Vous êtes sur la page 1sur 8
Intégration perceptivomotrice La transmission synaptique: Mode de communication entre les cellules nerveuses n
Intégration perceptivomotrice
La transmission synaptique:
Mode de communication entre les
cellules nerveuses
n
Références Purves et al, 2003
Chapitres 5,6,7
n
La communication
entre les cellules
nerveuses
s ’effectue par le
l ’entremise des
synapses
n
On peut en
dénombrer
jusqu’à 100 000
synapses par
neurone
n
plus de 800 millions
par mm 3 de
cortex cérébral
Les synapses sont de deux types: n Électriques n Chimiques
Les synapses sont de deux types:
n
Électriques
n
Chimiques
La transmission synaptique: Mode de communication entre les cellules nerveuses – synapses électriques – synapses
La transmission synaptique:
Mode de communication entre les
cellules nerveuses
– synapses électriques
– synapses chimiques
• libération du neurotransmetteur
• action post-synaptique
– La jonction neuromusculaire
– Intégration des potentiels post-synaptiques
– Neurotransmission dans le système nerveux
central
Les connexions synaptiques s’effectuent entre différentes parties des cellules nerveuses. Axodendritique
Les connexions synaptiques s’effectuent entre
différentes parties des cellules nerveuses.
Axodendritique
Axosomatique
Axoaxonique
La synapse électrique n L ’information est transmise par l ’entremise de courants électriques Fig
La synapse
électrique
n
L ’information
est transmise
par l ’entremise
de courants
électriques
Fig 5.1 a
La synapse électrique n Les petites molécules peuvent passer dans les canaux qui se nomment
La synapse électrique
n
Les petites
molécules
peuvent passer
dans les canaux
qui se nomment
les connexons
L ’espace entre les
deux cellules devient
aussi petit que 3,5 nm
Fig 5.2 a
La synapse chimique Cellule présynaptique Terminaison présynaptique La synapse Mitochondries Vésicules
La synapse chimique
Cellule présynaptique
Terminaison présynaptique
La synapse
Mitochondries
Vésicules synaptiques
Cellule postsynaptique
Récepteurs
Espace ou fente
synaptique
La synapse chimique Élément postsynaptique Courant présynaptique Élément présynaptique n Le courant
La synapse chimique
Élément postsynaptique
Courant présynaptique
Élément présynaptique
n
Le courant électrique présynaptique n’affecte pas la membrane
postsynaptique (il ne traverse pas la synapse)
n
l ’espace synaptique est de 20 à 30nm
n
Une molécule chimique « Neurotransmetteur » transmet
l ’information de la cellule présynaptique à la cellule postsynaptique
Synapse électrique Synapse chimique Bidirectionnelle Uni-directionnelle
Synapse électrique
Synapse chimique
Bidirectionnelle
Uni-directionnelle
La transmission chimique n Comporte un élément pré et post-synaptique n La transmission se fait
La transmission chimique
n
Comporte un élément pré et post-synaptique
n
La transmission se fait par le biais d ’un
neurotransmetteur
n
Le neurotransmetteur est stocké dans des
vésicules synaptiques qui mesurent de 40 à 50
nm.
n
Les vésicules peuvent aussi contenir le
précurseur du neurotransmetteur.
n
Le neurotransmetteur agit sur un récepteur
post-synaptique
Le Ca 2+ est essentiel pour la transmission chimique. n Le transmetteur est synthétisé et
Le Ca 2+ est essentiel pour la
transmission chimique.
n
Le transmetteur est synthétisé et stocké dans les vésicules
n
Le potentiel d ’action envahit la terminaison synaptique
n
La dépolarisation de la terminaison provoque l ’ouverture des
canaux calciques activées par le voltage
n
Entrée de Ca 2+ par les canaux calciques
La libération du neurotransmetteur n Entrée de Ca 2+ par les canaux calciques n Le
La libération du neurotransmetteur
n
Entrée de Ca 2+ par les canaux calciques
n
Le Ca 2+ fait fusionner les vésicules avec la membrane
présynaptique
n
Le transmetteur est libéré par exocytose dans la fente
synaptique
Les changements de conductances ioniques postsynaptiques n Le courant postsynaptique donne naissance à des potentiels
Les changements de conductances
ioniques postsynaptiques
n
Le courant postsynaptique donne naissance à des
potentiels postsynaptiques excitateurs qui modifie
l
’excitabilité de la cellule postsynaptique
Transmission inhibitrice n Le transmetteur inhibiteur agit sur un récepteur couplé à un canal spécifique
Transmission inhibitrice
n
Le transmetteur
inhibiteur agit sur un
récepteur couplé à un
canal spécifique au Cl -
n
L
’entrée des ions Cl - hyperpolarise la cellule.
n
Peut aussi être un canal spécifique au K + .
Il
y a alors sortie du K +.
Action du neurotransmetteur sur les récepteurs de la membrane postsynaptique. n Le transmetteur se lie
Action du neurotransmetteur sur les
récepteurs de la membrane
postsynaptique.
n
Le transmetteur se lie aux molécules du récepteur dans la
membrane postsynaptique
n
Ouverture de canaux postsynaptiques
Dépolarisation de la membrane postsynaptique
Dépolarisation de la membrane
postsynaptique
Transmission inhibitrice n L ’entrée des ions négatifs Cl - produit un potentiel postsynaptique inhibiteur
Transmission inhibitrice
n
L
’entrée des ions
négatifs Cl - produit
un potentiel
postsynaptique
inhibiteur (PPSI).
n
Le potentiel de
membrane cherche
à
rejoindre le
potentiel
d
’équilibre du Cl - .
Les étapes de la neurotransmission chimique n Le transmetteur est synthétisé et stocké dans les
Les étapes de la neurotransmission
chimique
n
Le transmetteur est synthétisé et stocké dans les vésicules
n
Le potentiel d ’action envahit la terminaison synaptique
n
La dépolarisation de la terminaison provoque l ’ouverture des
canaux calciques activées par le voltage
n
Entrée de Ca 2+ par les canaux calciques
n
Le Ca 2+ fait fusionner les vésicules avec la membrane
présynaptique
n
Le transmetteur est libéré par exocytose dans la fente
synaptique
n
Le transmetteur se lie aux molécules du récepteur dans la
membrane postsynaptique
n
Ouverture ou fermeture de canaux postsynaptiques
n
Le courant postsynaptique donne naissance à des potentiels
postsynaptiques excitateurs ou inhibiteurs qui modifie
l ’excitabilité de la cellule postsynaptique
Canal ouvert en permanence Canal Canal avec second- voltage- messager dépendant Canal récepteur Pompe
Canal ouvert
en
permanence
Canal
Canal
avec second-
voltage-
messager
dépendant
Canal
récepteur
Pompe
ligand-
Sensibles
dépendant
aux ions
La transmission chimique métabotrope n Le neurotransmetteur agit sur un récepteur postsynaptique non couplé à
La transmission chimique métabotrope
n
Le neurotransmetteur agit sur un récepteur
postsynaptique non couplé à un canal ionique.
n
Action sur une substance qui s’appelle un second
messager.
n
Cascade d’événements biochimiques dans la cellule
postsynaptique.
n
Le Ca 2+ et l ’adénosine monophosphate cyclique (AMPc)
sont les plus répandus des seconds messagers.
n
Auront à leur tour une action sur un récepteur de la
membrane.
Les potentiels postsynaptiques excitateurs et inhibiteurs
Les potentiels
postsynaptiques
excitateurs et
inhibiteurs
La transmission chimique métabotrope n implique un canal avec second messager n il n ’y
La transmission chimique métabotrope
n
implique un canal avec second messager
n
il n ’y a pas de courant de courant ionique activé
directement par le neurotransmetteur
avec second messager n il n ’y a pas de courant de courant ionique activé directement
Comparaison des caractéristiques des synapses électriques et chimiques n Électriques n Chimiques – Transmission
Comparaison des caractéristiques des
synapses électriques et chimiques
n Électriques
n Chimiques
– Transmission rapides
– Très nombreuses
– Surtout
bidirectionnelles
– Plus plastiques
– Plus complexes
– Peu plastiques
– Causent des décharges
synchrones des cellules
– Impliquées dans les
comportements
stéréotypés
Connexions entre un motoneurone et le muscle
Connexions entre un motoneurone
et le muscle
Vue microscopique Zone active Fente synaptique Récepteurs Replis synaptique
Vue microscopique
Zone active
Fente synaptique
Récepteurs
Replis synaptique
n Il est possible de visualiser les synapses n Coloration intracellulaire de la cellule postsynaptique
n
Il est possible de
visualiser les synapses
n
Coloration
intracellulaire de la
cellule postsynaptique
en vert/jaune
n
Coloration des
protéines
présynaptiques en
rouge
La jonction neuromusculaire Axone du motoneurone Terminaisons Région de la plaque présynaptiques Motrice
La jonction neuromusculaire
Axone du
motoneurone
Terminaisons
Région de la plaque
présynaptiques
Motrice
n Les vésicules sont alignées le long d ’une matière dense (zone active)
n Les vésicules
sont alignées le
long d ’une
matière dense
(zone active)
Le neurotransmetteur est l ’acétylcholine
Le neurotransmetteur est
l ’acétylcholine
Le curare est un bloqueur du récepteur nicotinique à l ’acétylcholine
Le curare est un bloqueur du récepteur
nicotinique à l ’acétylcholine
Les canaux ioniques Canal Ach Canal Na+ Canal K+ 0.33 X 0.31 X 0.65 X
Les canaux ioniques
Canal Ach
Canal Na+
Canal K+
0.33
X
0.31
X
0.65
X
0.33
nm
0.61
nm
0.65
nm
Le canal à l ’acétylcholine laisse passer le Na+ et aussi le K+
Potentiel de plaque motrice
Potentiel de plaque motrice
La cholinestérase est l ’enzyme de dégradation de l’acétylcholine.
La cholinestérase est l ’enzyme de
dégradation de l’acétylcholine.
TableauTableau 1.31.3 LesLes principauxprincipaux neurotransmetteursneurotransmetteurs dansdans lesles systèmesystème
TableauTableau 1.31.3
LesLes principauxprincipaux neurotransmetteursneurotransmetteurs
dansdans lesles systèmesystème nerveuxnerveux centralcentral
Amines biogènes
Acides aminés
Neuropeptides
Acétylcholine (E, I)
Adrénaline (E, I)
Dopamine (I)
Noradrénaline (E, I)
Sérotonine (I)
Aspartate (E)
Glutamate (E)
GABA (I)
Glycine (I)
B-endorphines (E)
Enképhalines(E)
Neurotensine
Somatostatine
Substance P (I)

Neurotransmetteur

Soustype de

Agoniste

Antagoniste

récepteur

Acetylcholine

Nicotinique

Nicotine

Curare

 

Muscarinique

Muscarine

Atropine

Noradrénaline

Alpha

Phenylephrine

Phenoxybenzamine

Beta

Isoproterinol

Propanolol

Glutamate

AMPA

AMPA

CNQX

 

NMDA

NMDA

AP5

GABA

GABA A

Muscimol

Bicuculline

 

BABA B

Baclofen

Phaclofen

Les récepteurs du glutamate n 3 types de récepteurs couplés à un canal ionique –
Les récepteurs du glutamate
n
3 types de récepteurs couplés à un canal ionique
– AMPA (alpha-amino-3-hydroxy-5-methyl-4-isoxazolepropionate)
– NMDA (N-methyl-D-aspartate)
– Kainate (moins bien connu)
Le récepteur NMDA et son canal n Au repos, le canal est fermé par les
Le récepteur NMDA et son canal
n
Au repos, le canal
est fermé par les
ions Mg 2+
n
Le canal s’ouvre
lorsque la
membrane est
dépolarisée
Les acides aminés n Aspartate (E) n Glutamate (E) n GABA (Gamma aminobutyric acid) (I)
Les acides aminés
n
Aspartate (E)
n
Glutamate (E)
n
GABA (Gamma aminobutyric acid) (I)
n
Glycine (I)
La transmission au glutamate
La transmission au glutamate
Le récepteur du GABA (Gamma aminobutyric acid) n Lié à un canal perméable au Cl
Le récepteur du GABA (Gamma
aminobutyric acid)
n
Lié à un canal perméable
au Cl -
n
Contient des sites de
liaison pour les
Benzodiazépines: diazépam ou
valium augmentent la
fréquence d ’ouverture du
canal
Barbituriques : phenobarbital
augmentent la durée
d’ouverture du canal Chlore
(Cl - )
Les amines n Acétylcholine (E, I) n Adrénaline (E, I) n Dopamine (I) n Noradrénaline
Les amines
n
Acétylcholine (E, I)
n
Adrénaline (E, I)
n
Dopamine (I)
n
Noradrénaline (E, I)
n
Sérotonine (I)
ß
Présents en plus faibles quantités que les acides aminés
ß
acétylcholine, sérotonine, dopamine, noradrénaline sont les plus
importants
ß
Action au niveau de la membrane postsynaptique n’est pas aussi
nette que certains acides aminés (GABA ou Glutamate)
ÿAcétylcholine: effets inhibiteurs sur les neurone du SNC, mais
effets excitateurs sur les fibres musculaires squelettiques
Les peptides n Endorphines (E) n Enképhaline (E) ß On les retrouve en plus petites
Les peptides
n
Endorphines (E)
n
Enképhaline (E)
ß
On les retrouve en plus petites quantités
ß
Ont été moins étudiés que d’autres neurotransmetteurs
ß
En général, ils modulent l’effet d’autres neurotransmetteurs au
niveau de la synapse
ß
Agissent au niveau de sites récepteurs spécifiques sur laquelle
certaines substance, comme les opiacés (ex: morphine), sont
aussi capables de se fixer
Récepteurs couplés à des protéines G n Ouverture d ’un canal K+
Récepteurs couplés à des protéines G
n Ouverture d ’un
canal K+
Acétylcholine Les récepteurs nicotiniques et muscariniques
Acétylcholine
Les récepteurs nicotiniques et muscariniques
La transmission couplée à des seconds messagers n Protéines G n Ca2+
La transmission couplée à des
seconds messagers
n
Protéines G
n
Ca2+
Récepteurs couplés à des protéines G n Libération de calcium intracellulaire
Récepteurs couplés à des protéines G
n Libération de calcium intracellulaire