Vous êtes sur la page 1sur 1

De la pureté et du péché

Grand Évangile de Jean Tome 2 Chapitre 209 Jacob Lorber

1. Je dis : « Parfaitement, c'est ainsi et Je le dis, celui qui ne sera pas comme le péager n'ira pas dans
mon royaume, car pour moi aussi toute la pureté sans amour n'est que temps perdu.
2. Oui, une pureté intérieure libre et authentique avec le véritable amour du prochain auquel tout
est sacrifié vaut pour moi plus que tout. Mais la pureté que nous voyons chez cet ermite ne vaut
pour Moi pas un stater. Qui est pur ne doit l'être que dans son coeur devant Dieu, et le monde n'a
pas tant à le savoir, car il ne faut pas s'attendre à Mes louanges là où il y a les louanges du monde.
3 Il vaut mieux que l'homme dise : "Ô Seigneur aies pitié de moi pécheur", et ne dise du mal de
.
personne, prie pour ses ennemis et fasse du bien à ceux qui disent du mal de lui ou même qui lui font du
tort.
4. Vraiment celui qui est ainsi et agit ainsi non seulement est pur devant Moi, mais, même s'il y a
quelques péchés que sa chair le pousse à commettre de temps à autre, il est cependant pleinement Mon
frère et avec Moi il est roi du ciel et de toutes ses merveilles, car même si la chair de l'homme est
souvent séduite par de mauvais démons, son âme demeure pourtant en Mon esprit !
5. Les anges aussi doivent descendre en enfer dans le gouffre des vices, et quand ils en reviennent ils
sont aussi purs qu'auparavant au plus haut des cieux. Il n'est pas rare que cela arrive à Mes frères sur
cette terre. Ils descendent parfois en enfer d'une manière bien extérieure pour y maintenir l'ordre divin et
le vouloir divin, alors leur âme reste malgré tout en relation avec Mon esprit.
6. Bref, celui qui commet humblement le péché comme notre péager, n'est descendu par son péché qu'un
instant aux enfers, comme un ange, mais lorsqu'il en est revenu, il en a le dégoût et son âme est pure
comme avant. Mais le pécheur que ses péchés rendent orgueilleux et qui reste pécheur avec orgueil est
un diable, même s'il paraît extérieurement propre,aux yeux des hommes.
7. Je vous le dis à tous, vous ne devez jamais fermer votre porte aux pécheurs et aux pécheresses
qui viennent vous demander de l'aide, mais les aider comme s'ils n'avaient jamais péché. Quand
vous les avez aidés, offrez-leur tout ce qu'il faut à l'avenir pour leur permettre de s'améliorer sur
le chemin de l'amour et de la sagesse, mais de cette sagesse véritable qui ne procède que de
l'amour.
8. Une adultère, selon la loi de Moïse est véritablement une pécheresse qui devrait être lapidée par la
première personne qui la croise sur son chemin juste après son acte. Mais je vous le dis, qui reçoit chez
lui la fugitive et cherche à la sauver physiquement et spirituellement sera un jour pardonné à Mes yeux
et sa faute disparaîtra dans le sable que le vent balaie. Mais qui lui jette la pierre et n'est pas lui-
même libre du péché de la chair, devra passer un pénible jugement devant Moi. Qui Me rapporte
ce qui était perdu mérite une grosse récompense, mais qui condamne, même en accord avec la loi,
sera aussi jugé un jour et condamné selon Ma loi. »
9. Cyrénius demande : « Seigneur, ce que Tu viens de dire est juste et vrai, sauf un point que je ne
comprends pas et que j'aimerais que Tu expliques encore un peu. Ce point à éclairicir est... »
10. Je dis : « Le point à éclaircir est de savoir comment un homme pur qui a
péché dans Sa chair peut descendre en enfer pour y mettre ordre et apaisement et finir par en ressortir
parfaitement pur !
11. Mais, c'est très facile à comprendre si l'on sait seulement ce qu'est en fait le péché et l'enfer au sens
le plus large comme au sens le plus étroit. Je vais essayer de rendre plus compréhensible a votre
entendement ces deux concepts. De toute votre âme, soyez donc attentifs. »