Vous êtes sur la page 1sur 7

La citoyenneté à l’époque archaïque

mal documentée

Hérodote, Thucydide - traditions des époques antérieures


orales. Pour le 6e, histoire réelle commence à prendre forme. Pour le
Haut Archaïsme avant le milieu 7e, presque impossible. Mais
envisageable à condition

Histoire de la moyenne durée (à l’échelle des antiquisants).

L’origine de la cité-état. Largement occupé par les cités


(communautés politiques indép, gouv par propre lois, propre
ressources, avec ville chef-lieu, centre du groupe et qui constitue sa
cohésion (culte commun, gouv central). Forme politique évolutive,
pas connue par tous les Grecs. Dans l’Ouest et NO, organisation en
peuple et moins en cités (cas: Béotie, Théssalie - état fédéral,
système moins fermement marquée qu;ailleurs). Aristote - système
diff attesté (quasi sauvagerie).

Le monde colonial - cités depuis l’origine mais remis en cause


par l’érudition moderne.

Le processus de formation des cités était en oeuvre au moment


de la fondation des cités (Mégare). Coalescence - constitution en
faisceau, vers le Sud.

Thuc, Hero - limites de leur documentation. Il n’y a pas


concordance entre la fondation des diff. cités (une pluralité de
mécanismes politiques différents).

Difficulté de définir de la cité à l’époque arch. : vision


retrospective qui relie cité - citoyen.

Etats autonomes et independants

1. La constitution des Etats et l’affirmation de l’originalité.

Distinction entre les cités. Communauté linguistique et


religieuse, mais pas d;unité politique. Les poèmes homérique en
sont explicites.
Division dans la Grèce classique ou dans le monde mycénien.
On a fait remarqué que le style géométrique moyen (fin 9e - mid-
8e). Style d’Athènes (éclosion des styles diff, 12 écoles régionales).
La reprise des échanges et communications aurait pu avoir un effet
contraire (sur l’art).

N.Coldstream: il existe à ce moment - facteurs centrifuges qui


empêchent l’unité.

Cl. Rolley : 4 écoles principales (petits chevaux de bronze


retrouvés) - en rapport avec le dev. des cités-état. Volonté de se
distinguer des autres (sur petits distance, grande diversité). Donc
les cités-état ont profité au moment de leur fondation d’un
mouvement de diversification culturelle.

Ce mouvement est contemporain de la premiere vague de


fondation coloniale - que pour le berceau de l’hellenisme.

Le problème des comptoirs (existence, composition,


fondation)

La définition?

groupe: les Athénien, etc. La formation du territoire


(appartenance a telle communauté plutot qu’a telle autre)

Progressivement: Aristote: aggregation de villages (réunion qui


atteint l’autarcie), vue théorique et peu confirmé dans les faits.
Synoecisme (Thucydide - Thésée)

Xynoikia (à mettre en rapport avec le synoecisme) - progressif,


pas toutes les cités au moment moment. Tout aboutit à la création
de la mégalopolis. (absorption). Phénomène bien connu - qui s’est
déroulé dans un milieu peu accueillant.

Le promontoire de Perachora - le syécisme de Corinthe a lieu a


ce moment là. Definition des deux cités par affrontement.

Eleusis - 6e siècle.

Le rapport au passé

Culte héroique - rendu au OIKISTE (relation avec l’origine du


groupe) - dans la 2e moitié du 8e, manie du culte héroique,
Coldstream (43 temples myceniens ) sans continuité avec les cultes
antérieurs.

Dans un contexte de conflit entre cultiv. et eleveurs, les


premiers consolident un droit de propriété fragile en consistutant
une relation avec ceux d’avant.

Culte héroique ne peuvent etre attesté que par inscriptions


nominatives (Menelas + Helene, Agamemnon + Cassandre+
Alexandra)

La communauté doit se rattacher materialement a son plus


lointain passé, desir par culte de reliques (date plus tardive que
l’époque archaïque - récit mégarien sur location des édifices
politiques de la cité sur les anciens lieux cultuels). Aisymnos -
aisymnètes . Le “peuple” = “les morts”. Athènes installée sur
ancienne tombe. Passé prestigieux. Exemples athéniennes

La découverte de la tombe ancienne - moyen de légitimer la


présence sur le territoire

SOCIETE

Textes: la structure sociale du monde d’Homère (Finley) semble


simple et divisée: escalves (femmes), hommes libres pauvres et
manants - distinction entre les ARISTOI et les autres; on sait plus sur
les ARISTOI grâce aux sources textuelles. Ils détiennent a eux seuls
les richesses et le pouvoir. Maisons patriarcales, personnel en
esclaves, hommes libres et appartiennent a l’OIKOS (groupe humain
+ domaine rural). - culture des cereales, vigne. La taille de l’OIKOS
fait l’homme. Compagnons qu’ils nourrissent: hetairoi.

Carlier: les gros aristo - sont appellés basileis, ils assistent le


BASILEUS.

Le festin comme le change de don, mode fondamental de vie….


entre pairs. Aussi artisans. Demioergoi

Hésiode fait reference à la condition sociale dans son ouvrage.


La situation est comparable en Thessalie (Helly) - basileus est au-
dessus des autres par capacités militaires, richesses. Situiation
correspond à la situation du Haut Archaisme.

Données archéo:

confirmation: pour les habitats, nécropoles. Les hab. - peu


documentées: semblable à l’extreme, sans trace de distinc. sociale.
(ex. Andros à Zagora, Emporio)

Agora primitive - espace ouvert à proximité duquel on trouve


une maison plus imposante que les autres. A Zagora, unité à piece
centrale carrée, foyer central et banquets sur les cotés correspond à
Megaron; domination du village par le centre bati en petites maison
(foyer central.

Murray: il a voulu interpreter l’absence dans les habitats des


grands maisons par le fait que les aristo se sont eloignés de la ville.

Nécropoles: Problèmes difficiles: Athènes: tombes riches à


certaines périodes: étalage de luxe dans le décor de leur tombeau.
Le style monumental de Dipylon.

Ian Morris: on constate une évolution de la tombe,


élargissement, réduction…

Des le 9e, la volonté de distinction marque la rivalité des


familles aristo. Plus tard, on les appelle les eupatrides. Se constitue
des aristocratie mais on n;en connais pas la composition.

ORGANISATION POLITIQUE

Citoyenneté archaïque?

Le concept de cité est politique d’abord. Si la cité se caracterise


par la domination d;un groupe d’une ville sur un territoire se pose la
qiuestion des modalités de suprematie. Homère: l’Etat des Cyclopes
n’a pas d’Agora. Hesiode: chefs des clans (Théspies, Ascra).

François de Polignac: égalité indispensable a la cohesion de


l’ensemble politique. la question et le mode d’organisation politique
de la periode = incertaine. Il y a des magistrats heritiers des rois,
corps deliberatif restraint, assemblee populaire mais le detail est
douteux partout - dans les attributions des uns autres, dans la
chronologie.,

Traces matériels? Douteux. Assemblée populaire demande une


place, donc evidente dans un habitat. Zagora, Emporio, possible
mais pas certain.

A Athenes l’agora historique apparait le 6e si`ecle. primitive


aurait existé a l’est de l’acropole mais pas de preuve archeo.

La seule Agora attesté histo: DREROS en Crete. Espace


rectangulaire de 30/40. Bordée sur un coté par 7 marches - >
caractere monumental - argument pour y reconnaitre une agora.
Alignement commun avec le temple d’Apollon.

Dreros a livré l;inscription la plus ancienne contenant le mot


POLIS (650): texte juridique - COSME? magistrats, collège de
magistrats. Les 20 de la cités, corps déliberatif restreint. D’autres
comme Henri van Effenterre: les damioi sont la composante rurale
de la cité et les dirigeants politiques de la cité.

Il s’agit de l’ensemble des magistrats, pour quelques historiens.


Pour d’autres (Willets), assemblée.

Citoyen?

-des hommes libres.

-dépendance: Aristote: la condition de l’homme libre: ne vie pas


au benefice d’autrui. Le travail salarié: perçu comme une
dépendance.

THETES : hommes libres sans fortune rattachés des esclaves.

L’homme grec archaique se rattache d’un groupe. L’homme


seul est sans protection. Banni, hors la loi (ATIMOS).

Participation aux affaires publiques : citoyenneté -


l’accomplissement de la liberté.

Particp, aux cultes: signe et corollaire.


Sparte:

-les seuls: les pairs, entre-eux - perrieres, hilotes, gradation de


citoyen diminué. Dans la plupart des cas, le statut va de pair avec le
foncier.

Dans le monde colonial, la repartition des lots etait l’origine de


la citoyeneneté. Partage au sort, egal, AInsi à Syracuse, l’aristocratie
des Géomores.

Solon et crise athénienne

documentée. Athènes connaissait une grave crise agraire:


concentration foncière entre les mains de quelques riches. Les
autres, travaillent pour eux a titre d’esclave. Hectemore.

avec Plutarque: AP semble croire que les hectemores versaient


1/6 de la récolte. A Sparte, ½ de la récolte. Les Héctemores -
fragilité.

4 écoles d’interpretation:

a. la terre aux familles aristo.

b. jusqu’à Solon, terre gagée sur personnes. Endettement en


rapport avec demographie BOUM et un déclin consecutif de la
rentabilité fonciere.

c. ? 1/6 recolte en échange de leur dette

d. les hectemores seraient victimes d’une appropriatin par les


riches qu;il devaient travailler sous contrainte.

ELLES SUPPOSENT DES CHOSES QUI N’EXISTENT PAS DANS LES


TEXTES.On s’étaie sur une extrapolation athénienne.

Une crise s’est produite à la fin du 7e.

Cause? Guerre (contre Mythilène), climat, diffic. d’exportation


de l’huile d’olive - concurrence, spéculation. Crise non seulement
agraire. Il y avait a Athenes des personnes aussi aisées que les
aristo mais pas de droits semblables et qu’il n’y avait pas que des
raisons de naissance dans l’exclusion des affaires + foncier.
La sisachtia: le secouement du fardeau. Solon se fait la gloire
d’arracher les bornes. Bornes? On y voit des bornes hypothécaires
mises en gage, sans inscription. Idée contradictoire avec ce qui est
dit des gages portés sur des personnes. Limiter la place des aristo et
remplacer la richesse par l’appartenance familiale. La notion est
évolutive (citoyenneté)