Vous êtes sur la page 1sur 24
JEUDI 24 SEPTEMBRE 2009 QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 987 PRIX 20 DA MCA-USMH maintenu pour
JEUDI
24
SEPTEMBRE 2009
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 987 PRIX 20 DA
MCA-USMH maintenu
pour le 9 octobre
La Ligue sabote
le Mouloudia
Babouche
«Cette décision est insensée»
Michel-dirigeants, le torchon brûle
«Oui, j'ai contacté Ouaddah
et il nous sera utile»
Gherib : «Il devait nous consulter»
JSMB-JSK demain à 15h
Equipe nationale
Anthar Yahia
«J’attends le match
du Rwanda avec
impatience»
La Kabylie
attend
son roi
Yahia-Cherif
«On n’a qu’une seule
idée, revenir avec
les 3 points»
«Jedonnequelques
coursd’allemand
Il jouera son 1 er derby…à Béjaïa
àZiani»
Oussalah : «Ça fait 5 ans que j’attends ce moment»
USMA
CRB
USMB
USMH
Aït Ouamar
Henkouche
Mouassa
«Je respecte le
Chabab, mais je dois
honorermoncontrat»
«Je n’ai perdu
qu’un seul derby
la saison passée»
rassure
Guessoum
LesHarrachis
veulent quitter
Lavigerie

2 Le Buteur n° 987 Jeudi 24 septembre 2009

Coup d’œil Équipe nationale

Leurs performances sont atténuées par le rendement collectif

Des Verts plombés par les mauvais résultats

de leurs clubs

rence à lui seul. Ainsi peut-on résumer la situation que vi- vent Karim Matmour, Kamel Ghilas, Nabil Belhadj et au- tres Anthar Yahia, dont le talent est occulté par les mauvais résultats réalisés ces derniers temps par leurs clubs respec- tifs. Ainsi, Matmour a beau être titulaire au Borussia Mön- chengladbach depuis le début de la saison et être à l’origine de beaucoup d’actions construites au sein de son équipe, la fragilité des siens à l’extérieur (aucun victoire obtenue extra muros en Bundesliga à ce jour) et même désormais à do- micile atténue ses performances. Ghilas a beau se démener sur le front de l’attaque de Hull City et faire montre de mo- bilité et de hargne au point de voir les supporters exiger qu’il soit titulaire, les mauvaises prestations de son équipe à l’ex- térieur et la tactique rigoureusement défensive et attentiste prônée par l’entraîneur le handicapent fortement. Que dire alors de Belhadj, qui n’a raté aucune minute des matches of- ficiels de Portsmouth depuis le début de la saison et qui a été souvent été cité parmi les meilleurs performeurs de l’équipe, mais que les mauvais résultats de l’équipe, avec notamment six défaites en six matches, accablent injustement, ou de Yahia, inamovible titulaire à Bochum, mais qui rame seul pour essayer de maintenir sa défense à flot. Ce sont autant d’exemples d’éléments qui jouent souvent et dont le talent est incontestable, mais qui payent le mauvais rendement d’ensemble de leurs équipes. Le cas de Karim Ziani pourrait être assimilé à celui de ses coéquipiers puisqu’une série de mauvais résultats de Wolfsburg, après un début de saison encourageant, à poussé l’entraîneur à mettre le milieu de terrain algérien sur la touche sous prétexte que son équipe

algérien sur la touche sous prétexte que son équipe U ne hirondelle, seule, ne fait pas

U ne hirondelle, seule, ne fait pas le printemps. Ce cé- lèbre proverbe s’applique assurément à certains in- ternationaux algériens évoluant en Europe, dont les

clubs souffrent dans les compétitions nationales et qui, par corollaire, voient leurs performances en pâtir. Dans une époque où le football est devenu, plus que jamais, un sport collectif avec des schémas tactiques qui réduisent les ex- ploits individuels, les prestations individuelles sont souvent liées à la performance globale de l’équipe, il est difficile pour un joueur, même doté de grandes qualités, de faire la diffé-

même doté de grandes qualités, de faire la diffé- tourne mieux sans lui, alors qu’elle a

tourne mieux sans lui, alors qu’elle a perdu deux fois alors que Ziani n’était pas sur le terrain. Alors que la perspective d’une qualification à la Coupe du monde se précise, les internationaux algériens se démè- nent qui pour demeurer performants et ne pas perdre leurs places dans la sélection, qui pour reconquérir leurs places perdues. Il leur tient donc à cœur de bien figurer au sein de leurs clubs, à plus forte raison lorsqu’ils sont mis en diffi- culté. C’est déjà une raison suffisante pour être certains qu’ils sauront bien rebondir.

F. A-S.

Renard «Mbesuma sera notre sauveur face à l’Egypte » En prévision de la rencontre du
Renard
«Mbesuma sera
notre sauveur face
à l’Egypte »
En prévision de la rencontre du
10 octobre face à lʼEgypte,
le sé-
lectionneur zambien
Hervé Renard
rappelé Collins Mbesuma, lʼatta-
a
quant du club sud-africain Mame-
lodi Sundowns
écarté
pour
être
passé à côté lors du match Zambie
Rwanda (1-0). Ce jour-là, Mbe-
suma avait notamment raté
un pe-
nalty
qui
aurait
pu
mettre
les
Chipolopolos à lʼabri.
« Depuis ce
match, Mbesuma
revient à
son
meilleur niveau au sein de son club
où il est titulaire
à part entière,
sa
forme avec Mamelodi Sundowns
championnat sud-africain
dans le
nous sera dʼune grande
utilité face
à lʼEgypte », a notamment
déclaré
Renard qui mise sur le réalisme
et
la vivacité de lʼancien joueur de
Portsmouth « qui sera notre sau-
veur le 10 octobre.
» Par ailleurs,
le
sélectionneur zambien mise
également sur les « Européens »
Christopher Katongo et Rainford
Kalaba. Ce dernier, selon
« est le meilleur joueur
actuellement. »
Renard
zambien

E n jetant un coup dʼœil sur le par- cours du Rwanda

en éliminatoires, la pre- mière impression quʼon a est que cette équipe qui nʼa engrangé quʼun petit point sur 12 possi- bles est largement en dessous du lot. Toute- fois et en insistant un peu plus sur les comptes rendus des matchs des Rwandais, on se rend compte quʼils ne sont pas aussi faibles que cela. Souvent co- riaces en première mi- temps, les Guêpes

plient souvent en fin de

Algérie-Rwanda, tout se jouera en deuxième mi-temps

match. La preuve, ils ont encaissé tous leurs buts après lʼheure de jeu. Ils ont dʼabord tenu la dra- gée haute face aux Zambiens chez eux pen- dant 78ʼ avant de cra- quer devant les coups de boutoir des hommes de Renard. Au Caire, les Rwandais ont réalisé une première mi-temps de rêve en faisant dou- ter lʼogre égyptien avant de craquer encore une fois à la 64ʼ pour ensuite encaisser un autre but sur un penalty litigieux et prendre lʼeau en fin de match. En septembre

Le meilleur joueur rwandais absent à Blida Olivier – vient, joueur quatre Karikezi, capitaine meilleur
Le meilleur
joueur
rwandais
absent
à
Blida
Olivier
– vient, joueur quatre Karikezi,
capitaine
meilleur
la
sélection
rwandaise,
sera
absent
11
octo-
bre
Blida
lʼoccasion
match
Algérie
à Rwanda. des
Le
rwandais
en
effet,
subir
une
à éloigné opération qui
cuisse
droite
Oslo
en
Norvège
le
le maintien- du joueur pendant de de
dra
au
moins
la terrains de pour semaines. qui
Une
bonne
nouvelle
M.
Rabah
Saâdane
tant
lʼinfluence
Kari-
kezi,
joue
dans
le
championnat
norvégien,
est
à grande
sur
ses
et co- à
équipiers, que ce soit sur ou en
dehors des terrains.

dernier, ils refont le même scénario chez eux face à lʼEgypte, mais nʼarrivent pas à trouver le chemin des fi- lets et à force de rater, ils finiront par se faire surprendre par Ahmed Hassen à la 67ʼ. De ces matchs du Rwanda, M. Rabah Saâdane a sans doute tiré beaucoup dʼenseignements. Parmi ses consignes aux joueurs : la patience car le match risque de se dérouler en deuxième mi-temps et la différence ne se fera sans doute pas en début de match.

Zaher :

«Si l’Egypte ne gagne pas

en Zambie, c’est l’Algérie qui ira en Coupe du monde»

Dans une émission en direct sur Nile Sport, Samir Zaher le prési- dent de la fédération égyptienne de football a nié avoir demandé que les rencontres de la 5 e journée se jouent le même jour et à la même heure. « Je connais assez bien les règlements de la FIFA pour faire une telle demande, en

plus ça nous arrange de jouer un jour avant les Algériens car une victoire de l’Egypte mettrait une pression terrible sur l’Algérie », a expliqué M. Zaher pour qui « un résultat autre que la victoire à

Chililabombwe ouvrirait grandes les portes de la Coupe du monde aux Algériens, c’est pour cette raison qu’on fera tout pour battre la Zambie. »

Lacen, meilleur joueur de Santander la saison passée

» Lacen, meilleur joueur de Santander la saison passée Débarqué dʼAlavès (D2 espagnole) lʼété dernier, Mehdi

Débarqué dʼAlavès (D2 espagnole) lʼété dernier, Mehdi Lacen a fait grincer des dents à Santander. La presse lʼa jugé trop faible pour la Liga, mais Lacen a pré- féré bosser durement et réserver sa ré- ponse sur le terrain. «Jʼai préféré me taire et travailler, car le seul juge ce sont les supporters qui se trompent rarement», nous disait-il à Santander. Après un début de saison timide, le Franco-Algérien sʼest imposé comme lʼun des piliers du Racing au point où son entraîneur avait avoué

passer des nuits blanches lorsque Lacen est suspendu. Ces supporters auxquels Lacen fait confiance vien- nent de lʼélire meilleur joueur de la saison 2008-2009 à travers le site officiel du club racinguistaonline. Une cérémonie a été organi- sée en lʼhonneur du joueur qui, pour la première fois, a ramené sa

petite familiale.

Le Buteur n°987 Jeudi 24 septembre 2009

3

Coup dur MCA

MCA-USMH, maintenu au 9 octobre

La LNF massacre le Mouloudia

L e match tant attendu par les observa- teurs qui devrait mettre aux prises le Mouloudia d'Alger avec son voisin

l'USM El Harrach, pour le compte de la sep- tième journée du championnat national de première division, a été maintenu à sa date initiale, à savoir le 9 octobre. Cette date a été fixée par la Ligue nationale après avoir pris

la décision de faire jouer l'autre derby de la journée CRB-USMA, le 26 du mois en cours au stade du 5-Juillet, alors que le match MCA-USMH a été décalé au 9 du prochain mois. Une décision qui n'a pas plu aux diri- geants du Mouloudia ainsi qu’à Alain Mi- chel. Ce dernier était très en colère, après avoir pris connaissance de la programma- tion de cette rencontre. Il faut dire que c'est une décision absurde que la Ligue nationale vient de prendre, étant donné que le Mou- loudia sera privé de quatre joueurs lors de cette rencontre, en l'occurrence Belkheïr, Moumen et Bedbouda qui seront retenus en stage avec la sélection nationale espoirs en France, sous la houlette de Abdelhak Ben- chikha ; et Réda Babouche, sera lui aussi ab- sent lors de cette rencontre puisqu'il sera retenu en équipe nationale seniors, en pré- vision de la cinquième journée des élimina- toires jumelées pour la CAN et le Mondial 2010, qui aura lieu face au Rwanda au stade Mustapha-Tchaker. Voilà une drôle de déci- sion, prise d'une manière irréfléchie sans

de déci- sion, prise d'une manière irréfléchie sans prendre en considération l'absence de quatre

prendre en considération l'absence de quatre éléments-clé de l'effectif mouloudéen face à l'USMH. Une énième décision qui donne une idée sur la manière avec laquelle on gère ce championnat de D1.

Veut-on déstabiliser le Mouloudia ?

Cette décision de reporter le match au 9 oc- tobre n'a pas été du tout du goût des diri- geants du Doyen qui estiment que le MCA a

été lésé dans cette affaire, et considèrent que leur club est victime d'une campagne de dé- stabilisation, surtout qu'il occupe actuelle- ment la première place du championnat. L'on se demande pourquoi le match du MCA- USMH n'a pas été programmé pour le 26 sep- tembre en reportant le derby CRB-USMA pour le 9 octobre prochain. Selon les respon- sables mouloudéens, la LNF a fait en sorte que les responsables usmistes et belouizdadis soient satisfaits.

Les dirigeants crient à l'injustice

Du côté du Mouloudia, on n'est pas près de lais- ser passer sous silence cette mauvaise programma- tion. Les Mouloudéens refusent catégoriquement de jouer ce match le 9 octobre prochain, surtout qu'ils ont accepté la suspension de la Ligue, après le match du CABBA, bien que le Mouloudia n'ait pas de liens avec les incidents qui se sont produits dans les gradins du 20-Aôut-55 de Bordj Bou Arréridj. Autrement dit, si la Ligue nationale de football maintient sa décision de programmer le match MCA-USMH le 9 octobre prochain, les Vert et Rouge boycotteront tout simplement cette rencon- tre. Il faut dire que la saison passée, au match re- tour, la LNF avait aussi programmé le match à une date impossible, pour le reporter par la suite, avant qu’il ne soit joué à huis clos.

Hamza R.

Les dirigeants du club en colère contre Alain Michel

club pensent que Michel a dépassé ses prérogatives en prenant attache avec des joueurs sans mettre la direction du club au courant. Il faut dire que Michel est en quête d’un joueur capable de donner un plus à l'équipe. A présent, rien n'est clair. On peut même affirmer sans risque de nous tromper que la venue de Nasser Ouaddah est com- promise. Surtout avec le problème fi- nancier que vit le club.

Vers un autre bras de fer entre les deux parties

Avec les données en notre posses- sion, on peut d'ores et déjà dire qu'on se dirige droit vers un bras de fer entre Alain Michel et les dirigeants du club. L'entraîneur mouloudéen veut coûte que coûte renforcer son équipe par un milieu de terrain, alors que les diri-

geants du club ne veulent pas enten- dre parler de cette éventualité. Michel avait déclaré à la fin du match contre le NAHD qu'il y avait une possibilité pour que le Mouloudia recrute un chômeur, avant le 30 septembre. C’est dire que l’on se dirige tout droit vers un autre bras de fer entre les deux parties, après celui de Khenniche au début de la préparation. Pour rappel, Alain Mi- chel voulait le garder à tout prix, contrairement aux responsables du club qui voulaient s’en débarrasser, considérant que son recrutement a été une mauvaise affaire sur toute la ligne, estimant qu'il n'avait joué que 30 mn durant six mois. Mais le coach des Vert et Rouge a eu finalement le dernier mot en maintenant Farès Khenniche dans son effectif. Reste à savoir main- tenant s'il aura encore une fois le der-

Gherib :

«Ce n'est pas faisa- ble que Michel prenne attache avec des

joueurs sans nous consulter»

coordinateur

Le ne

a parue Gherib, ce

Omar

tion,

suite

colère

caché

sa

dans

formation

colonnes,

mêmes

l'intérêt

que

de

état

à Amrous pas Ouaddah. le

Michel

Alain

Nasser

nal

de

droit

bras

coach

contre

colère

les

qu'il

joueur.

de

propos

faisable

que

n'est

pas

attache

prenne

consulter

du sans

joueurs,

club»,

la Michel à du «Ce des

sec-

de faisant n'a

pas

l'in-

ces

porte

l'ex-internatio-

Le

était

en à

fait

consultés

avec

di-

la

di-

le

lance

rection

rigeant mouloudéen.

L es dirigeants du club sont très en colère contre l'entraîneur Alain Michel, après avoir eu

écho des discussions qui ont eu lieu entre le coach des Vert et Rouge et l'agent de l'ex-meneur de jeu interna- tional qui a porté les couleurs de la sé- lection nationale en 2004, avec cette participation à la CAN en Tunisie, avant de quitter l'EN et revenir à son club, l'AC Ajaccio. En effet, les diri- geants du club ont été surpris d'ap- prendre que leur entraîneur avait pris attache avec l'agent de Nasser Ouad- dah. Pis encore, Alain Michel aurait même discuté avec certains agents dans la perspective de ramener d’au- tres joueurs franco-algériens qui sont actuellement sans club. Il faut dire que

les deux parties ont maintenant deux avis différents. Certains dirigeants du

nier mot en recrutant Ouaddah, ou si

les dirigeants vont imposer cette fois-

ci leur veto pour maintenir l'actuel ef-

fectif sans recruter le moindre joueur.

Les dirigeants ne veulent pas libérer Mokdad

Par ailleurs, et à en croire une source digne de foi, les dirigeants du Mouloudia seraient en train de se dé- mener pour garder Malek Mokdad parmi l'effectif du Mouloudia. Notre

source nous a fait savoir que les res- ponsables du club veulent lui octroyer son dû ces jours- ci, afin qu’il revienne

à de meilleurs sentiments, après avoir

décidé de ne plus jouer au profit du Mouloudia. En tout cas si Mokdad

reste au Mouloudia, il barrera la route

à Nasser Ouaddah.

Hamza R.

Alain Michel :

«Oui j'ai contacté Ouaddah, et il nous sera utile»

: «Oui j'ai contacté Ouaddah, et il nous sera utile» L' entraîneur mouloudéen, que nous avons

L' entraîneur mouloudéen, que nous avons joint hier par téléphone, nous a confirmé les contacts qui existent entre lui et Nasser

Ouaddah, et ce par le biais de l'agent du joueur. Alain Michel nous a fait savoir que le joueur l'inté- resse, vu son profil et sa carrière assez riche. A ce propos, il nous a déclaré : «Nasser Ouaddah m'inté- resse. C'est un très bon joueur. Je pense que sa carrière parle pour lui ; c'est un joueur qui n'est plus à présen- ter. J'ai un contact avec lui, et je ne vous cache pas que j'ai su par le biais de certains intermédiaires qu'il est très intéressé par l'idée de venir jouer au Mouloudia, alors que je croyais qu'il n'allait pas l'être. Je pense qu'il apportera un plus à l'équipe, vu sa carrière très riche dans le championnat français. Il ne faut pas oublier qu'il a tout le temps joué en première division fran- çaise ou dans des équipes de D2 française qui ont tout le temps joué l'accession.»

«Je dois discuter à ce propos avec les dirigeants du club»

Alain Michel nous a fait savoir qu'il n'a pas en- core discuté avec le président du club à propos du

renfort en ce moment, surtout qu'il ne reste que six jours avant la clôture des délais de qualification des joueurs chômeurs, qui expire le 30 septembre. Il dira à ce sujet : «Pour l'instant, je n'ai pas encore discuté avec les dirigeants du club à ce propos. Je dois voir avec eux sur les moyens financiers disponibles. Il faut ces- ser de donner des garanties et des assurances sans les tenir. Moi, j'étais très gêné par rapport à Mokdad, Khenniche et Bouabdellah. Il faut que je sache aussi si Mokdad et Khenniche vont rester ou non. Si l'un d'eux part, il faudra ramener Ouaddah. En tout cas, tout dépendra des moyens financiers dont dispose ac- tuellement le club.»

«Programmer le match de l'USMH le 9 octobre, c'est du n'importe quoi»

Le coach Michel était très en colère après la pro- grammation de la rencontre face à l'USMH, le 9 oc- tobre prochain, il a dit à ce sujet : «C'est du n'importe quoi. Apparemment, la Ligue n'est pas au courant des joueurs mis à la disposition de l'EN espoirs et de Ba- bouche chez l'EN A. Ce n'est pas normal ; c'est un

manque de sérieux. Je ne sais pas, peut-être que le Mouloudia dérange lorsqu'il est premier. En en prin- cipe, c'est nous qui jouons le 26 vu notre contrat de partenariat avec l'OCO.»

Hamza R.

Badji, Benhamou et Chaoui réclament leur argent

Bien qu'ils aient quitté le club la sai- son passé tous les trois, Badji, Benha- mou et Chaoui attendent toujours leur argent. A en croire une source généra- lement bien informée, le club doit aux trois joueurs la somme de 650 mil- lions. Ces joueurs ne comptent pas se taire et comptent saisir la direction du club pour demander leur dû. Les diri- geants du club doivent donc régler ce problème le plus rapidement possible.

4 Le Buteur n°987 Jeudi 24 septembre 2009

Coup de colère MCA

Babouche

«C’est complètement insensé de programmer le match face à l’USMH le 9 octobre»

L e capitaine des Vert

et Rouge, Réda Ba-

bouche, qui se trou-

vait jusqu’à hier matin dans sa ville natale à Skikda où il a passé la fête de l’Aïd El Fitr, a accepté de répondre à nos ques- tions, avant de rallier Alger pour reprendre le travail

avec ses partenaires à l’annexe du 5-Juillet. Nous avons profité de cette oc- casion afin de faire le tour d’horizon sur l’actualité du Mouloudia qui caracole ac- tuellement en tête du clas- sement. Au sujet de la programmation du derby face à l’USMH qui est main- tenu pour le vendredi 9 octobre par la Ligue natio- nale, Réda nous dira avec sa franchise habituelle :

«C’est complètement in- sensé de programmer ce derby face à l’USMH pour le 9 octobre, alors que nous avons des internatio- naux espoirs qui seront en regroupement à cette date sans oublier la possibilité que je sois, inch’Allah, re- tenu pour le match face au Rwanda. Nous sommes donc pénalisés par cette programmation, surtout qu’au poste d’arrière gauche nous n’avons pas de doublure en raison de l’indisponibilité de Bed- bouda. Nous comptons sur la compréhension de la Ligue pour reprogrammer à une autre date cette rencontre qui est très im- portante pour ne pas dire capitale pour les deux équipes», nous a-t-il dit.

« Je n’ai jamais interdit à Coulibaly de tirer les coups francs»

tement sur le terrain sans avoir besoin de communiquer. Il faut aussi ren- dre un vibrant hommage à notre milieu du terrain avec des joueurs comme Bouchama et Koudri qui sont en train de faire du très bon tra- vail. Il ne faut pas oublier notre attaque qui s’est montrée jusque-là très efficace. Pour preuve, face au NAHD, on n’a pas eu besoin de beaucoup d’occasions pour scorer. C’est dire que notre équipe affiche une solidité à toute épreuve avec beaucoup de réussite bien sûr», nous a t-il dit à ce sujet.

de réussite bien sûr» , nous a t-il dit à ce sujet. Après le coup de

Après le coup de gueule de Moussa Coulibaly qui avait criti- qué l’attitude de certains de ses partenaires qui l’ont empêché de tirer les coups francs, Ba- bouche nous dira : «Je n’ai jamais interdit à qui que ce soit dans l’équipe et encore moins Moussa de tirer les coups francs. Je sais qu’il a dû s’énerver sur une séquence en seconde mi-temps lorsqu’il a voulu tirer un coup franc qui a finalement été exécuté par Bouchama qui, lui aussi, possède une belle frappe du droit. Mais je tiens à préciser qu’à aucun moment, je n’ai interdit à Moussa de s’en charger. Il faut être fou pour empêcher Moussa le faire, lui qui possède l’une des plus belles frappes de notre championnat», nous a déclaré le capitaine moulou- déen.

«Il nous faudra du temps pour avoir nos repères au

5-Juillet»

Le jeu peu convaincant affiché en seconde mi- temps face au NAHD n’a pas laissé indifférent Réda qui a tenu à ouvrir la parenthèse pour expli- quer l’attitude de son équipe. «C’est tout à fait nor- mal qu’on ait peiné lors du derby face au NAHD, car notre adversaire avait ses points de repères au 5-Juillet, du fait qu’il venait d’affronter l’USMH, alors que pour notre part, c’était notre première rencontre depuis plus d’un an sur cette pelouse. Au fil des matches, on parviendra à trouver nos repères et soigner notre jeu collectif», nous a confié Réda avec optimisme.

«Notre bon parcours ne doit pas nous faire oublier notre mésaventure de

2005»

«Ce serait bénéfique pour l’équipe de recruter Ouaddah»

Au sujet de l’ex-joueur d’Ajaccio Nasser Ouaddah, qui a été proposé au Mouloudia, Ba- bouche s’est réjoui de la possibilité d’avoir comme coéquipier un élément d’une telle expé- rience. «Ce serait bénéfique pour l’équipe de re- cruter un joueur de métier et d’expérience comme Ouaddah qui est très talentueux. Il donnera très certainement un plus à notre équipe qui ne pourra que grandir avec un tel meneur de jeu qui a beaucoup joué dans le haut niveau», nous a déclaré Babouche.

Le très bon début de saison réalisé par le MCA n’a pas pour autant enflammé Babouche qui met en garde son équipe contre toute euphorie. Pour lui, il est encore trop tôt pour par- ler de titre, après avoir vécu la mésaventure de 2005 lorsque le Mouloudia sous l’ère Meh- daoui était sur une belle série, avant de s’écrouler face à l’USMA puis la JSK avec le fa- meux 6 à 1 de Tizi Ouzou. «Il faut éviter de s’enflammer, car j’entends partout parler du titre, alors que ce n’est pas encore le moment. On ne doit pas oublier la mésaventure de 2005 que j’ai vécue avec l’équipe lorsqu’on était leaders du championnat avec six victoires et tout s’était écroulé en l’espace de deux matches avec deux dé- faites contre l’USMA et la JSK qui nous ont plongés dans une grosse crise.»

«Amroune a commis une er- reur de jeunesse»

Et avant de conclure, Réda, en leader de l’équipe, a tenu à réconforter Mohamed Amroune lequel s’était fait expulser dans les dernières minutes contre le Nasria. Une erreur que Babouche a mise sur le compte de la jeunesse et du manque d’expérience du joueur. «Amroune était très abattu de cette expulsion qui est sur- venue à quelques minutes de la fin. C’est une erreur de jeunesse qui lui servira de leçon pour la suite du championnat. C’est en retenant nos erreurs qu’on s’aguerrit. Nous avons tous soutenus Amroune afin qu’il puisse surmonter sa déception. Bouchama, faut-il le rappeler, avait connu la même mésaventure qui lui a permis de devenir encore plus fort. La preuve, c’est un plaisir de voir Nacim se produire au poste de récupé- rateur», nous a dit en conclusion le capitaine d’équipe du Mouloudia.

Che

«Le fait de jouer trois ans ensemble a soudé notre défense»

Le fait de ne prendre aucun but depuis le début du championnat est une source de satisfaction pour Babouche. Pour lui, «jouer trois ans en- semble eu pour effet de rendre notre défense soudée. On s’entend parfai-

T.

Il a été convoqué par Benchikha Alors que le prochain match est prévu face au
Il a été convoqué par Benchikha
Alors que le prochain match est prévu face
au CAB
Moumen : «C’est un honneur et un devoir
de défendre les couleurs de mon pays»
Reprise
Coulibaly, Derrag, Bouchama
et Babouche sous la menace
Le jeune et polyvalent joueur du MCA, Billel Mou-
men, était tout heureux de se voir convoquer par le sé-
lectionneur des U23, Abdelhak Benchikha, pour le
stage à Marseille (Beaucaire) qui s’étalera du 4 au 14 oc-
tobre prochain. Concernant cette convocation inespé-
rée il y a de cela quelques mois, l’enfant de Guelma nous
dira : «C’est un honneur et un devoir de défendre les cou-
leurs de son pays. Après tout ce que j’ai enduré la saison
passée avec des blessures à répétition, cela ne peut que me
réjouir de retrouver une place en équipe nationale après
avoir évolué en sélection juniors. J’espère répondre aux at-
tentes du staff technique, qui attend beaucoup de moi. C’est
grâce au soutien de mes proches, de mes partenaires et du
coach que j’ai pu refaire surface progressivement, pour enfin re-
trouver une place en sélection nationale.»
hier à
l’annexe du
5-Juillet
Après
avoir
fêté
lʼAïd
Fitr,
les
joueurs
du
Mouloudia
repris
hier,
16h,
le
chemin
entraî-
nements
lʼannexe
du
El se 5-Juillet.
Cʼest
la
bonne
humeur
que
les
de
Michel
ont
re-
pris
le
travail,
afin
pré-
Le maintien du derby face à l’USMH au 9 octobre met
dans l’embarras quatre joueurs du Mouloudia, à savoir
Moussa Coulibaly, Mohamed Derrag, Nacim Bouchama
et Réda Babouche qui sont tous sous la menace d’une sus-
pension. Ayant un déplacement des plus périlleux le 2 oc-
tobre prochain à Batna pour affronter le Chabab local, les
joueurs susnommés ont intérêt à ne pas écoper d’un autre
avertissement qui serait synonyme de suspension face à
l’USMH. Se donner face aux Batnéens à fond sans pour au-
tant se faire sanctionner, voilà le nouveau challenge que doi-
vent relever ces quatre joueurs des Vert et Rouge, tous
soucieux de ne pas rater le derby tant attendu.
parer
à pour
les
prochains
T.
Che
à hommes rendez-vous dans
des
de des ont Vert
T. Che
et
Rouge.

Le Buteur n°987 Jeudi 24 septembre 2009

Coup de bles USMH

5
5

Bechouche en stage

à Aïn-Benian

Poursuivant sa formation à Aïn Benian pour l’obtention du diplôme d’entraineur 2 e degré, Nacer Bechouche sera à partir de ce samedi absent pour une durée de deux se- maines. L’adjoint de Charef vient en effet de recevoir une convocation du centre de for- mation de techniciens en sport pour un stage qui débutera demain.

Charef absent

De nombreux joueurs nous l’ont avoué

Le stade du 1 er -Novembre ne convient plus à El Harrach

à la reprise La séance de reprise a été marquée par l’absence de l’entraîneur en
à la reprise
La séance de reprise a été marquée par
l’absence de l’entraîneur en chef, Boualem
Charef. Ce dernier, retenu par des obliga-
tions autres que professionnelles, a dû appe-
ler Benomar, son adjoint, pour lui demander
de diriger la séance avec l’aide de Be-
chouche.
Une séance avec dix
joueurs seulement
Il y avait beaucoup d’absents parmi les
joueurs lors de la séance de reprise de mardi
après-midi. En effet, seuls dix joueurs ont ré-
pondu présent à l’appel de Bechouche et Be-
nomar, qui ont assuré le travail que leur a
confié l’entraîneur en chef.
En amical
USMH-ESMK

S i l’on tient compte de l’avis de plusieurs observateurs sportifs harrachis, on comprend que le stade Lavigerie ne

convient plus à l’USMH. C’est aussi l’avis des concernés, à savoir joueurs, staff technique et dirigeants du club avec qui nous avons eu des discussions à ce sujet. En effet, plusieurs éléments du groupe qui ont affronté le CAB nous ont avoué que le terrain du stade du 1er -Novembre ne leur convient plus pour développer leu jeu aussi bien qu’ils l’ont fait au 5-Juillet, face au NAHD.

Naïli : «Au 5-Juillet, les Batnéens auraient pris un carton»

Parmi ces joueurs, le milieu de terrain Aissaoui qui n’a pas caché son désir de voir l’USMH évoluer sur un autre stade, qui offre de meilleures conditions que celui d’El Har- rach. Selon lui, le terrain du stade du 1 er -No- vembre dont les dimensions sont juste au minimum est favorable aux équipes qui

viennent pour limiter les dégâts. «Ce n’est pas pour justifier notre contre-performance à do- micile face au CAB, mais je suis sûr que les Batnéens auraient pris un carton si le match avait eu lieu au 5-Juillet ou sur un terrain plus large que celui de Lavigerie. Ce n’est pas le 4- 1 infligé au NAHD qui me fait dire cela, mais surtout par rapport à notre façon de jouer. En fait, le style de jeu de l’équipe a changé ces der- nières années. Le groupe a progressé de façon considérable tant sur le plan technique que physique», a dit Aissaoui.

Charef favorable pour le stade de Rouiba

C’est aussi l’avis de l’entraîneur en chef, Boualem Charef qui, conscient des capacités physiques et techniques de son équipe, serait très favorable à l’idée d’un changement de domiciliation. Le technicien harrachi aurait même confié son désir à ses deux adjoints, Bechouche et Benomar. En fait, ce n’est pas une surprise si Charef préfère voir son équipe déménager du stade Lavigerie et re-

cevoir les équipes adverses sur un autre terrain, qui pourrait être celui de Rouiba. Le stade de cette ville a souvent réussi à l’équipe harrachie, comme la saison passée où elle a réussi deux belles performances l’une face au MCA et l’autre contre le CRB. Le technicien de l’USMH garde bien en mémoire ces deux matches où son équipe a été bien meilleure que le Chabab et le Mouloudia.

Laïb hésitant

Pour combler le vide de la compétition imposé par la trêve qu’observe le champion- nat, les poulains de Charef disputeront une rencontre amicale ce vendredi face à la for- mation de Koléa. La rencontre aura lieu au stade de Zéralda à 10h. Le choix de cette en- ceinte sportive par la direction de l’USMH est de permettre aux joueurs de s’adapter au gazon naturel en perspective du match contre le MCA.

Tout en se montrant hésitant, Mohamed Laib le président de l’USMH que nous avons interrogé à propos d’un éventuel change- ment de domiciliation, n’a pas caché son désir de voir son équipe évoluer sur un meil- leur terrain que celui du stade Lavigerie. «Certes, je suis favorable à un changement de domiciliation qui reste une éventualité très possible, mais cela demande une mûre ré- flexion. C’est la raison pour laquelle j’hésite encore à prendre une décision aussi impor- tante.»

N.R.

Naïli se plaint de douleurs au dos Le à milieu terrain a pour Bilal Naili
Naïli se plaint de
douleurs au dos
Le
à milieu
terrain
a pour Bilal
Naili
pour-
rait
être
repos
une
durée
indéterminée,
nous
indiqué
une
source
médicale.
Le
capitaine
dʼéquipe
à problème toute harrachie
se
plaint
le dʼune
blessure
la de
au au jambe
qui
lui
provoque
des
douleurs
dos.
Même
joueur
que
nous
avons
interrogé
nous
avoué
un son mis
inquiétude
par
rapport
cette
blessure
dʼorigine
nerveuse
a et à
qui,
selon
vraisemblance,
serait
due
de
nerf
sciatique
qui lʼempêche de
donner un meilleur
Smail Kadim
rendement.
n’est plus
Smail Kadim, l’ancien joueur de
l’USMMC durant la période coloniale,
n’est plus. Son décès, survenu le second
jour de l’Aïd suite à une longue maladie,
a attristé la famille sportive harrachie.
Beaucoup d’anciens joueurs, supporters
et dirigeants ont accompagné le défunt à
sa dernière demeure. En cette doulou-
reuse circonstance la direction de
l’USMH ainsi que tous les anciens spor-
tifs harrachis présentent à Kheir Eddine
Kadim ainsi qu’à toute la famille leurs
sincères condoléances et l’assurent de
leur profonde sympathie.

Briki :

«Je ne m’inquiète pas pour ma titularisation»

place dans l’équipe. Pendant votre suspension, vous avez sûrement suivi quelques matches de votre équipe. Peut-on connaître vote avis ? J’ai effectivement suivi tous les matches de mon équipe et mon de point de vue est positif. Les résultats sont là pour prouver que le parcours de l’USMH est l’un des meilleurs en ce début de championnat. Dommage qu’on a été freinés par cette contre-per- formance à domicile contre le CAB ; un match qu’on aurait pu gagner par un score large si l’ad- versaire avait ouvert le jeu. En évoquant le CAB, c’est justement ce club qui a mis fin à votre série de bons ré- sultats ; qu’en dites-vous ? Effectivement, cette équipe nous a tenus en échec mais sans

pour autant prouver grand- chose. Bon, ce n’est pas grave car cela peut arriver à toutes les équipes du monde d’être accro- chées à domicile. L’essentiel est de savoir tirer des enseignements pour ne plus répéter les mêmes erreurs. Le parcours que nous sommes en train d’effectuer est honorable. Donc, nos supporters doivent nous pardonner ce faux pas à domicile. Je pense que ce résultat ne doit pas diminuer de notre conviction à être la révéla- tion de ce championnat. Vous allez devoir négocier un rendez-vous important face au MCA ; comment voyez-vous ce match ? C’est un match difficile qu’on se doit de bien gérer. Les deux équipes ont besoin d’une vic- toire, et de ce fait je suppose que la rencontre sera très disputée. Ne croyez-vous pas que le

Votre suspension de six matches a pris fin le week- end dernier. Quel sentiment éprouvez-vous à l’idée de pouvoir reprendre la compé- tition officielle ? Je ne peux ressentir qu’un sen- timent de joie. Il n’est pas facile pour un joueur de rester des mois sans prendre part à une rencontre officielle. Maintenant que j’ai purgé ma suspension je me sens soulagé. Votre absence a été l’occasion pour Bouchemal, la nouvelle recrue, de s’affirmer. Cela ne vous inquiète pas ? Non, pas du tout ; et puis tant mieux si ce joueur peut apporter un plus à l’équipe. Franchement, cela ne m’inquiète pas de voir Bouchemal jouer à ma place. La saison est longue, et je sais que tôt ou tard je reprendrai ma

fait d’évoluer au stade du 5- Juillet pourrait vous aider, dans votre quête de rachat ? D’abord, on ne doit pas pen- ser ainsi et surtout ne pas se fier aux apparences. Le MCA est lea- der du championnat et reste un adversaire à respecter et à pren- dre très au sérieux. Néanmoins je ne vous cache pas que nous travaillons durement pour ga- gner. Un dernier mot… On doit continuer notre par- cours en essayant de maintenir la même cadence. On va tout met- tre en œuvre pour réussir et j’es- père que notre public saura être patient avec nous et continuera à nous encourager comme il l’a toujours fait. Pour être sincère, je dirai que sans eux on trouvera des difficultés pour bien jouer. Entretien réalisé par Nacer Eddine Ratni

6
6

Le Buteur n° 987 Jeudi 24 septembre 2009

Coup de poket JSMB - JSK

JSMB-JSK demain à 15h00

Béjaïa croit en son étoile

JSK JSMB-JSK demain à 15h00 Béjaïa croit en son étoile L es poulains de Menad sont

L es poulains de Menad sont en train de préparer dans la sérénité la plus totale leur premier derby de la saison qui les opposera à

l’équipe de la JSK. Après avoir béné- ficié de quelques jours de repos, les joueurs béjaouis ont repris les entraî- nements mardi matin au stade an- nexe de l’Unité maghrébine. Il faut dire que les Béjaouis ne jurent que par la victoire, surtout après avoir concédé une défaite à Annaba et une autre à domicile lors de la cinquième journée face à Blida à Bouira. Au vu de leur départ catastro- phique, les Béjaouis, qui recevront la JSK, sont déterminés à revenir en force en championnat et réaliser ainsi une première victoire demain. Une chose est sûre, cette rencontre sera d’une grande importance pour les Vert et Rouge qui voudront à tout prix renouer avec le succès. Les co- équipiers de Zafour sont donc déter- minés à offrir une première victoire à leurs supporters qui se déplaceront

très certainement en grand nombre au stade de l’Unité maghrébine qui rouvrira ses portes à l’occasion de ce derby kabylo-kabyle. Malgré la der- nière défaite qui leur a fait très mal, surtout concdée à domicile, à Bouira, les Béjaouis se préparent dans de la bonne humeur. Les camarades de Zerdab auront fort à faire face à cette équipe de la JSK qui reste sur une belle victoire face au WAT. L’atta- quant de la JSMB, Mohamed Amine Belkheïr, dira à propos du derby :

«On doit réaliser un bon résultat au cours de cette rencontre. C’est nous qui recevons, nous devons donc arracher les trois points de la rencontre. Certes, notre tâche ne sera pas facile, mais on n’a pas trop le choix, on doit renouer avec la victoire pour faire surtout plai- sir à nos supporters.»

Mobilisation totale

La mission des Béjaouis ne sera pas facile devant une coriace équipe de la JSK. Les coéquipiers de Bou-

lemdaïs, qui n’ont enregistré que des contre-performances jusque-là, sont condamnés à remporter leur match, en dehors du fait qu’il s’agit d’un derby. Tout le monde à la JSMB est mobilisé pour ce rendez-vous. La di- rection a mis tous les moyens à la dis- position des joueurs pour leur permettecde réaliser le voeu de toute une région, à savoir une première victoire. De son côté, le staff technique est appelé à aligner le meilleur onze pos- sible et mettre en place une stratégie à même de permettre à son équipe de négocier à son avantage ce match. Les joueurs, pour leur part, ne par- lent que de victoire. Ces derniers, après avoir raté leur départ en ce début de saison, ont fait le serment de gagner demain devant la JSK pour se racheter vis-à-vis de leur public et dé- coller par la même occasion pour es- pérer quitter cette dernière place qui leur colle à la peau depuis l’entame du championnat.

S. A.

«On y va très déterminés»
«On y va très déterminés»
«On y va très déterminés»

«On y va très déterminés»

YAHIA-CHERIF

S id Ali Yahia-Cherif nous parle, dans l’entretien qui suit, de l’ambiance de la re-

prise, du dernier match face au WAT, mais aussi du déplacement à Béjaïa. Il nous dit toute sa mo- tivation et celle de ses coéqui- piers. Entretien. On ne commencera pas sans vous présenter nos meilleurs vœux à l’occasion de la fête de l’Aïd… Merci ! Bonne fête de l’Aïd à vous aussi et à tout le peuple al- gérien. La reprise des entraînements n’a-t-elle pas été difficile ? Non ! Non ! Bien au contraire, on a pris du plaisir à reprendre. Tu sais, après une victoire, c’est toujours le cas. L’ambiance est au rendez-vous…le sourire sur toutes les lèvres. Franchement, la reprise était très légère. Il y a un match qui se profile à l’horizon. Toute notre concentration est fo- calisée là-dessus. On espère bien réaliser un bon résultat. Puisqu’on en parle, comment se présente ce derby, puisque c’en est un, face à la JSMB ? Ce sera sans doute un match difficile. C’est certain. L’on s’attend

à une forte opposition eu égard au contexte dans lequel se jouera cette rencontre. Ça, tout le monde le sait. Du coup, on essaye de nous préparer en conséquence. Vous parlez du contexte du match, la JSMB n’est pas au mieux de sa forme en ce moment, c’est peut-être une aubaine pour enfoncer le clou… Pas spécialement. Vous savez, le parcours de chacun est insigni- fiant. Les matchs ne se ressem- blent pas. L’adversaire nous accueillera chez lui. Ce qui est un désavantage pour nous. Y aura de la pression autour. C’est pour toutes ces raisons que je dis que ça ne risque pas d’être de la tarte. Sinon, dans quelles dispositions allez-vous aborder ce match ? Avec un moral au beau fixe. La victoire face à Tlemcen a fait du bien à tout le monde. Les deux jours de repos que nous avions eus pour l’Aïd nous ont permis de digérer tout ça. On repart, je di- rais, du bon pied. On y va très dé- terminés. C’est certain. Entretien réalisé par Achour Aït Ali

repart, je di- rais, du bon pied. On y va très dé- terminés. C’est certain. Entretien
repart, je di- rais, du bon pied. On y va très dé- terminés. C’est certain. Entretien

N’djeng

«Les trois points resteront chez nous»

L’ attaquant camerounais de la JSMB, Yannick N’djeng, qui a

fourni sa meilleure prestation de- puis le début de saison lors de la dernière rencontre de son équipe face à l’USMAn, a réussi à mettre fin, à l’occasion, à la guigne qui le poursuivait depuis la saison der- nière en inscrivant son premier de la saison. Yannick nous a livré ses impressions sur le match de son équipe demain face à la JSK. Il avoue que la tâche de ses coéqui- piers ne sera pas facile. Toutefois, il promet de marquer encore des buts si l’occasion se présente. Comment est l’ambiance au sein du groupe, la veille du grand derby qui vous opposera à la JSK ? Le groupe se prépare dans de bonnes conditions, il y a une grande sérénité au sein du groupe, je pense que la dernière défaite concédée est déjà oubliée surtout après les trois jours de repos qu’on eus. Nous sommes en train de tra- vailler durement afin d’être prêts pour cette importante rencontre. Comment se présente pour vous cette rencontre ? C’est une rencontre comme toutes les autres. Il ne faut pas lui donner trop d’importance. C’est un match derby qui opposera deux équipes kabyles qui se connaissent parfaitement bien. Ce sera un match très difficile pour les deux équipes. La JSK, après sa dernière victoire à domicile, tentera sûre- ment de réaliser un bon résultat pour rester sur sa lancée. Pour notre part, on n’a plus le choix. On doit mettre fin à la série noire qui nous poursuit depuis la première journée surtout que c’est nous qui recevrons au cours de cette ren- contre et nous devons donc à tout prix récolter les trois points de la rencontre. Donc prêts pour ce rendez- vous ? Oui, on est prêts pour cette ren- contre, tout le groupe est déter- miné à réaliser un grand match et offrir à notre public une belle vic- toire. Certes, on n’a pas eu assez de temps pour effectuer une bonne préparation à cette rencontre, mais

avec notre volonté, nous gagne- rons ce match. Après six matches, vous n’avez inscrit qu’un seul but Que vouez-vous que je vous dise, j’étais pourtant sur une bonne lancée la saison dernière, je mar- quais des buts. Mais cette saison n’a pas bien commencé pour moi et même pour toute l’équipe. Mais ça viendra, la réussite viendra d’elle- même surtout avec mon premier but que j’ai marqué lors de la der- nière rencontre. Je n’ai à me sou- cier, je sais que ça viendra avec le travail. Pour moi, ce n’est pas ce qui m’inquiète mais plutôt l’équipe qui n’arrive toujours pas à gagner. Cette situation de ne pas marquer ne m’inquiète pas outre mesure, car marquer des buts sans gagner n’a aucun sens pour moi. Vos supporters attendent beaucoup de vous pour marquer au cours de ce match… Je suis prêt pour ce match. Si le coach m’aligne, je ferai le maxi- mum pour réaliser une bonne par- tie. Maintenant si l’occasion se présente, je ne vais pas lui tourner le dos. En tous cas, je ferai le maxi- mum pour marquer au cours de ce match pour rendre notre public heureux. Ce match se jouera à Béjaïa, ce sera une bonne chose pour vous, non ? En effet, notre retour à Béjaïa ne pourrait être que bénéfique pour nous. Ça nous permettra de prati- quer du beau football sur une nou- velle pelouse meilleure que la précédente. Et puis, même les sup- porters peuvent venir en grand nombre pour nous soutenir afin de réaliser de bons résultats. En guise de conclusion, un mot pour vos supporters ? J’espère qu’ils seront nombreux dans les gradins pour nous soute- nir au cours de ce match. Je leur promets qu’on fera le maximum pour réaliser notre première vic- toire cette saison. J’espère qu’ils sortiront contents après la rencon- tre.

S. A.

 

Championnat de Division 1

 
    Classement    
   

Classement

   
 

Pts

J

G

N

P

Bp

Bc

Dif

01-

MC Alger

15

06

5

0

1

09

00

+09

02- USM El Harrach

13

06

4

1

1

10

03

+07

03- USMAnnaba

11

06

3

2

1

06

05

+01

04-

CABordjBouArréridj 10

06

3

1

2

05

04

+01

05-

WA Tlemcen

10

06

3

1

2

08

08

00

06- MC El Eulma

10

06

3

1

2

08

08

00

07- USM Blida

 

9

05

3

0

2

05

05

00

08- JS Kabylie

 

8

06

2

2

2

05

04

+01

09-

CR Belouizdad

8

06

2

2

2

06

08

- 02

10-

MC Oran

7

06

2

1

3

07

07

00

11-

CA Batna

6

06

1

3

2

03

03

00

12-

MSP Batna

6

06

1

3

2

05

06

- 01

13- USM Alger

6

05

2

0

3

04

06

- 02

14- ASO Chlef

 

5

06

1

2

3

04

05

- 01

15-

NA Hussein Dey

5

06

1

2

3

04

07

- 03

16-

ASKhroub

5

06

1

2

3

03

07

- 04

17-

ES Sétif

3

04

0

3

1

04

05

- 01

18- JSMBéjaïa

 

2

06

0

2

4

04

09

- 05

 

Programme de la 7 e journée Vendredi 25 septembre et samedi 26

 

25/09/09

Sétif

ESS/MSPB25/09/09 Sétif   Mial, Messaoudi, Achour  

 

Mial, Messaoudi, Achour

 

26/09/09

5 Juillet

CRB/USMA26/09/09 5 Juillet

 

Amalou, Boudiba, Yamani

 

25/09/09

Batna

CAB/NAHD25/09/09 Batna   Ferradi, Djahnine, Chaoui  

 

Ferradi, Djahnine, Chaoui

 

25/09/09

Béjaïa

15h00
15h00

JSMB/JSK

 

Bouhenni, Omari, Kerraï

 

26/09/09

Oran

16h00
16h00

MCO/ASO

 

Boumaza, Bahloul, Aïssaoui

 

26/09/09

El Khroub 16h00

26/09/09 El Khroub 16h00 ASK/USMAn

ASK/USMAn

 

Haïmoudi, Etchiali, Bechirene

26/09/09

Tlemcen

17h00
17h00

WAT/USMB

 

Houasnia, Boulekrinet, Badache

26/09/09

El Eulma 16h00

Huis clos
Huis clos

MCEE/CABBA

 

Bichari, Korichi, Benarous

 
   

MCA/USMH (reporté au 09/10/2009)

   

Le Buteur n° 987 Jeudi 24 septembre 2009

Coup d’œil JSMB - JSK

7
7
Menad
Menad

«Ce ne sera pas facile»

Le driver béjaoui estime que son équipe aura à affronter une équipe de la JSK co- riace qui pratique un bon football mais qui reste toutefois prenable, puisqu’elle s’est montrée irrégulière depuis le début de sai-

son . «Ce sera, comme d’habitude, un match très chaud et très difficile pour nous qui traversons un passage à vide. Idem pour l’équipe de la JSK qui n’est pas aussi régulière au vu de ses résultats en cham- pionnat. En outre, un match-derby diffère des autres rencontres. C’est vous dire que le meilleur l’empotera.»

«Il y aura encore des changements»

Concernant la composante qui affrontera la JSK demain ainsi que la stratégie qui sera mise en place le jour du match, Menad nous a déclaré qu’il y aura des changements dans le onze type et le choix des joueurs se fera minutieusement : «Pour la rencontre face à la JSK, je compte effectuer quelques change- ments dans la composante. Je ne vous cache pas que je ne suis pas encore fixé sur les joueurs qui feront ali- gnés d’entrée, surtout avec le retour des blessés. Je vais donc bien réfléchir qavant de choisir les plus aptes à jouer. En tout cas, ce sont les meilleurs qui joueront.»

«Je veux des joueurs qui se donnent à fond»

Concernant les joueurs qui seront alignés demain face à la JSK, Menad précise : «Le fait de voir tout le monde disponible et apte à jouer me réconforte. Les joueurs doivent comprendre que mes choix se font sur la base de plusieurs critères. A ceux qui seront titu- laires, je leur demanderai de faire preuve de beaucoup de volonté et de motivation. Moi, je veux des joueurs qui se donnent à fond sur le terrain et qui agissent comme de vrais guerriers. Il y va de leur intérêt et ils le savent très bien.»

«L’équipe n’est pas encore au top »

Le driver béjaoui, qui a pris en main l’équipe la semaine dernière, estime qu’actuellement l’équipe n’est pas au top et qu’il ne peut pas mettre en place

n’est pas au top et qu’il ne peut pas mettre en place un programme de travail

un programme de travail dans l’immédiat, car le temps joue contre lui. Toutefois, ce qui compte pour lui à présent, c’est de rectifier les erreurs constatées lors de la dernière rencontre et essayer de faire re- démarrer la formation béjaouie. «Notre équipe n’est pas encore au top. En outre, on n’a pas vraiment suffi- samment de temps pour tout revoir. Prendre le train en marche et essayer de mettre en place un pro- gramme de travail, une semaine après avoir pris l’équipe, n’est pas évident. C’est vous dire qu’il me fau- dra encore du temps pour redresser cette équipe.»

«J’attends toujours le retour de Boussekine»

Par ailleurs, Menad, qui a exigé à la direction bé- jaouie de faire revenir Samy Boussekine pour l’épau- ler, attend toujours son retour au club : «Je tiens toujours au retour de Boussekine. La direction du club compte d’ailleurs tout faire pour qu’il revienne. Bous- sekine sera normalement avec nous cette semaine. S’il obtient sa licence avant le match face à la JSK, il sera avec nous sur le banc.»

S. A.

Lang
Lang

«Confirmer notre belle réaction face au WAT»

Les Canaris ont repris les entraî- nements le lendemain de l’Aïd avec le retour de deux joueurs qui, jusque-là, travaillaient en solo, à savoir l’avant-centre Aoudia qui

revient d’une blessure contractée au genou la veille du coup d’envoi du cham- pionnat, et Maroci qui prend son mal en patience depuis déjà l’exercice écoulé. Ce qui de bon augure dira le Français d’ori- gine polonaise de la JSK, Lang, qui sou- haite récupérer la totalité de ses poulains pour pouvoir évaluer sa formation et mettre en pratique sur le terrain tout le travail effectué tout au long de la période de préparation d’intersaison au Maroc.

«Mes joueurs ont bien saisi le message»

Pour le coach des Canaris, la réaction de ses joueurs face à Tlemcen vient prou- ver que le message adressé aux joueurs a été reçu cinq sur cinq. «Ces derniers, selon le technicien français, ont montré qu’ils ont bien saisi l’appel du staff et devraient dés- ormais confirmer face à la JSMB, prochain adversaire de la JSK en championnat de- main après-midi.»

«Aoudia et Maroci pas loin de la compétition»

Abordant l’état de santé de ses deux joueurs, Lang dira : «Je suis content que Aoudia et Maroci aient rejoint le groupe bien qu’ils ne soient pas totalement rétablis. La prudence est de mise mais leur retour augure d’un avenir meilleur», dira Lang qui ne cache pas le fait qu’il ne peut se fixer sur le délai de leur disponibilité. «Je ne pourrais m’avancer sur la date de leur retour. Le fait qu’ils soient avec le groupe

date de leur retour. Le fait qu’ils soient avec le groupe me réconforte. Revenir d’une blessure

me réconforte. Revenir d’une blessure au genou n’est pas facile», ajoutera-t-il.

«Le match face à la JSMB s’est préparé de la meilleure des manières»

Excepté le milieu récupérateur canari Dehouche qui souffre des adducteurs, lui qui s’est contenté de travailler en solo de- puis la reprise au lendemain de l’Aïd, l’en- traîneur Lang a pu disposer de tous ses éléments. Il y avait une bonne ambiance sur le terrain avec la présence permanente du président de la JSK, Moh Cherif Han- nachi, qui suit de très près sa formation :

«Je crois que le match face au WAT fait partie du passé. Les joueurs l’auront bien compris. Nous devons donc passer à une autre étape aussi importante, à savoir notre match suivant face à la JSMB qui a été pré- paré de la meilleure des manières», dira le coach de la JSK.

A. L.

Dehouche en solo

Belkalem absent

Maroci et Aoudia avec le groupe

◗◗ En plus de Cherif El Ouazzani et Hamiti, le milieu récupérateur kabyle Nassim Dehouche a, lui aussi, effectué une séance en solo. En effet, il s’est contenté de quelques tours de piste, avant de rejoindre la salle de musculation pour une séance de renforcement musculaire.

◗◗Alors qu’il s’était entraîné seul mardi dernier, le défenseur central des Canaris, Saïd Belkalem, était absent hier à la séance d’entraînement. Le joueur, qui n’a pas été convoqué au match de demain, a été ménagé par le staff, afin de lui permettre de mieux récupérer de son entorse à la cheville.

◗◗ Alors qu’ils ont pour habitude de s’entraîner en marge du groupe, les deux joueurs Aoudia et Maroci se sont entraînés avec l’ensemble de leurs partenaires. Ils ont même pris part aux exercices techniques auxquels ils ont été soumis. Toutefois, ils poursuivront leur programme spécifique avec Guillou une semaine durant, en attendant le feu vert.

Cherif El Ouazzani et Hamiti écourtent la séance

C oup dur pour la forma- tion kabyle. Les deux joueurs Abdenour Cherif

indisponibles face à la JSMB, cela constituera certainement un vrai

Tedjar : «Je ne ressens plus aucune douleur»

Hier à 15h30, le

20 joueurs

convoqués

 

Interrogé sur sa blessure qu’il a contractée au niveau du mollet, le milieu

de terrain kabyle a tenu à rassurer : «Ce ne fut qu’une légère blessure au niveau du mollet. Le médecin du club m’a fait savoir que ce n’était qu’un écrasement. Après une séance en solo, je me sens beaucoup mieux. A présent, je ne ressens plus aucune douleur. C’est rassurant. Pour ce qui est de ma participation au derby de la Kabylie, il n’y a aucun souci à se faire, je serai présent.»

stade de Béjaïa homologué

Les responsables de la Ligue n’ont finalement homologué le

stade de Béjaïa qu’à 15h30. Ayant connu quelques retards dans les travaux, les dirigeants béjaouis avaient émis des craintes. Mais en fin de compte, M. M’himdat, chargé par la Ligue, a donné son accord pour que la JSMB reçoive sur sa nouvelle pelouse.

Le staff technique a convoqué 20 joueurs pour

la rencontre de demain, il s’agit de : Hadjaoui, Berrefane, Meftah, Coulibaly, Berchiche, Oussalah, Belabbès, Boukria, Ziti, Cherif El Ouazzani, Saïdi, Tedjar, Douicher, Yahia-Cherif, Braham- Chaouch, Hamiti, Tchico, Makhloufi, Akkouche, Asuka.

El Ouazani et Farès Hamiti ont dû écourter la séance d’entraînement d’hier après-midi. En effet, après

avoir effectué quelques tours de piste, ils ont rejoint les vestiaires pour prendre leur douche. Le pre- mier souffre de douleurs au ni- veau du mollet, tandis que le second a eu un bobo au niveau de l’adducteur.

casse-tête au staff technique. Si en attaque, Lang dispose d’un grand choix, ce n’est pas le cas au milieu. En effet, il lui sera difficile de

trouver un remplaçant à Cherif El Ouazzani, après la blessure de Dehouche qui évolue dans le même registre.

 
 

Départ aujourd’hui à 9h

La JSK à la 13 e place africaine

Selon une association chargée des statistiques et de l’historique reconnue

Guillou : «Tout se décidera aujourd’hui» De son côté, le médecin du club, Guillou, nous dira : «Cherif El Ouazzani souffre de douleurs au niveau du mollet. Quant à Ha- miti, il souffre des adducteurs. J’ai préféré les ménager afin de ne pas trop compliquer davantage leur si- tuation. Je vais les examiner une dernière fois demain pour trancher définitivement quant à leur parti- cipation face à Béjaïa (Entretien réalisé mercredi, ndlr). Mais une chose est sûre, ils feront partie de la liste des 18.»

A. S.

C’est en cette matinée d’aujourd’hui que la délégation kabyle prendra la route de Béjaïa, pour y affronter la formation locale.

Une fois sur place, les camarades de Rabie Meftah effectueront une

 

séance de décrassage dans la soirée.

Ils sont incertains face à la JSMB

Travail technico-tactique au menu

par la FIFA, il a été procédé à un nouveau classement pour les clubs du continent africain. Le critère de classement se base sur les performances des équipes réalisées durant les précédentes éditions de Ligue des champions et la Coupe de la CAF. La première place a été attribuée à la formation ghanéenne de l’Ashante Kotoko. La JSK occupe, quant à elle, la 13 e position. La JSK n’est d’ailleurs pas la seule formation algérienne à y figurer puisque le MCA se classe à la 44e place, l’USMA à la 49e, l’ESS à la 54e et en dernier lieu le NAHD au 64e rang.

Toujours est-il que leur partici- pation à la rencontre de demain est toujours incertaine. D’ailleurs, c’est par mesure de précaution que le staff technique les a ména- gés, afin de ne pas compliquer da- vantage leurs cas. D’après la même source, les deux joueurs seront fixés définitivement au- jourd’hui. Toutefois, si par mal- heur ils sont appelés à être

Au cours de cette avant-dernière séance d’entraînement, le staff technique a programmé une séance technico-tactique aux

joueurs. Au menu, des exercices de contrôle de balles et des centres- tirs dans la surface. La séance a duré au total 90 minutes.

Pas d’étirements pour Mazari

Au moment de la séance d’étirements programmée en fin de séance, le portier kabyle Nabil Mazari a rejoint les vestiaires. Il est utile de rappeler que le joueur est soumis à un programme spécifique que lui a tracé Guillou. Il a donc terminé la séance en salle de musculation. A noter que Mazari n’a pas été convoqué à la rencontre de demain. C’est Berrefane qui sera le numéro 2.

8
8

Le Buteur n° 987 Jeudi 24 septembre 2009

Coup d’œil JSMB - JSK

AA llooccccaassiioonn dduu ddeerrbbyy kkaabbyyllee JJSSMMBB JJSSKK

Quatre joueurs retrouvent leur ville

Béjaïa accueille ses Canaris

joueurs retrouvent leur ville Béjaïa accueille ses Canaris Saïdi « Jouer le derby kabyle hors de

Saïdi « Jouer le derby kabyle hors de Béjaïa, c’est lui enlever son goût»

« Cela fait vraiment un moment qu’on attendait ce match. Depuis notre arri- vée à la JSK, les supporters de nos anciens clubs nous promettent de venir en- vahir les tribunes du stade de l’Unité magrébine pour nous voir sous les couleurs du prestigieux club de la Kabylie. Maintenant que le jour J est arrivé, nous ne de- vons qu’honorer notre engagement avec la JSK. J’appelle les supporters à faire la fête avant et après le match, peu importe celui qui remportera le match, le seul gagnant sera le fair-play.»

Oussalah jouera son 1 er derby kabyle… à Béjaïa

A près avoir fait l’impasse sur la

rencontre de la 5 e journée

face au Mouloudia, le latéral

gauche, Nassim Oussalah, a retrouvé son statut de titulaire à l’occasion de la 6 e journée face au WAT. Il a disputé l’intégralité de la rencontre. Il a été à la hauteur malgré le fait qu’il ait vécu un début de saison quelque peu difficile. Même s’il ne comptabilise que 213 minutes en 6 matchs joués, le natif de Béjaïa garde le moral. Cela ne l’a guère déstabilisé dans son travail. Chose qui lui a permis de garder la forme durant cette période. De son côté, Oussalah savait pertinemment qu’il devait retrouver sa confiance en prévision de la prochaine journée de championnat. En effet, la JSK se déplacera à Béjaïa pour affronter l’équipe locale. Oussalah tient à cette rencontre et ce, pour plusieurs raisons. En premier lieu, il a fait toutes ses classes au MOB, un club rival de la JSMB. En second lieu, le joueur n’a jamais disputé le match derby à Béjaïa depuis qu’il est venu à la JSK. En 5 ans, il y a eu 5 raisons qui ont empêché le joueur de participer à cette grande fête de la Kabylie. La saison dernière, Oussalah avait été sanctionné pour cumul de cartons. C’est dire que la rencontre de demain est plus que particulière pour lui. D’autre part, Nassim, qui vient tout juste de retrouver son statut de titulaire devra prouver qu’il est en forme, histoire de faire taire ses détracteurs. Ce qui est certain, c’est que le joueur n’a même pas besoin d’être motivé par son entraîneur. Il est gonflé à bloc pour réussir cette rencontre qui lui tient à cœur depuis plus de 5 ans.

A. A.

L e plus ancien des Bejaouis à la JSK, le latéral gauche, Nassim Oussalah, aura enfin cette opportunité de frôler la toute nouvelle pelouse du stade de l’Unité maghrébine demain après-midi face à l’équipe de sa ville natale la JSMB, à

l’occasion du derby kabyle, un derby, pour rappel, que Nassim n'a jamais joué à Béjaïa depuis sa venue à la JSK pour blessure et suspension entre autres. Si pour le milieu récupérateur, Nassim Dehouche, le match est déjà compromis avec cette blessure aux adducteurs qui vient lui gâcher le souhait de retrouver son ancienne équipe, il n’en demeure pas moins que l’effectif kabyle compte cette année trois autres nouvelles têtes toutes issues de cette ville du littoral. Les deux attaquants, Yacine Akkouche, Makhloufi Khaled, ainsi que le milieu de terrain, Saïdi Lyès, hormis ce dernier, natif de Sidi Aich et ayant fait un passage élogieux au SSSA et qui a eu l'insigne honneur de porter les couleurs des Crabes du MOB en jeunes catégories, les deux autres ont porté les couleurs des plus vieux clubs de cette ville, l’ORBA et l’US Oued Amizour. Des clubs dont les galeries seront demain soir aux côtés de la JSK. Ce match, les Béjaouis de la JSK ne pensaient pas le jouer de sitôt. Il y a à peine une année, les Akkouche, Saïdi et Makhloufi prenaient place sur les gradins, demain soir, il est fort possible que les trois figureront dans la liste des 18 joueurs qui devront être convoqués par le staff technique de la JSK. Un moment particulier que s’apprêtent à vivre les Béjaouis…

A. L.

Akouche

«Çafait tout

drôle !»

Yacine Akouche, le nouvel attaquant de la JSK, commence petit à petit à pointer le bout de son nez. Le jeune joueur cumule déjà quelques appari- tions en championnat cette saison, dont une dans la peau d’un ti- tulaire. Sur le plan comptable, le bon- homme n’a pas encore enclenché son comp- teur buts, mais il n’en demeure pas moins que, techniquement, il a montré du bon. De quoi, en tout cas, inciter son coach à lui renouveler sa confiance, pourquoi pas demain après- midi face à la JSMB. Si tel sera le cas, Akouche jouera son premier derby face à l’équipe de sa ville na- tale. «Ça fait tout drôle de jouer la JSMB. D’autant que la rencontre aura lieu à Béjaïa même. J’ai des amis qui supportent avec ferveur ce club. On se chambre déjà ! Je ne sais pas encore si je jouerai ou pas ce match, mais ça a l’air excitant, cela étant…», commente l’attaquant.

Makhloufi «Participer au derby me donnera des ailes» « Ma participation ou pas à ce
Makhloufi
«Participer au
derby me donnera des
ailes»
« Ma participation ou pas à ce match dépend exclusivement du choix
tactique de notre staff technique, à
sa tête l’entraîneur Lang.
Tout simple-
ment si j’aurai bien
ce privilège de jouer ce derby kabyle, je ferai de mon
mieux pour prouver tout
ce dont je suis capable. Certes, je
ne veux pas rater
ce derby, mais il faut quand même se montrer
patient. Je vous le disais, je
saisirai la première occasion,
pourquoi pas donc demain à Béjaïa, notre
ville natale, elle nous portera chance…»
Béjaïa, notre ville natale, elle nous portera chance…» «Ça fait cinq ans que j’attends ce moment»

«Ça fait cinq ans que j’attends ce moment»

dredi (demain, ndlr). C’est un match extrêmement important pour les deux formations. Nous aurons quelques jours pour préparer cette rencontre. J’estime que c’est amplement suffisant Comment appréhendez-vous ce derby ? Ce match sera une grande fête pour toute la région de Kabylie. Pour ce qui est de la physionomie de la rencontre, il m’est difficile de me prononcer. Un match derby ne ressemble jamais à un autre. De plus, la bonne forme ou la méforme de l’adversaire ne si- gnifie absolument rien. C’est dire que l’erreur serait de sous-estimer la JSMB. Ils chercheront à provoquer le déclic pour leur équipe. Ce derby est-il particulier pour vous ? Je préfère dire que cette rencontre me tient à cœur. Je vais jouer face à la formation de ma ville natale et face à un public qui me connaît bien. C’est toujours un plaisir de participer à la rencontre qui est le sym- bole de la Kabylie. Je ne vous cache pas que je suis doublement motivé pour vendredi. Rien que d’y pen- ser, ça me procure une motivation supplémentaire. Cela est-il dû au fait que vous n’avez jamais joué le derby à Béjaïa ? Parfaitement. J’ai rêvé de le faire depuis que je suis venu à la JSK. En 5 ans, je n’ai pas joué une seule fois à Béjaïa face à la formation locale. Chaque saison, un problème surgit, que ce soit les blessures ou les sanc- tions. Je souhaite que cette fois-ci, cela se concrétise. Vous ne pouvez pas imaginer à quel point ce match est important pour moi. Je dirais en parallèle que la grande rivalité qui existe entre le MOB, mon club de formation et la JSMB y est aussi pour quelque chose. Soyez plus explicite… Il existe une grande rivalité sportive entre le MOB et la JSMB. C’est dire que depuis que j’étais au MOB, les rencontres face à la JSMB sont spéciales. J’ai donc gardé cet état d’esprit. Entretien réalisé par Abdelatif Azibi

Les deux jours de l’Aïd vous ont certainement permis de vous ressourcer, n’est-ce pas ? Exact. Nous avons passé deux jours auprès de nos proches. Ça nous a permis de sortir de cette routine quotidienne des entraînements. J’ai vraiment savouré les jours de l’Aïd à la maison. Je profite de l’occasion pour souhaiter une excellente fête à nos supporters et à l’ensemble des Al- gériens. Je souhaite aussi que la JSK soit performante dans les jours à venir. J’estime que toutes les conditions sont réunies pour un nouveau départ. La victoire face au WAT vous a-t-elle donné des ailes ? Elle nous a redonné confiance. Vous savez, ce n’est vraiment pas facile d’aborder un match lorsqu’on sort d’une dé- faite. Nous avions besoin des trois points de Tlemcen ne serait-ce que pour le moral. Mais je ne vais pas aller jusqu’à dire qu’elle nous a donné des ailes. Nous ne sommes qu’en tout début de saison. Le chemin est encore long. Vous avez repris le chemin des entraînements lundi dernier. Comment se porte le groupe ? Parfaitement bien. Il est vrai que le staff nous a accordé seulement une journée de repos, mais nous n’avons pas vraiment le choix. La rencontre de Béjaïa se joue ven-

Le Buteur n° 987 Jeudi 24 septembre 2009

Coup de franc JSMB - JSK

9
9

Un derby et plus si affinités !

M aintenant que les relations entre les deux clubs phares de la Kabylie se sont détendues, l’on est bien curieux de voir de quel scénario accouchera cette énième

confrontation du genre. L’an dernier, les deux formations se sont quittées sur un score vierge à l’aller comme au retour. Il est vrai que les débats ont toujours été ouverts, avec des scores, parfois, fleuves. L’on garde encore en mémoire le 4-2 de l’avant-dernière saison à Béjaïa même, en faveur des Canaris. Cette année, les données risqueraient quelque peu d’être chamboulées, eu égard à la forme pas très sereine affichée par les deux équipes en ce début d’exercice. Et à plus forte raison, les gars de la «P’tite» qui restent sur une série pas très pompeuse. Mais attention à un réveil brusque que le retour à Béjaïa et la venue de Djamel Menad pourraient bien provoquer. Une sorte de déclic que les coéquipiers de Hamiti se doivent de reporter à plus tard s’ils souhaitent allonger encore la dynamique née de la victoire face au WAT (3-1) de la semaine dernière. Pour résumer un peu ce derby de la Kabylie, un air d’indécision semble planer au- dessus des têtes. A chacun ses soucis en ce moment. Si le vent de la crise s’est quelque peu apaisé cette semaine, il n’en est pas de même à Béjaïa où l’on éprouve un besoin vital de renouer avec la victoire, sous peine de se voir enfoncer dans les tréfonds d’un doute qui a déjà les deux pieds dans le plat ! De quoi faire penser que l’opposition risque d’être assez serrée et pourquoi pas attrayante pour les deux galeries qui ne vont sans doute pas manquer de remplir les gradins de l’Unité maghrébine qui rouvre ses portes pour l’occasion. Une aubaine peut-être pour consolider les liens de la réconciliation lancée la saison dernière. Que le foot soit au rendez-vous !

A. A. A.

Cherif El Ouazzani

«Face à une équipe blessée, la méfiance est de mise»

On vous a vu quitter prématurément la séance d’entraînement de mardi et d’aujourd’hui (hier, ndlr), pourrait-on connaître la raison ? Non, rien de grave, il s’agit juste de petites douleurs que j’ai ressenties au niveau du mollet. Au cours des exercices qu’on a effectués, je ne sentais pourtant rien mais dès que nous avons entamé le match d’applica- tion, les douleurs ont commencé. Du coup, je suis allé demander l’avis du kiné Guillou, présent parmi nous sur la pelouse, qui me fera savoir que je ne devais en aucun cas aggraver mon état, me recommandant donc de rejoindre le vestiaire, chose que j’ai faite comme vous l’avez constaté. Cette blessure de dernière minute ne compromettra-t-elle pas à votre avis votre participation au match de vendredi soir face à la JSMB ? Je ne pense pas. En tout cas, je n’ai pas du tout envie de rater ce match, le derby kabyle que tout le monde attend. C’est une occasion pour vous de confirmer votre bonne prestation face au WAT et de renouer une nouvelle fois avec la victoire… Absolument. Après cette belle victoire que nous avons su concrétiser, face au WAT vendredi dernier à Tizi Ouzou, il est logique de partir à Béjaïa avec l’idée d’enchaîner avec un autre succès, devant un adver- saire qui traverse une période délicate sur le plan des résultats. Le passage à vide que traversent les Vert et Rouge de Béjaïa pourra-t-il faire votre affaire ? Non, loin de moi cette pensée, je ne dis pas que nous allons saisir cette situation pour aggraver la si- tuation des Béjaouis, eux aussi feront tout pour reve-

à Entretien réalisé par Lyès A.
à
Entretien réalisé par Lyès A.

nir à la compétition. Je dis simplement que nous irons Béjaïa en conqué- rants. En plus, il faut bien se méfier de cette équipe blessée, elle réagira à tout moment et peut-être bien qu’ils songeront à le faire face à la JSK. Donc la méfiance est de mise. Le public kabyle vous manifeste à chacune de vos sorties son indéfectible soutien. En tant que nouvelle recrue, que diriez-vous à ce sujet ? Je trouve le public de la JSK merveil- leux, il a répondu présent lorsque nous avions eu besoin de lui, c’est grâce à lui jus- tement que nous nous sommes métamor- phosés en deuxième mi-temps face au WAT. J’estime qu’il est normal aussi qu’il réagisse. Vous savez bien qu’au jour d’au- jourd’hui les joueurs défilent dans les clubs et les supporters restent toujours les mêmes. Donc en plus du travail que doivent faire les joueurs sur le terrain pour permettre à un club de réaliser son objectif de la saison, les suppor- ters, eux aussi, ont leur part de travail au cours de la saison. Je les appelle à rester constamment derrière nous.

Rachid Dali
Rachid Dali

«Les Kabyles du Djurdjura et ceux de la vallée de la Soummam sont des frères»

T out en pointant du doigt ceux qui sont res- ponsables de la crise qui secoue la JSMB, l’ancien avant-centre canari dans les années

1970, le natif de Béjaïa, Rachid Dali, éprouve de l’affection pour le club béjoui sans pour autant omettre de souhaiter la bienvenue à la JSK ce ven- dredi dans la ville des Hammadites. Rachid Dali, ex-joueur de la JSK dans les an- nées 1970, est considéré comme l’un des meilleurs buteurs de l’histoire du club. Il a aussi porté les couleurs de la JSMB avant de venir en Haute-Ka- bylie. Le match de ce vendredi reste toujours pour lui spécial. Le canonnier du stade d’Oukil-Ram- dane appelle les Kabyles à s’unir autour d’un seul objectif : consolider davantage les relations entre les deux villes. Monsieur Dali, saha aïdek. Comment allez- vous ? A vous aussi saha aïdkoum et que cette année nous apporte beaucoup de joie et de paix, surtout pour notre cher pays que nous aimons tant. Ça va mieux merci. Au moment où je vous parle, je suis chez moi auprès de ma famille à Béjaïa, ma ville natale. Je m’occupe de ma santé qui s’améliore petit à petit. Dieu merci, je me sens mieux. Mais sachez qu’avec le sport, j’ai signé un contrat d’arrêt. Vous savez bien que dans la vie, on ne peut pas tout faire, surtout lorsque on est pris par l’âge. Vous suivez tout de même tout ce qui a trait au sport, notamment vos deux anciens clubs, la JSMB et la JSK… Heureusement que oui, c’est ma seule occupa- tion en ce moment, je suis à la page et je ne rate rien. D’ailleurs, ces jours-ci vous ne pouvez ima- giner à quel point je suis chagriné.

Pourquoi ? Comment voulez-vous que je me sente bien dans ma peau avec tous les problèmes que vit la JSMB. Regardez dans quel état elle est, six matchs en championnat, deux points au classement général. La faute n’incombe pas aux dirigeants ou aux joueurs, la responsabilité incombe aux autres… Qui sont-ils ?

Ceux qui ont décidé de fer- mer le stade de l’Unité magrébine pour refaire la pelouse, alors qu’ils savaient bien que les travaux n’allaient pas être achevés avant les délais annon- cés. Ce sont ceux qui ont décidé par quelle magie d’envoyer la JSMB à Bouira, une ville qui n’est pas à côté, avec tous les désagréments causés pour l’équipe. Voilà le résultat maintenant, une équipe en pleine crise. Ce vendredi, la JSMB reviendra chez elle à l’occasion du derby kabyle face à la JSK. Cela vous fait sûrement plaisir et vous vivrez ça avec beaucoup d’émotion, vous qui appartenez aux deux formations, non ? Exactement, ils sont les miens, j’ai joué pour les deux clubs et, à ce jour, je ne pourrai les effacer un instant de ma mémoire. Dieu que ce fut une vie pleine de joie et de bonheur ! Depuis l’accession de la JSMB en Division 1, je vis ce match avec beaucoup de calme et de sportivité, je me suis tou- jours considéré comme l’enfant des deux clubs, et que le meilleur l’emporte, c’est tout. Le plus im- portant, c’est lorsque je vois à la fin du match les

im- portant, c’est lorsque je vois à la fin du match les joueurs se serrer la

joueurs se serrer la main et les supporters quitter ensemble les gradins, que ce soit à Tizi ou ici à Béjaïa. Quel est le résultat que vous souhaiteriez pour ce derby JSMB-JSK ? Franchement, j’ai toujours été de ceux qui pensent que seul le meilleur sur le terrain mérite la victoire. Seulement, cette fois, c’est différent et que les suppor-

ters de la JSK me comprennent :

je veux que la JSMB gagne le match pour qu’elle sorte de cette crise. La JSK n’est pas dans la même situation que la JSMB, elle a la force mentale pour rattraper son retard, tandis qu’à la JSMB, la situa- tion est alarmante, il faut en urgence agir avant que les choses ne s’aggravent. Peut-être avec la venue de l’ancien baroudeur comme vous des Canaris, Djamel Menad, à la barre technique va changer la situation dans le sens où la JSMB regagnera sa place… Je l’espère bien, Menad est un homme fort de caractère et connaît bien son travail. En plus de sa carrière de joueur qui n’est, je crois, pas à présen- ter, il a maintenant acquis une certaine expérience dans le domaine du coaching. Non, je n’ai pas de doute, Menad va apporter beaucoup de choses, simplement les joueurs doivent aussi suivre et lui faciliter la tâche. Ce n’est pas facile, il est en face d’un chantier et tout le monde a sa part de travail. Comme ça, on peut dire que la JSMB reviendra vite. C’est pour ça que je vous disais tout à l’heure que pour le match de ce vendredi, j’aurai quand

même beaucoup d’affection pour la JSMB. Je sou- haiterai aussi la bienvenue à mon ancienne for- mation la JSK, dirigeants, joueurs et supporters. Avez-vous des échos de Tizi, vous qui êtes désormais installé à Bougie ? Je suis en contact permanent avec tout le monde à la JSK, ceux de ma génération notam- ment. Dernièrement, j’ai appris que Aouis a été hospitalisé, je l’ai appelé pour avoir de ses nou- velles. Il m’a appris qu’il devait se faire évacuer à l’étranger. Vous ne savez pas à quel point m’a fait plaisir le geste du président de la JSK, mon ancien coéquipier Mohand-Cherif Hannachi, que je salue au passage. C’est vraiment touchant. Je prie tous les jours pour que Aouis se remette sur ses pieds et retrouve sa famille et ses amis. C’est un homme que j’aime beaucoup et qui a d’énormes qualités. Un mot pour le public, vous qui êtes le symbole de la Kabylie et des deux formations… Je n’ai jamais cessé d’appeler les deux galerie à montrer que la JSK et la JSMB sont des frères, il ne faut jamais tomber dans le jeu de ceux qui veu- lent faire de ce match une particularité, c’est tout ce qui a de plus normal dans le monde. Les Kabyles du Djurdjura et ceux de la vallée de la Soummam partagent une vie identique, il n’y a pas de quoi faire de ce match une histoire de vie ou de mort, les supporters devraient mettre fin à toutes ces scènes de violence qui n’honorent pas notre pres- tigieux passé. J’espère que ce vendredi le match sera l’occasion pour tous les Kabyles de s’unir. Entretien réalisé par Lyès A.

10

Le Buteur n° 987 Jeudi 24 septembre 2009

Coup de vieux CRB-USMA

CRB-USMA samedi à 16h

A l’occasion du derby face à l’USMA

Henkouche songe à jouer avec un schéma classique

l’USMA Henkouche songe à jouer avec un schéma classique C onnu pour être un adepte du

C onnu pour être un adepte du jeu offensif, Moha- med Hen- kouche et

depuis le début de saison à toujours opté pour une straté- gie de jeu basée sur le 4-3-3, même lorsque l’équipe évolue en déplacement. L’entraîneur du CRB a surpris plus d’un lorsqu’il a joué avec trois atta- quants face à l’Entente de Sétif, réussissant un joli coup où les Belouizdadis qui menaient à la marque au stade du 8-Mai-45 auraient pu l’emporter, n’avait été ce le manque de réalisme de ses attaquants qui avaient

raté des occasion nettes à sco- rer pour réaliser le break, mais

aussi l’expulsion de Lahmar qui a faussé les calculs. Ainsi, sur les six rencontres que l’équipe a jouées jusqu'à pré- sent Henkouche est resté fidèle à la même stratégie de jeu, quelle que soit la valeur de l’adversaire du jour. Fort de son expérience, il compte cette fois déroger à la règle pour opérer des changements dans son équipe à l’occasion de la rencontre face à l’USMA. En effet, Henkouche sait perti- nemment que les derbies se jouent sur un détail, et dans un stade comme le 5-Juillet qui offre de grands espaces pour les joueurs, le fait d’évoluer avec trois attaquants et se dé- couvrir constitue un grand

risque pour l’équipe. C’est pour cette raison que le coach veut revoir sa copie et jouer avec un schéma classique, mais qui sera tout de même animé d’une manière offensive.

Il a essayé un 4-4-2 lors du match d’application

Hier matin, lors de la séance d’entraînement qui s’est dérou- lée au stade du 20-Août, Mo- hamed Henkouche a programmé un match d’appli- cation entre ses joueurs, à tra- vers lequel il a essayé sa nouvelle stratégie de jeu. Cela en faisant évoluer Alex, Me- khout, Berradja et Aoued au

niveau du milieu du terrain, tout en associant le jeune Sli- mani à Saïbi au niveau de l’at- taque. Mais on n’écarte pas l’éventualité de voir Hen- kouche opter pour d’autres changements au niveau de sa composante, car le coach avait déjà essayé par le passé d’évo- luer avec trois éléments dans l’axe au cours d’un match ami- cal, mais il a fini par renoncer à ce choix du moment que les joueurs n’avaient pas assimilé leurs rôles sur le terrain. En somme, Henkouche prépare son plan d’attaque face à l’USMA.

K. M.

Kerbadj : «Si le Mouloudia veut jouer samedi, il n’a qu’à aller à Rouiba ou Bologhine»

M algré le fait que la LNF ait programmé le derby entre le CRB et l’USMA samedi pro- chain au stade du 5-Juillet, les dirigeant du

Mouloudia, qui refusent catégoriquement de jouer leur prochain match de championnat face à l’USMH prévu le 9 octobre prochain, n’ont trouvé mieux que d’envoyer une correspondance à la LNF mardi dernier à travers laquelle ils demandent aux responsables de cette ins- tance de programmer le match de leur équipe ce sa- medi. Autrement dit, les Mouloudéens veulent tout simplement à ce que l’autre derby entre le CRB et l’USMA soit reporté à une date ultérieure. A ce sujet, nous avons jugé utile de prendre attache avec le prési- dent du CRB, Mahfoud Kerbadj, qui nous dira : «Il est hors de question que notre match face à l’USMA soit re- porté, cette rencontre aura lieu bel et bien lieu à sa date initiale. Si le Mouloudia veut jouer sa rencontre samedi,

il n’a qu’à aller jouer à Rouiba ou Bologhine. Sachez que nous sommes respectueux de la réglementation et les dé- cisions de la LNF, maintenant si la Ligue nationale dé- cide de reporter notre match, à ce moment, on acceptera toute décision qui émane de cette instance. Mais le fait qu’on nous a programmés pour le samedi, je dirais que tous les clubs doivent se plier aux décisions de la LNF.»

La LNF maintient le derby CRB-USMA pour ce samedi

Bien que le Mouloudia ait formulé cette nouvelle de- mande à la LNF pour pouvoir jouer samedi son match face à l’USMH, on croit savoir que cette instance n’a pas donné de suite favorable à la correspondance du Mouloudia et elle maintient le derby entre le CRB et l’USMA pour ce samedi au stade du 5-Juillet à 16h. En effet, la rencontre ne se jouera pas en nocturne, car cette confrontation sera retransmise en direct sur le petit écran. D’ailleurs, les dirigeants du CRB ont pris toutes les dispositions nécessaires pour l’organisation de cette empoignade, puisque les billets d’entrée ont été déjà imprimés et une réunion était prévue hier entre les responsables du club et la direction de l’OCO pour mettre en place une bonne organisation le jour de la rencontre. D’autre part, et contrairement aux rumeurs qui ont circulé dans l’entourage du club au sujet du vœu du CRB de jouer les matchs derbies au stade du 20- Août, là aussi le président du club nous a affirmé que son club a toujours respecté les décisions de la LNF et que le Chabab jouera ses match derbies au stade du 5- Juillet.

K. M.

Réunion entre les dirigeants du CRB et l’OCO

Hier, les dirigeants du CRB de- vaient rencontrer les responsables de l’OCO pour discuter de l’orga-

nisation de la rencontre qui opposera leur équipe à l’USMA. Les Belouizda- dis tiennent à ce que cette rencontre se déroule dans de bonnes conditions, afin qu’elle soit une fête du football.

Bendahmane

était absent

Connu pour avoir toujours donné l’exemple, Lounès Bendahmane a brillé hier par son absence à l’en-

traînement. Renseignements pris, ce joueur n’a pu effectuer le déplacement à Alger, car il était retenu par un en- gagement d’ordre familial. Bendah- mane doit suivre les entraînements aujourd’hui pour préparer le match de l’USMA.

Mameri s’entraîne

en solo

Blessé depuis le match qu’il a joué face au MCEE, où il a été évacué à l’hôpital suite à un choc qu’il a eu

avec son coéquipier Nassim Ousserir, le capitaine d’équipe Karim Mameri qui a bénéficié de dix jours de repos a repris hier les entraînements, en s’en-

traînant en solo. Mameri sera donc absent face à l’USMA, où il sera rem- placé par Redouane Aknioune qui commence à retrouver ses moyens.

Henkouche : «Je n’ai perdu qu’un seul derby la saison passée»

A deux jours seulement du premier derby de son équipe cette saison face à l’USMA, le coach Mohamed Hen-

kouche prépare cette rencontre d’une manière ordinaire et ne semble nullement inquiet au sujet de cette rencontre. «Il s’agit certes d’une rencontre importante pour mon équipe et ce, à l’image de toutes les autres confrontations qu’on jouera à l’avenir. Je suis entièrement d’accord avec vous lorsque vous dites qu’un derby a un ca- ractère particulier pour chaque équipe, mais sa- chez que la saison passée, je n’ai perdu qu’un seul derby sur l’ensemble des rencontres de ce genre que j’ai dirigées et c’était face à l’USMA. Donc, on prépare ce match d’une manière ordinaire pour qu’on puisse réaliser un bon résultat», dira

Henkouche

«L’USMA revient certes mais ce qui m’intéresse, c’est mon équipe»

En évoquant le seul derby perdu face à l’USMA la saison dernière, le coach du CRB n’a pas voulu trop s’étaler sur ce sujet, afin d’éviter d’entrer en polémique, bien qu’il espère pren- dre sa revanche. Henkouche s’est contenté de nous dire : «L’USMA est une équipe qui n’est plus à présenter. Certes, elle revient au premier plan, après le passage à vide qu’elle a traversé, mais ce qui m’intéresse le plus, c’est mon équipe et sa réaction le jour de la rencontre. C’est pour cette

raison qu’on essaye de se concentrer convenable- ment pour ce match et éviter de penser à autre chose.»

«On jouera face à l’USMA pour gagner»

Quoique Henkouche ne désire pas focaliser trop sur cette rencontre afin d’éviter la pression à ses joueurs, il n’en demeure pas moins qu’il tient à gagner cette affiche. Une victoire face à l’USMA mettra sans aucun doute l’équipe en confiance et confirmera la bonne santé retrou- vée par le CRB qui a joué quatre rencontres en déplacement sur les six matchs disputés jusqu'à présent. «On jouera cette rencontre pour gagner, car les trois points sont précieux pour chaque équipe. Notre mission ne sera pas facile lorsqu’on sait l’enjeu de la partie, mais on fera tout pour prendre les trois points. Je n’essaye pas de m’inté- resser à l’adversaire, car ce qui m’importe le plus, c’est mon équipe», nous a confié l’entraîneur du Chabab.

«On s’est habitués à se retrouver avec un effectif diminué»

Quant aux joueurs qui vont manquer à l’ap- pel à l’occasion de cette rencontre, en l’occur- rence Younès, Mameri et Bey, le coach du club de Laâquiba ne semble nullement inquiet au sujet de ses absences et nous dira à ce sujet :

«Depuis le début de saison, on s’est habitués à se retrouver avec des joueurs absents pour une rai- son ou une autre, mais je pense que ces absences ne vont nullement nous perturber, même si on aurait souhaité bénéficier de tous gars. Je pense que les joueurs sont conscients de la mission qui les attend et sauront faire valoir leurs arguments sur le terrain.»

«Il n’y a aucun problème en défense»

Cependant, le compartiment défensif sem- ble inquiéter les Belouizdadis à plus d’un titre puisque l’équipe a encaissé huit buts en l’espace de six rencontres. Mais Henkouche estime qu’il n’y a aucun problème là-dessus et a entière- ment confiance en sa défense. «Je ne partage pas cet avis, car il n’y a aucun problème en dé- fense. C’est le fait d’avoir encaissé quatre buts pour le premier match de championnat qui donne l’impression que nous avons un problème en défense. A mon avis, l’équipe se porte bien et le compartiment défensif joue son rôle convena- blement. Je tiens aussi à dire que les joueurs qui sont blessés ont contracté les blessures en cours du jeu. Quant à la charnière centrale de la dé- fense, je pense que je ne suis pas le genre d’en- traîneur à changer trop mon axe central et pour preuve, j’ai aligné la même paire pour les deux derniers matchs que nous avons joués», conclut le coach du CRB.

K. M.

Aït Ouamar

Le Buteur n° 987 Jeudi 24 septembre 2009

Coup de joie CRB-USMA

11
11
Deham dans son jardin Même s’il n’a pas marqué face à El Eulma, Noureddine Deham
Deham
dans son jardin
Même s’il n’a pas marqué face à El
Eulma, Noureddine Deham a montré
beaucoup de bonnes choses et de
grandes dispositions à revenir à son
meilleur niveau. Comparativement aux
deux matches amicaux, disputés contre
le WAB et le HAC, l’attaquant usmiste
a nettement progressé. Il était l’un des
meilleurs joueurs sur le terrain, mais
vraisemblablement il n’a pas encore re-
trouvé tous ses repères à Bologhine. Ha-
bitué à évoluer sur des surfaces plus
grandes et sur gazon naturel, il était
clair que Deham allait rencontrer
quelques difficultés pour retrouver ses
marques sur le terrain de St Eugène.
C’est le seul bémol apparemment, et ce
match contre le CRB va lui offrir les
meilleures conditions possibles pour
mieux s’exprimer. Les espaces et l’ins-
piration, coïncidant justement avec sa
montée en puissance, le stade 5-Juillet
qu’il connaît pousse de gazon par
pousse de gazon, vont concourir certai-
nement au déclic, et pourquoi pas dé-
clencher son compteur buts. Deham ne
sera pas dépaysé, il sera presque chez
lui, là où il a vécu de grands moments
avec le Mouloudia et l’Equipe natio-
nale. En tout cas, c’est sur lui qu’on va
compter en attaque, face au Chabab.
B. M.

L’USMA avec tous ses atouts

face au Chabab. B. M. L’USMA avec tous ses atouts L ors du dernier match face

L ors du dernier match

face au MCEE, le

staff technique des

Rouge et Noir a dû se passer des services de Farid Che- klam qui n’avait repris les entraînements qu’à quelques jours de la rencontre. Il souf- frait des adducteurs et pen- dant toute la période qui a suivi ce match, le joueur était au repos. C’est donc la paire Rial-Zidane qui a été alignée dans l’axe central de la dé- fense, et le moins que l’on puisse dire c’est que ces dé- fenseurs s’en sont bien sortis avec une remarquable pres- tation, presque sans faute n’était cette main de Zidane qui avait permis aux Eulmis de réduire la marque dans les arrêts de jeu, sur penalty. Pour le prochain match

contre le CRB, Cheklam est prêt à reprendre sa place, et cette disponibilité obligera le staff technique à opérer quelques changements en défense. Un autre joueur fera son retour à cette occasion, il s’agit de Billel Benaldjia. Après avoir raté les deux derniers rendez-vous, res- pectivement contre la JSMB et le MCEE, pour cause de blessure, le jeune milieu de terrain usmiste pourrait faire partie du groupe qui sera ap- pelé à affronter le CRB ce samedi au 5-Juillet. Il n’a fait qu’une seule apparition cette saison, durant quinze mi- nutes seulement, c’était face à l’ASK où il avait remplacé

usmiste s’était blessé, une élongation à la cuisse qui l’a contraint au repos pendant trois semaines. Il avait repris les entraînements à l’ap- proche du match contre El Eulma, mais on a jugé qu’il n’était pas encore prêt à re- prendre la compétition pour autant. Aujourd’hui, il sem- ble avoir récupéré tous ses moyens, il y a donc de fortes chances pour qu’il soit pré- sent lors de ce premier derby de la saison. C’est également le cas de Benayada qui s’est remis de sa blessure et qui veut reprendre sa place dans le onze des Rouge et Noir ; son dernier match, c’était face au WAT. Depuis le dé-

velle chance ? On verra, mais ce sera difficile au vu de la rude concurrence en dé- fense. En attaque, hormis Bourahli, tous les éléments sont disponibles y compris Ouznadji qui, comme ceux qu’on vient de citer, revient d’une blessure. En plus clair, l’USMA abordera son pre- mier derby de la saison, contre le CRB, avec tous ses atouts. Le staff technique n’aura que l’embarras du choix pour composer son onze et pour établir la liste des joueurs qui seront convoqués demain pour ce rendez-vous. Toutes les conditions sont donc réunies pour enchaîner avec un troi- sième succès.

Dziri en seconde période. A la veille du match face à la JSMB, le milieu de terrain

part de Mouassa, l’ex-défen- seur du MCO n’a plus rejoué. Aura-t-il une nou-

B. M.

Allik réunit ses joueurs avant l’entraînement

Saïd Allik, le premier responsable du club usmiste qui s’est éclipsé ces derniers temps, a été présent hier après-midi à Bologhine. Le président de l’USMA a même tenu une petite réunion avec les joueurs dans le ves-

tiaire, avant l’entame de la deuxième séance de la semaine. Durant cette rencontre, il a félicité ses joueurs après avoir réussi à dé- crocher leur deuxième succès de suite. Il les a exhortés à faire tout leur possible pour

battre le CRB afin de maintenir cette ca- dence de bons résultats. Un message saisi par l’ensemble des joueurs, qui auraient promis à leur président de faire tout leur possible afin de s’imposer.

«Je respecte le CRB, mais je dois honorer mon contrat»

Aït Ouamar sera confronté ce samedi à ses ex-coéquipiers du Chabab. Le milieu de terrain usmiste ne veut pas en faire un évènement, «ce sera un match comme tous

les autres», dit-il. Il est tout à fait normal que vous soyez sollicité à la veille de ce match contre le CRB, dans la mesure où vous aurez en face de vous vos ex-co- équipiers. Cela va être particulier pour vous, non ? Oui, mais sans plus. Ça va être, comme vous dites, un peu particulier pour moi puisqu’il s’agit du CRB, mais cela reste un match de foot- ball comme tous les autres. Cela dit, je ne dois pas ou- blier que j’ai passé d’agréa- bles moments au Chabab, un club que j’ai beaucoup respecté et que je respecte toujours. Mais, aujourd’hui, j’évolue sous d’autres cou-

leurs et j’ai un contrat à ho- norer.

Cela ne vous perturbe pas ? Justement, j’évite de trop en parler pour ne pas en faire un sujet. Je veux rester concentré.

En plus du fait que c’est particulier pour vous, il s’agit d’un derby… Exact, et comme tout le monde le sait, un derby, c’est un peu spécial. Il est tou- jours indécis, il n’y a pas de favoris dans ce genre de matchs. C’est une rencontre que nous devons bien pré- parer, psychologiquement surtout, car c’est l’aspect le plus important dans les der- bys. Cela a toujours été serré entre les deux équipes, et ça va être sûrement un match très plaisant à voir.

Comment allez-vous l’aborder ? Avec sérieux et sérénité. Vous savez que nous nous sommes mis en difficulté en

perdant les trois premiers matchs, et par conséquent, nous sommes contraints de remonter la pente le plus vite possible. Ce match, il faut le gagner, non parce que l’adversaire a pour nom le CRB, mais parce que nous sommes dans une situation qui ne nous permet pas de faire d’autres faux-pas. Nous aurions eu la même volonté s’il s’agissait d’une autre équipe.

D’autant que trois jours après, vous allez rendre visite à Sétif, n’est-ce pas ? J’allais y venir justement. Sur le plan psychologique, c’est très important pour nous de gagner contre le CRB afin de faire le voyage à Sétif avec un moral au beau fixe. Trois matchs nous at- tendent dans les huit jours qui vont venir, et il va falloir faire très attention. C’est la raison pour laquelle je dis que c’est important de ga- gner ce match, quel que soit

le nom de l’adversaire. Et après ces trois matchs, c’est le derby contre le MCA
le nom de l’adversaire.
Et après ces trois
matchs, c’est le derby
contre le MCA qui
pointe à l’horizon…
Je crois qu’il ne faut pas
faire trop de calculs. Il faut
prendre les choses
telles qu’elles sont
et gérer les
matchs un
par un.
Chaque
rencon-
tre
a
ses par-
ticu-
larités,
ses avan-
tages et ses in-
convénients. On
ne sait pas de quoi
sera fait demain.
Mais notre objectif
reste le même, récol-
ter le maximum de
points.
Entretien réalisé par
Basset M.

Reprise

au complet

Comme nous l’avions annoncé dans notre der-

nière livraison, c’est avant-hier que les Rouge et Noir ont re- pris le chemin du service après avoir bénéficié de trois jours de repos à l’occasion de l’Aïd. Il faut dire que lors de cette première séance de la se- maine, nous avons constaté la présence de tous les joueurs ou presque, puisque ceux qui sont toujours en convales- cence à l’image de Bourahli, Saïdoun et Aït Ali Yahia ont manqué à l’appel. C’est donc avec un groupe au complet que Saâdi et ses adjoints ont entamé la préparation pour le derby de samedi qui opposera bien sûr les Unionistes à leurs voisins belouizdadis à l’occa- sion de la septième journée. Notons que cette empoignade sera l’une des deux affiches de cette journée, puisqu’il y aura un autre derby, celui de la Ka- bylie, JSMB-JSK en l’occur- rence.

Benchaâbane

non autorisé

à s’entraîner

Il s’est présenté mardi dernier au stade Omar-

Hamadi pour prendre part à

la reprise, comme la plupart

de ses coéquipiers. Mais en fin de compte, Ghilès Benchaâ- bane n’a pas été autorisé à s’en- traîner avec le groupe. En effet, l’attaquant usmiste qui a été sanctionné récemment pour avoir contesté les choix de son entraîneur pour ne pas l’avoir aligné face à la JSMB puis ne l’a pas convoqué pour le dernier match contre le MCEE, a été contraint de res- ter sur la main courante. Sanctionné financièrement, l’international espoirs des Rouge et Noir, qui n’avait pas

voulu ensuite prendre part au match des juniors, devrait toutefois reprendre du service incessamment.

Amalou arbitrera

le derby

C’est hier que la DTN a rendu publique la liste

des arbitres qui vont diriger les matchs de la 7 e journée du championnat. Pour le derby algérois, qui mettra aux prises ce samedi le CRB à l’USMA, c’est M. Mokhtar Amalou qui

a été désigné pour cette pro-

metteuse rencontre. L’arbitre international sera assisté de ses deux adjoints, Boudiba et

Yamani.

Une dernière

séance demain

C’est aujourd’hui que les coéquipiers de Hocine

Achiou effectueront la der- nière séance d’entraînement avant d’aborder leur prochain match, qui les opposera au CRB. Les Usmistes, qui auront ainsi une dernière occasion pour opérer les dernières re- touches, devront ensuite ral- lier l’hôtel pour rentrer en mise au vert.

12

Le Buteur n°987 Jeudi 24 septembre 2009

Coup d’œil MCO-ASO

MCO- ASO samedi à 16h00 Les absences, un casse-tête de plus pour le coach !
MCO- ASO samedi à 16h00
Les absences, un casse-tête
de plus pour le coach !
Le coach palestinien du Mouloudia devra jouer gros samedi
après-midi face à l’ASO Chlef où aucun autre résultat que la vic-
toire ne sera toléré dans la bâtisse d’El Hamri. En voyant de plus
près la situation dans laquelle se trouve les Rouge et Blanc à la veille
de cette chaude confrontation l’on peut dire d’ores et déjà que la
mission du Mouloudia n’a rien d’une partie de plaisir. Avant de pen-
ser à l’adversaire en lui-même, Mansour Hadj sera face à un vérita-
ble dilemme qui est celui de présenter un onze compétitif face à
cette équipe de Chlef. Chose qui n’est pas du tout évidente lorsque
l’on sait que plusieurs joueurs risquent de déclarer forfait pour cette
rencontre, à commencer par Benattia suspendu, Daoud et Medja-
hed mécontents, Zmit, Ouasti et Sebbah incertains pour blessure.
Ce qui représente la moitié de l’équipe qui devra par contre enre-
gistrer le retour à la compétition de Mezouar et Bengorine. Il faut
dire que les absences de Daoud et Benattia, qui sont quasi sûrs, ris-
quent déjà de handicaper l’équipe, c’est pourquoi l’on souhaite ré-
cupérer ce trio incertain composé de Zmit, Ouasti et Sebbah. Leur
retour pourra donner une lueur d’espoir pour le coach du Mou-
loudia qui se sent plus que jamais menacé dans son poste d’entraî-
neur. Quoique l’on puisse dire sur les conditions dans lesquelles le
Mouloudia devra aborder cette rencontre, les supporters pour leur
part ne veulent rien entendre. Pour eux, seule la victoire compte
afin d’apaiser cette braise non éteinte depuis un certain mai 2008.
Pour sauver sa tête, Mansour Hadj n’a qu’une seule solution : bat-
tre l’ASO.

Benatia suspendu, Zmit blessé et Z. Sebbah incertain

L’entrejeu, le souci majeur de Mansour Hadj

ne pourra pas le remplacer. Dès lors, Man- sour Hadj n’a d’autre alternative que de chercher de nouvelles solutions et de ses so- lutions, il y en a bien une qui ferait, semble- t-il, l’affaire, il s’agit de Sebbah Zine El Abidine. Ce dernier pourrait être utile au poste d’arrière droit, mais sa participation aussi est incertaine. Il ne reste, à notre avis, que deux solutions, celle de l’expérience, avec Boussâada, ou refaire confiance au jeune qui promet, Mohamed El Amine Ya- hiaoui. Son incorporation pourrait être une arme à double tranchant, car le pur produit hamraoui a les capacités, technique et phy- sique, de remplir convenablement son rôle, mais son manque d’expérience risque de lui jouer un mauvais tour. Un match qui pourrait être un tournant dans sa carrière, dans les deux sens. Hadj Mansour est dans une situation peu relui- sante, il doit trouver la solution la moins handicapante pour l’équipe, car remplacer Benatia et Zmit est devenu un casse-tête au MCO. Ainsi, il pourra miser sur la tech-

L e prochain match, très attendu, qui opposera le MCO à l’ASO avance à grands pas. Cette ren- contre ne se présente pas dans les meilleures conditions pour le

nique et la polyvalence, avec Z. Sebbah, ou l’abattage, l’expérience et la polyvalence avec Boussâada, à moins de tenter un coup de poker, avec Yahiaoui et à un degré moindre les deux autres jeunes Sebbah Mohamed El Amine et Bentiba Mohamed, même si ces deux dernières possibilités ont peu de chances de se réaliser. Enfin, exceptionnellement, au cas où même Z. Sebbah serait indisponible, le coach pourrait demander à l’un de ses deux maîtres à jouer, Berramla ou Mezouar, de reculer d’un cran, comme l’a fait il y a quelques années avec Kouider Boukessassa, lorsqu’il avait accepté de jouer en six, en remplacement d’un Chérif El Ouazzani Si Tahar blessé à l’époque. Il s’était bien ac- quitté de sa mission ce jour-là. Il faut dire que personne n’aimerait être à la place de Hadj Mansour, sa tête est carrément sur le billot dans ce match ! Sera-t-elle tranchée ? L. B.

Mouloudia, notamment dans l’entrejeu, où Mansour Hadj a du souci pour choisir les éléments qui occuperont cette partie du jeu. Le responsable technique des Hamraoua se trouve dans une situation délicate, car les meilleurs joueurs de milieu de terrain récu- pérateur ne seront pas présents, mais le hic dans cette l’histoire, c’est que la défaite est interdite dans ce match que les fans oranais attendent impatiemment. Il devra non seu- lement trouver de bons remplaçants, mais aussi des éléments qui peuvent absorber toute la pression qui entoure cette rencon- tre. Déjà qu’il a fallu faire toute une gym- nastique pour remplacer Madjid Benatia, qui est un élément essentiel du puzzle du MCO, la présence d’un joueur expérimenté comme Zmit ferait largement l’affaire, mais pas de bol, l’ex-joueur du MCA est blessé et

à Chlef même avec une seule jambe» Ouasti : «Je jouerai face Ayant pris part
à Chlef même avec une seule jambe»
Ouasti : «Je jouerai face
Ayant pris part au match de Bordj blessé,
Ouasti Zoubir
affirme s’être
sacrifié pour l’équipe quand
elle enre-
gistrait plusieurs absences. «Si l’équipe
avait été au complet,
je n’aurais jamais pris la décision de jouer cette ren-
contre, car finalement j’ai pris de
gros risques», dira Zoubir Ouasti qui affirme d’avoir terminé la rencontre sur le
rouleau. «J’ai dû forcer sur ma blessure pour aller au terme de cette rencontre, finalement
on a perdu bêtement ce
match.» Ayant pris trois jours de repos, le libéro de la formation
d’El Hamri, qui commence à
récupérer de cette
blessure aux adducteurs, pense pouvoir reprendre
sa place pour ce match contre l’ASO.
«Ce match, je ne le rate-
rai pour rien au monde, même
si je dois jouer sur une seule
jambe. Je sais que les supporters attendent beaucoup de
devons coûte que coûte le gagner», ajoute-t-il.
nous. Ce match nous
Blessé à la cheville Tout pour récupérer Sebbah La blessure de Sebbah est en train
Blessé à la cheville
Tout pour récupérer
Sebbah
La blessure de Sebbah est en train de tenir en haleine les responsables
oranais. Le joueur s’est fait mal lors du
dernier match face au CABBA où il était question
pour lui de quitter
le terrain après 5’ de jeu seulement. «J’ai reçu
j’ai demandé à sortir, mais en vain. J’ai peur que ma blessure soit
un coup à Bordj Bou Arréridj et
plus grave», dira
Sebbah qui a dû quitter
du Mouloudia qui connaissent bien le
la
séance d’avant-hier
en boitant. Les dirigeants
poignade face à Chlef. On veut tout faire pour qu’il soit à 100% le jour du match. «D’ici là, il sera complètement
poids de Sebbah dans l’équipe
ne veulent pas courir le risque d’évoluer
sans lui lors de cette
très importante em-
rétabli», rassure un membre du staff médical. Le joueur devait se contenter de quelques tours de piste, sans taper
rappel, Sebbah a été l’un des rares joueurs de l’effectif
dans le ballon
pour éviter de rechuter. Pour
actuel à pren-
dre part à ce dramatique
match à Chlef. Il a été
d’ailleurs le bourreau de l’ASO en inscrivant les deux buts en
s’est imposé 1-0 et l’autre au retour 1-1. C’est pourquoi l’on compte
championnat, l’un à l’aller, lorsque le MCO
beaucoup sur lui au cours de cette confrontation.
Balegh parmi les 18
Face à l’indisponibilité
de Daoud Bouabdallah,
l’entraîneur devra battre l’appel à Sofiane Balegh qui vient de
purger une suspension de quatre matches. Pour rappel, le joueur a été expulsé durant le match du MSP Batna. Il
parmi les 18 samedi prochain face à l’ASO.
devra être
Il devait passer hier chez le médecin pour statuer sur son cas définitivement ZZ mm
Il devait passer hier chez le médecin pour statuer sur son cas définitivement
ZZ mm ii tt
«Ma blessure n’a pas été bien prise en charge»
L’ élongation dont souffre le milieu ré-
cupérateur du MCO, Zoubir Zmit,
est en train de lui pourrir la vie. Il a
du médecin de l’équipe chez un spécialiste
pour être fixé sur sa blessure.
«Je ne veux pas rechuter une autre fois, car
cela se transformera en déchirure, déjà que
comme ça je suis démoralisé je ne veux pas
qu’on en rajoute. Je vais aller avec le médecin
de l’équipe chez un spécialiste, pour avoir un
bon diagnostic.» Avant d’ajouter : «Avec l’ex-
périence que j’ai acquise, je sais bien que cette
blessure nécessite un repos de dix jours, mais
je préfère aller chez un spécialiste afin que tout
le monde soit au courant et que cela se fasse
dans les règles de l’art. Sans critiquer personne
et revenir sur les raisons de ma blessure, je di-
rais qu’elle a été mal prise en charge. La pre-
mière fois que je me suis blessé à
l’entraînement, je devais prendre 10 jours de
repos, mais comme il y avait un manque cru-
cial dans l’entrejeu, je faisais des efforts pour
rendre service à l’équipe. Maintenant je paye
cash cela, surtout que je n’aime pas être
blessé.»
L.B.
rechuté à trois reprises, la dernière fois,
c’était à Bordj Bou Arréridj face au CABBA,
où il n’a pas pu aller au-delà de la mi-temps.
Une blessure qui a troublé le joueur, mais
aussi le club, car l’équipe a plus que jamais
besoin de ses services, notamment après la
suspension de Benatia Madjid.
Cette fois-ci, le coach a décidé d’être plus
prudent et ne de pas jouer avec la santé de
son joueur, car cette blessure peut se trans-
former en déchirure. Aussi a-t-il a décidé de
le mettre au repos lors de la séance de mardi
dernier au stade Habib-Bouakeul. Mieux en-
core, le joueur a décidé d’aller en compagnie
«Un match comme celui de Chlef,
il faut être prêt à 100%»
La participation de l’ex-Blidéen pour le prochain match est plus que compromise, ce serait
vraiment un miracle s’il y prendrait part.
«Sincèrement, je ne veux pas prendre de risque cette
fois, et cela pour deux raisons. La
première, c’est que même si je sens un léger mieux, il ne faut pas
que je refasse ce que j’ai fait à Bordj, où je me sentais bien, j’ai joué et il a suffi d’un tacle pour que
tout s’écroule comme un château de sable. La deuxième pour un match comme celui contre Chlef,
où il y aura de l’engagement,
il faut être à 100% de ses moyens,
sinon il est préférable
de laisser sa
place à un autre plus apte à jouer.»
L. B.

Le Buteur n°987 Jeudi 24 septembre 2009

13

ii ll Coup ferme MCO-ASO mm «Peu importe où nousaccueilleronsChlef, c’est le succès qui nous
ii
ll
Coup ferme MCO-ASO
mm
«Peu importe où
nousaccueilleronsChlef,
c’est le succès qui nous
intéresse»
Bettoumi ménagé
aa
Arrivé à l’heure pour prendre part à la reprise
des entraînements, l’attaquant de Biskra a dû en
fin de compte rebrousser chemin. En effet, c’est
Mansour Hadj qui a demandé au joueur d’aller
chez lui se reposer. Le coach du Mouloudia, qui
a
appris que son élément à dû effectuer les 900
Le capitaine oranais estime que le match de Chlef se jouera
uniquement pour la victoire. Il ne veut pas avancer le mot…
revanche.
hh
km qui séparent Biskra à Oran par route, lui a
conseillé de se reposer, mais aussi de prendre
l’avion la prochaine fois.
«Je ramènerai ma famille
racheter le plus rapidement possible.
Voilà comment on doit réagir face à de
pareilles situations.
joueur se concentre sur son sujet et pense
après l’ASO»
à
donner le meilleur de lui-même. C’est
comme ça qu’on pourra gagner ce match,
Bien qu’il ait bénéficié d’un appartement, le
pas autrement.
Pour ce prochain match, vous allez
affronter l’ASO Chlef dans un derby
explosif. Comment s’annonce pour
vous cette confrontation ?
Pour moi, c’est un match
comme les autres. Certes, il existe
une certaine tension entre les sup-
porters des deux camps, mais de
notre côté on ne doit pas accorder
beaucoup d’intérêt à ce genre de conflit.
Le plus important pour nous est de sor-
tir victorieux de cette confrontation. Ce
sont les 3 points de la victoire qui nous
intéressent, peu importe le reste.
centre avant des Rouge et Blanc n’a pas encore
Vous les joueurs dans quel stade
vous aimeriez affronter l’ASO ?
Peu importe le stade. On est prêts à
jouer n’importe où. Le plus important est
de gagner cette rencontre afin de nous re-
mettre en confiance. Il est vrai que le ter-
rain de Bouakeul se trouve dans un
piteux état, mais si Zabana n’est pas ho-
mologué on sera obligés de revenir à
Bouakeul. Je pense que le choix de domi-
ciliation ne devra pas poser problème.
ramené sa famille avec lui.
En effet, le joueur
compte revenir avec sa petite famille juste après
le
match de Chlef. «C’est une rencontre à grande
pression. Je n’ai pas voulu prendre le risque de
venir avec ma famille. J’attends le déroulement de
ce match pour ensuite aller les ramener ici à
Oran», dira Bettoumi qui commence réellement
à
sentir la pression qui monte.
cc
Tout d’abord, comment expliquer
cette défaite à Bordj Bou Arréridj ?
C’était une mission difficile pour nous
du moment où on a été battus chez nous
face à Annaba. Je trouve qu’on s’est bien
débrouillés à un certain moment du
match. La preuve on a réussi à égaliser en
seconde période. Mais le CABBA a su
profiter d’un relâchement juste après
notre but. Ce qui explique d’ailleurs cette
défaite. Sinon on aurait pu revenir à Oran
avec un résultat positif, le CABBA ne
nous était pas vraiment supérieur au
cours de cette confrontation.
Pensez-vous que le fait d’accueillir à
Oran trois fois consécutivement est
un avantage pour le Mouloudia ?
Non pas du tout. Personnellement, je
n’ai pas compris pourquoi on a accepté
cette proposition. Je ne sais pas encore si
Medjahed : «Elimam m’a
convaincu de revenir»
Mais vous avez quand même une re-
vanche à prendre contre cette équipe
de Chlef qui a signé la rétrograda-
tion du MCO…
Je n’entre pas dans ce genre de détails.
Tout le monde sait ce qui s’est passé à
l’époque à Chlef. Je ne veux pas remuer
le couteau dans la plaie. Si l’ASO a fait son
possible pour nous faire descendre au
cours de ce match, on doit lui rendre la
pareille et gagner sportivement ce match.
Comme je l’ai dit, c’est la victoire qui nous
intéresse plus qu’autre chose.
Déçu par l’incident qui a
eu à l’aéroport où il
a
été obligé à rebrousser chemin, Sofiane Med-
c’est vrai qu’on va jouer ces trois matches,
jahed, qui a raté la reprise des entraînements,
devait reprendre hier le travail avec le groupe.
y
compris celui de Blida, à Oran. Je dirai
que ce problème de domiciliation de
Le joueur a décidé de revenir à de meilleurs sen-
timents grâce à l’appel du
président qui lui a
Blida n’est pas le nôtre. A eux de se dé-
brouiller un stade dans les environs ou
carrément le reporter après le match de
l’équipe nationale. Si ça tenait
qu’à moi, je ne jouerais
parlé après l’Aïd au téléphone. «Elimam m’a ap-
pelé et m’a demandé de reprendre tout en me re-
montant le moral», dira Sofiane Medjahed
avant de reconnaître : «Bien que
On suppose que cette seconde dé-
faite d’affilée a fait du mal au groupe,
non ?
C’est vrai que ce n’est pas la joie dans le
groupe après cette deuxième défaite,
mais ce n’est pas aussi la fin du monde. Il
ne faut pas s’alarmer, on doit penser à se
La victoire intéresse beaucoup plus
les supporters, non ?
Bien sûr. On sait très bien que les sup-
porters veulent qu’on prenne notre re-
vanche. Pour cela, on ne doit pas nous
mettre de la pression. Il faut que chaque
pas à Oran ce match.
Entretien réa-
lisé par Amine L.
cette histoire
de non-convocation
MCO-ASO
maintenu à Zabana
Selon les responsables oranais, la rencontre
face à l'ASO Chlef devra avoir lieu au stade
Ahmed-Zabana au lieu de Bouakeul. A signa-
ler que la commission d'homologation s'est
présentée hier matin au stade Zabana pour
donner son accord aux responsables
de l'OPOW de rouvrir les portes
à l’aéroport m’ait beaucoup af-
fecté, je n’avais par contre pas
l’intention de bouder
l’équipe. Au contraire, je
vais m’entraîner avec assi-
duité tout en me tenant à
l’écart des problèmes.»
A. L.
ee
Benhamou en tenue de ville
du stade.
Se trouvant en France pour passer la fête de l’Aïd en famille,
Mohamed Benhamou a
dû revenir à Oran le
jour de la reprise des entraînements,
mardi passé. Arrivé juste à l’heure
de l’entraînement, il s’est rendu directe-
ment au stade Bouakeul accompagné de
présenté en tenue de ville avant de reprendre au len-
son oncle. Le joueur s’est
demain le chemin des entraînements
Slimani
avec le groupe.
Medouar se réunit avec les joueurs
«Lesjoueursreprennentconfiance»
KK

A vant le début de la séance d’en-

traînement de reprise mardi

dernier, les joueurs ont été

agréablement surpris par la visite de Medouar, la première depuis la venue du coach Slimani. Le premier respon- sable du club a souhaité une bonne fête de l’Aïd aux joueurs et tenu à les félici- ter pour le dernier succès qui a permis à l’équipe de grimper au classement et quitter ainsi la dernière place. Il a évo- qué avec eux les futures échéances qui

attendent l’équipe. Il les a exhortés à ré- colter le maximum de points lors des prochains matches, avant de laisser la parole à Slimani qui a insisté pour que ses poulains fassent plus d’efforts afin d’améliorer leur niveau. Medouar a suivi avec attention le reste de la séance avant de prendre congé. Une chose est sûre, le premier responsable de la for- mation chélifienne veut à tout prix re- mettre de l’ordre dans la maison.

A. F.

Gaouaoui seul absent Départ demain pour Sidi Bel Abbès La seule absence remarquée lors de
Gaouaoui seul
absent
Départ demain pour
Sidi Bel Abbès
La seule absence remarquée
lors de la première séance de la
semaine était celle de Gaouaoui. Il
a dʼailleurs appelé son entraîneur
pour lui faire savoir quʼil était obligé
de rester auprès de sa famille un
jour de plus pour régler quelques
affaires urgentes et quʼil serait de
retour le lendemain. Tous les au-
En prévision de son match
face au MCO, le groupe prendra
le bus demain après-midi en di-
rection de Sidi Bel Abbès pour sa
mise au vert dʼavant-match avant
de prendre la route le lendemain
vers la ville dʼOran pour jouer
leur match. Le retour se fera di-
rectement vers Chlef le même
tres joueurs étaient présents au
stade, surtout que Slimani était
clair à ce sujet.
jour, cʼest-à-dire samedi en fin
dʼaprès-midi.

Pensez-vous que la dernière victoire a provoqué le déclic ? Certainement, mais ça ne suffit pas, malheureusement. Le déclic n’est qu’une étincelle qui peut être à l’origine d’un bon résultat. Le plus dur est de conserver cette belle passe le plus longtemps pos- sible pour que l’équipe démarre pour de bon. On a besoin d’au moins quatre bons résultats d’af- filée pour que l’équipe soit loin de la zone rouge et remonte au clas- sement.

Le groupe est-il prêt pour un tel défi ? Sur le plan mental, les joueurs reprennent confiance, il reste à régler quelques détails tac- tiques et physiques, surtout qu’on pourra récupé- rer certains blessés, à l’image Boukhari et Hosni.

Mais cela demandera du temps. Comment allez-vous faire ? Quelle que soit la situation, le groupe est capa- ble de relever le défi, en attendant de récupérer tous les joueurs. Puis, il y aura d’autres trêves qui nous permettront d’entrer en ministage pour amé- liorer notre niveau et notre classement en même temps. L’essentiel est d’avoir un groupe qui croit en ses capacités. Depuis ma venue il y a une semaine,

croit en ses capacités. Depuis ma venue il y a une semaine, j’ai relevé beaucoup de

j’ai relevé beaucoup de signes posi- tifs. C’est de bon augure pour la suite.

Parlez-nous des trois prochains matches ? Ils seront difficiles car deux se joueront à l’extérieur et un chez nous, de surcroît à huit clos. On évoluera devant des équipes mal à l’aise, comme nous d’ailleurs, et se- ront dans l’obligation de gagner. Cela sera des matches de coupe. Nous sommes obligés de sortir le grand jeu pour réaliser de bons ré- sultats.

Comment se présente pour vous le match contre le MCO ? Ça sera un derby où il y aura beaucoup de ten- sion. Sur le papier, les deux équipes cherchent la même chose : gagner. Nous irons pour confirmer le résultat de la semaine dernière. L’état d’esprit des joueurs nous le permet, il faut seulement bien sui- vre les instructions et jouer avec beaucoup de sang-froid. Le mieux préparer aura le dernier. De notre côté, on espère confirmer notre réveil en ar- rachant un bon résultat face aux Oranais. Ainsi, on pourra poursuivre notre chemin aisément. Entretien réalisé par Ahmed Feknous

14

Le Buteur n°987 Jeudi 24 septembre 2009

Coup d’œil ESS

ESS-MSPB demain à 19h

Gagner pour stopper l’hémorragie

ESS-MSPB demain à 19h Gagner pour stopper l’hémorragie M ême s’il n’y a pas encore le

M ême s’il n’y a pas encore le feu dans la maison séti- fienne, les équipiers de

Hadj Aïssa n’auront pas du tout le droit de rater l’occasion de recevoir le Mouloudia de Batna, pour le compte de la septième journée du championnat, afin de faire le plein à domicile. Ainsi, les Sétifiens pourront goûter à la joie de la vic- toire qui les fuit depuis le début de cet exercice. En empochant les trois précieux points, ils pourront glaner quelques places dans le clas- sement général, marqué par le début exceptionnel des Moulou- déens, qui caracolent seuls en tête. L’Entente est contrainte de se ré- veiller au plus vite pour ne pas rater le peloton du devant, même si la course vers le titre de cham- pion sera apparemment très longue et difficile cette saison.

A la recherche du premier succès de la saison

Avec deux matchs en retard, l’Ai- gle sétifien, qui pointe à l’avant- dernière place au classement géné- ral, avec seulement trois petits

points dans le compteur, jouera sous une pression terrible face au MSPB. Une certitude, les Noir et Blanc devront renouer avec la vic- toire en enregistrant au stade 8- Mai-45 leur premier succès de la saison.

Effacer l’humiliation

d’ENPPI

Après une forte attente de toute la population algérienne de voir les camarades de Laïfaoui battre la formation égyptienne d’ENPPI au stade 8-Mai-45 et la priver de qua- lification pour le prochain tour de la Coupe de la CAF, c’est au final l’Entente qui a été humiliée dans son propre jardin, en gâchant même la fête de l’Aïd à ses fervents supporteurs qui attendent une vive réaction des leurs.

Le groupe devra se ré- volter

Si la direction n’a pas trouvé mieux pour expliquer le faible ren- dement des équipiers de Lemou- chia depuis le début de saison que de limoger l’entraîneur en chef, Ra- chid Belhout, responsable, selon eux, des résultats enregistrés en dents de scie, les joueurs n’auront pas vraiment d’autres excuses de-

main soir que de renouer avec la victoire, afin de prouver que c’était juste un passage à vide, qui peut ar- river à n’importe quelle formation durant la saison.

Gagner avec l’art et la manière

Alors que la direction espère voir les Noir et Blanc sortir enfin vain- queurs d’un match de champion- nat durant ce début de saison raté jusqu'à présent, le public sétifien exige non seulement les trois points de la victoire, mais aussi un spectacle de haut niveau afin de prendre définitivement confiance pour le reste du parcours.

«Prouvez que vous êtes une grande formation !»

Il faut juste voir le classement de l’ESS en ce début de saison pour comprendre la nécessité des trois points de la victoire face au MSPB, où les Sétifiens devront faire le dos rond aux critiques et prouver qu’ils ont le groupe nécessaire pour lut- ter une nouvelle fois pour le titre de champion, car l’ESS est une grande formation qui ne se conten-

tera jamais de jouer les seconds rôles.

Partir au Nigeria avec un moral au beau fixe

Si les coéquipiers de Nabil He- mani devront oublier l’humiliation subie face à la formation égyp- tienne et se concentrer sur les deux prochains matchs à domicile face au MSPB et l’USMA d’Alger, pour remporter deux victoires et partir ensuite affronter la formation de Bayelsa Unité, pour le compte du match aller de la demi-finale de la Coupe de la CAF avec le moral au top et une confiance retrouvée après le grand échec de samedi dernier.

Le public risque de boycotter le match

Choqué par la piètre prestation des Noir et Blanc face à ENPPI, le public sétifien a vite quitté les tra- vées du stade 8-Mai-45 après le troisième but des Egyptiens, avec la sensation d’être trahis par des joueurs qui n’ont rien montré de bon durant l’intégralité de la ren- contre, au risque même de boycot- ter la rencontre de demain, alors que les joueurs ont besoin du sou- tien de la galerie sétifienne pour s’en sortir de cette mauvaise passe qui dure depuis le début de saison.

L’ESS sera privé de Djediat et Diss

Blessé au genou samedi dernier face à ENPPI, le défenseur Diss sera forfait pour cette rencontre, en compagnie du milieu de ter- rain Djediat, qui continue sa ré- éducation en attendant de faire son grand retour à la compétition dans les semaines à venir. A noter que la liste des 18 retenus pour af- fronter le MSPB sera connue tout juste après la fin de la séance du jeudi.

Après l’intervention de Raouraoua auprès d’Air Algérie

L’Entente se rendra 48 h avant la rencontre au Nigeria sur un vol spécial

Voulant mettre tous les atouts de son côté pour réussir un bon coup sur la terre nigérienne lors du match aller de cette demi-finale de la Coupe de la CAF, le président Serrar a contacté dans un premier temps la compagnie aé- rienne marocaine pour consulter son planning, avant d’opter pour un vol di- rect un peu coûteux mais qui arrange forcément les affaires de coéquipiers de Diss, en trouvant un arrangement avec Air Algérie, après l’intervention du pré- sident de la FAF, Raouraoua, pour un vol spécial Sétif Bayelsa à 48 h de la rencontre. A noter que la direction devra mettre en vente quelques billets aux supporteurs et journalistes désireux de suivre l’Aigle noir dans une destina- tion à l’inconnu, puisque la région de Bayelsa est connue mondialement par sa pauvreté, les agressions et les meur- tres en plein jour vu le manque total de sécurité dans une zone pourtant pétro- lière.

Une réunion capitale entre la direction et l’entraîneur hier

Belhout, le mal-aimé ?

Alors que le président Serrar a confirmé que Rachid Belhout sera tou- jours l’entraîneur de l’Entente dans un discours à la chaîne radio locale mardi dernier, la direction continue de mijo- ter dans les coulisses la meilleure façon de mettre fin à la mission de Belhout à la tête des Noir et Blanc sans pour au- tant payer le prix fort, sauf si le prési- dent Serrar veut ouvrir une nouvelle page avec son entraîneur, en lui don- nant la chance de se racheter, tout en mettant les choses au clair dans une réunion avec l’ex-entraîneur chélifien hier.

Samir B. «Il nousfaut uneréactiond’hommes» rester dans le match et remporter la vic- toire. Mais
Samir B.
«Il nousfaut uneréactiond’hommes»
rester dans le match et remporter la vic-
toire.
Mais vous n’avez pas montré grand-
chose depuis le début de saison…
Contrairement à toutes les autres forma-
tions, nous avons joué en plus des quatre
rencontres en championnat, pas moins de
six matchs dans la Coupe de la CAF, et ce
n’est pas du tout facile d’enchaîner les dé-
placements d’un pays à l’autre dans un laps
de temps et de réaliser de grands exploits
sur le plan du jeu, car nous sommes après
tout des humains, et il nous faut juste un
peu de stabilité pour récolter les bons ré-
sultats.
Le public est vraiment inquiet après le
revers face à ENPPI et craint même le
pire en championnat. Mesurez-vous
cette peur ?
Tous les joueurs sont conscients que
nous devons nous ressaisir le plus tôt pos-
sible, car tant la situation est entre nos
mains, il ne faut pas paniquer ou perdre
confiance en nos capacités à faire chuter
n’importe quelle formation, en demandant
juste au public de croire en nous. L’Entente
est une grande équipe et elle a prouvé par le
passé qu’elle est capable de revenir au de-
vant de la scène et réalisant des consécra-
tions en fin de saison.
signature n’a pas influé sur votre ren-
dement sur le terrain ?
Je ne suis pas du tout d’accord avec vous,
car à part Chaouchi qui est nouveau dans le
groupe, tous les autres joueurs ont déjà col-
laboré avec la direction et savent très bien
que ce n’est pas du tout du genre à arnaquer
ses joueurs. De notre côté, on ne va pas gâ-
cher l’opportunité de remporter un titre à
cause d’un retard dans l’encaissement du
première tranche de la prime de signature.
Pouvez-vous être plus explicite ?
Je peux vous assurer que dès qu’il s’agit
d’une compétition internationale, personne
ne pourra privilégier l’aspect financier sur
l’opportunité d’ajouter un titre au palmarès
de l’équipe et celui du joueur, en oubliant
tous nos problèmes pour se concentrer
uniquement sur l’objectif principal, qui est
la victoire et la coupe au bout du compte.
Comment voyez-vous la formation de
Bayelsa, votre prochain adversaire en
demi-finale ?
Même si nous avons perdu samedi der-
nier, nous avons la chance de finir en tête
du groupe, et il faut bien profiter de cet
avantage en allant au Nigeria avec la ferme
intention de revenir avec un bon résultat et
surtout leur marquer au minimum un but,
afin de nous faciliter la tâche au match re-
tour. Je suis sûr et certain que si nous pas-
sons à la finale, ça sera très dur de nous
priver du sacre suprême.
deux matchs en championnat, d’où la
nécessité de faire le plein avant de par-
tir au Nigeria, n’est-ce pas ?
Absolument, car pour revenir avec un
bon résultat de ce très long déplacement, il
faut partir avec un moral au beau fixe. Pour
cela, nous devons gagner nos deux pro-
chains matchs, afin de récolter six points et
nous éloigner le maximum de la zone
rouge.
Peut-on dire que la victoire est plus
qu’impérative face au MSPB ?
Bien sûr que nous devons gagner ce
match qui ne sera pas du tout facile comme
le peut croire certains, puisque notre ad-
versaire est dans l’obligation aussi d’enre-
gistrer un bon résultat. Cela ne veut
nullement dire qu’on va se contenter de la
simple victoire, car on doit aussi faire plai-
sir à nos supporteurs, en leur demandant,
une nouvelle fois, pardon, tout en leur pro-
mettant d’être plus forts dans l’avenir.
Avec un peu de recul, pouvez-vous
nous dire ce qui s’est passé exactement
lors de la déroute de samedi dernier en
Coupe de la CAF ?
Jusqu’à l’heure actuelle, aucun joueur
n’est prêt pour expliquer les raisons de
notre déroute dans une rencontre, qu’il ne
fallait pas rater à domicile devant notre pu-
blic et à la veille de la fête de l’Aïd, mais
nous sommes complètement passés à côté
de notre sujet, en croyant peut-être que
nous étions d’ores et déjà en demi-finale,
sans pour autant faire le nécessaire pour
Entretien réalisé par
Samir B.
Condoléances
Le fait de ne pas recevoir jusqu'à pré-
sent la première tranche de la prime de
Avant cela, vous avez rendez-vous avec
Les familles MERIEM et SEBAÂ REGOUD très
affectées par le décès de notre cher et regretté
SLIMANE MERIEM, présentent à ses enfants
leurs condoléances les plus attristées et les as-
surent de leur profonde sympathie. Puisse Dieu
le Tout-puissant accorder au défunt Sa sainte
miséricorde et lʼaccueillir en Son vaste paradis.
« A Dieu nous appartenons
et à Lui nous retournons. »
Raho

Le Buteur n° 987 Jeudi 24 septembre 2009

15

L’année passée à la même époque, sans le coach

I l n’est pas question dans ce sujet d’aborder les

raisons du départ de M’himdet, mais juste de

rappeler que lors de l’exercice écoulé et à la veille

du déplacement à Sétif, cet entraîneur avait décidé

de jeter le tablier. Le MSPB s’était présenté sur le tartan du stade du 8-Mai de Sétif sans son entraîneur principal. Ayadi, adjoint de M’himdet avait dirigé le match. Le Mouloudia s’était incliné par un score de 1 à 3. Boukos avait marqué le but batnéen, son seul but de la saison. Les dirigeants, riches de cette expérience, ne sont pas restés les bras croisés. Ils ont décidé cette fois de garder le staff technique. Ils sont persuadés que Rouabah fait du bon travail. Cette saison, le déplacement ne sera pas identique à celui de l’exercice écoulé. C’est déjà un bon signe. L’Entente sort d’une défaite «douteuse» face à l’ENPPI, le malheureux Belhout a bel et bien sauté comme un fusible. Une façon du président de dire : «Ce n’est pas moi, c’est l’entraîneur», c’est à cause des autres, monsieur le président. Le MSPB est averti, les joueurs de l’Entente vont essayer de faire oublier à leurs supporters leur dernière sortie. Et pour cette raison, il doit sortir le grand jeu garder sa cage vide.

Rouabah retrouve ses ex-coéquipiers

Toufik Rouabah était assistant de Azzeddine Aït Djoudi lors de la saison passée. Il doit connaître l’équipe de l’Entente. L’effectif de l’équipe chère à Serrar n’a pas beaucoup changé. L’ossature est la même. Le coach a sans doute des détails assez précis sur la composante adverse. Ce qui est important quand on a en face des joueurs ayant pour noms Ziaya, Lemouchia, Metref, Bouaza et autre Laïfaoui.

Equipe probable

Benfissa, Bitam, Djilani, Reziouak, Loukili, Amaouche, Saïdi, Dahouane, Yacef, Benamokrane, Belabid.

Coup d’œil ESS-MSPB

Yacef, Benamokrane, Belabid. Coup d’œil ESS-MSPB Loukili «Le championnat ne se jouera pas sur les deux

Loukili

«Le championnat ne se jouera pas sur les deux prochains déplacements»

année face à l’Entente de Sétif… Ce n’est pas évident de trouver un coach en l’espace de quelques jours. Les dirigeants ont bien compris cette situation, c’est pour cette raison qu’ils ont refusé le départ du coach. Pourquoi votre équipe n’arrive-t-elle pas à bien s’exprimer sur son terrain ? On n’arrive pas à concrétiser nos accasions. Face au CRB, on a encaissé sur une erreur dé- fensive, mais je ne suis pas personnellement inquiet. On arrive à développer du bon foot- ball. Vous allez vous déplacer deux fois de suite, pour jouer ce vendredi contre l’ESS, ensuite face à l’USMA. C’est une phase cruciale que va vivre votre équipe… Le championnat ne se joue pas sur deux matchs, je ne voie pas le championnat sous cet angle. On a deux rencontres à disputer en dé- placement, certes, mais le championnat est en- core long et ce ne sont pas ces deux matchs qui seront déterminants pour la suite du cham- pionnat. Comment avez-vous passé l’Aïd ? Je ne suis pas rentré à Tlemcen, je suis resté à Batna. J’ai une fille qui a commencé sa scola- risation. Elle est inscrite à Batna, j’ai donc pré- féré la mettre dans les meilleures conditions et éviter de faire des voyages dans la précipita- tion.

Entretien réalisé par Mouloud B.

Les deux prochaines sor- ties du Mouloudia de Batna ne semblent pas inquiéter outre mesure le défenseur central, Ghouti Loukili. Une façon d’éviter de se mettre la pression. Sans doute.

L’équipe a connu une reprise assez tatillonne, qu’en pensez-vous ? Vous voulez sans doute parler de la reprise des entraînements sans le coach. Il est vrai que l’entraîneur avait annoncé son départ, mais au lende- main de la reprise, tout est rentré dans l’ordre. Rouabah est revenu mardi dans la matinée. Quel est votre point de vue, sur ce sujet ? Je pense que c’est une décision sage, ce n’est pas le moment de songer à chan- ger de staff technique. Le championnat va reprendre et se retrouver sans en- traîneur aurait perturbé notre prépara- tion au match contre Sétif. D’autant plus que le MSPB avait connu la même situation, il y a une

MCEE-CABBA, Samedi à 16 h

MCEE-CABBA, Samedi à 16 h MCEE - CABBA

MCEE - CABBA

MCEE-CABBA, Samedi à 16 h MCEE - CABBA

«Il faut confirmer à El Eulma»

Le nouvel homme orchestre du CABBA semble retrouver une seconde jeunesse. Ammar Ammour pense qu’il faut maintenir la cadence à El Eulma.

Quel commentaire faites-vous sur le dernier match joué et gagné face au MCO ? Nous avons débuté cette rencontre un peu crispés, peut-être que le fait que le match se déroulait à huis clos nous a déconcentrés. Seulement après 20 ou 25 minutes, la situation s’est débridée et lorsqu’on a ou- vert le score, nous nous sommes complètement libé- rés. La preuve, juste après l’égalisation, nous avons réagi très vite en inscrivant le second but. Après cela et avec tout le respect que j’ai pour l’adversaire, nous aurions pu marquer plus de trois buts. En plus des buts, il y a eu aussi et surtout la ma- nière avec laquelle la victoire a été acquise… Effectivement, nous avons réussi de belles phases de jeu. Nous avons inscrit les trois réalisations après des combinaisons de jeu assez plaisant. Dans tout cela, l’empreinte de Amour était visi- ble sur le terrain ; qu’en dites-vous ? En toute modestie, je dirai qu’il n’y a pas que moi qui ai été derrière ce succès, mais ce tous les joueurs qui sont à féliciter pour leur grande volonté sur le terrain. Nous avons vu surtout de belles actions col- lectives auxquelles participait l’ensemble des trois compartiments avec des fois des passes à dix et en triangle qui avaient dérouté l’adversaire. Vous aviez déclaré avant votre départ à Aïn Draham pour rejoindre l’équipe qu’on vous verra à partir de la 5e ou 6e journée du cham- pionnat… J’avais dit qu’il fallait m’attendre, mais attendre aussi et surtout l’équipe. A partir des prochains matches, les automatismes se mettront encore mieux en place et il est sûr que nous progresserons tout en

montant en puissance au fil des journées à l’instar de toutes les autres équipes qui ont bien travaillé durant l’intersaison. Dans un autre contexte, comment expli- quez-vous que l’absence de vos suppor- ters n’ait pas influé négativement sur votre équipe et ce que l’on redoutait le plus ? Vous savez, cette situation peut s’avérer être une arme à double tranchant et nous savons choisi le bon côté. Quand on est bien préparés physiquement, technique- ment et psychologiquement, on peut se surpasser. Que dites- vous aux Criquets qui étaient quand même présents du haut des immeubles et des col- lines rien que pour percevoir les silhouettes des joueurs ? Vraiment, les supporters ont montré une fidélité incomparable aux cours des deux derniers matches que nous avions dispu- tés. Même s’ils étaient assez loin de nous, ils étaient présents dans les cœurs des joueurs et du staff technique. C’est pour cette raison que nous leur dédions spéciale- ment cette victoire qui nous a permis, à nous tous, de fêter l’Aïd dans la bonne humeur. Ce vendredi, vous serez en appel à El Eulma, comment voyez-vous l’issue de ce rendez-vous ? Ce sera difficile face à une bonne équipe du MCEE qui a réussi de bons résultats en ce début de saison. Donc, il ne faut pas croire que cela va être facile car le match se déroulera à huis clos. Nous sommes sur une bonne dynamique de trois matches sans dé- faite, alors nous ferons en sorte de l’entretenir en ra- menant un bon résultat. Entretien réalisé par A. Benbacha

un bon résultat. Entretien réalisé par A. Benbacha Comme face aux Allemands en 82 Les Oranais

Comme face aux Allemands en 82

Les Oranais ont subi le même sort que les Allemands face aux coéquipiers de Belloumi en Coupe du monde en 1982 sachant qu’après l’égalisation d’El Hadjari à la 59’, Mezaïr a constaté les dégâts une minute après sans qu’aucun de ses coéquipiers ne touche le cuir. Un but à l’algérienne. Souvenirs, souvenirs

Bakha rechute

Le milieu de terrain récupérateur a dû céder sa place face au MCO en début de seconde pé- riode, car il ne pouvait se déplacer normale- ment traînant la patte à cause d’une ancienne blessure (déchirure musculaire à la cuisse) qui s’était subitement réveillée. Il demeure incer- tain face au MCEE et sera sur le banc si le re- tour de Zazoua à la récupération se précise.

Retour de Bentayeb

Le buteur du CABBA, qui est demeuré muet en ce début de compétition, était suspendu face au MCO. Il fera sa réapparition contre le MCEE. Seulement, on ne sait pas s’il sera ali- gné d’entrée sachant que Bouharbit n’a pas du tout démérité et pourrait être associé à Touati en attaque.

Bahloul suspendu

L’arrière latéral gauche du CABBA s’absen- tera encore une fois à cause d’une suspension de deux matches. C’est Benlouhem qui occu- pera son poste cet après-midi.

Zazoua revient

Le milieu récupérateur de la formation bordjienne, qui avait brillé par son absence lors des deux derniers, renouera avec la compéti- tion à El Eulma. Nassim Zazoua a été convo- qué et il est fort probable qu’il remplace Bakha. A. B.

16
16

Le Buteur n° 987 Jeudi 24 septembre 2009

Coup difficile WAT-USMB

WAT-USMB samedi à 17h00

Le WAT en point de mire

WAT-USMB WAT-USMB samedi à 17h00 Le WAT en point de mire L es poulains de Mouassa,

L es poulains de Mouassa, au repos le week-end dernier,ont pris tout leur temps pour sa- vourer le succès acquis face à la JSMB. Ils ont eu ensuite à se concentrer sur le match qu’ils

auront à livrer, ce samedi à Tlemcen, face au Widad local. Il a fallu à Mouassa des trésors d’imagination pour permettre à ses joueurs de récupérer et de recharger leurs accus, en cette période de jeûne. Ils en ont dépensé de l’énergie, pour mettre à terre les équipes de Batna et de Béjaïa et il en faudra aussi pour espérer en faire autant avec la formation du WAT. Les camarades de Che- bira doivent disposer de tout leur influx et surtout faire en sorte que leurs organismes soient prêts à livrer une bataille qui s’an- nonce rude. Incontestablement, pour ce match face au WAT, le coach blidéen s’appuiera sur l’équipe qui a gagné lors de la dernière jour- née, les seuls changements attendus concer- neront la composante du banc de touche. Celui-ci sera un peu plus étoffé après les re- tours à la compétition de Hadj Saâd et de

Abed. C’est donc avec un moral au beau fixe, et des arguments à faire valoir que les joueurs de Blida auront à cœur de contrarier les desseins de l’équipe de la capitale des Zia- nides. Le maître mot dans les rangs des Blidéens est de faire oublier, de la plus belle manière que ce soit, à leurs supporters, les déboires des années précédentes.

Quels choix, face au WAT?

La grande question qui se pose en ce qui concerne la formation blidéenne est de sa- voir si Mouassa va faire confiance à l’équipe qui a eu à débuter lors des deux derniers matchs ; sachant qu’elle a aligné des vic- toires et cela hors de Blida. Il est peu pro- bable qu’il aura à opérer des changements. Mouassa aura à faire des choix et il aura à trancher, surtout en ce qui concerne l’op- tion tactique qui sera adoptée. Zemmouchi ayant purgé sa suspension, la seule incerti- tude pourrait concerner la composante de

la charnière centrale. Il s’agira, ce samedi, d’abord de contenir les assauts d’une équipe du WAT qui sera sûrement déchaînée et de veiller à ne pas encaisser. Pour cela, au moins un joueur à vocation offensive sera sacrifié, pour laisser place à un élément plutôt porté sur la récu- pération. Dans ce contexte, il se pourrait que Belloucif soit associé à Herbache et à Boumsong dans l’entrejeu. Il y aurait une autre option qui donnerait plus d’assurance au sein du compartiment défensif, et qui consiste en la titularisation de deux stop- peurs, Belahouel et Zemmouchi qui évo- lueront un cran devant leur libéro, Defnoun. On peut, sans prendre trop de risques de se tromper, dire que Mouassa voudra d’abord ne pas perdre ce match et accumu- ler de la confiance avant les prochaines échéances. Réaliser une belle performance face au WAT ne peut que booster l’équipe, et Mouassa le sait parfaitement. Slimane B.

L’USMB, dans son jardin à Tlemcen

S’il y a une équipe qui réussit très bien aux Bli- déens, à l’extérieur, c’est bien celle du WAT. En effet,

la dernière défaite de l’USMB en terre tlemcénienne

remonte à la saison 98-99. Après cela, les joueurs de

la ville des Roses sont revenus avec au moins un

point dans leurs bagages.

Ce sera donc pour, quelque part, perpétuer ce qui

est

pour eux une bonne habitude que les camarades

de

Herbache seront à pied d’œuvre, ce samedi, à

Tlemcen.

 

Les confrontations entre les deux équipes à Tlemcen

Saison 2008/2009 :

 

WAT en D2. WAT – USMB : 1 - 2 WAT – USMB : 1 - 1 WAT – USMB : 2 - 2 WAT – USMB : 0 - 0 WAT – USMB : 0 - 1 WAT – USMB : 0 - 0 WAT – USMB : 0 - 0 WAT - U.SMB : 1 - 1 WAT – USMB : 0 - 0 WAT - USMB: 3 - 0 USMB et WAT dans des groupes différents.

Saison 2007/2008 :

Saison 2006/2007 :

Saison 2005/2006 :

Saison 2004/2005 :

Saison 2003/2004 :

Saison 2002/2003 :

Saison 2001/2002 :

Saison 2000/2001 :

Saison 1999/2000 :

Saison 1998/1999 :

Saison 1997/1998 :

Mouassa rassure Guessoum ◗ Comme an- noncé dans une de nos précédentes édi- tions, Guessoum
Mouassa rassure
Guessoum
◗ Comme an-
noncé dans
une de nos
précédentes édi-
tions, Guessoum
a été sanctionné
financièrement
par Zaïm. Le
joueur, ayant très
mal pris la chose,
a menacé de boy-
cotter le match de
ce samedi face à
Tlemcen. Avant
d’entamer la
séance de mardi, Mouassa a discuté en aparté avec
son joueur pour le rassurer. Il a l’intention d‘inter-
venir en sa faveur auprès de Zaïm.

Sebaï : «D’abord, faire échec aux attaquants du WAT»

Le transfuge d’El Amiria a pris une tout autre dimension cette saison. Il est l’un des éléments les plus combatifs de l’USMB. Ceci lui a valu d’arracher, très vite, une place de titulaire sur le flanc droit de la défense. En ce qui concerne la rencontre face au WAT, il nous a dit n’être sûr que d’une seule chose, les attaquants tlemcéniens seront mis en échec et il est important qu’ils ne touchent que très peu le ballon.

Tout d’abord, qu’elle est l’am- biance à l’entrainement ? Très bonne, nous travaillons dur mais le courant passe très bien entre nous, et c’est là le plus important. Pour ce qui est de notre entraî- neur, c’est quelqu’un qui connaît très bien le football et nous sommes les premiers bénéficiaires de ses conseils. Il y a aussi un formidable esprit de solidarité entre nous.

Etes-vous prêts pour le match de ce samedi, contre le WAT ? Je peux vous assurer que nous sommes prêts et hyper motivés, tous autant que nous sommes. Il faut savoir que nous restons sur une belle série, en déplacement. Il nous faut confirmer et surtout rester sur cette lancée. C’est pour cela que nous allons faire le maximum, ce samedi.

On peut donc s’attendre à une équipe blidéenne très combat- tive à Tlemcen, c’est cela ? Nous ne lâcherons absolument rien au cours de ce match, car nous ne voulons pas revenir à Blida les

de ce match, car nous ne voulons pas revenir à Blida les mains vides. C’est dans

mains vides. C’est dans ce genre de matchs qu’il faut tout donner et c’est ce que nous avons l’intention de faire.

Dans quel état d’esprit allez- vous aborder le match de ce sa- medi ?

Nous débuterons cette rencontre avec la volonté de gagner. Il nous faut pour cela être présents sur toutes les balles. Ce sera un match difficile, car le WAT réalise de bons résultats et ce n’est sûrement pas sans raison.

Il vous faut d’abord ne pas en- caisser de buts pour espérer réaliser un bon résultat, qu’en pensez-vous ? Il est certain que nous devons faire preuve de solidité en défense, et surtout ne pas commettre d’er- reurs. Nous sommes décidés, nous

les défenseurs, à faire ce qu’il faut pour que les attaquants adverses restent éloignés de notre camp. Notre mission première est de faire échec aux attaquants du

WAT, et nous comptons la mener à bien.

Vous occupez le poste de latéral droit, qui était celui de Senouci qui a opté pour le MCA ; un commentaire ?

Qui c’est, ce Senouci ?

Non

plaisante. Je suis à Blida pour dé- fendre les couleurs de l’USMB et non pas me comparer à tel ou tel joueur.

Par quoi voulez-vous conclure ? Je voudrais lancer, si vous le per- mettez, un appel à nos supporters. Ils doivent faire preuve de patience. Personnellement, je veux être à la hauteur de la confiance des gens qui m’ont fait venir à Blida. Entretien réalisé par Slimane Baghdali

Il est

incertain

Le latéral droit blidéen, Sebaï, a terminé difficilement la séance d’entraî-

nement de mardi passé. Il nous a dit res- sentir de fortes douleurs au niveau de la cheville. Il pourrait, si ces douleurs per- sistent, déclarer forfait pour le match de samedi prochain, face au WAT. Dans ce cas, ce sera Chaouaou qui aura à le remplacer sur le flanc droit de la défense.

je

Le Buteur n° 987 Jeudi 24 septembre 2009

Coup franc WAT-USMB

17
17

«Ce n’est pas facile de jouer le haut du tableau avec des poches vides»

Habri

Kamel, vu la bonne ambiance qui a régné lors de le séance de reprise, le
Kamel, vu la bonne ambiance
qui a régné lors de le séance de
reprise, le groupe ne semble pas
vraiment affecté par le revers
face à la JSK, n’est-ce pas ?
Généralement après une défaite,
c’est toujours difficile de reprendre
les entraînements, où le moral n’est
pas vraiment au top, sauf que cette
fois-ci et avec la fête de l’Aïd, nous
avons bénéficié de trois jours de
repos, en changeant carrément les
idées avant de reprendre dans une
excellence ambiance qui vous
pousse à redoubler d’efforts durant
les entraînements avec le sourire et
la bonne humeur.
au groupe dans les vestiaires, car il
l’honneur de porter le brassard de
a tout donné durant la rencontre,
avec une qualité de jeu nettement
meilleure que face à l’USMH ou
lors de notre victoire à Bologhine,
mais la fatigue nous a joué un mau-
vais tour, surtout après un planning
d’avant-match assez compliqué, ce
qui ne nous a pas aidés à être au top
capitaine de mon club formateur,
c’est aussi une grande responsabi-
lité, puisque vous devrez être un
exemple pour le reste du groupe
tout en jouant le rôle de l’entraîneur
sur le terrain, ce qui m’oblige à me
donner à fond pour être à la hau-
teur de la confiance du coach.
ter en attaque sans le moindre pro-
blème.
le jour du match. En dépit de cela,
nous avons fait des sacrifices au
point de recevoir les louanges du
président Hanachi, très séduit par
la prestation d’un groupe assez
jeune, mais qui a un avenir radieux
dans les années à venir.
Justement, comment jugez-
vous la qualité des jeunes de
l’équipe qui ne cessent de briller
depuis le début de saison ?
Le Widad est une vraie école de
football et à chaque saison, pas
mal de joueurs font parler
d’eux. Je pense que notre rôle
d’anciens nous oblige à res-
ter toujours prêts d’eux afin
de les orienter dans le bon
chemin. Il faut juste voir les
prestations du jeune Si-
dhoum, titulaire durant les
trois derniers matchs, qui
joue sans le moindre com-
plexe, tout en gardant les
pieds sur terre pour progres-
ser au fil des rencontres.
On remarque que vous n’hési-
tez jamais à partir vers l’avant
et apporter de nouvelles solu-
tions à vos équipiers en pointe.
Est-ce que le fait d’évoluer sou-
vent en milieu du terrain à la
JSMB de Béjaïa vous facilite la
tâche dans ce genre de registre ?
Ce n’est pas seulement le fait
d’évoluer en milieu du terrain par le
passé qui vous aide dans ce genre de
situation, mais il faut non
seulement avoir une
bonne expé-
Pour finir, comment voyez-vous
la réception de l’USMB samedi
prochain ?
Ça sera une rencontre très diffi-
cile pour nous, car l’USMB est une
formation à prendre très au sérieux.
On doit prendre les trois points de
la victoire pour éviter une éven-
tuelle crise qui risque de s’installer
au sein du club, surtout après notre
revers face à la JSK. En tout cas, on
est dans l’obligation de rester les
maîtres à Birouana, tout en espé-
rant que le public soit plus compré-
hensif que d’habitude.
moindre occasion ratée ou passage
à vide. Il doit savoir que nous avons
des jeunes joueurs qui peuvent pas-
ser à côté de leur match dans ce
genre de situation, tout en rappe-
lant que le WAT a la chance d’avoir
un groupe de joueurs de bonne fa-
mille. Avec des poches vides, je
vous assure qu’aucun autre club ne
pourra jouer le haut du tableau.
Nous, on fait avec, tout en deman-
dant plus de respect pour nos sacri-
fices et pour le bien du Widad.
Entretien réalisé par Othmane
Riyad Baba Ahmed
Ne regrettez-vous pas l’occasion
de ne pas revenir avec au moins
le point du match nul ?
Bien sûr que nous avons des re-
grets, surtout durant la première
période, où nous avons raté pas
moins de trois occasions nettes de
scorer. Dans ce genre de rencontre,
il ne faut pas trop laisser l’occasion
à l’adversaire de reprendre
confiance, alors qu’on avait l’oppor-
tunité de tuer le
Negreche joue
en CFA, en
France
«Nous
n’avons
pas
un du groupe
qui fait
Pouvez-vous être plus explicite
chantage»
?
«Nous
fatigués étions
face trop
aux
Kabyles
à cause
du planning
◗ L’attaquant blidéen, Taymi
Negrèche qui a quitté le
club de Blida, il y a de cela
d’avant-match»
match avant même le retour aux
vestiaires à la pause.
Mais pour beaucoup d’observa-
teurs, la JSK était vraiment pre-
nable ce jour-là. Vous
confirmez ?
Il faut dire que la JSK de cette
année n’a pas encore trouvé le bon
rythme pour enchaîner les succès.
Je trouve qu’elle a un bon groupe,
sans la moindre star, mais des
joueurs solidaires qui veulent bril-
ler dans un grand club. Ils n’ont pas
encore montré grand-chose, car ils
jouent régulièrement sous pression,