Vous êtes sur la page 1sur 83

Département : STIC

Référence :

Licence Appliquée en Sciences et technologies de l’Information et


de la Communication
Option RST

Projet de fin d’Études

Dimensionnement
des Réseaux Radio 3G et 4G

Réalisé par : Hanen Hrizi

Salma Saidane

Classe : STIC-L3-RST-B

Encadré par : Mostfa Hamza

Mr Kais Ameur

Entreprise d’Accueil : Tunisie Telecom

Année Universitaire : 2012-2013


Table de matière
Glossaire ................................................................................................................................................ 5
Introduction générale.......................................................................................................................... 12
Chapitre 1 : Les réseaux mobiles UMTS/LTE ..................................................................... 13
Introduction .......................................................................................................................... 13
1.1. L’architecture UMTS ................................................................................................ 13
1.1.1. Architecture fonctionnelle .................................................................................. 13
1.1.1. L’équipement utilisateur UE .............................................................................. 14
1.1.2. Réseau d'accès UTRAN ..................................................................................... 14
1.1.2.1. NodeB ............................................................................................................. 14
1.1.2.2. RNC (Radio Network Controller) .................................................................. 14
1.1.3. Réseau cœur ....................................................................................................... 15
1.1.2. Architecture en couches ..................................................................................... 15
1.1.3. Canaux de communication ................................................................................. 17
1.1.4. Les techniques utilisées en UMTS ..................................................................... 17
1.1.4.1. Le Spectre de fréquence ................................................................................. 17
1.1.4.2. Les principes de WCDMA ............................................................................. 18
1.1.4.3. Principe de l’étalement de spectre .................................................................. 18
1.1.4.4. Codes d’étalement .......................................................................................... 18
1.1.4.5. Scrambling ...................................................................................................... 19
1.2. La technologie HSPA ................................................................................................ 19
1.3. Le réseau LTE .......................................................................................................... 20
1.3.1. Architecture ........................................................................................................ 20
1.3.2. Les technologies utilisées en LTE ...................................................................... 21
1.3.2.1. Multiplexage ................................................................................................... 21
1.3.2.2. Modulation...................................................................................................... 21
1.3.2.3. La technologie MIMO .................................................................................... 22
1.3.3. Architecture de EPS ........................................................................................... 23
1.3.3.1. Caractéristiques de réseau d’accès LTE ......................................................... 24
1.3.3.2. Caractéristiques du réseau cœur SAE ............................................................. 24

2
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
1.3.3.3. Caractéristiques et entités du réseau EPS ....................................................... 25
1.4. La qualité de service .................................................................................................. 25
Conclusion ............................................................................................................................ 25
Chapitre 2 : Dimensionnement du réseau mobile UMTS ............................................................. 26
Introduction .......................................................................................................................... 26
2.1. Processus de dimensionnement du NodeB .................................................................... 26
2.1.1. Dimensionnement en Uplink ................................................................................. 27
2.1.1.1. Dimensionnement par couverture ........................................................................ 27
2.1.1.2. Dimensionnement par capacité ............................................................................ 30
2.1.2. Dimensionnement en Downlink ................................................................................. 31
2.1.2.1. Dimensionnement par couverture ........................................................................ 31
2.1.2.2. Dimensionnement par capacité ............................................................................ 34
2.2. Dimensionnement du CE (Channel Element) ............................................................... 35
2.3. Modèle de dimensionnement de l’interface Iub ............................................................ 35
2.3.1. Le processus de dimensionnement.......................................................................... 35
2.3.2. Largeur de bande moyenne d'Iub de CS............................................................. 36
2.3.2.1. Largeur de bande maximale d'Iub de CS ........................................................ 37
2.3.2.2. Largeur de bande d'Iub de moyenne de PS..................................................... 37
2.3.2.3. Débit total d’Iub par nodeB ............................................................................ 37
2.4. Modèle de dimensionnement du RNC....................................................................... 38
2.5. Modèle de dimensionnement de l’interface Iu .......................................................... 39
2.5.1. Dimensionnement de l’interface Iu-CS .............................................................. 39
2.5.2. Dimensionnement de l’interface Iu-PS .............................................................. 39
2.6. Modèle de dimensionnement de l’interface Iu-r........................................................ 39
Conclusion ............................................................................................................................ 40
Chapitre 3 : Dimensionnement du réseau mobile LTE.................................................................. 41
Introduction .......................................................................................................................... 41
3.1. Processus de dimensionnement d’eNode B ................................................................... 41
3.1.1. Calcul de la couverture Uplink ............................................................................... 42
3.1.2. Calcul de la couverture Downlink .......................................................................... 43
3.1.3. Capacité en Uplink .................................................................................................. 45
3.1.4. Downlink Capacité .................................................................................................. 45
3.2. Dimensionnement de l’interface S1 & X2 .................................................................... 46

3
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
3.2.1. L’interface X2 ......................................................................................................... 46
3.2.2. L’interface S1 .......................................................................................................... 47
Conclusion ............................................................................................................................ 47
Chapitre 4 : Conception de notre application de dimensionnement UMTS/LTE-
NETSIT(Network Sizing Tool) ........................................................................................................ 48
Introduction .......................................................................................................................... 48
4.1. Objectifs......................................................................................................................... 48
4.1.1. Objectif fonctionnel ............................................................................................ 48
4.1.2. Objectif non fonctionnels ....................................................................................... 48
4.2. Environnement logiciel.................................................................................................. 48
4.3. Description de UMTS/LTE-NETSIT ........................................................................ 49
4.3.1. Acteurs/Utilisateurs ............................................................................................ 49
4.3.2. Cas d’utilisation générale de UMTS/ LTE-NETSIT.......................................... 49
4.3.2.1. Authentification .............................................................................................. 50
4.3.2.2. Projet de l’application ..................................................................................... 51
4.3.2.3. Enregistrement du résultat .............................................................................. 53
4.3.3. Diagramme d’activités ....................................................................................... 53
4.3.4. Conception de la base De données ..................................................................... 55
4.3.5. Diagramme de classes ........................................................................................ 55
Conclusion ............................................................................................................................ 56
Chapitre 5: Implémentation de l’outil de dimensionnement des réseaux mobiles UMTS etLTE ......... 57
Introduction .......................................................................................................................... 57
5.1. Environnement de travail............................................................................................... 57
5 .1.1. Langage de programmation ................................................................................... 57
5.1.2. Outils de développement ......................................................................................... 57
5.2. Execution de l’application ............................................................................................. 58
5 .2.1. Interface d’accueil de l’application ........................................................................ 58
5.2.2. Interface de choix .................................................................................................... 60
5.2.3. Option de « Modifier les informations personnelles » ....................................... 61
5.2.4. Option de « Dimensionnement des nouveaux sites UMTS »............................. 62
5.2.5. Option « Dimensionnement des réseaux 4G » ................................................... 70
Conclusion ............................................................................................................................ 74
Conclusion générale ........................................................................................................................... 75
Bibliographie et Webographie .......................................................................................................... 76

4
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Annexes ................................................................................................................................................ 77

Glossaire

3GPP : 3rd Generation Partnership Project


A
A-DCH : Associated Dedicated Channel
AF : Activity Factor
AMR : Adaptive Multi Rate
AMR: Adaptive Multi Rate
AMR-WB: AMR - Wideband
ASC :Antenna System Controller
B
BE: Best Effort
bps :bits per second
BMC: Broadcast/Multicast Control
C
CE: Channel Element
CS :Circuit Switched
C/I: Carrier to Interference ratio
CCH :Common Channels
CDMA: Code Division Multiple Access
COST European: Co-Operation in the field of Scientific and Technical research
cps :chips per second
CPICH :Common Pilot Channel
cps :chips per second
CS :Circuit Switched
CCCH :Common Control Channel
D
DCH : Dedicated Channel
DL: DownLink
DCCH: Dedicated Control Channel
DCH :Dedicated Common Channels

5
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
DTCH :Dedicated Traffic Channels
DTX :Discontinuous Transmission

E
E-DCH : Enhanced Dedicated Channel
EUL :Enhanced Uplink
E-UTRAN: Evolved UMTS Terrestrial Radio Access Network
E.Node-B: Evolved Node
EPC :Evolved Packet Core Network
F
FDD :Frequency Division-Duplexing

G
GoS : Grade of Service
H
HS : High Speed
HSDPA: High Speed Downlink Packet Access
HS-DSCH :High Speed Downlink Shared Channel
HSPA :High Speed Packet Access
HW :HardWare
HO : HandOver
HT Hilly :Terrain
HSS :Home Subscriber Server

I
ITU: International Telecommunications Union
IMEI :International Mobile station Equipment Identity

L
LNF : Log-Normal Fading
LTE: Long Term Evolution
LTE Advanced :Long Term Evolution avancée
M
MAC: Medium Access Control
MRC :Maximum Ratio Combining

6
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
MME :Mobility Management Entity
MIMO: Multi-Input Multiple-Output
MAPL :Maximum Allowable Path Loss
P
PS: Packet Switched
PIRE: Puissance Isotrope Rayonnée d’Emission
PDCP : Packet Data Convergence Protocol
P-GW : Packet Data Convergence Gateway
Q
QoS:Quality of Service
R
R99: Release 99
RAB :Radio Access Bearer
RAN :Radio Access Network
RB :Radio Bearer
RBS : Radio Base Station
RA: Rural Area
RF :Radio Frequency
RSCP :Received Signal Code Power
RSSI :Received Signal Strength Indicator
RX: Receiver
RNC : Radio Network Controller
RRM :Radio Ressource Management
RLC :Radio Link Control
RACH :Random Access Channel
RRC :Radio Resource Control
S
SHO :Soft Handover
SW :Software
SRB :Signalling Radio Bearer
SAE :System Architecture Evolution
SC-FDMA:Single Carrier - Frequency Division Multiple Access
S-GW : Serving Gateway

7
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
T
TBD : To Be Defined
TDMA :Time Division Multiple Access

TU :Typical Urban
TMA: Tower Mounted Amplifier
TX :Transmitter
U
UE :User Equipment
UL :UpLink
W
WCDMA :Wideband Code Division Multiple Access

8
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Liste de figures

Figure 1 . 1 : Architecture globale du réseau UMTS............................................................................. 13


Figure 1 . 2:Vue en couches de l’interface radio UTRAN. ................................................................... 16
Figure 1 . 3:Les canaux......................................................................................................................... 17
Figure 1 . 4:Répartition fréquentielle. ................................................................................................... 17
Figure 1 . 5:Principe de l’étalement de spectre. .................................................................................... 18
Figure 1 . 6:Arbre des codes OVSF....................................................................................................... 19
Figure 1 . 7:Le mécanisme de Scrambling. ........................................................................................... 19
Figure 1 . 8:Architecture du réseau LTE. .............................................................................................. 20
Figure 1 . 9:Principe de l’OFDM. ......................................................................................................... 21
Figure 1 . 10:OFDMA/SC-FDMA. ....................................................................................................... 22
Figure 1 . 11:Architecture EPS.............................................................................................................. 23

Figure 2. 1:Présentation de la méthode de dimensionnement RN WCDMA. ....................................... 26


Figure 2. 2:Dimensionnement de l’interface Iub. .................................................................................. 36

Figure 3. 1 : Processus de dimensionnement d’un réseau LTE. ........................................................... 41

Figure 4. 1:Logo de StarUML. ................................................................................................................ 49


Figure 4. 2:Diagramme de cas d’utilisation d’UMTS/LTE-NETSIT. ................................................... 50
Figure 4. 3:Phases d’authentification. ................................................................................................... 51
Figure 4. 4:Diagramme de séquences d’un cas de nouveau dimensionnement pour 3G ou 4G. ........... 52
Figure 4. 5:Diagramme d’activités de UMTS/ LTE-NETSIT. .............................................................. 54

Figure 5. 1:Logo de Netbeans . ............................................................................................................. 57


Figure 5. 2:Logo de EasyPHP. .............................................................................................................. 58
Figure 5. 3:Page d'accueil...................................................................................................................... 58
Figure 5. 4:Fenêtre d’authentification d’UMTS/LTE .NETSIT............................................................ 59
Figure 5. 5:Authentification erronée. .................................................................................................... 59
Figure 5. 6:Base de données d'utilisateurs............................................................................................. 60
Figure 5. 7:Menu d’accueil d’UMTS/LTE-NETSITE. ......................................................................... 61
Figure 5. 8:Interface de modification des informations personnelles.................................................... 61
Figure 5. 9:Paramètres d’initialisation pour UMTS. ............................................................................. 62
Figure 5. 10:Absence de paramètre de bilan de liaison. ........................................................................ 63
Figure 5. 11:Dimensionnement par couverture en UL. ......................................................................... 63
Figure 5. 12:Dimensionnement de la capacité sur la liaison descendante. ............................................ 64
Figure 5. 13:Puissance de CPICH. ........................................................................................................ 64
Figure 5. 14:Dimensionnement par couverture en DL. ......................................................................... 65
Figure 5. 15:Dimensionnement de la capacité sur la liaison descendante. ............................................ 65
Figure 5. 16:Dimensionnement de Iub_CS. .......................................................................................... 66
Figure 5. 17:Dimensionnement d’Iub_PS. ............................................................................................ 67
Figure 5. 18:Dimensionnement d’Iub total ........................................................................................... 68

9
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Figure 5. 19:Dimensionnement de RNC et IU. ..................................................................................... 68
Figure 5. 20:Paramètres d’initialisation pour LTE. ............................................................................... 70
Figure 5. 21:Dimensionnement de la couverture sur la liaison montante. ............................................ 71
Figure 5. 22:Calcul de capacité sur la liaison montante. ....................................................................... 71
Figure 5. 23:Dimensionnement de la couverture sur la liaison descendante. ........................................ 72
Figure 5. 24:Dimensionnement de la capacité sur la liaison descendante. ........................................... 72
Figure 5. 25:Dimensionnement des interfaces X1 et S2. ...................................................................... 73
Figure 5. 26 : Sauvegarde des projets dans la base de données............................................................. 74

10
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Liste des tableaux

Tableau 2. 1:Bilan de liaison pour la liaison montante. ........................................................................ 29


Tableau 2. 2:Bilan de liaison pour la liaison descendante. .................................................................... 32

Tableau 3. 1:Bilan de liaison montante. ................................................................................................ 43


Tableau 3. 2:Bilan de liaison pour la liaison descendante.................................................................... 45

11
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Introduction générale

Avec l’évolution rapide des nouvelles techniques multimédias mobiles et la panoplie de


services offerts, il est de plus en plus stratégique pour les opérateurs et fournisseurs mobiles
de procéder à un design efficace, robuste et complet , pour l'amélioration des services,
plateformes multi-technologiques capables de supporter de nouvelles applications
innovatrices, une migration du réseau 3G vers la quatrième génération se présente pour avoir
des services de haut débit .

Le dimensionnement d’un réseau cellulaire permet d’assurer la minimisation du coût de la


liaison radio et de l’infrastructure du réseau, en tenant compte de la couverture radio et de la
taille des cellules sous réserve de contraintes de la QoS.
Dans ce projet, nous allons faire un dimensionnement par couverture, par capacité et
dimensionnement de différentes interfaces du réseau 3 G et du réseau 4 G.

Pour ce faire, nous allons commencer par une présentation générale des réseaux UMTS,
LTE leurs architecture, leurs différentes interfaces et leurs technologies d’accès.

Le second chapitre comprend le processus de dimensionnement du réseau 3G,le troisième


chapitre comprend un processus de dimensionnement du réseau 4G, Le quatrième chapitre
présente la conception de notre application ainsi que les différentes diagrammes.

Et le dernier chapitre sera consacré à l’implémentation de notre outil de dimensionnement


UMTS/LTE-NETSITE .

12
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 1 Les réseaux mobiles UMTS /LTE

Chapitre 1 : Les réseaux mobiles UMTS/LTE

Introduction
L’UMTS (Universal Mobile Télécommunications System) permet d’offrir une
couverture et une mobilité universelle, indépendamment de l’environnement avec des débits
de service et une efficacité spectrale supérieure aux systèmes de deuxième génération
existants. Les spécifications techniques de cette norme sont développées au sein de
l’organisme 3GPP [1] créateur aussi de la norme LTE (Long terme Evolution) pour offrir des
débits supérieurs avec une meilleure qualité.

Dans ce chapitre, nous allons présenter une généralité sur ces deux réseaux, à savoir
UMTS et LTE : leurs architectures, canaux radio, multiplexages, modulations…

1.1. L’architecture UMTS

Le réseau UMTS est composé d’une architecture fonctionnelle et une architecture en


couche [2]:

1.1.1. Architecture fonctionnelle

Le réseau UMTS est composé d’un réseau d’accès UTRAN (UMTS Terrestrial Radio
Access Network) et d’un réseau cœur. La figure 1.1 présente l’architecture de L’UMTS :

Figure 1 . 1 : Architecture globale du réseau UMTS.

13
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 1 Les réseaux mobiles UMTS /LTE

En effet le réseau UMTS est composé d’un équipement utilisateur UE, d’un réseau
d’accès UTRAN et d’un réseau cœur CN.

1.1.1. L’équipement utilisateur UE

L’UE consiste en un ME (Mobile Equipement) et un USIM (UMTS Subscriber Identity


Module). Le ME est le terminal radio employé pour la communication radio sur l’interface
radio Uu. L’USIM est une carte à puce dans laquelle sont stockées les données concernant
l’utilisateur et son abonnement telles que son identité, les clés de chiffrement et
d’authentification.

1.1.2. Réseau d'accès UTRAN

Le réseau d’accès UTRAN est doté de plusieurs fonctionnalités (Sécurité, Mobilité,


Gestion des ressources radio, Synchronisation).Sa fonction principale est de transférer les
données générées par l’usager. Il est une passerelle entre l’équipement usager et le réseau
cœur via les interfaces Uu et Iu. Il est composé de deux entités : stations de base appelées
NodeB, et des contrôleurs radio RNC liées à travers des interfaces de communication.

1.1.2.1.NodeB

Le rôle principal du NodeB est d’assurer les fonctions de réception et de transmission


radio pour une ou plusieurs cellules du réseau d’accès de l’UMTS avec un équipement usager.
Chaque nodeB est relié a un RNC via l’interface Iub.

1.1.2.2.RNC (Radio Network Controller)

Le rôle principal du RNC est de gérer les communications entre le NodeB et le


réseau cœur de l’UMTS. Il peut avoir deux modes de fonctionnement :

 Le Serving RNC (SRNC) : permet de gérer la signalisation associée, prendre


les décisions de handover , gérer le contrôle de puissance...

 Le Drift RNC (DRNC) : permet de gérer d’autres cellules extérieures au SRNC


également utilisées par le mobile, transférer les données de manière transparente entre
le mobile et le SRNC.

14
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 1 Les réseaux mobiles UMTS /LTE

1.1.3. Réseau cœur

Le réseau cœur de l’UMTS est composé de trois parties dont deux domaines :

 Le domaine CS (Circuit Switched) utilisé pour la téléphonie.


 Le domaine PS (Packet Switched) qui permet la commutation de paquets.
 Les éléments communs aux domaines CS et PS.

Le réseau UMTS est divisé en trois groupes. Le premier est celui du domaine CS
comprenant les entités MSC (a pour rôle de commuter les données), GMSC (une passerelle
entre le réseau UMTS et les réseaux extérieurs), et VLR (est en charge d’enregistrer les
usagers dans une zone géographique).
Le second est celui du domaine PS regroupant les entités SGSN (enregistrer les usagers
dans une zone géographique dans une zone de routage) et GGSN (une passerelle vers les
réseaux à commutation de paquets extérieurs.
Le dernier comprend les entités du réseau communes aux domaines PS et CS, à savoir,
HLR (une base de données des informations de l’usager : l’identité de l’équipement usager, le
numéro d’appel de l’usager), AuC (l’authentification de l’abonné, ainsi que du chiffrement de
la communication) et EIR (La gestion des vols des équipements usagers et l’identification des
mobiles grâce au numéro IMEI).

 Les interfaces de communication

Plusieurs types d’interfaces de communication coexistent au sein du réseau UMTS :

Uu : Interface entre un équipement usager et le réseau d’accès UTRAN. Elle permet la


communication avec l’UTRAN via la technologie CDMA.

Iu : Interface entre le réseau d’accès UTRAN et le réseau cœur de l’UMTS. Elle permet
au contrôleur radio RNC de communiquer avec le SGSN.

Iur : Interface qui permet à deux contrôleurs radio RNC de communiquer.

Iub : Interface qui permet la communication entre un NodeB et un contrôleur radio RNC.

1.1.2. Architecture en couches

L’interface radio de l’UTRAN est structurée en couches dont les protocoles se basent sur
les 3 premières couches du modèle OSI (respectivement la couche physique, la couche liaison
de données et la couche réseau).

15
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 1 Les réseaux mobiles UMTS /LTE

Figure 1 . 2 :Vue en couches de l’interface radio UTRAN.

 Couche 1
La couche physique de l’interface radio qui réalise les fonctions de codage, décodage,
modulation et d’entrelacement via W-CDMA.
 Couche 2

Cette couche est divisée en plusieurs sous couches :

La sous-couche MAC (Medium Access Control) a pour rôle de multiplexer les données
sur les canaux de transport radio.

La sous-couche RLC (Radio Link Control) permet la fiabilité du transport des données
entre deux équipements du réseau.

La sous-couche PDCP (Packet Data Convergence Protocol) permet de compresser les


données via des algorithmes de compression. Cela permet d’exploiter plus efficacement les
ressources radio. PDCP a aussi pour rôle de rendre indépendant les protocoles radio du réseau
d’accès UTRAN (sous-couches MAC et RLC) par rapport aux couches de transport réseau.
Ce type d’architecture permettra l’évolution future des protocoles réseaux sans modifier les
protocoles radio de l’UTRAN.

La sous-couche BMC (Broadcast/Multicast Control) est en charge d’assurer les fonctions


de diffusion de messages sur l’interface radio.

 Couche 3

Cette couche RRC (Radio Resource Control) gère la connexion de signalisation établie
entre le réseau d’accès UTRAN et l’équipement usager, utilisée lors de l’établissement ou de
la libération de la communication.

16
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 1 Les réseaux mobiles UMTS /LTE

1.1.3. Canaux de communication

Figure 1 . 3:Les canaux.

En UMTS, il existe trois classes de canaux :

 Les canaux logiques qui sont le point d’accès aux services de la couche MAC.
 Les canaux de transport qui sont le point d’accès aux services de la couche physique.
 Les canaux physiques qui sont les ressources utilisées sur l’interface radio pour la
transmission des informations. voir Annexe B

1.1.4. Les techniques utilisées en UMTS

1.1.4.1. Le Spectre de fréquence

La norme UMTS présente deux techniques de multiplexage sur l’interface radio : Le TDD
et le FDD. La répartition fréquentielle du réseau UMTS est présentée par la Figure 1. 4

Figure 1 . 4:Répartition fréquentielle.

Le mode TDD utilise une technique d’accès multiple mixte TD/CDMA contenant une
composante TDMA et une composante d’étalement de spectre à l’intérieur des intervalles de
temps avec séparation par codes. En FDD, on utilise le concept W-CDMA (Wideband
CDMA).

17
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 1 Les réseaux mobiles UMTS /LTE

1.1.4.2. Les principes de WCDMA

Il s’agit d’une technique d’accès multiple par répartition de code utilisant une modulation
par séquence directe en se basant sur une technique plus ancienne qui est le CDMA (Code
Division Multiple Access [3] ).

1.1.4.3. Principe de l’étalement de spectre

Le W-CDMA réalise un étalement de spectre selon la méthode de répartition par


séquence directe (Direct Séquence) qui multiplie le signal par un code pou l’étaler sur une
plus large bande de fréquence. La figure 1.5 illustre le principe d’étalement de spectre :

Figure 1 . 5:Principe de l’étalement de spectre.

L’étalement est directement proportionnel au nombre de bits utilisés de SF (Spreading


Factor). A La réception il faut générer la même séquence d’étalement afin d’obtenir les
données.

1.1.4.4. Codes d’étalement

Chaque utilisateur possède des codes orthogonaux dites codes OVSF (Orthogonal Variable
Spreading Factor Code) afin de modifier le facteur d’étalement et de conserver l’orthogonalité
des différents codes d’étalement.
Ces codes sont définis par un arbre OVSF où chaque nœud possède 2 descendants :

18
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 1 Les réseaux mobiles UMTS /LTE

Figure 1 . 6:Arbre des codes OVSF.

L’arbre ci-dessus, nous montre la relation entre le facteur d’étalement et le nombre de


codes disponibles pour un étalement donné.
Comme toutes les technologies, le WCDMA apporte des contraintes lors de déploiement
comme les trajets multiples et l’effet near [4].

1.1.4.5. Scrambling

Le lien de parenté entre les codes limite leur attribution aux utilisateurs. Pour palier à ce
problème on utilise le procède de scrambling qui permet d’augmenter le nombre des codes.

Figure 1 . 7:Le mécanisme de Scrambling.

1.2. La technologie HSPA

HSPA (HIGH-SPEED PACKET ACCESS) est un protocole de téléphonie mobile visant à


accroître les taux de transfert de données et la capacité des réseaux de troisième génération
par le biais de transfert de données à l'aide d'un téléphone cellulaire. Le HSDPA
communément appelée 3,5G ou encore 3G+ (dénomination commerciale), offre des
performances dix fois supérieures à la 3G (UMTS Release 99) dont il est une évolution
logicielle. Cette évolution permet d'approcher les performances des réseaux DSL (Digital
Subscriber Line) comme elle est caractérisée par sa modulation qui est adaptative.
Les éléments clé de cette nouvelle norme sont les suivants :

 AMC (Adaptive modulation and coding) : apporte une capacité beaucoup plus
élevée pour les systèmes radio à transmission de paquets.

19
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 1 Les réseaux mobiles UMTS /LTE

 FCSS (Fast Cell Site Selection) permet à l’utilisateur de choisir le Node B


ayant les meilleures caractéristiques pour une transmission de données. L’avantage de
cette technique est qu'elle permet à l’utilisateur d’obtenir un débit plus élevé
 HARQ : augmente l’efficience spectrale par rapport au procédé WCDMA
existant, le débit peut atteindre des valeurs jusqu’à 5,76 Mbit/s en réduisant la redondance
au niveau de la correction d’erreurs.

1.3. Le réseau LTE


La LTE (Long Term Evolution) désigne une norme spécifié réalisé par l'organisme
de standardisation 3GPP pour améliorer la norme UMTS des réseaux cellulaires 3G, vers la
quatrième génération, pour faire face aux évolutions technologiques.
Les buts de la LTE consistent en une amélioration de l'efficacité spectrale qui permet le
transfert de données à haut débit, de l'ordre de 50 Mbps, avec une portée plus importante, un
nombre d'appels par cellule plus élevée que dans l'UMTS avec latence plus faible.

1.3.1. Architecture

Le réseau d'accès LTE est constitue d'un ensemble eNodeB permettant d’unifier les
fonctionnalités de NodeB et de RNC du réseau UMTS.

Figure 1 . 8:Architecture du réseau LTE.

La figure 1.8 présente le réseau d'accès LTE qui est constitué de :

 S-GW (Serving gateway) Nœud qui termine l'interface vers E-UTRAN


 P-GW (PDN gateway) Nœud qui assure la connectivité pour l’UE à des réseaux
externes.
 MME (Mobility Mannagement Entity)

20
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 1 Les réseaux mobiles UMTS /LTE

 eNode B qui regroupe en une entité unique les fonctionnalités des nœuds Node B
et RNC de l'UMTS. La principale fonction de l'eNode B est d'acheminer les flux
de données de l'UE vers l'EPC (Evolved Packet Core Network) au moyen des
fonctions comme le RRM (Radio Ressource Management) et le CAC (Call
Admission Control).

Cette opération est réalisée en utilisant l'interface S1 qui relie l'E-UTRAN aux
composantes de l'EPC. L'EUTRAN dispose d'une nouvelle interface X2 unique au réseau.

1.3.2. Les technologies utilisées en LTE

1.3.2.1. Multiplexage

Le LTE utilise deux modes de duplexage : FDD et TDD. En effet la trame générique
a une durée de 10 ms décomposée en 20 slots de 0.5.

1.3.2.2. Modulation

La modulation utilisée dans le LTE est une modulation adaptative qui varie en fonction
de la distance qui sépare l’abonné de NodeB. Chaque sous-porteuse est modulée à l'aide de
différents niveaux de modulation : QPSK (4QAM), 16QAM, 64 QAM [4].
La modulation du LTE est essentiellement sur l’utilisation de la technologie OFDM et des
technologies d'accès associés, OFDMA/SC-FDMA.

 OFDM

Les Systèmes OFDM subdivisent la BP en plusieurs sous-porteuses étroites et


transmettent les données en flux parallèles, qui sont orthogonales entre-elles, ce qui leur
permet d’être très proches les unes des autres (Espacement entre sous-porteuses de 15 KHz).
Un intervalle de garde est ajoute après chaque symbole pour contrer les effets du multi trajets.

Figure 1 . 9:Principe de l’OFDM.

21
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 1 Les réseaux mobiles UMTS /LTE

La Figure 1.9 présente la technique OFDM ou chaque symbole est une combinaison
linéaire des signaux instantanés sur chacune des sous-porteuses dans le canal. Lors des
transmissions, chaque utilisateur se voit attribuer une portion du spectre.

 OFDMA

En OFDMA, les utilisateurs se voient attribuer un nombre précis de sous-porteuses pour


un time slot prédéterminé, appelées PRBs, (Physical Resource Blocks). Ces derniers ont
chacun une dimension temps et fréquence. La Répartition des PRBs est géré par une fonction
de planification à la station de base.

 SC-FDMA

En LTE Uplink, un concept différent est utilisé en technique d'accès. Bien qu’on utilise
encore une forme de technologie OFDMA, l'implémentation est appelé Single Carrier
Frequency Division Multiple Access (SC-FDMA). Elle offre des performances et une
complexité globale similaire à l’OFDMA mais utilise en revanche une technique de
multiplexage fréquentiel à une seule porteuse.

Figure 1 . 10:OFDMA/SC-FDMA.

1.3.2.3. La technologie MIMO


MIMO est une technique basée sur la diversité spatiale en transmission sans fil, pour
éviter les multi-trajets. La mise en place d’une telle structure permet au système utilisé
d’atteindre des débits importants et cela sans changer la largeur de la bande allouée au signal
ni sa puissance d’émission.

22
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 1 Les réseaux mobiles UMTS /LTE

Concrètement, plusieurs répliques de la même information sont transmises sur plusieurs


canaux ayant des puissances comparables et des évanouissements indépendants, rendant la
transmission de bonne qualité. Cela a pour conséquence l’amélioration du rapport signal à
bruit et donc du taux d’erreurs binaires.
Lorsqu’un tel système comprend une seule antenne à l’émission et plusieurs antennes à la
réception, il est nommé SIMO (Single Input Multiple Output). De même, lorsqu’il comprend
plusieurs antennes à la réception et une seule antenne à l’émission, Il est nommé MISO
(Multiple Input Single Output). Finalement, si les deux côtés comptent une antenne chacun, le système
est dit SISO (Single Input Single output).

1.3.3. Architecture de EPS

Le réseau EPS (Evolved Packet System) qui est constitué de réseau d’accès à LTE et d’un
nouveau réseau cœur appelé SAE (System Architecture Evolution)[5] .La figure 1.12 présente
l’architecture d’EPS :

Figure 1 . 11:Architecture EPS.

 PCRF (Policy and Charging Rules Function) :L'entité qui détecte les flux de service,
applique la politique de tarification.
 HSS (Home Subscriber Server) : La base de données des abonnés.

23
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 1 Les réseaux mobiles UMTS /LTE

1.3.3.1. Caractéristiques de réseau d’accès LTE

Le réseau d’accès LTE est caractérisé par :

 Débit sur l’interface radio :


L’interface E-UTRAN doit pouvoir supporter un débit maximum descendant instantané
de 100 Mbit/s en avec une allocation de bande de fréquence de 20 MHz et un débit maximum
montant instantané de 50 Mbit/s en considérant aussi une allocation de bande de fréquence de
20 MHz.
Les technologies utilisées sont l’OFDMA pour le sens descendant et SC-FDMA pour les
sens montant. Cela correspond à une efficacité du spectre de 5 bit/s/Hz pour le sens
descendant et 2,5 bit/s/Hz pour le sens montant.
Avec la 3G il est nécessaire d’allouer une bande de fréquence de 5 MHz. Avec la
LTE, il est possible d’opérer avec une bande de taille différente avec les possibilités suivantes
: 1.25, 2.5, 5, 10, 15 et 20MHz, pour les sens descendant et montant. L’intention est de
permettre un déploiement flexible en fonction des besoins des opérateurs et des services qu’ils
souhaitent proposer.

 Délai pour la transmission de données :

Moins de 5 ms entre l’UE et l’Access Gateway, ceci dans une situation de non-charge où
un seul terminal est ACTIF sur l’interface radio. La valeur moyenne du délai devrait avoisiner
les 25 ms en situation de charge moyenne de l’interface radio. Ceci permet de supporter les
services temps réel IP nativement, comme la voix sur IP et le streaming sur IP.

 Mobilité :

Elle assurée à des vitesses comprises entre 120 et 350 km/h. Le handover pourra
s’effectuer (la LTE ne permet que le hard handover et non pas le soft handover) dans des
conditions où l’usager se déplace à grande vitesse.

1.3.3.2. Caractéristiques du réseau cœur SAE

 EPC est un réseau cœur paquet tout IP :

A la différence des réseaux 2G et 3G où l’on distinguait les domaines de


commutation de circuit CS et de commutation de paquet PS dans le réseau cœur, le nouveau
réseau ne possède qu’un domaine paquet appelé EPC. Tous les services devront être offerts
sur IP y compris ceux qui étaient auparavant offerts par le domaine circuit tels que la voix, la
visiophonie, le SMS, tous les services de téléphonie, etc.

24
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 1 Les réseaux mobiles UMTS /LTE

 EPC supporte le filtrage de paquet et une taxation évoluée :

En effet la LTE fournit des mécanismes de taxation très sophistiqués permettant de taxer
le service accédé par le client sur la base du volume, de la session, de la durée, de
l’événement, du contenu.

1.3.3.3. Caractéristiques et entités du réseau EPS

L’EPS (Evolved packet System) représente l’ensemble du réseau à savoir LTE et SAE.
Il a les caractéristiques suivantes :

 Il possède une architecture plate et simplifiée comparée à celle hiérarchique 2G/3G.


 Il s’agit d’une architecture uniquement paquet comparée à celle 2G/3G circuit et
paquet.
 Son interface radio est totalement partagée entre tous les usagers en mode ACTIF
comparée à des ressources dédiées et partagées dans l’architecture 2G/3G.

1.4. La qualité de service


La qualité de service (QDS) ou Quality of service (QoS) est la capacité à véhiculer dans
des bonnes conditions le trafic donné, en termes de disponibilité, débit, délais de
transmission, gigue, taux de perte de paquets…La qualité de service est un concept de gestion
qui a pour but d’optimiser les ressources d'un réseau ou d'un processus et de garantir de
bonnes performances aux applications critiques pour l'organisation. Les caractéristiques prises
en compte pour déterminer la qualité d’un service sont évidemment variables en fonction du
service proposé.

Conclusion
Dans ce chapitre, nous avons étudié tout d’abord l’architecture du réseau UMTS. Puis,
nous avons vu les caractéristiques de la couche physique à savoir le protocole WCDMA, les
notions de scrambling codes, étalement de spectre ….
Dans un second lieu, nous avons présenté les caractéristiques de la technologie LTE qui
répond à des nouveaux besoins (délai court, débit élevé, nouveaux services à l’aide souvent
par l’interconnexion…). Notre deuxième et troisième chapitre présente les processus de
dimensionnement de ces deux réseaux mobiles.

25
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 2 Dimensionnement du réseau mobile UMTS

Chapitre 2 : Dimensionnement du réseau mobile UMTS


Introduction
Le dimensionnement d’un réseau cellulaire permet d’assurer un cout minimal du de la
liaison radio et de l’infrastructure du réseau, en tenant compte de la couverture radio et de la
taille des cellules sous réserve de contraintes de la QoS.

Dans ce chapitre, nous présenterons notre processus de dimensionnement du réseau UMTS.

2.1. Processus de dimensionnement du NodeB

Il existe de nombreuses façons d'utiliser la méthode de dimensionnement en fonction du


scénario. Toutefois, le principal résultat de l'analyse est toujours une estimation de la
couverture et de la capacité correspondante ainsi que la capacité CCH et DCH.
Un aperçu du processus de dimensionnement est illustré à la figure 2 .1

Figure 2. 1:Présentation de la méthode de dimensionnement RN WCDMA.

26
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 2 Dimensionnement du réseau mobile UMTS

Le processus de dimensionnement de NodeB est basé sur trois étapes :

 Etape1

La première étape consiste à calculer le bilan en UL. Cela se traduira par la perte de trajet
maximale, 𝐿𝑝𝑚𝑎𝑥, étant donné une certaine charge d'UL. La perte de trajet maximale est
ensuite utilisée dans le dimensionnement de liaison descendante pour équilibrer ce bilan vers
la liaison montante, de sorte que la même perte de trajet de l'air est soutenue à la fois en
UL/DL.

 Etape 2

Dans cette étape, la puissance de CPICH et CCH est déterminée. Le bilan de liaison
CPICH est équilibrée à l'égard du bilan de liaison montante, c'est à dire la puissance des
canaux CPICH et d'autres canaux communs est augmentée jusqu'à ce que la même perte de
trajet, 𝐿𝑝𝑚𝑎𝑥, est prise en charge pour la liaison montante. Si la puissance CPICH dépasse le
maximum qui est autorisé, la taille de la cellule doit être diminuée et le bilan de liaison
montante doit être refait. De la perte maximale de chemin,𝐿𝑝𝑚𝑎𝑥, l'atténuation de signal,
𝐿𝑠𝑎, entre le TX et UE du point de référence est calculée et utilisé dans le bilan de liaison
descendante à l'étape 3.

 Etape 3

À l'étape 3 le bilan de liaison descendante est compensée par augmentation de la


puissance de DCH ou DL charge jusqu'à ce que la même perte de trajet, 𝐿𝑝𝑚𝑎𝑥, est prise en
charge dans le budget de la liaison montante. Si la puissance maximale autorisée pour DCH
est dépassée, 𝐿𝑠𝑎 doit être diminué et le processus de dimensionnement redémarré à l'étape
1.Cette étape aboutit à 𝐿𝑝𝑚𝑎𝑥 pour DL et ainsi le rayon de cellule. Elle donne aussi nombre
d'utilisateurs simultanés en DL et la puissance moyenne pour les canaux CCH 𝑃𝐶𝐶𝐻,𝑟𝑒𝑓 ainsi
que des canaux DCH, 𝑃𝐷𝐶𝐻,𝑟𝑒𝑓 et 𝑃𝐷𝐶𝐶𝐻,𝑙𝑖𝑛𝑘 ,𝑟𝑒𝑓 .

2.1.1. Dimensionnement en Uplink

2.1.1.1. Dimensionnement par couverture

Le rayon de la cellule est calculé d'après une formule de modèle de propagation [9], qui
donne la relation entre la perte de trajet maximale et le rayon de cellule à différentes bandes
de fréquence. Pour notre application nous allons travailler avec le modèle Okumura Hata.

27
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 2 Dimensionnement du réseau mobile UMTS

L'équation pour calculer le rayon « R » de kilomètres est comme suit :


R=10α (1)

Lp −A+13.82 log hb +a (hm )


Avec : 𝛼 = 44.9−6.55 log hb
(2)

L p : la perte de trajet de l’air.


A : la valeur d'atténuation fixe dépendant de la fréquence.
hb : la hauteur de la station de base [m].
hm : est la hauteur de l'antenne de l'équipement d'utilisateur [m]
a (hm) : est un facteur de correction pour la hauteur de l'antenne de véhicule hm (a est fixé à 0
dB pour les hm = 1,5 m). Il est calculé par:
a (hm) = 3.2 (log (11.75 hm)) 2 - 4.97
Variant de modèle Okumura-Hata pour Ericsson :
Lp = A – 13.82 log hb - a(hm ) + (44.9 – 6.55 log hm ) log R
La valeur d'atténuation « A » est en fonction de la fréquence et l'environnement (Voir annexe D).

Puissance maximale de sortie UE [dB] 𝑃𝑈𝐸


La marge de control de puissance [dB]. 𝐵𝑃𝐶
La marge fading [dB] 𝐵𝐿𝑁𝐹

la marge d'interférence en [dB] 𝐵𝐼𝑈𝐿


Body Loss [dB] 𝐿𝐵𝐿

Car Loss [dB] 𝐿𝐶𝑃𝐿


Pertes de pénétration de bâtiments [dB] 𝐿𝐵𝑃𝐿
La somme de gain de RBS d'antenne et 𝐺𝑎
gain d'antenne UE [dBi]
La perte des jumpers [dB] 𝐿𝐽
Les pertes feeders 𝐿𝑓
𝑬𝒃 /𝑵𝟎 requit [dB] 𝐸𝑏 /𝑁0
La densité de puissance de bruit 𝑁𝑡
thermique (-174 dBm / Hz).
Figure de bruit [dB]. 𝑁𝑓

28
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 2 Dimensionnement du réseau mobile UMTS

Le débit d'information [bps]. 𝑅𝑖𝑛𝑓𝑜

La sensibilité du système en UL [dBm] 𝑆𝑈𝐿 [dBm] = 𝑁𝑡 + 𝑁𝑓 + 10 log𝑅𝑖𝑛𝑓𝑜 +


𝐸𝑏 /𝑁0 + 𝐿𝑓 (3)
Facteur de non-orthogonalité 𝛼𝑈𝐿

Facteur de charge 𝑄

C/I Γ
La marge d'interférence [dB] 1 1
𝐵𝐼𝑈𝐿 [dB] = 1𝑂𝑙𝑜𝑔 1−𝛾 𝛼 𝑈𝐿 −1 1−𝑄
(4)
Pertes de trajet maximal [dB] 𝐿𝑝𝑚𝑎𝑥 = 𝑃𝑈𝐸 − 𝑆𝑈𝐿 − 𝐵𝑃𝐶 − 𝐵𝐼𝑈𝐿 − 𝐵𝐿𝑁𝐹 − 𝐿𝐵𝐿 −
𝐿𝐶𝑃𝐿 − 𝐿𝐵𝑃𝐿 + 𝐺𝑎 − 𝐿𝐽
(5)
Tableau 2. 1:Bilan de liaison pour la liaison montante.

Avec

γ : est la cible C / I, c'est-à-dire 𝛾0 , de la RAB échelle avec le gain DTX pour les
différents services. 𝛾0 et GDTX sont calculés comme suit:
(𝐸𝑏 𝑁 0)−𝐺
𝑅𝐼𝑛𝑓𝑜 𝐸𝑏 𝑝
𝛾0 = 10( 𝑁0)/10 = 10 10 (6)
𝑅𝑐𝑕 𝑖𝑝

Avec :

𝑅𝑐𝑕𝑖𝑝 : Débit chips 3.84 Mcps.

𝑃𝐺 : Processing Gain.

𝛾0 : L’énergie de bit divisée par la densité spectrale de bruit, rapport Eb/N0, mis à l'échelle
avec le rapport de vitesse de transmission de l'information de débit des chips.

Le gain DTX pour un RAB est exprimé comme suit:


𝐴𝐹+𝜆
𝐺𝐷𝑇𝑋 = 1+𝜆 (7)
Avec ;

𝜆 : est le rapport de puissance entre le canal DPDCH et le canal DPCCH et dépendra du type
de service et sera différent en liaison montante et descendante.

Avec ; 𝛾 = 𝛾0 . 𝐺𝐷𝑇𝑋 (8)

29
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 2 Dimensionnement du réseau mobile UMTS

2.1.1.2. Dimensionnement par capacité

La capacité en UL est donnée comme le nombre d'utilisateurs simultanés par cellule M. Il


est lié à la charge maximale𝑀𝑝ô𝑙𝑒 , le nombre théorique maximal d'utilisateurs simultanés par
cellule sur la liaison montante.

 𝑴𝒑ô𝒍𝒆 :

La capacité de pôle en UL, 𝑀𝑝ô𝑙𝑒 , est la limite théorique du nombre des utilisateurs
simultanés que l'interface radio peut supporter pour une seule cellule. Il est calculé selon
l'équation suivante :
1 1
𝑀𝑝ô𝑙𝑒 = [ 1+𝐹𝜓 ] . (1 − 𝛼𝑈𝐿 + γ ) (9)
𝐷𝐿

𝐹 : Le rapport moyen entre l'interférence d'autres cellules et les perturbations générées dans
𝐼𝑜𝑡 𝑕 𝑒𝑟
la même cellule dans la liaison montante dans le réseau 𝐹 = (10)
𝐼𝑜𝑤𝑛

𝜓𝑈𝐿 : Le facteur d'échelle utilisé pour modéliser les cellules chargées inégales.

 Nombre d’utilisateurs simultanés:

Dans l'analyse WCDMA, il est d'usage de définir la notion M, le nombre des utilisateurs
simultanés dans le sens montant comme :
𝑀 = 𝑄 ⋅ 𝑀𝑝ô𝑙𝑒 (11)
où :

Q : charge de la cellule de liaison montante.

Pour un système multiservice où les services utilisent différents types de RAB, par
exemple RAB 1, RAB2, RAB 3… l'équation pour le chargement s'écrit:
𝑀1 𝑀2 𝑀3
𝑄=𝑀 +𝑀 + +… (12)
𝑝 ô𝑙𝑒 ,1 𝑝 ô𝑙𝑒 ,2 𝑀𝑝 ô𝑙𝑒 ,3

NB : La charge maximale recommandée de liaison montante: Q = 70%.

30
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 2 Dimensionnement du réseau mobile UMTS

2.1.2. Dimensionnement en Downlink

2.1.2.1. Dimensionnement par couverture

La puissance transmise sur les canaux dédiés / 𝑃𝑇𝑋,𝑟𝑒𝑓


communs de référence du système [dBm].
le bruit de fond UE N=Nt Nf R chip

la puissance moyenne allouée aux canaux


𝑃𝐶𝐶𝐻,𝑟𝑒𝑓
communs de contrôle de référence [W]

Le nombre d'utilisateurs simultanés par cellule 𝑀

dans la liaison descendante.

facteur lié à la distribution des pertes de trajet 𝐻


des UEs dans la cellule
Atténuation de signal à partir du point de 𝐿𝑠𝑎 =𝐿𝑝𝑚𝑎𝑥 + 𝐵𝑃𝐶 + 𝐵𝐿𝑁𝐹 + 𝐿𝐵𝐿 + 𝐿𝐵𝑃𝐿 +

référence du système à un UE à la frontière 𝐿𝐶𝑃𝐿 − 𝐺𝑎 + 𝐿𝐽


(13)
de la cellule.
𝛾𝑀𝑁𝐻 𝐿
La puissance de sortie moyenne totale dans le 𝑃𝐶𝐶𝐻 ,𝑟𝑒𝑓 + 1+𝛼𝛾 𝑠𝑎
système 𝑃𝑡𝑜𝑡 ,𝑟𝑒𝑓 = (14)
1−𝑄
La marge fading [dB] 𝐵𝐿𝑁𝐹

la marge d'interférence en [dB] 𝐵𝐼𝑈𝐿


Pertes de pénétration de corps humain [dB] 𝐿𝐵𝐿

Pertes de pénétration de voiture [dB] 𝐿𝐶𝑃𝐿


Pertes de pénétration de bâtiments [dB] 𝐿𝐵𝑃𝐿
La somme de gains de RBS et UE [dBi] 𝐺𝑎
La perte des jumpers [dB] 𝐿𝐽
Les pertes feeders 𝐿𝑓
𝑬𝒃 /𝑵𝟎 requit [dB] 𝐸𝑏 /𝑁0
La densité de puissance de bruit thermique 𝑁𝑡
(-174 dBm / Hz).
Figure de bruit [dB]. 𝑁𝑓

Le débit d'information [bps]. 𝑅𝑖𝑛𝑓𝑜

31
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 2 Dimensionnement du réseau mobile UMTS

La sensibilité du système en DL [dBm] 𝑆𝑈𝐸 [dBm] = 𝑁𝑡 + 𝑁𝑓 + 10 log𝑅𝑖𝑛𝑓𝑜 +


𝐸𝑏 /𝑁0 + 𝐿𝑓 (15)
Facteur de non-orthogonalité 𝛼𝐷𝐿

le rapport moyen entre l'interférence inter-


𝑭𝑪
cellule et intra-cellule reçue à la frontière de
la cellule
le rapport de puissance de cellules voisines Ψ𝐷𝐿
par rapport à la même cellule
Facteur de charge 𝑄

C/I Γ
Facteur K 𝛼+𝐹𝐶 ∙Ψ 𝐷𝐿
𝐾= 𝑁 (16)

La marge d'interférence [dB] 𝑃𝑡𝑜𝑡 ,𝑟𝑒𝑓


𝐵𝐼𝐷𝐿 = 1 + 𝐾 (17)
𝐿𝑠𝑎

Pertes de trajet maximal [dB] 𝐿𝑝𝑚𝑎𝑥 = 𝑃𝑇𝑋,𝑟𝑒𝑓 − 𝑆𝑈𝐸 − 𝐵𝑃𝐶 − 𝐵𝐼𝑈𝐿 − 𝐵𝐿𝑁𝐹
− 𝐿𝐵𝐿 − 𝐿𝐶𝑃𝐿 − 𝐿𝐵𝑃𝐿 + 𝐺𝑎 − 𝐿𝐽

(18)
Tableau 2. 2:Bilan de liaison pour la liaison descendante.

 Itération sur les équations de liaison descendante :


La méthode de dimensionnement de liaison descendante est itérative. Le processus itératif
provient le fait que l'augmentation du bruit, 𝐵𝐼𝐷𝐿 , comprend l'atténuation du signal 𝐿𝑠𝑎 . Dans
les dimensions logarithmiques, 𝐿𝑠𝑎 . est exprimée comme suit:

𝐿𝑠𝑎 =𝑃𝑇𝑋,𝑟𝑒𝑓 − 𝑆𝑈𝐸 − 𝐵𝐼𝐷𝐿 (19)

 Caractéristiques et limites de puissance de liaison descendante:


Puissance nominale de sortie totale de référence du RBS :
La puissance nominale de sortie de référence totale du système 𝑃𝑛𝑜𝑚 ,𝑟𝑒𝑓 est calculée comme
suit :

𝑃𝑛𝑜𝑚 ,𝑟𝑒𝑓 = 𝑃𝑛𝑜𝑚 ,𝑅𝐵𝑆 − 𝐿𝐹 − 𝐿𝐴𝑆𝐶 [dBm] (20)


𝑃𝑛𝑜𝑚 ,𝑅𝐵𝑆 : La puissance nominale de sortie totale de RBS

32
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 2 Dimensionnement du réseau mobile UMTS

Limitations de puissance de sortie moyenne descendante :

La puissance moyenne de sortie de référence totale du système ne doit pas être


supérieure à 75% de la puissance totale de sortie nominale au niveau du point de
référence du système:
𝑃𝑡𝑜𝑡 ,𝑟𝑒𝑓 < 0.75𝑃𝑚𝑜𝑛 ,𝑟𝑒𝑓 [W] (21)

Puissance de CPICH et les paramètres de puissance des canaux communs :

La puissance moyenne sur les canaux de contrôle communs de référence du système est
approximativement :
𝑃𝐶𝐶𝐻,𝑟𝑒𝑓 = 𝐾𝑎𝑣𝑒𝑟𝑎𝑔𝑒 𝑃𝐶𝐶𝐻,𝑟𝑒𝑓 [W] (22)
Avec 𝐾𝑎𝑣𝑒𝑟𝑎𝑔𝑒 est un facteur compris entre 2 et 4 en dépond de si EUL ou HSDPA est
déployé dans la cellule.
 Limitations de puissance CPICH :

La puissance CPICH de référence du système doit être inférieure ou égale à 10% de la


puissance de sortie totale au niveau du point de référence du système

𝑃𝐶𝑃𝐼𝐶𝐻 ,𝑟𝑒𝑓 ≤ 0.1𝑃𝑛𝑜𝑚 ,𝑟𝑒𝑓 [𝑊] (23)

 Limitations de la puissance maximale du DCH par lien :

La puissance moyenne de DCH de référence du système pour le canal de trafic d'un


utilisateur ne doit jamais dépasser 30% de la puissance de sortie totale de référence du
système.
𝑃𝐷𝐶𝐻,𝑙𝑖𝑛𝑘 𝑟𝑒𝑓 ≤ 0.3𝑃𝑛𝑜𝑚 ,𝑟𝑒𝑓 [𝑊] (24)

 Budget de liaison CPICH :

Il peut être nécessaire de mettre en place un budget de liaison CPICH séparé soit pour
calculer la puissance CPICH pour une couverture acceptable ou afin d'estimer la couverture
pour une puissance CPICH acceptable. Le processus de recherche de la puissance optimale
pour CPICH est itératif où Lsa est variée jusqu'à ce que toutes les contraintes sont satisfaites.

𝐿𝑝𝑚𝑎𝑥 =𝑃𝐶𝑃𝐼𝐶𝐻 − 𝑆𝑈𝐸 − 𝐵𝐼𝐷𝐿 − BLNF ,HHO − 𝐿𝐵𝐿 − LCPL − 𝐿𝐵𝑃𝐿 − 𝐿𝐶𝑃𝐿 + 𝐺𝑎 − 𝐿𝐽 (25)

33
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 2 Dimensionnement du réseau mobile UMTS

La sensibilité UE qui est utilisé dans le bilan de liaison pour CPICH est déterminée par le
maximum de 𝑺𝑼𝑬,𝑪𝑷𝑰𝑪𝑯,𝑼𝑬−𝒍𝒊𝒎𝒊𝒕𝒆𝒅 et 𝑺𝑼𝑬,𝑪𝑷𝑰𝑪𝑯,𝑺𝒚𝒔𝒕𝒆𝒎−𝒍𝒊𝒎𝒊𝒕𝒆𝒅 .
𝑆𝑈𝐸,𝐶𝑃𝐼𝐶𝐻,𝑈𝐸−𝑙𝑖𝑚𝑖𝑡𝑒𝑑 = 𝑁𝑡 + 𝑁 𝑓 + 10log𝑅𝑐𝑕𝑖𝑝 + 𝐸𝑐/𝑁0 (26)
𝑆𝑈𝐸,𝐶𝑃𝐼𝐶𝐻,𝑆𝑦𝑠𝑡𝑒𝑚 −𝑙𝑖𝑚𝑖𝑡𝑒𝑑 = 𝑞𝑅𝑥𝐿𝑒𝑣𝑀𝑖𝑛 – 𝐵𝐼𝐷𝐿 (27)

Avec :
𝐸𝑐/𝑁0 : L’énergie divisée par puce densité spectrale de bruit [dB].
𝑞𝑅𝑥𝐿𝑒𝑣𝑀𝑖𝑛 : la puissance de signal requis minimale dans la cellule [dBm].

𝐒𝑼𝑬,𝑪𝑷𝑰𝑪𝑯 = 𝑴𝒂𝒙 {𝑺𝑼𝑬,𝑪𝑷𝑰𝑪𝑯,𝑼𝑬−𝒍𝒊𝒎𝒊𝒕𝒆𝒅 ; 𝑺𝑼𝑬,𝑪𝑷𝑰𝑪𝑯,𝑺𝒚𝒔𝒕𝒆𝒎−𝒍𝒊𝒎𝒊𝒕𝒆𝒅 } (28)

Avec l'atténuation du signal est calculé comme suit :

𝐿𝑠𝑎 =P𝐶𝑃𝐼𝐶𝐻,𝑟𝑒𝑓 − 𝑆𝑈𝐸,𝐶𝑃𝐼𝐶𝐻 − 𝐵𝐼𝐷𝐿 (29)

2.1.2.2. Dimensionnement par capacité

 Mpôle de la liaison descendante

Le nombre maxima l d’utilisateur maximal simultanés dans la liaison descendante est donné
par l’équation suivante …
1+𝛼𝛾
𝑀𝑝ô𝑙𝑒 = 𝛾. 𝛼+𝐹𝜓 . (1 − 𝜂𝑆𝐻𝑂 ) (30)
𝐷𝐿

𝜂𝑆𝐻𝑂 : modèles les effets de soft hand over.

 Nombre d'utilisateurs simultanés en DL

𝑀, le nombre d'utilisateurs simultanés par cellule sur la liaison descendante est décrit par
l'équation suivante:
(31)
𝑀 = 𝑄. 𝑀𝑝ô𝑙𝑒

Q est la charge du système de liaison descendante.

Le nombre d'utilisateurs simultanés peut aussi être exprimé par l’équation suivante sans
utiliser DL chargement Q:
𝑃 𝐷𝐶𝐻 ,𝑡𝑟𝑎𝑓𝑖𝑐 (32)
𝑀= 𝑃 𝑡𝑜𝑡𝑎𝑙 ,𝑟𝑒𝑓 𝛼 +𝐹𝜓 𝐷𝐿 +𝑁𝐻𝐿 𝑠𝑎
𝛾 .( )
1+𝛼𝛾

𝑃𝐷𝐶𝐻,𝑡𝑟𝑎𝑓𝑖𝑐 = 𝑃𝑡𝑜𝑡 ,𝑟𝑒𝑓 − 𝑃𝐶𝐶𝐻,𝑟𝑒𝑓 − 𝑃𝐻𝑆 − 𝑃𝑀𝐵𝑀𝑆 ,𝑟𝑒𝑓 (33)

34
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 2 Dimensionnement du réseau mobile UMTS

𝑃𝐷𝐶𝐻,𝑡𝑟𝑎𝑓𝑖𝑐 : La puissance moyenne DCH disponible au point de référence du système [W].

𝑃𝑡𝑜𝑡 ,𝑟𝑒𝑓 : La puissance de sortie totale moyenne au point de référence du système [W].

𝑃𝐶𝐶𝐻,𝑟𝑒𝑓 : La puissance moyenne allouée à tous les canaux de contrôle communs au point de
référence du système [W].

𝑃𝐻𝑆 : La puissance est dédiée pour HS-services [W].

2.2. Dimensionnement du CE (Channel Element)

CE décrit les ressources SW de la capacité autorisée requises pour un canal dédié (DCH
ou E-DCH). Son nombre, nCE, nécessaires dans un RBS est basé sur le type de trafic, et est
dépendante des supports radio à utiliser, ainsi que le nombre d'utilisateurs simultanés pour
chaque support radio spécifique.
Si le nombre d'utilisateurs (connectés simultanément) par site est connu de l'expression
suivante peut être appliquée pour calculer le nombre du CE nécessaires:
nCE ,UL   N i ΓUL,i
 i (34)

nCE , DL   N i Γ DL,i
 i

Avec;

Ni : le nombre d'utilisateurs actuellement connectés par site pour le service i.

i : le facteur de la CE pour le service i (voir Annexe C).

D'après l'équation 34, le nombre du CEs peut être calculé si le nombre d'utilisateurs est connu
pour chaque service.

2.3. Modèle de dimensionnement de l’interface Iub

La bande équivalente de l’interface Iub est occupée par les bandes équivalentes associées
aux canaux virtuels « VCs » qui sont la bande pour la signalisation, pour les canaux
communs CCHs, pour « Operation and Maintenance » et pour le trafic multiservice.

2.3.1. Le processus de dimensionnement

Le dimensionnement de l’interface Iub vise à déterminer son débit pour un modèle de


trafic donné. Pour dimensionner l’interface Iub nous allons suivre le processus suivant :

35
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 2 Dimensionnement du réseau mobile UMTS

Figure 2. 2:Dimensionnement de l’interface Iub.

Puisque les services CS sont les services qui exigent plus de ressources nous allons pour
cela considérer les services PS comme des services Best effort .C’est-à-dire dans le cas ou les
services CS atteignent le pic de trafic nous dimensionnons l’interface Iub suivant ce pic.
Nous allons définir les variables suivantes :

 𝑰𝒖𝒃𝒂𝒗𝒈,𝑪𝑺 : la bande de l’interface Iub allouée au trafic CS en moyenne.

 𝑰𝒖𝒃𝒑𝒆𝒂𝒌,𝑪𝑺 : la bande de l’interface Iub allouée au trafic CS Pic.

 𝑰𝒖𝒃𝑷𝑺 : la bande de l’interface Iub allouée au trafic PS.


 𝑰𝒖𝒃𝑻𝒂𝒇𝒊𝒄 : la bande de l’interface Iub allouée au trafic total.

Nous définissons alors le débit 𝐼𝑢𝑏𝑇𝑎𝑓𝑖𝑐 comme étant égal à :

𝐼𝑢𝑏𝑇𝑎𝑓𝑖𝑐 = 𝑀𝑎𝑥[𝐼𝑢𝑏𝑝𝑒𝑎𝑘 ,𝐶𝑆 , (𝐼𝑢𝑏𝑎𝑣𝑔 ,𝐶𝑆 + 𝐼𝑢𝑏𝑃𝑆 )] (35)

2.3.2. Largeur de bande moyenne d'Iub de CS


Nous allons présenter les étapes de calcul de la bande de l’interface Iub occupée par les
services CS en moyenne.
𝑁
𝐼𝑢𝑏𝑎𝑣𝑔 ,𝐶𝑆 = 𝑖=1 𝐼𝑢𝑏𝐶𝑆 (36)
Avec 𝑖 est le type de service

Pour calculer le débit Iub, nous allons tenir compte du facteur de Soft Hand Over et du
facteur d’activité pour le service i Ainsi le débit Iub en Mbit/s est égal à :
𝑇𝑟𝑎𝑓𝑓𝑖𝑐 𝑖 ∗ 1+𝑆𝐻𝑂 𝐹𝑎𝑐𝑡𝑜𝑟 ∗𝐼𝑢𝑏 𝐵𝑎𝑛𝑑𝑤𝑖𝑑𝑡 𝑕 ,𝑖 ∗𝐴𝑐𝑡𝑖 𝑣𝑖𝑡 𝐹𝑎𝑐𝑡𝑜𝑟 𝑖
𝐼𝑢𝑏𝑖 = 1024
(37)

36
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 2 Dimensionnement du réseau mobile UMTS

Nous récupérons le volume pendant l’heure chargé depuis le modèle de trafic, le nombre
d’abonnés et la largeur de bande de service i puis nous calculons le 𝑇𝑟𝑎𝑓𝑖𝑐𝑖 , donné par
l’équation suivante :
𝑇𝑟𝑎𝑓𝑖𝑐𝑖 = 𝐵𝐻 𝑇𝑟𝑎𝑓𝑓𝑖𝑐 𝑖 𝑉𝑜𝑙𝑢𝑚𝑒 𝐸𝑟𝑙𝑎𝑛𝑔 ∗ 𝑆𝑢𝑏𝑠𝑐𝑟𝑖𝑏𝑒𝑟 𝑁𝑢𝑚𝑏𝑒𝑟𝑖

2.3.2.1.Largeur de bande maximale d'Iub de CS

Pour calculer la largeur de bande maximale d'Iub de CS , nous allons refaire le calcul du la
largeur de bande moyenne CS en tenant compte du taux de blocage ou « GOS » et en utilisant
la loi d’Erlang B. Pour un trafic A en erlang et un taux de blocage donnés la formule est égale
à:
𝑁 =𝐴−𝐾 𝐴 (38)

Avec K égal à :

𝐾 = 𝑙𝑜𝑔10 𝑡𝑎𝑢𝑥 𝑑𝑒 𝑏𝑙𝑜𝑐𝑎𝑔𝑒


Dans notre projet nous avons considérer que tous les services CS atteignent le pic de
trafic en même temps.

2.3.2.2.Largeur de bande d'Iub de moyenne de PS

Pour un taux de retransmission, un burst ratio et un facteur de soft hand over donné, nous
calculons le débit Iub pour le service i .
𝐵𝐻 𝑡𝑟𝑎𝑓𝑓𝑖𝑐 𝑣𝑜𝑙𝑢𝑚𝑒 𝑃𝑆𝑖
𝐼𝑢𝑏𝑃𝑆𝑖 = 𝑁𝑆𝑢𝑏𝑠 ,𝑃𝑆 𝑖 ∗ ∗ 1 + 𝐵𝑢𝑟𝑠𝑡 𝑅𝑎𝑡𝑖𝑜 ∗ 1 + 𝑆𝐻𝑂 𝐹𝑎𝑐𝑡𝑜𝑟 ∗
𝑅∗3600

1 + 𝑅𝑒𝑡𝑟𝑎𝑛𝑠𝑚𝑖𝑠𝑠𝑖𝑜𝑛 𝑅𝑎𝑡𝑖𝑜 ∗ 𝐼𝑢𝑏𝐵𝑎𝑛𝑑𝑤𝑖𝑑𝑡 𝑕 ,𝑃𝑆𝑖 /1024


(39)
Avec R : débit de service i

Nous aurons finalement le débit Iub en Mbit/s pour le service PS égal à :


𝐼𝑢𝑏𝑃𝑆 = 𝑁
𝑖=1 𝐼𝑢𝑏𝑝𝑆 (40)

2.3.2.3.Débit total d’Iub par nodeB

Comme cela a été définies dans l’organigramme, le débit total à l’interface Iub par Node
B est égal à :
𝐼𝑢𝑏𝑇𝑜𝑡𝑎𝑙 = 𝐼𝑢𝑏𝑇𝑟𝑎𝑓𝑓𝑖𝑐 + 𝐼𝑢𝑏𝑠𝑖𝑔𝑛𝑎𝑙𝑙𝑖𝑛𝑔 + 𝐼𝑢𝑏𝐶𝐶𝐻 + 𝐼𝑢𝑏𝑂&𝑀 (41)

37
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 2 Dimensionnement du réseau mobile UMTS

2.4. Modèle de dimensionnement du RNC

Le dimensionnement du RNC est conditionné par ses caractéristiques. Celles qui influent
sur le processus sont les suivantes :

- Limitation de trafic : c’est le débit maximal par RNC : débit maximal en mode
circuit (erlang) et débit maximal en mode paquet(Mbit/s).
- Limitation de gestion : c’est le nombre maximal de Node B gérés par un RNC.
- Limitation de connectivité : c’est le nombre maximal de connexion aux interfaces
Iub, Iu et Iur.

Le dimensionnement d’un RNC comporte les étapes suivantes :


Tout d’abord nous allons calculer le nombre 𝑁1𝑅𝑁𝐶 de RNC nécessaire à l’écoulement de
tout trafic CS et le trafic PS.Pour une zone donnée nous avons un nombre 𝑁𝑛𝑜𝑑𝑒𝐵 de Nodes B,
nous allons calculer le trafic CS de la manière suivante :

𝑇𝑟𝑎𝑓𝑓𝑖𝑐 𝐶𝑆 𝑝𝑒𝑟 𝑍𝑜𝑛𝑒 𝐸𝑟𝑙𝑎𝑛𝑔 (42)


𝑁

= 𝑇𝑟𝑎𝑓𝑖𝑐 𝑑𝑒 𝑠𝑒𝑟𝑣𝑖𝑐𝑒𝑖 ∗ 𝐹𝑎𝑐𝑡𝑒𝑢𝑟 𝑑′𝑎𝑐𝑡𝑖𝑣𝑖𝑡é ∗ 1 + 𝑆𝐻𝑂 𝐹𝑎𝑐𝑡𝑜𝑟 ∗ 𝑁𝑛𝑜𝑑𝑒𝐵


𝑖=1

- Pour le trafic PS, nous le calculons de la manière suivante :

𝑇𝑟𝑎𝑓𝑖𝑐 𝑃𝑆 𝑝𝑒𝑟 𝑍𝑜𝑛𝑒 𝑀𝑏𝑝𝑠 = 𝐼𝑢𝑏𝑃𝑆 ∗ 𝑁𝑛𝑜𝑑𝑒𝐵 (43)

Nous aurons alors le nombre 𝑁1𝑅𝑁𝐶 égal à :


𝑇𝑟𝑎𝑓𝑓𝑖𝑐 𝐶𝑆 𝑝𝑒𝑟 𝑍𝑜𝑛𝑒 (𝐸𝑟𝑙𝑎𝑛𝑔 ) 𝑇𝑟𝑎𝑓𝑓𝑖𝑐 𝑃𝑆 𝑝𝑒𝑟 𝑍𝑜𝑛𝑒 (𝐸𝑟𝑙𝑎𝑛𝑔 ) 1
𝑁1𝑅𝑁𝐶 = + 𝑑é𝑏𝑖𝑡 𝑃𝑆 max 𝑝𝑎𝑟 ∗ 𝑀𝑎𝑟𝑔𝑒 (44)
𝑑é𝑏𝑖𝑡 𝐶𝑆 max 𝑝𝑎𝑟 𝑅𝑁𝐶(𝐸𝑟𝑙𝑎𝑛𝑔 ) 𝑅𝑁𝐶 (𝐸𝑟𝑙𝑎𝑛𝑔 ) 𝑐𝑎𝑝𝑎𝑐𝑖𝑡 é

En prévision d’une augmentation de trafic, nous introduisons la 𝑀𝑎𝑟𝑔𝑒𝑐𝑎𝑝𝑎𝑐𝑖𝑡 é .Ainsi pour


un nombre donné de RNC, nous allons utiliser qu’un pourcentage de leur capacité totale.
Ensuite nous vérifions la contrainte de gestion, nous déterminons le nombre de Nodes B
par RNC :
𝑁 𝑛𝑜𝑑𝑒𝐵
𝑁𝑛𝑜𝑑𝑒𝐵 𝑝𝑒𝑟 𝑅𝑁𝐶 = (45)
𝑁1𝑅𝑁𝐶

Nous vérifions si 𝑁𝑛𝑜𝑑𝑒𝐵 𝑝𝑒𝑟 𝑅𝑁𝐶 < 𝑁𝑛𝑜𝑑𝑒𝐵 𝑀𝑎𝑥 𝑝𝑒𝑟 𝑅𝑁𝐶 alors le nombre de RNC répond à la
contrainte de gestion sinon nous rajoutons un RNC pour pouvoir gérer tout les Nodes B.

38
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 2 Dimensionnement du réseau mobile UMTS

2.5. Modèle de dimensionnement de l’interface Iu

2.5.1. Dimensionnement de l’interface Iu-CS

Maintenant que nous connaissons le trafic CS total Pic et le nombre de RNC pour la zone
considérée nous pouvons calculer le débit sur l’interface Iu-CS en supposant que le trafic sur
l’interface Iu-CS est partagé sur tous les RNC d’une manière égale.
Nous ajouterons aussi une redondance d’un facteur R entre les interfaces Iu-CS, si par
exemple R=50% alors 50% du trafic agrégé sur une interface Iu-CS va être aussi agrégé sur
une autre interface Iu-CS. Ceci pour prévoir le cas où un RNC ne véhicule plus de trafic pour
cause de maintenance, de panne ou de saturation en termes de trafic agrégé. Nous allouerons
un pourcentage de la largeur de bande de l’interface Iu-CS à la signalisation.
Ainsi le débit en Mbit/s à l’interface Iu-CS sera égal à :

𝐼𝑢𝑏 𝐶𝑆 ∗𝑁𝑛𝑜𝑑𝑒𝐵
𝐼𝑢𝐶𝑆 = ∗ 1 + 𝑅 ∗ (1 + 𝑠𝑖𝑔𝑛𝑎𝑙𝑙𝑖𝑛𝑔) (47)
𝑁𝑅𝑁𝐶

2.5.2. Dimensionnement de l’interface Iu-PS

Nous avons calculé le trafic PS pour une zone donnée, nous pouvons alors calculer le
débit à l’interface Iu-PS en supposant aussi que le trafic sur cette interface est partagé sur tous
les RNC d’une manière égale nous ajouterons une redondance d’un facteur R.Nous allouerons
également un pourcentage de la largeur de bande de l’interface Iu-PS à la signalisation.
Ainsi le débit en Mbit/s à l’interface Iu-PS sera égal à :
𝐼𝑢𝑏 𝑃𝑆 ∗𝑁𝑛𝑜𝑑𝑒𝐵
𝐼𝑢𝑃𝑆 = ∗ 1 + 𝑅 ∗ (1 + 𝑠𝑖𝑔𝑛𝑎𝑙𝑙𝑖𝑛𝑔) (48)
𝑁𝑅𝑁𝐶

2.6. Modèle de dimensionnement de l’interface Iu-r

Après avoir dimensionné le nombre de RNC, et déterminer le trafic Iub par RNC. Nous
allons déterminer le trafic Iur par RNC .En effet le trafic à l’interface Iur représente une
partie du trafic à l’interface Iub total. Généralement le trafic à l’interface Iur représente 4-10%
du trafic total à l’interface Iub Nous allons fixer le paramètre P comme étant ce pourcentage,
le débit à l’interface Iur sera égal à :
𝐼𝑢𝑏 𝑡𝑜𝑡𝑎𝑙 /𝑁𝑜𝑑𝑒𝐵 ∗𝑁𝑛𝑜𝑑𝑒𝐵
𝐼𝑢𝑟 = ∗𝑃 (49)
𝑁𝑅𝑁𝐶

39
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 2 Dimensionnement du réseau mobile UMTS

Conclusion

Dans ce chapitre, nous avons présenté une méthodologie de dimensionnement du réseau


d’accès UTRAN. Cependant, l’opérateur, souvent comblé par des contraintes budgétaires et
financières, doit imposer sa gymnastique de dimensionnement et faire son choix technique en
ce qui concerne les points suivants :
 Les services : l’opérateur sera amené à identifier les zones qui présenteront une forte
exigence en termes de services.
 La charge du système : l’opérateur doit fixer un taux de charge raisonnable pour
éviter de surchargé son système.
 Un compromis Capacité/Couverture : L’opérateur doit savoir les limitations en
capacité et couverture afin de prendre les marges nécessaires lors de l’élaboration du bilan de
liaison.
 Besoins en ressources physiques : à base de ses données marketing, l’opérateur doit
être en mesure de savoir ses futurs besoins en termes de CE pour faire face à une éventuelle
augmentation des abonnés.

40
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 3 Dimensionnement du réseau mobile LTE

Chapitre 3 : Dimensionnement du réseau mobile LTE

Introduction
La nécessité d’adoption de l’architecture système simplifié, des limites strictes en
matière de spectre et l’utilisation d’un nouveau radio-accès à la technologie avec de
meilleurs caractéristiques reste le soucis des operateurs.
Dans ce chapitre, nous présenterons notre processus de dimensionnement du réseau
LTE, dans un premier temps nous intéresserons au dimensionnement de l’eNodeB, la
capacité requise sur les interfaces X2 et S1.

3.1. Processus de dimensionnement d’eNode B

Le processus de calcul de la couverture et la capacité peuvent être fait d'une manière


arbitraire, mais adapté aux exigences d'entrée du projet de dimensionnement et la sortie
attendue.
Le processus commence par définir les exigences de qualité, exprimé en débit binaire sur
le bord de la cellule, ou en tant que degrés de couverture séparément pour la liaison montante
et la liaison descendante, à la sortie souhaitée de la capacité de la cellule, et la distance de site
à site.
La figure 3.1 illustre le processus de dimensionnement:

Figure 3. 1 : Processus de dimensionnement d’un réseau LTE.

41
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 3 Dimensionnement du réseau mobile LTE

Le procédé de calcule de dimensionnement comporte les étapes suivantes:

- Définir l'exigence de qualité : cette exigence est basée sur une condition de débit à une
probabilité de couverture donnée en UL et DL. Les attributs suivants doivent être définis: Le
type de transmission - MIMO ou diversité de TX ,la diversité de réception dans l'équipement
d'utilisateur et station de base, classe énergie RBS( par exemple, 20 W ou 40 W),la puissance
de sortie de l'équipement de l'utilisateur, bande passante, bande de fréquence.

- calculer la couverture : selon les critères de qualité, la couverture peut être calculée en termes
de perte de trajet, de la distance site à site, ou le rayon de cellules. Si la couverture ne répond
pas aux exigences, la définition de la qualité du bord de la cellule ou des conditions requises
pour le calcul devra peut-être être répétée.

- calculer la capacité : les contraintes de couverture et de la qualité au niveau du bord de la


cellule sont utilisées pour calculer la capacité.

Le calcul de capacité inclut le calcul de couverture et de capacité (en UP et DL),une méthode


alternative de la capacité de cellule en DL et de la distribution de débit binaire.

3.1.1. Calcul de la couverture Uplink

La plupart des systèmes de téléphonie mobiles sont souvent limitées par la liaison
montante, il est donc utile de commencer les calculs du bilan de liaison avec les exigences de
couverture de liaison montante.
Les calculs sont effectués selon les étapes suivantes:
• exigence de débit binaire
• exigence SINR
• la sensibilité du récepteur eNodeB
• L’augmentation du bruit Uplink (marge d'interférence)
• La puissance de l'équipement de l'utilisateur par Resource Block
• Bilan de liaison montante
Nombre de ressources blocs 𝑛𝑅𝐵
Débit binaire requit [kbps] 𝑅𝑟𝑒𝑞
Débit binaire requit par RB [kbps] 𝑅𝑟𝑒𝑞 ,𝑅𝐵 = 𝑅𝑟𝑒𝑞 /𝑛𝑅𝐵 (50)
𝑎0 − 𝑎3
𝛾 = 𝑎1 − 𝑎2 ln⁡
( ) /𝑙𝑛2 ; 0 ≤ 𝑅𝑅𝐵 ≤ 𝑎0 [𝑑𝐵]
SINR [dB] R RB – 𝑎3

Pour les variables (𝑎0 , 𝑎1 , 𝑎2 , 𝑎3 ) (Voir annexe D)


La bande passante par Resource Block 𝑊𝑅𝐵

42
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 3 Dimensionnement du réseau mobile LTE

(180 kHz)
Le facteur de bruit du récepteur 𝑁𝑓
eNodeB[dB]
La densité de puissance de bruit thermique 𝑁𝑡
[dB]
Le bruit thermique par Resource Block 𝑁𝑅𝐵,𝑈𝐿 = 𝑁𝑡 +𝑁𝑓 + 10𝑙𝑜𝑔𝑊𝑅𝐵 (51)
La sensibilité du récepteur 𝑆𝑒𝑁𝑜𝑑𝑒𝐵 = 𝑁𝑅𝐵,𝑈𝐿 + 𝛾[𝑑𝐵𝑚] (52)
Facteur d'interférence de cellule UL 𝐹
(Voir Annexe D)
La cible de SINR pour le contrôle de
𝛾𝑡𝑎𝑟𝑔𝑒𝑡
puissance en boucle ouverte.
La charge en Uplink 𝑄𝑈𝐿
Marge d’interférence [dB] 1
𝐵𝐼𝑈𝐿 = (53)
1−𝛾𝑡𝑎𝑟𝑔𝑒𝑡 𝑄𝑈𝐿 𝐹
Puissance d’UE [dBm] 𝑃𝑈𝐸
Puissance par ressource bloc [dBm] 𝑃𝑈𝐸,𝑅𝐵 = 𝑃𝑈𝐸 /𝑛𝑅𝐵 (54)
Pertes jumpers[dB] 𝐿𝑗
La somme de gain d'antenne RBS et UE 𝐺𝑎
gain d'antenne [dBi]
les pertes de pénétration du bâtiment [dB] 𝐿𝐵𝑃𝐿
Les pertes de pénétration des voitures [dB] 𝐿𝐶𝑃𝐿
Pertes dues au corps humain [dB] 𝐿𝐵𝐿
Marge de fading [dB] 𝐵𝐿𝑁𝐹
Bilan de liaison montante [dB] 𝐿𝑝𝑚𝑎𝑥 = 𝑃𝑈𝐸,𝑅𝐵 − 𝑆𝑒𝑁𝑜𝑑𝑒𝐵 − 𝐵𝐼𝑈𝐿 − 𝐵𝐿𝑁𝐹
− 𝐿𝐵𝐿 − 𝐿𝐶𝑃𝐿 − 𝐿𝐵𝑃𝐿 + 𝐺𝑎 − 𝐿𝑗
(55)
Tableau 3. 1:Bilan de liaison montante.

 La marge de fading est nécessaire pour garantir une certaine probabilité de


couverture.

𝐿𝑝𝑚𝑎𝑥 représente le bilan de liaison montante. Il est introduit dans le bilan de liaison
descendante. ( pour la marge de fading Voir Annexe D)

3.1.2. Calcul de la couverture Downlink

Le bilan de liaison descendante est calculé pour les fins suivantes:


• Pour déterminer le lien de limiter.
• Pour déterminer le débit binaire qui peut être pris en charge dans la liaison descendante
à la limite de la plage de cellules de liaison montante.
Les calculs sont effectués selon les étapes suivantes:
• Perte de passage d'air maximum de liaison montante.

43
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 3 Dimensionnement du réseau mobile LTE

• Exigence de débit binaire.


• Alimentation par Resource Block.
• Augmentation du bruit descendante (marge d'interférence).
• Bilan de liaison descendante.
• La sensibilité du récepteur, UE.
• Débit binaire au niveau du bord de la cellule.
• La conclusion du bilan de liaison.
Bilan de liaison en Uplink 𝐿𝑝𝑚𝑎𝑥
Pertes jumpers[dB] 𝐿𝑗
Gain d'antennes de RBS et UE [dBi] 𝐺𝑎
les pertes de pénétration du bâtiment 𝐿𝐵𝑃𝐿
[dB]
Les pertes de pénétration des voitures 𝐿𝐶𝑃𝐿
[dB]
Pertes dues au corps humain [dB] 𝐿𝐵𝐿
Marge de fading [dB] 𝐵𝐿𝑁𝐹
Atténuation du signal max en DL 𝐿𝑠𝑎 ,𝑐𝑒𝑙𝑙𝑟𝑎𝑛𝑔𝑒 = 𝐿𝑝𝑚𝑎𝑥 + 𝐿𝐵𝐿 + 𝐿𝐶𝑃𝐿 + 𝐿𝐵𝑃𝐿 − 𝐺𝑎 +
𝐿𝑗 [𝑑𝐵] (56)
Puissance de la sortie de la RBS 𝑃𝑛𝑜𝑚 ,𝑟𝑒𝑓
𝑃𝑛𝑜𝑚 ,𝑟𝑒𝑓
Puissance par bloc de ressource 𝑃𝑡𝑥 ,𝑅𝐵 = (57)
𝑛 𝑅𝐵
Facteur d'interférence de cellule DL 𝐹𝑐
(Voir annexe LTE)
La charge en downlink 𝑄𝐷𝐿
𝑃𝑡𝑥 ,𝑅𝐵 𝑄𝐷𝐿 𝐹𝑐
Marge d’interférence [dB] 𝐵𝐼𝐷𝐿 = 𝑁 (58)
𝑅𝐵 ,𝐷𝐿 𝐿𝑠𝑎 ,𝑐𝑒𝑙𝑙𝑟𝑎𝑛𝑔𝑒

la sensibilité de l'équipement 𝑆𝑈𝐸 = 𝑁𝑅𝐵,𝐷𝐿 + 𝛾[𝑑𝐵] (59)


d'utilisateur
La bande passante par Resource Block 𝑊𝑅𝐵
(180 kHz)
Le facteur de bruit d’UE [dB] 𝑁𝑓
La densité de puissance de bruit 𝑁𝑡
thermique [dB]
Le bruit thermique par Resource Block 𝑁𝑅𝐵,𝑈𝐿 = 𝑁𝑡 +𝑁𝑓 + 10𝑙𝑜𝑔𝑊𝑅𝐵
𝛾 = 𝑃𝑡𝑥 ,𝑅𝐵 − 𝐿𝑝𝑚𝑎𝑥 − 𝑁𝑅𝐵,𝐷𝐿 − 𝐵𝐼𝐷𝐿 − 𝐵𝐿𝑁𝐹
SINR sur le bord de la cellule
− 𝐿𝐵𝐿 −𝐿𝐶𝑃𝐿 − 𝐿𝐵𝑃𝐿 + 𝐺𝑎 − 𝐿𝑗 [𝑑𝐵]
(60)
Puissance d’UE [dBm] 𝑃𝑈𝐸
Nombre de ressources blocs 𝑛𝑅𝐵
Débit binaire de bord de cellule pour 𝛾−𝑎 1 2
−𝑙𝑛 2
𝑅𝑅𝐵 = max 0, 𝑎3 + 𝑎0 − 𝑎3 𝑒 𝑎2 ; 𝛾 < 𝑎1
RB [kbps]
𝑅𝑅𝐵 = 𝑎0 ; 𝛾 ≥ 𝑎1

44
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 3 Dimensionnement du réseau mobile LTE

(61)
Le débit binaire d'utilisateur total à 𝑅 = 𝑛𝑅𝐵 ∗ 𝑅𝑅𝐵 (62)
bord de la cellule
Bilan de liaison descendante [dB] 𝐿𝑝𝑚𝑎𝑥 = 𝑃𝑡𝑥 ,𝑅𝐵 − 𝑆𝑈𝐸 − 𝐵𝐼𝐷𝐿 − 𝐵𝐿𝑁𝐹 − 𝐿𝐵𝐿 −𝐿𝐶𝑃𝐿
− 𝐿𝐵𝑃𝐿 + 𝐺𝑎 − 𝐿𝑗 [𝑑𝐵]
(63)
Tableau 3. 2:Bilan de liaison pour la liaison descendante .

3.1.3. Capacité en Uplink

Dans la voie montante, un ou plusieurs blocs de ressource sont toujours attribuées à


chaque limite de bande pour signaler les utilisateurs en mode veille sur le canal de liaison
montante physique de contrôle Channel (PUCCH).
Pour cette raison, le nombre de blocs de ressources en liaison montante disponibles pour
le calcul de la capacité sont toujours réduits par un numéro 𝑛𝑃𝑈𝐶𝐶𝐻 (4 est la valeur
recommandée).
De la même manière, des blocs de ressources allouées à accès aléatoire physique Channel
(PRACH) 𝑛𝑃𝑅𝐴𝐶𝐻 réduire le nombre disponible de blocs de ressources en liaison montante. La
valeur de 𝑛𝑃𝑅𝐴𝐶𝐻 est de 0,6.
Le débit de l'utilisateur moyen qui en résulte par cellule est:
𝑅𝑎𝑣𝑔 ,𝑈𝐿 = 𝑅𝑅𝐵,𝑈𝐿 (𝑛𝑅𝐵 − 𝑛𝑃𝑈𝐶𝐶𝐻 − 𝑛𝑃𝑅𝐴𝐶𝐻 ) (64)

Le débit de la cellule est représenté par l'équation suivante:


𝑇𝑐𝑒𝑙𝑙 ,𝑈𝐿 = 𝑄𝑈𝐿 𝑅𝑎𝑣𝑔 ,𝑈𝐿 (65)

3.1.4. Downlink Capacité

Les calculs de capacité de liaison descendante effectués sont :


• SINR
• débit cellulaire
- Signal-to-Interference-and-Noise Ratio (SINR):

La capacité de liaison descendante est basée sur le SINR à l'emplacement moyen à


l'intérieur d'une cellule,𝛾𝐷𝐿,𝑎𝑣𝑒 désignée comme un rapport linéaire
𝑃𝑡𝑥 ,𝑅𝐵 𝑄𝐷𝐿 𝐹
𝐵𝐷𝐿−𝑛𝑜𝑖𝑠𝑒𝑟𝑖𝑠𝑒 = 1 + 𝑁 (66)
𝑅𝐵 ,𝐷𝐿 𝐿𝑠𝑎 ,𝑐𝑒𝑙𝑙𝑟𝑎𝑛𝑔𝑒

Le SINR moyenne qui en résulte, est représenté par l'équation suivante :


𝑃𝑡𝑥 ,𝑅𝐵
𝛾𝐷𝐿,𝑎𝑣𝑒 = 𝐵 𝑁𝑅𝐵 ,𝐷𝐿 𝐻𝐿𝑠𝑎 ,𝑐𝑒𝑙𝑙𝑟𝑎𝑛𝑔𝑒
(67)
𝐷𝐿 −𝑛𝑜𝑖𝑠𝑒𝑟𝑖𝑠𝑒

Dans l'équation, H est le facteur d'atténuation moyenne et il dépend de la géométrie du


site .Une valeur de 0,36 est recommandé pour le dimensionnement.
45
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 3 Dimensionnement du réseau mobile LTE

- Débit cellulaire :

Le débit moyen de l'usager par cellule est réduit proportionnellement avec le nombre des
blocs de ressource 𝑛𝑅𝐵 . Le SINR moyenne (convertie en une valeur logarithmique), on
obtient un débit binaire moyen
𝑅𝑎𝑣𝑔 ,𝐷𝐿 = 𝑛𝑅𝐵 𝑅𝑅𝐵,𝐷𝐿 (68)

Le débit de la cellule est représenté par l'équation suivante:


𝑇𝑐𝑒𝑙𝑙 ,𝐷𝐿 = 𝑄𝐷𝐿 𝑛𝑅𝐵 𝑅𝑅𝐵,𝐷𝐿 (69)

3.2. Dimensionnement de l’interface S1 & X2

3.2.1. L’interface X2

Le résultat du dimensionnement du nœud eNodeB est la clé du reste du dimensionnement,


notamment l’interface X2. Cette dernière s’avère comme opération beaucoup moins
complexe.
Vu que l’architecture du réseau d’accès en LTE est plate, les eNodeB sont deux à deux
connectés par l’interface X2 (physique ou logique), le nombre d’interface X2 est donc donnée
par :
𝑁 𝑒𝑁𝑜𝑑𝑒𝐵 (𝑁 𝑒𝑛𝑜𝑑𝑒𝐵 −1)
𝑁 𝑋2 = (70)
2

La capacité requise dans l’interface X2 en LTE dépend de l’architecture du protocole


X2AP. Ce protocole est utilisé pour gérer la mobilité UE dans les E-UTRAN et offre les
fonctions suivantes : la gestion de la mobilité et de la charge, la réinitialisation et la mise en
place du X2 ainsi que la mise à jour de la configuration eNB et les rapports des Situations
d'erreur généraux.
Nous allons nous inspirer des constatations et des expériences des différents constructeurs
pour déterminer la capacité de l’interface X2 en LTE.

 L’interface X2 demande une capacité beaucoup moins que celle de l’interface S1, au
maximum 3%..», Huawei.
 « X2 est < 2 % du trafic en S1, un peu près 1.6 % », Ericsson.
 « 2% à 3% de S1 est une allocation généreuse pour X2 », FT/Orange, conférence des
réseaux de transport pour les opérateurs mobiles en 2010.

Ainsi, nous allons nous baser sur les réclamations des constructeurs et on va retenir que la
capacité de l’interface X2(notée 𝐶 𝑋2 ) constitue 3% celle de S1 (notée 𝐶 𝑆1 ).

46
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 3 Dimensionnement du réseau mobile LTE

Dans ce cas, l’interface X2 garde la même capacité que LTE

𝐶 𝑋2 = 3%𝐶 𝑆1 (71)

3.2.2. L’interface S1

La capacité de l’interface S1, vu que cette dernière transporte des données et de la


signalisation, peut être décomposée en somme d’une capacité sur le plan utilisateur et sur le
plan contrôle .
𝑆1 𝑆1
𝐶 𝑆1 = 𝐶𝑢𝑠𝑒𝑟 −𝑝𝑙𝑎𝑛𝑒 . 𝐶𝑐𝑜𝑛𝑡𝑟 ô𝑙−𝑝𝑙𝑎𝑛𝑒 (72)

Selon [10], le plan contrôle constitue 2 % du plan utilisateur, donc elle est estimée à :

𝑈𝐿 𝐷𝐿
𝐶 𝑆1 = 𝐶𝑎𝑏𝑜𝑛𝑛 é . (𝑇𝑟𝑎𝑓𝑖𝑐𝑎𝑏𝑜𝑛𝑛 é + 𝑇𝑟𝑎𝑓𝑖𝑐𝑎𝑏𝑜𝑛𝑛 é ).102% (73)

Conclusion

Dans ce chapitre, nous avons abordé le principe de planification radio, particulièrement la


phase de dimensionnement de l’eNodeB et des interfaces X2 et S1. Le dimensionnement de
l’eNodeB est un processus complexe, qui fait intervenir deux composantes : couverture et
capacité, ces dernières s’avèrent complémentaires et essentielles pour la robustesse du
processus de planification entier pour non seulement garantir une bonne QoS aux abonnés,
mais aussi éviter un gaspillage de ressources du réseau.

47
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 4 Conception de notre application de dimensionnement UMTS/LTE-NETSIT

Chapitre 4 : Conception de notre application de dimensionnement


UMTS/LTE-NETSIT(Network Sizing Tool)

Introduction
Nous présenterons au sein de ce chapitre la conception de notre application de
dimensionnement de l’interface radio de l’UMTS puis celui de LTE, dénommée UMTS-LTE-
NETSIT (UMTS-LTE Network Sizing Tool). Après avoir spécifié les objectifs poursuivis lors
de cette conception, nous évaluerons les cas d’utilisation de l’outil de dimensionnement, en
présentant un diagramme de séquences global de l’application ; puis nous établirons un
diagramme d’activité, et nous dresserons enfin un diagramme de classe.

4.1. Objectifs

Il est important de spécifier le cadre d’utilisation de l’outil UMTS/LTE-NETSIT, ainsi


que les raisons de son développement, afin de l’utiliser de façon optimale.
4.1.1. Objectif fonctionnel
UMTS/LTE-NETSIT a été développé dans le but d’automatiser le processus long et
fastidieux de dimensionnement de l’interface radio UMTS et LTE. Pour ce faire il doit tenir
compte de certains paramètres, notamment les caractéristiques de la zone .
4.1.2. Objectif non fonctionnels
En développant notre outil, nous avons tenu compte de deux objectifs non fonctionnels :
- L’interface utilisateur doit être assez conviviale, et simple à utiliser.
- L’outil doit être facilement maintenable et évolutive.

4.2. Environnement logiciel


 StarUML : est un projet libre à se développer rapidement, flexible, extensible,
disponible plate-forme d'UML/MDA fonctionnant sur la plate-forme de Win32. Le
but du projet de StarUML est d'établir un logiciel modelant l'outil et également la
plate-forme qui est un remplacement irrésistible d'UML commercial [4].

48
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 4 Conception de notre application de dimensionnement UMTS/LTE-NETSIT

Figure 4. 1:Logo de StarUML.

4.3. Description de UMTS/LTE-NETSIT

4.3.1. Acteurs/Utilisateurs
UMTS/LTE-NETSIT est développé pour l’opérateur historique de télécommunication
Tunisie Telecom. Son utilisateur, que nous désignons par le terme « l’acteur », est un employé
de cette entreprise, qualifié pour pouvoir le faire. Il peut être un simple utilisateur ou
administrateur de bases de domaine des télécommunications, spécialisé dans les réseaux
radio-mobiles (ingénieur, technicien), ou alors un employé ayant suivi une formation à cet
effet.
4.3.2. Cas d’utilisation générale de UMTS/ LTE-NETSIT
Nous présenterons ici les grandes étapes que l’acteur parcourt lors de l’utilisation de
l’outil.
L’utilisateur qui se présente pour bénéficier du projet est redirigé vers une
authentification, comme présenté par la figure 4.1. En effet, « A < include > B » signifie que
le cas d’utilisation A incorpore explicitement et de manière obligatoire le cas d’utilisation B.
C’est ainsi que l’acteur ne peut mener un projet sans avoir été authentifié.
La relation < extend > est une relation d’extension. « A < extend > B » signifie que A est
une option de B, ou bien un comportement alternatif de B. Dans le cas d’UMTS/LTE-
NETSIT, nous avons un menu à cinq options (voir Figure 4.1) :
- Effectuer un dimensionnement des nouveaux sites UMTS.
- Effectuer un dimensionnement des nouveaux sites LTE.
- Accéder à la base de données des projets.
- Modifier dans la base de données ses informations d’identification.
- Accéder à la page d’aide d’utilisation de l’outil.

49
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 4 Conception de notre application de dimensionnement UMTS/LTE-NETSIT

<<extend>>

Calculer
Sauvegarder
<<include>>

Dimensionner le réseaux 3G <<extend>>


Remplir les paramétres

<<extend>>

<<include>>
Dimensionner les réseaux 4G
<<include>>

Utilisateur S'authentifier
admin
<<include>>
Accéder à la base de données

<<include>>
<<include>>

Utiliser aide Gérer les comptes utilisateurs


<<include>>

Modifier les informations personnelles

Figure 4. 2:Diagramme de cas d’utilisation d’UMTS/LTE-NETSIT.

4.3.2.1. Authentification
 But
UMTS/LTE-NETSIT étant un outil de travail, il est important d’identifier l’utilisateur qui s’y
présente. Il s’agit donc de la toute première étape à franchir. L’accès à l’application ne sera
donné qu’aux seuls employés enregistrés au préalable dans une base de données créée à cet
effet, «utilisateurs » et gérée par un administrateur exclusif.

 Description de scénario

Le scenario d’authentification se présente comme une interaction entre l’acteur et le


système UMTS/LTE.NETSIT. Ses principales phases sont présentées à travers Figure 4.2.

50
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 4 Conception de notre application de dimensionnement UMTS/LTE-NETSIT

Début

UMTS/LTE.NETSIT demande la saisie de paramètres d'identification del'acteur

Acteur saisit son login et son mot de passe

Non
UMTS/LTE.NETSIT verifie l'authenticité des paramètres saisis par l'acteur

Authentifié ?

Oui

3G/LTE.APPs affiche son menu d'accueil

Fin

Figure 4. 3:Phases d’authentification.


4.3.2.2. Projet de l’application
 But principal
A cette étape, l’acteur fournit les informations nécessaires à l’application afin d’obtenir
les résultats de dimensionnement recherchés ; à savoir le volume d’équipements nécessaires,
le nombre d’abonnés par classe de services, le rayon de couverture d’une BS. Ces
informations sont relatives à la zone cible, aux paramètres d’équipements et de réseau.
 Description du scenario principal
-L’acteur recherche dans la base de données des informations concernant une zone en
fournissant au système l’identificateur du site. Il s’agit pour lui d’effectuer un choix à l’aide
d’un menu déroulant contenant tous les noms de sites ayant déjà fait l’objet d’un
dimensionnement.
- L’acteur entre manuellement toutes les données demandées par l’application, et ce, de
façon successive au niveau de chaque phase.
La figure 4.3 présente un diagramme d’interaction entre l’utilisateur et l’application dans
le cas d’une lecture d’informations de dimensionnement dans la base de données de projets.

51
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 4 Conception de notre application de dimensionnement UMTS/LTE-NETSIT

Dans ce cas de figure, l’acteur procède juste à une lecture de données pré enregistrées. La
figure 4.5, représentent les interactions entre l’utilisateur, l’application et le système de
gestion de bases de données lors d’un projet de nouveau dimensionnement. Vu que l’acteur
est amené à remplir les champs au niveau de chaque interface, nous allons y intégrer la
gestion des exceptions.

Base_données_projet
Utilisateur Interface_consultation_3G ou 4G Calcul Vérification

1 : Afficher_Menu()

2 : saisi les paramétres()

3 : Calculer()

4 : Vérification_des_champs()

5 : Vérifications()
si_champs_invalide

7 : Afficher_message_d'erreur() 6 : Erreur_des_champs()
sinon

8 : Champs_correctement_remplis()

9 : valider_les_paramétres_d'enregistrement()
11 : Enregistrer()
10 : Vérification_des_champs()

12 : Serveur_indisponable() si champs invalide

13 : Afficher_message_d'erreur()
sinon
14 : enregistrement effectué()

15 : Afficher_message-d'enregistrement()

16 : Déconnexion()

Figure 4. 4:Diagramme de séquences d’un cas de nouveau dimensionnement pour 3G ou 4G.

 Buts auxiliaires

 Accéder à la base de données des projets effectués : L’utilisateur qui est parvenu à
s’authentifier peut, outre procéder au dimensionnement d’un réseau ou rechercher les résultats
de dimensionnement effectué sur un site.

52
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 4 Conception de notre application de dimensionnement UMTS/LTE-NETSIT

 Ajout d’informations personnelles : Bien que l’utilisateur soit identifié par son
identifiant et son mot de passe il est important que l’administrateur de la base de données
puisse l’identifier de manière complète, en tant qu’employé de l’entreprise.

L’utilisateur peut modifier sa fiche d’identification en fournissant son nom et son prénom,
son numéro de CIN, son mot de passe, la poste de responsabilité occupé au sein de
l’entreprise, son numéro de téléphone et son adresse.Il est à préciser que chaque utilisateur n’a
accès qu’à sa propre fiche d’identification, et seul l’administrateur peut avoir le contrôle des
différentes fiches de tous les utilisateurs.

 Aide:La page d’aide a été conçue pour expliquer à l’acteur le rôle de certains
paramètres et la définition de certains termes qu’il pourra rencontrer lors du processus de
dimensionnement du réseau au moyen de l’application UMTS/LTE-NETSIT.

4.3.2.3. Enregistrement du résultat

Après avoir obtenu le résultat de dimensionnement, l’acteur peut procéder à l’enregistrement


de celui-ci dans la base de données. Ce résultat peut alors être lu par tout autre utilisateur de
l’application, évitant des pertes de temps dans un dimensionnement déjà effectué. Pour
chaque site, la base de données procède à un remplacement complet des anciennes valeurs, à
chaque enregistrement.

4.3.3. Diagramme d’activités

La figure 4.5 présente un résumé des principales activités pouvant être effectuées lors de
l’utilisation d’UMTS/LTE-NETSIT. Nous nous sommes focalisés sur l’option de
dimensionnement car elle représente la principal objectif de notre projet d’application.
Comme marqué sur la figure toute utilisation commence par une authentification, dont les
différentes phases ont été présentées à la figure 4.3.
Afin d’effectuer un dimensionnement, l’utilisateur doit choisir le type de nouveau
dimensionnement 3G ou bien 4G, puis fournit les paramètres d’équipements utilisés, de la
zone cible, ainsi que les paramètres propres au réseau de l’opérateur. Puis il peut effectuer le
bilan de liaison pour UMTS. De là il procède d’une part au dimensionnement par couverture,
obtenant ainsi le rayon de couverture d’une BS , distance inter-site; d’autres part, à un
dimensionnement par capacité, à l’issue duquel nous avons calculé le nombre maximal
d’utilisateurs, passons a un dimensionnement du CE, et des interfaces permettant de calculer
le nombre total de CE, le débit pour chaque interface(Iub,Iu,Iur),trafic CS et PS, même

53
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 4 Conception de notre application de dimensionnement UMTS/LTE-NETSIT

processus pour un dimensionnement du LTE tout en changeant les différentes paramètres a


fin de déterminer le nombre de X2 et capacité de S1 et X2..
Le dimensionnement achevé, l’utilisateur peut sauvegarder les principales informations y
afférentes dans la base de données prévue à cet effet.

Figure 4. 5:Diagramme d’activités de UMTS/ LTE-NETSIT.

54
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 4 Conception de notre application de dimensionnement UMTS/LTE-NETSIT

4.3.4. Conception de la base De données


Une base de données nommée « users» est crée par le responsable de l’application, qui en
aura également la gestion et l’administration complète.
L’administrateur crée pour chacun des utilisateurs un identifiant et mot de passe.Chacun
des acteurs peut, en se connectant, fournir toutes les autres informations le concernant, en
remplissant sa fiche de renseignements.

L’administrateur reste le seul à avoir accès aux informations de tous les utilisateurs de
l’application. Ayant toutes ces informations sur chacun des utilisateurs de l’application,
l’administrateur sait avec grande précision qui se sert de l’application, et comment le
contacter en cas de besoin.

 Description

Le processus de dimensionnement comporte plusieurs données. Pour chacune des zones


dont l’utilisateur veut procéder au dimensionnement, il doit rentrer certaines caractéristiques
du site, telles que la superficie, les propriétés des équipements des utilisateurs, et bien
d’autres. Toutes ces informations seront consignées dans la base de données « UMTS/LTE-
NETSIT_ projets », en plus des résultats de dimensionnement obtenus.

La base de données «UMTS/LTE-NETSIT_ projet» ne contient que les informations du


dernier dimensionnement effectué et enregistré pour chaque site.

4.3.5. Diagramme de classes

 Définition :

Un diagramme de classes est un diagramme représentant la structure statique d’un


modèle, à savoir les éléments (classes et types), la structure interne des éléments, et leurs
relations les uns par rapport aux autres. Il s’agit de l’un des quatre diagrammes structurels
UML (Unified Modeling Language). Les classes du diagramme sont représentées par les

55
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 4 Conception de notre application de dimensionnement UMTS/LTE-NETSIT

différentes tables de la base de données.

réseaux
Acteur Paramétres_réseau
+Débit de service
+Nom +Bande passante +Paramétre_initialisation
+Prenom +Marges +Type_environnement
+Adresse 1..* +Nombre de site +Nom_équipement
+Poste +Paramétre_UE
-Numéro de CIN +Calcul() +Puissance_UE
-Login Inscrire +Modification des paramétres() +Affaiblissement_recepteur_UE
-Password +Rénitialisation() +Gain_antenne_UE
couverture
+Superficie_site
+S'authentifier() +Id UE +Configurer_site
+Dimensionner() 1..* +Id environnement +Nom_site
+Accéde a l'aide() +Id site
+Nombre du BS +calculer()
admin +Choisir_environnement() ressource radio
+Distance entre les sites
+Surface de cellule +Saisir_nom_équipement()
+Nom +Nombre total du channel element
1..* +Surface de site +Saisir_Nom_site()
+Prenom +Trafic
+Modele de propagation
+Ajouter() +GOS
+Rayon de cellule 1..*
+Contrôler() +Calculer()
+Supprimer() +Valider()
+Accéder à la base de données()
utilisateur Calculer
+accéder
+Nom
+Prenom 1 1..*

+Calculer() capacité
Connexion interfaces
+Sauvgarder() 1..*
+Nombre d'utilisateur simultannés Interface_consultation
+Modifier des informations personnels() +Connexion_réussite +Nombre d'utilisateur max +Débit
+Ajouter des paramétres() +Echec_de_connexion 1..* +Nom_interface
+Nombre d'utilisateur dans un site +Signalisation
+Accéder à la base de projets() +Contenu
+Se connecter() +Trafic
+Vérifier()
+Se déconnecter() Calcul_paramétre +Accéder()
+opération et maintenance()
1..* 1..* 1..* 1..*
+Paramétre_à_calculer
Réaliser 1..*
+Vérifier()
+Calculer()
1..*
Authentification
S'authentifier +Authentification_réussite
+Echec_authentification
gérer
+S'authentifier() Acceder Interface_authentification
+Récupérer_login et mot_de_passe()
1..* +Nom_interface
+Contenu
+Saisir_login()
Acceder 1..*
+Saisir_mot_de_passe()

1
Base_gestion _utilisateur
+sauvgarder
Base_gestion_projet
+Liste_des_utilisateurs
1..*
+Sites-dimensionnés +Informations_personnelles

+Sélectionner() +Modifier()

Figure 4. 1:Diagramme de classes de « UMTS/LTE-NETSIT_ projet »

Conclusion
L’objectif de ce chapitre était de présenter la conception de notre outil de
dimensionnement UMTS/LTE-NETSIT. Pour cela nous avons eu recours à trois types de
diagrammes UML, les diagrammes comportementaux, les diagrammes d’interaction et les
diagrammes structurels. Comme diagramme comportemental, nous avons dressé un
diagramme de cas d’utilisation d’UMTS/LTE-NETSIT.
La présentation des interactions entre l’acteur et le système nous a permis d’élaborer des
diagrammes de séquences.
La nécessité de bases de données nous a conduits à établir un diagramme de classe,
modélisant au mieux notre base de données du projet de dimensionnement.
Il reste donc à implémenter tout ceci à l’aide d’un langage de programmation approprié
tel sera l’objet du chapitre suivant.

56
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 5 Implémentation de l’outil de dimensionnement des réseaux mobiles UMTS et LTE

Chapitre 5 : Implémentation de l’outil de dimensionnement des


réseaux mobiles UMTS et LTE
Introduction

La phase de conception achevée, nous allons procéder à l’implémentation de notre outil de


dimensionnement UMTS/ LET.NETSIT, développé sous le langage de programmation
NetBeans. Le présent chapitre y est consacré. Ainsi, après avoir justifié le choix de notre
environnement de développement, nous verrons les diverses interfaces qui se présentent à
l’acteur pendant l’utilisation de l’outil, ainsi que leurs différentes fonctionnalités, puis nous
présenterons une étude de ce cas réalisé pour la validation de notre application.

5.1. Environnement de travail

5 .1.1. Langage de programmation


Le langage que nous avons choisi dans notre application est le langage Java qui est un
langage de programmation informatique orienté objet.

5.1.2. Outils de développement

Pour développer notre application nous avons choisit l’outil de développement NetBeans avec
l’utilisation de EasyPHP .
 NetBeans IDE 7.1

NetBeans est un IDE (Integrated Development Environment) libre pour JAVA. Tout comme
beaucoup d'EDI, c'est un logiciel qui propose un éditeur de texte qui permet de créer et gérer des
projets, compiler, débugger le code source, tester le programme, Il comprend toutes les
caractéristiques d'un IDE moderne (éditeur en couleur, projets multi-langage, éditeur graphique
d'interfaces et de pages web) [6].

Figure 5. 1:Logo de Netbeans .

57
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 5 Implémentation de l’outil de dimensionnement des réseaux mobiles UMTS et LTE

 EasyPHP

c’est un environnement de travail packagé comprenant le serveur web Apache, le système de


gestion de bases de données MySQL et le support du langage PHP.Il est fourni avec
phpMyAdmin, une interface permettant de manipuler très facilement les enregistrements de la
base de données [7].

Figure 5. 2:Logo de EasyPHP.

5.2. Execution de l’application

5 .2.1. Interface d’accueil de l’application

Lors du démarrage de notre application, l’utilisateur se retrouve face à une page d’accueil,
telle que présentée par la figure 5.3.

Figure 5. 3:Page d'accueil.

L’interface suivante est l’interface d’authentification de l’utilisateur .Il ne pourra pas aller
plus loin dans l’exécution de son projet s’il n’a pas passé avec succès cette phase.

58
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 5 Implémentation de l’outil de dimensionnement des réseaux mobiles UMTS et LTE

Figure 5. 4:Fenêtre d’authentification d’UMTS/LTE .NETSIT.

Au cas où ses paramètres d’authentifications sont erronés, un message d’avertissement est


affiché via une boite de dialogue pour indiquer qu’il n’est pas alloué à effectuer cette tache et
qu’il doit vérifier ses paramètres de confidentialité : login, password (voir figure 5.5).

Figure 5. 5:Authentification erronée.

59
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 5 Implémentation de l’outil de dimensionnement des réseaux mobiles UMTS et LTE

En effet les coordonnés d’utilisateurs sont stockées dans une base de données
nommée « utilisateurs » comme illustré dans la figure 5.6 qui contient entre autre les deux
champs login et pssword.

Figure 5. 6:Base de données d'utilisateurs

5.2.2. Interface de choix

Après la réussite d’authentification, l’utilisateur est face à la page d’accueil, qui présente un
menu englobant les différentes actions auxquelles il a accès, comme illustré à la figure 5.7.
Dans ce menu l’acteur se retrouve face à 5options :
 Effectuer un nouveau dimensionnement pour les sites UMTS;
 Effectuer un nouveau dimensionnement pour les sites LTE ;
 Accéder à la base de données des sites ;
 Modifier les informations personnelles ;
 Utiliser l’aide.

60
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 5 Implémentation de l’outil de dimensionnement des réseaux mobiles UMTS et LTE

Figure 5. 7:Menu d’accueil d’UMTS/LTE-NETSITE.

5.2.3. Option de « Modifier les informations personnelles »

Dans le menu d’entrée Modifier les informations personnelles, l’utilisateur est face à une
interface contenant ses informations personnelles à savoir le nom, le prénom, l’Adresse, le
mot de passe, le code postale ….

Après la modification de ces paramètres, il est chargé de cliquer sur le bouton valider pour
que le changement effectuée soit enregistrer dans la base de données.

Figure 5. 8:Interface de modification des informations personnelles.

61
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 5 Implémentation de l’outil de dimensionnement des réseaux mobiles UMTS et LTE

5.2.4. Option de « Dimensionnement des nouveaux sites UMTS »

Si l’utilisateur a choisi à partir de menu :le dimensionnement des nouveaux sites 3G,une
nouvelle interface s’affichera contenant les paramètres d’initialisation tel que :La
configuration du site (omnidirectionnel,2-secteurs,3-secteurs,6-secteurs),débit de service en
Kbps(12.2, 64,128,384),surface total de la zone à dimensionné, valeur de fréquence en Mhz,
hauteur de chacun de UE et de node B ,type de l’environnement (urbain ,suburbain
,rural..),choix de modèle de propagation, le nom de site qui est A ,comme le montre la figure
NB : Le modèle adopté dans cette application est celui d’Okumura-Hata.

Figure 5. 9:Paramètres d’initialisation pour UMTS.

 Selon le processus de dimensionnement du nodeB du réseau UMTS, la première étape


consiste à déterminer la couverture et la capacité en uplink d’où l’utilisateur est censé
de remplir certains paramètres nécessaires dans le calcul.

Au cas où l’utilisateur a oublié de saisir quelques paramètres, un message tel que présenté
dans la figure 5.10 apparaît.

62
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 5 Implémentation de l’outil de dimensionnement des réseaux mobiles UMTS et LTE

Figure 5. 10:Absence de paramètre de bilan de liaison.

Si les paramètres de bilan de liaison sont correctement saisis, l’acteur obtient en résultat
d’ un clic sur le bouton « calculer», la sensibilité en UL, perte de trajet maximal, facteur
d’interférence, le rayon de cellule, nombre de cellule, surface de site et nombre de cellule, tels
qu’illustrés à la Figure 5.11.

Figure 5. 11:Dimensionnement par couverture en UL.

63
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 5 Implémentation de l’outil de dimensionnement des réseaux mobiles UMTS et LTE

 Il est à noter que les valeurs des différents champs indiqués sont considérées dans des
équations bien définies, déjà données dans le chapitre 2, afin d’obtenir les résultats
souhaités.

Maintenant l’utilisateur peut passer au dimensionnement par capacité en DL dans le but de


déterminer le nombre maximal d’utilisateurs simultanés par site.

Figure 5. 12:Dimensionnement de la capacité sur la liaison descendante.

 La deuxième étape consiste à déterminer la puissance de CPICH dont le but de


déterminer la puissance du CCH .

Figure 5. 13:Puissance de CPICH.

64
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 5 Implémentation de l’outil de dimensionnement des réseaux mobiles UMTS et LTE

 La troisième étape permet de calculer le bilan de liaison dans le sens descendant pour
obtenir la sensibilité, rayon de la cellule, nombre de RNC ,distance inter-site,…etc.(voir
Figure 5.14).

Figure 5. 14:Dimensionnement par couverture en DL.

En sélectionnant l’onglet du dimensionnement par capacité, l’acteur se retrouve face à une


fenêtre comme suit dont le rôle est déterminer la capacité en nombre d’utilisateur maximal
simultané en DL :

Figure 5. 15:Dimensionnement de la capacité sur la liaison descendante.

65
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 5 Implémentation de l’outil de dimensionnement des réseaux mobiles UMTS et LTE

 Dimensionnement d’Iub
 Dimensionnement d’Iub_CS

Puisque les services CS sont les services qui exigent plus de ressources nous allons pour
cela considérer les services PS comme des services Best effort .C’est-à-dire dans le cas ou
les services CS atteignent le pic de trafic nous dimensionnons l’interface Iub suivant ce
pic.

Figure 5. 16:Dimensionnement de Iub_CS.

 Pour le service Voix


Nous récupérons le volume voix pendant l’heure chargé depuis le modèle de trafic, le nombre
d’abonnés voix et la largeur de bande (voir Annexe D), puis nous calculons le trafic voix qui est égale
à 3.1 Erlang .Pour calculer le débit Iub, nous allons tenir compte du facteur de Soft Hand Over et du
taux d’activité pour service Voix, la valeur de débit de Iub est égale à 0.03Mbit/s .(Voir Figure 5.16 )

 Pour le service Visio


Même principe que le service Voix , nous calculons le trafic Visio qui égale à 0.10 Erlang, ainsi que le
débit de Iub est égale à 0.008Mbit/s.(Voir Figure 5.16)
 Dimensionnement d’Iub_PS :
 Pour le service mail
Le débit de l’interface Iub est égale à 2.36Mbit/s ,et le nombre d’utilisateurs égale à 7,avec un
taux de pénétration égale à 20%.

66
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 5 Implémentation de l’outil de dimensionnement des réseaux mobiles UMTS et LTE

 Pour le service inernet:


Le débit de l’interface Iub est égale à 9 Mbit/s, et le nombre d’utilisateurs égale à 14,avec un taux
de pénétration égale à 40%.
 Pour le service vidéo streaming :
Le débit de l’interface Iub est égale à 0.09Mbit/s, et le nombre d’utilisateurs égale à 7,avec un
taux de pénétration égale à 20%.

Figure 5. 17:Dimensionnement d’Iub_PS.

Après avoir obtenir le débit d’Iub pour chaque service, nous allons calculer son débit total
qui est égale à 1.47Mbit/s.

NB : débit Iub de signalisation est égale à 10% du débit de trafic de l’Iub, et que le débit
d’opération et maintenance est égal à 0.064Mbit/s .

67
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 5 Implémentation de l’outil de dimensionnement des réseaux mobiles UMTS et LTE

Figure 5. 18:Dimensionnement d’Iub total

Dimensionnement de RNC et IU

 Dimensionnement de RNC : Le but de dimensionnement du RNC est dé déterminer


le nombre de RNC ,le nombre de nodeB par RNC et le trafic CS et PS comme le
montre la Figure 5.19 .
 Dimensionnement de Iu : le débit de Iu_CS va être égale avec une redondance de
50% et 10% de siagnalisation .

Figure 5. 19:Dimensionnement de RNC et IU.

68
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 5 Implémentation de l’outil de dimensionnement des réseaux mobiles UMTS et LTE

L’utilisateur peut obtenir l’aide concernant le dimensionnement 3G :

Figure 5. 20 : Aide concernant le dimensionnement 3G

Et concernant les interfaces et le RNC :

Figure 5. 21: Aide sur les interfaces et le RNC

69
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 5 Implémentation de l’outil de dimensionnement des réseaux mobiles UMTS et LTE

5.2.5. Option « Dimensionnement des réseaux 4G »

Si l’utilisateur a choisi le dimensionnement des nouveaux sites 4G présentés par la Figure


5.20 s’apparait donc il doit saisir les paramètres d’initialisation : la surface, non du projet de
dimensionnement ainsi que le choix de type d’environnement, la bande fréquentielle…

Figure 5. 22:Paramètres d’initialisation pour LTE.

Les valeurs du MAPL obtenues, le bouton « suivant » permet à l’utilisateur d’accéder au


menu de dimensionnement (voir figure 5.21).
Après avoir initialiser ses paramétres l’utilisateur peut passer au dimensionnement de la
liaison montante alors il doit saisir le modèle de canaux ainsi que des paramétres liées au
bilan de la liaison motante telque la bande passante ,capacité de la RBS le gain d’antenne ..
A travers cette interfacel’utilisateur peut calculer le débit binaire requit ainsi la sensibilité du
récepteur eNodeB , la marge d'interférence ,le MAPL et le nombre de eNodeB…

70
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 5 Implémentation de l’outil de dimensionnement des réseaux mobiles UMTS et LTE

Figure 5. 23:Dimensionnement de la couverture sur la liaison montante.

Il est à noter que les valeurs des différents champs indiqués sont considérées dans des
équations bien définies, déjà données dans le chapitre 3, afin d’obtenir les résultats souhaités.

Si le dimensionnement par couverture de la liaison montante est effectuée, l’utilisateur


peut passer au dimensionnement par capacité et il va avoir comme résultat le débit moyen
de l'utilisateur moyen qui en ainsi que le débit de la cellule :

Figure 5. 24:Calcul de capacité sur la liaison montante.

71
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 5 Implémentation de l’outil de dimensionnement des réseaux mobiles UMTS et LTE

Si le dimensionnement par couverture est effectué, alors le bilan de liaison montante est
établie qui sera utilisé dans le dimensionnement par couverture en downlink pour déterminer
le débit binaire requit , marge d'interférence, la sensibilité du récepteur d’ UE et la
conclusion du bilan de liaison à travers lequel le nombre de eNodeB est obtenu.

Figure 5. 25:Dimensionnement de la couverture sur la liaison descendante.

Une fois le dimensionnement par couverture est effectué l’acteur peut avoir les résultats
de dimensionnement par capacité pour obtenir la marge d’interférence, SINR moyen le débit
moyen de l'usager par cellule ainsi que le débit de la cellule comme illustre la figure 5.24

Figure 5. 26:Dimensionnement de la capacité sur la liaison descendante.

72
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 5 Implémentation de l’outil de dimensionnement des réseaux mobiles UMTS et LTE

Le processus de dimensionnement d’eNodeB est achevé, l’acteur peut effectuer alors le


dimensionnement des interfaces S1 et X2 ,le calcul lui fournit la capacité des interfaces S1 et
X2 et le nombre des interfaces X2 conclu a partir de dimensionnement par couverture sur les
deux liaisons

Figure 5. 27:Dimensionnement des interfaces X1 et S2.

L’utilisateur peut avoir l’aide sur le dimensionnement de réseau 4G :

Après avoir obtenu les résultats finals de dimensionnement, les résultats peuvent procéder à
leur enregistrement automatique sans l’aide de l’acteur dans la base de données prévue à cet
effet, UMTS/LTE.NETSITE_project(voir Figure 5.26). Pour cela, il suffit d’un simple clic sur

73
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Chapitre 5 Implémentation de l’outil de dimensionnement des réseaux mobiles UMTS et LTE

le bouton d’enregistrement (voir Figure 5.25).

Figure 5. 28 : Sauvegarde des projets dans la base de données.

Conclusion

Ce chapitre était réservé à l’implémentation et la validation de notre application de


dimensionnement UMTS /LET.NETSIT.

L’application UMTS/LET.NETSIT a été implémentée en tenant compte des règles de


dimensionnement et de planification des réseaux UMTS et LTE. En plus d’un simple outil de
dimensionnement, UMTS/LET.NETSIT permet, grâce à ses deux bases de données, une
gestion efficace et une bonne sauvegarde des informations de dimensionnement, ainsi que des
informations sur ses utilisateurs.

74
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Conclusion générale

L’objectif de ce rapport était d’élaborer un outil de dimensionnement et de planification des


réseaux UMTS et LTE.
Pour y parvenir, nous avons tout d’abord procédé à une étude bibliographique des réseaux
UMTS et LTE en général, puis nous avons présenté les règles de planification radio et de
dimensionnement de deux réseaux. Sous la base de ces règles, nous avons donc pu concevoir
notre application de dimensionnement UMTS / LTE.NETSIT (UMTS /LTE Network Sizing
Tool), que nous avons implémentée sous NetBeans.
Au terme de ce travail, nous pouvons souligner que le dimensionnement que nous avons
considéré pour développer notre application est celui des interfaces radio des réseaux UMTS,
et LTE ainsi que les différentes interfaces (Iu ,Iub,Iur) et RNC de réseau 3G et les interfaces
S1 et X2 en LTE . La raison de ce choix étant que la mobilité est l’un des aspects les plus
difficiles à gérer dans un réseau. Ainsi, une solution de dimensionnement appropriée à un
réseau mobile serait très facilement adaptable à un réseau sans-fil, vu qu’un réseau mobile est
tout d’abord un réseau-fil.
Par conséquent, une migration du réseau 3G nomade vers le réseau LTE serait beaucoup trop
coûteuse, étant donné qu’il faudra changer toute l’infrastructure et les équipements techniques
de réseau. Nous recommandons donc aux opérateurs d’opter dès le début du déploiement de
ces deux réseaux pour l’option de mobilité. Ce qui tiendrait compte de l’évolution des besoins
des abonnés et constituerait une solution avantageuse pour l’opérateur de télécommunications.

75
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Bibliographie et Webographie

[1] http://www.3gpp.org/

[2]John.Wiley.and.Sons.WCDMA.for.UMTS.Radio.Access.for.Third.Generation.Mobile.Co
mmunications.Sep.2004.eBook-DDU

[3] https://www.jerryweb.org/public/files/modex_cdma.pdf

[4] http://www-igm.univ-mlv.fr/~dr/XPOSE2006/eric_meurisse/umts.php

[5] http: http://www.efort.com/r_tutoriels/LTE_SAE_EFORT.pdf

[6] http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=5346

[7] http://www.easyphp.org/

[8] httphttp://www.umtsworld.com/umts/faq.htm

[9]Kluwer - Radio.Interface.System.Planning.For.GSM.GPRS.UMTS -
Lempiainen.Manninen.2002

[10] http://fr.scribd.com/doc/99376436/Rapport-Lassoued-Ali

76
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Annexes
Annexe A - Calcul du facteur H
Si les utilisateurs sont réparties de manière homogène dans la cellule, il est possible de décrire
le facteur H analytiquement avec l'équation suivante :

𝜙
𝐻 = 𝐴(𝑒𝑥𝑝 +2) (75)

où A est la distribution normalisée pour différents types de configurations de site, exp est
l'exposant d'atténuation pathloss et Φ est la pathloss normalisée .Φ peut s'écrire comme une
partie intégrante et qui peut être calculée par intégration numérique pour différents types de
configurations de site.

La valeur H dépend des caractéristiques de propagation d'ondes et la configuration du site. Il


a été évalué pour modèle de propagation des ondes de type Okumura-Hata. Avec ce type de
modèle l'onde de propagation est limitée à l'exposant de perte de trajet, ainsi, le Φ intégrante
terme est calculée en fonction d'exposants divers d'affaiblissement sur le trajet de sites
configurés. (Voir Tableau A).

Tableau A1,
Φ pour différentes configurations et les atténuations sur le trajet

77
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Un exposant d'atténuation pathloss de 3,5 est typique d'un scénario macro-cellule, avec
norme standard de propagation d’onde pour Ericsson , ce qui correspond à une hauteur ha
antenne de 30 m.Tableau A2 montre la distribution normalisé pour les différents types de sites
configurés.

Tableau A2, la distribution normalisée pour différentes configurations de site

78
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Annexe B- les canaux du réseau 3G

 Les canaux :

Ils correspondent aux différents types d’information véhiculés


Les canaux logiques
par les protocoles radio de l’UTRAN. Il existe deux types de
canaux logiques :
- Canaux logiques de contrôle utilisés au niveau du plan
contrôle pour la signalisation (BCCH, PCCH, CCCH et le
DCCH).
- Canaux logiques de trafic utilisés au niveau du plan usager
pour les données usager (DTCH et le CTCH).
Les canaux de transport Parmi les différents canaux de transport, nous pouvons
distinguer deux catégorie : les canaux dédiés (DCH) et les
canaux non dédiés, ou communs (BCH, PCH, RACH, FACH,
DSCH, CPCH et le HS-DSCH)

Les canaux physiques Les canaux physiques de la voie montante sont: PRACH,
PCPCH, DPDCH, DPCCH et le HS-DPCCH, d’autre part les
canaux physiques de la voie descendante sont: DPCH, SCH,
CPICH, P-CCPCH, S-CCPCH, PICH, PDSCH, AICH, AP-
AICH, CD/CA-ICH, CSICH et le HS-SCCH.

79
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Annexe C-Largeur du bande passante de l’interface Iub

ATM IP Over E1 IP Over Ethernet

Bande passante UL 65Kbit/s 64Kbit/s 51Kbit/s


pour un RACH /
cellule

Bande passante DL 71Kbit/s 63Kbit/s 66Kbit/s


pour un 1 SCCPCH
(FACH et
PCH)/cellule

Tableau C .1:Largeurs de bandes allouées aux CCH.

Typical Bearer Iub Bandwidth


Rate ATM IP Over E1 IP Over Ethernet
AMR 12.2 20Kbit/s 17Kbit/s 20Kbit/s
CS 64 Kbit/s 80kbit/s 71Kbit/s 86Kbit/s
Tableau C.2:Largeurs de bande Iub des Services CS.

Typical Bearer Rate Iub Bandwidth


ATM IP Over E1 IP Over Ethernet
PS 64 Kbit/s 83Kbit/s 74Kbit/s 89Kbit/s
PS 128 Kbit/s 165kbit/s 141Kbit/s 156Kbit/s
PS 384 Kbit/s 492Kbit/s 418Kbit/s 468Kbit/s
TableauC.3:Largeurs de bande Iub des Services PS.

CE Factor
Service
UL DL

AMR12.2 1 1

PS64 4 2

PS128 8 4

PS384 16 8

TableauC.4:Exemple de facteurs élément de canal

80
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
Annexe D- Les paramètres pour le dimensionnement LTE
1-Le tableau suivant indique les marges fading en dB pour faire varier l'écart-type de la
procédure de la marge d'évanouissement et les différentes probabilités de couverture:

Tableau D.1 : la probabilité de couverture


Dans l'équation de la marge d’interférence, les éléments standards sont donnés aux fins
d'analyse de liaison dans l’interface radio. Les marges standards pour la perte : de pénétration
du voiture, la perte du corps, perte d'alimentation, les perte des jumpers, et le gain de l'antenne
sont les mêmes pour tout réseau mobile.
2-Le tableau D.2des exemples de Fc au bord de la cellule pour faire varier l'angle Tilt :

Tableau D.2:Les valeurs de Fc

81
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
3-Relation entre le débit binaire et SINR:
La relation entre le débit par bloc de ressources, 𝑅𝑅𝐵,𝐷𝐿 , et SINR, 𝛾 , a été déterminé par un
ensemble de liaison des simulations.
Le débit binaire se réfère à la couche Medium Access Control (MAC), y compris les en-têtes
MAC .
Les cas simulés de liaison descendante sont les suivantes:
• techniques d'antenne: Simple Input Output Multiple (SIMO) 1x2, TX diversité
2x2, en boucle ouverte Spatial Multiplexing (OLSM) 2x2
• Les systèmes de modulation: QPSK, 16-QAM, 64-QAM
• Les modèles Channel: EPA 5 Hz, 70 Hz EVA, ETU 300 Hz
Les cas simulés de liaison montante sont les suivantes:
• Des techniques d'antennes: 2-branche RX diversité
• Les systèmes de modulation: QPSK, 16-QAM
• Les modèles Channel: EPA 5 Hz, 70 Hz EVA, ETU 300 Hz
Les résultats, y compris une marge de mise en œuvre, ont été installés sur une expression
paramétrée semi-empirique comme suit:
𝛾−𝑎 1 2
−𝑙𝑛 2
𝑅𝑅𝐵 = 𝑚𝑎𝑥 0, 𝑎3 + 𝑎0 − 𝑎3 𝑒 𝑎2 ; 𝛾 < 𝑎1

𝑅𝑅𝐵 = 𝑎0 ; 𝛾 ≥ 𝑎1

La relation entre le débit par bloc de ressources, 𝑅𝑅𝐵,𝐷𝐿 , et 𝛾 est écrit comme suit :

𝑎0 − 𝑎3
𝛾 = 𝑎1 − 𝑎2 𝑙𝑛 ( ) /𝑙𝑛2 ; 0 ≤ 𝑅𝑅𝐵 ≤ 𝑎0 [𝑑𝐵]
R RB − 𝑎3

𝑎0 , 𝑎1 , 𝑎2 , 𝑎3 sont des paramètres ajustés et le SINR 𝛾 est exprimée en dB.


Le paramètre semi-empirique𝑎0 représente le débit binaire maximal pouvant être obtenu dans un
bloc de ressource.
Dans les paramètres de liaison descendante 𝑎0 et 𝑎3 doivent être ajustées en ce qui concerne la
configuration du canal de commande selon :
𝑛 𝑃𝐷𝐶𝐶𝐻 𝑛 𝑎𝑛𝑡 48 − 𝑛 𝑎𝑛𝑡
𝑎0 = 𝑎0,𝑚𝑎𝑥 ∗ (1 − - -( ))
14 28 140∗𝑛 𝑅𝐵
𝑛 𝑃𝐷𝐶𝐶𝐻 𝑛 𝑎𝑛𝑡 48− 𝑛 𝑎𝑛𝑡
𝑎3 = 𝑎3,𝑚𝑎𝑥 ∗ (1 − − -( ))
14 28 140∗𝑛 𝑅𝐵

Avec :

82
Dimensionnement des réseaux 3G /4G
𝑎0 , 𝑚𝑎𝑥 , 𝑎1 , 𝑚𝑎𝑥: sont les valeurs maximale de s 𝑎0 et 𝑎3 qui est obtenue sans canaux de control
𝑛𝑃𝐷𝐶𝐶𝐻 :est le nombre de symboles affectés à PDCCH, 1 à 3 pour des largeurs de bande plus
grande que 1,4 MHz et 2 à 4 pour 1,4 MHz
𝑛𝑎𝑛𝑡 : est le nombre de ports configurés d'antenne, 1 pour SIMO et 2 pour Tx diversité et OLSM.
𝑛𝑅𝐵 : est le nombre total de blocs de ressources pour la bande passante déployée

Les paramètres semi-empiriques pour les liens descendant et montant sont indiqués dans les
tableaux suivants :

Tableau D.3 : Les paramètres semi-empiriques pour la liaison descendante

Tableau D.4: Les paramètres semi-empiriques pour la liaison montante

Le tableau suivant présente la valeur d'atténuation « A » en fonction de la fréquence


et l'environnement:

Tableau D.4 :Atténuation fixe pour le modèle okumura Hata

83
Dimensionnement des réseaux 3G /4G