Vous êtes sur la page 1sur 117

Le moteur asynchrone

Le moteur asynchrone Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 15/ 12/ 2006

Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1

Constitution 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 2
Constitution 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 2
Constitution 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 2
Constitution 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 2

Constitution

Constitution 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 2
Stator et rotor 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 3
Stator et rotor 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 3
Stator et rotor 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 3
Stator et rotor 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 3

Stator et rotor

Stator et rotor 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 3
Stator et rotor 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 3
Enroulements du stator (moteur bipolaire) E1 E1 S1 S1 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle
Enroulements du stator (moteur bipolaire) E1 E1 S1 S1 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle
Enroulements du stator (moteur bipolaire) E1 E1 S1 S1 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle
Enroulements du stator (moteur bipolaire) E1 E1 S1 S1 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle

Enroulements du stator (moteur bipolaire)

E1

E1

Enroulements du stator (moteur bipolaire) E1 E1 S1 S1 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle :
Enroulements du stator (moteur bipolaire) E1 E1 S1 S1 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle :

S1

S1

Disposition des enroulements E1 S2 S3 2p/3 E2 E3 S1
Disposition des enroulements
E1
S2
S3
2p/3
E2
E3
S1
Disposition des enroulements E1 S2 S3 2p/3 E2 E3 S1 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle
Disposition des enroulements E1 S2 S3 2p/3 E2 E3 S1 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle
Disposition des enroulements E1 S2 S3 2p/3 E2 E3 S1 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle

15/12/2006

Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1

5

Enroulement du stator 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 6
Enroulement du stator 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 6
Enroulement du stator 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 6
Enroulement du stator 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 6

Enroulement du stator

Enroulement du stator 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 6
Enroulement du stator 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 6
Création du champ tournant Machine bipolaire Valeur des courants à l'instant 0 15/12/2006 Mathématiques Spéciale
Création du champ tournant Machine bipolaire Valeur des courants à l'instant 0 15/12/2006 Mathématiques Spéciale
Création du champ tournant Machine bipolaire Valeur des courants à l'instant 0 15/12/2006 Mathématiques Spéciale
Création du champ tournant Machine bipolaire Valeur des courants à l'instant 0 15/12/2006 Mathématiques Spéciale

Création du champ tournant Machine bipolaire

Création du champ tournant Machine bipolaire Valeur des courants à l'instant 0 15/12/2006 Mathématiques Spéciale
Création du champ tournant Machine bipolaire Valeur des courants à l'instant 0 15/12/2006 Mathématiques Spéciale
Création du champ tournant Machine bipolaire Valeur des courants à l'instant 0 15/12/2006 Mathématiques Spéciale
Création du champ tournant Machine bipolaire Valeur des courants à l'instant 0 15/12/2006 Mathématiques Spéciale
Création du champ tournant Machine bipolaire Valeur des courants à l'instant 0 15/12/2006 Mathématiques Spéciale
Création du champ tournant Machine bipolaire Valeur des courants à l'instant 0 15/12/2006 Mathématiques Spéciale
Création du champ tournant Machine bipolaire Valeur des courants à l'instant 0 15/12/2006 Mathématiques Spéciale
Création du champ tournant Machine bipolaire Valeur des courants à l'instant 0 15/12/2006 Mathématiques Spéciale
Création du champ tournant Machine bipolaire Valeur des courants à l'instant 0 15/12/2006 Mathématiques Spéciale
Création du champ tournant Machine bipolaire Valeur des courants à l'instant 0 15/12/2006 Mathématiques Spéciale
Création du champ tournant Machine bipolaire Valeur des courants à l'instant 0 15/12/2006 Mathématiques Spéciale
Création du champ tournant Machine bipolaire Valeur des courants à l'instant 0 15/12/2006 Mathématiques Spéciale

Valeur des courants à l'instant 0

Création du champ tournant Machine bipolaire (2) 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le
Création du champ tournant Machine bipolaire (2) 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le
Création du champ tournant Machine bipolaire (2) 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le
Création du champ tournant Machine bipolaire (2) 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le

Création du champ tournant Machine bipolaire (2)

Création du champ tournant Machine bipolaire (2) 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur
Création du champ tournant Machine bipolaire (3) 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le
Création du champ tournant Machine bipolaire (3) 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le
Création du champ tournant Machine bipolaire (3) 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le
Création du champ tournant Machine bipolaire (3) 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le

Création du champ tournant Machine bipolaire (3)

Création du champ tournant Machine bipolaire (3) 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur
Création du champ tournant Machine quadripolaire 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur
Création du champ tournant Machine quadripolaire 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur
Création du champ tournant Machine quadripolaire 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur
Création du champ tournant Machine quadripolaire 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur

Création du champ tournant Machine quadripolaire

Création du champ tournant Machine quadripolaire 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur
Vitesse du champ 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 11
Vitesse du champ 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 11
Vitesse du champ 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 11
Vitesse du champ 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 11

Vitesse du champ

Vitesse du champ 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 11
Rotor du moteur asynchrone Le rotor du moteur asynchrone est constitué de fer (diminution de
Rotor du moteur asynchrone Le rotor du moteur asynchrone est constitué de fer (diminution de
Rotor du moteur asynchrone Le rotor du moteur asynchrone est constitué de fer (diminution de
Rotor du moteur asynchrone Le rotor du moteur asynchrone est constitué de fer (diminution de

Rotor du moteur asynchrone

Le rotor du moteur asynchrone est constitué de fer (diminution de la réluctance) et d’un enroulement en courts circuit sur lui même (diminution de la résistance).

courts circuit sur lui même (diminution de la résistance). n 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle

n

circuit sur lui même (diminution de la résistance). n 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle :
Représentation simplifiée du rotor 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1
Représentation simplifiée du rotor 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1
Représentation simplifiée du rotor 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1
Représentation simplifiée du rotor 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1

Représentation simplifiée du rotor

Représentation simplifiée du rotor 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 13
Principe du moteur asynchrone n Le champ tournant créée un dans le rotor des courants
Principe du moteur asynchrone n Le champ tournant créée un dans le rotor des courants
Principe du moteur asynchrone n Le champ tournant créée un dans le rotor des courants
Principe du moteur asynchrone n Le champ tournant créée un dans le rotor des courants

Principe du moteur asynchrone

n

Le champ tournant créée un dans le rotor des courants de Foucault, siège de forces de Laplace entraînant le rotor dans le sens du champ.

n

Le rotor se met à tourner, lorsque sa vitesse atteint celle du champ tournant les forces s’annulent et le rot or ralent i. On dit que le rot or glisse par rapport au champ tournant.

Glissement 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 15
Glissement 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 15
Glissement 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 15
Glissement 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 15

Glissement

Glissement 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 15
Champ tournant produit par le rotor 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur
Champ tournant produit par le rotor 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur
Champ tournant produit par le rotor 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur
Champ tournant produit par le rotor 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur

Champ tournant produit par le rotor

Champ tournant produit par le rotor 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone
Bilan des puissances 3 2 2 R I 1 1 3 R J 2 2
Bilan des puissances 3 2 2 R I 1 1 3 R J 2 2
Bilan des puissances 3 2 2 R I 1 1 3 R J 2 2
Bilan des puissances 3 2 2 R I 1 1 3 R J 2 2

Bilan des puissances

3 2 2 R I 1 1
3
2
2 R I
1
1

3R J

2

2

2

= gPe

Négligeables

1444444444444442444444444444443 STATOR
1444444444444442444444444444443
STATOR

3VICosj

1444444444444442444444444444443 STATOR 3VICos j Ce.W 144444424444443 ROTOR Cu. W Ce. W s 15/12/2006
Ce.W
Ce.W

144444424444443

ROTOR

STATOR 3VICos j Ce.W 144444424444443 ROTOR Cu. W Ce. W s 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La

Cu.W

Ce.Ws

Rendement du moteur asynchrone n n Définition h = Pa - S pertes Pa Limite
Rendement du moteur asynchrone n n Définition h = Pa - S pertes Pa Limite
Rendement du moteur asynchrone n n Définition h = Pa - S pertes Pa Limite
Rendement du moteur asynchrone n n Définition h = Pa - S pertes Pa Limite

Rendement du moteur asynchrone

n

n

Définition

h = Pa -

S pertes

Pa

Limite du rendement = rendement du rotor

Pe

=

Pa

h

lim ite

=

h

Pa

-

gPa

rotor

Pa

=

1

-

g

Mesure du rendement par la méthode des pertes séparées n n Puissance absorbée 3 VI
Mesure du rendement par la méthode des pertes séparées n n Puissance absorbée 3 VI
Mesure du rendement par la méthode des pertes séparées n n Puissance absorbée 3 VI
Mesure du rendement par la méthode des pertes séparées n n Puissance absorbée 3 VI

Mesure du rendement par la méthode des pertes séparées

n

n

Puissance absorbée

3VI cosj

A démontrer !

n n Puissance absorbée 3 VI cos j A démontrer ! Pertes cuivre stator n n

Pertes cuivre stator

n

n

R1 résistance entre deux phases

I1 courant en ligne

3

2 R I

1

2 quel que soit le couplage

1

Mesure du rendement par la méthode des pertes séparées n Pertes fer stator n Solution
Mesure du rendement par la méthode des pertes séparées n Pertes fer stator n Solution
Mesure du rendement par la méthode des pertes séparées n Pertes fer stator n Solution
Mesure du rendement par la méthode des pertes séparées n Pertes fer stator n Solution

Mesure du rendement par la méthode des pertes séparées

n Pertes fer stator

n Solution 1 moteur à vide on entraîne le rotor à Ws

n Pm =0

P0 = P fer stator+p cu stator

à W s n Pm =0 P0 = P f e r stator+p c u stator

PM = 0

Pu = 0

²
²
P0 = P f e r stator+p c u stator PM = 0 Pu = 0

P fer stator = P0 - p cu stator=3/2 R 1 I 1

f e r stator = P0 - p c u stator=3/2 R 1 I 1 15/12/2006
Mesure du rendement par la méthode des pertes séparées n Pertes fer stator n Solut
Mesure du rendement par la méthode des pertes séparées n Pertes fer stator n Solut
Mesure du rendement par la méthode des pertes séparées n Pertes fer stator n Solut
Mesure du rendement par la méthode des pertes séparées n Pertes fer stator n Solut

Mesure du rendement par la méthode des pertes séparées

n Pertes fer stator

n Solut ion 2 : essai à vide sous U1 variable

p fer st at or =

per t es par cour ant de Foucault = KU 1 2 f 2

P

0

=

KU

1

2

+

3

2

RI

1

2

+

p

méca

=>

'

P

0

=

KU

1

2

+

p

1

2 ne dépend que des pertes fer est constant si la vitesse est constante

KU

p méca

méca

est constant si la vitesse est constante KU p méca méca 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La
Obtention des pertes fer Partie extrapolée 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur
Obtention des pertes fer Partie extrapolée 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur
Obtention des pertes fer Partie extrapolée 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur
Obtention des pertes fer Partie extrapolée 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur

Obtention des pertes fer

Partie extrapolée
Partie extrapolée
Pertes au rotor pertes fer p cu p cu rotor stator 3VICos Pe PM PU
Pertes au rotor
pertes fer
p
cu
p cu rotor
stator
3VICos
Pe
PM
PU
p
pertes
fer
Pertes cuivre
n
stator
méca
p cu rotor = Ce W s . g
=
g . Pe
per t es f er s r ot or quasi nulles ( f r = gF)
n
pertes mécaniques
n

n L'arbre des puissances mont re que :

Pméca = P0 - pertes stator - g 0 Pe 0 avec P0 : puissance mesurée à vide pertes stator = pcu stator (à vide) + p fer stator g 0 glissement à vide Pe 0 = P 0 - pertes stator

Étude théorique du moteur asynchrone

Étude théorique du moteur asynchrone Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 15/

Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1

F.E.M. théorique n F.E.M. dans un conducteur W e E $ = b.l.v = B.l.
F.E.M. théorique n F.E.M. dans un conducteur W e E $ = b.l.v = B.l.
F.E.M. théorique n F.E.M. dans un conducteur W e E $ = b.l.v = B.l.
F.E.M. théorique n F.E.M. dans un conducteur W e E $ = b.l.v = B.l.

F.E.M. théorique

n F.E.M. dans un conducteur

W
W
F.E.M. théorique n F.E.M. dans un conducteur W e E $ = b.l.v = B.l. $
F.E.M. théorique n F.E.M. dans un conducteur W e E $ = b.l.v = B.l. $
F.E.M. théorique n F.E.M. dans un conducteur W e E $ = b.l.v = B.l. $

e

E $

= b.l.v

= B.l. $

w

W

p

.r

E $

= B.l $

r

Pour N conducteurs

E ˆ

=

B.l ˆ

w

p

r.N

Induction sortant d'un pôle a b 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur
Induction sortant d'un pôle a b 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur
Induction sortant d'un pôle a b 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur
Induction sortant d'un pôle a b 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur

Induction sortant d'un pôle

a b
a
b
Flux sortant d'un pôle a 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone
Flux sortant d'un pôle a 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone
Flux sortant d'un pôle a 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone
Flux sortant d'un pôle a 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone

Flux sortant d'un pôle

a
a
Flux sortant d'un pôle f f = ˆ B.l.r ˆ P 2 p Ú -P
Flux sortant d'un pôle f f = ˆ B.l.r ˆ P 2 p Ú -P
Flux sortant d'un pôle f f = ˆ B.l.r ˆ P 2 p Ú -P
Flux sortant d'un pôle f f = ˆ B.l.r ˆ P 2 p Ú -P

Flux sortant d'un pôle

f

f

=

ˆ

B.l.r

ˆ

P

2

p

Ú

-P

2 p

2. B . l . r

=

p

a

cos p.

d

a

ˆ

B.l.r

=

p

[

sin p

a

En remplaçant dans

ˆ

E

=

B ˆ . l

w

p

ˆ

E

=

p

.

f . N

f

.

;

E

p = . f . N . f 2
p
=
.
f . N
.
f
2

r . N

= 2, 22.

]

+

-

f

p

2p

p

2p

.

N . f

n n Coefficient de KAPP Toutes les F.E.M. ne sont pas en phases On introduit
n n Coefficient de KAPP Toutes les F.E.M. ne sont pas en phases On introduit
n n Coefficient de KAPP Toutes les F.E.M. ne sont pas en phases On introduit
n n Coefficient de KAPP Toutes les F.E.M. ne sont pas en phases On introduit

n

n

Coefficient de KAPP

Toutes les F.E.M. ne sont pas en phases

Coefficient de KAPP Toutes les F.E.M. ne sont pas en phases On introduit un coefficient de

On introduit un coefficient de bobinage

Kb@1

E

=

p

2
2

.Kb.f.N

= 2,22.Kb.f.N.f

Cas des machines à plusieurs encoches/pôles p/ a a 2 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La
Cas des machines à plusieurs encoches/pôles p/ a a 2 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La
Cas des machines à plusieurs encoches/pôles p/ a a 2 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La
Cas des machines à plusieurs encoches/pôles p/ a a 2 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La

Cas des machines à plusieurs encoches/pôles

p/ a
p/
a
a 2
a
2
Cas des machines à plusieurs encoches/pôles p/ a a 2 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle
Cas des machines à plusieurs encoches/pôles p/ a a 2 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle
FEM du moteur 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 31
FEM du moteur 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 31
FEM du moteur 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 31
FEM du moteur 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 31

FEM du moteur

FEM du moteur 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 31
Circuit équivalent du moteur asynchrone n Le raisonnement est conduit sur une machine bipolaire. n
Circuit équivalent du moteur asynchrone n Le raisonnement est conduit sur une machine bipolaire. n
Circuit équivalent du moteur asynchrone n Le raisonnement est conduit sur une machine bipolaire. n
Circuit équivalent du moteur asynchrone n Le raisonnement est conduit sur une machine bipolaire. n

Circuit équivalent du moteur asynchrone

n

Le raisonnement est conduit sur une machine bipolaire.

n

On suppose un couplage étoile

n

tension aux bornes d'une phase= V

n

courant dans une phase J= I .

Rotor à l'arrêt, enroulement rotorique ouvert

Rotor à l'arrêt, enroulement rotorique ouvert 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur
Rotor à l'arrêt, enroulement rotorique ouvert 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur
Rotor à l'arrêt, enroulement rotorique ouvert 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur
Rotor à l'arrêt, enroulement rotorique ouvert 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur
Rotor à l'arrêt, enroulement rotorique ouvert 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur
Tension aux bornes du stator et du rotor Si l'enroulement rotorique n'est parcouru par aucun
Tension aux bornes du stator et du rotor Si l'enroulement rotorique n'est parcouru par aucun
Tension aux bornes du stator et du rotor Si l'enroulement rotorique n'est parcouru par aucun
Tension aux bornes du stator et du rotor Si l'enroulement rotorique n'est parcouru par aucun

Tension aux bornes du stator et du rotor

Tension aux bornes du stator et du rotor Si l'enroulement rotorique n'est parcouru par aucun courant,
Tension aux bornes du stator et du rotor Si l'enroulement rotorique n'est parcouru par aucun courant,

Si l'enroulement rotorique n'est parcouru par aucun courant, le stator se comporte comme une inductance et absorbe un courant magnétisant J 10

J

10

= J

1

- J'

1

;

J'

1

= - J'

2

= -mJ ;

2

J

10

= J

1

+ J'

2

On obtient les même équations que pour le transformateur avec J10 non négligeable devant J1

Rotor en rotation, enroulement rotorique en court-circuit 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le
Rotor en rotation, enroulement rotorique en court-circuit 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le
Rotor en rotation, enroulement rotorique en court-circuit 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le
Rotor en rotation, enroulement rotorique en court-circuit 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le

Rotor en rotation, enroulement rotorique en court-circuit

Rotor en rotation, enroulement rotorique en court-circuit 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le
Rotor en rotation, enroulement rotorique en court-circuit (2) 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle :
Rotor en rotation, enroulement rotorique en court-circuit (2) 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle :
Rotor en rotation, enroulement rotorique en court-circuit (2) 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle :
Rotor en rotation, enroulement rotorique en court-circuit (2) 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle :

Rotor en rotation, enroulement rotorique en court-circuit (2)

Rotor en rotation, enroulement rotorique en court-circuit (2) 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le
Modèle complet du MAS 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1
Modèle complet du MAS 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1
Modèle complet du MAS 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1
Modèle complet du MAS 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1

Modèle complet du MAS

Modèle complet du MAS 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 37
Modèle simplifié du MAS n On néglige les chutes de tension dans le stator V1
Modèle simplifié du MAS n On néglige les chutes de tension dans le stator V1
Modèle simplifié du MAS n On néglige les chutes de tension dans le stator V1
Modèle simplifié du MAS n On néglige les chutes de tension dans le stator V1

Modèle simplifié du MAS

n On néglige les chutes de tension dans le stator

V1 = E1

0 =

R'

2

0

g

R'

2

=

J'

2

J'

2

+

+

jl'

j

s

2

w

L

1

w

J'

2

J'

2

+

E

1

+

E

1

avec

s

coefficient de Blondel

g s
g
s
Modèle simplifié du MAS R ' Ê 1 ˆ 2 En posant : = R
Modèle simplifié du MAS R ' Ê 1 ˆ 2 En posant : = R
Modèle simplifié du MAS R ' Ê 1 ˆ 2 En posant : = R
Modèle simplifié du MAS R ' Ê 1 ˆ 2 En posant : = R

Modèle simplifié du MAS

R ' Ê 1 ˆ 2 En posant : = R ' - 1 +
R '
Ê
1
ˆ
2
En posant :
= R
'
-
1
+
R
'
Á
˜
2
2
g
g
Ë
¯
s
Répartition des puissances Qe/3 V1cos F V1sin F 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle :
Répartition des puissances Qe/3 V1cos F V1sin F 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle :
Répartition des puissances Qe/3 V1cos F V1sin F 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle :
Répartition des puissances Qe/3 V1cos F V1sin F 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle :

Répartition des puissances

Qe/3

Répartition des puissances Qe/3 V1cos F V1sin F 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le
Répartition des puissances Qe/3 V1cos F V1sin F 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le

V1cosF

Répartition des puissances Qe/3 V1cos F V1sin F 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le

V1sinF

Répartition des puissances Qe/3 V1cos F V1sin F 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le

Étude du couple du moteur asynchrone

Étude du couple du moteur asynchrone Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1

Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1

Equation du couple n Le couple électromagnétique se calcule à partir des pertes cuivres rotor.
Equation du couple n Le couple électromagnétique se calcule à partir des pertes cuivres rotor.
Equation du couple n Le couple électromagnétique se calcule à partir des pertes cuivres rotor.
Equation du couple n Le couple électromagnétique se calcule à partir des pertes cuivres rotor.

Equation du couple

n Le couple électromagnétique se calcule à partir des pertes cuivres rotor.

p

cu r

=

gP

e

=

g C

e

W

s

=

g C

e

C

e

J

2

2

3 p

R

2

J

2

2

=

 

w

g

 
   

2

m V

1

2

= Ê

R

2

ˆ

˜

2

(

s

L

1

w

 

2

)

2

 

Á

+

m

Ë

g

¯

 

w

p

=

3

2

R J

2

2

Equation du couple R En posant a = s L 1 w m 2 (
Equation du couple R En posant a = s L 1 w m 2 (
Equation du couple R En posant a = s L 1 w m 2 (
Equation du couple R En posant a = s L 1 w m 2 (

Equation du couple

R

En posant

a

= s

L

1

w

m

2

(

2

 

a

 

R

2

 

C

 

3p m V

2

w

 

2

g

e

=

1

Ê R

2

ˆ

2

 

Á

˜

+ a

2

Ë

g

¯

 

ª

1

5

)

Caractéristique du couple n V1 = constant R 2 g C = K e 2
Caractéristique du couple n V1 = constant R 2 g C = K e 2
Caractéristique du couple n V1 = constant R 2 g C = K e 2
Caractéristique du couple n V1 = constant R 2 g C = K e 2

Caractéristique du couple

n V1 = constant

R 2 g C = K e 2 Ê R ˆ 2 + a Á
R
2
g
C
= K
e
2
Ê
R
ˆ
2
+ a
Á
2 ˜
g
Ë
¯
Propriétés importantes n Ce max C e C e = K R 2 g Ê
Propriétés importantes n Ce max C e C e = K R 2 g Ê
Propriétés importantes n Ce max C e C e = K R 2 g Ê
Propriétés importantes n Ce max C e C e = K R 2 g Ê

Propriétés importantes

n Ce max

C

e

C

e

=

K

R

2

g

g

Ê

Á

Ë

R

2

g

g

2

ˆ

˜

¯

+

2

a

=

R

2

K R

2

2

+ a

2

g

g

max pour

Ê

Á

Á

Ë

R

2

2

g

+ a

2

g

ˆ

˜ ˜ ¯

min

R

2

2

a

2

g

=

constant=>

C

e

max pour

R

2

2

=

a

2

g

;

g

 

g

 

R

g

=

2

 

a

Ce

max

est indépendant de

 

R

2

Propriétés importantes Ce max est indépendant de R 2 2 Ce est proportionnel à V
Propriétés importantes Ce max est indépendant de R 2 2 Ce est proportionnel à V
Propriétés importantes Ce max est indépendant de R 2 2 Ce est proportionnel à V
Propriétés importantes Ce max est indépendant de R 2 2 Ce est proportionnel à V

Propriétés importantes

Ce

max

est indépendant de

R

2

2

Ce est proportionnel à V pour un glissement donné

1

Glissements faibles

2

a

g

··

R

2

2

g

=>

C

e

ª

K

g

R

2

Couple au démarrage

C D =

K

R

2

K R

2

2

ª

2

R

2

1

+ 1 .a

2 a

R 2 g C = K e 2 Ê R ˆ 2 Ë g ¯
R
2
g
C
= K
e
2
Ê
R
ˆ
2
Ë
g ¯

Á

2 ˜

+ a

Types de moteurs asynchrones n n Conditions n CD le plus élevé possible n g
Types de moteurs asynchrones n n Conditions n CD le plus élevé possible n g
Types de moteurs asynchrones n n Conditions n CD le plus élevé possible n g
Types de moteurs asynchrones n n Conditions n CD le plus élevé possible n g

Types de moteurs asynchrones

n

n

Conditions

n

CD le plus élevé possible

n

g n le plus faible possible.

élevé possible n g n le plus faible possible. h limite = h Pa - gPa

h

limite

=

h

Pa

-

gPa

rotor

Pa

=

1

-

g

Les conditions précédentes sont contradictoires !

Moteur à rotor bobiné Au démarrage : R R 2 + R h fi =
Moteur à rotor bobiné Au démarrage : R R 2 + R h fi =
Moteur à rotor bobiné Au démarrage : R R 2 + R h fi =
Moteur à rotor bobiné Au démarrage : R R 2 + R h fi =

Moteur à rotor bobiné

Moteur à rotor bobiné Au démarrage : R R 2 + R h fi = 2
Moteur à rotor bobiné Au démarrage : R R 2 + R h fi = 2

Au démarrage

:

R

R

2

+

R

h

=

2

C

D

élevé

En marche normale :

R

2

=

R

2r

g faible

Moteur à cages n Simple cage n Le couple au démarrage est faible, la résistance
Moteur à cages n Simple cage n Le couple au démarrage est faible, la résistance
Moteur à cages n Simple cage n Le couple au démarrage est faible, la résistance
Moteur à cages n Simple cage n Le couple au démarrage est faible, la résistance

Moteur à cages

n Simple cage

Moteur à cages n Simple cage n Le couple au démarrage est faible, la résistance de

n

Le couple au démarrage est faible, la résistance de la cage étant constante.

n

N’est plus fabriqué.

Double cage 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 50
Double cage 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 50
Double cage 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 50
Double cage 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 50

Double cage

Double cage 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 50
Double cage 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 50
Démarrage des moteurs asynchrones n Conditions n Cd le plus grand possible pour limit er
Démarrage des moteurs asynchrones n Conditions n Cd le plus grand possible pour limit er
Démarrage des moteurs asynchrones n Conditions n Cd le plus grand possible pour limit er
Démarrage des moteurs asynchrones n Conditions n Cd le plus grand possible pour limit er

Démarrage des moteurs asynchrones

n Conditions

n

Cd le plus grand possible pour limit er la durée du démarrage.

n

Id ne doit pas nuire au fonctionnement de l'installation.

n

chute de tension en ligne acceptable

n

échauffement limité du moteur et des lignes

Démarrage direct n I d = 7 I n (simple cage) Id = 5 In
Démarrage direct n I d = 7 I n (simple cage) Id = 5 In
Démarrage direct n I d = 7 I n (simple cage) Id = 5 In
Démarrage direct n I d = 7 I n (simple cage) Id = 5 In

Démarrage direct

n

I d = 7 I n

(simple cage)

Id = 5 In (double cage).

n

Ce démarrage est autorisé pour les mot eurs de puissance inférieure à 2,5 kW sur r éseau BT

Démarrage statorique         Calculer I’d/Id       C’d/Cd 15/12/2006
Démarrage statorique         Calculer I’d/Id       C’d/Cd 15/12/2006
Démarrage statorique         Calculer I’d/Id       C’d/Cd 15/12/2006
Démarrage statorique         Calculer I’d/Id       C’d/Cd 15/12/2006

Démarrage statorique

 
   
 
        Calculer I’d/Id       C’d/Cd
        Calculer I’d/Id       C’d/Cd
 
 
 
 
 
  Calculer I’d/Id

Calculer

I’d/Id

   
 

C’d/Cd

Calculer I’d/Id       C’d/Cd 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le
Courant de démarrage Elimination des résistances 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur
Courant de démarrage Elimination des résistances 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur
Courant de démarrage Elimination des résistances 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur
Courant de démarrage Elimination des résistances 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur
Courant de démarrage Elimination des résistances
Courant de démarrage
Elimination des
résistances
Démarrage étoile/triangle (Y/D) U U Calculer I’d/Id C’d/Cd 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La
Démarrage étoile/triangle (Y/D) U U Calculer I’d/Id C’d/Cd 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La
Démarrage étoile/triangle (Y/D) U U Calculer I’d/Id C’d/Cd 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La
Démarrage étoile/triangle (Y/D) U U Calculer I’d/Id C’d/Cd 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La

Démarrage étoile/triangle (Y/D)

U
U
U
U

Calculer

I’d/Id

C’d/Cd

Démarrage par autotransformateur U I'd I"d U U" Calculer I’d/Id C’d/Cd 15/12/2006
Démarrage par autotransformateur U I'd I"d U U" Calculer I’d/Id C’d/Cd 15/12/2006
Démarrage par autotransformateur U I'd I"d U U" Calculer I’d/Id C’d/Cd 15/12/2006
Démarrage par autotransformateur U I'd I"d U U" Calculer I’d/Id C’d/Cd 15/12/2006

Démarrage par autotransformateur

Démarrage par autotransformateur U I'd I"d U U" Calculer I’d/Id C’d/Cd 15/12/2006
Démarrage par autotransformateur U I'd I"d U U" Calculer I’d/Id C’d/Cd 15/12/2006
Démarrage par autotransformateur U I'd I"d U U" Calculer I’d/Id C’d/Cd 15/12/2006

U

Démarrage par autotransformateur U I'd I"d U U" Calculer I’d/Id C’d/Cd 15/12/2006
Démarrage par autotransformateur U I'd I"d U U" Calculer I’d/Id C’d/Cd 15/12/2006
Démarrage par autotransformateur U I'd I"d U U" Calculer I’d/Id C’d/Cd 15/12/2006
I'd I"d U U"
I'd
I"d
U
U"

Calculer

I’d/Id

C’d/Cd

Démarrage des moteurs à bagues 2 C d = k R le couple est proportionnel
Démarrage des moteurs à bagues 2 C d = k R le couple est proportionnel
Démarrage des moteurs à bagues 2 C d = k R le couple est proportionnel
Démarrage des moteurs à bagues 2 C d = k R le couple est proportionnel

Démarrage des moteurs à bagues

2 C d = k R le couple est proportionnel à R2 g C rh4
2
C d =
k R
le couple est proportionnel à R2
g
C
rh4
rh3
rh2
rh1 r2
g
C=k r2
g
C=k r2+rh4
N

Nn Ns

Réglage de la vitesse des moteurs asynchrones C r2+rh2 r2+rh1 r2 N N1 N2 Nn
Réglage de la vitesse des moteurs asynchrones C r2+rh2 r2+rh1 r2 N N1 N2 Nn
Réglage de la vitesse des moteurs asynchrones C r2+rh2 r2+rh1 r2 N N1 N2 Nn
Réglage de la vitesse des moteurs asynchrones C r2+rh2 r2+rh1 r2 N N1 N2 Nn

Réglage de la vitesse des moteurs asynchrones

C r2+rh2 r2+rh1 r2 N N1 N2 Nn Ns
C
r2+rh2
r2+rh1
r2
N
N1
N2
Nn Ns
Réglage de la vitesse des moteurs asynchrones 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le
Réglage de la vitesse des moteurs asynchrones 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le
Réglage de la vitesse des moteurs asynchrones 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le
Réglage de la vitesse des moteurs asynchrones 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le

Réglage de la vitesse des moteurs asynchrones

Réglage de la vitesse des moteurs asynchrones 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur
Réglage de la vitesse des moteurs asynchrones 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur
Réglage par action sur la vitesse du champ tournant Démonter que V/F = constante 15/12/2006
Réglage par action sur la vitesse du champ tournant Démonter que V/F = constante 15/12/2006
Réglage par action sur la vitesse du champ tournant Démonter que V/F = constante 15/12/2006
Réglage par action sur la vitesse du champ tournant Démonter que V/F = constante 15/12/2006

Réglage par action sur la vitesse du champ tournant

Réglage par action sur la vitesse du champ tournant Démonter que V/F = constante 15/12/2006 Mathématiques
Réglage par action sur la vitesse du champ tournant Démonter que V/F = constante 15/12/2006 Mathématiques

Démonter que V/F = constante

Essai du moteur asynchrone
Essai du moteur asynchrone

Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1

Mesure du glissement 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 62
Mesure du glissement 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 62
Mesure du glissement 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 62
Mesure du glissement 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 62

Mesure du glissement

Mesure du glissement 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 62
Mesure du glissement 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 62
Séparation des pertes n Pertes cuivre stator n pcu s t a t o r
Séparation des pertes n Pertes cuivre stator n pcu s t a t o r
Séparation des pertes n Pertes cuivre stator n pcu s t a t o r
Séparation des pertes n Pertes cuivre stator n pcu s t a t o r

Séparation des pertes

n Pertes cuivre stator

n

pcu stator =3/2 R 1 I 1 2

n

R1 : mesuré à chaud à l'aide de la méthode VA (ou à froid en tenant compte du coefficient de température du cuivre)

Pertes fer stator et pertes mécaniques n Essai à vide et mesure de la puissance
Pertes fer stator et pertes mécaniques n Essai à vide et mesure de la puissance
Pertes fer stator et pertes mécaniques n Essai à vide et mesure de la puissance
Pertes fer stator et pertes mécaniques n Essai à vide et mesure de la puissance

Pertes fer stator et pertes mécaniques

n

Essai à vide et mesure de la puissance absorbée P 0 =fer(V1²) + pcu stator + p méca (W) On trace fer(V1) + p méca

Pertes Pertes fer mécaniques
Pertes
Pertes fer
mécaniques
fer(V1) + p m é c a Pertes Pertes fer mécaniques 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La
Obtention des pertes fer Partie extrapolée 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur
Obtention des pertes fer Partie extrapolée 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur
Obtention des pertes fer Partie extrapolée 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur
Obtention des pertes fer Partie extrapolée 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur

Obtention des pertes fer

Partie extrapolée
Partie extrapolée
Détermination des éléments du modèle simplifié Qe/3 V1cos F V1sin F 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI
Détermination des éléments du modèle simplifié Qe/3 V1cos F V1sin F 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI
Détermination des éléments du modèle simplifié Qe/3 V1cos F V1sin F 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI
Détermination des éléments du modèle simplifié Qe/3 V1cos F V1sin F 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI

Détermination des éléments du modèle simplifié

Qe/3

Détermination des éléments du modèle simplifié Qe/3 V1cos F V1sin F 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La
Détermination des éléments du modèle simplifié Qe/3 V1cos F V1sin F 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La

V1cosF

des éléments du modèle simplifié Qe/3 V1cos F V1sin F 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La

V1sinF

des éléments du modèle simplifié Qe/3 V1cos F V1sin F 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle

Variation de vitesse des moteurs asynchrones

Variation de vitesse des moteurs asynchrones Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1

Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1

Sommaire n Généralités n Act ion sur le glissem ent n Couplage des pôles n
Sommaire n Généralités n Act ion sur le glissem ent n Couplage des pôles n
Sommaire n Généralités n Act ion sur le glissem ent n Couplage des pôles n
Sommaire n Généralités n Act ion sur le glissem ent n Couplage des pôles n

Sommaire

n

Généralités

n

Act ion sur le glissem ent

n

Couplage des pôles

n

Contrôle U/ f (commande scalaire)

n

Contrôle vectoriel de flux

n

Structure interne d ’un variateur

MLI

La variation de vitesse des moteurs asynchrones Vitesse de rotation n = n s (1
La variation de vitesse des moteurs asynchrones Vitesse de rotation n = n s (1
La variation de vitesse des moteurs asynchrones Vitesse de rotation n = n s (1
La variation de vitesse des moteurs asynchrones Vitesse de rotation n = n s (1

La variation de vitesse des moteurs asynchrones

Vitesse

de rotation

de vitesse des moteurs asynchrones Vitesse de rotation n = n s (1 glissement - g

n

=

n

s (1

glissement - g ) =
glissement
-
g
)
=

Vitesse du champ tournant

fréquence

glissement - g ) = Vitesse du champ tournant fréquence f (1 - g ) p
f (1 - g ) p Paire de pôles
f
(1
- g
)
p
Paire
de pôles

Action sur le glissement (moteur à rotor bobiné)

Action sur le glissement (moteur à rotor bobiné) Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur

Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1

Action sur le glissement Cr • En modifiant la résistance rotorique, on agit sur le
Action sur le glissement Cr • En modifiant la résistance rotorique, on agit sur le
Action sur le glissement Cr • En modifiant la résistance rotorique, on agit sur le
Action sur le glissement Cr • En modifiant la résistance rotorique, on agit sur le

Action sur le glissement

Cr
Cr

• En modifiant la résistance rotorique, on agit sur le glissement t out en conservant un couple maximal const ant .

• Cela implique d ’avoir une machine à rotor bobiné

Action sur le glissement (2) C P W pertes P ’ Puissance utile + Cn
Action sur le glissement (2) C P W pertes P ’ Puissance utile + Cn
Action sur le glissement (2) C P W pertes P ’ Puissance utile + Cn
Action sur le glissement (2) C P W pertes P ’ Puissance utile + Cn

Action sur le glissement (2)

C

P W pertes
P
W
pertes

P ’

Puissance utile + Cn x Wn

Grande

vitesse

Cr

Puissance absorbée = Cn x Ws

P(Wn, Cn) P ’(Ws, 0)

Action sur le glissement (3) Petite vitesse P P ’ W Augmentation des pertes C
Action sur le glissement (3) Petite vitesse P P ’ W Augmentation des pertes C
Action sur le glissement (3) Petite vitesse P P ’ W Augmentation des pertes C
Action sur le glissement (3) Petite vitesse P P ’ W Augmentation des pertes C

Action sur le glissement (3)

Petite

vitesse

P P ’ W Augmentation des pertes
P
P ’
W
Augmentation des pertes

C

Cr

Inconvénient :

- rendement très faible

Par gradateur n On règle la tension statorique Du fait de sa faible plage de
Par gradateur n On règle la tension statorique Du fait de sa faible plage de
Par gradateur n On règle la tension statorique Du fait de sa faible plage de
Par gradateur n On règle la tension statorique Du fait de sa faible plage de

Par gradateur

n On règle la tension statorique

Par gradateur n On règle la tension statorique Du fait de sa faible plage de variation

Du fait de sa faible plage de variation de vitesse sur moteur à cage standard, le gradateur statorique est surtout utilisé comme procédé de démarrage sur des machines dont le couple résistant est de type parabolique.

Rhéostat de glissement rotorique

Rhéostat de glissement rotorique Le couple peut être maximal dans toute la plage de variation de
Rhéostat de glissement rotorique Le couple peut être maximal dans toute la plage de variation de
Rhéostat de glissement rotorique Le couple peut être maximal dans toute la plage de variation de
Rhéostat de glissement rotorique Le couple peut être maximal dans toute la plage de variation de

Le couple peut être maximal dans toute la plage de variation de vitesse, mais les pertes dans le rhéostat rotorique sont d’autant plus importantes que la vitesse du moteur est faible.

Cascade hyposynchrone 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 76
Cascade hyposynchrone 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 76
Cascade hyposynchrone 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 76
Cascade hyposynchrone 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 76

Cascade hyposynchrone

Cascade hyposynchrone 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 76
Cascade hyposynchrone (2) 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 77
Cascade hyposynchrone (2) 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 77
Cascade hyposynchrone (2) 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 77
Cascade hyposynchrone (2) 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 77

Cascade hyposynchrone (2)

Cascade hyposynchrone (2) 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1 77
Cascade hyposynchrone (3) n Le transformateur est choisi avec un rapport de t ransformat ion
Cascade hyposynchrone (3) n Le transformateur est choisi avec un rapport de t ransformat ion
Cascade hyposynchrone (3) n Le transformateur est choisi avec un rapport de t ransformat ion
Cascade hyposynchrone (3) n Le transformateur est choisi avec un rapport de t ransformat ion

Cascade hyposynchrone (3)

n

Le transformateur est choisi avec un rapport de t ransformat ion permet t ant le glissement maximal souhaité.

n

La récupérat ion de l ‘énergie rot orique assure un excellent rendement, voisin de celui du moteur seul.

n

Le fact eur de puissance de la cascade est plus faible que celui du mot eur seul et il y a nécessit é de le relever avec une batt erie de condensat eurs.

n

La cascade ne peut démarrer seule : il est nécessaire de prévoir un dispositif annexe de démarrage par résistances rotoriques.

Le Cycloconvertisseur Convertisseur de fréquence, dont la fréquence de sortie est faible devant celle du
Le Cycloconvertisseur Convertisseur de fréquence, dont la fréquence de sortie est faible devant celle du
Le Cycloconvertisseur Convertisseur de fréquence, dont la fréquence de sortie est faible devant celle du
Le Cycloconvertisseur Convertisseur de fréquence, dont la fréquence de sortie est faible devant celle du

Le Cycloconvertisseur

Le Cycloconvertisseur Convertisseur de fréquence, dont la fréquence de sortie est faible devant celle du réseau
Le Cycloconvertisseur Convertisseur de fréquence, dont la fréquence de sortie est faible devant celle du réseau

Convertisseur de fréquence, dont la fréquence de sortie est faible devant celle du réseau d’alimentation (1/3 maximum). Le montage complet nécessite 36 thyristors pour une machine triphasée.

Commande pour une phase du moteur

Cycloconvertisseur : applications n Procédé, robuste et fiable mais lourd, encombrant et onéreux. n Utilisé
Cycloconvertisseur : applications n Procédé, robuste et fiable mais lourd, encombrant et onéreux. n Utilisé
Cycloconvertisseur : applications n Procédé, robuste et fiable mais lourd, encombrant et onéreux. n Utilisé
Cycloconvertisseur : applications n Procédé, robuste et fiable mais lourd, encombrant et onéreux. n Utilisé

Cycloconvertisseur :

applications

n

Procédé, robuste et fiable mais lourd, encombrant et onéreux.

n

Utilisé principalement pour piloter un grand nombre de moteurs asynchrones à réguler simultanément (laminoirs).

n

Le réglage de la vit esse du mot eur à courant cont inu permet de fixer la fréquence de la tension de sortie de l’alternateur. L’amplitude de cette tension est ajustée par le circuit d’excitation de l’alternateur.

ajustée par le circuit d’excitation de l’alternateur. 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le

Action sur la fréquence du stator (tout moteur)

Action sur la fréquence du stator (tout moteur) Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur

Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1

La commande du MAS à vitesse variable : 2 techniques n Contrôle scalaire ou contrôle
La commande du MAS à vitesse variable : 2 techniques n Contrôle scalaire ou contrôle
La commande du MAS à vitesse variable : 2 techniques n Contrôle scalaire ou contrôle
La commande du MAS à vitesse variable : 2 techniques n Contrôle scalaire ou contrôle

La commande du MAS à vitesse variable : 2 techniques

n Contrôle scalaire ou contrôle U/ f constant Contrôle Convertisseur à onde de n courant
n Contrôle scalaire ou
contrôle U/ f constant
Contrôle
Convertisseur à onde de
n
courant
en
n
Convertisseur à onde de
tension
tension
n Contrôle vectoriel de flux avec ou sans capteur Contrôle en courant n Moteur asynchrone
n
Contrôle vectoriel de
flux avec ou sans
capteur
Contrôle
en
courant
n
Moteur asynchrone
auto piloté
Contrôle U/F ou Contrôle scalaire 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone
Contrôle U/F ou Contrôle scalaire 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone
Contrôle U/F ou Contrôle scalaire 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone
Contrôle U/F ou Contrôle scalaire 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone

Contrôle U/F ou Contrôle scalaire

Action sur la fréquence •Agir sur la fréquence, • modifie la vitesse de synchronisme •
Action sur la fréquence •Agir sur la fréquence, • modifie la vitesse de synchronisme •
Action sur la fréquence •Agir sur la fréquence, • modifie la vitesse de synchronisme •
Action sur la fréquence •Agir sur la fréquence, • modifie la vitesse de synchronisme •

Action sur la fréquence

•Agir sur la fréquence, • modifie la vitesse de synchronisme • modifie le point de fonctionnement

ns =

F

p

f3<f2 f2<f1 f1 Cr P3 P2 P1 ns3 ns2 ns1
f3<f2
f2<f1
f1
Cr
P3
P2
P1
ns3
ns2
ns1

Remarque: Les pertes sont constantes

Action sur la fréquence (2) On cherche à conserver un couple moteur maximal constant. A
Action sur la fréquence (2) On cherche à conserver un couple moteur maximal constant. A
Action sur la fréquence (2) On cherche à conserver un couple moteur maximal constant. A
Action sur la fréquence (2) On cherche à conserver un couple moteur maximal constant. A

Action sur la fréquence (2)

On cherche à conserver un couple moteur maximal constant. A l’aide du modèle équivalent, on obtient l ’expression :

R

2

R

2

g

Ce

K

K

a

=

s

L 1. w

=

K

1

2

a

.

2

m

;

K

=

=

;

Ê R

Á

Ë

2

g

ˆ

˜

2

¯

R

2

2

g

pV .

1

2

+ a

2

+

2

ga .

1

R

2

2

g

+ a

2

R

2

;

a

pV .

1

2

)

Ce

)

Ce

quand

=>g=

3

3

1

3

p

C max ===

w

2. s

L

1.2

p

2. p

.

f

2. s

L 1.2 p

8. s

L 1. p

2

3 p

=

w

2

mV

1

Ê

Á

Ë

V 1

ˆ

˜

2

f

¯

2

Action sur la fréquence (3) f varie o n v e u t C m
Action sur la fréquence (3) f varie o n v e u t C m
Action sur la fréquence (3) f varie o n v e u t C m
Action sur la fréquence (3) f varie o n v e u t C m

Action sur la fréquence (3)

Action sur la fréquence (3) f varie o n v e u t C m a

f varie on veut Cmax

Il faut que V1 varie pour que

(Voir expression précédente)

V1

f

= constant

pour que (Voir expression précédente) V 1 f = constant On travaille à flux constant 15/12/2006

On travaille à flux constant

Action sur la fréquence (4) Vrs Limite du modèle utilisé L’1 w Rs V1 E1
Action sur la fréquence (4) Vrs Limite du modèle utilisé L’1 w Rs V1 E1
Action sur la fréquence (4) Vrs Limite du modèle utilisé L’1 w Rs V1 E1
Action sur la fréquence (4) Vrs Limite du modèle utilisé L’1 w Rs V1 E1

Action sur la fréquence (4)

Vrs

Limite du modèle utilisé

Action sur la fréquence (4) Vrs Limite du modèle utilisé L’1 w Rs V1 E1 L1
L’1 w Rs V1 E1 L1
L’1
w
Rs
V1
E1
L1

Rr/g

Conséquence sur la caractéristique Cm = f(W) à basse vitesse

sur la caractéristique Cm = f( W ) à basse vitesse 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La
Action sur la fréquence (5) n A partir de Un, le rapport U/ f ne
Action sur la fréquence (5) n A partir de Un, le rapport U/ f ne
Action sur la fréquence (5) n A partir de Un, le rapport U/ f ne
Action sur la fréquence (5) n A partir de Un, le rapport U/ f ne

Action sur la fréquence (5)

n A partir de Un, le rapport U/ f ne peut plus rester constant car U dépasse Un.

n On m ai n t i en t V co n st an t - > b ai sse d e Ce

Loi U/f Pour respecter les limitations précédentes la loi U/f a l’allure suivante V Vn
Loi U/f Pour respecter les limitations précédentes la loi U/f a l’allure suivante V Vn
Loi U/f Pour respecter les limitations précédentes la loi U/f a l’allure suivante V Vn
Loi U/f Pour respecter les limitations précédentes la loi U/f a l’allure suivante V Vn

Loi U/f

Pour respecter les limitations précédentes la loi U/f a l’allure suivante

V Vn fn 2 fn
V
Vn
fn
2 fn

f(Hz)

Pour compenser les imperfections du modèle adopté ou l ’adapter à une charge particulière, les constructeurs proposent de modifier la loi U/f

V Vn Vd fn 2 fn
V
Vn
Vd
fn
2 fn

f(Hz)

Au démarrage il y a renforcement du flux magnétique augmentation du couple aux basses vitesses

Action sur la fréquence (6) Moteur auto ventilé couple utile permanent Moteur moto ventilé couple
Action sur la fréquence (6) Moteur auto ventilé couple utile permanent Moteur moto ventilé couple
Action sur la fréquence (6) Moteur auto ventilé couple utile permanent Moteur moto ventilé couple
Action sur la fréquence (6) Moteur auto ventilé couple utile permanent Moteur moto ventilé couple

Action sur la fréquence (6)

Action sur la fréquence (6) Moteur auto ventilé couple utile permanent Moteur moto ventilé couple utile

Moteur auto ventilé couple utile permanent Moteur moto ventilé couple utile permanent Surcouple transitoire

Caractéristiques

constructeurs

C/Cn 1,5 1 0,5 0 fn 2fn Pas de couple aux très basses vitesses Zone
C/Cn
1,5
1
0,5
0
fn
2fn
Pas de couple
aux très basses vitesses
Zone de survitesse
à puissance constante

f(Hz)

Convertisseur à onde de courant

Convertisseur à onde de courant • Le convertisseur R fait varier la valeur moyenne de la
Convertisseur à onde de courant • Le convertisseur R fait varier la valeur moyenne de la
Convertisseur à onde de courant • Le convertisseur R fait varier la valeur moyenne de la
Convertisseur à onde de courant • Le convertisseur R fait varier la valeur moyenne de la

• Le convertisseur R fait varier la valeur moyenne de la tension Ur.

• Le convertisseur O change la fréquence de la tension statorique.

Convertisseur à onde de courant (2)

Convertisseur à onde de courant (2) n Les condensat eurs assurent le blocage forcé des t
Convertisseur à onde de courant (2) n Les condensat eurs assurent le blocage forcé des t
Convertisseur à onde de courant (2) n Les condensat eurs assurent le blocage forcé des t
Convertisseur à onde de courant (2) n Les condensat eurs assurent le blocage forcé des t

n

Les condensat eurs assurent le blocage forcé des t hyrist ors.

n

Les diodes évitent la décharge des condensateurs dans les phases du moteur.

Convertisseur à onde de courant (3) R O n Une petite inductance (non représentée) en
Convertisseur à onde de courant (3) R O n Une petite inductance (non représentée) en
Convertisseur à onde de courant (3) R O n Une petite inductance (non représentée) en
Convertisseur à onde de courant (3) R O n Une petite inductance (non représentée) en

Convertisseur à onde de courant (3)

Convertisseur à onde de courant (3) R O n Une petite inductance (non représentée) en série

R

O

n

Une petite inductance (non représentée) en série avec chaque thyristor limite les di/dt.

n

Le courant circulant dans l’inductance L est fortement lissé.

n

L’inversion de la séquence de commande des thyristors permet l’inversion du sens de rotation du moteur.

n

Le freinage par récupération a lieu lorsque la fréquence de rotation du moteur est supérieure à la fréquence de synchronisme : O fonctionne alors en redresseur et R en onduleur assist é.

Convertisseur à onde de courant (4) Courant dans les phases en fonction des commutations des
Convertisseur à onde de courant (4) Courant dans les phases en fonction des commutations des
Convertisseur à onde de courant (4) Courant dans les phases en fonction des commutations des
Convertisseur à onde de courant (4) Courant dans les phases en fonction des commutations des

Convertisseur à onde de courant (4)

Convertisseur à onde de courant (4) Courant dans les phases en fonction des commutations des thyristors

Courant dans les phases en fonction des commutations des thyristors

Convertisseur à onde de tension

Convertisseur à onde de tension Le filtre L-C, associé au pont redresseur à diodes constitue une
Convertisseur à onde de tension Le filtre L-C, associé au pont redresseur à diodes constitue une
Convertisseur à onde de tension Le filtre L-C, associé au pont redresseur à diodes constitue une
Convertisseur à onde de tension Le filtre L-C, associé au pont redresseur à diodes constitue une

Le filtre L-C, associé au pont redresseur à diodes constitue une source de tension. L’onduleur à transistors génère une succession d’impulsions de tension, de largeurs variables (M.L.I). Le moteur, inductif par nature, lisse le courant. Ce dernier est pratiquement sinusoïdal.

Principe de la commande M.L.I Une onde modulatrice sinusoïdale u, de fréquence fu est comparée
Principe de la commande M.L.I Une onde modulatrice sinusoïdale u, de fréquence fu est comparée
Principe de la commande M.L.I Une onde modulatrice sinusoïdale u, de fréquence fu est comparée
Principe de la commande M.L.I Une onde modulatrice sinusoïdale u, de fréquence fu est comparée

Principe de la commande M.L.I

Une onde modulatrice sinusoïdale u, de fréquence fu est comparée à une onde triangulaire v de fréquence fv. La sortie du comparateur permet, le pilotage d’une phase de la machine. Les autres phases sont pilotées par des ensembles identiques, déphasés de 120°. Pour éliminer les harmoniques de rang pair et de rang 3, le rapport de modulation m=fv/fu est impair, multiple de 3 et de l’ordre de la centaine (dans l’exemple ci- dessous m=9).

l’ordre de la centaine (dans l’exemple ci- dessous m=9). 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle :
l’ordre de la centaine (dans l’exemple ci- dessous m=9). 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle :
Courant dans le convertisseur utilisant la commande M.L.I Le courant, filtré par l’inductance de l’enroulement
Courant dans le convertisseur utilisant la commande M.L.I Le courant, filtré par l’inductance de l’enroulement
Courant dans le convertisseur utilisant la commande M.L.I Le courant, filtré par l’inductance de l’enroulement
Courant dans le convertisseur utilisant la commande M.L.I Le courant, filtré par l’inductance de l’enroulement

Courant dans le convertisseur utilisant la commande M.L.I

Le courant, filtré par l’inductance de l’enroulement est quasi - sinusoïdal. Allure des courant et tension (onduleur monophasé) pour des rapports de modulation différents:

monophasé) pour des rapports de modulation différents: 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le
monophasé) pour des rapports de modulation différents: 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le
Convertisseur à onde de tension 4Q On remplace le redresseur à diodes par 2 ponts
Convertisseur à onde de tension 4Q On remplace le redresseur à diodes par 2 ponts
Convertisseur à onde de tension 4Q On remplace le redresseur à diodes par 2 ponts
Convertisseur à onde de tension 4Q On remplace le redresseur à diodes par 2 ponts

Convertisseur à onde de tension 4Q

On remplace le redresseur à diodes par 2 ponts à thyristors montés tête - bêche (freinage par récupération d’énergie)

tête - bêche (freinage par récupération d’énergie) 15/12/2006 Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le
Contrôle Vectoriel de Flux
Contrôle Vectoriel de Flux

Mathématiques Spéciale TSI La Rochelle : le moteur asynchrone V1.1

Contrôle vectoriel de flux n Un développement mathématique complexe montre que les courants statoriques triphasés
Contrôle vectoriel de flux n Un développement mathématique complexe montre que les courants statoriques triphasés
Contrôle vectoriel de flux n Un développement mathématique complexe montre que les courants statoriques triphasés
Contrôle vectoriel de flux n Un développement mathématique complexe montre que les courants statoriques triphasés

Contrôle vectoriel de flux

n Un développement mathématique complexe montre que les courants statoriques triphasés peuvent se décomposer en un système de courants biphasés Iq et Id :

n

le couple est fonction d’un courant statorique Iq

n

le flux est fonction d’un courant statorique Id (en quadrature avec Iq)

• On mont re alors que le MAS t riphasé peut êt re représenté par un système biphasé dans un repère

t ournant à la vit esse du champ st at orique. Les grandeurs électriques se comportent comme des

grandeurs

cont inues.

Contrôle vectoriel de flux U Ws j s W V q couple d flux D
Contrôle vectoriel de flux U Ws j s W V q couple d flux D
Contrôle vectoriel de flux U Ws j s W V q couple d flux D
Contrôle vectoriel de flux U Ws j s W V q couple d flux D

Contrôle vectoriel de flux

U Ws j s W V
U
Ws
j
s
W
V
q couple d flux D id Q iq
q
couple
d
flux
D
id
Q
iq

Transformation de Park

Contrôle vectoriel de flux • Ce type de pilotage permet un excellent contrôle des paramètres
Contrôle vectoriel de flux • Ce type de pilotage permet un excellent contrôle des paramètres
Contrôle vectoriel de flux • Ce type de pilotage permet un excellent contrôle des paramètres
Contrôle vectoriel de flux • Ce type de pilotage permet un excellent contrôle des paramètres

Contrôle vectoriel de flux

Contrôle vectoriel de flux • Ce type de pilotage permet un excellent contrôle des paramètres couple

• Ce type de pilotage permet un excellent contrôle des paramètres couple et vitesse.

• Le couple est très élevé (supérieur au couple nominal) même à vitesse nulle.

Contrôle vectoriel de flux sans capteur de vitesse Affaiblissement Freinage contrôle du flux survitesse
Contrôle vectoriel de flux sans capteur de vitesse Affaiblissement Freinage contrôle du flux survitesse
Contrôle vectoriel de flux sans capteur de vitesse Affaiblissement Freinage contrôle du flux survitesse
Contrôle vectoriel de flux sans capteur de vitesse Affaiblissement Freinage contrôle du flux survitesse

Contrôle vectoriel de flux sans capteur de vitesse

Affaiblissement

Freinage

contrôle du flux

survitesse

Optimisation

flux

réseau

~ =
~
=

Consigne couple

survitesse Optimisation flux réseau ~ = Consigne couple Régulateur Logique de commutation   consigne couple

Régulateur

Logique de

commutation

Logique de commutation
 

consigne

  consigne
  consigne
  consigne
couple Régulateur Logique de commutation   consigne couple Couple Flux réel réel Modèle moteur
couple Couple Flux réel réel Modèle moteur adaptatif vitesse réelle Régulateur de consigne de flux
couple
Couple
Flux réel
réel
Modèle
moteur
adaptatif
vitesse réelle
Régulateur de
consigne de flux
adaptatif vitesse réelle Régulateur de consigne de flux = ~ des I.S. Commande Régulateur vitesse PID
= ~
=
~

des I.S.

Commande

Régulateur

vitesse

PID

vitesse réelle Régulateur de consigne de flux = ~ des I.S. Commande Régulateur vitesse PID Consigne
vitesse réelle Régulateur de consigne de flux = ~ des I.S. Commande Régulateur vitesse PID Consigne

Consigne

vitesse

vitesse réelle Régulateur de consigne de flux = ~ des I.S. Commande Régulateur vitesse PID Consigne
vitesse réelle Régulateur de consigne de flux = ~ des I.S. Commande Régulateur vitesse PID Consigne
M
M
COMPARATIF DES TECHNIQUES technologie dynamique précision de vitesse type de contrôle temps de réponse
COMPARATIF DES TECHNIQUES technologie dynamique précision de vitesse type de contrôle temps de réponse
COMPARATIF DES TECHNIQUES technologie dynamique précision de vitesse type de contrôle temps de réponse
COMPARATIF DES TECHNIQUES technologie dynamique précision de vitesse type de contrôle temps de réponse

COMPARATIF DES TECHNIQUES

technologie

dynamique

précision de vitesse

type de contrôle

temps de réponse

précision de

gamme

 

de vitesse

dynamique

statique

 

possible

en couple

positionnement

de prix

contrôle scalaire

1 à 10

2%

1%

 

vitesse

300 ms

 

base 1

contrôle scalaire

1 à 100

0,40%

0,30%

 

vitesse

30

ms

 

1

amélioré

       

+ couple

     

contrôle vectoriel de flux

1 à 1000

0,10%

0,05%