Vous êtes sur la page 1sur 23

CONSTANTINE

El Watan
LE QUOTIDIEN INDÉPENDANT - Vendredi 25 septembre 2009
N° 5747 - Dix-neuvième année - Prix : Algérie : 10 DA. France : 1 €. USA : 2,15 $. ISSN : 1111-0333 - http://www.elwatan.com
Les barons
de l’or et des ateliers
clandestins P. 7

APRÈS L’ACCORD DE PAIX ENTRE LES COMMUNAUTÉS LOCALES ARABE ET TARGUIE

Calme précaire à Debdeb (Illizi)


●Une rencontre a regroupé, hier à Debdeb, au sud d’Illizi, à la
frontière libyenne, les notables touareg et les représentants
des tribus arabes de Oued Souf ; elle a débouché sur un
accord mettant fin au conflit qui les oppose depuis les

PHOTO : MALIKA TAGHLIT / ARCHIVES


violents affrontements du 9 septembre dernier.
a ville de Debdeb, au sud-est de la 105 Logements. Les rivalités entre les

L wilaya d’Illizi frontalière avec la


Libye, vit une rude tension depuis
les affrontements qui ont opposé, le 9
deux communautés sont, certes, ances-
trales, mais les événements ont évolué
cette fois avec une rapidité telle qu'ils
septembre deux tribus, targuie et arabe, ont fini par déborder.
de Oued Souf, dans le quartier des (Suite page 4) Salima Tlemçani

EXPORTATION
Les produits PLUS DE 1000 TRAVAILLEURS NON VOYANTS JETÉS À LA RUE
issus de matières
subventionnées
visés
LES AVEUGLES, CES OUBLIÉS DE LA SOLIDARITÉ
Etrange décision rendue
●L’EPIH (ex-Onabros) qui employait plus
publique par l'Agence nationale d’un millier de travailleurs non voyants a
de promotion du commerce fermé définitivement ses portes ●Au
extérieur (Algex) ! Dans une
lettre diffusée sur le site de cette
moment où les opérations de solidarité de
agence, censée pourtant l’Etat sont surmédiatisées, des aveugles se
promouvoir les produits retrouvent, dans l’indifférence générale,
algériens destinés à
l'exportation, il est indiqué, tout sans ressources.
bonnement, que «l'exportation otre avenir, c'est la mendi- brique de balais, établie aux
des produits à base de céréales
subventionnées est interdite».
N cité ou le suicide.» A l’uni-
té d'El Harrach de fabrication
quatre coins du pays, a fait l'ef-
fet d'une douche froide. Plus de
Cette note prend effet à partir du de balais et de brosses de l'ex- 1000 artisans non voyants vont
mois en cours, se référant à la Onabros, les travailleurs ainsi se retrouver sans emploi.
même source. Les grosses aveugles déambulent. Les murs Plus qu'une simple fabrique de
cylindrées algériennes des pâtes sont lézardés, le sol est jonché balais, l'Onabros (devenue
alimentaires, à l'instar des de papier gras, de sachets et de EPIH à la fin des années 1990)
groupes Sim et La Belle, sont les bouteilles en plastique et les permettait aux non-voyants de
premières entreprises à être
DESSIN MAZ

eaux usées ont une étrange cou- se sentir «valorisés» et «utiles»


concernées par cette disposition, leur verdâtre. L'annonce de la à la société.
qui étonne plus d'un. fermeture définitive de la fa- (Suite pages 2 et 3) Amel Blidi
(Suite page 8) Ali Titouche

El WaWeek-end
tan 7e JOURNÉE DU CHAMPIONNAT NATIONAL DE FOOTBALL
dans notre édition de demain

✓ KABYLIE : Nouvelle donne sécuritaire


aux Ouacifs
LA SOUMMAM ACCUEILLE LE DERBY KABYLE
●La 7e journée, scindée en deux parties,
✓ SALON DE L’AUTO : Quelle stratégie sera marquée par des derbies et des
pour les concessaires ?
chocs captivants ●La JSMB et l'ESS sont à
✓ FOOT : Tous les résultats de la recherche de leur premier succès de la
la 7e journée du championnat national saison ●A suivre de près aussi le choc de
✓ COMMUNES : Les clés pour l'Ouest entre le MCO et l'ASO, domicilié à
comprendre le nouveau code Zabana ●L'USM Annaba et le WA
PHOTO : EL WATAN

✓ EXPO : La longue histoire d’amitié Tlemcen tenteront de confirmer leur


entre Darwich et Koraïchi bonne santé en ce début de saison.
(Lire en page 31)
Publicité
El Watan - Vendredi 25 septembre 2009 - 2

DOSSIER

PLUS DE 1000 TRAVAILLEURS

LES AVEUGLES, CES OUBLIÉS DE


CLÉS

1090 Les importations tous azimuts


L'Onabros emploie 1090 de brosses de Chine et de Turquie
particulièrement ont eu raison
travailleurs dont 138 de l’Onabros, forte d’un effectif
uniquement dans l'unité d’un millier de non-voyants
d'El Harrach.

L'entreprise de fa-
brication de
27 brosses et de
balais compte 27
unités réparties à
travers tout le ter-
ritoire national.

milliard de
dinars. C'est
PHOTO : H. LYÈS

1,45 la somme
mobilisée
par le minis-
tère de la So- nir le monopole sur le marché du privé mais l'ordre de 8,7 milliards de dinars par an. Une (avec 6000 DA/mois), les 49-47 ans au chô-
on pourrait, à tout le moins, le faire dans les somme qui ne pouvait suffire pour l'applica- mage technique (près de 4000 DA) et les
lidarité nationale pour faire marchés publics. C'est à cause du ministère tion de l'augmentation du SNMG décidée 46 ans et moins en départ volontaire. L'en-
vivre l'entreprise depuis de la Solidarité que nous en sommes arrivés par le gouvernement. «Théoriquement, la treprise devait fermer ses portes le 30 juin
là», affirme, dépité, Ksaoui Lakhdar, res- dernier. Le directeur général aurait alors, dé-
2001. ponsable de l'organique du syndicat. Il sou-
nouvelle grille de salaire est en vigueur.
Mais dans les faits, l'entreprise n'a pas les noncent les syndicalistes, ordonné de fermer
ligne qu’«avant qu'elle soit commerciale, moyens financiers pour nous payer. La sub- les portes de l'usine de sorte que les anciens
l'Onabros est une entreprise qui a une voca- vention de l'Etat est insuffisante», explique travailleurs «se lassent de distinguer avec
tion sociale». M. Ksaoui. leur canne la porte du mur».
Suite de la page 1 Les syndicalistes assurent que les produits Le syndicat dit n'avoir eu vent d'aucune dé-
de la fabrique n'avaient «aucun mal» à L’ACHARNEMENT DU MINISTÈRE cision officielle : «On nous a donné trois
'espace de quelques heures, ils pou- DE LA SOLIDARITÉ
L vaient oublier leur handicap. «Nous ve-
nions travailler puis on rentrait chez
nous comme n'importe quel citoyen. Entre
s'écouler. Selon eux, l'Onabros avait pour
clients l'Entreprise de gestion des services
aéroportuaires (EGSA), l'Enaditex de Bé-
jaïa, certains stades pour lesquels ils fabri-
Le smig des travailleurs aveugles stagne à
8000 DA par mois. Alors que les travailleurs
aveugles s'apprêtaient à remplir leurs fiches
mois (juillet-août-septembre) pour déposer
nos dossiers au ministère du Travail.»
La fermeture de l'usine devrait être accom-
pagnée d'une indemnité équivalente à
aveugles, on ne se sent pas différents, nous 12 mois de salaire (de juin 2008 à juin
quaient le gazon artificiel et des sociétés de de vœux, le ministère de la Solidarité a en-
venons également pour trouver de la compa- 2009), mais les travailleurs disent qu'ils
gnie», nous dit Azzedine, employé de l'unité fabrication de faïence pour lesquels ils fai- voyé une correspondance (n°254), le
saient des brosses spéciales pour les ma- 17 mars dernier, qui déterminait leur avenir. n'ont cure de cet argent. «L'argent, je n'en ai
d'El Harrach. Les artisans de la fabrique ne que faire. Je sais que je vais le consommer
parviennent pas à imaginer leur avenir après chines. «Les clients qui viennent sont au- «Le plus choquant est que le document spé-
jourd'hui refoulés. Si l'Etat y mettait de la cifiait que nous devions accepter notre sort d'un seul coup jusqu'à ce que je n'ai plus le
sa fermeture. sou. Je n'ai pas d'autres revenus», nous dit
A la question de connaître ses projets futurs, volonté, l'entreprise fonctionnerait», nous sans négociation aucune», s'offusque
Hamid, 39 ans, ne répond pas. Il garde le si- dit-on. Mais l'usine vivait surtout des sub- M. Ksaoui. Dans ce document, il est noté
ventions du ministère de la Solidarité, de que les 50-59 ans devaient aller à la retraite ●


lence, l'air absent, perdu dans le noir. Puis il
répète inlassablement : «Il faut trouver une
solution !»
«Si l'entreprise ferme, je n'ai plus d'avenir.
Nous souhaitions que cette entreprise reste
Une entreprise vieille de plus de 50 ans
pour les générations à venir. Elle était notre l'Etat. «Dans les années 1990, les tra- telle de l'Etat, on nous a ramené une fibre
seule arme pour affronter la vie dignement. ■ La fabrication des balais et des brosses
est l'un des métiers dans lesquels excellent vailleurs ont pris peur et ont demandé à ce de Tlemcen de très mauvaise qualité. Il
Elle nous préservait de la mendicité. Désor-
les déficients visuels. Dès le XIXe siècle, les que l'Etat prenne les choses en main. Nous nous était impossible de travailler dans ces
mais, nous serons obligés de tendre la
non-voyants algérois fabriquaient des pensions alors que nous allions passer des conditions», nous dit-on.
main», estime Mouloud, la quarantaine.
Les responsables du syndicat de l'entreprise brosses et des balais près de Djamaâ Oued ténèbres à la lumière. C'est exactement L'entreprise a failli fermer définitivement
(affilié à l'UGTA) pointent un doigt accusa- Knis. Il est dit que c'est de là que Oued Knis l'inverse qui s'est produit», racontent des ses portes en 1998 avant que le gouverne-
teur sur le ministère de tutelle, le départe- tient son nom. L'usine d'El Harrach était, membres du syndicat de l'entreprise. Les ment ne se ravise.
ment de la Solidarité nationale, qui serait, à elle, tenue par un colon français qui faisait échecs se sont enchaînés pour l'entreprise Le dossier est resté ballotté entre les diffé-
leurs yeux, responsable de leur «perte». travailler des aveugles pour la fabrication algérienne. rents ministères. Alors que l'ancien chef du
«L'aide ne parvient pas à ceux qui en ont le de balais. En 1963, l'Onabros est passée En tout et pour tout, l'EPIH a eu un seul di- gouvernement, Ali Benflis, a émis un refus
plus besoin. C'est le ministère qui a semé sous l’égide de l'Association nationale des recteur nommé officiellement entre 1991 et catégorique à la fermeture de l'usine, le mi-
l'anarchie dans l'entreprise. Nous avons aveugles jusqu'en 1991. 1998. nistre du Travail, Aboudjerra Soltani, a pro-
proposé que nos produits soient vendus aux Après les changements qui ont bouleversé Puis les intérimaires se sont succédé sans posé un plan de départ à la retraite avec un
institutions de l'Etat comme les hôpitaux ou l'Algérie, elle s'est transmuée en EPIH (Eta- pouvoir redresser l'entreprise. De 13 000 pourcentage de 80%. L'Etat a ainsi mainte-
les écoles. Ainsi l'entreprise pourrait vivre blissement public pour l'insertion des han- balais/jour, l'EPIH ne produisait plus nu l'entreprise sous sérum pendant près de
de sa production, mais ils ont préféré fermer dicapés), passant ainsi sous la tutelle de qu'une dizaine d’unités quotidiennement. 10 ans avant de décider, lors d’un conseil
les portes de l'usine. On ne peut certes déte- «Lorsque la société est passée sous la tu- interministériel, de fermer définitivement
El Watan - Vendredi 25 septembre 2009 - 3

DOSSIER

NON VOYANTS JETÉS À LA RUE ALORS QUE LES DÉFICIENTS VISUELS


TROUVENT PEU DE DÉBOUCHÉS

LA SOLIDARITÉ NATIONALE ◗ Ould Abbès met en avant


les efforts engagés envers
les non-voyants
Derrière les discours volontaristes perce le blues. Dès la rentrée


● scolaire, le ministère de la Solidarité nationale s'est échiné à
Mohamed, 33 ans, père de communiquer les efforts entrepris en faveur des non-voyants.
trois enfants. Le département de Ould Abbès a insisté sur le fait que plus de
Un autre souligne qu'«un 70 000 livres en braille ont été distribués dans 21 écoles pour
déficient visuel sans argent non-voyants à travers le pays pour la rentrée scolaire 2009-
peut être jeté à la rue par sa 2010. Le ministre a rappelé que son département prend actuel-
propre famille». lement en charge 4260 handicapés scolarisés à travers l'en-
semble du territoire national. Le secteur dispose également de
«ABATTOIR COLLECTIF 171 écoles spécialisées qui prennent en charge les différentes
POUR AVEUGLES» catégories de handicapés dont les non-voyants, les sourds-
«La rentrée sociale est diffi- muets et les handicapés mentaux. Il a, dans ce cadre, souligné
cile cette année combinant que le programme d'enseignement des non-voyants est confor-
le Ramadhan, la rentrée me à celui de l'éducation nationale. C'est la première fois, après
scolaire et l'Aïd. Avec tout l'inauguration de l'imprimerie en 2006, que des manuels en
ça, on nous impose des ta- braille sont imprimés pour toutes les matières, a-t-il précisé, in-
bliers roses et bleus à diquant qu'elle se limitait auparavant à la littérature arabe seu-
800 DA alors que nos en- lement. M. Ould Abbès a précisé que ces manuels sont dispo-
fants sont parfois obligés nibles en éducation islamique, en langues arabe, française et
d'aller à l'école avec des anglaise, en géographie, histoire, mathématiques et sciences
claquettes déchirées», se de la nature et de la vie. Des cédéroms ont également été pro-
plaint un employé père de duits au profit des non-voyants désirant lire en écoutant une
famille, qui souligne qu’«un lecture du texte. Il a expliqué qu'outre les livres, les élèves bé-
aveugle ne peut pas ouvrir néficieraient de cartables, de tabliers et de chaussures, préci-
sant que son département gère 169 établissements : 21 écoles

PHOTO : H. LYÈS
un commerce, il ne peut pas
acheter une voiture pour en pour non-voyants, 32 pour sourds-muets et 93 accueillant des
faire le taxi clandestin, il ne handicapés mentaux. A. B.
peut rien faire avec les in-
demnités accordées».
Le syndicat réclame le paie- Sans travail ni couverture sociale, que deviendront-ils ? ◗ Pas de pension de handicapé
ment des arriérés de l'unité d'El Harrach, les tra- aveugles en Algérie. Où prises fermaient leurs «Le ministère de la Solidarité fait le contraire de sa vocation», dé-
salaires : «Les unités d'Oum vailleurs de l'Onabros se re- vont-ils aller ? Auparavant, portes, mais jamais nous nonce Ksaoui Lakhdar, membre du syndicat d'entreprise de l'Eta-
El Bouaghi, de M'sila, de mémorent les meilleurs mo- nous avions le choix entre n'avions imaginé qu'on tou- blissement public pour l'insertion des handicapés (EPIH). Les tra-
Bou Sâada, de Chlef, de Té- ments passés à l'usine. un stage de standardiste et cherait aux travailleurs vailleurs aveugles de l'ex-Onabros pouvaient autrefois bénéficier
bessa, de Guelma et de Ta- «L'entreprise a même fait un stage d'artisan. Aujour- aveugles», aff irme de la pension de handicapé, mais le département de la Solidarité
her ont toutes 67 mois de sa- travailler des aveugles uni- d'hui que le standard a été M. Ksaoui. l'a supprimée, arguant du fait que les travailleurs percevaient déjà
laires non payés. Avant la versitaires», nous dit-on. remplacé par le numérique Il compare l'EPIH à «un une rémunération. Alors que les salaires des travailleurs n'ont pas
fermeture de l'entreprise, il Aujourd'hui encore, disent- et que les sociétés de fabri- abattoir collectif pour été versés depuis le mois de juin, ils disent ne pas avoir pu bénéfi-
est nécessaire d'assainir la ils, des jeunes viennent de- cation de brosses et de ba- aveugles». Dans cette affai- cier de couffins du Ramadhan. Les travailleurs de la fabrique de
situation. L'Etat doit régler mander s'ils peuvent inté- lais ont fermé, les aveugles re, il apparaît que c'est l'Etat balais ne comprennent pas, par ailleurs, que la carte bleue de
ses dettes.» grer l'entreprise. seront perdus. Nous savions qui fait preuve d'aveugle- transport public destinée aux handicapés ne soit plus acceptée
Dans les salles sombres de «Il y aura toujours des que de nombreuses entre- ment. A. B. par les transporteurs. «Les travailleurs de l'Onabros ont été égor-
gés et il semble qu'on va faire de même avec tous les aveugles»,
commentent les membres du syndicat. A. B.

La crise de l'Onabros vue par CARTE DE TRANSPORT


le ministère de la Solidarité nationale POUR HANDICAPÉS
La SNTF suspend sa validité
e ministère de la Solidarité nationale ex- ressources, impliquant le blocage des les travailleurs non voyants et leurs fa-
Lex-Onabros
plique que la décision de fermer l'EPIH comptes bancaires des unités dans un effet milles, d'une micro-entreprise dans le
est inévitable. Contactés, les
responsables du département d'Ould Abbès
d'entraînement», nous dit-on. Cette situa-
tion a incité les pouvoirs publics à «dégager
cadre du dispositif de soutien à l'emploi des
jeunes et du microcrédit a été avancée, ap-
Lciétéestuiténationale
handicapés algériens, qui bénéficient depuis 2006 de la gra-
de l'ensemble des transports, se sont vu notifier par la So-
er
de transports ferroviaires, le 1 septembre dernier,
ont affirmé que «la décision de fermer l'en- annuellement une somme substantielle, puyée par l'engagement de faciliter l'acces- l'expiration de cet acquis social pour l'ensemble des machines de
treprise n'a pas été prise de manière unila- dans le deuxième semestre de chaque an- sion aux locaux commerciaux», nous disent cette dernière. «Il nous a tout simplement été demandé de renouve-
térale puisqu'elle a résulté d'un constat réel née, pour couvrir les salaires des tra- les responsables du ministère. ler nos cartes», affirme Mohamed Snaoui, secrétaire général de
et a été décidée lors d'un conseil intermi- vailleurs, la subvention de soutien inscrite Et d'ajouter : «Les projets des travailleurs l'association des formateurs et éducateurs des écoles des jeunes non
nistériel, après épuisement de toutes les dans le budget du secteur ne pouvant cou- ciblés dans ce cadre ont été communiqués à voyants. Ainsi, «une note interne a été distribuée, qui informe le
voies susceptibles de faire revivre l'établis- vrir que les salaires versés de janvier à l'agence nationale de gestion du microcré- personnel de cette mesure, leur interdisant par là même d'accepter
sement». Pour faire vivre l'usine, le ministè- juin». dit, de même qu'une autorisation excep- les cartes de handicapés. Ils veulent en établir de nouvelles, des
re de la Solidarité a versé plus de 1,45 mil- tionnelle a été demandée au ministère des cartes spécifiques à la SNTF» , raconte-t-il. Les usagers de ce
liard de dinars sans «contrepartie DES DETTES ANTÉRIEURES Finances aux fins de dégager des postes
À 1999 moyen de transport ont découvert ce changement et son effectivité
productive des travailleurs depuis 2001», budgétaires supplémentaires pour em- le 1er septembre, jour même de sa mise en application. «Ils auraient
souligne-t-on. Les salaires coûtaient à l'Etat La signature, en 2001, d'une convention de ployer les travailleurs qui le désirent.» dû nous prévenir de cette suspension au moins un mois avant, pour
892,8 millions de dinars inscrits au budget partenariat entre l'EPIH et l'Agence de dé- Le redéploiement en question peut se faire que nous puissions prendre nos dispositions», déplore M. Snaoui.
de fonctionnement du ministère. Il est à veloppement social (ADS) pour relancer à travers l'aménagement des postes pour les De même, l'une des modifications instaurée par la SNTF concer-
souligner, à ce propos, que le secteur de la les activités dans le cadre de l'application personnes handicapées et la reconversion nant la validité de cette carte qui assure aussi la gratuité aux guides
solidarité nationale a hérité de l'EPIH en d'une solution sociale au problème posé, de certains autres au profit des travailleurs des handicapés, est de mentionner sur ce document, et au préalable,
2001, lorsque la solidarité nationale a été après épuisement de toutes les possibilités, ne disposant pas de qualification particuliè- le nom de cet accompagnateur. «Ce qui est à proprement parler ri-
couplée à l'action sociale de l'Etat. Les ten- n'a pas été, non plus, à la hauteur des espé- re à titre dérogatoire. Pour l'heure, le dépar- dicule», s'insurge le SG de l'association. «Personne ne peut établir
tatives de redressement de la situation en rances. Il est à rappeler que les dettes anté- tement de Ould Abbès concentre ses efforts à l'avance et avec certitude et d'une manière définitive, la personne
matière de production et de commercialisa- rieures à 1999 se chiffrent à près de sur l'identification des dettes de l'EPIH, le qui va lui tenir la main. Personnellement, j'en change souvent. Un
tion, lancés à travers les unités viables, n'ont 888 millions de dinars. Celles nées entre règlement des salaires au 30 juin 2009, la jour un ami, le lendemain un parent et le surlendemain ma femme
pas eu les effets escomptés. 2000 et 2004 sont de l'ordre de 627 mil- liquidation des arriérés de salaires ainsi que !» , explique-t-il. L'association, suivie par d'autres collectifs de han-
Les responsables du ministère avancent lions de dinars, dont 168 millions d’arriérés la normalisation de la gestion financière et dicapés, a vainement tenté de trouver des explications à ce revire-
l'argument de «l'ouverture de notre écono- de salaires, plus de 296 millions en dettes des comptes bancaires au niveau des ré- ment quant à «ce qui a été institué par la loi, et que la SNTF n'a en
mie sur les règles de la concurrence et les fiscales et sociales et 162 millions de dettes gions. Il sera nécessaire, souligne-t-on, aucun cas le droit de remettre en question ou d'annuler». Le minis-
lois du marché». Tous les efforts pour re- diverses.Le ministère de la Solidarité affir- d'orienter l'ensemble des effectifs potentiel- tère de la Solidarité nationale, dont dépend cette frange de la socié-
dresser l'entreprise des travailleurs aveugles me qu'il ne laissera pas tomber les tra- lement en mesure de demeurer sur le mar- té, n'a toujours pas répondu à leurs doléances.
on été avortés. «Un problème de taille s'est vailleurs non-voyants. «La réflexion a por- ché du travail vers la CNAC, en attendant Les directions des œuvres sociales, lorsqu'elles se sont vu exposer
dressé face à cette volonté manifeste de té sur la facilitation de l'opération en de filtrer les différentes éventualités de pla- le problème, ont signifié leur impuissance face à cette décision.
l'Etat de redynamisation des activités de rapport avec les agences nationales et les cement avec le concours de la Fonction pu- Quant à la SNTF, le service clientèle de l'entreprise étant injoi-
l'établissement, dont la création remonte à établissements spécialisés relevant du sec- blique. Le syndicat de l'entreprise dit ne pas gnable durant toute la journée d'hier, des explications ou plus de
1991 ayant soustrait l'établissement de teur de la solidarité nationale. L'idée de avoir eu vent de la mise en application de précisions n'ont donc pu être obtenues. En attendant, les handicapés
l'acquittement de ses cotisation à la Caisse prendre en charge, par le secteur, de l'ap- ces mesures. Les travailleurs restent ainsi doivent se résoudre à payer «le tarif plein», dans un pays qui, déci-
nationale des assurances sociales, faute de port personnel induit par la création, par dans le flou le plus total. A. B. dément, ne leur fait pas de cadeau. G. L.
El Watan - Vendredi 25 septembre 2009 - 4

L’ACTUALITÉ

APRÈS L’ACCORD DE PAIX ENTRE LES COMMUNAUTÉS EXPLOSION D'UNE


LOCALES ARABE ET TARGUIE BOMBE À TÉBESSA

Calme précaire dans Un homme de


58 ans trouve la
la commune de Debdeb (Illizi) mort
n attentat à la bombe perpétré, dans la nuit de mer-
●La ville est toujours assiégée par les forces de l'ordre de peur que l'enterrement de Ghdier Bachir, U credi à jeudi, à mi-chemin entre les localités de
Ramlia et de Sabra, à quelques encablures de Bir El
prévu pour aujourd'hui, ne soit le prétexte d'un quelconque dérapage. Ater, à 90 km au sud de Tébessa, a causé la mort d'un
Suite de la page 1 homme âgé de 58 ans, apprend-on de sources concor-
dantes. La victime, N. B., maquignon de son état, était
elon des témoins joints par sur le chemin pour rendre visite à la famille Moumène
S téléphone, tout a commen-
cé par une rixe entre jeunes
des deux parties. Des blessés sont
dont le père et le fils auraient été égorgés par un groupe
terroriste en début de semaine, lorsque l'engin explosif
enfoui au bord de la piste a explosé au passage de sa ca-
recensés des deux côtés, dont un, mionnette. Lakehal Samir
Ghdier Bachir (25 ans), de la com-
munauté arabe, est grièvement
touché. La nouvelle se répand CHIGARA (MILA)
comme une traînée de poudre et
des renforts des deux communau-
tés arrivent sur les lieux pour prê- 1 à 3 mois de

PHOTO : MALIKA TAGHLIT : ARCHIVES


ter main-forte aux jeunes. La rixe
dégénère et se transforme en ba-
taille rangée.
prison ferme
Une dizaine de blessés sont recen-
sés avant l'intervention de la gen-
darmerie, qui a procédé à de nom-
contre seize
breuses arrestations parmi les
jeunes meneurs. Ghdier Bachir est
alors évacué vers Ghardaïa, dans
personnes
un état critique. e tribunal de Mila a condamné hier à six mois de pri-
Des contacts sont alors entrepris
pour ramener les deux commu-
Une simple rixe qui dégénère et se transforme en bataille rangée L son, dont trois ferme et une amende de 10 000 DA,
dix émeutiers ayant participé, le 9 septembre à Chigara,
nautés au dialogue pour mettre fin daïa, à la suite de ses blessures. cepter à sa communauté targuie la le climat reste tendu et la crainte aux échauffourées qui les ont opposés aux forces d'in-
au climat de tension qui pèse sur la Des tracts appelant à la vengeance réconciliation. de nouveaux dérapages de la part tervention de la Gendarmerie nationale, après avoir as-
ville de Debdeb, d'autant que des sont affichés sur les murs clandes- Hier, la rencontre de la «moussa- des jeunes, lors de l'enterrement siégé pendant trois jours le siège de l'APC. Six autres
informations font état de la venue tinement. laha» a eu lieu en présence des au- prévu aujourd'hui, pèse lourde- manifestants s'en sont tirés avec six mois de prison, dont
en renfort de Touareg libyens Les affrontements ont repris, mais torités civiles et militaires de la ment. un mois ferme et une amende similaire alors qu'une pei-
d’Agades. grâce à l'important dispositif de ville. Des renforts de gendarmerie sont ne de six mois de prison avec sursis assortie d'une amen-
Les unités de la gendarmerie et sécurité déployé dans la ville de Les pourparler ont duré plusieurs arrivés en fin de journée pour pa- de de 10 000 DA a été prononcée contre 47 prévenus. Il
des garde-frontières sont alors Debdeb, la situation est vite maî- heures avant que les deux parties rer à tout incident et éviter que les y a lieu de rappeler qu'à l'issue de la présentation d'une
renforcées et des patrouilles sur la trisée. ne signent l'accord de paix par le- semeurs de trouble ne se faufilent soixantaine de jeunes manifestants impliqués dans les
bande frontalière sont multipliées, Cependant le climat était très ten- quel les Targuis s’engagent à li- parmi la population pour enflam- affrontements contre les forces de l'ordre, le représen-
ce qui a permis l'arrestation de du et électrique. Un rien pouvait vrer l'auteur de l'agression qui a mer la ville. tant du ministère public a requis 5 ans de prison ferme et
11 Targuis libyens entrés clandes- remettre le feu aux poudre au coûté la vie à Ghdier Bachir à la Le dispositif déployé autour et à 100 000 DA d'amende contre quinze prévenus qui ont
tinement sur le territoire algérien. cours deux jours durant lesquels Gendarmerie nationale. l'intérieur de la ville est impres- été mis sous mandat de dépôt et trois ans de prison fer-
Les efforts pour ramener les deux des contacts sont entrepris pour Les deux parties se sont entendu sionnant, alors que la frontière me assortis d'une amende de 50 000 DA à l'encontre des
communautés à la raison ont fini pousser les notables des deux pour que tous les auteurs d'agres- avec la Libye reste étroitement autres manifestants. M. Boumelih
par aboutir, mais le calme précaire communautés à se réconcilier. sion soient livrés aux autorités, surveillée par de nombreuses pa-
Parmi les initiateurs de cette dé- avant de s'engager pour que le re- trouilles de garde-frontières, ren-
qui règne sur la ville est rompu par
la nouvelle du décès de Ghdier marche, le sénateur Leknaoui qui cours à la violence soit banni. forcées par les unités des régions BOUMERDÈS
Bachir, le 22 septembre à Ghar- a joué un grand rôle pour faire ac- En dépit de cette «réconciliation», limitrophes. S. T.
L'APC de Timezrit
IL VIENT DE PERDRE UN DE SES ÉMIRS À ZEMMOURI
(BOUMERDÈS) fermée par des
élus
L’ex-GSPC traqué S ix élus de la commune de Timezrit (Boumerdès)
ont fermé hier le siège de leur APC pour réclamer
'ouverture d'une unité de la BMPJ à Zem- rectement chez celles-ci à Zemmouri. Ce sont mate a été détruite à Benyounès non loin des
L mouri il y a près de 6 mois, la vigilance des
patriotes et le maillage sécuritaire opéré de-
les renseignements fournis par le premier ter-
roriste qui s'est rendu qui ont permis aux
domiciles des deux terroristes, où on a décou-
vert une importante quantité d'effets vesti-
le départ du maire. Par cette action, les protestataires,
qui constituent les deux tiers de l'Assemblée, dénon-
puis quelques mois ont permis aux forces de forces de sécurité de resserrer l'étau sur ses mentaires et de literie. cent le «refus des autorités compétentes de valider le
sécurité d'acculer les groupes terroristes acti- acolytes. A Hadj Ahmed, un village situé à 2 km à l'est retrait de confiance au P/APC, signé le 19 février der-
vant dans la région de Zemmouri. La pression On se souviendra qu'un autre terroriste a été de Zemmouri, deux autres abris ont été dé- nier, par 6 élus sur les 9 que compte l'assemblée».
mise sur les maquis de cette zone encore in- capturé à Si Mustapha par des patriotes qui couverts et détruits. Les élus, auxquels se sont joints quelques citoyens,
festée par le terrorisme est telle qu'elle a per- l'ont neutralisé dans une épicerie il y a une Ils renfermaient d'importantes quantités de ont fermé le portail principal du siège de l'APC, dès
mis la reddition de trois terroristes en un quinzaine de jours. Il s'apprêtait à faire usage composants utilisés dans la fabrication de les premières heures de la matinée, à l'aide de cadenas
mois. de son arme contre l'un d'eux, mais le frère de bombes artisanales, à savoir de l'ammoniac et empêchant le personnel d'y accéder. Ces élus (3 FLN,
Le premier s'est livré aux forces de sécurité celui-ci intervient énergiquement permettant des batteries de voitures. 2 RND, 1 RCD) veulent attirer l'attention des autorités
quelques jours seulement avant le début du à l'autre de l'assommer. La pression des Les forces de sécurité ont en outre interpellé sur la situation de blocage que vit leur Assemblée de-
Ramadhan, un mois habituellement ensan- forces de sécurité ne s'arrêtera pas là. En ef- une quinzaine d'individus soupçonnés de fai- puis plus de huit mois. Cette action de protestation a
glanté par les hordes intégristes qui croient fet, une opération de ratissage lancée di- re partie des réseaux de soutien au terrorisme. été sanctionnée par une déclaration des élus contesta-
s'assurer une place au paradis en assassinant manche dernier dans les maquis de Zemmou- On a enregistré 2 arrestations à Boussara, 6 taires dans laquelle ils réitèrent leurs revendications.
un maximum de ceux qui ne partagent pas ri s'est soldée par l'élimination d'un autre interpellations à Ouled Ziane, 5 à Mendoura «Nous ne demandons que l'application des disposi-
leur idéologie. terroriste avant-hier vers 18h. dont 2 frères et une autre à Koudiet Laarayès. tions du code communal», nous a-t-on déclaré hier. Ils
Les deux autres terroristes ont été contraints Il s’agit de l'«émir» de la seriet d'Ouled Ali, Cependant, il faut souligner que l'ex-GSPC réclament pour la énième fois le départ du P/APC qui,
de quitter le maquis pour se rendre aux mains Hadjrès Hocine alias Debagha, 34 ans. Il a été ne s'est pas totalement éclipsé durant ce mois.
des forces de sécurité dans l'espoir de bénéfi- éliminé au nord de la ville de Zemmouri, près Les terroristes se sont manifestés, à Boumer- selon eux, a piétiné la loi à maintes reprises. Récem-
cier des dispositions de la loi portant réconci- de la forêt de Chouicha. Interpellé par les élé- dès, par des attentats à la bombe à Ammal et ment, les élus en question ont signalé, dans un docu-
liation nationale, deux ans après l'expiration ments des forces de sécurité qui lui ont tendu Baghlia, tuant deux civils et blessant un gen- ment, que «le P/APC a lancé plusieurs projets PCD,
des délais légaux prévus par les textes régle- une embuscade, il a tenté de faire usage de darme. Ils ont aussi surtout commis des atten- PSD et FCCL de manière non conforme à la régle-
mentaires. Il s'agit de R. Mohamed, 23 ans, et son arme. Il s'en est suivi un court échange de tats ciblés contre des citoyens désarmés qui mentation en vigueur» et ils ont demandé au wali de
D. Omar, 28 ans, au maquis depuis quatre tirs qui lui sera fatal. avaient travaillé dans le corps de la garde diligenter une commission d'enquête pour faire toute
ans. Ils se sont livrés dimanche dernier, le L'opération a aussi permis aux forces de sécu- communale. Il s'avère que cette catégorie de la lumière sur les cas de violation des lois et règle-
jour de l'Aïd, l'un en se rendant chez ses pa- rité de détruire des casemates à Ouled Allal, citoyens représente désormais une cible facile ments en vigueur. Un élu nous a confié que le chef de
rents pour être ensuite interpellé par les Ouled Ziane et dans les forêts de Mendoura et et privilégiée pour les fous de Dieu. K. O. daïra des Issers leur a promis que ce problème sera ré-
forces de sécurité et l'autre en se rendant di- de Chouicha près du littoral. Une autre case- glé d'ici dimanche prochain. R. Koubabi
El Watan - Vendredi 25 septembre 2009 - 5

L’ACTUALITÉ

LE SNAPAP DÉNONCE LA SURCHARGE DES PROGRAMMES CHLEF


Le wali
«La répartition des horaires a réquisitionne
été faite dans l'anarchie» la cimenterie
ous apprenons de bonnes sources que
●Surcharge des classes, déficit en enseignants, emploi du temps insoutenable, programme encombrant...
C'est là le lot de cette rentrée scolaire 2009-2010. N le wali de Chlef a réquisitionné la ci-
menterie locale pour l'approvisionne-
ment en priorité des chantiers de l'entreprise
peine une semaine après la re- risquent d'encourir les élèves. chinoise en charge du projet de l'autoroute qui

A prise des cours, tout le monde


se plaint : les écoliers sont
d'ores et déjà essoufflés, les ensei-
«Comment voulez-vous que la situa-
tion ne préoccupe pas les parents.
Imaginez, en plein hiver, une écoliè-
traverse la wilaya sur 48 km. Dans ce cadre, il
a demandé à l'entreprise publique du ciment
(ECDE) de satisfaire les besoins de l'ordre de
gnants qualifient la répartition péda- re habitant à plus d'une heure de 39 000 t. On croit savoir qu'une partie de cette
gogique des horaires au niveau des marche de l'école sortir à 17h30. Il commande a déjà été livrée à Citic/CRCC
deux cycles, moyen et secondaire, fait noir et elle arrivera chez elle en pour l'achèvement du premier tronçon de 25
d'inadmissible, les syndicats du sec- pleine nuit. Incontestablement, ces km qui a été mis en service mercredi par le
teur demandent encore une fois au élèves vont sécher les derniers cours ministre des Travaux publics, Amar Ghoul.
ministre de tutelle de procéder à l'al- et le taux d'absentéisme va être très L'autre partie du ciment est réservée pour le
légement des programmes. Appa- élevé, notamment dans les dernières second tronçon qui va de Oued Sly jusqu'à la
remment, l'école algérienne ne se matières», a averti M. Mériane qui a limite avec Relizane (20 km) et dont l'inaugu-
porte pas aussi bien que l'on veut suggéré en contrepartie, afin de ras- ration est prévue dans vingt jours, selon l'an-
nous le faire croire. surer les élèves, la réorganisation du nonce faite par le premier responsable du sec-
En plus du casse- tête des tabliers, transport scolaire. D'aucuns parta- teur. C'est la première fois qu'un wali impose
les écoliers et le corps enseignant ne gent cette idée et demandent au mi- à l'entreprise publique du ciment de remettre
trouvent pas un moment de répit. En nistre de l'Education de faire appel une quantité aussi importante à un interve-
quittant, chaque jour, les établisse- au service du ministère de la Solida- nant étranger. La même demande n'a pas été
ments scolaires à 17h30, les élèves, rité afin de mettre à la disposition de formulée cependant pour les projets publics
selon les pédagogues, ne pourront chaque établissement un bus afin qui sont en cours de réalisation à travers la wi-
pas se consacrer ni à une éventuelle qu'il assure le ramassage des élèves. laya. A noter que ce matériau continue à être
préparation de leur cours ni à faire L'autre solution préconisée par cer- soumis à une spéculation sans limite, qui af-
PHOTO : D. R.

convenablement leurs devoirs, ils tains syndicats et enseignants est l'al- fecte sérieusement les programmes de déve-
auront, à terme, du mal à récupérer légement des programmes. «Le 27 loppement et déstabilise le marché local.A.Y.
correctement. «Ainsi, étant assis mai 2009, le ministre avait annoncé
huit heures sur une chaise, les élèves un allégement des programmes, fort
risquent d'être confrontés à un sur- Les écoliers et les enseignants déjà essoufflés est de constater qu'aujourd'hui les AUTOROUTE
menage physique et intellectuel. Pis, que le vendredi est une journée sa- gogue. De son côté, M. Mériane est livres de langue arabe et ceux de
au bout d'une certaine heure, ils
n'arriveront plus à assimiler leurs
crée. Partant de ce principe, nous
n'avions pas le choix sauf d'accepter
persuadé que la répartition des
quatre heures a été faite dans l'anar-
l'éducation civique renferment des
cours identiques, chose que le mi- Une nouvelle
cours car ils ne disposeront plus la proposition du ministre allant chie et en l'absence d'une vision clai- nistre a promis de bannir», regrette
d'assez de temps pour se reposer
afin de se ressourcer», observe un
dans le sens de se reposer deux
jours, les vendredi et samedi», a ex-
re. «Enseigner 4h le matin et 4h
l'après-midi est antipédagogique. Ce
une enseignante.
Dans ce même ordre d'idée, M. Mé-
section à Chlef
inspecteur à la retraite. pliqué M. Mériane, porte-parole du nouveau système aura inévitable- riane appuie ses dires en révélant 'est dans une ambiance de fête qu'a eu
Ce dernier estime que les respon-
sables du secteur de l'éducation ont
Syndicat national autonome des pro-
fesseurs et enseignants du secondai-
ment des répercussions néfastes sur
les capacités d'apprentissage des en-
que certains chapitres inutiles n'ont
pas été touchés. «Nous considérons
Cnouvelle
lieu, avant-hier, la mise en service d'une
section de l'autoroute reliant Oued
fait un mauvais choix en optant pour re et du technique (Snapest), qui fants», a-t-il soutenu. qu'il y a une surcharge inutilement. Fodda à Oued Sly par le sud de la ville de
le rallongement des journées afin de ajoute que le choix de la tutelle a été Par ailleurs, M. Mériane a mis l'ac- Ce qui fait défaut à mon sens c'est Chlef. Il s’agit du prolongement de la voie qui
récupérer les quatre heures perdues fait dans la précipitation et de ce fait cent sur un autre problème relatif au l'absence d'une chaîne dans le choix reliait déjà Alger à l'est de la wilaya sur une
du fait des deux jours de repos dé- les syndicats ont été mis devant le phénomène de l'absentéisme, parti- des programmes alors que normale- distance de 200 km. La cérémonie d'inaugu-
crétés par le département de Ben- fait accompli. Cependant, notre in- culièrement au niveau des zones en- ment les concepteurs des pro- ration a été présidée par le ministre des Tra-
bouzid. Un réaménagement qui s'est terlocuteur ne cache pas son inquié- clavées. En effet, les élèves qui habi- grammes doivent faire en sorte qu'il vaux publics, Amar Ghoul, en présence de
imposé après le passage au week- tude quant à la conséquence de cette tent les zones éloignées ou ceux y ait un acheminement comme un es- l'ambassadeur de Chine à Alger, des autorités
end semi-universel. Toutefois, le re- répartition des horaires, qualifiée de scolarisés dans des écoles distantes calier afin d'atteindre l'objectif, bien locales et d'une foule nombreuse. Le ministre
mède existe, expliquent les syndica- très lourde pour les élèves. «Dans ce de leurs habitations doivent faire des sûr si objectif il y a !», a fulminé a profité de l’occasion pour rendre un hom-
listes qui ont pourtant été consultés cas de figure, le côté pédagogique a kilomètres avant de rejoindre leurs notre interlocuteur qui est convaincu mage appuyé à tous les intervenants ainsi
et qui ont par la même cautionné les été complètement occulté alors que établissements. Cet état de fait in- qu'un allégement des programmes qu'aux différents partenaires pour les efforts
décisions du ministre quant au ré- nul n'ignore que seule une réparti- quiète les pédagogues qui ont tiré la permettra la diminution du volume déployés afin de rendre ce tronçon opération-
aménagement du volume horaire. tion équilibrée des horaires peut sonnette d'alarme quant au problème horaire et aux élèves de souffler, de nel avant les délais fixés (juillet 2010). Il a af-
«Le ministre nous a, certes, réunis et aboutir à un projet pédagogique de qui découlera de cette situation, à sa- décompresser et de mieux assimiler firmé que toutes les sections inaugurées
nous a clairement fait comprendre qualité», fait remarquer un péda- voir l'absentéisme et le danger que leurs cours. Nabila Amir jusque-là sur l'autoroute de l'Ouest l'ont été
grâce à la rapidité dans l'exécution et l'enga-
gement des entreprises et services concernés.
CARRIÈRE JOBERT (ALGER) Cet effort, a-t-il indiqué, se poursuivra par la
livraison, avant décembre prochain, de nou-

Les travailleurs en colère veaux tronçons sur l'axe Bordj Bou Arréridj-
Chlef. Parmi les objectifs à court terme figu-
rent notamment la réception de la voie
l souffle, en cette journée de jeudi, comme un ter «un tel degré de corruption, de détourne- 2000 DA, en plus d'une mesure de rétroactivité. Alger-Constantine et celle reliant Alger à
I vent de révolte dans la carrière Jobert de Bab
El Oued. L'entreprise, à l'arrêt depuis le 6 sep-
ment, de trafic et de laxisme».
Ce qui a déclenché ce «mouvement de contesta-
Les arriérés demandés depuis la fin de l'année
2007, sont donc d'un montant de 150 000 DA
Oran avant la fin de l'année en cours. De
même, il est prévu la mise en service, dans
tembre dernier, n'est pas prête de renouer avec tion enclenché par des travailleurs bafoués» c'est pour chaque employé», explique le directeur. moins de quinze jours, de la section El Hem-
ses activités. Et pour cause : le litige qui oppose l'exclusion de leur élu syndical de la formation Vint ensuite la radiation du syndicaliste. «Pour dena-Relizane (22 km), qui complétera celle
depuis quelques semaines les travailleurs à la di- travailliste de l'ECAVA. Motif : c’est un repris de se venger, il a adressé, au nom de la section qu'il inaugurée il y a quatre mois entre la limite
rection n'est tout simplement pas le même selon justice «repenti notoire» et, de facto, il ne peut ne représentait plus, une lettre ouverte au prési- avec Chlef et El Hemedena (34 km). Il a été
qu'il soit exposé par l'une des parties ou par prétendre à une quelconque activité syndicaliste dent de la République, dans laquelle il a tenu de aussi annoncé la livraison, dans un mois, du
l'autre. légale. «Nous ne nous opposons pas à cela. Seu- graves accusations injurieuses et délatrices en- dernier tronçon en chantier entre Oued Sly
La genèse de ce blocage remonte aux nom- lement, celui qui se présente aujourd'hui comme vers le PDG de l'ECAVA», affirment les respon- (Chlef) et la frontière avec Relizane (20 km).
breuses protestations émises par les travailleurs le secrétaire général du syndicat n'a pas lui non sables. «Tout rentrera dans l'ordre le 28, lorsque Cela permettra sans doute de relier directe-
quant à la gestion désastreuse et occulte prati- plus ce droit puisqu'il occupe un poste de res- le tribunal mettra fin à cette grève illégale, inter- ment la capitale à l'ouest du pays, notamment
quée depuis plus de 17 ans par les différents res- ponsabilité au sein de l'entreprise», affirme le dira aux grévistes de pénétrer dans cette encein- les wilayas de Aïn Defla, Chlef et Relizane,
ponsables. La «source du mal» est, selon les em- collectif. te et les obligera à ne pas entraver la liberté de en attendant, bien entendu, l'ouverture
ployés mutins, l'assistante de direction «qui vole Toutefois, les raisons de ce blocage sont tout travail de leurs collègues», assurent-ils. d'autres sections sur le tracé allant de cette
et détourne les biens de l'ECAVA au vu et au su autres pour Bounar Toufik, directeur administra- Pas si sûr, à en croire les travailleurs, puisqu'ils dernière localité jusqu'à Oran.
des autres cadres, qui ne sont pas plus blancs». tif et financier. Ainsi, «à la fin mars dernier, la affirment pour leur part que les activités ne re- Après avoir inspecté le nouveau tronçon
D'ailleurs, ils affirment détenir des preuves irré- section syndicale de l'ECAVA a été mise en place prendront qu'une fois qu'«une commission d'en- inauguré hier, M. Ghoul a donné des instruc-
futables : des documents internes et autres fac- et a, quelques semaines plus tard, formulé une quête entrera ici pour tirer les choses au clair», tions fermes pour que l'accès entre l'autoroute
tures prouvant les faits. «La sûreté de la wilaya a plateforme de revendications. Certaines d'entre- promettent-ils. Car l'ECAVA, une entité déjà dé- et la ville de Chlef soit livré dans une semaine
reçu mercredi tous ces dossiers explosifs et une elles étaient parfaitement justifiées, tandis que ficitaire qui emploie plus de 300 personnes, perd au plus tard. Ce passage dessert également
enquête doit être diligentée», clament-ils. Sou- d'autres relevaient de l'ingérence dans la gestion près d’un million de dinars chaque jour, soit l'aéroport international Aboubakr Belkaïd par
cieux de la santé économique et financière de de l'entreprise. Mais la pomme de discorde est la 20 millions de dinars depuis l'enclenchement de la route du marché de gros des fruits et lé-
leur entreprise, ils disent ne plus pouvoir suppor- demande d'une augmentation salariale de ce mouvement de contestation. G. L. gumes. A.Yechkour
El Watan - Vendredi 25 septembre 2009 - 6

L’ACTUALITÉ

INTEMPÉRIES À ANNABA

Emeutes et colère dans BORDJ MENAÏEL


(BOUMERDÈS)
Les habitants
plusieurs quartiers… bloquent la RN12
●Les dégâts matériels sont estimés à plusieurs centaines de millions de dinars. es habitants du quartier Boudiou, dans la commune de Bordj

ier, Annaba était isolée. L Menaïel, ont bloqué la RN12, dans la soirée d'hier vers 17h, à
l'aide de pneus brûlés et de blocs de pierre durant plus de

H Les habitants de plu-


sieurs quartiers de la
ville, dont les 8 familles sans
trois heures. Les manifestant crient leur colère contre la dégrada-
tion des conditions de vie au niveau de leur cité, notamment après
les inondations de leurs habitations suite aux pluies qui se sont
domicile fixe (SDF) abritées abattues ces dernières vingt-quatre heures. Les habitants sont indi-
sous les tentes, ont manifesté, gnés contre le non-revêtement des ruelles de leur quartier et de
tôt dans la matinée, leur colère. l'obstruction des avaloirs de drainage des eaux effectués de maniè-
Usant de pneus brûlés, troncs re anarchique. Cette action de protestation a provoqué un grand
d'arbres, pierres et autres ob- embouteillage sur cet important axe routier. Il est à rappeler que
jets, ils ont bloqué les routes les habitants de cette cité ont déjà manifesté leur colère, il y a plus
principales de Oued Forcha, de quatre mois, pour les mêmes revendications. A l'heure où nous
Rizi Amor (ex-Chapuis), Val mettons sous presse, les manifestants n'ont toujours pas libéré la
Mascort El Arbi Tebessi (ex-la route à la circulation automobile. R. Koubabi
Colonne), Didouche Mourad,
Sidi Brahim de Annaba en gui-
se de protestation contre l'in- SKIKDA
différence des autorités locales
lorsque les flots ont englouti Grave incendie
leurs biens mobiliers et immo-
biliers, notamment à Oued dans une raffinerie

PHOTO : EL WATAN
Forcha où plusieurs véhicules
ont été saccagés, offrant un dé- n incendie s'est déclaré dans la nuit de mercredi à jeudi au ni-
cor de désolation. L'entreprise
Ghimouz, chargée des travaux
U veau du bloc abritant la centrale de climatisation de la raffine-
rie de Skikda (RA1K) causant de multiples dégâts aux équipe-
dans cette cité, a été mise à l'in- ments se trouvant dans le bloc. Selon des sources proches de la
dex par les habitants de cette Les fortes précipitations démontrent toute l’ampleur des dégâts raffinerie, l'incident s’est produit aux environs de 2h. On avance
cité. A Rizi Amor comme dans D'où notre réaction de protes- tions n'ont épargné aucun site, avait recensé 26 points noirs au que le sinistre a été occasionné par un court-circuit engendré par la
d'autres cités, les enfants n'ont tation de bloquer la route aux y compris dans les communes montée des eaux au niveau du bloc qui se trouve au sous-sol. Une
niveau du chef-lieu et 6 autres
pu rejoindre leur école et les usagers pour les faire réagir. avoisinantes. La station de montée gonflée par les grandes averses qui ont concerné la région
dans les plus importantes com-
adultes, eux aussi, se sont re- C'est ce qui a été fait pour que pompage de la plage de Rizi ces dernières 48 heures.
munes de la wilaya en l'occur- La présence de nappes d’hydrocarbures près des lieux aurait, selon
trouvés dans l'impossibilité nous soyons transférés à l'an- Amor, en arrêt, a inondé tout le
d'accéder à leur lieu de travail. rence El Bouni, El Hadjar et les mêmes sources, attisé les flammes. Devant l’ampleur de l’in-
cienne maison de rééducation boulevard et le rond-point de Berrahal. Il y a eu même une
En effet, il a fallu une petite du centre-ville.» En effet, ins- l'hôpital Ibn Rochd, pourtant cendie, le plan d'aide mutuelle (PAM) a été déclenché, nécessitant
averse, dans la soirée d'avant- étude qui a été confiée à 2 bu- l'intervention de toutes les unités du pôle hydrocarbures de Skikda
truction a été donnée aux auto- des travaux récents d'assainis- reaux étrangers, l'un suisse et
hier sur la ville de Annaba, rités locales par le wali de An- sement ont été réalisés par l'en- et même de la Protection civile. Le feu n'a été circonscrit que deux
pour que la plupart des rues et l'autre allemand, dont la mis- heures après, évitant ainsi la propagation des flammes vers les ins-
naba pour évacuer treprise Bouchareb. «Du ja- sion est de maîtriser définitive-
boulevards de la commune et provisoirement tous les sinis- mais vu», selon les riverains. tallations sensibles. Pour connaître ll’importance du sinistre et des
chef-lieu de wilaya soient tota- ment ce problème récurrent en dégâts engendrés, nous avons tenté de contacter le directeur du
trés aux établissements sco- Dans cette commune d’El procédant à des travaux afin de
lement inondés. La circulation laires les plus proches de leur Bouni de plus de 150 000 habi- complexe. Ce dernier nous orienta vers Mme Belmoufok, chargée
routière et piétonnière s'est mettre à l'abri la wilaya des de la communication au niveau central, qui à son tour restait ab-
lieu de résidence. C'est ce tants, les rares routes et rues en
transformée en véritable cal- même wali qui a promis la bitume se sont transformées en inondations. Des actions qui sente. A rappeler que c'est la deuxième fois que le feu se déclare
vaire. Plusieurs accidents de la veille de la saison estivale que oueds, marécages et gadoues. n'ont abouti à aucune amélio- dans l’enceinte de la plateforme pétrochimique de Skikda. Il y a
circulation ont été enregistrés. le blason terni de la Coquette Dans certains îlots, particuliè- ration même si, pour mémoire, moins de dix jours, les flammes avaient ravagé une grande superfi-
Les dégâts matériels sont esti- sera redoré, mais il n'a pas tenu rement ceux où sont implan- cette wilaya de l'Est a bénéfi- cie de broussailles près des installations de l'unité Topping et a
més à plusieurs centaines de sa promesse. Les entreprises tées les habitations particu- cié de 691 grandes opérations même semé une grande panique parmi les populations riveraine.
millions de dinars. Selon les chargées de cette mission, qui lières, les citoyens ont éprouvé durant les 9 dernières années, K. Ouahab
familles SDF : «Hormis les avaient déjà hypothéqué la sai- moult difficultés pour éviter pour un montant global de
éléments de la Protection civi-
le, qui n'ont ménagé aucun ef-
son estivale en mettant Annaba
en chantier, ne sont pas quali-
les crues lourdes et salissantes
qui s'étaient entassées jusque
21,62 milliards de dinars. Une
sale facture investie dans le CONFLIT
fort pour venir à notre aide,
aucune autorité n'a daigné se
fiées. Pourtant, une enveloppe
de plusieurs centaines de mil-
devant les portes d'entrée, y
compris les portails des éta-
secteur de l'hydraulique qui,
sans pour autant améliorer la
À LA BRIQUETERIE D'IRDJEN
déplacer sur les lieux pour
s'enquérir de notre situation.
liards a été débloquée. Mais
sans effet puisque les inonda-
blissements scolaires. En
2008, la wilaya de Annaba
situation, ne fait qu'engloutir
des milliards. M.-F. G.
20 millions de dinars
de pertes
…et dans d’autres villes de l’Est A près un mois de grève déclenchée par la section syndicale de la
briqueterie d'Irdjen, affiliée à l'UGTA, aucun signe de bon au-
gure ne semble se profiler du côté des responsables de l'usine. «Le
staff administratif, depuis le 27 août, a déserté l'unité, laissant les
plusieurs axes routiers ont été coupés. des quartiers populaires de Aïn Defla, cité
L esdéclaré
services de la Protection civile ont
l'état d'alerte, hier à Constanti- Mais c'est surtout la commune de Filfila,
située à 13 km à l'est de Skikda, qui a été la
El Hafssi, Benherga et 55 Logements. Une
assistance a également ciblé un domicile à
travailleurs livrés à leur sort», regrettent les syndicalistes pour qui
l'abandon de l'usine et de son plan de charge par le gérant témoigne
ne, après les intempéries que la wilaya a
connues ces dernières 24h. Des appels à la plus touchée. Les fortes précipitations ont Nador, une agglomération secondaire de la de son indifférence et de son insouciance de la productivité et du
développement de la briqueterie.
vigilance ont été lancés à travers les ondes engendré l'inondation de plusieurs foyers commune de Boumahra Ahmed. A Aïn
Ainsi, l'accompagnement de l'ambitieux programme présidentiel
de la radio locale, parallèlement à des vi- et des coupures d'électricité alors que des Benbeida, dans la daïra Bouchegouf, pré-
2009-2014 d’un million de logements se trouve compromis. Les
sites de reconnaissance dans les quartiers à véhicules ont été emportés par les eaux. cise notre source, la montée des eaux de grévistes s'interrogent sur l'engagement pris par le directeur géné-
haut risque. Plusieurs familles ont passé la Par ailleurs, un train de voyageurs assurant l'oued Seybouse a bloqué 30 élèves, ce qui ral de l'Entreprise des produits rouges du Centre (EPRC) qui pro-
nuit avec la peur au ventre, notamment la liaison Annaba-Alger a déraillé au ni- a nécessité l'intervention de l'unité secon- jette la réalisation d'un investissement de 200 millions de dinars,
dans la vieille ville, mais aussi dans les bi- veau de la commune de Bekkouche Lakh- daire de la Protection civile. que les protestataires qualifient d'«illusoire» dans cet état de fait.
donvilles construits sur les rives des oueds, dar suite aux glissements enregistrés sur la A Tébessa, les fortes chutes de pluie enre- Par ailleurs, la section syndicale de la briqueterie d'Irdjen avertit
lesquels ont connu des crues importantes, voie ferrée. On ne déplore aucune perte gistrées ces dernières 24 heures, dépassant que «les pertes engendrées par ce conflit qui perdure sont de plus
ce qui a provoqué des inondations sur le humaine. les 20 mm selon les services de la météo, de 20 millions de dinars, représentant la production de 1,560 mil-
CW175 menant vers El Khroub où la cir- Plusieurs établissements scolaires ont été ont occasionné plusieurs infiltrations d'eau lion d’unités (briques). Et ce, au moment où la revendication à ca-
culation automobile était très difficile. pour leur part fermés dans la commune de et quelques dégâts matériels dans certaines ractère matériel des travailleurs s'élève à un million et demi uni-
Heureusement, l'on ne déplore aucune per- Tamalous, alors qu'à Ouled Attia, à l’extrê- localités, notamment au sud de la wilaya quement». L'UGTA réitère son appel au responsable de l'entité
te humaine. me ouest de la wilaya, plusieurs localités où le débordement des deux grands oueds privée de prendre en charge les revendications socioprofession-
A Skikda, les fortes averses qui se sont sont restées isolées. de Gheznita et El Khnigue ont provoqué nelles des travailleurs.
abattues sur la wilaya, atteignant les A Guelma, selon la cellule de communica- des dégâts considérables sur les cultures. En outre, les syndicalistes, déterminés à poursuivre leur action, ré-
60 mm, ont provoqué d'innombrables dé- tion de la Protection civile, des infiltrations Selon une source digne de foi, plusieurs di- clament le versement des arriérés de primes, la mise en application
gâts matériels dans plusieurs communes. d'eau drainant des gravats et autres maté- zaines de vergers ont été inondés par les du protocole d'accord signé en avril 2009 et la levée de la sanction
Selon les services de la Protection civile, riaux hétéroclites ont touché des domiciles fortes crues. Nos correspondants disciplinaire infligée à l'un des syndicalistes. Nordine Douici
El Watan - Vendredi 25 septembre 2009 - 7

L’ACTUALITÉ

MARCHÉ DE L’AUTOMOBILE DERRIÈRE LES


«DELLALA» DE BIJOUX
Les concessionnaires Des barons
de l'or et
dans de beaux draps des ateliers
●Selon le président de l’Association des concessionnaires automobiles d’Algérie, les clients du centre
du pays devront payer des frais supplémentaires liés au transport et à la logistique qui s’élèvent clandestins
au minimum à 50 000 DA ●Omar Rebrab, patron de Hyundai, et Abdelhamid Achaïbou, DG de Kia, erritoire considéré chasse gardée, la rue Kedid Salah (ex-
confirment que plusieurs postes d’emploi seront sacrifiés chez les concessionnaires automobiles.
a suppression par les pou- sieurs centaines d’emplois seront un tirant d’eau de 8,50 à 9 mètres. cloche chez le DG de KIA Mo- T Combes), ou place du R'cif, dans la vieille ville de
Constantine, ou encore place des «dellala», est investie,

L voirs publics du crédit auto-


mobile, l’introduction de
nouvelles taxes pour les «grosses
sacrifiés chez les importateurs de
véhicules et que ces gens vien-
dront «grossir» le rang des «hit-
A une question sur l’augmenta-
tion des prix des véhicules, M.
Baïri dira qu’ils pourront certai-
tors Algérie. Abdelhamid Achaï-
bou précisera qu’aucune aug-
mentation des prix des véhicules
depuis toujours, par les vendeurs de bijoux à la sauvette, sauf
qu'ici, l'on est bien «enraciné», et l'on se «sauve» rarement. Donc
le terme de commerce informel serait, en l'occurrence, plus ap-
proprié. Constitués par quartier, ces «joailliers» autoproclamés
cylindrées», les poids lourds et tistes». Pour Mohamed Baïri, nement connaître une hausse. n’est à l’ordre du jour. «Nous
PDG du groupe Ival (Iveco, Fiat «Les clients du centre du pays de- n’avons pas encore décidé si s'érigent en maîtres incontestés des lieux. Parfaitement organisés
les engins de TP contenues dans
vront payer des frais supplémen- nous allons augmenter ou non et solidaires entre eux, ils ne tolèrent aucune concurrence «étran-
la LFC 2009, ne sont certes pas et Mazda) et président de l’asso-
les prix de nos véhicules, mais ce gère». Ils viennent essentiellement des quartiers Emir Abdelka-
sans incidence sur le marché na- ciation des concessionnaires au- taires liés au transport et à la lo-
qui est sûr, c’est que plusieurs der, plus connu par le Faubourg, Souika et de la cité Kouhil La-
tional de l’automobile. En y ajou- tomobiles d’Algérie (AC2A), les gistique qui s’élèvent au
khdar (Djenane Ezzitoune). Ils sont là à partir de 9h, malgré la
tant la directive du ministre des concessionnaires n’ont d’autre minimum à 50 000 DA», déclare personnes, celles travaillant
conjoncture du jeûne, où la ville est quasi déserte à cette heure-
Transports interdisant, dès le 1er choix que de se conformer aux notre interlocuteur. Quant à la dans le transit, la manutention, le
ci. Ils se tiennent à quelques mètres les uns des autres, sur une
octobre, le débarquement des vé- dispositions contenues dans cette compression des effectifs au ni- gardiennage, seront licenciées
file régulière qui s'étend au-delà d'El Djezzarine. Le bras tendu,
hicules depuis le port d’Alger et directive. «Nous allons voir au veau de ses services, il précisera au niveau d’Alger.» Notre vis-à- enfilé pratiquement jusqu'à l'épaule de chapelets faits de brace-
leur transfert vers les ports de niveau pratique ce que cela va que rien n’est encore programmé vis tient à préciser qu’il est inca- lets, colliers, chaînes, bagues, gourmettes, louis… ils ont tous la
Djendjen (Jijel), Mostaganem et donner, puis on verra», déclare «pour l’instant». pable d’assurer un travail à ces même attitude, celle du rabatteur : hâbleurs et harceleurs. Les
Ghazaouet, il va sans dire, sans notre interlocuteur. Notre vis-à- Pour Omar Rebrab, patron de personnes-là. «Nous ne pouvons femmes sont la composante principale de la clientèle ciblée.
jeu de mots, que les concession- vis signale toutefois que la spécu- Hyundai Motors Algérie pas assurer deux ou trois salaires Elles viennent, déjà convaincues de faire les meilleures affaires,
naires ne sont pas «sortis de l’au- lation sur les prix des lots de ter- (HMA), les nouvelles disposi- ici à Alger, à Mostaganem et car on leur a affirmé que l'or vendu chez ces «dellalas» (littérale-
berge» ainsi que leurs futurs rain commence déjà à battre son tions du gouvernement conte- peut-être à Djendjen», se justifie ment vendeurs au rabais) est beaucoup moins cher que dans les
clients. Enregistrant une évolu- plein à Mostaganem. «Le mètre nues aussi bien dans la LFC 2009 notre interlocuteur. Quant au res- bijouteries «réglementaires». Une femme s'approche d'un de ces
tion importante entre 2005 et carré à proximité du port est pas- que dans la directive du ministre ponsable de la communication vendeurs. S'enclenche aussitôt un vrai discours racoleur, habile
2008, le marché de l’automobile sé de 10 000 à 30 000 DA du jour des Transports auront, à coup sûr, de Falcon Motors, représentant et surtout persuasif, qui aboutit au fait accompli. «Qu'avez-vous
connaît, depuis juin dernier, une au lendemain. Ce n’est pas nor- une incidence sur les postes exclusif de la marque japonaise acheté ?», avons-nous demandé à cette jeune femme. «Mon frè-
chute vertigineuse évaluée entre mal et c’est inacceptable que des d’emploi. «Certainement, il y Mitsubishi, son entreprise est au re est fiancé et m'a demandé de choisir une petite chaîne pour sa
25 et 30%. gens profitent de cette situation», aura des gens qui vont être re- stade final des pourparlers pour promise, c'est pour le cadeau de l'Aïd», explique-t-elle en nous
Les clients ne se bousculent plus se plaint le patron de l’AC2A. merciés, mais cela ne se fera pas l’acquisition d’un terrain à Mos- montrant l'objet, visiblement en quête d'une approbation.
comme avant chez les conces- Notre interlocuteur tient toutefois immédiatement. Nous allons at- taganem. Notre interlocuteur
sionnaires et les dernières direc- à préciser que la direction du port tendre et voir», dira-t-il. ajoute, par ailleurs, qu’aucun em- DES PRODUITS DE MOINDRE VALEUR
tives du gouvernement ont consi- de Mostaganem a dégagé, au Notre interlocuteur affirme, ce- ployé n’a été remercié alors que Le produit n'est pas poinçonné. «Pourquoi ce bijou ne porte pas
dérablement pesé dans cette profit des concessionnaires auto- pendant, que ces lois n’ont pas eu le volume des ventes a, selon lui, de poinçon ?» Nullement désarçonné par notre question, le
balance vers le bas, principale- mobiles, 7 hectares pour le dé- d’incidence sur les ventes de stagné ces derniers mois. Notre vendeur tente de nous persuader que l'estampille ne signifie
ment celle interdisant le crédit barquement des véhicules alors HMA. «Nous n’avons pas vis-à-vis dira qu’aucune hausse rien, et que «ça coûte plus cher, inutilement». Pourtant, à leur
automobile. Cela a privé des mil- que 11 autres hectares seront dé- constaté une véritable chute dans des prix des véhicules n’est pro- niveau, le gramme d'or vaut entre 2300 et 2400 DA (celui d'im-
liers d’Algériens d’un outil de gagés dans deux mois, ce qui est nos chiffres de ventes par rapport grammée pour l’instant, mais portation un peu plus, jusqu'à 3000), même tarif que chez le bi-
transport personnel «sûr et en soi important. aux mois précédents», affirmera que les directives du gouverne- joutier légal. Le louis ancien coûte 6900 DA, celui à 1 g, «mé-
propre» sous le fallacieux prétex- Toutefois, ce port ne peut rece- Omar Rebrab qui précisera que ment vont se «faire sentir» dans langé» (d'après le jargon utilisé) 2000 DA, et à 2 g, 4000 DA.
te de «protection de l’industrie voir, comme nous l’avons indi- les prix de ses véhicules ne vont les prochains mois. Falcon Mo- Absolument les mêmes prix partout. Et encore, parfois c'est
nationale». Sauf que toutes ces qué dans nos précédents écrits, pas connaître de véritables tors compte, pour le Salon de nettement plus cher au marché parallèle, car le forfait est large-
directives ne sont pas sans inci- des cars-carriers du fait qu’il pos- hausses. «Au contraire, il y aura l’automobile, lancer le 4x4 Paje- ment pratiqué «à la tête» du client. Nous l'avons su d'une clien-
dence sur les postes d’emploi sède une configuration assez li- des remises durant le Salon de ro Sport, alors que le premier ti- te qui, persuadée de s'être fait arnaquer, cherchait «son» ven-
chez les concessionnaires ainsi mitée avec le môle de l’Indépen- l’automobile et nous avons déjà rage au sort de sa tombola est deur pour lui rendre l'objet en question (une gourmette) et se
que sur les prix des véhicules. dance pour recevoir des navires lancé une promotion sur nos dif- prévu le dernier jour du Salon de faire rembourser. «Mais où est-il, c'est un jeune, il était là, il
D’ailleurs, on avance que plu- ayant une longueur de 200 m et férents modèles.» Même son de l’automobile. Nadir Kerri m'a vendu la gourmette beaucoup plus cher que chez le bijou-
tier !» Elle s'adressait à tout le monde et à personne en particu-
lier. Une source bien ancrée dans le milieu nous dira que les bi-
joux écoulés sur le marché informel proviennent de la
CONFÉRENCE DE PRESSE DU PDG D'ARCELORMITTAL ANNABA «contrebande, du recel, de la casse réparée et récupérée, ou
d'ateliers clandestins, de bas titre, à 16 carats au lieu des 18 ré-

«Le plan social maintenu, glementaires». De ce fait, la marchandise n'est nullement ré-
pertoriée par les services des impôts.

mais applicable après 2010» UNE ACTIVITÉ «HORS LA LOI»


A ce propos, un bijoutier ayant pignon sur rue au niveau de cette
place des «Dellalas» nous donnera quelques précisions sur cette
ctuellement, il n'y a pas de plan social à compétitivité du complexe. Pour étayer sa vi- tion après la réfection des hauts fourneaux activité complètement «hors la loi», qui «nuit considérablement
A ArcelorMittal Annaba. S'il y en avait un,
les instances représentatives telles que le
sion, le dirigeant français explique : «Bien
que nous ne soyons pas encore fixés sur les
prévue pour 2013, qui nous coûtera 100 mil- à l'économie du pays», tout en concurrençant, de la manière «la
plus déloyale qui soit» les commerces légaux. «Les brigades de
lions d'euros nécessitera un arrêt de produc-
syndicat et le comité de participation, c'est- modalités, l'approche la plus favorable, et je tion de 3 mois. Ce qui est lourd en dépenses. contrôle et de la répression des fraudes n'ont pas effectué de des-
à-dire le partenaire social, devraient être les ne l'ai jamais caché, est le départ volontaire Cela ne se fera pas, néanmoins, sans la centes depuis très longtemps, confortant ainsi les assises de cet
premiers à être consultés.» Telle est la répon- avec des aides au départ à la retraite ou au consultation préalable du partenaire so- immense trafic», relève-t-il. «Leurs clients viennent chez nous
se de Vincent Legouic, président-directeur départ volontaire, c'est selon.» Et d'ajouter : cial.» A une question relative à une éventuel- pour faire tester l'authenticité du bijou acquis auprès d'eux, et
général du complexe sidérurgique Arcelor- «Comment peut-on constater qu'une entre- le réaction négative du partenaire social vis- quand nous leur donnons des conseils pour les dissuader
Mittal de Annaba, hier lors d'un point de prise comme la nôtre dispose de près de 50% à-vis d'un plan social, Vincent Legouic s'est d'acheter chez les dellalas, nous nous retrouvons au cœur d'un
presse tenu au siège de la DG, à l'adresse du d'effectif affecté à l'administratif ou le com- dit «confiant de la maturité et de la conscien- conflit, et nous faisons même l'objet de menaces de la part de ces
partenaire social de l'entreprise, au lende- mercial ? C'est un ratio que personne n'a at- ce du syndicat et du comité de participation» vendeurs qui font leur propre loi et ne reculent devant rien pour
main de sa violente réaction à l'information teint ; un record. Comment peut-on faire garder leurs privilèges», a-t-il ajouté, non sans amertume.
lorsqu'il s'agit de l'avenir de leur usine. «Je
faisant état d'un plan social visant le départ pour alléger cette pesanteur bureaucratique Des bijoutiers ont essayé, par ailleurs, d'attirer l'attention des ins-
rejoins l'avis de Messaoud Chettih, le der- tances concernées sur ces «pirates, qui font du recel, encoura-
de 1500 travailleurs. En revanche, a précisé qui pèse lourd sur le fonctionnement de l'usi-
le premier responsable du complexe, «il est ne à longueur d'année ? La solution est de nier directeur général du complexe du temps geant par là toutes les dérives, y compris le meurtre», selon leurs
bien évident que la direction générale et l'en- procéder à cette option. Cela nous permettra de Sider, lorsqu'il a affirmé à El Watan que propres mots. Toujours selon ces bijoutiers, «l'Etat laisse faire
cadrement du complexe ont le devoir, plus d'atteindre un niveau de production de 290 nous sommes exposés à un problème de com- par complaisance, car étant dans l'incapacité de prendre ses
qu'un droit crucial, essentiel et primaire, de tonnes d'acier par travailleur/an en 2010.» pétitivité. Nous devons dépasser le niveau responsabilités pour donner du travail à ces trafiquants qui invo-
préparer le mieux possible l'avenir de leur Bien que dominante, la question du plan so- actuel. Si nos concurrents continuent à nous quent l'alibi du chômage». Notre source nous a fait savoir que
usine». Une annonce qui confirme on ne cial n'a pas empêché le PDG du complexe devancer dans ce domaine, nous n'avons pas ces gens ne travaillent pas toujours à leur propre compte, mais
peut mieux l'option de dégraissement qui ne d'aborder les perspectives de son entreprise une raison de continuer. Les chiffres que ce pour des barons à la tête de réseaux aux incommensurables rami-
sera certes pas appliquée actuellement, mais en termes de production : «Actuellement, cadre dirigeant avait avancés sont corrects. fications. Ils s'approvisionnent de partout, mais actuellement
inévitablement retenue pour l'avenir, à l'effet nous nous sommes penchés sur une étude à Donc cela ne devrait pas durer éternelle- beaucoup plus à partir d'ateliers non déclarés, activant le plus
de procéder à une restructuration de l'effectif l'effet d'établir un plan de production fixé ment», a conclu le patron d'ArcelorMittal Al- souvent dans la clandestinité, surtout à Batna, qui est devenue la
de l'usine pour améliorer la productivité et la pour l'an 2014. Un plan qui sera mis à exécu- gérie. M.-F. Gaïdi plaque tournante de l'industrie de l'or. Farida Hamadou
El Watan - Vendredi 25 septembre 2009 - 8

ÉCONOMIE

CÉRÉALES L'EXPORTATION DES PRODUITS FAITS À BASE


Une production DE MATIÈRES SUBVENTIONNÉES INTERDITE
de 6,1 millions
de tonnes,
Des groupes agroalimentaires
et après…
'ai peur de vous dire que vous avez fait du bon
algériens menacés
J boulot de crainte de vous voir dormir après.»
C'est ce qu'a lancé hier le ministre de l'Agricul-
Suite de la page 1 cée que cette mesure répond «aux serves en cas de dumping». Ces me- exportons vers 29 pays, y compris les
équilibres macroéconomiques du sures semblent quelque peu contrai- USA. Nous avons importé récemment
ans la dernière lettre de l'Algex, pays. Les produits subventionnés doi- gnantes pour les producteurs algé- 96 tonnes de blé pour les besoins de
ture et du Développement rural, Rachid Benaïssa,
aux différents maillons de la filière céréales pour
leur signifier qu'il ne fallait pas dormir sur ses lau-
D il est indiqué que «le couscous
et les pâtes alimentaires made
in Algeria ne seront plus disponibles
vent être consommés localement».
Les entreprises algériennes exporta-
trices de produits agroalimentaires
riens, surtout lorsqu'on sait que les
subventions sont une pratique couran-
te dans certains pays, à l'instar des
notre production et nous avons actuel-
lement des milliers de tonnes de pro-
duits bloqués des suites de cette mesu-
riers après la production record réalisée cette an- sur les étals des pays étrangers à partir sont informées de cette nouvelle me- USA et de certains membres de re», a-t-il affirmé. Le patron du groupe
née. Certes, la campagne moissons-battages de la du mois de septembre 2009». Cette sure qui, a priori, limite leur territoire l'Union européenne. Au niveau de Sim, spécialisé dans la production de
saison 2009 a été exceptionnelle avec une récolte disposition est issue d'une circulaire d'intervention sur le plan du commerce l'Agence nationale de promotion du pâtes alimentaires, a ajouté que son en-
qui dépasse les 6,1 millions de tonnes, mais le mi- confectionnée par le ministère du international. Le directeur général des commerce extérieur, l'on reconnaît que treprise a des contrats en cours avec
nistre estime qu'il n'y a pas lieu de pavoiser tant Commerce pendant le mois d'août der- Douanes nationales n'a pas traîné la cette mesure «est intervenue brusque- 29 pays, mais qui sont gelés à cause de
qu'on n'aura pas consolidé ce résultat pour les pro- nier qui se réfère, lui, à une instruction patte et a adressé illico presto des cor- ment et a fait réagir certains exporta- cette disposition introduite par le dé-
chaines années. D'autant plus que le bilan rendu émanant du Premier ministre. Les ser- respondances aux différents services teurs, à l'image des sociétés SIM et La partement de Hachemi Djaâboub.
public hier a démontré l'existence de certaines in- vices des Douanes algériennes sont de son institution afin de bloquer Belle qui ont de nombreux contrats en «Nous avons émis des recours auprès
suffisances notamment en matière d'équipements chargées de mettre en application ladi- toutes les exportations de produits faits cours à l'export». L'institution de Mo- du ministère du Commerce et de
et de stockage qui nécessitent qu'on y remédie. te disposition. à base d’intrants subventionnés par hamed Benini, qui a pour mission de l'Anexal et nous n'avons eu aucune ré-
D'ailleurs, c'est ce qui a poussé M. Benaïssa à user Sont concernés par cette mesure d'in- l'Etat. La note du directeur général des promouvoir l'activité d'exportation, ponse depuis déjà 25 jours.» Une fois
un ton prudent et d'éviter les discours triompha- terdiction des produits tels que le blé douanes date du 27 août dernier, réfé- nous apprend que les deux sociétés de plus, le gouvernement semble se
listes. «On ne doit pas crier victoire», a-t-il affirmé. dur, le blé tendre, l'orge, la semoule, la rencée OFF/DGD. SIM et La Belle ont exprimé leurs in- tromper de cible, lui qui ne cesse de
Il ne s'agit pas, selon lui, de dévaloriser le travail ac- farine, les pâtes alimentaires, le cous- quiétudes auprès de l'Anexal. Contacté chanter à chaque coin de rue sa poli-
compli par les 700 000 personnes qui ont contribué cous et le lait pasteurisé en sachet. SIM ET LA BELLE DANS L'ŒILDU hier par nos soins, Tayeb Ezzraïmi, pa- tique de soutien à la production natio-
à la performance enregistrée cette année mais de Joint hier par téléphone, Mohamed CYCLONE tron du groupe SIM, a assuré qu'il n'a nale et à la substitution aux hydrocar-
penser d'ores et déjà à la nouvelle saison. Le pre- Benini, directeur général d'Algex, a Pour le directeur général d'Algex, cette jamais été question d'exporter, par son bures. Cette fois-ci, l'Exécutif
mier défi que les céréaliculteurs devront relever expliqué qu'«il est illogique d'exporter disposition «n'est aucunement liée aux entreprise, des produits faits à base de s'applique à bien sanctionner l'appareil
sera de minimiser les pertes qui ont atteint 12% de des produits faits à base d'aliments exigences de l'Organisation mondiale matières premières subventionnées. productif et les quelques investisseurs
la production cette année, soit un peu moins de 800 subventionnés par l'Etat algérien». du commerce qui, elle, autorise par «Nous importons les matières pre- algériens qui se comptent sur le bout
000 t. Ces pertes sont imputables à la non-maîtrise Notre interlocuteur a ajouté sur la lan- contre les opérateurs à émettre des ré- mières par nos propres moyens et nous des doigts. A.T.
de l'itinéraire technique, à la vétusté des machines
utilisées et à un degré moindre aux incendies et re-
conversion en fourrages. «Plus on avancera en
termes techniques, plus ce taux va diminuer», esti-
RECUL DES IMPORTATIONS DE PRODUITS ALIMENTAIRES
me le ministre, qui notera qu'une amélioration a été
constatée par rapport au début des années 1990 où Près de 50% de baisse au mois d’août 2009
les pertes étaient entre 20 et 30%, selon une étude a facture des importations algériennes de produits baissé passant de 447 millions de dollars en août 2008 ont connu une baisse de 25,25%, passant de 179,42
de l'Organisation des Nations unies pour l'alimen-
tation et l'agriculture (FAO).
L alimentaires est en net recul au mois d'août 2009.
Avec 402 millions de dollars de marchandises impor-
à 113 millions en août dernier, soit un recul de
74,72%. La facture des laits et produits laitiers s'est
millions de dollars en août 2008 à 134,14 millions de
dollars en août 2009. Cette tendance a été également
Le ministère espère en outre orienter les agricul- tées, l'Algérie enregistre une baisse de 46,33% par établie à 62 millions de dollars pour la période, contre enregistrée, selon les chiffres du CNIS, pour les véhi-
teurs vers la production de blé tendre qui reste rapport au mois d'août 2008 durant lequel 749 mil- 105 millions de dollars en août 2008, soit une baisse cules de tourisme dont les importations ont baissé de
faible par rapport aux autres céréales (blé dur et lions de dollars ont été nécessaires à l’acquisition de de 40,95%. 21,01% en passant de 166,17 millions de dollars à
orge). «Il faut semer le blé tendre plus que l'orge», a denrées alimentaires. Selon le Centre national d'infor- Il est à noter cependant que les importations de 131,26 millions de dollars en août dernier. En ce qui
insisté M. Benaïssa. La production obtenue sur matique et des statistiques (CNIS), repris par l'APS, viandes ont connu une hausse de 42,86%, passant de concerne le chiffre global du commerce extérieur du-
champs pour le blé dur a atteint cette année 2,43 les principaux produits importés pour l'alimentaire 14 millions de dollars en août 2008 à 20 millions de rant le mois d'août 2009, l'Algérie a enregistré un vo-
millions de tonnes, le blé tendre 1,13 million de ont connu une baisse, notamment les céréales, la se- dollars en août dernier. La baisse des importations a lume de 3,174 milliards de dollars de produits impor-
tonnes et l'orge 2,4 millions de tonnes. Les prix moule, la farine et les produits laitiers. Ainsi, l'impor- concerné par ailleurs de nombreux autres produits tés contre 3,750 milliards de dollars en août 2008, soit
d'achat incitatifs instaurés par le gouvernement, in- tation de céréales, de semoule et de farine a nettement non alimentaires, notamment les médicaments qui une diminution de 15,36%. Z. H.
dexés en 2008 aux cours mondiaux des céréales,
ont aussi suscité l'engouement des céréaliculteurs.
Plus de 140 000 d'entre eux ont vendu quelque 2,13 MARCHÉ NATIONAL DU GAZ NATUREL
millions de tonnes aux Coopératives de céréales et
de légumes secs (CCLS). Le reste de la production
a été utilisé par les agriculteurs pour leur propre
La demande va doubler d’ici 2018
consommation ou pour l'alimentation du bétail. e programme indicatif d'approvi- liards de mètres cubes en 2008 à 54,22 30 milliards de mètres cubes en 2018, ministre de l'Energie et des Mines,
Des cas de tentative de fraude ont abouti à la tra-
duction devant la justice d'une quinzaine de per-
L sionnement national en gaz naturel
pour la décennie 2009-2018 a été pré-
milliards de mètres cubes en 2018. En
résumé, selon la CREG, la consom-
avec un taux de croissance de 11%. La
consommation de la distribution pu-
Chakib Khelil, a indiqué que «dans
l'établissement des exportations, nous
sonnes qui avaient essayé de fournir aux CCLS des senté hier par la Commission de régu- mation nationale de gaz naturel se si- blique (résidents et artisans) va passer tenons compte de la demande natio-
céréales importées qu'ils voulaient faire passer lation de l'électricité et du gaz tuera à l'horizon 2018, entre 50 et de 5,7 milliards de mètres cubes en nale et la satisfaction de la demande
pour leur propre production. Pour la saison qui (CREG), au siège du ministère de 60 milliards de mètres cubes, ce qui 2009 à 9,1 milliards de mètres cubes nationale reste prioritaire». A propos
commence, le ministre a assuré que tous les l'Energie et des Mines. Selon les don- serait l'équivalent de la consommation en 2018. Le taux de croissance pour la de la distribution publique du gaz na-
moyens seront mobilisés pour réaliser une produc- nées rendues publiques, trois scéna- en 2007 de l'Espagne et de la Turquie consommation des centrales élec- turel, le ministre a rappelé que le taux
tion aussi bonne si ce n'est meilleure que celle de rios ont été établis : fort, faible et réunis. La plus grosse part de cette triques est considéré comme faible sur de pénétration est actuellement de
l'année précédente. moyen. Selon le scénario fort, la de- évolution de la demande est concen- la période avec 2,4%. Selon la CREG, 43% et qu'il passera à 57% d'ici deux à
Les engrais et les semences sont disponibles au ni- mande en gaz naturel passera de trée dans le secteur industriel, avec no- ce serait dû à l'intégration du cycle trois ans. L'enveloppe consentie par
veau des CCLS, a-t-il soutenu. Des mesures ont été 26,6 milliards de mètres cubes en tamment les nouveaux projets pétro- combiné qui présente une meilleure l'Etat pour la distribution du gaz de-
prises pour une meilleure mécanisation de l'agri- 2008 à 62,92 milliards de mètres chimiques. efficacité énergétique. puis 2001 serait de 350 milliards de di-
culture, a-t-il ajouté. Une convention a été signée cubes en 2018, avec un rythme d'évo- La consommation en gaz de la clientè- Questionné sur les effets que pourrait nars, selon le responsable de la société
entre la Banque de l'agriculture et du développe- lution annuel moyen de 11,3% entre le industrielle passera de 10,6 mil- avoir cette croissance de la demande algérienne de Gestion du réseau de
ment rural (BADR), l'Office algérien interprofes- 2008 et 2013 et de 6,7% entre 2013 et liards de mètres cubes en 2009 à sur les exportations de gaz naturel, le transport du gaz (GRTG). Lies Sahar
sionnel des céréales (OAIC) et l'entreprise nationa- 2018. Il faut rappeler que la consom-
le Production de matériels agricoles trading
(PMAT). «La BADR s'engage à financer à travers
mation nationale de gaz naturel pour
la période 1998-2008 a évolué avec un SELON CHAKIB KHELIL : «L’ALGÉRIE EST SOUMISE
le leasing l'acquisition, auprès de la PMAT, de 500
moissonneuses-batteuses au profit des CCLS à tra-
taux de 4% en passant de 18,2 mil-
liards de mètres cubes à 26,6 milliards À TOUTES LES INSPECTIONS DE L’AIEA»
vers le territoire national. Elles seront aussi sub- de mètres cubes. Le scénario fort pré- «L'Algérie a signé le traité de non-prolifération et elle a déjà pas le cas de beaucoup de pays qui s’érigent en juges des
ventionnées par l'Etat qui participe au montage fi- voit le lancement de plusieurs projets soumis à l'Agence internationale de l'énergie atomique autres», a ajouté M. Khelil.
nancier. Il s'agit également de financer un nombre industriels et un fort développement (AIEA) son souhait de signer le protocole additionnel», «Certains devraient peut-être désarmer parce que dans le
équivalent de tracteurs et de matériel d'accompa- du secteur de l'habitat. Selon le scéna- a indiqué le ministre de l'Energie et des Mines en marge de cadre de ce traité de non-prolifération, le quiproquo c'est
gnement», souligne à ce propos Boualem Djebbar, rio faible, le rythme de croissance an- la présentation du programme indicatif d'approvisionne- quoi ? Ceux qui n'ont pas les armes atomiques signent le
PDG de la BADR. nuel moyen de la demande serait de ment national en gaz naturel pour la décennie 2009-2018. traité de non-prolifération, mais en échange ceux qui ont
Cette banque a déjà accompagné plus de 1000 agri- 6,6% avec une demande qui passera Le ministre, qui était interrogé sur la signature du protocole l'arme atomique éliminent les armes atomiques», a estimé
culteurs qui ont bénéficié du dispositif de leasing de 26,6 milliards de mètres cubes en additionnel du traité de non-prolifération, a indiqué que le ministre. A propos de l’uranium, le ministre a indiqué que
lancé l'année dernière. Le montant des opérations 2008 à 50,48 milliards de mètres l'Algérie «est en train de mettre en place les mesures qui l'Algérie disposait de réserves prouvées évaluées à 29 000
s'est établi à 1,2 milliard de dinars. Pour la conven- cubes à 2018. Selon le scénario permettraient de signer le protocole additionnel». «L'Algé- tonnes, «des quantités qui peuvent faire fonctionner deux
tion signée hier, la BADR prévoit de financer l'ac- moyen, la demande évoluera à un taux rie est soumise à toutes les inspections de l’AIEA. Tout le centrales électro-nucléaires de 1000 MW durant 60 ans». «Il
quisition d'équipements pour près de 4 milliards de de 7,4% par an en passant de 26,6 mil- monde sait que nous sommes transparents et que nous y a un programme de prospection et d'exploration pour faire
dinars, a-t-il indiqué. Nora Boudedja sommes ouverts à toute inspection, ce qui n'est peut-être augmenter ces réserves», a-t-il ajouté. L. S.
El Watan - Vendredi 25 septembre 2009 - 9

ÉCONOMIE

OUVERTURE AUJOURD’HUI DU SOMMET DU G20 À PITTSBURGH (ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE)

Les petits pas de la réforme


de la régulation financière mondiale
es dirigeants des 20 plus grandes tée, n'ira certainement pas pour déplaire

L économies de la planète se retrou-


vent aujourd'hui et demain à Pitts-
burgh, au nord-est des Etats-Unis, pour
aux pays en développement dans la me-
sure où le FMI sera chargé, dans cette
éventualité, de veiller à ce que la struc-
tenter de mettre en place une nouvelle ture de la croissance mondiale ne soit
régulation financière internationale. La plus porteuse de déséquilibres.
question de l'encadrement des bonus et Mais au-delà des différends qui oppo-
celle des fonds propres des banques sent les uns aux autres, l'ensemble des
s'annoncent ardues en raison des pro- participants s'accorde sur la nécessité
fondes divergences qui opposent les de continuer à appliquer jusqu'au bout
Européens aux Américains. Concrète- les plans de sortie de crise pour restau-
ment, il est surtout attendu des partici- rer les finances publiques des pays les
pants à ce sommet de mettre en œuvre plus touchés et, surtout, de ne pas bais-

PHOTO : DR
leurs engagements pris en avril dernier ser la garde malgré un début de reprise
à Londres, destinés à enrayer durable- de l'économie mondiale. Il y a aussi un
ment la crise. Partant, il est à prévoir consensus pour que les banques cen-
que la question lancinante de la réforme Les grandes puissances émergentes comme la Chine, l'Inde, le Brésil et la Russie ont en effet rallié les Etats-Unis trales poursuivent leur politique moné-
de la finance mondiale monopolise les taire accommodante. Cela tout en
débats ainsi que le souhaite M. Obama. nance du fonds où ils s'estiment sous- la Russie cherche en revanche beau- solument pas en entendre parler. Les veillant, bien sûr, à ce que les pays ne
Le président américain a d'ailleurs ap- représentés. Cependant, leurs voix ris- coup plus à renforcer le rôle des pays en observateurs présagent également un tombent pas dans le piège du protec-
pelé à l'avance ses invités, dans un mes- quent fort de ne pas être entendues en développement. Moscou veut, en effet, bras de fer sur la question des fonds tionnisme. Au moment où les pays lut-
sage de bienvenue, à élaborer un nou- raison du fait qu'ils assisteront au som- s'assurer qu'il n'y a pas une accumula- propres des banques. Les Européens tent désespérément pour leur survie, le
veau «code de la route» financier pour ment américain du G20 en rangs dis- tion des risques, comme cela s'est pro- redoutent en effet que la mesure profite réflexe de défense exagéré développé
éviter que la crise survenue il y a une persés. Les grandes puissances émer- duit avant la crise économique mondia- avant tout aux banques américaines. par certains pays comme ceux de l'UE
année jour pour jour ne se produise à gentes comme la Chine, l'Inde, le Brésil le survenue l'an dernier. Eu égard au fait que la consommation peut toutefois bien rendre le pari de
nouveau. Les pays du G20 doivent aus- et la Russie ont en effet rallié les Etats- américaine ne peut plus être, à elle Pittsburgh difficile à relever. Pourtant,
si se pencher sur la question des paradis Unis avec en tête des priorités sensible- LES EUROPÉENS ONT PEUR seule, le moteur de l'économie interna- tout le monde sait qu'il n'y a pas d'alter-
fiscaux, des fonds spéculatifs ou encore ment différentes. Si les trois premiers DU CHANGEMENT tionale, les observateurs s'attendent à ce native au changement et à la réforme.
du rôle du Fonds monétaire internatio- pays cités veulent des réformes pour De leur côté, les Européens – qui appa- que les Etats-Unis proposent également Et pour une fois, il se peut bien que le
nal (FMI). Sur ces derniers points, les peser davantage sur la gouvernance des raissent complètement désintéressés un cadre de coopération macroécono- salut vienne des Américains. Si c'est le
pays émergents, dont la Chine et le marchés financiers, en ayant davantage par la réforme du FMI – veulent obtenir mique renforcé destiné à mieux répartir cas, les Européens suivront probable-
Brésil, entendent bien obtenir des enga- voix au chapitre dans des institutions une limitation des primes des banquiers les fruits de la croissance mondiale. La ment à petits pas. Mais ils suivront !
gements sur la réforme de la gouver- comme la Banque mondiale et le FMI, alors que les Américains ne veulent ab- proposition, si elle venait à être adop- Zine Cherfaoui

ARSLAN CHIKHAOUI. Pdg du cabinet de lobbying Nord Sud Ventures et expert en relations
économiques internationales
«Le G20 permettra un deal entre pays industrialisés et émergents»
Propos recueillis institutions internationales de coordination et de ré- Effectivement, la question relative à la restructu- pays émergents et promoteurs du continent en plus
Par Ali Titouche gulation existantes, d'une régulation et une organisa- ration des institutions monétaires internationales est de la participation de l'Algérie au G8 en sa qualité de
tion nouvelles des échanges commerciaux en corré- posée, car c'est une crise qui est institutionnelle avant représentant du NEPAD. Ceci nous laisse croire que
Le sommet du G20 s'est ouvert aujourd'hui lation avec les nouveaux rapports de puissance, de la tout. Il s'agit de la reformulation de certaines bases l'Algérie peut adhérer au G20 dans sa nouvelle com-
(hier, ndlr) à Pittsburgh aux Etats-Unis d'Amé- refonte des principes de l'économie de marché, du sur lesquelles s'appuyaient le monde jusque-là du position. Cependant, il existe certaines appréhen-
rique, peut-on s'attendre à des décisions impor- renforcement du dollar américain et la politique de fait que la crise a été à l'origine une véritable crise sions liées au manque de visibilité pour l'économie
tantes de nature à asseoir une régulation du sys- sécurité énergétique et énergies renouvelables. structurelle. Le principal aspect de restructuration algérienne. On peut s'attendre aussi à une restructu-
tème économique et financier mondiale ? Le sommet du G20 pourrait donc s'avérer est la détermination d'un sens plus clair au concept ration de l'Alliance atlantique (OTAN) pour inclure
Premièrement, le monde est entré dans une pha- important selon vous ? de la régulation et la mise en place de nouveaux ins- le politique et surtout l'économique afin de garantir
se de reprise, mais cette reprise, faut-il le noter, inter- Effectivement, la réunion du G20 est importante truments qui touchent les instances et les institutions la sécurité des principes fondamentaux de l'écono-
vient sans pour autant faire redémarrer la machine parce qu'elle va tenter d'aboutir à un consensus sur mondiales importantes. Il s'agit d'un système des mie de marché.
de la création d'emplois. Nous assistons à l'engage- les questions de régulation de l'économie mondiale. Nations unies qui passe par une réorganisation de Mais des divergences semblent éclater au
ment de certains pays occidentaux, à l'instar des Cette réunion va permettre de passer à un nouveau ses différentes structures et prérogatives, et une révi- grand jour entre Européens et Américains sur la
USA, de la France, de l’Allemagne et de la Grande- deal entre pays industrialisés et pays émergents pour sion des bases sur lesquelles le système mondial a limitation des bonus bancaires, mais surtout
Bretagne, à responsabiliser les Etats en matière de le développement de l'économie et le recouvrement été édifié après la Seconde Guerre mondiale. La re- entre les Américains et certains autres pays in-
contrôle et de régulation. La crise financière, qui est de la croissance espérée pour l'année 2010. Nous structuration toucherait également le système finan- fluents, à l'instar de la Chine et la Russie, au sujet
à l'origine de cet effondrement économique, est due, passons, actuellement, de la phase de sortie de crise cier mondial, des institutions financières internatio- de la réforme du FMI et le statut de la monnaie
faut-il le reconnaître, à l'absence de contrôle et de ré- à la préparation de l'environnement pour garantir la nales (Banque mondiale et Fonds monétaire américaine…
gulation. Aujourd'hui, le sommet du G20, qui asso- stabilité de la reprise. Ceci se fait de manière pro- international) ainsi que d'autres institutions telles Effectivement, ces divergences existent bel et
cie les pays émergents, va essentiellement porter sur gressive et les principaux aspects sont perçus à tra- que l'Organisation mondiale du commerce. Il faut bien. Pour ce qui est de la limitation des bonus ban-
les mécanismes de régulation de l'économie mon- vers les différentes formes de soutien à l'économie s'attendre à l'apparition de nouveaux instruments caires proposée par l'Union européenne sous l'in-
diale. En fait, ce sont les fondements et les contours mondiale. tels que le G20 qui va s'étendre pour inclure certains fluence de la France, je crois que le pays de Nicolas
de la globalisation qui sont en train de se mettre en Certains pays influents comme la Russie et la pays émergents et devenir G24. Il est attendu que Sarkozy risque de perdre à l'avenir les meilleurs de
place. Concernant cette nouvelle conception de la Chine revendiquent de réformer carrément les l'Algérie en tant que pays émergent rejoigne ce grou- ses opérateurs des suites de cette mesure.
globalisation, celle-ci repose sur quatre piliers prin- institutions de Brettons Woods, en l'occurrence le pe selon certains indicateurs dont le rapport du FMI Je crois que ce sont les places financières améri-
cipaux. Il s'agit, entre autres, de la restructuration des FMI et la Banque mondiale, qu'en pensez-vous ? qui a considéré que l'Algérie et le Nigeria sont des caines et britanniques qui vont tirer profit car le régi-
me anglo-saxon estime, lui, que cette mesure ne cor-
G8, G14, G20... À LA RECHERCHE DE LA BONNE FORMULE respond pas aux mécanismes du libéralisme et
suggère, néanmoins, un droit de regard rigoureux
En 10 mois et avec 3 sommets, le G20 est parvenu à trouver sa place parmi les G8, ce française, la transformation en G14 sera achevée. Non, répondent d'autres sur les banques. Je pense que les divergences vont se
G7 et autres G14, alors que la communauté internationale cherche le bon format pays ou responsables pour qui des réunions à 8, le cas échéant en marge d'un maintenir à cause des différences qui existent entre
pour la concertation sur les grands sujets économiques, diplomatiques et envi- G14, seront toujours nécessaires pour parler finances. Pour le Japon en particu- les régimes financiers des différents pays. Pour ce
ronnementaux. Une certitude aujourd'hui : le groupe des huit pays les plus in- lier, qui craint l'influence croissante de la Chine, le format à huit garde ainsi son qui est de la monnaie américaine, je pense que le
dustrialisés – Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Italie, Ja- utilité. Reste à savoir si cette position ancienne de Tokyo sera reprise par le nou-
pon, Russie – n'est plus la pierre angulaire de l'édifice économique et financier. Et veau Premier ministre japonais. Si l'institutionnalisation du G14 se confirme, que
dollar américain va, pour les années à venir, être une
à l'avenir, les réunions à géométrie variable devraient devenir la règle. L'instance faire alors du G20 ? Le suivi et la mise en œuvre des décisions prises à 14, répon- monnaie normative et de mesure, et la principale
d'impulsion pour la gouvernance mondiale est devenue de facto le G14, c'est-à- dent certaines capitales occidentales. Car à 14, de nombreux poids lourds écono- monnaie pour les échanges. Les pays émergents du
dire les membres du G8 auxquels s'ajoutent 5 principaux pays émergents – miques en Afrique, Amérique Latine, Asie et dans le monde arabe sont laissés de Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord (MENA),
Afrique du Sud, Brésil, Chine, Inde, Mexique – et l'Egypte. côté. Il faut donc ajouter à la table des discussions l'Argentine, l'Australie, l'Indo- particulièrement ceux qui disposent d'excédents fi-
Ces dernières années, les réunions du G8 ont été souvent élargies à ces puis- nésie, l'Arabie Saoudite, la Corée du Sud et la Turquie. En 10 mois, 3 sommets du nanciers tels que l'Algérie, seront appelés à les inves-
sances émergentes et il est de plus en plus question d'institutionnaliser le G14. G20 – avec celui de Pittsburgh aux Etats-Unis les 24 et 25 septembre – auront été tir dans le système financier mondial à travers l'utili-
Est-ce à dire que le G8 est condamné à disparaître ? Oui, semble dire le chef réunis pour répondre à la crise économique mondiale. Il sera difficile de dire aux sation de l'emprunt obligataire. Ceci a été, tout
d'Etat français, Nicolas Sarkozy, lorsqu'il annonce qu'en 2011, sous la présiden- non-membres du G14 qu'ils ne sont plus, à l'avenir, les bienvenus... AFP récemment, la principale demande du FMI. A.T.
El Watan - Vendredi 25 septembre 2009 - 10

RÉGIONS

SIDI BEL ABBES AÏN TEMOUCHENT ORAN


Un jeune amputé
d’un bras suite
Le centre universitaire Paralysé suite à
à l’explosion
une intervention
d’une grenade
Un jeune homme de 30 ans a
été grièvement blessé au
prépare sa première rentrée chirurgicale
bras, hier matin, dans ●Près de soixante enseignants auront à encadrer quelque 600 la suite d’une intervention chirurgicale subie en février
l’explosion d'une grenade
qu’il gardait en son domicile à
Sidi Ali Boussidi, localité
étudiants en première année d’étude (tronc commun) dans les trois
domaines que sont les langues (littérature arabe, français), sciences et A 2009, le dénommé Tabahriti Riad, un jeune âgé de 26 ans,
a été victime, selon lui, d’une erreur médicale qui lui a fait
perdre l’usage de ses jambes tout en entraînant d’autres compli-
située à 20 kilomètres au sud technologie ainsi que Economie et gestion. cations. C’est ce qu’il a déclaré lors de sa visite à la rédaction. En
de la ville de Sidi Bel Abbès. effet, indique le jeune Rida, un employé au sein de la cellule de
Manipulée par inadvertance, ien qu’il n’ait occupé communication du Groupe Sonatrach –Activité Aval –, «je suis
la grenade, qui est à l’origine
de cette explosion, a créée
une véritable panique parmi
les habitants de cette localité
B aucun de ses bureaux,
encore en voie d’équipe-
ment, le centre universitaire a
tombé malade et mon cas a nécessité une intervention chirurgi-
cale urgente pour hernie discale. Je fus orienté vers une clinique
privée à Oran par l’assistance sociale et opéré par médecin exer-
pratiquement finalisé la pre- çant au sein de cette structure privée».
durement touchée par le mière rentrée de sa future his- «Lorsque je suis sorti de cette clinique, ajoute-t-il, croyant à la
terrorisme durant les années toire. C’est ce qu’on apprend réussite de l’intervention, quelle fut ma stupéfaction en consta-
1990. Le blessé a été auprès de son recteur dont tant que cette opération a été pratiquée dans une autre partie de
transporté vers l’hôpital de l’administration occupe provi- mon corps. Cette erreur a provoqué un abcès au niveau des
Sidi Bel Abbès où il a été soirement une partie de la bi- disques lombaires, en même temps qu’un blocage irrégulier de la
amputé d’un bras, selon une bliothèque de wilaya. Près de prostate et une perte de l’usage de mes jambes. Je suis contraint
source hospitalière. M. A. soixante enseignants auront à pour me déplacer difficilement à utiliser des béquilles. Selon
encadrer quelque 600 étu- certains praticiens qui ont été contactés, il s’agirait, en plus de
MECHERIA diants en première année l’erreur médicale, d’un manque de stérilisation du matériel
d’étude (tronc commun) dans chirurgical utilisé lors de l’intervention ou parfois du bloc opé-

PHOTO : DR
Le souhait les trois domaines que sont les ratoire. Six de ces spécialistes qui ont été contactés par mes
des insuffisants langues (littérature arabe, fran- propres moyens ont constaté l’erreur médicale et étaient prêts à
çais), sciences et technologie me délivrer des certificats. Mais ayant appris le nom du chirur-
rénaux ainsi que Economie et gestion. 2 000 places pédagogiques vont être disponibles avec en parallèle gien, ils se rétractèrent. Depuis cette date et malgré mes dé-
2 000 places pédagogiques 1000 lits pour l’internat marches auprès des responsables des œuvres sociales de l’en-
Les insuffisants rénaux se vont être incessamment dispo- treprise et de l’assistance sociale, je vis le calvaire, surtout que
sont élevés contre une nibles avec en parallèle 1000 sitaire qui ne soit pas un centre mêmes. Il précise que cinq ma colonne vertébrale est infectée, ce qui complique de jour en
sanction prise par le directeur lits pour l’internat. De même, au rabais. Nous voulons qu’il candidats ont été retenus sur jour mon cas clinique.» Dans cette affaire entre la clinique pri-
de l'hôpital. Ce dernier avait la salle de conférences et la bi- soit un campus de haut ni- titre, s’agissant d’enseignants vée et le comportement de l’assistance sociale, il y a «anguille
décidé de réorienter une bliothèque sont en phase fina- veau», explique le recteur. de retour de l’étranger et justi- sous roche», a-t-il affirmé. «Je demande qu’une enquête soit
paramédicale chargée du le d’équipement. L’on attend Pour ce qui est du reste du fiant d’un doctorat. Pour ce faite pour étaler la vérité. Il s’agit également d’éviter à d’autres
service d'hémodialyse vers un tout aussi incessamment la no- corps professoral, le recrute- qui est des étudiants, 250 par- malades, qui peuvent être orientés vers cette clinique privée par
autre service. Or, par sa tification du budget de fonc- ment s’est fait sur concours. mi eux sont de nouveaux ba- l’assistance sociale, d’éviter de subir les mêmes erreurs médi-
manière sociable de servir et tionnement. Pour ce qui est de Quelques candidats qui se sont cheliers. Ils ont été rejoints par cales». Tegguer Kaddour
son travail consciencieux à l’encadrement, le ministère a rapprochés de nous n’ont pas 250 autres qui avaient fait une
l'égard des malades, nous a-t- accordé des facilitations en apprécié les conditions de première année dans une autre
on expliqué, pour cette matière de transfert d’ensei- l’examen puisque l’entretien université. Ces transférés vont CHUO
paramédicale, plus d'une gnants. s’est effectué non pas en pré- devoir refaire leur première
trentaine, pour ne pas dire la
quasi-totalité des dialysés,
Ainsi, 22 professeurs choisis
pour leurs compétences scien-
sence d’une commission mais
face à un seul examinateur, ce
année à Témouchent puisque
c’est la seule possibilité qui
Deux scanners et un IRM
ont adressé une
correspondance significative
tifiques avérées ont été appe-
lés à constituer l’ossature de
qui leur a fait douter de la sin-
cérité de l’opération de recru-
s’offre à eux. Enfin, on s’at-
tend à ce que 100 à 150 étu-
bientôt opérationnels
au directeur en vue l’administration pédagogique. tement. Interrogé, le recteur diants étrangers en provenance
d'annuler cette décision qui, «De la sorte, nous ambition- indique que les règles en la d’Afrique Noire rejoignent le
disent-ils, «n'est pas en notre nons d’avoir un centre univer- matière sont partout les centre. M. Kali
faveur en tant que grands
malades dans un service
aussi sensible». D. S.
CHLEF
ADRAR
Décès du directeur
de l'EPSP
Gestion chaotique des PHOTO : DR

L'ensemble du corps médical


et une grande partie de la
population d'Adrar sont
catastrophes naturelles
encore sous l'émotion suite à eux scanners et un appareil IRM (imagerie par résonance
la perte subite du Dr Aek
OUSNA dit «Si Abdallah».
Ltomneesgistrées
dernières pluies enre-
au début de l’au-
ont laissé apparaître,
Les dommages causés aux
habitations en toub
contrer les crues des oueds
et remettre en l’état les
conduites principales d’éva-
D magnétique nucléaire), dernière génération, équiperont
bientôt le centre hospitalo-universitaire d'Oran, apprend-on de
C'est vers 22 heures, que ce une nouvelle fois, des dé- auraient pu être évités si les cuation des eaux pluviales. sources informées. Le premier scanner équipera le service des
médecin rendit l'âme aux faillances graves dans la Le danger guette notam- urgences chirurgicales et le second remplacera celui existant au
pouvoirs publics avaient niveau du service de radiologie. Les nouveaux équipements, ac-
urgences médicales de prévention des inondations ment les riverains des cours
l'hôpital où il fut admis suite à pris les nécessaires tuellement au port d'Oran, seront installés incessamment par des
et la prise en charge des vic- d’eau de Ténès, d’Oued
une attaque cardiaque. times de ces catastrophes. mesures . Fodda et de la ville de Chlef. techniciens allemands et seront probablement opérationnels
Arrivé en 1989 dans la wilaya L’exemple le plus édifiant Rappelons qu’en décembre avant la fin du mois en cours, indique-t-on, au grand bonheur des
d'Adrar, il était appelé, en est celui des 50 familles de dernier, plusieurs habita- praticiens des urgences. Ceux-ci pourront enfin disposer de
janvier 2008, à la tête de la localité d’Ain Hamadi, dans la commune cô- tions ainsi que des établissements scolaires moyens leur permettant d'agir plus rapidement, et donc plus effi-
l'Etablissement Public de tière d’El Marsa. Non seulement le réseau d’éva- avaient été inondés par les crues dans ces locali- cacement. La rapidité d'intervention, explique-t-on, permet de
Santé et de Proximité d'Adrar cuation des eaux pluviales est inexistant mais en tés. Le Wali de Chlef et le Directeur de l’hydrau- sauver des vies humaines, ce qui ne fut pas le cas lorsqu'il fallait
nouvellement créé. plus, les sinistrés ont été abandonnés à leur triste lique avaient annoncé à l’époque que toutes les conduire le blessé jusqu'à une clinique privée, ce qui engendrait
Tous ceux qui l'ont côtoyé sort sans aucune assistance des services de dispositions seront prises pour éviter de telles ca- une grosse perte de temps. Et souvent le scanner n'était pas pos-
s'accordent à dire que «Son l’Etat. Pour beaucoup, les dommages causés à tastrophes. Si effectivement des projets d’endi- sible pour des familles démunies. Ce qui était à l'origine de pertes
humanisme, sa gentillesse, sa ces habitations en toub auraient pu être évités, du guement ont été lancés, il reste que beaucoup de de vies humaines, nous dit-on. Le second scanner, beaucoup plus
cordialité, sa conscience moins limités, si les pouvoirs publics avaient pris villes et de villages sont exposés aux risques sophistiqué et plus puissant (17 bars) a été acquis pour remplacer
professionnelle étaient à nuls les mesures nécessaires. Les occupants avaient, d’inondations du fait de l’état lamentable dans celui du service de radiologie, amorti depuis longtemps, et trop
autres pareils». à plusieurs reprises, nous dit-on, attiré l’attention lequel se trouvent les réseaux d’évacuation des fréquemment en panne. Désormais, on assure que ni les blessés
Agé à peine de 50 ans, il des autorités locales sur la menace qui pesaient eaux. Il suffit de quelques précipitations pour ni les malades hospitalisés n'auront à effectuer des scanners ou
laisse derrière lui une veuve et sur eux, mais en vain. Une fois la catastrophe que ces derniers se transforment en véritable des IRM à l'extérieur du CHUO.
ses 5 enfants. survenue, certains élus et responsables de la Dai- bourbier qui perturbe sérieusement la circula- IRM (imagerie par résonance magnétique nucléaire (IRM) est
Originaire de la ville d'Oran, ra se sont empressés de se rendre sur les lieux tion et rend la vie des plus contraignantes avec une technique d'imagerie médicale d'apparition récente (début
c'est au quartier Saint Eugène mais pour constater les dégâts. Le pire est à venir sont lot de rues boueuses et de décor noirci. des années 1980) permettant d'avoir une vue 2D ou 3D d'une par-
qu’il a grandi. A. A. si aucune mesure concrète n’est prise pour A.Yechkour tie du corps, notamment du cerveau.) A.Yacine
El Watan - Vendredi 25 septembre 2009 - 11

RÉGIONS

COMMUNE DE TIGZIRT AÏN BESSEM


RETARD DANS
Plusieurs quartiers LA RÉALISATION
DES LOGEMENTS
sans eau Lce àetoute
programme du logement social locatif (LSL) à travers
la daïra de Aïn Bessem, à l’ouest de Bouira, avan-
pas de tortue. La cadence avec laquelle sont menés les
projets de réalisation, du moins ceux qui ont été lancés, ne
●Malgré la réalisation d’une station de dessalement à Tassalast, l’indisponibilité de l’eau perdure, prête nullement à satisfaction. Cette situation, faut-il le
noter, ne va pas sans mettre le citoyen dans l’embarras. Et
obligeant nombre de citoyens à s’approvisionner en citernes. en parlant du quota du logement social locatif qui revient à
e stress hydrique touche la municipalité de Aïn Bessem et ses deux communes, Aïn

L de nombreux foyers à
Tigzirt. Beaucoup de
familles l’ont vécu à leurs
Lahdjar et Aïn Laloui, cela pourrait bien venir à bout de la
crise. Depuis l’année 2005 à ce jour, les trois communes
ont bénéficié de 780 logements de formule LSL, (Aïn
Bessem 450, Aïn Lahdjar 160, Aïn Laloui 170), et cela
dépens durant la saison estiva-
le. En effet, la rareté de ce liqui- sans comptabiliser les autres programmes. Toutefois, il
de précieux dans les robinets s’avère que bon nombre de ces projets, soit sont en cours
des ménages peut durer des de réalisation, ou attendent d’être lancés. Au niveau de la
ville de Aïn Bessem, près de 30% du programme LSL n’a
semaines, voire des mois dans
pas été lancé. Mis à part les 50 unités qui ont été récep-
certains quartiers.
tionnées depuis deux mois, 100 logements à réceptionner à
Principalement ceux du côté
la fin de l’année, ainsi que les 100 autres unités qui seront
sud de la ville, à savoir la cité
livrées au mois d’octobre 2010, nous avons appris qu’une
Zeghdoud, Cheurfa, le lotisse-
tranche de 200 logements LSL qui ne sont pas encore lan-
ment Est etc. La pénurie touche
cés. Même constat à Aïn Lahdjar et Aïn Laloui, où près de
même certains hameaux à 190 logements qui sont encore en cours de réalisation, bien
Tifra, Ouaroujène en particu- que certains projets ont été inscrits au titre de l’année 2007.
lier. Malgré la réalisation d’une Cet état de fait renseigne sur le désarroi des citoyens qui,

PHOTO: EL WATAN
station de dessalement à après avoir mis tant d’espoir de se voir remettre, un jour,
Tassalast, l’indisponibilité de les clés d’un petit chez-soi de type LSL, et ce, dans le
l’eau perdure, obligeant moins de temps possible. Les ayants-droit au logements
nombre de citoyens à s’appro- LSL sont sommés d’attendre encore quelques mois ou
visionner en citernes tractables plus. Mais, à en croire les dernières directives du premier
depuis Feraoun à raison de La ville côtière de Tigzirt connaît une pénurie d’eau chronique
responsable de la wilaya, les entreprises réalisatrices sont
1000 DA la citerne. appelées à passer la vitesse supérieure quant à l’avance-
Le ballet des tracteurs et autres la chaîne MTI (Makouda, Ouaroujène. En un mot, plu- cette source de vie soit faite. Et
Tigzirt, Iflissen), et ce, avant sieurs citoyens s’accordent à rien d’autre. Alimenter unique- ment des travaux. Ali Cherarak
camions aménagés pour la cir-
constance ne s’arrête pas même la mise en service du dénoncer ce dilemme : ment le centre-ville, et encore,
durant toute la journée. Les transfert de l’eau à partir du
barrage Taksebt.
«Pendant que les robinets sont
à sec, les châteaux d’eau
ne signifie pas qu’il y a de l’eau
à Tigzirt. Car en même temps,
LAKHDARIA
files qui se forment autour de
ces points d’eau causent parfois
des désagréments aux automo-
En son temps déjà, la chaîne
MTI connaissait des fuites qui
débordent.» Cet ex-cadre à
l’ADE, sans vouloir tirer la
des milliers de foyers en sont
privés. PROJETS À LA TRAÎNE
ont considérablement ralenti couverture à lui seul, nous Nous recevant dans son bureau, es quelques projets accordés à la commune de
bilistes qui empruntent la
RN24. Pour un ex-cadre à son débit. Mais les respon-
sables ont choisi la solution la
lance «avec un simple appel
téléphonique, j’aurai de l’eau.
le maire de Tigzirt exhibe des
correspondances adressées aux
L Lakhdaria accusent des retards considérables. C’est le
cas des deux infrastructures du nouveau siège du tribunal
l’ADE, c’est plutôt la gestion
de ce liquide précieux de la part plus facile, sans se douter que Mais c’est indécent de ma différentes directions (ADE, et de l’APC. Pour le premier projet, les travaux ont été lan-
de ceux qui en ont la charge qui des populations entières souf- part». DHW) «afin qu’elles accélè- cés depuis cinq mois, mais ça n’avance guère. L’entreprise
fait défaut. Pour lui, «les capa- frent le martyre. Malgré des Plusieurs de ces citoyens ren- rent la prise en charge de ces de réalisation a été sommée par les responsables de la
cités de la station de dessale- travaux de réfection du côté de contrés savent que s’ils ne font pannes récurrentes et pourquoi wilaya d’achever les travaux dans les délais et de rattraper
ment ne sont jamais exploitées la Crête notamment, un autre pas recours aux actions de rue, pas la mise en place d’un nou- le retard. Le même constat est relevé, pour les travaux
au maximum». Maîtrisant par- problème a surgi, à savoir l’état leurs doléances n’atteindront veau réseau de distribution, y d’aménagement du siège de l’APC.
faitement les mœurs de notre lamentable des canalisations jamais les oreilles des respon- compris pour le village Tifra». Soulignons que cette structure a été abandonnée depuis des
administration, il se désole qui affecte le réseau de distribu- sables concernés. Comme cela Il ajoutera que le budget de années. Concernant les infrastructures sportives, la com-
qu’on ait vite fait de sacrifier tion. Vétuste, rongé par la a été fait par la population de l’APC ne peut à lui seul sup- mune de Lakhdaria sera renforcée par un projet de taille. Il
les forages de Sidi Naâmane rouille, «il est plus une passoire Tifra, il y a deux ans. Ils porter le poids des réparations s’agit de la réalisation d’une pelouse synthétique pour le
qui alimentaient la chaîne qu’un réseau !», nous révélera demandent qu’une gestion des fuites d’eau. stade communal. Ce projet, pour rappel, avait été octroyé
côtière, communément appelée un éleveur de bovins à rationnelle et responsable de Smaïl Ouguerroudj lors de la dernière visite du ministre de la Jeunesse et des
Sports dans la wilaya de Bouira, qui a aussi ordonné de
procéder à l’aménagement des stades communaux, notam-
M’KIRA : REPAS ment celui de Aïn Bessem. Un budget de 20 millions de
FROIDS AU CEM INTEMPÉRIES À BOUIRA dinars a été alors dégagé. Amar Fedjkhi
Le CEM des frères Boufatah
de Tighilt Bougueni, dans la
daïra de Tizi Ghenif, est le
seul collège en attente d’être
Risque d’inondations DJEBBAHIA
FERMETURE
doté d’une cantine scolaire
parmi les trois
établissements implantés sur
à Bechloul DU TRONÇON
le territoire de la commune de
M’kira, et ce malgré son L ’oued qui traverse le chef-lieu communal de
la commune de Bechloul, à 15km à l’est de
dont le marché des fruits et légumes de la ville
de Bechloul ainsi que les locaux commerciaux AUTOROUTIER
ancienneté et son Bouira, constitue une menace majeure pour la ont été emportés par les eaux. En moins de dix
implantation au niveau du
chef-lieu communal.
population.
Le danger d’une inondation est constamment
ans, la localité a été frappée par deux fortes inon-
dations.
S urd’élargissement
décision du wali de Bouira et suite à des travaux
et de goudronnage qui y sont effec-
tués, le tronçon de l’autoroute est-ouest allant de l’échan-
En effet, ce CEM, faut-il le présent. Cela s’amplifie avec les pluies torren- Cependant, cet ouvrage qui, non seulement est geur de Djebahia (PK177) à l’échangeur de Oued Eddhous
rappeler, a ouvert ses portes tielles qui surviennent subitement durant cette inefficace devant la furie de Dame nature, mais (PK200) sera fermé à la circulation durant 10 jours et ce à
comme annexe au début des période de l’année. Pour rappel, l’automne de est une œuvre désagréable à la vue. L’image qu’il partir du samedi 26 du mois en cours. Ainsi, et pour éviter
années 1980, rattachée au l’année 1998, reste gravé dans la mémoire des offre s’avère hideuse et désolante. Tout en ajou- les désagréments les usagers de l’autoroute sont invités à
collège Boubaghla Saïd de la habitants. Une partie du chef-lieu communal a tant à cela les odeurs nauséabondes qui se déga- emprunter le tronçon routier de la RN5 reliant Djebahia à
commune mère de Tizi Ghenif été complètement dévastée par les crues des gent à cause des rejets d’assainissement qui se Bouira, en passant par Aomar et Aïn Turk. A noter que des
au début des années 1980, pluies diluviennes qui se sont abattues dans la déversent dans l’oued. L’actuel marché des fruits travaux d’élargissement sont actuellement engagés à plu-
avant d’avoir son autonomie région. Le débordement de l’oued a fait un mort et légumes n’est qu’à deux pas de là, et les gens sieurs niveaux de ce tronçon autoroutier, ce qui n’est pas
en 1987. Ainsi, les élèves qui et a causé des dégâts matériels énormes. sont contraints de faire leurs emplettes malgré loin d’être à l’origine de graves accidents de la circulation,
fréquentent cette école se Pour faire face, les pouvoirs publics ont dégagé l’insalubrité qui y règne. notamment en période de pluies où la chaussée glissante
contentent de repas froids. une enveloppe financière d’ordre de 14 milliards Les murs de soutènement risquent de céder sous peut bien être à l’origine de dérapages. C’est pour cette rai-
Par ailleurs, selon une source de centimes afin de canaliser l’oued. Les murs l’effet des crues. son que les autorités de la wilaya de Bouira ont pris cette
locale, le terrain d’assiette de soutènement ont été construits. Neuf ans En attendant la fin de cette problématique, les mesure préventive. Par ailleurs, faut-il le noter que d’autres
qui recevra la structure en après, en octobre 2007, le même scénario se habitants du chef-lieu communal vivent sous le mesures de prévention sont prises au niveau des différents
question a déjà été choisi. répète et encore une fois l’oued a débordé, en risque d’une éventuelle inondation. Afin d’éviter tronçons routiers de la wilaya, où les agents de la sécurité
Quant à l’inscription du mettant à nu toute la politique du «bricolage» à un autre désastre, les autorités locales doivent routière et de la Protection civile veillent pour éviter les
projet, on invoque l’année propos du projet de rééquilibrage de l’oued. agir et il est urgent de mettre en place un plan effets néfastes de la dégradation des conditions clima-
2010. Ali Saïd M. Résultat, une partie de la ville a été submergée, anti-inondation pour la commune. F. Semache tiques souvent à l’origine d’accidents mortels. L. K.
El Watan - Vendredi 25 septembre 2009 - 12

RÉGIONS

RETOUR DES INTEMPÉRIES À BLIDA EL MARSA (CHLEF)


Une cinquantaine
De la boue et des de familles
risques d'inondation en détresse
ne cinquantaine de familles sinistrées attendent tou-
●Les habitants appréhendent souvent la saison des pluies à cause de la boue et surtout des risques
d'inondation dans différents quartiers.
U jours une éventuelle prise en charge par les pouvoirs
publics, suite aux inondations qui ont affecté leurs ha-
bitations en toub, lundi dernier, à Aïn Hamadi dans la commu-
ne côtière d'El Marsa. Leurs demeures ont, en effet, été com-
'importantes averses ont

D
plètement inondées par les eaux, en raison de l'absence d'un
marqué la semaine de réseau d'évacuation des eaux pluviales. D'après des sources
l'Aïd dans la région de locales, les habitations qui menacent de s'effondrer ont été
Blida et les pluies ont repris de carrément abandonnées par leurs occupants, qui lancent un
plus belle mardi, mercredi et énième SOS aux autorités locales pour une intervention ur-
jeudi derniers, l'occasion de gente. L'on signale aussi des pertes de biens après les infiltra-
constater, encore, les dé- tions d'eau qui ont atteint un mètre de hauteur, selon des habi-
faillances des canalisations tants de la région. Une commission spéciale, apprend-on, s'est
destinées à l'évacuation des rendue sur les lieux et a procédé à un recensement des sinis-
eaux pluviale dans la majorité trés et à une évaluation des dégâts. Cependant, à en croire les
des quartiers de la ville de Bli- mêmes sources, aucune mesure concrète n'a été prise pour le
da. Les habitants appréhendent moment, ce qui aggrave davantage la situation de ces familles.
souvent la saison des pluies, Ces dernières habitaient ce type de constructions depuis de
car comme disent certains longues années, certaines ayant fui leurs douars au début de la
d'entre eux, «en cas de fortes décennie noire.
averses, les quartiers sont gé- Elles attendaient, en vain, un éventuel relogement dans le
néralement inondés et l'on se cadre des programmes de l'habitat rural, mais les promesses
retrouve à patauger dans la faites à ce propos par les responsables qui se sont succédé à la
boue». tête de la wilaya et de l'APC sont restées lettre morte, selon les
De nombreux citoyens espè- habitants concernés. Le danger persiste, et l'on s'attend au pire
rent que les services de la voie- si aucune solution n'est apportée dans l'immédiat en faveur de
rie se mettent rapidement au ces sinistrés. A.Yechkour
travail, après ces derniers jours
de fête, «pour parer toute éven-
tualité». D'autres sont plutôt MÉDÉA
pessimistes car «chaque année,
disent-ils, on ne fait pas grand-
chose pour prévenir les risques
d'inondations».
Des postes
«Regardez les abords du mar-
ché Guessab, la gare routière,
Ben Achour, Rmel, Bouarfa... la dernière visite présidentiel- ces canalisations et à l'incivis- doit se faire à temps, soit à très
d'emploi
Qu'on ne vienne pas les lende-
mains de catastrophes trouver
des excuses farfelues»; pré-
le, sont déjà redevenus imprati-
cables par endroits, pourtant, il
n'a pas plu pendant des jours
me de quelques citoyens qui y
jettent des ordures. «Le rôle
des citoyens est important, ils
court terme, en prévision des
grosses pluies qui arrivent. Ces
actions préventives doivent
à pourvoir
a direction de l'administration locale de la wilaya de Mé-
viennent-ils.
La boue est déjà un peu par-
entiers et nous ne sommes
qu'au début de l'automne. «Les
sont concernés, ils ne doivent
plus se comporter comme des
être accomplies à temps pour
éviter les catastrophes.
Lde recrutement,
déa (DAL) procédera prochainement à une vaste opération
notamment de cadres et agents d'administra-
tout, les chaussettes blanches et avaloirs sont bouchés, des dé- assistés et se contenter de criti- Une coordination des actions tion, des architectes, ainsi qu'une vingtaine de comptables ad-
les belles chaussures des en- chets de toutes sortes y sont je- quer les autorités locales». entre tous les intervenants ministratifs et 57 ingénieurs en informatique. Ces recrute-
fants en gardent des traces. tés», constatent des habitants Le curage de toutes les canali- concernés permettrait d'éviter ments sont prévus afin de répondre aux besoins des différents
Des trottoirs mal carrelés, re- qui soutiennent qu'il s'agit d'un sations, prévu par les services bien des préjudices. Sayed Ali services de la wilaya. Concernant le recrutement des ingé-
faits rapidement à l'occasion de problème dû au calibrage de compétents, est nécessaire et nieurs en informatique, l'opération risque de se heurter au
manque d'informaticiens disponibles puisque la plupart des
diplômés dans cette spécialité préfèrent souvent travailler
dans le secteur privé où ils sont mieux rémunérés.
TICHY (BÉJAÏA) EDUCATION Mohamed Benzerga

Des habitants Les enseignants contractuels AÏN DEFLA


d'Aït Melloul protestent
ferment
Faire face aux
la RN9 P problèmes
rès de 150 en-
seignants
contractuels, exer-
drait ainsi être titulai-
re d'un master II pour
prétendre à ces postes,

L es habitants de la région d'Aït


Melloul ont fermé la RN 9, dans
çant dans différents
établissements de
la wilaya de Béjaïa,
y compris dans les
disciplines comme la
philosophie ou l'édu-
d'irrigation
es services chargés du programme national d'irrigation des
l'après-midi de mardi dernier, entre
15 h et 16 h, pour dénoncer la ferme-
ont observé, avant-
hier, un sit-in de-
cation physique et
sportive qui n'offrent
L périmètres agricoles se réuniront au cours du mois d'oc-
tobre prochain à Alger, pour évaluer le programme d'irriga-
ture de l'unique accès qui relit les vant le siège de la pas encore ce genre de
deux voies de cette route nationale. tion mis en place à travers le territoire national. Ces derniers
direction de l'Edu- diplôme issu du nou- auront à proposer les solutions adéquates quant aux pro-
La fermeture de cet accès, à l'aide cation (DE) pour veau système LMD. blèmes enregistrés pour la campagne d'irrigation actuelle, se-
d'un voile en béton, a obligé les auto- demander l'abroga- «Ils cherchent à crédi- lon la direction de l'hydraulique de la wilaya de Aïn Defla, ci-
mobilistes de cette région qui vou- tion pure et simple biliser le système tée par l'APS. Le comité d'évaluation et d'affectation des
laient se rendre à Béjaïa à faire un dé- du décret ministé- LMD sur notre dos» ressources en eau des barrages en exploitation réunira au ni-
PHOTO : H; LYES

tour par Tala Khaled sur plus de 5 km. riel n° 305/8 du 11 déclarent-ils. «Nous veau du ministère des Ressources en eau les différents inter-
Quant à ceux venant d'Aokas, ils ont octobre 2008, qui sommes des universi- venants concernés par le programme d'irrigation, notamment
été dans l'obligation de passer par ferme définitive- taires au même titre les services agricoles et de l'hydraulique à travers plusieurs
Baccaro, soit un détour de 3 km. ment les portes de que les autres et nous wilayas, les responsables de l'Office national d'irrigation et
«C'est aberrant ! Nous nous deman- l'enseignement aux ne voulons pas être de drainage (ONID), de l'Agence nationale des barrages et
dons quelle est la raison de la ferme- détenteurs d'une li- des bouche-trous aux- des transferts (ANBT), de l'Algérienne des eaux (ADE), ainsi
ture de cet accès avant la réalisation cence, y compris pour ceux qui exercent de- quels on fait appel pour combler de manière que des structures centrales du ministère.
d'un rond-point comme c'était prévu. puis plusieurs années déjà en tant que contrac- conjoncturelle les déficits dans l'Education Lors de sa réunion, tenue le 13 septembre dernier, le comité
En tout cas, notre action va persister tuels. Le concours de recrutement et même le nationale» disent-ils. Alors qu'une pétition de en question a constaté des écarts entre les données parvenant
jusqu'à l'aboutissement de nos reven- simple dépôt d'une candidature dans le secteur protestation est déjà lancée, les protestataires des structures concernées et a maintenu les recommandations
dications» nous déclare avec véhé- leur sont désormais interdits. Selon des ensei- comptent organiser un autre sit-in, dimanche concernant la demande des quotas supplémentaires pour l'irri-
mence l'un des protestataires. gnants contractuels qui se sont présentés à prochain, en face du siège de la DE qu'ils me- gation des périmètres agricoles dans les wilayas de Relizane
Akli Malek notre rédaction régionale, dorénavant, il fau- nacent carrément de fermer. Djamel Alilat et de Aïn Defla, a indiqué la même source.
El Watan - Vendredi 25 septembre 2009 - 13

PORTRAIT

CHEIKH NAMOUS. À 90 ANS, LE MAÎTRE DU BANJO CHARME TOUJOURS LES MÉLOMANES

«Le chaâbi marque le pas mais ne mourra pas…»


«La bonne musique ne se trompe pas,
et va droit au fond de l’âme
chercher le chagrin qui nous dévore.»
A l’actif du cheikh, la formation de nombreux
Stendhal jeunes qui excellent dans le banjo

Par Hamid Tahri


Les musiques chaâbi et kabyle sont les deux

L
a musique ne l’a jamais laissé indif- credos de notre artiste qui a su les magnifier
férent. Elle a trop collé à son destin
qu’il assume d’ailleurs avec élégan-
ce. A 90 ans, il garde sa verve juvé-
nile, son franc parler agrémenté
d’une forme d’humour pudique et Le raï est comme un orage passager qui finira par
bienveillant qui lui permet, quand il s’estomper. Le chaâbi enraciné continuera, malgré
veut couper court aux indiscrétions, les vents contraires, à séduire les mélomanes
de se retirer derrière l’armure de sa
constante bonne éducation. Son violon
d’Ingres ? Le banjo dont il est passé maître.
C’est le meilleur «bonjoïste» de tous les temps.
Hadj El Anka ne s’y est pas trompé, qui aura été
parmi les premiers à inclure à travers ce virtuose tie de son répertoire. Namous, qui avait ouvert
cet instrument dans son orchestre. El Hadj, dans une école de musique au lendemain de l’indé-
sa recherche de l’harmonie instrumentale abso- pendance, s’enorgueillit d’avoir formé une ky-
lue, s’était aperçu que les sons du banjo et du rielle de jeunes. Il citera quelques-uns d’entre
mandole étaient faits pour s’entendre. eux, Sid Ahmed Benmerad, Mustapha Touati,
Ce mariage, insiste-t-on, n’a pu se réaliser Boutoutou… Il n’omettra pas de parler de ses
qu’avec des musiciens d’accompagnement qui amis, adeptes du même instrument et qui comp-
avaient le don de maîtriser à la fois la rigueur tent parmi les plus doués de sa génération.
musicale et les subtilités de l’improvisation. Bouhraoua Abdelkader, dit Kaddour, Cherchali
«L’interprète du chaâbi, instinctif ,est entraîné et Mohamed Kabour, dit Tailleur. Il y avait une
malgré lui à surfer sur le quart de note pour al- saine concurrence et de la place pour tout le
ler fouiller au plus profond des variations», relè- monde. Mehdi Tamache, le plus ankaoui des
ve un musicologue. disciples d’El Hadj, ne tarit pas d’éloges sur son
En accompagnant le grand maître du chaâbi, aîné.
cheikh Namous a sans doute grandement contri- LE DOYEN DES MUSICIENS
bué à l’essor de ce genre musical. Cheikh Na-
«En parlant de cheikh Namous, je suis envahi
mous ? Pourquoi un gars si attachant, si agréable PHOTO M. SALIM
a-t-il été affublé d’un tel sobriquet ? Dans sa mo- par la nostalgie tant cet artiste a marqué la mu-
deste demeure à la cité Diar El Djemaâ d’El sique algérienne. Cheikh Namous est un artiste
Harrach où il nous reçoit, le musicien se doutait incontournable dans le genre chaâbi. J’ai connu
qu’on allait lui poser cette question. «C’est quel- cheikh Namous dans les années 1970, alors que
qu’un de mon quartier, un certain Benyahia, j’étais à mes débuts dans la chanson. Il m’a
parti par la suite en France, qui m’a accolé ce beaucoup aidé et orienté dans ma progression.
surnom. Peut-être parce que j’aimais plaisanter. J’ai eu l’honneur d'animer des soirées en sa
Depuis, on ne me connaît que sous ce nom. Je compagnie ainsi que des galas. Que ce soit au
me suis battu pour m’en débarrasser, en vain. guimber ou au qouitra, chikh Namous était ir-
Après tout, me suis-je dit, il y a Rezki Chitane, remplaçable. Avec Tailleur et cheikh Namous,
mais l’apothéose aura été sans doute ma ren- de Annaba qui a chanté de manière sublime Ah- l’orchestre chaâbi était assuré de réussir l’ani-
c’est plus dévalorisant, non ? Cela dit, ‘‘Na- contre avec El Hadj El Anka. Je me trouvais du med Bey.
mous’’ m’a causé des problèmes. Un jour, j’al- mation. Ce monument de la musique est un
côté de Bab J’did, au café de Omar Boukas. exemple de longévité et de modestie.» Pour M.
lais enregistrer à la station de la Radio à la rue Quelqu’un jouait de la guitare, et à qui j’ai ar- PATRON DE L’ORCHESTRE KABYLE
Hoche. Quelqu’un est venu m’importuner en Merzak, élève de Hadj El Anka et connaisseur
rangé les cordes en osant quelques airs fort ap- Au début des années 1950, Namous intègre la averti de la chose chaâbi, «Namous fait incon-
clamant et en ironisant sur mon surnom. Une préciés. El Hadj qui passait par-là a été infor- station kabyle de la radio sous la direction de
bagarre éclata. Dahaoui, l’un des responsables testablement partie de la génération d’avant-
mé. ‘‘Nous avons un jeune qui a une belle cheikh Noureddine. «Un artiste complet qui guerre qui a porté haut l’étendard de ce style
de la radio, a vu la scène. Il me rassura : ‘‘Ne plume’’, lui avait-on annoncé. Il ne m’a pas ou- s’est sacrifié corps et âme pour l’art et la culture
t’en fais pas. Ce surnom n’est pas une injure, musical dans les moments difficiles.»
blié, puisque je me suis retrouvé avec lui lors et qui m’a mis le pied à l’étrier avant de me titu- Le banjo, faut-il le préciser, est cet instrument
lorsqu’il déferlait dans une contrée, Sidna Dja- d’une soirée à Koléa au début des années 1940. lariser en 1953. J’ai également accompagné
braïl et ses troupes se faisaient aussi appeler ramené par les Américains en Algérie lors du dé-
Ce jour-là, les joueurs de tar et de derbouka Moh Seghir Laâma dans toutes les fêtes fami- barquement des alliés en Afrique du Nord.
Namous.’’Depuis, je me suis accommodé et je ne avaient fait faux bond. Surpris mais nullement
me sens pas plus mal», reconnaît-il avec une liales à La Casbah». A ce propos, Namous cite «Pour le banjoïste, explique Merzak, tout est
désemparé, El Hadj m’a dit, ‘‘Laisse le banjo et une anecdote : «A la fin des concerts de chants, question de doigté de ‘‘chtara’’. Namous avait ce
pointe d’humour.
prends mon mandole, moi je prendrai le tar’’. Moh Seghir me glissait une petite somme dans la don de rendre la musique claire et chavirante
NÉ POUR LA MUSIQUE Sans doute s’est-il souvenu de sa tendre jeunes- main. Que veux-tu, c’est la fête des orphelins», surtout dans les ‘‘istikhbarate’’». Il est vrai que
se lorsqu’il évoluait avec cet instrument sous la se justifiait-il. Et comme cela se reproduisait les années 1970 ont vu l’émergence d’un autre
Plus sérieusement, Namous à l’état civil est Mo- férule du cheikh Nador. Au summum de sa for-
hamed Rachidi, né le 14 mai 1920 à La Haute souvent, j’ai fini par m’insurger. «Il faudra bien prodige, en l’occurrence Naguib, le petit chou-
me, El Hadj avait interprété El Wafat (La mort un jour qu’on anime des fêtes où il y aura des chou d’El Anka que les plus grands de l’époque
Casbah. Il «descend» à Zoudj Ayoune, fait
l’école Sarouy puis celle de Rampe Vallée où il du Prophète) qui avait ému aux larmes toute parents ? Trop, c’est trop». A l’indépendance, s’arrachaient. Naguib, au grand dam de ses ad-
décroche son certificat d’études en 1933. Il a l’assistance. C’est un événement qu’on n’oublie Namous se fera un plaisir de répondre aux solli- mirateurs, a brutalement mis fin à sa prodigieu-
quitté les bancs de l’école pour le monde du tra- pas.» citations d’El Ankis, de Amar Laâchab et surtout se carrière avec l’avènement de l’islamisme
vail. Il exerce comme livreur chez Baranès. Les Namous tracera son chemin en côtoyant des Dahmane El Harrachi «que j’ai lancé dans le rampant. Le virtuose a marqué de son empreinte
fins de journée, il les passait au café du quartier. noms de l’envergure de Sananou, Aziouez banjo. Nous sommes devenus inséparables. la nouvelle vague de banjoïstes qui frappaient à
«Et là, Mustapha Lavigerie, qui jouait fort bien Lebhiri, Abderahmane Zerdi, Rezki Benichou, N’oubliez pas que je suis Harrachi et j’habite la porte et qui ont pour nom : les frères Moha-
de la guitare, me disait : ‘‘Ched el mizan y a dje- Bouchiba, El Hadj M’rizek, El Hadj Menouer, Diar El Djemaâ depuis 1961». Guerrouabi, med et Djamel Chelal, Khaled Akboudj, Smaïn
dek’’, et moi, tout ouïe, je m’amusais à taper sur cheikh Marokène, sans oublier cheikh El Kourd Zahi et les chanteurs kabyles faisaient aussi par- Bentayeb, Mimidou et P’ti Moh, actuellement
la table avec mes mains. Je me suis payé un en France. La qualité et le talent étaient de ri-
gumbri à 20 F. C’est comme ça que je suis entré
dans le monde de la musique», se souvient-il en
PARCOURS gueur avant. «Aujourd’hui, il y a profusion de ta-
lents, mais peu de virtuoses», note sévèrement
évoquant les réticences de son paternel qui a fini notre interlocuteur.
Cheikh Namous est né le 14 mai 1920 à La lorsque ce dernier s’orientera vers le cinéma Quel est l’avis de cheikh Namous ? Avec l’avè-
par s’y faire. Casbah où il a grandi. Très tôt, il est attiré par au début des années 1960, c’est Namous qui
Comme il n’était pas bien rémunéré, il quitte la nement du raï, qui s’est propagé rapidement, le
la musique. sera chef d’orchestre de musique kabyle. A ce chaâbi a certes connu un recul, mais il est tou-
livraison pour le métier de receveur de bus au Il tâte du mandole avant de devenir un titre, il verra défiler les Cherifa, Yamina, Djida,
sein de la société Lambrosi. «On faisait la ligne jours présent et ne mourra jamais, même si les
virtuose du banjo. Sa première «sortie» Djamila, Taleb Rabah, Abdiche Belaïd, Akli artistes peu considérés ont tendance à se décou-
Alger-Béjaïa-Skikda-Constantine, puis Batna- artistique se fera à Koléa en 1941 avec El Hadj Yahiatène, Arab Ouzelague et bien d’autres.
Biskra avec retour sur Alger par Bou Saâda. On rager. «Toute ma vie, je l’ai consacrée à l’art. En
M’hamed El Anka. Il côtoiera les grandes A 90 ans, Namous continue toujours d’animer. fin de parcours, je me retrouve avec une retraite
gagnait 20 F par jour.» La Seconde Guerre
mondiale a mis un terme à cette aventure avec la figures de ce style musical. Il accompagnera Sa dernière sortie s’est effectuée lors du de 10 000 DA. Pensez-vous qu’avec cette som-
réquisition de tous les bus. Namous est recruté El Ankis, Dahmane El Harrachi, Guerouabi, dernier Festival de la musique chaâbi durant me on peut vivre décemment ? C’est tout le dra-
comme bagagiste chez Air France. Ses écono- Ezzahi, Hacène Saïd, Laâchab… le mois de Ramadhan. Namous est père de 14 me de l’artiste qui éclaire comme une bougie et
mies lui permettent de se payer un banjo à 400 F. Il fera plusieurs métiers, mais sa passion enfants et a 42 petits-enfants. Il vit dans un qui finit par se consumer souvent dans l’indiffé-
«Avec cet instrument, j’ai pu me frayer une pla- restera braquée sur la musique. Il intégrera la modeste appartement à Diar Djemaâ à rence et l’oubli.» «hada hal echeikh…» H. T.
ce dans l’orchestre de Abderrahmane Sridek, radio kabyle avec cheikh Noureddine. Et El Harrach. htahri@elwatan.com
El Watan - Vendredi 25 septembre 2009 - 14

I N T E R N AT I O N A L E

EN BREF SITUATION TENDUE AU HONDURAS

Deux morts depuis


EVASION

K Seize éléments de la
branche irakienne du
réseau terroriste Al Qaïda se

le retour de Zelaya
sont échappés dans la nuit de
mercredi à jeudi de la prison de
Tikrit, dans le nord de l'Irak.
«Seize prisonniers, membres du
réseau Al Qaïda, ont réussi à
s'évader de l'une des prisons ●Le Groupe de Rio qui comprend 23 pays latino-américains a exigé que le gouvernement de facto du Honduras
du centre ville de Tikrit», situé à
180 km au nord de la capitale mette fin aux actes de répression contre la population et garantisse l'intégrité physique de Zelaya.
Baghdad, a affirmé à la presse
un officier du commandement eux hommes ont trouvé la mort
conjoint militaire et policier de
la province de Salaheddine.
Quinze d'entre eux ont réussi à
D au Honduras lors des troubles
ayant suivi le retour, lundi, dans
ce pays du président déchu Manuel Ze-
prendre la fuite, alors que le 16e laya.Le premier est décédé dans un hô-
a été attrapé dans la matinée, a pital de l'Institut hondurien d'assurance
ajouté cette source, précisant sociale, après avoir été blessé mardi
que les fugitifs ont réussi à soir dans un affrontement avec des poli-
sortir de la prison par une ciers anti-émeute à Tegucigalpa. Le se-
fenêtre avant de franchir le mur cond est un militant du Front national
à l'aide d'une échelle. A la suite de résistance contre le coup d'Etat qui
de cette évasion, la police et participait à une manifestation. Le
l'armée irakiennes ont été Front, qui réunit des organisations poli-
déployées dans la région de tiques et sociales, a organisé des mani-
Tikrit pour retrouver les évadés. festations quasi-quotidiennes depuis le
coup d'Etat du 28 juin dernier pour ré-
clamer le retour au pouvoir de M. Ze-
RENFORT laya, toujours assiégé par les forces de
l'ordre dans l'ambassade du Brésil.
K Le commandant des
forces internationales
conduites par l'Otan en
Entre 10 000 et 15 000 partisans du pré-
sident déchu Zelaya sont sortis mercre-
di dans les rues de la capitale hondu-
Afghanistan, le général Stanley rienne,Tegucigalpa, pour réclamer son
McChrystal, compte adresser retour au pouvoir, rapportent les
cette semaine à

PHOTO : D. R.
agences de presse.
l'Administration américaine une Le gouvernement de facto hondurien a
demande de renforts de troupes instauré un couvre-feu illimité en pré-
en Afghanistan. Le porte-parole vision de manifestations organisées par
du Pentagone (ministère les partisans de Zelaya. Le président
américain de la Défense), Geoff Zelaya, et celui qui l'a renversé par un Le gouvernement de facto hondurien a instauré un couvre-feu illimité en prévision
Morrell, a expliqué à la presse coup d'Etat le 28 juin Roberto Miche- de manifestations organisées par les partisans de Zelaya
que le secrétaire à la Défense, letti, ont déclaré être prêts à «dialo- aux élections», a poursuivi M. Zelaya. acio Lula da Silva avait plaidé sa cause l'intégrité physique de Zelaya et des
Robert Gates, n'envisage pas guer», faisant progresser l'espoir d'un La proposition de M. Micheletti im- dès l'ouverture de l'Assemblée : «la fonctionnaires de l'ambassade du Bré-
de soumettre la demande du règlement de la crise dans ce petit pays plique cependant le maintien du man- communauté internationale exige que sil. De son côté, Ban Ki-moon, secré-
général Stanley McChrystall au d'Amérique centrale. dat d'arrêt contre M. Zelaya pour «hau- M. Zelaya soit immédiatement rétabli à taire général de l'ONU, a annoncé mer-
président Barack Obama avant «Je suis prêt à dialoguer avec M. Ze- te trahison», et l'impossibilité pour le la présidence de son pays». credi la suspension de l'aide technique
la fin des discussions sur la laya, pour autant qu'il accepte explici- président déchu de se présenter à la pré- Pourtant, M. Micheletti a donné un à l'organisation d'élections au Hondu-
stratégie de la mission menée tement l'élection présidentielle» prévue sidentielle. Le coup d'Etat du 28 juin, autre signe de bonne volonté en relâ- ras.
en Afghanistan. Le général le 29 novembre, avait affirmé M. Mi- condamné par la communauté interna- chant le blocus de l'ambassade du Bré- Ban «ne pense pas que les conditions
McChrystal devrait demander cheletti affirmant qu'il excluait toute tionale, avait été déclenché alors que sil : 200 de ses occupants, dont beau- actuelles au Honduras soient favo-
entre 10.000 et 30.000 soldats intention de forcer l'entrée de l'ambas- M. Zelaya préparait une consultation coup de partisans de M. Zelaya qui s'y rables pour tenir des élections cré-
supplémentaires. Le sade. De l'intérieur de l'ambassade, M. populaire pour pouvoir briguer un se- étaient réfugiés mardi après des dibles qui feraient progresser la paix et
Washington Post a rapporté Zelaya a répondu qu'il souhaitait «dia- cond mandat de président, ce qu'inter- charges de la police et de l'armée, ont la stabilité», indique un communiqué.
dans son édition de lundi que le loguer en personne» avec son rival. dit la Constitution. De son côté, M. Ze- pu sortir sans être arrêtés, selon le pré- L'assistance technique de l'ONU au Tri-
général McChrystal a averti, «C'est le but, dialoguer de manière per- laya a exhorté mercredi les chefs d'Etat sident déchu. Le Groupe de Rio qui bunal hondurien a commencé en sep-
dans une évaluation sonnelle, pas seulement avec lui mais et de gouvernement réunis pour l'as- comprend 23 pays latino-américains a tembre 2008, y compris la formation du
stratégique du conflit afghan aussi avec les groupes économiques du semblée générale de l'Onu à New York exigé que le gouvernement de facto du personnel des bureaux de vote et un
remise à Robert Gates le 30 pays (...), avec les groupes politiques de ne pas «laisser seul le peuple hondu- Honduras mette fin aux actes de répres- projet de comptage rapide. R. I.
août, que sans renforts qui ont un intérêt dans la participation rien». Le président brésilien, Luiz In- sion contre la population et garantisse
militaires en Afghanistan, la
coalition risquait d'y subir «un
échec».
AMÉRICAINS TUÉS EN SERBIE
NUCLÉAIRE

K La Chine recevra le 10
octobre prochain les
Inquiétude Washington
dirigeants japonais et sud- 'ambassade des Etats-Unis à Bel- pendant et après l'arrestation des trois
coréens lors d'un sommet
tripartite pour discuter
L grade a exprimé hier son inquiétu-
de face à l'absence de toute condam-
frères dont les corps ont été décou-
verts dans une fosse commune en
notamment du nucléaire nord- nation dix ans après le meurtre de trois 2001 en Serbie. Le tribunal a estimé
coréen. Le porte-parole du Américains d'origine kosovare, les que «les accusations présentées par
ministère des Affaires frères Bytyqi assassinés en Serbie fin le procureur n'ont pas été prouvées
étrangères chinois, Mme Jiang juillet 1999, après le conflit au Koso- pendant le procès» et a décidé d'ac-
Yu a indiqué que le Premier vo. «Nous exprimons notre inquiétude quitter les deux policiers accusés éga-
ministre Wen Jiabao recevrait de voir que jusqu'à présent personne lement d'avoir pris en charge les vic-
pour ce sommet son homologue n'a été condamné pour les meurtres times - Yili, Mehmet et Agron Bytyqi
japonaisYukio Hatoyama et le des ressortissants américains Agron, - après leur libération d'une prison à
président sud-coréen Lee Yili et Mehmet Bytyqi en 1999», in- Prokuplje (sud de la Serbie) en 1999
Myung-Bak. Pour préparer cette dique un communiqué de l'ambassa- et de les avoir livrés à des policiers in-
réunion régionale, les chefs de de. Le tribunal pour crimes de guerre connus qui les ont assassinés. Les
la diplomatie des trois pays
PHOTO : D. R.

de Belgrade a acquitté mardi deux po- frères Bytyqi avaient été détenus en
doivent se retrouver la semaine liciers serbes jugés pour leur rôle dans juillet 1999 pendant 15 jours pour
prochaine à Shanghai, dans ces meurtres. «Nous avons été infor- avoir voulu passer la frontière, entre
l'est de la Chine. Lors de ce més de l'intention du procureur de dé- le Kosovo et la Serbie, sans les docu-
sommet, les trois dirigeants poser une plainte contre ce verdict et ments nécessaires. Après avoir purgé
devront aborder le dossier du nous espérons que le parquet va exa- L’enterrement des frères Bytyqi, en 2002, à New York leur peine, ils ont été pris en charge
nucléaire nord-coréen et traiter miner énergiquement tous les aspects de ce cas», in- frères Bytyqi, ajoute le communiqué. Sreten Popovic par Milos Stojanovic et deux autres collègues qui les
également des questions dique-t-on. «Nous attendons des autorités serbes et Milos Stojanovic étaient accusés d'avoir violé la ont livrés à d'autres policiers qui les ont exécutés.
régionales. qu'elles jugent les responsables des meurtres» des Convention de Genève sur les prisonniers de guerre L'identité de ces policiers demeure inconnue.
El Watan - Vendredi 25 septembre 2009 - 15

I N T E R N AT I O N A L E

BOMBARDEMENTS ISRAÉLIENS SUR GHAZA SELON LES


MOUDJAHIDINE
Appel contre le classement DU PEUPLE
Deux sites

de l'enquête nucléaires secrets


à Téhéran
L'Iran disposerait de deux sites se-
crets à Téhéran et dans ses envi-
●La plainte vise l'ex-ministre israélien de la Défense, Benjamin Ben-Eliezer, et six hauts responsables militaires.
rons, participant à la fabrication
eux parties civiles ont Interrogé au sujet du sommet d'ogives nucléaires, ont indiqué

D annoncé hier avoir fait


appel de la décision de
la justice espagnole de classer
tripartite entre Obama, Neta-
nyahu et Abbas en marge de
l'Assemblée générale des Na-
hier à Paris les Moudjahidine du
peuple, mouvement d'opposition
qui avait été le premier en 2002 à
fin juin une enquête pour tions unies, al-Nounou a indi- révéler le programme nucléaire ira-
«crimes contre l'humanité», qué que «ce processus n'a au- nien. «Les sources de la Résistance
visant des responsables israé- cune crédibilité». «L'objectif ont réussi à découvrir deux centres
liens présumés d'un bombar- atteint par cette rencontre est travaillant directement dans l'ar-
dement meurtrier à Ghaza en juste de briser la position mement nucléaire et qui étaient jus-
2002. Le Comité de solidari- stricte palestinienne, qui re- qu'alors tenus secrets», a déclaré
té avec la cause arabe et l'asso- jette toute rencontre, tout un responsable des Moudjahidine,
ciation Al-Qods de solidarité contact ou négociations tant Mehdi Abrihamtchi. Il a précisé que
avec les peuples du monde que les Israéliens ne cessent son mouvement avait informé
arabe demandent au Tribunal pas la colonisation», a expli- l'Agence internationale de l'énergie
suprême espagnol d'annuler la qué al-Nounou. Pour sa part, atomique (AIEA) de cette découver-
décision de l'Audience natio- le chef adjoint du FPLP Abdel te faite «tout récemment». Les
nale de classer cette enquête Rahim Mallouh, a indiqué Moudjahidine du peuple sont
visant sept hauts responsables que le discours d'Obama est considérés comme le principal
israéliens. Cette enquête, ou- mouvement d'opposition à l'exté-

PHOTO : D. R.
considéré comme «un recul
verte en janvier 2009, avait par rapport à ses positions rieur du régime islamique, et n'ont
suscité l'ire d'Israël et l'embar- pas de lien avec l'opposition inter-
précédentes en direction de la
ras du gouvernement espa- ne qui s'est développée depuis
L’offensive meurtrière de l’armée israélienne contre la ville de Ghaza suscite toujours des réactions résolution de la question pa-
gnol, poussant les députés es- l'élection présidentielle du 12 juin.
lestinienne». «Dire qu'il est
pagnols à se prononcer en Il s'agit de lieux de «recherche et de
truits. Les deux parties civiles été blessés pendant cette at- unies. Taher al-Nounou, por- engagé à parvenir à une paix
faveur d'une nette limitation fabrication» participant à la «fabri-
ont expliqué dans un commu- taque. La plainte vise l'ex-mi- te-parole du gouvernement globale et juste entre Israël et
du principe de juridiction uni- cation des ogives nucléaires du ré-
niqué qu'elles avaient déposé nistre israélien de la Défense, déchu du Hamas à Ghaza, a les Palestiniens n'est pas suffi-
verselle qui permet aux juges gime des mollahs», a dit M.Abri-
ce recours car «il n'existe pas Benjamin Ben-Eliezer, et six confié qu'Obama manque sant, il devrait s'engager à ap-
espagnols d'enquêter sans li- hamtchi. Les activités autour des
mite sur les crimes de masse de système indépendant judi- hauts responsables militaires pleinement «d'objectivité sur pliquer les résolutions inter- systèmes d'explosion de la bombe
commis dans le monde. ciaire en Israël et que la juri- israéliens. Le principe de juri- l'occupation israélienne», nationales relatives (à cette atomique, a-t-il détaillé, se trou-
La section pénale de l'Audien- diction universelle actuelle est diction universelle, adopté en ajoutant que son discours «ne question)», a estimé Mallouh. vent au «Centre de recherche de la
ce nationale, réunie en session applicable dans le cas de 2005, a causé des embarras réussit pas à montrer aux Pa- L'armée israélienne avait lan- technologie de l'explosion et de
plénière, avait décidé fin juin, Ghaza si l'on ne veut pas dé- diplomatiques à l'Espagne lestiniens l'espoir de retrouver cé fin 2008 une offensive l'impact lié au ministère de la Dé-
à une ample majorité, de cerner un prix à l'impunité». avec Israël, la Chine, et dans leurs droits légitimes». meurtrière contre le mouve- fense, connu au sein du régime
suivre le recours du parquet et L'enquête se fonde sur une une moindre mesure les Etats- «Lorsque Obama mentionne ment islamiste Hamas qui sous le sigle de MEFTAZ». Ce Centre
de classer définitivement le plainte du Centre palestinien Unis Par ailleurs, les mouve- Israël comme un Etat juif, cela contrôle la bande de Ghaza posséderait un QG central et plu-
dossier. Cette section s'était pour les droits de l'homme dé- ments palestiniens, Hamas et signifie que les Etats-Unis ont afin de stopper ses incessants sieurs filiales à Téhéran et dans ses
réunie pour examiner l'appel nonçant une frappe aérienne le Front populaire de libéra- répondu aux exigences israé- tirs de roquettes contre son environs. Il compterait une unité de
du parquet après la décision israélienne qui avait tué un di- tion de la Palestine (FPLP), liennes», a-t-il déploré. territoire. recherches, une unité de fabrication
début mai du juge d'instruc- rigeant du Hamas, Salah ont critiqué le discours pro- «L'une des exigences israé- Depuis lors, plus de 200 ro- et une unité d'essai, selon ces révé-
tion de poursuivre son enquê- Chehadeh, et 14 civils palesti- noncé par le président améri- liennes est d'effacer le droit de quettes et obus ont été tirés de- lations. Le commandement central
te au motif qu'Israël n'aurait niens, le 22 juillet 2002. Envi- cain Barack Obama à l'As- retour des réfugiés palesti- puis Ghaza contre Israël, se- se trouverait dans un immeuble de
pas enquêté sur les faits ins- ron 150 Palestiniens avaient semblée générale des Nations niens», selon lui. lon l'armée israélienne. R. I. cinq étages dans le quartier de Té-
héran-Pars, à l'est de la capitale. Le
bâtiment a été acquis au nom d'un
BOYCOTTAGE COUP DE FROID ENTRE WAHSHINGTON ET LONDRES employé du Centre pour maintenir
secrète son appartenance au minis-
D’ AHMADINEJAD tère de la Défense, selon les Moud-

Une douzaine de délégations, dont la


française et l'américaine, ont quitté
Obama aurait ignoré Brown jahidine. Le deuxième site où, selon
les Moudjahidine, se fabriquerait
une partie de l'arme nucléaire est
e président américain Barack également situé à l'est de Téhéran,
mercredi soir à New York la salle de
l'Assemblée générale de l'ONU afin L Obama aurait rejeté cinq de-
mandes de rendez-vous du Premier
en bordure de la rivière Jajroud et
de protester contre le discours du près du village de Sanjarian. D'une
président iranien Mahmoud Ahmadi- ministre britannique Gordon Brown, superficie de près de 3.000 m2, il est
nejad, jugé «antisémite». Le Canada alors que les tensions entre les deux dissimulé par de très hauts murs en
avait pour sa part annoncé qu'il boy- pays concernant la libération de l'au- béton et dispose de tunnels pou-
cotterait le discours. Lors de son allo- teur des attentats de Lockerbie cul- vant conduire sous une colline envi-
cution, le président iranien s'est livré minent, rapportent les médias britan- ronnante, selon le mouvement
à un long réquisitoire contre l'état ac- niques. Les bureaux de Brown ont d'opposition. «Dans ce site, on fa-
tuel du monde, dirigeant des at- démenti que ce dernier ait été ignoré brique des pièces et des unités né-
taques à mots le plus souvent voilés par Obama, qui lui aurait également cessaires aux essais, au moyen de
contre les Etats-Unis et les juifs. «Il refusé des demandes d'entretiens bi- technologies avancées. Des appa-
n'est plus acceptable qu'une petite latéraux à l'ONU et lors du sommet reils pour le découpage au laser
minorité domine la politique, l'éco- du G20 à Pittsburgh. Au lieu d'une ré- sont utilisés pour travailler les
nomie et la culture dans une large union officielle, Brown et Obama ont pièces», a affirmé M. Abrihamtchi.
partie du monde grâce à ses réseaux eu une petite conversation informelle Les matières explosives produites
PHOTO : D. R.

sophistiqués, instaure une nouvelle de 15 minutes dans une cuisine du sont mises à l'essai dans un site mi-
forme d'esclavage et nuise à la répu- siège des Nations unies à New York, litaire connu pour la production
tation d'autres nations, y compris conversation qui s'est poursuivie d'explosifs conventionnels à Par-
des nations européennes et des alors que les deux hommes sortaient chine, au sud-est de Téhéran. Il est
Etats-Unis, afin d'atteindre ses objec- à pied du bâtiment mardi soir, a révé- prochaine au Royaume-Uni, rapporte leaders avaient chacun «de nom- utilisé comme «couverture pour les
tifs racistes», a ainsi dit M. Ahmadi- lé le quotidien The Daily Telegraph, le quotidien The Guardian. Le prési- breux rendez-vous». La libération de essais d'explosions en relation
nejad. Selon un diplomate européen, citant des sources anonymes. «Il y a dent américain Barack Obama a eu Abdelbaset al-Megrahi en août der- avec des armes non convention-
outre les Etats-Unis et la France, les eu cinq tentatives pour obtenir un des entretiens bilatéraux à New York nier, le Libyen condamné à la prison nelles», a-t-il ajouté. Les grandes
pays ayant quitté la salle de l'Assem- rendez-vous et aucune n'a été fruc- avec ses homologues chinois Hu Jin- à vie pour son implication dans l'ex- puissances soupçonnent depuis
blée étaient au moins une douzaine. tueuse», rapporte un diplomate. Ces tao, russe Dimitri Medvedev et avec plosion d'un avion de la Pan Am en 2002 l'Iran de vouloir se doter de
Parmi eux, figuraient la Grande-Bre- refus sont un soufflet pour Gordon le nouveau Premier ministre japonais 1988 au-dessus du village écossais l'arme nucléaire sous couvert d'un
tagne, l'Italie, l'Allemagne, le Dane- Brown, très enclin à redorer son bla- Yukio Hatoyam. Downing Street a de Lockerbie, avait déclenché une programme civil, ce que Téhéran
mark, la Hongrie, l'Argentine, le Cos- son en apparaissant aux côtés d'Oba- réfuté mercredi toute insinuation certaine colère à la Maison Blanche nie farouchement, proclamant son
ta Rica, l'Uruguay, la ma, alors que les élections générales d'ignorance les jugeant «sans aucun et chez les proches des victimes amé- droit à enrichir de l'uranium à des
Nouvelle-Zélande et l'Australie. doivent se tenir en milieu d'année fondement», précisant que les deux ricaines de cet attentat. fins pacifiques.
El Watan - Vendredi 25 septembre 2009 - 17

CULTURE

AKRIM EL SIKAMEYA. CHANTEUR FESTIVAL DE SALZBOURG

Il joue du violon debout ! L'écrivain italien


Claudio Magris
invité
●Akim El Sikameya, venu d’Oran à Paris il y a une dizaine d’années, fait revivre la chanson algérienne qui se
chantait dans les cabarets et dans la bonne humeur L'écrivain, chroniqueur et germaniste
italien Claudio Magris, qui recevra le
18 octobre le prestigieux prix de la
Paix des libraires allemands à la Foire
du livre à Francfort (centre-ouest de
l'Allemagne), a été choisi comme
«auteur littéraire invité» de l'édition
2010 du célèbre Festival de
Salzbourg, en Autriche. Il succédera
ainsi comme «invité» au jeune écri-
vain germano-autrichien, Daniel
Kehlmann, a annoncé mercredi la
direction du Festival, qui allie
musique, théâtre et littérature.
Figurant depuis plusieurs années sur

PHOTOS : D. R.
la liste des favoris pour le prix Nobel
de littérature, Claudio Magris, âgé de
70 ans, universitaire né et vivant à
Trieste, en Italie, a notamment publié
en 1986 Danube, un essai dans lequel
il parcourt le fleuve de sa source en
1. Jacquette de son dernier album Un chouiya d’amour Allemagne jusqu'à la mer Noire en
traversant l'Europe centrale. Parmi
2. Portrait de Akrim El Sikameya ses autres œuvres remarquées, figure
son mémoire de doctorat sur Le
mythe des Habsbourg dans la littéra-
ture autrichienne. Le 18 octobre à

S
on nom est un chose de plus actuel. Je faisais du album, Un chouiya d’amour, qui son arabo-andalouse a été portée Francfort, Claudio Magris sera honoré
ensemble de deux raï aussi ainsi que de la chanson vient de sortir dans une quarantaine pendant longtemps par des juifs avec le prix de la Paix des libraires
noubas andalouses marocaine. C’est un mélange. En de pays mais pas en Algérie, l’ar- tels Lili Boniche, Reinette Daoud allemands, attribué à des personnali-
connues, sika et meya. 1999, j’ai fait un premier album, tiste s’affirme et s’impose dans un (l’oranaise), Salim El Maghrébi et tés qui, «par leur activité littéraire,
Cela fait beau, chic et un premier jet pour moi au titre de genre qui plaît. «Akim El d’autres. Akim El Sikameya regret- scientifique et artistique, ont servi de
branché. «C’est mon Atefa», dit-il. Akim El Sikameya Sikameya, venu d’Oran à Paris il y te de ne pas se produire en Algérie. manière significative la progression
nom de scène que j’ai fait dans l’Arabic lounge, un pot a une dizaine d’années, fait revivre «Nul n’est prophète dans son pays. des idées pacifistes». (AFP)
choisi, il y a une dizai- varié de sonorités andalouses, de la chanson algérienne qui se chan- Je suis en train de faire des
ne d’années parce qu’à la base, je parfum espagnol, de clin d’oeil à la tait dans les cabarets et dans la démarches pour organiser un
viens d’une école arabo- tradition musicale tangéroise et aux bonne humeur, pied-de-nez à cer- concert à Alger. Beaucoup d’ar- MUSÉE DE BRUXELLES
andalouse», explique Akim El mélodies tziganes ainsi qu’aux tains rabats-joie qui voudraient tistes passent par Alger avant de
Sikameya, de passage à Alger, fin
ramadhan. Hakim a appris les rudi-
roots du raï et du jazz. Akim El
Sikameya aime jouer au violon
faire taire nos bardes d’Orient,
sous couvert de morale», s’amuse
passer ailleurs», confie-t-il. Il
garde un fabuleux souvenir de son Vol d'un tableau
ments de la grande musique à
Nassim El Andalous d’Oran, un
debout, chanter, écrire et composer
des chansons. Artiste complet ! «Je
le site culturel Babel Med. «Chouia
l’mon coeur, chouia l’Bon Dieu»
passage dans les territoires palesti-
niens. «Merveilleux ! Je n’ai de Magritte
ensemble fidèle à l’école de joue au violon debout aux fin de chante Akim El Sikameya, comme jamais été aussi bien accueilli. à El
Tlemcen. Forcé d’aller en France libérer mon corps pour mieux pour souligner qu’il y a du temps Quods. Lors de mon concert, la Un tableau du peintre surréaliste
en 1994, en raison d’une situation chanter», dit-il. Ni électrique, ni pour tout. Dans son avant dernier salle était archi-comble. Ils ont belge René Magritte, intitulé
sécuritaire intenable, Akim a conti- acoustique ni traditionnel ni album, Aini Amel, il fait sensation adoré ce style musical. Cela dit, les Olympia et dont la valeur est esti-
nué ses études pour obtenir un moderne, Akim El Sikameya se avec He Mama (remixée par palestiniens connaissent bien le mée jusqu'à 3 millions d'euros, a
master en marketing après un ingé- revendique d’un genre particulier. Andrew Kremer pour Groove cen- raï. Je voulais faire un geste de été volé jeudi matin dans un
niorat en électronique. Mais «la «Je n’ai pas rompu avec l’école tral), Ana n’habek, moi je t’aime et solidarité avec un peuple debout», musée à Bruxelles peu après l'ou-
tentation» de la musique était plus andalouse. On a toujours besoin de Le vieux cinéma. Akim El dit-il. Il promet de revenir en 2010 verture, ont indiqué la police et la
forte. A Marseille, il fait la ren- conservateurs, de la source pour Sikameya adore le genre musical pour trois autres concerts en terri- direction de ce musée. «Deux indi-
contre d’un manager et des musi- s’inspirer. je travaille toujours en du juif marocain Salim El Hillali, toires palestiniens. vidus, dont l'un de type asiatique,
ciens oranais. Il décide de créer un profondeur. D’abord le texte et celui qui a modernisé l’héritage Fayçal Métaoui parlant l'un l'anglais et l'autre le
trio, Meya, pour redonner vie à un l’harmonie avant de chercher l’ha- andalou. Salim El Hillali est français, ont fait irruption, armés
groupe créé, dix ans auparavant à billage, je ne fais pas l’inverse», célèbre par la chanson Ellela y lali. Site internet de l’artiste : d'un pistolet, dans le musée peu
Oran. «Je voulais faire quelque explique-t-il. Avec son troisième Selon Akim El Sikameya, la chan- www.akimelsikameya.com après son ouverture», jeudi à 10h
(8h GMT), a précisé à l'AFP André
Garitte, le conservateur du musée
René Magritte. Ce musée est situé
n DAR EL GHARNATIA DE KOLÉA dans une maison de Jette, dans la
banlieue nord de Bruxelles. Il est
Une association culturelle ambitieuse distinct du grand musée Magritte
qui vient d'être inauguré dans la
ville. «Les deux hommes, à visage
'association culturelle Dar direction du maestro Mohamed

L El Gharnatia de Koléa,
wilaya de Tipaza, a animé
pendant le mois de Ramadhan
Chérif Saoudi, Dar El Gharnatia
s'attelle à mettre en œuvre son
programme de rentrée musicale
découvert, ont forcé deux des trois
employés présents à se coucher
dans la cour de la maison et l'un
des voleurs a escaladé la paroi de
toute une série de soirées en pré- qui débutera à partir du 3 octobre verre d'un mètre et demi séparant
sence de ses fidèles mélomanes. prochain à partir de 18h à Koléa. le public du tableau pour s'en sai-
Les responsables de cette associa- Pour cette année, l'association sir», a-t-il poursuivi. Il n'y a eu
tion culturelle ont fait participer, Dar El Gharnatia fera bénéficier aucun blessé, alors que deux visi-
au courant de ce mois, à leurs pour les nouveaux recrus (filles teurs se trouvaient au moment des
rendez-vous musicaux, maître et garçons) de l'ouverture d'une faits dans le musée, où le peintre
Zerrouk Mokdad, le chanteur classe de solfège et l'apprentissa- belge et sa femme Georgette ont
chaâbi Louda Abdelwahab, et en ge de la musique sur le piano et vécu 24 ans et qui a servi de quar-
partenariat avec l'APC de Koléa, la flûte. Le président de cette tier général aux surréalistes
une soirée avait été organisée en association culturelle annonce la belges. «Ils ont pris la fuite avec le
hommage au maître de la zorna production de deux nouveaux tableau à pied puis ils sont montés
de Koléa, le regretté Hadj albums au cours de cette année à bord d'une voiture», a pour sa
Lalaoui Hacène. Les élèves de pour fêter son 38e anniversaire, part déclaré à l'AFP un porte-paro-
l'association Dar El Gharnatia ont d'une part et l'organisation d'autre le de la police de Bruxelles. Le
répondu aux invitations pour se part de la seconde édition tableau, pour lequel a posé
produire à Skikda, au Bastion à «koléandalouse», une édition qui Georgette Magritte, représente un
Alger et à l'Institut national supé- verra la participation d’ensembles nu allongé avec sur le ventre un
rieur de musique (INSM). A l'is- qui viendront du Maroc et de la coquillage. Il fait 60 par 80 cm et
sue des soirées ramadhanesques Tunisie. sa valeur est estimée entre
animées par son orchestre sous la M'hamed H. 750 000 et 3 millions d'euros.
El Watan - Vendredi 25 septembre 2009 - 19

CULTURE

PUBLICATION. L’AFRIQUE, CE CHER CONTINENT..., TROISIÈME ÉDITION DES RENCONTRES


DE ANISSA OUKID DU FILM DOCUMENTAIRE

Béjaïa Doc., en octobre


Une petite encyclopédie L
a troisième édition des rencontres du film documentaire,
Béjaïa Doc., aura lieu du 20 au 23 octobre prochain à la
cinémathèque de Béjaïa. Organisée par les associations

de l’Afrique Cinéma et Mémoire et Kaïna Cinéma, la manifestation sera


précédée par la tenue d’un atelier de création documentaire du 8
au 18 ocobre. Des formations seront assurées sur, l’écriture et le
développement des sujets et l'initiation à l’outil vidéo. L’atelier
sera animé par Habiba et Amina Djahnine, Hala Alabdallah,
●C’est parce que l’Afrique est toujours présentée sous sa facette misérabiliste que l’auteur Benoît Prin, réalisateur et monteur et Dominique Paris. En
Anissa Oukid, a voulu lui donner une image positive à travers un beau livre intitulé L’Afrique, ce ouverture des rencontres, le film de Dounia Bovet-Woltèche
Les racines du brouillard évoquera la mémoire de Ali Zamoum,
cher continent... tandis que La Chine est encore loin de Malek Bensmaïl clôtu-

P
ublié par les édi- rera la manifestation. «Cette troisième édition proposera au
tions Dalimen public de Béjaïa des projections de films documentaires, suivies
dans le cadre du de débats en présence des réalisateurs d’horizons et d’expé-
deuxième riences divers. C’est une occasion de continuer à mener une
Festival panafri- réflexion avec les professionnels du cinéma, les animateurs
cain d’Alger, socio-culturels et les stagiaires sur l’importance de pérenniser
L’Afrique, ce un pôle de formation permettant aux passionnés du cinéma
cher continent documentaire de construire un regard sur le monde et laisser
est un ouvrage de référence pour des traces filmées», précisent les organisateurs qui annoncent
toux ceux qui veulent se docu- que les stagiaires de la promotion 2009 présenteront leurs films.
menter sur ce continent, riche en Cela permettra, selon eux, un passage de témoins entre les
ressources plurielles. Ce beau anciens et nouveaux stagiaires deBéjaïa Doc.«Les projections
livre n’a pas la prétention de pré- publiques donneront lieu à des échanges autour de la fonction
senter tous les pays africains pédagogique du film d’atelier», ajoutent-ils. Pour rappel, l’asso-
d’une manière exhaustive, mais ciation Cinéma et Mémoire a été créée en 2007 à Béjaïa par un
se décline sous la forme d’une collectif de professionnels du cinéma et d’animateurs associatifs
carte-postale. «Peut-être le pre- qui activent depuis plus d’une décennie dans le domaine socio-
mier pas vers un long voyage, lit- culturel. «Cinéma et Mémoire a pour objectif d’agir dans le
on dans l’introduction. Anissa domaine de la formation cinématographique et de la diffusion
Oukid, cette passionnée de culturelle. Elle compte mobiliser les compétences nécessaires à
l’Afrique, livre aux lecteurs un la création d’un pôle de formation permanent et d’un centre de
ouvrage en couleurs de 418 ressources audio-visuelles», indiquent ses animateurs. Basée à
pages où 54 pays sont à l’hon- Paris, l’association Kaïna Cinéma a, depuis 2003, accompagné
neur. A la question de savoir le développement de ciné clubs dans plusieurs villes d’Algérie.
comment est née la genèse de ce F.M.
livre, l’auteur confie qu’elle a
toujours été attirée par la géogra- Contacts
phie et la diversité culturelle et Abdenour Ziani
ethnique des pays du continent Tel : 00 213 771 939 370
africain. C’est à la suite de cette Habiba Djahnine
passion dévorante pour les dic- même puisqu’il s'agit avant tout présentés avec une petite intro- est illustré par de belles photos Bejaïadoc@gmail.comwww.
tionnaires et les encyclopédies et d’un hommage à ce contient. duction renseignant sur le dra- artistiques, réalisées tantôt en Bejaïadoc.com
par une émission radiophonique «Cher dans les cœurs et surtout peau du pays, sur sa position noir et blanc tantôt en couleurs.
sur les ondes de la Chaîne III, sur cher comme continent très riche géographique dans le continent Après la publication de ce pre-
l’Afrique, que son souhait a été de par ses peuples, ses langues, africain. On peut y découvrir mier livre, Anissa Oukid caresse
d’exhumer au parfum du jour 54 sa culture et sagesse. Il y a d’un également une panoplie d’infor- le rêve de consacrer des
pays africains. Après trois côté les drames et la pauvreté mations utiles se rapportant ouvrages individuels sur chaque
années de recherche et de travail, qu’on connaît assez bien, mais le entre autres à l’histoire, à la litté- pays africain. Un rêve, nous dit-
les efforts de Anissa Oukid se beau côté de l’Afrique, on rature, à la musique, au cinéma, elle, qu’elle compte bien exaucer
sont soldés par cette riche publi- semble l’occulter sciemment. aux présidents qui se sont succé- vu la passion dévorante qu’elle
cation. Une publication, à coup L’ Afrique est un continent dé, aux sites classés au patrimoi- voue à cette partie du globe ter-
sûr, de référence tant les infor- inépuisable de richesses» ne mondial de l’Unesco. Chaque restre. Nacima Chabani
mations apportées sont impor- explique Anissa Oukid. présentation de pays se renferme
tantes. L’Afrique, ce cher conti- L’ouvrage en question donne un sur une touche personnelle, à Anissa Oukid, L’Afrique,
nent est le premier titre qu’à eu aperçu assez large sur certains savoir une sélection de proverbes Ce cher continent. Editions
en tête l’auteure. Opter pour le pays africains, classés par ordre propres à chaque pays. Il est à Dalimen, 418 pages. Juillet
terme Afrique était une évidence alphabétique. Ces derniers sont noter que l’ensemble des textes 2009. prix public : 2800 DA.
PHOTO : D. R.

n À PARAÎTRE : UN SOURIRE DE MON AMI LE LION DE LUCE CAGGINI

Une méditation incisive de la vie AGENDA


Tous les jours, expo-photos
près son premier roman Jeux vers un état idéal de l'homme Christ. réflexion d'une rare subtilité sur la natu- n CINEMA

A
intitulée «The positive Islam
d'amphores, Luce Caggini, née à Rêve assemblé des images de Mariela, re du sentiment humain. D'origine fran- in London» de notre col-
Oran, revient avec un truculent l'épouse qui aurait pu être, de sa mère co-italienne, Luce Caggini, qui a vécu Salle El Mouggar
Demain 26 septembre lègue Malika Taghlit, photo-
opus intitulé Un sourire de mon ami le manquée, égarée dans un ailleurs incon- une partie de son enfance du temps de graphe-reporter. L’expo est
lion à paraître prochainement chez sistant, de l'évocation d'un père dans un l'Algérie coloniale, condense plusieurs (horaires après l’Aïd)
13 h - 15 h - 20 h ouverte tous les jours
Gallimard. Elle quitte momentanément voyage mythique à Rio. L'enfance qu'il identités. Elle entre en peinture en
l'Algérie fantasmée, sa terre nourricière, revoit dans une magie chatoyante de sa 1970. Pendant cette période, le thème A l’affiche, le film Vivantes
de Saïd Ould Khelifa n EXPOSITION PICTURALE
pour une autre aventure. Si le titre se terre de naissance est la seule réalité qui de sa peinture était représenté par les
veut un clin d'œil nostalgique pour sa l'habite dans cet état de vacillement, personnages émigrés de la Renaissance Galerie Gaïa
ville natale — le lion est l'emblème entre douleur physique et destruction italienne. Après la peinture, l'écriture Centre culturel islamique
(Contigu à la mosquée Ibn 16, lotissement Saïd
d'Oran —, le récit va au-delà des fron- mentale. Dans cette bulle irisée par la devient sa seconde raison d'être. Elle se Hamdine,
tières. Cheanee, 40 ans, découvre sa douceur des souvenirs et un diabolique «réfugie» dans son pays de naissance, Badis), rue Ali Boumendjel,
Alger-Centre Hydra-Alger
séropositivité. La commotion est grande supplice de son corps, l'Algérie, qui a d'ailleurs nourri la trame Tous les jours, exposition
et narcissique. En une nuit, il s'effondre. il croit même mourir dans un hôpital. de son premier roman autobiogra- picturale de Saïd Debladji,
Comme dans une genèse à rebours, le L'auteur y décrit un chaos intérieur ter- phique. Luce y raconte, avec panache et intitulée Iwan
personnage principal s'efface. Prenant le rible. Cheanee personnage inventé, sa émotion, sa descente aux enfers après la Tél : 021 60 62 84
sens inverse des aiguilles de son temps, douleur infinie et aussi son inextin- disparition de son enfant. Après l'exil, la E-mail :
il détruit sa mémoire et son corps et guible désir de survie n'en sonnent pas tourmente et la souffrance vient l'ascen- gaia.galerie@gmail.com
PHOTO : MALIKHA TAGHLIT

agonise dans une vision de fin du moins vrai. Une partie de l'histoire se sion vers une autre vie. Meilleure, cette
monde. Au cours de cette nuit, il verra passe au Kenya, une seconde à New fois-ci. Belle leçon de courage au fémi- Galerie Mohamed Racim
sa mère, sa femme et son fils comme York et la troisième dans son imaginaire nin. Exposition de peinture, réa-
des êtres de chair venant à son secours. transposé dans une campagne française Hocine Lamriben lisée en résistance par Driss
Ce remaniement fait l'inventaire de sa au nord de Paris. Impeccablement tenu, Hassen et Okitayanya Joe de
vie d'homosexuel, mélange de rêve et Un sourire de mon ami le lion déborde la république du Congo.
de mue de son état de malade incurable de fièvres et d'orages, matinée d'une
El Watan - Vendredi 25 septembre 2009 - 22

I D É E S - D É B AT

Regard sur le nouveau code


de procédure civile et administrative
Par Ghaouti Benmelha (*) des cours agissant dans le cadre de l'article 7 de ce qui a été entrepris par le ministère de la Jus- sion de l'ouverture de l'année judiciaire 2000-
l'ordonnance n°66-154 du 8 juin 1966. Il s'agit tice, en initiant l'élaboration d'un projet de loi 2001, le président de la République a dit : «Le
u lendemain de l'indépendance, le plus du décret n°86-107 du 29/4/1986 (J . O. R. A. portant code de procédure civile et administra- droit de la défense sera renforcé et élargi par

A urgent était d'assurer la mise en place de


l'appareil judiciaire et d'entreprendre
l'unification des juridictions dites musulmanes
D. P. n° 18 du 30/4/1986), du décret exécutif n° tive. C'est ce qui a été consacré par loi n°8-9 du
90-412 du 22/12/1990 ( J .0 . R. A. D. P. n° 1 du 25 février 2008 (J. O. R. A. D. P. n°21 du
2/1/1991). 23/4/2008).
l'élimination des procédures et des limitations
injustifiées qui entravent son exercice, ce qui
devrait favoriser, par la transparence, la mora-
et des juridictions dites de droit commun, sys- Enfin, une autre ordonnance n° 97-11 du J'ai tenu à replacer l'élaboration du nouveau lisation de la profession».
tème judiciaire imposé par le colonisateur. 19/3/1997 a décidé d'un autre découpage judi- code dans le contexte décrit ci-devant pour sou- Aussi, me suis-je posé la question : «Pourquoi
Cela mettait fin à un dualisme juridictionnel ciaire. Pour se situer dans le contexte d'une ligner que les divers responsables qui se sont les rédacteurs du code ont-ils négligé un tel
qui se justifie dans un système de domination économie ouverte est intervenu le décret légis- succédé à la tête de la chancellerie se sont em- principe ?». Ils ont, curieusement, bien que
coloniale, caractérisé par l'existence de juridic- latif n°93-9 du 25/4/1993 comportant des dis- ployés à refondre le code de procédure civile à s'inspirant largement du code de procédure ci-
tions mineures, de causes n'intéressant que les positions parti- partir de don- vile français,«sauté»le titre XII dudit code
Algériens mais qui étaient parfaitement incom- culières à nées tenant à la ayant trait à la représentativité et l'assistance en
patibles avec le principe de l'égalité des ci- l'arbitrage com- Le nouveau code, en tournant le dos à société algérien- justice, lequel précise à l'article 411 : «Le man-
toyens devant la justice. Bien entendu, les mercial interna- l'ancien, a tout simplement adopté la ne avec ses spé- dat de représentation en justice comporte pou-
règles de procédure qui étaient suivies devant tional, texte qui structure du code français et ce, dans ses cificités. Or, il voir et devoir d'accomplir au nom du mandant
les juridictions d'avant l’indépendance ont été a mis en adéqua- divers titres ou divisions et également semble que cela les actes de procédure».
maintenues provisoirement et ce, en applica- tion la politique jusqu'à la formulation des dispositions de ne fut pas le cas Or, l'ancien code de procédure civile, modifié
tion de la loi n° 62-157 du 31 décembre 1962 économique du quant à la dé- et complété par divers textes législatifs, a tou-
pays avec l'exté- beaucoup d'articles, mis à part quelques marche suivie jours disposé à l'article 16 : «La représentation
tendant à la reconduction, jusqu'à nouvel ordre,
de la législation en vigueur au 31 décembre rieur. nuances. Il faut comparer la table des pour son élabo- en justice est réglée, en ce qui concerne les avo-
1962. Par la suite, ont matières de chacun des deux codes pour se ration . cats, régulièrement inscrits au tableau de
Avec le premier ministère de la Justice (1962- paru des lois or- rendre compte de la forte ressemblance. C'est, d'ailleurs, l'ordre national des avocats, selon les textes en
1963), on s'était attelé à élaborer d'autres ganiques, l'une ce qui a suscité vigueur de l'organisation, de l'exercice de cette
codes... n° 98-1 du divers commen- profession».
Une autre étape a été franchie avec la réforme 30/5/1998 relative aux compétences, à l'organi- taires de la part de praticiens du droit (2). J'ai Ceci étant, sur la partie relative à l'exécution
de 1965-1966, réalisant ainsi la refondation du sation et au fonctionnement du Conseil d'Etat tenu, quant à moi, à livrer mes réflexions sur le forcée des titres exécutoires, au Livre III, le
système judiciaire algérien sur des bases nou- (J. 0. R. A. D. P. n°37 du 1er/6/1998 ), l'autre loi nouveau code. nouveau code, tout en reprenant les disposi-
velles ; elle a abouti à l'adoption de codes pro- n°98-2 du 30/5/1998 est relative aux tribunaux Je le ferai, dans un premier temps, en réservant tions de l'ancien code, a eu le mérite d'introdui-
prement algériens . C'est ainsi qu'est intervenue administratifs (J. 0. R. A . D. P. n° 37 du mes propos d'abord à la partie du code relative re, à travers de nouvelles dispositions, des amé-
l'ordonnance n° 66-154 du 8 juin 1966 portant 1/6/1998). à la procédure civile. Il a été dit que «le nou- nagements tendant à clarifier ou préciser des
code de procédure civile ( J. O. R. A. D. P. n°47 Un décret exécutif n° 98-356 du 14/11/1998 a veau code est une révolution en matière de pro- procédures, en matière d'exécution forcée des
du 9/6/1966). Le code comprend 478 articles fixé les modalités d'application des disposi- cédure civile» et qu’il se caractérise par «des titres exécutoires et plus particulièrement les
couvrant neuf livres : tions de la loi n°98-2 ( J. O. R. A. D. P. n° 85 du principes d'équité». D'abord, le code, dans ses saisies, exécutions immobilières et droits im-
La compétence (L. I) ; la procédure devant les 15/11/1998 ). Pour régler les conflits de com- dispositions relatives à la procédure civile, a mobiliers publiés.
tribunaux (L. II) ; la procédure devant les cours pétence entre les juridictions de l'ordre judi- été fortement inspiré du nouveau code de pro- Par contre, je signale des lacunes dans le code
(L. III) ; dispositions communes aux tribunaux ciaire et celles de l'ordre administratif, il a été cédure civile français, résultant du décret n°75- qui se rapporte au serment judiciaire, comme
et aux cours, la procédure d'urgence (L. IV) ; la créé par la loi organique n°98-3 du 3/6/1998 le 1123 du 5/12/1975. Selon les concepteurs du moyen de preuve, au ministère public, soit qu'il
procédure devant la cour suprême (L. V) ; de tribunal des conflits (J. O. R. A. D. P. n°39 du code, celui-ci «tranche totalement avec l'ancien agisse comme partie principale ou partie jointe.
l'exécution des décisions de justice (L. VI) ; des 7/6/1998), laquelle loi règlemente les compé- code du point de vue de structure ; quant au J'ai noté qu'il intervient dans diverses procé-
procédures relatives à des matières spéciales tences, l'organisation et le fonctionnement du contenu, il définit clairement toutes les règles dures et il figure plus spécialement dans les af-
(L. VII) ; de l'arbitrage (L. VIII) ; dispositions tribunal des conflits. Ce sont là des textes dont de procédure qui régissent un procès». faires matrimoniales, aux articles 438, 453,
générales, dispositions transitoires (L. IX). l'opportunité a été dictée par la Constitution de Faut-il rappeler que le nouveau code, en tour- 456/2, 458/2, 460/2, 463/4, 465, 466/1, 470/1,
Dans les dispositions transitoires, le législateur 1996 laquelle a énoncé à l'article 152, alinéa 2 : nant le dos à l'ancien, a tout simplement adopté 412, 484/1.
a tenu à préciser certaines formes particulières «Il est institué un Conseil d'Etat régulateur de la structure du code français et ce, dans ses di- Enfin, et comme les attributions en matière de
de procédure. Cependant et dans la pratique ju- l'activité des juridictions administratives» et à vers titres ou divisions et également jusqu'à la statut personnel du tribunal ont été dévolues à
diciaire, les dispositions de l'article 7 du code l'alinéa 4 dudit article : formulation des dispositions de beaucoup d'ar- la section des affaires matrimoniales, en tant
n'ont pas manqué de poser problème(1). Cela a «Il est institué un tribunal des conflits pour le ticles, mis à part quelques nuances. que pôle spécialisé, il fallait prévoir un alinéa à
conduit le législateur à y introduire des rectifi- règlement des conflits de compétence entre la Il faut comparer la table des matières de chacun l’article 423 sur le contentieux relatif aux suc-
catifs qui furent publiés, l'un au Journal officiel Cour suprême et le Conseil d'Etat». Les textes des deux codes pour se rendre compte de la for- cessions, les actes de bienfaisance, tels le testa-
n° 63 du 23/7/1966 et l'autre au Journal officiel relatifs au contentieux administratif ont été in- te ressemblance. Est-ce que le nouveau code ment, la donation ou le waqf qui sont régis par
n° 70 du 16/8/1966. tégrés en annexe au code de procédure civile garantit au justiciable algérien un procès équi- le code de la famille. En conclusion, je sou-
Le code de 1966 a connu par la suite d'autres ancien. En outre, les lois organiques relatives table ? ligne que le procès équitable requiert essentiel-
aménagements, d'abord par l'intervention de au Conseil d'Etat et aux tribunaux administra- Le procès équitable obéit à des principes cardi- lement l'effort jurisprudentiel tant attendu de
l'ordonnance n° 71-80 du 29/12/1971 modi- tifs renvoyaient expressément aux dispositions naux qui sont d'ailleurs prévus par la Constitu- ceux qui doivent dire le droit (5).
fiant et complétant l'ordonnance du 8 juin 1966 du code de procédure civile quant à la procédu- tion. L'article 139 affirme que «le pouvoir judi- G. B.
et, plus tard, la loi n°86-1 du 28/1/1986 . re à suivre devant lesdites juridictions. ciaire ... garantit à tous et à un chacun la (*)Avocat et professeur de droit
D'autres textes d'application sont intervenus Il fallait donc regrouper tous les divers textes sauvegarde de leurs droits fondamentaux». Ancien directeur du cabinet du ministre de la
par la suite et ce, pour fixer la liste territoriale dans un seul et unique corpus juridique. C'est L'article 140 ajoute : «La justice est fondée sur Justice
les principes de légalité et d'égalité ; elle est
égale pour tous, accessible à tous et s'exprime Notes :
par le respect du droit». A ce sujet, l'article huit (1) Voir Mustapha El Hassar : A propos de
(8) du nouveau code n'est-il pas une contrainte l'article 7 du CPC, in Revue algérienne des
pour le justiciable ? Aussi, le procès équitable sciences juridiques, économiques et
implique que la justice soit accessible à tous (3). politiques, 1969, n°1 pp 7-10 et Henri Fenaux :
Faut-il rappeler que le décret présidentiel n°99- L'article 7 du code algérien de procédure
234 du 19/10/1999 portant création de la Com- civile, in Revue algérienne des sciences
mission nationale de la réforme de la justice a juridiques, économiques et politiques, 1969,
souligné à l'article 5 : «La commission est n°3 pp 845-852.
chargée notamment de proposer toutes me- ( 2) El Watan du 29/4/2009, du 20/6/2009, du
sures ou recommandations utiles pour rendre la 25/6/2009, du 29/6/2009 et du 11/7/2009.
justice plus accessible aux citoyens (J. O. R. A. ( 3) Voir Ghaouti Benmelha :
D. P. n°74 du 20/10/1999). Or, le nouveau code «L'environnement institutionnel et
engage le justiciable à suivre une procédure juridictionnel du procès équitable», in El
lourde et formaliste à outrance, sans compter Watan du 18/4/2007.
les frais occasionnés dans le cheminement du ( 4) R. Guillien et J. Vincent : Lexique des
procès. A-t-on oublié que la justice est un ser- termes juridiques.
vice public, lequel est défini, au sens matériel, M.A. Bousoumah : «Essai sur la notion
comme toute activité destinée à satisfaire un juridique du service public», in Revue
besoin d'intérêt général et qui, en tant que telle, algérienne des sciences juridiques,
doit être assumée et contrôlée par l'administra- économiques et politiques, 1992, n°3.
tion( 4 ). (5) Ghaouti Benmelha : «Réflexions sur l'effort
D'un autre côté, le nouveau code a occulté un jurisprudentiel» (en arabe), in Revue
autre principe aussi cardinal qu'est le droit à la algérienne des sciences juridiques,
défense qui est formellement reconnu par la économiques et politiques, 1997, n°3 pp 619-
Constitution, à l'article 151. 644 et Revue de la Cour suprême, 2000, n°1 pp
Je rappelle que dans son allocution, à l'occa- 45-65.
El Watan - Vendredi 25 septembre 2009 - 23

I D É E S - D É B AT

Réinventer l'olympisme
Par Rachid Hanifi (*) ensemble équilibré, les quali- sollicitées dans ce domaine naissance à Athènes en 1896 et du sport pour tous. Ils se sont cours aux repas prêts, hyper sa-
tés du corps, de la volonté et de mais plutôt dans celui du mar- leur rayonnement au engagés à agir contre toute for- lés et hyper gras, ce qui expose
e mouvement olympique l'esprit. Alliant le sport à la cul- keting commercial ou poli- plan mondial, à travers notam- me de discrimination et de vio- les consommateurs à ces mala-

L en Algérie a connu ces


derniers temps quelques
déboires qui risquaient de pro-
ture et à l'éducation, l'olympis-
me se veut créateur d'un style
de vie fondé sur la joie dans
tique. L' olympisme encourage
la massification de la pratique
sportive dans le but d'asseoir
ment les médias, a entraîné une
implication de plus en plus for-
te des milieux financiers et po-
lence dans le sport. Ainsi, on
note que le Comité olympique
a un rôle déterminant à jouer
dies dites, antérieurement, des
pays riches... Cette nouvelle
«épidémie» liée au modernis-
voquer une fissure sérieuse et l'effort, la valeur éducative du l'esprit de tolérance, de non- litiques. Les entreprises multi- dans la promotion du sport à me pousse les pouvoirs pu-
durable au sein de la famille bon exemple et le respect des violence et du respect des va- nationales se sont pleinement visées éducative, culturelle et blics, sur recommandations de
sportive. L'implication gênan- principes éthiques fondamen- leurs humaines. impliquées par le sponsor, fai- sanitaire. Dans le contexte ac- l’Organisation mondiale de la
te des instances internationales taux, universels. Le but de sant du sportif un produit mar- tuel, menacé de fléaux sociaux Santé (OMS) à envisager une
semble toutefois en voie de l'olympisme est de mettre par- 1- VALEURS ET IDÉAUX keting de plus en plus sollicité. de différentes natures, la jeu- politique de prévention au sein
trouver une issue à la crise à tout le sport au service du dé- OLYMPIQUES L'argent, qui ne devait servir nesse peut trouver à travers le de laquelle l'activité physique
travers de nouvelles élections veloppement harmonieux de L'idéal olympique appelle au qu'à soutenir et promouvoir sport une voie réconfortante devra jouer un rôle primordial.
sous la conduite d'une com- l'homme, en vue d'encourager renforcement du respect et de l'idéal olympique, constitue d'échapper à cette menace, ag- Dans ce cadre, le Comité
mission autonome et représen- l'établissement d'une société l'amitié par le biais de ren- malheureusement l'une des gravée par le chômage, l'insé- olympique peut apporter une
tative des différents courants. pacifique, soucieuse de préser- contres sportives animées par causes majeures de déviation curité et la malvie. Les ré- contribution très utile à travers
L'équipe dirigeante qui aura la ver la dignité humaine». A tra- l'esprit de fair-play et de tolé- de ce noble objectif. centes victoires de notre la promotion de la massifica-
délicate tâche de réhabiliter le vers cette définition originelle rance. Le principe de cette Le chauvinisme nationaliste équipe nationale de football tion du sport.
Comité olympique au niveau de l'olympisme, on note l'im- «philosophie de la vie» se base participe également à la des- montrent bien à quel point le Un travail de collaboration
national et international devra, portance que revêt le sport sur la non-discrimination (ra- truction progressive du but ori- sport peut participer à redon- avec le ministère de la Santé
à mon avis, recadrer les activi- dans le domaine de l'éducation ciale ou sexiste), la solidarité, ginel de l' olympisme qui ner espoir et à canaliser les mé- pourrait être bénéfique afin de
tés de cette importante institu- de la population et de la conso- l'humanisme et l'universalité. s'éloigne de plus en plus des contentements. définir le rôle de chaque insti-
tion de façon à apporter le sou- lidation des valeurs culturelles. Avec l'instauration rapide de la idéaux qui ont prévalu à sa Le Comité olympique se doit tution concernée par cette nou-
tien nécessaire aux fédérations La valeur éducative du bon notion de compétition, l'olym- création. La naissance des Jeux de reprendre ses missions es- velle approche préventive.
sportives, sans jouer le rôle de exemple soulignée par cette pisme recommande l'excellen- d'Athènes était accompagnée sentielles, en s'appuyant sur les
tuteur ni piétiner les préroga- définition rappelle que des ré- ce, dans le strict respect des d'une orientation définie com- associations concernées afin 3- CONCLUSION
tives du ministère de la Jeunes- férents devraient être sollicités règles du jeu : «il vaut mieux me suit : «Fête universelle du de propager la pratique sporti- La proximité de l’échéance du
se et des Sports, avec les pour canaliser sainement notre viser la perfection et la man- printemps humain qui consti- ve à tous les paliers de la socié- renouvellement des instances
risques de confrontation de jeunesse. Lors de voyages que quer que viser l'imperfection et tuera une école de noblesse et té. Au niveau scolaire, l'instan- dirigeantes du Comité olym-
missions. j'ai effectués dans certains pays l'atteindre». Ainsi, l'orientation de pureté morale autant que ce olympique doit participer à pique algérien doit être une oc-
Le Comité olympique, dans le africains tels que le Sénégal ou de cet idéal cher à Coubertin d'endurance et d'énergie phy- l'enrichissement du program- casion à saisir pour redonner à
contexte difficile que vit notre la Côte d'Ivoire, j'ai été surpris est d'être le modèle en tout sique, à condition que la me d'enseignement de l'EPS, cet important organisme son
jeunesse, avec le danger des par l'utilisation massive de point de vue, que ce soit dans conception de l'honneur et du par l'introduction des principes rôle de moralisateur du mou-
fléaux sociaux, devrait consa- l'image de leurs idoles spor- la performance compétitive ou désintéressement sportifs soit fondamentaux et des valeurs vement sportif national et de
crer une partie de son énergie à tives à travers des portraits la pratique sportive à visée élevée à la hauteur dé l'élan de l'olympisme. Elle doit promoteur de la pratique spor-
la promotion de la pratique frappés de slogans, type éducative. La recherche du ré- musculaire». contribuer au développement tive dans un but éducatif, cul-
sportive à visées éducative, «Dioufattitude ou Drogbattitu- sultat doit être programmée, Les Jeux olympiques sont mal- des moyens matériels et infra- turel et sanitaire, conformé-
culturelle et sanitaire, confor- de» pour pousser les jeunes à mais dans le strict respect des heureusement devenus un véri- structurels au profit du sport ment aux principes
mément à la définition même les imiter, ou d'écoles sportives règles du jeu, des valeurs hu- table marché économique où scolaire, de même que l'encou- fondamentaux de la charte
de l'olympisme: « l'olympisme parrainées par ces stars. Mal- maines et de l'éthique. l'athlète est devenu un objet de ragement des rencontres inter- olympique. A ce titre, le Comi-
est une philosophie de la vie heureusement, chez nous, nos L'importance prise par les jeux marketing très convoité, ce qui scolaires, avec récompenses té olympique peut jouer un
exaltant et combinant, en un vedettes sportives ne sont pas olympiques, à partir de leur a favorisé la recherche du ré- pour le respect du fair-play et grand rôle, avec le concours de
sultat à tout prix, y compris au de la non-violence. certaines associations spéciali-
prix de la santé et de l'éthique Au niveau des collectivités lo- sées dans la politique de pré-
justifiant ainsi le recours au cales, le Comité olympique vention des fléaux et la canali-
dopage pour vaincre les limites peut apporter sa contribution sation saine de notre jeunesse.
physiologiques de l'être hu- au développement du sport de Cette politique de massifica-
main. Le chauvinisme patrio- masse à travers l'encadrement tion de la pratique sportive
tique y participe également, des jeunes par des rencontres pourrait également servir de
faisant du sport un véritable interquartiers, sanctionnées réservoir de talents sportifs à
ambassadeur politique, pous- par des motivations matérielles orienter vers les clubs afin de
sant les dirigeants de pays en- (tenues de sport, prises en leur donner des chances de
gagés à consacrer des sommes charge de vacances... etc.). A réussir et d'exprimer leurs pos-
importantes dans l'espoir de re- ce niveau, certains de nos an- sibilités de performance.
cueillir des médailles, même ciens athlètes pourraient être Au niveau du sport d'élite, le
lorsque le pays concerné se sollicités pour parrainer ces COA devra intervenir essen-
trouve en difficulté financière. rencontres afin d'encourager le tiellement dans la recherche de
Le sport est perçu comme véri- maximum de jeunes à y parti- moyens d'amélioration des
table opium des sociétés, expo- ciper. conditions de préparation, au
sant l' olympisme initialement Des techniciens du sport pour- plan matériel et technique et
défini à un réel danger. raient également y assister afin assurer la coordination relative
de repérer d'éventuels talents à à la préparation des manifesta-
2- COMMENT RÉACTIVER sélectionner. Le mouvement tions olympiques.
NOTRE INSTANCE associatif peut, à ce niveau, A ce niveau, un travail de col-
OLYMPIQUE être d'une complémentarité ap- laboration devra être envisagé
Dans les principes fondamen- préciable au Comité olym- avec le ministère de la Jeunes-
Publicité

taux énumérés par la charte pique, dans le but de prévenir se et des Sports dans le cadre
olympique, le but assigné a par le sport le danger de cer- du respect mutuel des préroga-
l'olympisme est de mettre par- tains fléaux menaçants tels que tives tel que préconisé par la
tout le sport au service du dé- la drogue, la violence, l'alcool charte olympique qui appelle à
veloppement harmonieux de et même le tabac. œuvrer pour maintenir des re-
l'homme. La pratique du sport Au niveau sanitaire, la pratique lations d'harmonie et de co-
est un droit, tout individu de- sportive est reconnue pour ses opération avec les organismes
vant avoir la possibilité de le bienfaits sur l'organisme. Le gouvernementaux concernés.
pratiquer selon ses besoins. A développement des maladies Le respect des règles de fonc-
ce titre, l'une des missions dé- chroniques (obésité, diabète, tionnement des instances inter-
finies aux comités nationaux hypertension, infarctus du nationales auxquelles nous
olympiques (CNO) est de pro- myocarde, cancer du colon), sommes affiliés et des lois du
pager les principes fondamen- dû aux effets du modernisme, pays dans lequel nous activons
taux de l' olympisme au niveau constitue une préoccupation est le seul garant d'une cohabi-
national, dans le cadre de l'ac- majeure des responsables de tation sereine et bénéfique
tivité sportive et contribuer, santé au niveau mondial. pour notre sport. Ce double
entre autres, à la diffusion de En effet, la technologie a mis respect est parfaitement pos-
l'olympisme dans les pro- au service des personnes des sible, pour peu que l'on y mette
grammes d'enseignement de outils qui poussent à effectuer un peu d'intelligence et que
l'éducation physique et du de moins en moins d'efforts. l'on privilégie l'intérêt collectif
sport dans les établissements De même, la disponibilité de sur les ambitions personnelles.
scolaires et universitaires. plus en plus grande et à portée
Les CNO se doivent d'encou- de bourses moyennes de la res- R. H.
rager le développement du tauration rapide (pizzerias, (*) Professeur de médecine
sport de haut niveau ainsi que fast-foods, etc.) favorise le re- du sport
El Watan - Vendredi 25 septembre 2009 - 28

JEUX - DETENTE
HORIZONTALEMENT : 1.Circonstancielles 2.Nouaisons. Quinze sur 15 N° 2389
Entraîner 3.Marque la force. Caractérisé par le ronflement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15
Mots Croisés N°3319
4.Coupé court. Elle vient en tête. Félin 5.Tentative (phon.). Par M. IRATNI
Qui a reçu une nomination. Terme repoussant 6.Possessif. 1 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Calibre. Coupelle de labo 7.Auxiliaire. Premières notions. 2 I
Intercale 8.Minces. Saint de la Manche. Partie d’une cuisiniè-
3 II
re 9.Proviendra. Rongeur 10.Bien fait. Parfuma. Lac des
III
Pyrénées. Cream, elle se lèche 11.Marie. Braver 12.Passât 4
IV
sous l’eau. Bouffons 13.Moments déterminés de l’année. Elle 5
jacasse 14.Gardienne de la paix. Autrement. Lettres de cour V
6 VI
15.Uses de subterfuges. Posséda. Conduite souterraine.
7 VII
VERTICALEMENT : 1.Elle intervient dans les affaires 8 VIII
galantes 2. Avidité à manger. Départ vers l’infini. Insecte IX
9
3.Roulées dans la farine. Fleuve d’Irlande. Partirons 4.Sans X
effets. Se fixe sur une roue 5.Fin de verbe. Point de jonction. 10 HORIZONTALEMENT
Saint en Espagne. Tableau de maître 6.Possessif. De la famille 11 I- De la haute mer. II- Révoltante. III- Faire du tort - Pos-
7.Qu’on peut évaluer. Continent 8.Adoucissant. Comme un sessif. IV- Réunion de chefs - Espion. V- Admettre -
ver 9.Voiture. Récipient en terre 10.Qui fait l’objet de gros 12 Crack. VI- Bagatelle - Stère. VII- Lieu de passes - S’éva-
de. VIII- Issu - Etat d’attente confiante. IX- Ferme. X-
efforts. Plante grasse 11.Vieux Tokyo. Science des vins 13 Blason - Intente.
12.Personne hardie en amour. Travaille dur. Note. Big boss 14 VERTICALEMENT
13.Attache. Repaires de lièvres 14.Roter. Terre de Sienne. 1- Perspicace. 2- Cuillère percée de trous. 3- Elle a ses
Contracté 15.Organe génital. Essaie. Destinée. 15 articles - Général sudiste - Contracté. 4- Volatiles.
5- Passage aisé - Une tordue qui accroche. 6- Fin de
SOL. QUINZE SUR 15 PRECEDENTS : HORIZONTALEMENT : VERTICALEMENT : 1.EPOUVANTABLES 2.XERES. ERREUR. VE verbe - Rappel flatteur - Participe avec pouvoir. 7- Etat
1.EXCORIATIONS. BR 2.PERMISSION. TAIE 3.OR. BESEF. UVALES 3.CR. CREME. OMIT 4.OMBELLIFERES. SA 5.RIE. APICAL de l’Arabie - Perce. 8- Paresseux - Dépôts de chemi-
4.UELE. IPSO. EDEN 5.VS. LIAS. URNES 6.CL. KILT. EUE 7.NERI. 6.ISSIAKHEM. IOS 7.ASEPSIE. AC. MI 8.TIFS. LUEURS. DIT 9.IO. nées. 9- En plus - Souffrir. 10- Cassiers d’Afrique -
Chemin de halage.
HEUREUSES 8.TREFLE. EAU. AD 9.ARME. MAUGREER 10.BEERA. OUTRAGEUSES 10.ONU. EURO. INES 11.VENDU. ELIXIRS
CREOLE. UT 11.LU. EPI. SU. ISERE 12.EROSION. SIX 13.CS. 12.STADE. SUEES. GE 13.ALESEE. ECRUS 14.BIEN. USA. UR. EST
DENIGRER 14.VISA. MISEREUSE 15.DETALAIT. SS. STE. 15.RES. NE. DETERREE. SOLUTION N° 3318
HORIZONTALEMENT
I- MAELSTROMS. 2- EBLOUIE - EU. III- RAIT -
Biffe Tout N° 2389 ADOS - AMPOULE - ASCENSEUR - BARBICHE SIGNE. 4- VIT - DOTEE. V- ESERINES. VI- ISSUS -
RIVE. VII- LE - SEVERES. VIII- LUT - TIR - US. IX-ER
- BOUVILLON - CESSIBLE - COMETAIRE -
A P T N E M E C U O D A E S I RÈGLE DU JEU - OTE - ALE. X- PRESAGES.
DEBUCHER - DOUCEMENT - EMETTEUR -
E M C O M E T A I R E L I A O Biffer tous les mots de la VERTICALEMENT
EMPLOI - FORCLORE - FORMAT - GISELLE -
G G P E L L E S I G B D P S L liste que vous retrouverez 1- MERVEILLES. 2- ABAISSEUR. 3- ELITES. 4- LOT -
GLUCOSE - HALEINE - HARENG - IRREEL -
dans la grille, en utilisant RUS - OR. 5- SU - DISETTE. 6- TISON - VIES. 7- REI-
N B A O L A R G O I E R R C P ISOLANT - LARGO - LENDIT - MARC - MATCH TERER. 8- GESIR - AG. 9- MENE - VEULE. 10- SUE -
tous les sens possibles.
E O E V U A D O S R S E E E M - ONANISME - ORIENTAL - PREMUNIR - PESSES.
Les lettres qui n'auront
R U M T A L S S O T L H M N E pas été cochées serviront PRODIGUE - REPAVAGE - RESERVE -
A V E N M P E S E E E C U S L à former le mot défini ci SECRETER - SIDEROSE - TERME Fléchés Express N° 2389
H I T A A C E P I R E U N E A dessous.
préhisto- écourté aurochs
T L T L R O R R G M R B I U T rique
pose
A L E O C O T L S E R E R R N
DEFINITION : glossine
immensité cinéaste
propre à intéresser arrosées
M O U S D I U I S N I D T N E fromage d’eau russe
R N R I D C N E H C T A M E I vivement (11 lettres)
O A G N O A R E N I E L A H R Solution Biffe Tout
F U E S N V F O R C L O R E O précédent :
E L E O E N E H C I B R A B T jeux
COMBUSTION
de hasard
au bruit
Tout Codé N° 2389 En vous aidant de la définition du mot encadré,
complétez la grille, puis reportez les lettres cor-
étouffé

définition respondant aux bons numéros dans les cases ci-des- foutu
du mot encadré sous et vous découvrirez le nom d’un personnage
Lieu où l’on conserve les ossements personne
sotte
1 2 3 4 5 1 1 6 7 6 8 9 1 race
rivière
d’Alsace
2 10 10 2 1 11 9 11 2 8 12 3 mis mal
à l’aise
3 9 6 5 13 6 12 9 6 1 12 produit de
rechange
12 5 12 6 11 12 6 12 11 9 6 terre ceinte sur la rose
des vents
symbole
la vie fin de
8 11 5 14 6 6 15 2 3 9 future cérémonie
G
2 1 1 3 5 11 12 6 3 8 6
rattache
11 12 5 12 3 9 5 7 12 4
tergiverse bord
1 11 9 6 7 6 12 14 6 12 11 6 d’un cours
paria d’eau
6 11 1 6 12 6 11 8 6 13
pays
14 2 5 1 1 6 16 6 8 1 6
D chose latine
7 11 8 3 9 6 10 6 1 6 12 fleuve
tour
tel un ver
symbolique refus
10 5 2 13 2 enfantin

8 3 9 11 8 11 calme
romain
et détendu
SOL. TOUT CODÉ PRECEDENT : LIFTING - HELEN MIRREN
trop chère
SOLUTION FLÉCHÉS EXPRESS PRECEDENTS : agent
pour
HORIZONTALEMENT : CHAPITEAU / IRONISER / ART / ORALE / OHM / EU / APRE / IE / de liaison
une note
RONCE / OR / CASEINE / CE / ETUI / ET / UR / EN / GEOLE / GUE / ESPAR / ROIS / EST.
VERTICALEMENT : CHIROPRACTEUR / ARTHROSE / NEO / EPO / MENE / INO /
CIERGES / ETIREMENT / ES / ESAU / EUROPE / TAEL / IO / LAS / URETERE / VERT. Jeux proposés par gym C Magazine
El Watan - Vendredi 25 septembre 2009 - 30

SPORTS

HANDBALL ÉQUIPE NATIONALE STADES DU MONDE


Les ■ITALIE. L'INTER DE MILAN

Algériennes
à Abidjan
Saâdane songe PREND LA TÊTE
L'Inter, victorieuse sans grande difficulté de Naples (3-1) à
Milan, a pris la tête du championnat d'Italie pour la
première fois de la saison mercredi, provisoirement avant

aujourd'hui
L'équipe nationale
à Boudebouz le dernier match de cette 5e journée qui verra jeudi la
Juventus (2e) aller affronter le Genoa. Pour l'Inter, ce
quatrième succès consécutif s'est vite dessiné, puisqu'elle
menait déjà 3 à 0 après un peu plus de trente minutes.
Trois buts, inscrits par Eto'o à l'affût d'une balle «traînant»
algérienne (juniors filles) dans la surface après un corner et une tête de Samuel (3e),
conduite par le membre Milito auteur d'une frappe piquée après avoir été lancé
fédéral de la FAHB dans l'axe par Maicon (5e) et Lucio de la tête sur un corner
Hamlaoui Abouchène (chef de Sneijder (32e). Les Napolitains sont parvenus à réduire
de la délégation), le score grâce à Lavezzi (37e), mais en deuxième période,
s'envolera aujourd'hui à ils n'ont strictement rien pu faire face à des Nerazzurri qui
destination d'Abidjan pour ont tranquillement géré. «Je n'imaginais pas un tel début
participer au Championnat (de saison), je suis vraiment très content, s'est ensuite
d'Afrique des nations de félicité Milito, auteur de son 5e but. Par rapport au match à
handball, Cagliari dimanche (victoire difficile 2-1, ndlr), on a
du 26 septembre au 1er démarré de manière différente, en partant fort. Et en plus,
octobre en Côte d'Ivoire. on a réussi à gagner en produisant du beau jeu.» Avec 13
Sous la direction de Mlle points, l'Inter possède un point d'avance sur la Juve. La
Naïli Daouaouda Djamila, la formation turinoise a jusqu'ici réalisé un sans-faute avec
sélection nationale new- quatre succès en autant de matches. L'autre équipe de
look entamera la 13e édition Gênes, la Sampdoria, occupait justement la tête avant la 5e
du Championnat d'Afrique journée, forte de quatre victoires comme la Juve. Mais pour
des nations par une sa première rencontre face à un des «gros» de la Serie A,
rencontre qui l'opposera à elle n'a pas fait le poids, battue par la Fiorentina (2-0).
la formation du pays hôte.
Après la Côte d'Ivoire
(demain), la sélection ■COUPE D'ALLEMAGNE.
nationale, qui évolue dans
le 1er groupe, croisera le fer HÉCATOMBE CHEZ
avec la sélection du LES LOCATAIRES DE LA DI
Cameroun (dimanche 27 Le champion d'Allemagne en titre Wolfsburg, le leader du
septembre) avant le 3e et championnat 2009-2010, Hambourg, son dauphin

PHOTO : D. R.
dernier match du tour Leverkusen et Berlin ont été éliminés dès les 16es de finale
préliminaire qui l'opposera de la Coupe d'Allemagne, mercredi. Le deuxième tour de la
à la formation de la Coupe d'Allemagne s'est avéré un véritable coupe-gorge
République démocratique pour les clubs de première division : cinq d'entre eux ont
du Congo (RDC). Riad Boudebouz de Sochaux peut fort bien revêtir la maillot vert de l’équipe nationale
quitté la compétition mercredi, huit au total. Si Wolfsburg,
Après avoir effectué le e staff technique national en a fait état dans son édition de rappeler que dans son édition du très inconstant cette saison, est tombé (3-2) à Cologne,
tirage au sort entre les six
pays qui prendront part à la
13e édition du Championnat
L veut renforcer les rangs des
Verts par des joueurs de haut
niveau. L'objectif de Rabah Saâ-
mercredi dernier. Chakouri de-
vrait finaliser son dossier de natu-
ralisation dans les prochains jours
10 avril dernier, El Watan avait
mis l'accent sur l'intérêt de l'EN
pour le sociétaire du FC Sochaux.
pensionnaire comme lui de l'élite, l'élimination
d'Hambourg est une surprise de taille. Le HSV, qui réalise
le meilleur début de saison de son histoire, a subi la loi
d'Afrique, à savoir la dane est clair : rassembler tous les pour le remettre, par la suite, au La Fédération algérienne de foot- d'Osnabruck, un club de 3e division, classé 5e de son
Tunisie, l'Angola et le talents en mesure de donner une niveau de la FIFA pour approba- ball (FAF) entend accélérer le championnat. Hambourg avait arraché le droit de disputer
Congo dans le groupe A, la nouvelle dimension à la sélection tion lors de la réunion de la com- processus de qualification de la prolongation (2-2) dans le temps additionnel du temps
Côte d'Ivoire, le République algérienne lors des grands rendez- mission compétente le mois pro- Boudebouz, d'autant plus que la réglementaire (2-2), Osnabrück lui a rendu la monnaie de
du Congo et l'Algérie dans vous internationaux. Après avoir chain (octobre). L'autre joueur France veut l'engager en équipe sa pièce en obtenant le droit de disputer les tirs au but en
le groupe B, le Cameroun a réussi à se «renforcer» de trois va- ayant eu l'aval de l'entraîneur Ra- A, ce qui rendrait impossible sa toute fin de prolongation (3-3). Hambourg a craqué lors de
émis le souhait de rejoindre leurs sûres, Mourad Meghni (La- bah Saâdane est le milieu offensif naturalisation. Saâdane voudrait la séance des tirs au but (4 t.a.b à 2 pour Osnabruck).
cette CAN. Contre toute zio de Rome), Hassan Yebda sochalien, Ryad Boudebouz. Ce- bien résoudre dans les plus brefs Autre victime de renom, Leverkusen, finaliste malheureux
attente, la Confédération (Portsmouth) et Djamel Abdoun lui-ci figure, en effet, dans les délais les cas de Boudebouz et de l'édition 2008-2009, qui a perdu 2 à 1 sur le terrain de
africaine de handball a (FC Nantes), l'équipe nationale centres d’intérêt de la FAF et du Chakouri en vue de les convoquer Kaiserslautern, deuxième du Championnat de 2e division.
rajouté ce dernier dans le est sur le point d'engager un autre sélectionneur national. C'est du en équipe d'Algérie. Dans ce cas, Lanterne rouge du Championnat d'Allemagne, Berlin a
groupe B sans pour autant joueur, à savoir Mohamed Cha- moins ce que nous apprenons de ils ont des chances d'être retenus échoué aux tirs au but (4-1) devant l'autre club de Munich,
refaire le tirage au sort. kouri, pensionnaire de la forma- sources proches de la barre tech- pour la phase finale de la CAN 1860 Munich (D2) et a concédé sa sixième défaite
N. M. tion belge de Charleroi. El Watan nique des Verts. Il convient de 2010. K.Y. consécutive cette saison. Plus tôt, le Werder Brême, tenant
du trophée, avait obtenu son billet pour les 8e de finale en
CYCLISME venant à bout du club de 2e division de St Pauli (2-1).

APRÈS L'ANNONCE DE L'AG ÉLECTIVE


Naïdji ■ESPAGNE. LE REAL BAT
au congrès Le COA désavoue Addadi VILLARREAL ET COLLE
AU FC BARCELONE
de l'UCI J uste quelques minutes après que Amar Addadi,
président de la commission de préparation des
élections, eut tenu sa conférence de presse, les
remise en cause, d'une part la présidence des fédéra-
tions de cyclisme et d'escrime et d'autre part, la com-
posante féminine de l'AG. Sur ces points, les
Le Real Madrid a remporté sa quatrième victoire de rang
mercredi soir en s'imposant sur le terrain de Villarreal,
réduit à dix (2-0), et reste à hauteur du FC Barcelone
Dans une correspondance membres représentant le COA ont réagi par un écrit membres du COA son catégoriques, : «Ce n'est pas (12 points), en tête du championnat d'Espagne. Mardi, le
datée du 17 septembre désavouant la prise de position et les décisions énon- possible qu'il s'immisce dans des décisions d'AG Barça avait réussi un véritable festival offensif sur la
dernier, l'Union cycliste cées par le conférencier. souveraines et où lui-même a pris part. On doute pelouse de Santander (4-1, dont un doublé de Messi).
internationale affirme La correspondance, signée par Naïdji Nacereddine, fort qu'il reçoit des instructions de cercles qui cher- Les Madrilènes prenaient l'avantage dès le début du
qu'étant donné que la SG du COA, et Zaâter Sid Ali, membre ayant rem- chent à miner le COA». match grâce à leur attaquant fétiche Cristiano Ronaldo.
situation de la Fédération placé Kerzabi Meriem, a été adressée à Addadi avec Il lui sera indiqué qu'en ce qui concerne le cyclisme Après une course de quarante mètres, le Portugais, recruté
algérienne de cyclisme n'a copies à Youssoupha Nyae, président de la commis- et l'escrime, c'est aux fédérations internationales que à prix d'or cet été, s'offrait un numéro de soliste, éliminant
pas connu d'évolution sion de l'éthique du CIO et Pere Miro, directeur des revient la décision. Quant aux représentantes des deux joueurs avant de s'en aller tromper Diego Lopez
depuis le 28 juillet, l'accord relations avec les CNO. D'emblée, la date du 31 oc- femmes au sein du COA, il lui sera souligné : «La d'une belle frappe des 18 mètres inscrivant son 5e but en
à une participation de la tobre 2009, avancée comme celle de l'AG élective commission de préparation des élections n'a ni l'ha- seulement quatre rencontres ! Dans les autres matches de
délégation de la FAC au du COA, est rejetée. Il est spécifié que cette date est bilitat ni l'autorité ou la compétence pour s'attribuer la soirée, le Deportivo La Corogne s'est facilement imposé
congrès de l'UCI, qui se prématurée aux motifs que : «Le délai réglementaire les pouvoirs de l'AG.» à Xerez (3-0), toujours en quête d'une victoire cette saison,
tient aujourd’hui à Lugano pour la convocation de l'AG élective est d’un mois Pour éviter toute sortie de route ou dérapage, il lui tandis que l'Espagnol Barcelone a pris le meilleur à
en Suisse, ne peut être conformément aux règles établies par le règlement est proposé dans la correspondance d'aplanir toutes domicile contre Malaga (2-1). L'Atletico Madrid, qui
accepté. Le document signé intérieur du COA». les questions avant de faire une quelconque proposi- recevait Almeria, aurait pu s'imposer, mais un but de
par le président de l'UCI, Ensuite, pour justifier leur position, on lui rappelle tion et de notifier toutes les décisions dans un PV l'Argentin Piatti en toute fin de match l'empêchait de
Pat McQuaid, soutient par que la commission de préparation qu'il préside a que tous les membres signeront. décrocher sa première victoire de la saison (2-2). Un peu
contre que : qu’«en l'état fixé les élections primaires des athlètes au 9 octobre Enfin, il lui est indiqué que la commission ne peut plus tard, Getafe a créé la surprise en infligeant, grâce
actuel et aux yeux de l'UCI, 2009. C'est dire que les délais doivent forcément être légiférer que conformément au règlement du COA notamment à un doublé de Del Moral, un cinglant 3-1 à
le président actuel de la FAC respectés. et aux orientations pertinentes et insistantes du CIO. Valence. Enfin, Tenerife, en situation délicate avant
demeure M. Naïdji». Ce qui semble aussi faire barrière à une entente et C'est autant dire qu'on n'est pas sorti de sitôt de l'or- d'accueillir l'Athletic Bilbao, s'est donné de l'air en
S. R. O. une sortie heureuse de cette impasse élective, c'est la nière. S. R. O. l'emportant par (1-0).
El Watan - Vendredi 25 septembre 2009 - 31

SPORTS

FOOTDER DIVISION UNE. 7e JOURNÉE CRB - USMA


◗ Hassan Shehata,
Soustara
l'entraîneur de la sélection
égyptienne de football, a
rendu publique, hier, la liste
des joueurs retenus pour le
Des derbies et une veut réussir
la passe
grande pression à Oran
match contre la Zambie
le 10 octobre prochain à
Chililabombwé en
éliminatoires jumelées de la
CAN et du Mondial 2010.
de trois
Shehata a battu le rappel de oute la Kabylie retient son souffle e derby CRB-USMA ne manque-
24 joueurs, dont deux
professionnels (Abderabou et
Doudi). L'on enregistre le
T aujourd'hui à l'occasion du derby
qui mettra aux prises les deux
clubs phares de la région, la JSM Béjaïa
L ra pas d'intérêt dans cette journée
dont le calendrier propose de
nombreuses rencontres du genre. Ain-
retour de Amr Zaki et Salah et la JSK, pour le compte de la 7e journée si, le stade du 5 Juillet sera le théâtre de
Amine. Zidan et Mido n'ont du championnat national. Le hasard du cette opposition qui a toujours suscité
pas été retenus. K. Y. calendrier fait que les deux équipes se un engouement populaire au niveau de
retrouvent à la même étape de la compé-
la capitale.
◗ La Zambie est décidée à tition comme la saison passée mais avec
des objectifs diamétralement opposés. Le cadre favorise l'affluence en masse
battre l'Egypte le 10 octobre des supporters au temple olympique, à
prochain pour s'assurer une La JSMB, qui retrouve son stade de
l'Unité maghrébine après «un exil» for- moins que le prix du billet d'entrée
place à la CAN 2010. Pour ce (500 DA) n'en dissuade beaucoup
faire, l'entraîneur Hervé cé, connaît un début difficile puisqu'elle
occupe la dernière place avec deux d'entre eux. Le CRB, qui n'a récolté
Renard a retenu un grand qu'un seul point lors de ses deux der-
points seulement au compteur.
nombre de joueurs nières rencontres, accueillera une équi-
Elle veut bien marquer l'inauguration de
professionnels. Ils ne sont pe de l'USMA qui a le vent en poupe.
son stade qui a fait peau neuve avec la
pas moins de 16 joueurs pause d'une nouvelle pelouse synthé- En effet, les gars de Soustara viennent
évoluant en championnats tique, par une victoire, la première, de- d'enchaîner deux victoires de suite et
étrangers à être retenus pour vant son public. Les Canaris de leur ce, depuis l'arrivée de Noureddine Saâ-
ce match capital. Une victoire côté, qui ont brillé en remportant une di à la tête de la barre technique. Les
de la Zambie contre l'Egypte éclatante victoire face au WAT la jour- camarades de Hocine Achiou sont ani-
consoliderait les chances des née précédente grâce à un triplé de Ha- més d'une grande volonté pour mainte-
Verts d'aller au Mondial si ces miti, veulent confirmer leur réveil et re-
derniers venaient à battre le
nir la dynamique actuelle. Le coach des
partir à nouveau vers la conquête des Rouge et Noir misera certainement sur
Rwanda. D. A.

PHOTO : SAMI K.
premières loges. l'état d'esprit qui règne en ce moment
Le match qui débutera à 15h et qui sera au sein de son groupe pour épingler les
◗ L'Union nord-africaine retransmis sur les chaînes de la télévi-
de football (UNAF) a rectifié le Belouizdadis. D'ailleurs, la pression
sion nationale, s'annonce indécis et pal-
calendrier des demi-finales de pitant comme à chaque fois. Un autre sera pesante du côté de Laâqiba où le
la Coupe des clubs mal classé, l'ES Sétif, qui n'est autre que Le stade du 5 Juillet renoue avec l’ambiance des derbies moindre faux pas accélérera le départ
champions. Le match aller le champion en titre, s'offre une belle MCA. L'équipe aura-t-elle les moyens stade Ahmed Zabana dans une opéra- de l'entraîneur Henkouche, décrié de-
entre le Raja de Casablanca opportunité pour enregistrer sa première pour réagir face au CA Batna, revigoré tion de revanche. Pas loin d'Oran, le puis plusieurs semaines. Pour sa part,
(Maroc) et l'Entente de Sétif victoire de la saison à l'occasion de la par son dernier nul ramené d'El Harrach WAT recevra l'USMB avec l'intention l'USMA vise l'objectif d'enregistrer la
aura lieu finalement le 27 venue du MSP Batna qui souffle le ? Biskri a redonné de l'âme à l'équipe de se racheter de sa dernière déconvenue troisième victoire consécutive surtout
octobre prochain au stade chaud et le froid en ce début de cham- mais pas suffisant pour rassurer les sup- à Tizi Ouzou, tandis qu'à l'est du pays, le que le match se déroulera au stade du 5
Mohammed V à partir de 19h. pionnat, mais qui semble décidé à se ra- porters qui attendent des résultats. match ASK - USMAn sera une occasion Juillet qui lui a souvent réussi.
Il était programmé cheter après le nul concédé face au La septième journée se poursuivra de- pour les hommes de Amrani de confir- Ce sera une sorte de confirmation pour
initialement pour le 9 du CRB, à domicile. L'Entente de Sétif, main avec cinq matches au programme mer leur progression. S. M. les hommes de Saâdi et grimper ainsi
même mois. Le match retour à version Ali Mechiche, réussira-t-elle à après le report du derby MCA - USMH au classement. Le coach des Rouge et
Sétif est maintenu à sa date amorcer le déclic ? En tout cas, les ca- au 9 octobre. La journée de demain PROGRAMME Noir comptera sur son attaquant De-
initiale, le 25 novembre. marades de Raho n'ont pas d'autres comporte toutefois de belles affiches, à ■Aujourd'hui ham, qui a repris la compétition offi-
En coupe des coupes, le CRB choix s'ils veulent entamer les demi-fi- commencer par le derby algérois CRB - Sétif : ESS - MSPB (19h) cielle le week-end dernier, mais aussi
affrontera le CS Sfax (Tunisie) nales de la Coupe de la CAF avec des USMA qui drainera à coup sûr la grande Batna : CAB - NAHD (19h) sur les ex-Belouizdadis, Aït Ouamar et
en aller le 27 octobre à Alger atouts psychologiques certains. foule au stade du 5 Juillet surtout que les Béjaïa : JSMB - JSK (15h) Nebie, qui auront à cœur joie de battre
alors que la manche retour est En parlant justement des équipes du bas deux équipes sont en phase ascendante. ■ Demain (16h) leur ex-équipe et prendre une revanche
prévue le 22 novembre. K. Y. du tableau, le match qui opposera le Un autre match important entre les deux El Eulma : MCEE - CABBA (h. c.) sur le sort. La prestation de Deham
CAB au NAHD sera sans doute celui clubs des Hauts-Plateaux entre le MC El 5 Juillet : CRB - USMA
face au MC El Eulma a été encoura-
◗ La commission fédérale des mal classés, respectivement à la 12e Eulma, difficile à manier à domicile, et Tlemcen : WAT - USMB
et la 15e place. Le Nasria, roi d'Alger la le CABBA qui aspire à jouer les pre- Oran : MCO - ASO geante, ce qui permet aux Usmistes de
d'arbitrage (CFA) a organisé, croire dur comme fer que l'ancien ba-
hier au stade du 5 Juillet, une saison passée, a mal négocié ses deux miers rôles cette saison. Enfin, le MCO El Khroub : ASK - USMAn
premiers derbies face à l'USMH et le se fera un plaisir d'accueillir l'ASO au MCA - USMH (reporté au 9/10) roudeur du MCA reviendra très vite à
session de rattrapage pour les son meilleur niveau et retrouvera son
directeurs de jeu ayant sens du but.
échoué lors du test physique L'espoir secret des Rossoneri, c'est de
sélectif du 4 août dernier. JSM BÉJAÏA - JS KABYLIE voir l'ex-sociétaire de Koblenz déblo-
Les résultats dépassaient quer son compteur dès cette journée, à
toutes les prévisions puisque
tous les arbitres centraux qui
ont effectué le rattrapage ont
Les Canaris prêts pour relever le défi l'occasion de ce derby d'autant plus que
le CRB a souvent réussi à l'enfant
d'Oran. Deham retrouvera le terrain
e dit-on pas parfois que le hasard fait bien les choses. Car, actuelle. Mais une peine qui ne leur fera pas oublier leur de-
réussi. La session réservée
pour les arbitres-assistants N il faut dire que le hasard du calendrier fait que le derby de
la Kabylie comme la saison dernière intervient à la 7e des 30
voir et leurs obligations de professionnels à mettre le cœur à
l'ouvrage. Si bien que les Canaris, à l'image de leur coach
qui lui convient très bien où il a passé
ses meilleurs moments lorsqu'il évo-
est programmée pour
étapes du parcours. A l'inverse pour cette saison, la première Lang, sont déterminés à revenir avec un résultat positif de leur luait au MCA. «Je suis conscient de ce
aujourd'hui. 106 arbitres au
total étaient concernés par le manche de ce derby aura lieu cette fois-ci à Béjaïa et non pas à court déplacement. En fait, comme le soulignera le Français : que je dois faire. Je sais que je suis at-
rattrapage. K. T.
Tizi Ouzou comme l'an dernier. Le hasard fait aussi que les «Il s'agit pour nous de confirmer que le résultat et la victoire tendu car je suis un avant-centre et
rôles sont inversés. acquis face au WAT ne sont pas le fruit du hasard mais d'un mon rôle consiste à marquer des buts.
En effet, l'an dernier à la veille de ce derby, c'est la JSK qui al- travail de groupe et surtout de sa détermination à aller cher- Cela dit, je ferai de mon mieux pour
◗ Rafik Djebbour est dans
lait mal alors que la JSMB trônait en tête du championnat et la cher cette victoire comme nous le ferons cet après-midi à Bé- marquer le plus vite possible, mais je
une situation délicate. Outre JSK avait du mal à quitter les profondeurs. Cette saison, ce jaïa». Les Canaris, qui retrouveront Zafour et Hamlaoui qui
ses problèmes avec son club n'en fais pas une fixation. Croyez-moi,
sont les Béjaouis qui sont mal dans leur peau depuis le début avaient longtemps fait partie des meubles de la maison JSK ce sera l'idéal de marquer face au Cha-
(AEK Athènes) où l'entraîneur de l'exercice actuel. Ils occupent la dernière place avec zéro avant qu'ils ne changent d'air et auxquels il faudra ajouter Bel-
ne veut plus de lui malgré le bab, mais ce sont les trois points de la
victoire au compteur, comme ce fut le cas pour leur adversai- khir, seront privés de leur défenseur central Belkalem qui victoire qui importent le plus», nous
fait qu'on refuse de le libérer, re du jour au mois de septembre 2008. Ainsi donc, pour cette semble être poursuivi par la poisse depuis le début de saison
Djebbour peine à trouver un dira le nouvel avant-centre de l'USMA.
rencontre, il y a de nombreuses similitudes par rapport à avec cette série de blessures qu'il collectionne. Mais le retour
club prêt à racheter les deux celles de l'année dernière avec toutefois une inversion des à la compétition de Berchiche a rassuré Lang qui espère aussi L'entraîneur Saâdi ne se fera pas de
années de contrat qui lui rôles. Est-ce que cela veut dire que le résultat nul (0-0) qui voir son attaque briller de mille feux comme elle l'avait fait soucis pour composer son équipe ren-
restent. Même si des avait sanctionné le derby serait le même cette année. Tout por- face au WAT vendredi dernier. trante. Il aura tout le monde à sa dispo-
informations évoquent son te à le croire de par l'indécision qui avait toujours prévalu au Lang est aussi conscient que la tâche ne sera guère aisée face sition, à l'exception de Bourahli, tou-
probable transfert dans un cours des différentes rencontres, même s'il y a deux saisons à une équipe en proie au doute et surtout plus que jamais dé- jours convalescent. Par ailleurs, il
club anglais, comme révélé de cela la JSK est revenue victorieuse de Béjaïa sur le score de terminée à en finir avec cette mauvaise passe. S'offrir la JSK récupérera son défenseur axial, Farid
par El Watan hier, il n'en 4-2. serait le meilleur déclic. C'est le vœu de toute la capitale des Cheklam, qui a été ménagé lors du pré-
demeure pas moins que la FAF Une victoire que les hommes de Lang voudraient arracher Hammadites. Ce qui promet une belle empoignade entre les cédent match face au MCEE afin de le
entend intervenir pour trouver même s'ils ont beaucoup de peine à voir cette équipe de la Canaris du Djurdjura et les Dauphins de Yemma Gouraya. préserver et l'avoir totalement rétabli
une solution à son cas. K.Y. JSMB vivre le cauchemar qu'elle est en train de vivre à l'heure Mohamed Rachid pour ce derby algérois. Anis B.
El Watan LE QUOTIDIEN INDÉPENDANT - Vendredi 25 septembre 2009

LA RECHERCHE POUR LA LUTTE CONTRE LE SIDA S’INTENSIFIE COMMENTAIRE

Un espoir de vaccin L’injustice


du monde
contre le VIH Par Ali Bahmane
’il n’est pas bien placé pour donner des leçons de léga-
●Après plusieurs années de recherches, un vaccin expérimental redonne l'espoir
aux chercheurs et aux scientifiques.
S lité internationale, ou de légalité tout court, le colonel
El Gueddafi a néanmoins mis les pieds dans le plat au
siège des Nations unies en remettant en cause, avec des mots
crus, l’existence même du Conseil de sécurité et du droit de
es chercheurs améri- prendre, en particulier, quels

D cains et thaïlandais ont


annoncé hier avoir mis
au point un vaccin expérimental
sont les éléments immunolo-
giques impliqués dans la protec-
tion et a contrario dans la non-
veto dévolu à ses membres permanents. Peu de chefs d’Etat
l’ont suivi sur ce terrain pour dénoncer un des privilèges les
plus exorbitants – et forcément scandaleux – de cinq grandes
puissances, accaparé il y a plus d’un demi-siècle sur les der-
qui réduit d'un tiers les risques protection, l'absence de diffé- nières cendres de la Seconde Guerre mondiale. Ce pouvoir
de contamination par le virus du rence de charge virale entre les leur a permis d’imposer leur point de vue au reste du monde
sida. Une première trouvaille deux groupes, et comment amé- et de se partager des zones d’influence.
depuis la découverte du virus du liorer l'efficacité des vaccins. Une poignée d’autres grandes nations, les plus riches, les a
sida en 1983. Présentée comme «Les résultats encourageants de rejoints non pas aux Nations unies mais dans les institutions
la plus importante jamais effec- l'essai thaï ne sauraient faire re- internationales, tels le FMI et la Banque mondiale et au sein
tuée pour un vaccin contre le lâcher l'effort international de des grands sommets institutionnalisés, à l’image du G20.
sida dans le monde, l'opération a recherche et soulignent l'impor- Dans le sillage de l’éclatement du bloc socialiste et de la dé-
été conduite par le ministère tance d'une collaboration inter- confiture du non-alignement, la contestation de cet ordre
thaïlandais de la Santé et l'armée nationale entre les scientifiques mondial, figé et inique, a quitté le domaine des Etats pour se
américaine. L'étude a concerné mais aussi les acteurs politiques développer dans la rue. L’altermondialisme s’est voulu le re-
16 000 personnes. «C'est la pre- et économiques impliqués dans jet grandissant par la société civile internationale de la domi-
PHOTO : D. R.

mière démonstration qu'un vac- la mise au point d'un vaccin effi- nation du monde par un club de nantis, mais son impact est
cin contre le virus HIV peut pro- cace», signale l'ANRS. L'OMS resté forcément limité au seul domaine de la morale. Quel bi-
téger d'une contamination», et l'Onusida ont évoqué leur lan aujourd’hui de cet édifice international bâti sur l’injusti-
s'est réjoui, dans une vidéocon- «optimisme». Mais «beaucoup ce ? L’éclatement du bloc socialiste n’a plus les allures, tel
férence, le colonel de l'armée Les résultats des essais du vaccin constituent «une bonne nouvelle de travail reste à faire», ont-elles
pour un effet modeste» que cela a été présenté à la fin des années 1980, d’une victoi-
américaine, Jérôme Kim. «C'est averti en soulignant qu'il restait re du bien sur le mal.
une avancée scientifique très testés précédemment mais qui Jean-François Delfraissy, direc- notamment à déterminer la du- Les grands conflits régionaux ne sont pas résolus et la ques-
importante et cela nous donne ne s'étaient pas révélés efficaces teur de l'Agence nationale de re- rée de la protection et si le vaccin tion du désarmement international reste encore pendante. La
l'espoir qu'un vaccin efficace indépendamment l'un de l'autre. cherche sur le sida (ANRS), es- était efficace sur d'autres sous- décolonisation est restée inachevée, notamment au nord de
dans le monde entier sera possi- Il s'agit du vaccin Alvac du labo- time que les résultats des essais types du VIH. Sanofi-Pasteur a l’Afrique, tandis que la lancinante question palestinienne a
ble à l'avenir.» Le vaccin est une ratoire français Sanofi-Aventis, du vaccin contre le virus du sida estimé que l'étude constituait fini par s’enliser dans les décombres de Ghaza, ville martyre
combinaison de deux produits et de l'Aidsvax produit par l'A- constituent «une bonne nouvelle une «première démonstration assiégée par les forces israéliennes fortes de l’appui du sio-
méricain VaxGen, cédé depuis à pour un effet modeste». Pour la concrète» qu'un vaccin pouvait nisme mondial infiltré dans la plupart des cercles dirigeants
DÉCÈS DE l'organisation Global Solutions première fois, on montre qu'un «un jour devenir une réalité». de l’Occident développé. Jamais la pauvreté ne s’est autant
for Infectious Diseases. L'expé- vaccin contre le VIH a un effet «Bien que modeste, la réduction
MOHAMED rience a été menée depuis octob- significatif au niveau clinique, du risque d'infection par le VIH
installée sur tous les continents, y compris du nord de la pla-
LAÏDI re 2003 dans deux provinces c'est-à-dire au niveau infection, est statistiquement significati-
nète, alors que des milliers de milliards de dollars ont été per-
dus en une année dans la crise qui a balayé les Etats riches,
thaïlandaises sur 16 400 volon- et qu'on peut obtenir une protec- ve», a souligné Michel DeWilde
Un pionnier taires – tous séronégatifs et âgés tion. Mais 31% de réduction du Senior, vice-président recherche
affectant dans la lancée le reste du monde. Cette crise a mon-
tré les limites de l’ultra libéralisme, particulièrement son so-
de la maquette entre 18 et 30 ans – dont l'expo-
sition au risque de contamina-
risque, «cela veut dire que ce
n'est pas un outil vaccinal utili-
et développement de Sanofi-
Pasteur. A New York, l'organisa-
cle financier qui a dérivé du fait des insatiables appétits des
milieux financiers qui se sont octroyé tous les pouvoirs avec
nous quitte tion était jugée similaire à la
moyenne. La moitié a reçu des
sable en termes de santé pu-
blique, au sein d'une popula-
tion internationale AIDS Vacci- la bénédiction des gouvernants.
ne Initiative (IAVI) a salué un Cette crise a prouvé aussi que la quête de la croissance éco-
Le monde de la presse produits actifs, l'autre moitié des tion», note-t-il en signalant «résultat scientifique significa-
nationale vient de perdre nomique à tout prix ne peut être la panacée car elle porte les
placebos. 51 des 8197 individus qu’«il faut poursuivre la recher- tif». «C'est la première fois
Mohamed Laïdi, un des gènes de la destruction du bien le plus précieux de l’homme
vaccinés ont été contaminés par che pour avoir de meilleurs ou- qu'un projet de vaccin est effica-
pionniers de la maquette, qui est la terre. Celle-ci est en train de mourir à petit feu, sous
le virus, contre 74% qui n'ont tils vaccinaux», déclare-t-il. ce sur des humains. Jusqu'à
terrassé mercredi soir par l’effet du gaz à effet de serre dégagé par l’activité industriel-
pas été traités. Suite à cette an- Dans un communiqué rendu pu- maintenant, nous n'avions de
une crise cardiaque, a-t-on le et humaine. Aucun pays riche n’est prêt à sacrifier son
nonce, des scientifiques et des blic hier, l'ANRS estime que les preuve d'une faisabilité que sur
appris jeudi auprès de ses confort et ses intérêts pour changer de modèle de développe-
proches. Mohamed Laïdi, 63
organismes internationaux ont résultats de l'essai thaï soulèvent des animaux», a indiqué le pré- ment, comme aucune des cinq grandes puissances n’est prê-
ans, était un spécialiste de
réagi pour qualifier la découver- plusieurs questions et permet- sident de l'IAVI, Seth Berkley. te à remettre en cause son droit de veto aux Nations unies.
la maquette et du te d'encourageante tout en expri- tront d'orienter les futures re- Djamila Kourta Davantage que le carbone, c’est l’égoïsme qui sera fatal à l’-
secrétariat de la rédaction. mant une satisfaction prudente. cherches afin de mieux com-
humanité si le sursaut salvateur n’apparaît pas.
Il a formé, durant sa riche
carrière, plusieurs
maquettistes et secrétaires POINT ZÉRO
de rédaction, et a également

Oran-Béchar en bateau
enseigné à l'Institut du
journalisme d'Alger. Avant
son décès, il occupait le Par Chawki Amari
poste de secrétaire général
de la rédaction (SGR) au près les chaleurs de l'été, les pluies de l'automne. attendues et prévues un an à l'avance (voire 1000 ans), commencer et l'on dénombre déjà beaucoup trop de
quotidien le Temps
d'Algérie. L'enterrement a
eu lieu hier au cimetière de
A A première vue, on pourrait dire que l'Algérie est
une terre bien réglée et gâtée par la nature. A y re-
garder de plus près pourtant, ce n'est pas aussi beau et
c'est la même histoire ; morts, drames et dégâts maté-
riels, le tout enveloppé dans un sachet noir de fatalité
nationale.
morts à l'échelle nationale.
Comme une machine bien réglée, la mort tue régulière-
ment sur le slogan de mode «à chacun sa saison», ceux
Oued Romane (Alger). tendre que l'image d'une fine pluie bienfaitrice qui irri- Le spectacle d'Oran, deuxième ville du pays, paralysée qui n'ont pas brûlé en été se sont noyés en automne.
En cette douloureuse gue des plaines verdoyantes gorgées de soleil. D'abord, par les eaux, montre bien l'absence de gestion et d'anti- Ceux qui ne se sont pas noyés cet automne mourront de
circonstance, le directeur les grosses chaleurs déshydratent, asphyxient, tuent et cipation des pouvoirs publics. Si mêmes les pays déve- froid cet hiver. Les survivants de l'année naturelle 2009
ainsi que l'ensemble du ramollissent, brûlent les forêts, font fondre les hanches loppés sont touchés par les inondations, à Oran, les partiront sur des bateaux de fortune au printemps. Rap-
personnel d'El Watan des jolies femmes et agacent sérieusement Sonelgaz. chantiers mal finis ou mal bouchés ont engendré des ca- pelons-le encore une fois, la civilisation est le combat
présentent à la famille du Ensuite, les pluies noient, tuent, inondent, dévastent et tastrophes dont la cause est humaine ; le tracé du tram- permanent contre la mort. Rappelons une autre éviden-
défunt leurs sincères font couler les larmes des mères d'enfants trop légers way est devenu un fleuve et les assiettes de construction ce : si le robinet est ouvert, on ne peut pas arrêter l'eau
condoléances. emportés par les eaux. Chaque année, malgré les pluies de grand lacs. Bilan provisoire, les pluies viennent de de couler. Mais on peut réparer le lavabo.
Publicité