Vous êtes sur la page 1sur 44

MODULO CONTROL

NOTICE D’INSTALLATION ET D’ENTRETIEN

POUR CHAUDIERE MODULANTE AVEC BRULEUR GAZ EQUIPE POUR DU GAZ NATUREL

Type : B23

Pays

BE

CH

ES

FR

GB

IE

IT

LU

NL

PT

               

I2E

   

Catégorie

I2E(R)

I2H

I2H

I2Esi

I2H

I2H

I2H

(G20)

I2L

I2H

Appareil conforme aux directives de la communauté européenne :

- Basse tension (73/23/CEE)

- Compatibilité électromagnétique (89/336/CEE)

- Rendement (92/42/CEE)

- Appareil à gaz (2009/142/CE)

- Rendement (92/42/CEE) - Appareil à gaz (2009/142/CE) Le service après vente de votre chaudière est

Le service après vente de votre chaudière est assuré par :

service après vente de votre chaudière est assuré par : CONSTRUCTEUR 1, Route de Fleurville BP

CONSTRUCTEUR

vente de votre chaudière est assuré par : CONSTRUCTEUR 1, Route de Fleurville BP 55 01190

1, Route de Fleurville BP 55 01190 PONT DE VAUX

Service d’Assistance Technique à la Clientèle pour la France métropolitaine

0.825.396.634

SOMMAIRE

1.

Caractéristiques dimensionnelles

4

2.

Caractéristiques

6

3.

7

 

3.1.

Conditions réglementaires d’installation en France

7

3.2.

Conditions réglementaires d’installation hors France métropolitaine

7

3.3.

7

3.4.

Compatibilité

7

3.5.

Raccordement

8

3.6.

Alimentation

11

3.7.

Circuits

11

3.8.

Evacuation des

13

3.9.

13

3.10. Evacuation des condensats

13

4.

Interface utilisateur et régulation chaudière

14

4.1.

Présentation de l’interface

14

4.2.Afficheur LCD

14

4.3.Modes de fonctionnement

15

4.4.Réglage des consignes

17

4.5. Informations sur l’état de la chaudière

18

4.6. Paramétrage

21

5.

Fonctionnement du coffret de

22

6.

Mise en

23

 

6.1. Vérifications à effectuer avant la mise en marche de la chaudière

23

 

6.2. Mise en

23

7.

Contrôles après mise en

23

7.1. Evacuation des condensats

23

7.2. Alimentation

23

8.

Opérations

24

 

8.1. Démontage de l’habillage

25

8.2. Nettoyage du

26

8.3. Vérification de l’électrode

28

8.4. Entretien du

28

8.5. Nettoyage de

29

8.6. Vidange de la

31

8.7 Vérification du montage du report de pression de la vanne gaz

32

9.

Changement de type de

33

9.1. Mode opératoire pour le changement de

33

9.2. Mode opératoire pour le réglage d’une nouvelle vanne

34

10. Liste des pièces détachées

35

1. Caractéristiques dimensionnelles.

3

4

Piquage gaz ; Piquage départ ; Piquage retour ; Manchon soupape ; Evacuation condensats Piquage vidange

Désignation commerciale

M220

M270

Diamètre chaudière

A

753

753

Entraxe piquages

B

466

466

Hauteur vidange

C

36

36

Hauteur siphon (condensats)

D

172

172

Hauteur sortie fumées

E

580

654

Hauteur piquage retour

F

1241

1390

Hauteur piquage départ

H

1441

1590

Alimentation gaz

Q

380

380

Sortie condensats

R

100

100

Alimentation gaz

S

45

45

Alimentation gaz

U

285

285

38 50
38
50
38 50 Désignation commerciale M220 M270 Position sortie fumées I 502 502 Position sortie

Désignation commerciale

M220

M270

Position sortie fumées

I

502

502

Position sortie condensats

J

583

583

Position vidange

K

502

502

Hauteur totale

N

1718

1867

Position piquages départ/retour

P

505

505

Position avant chaudière

T

410

410

alimentation gaz

1’’ 1/4

1’’ 1/4

intérieur sortie fumées

200

200

d’évacuation condensats

PVC 32

PVC 32

vidange

1’’

1’’

piquage départ

DN65

DN65

piquage retour

DN65

DN65

piquage soupape

1’’

1’’

2. Caractéristiques techniques.

Cette chaudière Modulo Control a été réglée en usine pour du gaz naturel groupe H (type G20), pression d’alimentation 20 mbar ou 300 mbar (pour France uniquement), suivant plaque signalétique. Pour un changement de gaz, voir le chapitre 9, « changement de type de gaz » en faisant appel à un professionnel qualifié.

Toute intervention sur un élément scellé entraîne la perte de la garantie.

Pressions d’alimentation gaz nominale, maximale et minimale.

 

Gaz type H (Lacq) (G20)

Gaz type L (Groningue) (G25)

Modèle

20 mbar

300 mbar (Fr)

25 mbar

300 mbar (Fr)

Pression nominale (mbar)

20

300

25

300

Pression minimale (mbar)

17

240

20

240

Pression maximale (mbar)

25

360

30

360

Le gaz type L (Groningue) (G25) uniquement pour la France et la Belgique

Caractéristiques de combustion à 15°C et 1013 mbar.

Désignation commerciale

M220

M270

Puissance nominale P (kW)

220.0

270.0

Débit calorifique Maxi Q (kW)

240

294

Débit calorifique mini Q (kW)

88.8

110.5

Débit de gaz : G20 (m 3 /h) G25 (m 3 /h)

25.4

31.1

29.5

36.1

Débit des fumées (g/s)

103.9

126.8

Température des fumées (°C)

160

160

Débit d’air neuf (m 3 /h)

291

355

Perte de charge hydraulique (daPa)

970 à 9.5 m 3 /h

1400 à 11.6 m 3 /h

100 daPa = 0.102 mCE

Caractéristiques pour raccordement électrique.

Désignation commerciale

M220

M270

Puissance électrique absorbée (chaudière sans accessoires) (W)

580

635

Puissance électrique absorbée en mode veille (W)

 

8

Alimentation électrique (V)

230V

AC +10% -15%

50Hz

 

Intensité maxi (A)

10

10

Longueur maxi des câbles des sondes

Sonde ECS=

10m

Thermostat d’ambiance 40m

Sonde extérieure

40m

Sonde d’ambiance

50m

Sorties bornier puissance (V)

 

230V AC +10% -15% 5 mA à 2A

 

Autres caractéristiques. Pression maximale de service :

Température maximale d’utilisation :

PMS = 6 bar 85 °C ,(réglage usine 80°C).

3. Installation.

3.1. Conditions réglementaires d’installation en France métropolitaine.

L’installation et l’entretien de l’appareil doivent être effectués par un professionnel qualifié, conformément aux textes réglementaires et règles de l’art en vigueur, notamment :

- Arrêté du 2 août 1977 : Règles techniques et de sécurité applicables aux installations de

gaz combustible et d’hydrocarbures liquéfiés situés à l’intérieur des bâtiments d’habitation et de leurs dépendances. Les débits d’air neuf nécessaires à la combustion sont donnés dans le

tableau ci-dessus.

-DTU P 45-204 : Installation de gaz (anciennement DTU N°61-1 Installations de gaz Avril 1982 + additif n°1 Juillet 1984).

- Règlement Sanitaire Départemental.

- Normes NF C 15-100 (version 2002) : Installations électriques à basse tension - Règles.

- Règlement de Sécurité contre l’incendie :

a) Prescriptions générales :

-Articles GZ : Installations aux gaz combustibles et hydrocarbures liquéfiés.

-Articles CH : Chauffage, ventilation, réfrigération, conditionnement d’air et production de vapeur et d’eau chaude sanitaire.

b) Prescriptions particulières à chaque type d’établissements recevant du public (hôpitaux,

magasins, etc

).

3.2. Conditions réglementaires d’installation hors France métropolitaine.

L’installation et l’entretien de l’appareil doivent être effectués par un professionnel qualifié, conformément aux textes réglementaires et règles de l’art en vigueur du pays où est installée la chaudière. Pour la Suisse suivre en particulier les directives chaudières à gaz G1 et G3 et celles des instances cantonales (p.e. directives police incendie).

3.3. Accessibilité.

Des dégagements suffisants doivent être prévus pour faciliter les interventions sur la chaudière.

Latéralement, des espaces minimum de 460 mm, libres de tout obstacle (cloisons ; tuyauteries ;autre

chaudière ;

La hauteur sous plafond est de N+633mm (voir page 5),cette zone doit rester libre de tout obstacle pour les visites et nettoyage du brûleur. Les chaudières Modulo control ne doivent pas être installées sur une surface inflammable (plancher bois, revêtement de sol plastique, etc

),

doivent être respectés pour assurer l’ouverture des portes échangeur droite et gauche.

3.4. Compatibilité électromagnétique.

Les chaudières Modulo control sont conformes à la Directive Européenne des compatibilités électromagnétiques dans un environnement résidentiel, commercial et dans l’industrie légère.

3.5. Raccordement électrique.

Déverrouiller le bandeau avant (repère ), en tournant la vis située en son milieu de 2 tours minimum. Ouvrir le bandeau avant. Accès au tableau de commande par ouverture ou dépose de la porte gauche d’habillage (un seul gond en partie arrière) (porte gauche non représentée). Dévisser la vis (repère ), et retirer le capot (repère ) du tableau de commande. ATTENTION : le volume au dessus de la chaudière doit être libre de tout obstacle pour pouvoir visiter le brûleur (voir chapitre 8.2 Nettoyage du brûleur)

3

Passage des câbles signaux

2

5

Passage des câbles puissance

1

4

2

A gauche du tableau de commande utiliser les presse-étoupe (repère ) pour introduire les câbles

d’alimentation, de report d’alarme ou de commande de circulateur/vanne 3 voies. (Courant fort)

A droite du tableau de commande utiliser les presse-étoupe (repère ) pour introduire les câbles

des sondes et autres signaux. (Courant faible)

Les goulottes de câblage peuvent être fixées aux endroits des passages de câbles, attention de ne pas gêner le démontage du toit de la chaudière.

Pour le raccordement, respecter le schéma de câblage en particulier les polarités phase, neutre et terre (voir figure page suivante). Il est impératif de bien raccorder cette chaudière à la terre et de respecter les normes NFC 15.100 pour les installations électriques à basse tension en France ou les réglementations en vigueur en Belgique, Suisse et Luxembourg. Pour les caractéristiques de raccordements électriques voir tableau dans le chapitre des caractéristiques techniques. Il est vivement conseillé d’équiper l’installation électrique d’une protection différentielle de 30 mA. Prévoir une coupure bipolaire en amont de la chaudière.

Détail des borniers client

Borniers puissance

(Situé à gauche sur le tableau de commande)

Alimentation secteur Commande circulateur circuit chauffage direct / vanne d’isolement (Y2 contact de fermeture de
Alimentation secteur
Commande circulateur circuit chauffage
direct / vanne d’isolement (Y2 contact de
fermeture de la vanne
Report d’alarme/ sortie programmable*
Shunt C2-L
Commande circulateur ECS

* Tel qu’il est représenté ci-dessus, le signal du report d’alarme est un signal de puissance (230 VAC). Il est toutefois possible de transformer ce signal en contact sec. Pour cela, sectionner l’alimentation de la chaudière en amont de l’installation et retirer le shunt C2-L. Une fois cette manipulation faite, vous obtenez un contact sec dont le pouvoir de coupure est de 2A en vous connectant entre les bornes K2 et C2.

Borniers signaux

(situé à droite du tableau de commande)

Borniers signaux (situé à droite du tableau de commande) Manque d’eau (contact sec 26V) / lim

Manque d’eau (contact sec 26V) / limiteur de température fumée.

Trop plein neutralisateur de condensât

(Situé directement sur LMU)

neutralisateur de condensât (Situé directement sur LMU) Sonde extérieure (QAC 34) (Accessoire référence

Sonde extérieure (QAC 34) (Accessoire référence commerciale : 059260). Sonde ECS (QAZ 36). A utiliser par défaut (Accessoire référence commerciale : 059261).

Ne pas utiliser comme un contact régulation, à n’utiliser que pour un arrêt prolongé. Le shunt doit être retiré si une commande 0-10 V est active. Sonde d’ambiance programmable (QAA 73). (Accessoire, référence commerciale : 059262 )

Attention : Dans l’éventualité où cette chaudière est pilotée par un signal 0-10V, celui-ci doit être représentatif d’une échelle de température et non de puissance.

Schéma de câblage

Schéma de câblage 00MEM0208-U Notice d’installation et d’entretien M ODULO CONTROL Page 10

3.6.

Alimentation gaz.

Avant la mise en service proprement dite, vérifier que l’alimentation en gaz naturel correspond bien à la pression nominale de la chaudière (20 mbar ou 300 mbar pour la France), mentionnée sur la plaque signalétique. Avant d’alimenter en gaz l’installation, s’assurer que les différents raccordements sont correctement réalisés et qu’il n’y a pas de fuite. Vérifier en particulier qu’un raccord démontable est bien placé entre la vanne de barrage et le piquage d’alimentation en gaz de la chaudière. Pour mesurer la pression amont utiliser la prise de pression disponible sur la bride de raccordement pendant le fonctionnement de la chaudière (prise de pression Pamont). ATTENTION : le raccordement de la ligne gaz ne doit pas supporter de contrainte mécanique (risque de perte d’étanchéité sur la vanne gaz).

(risque de perte d’ét anchéité sur la vanne gaz). La vanne gaz est préréglée en usine

La vanne gaz est préréglée en usine pour du gaz type G20.

Piquage d’alimentation gaz

Prise de pression (Pvanne)

Prise de pression (Pamont)

3.7.

Circuits hydrauliques.

Un « livret technique de prescription » est fourni avec la chaudière. Celui ci recense l’ensemble des schémas hydrauliques acceptables pour un bon fonctionnement de la chaudière. L’installation hydraulique doit être conforme à l’un de ces schémas.

Il est impératif d’équiper la chaudière et son installation des éléments suivants :

d’une soupape de sécurité tarée à 6 bar sur le manchon du piquage départ prévu à cet effet.

de vannes d’isolement sur les piquages départ et retour.

d’un vase d’expansion.

du clapet anti-retour, (fourni avec la chaudière).

Le débit d’irrigation de la chaudière doit être au minimum égal à P/20 avec P : puissance fournie exprimée en Th/h. Le circulateur doit être dimensionné en tenant compte de la puissance fournie maximale.

Mise en eau

Les caractéristiques de l’eau utilisée, dès la mise en service, et pour la durée de vie des chaudières seront conformes aux valeurs suivantes :

Eau de remplissage Lors du remplissage d’une installation neuve, ou lorsque celle-ci a été complètement vidangée, l’eau de remplissage doit être conforme aux caractéristiques suivantes :

TH : < 10°f

Eau d’appoint Un apport important d’eau brute entraînerait des dépôts importants de tartre pouvant provoquer des surchauffes et par suite des ruptures. Elle doit faire l’objet d’une surveillance particulière, la présence d’un compteur d’eau est obligatoire. L’eau d’appoint doit correspondre au paramètre suivant :

TH : < 1°f

Eau du réseau L’eau du réseau peut être à l’origine de phénomènes de corrosion liés :

A l’acidité du milieu,

A la présence d’oxygène,

A l’hétérogénéité des métaux en présence.

Pour éviter ces phénomènes, l’eau du réseau devra être traitée afin de respecter les paramètres suivants :

PH :

de 8,2 à 9,5

Réducteur d’oxygène : en excès.

Les produits chimiques employés doivent faire l’objet d’une mise en œuvre précise et rigoureuse. Nous conseillons de faire appel aux sociétés spécialisées sur les questions de traitement d'eau ; elles seront à même de proposer :

Le traitement approprié en fonction des caractéristiques de l’installation,

Un contrat de suivi et de garantie de résultat.

En cas de rénovation de chaufferies anciennes, avant la mise en place des nouvelles chaudières, il est impératif de prévoir un désembouage de l’installation.

L’usage d’eau glycolée est interdit.

Attention :

La position de montage du clapet par rapport au sens d’écoulement est importante. Le crochet du clapet doit être orienté verticalement vers le haut.

Après la mise en eau :

Vérifier

la

pression

d’eau

au

manomètre (non fourni).

 

Celle ci doit être

de

6

bar

maximum à chaud et de 1 bar au minimum à froid. Vérifier que la chaudière et son installation sont bien purgées.

Joint plat Piquage départ Clapet de non retour
Joint plat
Piquage départ
Clapet de non
retour

Joints plats

Contre bride

Piquage

retour

Sens

d’écoulement

plats Contre bride Piquage retour Sens d’écoulement 00MEM0208-U Notice d’installation et d’entretien M

3.8.

Evacuation des fumées.

Les conduits cheminée doivent être dimensionnés en considérant une pression des gaz de combustion en sortie chaudière égales à 0 Pa. Les conduits d’évacuation des fumées doivent êtres réalisés dans un matériau résistant aux condensats qui peuvent se former lors du fonctionnement de la chaudière. Ces matériaux doivent également être capable de supporter des températures de fumées jusqu'à 160°C. Les parcours horizontaux des conduits seront évités pour ne pas avoir de rétention de condensat. Le DTU 24.1 autorise l’utilisation d’un coupe tirage pour obtenir une pression de 0 Pa à la buse, ceci permettra un fonctionnement de la chaudière sans perturbation due à un tirage trop important. Les MODULO CONTROL sont des chaudières performantes avec des températures fumée très basses ; en conséquence pour conserver un tirage favorable les conduits doivent présenter dès la sortie chaudière une orientation ascendante et sont réalisés en réduisant au minimum les pertes de charge, longueur de raccordement réduite, té à 135°. Vérifier que l’évacuation des gaz de combustion est réalisée par un conduit étanche, équipé d’un piquage d’évacuation des condensats étanche (voir schéma ci-dessous).

Ce type de raccordement ne peut être utilisé en Suisse. (non autorisé) IMPORTANT :
Ce type de raccordement ne
peut être utilisé en Suisse.
(non autorisé)
IMPORTANT :

Dans le cas où plusieurs chaudières seraient raccordées sur un seul carneau, vérifier :

1. Que le carneau ne soit pas en pression, toutes les chaudières étant en marche.

2. Si une des chaudières est à l’arrêt, que les autres ne refoulent pas dans celle-ci.

3.9. Ventilations.

Vérifier que les ventilations hautes et basses existent, qu’elles sont conformes à la réglementation en vigueur, et qu’elles ne sont pas obstruées.

3.10. Evacuation des condensats.

Prévoir impérativement l’évacuation vers l’égout à l’aide d’un tube P.V.C (diamètre minimum 32 mm) car les condensats sont acides et donc agressifs (pH compris entre 3 et 5). Une pente suffisante de l’ordre de 3% sera respectée pour assurer un bon écoulement des condensats. Neutraliser ces condensats avant évacuation selon les réglementations en vigueur.

4. Interface utilisateur et régulation chaudière.

4.1. Présentation de l’interface

L’interface client de la chaudière comprend l’interrupteur général, deux porte fusible, une carte électronique avec un écran LCD rétro éclairé (2 lignes de 4 chiffres + pictogrammes) et 10 touches, et un emplacement prédécoupé pour interface régulateur. Tous les réglages clients, et les paramétrages éventuels sont effectués via cette interface. Elle permet aussi de consulter des informations sur le fonctionnement de la chaudière.

Touches sélection de régime

de la chaudière. Touches sélection de régime Bouton de réarmement Touche information Touches de

Bouton de réarmement

Touche information

Touches de programmation

de réarmement Touche information Touches de programmation Boutons de réglage des consignes Interrupteur général

Boutons de réglage des consignes

Interrupteur général

chaudière

Porte Fusible

régulation

Porte Fusible

transformateur

d’isolement

Disjoncteur thermique chaudière

Emplacement

prédécoupé pour

interface régulateur

4.2.Afficheur LCD

L’écran résume, en standard, l’état de la chaudière (Régime de fonctionnement, heure, programme horaire, température chaudière, présence de flamme, défaut éventuel).

Régime ECS Régime chauffage Pictogrammes : Heure Préparation ECS en cours ou affichage t° ECS
Régime ECS
Régime chauffage
Pictogrammes :
Heure
Préparation ECS en
cours ou affichage t°
ECS
Chauffage actif, ou
affichage t° de consigne
chaudière ou ambiance
Régime confort
Régime réduit
Affichage t° extérieure
Présence flamme
Alarme
Température
chaudière
Synthèse du Programme horaire :
Chaque petit carré représente une période de chauffage en régime
confort (par tranche de 1 heure). Le carré clignotant indique l’heure
actuelle.

Quand un défaut non bloquant apparaît, l’affichage de l’heure alterne avec l’affichage du code défaut. N’entraînant pas une mise en sécurité.

code défaut. N’entraînant pas une mise en sécurité. Quand un défaut met la chaudière en sécurité,

Quand un défaut met la chaudière en sécurité, le code du défaut s’affiche clignotant à la place de la température chaudière. Une petite cloche apparaît en bas à gauche de l’afficheur.

Se

l’interprétation des codes défaut.

reporter

au

sous

paragraphe

« Message

d’erreur »

pour

reporter au sous paragraphe « Message d’erreur » pour Dans ces deux derniers cas, un appui
reporter au sous paragraphe « Message d’erreur » pour Dans ces deux derniers cas, un appui

Dans ces deux derniers cas, un appui bref sur la touche information permet d’afficher le code défaut et le code étendu (Appuyer sur , puis sur ou pour revenir à l’affichage standard).

, puis sur ou pour revenir à l’affichage standard) . 4.3.Modes de fonctionnement Touche régime chauffage
, puis sur ou pour revenir à l’affichage standard) . 4.3.Modes de fonctionnement Touche régime chauffage
, puis sur ou pour revenir à l’affichage standard) . 4.3.Modes de fonctionnement Touche régime chauffage

4.3.Modes de fonctionnement

Touche régime chauffage

Permet de sélectionner le régime de chauffage parmi les modes Arrêt, Auto, Confort, Eco

de chauffage parmi les modes Arrêt, Auto, Confort, Eco Veille 1. Aucune demande de chaleur interne

Veille

chauffage parmi les modes Arrêt, Auto, Confort, Eco Veille 1. Aucune demande de chaleur interne n’est

1. Aucune demande de chaleur interne n’est prise en compte. La fonction hors-gel est active.

2. Les demandes de chaleur externe (0-10 V ou bus LPB) restent actives sauf application cascade.

Confort

bus LPB) restent actives sauf application cascade. Confort Régime ‘confort’ permanent. La puissance brûleur est

Régime ‘confort’ permanent. La puissance brûleur est adaptée pour satisfaire la consigne de chauffage .

est adaptée pour satisfaire la consigne de chauffage . Eco Régime réduit permanent. La puissance brûleur

Eco

est adaptée pour satisfaire la consigne de chauffage . Eco Régime réduit permanent. La puissance brûleur

Régime réduit permanent. La puissance brûleur est adaptée pour satisfaire la consigne de chauffage réduite (Paramètre n°5, voir paragraphe 4.6 Paramétrage).

Auto

Auto Selon la programmation horaire, Le régulateur alterne les regimes Confort et Eco. Deux modes supplémentaires,

Selon la programmation horaire, Le régulateur alterne les regimes Confort et Eco.

Deux modes supplémentaires, de « service », sont disponibles. Ils permettent d’effectuer des mesures sur la chaudière :

Ramonage Ce mode permet de faire fonctionner le brûleur à pleine charge. Appuyer simultanément sur et pendant environ 3 secondes. La brûleur démarre (s’il n’est pas déjà en fonction) et augmente sa puissance pour fournir le débit calorifique maximal. Le brûleur s’arrête par la coupure du thermostat limiteur (88°C). Cette valeur est une sécurité indépendante de la température limite d’utilisation qui ne pourra jamais dépasser 85°C. Pendant que cette fonction est active, un signal de forçage 1 est généré pour évacuer les calories.

de forçage 1 est généré pour évacuer les calories. Arrêt du régulateur ou Ce mode permet
de forçage 1 est généré pour évacuer les calories. Arrêt du régulateur ou Ce mode permet
de forçage 1 est généré pour évacuer les calories. Arrêt du régulateur ou Ce mode permet

Arrêt

du

régulateur

généré pour évacuer les calories. Arrêt du régulateur ou Ce mode permet de fixer manuellement le
généré pour évacuer les calories. Arrêt du régulateur ou Ce mode permet de fixer manuellement le

ou

Ce mode permet de fixer manuellement le débit calorifique du brûleur. Appuyer simultanément sur et pendant environ 6 secondes depuis l’un des modes standards, ou 3 secondes depuis le mode ramonage. La consigne de puissance relative 2 du brûleur est

affichée à l’écran.

et

relative 2 du brûleur est affichée à l’écran. et Les touches permettent d’ajuster la valeur de
relative 2 du brûleur est affichée à l’écran. et Les touches permettent d’ajuster la valeur de

Les touches

permettent d’ajuster la valeur de la consigne par pas de 1 %. Les touches consigne par pas de 1 %. Les touches

la valeur de la consigne par pas de 1 %. Les touches permettent de passer directement
la valeur de la consigne par pas de 1 %. Les touches permettent de passer directement

permettent de passer directement à la consigne de puissance mini ou maxi. (0% ou 100%)

Pour sortir de l’un de ces deux modes et revenir au mode de fonctionnement standard, appuyer simultanément sur et pendant 1 seconde.

standard, appuyer simultanément sur et pendant 1 seconde. 1 Signal de forçage : provoque l’enclenchement des
standard, appuyer simultanément sur et pendant 1 seconde. 1 Signal de forçage : provoque l’enclenchement des

1 Signal de forçage : provoque l’enclenchement des pompes, et/ou l’ouverture des vannes 3 voies des circuits de chauffage raccordés, afin d’évacuer les calories. Ils sont déclenchés par:

-Limiteur de température électronique. -Thermostat de sécurité. -Mode ramonage. -Mode d’arrêt du régulateur. -Mise hors-gel de la chaudière.

-

2 Puissance relative : c’est la puissance effective du brûleur, rapportée à sa plage de modulation. 0%corrspond à la puissance mini, 100% à la puissance Maxi du brûleur. Pour se ramener en % du débit calorifique, on utilise la formule suivante

%

Q

cal

Puissance

relative

(100

%

Q

min

i

)

100

% Q

min i

Touche régime ECS Active / désactive la production d'eau chaude sanitaire Production d'ECS active 4.4.Réglage

Touche régime ECS Active / désactive la production d'eau chaude sanitaire

Active / désactive la production d'eau chaude sanitaire Production d'ECS active 4.4.Réglage des consignes

Production d'ECS active

4.4.Réglage des consignes

Production d'ECS active 4.4.Réglage des consignes Production d'ECS désactivée Réglage de la consigne

Production d'ECS désactivée

Réglage de la consigne chauffage Selon le mode de régulation choisi, la température de consigne prend une signification différente :

En mode température constante, la consigne est une température d’eau départ chaudière.

En mode régulation en fonction de l’extérieur, en fonction de l’ambiance, ou des deux, la consigne est une température d’ambiance.

Appuyer sur la touche consigne chauffage . La valeur actuelle de la consigne s’affiche. Appuyer sur les touches ou pour ajuster la consigne de température chauffage. Appuyer sur la touche mode chauffage , mode ECS , ou consigne chauffage pour sortir de l’écran réglage de consigne.

chauffage pour sortir de l’écran réglage de consigne. Si aucune touche n’est pressée pendant 8 minutes
chauffage pour sortir de l’écran réglage de consigne. Si aucune touche n’est pressée pendant 8 minutes
chauffage pour sortir de l’écran réglage de consigne. Si aucune touche n’est pressée pendant 8 minutes
chauffage pour sortir de l’écran réglage de consigne. Si aucune touche n’est pressée pendant 8 minutes
chauffage pour sortir de l’écran réglage de consigne. Si aucune touche n’est pressée pendant 8 minutes
chauffage pour sortir de l’écran réglage de consigne. Si aucune touche n’est pressée pendant 8 minutes
chauffage pour sortir de l’écran réglage de consigne. Si aucune touche n’est pressée pendant 8 minutes

Si aucune touche n’est pressée pendant 8 minutes environ, l’interface retourne à l’affichage standard.

Réglage de la consigne ECS La fonction n’est accessible que si une production d’ECS est raccordée à la chaudière.

Appuyer sur la touche consigne eau chaude sanitaire valeur actuelle de la consigne s’affiche.

Appuyer sur les touches

température eau chaude sanitaire. Appuyer sur la touche mode chauffage

consigne ECS

Appuyer sur la touche mode chauffage consigne ECS . La ou pour ajuster la consigne de

. La

Appuyer sur la touche mode chauffage consigne ECS . La ou pour ajuster la consigne de

ou

Appuyer sur la touche mode chauffage consigne ECS . La ou pour ajuster la consigne de

pour ajuster la consigne de

chauffage consigne ECS . La ou pour ajuster la consigne de , mode ECS , ou

, mode ECS

consigne ECS . La ou pour ajuster la consigne de , mode ECS , ou pour

, ou

ECS . La ou pour ajuster la consigne de , mode ECS , ou pour sortir

pour sortir de l’écran réglage de consigne.

ECS , ou pour sortir de l’écran réglage de consigne. Si aucune touche n’est pressée pendant

Si aucune touche n’est pressée pendant 8 minutes environ, l’interface retourne à l’affichage standard.

La consigne ECS doit être définie selo n la réglementation en vigueur pour éviter tous

La consigne ECS doit être définie selon la réglementation en vigueur pour éviter tous risques vis-à-vis de la légionellose.

4.5. Informations sur l’état de la chaudière

Touche Info

A tout moment, il est possible de faire défiler les informations de base de la chaudière en appuyant

sur la touche Info

de base de la chaudière en appuyant sur la touche Info . Chaque impulsion sur fait
de base de la chaudière en appuyant sur la touche Info . Chaque impulsion sur fait

. Chaque impulsion sur

en appuyant sur la touche Info . Chaque impulsion sur fait afficher la variable suivante. 1

fait afficher la variable suivante.

1

Température ECS

1 Température ECS

2

Non utilisé

2 Non utilisé
 

Code de phase de fonctionnement brûleur

  Code de phase de fonctionnement brûleur

3

(se reporter au sous paragraphe « Codes de phase brûleur » )

4

Température extérieure

4 Température extérieure
 

Code d’erreur Albatros 3

  Code d’erreur Albatros 3

5

(se reporter au sous paragraphe « Messages d’erreur »)

6

Température chaudière

6 Température chaudière

Pour retourner à l’affichage standard, appuyer sur une des touches

à l’affichage sta ndard, appuyer sur une des touches ou 3 Albatros : nom donné par

ou

à l’affichage sta ndard, appuyer sur une des touches ou 3 Albatros : nom donné par

3 Albatros : nom donné par SIEMENS pour les codes défaut.

Tableau des informations étendues

Il est possible, à partir du mode info (1 appui sur la touche info , d’obtenir des données supplémentaires sur le fonctionnement de la chaudière. Pour ce faire, presser simultanément et pendant environ 3 secondes. L’affichage de l’heure est remplacé par une adresse formé d’une lettre (b, C, d) et d’un chiffre (de 0 à 7). Utiliser les touches et pour modifier la lettre. Utiliser les touches ou pour modifier le chiffre. Presser la touche pour revenir au mode info ou ou pour revenir à l’affichage par défaut.

mode info ou ou pour revenir à l’affichage par défaut. Adresse Information b0 Code défaut étendu
mode info ou ou pour revenir à l’affichage par défaut. Adresse Information b0 Code défaut étendu
mode info ou ou pour revenir à l’affichage par défaut. Adresse Information b0 Code défaut étendu
mode info ou ou pour revenir à l’affichage par défaut. Adresse Information b0 Code défaut étendu
mode info ou ou pour revenir à l’affichage par défaut. Adresse Information b0 Code défaut étendu
mode info ou ou pour revenir à l’affichage par défaut. Adresse Information b0 Code défaut étendu
mode info ou ou pour revenir à l’affichage par défaut. Adresse Information b0 Code défaut étendu
mode info ou ou pour revenir à l’affichage par défaut. Adresse Information b0 Code défaut étendu

Adresse

Information

b0

Code défaut étendu

b1

Température sonde retour

b2

-

b3

-

b4

Température sonde extérieure

b5

Température extérieure composée

b6

Température extérieure atténuée

b7

Température sonde départ kit vanne 3 voies

C1

Courant d’ionisation (μA)

C2

Vitesse ventilateur mesurée

C3

Signal PWM ventilateur mesuré

C4

Puissance relative PWM

C5

-

C6

Différence réelle consigne / valeur mesurée

d1

Consigne pour température chaudière (y compris ECS et autres circuits de chauffe)

d2

Consigne de température chauffage

d3

Consigne de température ambiante

d4

Consigne de température ECS

d5

PWM maxi ventilateur en régime chauffage

d6

Vitesse maxi ventilateur en régime Chauffage

Messages d’erreur En cas de défaut conduisant à la mise en sécurité du LMU, le signal d’alarme est affiché en permanence et le code défaut clignote. Pour réarmer le LMU, supprimer la source du défaut, puis appuyer plus de 2 secondes sur le bouton reset .

puis appuyer plus de 2 secondes sur le bouton reset . N° Albatros   Signification 0

N° Albatros

 

Signification

0

Aucune entrée dans le code Albatros – pas de défaut

10

Défaut sonde extérieure

 

20

Défaut sonde chaudière

 

32

Défaut sonde Clip-In

40

Défaut sonde retour

50

Défaut sonde eau chaude sanitaire

61

Appareil d'ambiance : dérangement

62

Appareil d'ambiance : erroné ou horloge radio erronée

81

Court-circuit sur le bus LPB, ou mauvaise alimentation du bus

82

Collision d’adresses sur le bus LPB (plusieurs adresses identiques)

91

Perte de données dans l'EEPROM

92

Défaut du matériel dans la partie électronique

100

Deux horloges maîtres dans le système

105

Alerte de maintenance

 

110

Déclenchement du thermostat de sécurité (électronique ou mécanique)

111

Déclenchement du thermostat limiteur

128

Défaillance de flamme en fonctionnement

129

Mauvaise alimentation en air

132

Déclenchement du pressostat gaz

133

Pas de formation de flamme après écoulement du temps de sécurité

140

Numéro de segment ou numéro d’appareil LPB inadmissible

148

Interface communication LPB et LMU non compatibles

151

Défaut interne LMU

152

Erreur de paramétrage du LMU

153

L'appareil est en position de verrouillage

154

Défaillance sonde Ou problème hydraulique : débit d’irragation insuffisant ou inversion du débit

160

Le seuil de vitesse du ventilateur n'est pas atteint

161

Dépassement de la vitesse maximale du ventilateur

164

Coupure contact CD

164 Coupure contact CD contrôleur de débit / pressostat eau sécurité externe / neutralisateur de condensats

contrôleur de débit / pressostat eau sécurité externe / neutralisateur de condensats

180

La fonction ramonage est active

181

La fonction arrêt du régulateur est active

183

L'appareil se trouve en mode paramétrage

Codes de phase brûleur

Pour consulter les codes de phases brûleur appuyer 3 fois sur la touche Info dans le sous paragraphe « Touche Info »)

la touche Info dans le sous paragra phe « Touche Info ») . (Comme indiqué Code

. (Comme indiqué

Code

 

phase

Signification

0

Veille (pas de demande de chaleur)

1

Blocage du démarrage

2

Montée en régime du ventilateur

3

Préventilation

4

Temps d'attente

5

Temps de pré-allumage

6

Temps de sécurité

10

Régime chauffage

11

Régime ECS

12

Fonctionnement parallèle chauffage et ECS

20

Post-ventilation

22

Retour à la position initiale

99

Position de dérangement (affichage du code de défaut actuel)

4.6. Paramétrage

Pour ajuster au mieux la configuration de la chaudière, un certain nombre de paramètres sont modifiables par l’utilisateur final, par l’installateur. Pour sécuriser la configuration de la chaudière, tous les paramètres ne sont pas accessibles à l’utilisateur final. Ils sont donc groupés par niveaux d’accès.

On accède, à partir de l’affichage standard, au mode paramétrage - niveau utilisateur final- en appuyant sur une des touches ou . L’affichage indique alors un P suivi d’un numéro de paramètre à 3 chiffres. Les touches et permettent de faire défiler les numéros de paramètres. Une fois le paramètre à modifier atteint, ajuster sa valeur avec les touches et . La nouvelle valeur est validée dès que l’on passe au paramètre suivant ou précédent, ou que l’on quitte le mode en appuyant sur . Attention, si l’on quitte le mode programmation avec l’une des touches ou , la modification du paramètre en cours ne sera pas validée.

modification du paramètre en cours ne sera pas validée. Se reporter au tableau récapitulatif des para
modification du paramètre en cours ne sera pas validée. Se reporter au tableau récapitulatif des para
modification du paramètre en cours ne sera pas validée. Se reporter au tableau récapitulatif des para
modification du paramètre en cours ne sera pas validée. Se reporter au tableau récapitulatif des para
modification du paramètre en cours ne sera pas validée. Se reporter au tableau récapitulatif des para
modification du paramètre en cours ne sera pas validée. Se reporter au tableau récapitulatif des para
modification du paramètre en cours ne sera pas validée. Se reporter au tableau récapitulatif des para
modification du paramètre en cours ne sera pas validée. Se reporter au tableau récapitulatif des para
modification du paramètre en cours ne sera pas validée. Se reporter au tableau récapitulatif des para
modification du paramètre en cours ne sera pas validée. Se reporter au tableau récapitulatif des para

Se reporter au tableau récapitulatif des paramètres clients à la fin de cette notice.

Paramètres accessibles au niveau installateur

On accède au niveau installateur à partir mode paramétrage niveau, utilisateur final en appuyant simultanément pendant 3 secondes sur

les touches

appuyant simu ltanément pendant 3 secondes sur les touches et . La lettre P est alors

et

simu ltanément pendant 3 secondes sur les touches et . La lettre P est alors remplacée

. La lettre P est alors remplacée par un H.

les touches et . La lettre P est alors remplacée par un H. Se reporter au

Se reporter au tableau récapitulatif des paramètres clients à la fin de cette notice.

5. Fonctionnement du coffret de contrôle.

Code 0 2 3 4 5 6 10, 11, 12 20 22 1 99 Veille
Code
0
2
3
4
5
6
10, 11, 12
20
22
1
99
Veille
Montée
Pré-.
Attente
Pré-
Temps
Opération
Post-
Retour à
Bloquage du
Mise en
Phase
en régime ventilation
chauffage
de sécurité
ventilation
zéro
démarrage
sécurité
PG, CD,
TL
Nmax
N_VL
N_ZL
N_TL
Nzéro
0
11 s.
3 s.
1,8 s.
t

Légende :

PG

= Pressostat gaz.

CD

= Contrôleur de débit.

TL

= Thermostat limiteur.

= Alarme

= Alarme

= Détection flamme.

= Electrode d’allumage

= Vanne gaz

= Ventilateur

= Ventilateur

Nmax

= Vitesse maxi autorisée.

N_VL

= Vitesse maxi autorisée en modulation.

N_ZL

= Vitesse à l’allumage.

N_TL

= Vitesse mini autorisée en modulation

Nzero

= Vitesse inférieure à 200 tr/min donc considérée comme nulle

NOTA :

Vitesse du

ventilateur

Le coffret de contrôle relance automatiquement un nouveau démarrage en cas d’échec du premier.

6.

Mise en service.

6.1. Vérifications à effectuer avant la mise en marche de la chaudière.

Vérifier l'équilibrage hydraulique des chaudières.

Vérifier que la pression à froid est au minimum de 1 bar, que la chaudière est dotée d’une soupape de sécurité.

S'il s'agit d'une rénovation, s’assurer que le désembouage a bien été effectué.

6.2. Mise en marche.

Toutes les chaudières subissent avant emballage un essai en usine au gaz naturel groupe H (type G20) pendant lequel tous les réglages sont effectués. La puissance est limitée à 65% de sa valeur nominale et la température maximum est également limitée à 70°C jusqu’à la mise en route. Cette mise en route doit être obligatoirement réalisée par notre Service d’Assistance Technique à la Clientèle (France) à contacter au 0.825.396.634.

Pour une mise en route provisoire effectuer les opérations suivantes :

1. Mettre sous tension l’interrupteur général.

2. Provoquer une demande de chaleur via le mode confort avec l’interface client (voir paragraphe « Présentation de l’interface »).

3. Après mise en marche du brûleur, vérifier à l’aide d’un produit moussant l’étanchéité des raccords de la ligne gaz. Contrôler l’hygiène de combustion.

4. Mettre l’horloge à l’heure (Se reporter au tableau récapitulatif des paramètres clients à la fin de cette notice).

Toute intervention sur un élément scellé entraîne la perte de la garantie.

7. Contrôles après mise en route.

7.1. Evacuation des condensats.

Vérifier que l’évacuation des condensats n’est pas obstruée, ni côté chaudière, ni côté canalisation.

7.2. Alimentation gaz.

Vérifier que le diamètre de la canalisation gaz est correctement dimensionné :

Il est nécessaire d’arrêter brutalement toutes les chaudières ensembles par le discontacteur général de la chaufferie afin de vérifier si la sécurité du poste de détente ne se déclenche pas.

Si celle-ci se déclenche, la canalisation gaz est trop faible. A la suite de cette manœuvre, réenclencher le discontacteur. Les chaudières doivent repartir automatiquement sinon, consulter le fournisseur du poste de détente.

8. Opérations d’entretien.

Les opérations d’entretien doivent être effectuées par un professionnel qualifié.

Avant de procéder aux opérations suivantes :

Couper l’interrupteur électrique général. Fermer la vanne de barrage de l’alimentation gaz. Isoler hydrauliquement la chaudière.

Siphon d'évacuation des condensats

 

Vérifier le bon écoulement des condensats.

Tous les ans ou

Remplir d'eau après contrôle.

3000

h

Électrode d'allumage à point chaud et sonde d’ionisation

 

Electrode d’allumage à point chaud : démontage et contrôle, si traces blanches, remplacement préventif de l'électrode d'allumage

Tous les ans ou

Sonde d’ionisation : éliminer les dépôts d’oxydation

3000

h

Pompe de recyclage

 

Contrôler le bon fonctionnement de la pompe.

Tous les ans ou

3000

h

Filtre à air

 

Remplacer ou nettoyer le filtre à air

Tous les ans ou

Ne pas démonter la turbine

3000

h

Portes du corps

 

Contrôler l'étanchéité des joints de portes

Tous les ans ou

Remplacer le joint seulement si nécessaire

3000

h

Nettoyage de l'échangeur du corps

 

Nappe extérieure

 

Contrôler visuellement l'encrassement des tubes

 

Si nécessaire, démonter les chicanes et nettoyer chimiquement les tubes avec un pulvérisateur puis rincer à l'eau avec un pulvérisateur. (ne pas utiliser de laveur haute pression)

Tous les ans ou

3000

h

Siphon d'évacuation des condensats

 

Nettoyer le siphon d'évacuation des condensats

Tous les ans ou

3000

h

Nappe intérieure

 

Démonter l'ensemble moto ventilateur / mélangeur

 

Démonter la partie hydraulique du brûleur après vidange partielle de la chaudière. ( vidange du pot à boues)

Contrôler le non embouage des flexibles de liaisons.

Contrôler les rampes aluminium. Ne pas modifier le serrage des rampes. En cas d'anomalies consulter le Service Technique d'Assistance à la Clientèle

Tous les 3 ans ou 9000 h

Nettoyer chimiquement les tubes de la nappe intérieure et rincer.

Aspirer les dépôts dans la partie inférieure du corps.

Si le réseau est susceptible d'être emboué

 

Rincer en position horizontale la partie hydraulique du brûleur

 

8.1. Démontage de l’habillage supérieur.

Retirer les vis (repère ) qui tiennent le toit (repère ) de la chaudière, et retirer celui-ci.

Déverrouiller le bandeau avant (repère ), en tournant la vis située en son milieu de 2 tours minimum.

Ouvrir le bandeau avant.

2 3 1
2
3
1

Ouvrir les portes de l’habillage (repère ).

NOTA :

Pour faciliter le démontage du brûleur, il est conseillé d’enlever complètement les portes.(pour enlever les portes il faut les soulever afin de les sortir de leurs gonds)

4 4
4
4

Attention :

Au remontage des portes, veillez à bien rebrancher les fils de terre sur les portes.

8.2. Nettoyage du brûleur.

Après avoir procédé au démontage du toit de la chaudière (voir chapitre précédent).

Déraccorder le piquage gaz de l’alimentation du réseau (repère ) ;

Démontage du support filtre à air (repère )

FIG1

1 2 3
1
2
3

Attention : après démontage, protéger ces tubulures de toutes introductions de corps étrangers.

A l’aide d’une clé de 13, desserrer les trois écrous de fixation (repère ) de l’ensemble ventilation (voir fig. 1);

Ne jamais démonter les flasques du ventilateur.

Soulever l’ensemble ventilation (venturi+ ventilateur+ vanne gaz) et le déposer (voir fig. 2) ;

Créer une prise d’air sur le haut des tubulures retour et départ de la chaudière (ouverture de la soupape de sécurité) et ouvrir le robinet du tube vidange de la chaudière pour une vidange partielle , correspondant à la mise hors d’eau de ces 2 tubulures chaudière.

Débrancher les 2 flexibles (repère ) reliant le corps de chaudière au brûleur. (coté tubulures chaudière uniquement);

A l’aide d’une clé de 13, desserrer les trois vis de fixation (repère ) du brûleur (voir fig. 2) ;

FIG.2 6 4 5
FIG.2
6
4
5

MISE EN GARDE :

Pour les préserver de tout choc éventuel, et avant de procéder au démontage du brûleur, il est conseillé

de retirer :

-

Le contrôleur de débit.

-

Le bloc électrode d’allumage.

Soulever le brûleur lentement et le déposer. Un outillage d’aide au démontage du brûleur est livré avec chaque chaudière (voir figure ci-dessous). Un accessoire de levage adapté à cet outillage est disponible chez le constructeur de la chaudière (voir la liste des pièces détachées). Il est conseillé pour des raisons de facilité et de sécurité d’utiliser cet outillage.

ATTENTION : veillez à ne pas heurter les rampes aluminium du brûleur. Brûleur Outil d’aide
ATTENTION : veillez à ne pas heurter les rampes aluminium du brûleur.
Brûleur
Outil d’aide au
démontage du
brûleur
Rampes aluminium
7
ATTENTION
NE JAMAIS DEMONTER,
NI TOURNER LES VIS DE
FIXATION DES RAMPES
ALUMINIUM
RAMPES ALUMINIUM

Nettoyer le brûleur à l’aide d’une soufflette air comprimé.

Avant remontage : remplacer le joint d’embase (repère ) et ceux des 2 flexibles. Vérifier le joint d’étanchéité entre le brûleur et le corps échangeur (repère ), le remplacer si nécessaire.

Pour remonter le brûleur, procéder dans l’ordre inverse, en prenant toujours soin de ne pas choquer les rampes en aluminium.

Repositionner et reconnecter le bloc électrode d’allumage.

Remonter le contrôleur de débit en prenant garde au sens d’écoulement et au positionnement du joint torique d’étanchéité.

Lors de la remise en route, vérifier l’étanchéité de tous les raccords ayant fait l’objet d’un démontage ou d’un desserrage.

8.3.

Vérification de l’électrode d'allumage.

L’électrode d'allumage des chaudières Modulo control est réglée en usine pour obtenir un démarrage optimal de la chaudière. Le positionnement des différents composants est le suivant :

Electrode d’allumage Electrode d’ionisation
Electrode d’allumage
Electrode d’ionisation

8.4. Entretien du ventilateur.

Vue de dessous

d’ionisation 8.4. Entretien du ventilateur. Vue de dessous (échelle 1) Electrode d’ionisation Electrode d’allumage

(échelle 1)

Electrode d’ionisation

Electrode d’allumage

Rappel :

Le démontage des flasques du ventilateur est INTERDIT.

Seul le filtre à air peut être démonté, et nettoyé a l’aide d’une soufflette air comprimé.

Venturi

Support filtre
Support filtre

Ventilateur

8.5. Nettoyage de l’échangeur.

Ouvrir les quatre grenouillères de serrage (repère ) qui maintiennent les portes fermées ;

Ouvrir les portes échangeurs inox (repère) en les faisant pivoter autour de leurs charnières ;(après ouverture ne pas exercer de contrainte qui pourraient déformer les portes inox).

3

2

2

3

Ouvrir les grenouillères (repère ) qui ferment les cerclages des chicanes fumées (repère ).

Enlever ces cerclages puis retirer les chicanes fumées (repère et ).

Brosser les chicanes fumées avec une brosse inox ou plastique.

Nettoyer si nécessaire les tubes de l’échangeur.

Lors du remontage, suspendre l’ensemble des chicanes entre chaque partie supérieure des tubes échangeur par l’intermédiaire de leur profil d’accrochage (voir détail). Veiller à bien replacer les chicanes porte-cerclage (repère ) comme indiqué sur le schéma ci dessous.

(repère  ) comme indiqué sur le schéma ci dessous.  Poser les cerclages dans les

Poser les cerclages dans les ergots des chicanes porte-cerclage.

Serrer les grenouillères et s’assurer du plaquage correct de chacune des chicanes sur les tubes échangeurs.

Avant de refermer les portes, vérifier l’état des joints de porte, les changer éventuellement.

Refermer les portes.

8.6. Vidange de la chaudière.

Si l’utilisateur décide de vidanger sa chaudière, c’est à lui de s’assurer qu’il ne reste pas d’eau dans la chaudière.

La vidange doit s’effectuer en deux temps :

I.

vidange de l’échangeur :

couper l’interrupteur électrique général ;

fermer les vannes de barrage des piquages départ et retour ;

créer une prise d’air sur le haut des tubulures de la chaudière (ouverture de la soupape de sécurité) ;

ouvrir le robinet du tube vidange de la chaudière (voir chapitre 1).

II.

Une fois que l’eau ne coule plus, vidange du brûleur :

déconnecter et retirer le bloc électrode d’allumage repère pour lui éviter toute projection d’eau ;

démonter le flexible repère (uniquement le raccord situé sur la tubulure « Retour chaudière »en prenant garde de ne pas laisser de l’eau s’écouler sur la chaudière.

ouvrir le bouchon laiton du piquage vidange du brûleur (repère ) ;toujours en prenant garde de ne pas laisser de l’eau s’écouler sur la chaudière.

insérer un tuyau flexible dans ce piquage, et le faire entrer jusqu’au fond du brûleur ;

vider l’eau résiduelle dans le brûleur, par aspiration ou par siphonnage ;

retirer le tuyau, fermer le bouchon, raccorder le flexible (vérifier le joint).

Remonter et connecter le bloc électrode d’allumage repère après avoir vérifié l’état de son joint torique d’étanchéité (le changer si nécessaire).

1 2 3
1
2
3

8.7 Vérification du montage du report de pression de la vanne gaz

Vous trouverez ci-dessous la description des différents cas de montage du report de pression d’air sur la vanne gaz en fonction du modèle de chaudière. Il est important de vérifier lors de chaque intervention que ce montage est correct car il permet de garantir un fonctionnement optimal de la vanne gaz.

Modèle MC 220 à 270 :

Report de pression à l’avant du mélangeur Air / Gaz

: Report de pression à l’avan t du mélangeur Air / Gaz 00MEM0208-U Notice d’installation et

9. Changement de type de gaz.

9.1. Mode opératoire pour le changement de gaz.

Le réglage de la vanne doit être réalisé sur la chaudière en fonctionnement à puissance Maxi et à puissance mini (utiliser le mode « arrêt régulateur »( voir paragraphe « Modes de fonctionnement »).

ATTENTION ! : les mesures pour le réglage de la vanne se font obligatoirement sur les prises de pression indiquées Pvanne et Pamont et non sur les prises de pression du filtre gaz.

Réglage à puissance maximale

Mode « arrêt régulateur » , puissance Maxi = affichage : 100%

Retirer le capot (repère ).

Mesurer la pression d’alimentation en gaz (Pamont).

Régler la pression vanne (Pvanne) en tenant compte du

donné dans le tableau ci

dessous (régler la pression en agissant sur la vis de réglage située sur le dessus de la vanne dessous le capot noir (repère ), clef mâle 6 pans de 3mm).

Vanne gaz 3 Pvanne
Vanne gaz
3
Pvanne

Alimentation gaz

 

Pvanne

Pamont Pvanne

Pamont

type chaudière

type vanne

type gaz

Pvanne (mbar)

(Valeur indicative)

   

G20

 

7,0

M220 control

VR 420

G25

 

9,0

   

G20

 

5,0

M270 control

VR 425

G25

 

8,0

G25 : gaz type L (Groningue).

A l’aide d’un analyseur de combustion, mesurer le taux de CO 2, et si besoin, ajuster la pression vanne (Pvanne), afin d’obtenir un taux compris entre 9,3% et 9,7%.

exemple :

type de chaudière : M 270 CONTROL Type de gaz : G20 Pression d’alimentation = Pamont = 21,0 mbar Pvannne = 21,0-5,0 = 16,0 mbar

Réglage à puissance minimale Vanne gaz vue de dessus 4 Mode « arrêt régulateur »,
Réglage à puissance minimale
Vanne gaz vue de dessus
4
Mode « arrêt régulateur », puissance mini = affichage : 0%
Vanne gaz
 ajuster le régulateur d’offset (repère ) afin d’obtenir un
taux de CO 2 à puissance mini compris entre 8,7% et 9,1%.
 Pour valider le bon réglage de la vanne (Pmini
entre 8,7% et 9,1% et Pmaxi entre 9,3% et 9.7%)
faire des aller-retour entre Pmini et Pmaxi (HMI =
0% et 100%).
3
P vanne

9.2. Mode opératoire pour le réglage d’une nouvelle vanne gaz.

Le réglage de la vanne doit être réalisé sur la chaudière en fonctionnement à puissance Maxi et à puissance mini (utiliser le mode « arrêt régulateur »( voir paragraphe « Modes de fonctionnement »).

ATTENTION ! : les mesures pour le réglage de la vanne se font obligatoirement sur
ATTENTION ! : les mesures pour le réglage de la vanne se font
obligatoirement sur les prises de pression indiquées Pvanne et Pamont
et non sur les prises de pression du filtre gaz.
Alimentation gaz
Réglage à puissance maximale
Mode « arrêt régulateur » , puissance Maxi = affichage : 100%
Vanne gaz
 Retirer le capot (repère ).
 Mesurer la pression d’alimentation en gaz (Pamont).
 Régler la pression vanne (Pvanne) en tenant compte du
3
Pamont Pvanne
donné dans le tableau ci
Pvanne
dessous (régler la pression en agissant sur la vis de
réglage située sur le dessus de la vanne dessous le
capot noir (repère ), clef mâle 6 pans de 3mm).
Pvanne
Pamont

type chaudière

type vanne

type gaz

Pvanne (mbar)

(Valeur indicative)

   

G20

 

7,0

M220 control

VR 420

G25

 

9,0

   

G20

 

5,0

M270 control

VR 425

G25

 

8,0

G25 : gaz type L (Groningue).

A l’aide d’un analyseur de combustion, mesurer le taux de CO 2, et si besoin, ajuster la pression vanne (Pvanne), afin d’obtenir un taux compris entre 9,3% et 9,7%.

Exemple :

Type de chaudière : M 270 CONTROL Type de gaz : G20 Pression d’alimentation = Pamont = 21,0 mbar Pvannne = 21,0-5,0 = 16,0 mbar

Réglage à puissance minimale Mode « arrêt régulateur », puissance mini = affichage : 0%
Réglage à puissance minimale
Mode « arrêt régulateur », puissance mini = affichage : 0%
Vanne gaz vue de dessus
4
Vanne gaz
 ajuster le régulateur d’offset (repère ) afin d’obtenir un
taux de CO 2 à puissance mini compris entre 8,7% et 9,1%.
 Pour valider le bon réglage de la vanne (Pmini
entre 8,7% et 9,1% et Pmaxi entre 9,3% et 9.7%)
faire des aller-retour entre Pmini et Pmaxi (HMI =
0% et 100%).
3
P vanne

Remarque : Sur les modèles 300mbar (voir plaque signalétique), il est possible d’obtenir une pression statique en amont de la vanne comprise entre 100 et 120 mbar à l’arrêt du brûleur. Cette montée en pression à l'arrêt reste sans conséquence sur le bon fonctionnement de la vanne gaz et n'altère en rien le bon fonctionnement du brûleur.

10. Liste des pièces détachées.

1

Fusible T8A H 5x20 (boite de 10)

073574

2

Coffret de commande brûleur LMU64.

060428

 

Pour Modulo Control M220

060428

 

Pour Modulo Control M270

060429

3

Disjoncteur thermique 7A

073575

4

Interface/ Afficheur HMI

060430

5

Sonde départ ou retour QAZ36

060431

6

Relais pompes ou report d'alarme

060084

7

Transformateur d'isolement

060432

8

Thermostat de sécurité M220 et M270

071197

9

Bloc électrodes allumage + ionisation M220 et M270

060433

10

Electrode d’allumage M220 et M270

060434

11

Electrode d’ionisation M220 et M270

060435

12

Vanne gaz VR420 Honeywell M220

060436

13

Vanne gaz VR425 Honeywell M270

060437

14

Ventilateur Ebm G1G 170-AB31

060438

15

Pressostat gaz mini 0-40mbar C60VR40040 Honeywell

060439

16

Joints (pochette de ) brûleur M220 et M270

060440

17

Joints (jeu de) de porte échangeur M220

060441

18

Joints (jeu de) de porte échangeur M270

060442

19

Flexible 1’’ ¼ brûleur + joints M220 et M270

070362

20

Pompe de recyclage

070619

21

Flexible pompe de recyclage M220 et M270

060443

22

Clapet anti-retour recyclage M220 et M270

060444

23

Jeu de joints pompe de recyclage M220 et M270

060445

24

Contrôleur de débit M220 et M270

070826

26

Clapet de non retour chauffage à battant M220 et M270

060378

27

Siphon d’évacuation de condensats M220 et M270

071838

28

Verre pyrex avec joint pour viseur de flamme dia23 M220 et M270

060404

29

Nappe filtrante

060446

30

Fusible T2A 5x20 (boite de 10) transformateur d’isolement

060448

31

Fusible F1A 5x20 (boite de 10) boîtier LMU

060449

32

Porte habillage gauche M220

062714

33

Porte habillage gauche M270

062716

34

Porte habillage droite M220

062718

35

Porte habillage droite M270

062719

36

Bandeau avant M220

062710

37

Bandeau avant M270

062712

38

Filtre gaz

070326

39

Outil de démontage du brûleur

071237

40

Brûleur

 
 

Pour M220

070830

 

Pour M270

070842

41

Ligne gaz 300 mbar (pour France uniquement)

072756

42

Ligne gaz 20 mbar

072778

43

Filtre détendeur gaz 300 mbar (pour France uniquement)

071802

44

Filtre gaz 20 mbar

071217

45

Porte fusible 5x20

073678

46

Interrupteur marche/ arrêt

070385

73

Câble alimentation ventilateur/vanne/allumeur (non illustré)

073617

74

Câble signaux PWM/PG (non illustré)

073619

75

Câble de terre (non illustré)

073623

76

Câble alimentation circulateur (non illustré)

073624

Eclaté du tableau de commande.

8

46

1

45

30 3

4

2

6

31

Eclaté de l’avant de la chaudière

La sonde départ n'est pas représentée, uniquement le doigt de gant.

La porte échangeur gauche n'est pas représentée (pour une meilleure compréhension du dessin).

Eclaté de l’arrière de la chaudière

Eclaté de l’arrière de la chaudière 5 00MEM0208-U Page 39 Notice d’installation et d’entretien M ODULO

5

Eclaté de l’arrière de la chaudière 5 00MEM0208-U Page 39 Notice d’installation et d’entretien M ODULO
Eclaté de l’arrière de la chaudière 5 00MEM0208-U Page 39 Notice d’installation et d’entretien M ODULO

00MEM0208-U

Page 39

Notice d’installation et d’entretien MODULO CONTROL

Eclaté du brûleur

43 29 44 300mbar 41 42
43
29
44
300mbar
41
42

Tableau récapitulatif des paramètres clients après mise en route

Modèle chaudière :

série :

site :

Merci de reporter toutes les modifications de paramètres dans ce document !

Ligne de

 

Fonction

Unité

 

Plage de réglage

Résolution

Valeur par

Réglage

réglage

 

défaut

client