Vous êtes sur la page 1sur 22

MICRORUBAN

ÀLIGNESCOUPLÉESPASSE-BANDEDE6.5GHZ

FILTRE

CONCEPTION&DÉVELOPPEMENTD’UN

UNIVERSITÉHASSAN1ERSETTAT ECOLENATIONALEDESSCIENCESAPPLIQUÉES KHOURIBGA 2013-2014
UNIVERSITÉHASSAN1ERSETTAT
ECOLENATIONALEDESSCIENCESAPPLIQUÉES
KHOURIBGA
2013-2014

CONCEPTION&DÉVELOPPEMENTD’UN

3ÉMÉANNÉECYCLEINGÉNIEUR GÉNIEÉLECTRIQUE
3ÉMÉANNÉECYCLEINGÉNIEUR
GÉNIEÉLECTRIQUE

FILTRE MICRORUBAN

ÀLIGNESCOUPLÉESPASSE-BANDEDE6.5GHZ

DÉVELOPPEMENTD'UNFILTREMICRO-RUBANÀLIGNES COUPLÉESPASSE-BANDEDE6.5GHZ
DÉVELOPPEMENTD'UNFILTREMICRO-RUBANÀLIGNES
COUPLÉESPASSE-BANDEDE6.5GHZ
REALISÉPAR SLIMANENNAYRI OMARBARMAKI YACINEABDSSALAMAMKASSOU 2013-2014 SLIMANENNAYRI YACINEA.AMKASSOU OMARBARMAKI
REALISÉPAR
SLIMANENNAYRI
OMARBARMAKI
YACINEABDSSALAMAMKASSOU
2013-2014
SLIMANENNAYRI
YACINEA.AMKASSOU
OMARBARMAKI

ENCADRÉPAR

PR.N.ELBARBRI

D´eveloppement d’un Filtre Microruban `a Lignes Coupl´ees Passe-bande de 6,5Ghz

Yacine Amkassou Omar Barmaki Sliman Ennayri

´

Ecole Nationale des Sciences Appliqu´ees de Khouribga

D´epartement de G´enie Electrique

Encadre´ par: Pr. N. Elbarbri

20 janvier 2014

Remerciements

Avant d’entamer la r´edaction de ce rapport, il est clair que rien ne se fait tout seul et que personne ne se suffit `a elle seule, c’est pour cela toutes les efforts que nous faisons, leurs fruits repose sur l’encourage, l’aide et l’accompagnement des autres personnes. Avant tout, on remercie DIEU le Tout-puissant de nous avoir donn´e le courage, la volont´e, la patience et la sant´e durant toutes ces ann´ees d’´etudes et que grˆace `a Lui ce travail a pu ˆetre r´ealis´e. Nos chers remerciements sont destin´es ´egalement a` Pr N.Elbarbri qu’il retrouve ici nos profondes gratitudes pour sa disponibilit´e, ses directives pr´ecieuses et ses conseils.

1

Table des mati`eres

Introduction

 

4

1 Introduction aux filtres

5

1.1

D´efinition d’un filtre ´electrique .

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

5

1.2

Classification des filtres

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

5

´

2 Etudes du filtre passe bande

 

7

2.1 Les diff´erentes technologies

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

7

2.2 En ´el´ements simples

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

7

 

2.2.1 Avec des ´el´ements s´eries

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

7

2.2.2 Avec des ´el´ements parall`eles

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

11

2.3 Avec des lignes coupl´ees

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

12

 

2.3.1 pourquoi les ´el´ements distribu´es ?

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

12

2.3.2 Inverseur d’impedance

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

13

2.3.3 Lignes Coupl´ees

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

13

CONCLUSION

 

19

BIBLIOGRAPHIE

20

 

2

Table des figures

1

r´ecepteur a` double conversion

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

4

1.1

R´eponses id´eales en transmission de quatre types de filtres

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

5

1.2

r´eponses en amplitudes des trois plus importants types de filtres

.

.

.

.

.

.

.

.

.

6

2.1

filtre passe bande

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

7

2.2

repr´esentation du filtre en ´el´ements s´eries

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

8

2.3

coefficients de filter prototype butterworth

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

9

2.4

Les param`etres S11 et S21

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

9

2.5

diagramme de Bode dessin´e avec Matlab

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

10

2.6

repr´esentation du filtre en ´el´ements parall`eles

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

11

2.7

Les param`etres S11 et S21

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

12

2.8

Structure g´en´eral du linges parall`eles coupl´ees

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

13

2.9

Element filtre avec Lignes Coupl´ees

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

14

2.10

Odd et even modes

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

14

2.11

Abaque Odd et even modes

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

15

2.12

Design de linges coupl´ees de filtre finale

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

17

2.13

simulation linges coupl´ees de filtre finale

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

18

3

Introduction

Le filtrage constitue une op´eration fondamentale dans le traitement du signal et dans les techniques de transmission d’information. Les fonctions les plus courantes d’un filtre quel- conque sont : la s´eparation de diff´erents signaux qui utilisent le mˆeme canal de transmission, et l’extraction d’un signal utile en ´eliminant les autres signaux parasites.

Importance des filtres dans une chaˆıne d’´emission - r´eception RF

Une chaˆıne d’´emission-r´eception de type superh´et´erodyne peut ˆetre repr´esent´ee d’une mani`ere g´en´erale par le synoptique de la figure ci-dessue. L’antenne permet la r´eception des signaux, le commutateur permet de commuter entre le canal ´emission et r´eception. Dans le canal de r´eception le filtre RX-RF permet la s´election de la bande de r´eception, l’amplificateur faible bruit LNA amplifie le signal utile et pr´eserve le syst`eme du bruit. Le filtre RX-IF plac´e derri`ere le m´elangeur effectue un filtrage a` la fr´equence interm´ediaire avant la conversion en bande de base. Dans l’´emission, ces filtres sont essentiellement responsables de la mise en forme du signal fourni `a l’amplificateur de puissance.

forme du signal fourni `a l’amplificateur de puissance. Figure 1 – r´ecepteur `a double conversion Dans

Figure 1 – r´ecepteur `a double conversion

Dans ce modeste travail nous allons ´etudier et r´ealiser un filtre passe bande `a 6.5 GHz, de 3´eme ordre et de type Butterworth.

Chaire de charges

On propose un filtre passe-bande microruban compact et `a large bande d´evelopp´e sur la base du comportement de couplage selon la fr´equence de lignes microruban parall`eles et coupl´ees (PCML – Parallel Coupled Microstrip Line) Il s’agit d’un filtre miniature passe-bande large bande de fr´equence centrale 6.5 Ghz, adapt´e sur 50 Ghz et pr´esentant une bande passante `a 3dB de 60%. Un tel filtre passe-bande a` 6.5 GHz peut ˆetre utile pour des applications Hyperlan. Hyperlan[3] supporte un d´ebit de 20 M bit/s et Hyperlan2 de 54 Mbit/s. Le rayon d’action (100 m) est comparable a` celui de normes concurrentes (WiFi et HomeRF) mais leur originalit´e est d’exploiter la gamme de fr´equence autour de 6.5 GHz.

4

Chapitre 1

Introduction aux filtres

1.1 D´efinition d’un filtre ´electrique

Un filtre ´electrique est un circuit ´electronique complexe (c’est-`a-dire compos´e d’au moins 2 composants), qui modifie (filtre) certaines composantes d’un signal d’entr´ee dans le domaine temporal et dans le domaine fr´equentiel en amplitude et en phase.

1.2 Classification des filtres

Par fonctions

Les filtres peuvent ˆetre divis´es en quatre grandes cat´egories selon leur fonction :

a- Les filtres passes haut, qui att´enuent tous les signaux au-dessous d’une fr´equence d´etermin´ee b- Les filtres passes bas, qui att´enuent tous les signaux au-dessus d’une fr´equence d´etermin´ee c- Les filtres passes bande, qui att´enuent tous les signaux situ´es en dehors d’une bande de fr´equences d´etermin´ee d- Les filtres coupes bandes qui att´enuent tous les signaux situ´es dans une bande de fr´equences d´etermin´ee

situ´es dans une bande de fr´equences d´etermin´ee Figure 1.1 – R´eponses id´eales en transmission de

Figure 1.1 – R´eponses id´eales en transmission de quatre types de filtres

Par gabarits

Les filtres peuvent ˆetre divis´es selon leurs gabarits (familles) ; les principaux sont :

– Les filtres Butterworth, qui sont caract´eris´es par une r´eponse en phase non lin´eaire, une coupure lente, une r´eponse en amplitude lisse dans la bande passante, et une att´enuation lisse.

5

– Les filtres Chebyshev, qui sont caract´eris´es par une r´eponse en phase distordue, une coupure rapide, et des ondulations dans la bande passante.

– Les filtres de Bessel, qui sont caract´eris´es par une r´eponse en phase lin´eaire (le d´ephasage augmente de fa¸con lin´eaire avec la fr´equence), une coupure tr`es lente, et une bande pas- sante lisse. Ci-dessous un graphique comparant les r´eponses en amplitudes des trois plus importants types de filtres :

en amplitudes des trois plus importants types de filtres : Figure 1.2 – r´eponses en amplitudes

Figure 1.2 – r´eponses en amplitudes des trois plus importants types de filtres

Par ordres

L’ordre du filtre d´etermine sa s´electivit´e, plus l’ordre est ´elev´e plus le filtre est s´electif. En pratique l’ordre du filtre est d´etermin´e par la pente (en dB) du filtre dans un diagramme de Bode. La pente est ´egale `a :

n.6dB/octave ou n.20dB/decade

o`u n : repr´esente l’ordre du filtre.

Actifs/Passifs

Selon que l’on fournisse ou non de l’´energie au filtre pour qu’il fonctionne, on dit que le filtre est soit ”actif”, soit ”passif”. Les filtres passifs n’utilisent que des r´esistances, des bobines et des capacit´es ; alors que les filtres actifs peuvent utiliser : des transistors, des amplis-op, etc.

6

Chapitre 2

´

Etudes du filtre passe bande

2.1 Les diff´erentes technologies

Les filtres HF peuvent ˆetre r´ealis´es de plusieurs fa¸cons, avec : des tron¸cons de lignes coaxiales,

des tron¸cons de lignes microstrips (microbandes), des ´el´ements discrets, des cavit´es

´etudierons dans cette partie la conception du filtre en ´el´ements simples, qui peuvent ˆetre de deux fa¸cons, soit en ´el´ements s´eries, soit en ´el´ements parall`eles ; ensuite nous ´etudierons et nous r´ealiserons le mˆeme filtre, en lignes coupl´ees avec des microstrips.

etc. Nous

Amplitude, dB

-3dB 0dB

f1 fo f2 Frequency Bandwidth
f1
fo
f2
Frequency
Bandwidth

Figure 2.1 – filtre passe bande

2.2 En ´el´ements simples

2.2.1 Avec des ´el´ements s´eries

La repr´esentation du filtre en ´el´ements s´eries est la suivante :

7

S-PARAMETERS
S-PARAMETERS

S_Param

SP1

Start=1.0 GHz

Stop=10.0 GHz

Step=0.01 GHz L L C C L1 L2 C1 C2 L=2.44 nH L=2.44 nH Term
Step=0.01 GHz
L
L
C
C
L1
L2
C1
C2
L=2.44 nH
L=2.44 nH
Term
C=24.4 pF
C=24.4 pF
R=
R=
Term1
Num=1
Z=50 Ohm
L
C
L3
C3
L=0.4 nH
C=1.95 pF
R=

Term

Term2

Num=2

Z=50 Ohm

Figure 2.2 – repr´esentation du filtre en ´el´ements s´eries

Les relations th´eoriques pour obtenir les ´el´ements du filtre sont[1] :

Avec Z 0 = 50Ohm

L 0 = Z 0 .g 1 B.ω 0

C 0 =

Z 0 .g B 1 .ω 0

L 1 = Z 0 .B g 2 0

C 1 =

g 2

Z 0 .B.ω 0

B = f 2 f 1

f 0

(2.1)

(2.2)

(2.3)

(2.4)

ω 0 = 2π.f 0 = 2π.6.5

Les g i repr´esentent les coefficients du prototype du filtre Butterworth passe bas de 3´eme ordre, utilis´es pour le calcul de n’importe quel type de filtre :

g 1 = 1 ;

g 2 = 2 ;

8

g 3 = 1 ;

g 4 = 1

Butterworth Filter Coefficients for orders 1 - 8

Order

   

a 1 a

2

       

1

2

4

5

6

7

   

1

2
2

1

       

3

1

2

1

1

       
               
               
               
       

10.103

4.494

1

 

8

5.126

13.128

21.828

25.691

21.828

13.128

5.126

1

Figure 2.3 – coefficients de filter prototype butterworth

Application num´erique :

B = f 2 f 1

f 0

= 8.125 4.875

6.5

= 0.5

ω 0 = 2π.f 0 = 2π.6.5 = 40, 82.10 9 rad/s

L 0 =

C 0 =

50.1

0.5.40,

82.10 9 = 2.44nH

0.5

50.1.40,

82.10 9 = 24.4pF

L 1 =

50.0.5

2.40,

82.10 9 = 0.4nH

C 1 =

2

50.0, 5.40, 82.10 9 = 1.95pF

(2.5)

(2.6)

(2.7)

(2.8)

(2.9)

(2.10)

Les param`etres S11 et S21 obtenus avec le simulateur ADS, sont :

m1 freq= 6.390GHz dB(S(2,1))=-0.005 m1
m1
freq= 6.390GHz
dB(S(2,1))=-0.005
m1

Figure 2.4 – Les param`etres S11 et S21

9

Magnitude (dB)

Phase (deg)

Comme on le voit sur la figure pr´ec´edente le S11 est (relativement) bien centr´e a` 6.5 GHz, par rapport au filtre obtenu avec le calcul th´eorique ; de ce fait on fait le calcul de la FT :

H(p)

=

=

 

L

1

. p

 
 

L C

1

1

.

p

2

+

1

C

0

.

p

 

L

0

C

0

.

p

2

+

1

+

L

1

.

p

 

.

L C

0

0

.

p

2

+

1

 

C

0

.

p

 

L C

1

1

.

p

2

+

1

 

L C

1

2

3

0

.

p

2

L

0

L C

1

2

0

C

1

.

p

6

+

(2.

L L C C

0

1

0

1

+ L L C

0

1

2

0

2

+ L C

0

2

0

).

p

4

+

(2.

L C

0

0

+ L C

1

1

+ L C

1

0

).

p

2

+

1

.

H(p) =

Sur Matlab

238.144.10 33 .p 3

2764.73753088.10 64 .p 6 + 4218.48281.10 42 .p 4 + 129.612.10 21 .p 2 + 1

4 2 .p 4 + 129 . 612 . 10 − 2 1 .p 2 +

Le diagramme de Bode dessin´e avec Matlab, est le suivant :

Bode Diagram

100

50

0

−50

−100

−150

−270

−315

−360

−405

−450

−495

System: G Frequency (rad/s): 40.81 e+009 Magnitude (dB): 12.4
System: G Frequency (rad/s): 40.81 e+009 Magnitude (dB): 12.4
System: G Frequency (rad/s): 40.81 e+009 Magnitude (dB): 12.4
System: G Frequency (rad/s): 40.81 e+009 Magnitude (dB): 12.4
System: G Frequency (rad/s): 40.81 e+009 Magnitude (dB): 12.4
System: G Frequency (rad/s): 40.81 e+009 Magnitude (dB): 12.4

System: G Frequency (rad/s): 40.81e+009 Magnitude (dB): 12.4

System: G Frequency (rad/s): 40.81 e+009 Magnitude (dB): 12.4
System: G Frequency (rad/s): 40.81 e+009 Magnitude (dB): 12.4
System: G Frequency (rad/s): 40.81 e+009 Magnitude (dB): 12.4
System: G Frequency (rad/s): 40.81 e+009 Magnitude (dB): 12.4
System: G Frequency (rad/s): 40.81 e+009 Magnitude (dB): 12.4
System: G Frequency (rad/s): 40.81 e+009 Magnitude (dB): 12.4
G Frequency (rad/s): 40.81 e+009 Magnitude (dB): 12.4 10 8 10 9 10 1 0 Frequency
G Frequency (rad/s): 40.81 e+009 Magnitude (dB): 12.4 10 8 10 9 10 1 0 Frequency
G Frequency (rad/s): 40.81 e+009 Magnitude (dB): 12.4 10 8 10 9 10 1 0 Frequency
G Frequency (rad/s): 40.81 e+009 Magnitude (dB): 12.4 10 8 10 9 10 1 0 Frequency
G Frequency (rad/s): 40.81 e+009 Magnitude (dB): 12.4 10 8 10 9 10 1 0 Frequency
G Frequency (rad/s): 40.81 e+009 Magnitude (dB): 12.4 10 8 10 9 10 1 0 Frequency
G Frequency (rad/s): 40.81 e+009 Magnitude (dB): 12.4 10 8 10 9 10 1 0 Frequency

10 8

10 9

10 10

Frequency (rad/s)

Figure 2.5 – diagramme de Bode dessin´e avec Matlab

10

On voit bien sur le diagramme de Bode que la r´eponse est bien centr´ee `a 6.5 GHz (c’est-`a- dire 40.81 rad/sec), que la pente est de -60 dB/d´ecade (3.20dB/decade) et que la phase est constante.

2.2.2 Avec des ´el´ements parall`eles

La repr´esentation du filtre en ´el´ements parall`eles est la suivante :

S-PARAMETERS
S-PARAMETERS

S_Param

SP1

Start=1.0 GHz

Stop=10.0 GHz

Step=0.01 GHz L C L1 C1 L=4.899 R= nH C=0.122 pF Term Term1 Num=1 Z=50
Step=0.01 GHz
L C
L1
C1
L=4.899 R= nH C=0.122 pF
Term
Term1
Num=1
Z=50 Ohm
L
C
L
C
L0
C0
L3
C3
L=0.612 nH
C=0.97 pF
L=0.612 nH
C=0.97 pF
R=
R=

Term

Term2

Num=2

Z=50 Ohm

Figure 2.6 – repr´esentation du filtre en ´el´ements parall`eles

Les relations th´eoriques pour obtenir les ´el´ements du filtre sont[1]

Applications num´eriques :

L

L

0

1

=

=

Z

0

* B

g

Z

1

0

*

*

g

//

0

2

B

*

//

0

et

et

C

C

1

0

=

g

1

Z

0

* B *

B

//

0

=

Z

0

* g

2

*

//

0

.

.

L 0 = 0.612nH

C 0 = 0.97pF

L 1 = 4.899nH

C 1 = 0.122pF

Les param`etres S11 et S21 obtenus avec le simulateur sont :

11

m1 freq= 6.160GHz dB(S(2,1))=-1.550E-8 Max m1
m1
freq= 6.160GHz
dB(S(2,1))=-1.550E-8
Max
m1

Figure 2.7 – Les param`etres S11 et S21

Des valeurs trop faibles de capacit´es se retrouvent alors du mˆeme ordre de grandeur que les capacit´es parasites par rapport au substrat ou au boˆıtier, et les inductances trop faibles posent un probl`eme de dimensionnement (nombre de tours / largeur des pistes).

2.3 Avec des lignes coupl´ees

2.3.1 pourquoi les ´el´ements distribu´es ?

Il existe deux limitations principales `a l’utilisation de filtres LC classiques a` ´el´ements discrets lorsque les fr´equences augmentent :

– limitation des composants L et C : apparition d’une fr´equence de r´esonance, fonction du

type de technologie du composant (CMS,

)

– contraintes sur le gabarit plus fortes n´ecessitant des valeurs de composants peu r´ealistes en ´el´ements discrets, ainsi qu’une forte dispersion des valeurs sur les composants d’une mˆeme structure Ces filtres reposent sur la conversion des filtres LC classiques `a ´el´ements localis´es en filtres a` ´el´ements distribu´es. Cette conversion repose sur l’´equivalence d’une petite portion de ligne avec les ´el´ements (L,C, ou circuit r´esonant) permettant ensuite la r´ealisation en technologie micro- ruban. Il faut savoir que l’imp´edance d’une ligne micro-ruban est inversement proportionnelle a` sa largeur w.

w Micro-ruban 12
w
Micro-ruban
12
Z e Z 0 Z c L
Z e
Z 0
Z c
L

Soit une portion de ligne de transmission de longueur L et d’imp´edance caract´eristique Z 0 , charg´ee par une imp´edance Z c , l’imp´edance d’entr´ee Z e s’exprime par l’equation ci-dessus, avec β constante de propagation le long de la ligne et v vitesse de propagation

Z

e

=

Z

0

Z

c

+

jZ

0

L

.

Z

0

+

jZ

c

L

2.3.2 Inverseur d’impedance

Le Layout g´en´eral d’un filtre passe-bande `a microruban coupl´ees en parall`ele est repr´esent´e sur la figure ci-dessus. La structure de filtre se compose de lignes microruban ouvertes coupl´ees circuit´es. Ces lignes coupl´ees sont quart d’onde longue et sont ´equivalentes `a d´eriver des circuits r´esonnants. Les ´ecarts de couplage correspondent aux inverseurs d’admittance dans le circuit de prototype passe-bas. Mˆeme et oddmode imp´edances caract´eristiques des r´esonateurs demi-onde parall`eles coupl´es sont calcul´es en utilisant des onduleurs d’admission. Ces imp´edances en mode pair et impair sont ensuite utilis´ees pour calculer les dimensions physiques du filtre.

C
C

L

J01 J12 /4 /4 /4
J01
J12
/4
/4
/4

/2 Résonateur

C
C

L

J23 /4 /4
J23
/4
/4

/4

Entré

 /2 Résonateur C L J23 /4 /4  /4 Entré  /2 Résonateur Sortie Figure

/2 Résonateur

C L J23 /4 /4  /4 Entré  /2 Résonateur Sortie Figure 2.8 – Structure

Sortie

Figure 2.8 – Structure g´en´eral du linges parall`eles coupl´ees

2.3.3 Lignes Coupl´ees

Puisque on a un filtre de 3 eme ordre il ne faut donc 3 + 1 tron¸cons de lignes[2] ; et ces 4 structures coupl´ees sont semblables deux par deux, la 1´ere avec la 4´eme et la 2´eme avec la

3´eme.

13

Figure 2.9 – Element filtre avec Lignes Coupl´ees Les imp´edances paires (”even”) et impaires (”odd”),

Figure 2.9 – Element filtre avec Lignes Coupl´ees

Les imp´edances paires (”even”) et impaires (”odd”), qui sont fonctions des propagations des champs EM, comme on le voit sur la figure suivante, nous permettent de dimensionner notre filtre.

suivante, nous permettent de dimensionner notre filtre. Figure 2.10 – Odd et even modes Les expressions

Figure 2.10 – Odd et even modes

Les expressions pour obtenir les imp´edances des deux modes, paires Z 0E et impaires Z 0O , sont les suivantes :

Z

Z

0

0

O

E

i

i

,

,

i +

i +

1

1

*[1

=

= +

Z

0

Z

0

*[1

Z

Z

0

0

.

.

J

J

i

i

, i

, i

+

+

1

1

+

+

(

(

Z

Z

0

0

.

.

J

J

i

i

,i

, i

+

+

1

1

]

]

.

.

O`u i : repr´esente le tron¸con de ligne ( i = 1-4 ).

J

J

0,1

1, 2

=

=

1 . B . Z 2. g g 0 . 0 1 1 . B
1
. B
.
Z
2.
g
g
0 .
0
1
1
. B
. .
2 Z
0 g
. g
1
2

14

J

J

2,3

3, 4

=

=

1 . B . . 2 Z g . g 0 2 3 1 .
1
. B
. .
2 Z
g
. g
0
2
3
1
. B
.
.
Z
0 2.
g
.
g
3
4

Et bien sˆur, puisque le filtre est sym´etrique

j 0,1 = j 3,4

et j 1,2 = j 2,3

Apr`es le calcul des imp´edances on utilise l’abaque suivant pour d´eterminer les dimensions [4] du filtre :

suivant pour d´eterminer les dimensions [4] du filtre : Figure 2.11 – Abaque Odd et even

Figure 2.11 – Abaque Odd et even modes

L’application num´erique donne le tableau suivant : Et comme les donn´ees sont Table 2.1 –
L’application num´erique donne le tableau suivant : Et comme les donn´ees sont
Table 2.1 – tableau des r´esultat num´erique
n n
g
Z
Z
s/h
W/h
0E
0O
1 100,78
1
38,281
0,15
0,4
2 93,15
2
37,65
0,18
0,47
3 93,15
1
37,65
0,18
0,47
4 100,78
1
38,281
0,15
0,4

15

m. h = 1,6 mm. T = 35 r = 2,55. + 1  29,98
m.
h = 1,6 mm.
T = 35
r = 2,55.
+ 1
29,98
2
1 
 
1
4
r
r
=
.
1
+
.
.
. ln
+
.ln
 
eff
 
2
Z
+
1
+
1
2
 
0
r
r
r
g c
l =
=
7.82 mm.
4 4*
f
*
eff

2

On obtient :

Table 2.2 – Notre R´esultats Finales

n

s(mm)

w(mm)

l(mm)

1

0,24

0,64

7,82

2

0,28

0.75

7,82

3

0,28

0.75

7,82

4

0,24

0,64

7,82

On parvient finalement au filtre suivant :

16

2,18.

Hu=1.0e+033 mm

Cond=1.0E+50

TanD=0.0022

Rough=0 mm

H=1600 um

T=35 um

Er=2.55

Mur=1

MSub1

MSUB

Z=50 Ohm

Num=2

Term2

Term

MSub

Var VAR Eqn VAR1 l=7.82 s0=0.24 w0=0.64 s1=0.28 w1=0.75 MCFIL CLin4 Subst="MSub1" W=w0 mm S=s0
Var
VAR
Eqn
VAR1
l=7.82
s0=0.24
w0=0.64
s1=0.28
w1=0.75
MCFIL
CLin4
Subst="MSub1"
W=w0 mm
S=s0 mm
L=l mm
S-PARAMETERS S_Param SP1 Start=1.0 GHz Stop=10.0 GHz Step=0.01 GHz
S-PARAMETERS
S_Param
SP1
Start=1.0 GHz
Stop=10.0 GHz
Step=0.01 GHz
MCFIL CLin2 Subst="MSub1" MCFIL W=w1 mm CLin3 S=s1 mm Subst="MSub1" L=l mm W=w1 mm S=s1
MCFIL
CLin2
Subst="MSub1"
MCFIL
W=w1 mm
CLin3
S=s1 mm
Subst="MSub1"
L=l mm
W=w1 mm
S=s1 mm
L=l mm
MCFIL CLin1 Subst="MSub1" W=w0 mm S=s0 mm L=l mm Term Term1 Num=1 Z=50 Ohm
MCFIL
CLin1
Subst="MSub1"
W=w0 mm
S=s0 mm
L=l mm
Term
Term1
Num=1
Z=50 Ohm

Figure 2.12 – Design de linges coupl´ees de filtre finale

Les param`etres S11 (= S22) et S21 (= S12) obtenus avec le simulateur sont :

17

m3

m4

 

freq= 4.670GHz

freq= 8.930GHz

dB(S(1,1))=-3.116

dB(S(1,1))=-3.236

m1

m2

freq= 6.510GHz

freq= 6.460GHz

dB(S(2,1))=-0.111

dB(S(1,1))=-49.656

m1

m3 m4 m2
m3
m4
m2
dB(S(2,1))=-0.111 dB(S(1,1))=-49.656 m1 m3 m4 m2 Figure 2.13 – simulation linges coupl´ees de filtre

Figure 2.13 – simulation linges coupl´ees de filtre finale

Comme on s’y attendait la simulation donne de tr`es bonnes r´esultats

18

Conclusion

Ce projet nous a permis de nous familiariser avec la conception d’un filtre passe bande avec la technologie des ´el´ements discrets, ensuite avec la conception et la r´ealisation de ce mˆeme filtre avec des lignes coupl´ees. Ainsi on a pu entrevoir les diff´erents probl`emes et contraintes rencontr´es lors de la r´ealisation pratique des circuits hyperfr´equences en g´en´eral, et des filtres en particulier.

19

Bibliographie

[1] Guielluim Bernard, Techniques de l’Ing´enieur, Electronique analogique. (2009).

[2] Mudrik Alaydrus, Designing Microstrip Bandpass Filter at 3.2 GHz, Universitas Mercu Buana, Jakarta, Indonesia

[3] Groupes de standardisation de l’ETSI, http ://portal.etsi.org

[4] Zhu L., Bu H., and Wu K., “Aperture compensation technique for innovative design of ultra-broadband microstrip bandpass filter”, IEEE Inter

[5] ZJo¨el Redoutey, Calcul et applications des lignes microstrip, Ham Radio f´evrier 1987.

[6] Matthieu CABELLIC, Quelques techniques de conception en hyperfr´equence, F4BUC.

20