Vous êtes sur la page 1sur 50
Master 1 (EGEL) - Géomorphologie Dynamique (Serge SUANEZ) Université de Bretagne Occidentale L a h
Master 1 (EGEL) - Géomorphologie Dynamique (Serge SUANEZ)
Université de Bretagne Occidentale
L
a
h
o
u
l
e

Master 1 : EGEL Géomorphologie Dynamique

Eléments descriptifs de la houle

Géomorphologie Dynamique Eléments descriptifs de la houle Serge SUANEZ Agents météomarins et hydrodynamiques : la

Serge SUANEZ

Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle

Master 1 : EGEL Géomorphologie Dynamique

Genèse de la houle

1 : EGEL Géomorphologie Dynamique Genèse de la houle La vague est décrite comme une onde

La vague est décrite comme une onde ou oscillation périodique déformant la surface « libre » de la mer en une succession de crêtes et de creux

Serge SUANEZ

Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle

Master 1 : EGEL Géomorphologie Dynamique

Houle monochromatique et houle spectrale

Dynamique Houle monochromatique et houle spectrale Serge SUANEZ Agents météomarins et hydrodynamiques : la
Dynamique Houle monochromatique et houle spectrale Serge SUANEZ Agents météomarins et hydrodynamiques : la

Serge SUANEZ

Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle

Master 1 : EGEL Géomorphologie Dynamique

Classification des ondes en fonction de leur période

ClassificationClassification

CauseCause

PériodePériode

OndesOndes capillairescapillaires (rides)(rides)

VentsVents

<< 0,10,1 secondeseconde

OndesOndes dede gravitégravité ultraultra--courtescourtes

VentsVents

dede 0,10,1 àà 11 secondeseconde

OndesOndes dede gravitégravité ordinairesordinaires

VentsVents

dede 11 àà 3030 secondessecondes

OndesOndes infragravitairesinfragravitaires

VentsVents (tempêtes,(tempêtes, pressionspressions atmosphériques)atmosphériques)

dede 3030 secondessecondes àà 55 minutesminutes

OndesOndes dede longueslongues périodespériodes ((solitonssolitons Tsunami)Tsunami)

Séismes,Séismes, glissementglissement dede terrain,terrain, éruptionéruption volcaniquevolcanique

dede 55 minutesminutes àà 1212 hh

OndesOndes dede maréesmarées ordinairesordinaires

LuneLune etet soleilsoleil

dede 1212 àà 2424 hh

OndesOndes transtidalestranstidales

LuneLune etet soleilsoleil

>> 2424 hh

Classification établie par W.H. Munk (1951) – Proc. 1st Conf. Coast. Eng., ASCE, 1-4

Serge SUANEZ

Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle

Master 1 : EGEL Géomorphologie Dynamique

Classification des ondes en fonction de leur période

Classification des ondes en fonction de leur période Source : G. Masselink et Hughes M. G.,

Source : G. Masselink et Hughes M. G., (2003) – Introduction to coastal processes & géomorphology, Arnold, London, 354 p.

Serge SUANEZ

Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle

Master 1 : EGEL Géomorphologie Dynamique

Distinction des vagues au large et à la côte

Dynamique Distinction des vagues au large et à la côte Attention ! pour J. Pethick (1984)

Attention ! pour J. Pethick (1984) la limite se situe à ¼ λo

John PETHICK (1984) – An introduction to coastal geomorphology, Édit. Edward Arnold, England, 260p.

Serge SUANEZ

Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle

Master 1 : EGEL Géomorphologie Dynamique

La houle au large

Tracé du profil de houle (trochoïdal et cycloïdal)

large Tracé du profil de houle (trochoïdal et cycloïdal) Le profil sinusoïdal de la houle est

Le profil sinusoïdal de la houle est un profil « théorique » éloigné de la réalité.

Serge SUANEZ

Le profil trochoïdal de la houle au large (selon la théorie de Stoke) est le profil d’équilibre de la houle au large où H < L o .

Le profil d’équilibre de la houle au large devient instable lorsque les crêtes de la trochoïde deviennent des arêtes. Dans ce contexte, la cambrure γ atteint environ 14 %, soit γ = H / L o = 0,14. On parle alors de profil cycloïdal.

Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle

Master 1 : EGEL Géomorphologie Dynamique

La houle au large

Tracé du profil de houle (trochoïdal et cycloïdal) – Gerstner (1802)

de houle (trochoïdal et cycloïdal) – Gerstner (1802) Serge SUANEZ Agents météomarins et hydrodynamiques : la

Serge SUANEZ

Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle

Master 1 : EGEL Géomorphologie Dynamique

La houle au large

Concept de houle stratifiée (Gerstner, 1802)

houle au large Concept de houle stratifiée (Gerstner, 1802) Serge SUANEZ Agents météomarins et hydrodynamiques :

Serge SUANEZ

Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle

Master 1 : EGEL Géomorphologie Dynamique

La houle au large

Tracé du profil de houle (trochoïdal) – Stockes (1847)

Tracé du profil de houle (trochoïdal) – Stockes (1847) Serge SUANEZ Agents météomarins et hydrodynamiques :

Serge SUANEZ

Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle

Master 1 : EGEL Géomorphologie Dynamique

La houle au large

Paramètres quantitatifs de la houle : H sig et T sig

quantitatifs de la houle : H s i g et T s i g Serge SUANEZ

Serge SUANEZ

Le calcul de la H sig ou H 1/3 revient à diviser la série en 3 quantiles et de faire la moyenne du 1/3 supérieur ; T sig correspond aux périodes associées

H max correspond à la valeur maximum enregistrée pendant le laps de temps ; T max est la période associée

Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle

Master 1 : EGEL Géomorphologie Dynamique

La houle au large

Paramètres quantitatifs de la houle : H sig et T sig

quantitatifs de la houle : H s i g et T s i g Serge SUANEZ

Serge SUANEZ

Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle

Master 1 : EGEL Géomorphologie Dynamique

La houle au large

Paramètres quantitatifs de la houle : H sig et T sig

quantitatifs de la houle : H s i g et T s i g Serge SUANEZ

Serge SUANEZ

Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle

Master 1 : EGEL Géomorphologie Dynamique

La houle au large

Paramètres quantitatifs de la houle : calcul de H m0

Paramètres quantitatifs de la houle : calcul de H m 0 Serge SUANEZ Agents météomarins et
Paramètres quantitatifs de la houle : calcul de H m 0 Serge SUANEZ Agents météomarins et

Serge SUANEZ

Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle

Master 1 : EGEL Géomorphologie Dynamique

La houle au large

Paramètres quantitatifs de la houle : calcul de H m0

Paramètres quantitatifs de la houle : calcul de H m 0 Les modèles mathématiques (modélisation) utilisent

Les modèles mathématiques (modélisation) utilisent H m0 plutôt que H s

Serge SUANEZ

Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle

Master 1 : EGEL Géomorphologie Dynamique

La houle au large

Paramètres quantitatifs de la houle : la longueur d’onde

En zone de translation – équation de base (d/L = 0,05) :

la longueur d’onde λ o ou L o = gT 2 /2π tanh 2πd/L

tanh (2πd/L) = 1 d = profondeur g = accélération de la pesanteur (9,81m/s 2 ) T = période

En eau profonde (d/L > 0,05) :

la longueur d’onde λ o ou L o = gT 2 /2π ce qui revient à écrire λ o ou L o = 1,561 T 2

Serge SUANEZ

Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle

Master 1 : EGEL Géomorphologie Dynamique

La houle au large

Paramètres quantitatifs de la houle : la célérité

En zone de translation – équation de base (d/L = 0,05) :

la célérité C = gT/2π tanh 2πd/L

tanh (2πd/L) = 1 d = profondeur g = accélération de la pesanteur (9,81m/s 2 ) T = période

En eau profonde (d/L > 0,05) :

la célérité C = gT/2π ce qui revient à écrire C = 1,561 T

Serge SUANEZ

Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle

Master 1 : EGEL Géomorphologie Dynamique

La houle au large

Paramètres quantitatifs de la houle : l’énergie mécanique

E = 1/8 (ρ g H 2 )

ou E = 1227H 2

E est exprimé en joules par mètre carré (J/m 2 ) ρ est la masse volumique de l’eau (1030 kg/m 3 ) g l’accélération de la pesanteur (9,81 m/s 2 ) H (H sig ) exprimé en mètres

Paramètres quantitatifs de la houle : flux horizontal d’énergie mécanique

où

Serge SUANEZ

W = C g E

ou

P = C n E

W et P exprimé en W/m E est l’énergie mécanique (J/m 2 ) C g correspond à la vitesse de groupe (ou la vitesse de propagation des paquets de vagues), désigné sous le terme anglo-saxon de group velocity (C n ) et se calcule ainsi :

C g ou C n = C/2

C est la célérité de la houle en m/s

Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle

Master 1 : EGEL Géomorphologie Dynamique

La houle à la côte

La déformation de la trajectoire orbitale des particules d’eau

de la trajectoire orbitale des particules d’eau Dans les petits fonds le mouvement orbital de la

Dans les petits fonds le mouvement orbital de la houle est réduit à un mouvement de va-et-vient linéaire

Serge SUANEZ

Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle

Master 1 : EGEL Géomorphologie Dynamique

La houle à la côte

Mouvement des particules d’eau (courant orbital ou d’oscillation)

des particules d’eau (courant orbital ou d’oscillation) Serge SUANEZ Agents météomarins et hydrodynamiques : la

Serge SUANEZ

Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle

Master 1 : EGEL Géomorphologie Dynamique

La houle à la côte

Fonctionnement du courant orbital ou d’oscillation)

côte Fonctionnement du courant orbital ou d’oscillation) Lire : Héquette, A. (2001) - Courants et ransports

Lire : Héquette, A. (2001) - Courants et ransports sédimentaires dans la zone littorale : le rôle des courants orbitaux et de downwelling, Géomorphologie. Relief, Processus, Environnement, n°1, pp. 5-16.

Serge SUANEZ

Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle

Master 1 : EGEL Géomorphologie Dynamique

La houle à la côte

Fonctionnement du courant orbital ou d’oscillation)

côte Fonctionnement du courant orbital ou d’oscillation) Serge SUANEZ Agents météomarins et hydrodynamiques : la

Serge SUANEZ

Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle

Master 1 : EGEL Géomorphologie Dynamique

La houle à la côte

Le déferlement : principes et implications

à la côte Le déferlement : principes et implications Serge SUANEZ Agents météomarins et hydrodynamiques :

Serge SUANEZ

Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle

Master 1 : EGEL Géomorphologie Dynamique

La houle à la côte

La longueur d’onde et la célérité sont alors modifiées

Longueur d’onde : L ou λ o

En eau profonde (d/L > 0,05) :

la longueur d’onde λ o ou L o = gT 2 /2π ce qui revient à écrire λ o ou L o = 1,561 T 2

La célérité : C

En eau profonde (d/L > 0,05) :

la célérité C = gT/2π ce qui revient à écrire C = 1,561 T

En eau peu profonde (d/L < 0,05) :

la longueur d’onde L s ou λ s = T(gd) 0,5

En eau peu profonde (d/L < 0,05) :

la célérité C = (gd) 0,5

d

g = accélération de la pesanteur (9,81m/s²) T = période

= profondeur

Serge SUANEZ

Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle

Master 1 : EGEL Géomorphologie Dynamique

La houle à la côte

Les différents types de déferlement

Méthode de classification de Galvin (1968) repose sur l’utilisation de deux indices de déferlement qui combinent la pente de la plage (indicateur morphologique) et la cambrure de la houle (caractéristiques de houle)

éq.(1)

H o

/L o S 2

éq.(2)

H b

/gT 2 S

H o et L o correspondent à la hauteur et la longueur d’onde (λ o ) de la houle au large H b la hauteur au déferlement g accélération de la pesanteur (9,81 m/s 2 )

T

la période

S

la pente de la plage

GALVIN C.J. (1968) - Breaker type classification on three laboratory beaches, J. of Geophys. Res., 73, 3651-3659.

Serge SUANEZ

Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle

Master 1 : EGEL Géomorphologie Dynamique

La houle à la côte

Les différents types de déferlement

La houle à la côte Les différents types de déferlement Serge SUANEZ éq.(1) H o /L

Serge SUANEZ

éq.(1)

H o

/L o S 2

éq.(2)

H b

/gT 2 S

Classification des différents types de déferlement D’après Galvin C.J. (1968) in Komar P.D. (1998).

Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle

Master 1 : EGEL Géomorphologie Dynamique

La houle à la côte

Les différents types de déferlement

Battjes (1974) reformule la classification proposée par Galvin à partir de deux « nouveaux » indices de déferlement qui combinent également la pente de la plage et la cambrure de la Houle : le nombre d’Iribarren (Iribarren number).

éq.(1)

ξ o = S/(H o /L o ) 0,5

éq.(2)

ξ b = S/(H b /L o ) 0,5

H o et L o correspondent à la hauteur et la longueur d’onde (λ o ) de la houle au large H b la hauteur au déferlement S la pente de la plage

Déversant (spilling) Plongeant (pluging) Gonflement (surging)

ξ o < 0,5 0,5 < ξ o < 3,3 ξ o > 3,3

ξ b < 0,4 0,4 < ξ b < 2 ξ b > 2

BATTJES J.A. (1974) - Surf similarity, Proceeding of the 14th Coastal Engineering Conference, Amer. Soc. Civil Engrs, 466-479.

Serge SUANEZ

Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle

Master 1 : EGEL Géomorphologie Dynamique

La houle à la côte

Les différents types de déferlement

La houle à la côte Les différents types de déferlement Serge SUANEZ Agents météomarins et hydrodynamiques

Serge SUANEZ

Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle

Master 1 : EGEL Géomorphologie Dynamique

La houle à la côte

Le jet de rive et la nappe de retrait : zone de swash

côte Le jet de rive et la nappe de retrait : zone de swash Serge SUANEZ

Serge SUANEZ

Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle

Master 1 : EGEL Géomorphologie Dynamique

La houle à la côte

Le jet de rive et la nappe de retrait : zone de swash + berme

jet de rive et la nappe de retrait : zone de swash + berme Nomenclature des

Nomenclature des différentes unités morphologiques associées à la zone de swash

(source : Hughes et Turner, 1999)

Source : Hughes, M.G., Turner, I. (1999) – The beachface. In: Short, A.D. (eds) – Handbook of beach and shorface morphodynamics, Wiley and Sons, Chichester, pp. 119-144.

Serge SUANEZ

Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle

Master 1 : EGEL Géomorphologie Dynamique

La houle à la côte

Le jet de rive et la nappe de retrait : zone de swash + berme

Pour les plages de sables à caractère dissipant (faible pente), la hauteur de la berme peut être estimée à partir de la formule de I. Takeda et T. Sunamura, 1982 :

Z berm = 0,125H b 5/8 (gT²) 3/8

H b : hauteur de la houle au déferlement g : accélération de la pesanteur 9,81 m/s² T : période de la houle (en seconde)

Source : Takeda I., Sunamura T. (1982) – Formation and height of berms, Transactions, Japanese Geomorphological Union, n°3, pp. 145-157.

Serge SUANEZ

Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle

Master 1 : EGEL Géomorphologie Dynamique

La houle à la côte

Le jet de rive et la nappe de retrait : zone de swash + berme

Pour les plages de galets à caractère réfléchissant (forte pente), la hauteur de la berme peut être estimée à partir de la formule de M.G. Hughes et P.J. Cowell, 1987 :

Z step = 0,55 (H b T w s ) 1/2

H b : hauteur de la houle au déferlement T : période de la houle (en seconde) w s : vitesse de chute du sédiment

Source : Hughes, M.G., Cowell, P.J. (1987) – Adjustment of reflective beaches to waves, Journal of Coastal Research, n°3 pp. 153-167.

Serge SUANEZ

Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle

Master 1 : EGEL Géomorphologie Dynamique

La houle à la côte

Changement de direction des orthogonales : La réfraction

Changement de direction des orthogonales : La réfraction La déformation se fait de telle so rte

La déformation se fait de telle sorte que les crêtes de houles tendent à épouser la bathymétrie (crêtes de houles ~ parallèles aux isobathes)

Serge SUANEZ

Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle

Master 1 : EGEL Géomorphologie Dynamique

La houle à la côte

Changement de direction des orthogonales : La réfraction

Changement de direction des orthogonales : La réfraction La déformation se fait de telle so rte
Changement de direction des orthogonales : La réfraction La déformation se fait de telle so rte

La déformation se fait de telle sorte que les crêtes de houles tendent à épouser la bathymétrie (crêtes de houles ~ parallèles aux isobathes)

Serge SUANEZ

Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle

Master 1 : EGEL Géomorphologie Dynamique

La houle à la côte

Changement de direction des orthogonales : La réfraction

A’’’’ Sg B’’’’ A Sg 0 B
A’’’’
Sg
B’’’’
A
Sg 0
B
La réfraction A’’’’ Sg B’’’’ A Sg 0 B 2m 5m 10m Calcul du coefficient de

2m

5m

10m

Calcul du coefficient de réfraction : K r = (Sg 0 /Sg) 0,5

Serge SUANEZ

Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle

Master 1 : EGEL Géomorphologie Dynamique

Principes de l’établissement d’un plan de houle :

choix de la direction et de la Période T

Serge SUANEZ

plan de houle : choix de la direction et de la Période T Serge SUANEZ Agents

Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle

Master 1 : EGEL Géomorphologie Dynamique

Principes de l’établissement d’un plan de houle :

Utilisation de l’abaque de Johnson et al., tracé de la droite période en abscisse

Serge SUANEZ

Johnson et al., tracé de la droite période en abscisse Serge SUANEZ Agents météomarins et hydrodynamiques

Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle

Master 1 : EGEL Géomorphologie Dynamique

Principes de l’établissement d’un plan de houle :

Calcul et tracé du paramètre H / λ o

Serge SUANEZ

de houle : Calcul et tracé du paramètre H / λ o Serge SUANEZ Agents météomarins

Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle

Master 1 : EGEL Géomorphologie Dynamique

Principes de l’établissement d’un plan de houle :

lecture et/ou calcul de la longueur d’onde « déformée »

Serge SUANEZ

et/ou calcul de la longueur d’onde « déformée » Serge SUANEZ Agents météomarins et hydrodynamiques :

Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle

Master 1 : EGEL Géomorphologie Dynamique

Principes de l’établissement d’un plan de houle :

conversion des données suivant l’échelle du document graphique.

Serge SUANEZ

des données suivant l’échelle du document graphique. Serge SUANEZ Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle

Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle

Master 1 : EGEL Géomorphologie Dynamique

Principes de l’établissement d’un plan de houle

Principes de l’établissement d’un plan de houle Serge SUANEZ Agents météomarins et hydrodynamiques : la

Serge SUANEZ

Principes de l’établissement d’un plan de houle Serge SUANEZ Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle

Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle

Master 1 : EGEL Géomorphologie Dynamique

Principes de l’établissement d’un plan de houle

Principes de l’établissement d’un plan de houle Serge SUANEZ Agents météomarins et hydrodynamiques : la

Serge SUANEZ

Principes de l’établissement d’un plan de houle Serge SUANEZ Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle

Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle

Master 1 : EGEL Géomorphologie Dynamique

La houle à la côte

Changement de direction des orthogonales : La réfraction

Concentration de l’énergie Dispersion de l’énergie
Concentration
de l’énergie
Dispersion de l’énergie

Serge SUANEZ

Notion de convergence et de divergence

Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle

Master 1 : EGEL Géomorphologie Dynamique

La houle à la côte

Changement de direction des orthogonales : La réfraction

Changement de direction des orthogonales : La réfraction Serge SUANEZ Notion de convergence et de divergence

Serge SUANEZ

Notion de convergence et de divergence

Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle

Master 1 : EGEL Géomorphologie Dynamique

La houle à la côte

Changement de direction des orthogonales : La diffraction

Changement de direction des orthogonales : La diffraction La diffraction se fait autour d’un obstacle natur
Changement de direction des orthogonales : La diffraction La diffraction se fait autour d’un obstacle natur

La diffraction se fait autour d’un obstacle naturel (musoir de flèche, île, îlot et écueil) et anthropique (musoir de digue, brise-lame)

Serge SUANEZ

Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle

Master 1 : EGEL Géomorphologie Dynamique

La houle à la côte

Changement de direction des orthogonales : La diffraction

Changement de direction des orthogonales : La diffraction Plage du Vougo (commune de Guisseny) Houle croisée
Changement de direction des orthogonales : La diffraction Plage du Vougo (commune de Guisseny) Houle croisée
Changement de direction des orthogonales : La diffraction Plage du Vougo (commune de Guisseny) Houle croisée

Plage du Vougo (commune de Guisseny)

Houle croisée

La diffraction se fait autour d’un obstacle naturel (musoir de flèche, île, îlot et écueil) et anthropique (musoir de digue, brise-lame)

Serge SUANEZ

Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle

Master 1 : EGEL Géomorphologie Dynamique

La houle à la côte

Changement de direction des orthogonales : La diffraction

Changement de direction des orthogonales : La diffraction Exemple de houle croisée à l’arrière de l’île

Exemple de houle croisée à l’arrière de l’île Ségal (Finistère)

Serge SUANEZ

Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle

Master 1 : EGEL Géomorphologie Dynamique

La houle à la côte

Changement de direction des orthogonales : La diffraction

Changement de direction des orthogonales : La diffraction Effet de la diffraction de la houle à

Effet de la diffraction de la houle à l’arrière de brise-lames

Serge SUANEZ

Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle

Master 1 : EGEL Géomorphologie Dynamique

La houle à la côte

Changement de direction des orthogonales : La réflexion

Changement de direction des orthogonales : La réflexion La réflexion de la houle se fait suivant

La réflexion de la houle se fait suivant les mêmes lois que celles de la physique optique

Serge SUANEZ

Agents météomarins et hydrodynamiques : la houle