Vous êtes sur la page 1sur 6

Pour tout savoir sur vos vins :

savoir sur vos vins : http://lapassiondesvins.blogspot.com Saint Benoît : "Non usque ad satietatem, sed

Saint Benoît : "Non usque ad satietatem, sed parcius" "Pas jusqu'à la satiété mais avec modération".

Pour chaque tranche d’achat 400 euros

= 20 euros de réduction immédiate sur votre facture ou une dégustation gratuite

12

La Passion des vins

Automne 2009 20 ans déjà Retour des commandes pour le 24 octobre Merci de prendre
Automne 2009
20 ans déjà
Retour des
commandes
pour le 24 octobre
Merci de prendre
contact avant toute
commande du raz de cave
La Passion des Vins
58, rue haute 54570 Laneuveville derrière Foug
Tél/fax. 03 83 63 86 46
Crédit agricole Toul 8610668 6 806
passiondesvins@wanadoo.fr

20 ans de passion et d’amitié

Chers amis,

Voici donc ce quarantième numéro de la Passion des Vins lequel retrace, en quelques mots, les

principaux événements qui ont rythmé notre aventure depuis 20 ans.

Cette aventure reste celle d'un prétexte à réunir toutes celles et ceux qui cherchent à partager des

moments de convivialité. Car le vin n'existe que dans le rapport qu’il permet de développer entre ceux

qui le font et ceux qui l’apprécient: ses vertus ne peuvent s’apprécier que dans le partage.

Le vin, symbole culturel universel, demeure, et c'est heureux, un puissant vecteur collectif de com-

munication et d’échanges. Pour combien de temps encore?

A notre mode de fonctionnement qui peut paraître bien lissé, le monde viticole étouffe un peu plus

chaque jour et notre rapport à cette boisson si particulière ne cesse de se modifier à notre insu.

Les pouvoirs publics s'y emploient sans faiblir, aidés en cela par une association (quasi) para gou-

vernementale, qui n'a de cesse de stigmatiser tous ceux qui considèrent que le vin, à faible dose il

va de soi, reste nécessaire pour lutter contre la mal bouffe et peut même apporter quelque plaisir à

celui qui l'apprécie.

Je prends également le pari que le 0 gramme d'alcool sur la voie publique est pour bientôt.

Également au cœur de la problématique, le pouvoir de l'argent.

En érigeant certains vins comme des produits de luxe pour lesquels le prix devient indicatif -en tout

cas sans rapport avec les coûts de production- et destiné à flatter de nouveaux riches (550 euros la

bouteille de crus bordelais en primeur!), la crise continue d'enfoncer le “petit monde” viticole eu-

ropéen et les lendemains qui arrivent pourraient bien être violents.

Certains vignerons, comme certains paysans ne peuvent plus vivre aujourd'hui de leur labeur com-

bien même travailleraient-ils plus.

Pis, leur patrimoine foncier ne vaut plus rien: ils sont ruinés et ne pourront pas, comme le chantait

Ferrat dans les années 60, quitter la campagne pour travailler à l'usine.

Alors ? Alors, on continue, on se rassemble, on résiste, on lutte, on trinque et s'il faut un jour se ca-

cher, il restera le fort de Villey le Sec pour se réunir.

2

Amicalement

Denis

Madiran Torus 2007 :

Torus est vraiment un vin bien fait. Cette cuvée interpelle sur deux aspects fonda- mentaux : sa “buvabilité” et sa typicité. Sans avoir intrinsèquement une grande per- sonnalité, elle ne ressemble comme aucune autre à ce qu'on attend d'un Madiran, c'est l'archétype. Sa fraîcheur est indéniable. Une performance. 14,5/20 Gerbelle 2 010.

Madiran Château Bouscassé 2006 :

Nez riche aux arômes de petits fruits noirs bien mûrs sur une pointe d'épices. Bouche longue et intense dévoilant des saveurs de fruits mûrs soutenues par des tanins soyeux. 88/100 Wine Spectator.

Madiran Château Montus 2006 :

Ouvert, velouté, charnu, long, sensuel, très harmonieux. 16,5/20 Bettane 2 010. 17/20 RVF. 91/100 Wine Spectator.

Pacherenc Les larmes célestes (moelleux) 2 004 (50 cl) :

C'est une grande bouteille. Beau patinage du fruit sur une matière première de qua- lité. L'oxydation permet la mise en relation de tous les éléments et lui donne une di- mension supérieure. 17/20 Gerbelle 2 010.

11

Domaine Brumont : le pape du Madiran

Situés à deux heures de Bordeaux, proches des villes de Pau et Tarbes et face aux Py-

rénées, les Vignobles Brumont, propriétaires des châteaux Montus et Bouscassé

étendent 180 hectares de vignes sur les appellations Madiran, Pacherenc du Vic Bilh

et Côtes de Gascogne. Alain Brumont, à la tête des propriétés, a opéré de nombreux

changements et a su réaliser ce que personne n’a jamais réalisé. Trouver les meil-

leurs terroirs pour chaque cépage, replanter les meilleurs greffons, doubler le nombre

de pieds de vignes par hectare pour décupler leur potentiel, réduire les rendements et

adapter la fermentation à chaque type de cépage. Il fût aussi le premier de l’appellation

à élever son vin dans des barriques neuves. La marque Brumont est aujourd’hui consi-

dérée comme une griffe montante, originale et d’avenir, de part son concept et son style

unique. Avec des vins qui s’améliorent tous les ans, la volonté d’Alain Brumont n’est

plus de se contenter de rester dans le “club” des 100 meilleurs vignerons mais de

concourir parmi les 20 ou 30 meilleurs vignerons mondiaux.

Vin de pays Côtes de Gascogne, gros manseng-sauvignon 2008 :

Blanc bien construit, plutôt sur le gras et la douceur mais avec ce qu'il faut de fraî-

cheur pour l'équilibre. Pour une truite grillée.

Une * Hachette 2 010.

Vin de pays Côtes de Gascogne merlot-tannat 2008 :

Vin fruité et gouleyant.

Cité Hachette 2 010.

Pacherenc sec Les Jardins de Bouscassé (blanc) 2007 :

superbe raisin mûr, vin gras, très désaltérant grâce à ses notes de citron, long, très

expressif.

15/20 Bettane 2 010. 14,5/20 RVF

10

long, très expressif. 15/20 Bettane 2 010. 14,5/20 RVF 10 20 ans, toute une histoire, 1989

20 ans, toute une histoire,

1989

Naissance, au siècle dernier, 58 rue haute, de la Passion des vins autour de quelques amis. Deux grands principes guideront notre aventure : trouver de bons rapports

qualité/prix en épluchant les guides et en faire profiter les amis de nos amis). For- mation auprès de Dominique Ducreau.

1990

La Passion des vins est rattachée à l'entreprise Clair de Lorraine que vient de créer mon frère. Cette opportunité permet d'être référencés comme professionnels et ainsi de bénéficier de meilleurs tarifs.

1992

François s'occupe de la mise en page de la revue laquelle prend un sérieux coup de

jeune. Biston Brillette fait son apparition dans la sélection : c'est le plus vieux do- maine auquel nous sommes encore fidèles aujourd'hui.

1993

Première soirée dégustation au restaurant le Dauphin. Apparition des sélections en

quantités limitées (prélude au Raz de cave). Le domaine des Cassagnoles pointe ses cuvées. Apologie des vins blancs (à l'époque ceux-ci n'avaient pas vraiment la cote à cause des fameux maux de tête dûs au soufre).

1994

Les premiers commentaires sur les vins font leur apparition. Jusqu'à présent, on s'était surtout contenté de présenter les domaines.

1995

On arrête les dégustations au restaurant et on s'occupe des repas en louant des

salles des fêtes : la première sera celle de Thuilley aux groseilles. Les premières fiches de dégustation à remplir durant la soirée sont imprimées.

1996 : Première soirée à Villey le sec et premiers textes sur l'approche méthodolo-

gique de la dégustation.

3

1997 : A bas l'impérialisme des rouges ! Nouveau plaidoyer pour les blancs avec un

La Reyne prestige 2007 :

slogan : Osez les blancs en fin de repas sur les fromages ou les desserts.

robe noire à reflets violine; nez très ouvert et bouche avenante; on est immédiate-

1998

: La nouvelle AOC Côtes de Toul saluée par la Passion des Vins. Naissance du

ment dans le fruit; belle structure sur support acide; seuls les tannins paraissent un

Raz de Cave.

peu secs.

1999

: Les 10 ans fêtés à la salle des fêtes de Crézilles.

15/20 Gerbelle 2 010.

2000

: Dominique Ducreau commente librement les vins de la soirée printemps.

Expressif, trame serrée avec un fruit juteux mais longueur limitée.14,5/20 RVF 2 010.

2001

: Le catalogue évolue grâce à François qui se lâche dans les présentations et

Couleur abyssale annonçant un nez fin de fruits à l'eau de vie, ponctué de notes

les images. En automne, exit Clair de Lorraine et création de l'association.

toastées. Bouche souple et chaleureuse bâtie sur une structure tannique qui de-

2002

: Échec du premier site internet http://pdvpdv.free.fr (l'adresse est toujours

mande de la patience.

valable) car trop lourd à gérer et à actualiser.

Hachette 2 010.

2003 : Le livret est maintenant envoyé par mail, François met de la couleur par-

tout ! Les vins sont commentés par les tables au cours des soirées. Premières grilles d'analyse.

2004 : Camille crée le nouveau logo de la Passion des vins. Échec de la dégustation

comparative des vins du Toulois (concours des linottes). Les 15 ans du club sont fêtés au restaurant le Capucin Gourmand.

2005

: Utilisation de la trésorerie pour acheter des cuvées en quantité limitée.

2006

: Spéciale bourgogne : 6 domaines en vue. Des vins à plus de 30 ¤ font leur

apparition au catalogue. Le Raz de cave, envoyé par mail, propose désormais des nouveautés mensuelles.

2007 : Les adhérents mettent la main à la pâte lors des soirées dégustations et réa-

lisent des petits plats ! Lancement du blog en décembre.

2008 : Formations «Initiation à la dégustation» auprès d'associations locales. Pré-

sence importante sur les salons des vins. Record de visites sur le blog : 73 le 1er avril !

2009 : Le blog contient en septembre 500 messages. Bilan encourageant : 780 vi-

siteurs différents, 2 400 visites, plus de 10 800 pages vues (4,5 pages par visite et en moyenne 5 min 30 s par visite) depuis sa création…

4

9

Château La Reyne :

le renouveau du Cahors

Cette propriété située à Leygues (Puy l’Evêque) a été reprise par Johan Vidal qui l’ex- ploite avec son père. L’encépagement est constitué de Cot (80%), Merlot (10%), Tannat (5%).; les parcelles sont situées sur les deuxièmes et troisièmes terrasses du Lot et les cônes d’éboulis calcaires. Les parcelles les moins” bonnes” sont plantées en Merlot, qui, selon Johan, est le cépage le moins intéressant à Cahors. La replantation se fait sur la base de 5500 à 6000 pieds à l’hectare, les vignes sont menées en agriculture dite “raisonnée”, c’est-à-dire que les traitements ne se font que lorsque c’est nécessaire, et pas de façon systématique. Les installations techniques, au chai, sont anciennes et ont été adaptées pour pou- voir mettre en place des méthodes “modernes” de vinification (pigeage). Nous sommes loin des chais rutilants du Bordelais. Les vins de presse sont conservés et entrent dans l’assemblage ; les vins ne sont plus chaptalisés depuis 1997. La propriété produit 60000 bouteilles par an, en moyenne. La philosophie de Johan est d’élaborer des vins de garde, et ceci grâce à la belle acidité naturelle issue du Malbec.

Si le tradition est dans la bonne moyenne (à boire dans les 5 ans), le prestige (5 à 8 ans de garde) 100% cot, est toujours une superbe affaire.

La Reyne tradition 2007 :

très jolie cuvée d'entrée de gamme, sur le fruit. La bouche qui ne marque aucune du- reté, est très savoureuse. 14/20 Gerbelle 2 010.

8

Domaine Branger (Haute Févrie) :

la grande tradition du Muscadet.

Vignerons-récoltants depuis trois générations (1 915), les Branger exploitent le domaine “La Haute Févrie” avec passion et intelligence. Leur devise : “La passion du travail bien fait, de la discrétion et de la simplicité". Ce travail se perpétue chaque année dans la meilleure tradition viticole : sans engrais chimique, des ren- dements maîtrisés, des vendanges entièrement faites à la main (ce qui est très rare en mus- cadet) et une mise en bouteilles sur lie au printemps qui suit la récolte. La charte Terra Vitis et leur qualification à l'agriculture raisonnée les impliquent d'avantage sur cette qualité et surtout sur le respect de la vigne et de son environnement. J'aime beaucoup leurs muscadets, toujours très rectilignes, minéraux, reflétant l'expression la plus fidèle du terroir et dotés d'une capacité de vieillissement exceptionnelle (10 ans pour la cuvée Gras Moutons). Muscadet 2008 :

vif et salin, avec du perlant en fin de bouche, ce vin se boit large sur les crustacés. 13/20. Bettane Muscadet Excellence 2007 :

de la distinction et des flaveurs iodées, avec une bouche qui a du ressort, bien pour un pois- son grillé. 15/20 Bettane 2 010 Muscadet Gras Moutons 2007 :

plus large que long, bouche à l'attaque onctueuse, on aimerait plus de tension derrière. 13/20.Bet- tane 2010 (qui préfère les vins très secs). Vraie construction aromatique à dominante florale, une bouche compacte et moelleuse sans lourdeur, au service de la minéralité. Vrai premier cru à prix de rêve. 15,5/20. Gerbelle et Maurange 2009 Muscadet Le Clos Joubert 2007 :

élevé en fûts de chêne, j'ai eu l'occasion de déguster le 2006, l'année dernière, c'était vraiment excellent. Il faut l'essayer !

5

Domaine Michaud : incontournable en Touraine

Avec un rare capital de vieilles vignes vinifiées par parcelles, ce domaine que nous suivons maintenant régulièrement élabore des blancs de sauvignon (Touraine tra- dition et Touraine cuvée Éclat de silex) qui offrent une vraie tenue en bouche (concentration et gras) et capables de bien vieillir. Quant à la cuvée Ad Vitam, cet assemblage de vignes de plus de 30 ans (30% cabernet franc, 30 % cabernet sauvi- gnon et 40% cot) joue chaque année les vedettes, rivalisant (pour bien moins cher) avec les bons Chinons et Saumurs (garde 5 à 6 ans). Vous apprécierez également, le Gamay (sur le fruit) et le Crémant de Loire (chardonnay, pinot noir et chenin), toujours aussi régulier (pratiquement sélectionné dans le Hachette chaque année dont de nombreux coups de cœur !), qui fait un tabac à chaque dégustation de la Passion des Vins. Cette année, vous pourrez choisir aussi du crémant rosé, très à la mode en ce moment.

Touraine gamay 2008 :

vin gourmand avec des tanins frais, il se boit large sur les rillons. 14,5/20. Bettane 2 010. 13,5/20 RVF 010. Magnifique couleur grenat. Nez riche (cerise eau-de-vie, cassis, violette). Attaque soyeuse et fruitée (fruits rouges). Une * Hachette 2 010.

Touraine sauvignon 2008 :

ce vin gouleyant fleure bon le bourgeon de cassis, il se boit sur les rillettes. 13/20.Bettane 2 010 13/20 RVF 2 010. Droit, frais et fruité. Une * Hachette 2 010.

6

Touraine sauvignon Éclat de silex 2008 :

fin, un peu maigre mais équilibré. 15,5/20 RFV 2 010

Touraine Ad Vitam 2007 :

on aime la structure tannique bien dégagée, les tannins sont à la fois fondus et gour- mands. 15/20. Bettane 2 010. Fruité direct, bouche fine, simple et tonique. Un grand classique. 14,5/20 Gerbelle 2 009. Cité dans le Hachette 2 010 sur rôti de bœuf en croûte.

Crémant de Loire blanc ou rosé (panachage possible) :

fruité intense et fines bulles. Pêche, noisette, litchi tites brioches salées à l'apéritif. Une * chacun dans le Hachette 2 010.

de

quoi accompagner des pe-

7