Vous êtes sur la page 1sur 4

Corrigé de CC2 dautomatisme 2011/2012

EXERCICE 1

Question 1 :

Synthétiser directement cette fonction avec un multiplexeur "8:1". La mise en œuvre est immédiate. Il faut connecter les variables X Y Z sur les entrées adresses du MUX et câbler les entrées à 0 ou 1 suivant les valeurs consignées dans le tableau de Karnaugh.

suivant les valeurs consignées dans le tableau de Karnaugh. Question 1, 2, et 3 : On

Question 1, 2, et 3 :

On supposera dans la suite que les variables X, Y et Z sont disponibles à la fois sous forme directe et complémentée.

Sélectionner une de ces 3 variables et réduire par 2 la taille du tableau de Karnaugh initial en faisant apparaître cette variable (sous forme directe ou complémentée) dans les cases appropriées.

Synthétiser ensuite la fonction à l'aide d'un unique multiplexeur "4:1".

Synthétiser ensuite la fonction à l'aide d'un minimum de MUX "2:1".

Il faut isoler une variable et exprimer les valeurs de la fonction suivant le jeu {0,1, X, X bar } si c'est X qui est isolé.

Si on isole X

les valeurs de la fonction suivant le jeu {0,1, X , X b a r }

Si on isole Y

− Si on isole Y − Si on isole Z E XERCICE 2 Le circuit suivant

Si on isole Z

− Si on isole Y − Si on isole Z E XERCICE 2 Le circuit suivant

EXERCICE 2

Le circuit suivant est-il combinatoire ou séquentiel ? Pourquoi ?

suivant est-il combinatoire ou séquentiel ? Pourquoi ? Un circuit combinatoire est la réalisation d ’

Un circuit combinatoire est la réalisation dune fonction booléenne. Un circuit non combinatoire est séquentiel. Le circuit ci-dessus ne peut pas être combinatoire car on na pas S = f (E, H). En effet, à linstant t1, E = H =1 et S = 1 et à linstant t2, E = H = 1 et S = 0 donc f ne peut pas être une fonction au sens mathématique. NB : un circuit combinatoire peut admettre un signal dhorloge comme entrée. Le fait que H « ressemble » à une horloge ne prouve en rien que lopérateur est séquentiel.

EXERCICE 3

Le but de cet exercice est deffectuer la synthèse dun compteur synchrone décrivant le cycle suivant :

0, 8, 12, 14, 7, 11, 13, 6, 3, 9, 4, 10, 5, 2, 1, 0,

1.

Combien de bascules D sont nécessaires à la réalisation de ce compteur ? Justifier. Le cycle de ce compteur est constitué de 15 états différents, 4 bits au minimum sont donc nécessaires au

codage de ces états. Quatre bascules D « flip-flop » permettent alors la mémorisation de létat courant du compteur.

2.

Etablir la table de transition du compteur. Montrer quil peut être réalisé à partir dun registre à décalage et

dune porte logique élémentaire. Dessiner le schéma logique du compteur. Table de transition (Q3 est le bit de poids fort et Q0 le bit de poids faible) :

le schéma logique du compteur. Table de transition ( Q 3 est le bit de poids
le schéma logique du compteur. Table de transition ( Q 3 est le bit de poids

Schéma logique ou logigramme :

Schéma logique ou logigramme : Le schéma logique montre que le compteur peut être réalisé avec

Le schéma logique montre que le compteur peut être réalisé avec un simple registre à décalage et une porte ET inclusif. Il faudrait ajouter une commande dinitialisation globale pour obtenir le circuit complet.

3. Sur le schéma logique, indiquer le(s) chemin(s) critique(s) interne(s) du circuit. Donner lexpression de sa fréquence maximale de fonctionnement en fonction des caractéristiques temporelles des opérateurs logiques élémentaires le constituant.

Il existe a priori deux chemins critiques possibles : le chemin traversant la bascule 1 puis le ET inclusif, et le chemin traversant la bascule 0 puis le ET inclusif. Doù :

chemin traversant la bascule 1 puis le ET inclusif, et le chemin traversant la bascule 0
chemin traversant la bascule 1 puis le ET inclusif, et le chemin traversant la bascule 0