la Libye (27-18). De son côté, l’Egypte a battu la Libye (27- 15) pour enregistrer également sa 4 e vic- toire après celles contre le Sénégal (32- 21), le Cameroun (22-33) et le Gabon (30- 21). Ces deux ténors du handball africain disputaient au moment où on mettait sous presse leur dernier match du groupe entre eux qui sont déjà qualifiés aux quarts de finale. Dans cette même journée, la sélection sénégalaise s'est imposée devant le Gabon (30-23), (mi- temps: 13-12) à la Coupole (Alger). C'est la deuxième victoire des Sénégalais après celle réalisée vendredi face à la Li- bye (35-23). Le Sénégal pointe à la troi- sième place du groupe A avec 4 points.

ILS

ONT

DÉCLARÉ

Réda Zeguili (entraîneur - Algérie) :

«Pour moi, il n'y pas de titulaires et de remplaçants, je considère que c'est l'équipe A qui a affronté le Congo. C'était une occasion pour faire reposer ceux qui ont beaucoup joué, c'est une gestion des matches, nous en avons 8 en 10 jours si nous atteignons la finale. Ceux qui ont joué aujourd'hui (lundi) m'ont donné satisfaction. Notre rende- ment s'améliore de match en match. Il ne faut pas oublier que notre prépara- tion n'a pas été à la hauteur de celle ef- fectuée par la Tunisie et l'Egypte, en plus trois de mes joueurs sont blessés (Berriah out pour tout le tournoi, Mo- krani et Boultif, ndlr). Je remercie tous mes joueurs qui ont été solidaires et ne m'ont pas fait ressentir ces absences».

Khaled Chentout (arrière - Algérie) :

«Je remercie l'entraîneur qui m'a fait confiance contre le Congo. Mon intégra- tion dans cette équipe a été très facile puisque je connais tous les joueurs. No- tre match contre le Congo n'a pas été fa- cile comme le pensent certains, c'est nous qui l'avons rendu ainsi en entrant concentrés sur le terrain. Le public de Harcha représente 70% de la victoire».

Tarek Boukhemis (arrière - Algérie) :

«Nous étions sereins depuis le début, nous avons développé un jeu simple, ce qui nous a facilité la tâche. Nous étions à l'aise contre le Congo et j'espère qu'on le restera lors des prochains matches. Le plus dur reste à faire avec l'ap- proche des quarts de finale».

Omar Benali (ailier - Algérie) :

«Nous tenons à notre première place et personne ne la prendra. Je n'ai rien à dire sur ma prestation personnelle, c'est l'équipe qui prime».

Samir Kerbouche (gardien de but - Al- gérie) :

«J'étais un peu inquiet au début par manque de compétition mais à la fin tout s'est bien déroulé. Je remercie les joueurs qui m'ont facilité la tâche. Nous avons bien joué contre le Congo, une équipe qui a déjà battu la RD Congo, il ne faut pas l'oublier. On monte en puissance, on vient petit à petit, nous jouons chaque match comme une finale. Je n'ai pas de problème le fait d'être remplaçant, moi ou Slahdji dans les bois, c'est la même chose».

L'Algérie

jouera la Guinée

Avec une deuxième victoire arrachée face à

la RD Congo (27-20) lors du dernier match des

poules, la sélection algérienne de handball (dames), termine cette phase à la première place du groupe A. Cette victoire permet aux Algé- riennes de terminer la phase de poule en tête du groupe B avec 5 points. Elles affronteront en quart de finale la Guinée, quatrième du groupe B. Les joueuses algériennes ont bien débuté la partie avant de connaître une petite période de passage à vide avant de reprendre le match en

main. En effet, à la première mi-temps, les Congolaises ont réussi à revenir au score à (12- 10) avant de fléchir par la suite. Nabila Tizi (7 buts) et ses coéquipières ont finalement imposé leur ryhme pour terminer la partie sur le score de (27-20). Pour la suite de la compétition, le coach algérien, Karim Achour, estime qu'il «faut jouer sur la récupération pour aligner la meilleure équipe en quart de finale contre la Guinée qui est un adversaire inconnu pour nous». Dans cette phase de poule, les Algériennes ont remporté deux victoires face à la RD Congo (27-20) et au Cameroun (26-21), alors qu'elles ont fait match nul avec le Sénégal (27-27).Dans