Vous êtes sur la page 1sur 32

Géotechnique routière

1- Contexte et finalités

V4

Géotechnique routière 1- Contexte et finalités V4 F RED P ORTET ET O LIVIER N OËL

FRED PORTET ET OLIVIER NOËL, ENSEIGNANTS À L'ENTE D'AIX-EN-PROVENCE

SYLVIE NICAISE, LABORATOIRE DU CETE MÉDITERRANÉE

CAROLE PORTILLO ET MATHIEU VERMEULEN, ECOLE DES MINES DE DOUAI

Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale :

http://creativecommons.org/licenses/by-nc/2.0/fr/

18 juillet 2011

Table des matières

Table des matières Objectifs 5 Introduction 7 I - Définition et introduction à la géotechnique 9

Objectifs

5

Introduction

7

I - Définition et introduction à la géotechnique

9

A. Exercice

9

B. Définition géotechnique

9

C. La géotechnique routière

10

D. Les termes de l'ensemble d'une chaussée

11

E. Les acteurs

12

F. Domaines d'intervention et exemples

12

II - Maîtrise des risques en géotechnique

15

A. Préoccupation du concepteur

15

B. Pathologies

16

C. Limiter l'aléa géotechnique

20

III - Développement durable

23

A. Aménagement des territoires avec la vision DD

23

B. Exemple sur le thème de l'eau

24

C. Exemple d'insertion paysagère

25

IV - Exemples

27

A. Chantiers autoroutiers

27

B. Chantiers routiers

27

C. Chantiers infrastructures ferroviaires

27

V - Exemple de la Liaison routière Est Ouest d'Avignon (LEO)

29

A. Exemple la Liaison Est-Ouest (LEO) d'Avignon

29

VI - Quiz

33

Objectifs

Objectifs Ce module va vous permettre :  d'appréhender la géotechnique routière  de découvrir des

Ce module va vous permettre :

d'appréhender la géotechnique routière

de découvrir des exemples d'application

de connaître les différentes couches constitutives d'une route Remerciements :

V. Ferber, Y. Deniaud, R. Bocciardi, E Manier, D. Criado pour les crédits photos Autoroute du Sud de la France (ASF), Réseau Ferré de France (RFF), Direction Départementale de l'Equipement de Guyanne (DDE 973) pour les crédits vidéos

Introduction

Mission et démarche du géotechnicien :

Introduction Mission et démarche du géotechnicien : (Photo : CETE méditerranée) Sa mission consiste à définir
Introduction Mission et démarche du géotechnicien : (Photo : CETE méditerranée) Sa mission consiste à définir

(Photo : CETE méditerranée)

Sa mission consiste à définir les contraintes géotechniques du site « s'exerçant » sur le projet d'infrastructure (contraintes de stabilité) et à caractériser les matériaux (sols, roches) en proposant leur valorisation dans l'ouvrage routier (remblais, couche de forme, voire structure de chaussées). Dans un premier temps, le géotechnicien réalise un état des lieux de la nature du sol afin de préciser ses caractéristiques et les difficultés susceptibles d'être rencontrées. Ce travail permet de définir les principes techniques compatibles avec les caractéristiques

géotechniques et de stabilité des matériaux (pente des talus,

contraintes

hydrogéologiques, mais aussi avec la géométrie du projet (profil en long et en travers). Dans un deuxième temps, le géotechnicien contribue à l'étude du projet de terrassements proprement dit. Les volumes de terrains générés en déblais et les volumes créés en remblais doivent, dans l'idéal, s'équilibrer. L'étude de terrassements doit proposer « des

destinations privilégiées » au sein de l'ouvrage routier (en remblais, partie supérieure des

terrassements, en couche de forme, en aménagements paysagers

Ces déplacements de

matériaux constituent le mouvement des terres. Toute opération modifiant l'équilibre des terres a une conséquence directe sur le coût des

),

les

).

travaux de terrassement et sur le parti d'aménagement général. Le géotechnicien doit ainsi répondre à un double défi, assurer la stabilité à long terme du projet routier et optimiser la valorisation des matériaux du site. Le mouvement des terres constitue l'aboutissement de l'étude géotechnique et un document de base pour l'élaboration du projet de terrassements.

I - Définition et introduction à la géotechnique

I
I

Exercice

9

Définition géotechnique

9

La géotechnique routière

10

Les termes de l'ensemble d'une chaussée

11

Les acteurs

12

Domaines d'intervention et exemples

12

A. Exercice

Choisissez une définition pour la géotechnique !

Etude des propriétés des sols et des roches en fonction des projets de construction d'ouvrages

Etude des propriétés des sols et des roches en fonction des projets de construction d'ouvrages d'art.

Science qui a pour objet la description des matériaux constituant le globe terrestre, l'étude des

Science qui a pour objet la description des matériaux constituant le globe terrestre, l'étude des transformations actuelles et passées subies par la terre et l'étude des fossiles.

Application des lois mécaniques et hydrauliques au matériau sol.

Application des lois mécaniques et hydrauliques au matériau sol.

B. Définition géotechnique

Définition : Géotechnique La géotechnique est une discipline qui étudie le comportement des terrains constitutifs
Définition : Géotechnique
La géotechnique est une discipline qui étudie le comportement des terrains
constitutifs de notre planète en relation ou non avec la construction
d'ouvrage par l'homme.
La géotechnique s'inscrit dans une démarche de science expérimentale dont la
connaissance s'appuie sur l'observation et la mesure permettant :
 la compréhension des phénomènes

Définition et introduction à la géotechnique

leur modélisation à des fins d'actions Les résultats seront à leur tour observés, mesurés, analysés,

La géotechnique s'appuie, entre autre, sur les différentes sciences de la terre que sont (cliquez pour connaître les définitions) :

la géologie

la géophysique

la mécanique des sols et mécanique des roches

l'hydrologie et l'hydrogéologie. La géotechnique comme toutes disciplines de l'aménagement (durable) des territoires est au service des aménageurs et non l'inverse.

C. La géotechnique routière

Définition : Géotechnique routière La géotechnique routière est l'application de la géotechnique au domaine
Définition : Géotechnique routière
La géotechnique routière est l'application de la géotechnique au domaine
routier.
Elle concerne :
 les travaux de terrassement (utilisation du sol comme matériaux de
construction en déblai/remblai)
 les soutènements et stabilisation de talus
 les fondations des ouvrages d'art
Définition : Etudes géotechniques
Une étude géotechnique vise à reconnaître au droit d'un aménagement existant ou
à construire :
 la nature et la répartition des terrains
 les caractéristiques et comportements des matériaux
les caractéristiques hydrauliques du site (présence d'eau, nature des
écoulements, etc )
Les terrains constitutifs du sous-sol étant :
non homogènes et non isotropes,
avec une répartition spatiale de type aléatoire.
La modélisation et l'étude du comportement des terrains s'appuieront sur une
reconnaissance qui sera donc toujours partielle.
L'étude géotechnique devra lever un maximum d'incertitudes sur le sous-
sol pour la conception ou le confortement d'un projet.

Déroulement d'une projet géotechnique routier

Un projet géotechnique se déroule de la façon suivante :

les reconnaissances géotechniques

la classification des sols

les études

condition de mise en place des matériaux

contrôle qualité et réception de la plate-forme sur chantier

Définition et introduction à la géotechnique

D. Les termes de l'ensemble d'une chaussée

Définition : Terrassements Les terrassements recouvrent l'ensemble des travaux de fouille, transport et mise en
Définition : Terrassements
Les terrassements recouvrent l'ensemble des travaux de fouille, transport et mise
en place de terres, pratiqués pour modifier le relief d'un terrain, permettre de
réaliser ou renforcer certains ouvrages.
Les sols sont extraits d'un déblai puis transportés et mis en œuvre en remblai.
Les terrassements interviennent dans la construction :
 des infrastructure linéaires : routes canaux chemin de fer, digues,
 mais également les plate-formes (bâtiments,
)
Définition : Termes de l'ensemble d'une chaussée 1 - Chaussée : constituée des couches d'assise
Définition : Termes de l'ensemble d'une chaussée
1 - Chaussée : constituée des couches d'assise et de la couche de surface
2 - Couche de forme (CDF) : couche faisant la liaison entre les terrassements et la
chaussée
3 - Partie supérieure des Terrassement (PST) : mètre supérieur des terrassements
En fonction de la durée de vie de la chaussée et du trafic (commande du Maître
d'Ouvrage), le Maître d'Œuvre devra dimensionner les épaisseurs des couches de
forme et de chaussée.
Structure chaussée

E. Les acteurs

Définitions et rôles

Tous les acteurs d'un projet sont concernés par les études géotechniques :

les maîtres d'ouvrage (cliquez pour connaître la définition)

les maîtres d'œuvre (cliquez pour connaître la définition)

les bureaux d'études techniques

Définition et introduction à la géotechnique

les contrôleurs techniques

les entreprises

les financiers et assureurs Le maître d 'ouvrage, instigateur et destinataire final du projet, se doit de connaître le site sur lequel doit s'implanter l'ouvrage afin d'en maîtriser les conditions de construction et d'exploitation. Il peut se faire conseiller par des bureaux d'études spécialisés (assistance à maîtrise d'ouvrage). Le maître d 'œuvre, chargé de la réalisation du projet, doit en identifier les risques et prendre les dispositions appropriées pour les maîtriser. Les bureaux d 'études techniques, chargés de finaliser les projets doivent en maîtriser l'interface avec les terrains d'assise (dimensionnements et maîtrise des coûts / aléas). Les contrôleurs techniques, doivent s'assurer que les choix techniques mis en œuvre permettent de garantir la pérennité de l'ouvrage, notamment vis à vis de l'adaptation au site, et la sécurité des travaux. Les entreprises qui réalisent les ouvrages sont directement confrontées aux conditions géotechniques réelles du site et doivent obligatoirement s'y adapter. Les banquiers finançant les projets veulent être rassurés sur les risques pris.

F. Domaines d'intervention et exemples

Domaines d'intervention

Les domaines d 'intervention de la géotechnique peuvent se diviser en quatre grands types :

Le milieu naturel non perturbé par l 'activité de l 'homme (instabilité de versants naturels, chutes de blocs rocheux, régression des falaises, effondrements naturels, séismes etc )

Le milieu naturel perturbé par l 'activité humaine (instabilité de versant en amont de fouille ou aval de remblais; effondrements)

L'adaptation des projets aux conditions de site (terrassements, soutènements, assainissements, irrigation, fondations, tunnels, etc )

La maintenance et le confortement des ouvrages existants (expertises et travaux de confortements de désordres pour la pérennisation d 'ouvrages, endommagés ou non etc ) Exemples d'intervention de la géotechnique à différents stades d'études :

Exemple pour une infrastructure linéaire

Apport de la géotechnique pour :

définition du projet -> localisation, hauteur maximale, etc

définition technique -> pente de talus, durée et amplitude des tassements, etc

réalisation et mise en œuvre -> phasage, matériaux, etc

estimation des coûts

Définition et introduction à la géotechnique

Définition et introduction à la géotechnique Infrastructure linéaire en remblai (photo Yann DENIAUD) et en déblai

Infrastructure linéaire en remblai (photo Yann DENIAUD) et en déblai (photo CETE Méditerranée)

Exemple pour un ouvrage d'art

CETE Méditerranée) Exemple pour un ouvrage d'art Ouvrage d'art (Source SETRA)  estimation des coûts

Ouvrage d'art (Source SETRA)

estimation des coûts

Apport de la géotechnique pour :

définition du adaptation au site

définition

projet

->

technique ->

fondations, remblais d 'accès, etc

réalisation et mise en œuvre -> phasage

Exemple d'un réemploi des matériaux pour une infrastructure linéaire

réemploi des matériaux pour une infrastructure linéaire Réemploi des matériaux pour infrastructure linéaire

Réemploi des matériaux pour infrastructure linéaire (photo CETE Méditerranée) etc

estimation des coûts

Exemple d'étude de glissement

Apport de la géotechnique pour :

définition

du

projet

->

réutilisation

en

remblai,

en

couche

de

forme,

zone

d'emprunt,

technique ->

traitements possibles, qualité et quantité

réalisation et mise en œuvre -> type d'engins, puissance,

définition

Définition et introduction à la géotechnique

Définition et introduction à la géotechnique Etude de Glissement (Photo Yann DENIAUD) Économie des terrassements

Etude de Glissement (Photo Yann DENIAUD)

Économie des terrassements

Apport de la géotechnique pour :

définition des mécanismes à l'œuvre

définition des solutions techniques (confortement, surveillance )

définition et suivi des travaux

estimation des coûts

Le domaine des terrassements est économiquement très important dans les infrastructures de transport (route, voie ferrée) : il est d'usage de dire que les terrassements constituent environ 20 à 30% du coût des travaux. Il est donc nécessaire d'optimiser les mouvements de terres afin d'équilibrer les volumes de déblai (excavations de terres) et de remblai (apports de terres).

(excavations de terres) et de remblai (apports de terres). Mouvement des terres c'est vérifier que les

Mouvement des terres

c'est vérifier que les bosses rentrent dans les creux

Lors des études, les choix réalisés auront des conséquences majeures sur l'économie du projet. Une mauvaise option concernant le réemploi des terres mènera à des surcoûts importants dus à la nécessité d'un traitement non prévu, à la recherche d'un nouveau gisement, au transport des matériaux, et au dépassement des délais.

II - Maîtrise des risques en géotechnique

II
II

Préoccupation du concepteur

15

Pathologies

16

Limiter l'aléa géotechnique

20

A. Préoccupation du concepteur

En premier lieu, il est nécessaire de

pour

satisfaire au mieux les besoins du Maître d'Ouvrage.

Les premières préoccupations du concepteur et du Maître d'Ouvrage seront :

bien

définir

les

objectifs

la pérennité de l'ouvrage

le rapport « Qualité / Prix »

le respect de l'environnement C'est aussi dans le domaine des terrassements que :

l'on rencontre le plus de litiges

« Maître

d'Œuvre

/

Entreprises »

les prévisions sont le moins

bien

météorologiques

respectées

(on

)

est

sont le moins bien météorologiques respectées (on ) est beaucoup Préoccupation (Pise) des plus tributaire

beaucoup

Préoccupation (Pise)

des

plus

tributaire

conditions

l'on trouve le plus grand nombre de paramètres à prendre en compte (géométrie de l'ouvrage, formations géologiques, nature et états des sols,

météorologie, hydrologie, matériels

)

Maîtrise des risques en géotechnique

B. Pathologies

Exemples de pathologies

Affaissement de terrain :

Exemples de pathologies Affaissement de terrain : Affaissement de terrain (source : E. Manier) Affaissement

Affaissement de terrain (source : E. Manier) Affaissement de chaussée :

de terrain (source : E. Manier) Affaissement de chaussée : Affaissement (source : V. Ferber-LCPC Nantes)

Affaissement (source : V. Ferber-LCPC Nantes)

Maîtrise des risques en géotechnique

Maîtrise des risques en géotechnique Affaissement (source : V. Ferber-LCPC Nantes) Problèmes de terrassements en cas

Affaissement (source : V. Ferber-LCPC Nantes) Problèmes de terrassements en cas de venues d'eau :

Problèmes de terrassements en cas de venues d'eau : Venues d'eau (source : Patrizia Grégori) Maîtrise

Venues d'eau (source : Patrizia Grégori)

Maîtrise des risques en géotechnique

Compactage insuffisant des bords de talus :

en géotechnique Compactage insuffisant des bords de talus : Compactage insuffisant (source : E. Manier) Instabilité

Compactage insuffisant (source : E. Manier) Instabilité due à la présence d'une nappe :

Maîtrise des risques en géotechnique

Maîtrise des risques en géotechnique Instabilité due à la présence d'une nappe (source : SETRA) C.

Instabilité due à la présence d'une nappe (source : SETRA)

C. Limiter l'aléa géotechnique

Importance des terrassements dans un projet routier

Généralement, les terrassements représentent 20-30% du coût global d'un projet routier. Les pathologies présentées auparavant démontrent l'existence d'un aléa géotechnique qu'il convient de maîtriser par :

des reconnaissances géotechniques poussées

des études qui prennent en compte l'analyse du risque géotechnique

le respect des conditions de mise en place des matériaux

des contrôles qualité adaptés tout au long des travaux jusqu'à la réception de la plate-forme sur chantier 60 à 80% des dépassements des coûts des travaux proviennent d'aléas géotechniques. Exemple de surcoût :

d'aléas géotechniques. Exemple de surcoût : Un fort aléa géotechnique – des surcoûts – des

Un fort aléa géotechnique – des surcoûts – des contentieux

Ce graphe démontre que :

au plus

on réduit le montant des études par rapport au coût global de

Maîtrise des risques en géotechnique

l'opération

au plus le surcoût est important.

Analyse du risque

La connaissance du site d'un projet ne peut jamais être exhaustive et comporte toujours une part d'incertitude. Aussi il convient d'en analyser les impacts et les coûts aux différents stades des études. Principes :

1. lister les conditions nécessaires pour répondre point par point aux objectifs des études

2. décrire pour chaque point les incertitudes correspondantes

3. quantifier chaque incertitude (probabilité d'occurrence et loi de distribution)

4. quantifier les impacts (coût maximal)

5. cumuler les risques de façon statistique

Exemple d'analyse de risque pour un projet routier :

Thèmes identifiés :

incertitude du profil géologique et purges sous remblais

incertitude du profil géologique et réutilisation des déblais

incertitude sur le traitement des matériaux

incertitude sur la teneur en gypse (traitement à la chaud)

incertitude sur la quantité globale de purges

incertitude sur la capacité de production des carrières environnantes

III -

Développement

durable

III
III

Aménagement des territoires avec la vision DD

23

Exemple sur le thème de l'eau

24

Exemple d'insertion paysagère

25

A. Aménagement des territoires avec la vision DD

Développement durable dans une opération routière

Les terrassements constituent une phase importante d'études et de travaux nécessitant non seulement des compétences en géotechnique, mais aussi dans les domaines de l'environnement et du développement durable.

Les travaux de terrassements ont un impact important dans la fabrication de l'image projetée de l'infrastructure et dans son acceptabilité sociale future.

Trois

sociales) :

économiques et

grandes

préoccupations

(environnementales,

Le Développement Durable est donc la prise en compte de ces trois préoccupations sur la durée avec trois objectifs différents :

1. satisfaire les préoccupations sociales pour les générations présentes et futures

2. disposer d'une économie saine pour produire des biens et des services

3. intégrer la notion "d'environnement limité" comme condition de durabilité :

limité à la fois par ses ressources (eau, nourriture, matériaux, énergie,

mais également par ses capacités à absorber, dégrader nos rejets

(pollution, déchets Ainsi, la répartition et le traitement des déblais et des remblais jouent un rôle essentiel dans le rapport entre l'infrastructure et le territoire. Exemple de mesures environnementales en faveur de la biodiversité pour la construction d'une Ligne ferroviaire à Grande Vitesse (LGV) :

Aujourd'hui la technique ne pilote plus, mais est au service de l'aménagement durable des territoires. La géotechnique routière comme toutes les autres sciences s'intègre dans une vision complexe conciliant les 3 piliers du Développement Durable au moyen notamment de la gouvernance.

espace

)

Développement durable

B. Exemple sur le thème de l'eau

Quand la route perturbe les eaux superficielles ou souterraines

La création d'une route perturbe doublement les eaux superficielles et les eaux souterraines : par la modification des écoulements due à la présence d'ouvrages.

Les données à recueillir préalablement à l'élaboration d'un projet routier sont :

les caractéristiques hydrographiques (eaux superficielles) et hydrogéologiques (eaux souterraines)

le fonctionnement hydraulique des cours d'eau et des nappes souterraines (importance, débit, variations saisonnières, profondeur, classement)

la présence de zones humides

la présence de captages d'eau potable et leurs périmètres de protection La modification des écoulements superficiels.

Ceux-ci doivent être

maintenus (on dit qu'ils sont «rétablis»). Leur rétablissement constitue une contrainte forte. Ce rétablissement n'est en général pas totalement transparent. L'impact sur l'écoulement, faible, devient significatif lors de la survenance d'un événement météorologique rare et violent. Un tel événement est traduit dans les faits par la fixation d'un débit à rétablir, le débit de projet, correspondant à une période de retour (intervalle de temps moyen séparant deux occurrences d'un événement caractérisé). La période de retour est arrêtée après consultation des services responsables de la police de l'eau ou de la Mission Interservices de l'Eau (MISE). Les MISE sont des "guichets uniques" qui rassemblent les services de l'Etat compétents dans le domaine de l'eau et des milieux aquatiques. En général, on adopte une période de retour de 100 ans pour les autoroutes, et l'on peut descendre jusqu'à 25 ans pour les autres routes. Comme dans la gestion d'un risque, cette période de retour est un compromis entre le coût d'investissement de la route (y compris les mesures compensatoires associées) et les conséquences hydrauliques liées à la construction de la nouvelle route que la collectivité est prête à accepter. Les impacts liés à la géométrie de l'écoulement peuvent être de nature très différente :

Le projet routier intercepte des écoulements naturels.

débordements et inondations des terrains agricoles ou des zones urbaines par exhaussement (remontée de la ligne d'eau) en amont de l'ouvrage,

poussées de l'eau sur le remblai routier,

dégâts causés par l'érosion des berges sur les bâtis en bord de cours d'eau,

déstructuration de la ripisylve (végétation qui pousse sur les rives des cours d'eau),

déstabilisation des ouvrages hydrauliques en aval par affouillements ou

transports solides

).

incidence forte des calibrages de cours d'eau sur les écoulement avals (cas de construction de routes en berge). Que faire ?

Actuellement, il existe toute une panoplie d'outils, mis à la disposition des bureaux

d'études hydrauliques, géotechniques

eaux de surface, d'appréhender les champs d'inondation, d'estimer les affouillements et transports solides, de calculer la poussée des eaux sur les ouvrages, etc Des outils pour évaluer l'impact existent : lois empiriques, modèles physiques ou

, capables de prévoir les écoulements des

Développement durable

logiciels. Retenons seulement qu'ils doivent être manipulés avec précautions par des spécialistes qui ont déjà une vision claire et une expérience des processus qualitatifs mis en jeu. Le maître d'ouvrage se situera résolument en amont pour fournir les données pertinentes et en aval pour bien mesurer les conséquences de ces bouleversements sur les milieux naturel et humain. Il définira ensuite les mesures réductrices ou compensatoires efficaces en toute connaissance de causes : ouvrages de protection, seuils, calibrages ponctuels du lit, reconstitution de biotope La modification des écoulements souterrains Il n'est pas rare que la présence d'une infrastructure perturbe l'écoulement des eaux souterraines. Ceci peut avoir des conséquences si le réseau souterrain alimente, par exemple, une agglomération en eau potable. Ces perturbations sont introduites, notamment :

par création de déblais routiers qui interceptent les nappes souterraines et perturbent les AEP (Alimentation en Eau Potable) :

plus rarement par la présence d'un remblai de grande hauteur qui, par son propre poids, peut pincer la nappe et contrarier son écoulement naturel en modifiant la perméabilité horizontale du sol :

Comme pour les eaux de surfaces, des outils pour mesurer l'impact existent. Ils conduisent le concepteur routier à limiter ou éviter les déblais ou les remblais, ce qui se traduit par une modification du profil en long et/ou du tracé en plan de l'infrastructure.

C. Exemple d'insertion paysagère

Insertion paysagère d'une infrastructure routière

Voir :

Note d'information du SETRA sur l'insertion paysagère d'une infrastructure routière (cf. Concilier terrassements et enjeux paysagers (SETRA))

IV -

Exemples

IV
IV

Chantiers autoroutiers

27

Chantiers routiers

27

Chantiers infrastructures ferroviaires

27

A. Chantiers autoroutiers

Exemple de l'autoroute A89 entre La tour de Salvagny (Lyon) et Balbigny (Nord de St.-Etienne)

ASF : A89 vue générale du chantier en hélicoptère D'autres vidéos et ressources sur le chantier de l'A89 sont disponibles sur le site ASF-A89 1 , cliquez sur "films du chantier" .

B. Chantiers routiers

Exemple du chantier de la RN2 et du pont sur l'Oyapock entre le Brésil et la Guyane

D'autres vidéos et ressources sur le chantier de la RN2 et du pont sur l'Oyapock sont disponibles sur le site de la DDE Guyanne 2 , cliquez sur "Projets et grands travaux" .

C. Chantiers infrastructures ferroviaires

Exemple de la Ligne à Grande Vitesse (LGV) Rhin-Rhône branche Est entre Mulhouse et Dijon

D'autres vidéos et ressources sur le chantier de la LGV Rhin-Rhône sont disponibles sur le site dédié de Réseau Ferré de France (RFF) 3 cliquez sur "Branche Est" puis sur l'onglet "vidéo" .

1 - www.asf-a89.fr

2 - http://www.guyane.developpement-durable.gouv.fr/

3 - www.lgvrhinrhone.com

V - Exemple de la Liaison routière Est Ouest d'Avignon (LEO)

V
V

Exemple la Liaison Est-Ouest (LEO) d'Avignon

29

A. Exemple la Liaison Est-Ouest (LEO) d'Avignon

Objectifs de la Liaison Est-Ouest (LEO)

(LEO) d'Avignon Objectifs de la Liaison Est-Ouest (LEO) Logo LEO Porte d'entrée du delta du Rhône,

Logo LEO

Porte d'entrée du delta du Rhône, Avignon est à la croisée des trafics nord-sud et de l'arc méditerranéen. Plus localement, la confluence du Rhône et de la Durance est un point de convergence pour les déplacements entre le Vaucluse, les Bouches- du-Rhône et le Gard. Avignon est au centre d'un bassin de vie de 300 000 habitants, qui a vu sa population augmenter de près de 100 000 habitants en trois décennies. La ville accueille de grands équipements tels que le centre hospitalier, l'université, le marché d'intérêt national, la gare TGV, l'aéroport et d'importantes zones d'activités et de commerces, dont dépendent à divers degrés les communes périphériques. Cette croissance a pour conséquence une saturation des axes de transit, pénalisant le confort de vie de nombreux habitants et freinant le développement économique. LES OBJECTIFS DE LA LEO :

renforcer la liaison entre Avignon et les principaux pôles régionaux,

compléter le réseau autoroutier A7/A9,

faciliter les franchissements entre le Vaucluse, le Gard et les Bouches-du- Rhône,

assurer une accessibilité vers les grands équipements d'Avignon et améliorer

Exemple de la Liaison routière Est Ouest d'Avignon (LEO)

les échanges entre les pôles du bassin de vie,

délester les axes du centre d'Avignon et permettre leur requalification urbaine.

d'Avignon et permettre leur requalification urbaine. Localisation LEO Simulateur : Maquette Virtuelle du projet

Localisation LEO

Simulateur : Maquette Virtuelle du projet Voie express assurant un contournement efficace d'Avignon sur 15
Simulateur : Maquette Virtuelle du projet
Voie express assurant
un
contournement efficace d'Avignon sur
15 km, la LEO formera à terme une
véritable liaison rapide de 30 km à 2
fois 2 voies entre les autoroutes A7 et
A9.
La section centrale déclarée d'utilité
publique comprise entre le carrefour
des Angles et le carrefour de
l'Amandier sur la RN7, complétée par
la déviation de Rognonas.
Phasage LEO
Une infrastructure d'envergure :
 3 viaducs de grande envergure sur le Rhône (1 000 mètres) et la Durance
(740 mètres pour celui situé en aval et 690 mètres pour celui situé à
l'amont), avec 8 franchissements de digues ;
 7 franchissements de voies ferrées ;
 9 franchissements de voies nationales, départementales ou communales ;
 5 échangeurs ;
 ouvrages permettant les écoulements hydrauliques en cas d'inondation et
10
29
ouvrages de rétablissement des canaux et roubines ;
 9 bassins de rétention et 11 stations de pompage, 3 reconstitutions de

Exemple de la Liaison routière Est Ouest d'Avignon (LEO)

"caisses" hydrauliques, 30 km de fossés et réseaux d'assainissements ;

5 300 mètres de protections phoniques sous forme d'écrans ou de merlons ;

2,4 millions de mètres cubes de matériaux de remblais pour l'assise de la route, les merlons anti-bruit et les aménagements paysagers ;

36 km de glissières et protections latérales de sécurité routière ;

75 hectares de talus et d'aménagements paysagers.

Les premières réflexions à partir de 1990, les études préalables réalisées entre

1994 et 1997 définissant les différentes solutions envisagées, la concertation sur

les différentes variantes menée de 1998 à 2000, puis les études d'avantprojet en

2001 ont abouti à la déclaration d'utilité publique de la section centrale de la LEO

par décret en conseil d'Etat le 16 octobre 2003. Pour des raisons financières et techniques, ce programme - comme tout projet routier de cette envergure - sera réalisé par tranches "fonctionnelles", correspondant à des sections qui peuvent être ouvertes à la circulation routière de façon autonome. La section centrale, entre les Angles et l'Amandier, représente une dépense prévisionnelle de 367 millions d'euros. Les 122 millions d'euros inscrits au 12ème contrat de plan Etat Région Provence-Alpes-Côte d'Azur permettent de réaliser la première partie de la section centrale entre l'échangeur de Courtine nord et le giratoire de l'Escapade (tranche

1).

VI -

Quiz

VI
VI
VI - Quiz VI Exercice 1 La géotechnique est : une discipline qui étudie les processus

Exercice 1

La géotechnique est :

une discipline qui étudie les processus de formation des terrains pour la construction d'ouvrage par

une discipline qui étudie les processus de formation des terrains pour la construction d'ouvrage par l'homme.

une discipline qui étudie les la portance des terrains pour la stabilité des ouvrages génie

une discipline qui étudie les la portance des terrains pour la stabilité des ouvrages génie civils.

une discipline qui étudie le comportement des terrains constitutifs de notre planète en relation ou

une discipline qui étudie le comportement des terrains constitutifs de notre planète en relation ou non avec la construction d'ouvrage par l'homme.

Exercice 2

Déplacez (glissez-déposez) les acteurs ci-dessous dans la colonnes adéquate : à quels domaines (Commanditaire/Entreprises Travaux/Contrôles) appartiennent les acteurs ci-dessous ?

1 - Prestataire chargé de la réalisation des terrassements

2 - Prestataire chargé de la réalisation des chaussées

3 - Maître d'ouvrage

4 - Coordonnateur sécurité

5 - Assistance à maîtrise d'ouvrage

6 - Topographe

Commanditaire

Exercice 3

Entreprises de travaux

Contrôles

Déplacez (glissez-déposez) les activités ci-dessous dans la colonne d'acteurs adéquate : à quels acteurs incombent ces activités ?

1 - Conduire le chantier

2 - Assurer la coordination de sécurité protection santé

3 - Lancer les marchés

4 - Payer les travaux

5 - Assister le maître d'ouvrage

6 - Etudes géotechniques

7 - Répondre au dossier de consultation des entreprises

Maître d'ouvrage

Entreprises de

Experts

Contrôles

Quiz

Exercice 4

travaux

A quel(s) stade(s) interviennent les géotechniciens (plusieurs réponses possibles) :

Réception des travaux

Réception des travaux

Etudes

Etudes

Reconnaissances

Reconnaissances

Organisation du chantier

Organisation du chantier

Contrôles

Contrôles

Repas de fin de chantier

Repas de fin de chantier

Je ne sais pas

Je ne sais pas

Exercice 5

Un reconnaissances géotechnique incomplète peut engendrer :

Surcoût

Surcoût

Rien

Rien

Dépassement des délais

Dépassement des délais

Des économies sur le coût total du projet

Des économies sur le coût total du projet