Vous êtes sur la page 1sur 1
nom go! e-mail Je désire recevoir des offres des partenaires de Toogezer ACCES UTILISATEURS connexion déconnexion
nom
go!
e-mail
Je désire recevoir des offres des
partenaires de Toogezer
ACCES UTILISATEURS
connexion
déconnexion
pas encore de
compte
mot de passe
oublié ?
2 juillet 2008
ACCUEIL
LIBRAIRIE
PARTICIPER
TOOGEZER
PARTENAIRES
LIENS
accueil
Dossiers
Et la lumière fut !
Lille s'éclaire dans la dentelle
Lille s'éclaire dans la dentelle
La date du jour
Abonnez-vous
au journal !
Dossiers - Et la lumière fut !
Journée mondiale contre
la tuberculose
en savoir plus
Un marché responsable qui allume à la fois préjugés et quartiers excentrés… jusqu’à Saint-Louis au
Sénégal ! Grâce à Danièle Poliautre, adjointe au développement durable et à la qualité de vie de la
ville de Lille (et ancienne présidente de l’association Environnement Développement Alternatif , la
Préfecture du Nord s’illumine en entrant dans un cercle économique vertueux, exemplaire et
solidaire.
Télécharger
la dernière
version au
format PDF
Edito
Où trouver le journal
de Toogezer ?
Pour un mouvement
international
lire l'édito
Depuis le 1er août 2006, le code des marchés
publics intègre explicitement des critères de
développement durable, tant dans les besoins à
satisfaire que dans les conditions d’exécution
d’un marché ou d’un accord-cadre. Marchés
publics durables : http://www.ecologie.gouv.fr/-
Marches-publics-.html
Agenda
Gagnez un Week-
end é c o - d u r a b l e
avec
Pourquoi
un éclairage public durable paraissait primordial à Lille ?
Développement Durable
Droits de l'Homme
Géopolitiques
Avec 10 à 15 % du PIB, les achats publics peuvent créer un effet de levier pour consommer de manière plus sobre et
mieux partagée (http://www.ecologie.gouv.fr/-Marches-publics-.html ). Nous voulions passer à l’acte sur les marchés
les plus significatifs. Or la performance de l’éclairage est très importante, autant sur le plan de réponse à des besoins,
en bien-être et en sécurité, que sur le plan financier, avec un marché de 35 millions d’euros sur 8 ans, soit 4,4 millions
d’€/an (énergie, investissement, maintenance). Ainsi, après avoir lancé la démarche de développement durable avec
un Agenda 21 en 2000, nous avons renouvelé le marché de l’éclairage en 2004.
Quelles sont vos exigences pour ce « marché responsable » ?
Urgent
Signez l'appel du
3ème forum mondial
des droits de
l'homme
S'engager à mettre fin au
gaspillage de papier
Nous voulions faire 42 % d’économies d’énergie en 8 ans, développer les énergies renouvelables, diminuer la
pollution lumineuse, réduire les déchets et améliorer notre participation internationale. Nous avons choisi l’entreprise
sur ces objectifs (voir liens ci-dessous). Chaque année, à la Sainte-Lucie (le 13 décembre, fête de la lumière, NDLR),
nous faisons un compte-rendu des avancées aux conseils de quartiers. Une exposition montre les enjeux de ce
marché et incite à la réflexion sur les gâchis, les gestes éco-citoyens, etc.
Pour réaliser ces objectifs, quels sont vos choix techniques ?
Collectez les bouchons!
Au fur et à mesure, en coordination avec le Groupe ornithologique du Nord, nous supprimons les « lampes-boules »,
qui renvoient la lumière vers le ciel, donc sont moins performantes. Elles perturbent les observateurs du ciel, mais
aussi les oiseaux migrateurs qui se perdent, voire en meurent. Alors qu’une lampe performante peut remplacer 12
lampes ! En passant de lampes de 250 Watts à 140 Watts fluocompactes avec des durées de vies 3 à 4 fois plus
longues, nous réduisons les déchets DEEE (déchets d’équipements électriques et électroniques, NDLR)
(http://www.ecologie.gouv.fr/article.php3?id_article=3215) tout en améliorant l’éclairage. Tout cela nous a déjà permis
de réaliser 32 % d’économie d’énergie, et nous sommes passés à 30 % d’électricité d’origine renouvelable avec des
certificats verts Obser’Ver . Sans compter les changements de lumière dans le restaurant municipal et la bibliothèque
centrale qui occasionnent 50 % d’économies !
Chroniqueurs
Conso
Photostore: les photos
respectueuses de
l'environnement!
Benoit Petit
Et pour les illuminations de fin d’année ?
Blandine Pons
Connaître l'impact de ses
achats sur la forêt
Nous étions déjà passés de lampes de 15 à 10 Watts en incandescence, mais cette année, nous sommes passés aux
Leds (voir article sur les éclairages publics ), à 0,65 Watts. Nous les expérimentons aussi dans un jardin public.
Comité Français pour la
Solidarité Internationale
Tout cela doit coûter cher à la Ville…
Culture
Ecolo-Info
Pas du tout ! L’enveloppe budgétaire est restée constante. La première année, nous avons investi dans le
remplacement des lampes-boules, ce qui nous a fait réaliser 1,3 millions d’euros d’économies de fonctionnement…
que nous avons reporté en investissements pour en remplacer d’autres, etc. Aujourd’hui, nous économisons 2,5
millions d’euros ! Ainsi, nous entrons dans un cercle vertueux éco-efficace tout en renouvelant progressivement
l’ensemble des 22 000 points lumineux. Cela a déjà entraîné la création d’une quinzaine d’emplois privés pour recycler
les lampes boule. Et nous vaut d’être identifié au niveau européen comme un des cinq marchés responsables
exemplaires.
Help Doctors
Humanitaire
Le Guide du routard
Tourisme durable
REFEDD
L'eau s'expose à
Saragosse
Mais ces économies d’énergie ne nuisent-elles pas aux habitants ?
Médias
30 juin - 6 juillet 2008
France 5 se met au vert
cet été!
Au contraire ! Réduire la consommation nous pousse à repenser pour éclairer « juste », ce qu’il faut au bon endroit,
avec l’aide de l’Association Française de l’Eclairage (AFE) et en coordination avec les habitants. Nous évitons par
exemple le gaspillage de lampes perdues dans les branches. Nous abaissons un lampadaire de 12 à 8 m pour qu’il
éclaire mieux le trottoir et non pas la voirie ou les chambres. Nous expérimentons des lampes solaires
photovoltaïques dans un jardin public et une cour d’école qui n’ont besoin de lumière que 2 heures matin et soir. Dans
le centre-ville, l’éclairage se veut complémentaire de celui des enseignes et des vitrines, mais l’amélioration touche
tous les quartiers. Notamment, dans les courées (anciennes ruelles, habitats des ouvriers, souvent liées à l’exclusion
sociale, NDLR), un éclairage coloré crée une ambiance et dès janvier, nous allons installer une lampe basse
consommation. Bref, nous faisons dans la dentelle !
Revue de presse
du web
Et au niveau international, quelles actions menez-vous?
Equisphère TV: les
entrepreneurs du «non
profit»
Alors que s'ouvre ce lundi le
Forum mondial des Droits de
l'Homme de Nantes, Le
Monde propose une interveiw
de Louise Arbour, haut
commissaire aux droits de
l'Homme, qui juge que «Les
démocrates tol ...
lire la suite
Vidéos
Pour Saint-Louis du Sénégal, une ville jumelée avec Lille, nous voulions être incitateurs : nous envoyons
progressivement 400 lampadaires remis à neufs équipés de lampes basse consommation longue durée. Ils
remplaceront ceux, très énergivores, du Pont Faidherbe de Saint-Louis, qui iront éclairer des quartiers de la vieille ville
actuellement plongés dans le noir. Les responsables de l’éclairage de Saint-Louis ont rencontré ceux de Lille, se sont
inscrits aux formations de l’Ademe, tout en recevant une boîte à outils de base.
Propos recueillis par Raquel Hadida
L’action à Saint-Louis :
Le tennis handisport,
vecteur de valeurs
positives en mal de
médiatisation
http://www.mairie-lille.fr/sections/site-
fr/Menu_horizontal_haut/Votre_Mairie/Relations_internationales/Acualites/Actualites.htm
Lille, ville exemplaire :
http://www.mairie-lille.fr/sections/site-fr/Menu_horizontal_haut/Cadre_de_vie/developpement-durable/lille-ville-
Les droits humains en
Chine
exemplaire
Que faire ?
Légende: Danielle Poliautre, Adjointe au Maire de Lille - Qualité de vie et développement durable - Présidente du conseil de quartier de
Wazemmes
Copyright : Daniel Rapaich - Ville de Lille