Vous êtes sur la page 1sur 2

Les dispensaires sociaux solidaires

Les dispensaires et pharmacies sociaux sont des structures émergentes à double mission :

1. Procurer des soins médicaux gratuits et

des traitements médicamenteux à toutes les personnes qui sont privées de couverture sociale ou ne disposent pas de moyens financiers pour se soigner.

2. Militer pour un système de santé public de

qualité, accessible à toutes et à tous et pour le respect des droits des patients. Les bénévoles militants des dispensaires se positionnent en faveur d’un système de santé accessible à tous. Actuellement un tiers de la population n’a pas de protection sociale ; un exemple : une mesure récente du ministère de la santé prévoit que le patient doit payer 25 € pour son entrée à l’hôpital. Les dispensaires et pharmacies sociaux solidaires sont une réponse militante aux mesures d’austérité et à la crise sociale présente en Grèce depuis 2009. Les plus anciens d'entre eux ont à peine plus de deux ans d'existence. Ces structures sont complémentaires des autres structures humanitaires.

Jusqu'aujourd’hui, environ 30 dispensaires solidaires sociaux fonctionnent dans toute la Grèce grâce à l’action et au travail des bénévoles. Des médecins, généralistes ou spécialistes, des dentistes, des pharmaciens et des citoyens s'y engagent.

dentistes, des pharmaciens et des citoyens s'y engagent. - 25 euro l’entrée, s’il vous plait !

- 25 euro l’entrée, s’il vous plait !

- Avec ou sans la boisson ?

Aujourd'hui environ 700 bénévoles participent en tant que permanents ou membres des réseaux affiliés. Des dizaines de milliers de patients sont soignés par les dispensaires sociaux. Les dispensaires sociaux fonctionnent grâce aux dons citoyens et n’acceptent pas de subventions publiques ni dons d'entreprises privées. Ils dispensent des médicaments collectés par les citoyens. Les décisions sont prises en Assemblées Générales. Il y a un effort pour la mise en commun des moyens et la coordination de leurs actions. Des actions communes se font avec d'autres structures actives dans d’autres domaines de solidarité.

Appel à solidarité

d’autres domaines de solidarité. Appel à solidarité pièces d'examen. La Maison Franco-Hellénique Lorraine,

pièces d'examen.

La Maison Franco-Hellénique Lorraine, par l’intermédiaire d’adhérents, est en relation avec des dispensaires à Patras et Aighio (Dimitris et Elisabeth Tsagouris) et à Athènes (Orthodoxie et Bernard Salomon).

Le dispensaire d’Athènes

Il est situé dans un petit appartement de 3 pièces au 1er étage d'un immeuble ancien (rues Kanigos et Stournaras). Une pièce sert de bureau, les 2 autres de cabinets médicaux avec matériel de dentiste. Les médicaments sont rangés dans les placards des couloirs et des

Il y a 80 bénévoles soignants qui assurent à tour de rôle les soins et les conseils. En tout il y a 120 bénévoles de toutes catégories.

Entre février et septembre il y a eu 1 877 rendez-vous pour des consultations et des guidances médicales. 613 personnes ont été suivies, soit directement, soit orientées vers d’autres structures. Les hommes et les femmes sont à part égales. Les âges vont de 1 à 83 ans et la moyenne est de 41 ans pour les hommes et de 44 ans pour les femmes.

Le souci principal de l’équipe des bénévoles est le manque de place et d'espace pour assurer dignement les services. Il se trouve que l'appartement mitoyen est à louer avec un loyer de 250 € par mois. Ils souhaiteraient s'agrandir, mais ils n'ont pas les moyens financiers pour le faire. Actuellement la solidarité entre les pharmacies fonctionne et ils peuvent se procurer -pour l'instant- les médicaments nécessaires.

Le dispensaire de Patras

Le Dispensaire solidaire de Patras est abrité dans des locaux municipaux ; il comprend une consultation médicale tenue par des médecins bénévoles, une consultation psychologique animée par une psychologue, et une pharmacie essentiellement alimentée par des médicaments arrivés à échéance, récoltés et donnés par des pharmaciens qui à tour de rôle essayent de délivrer les médicaments (ou équivalents) prescrits par leurs collègues de la consultation. Mais l'adéquation entre les besoins et le stock de médicaments n'est pas assurée et de nombreux patients repartent avec quelques gélules, une boite à la place de deux, ils reviennent quelques jours plus tard dans l'espoir de compléter leur traitement. Les besoins sont importants.

Comment aider ?

La Maison Franco-Hellénique Lorraine lance une souscription afin de prendre en charge, tout ou partie, du loyer du dispensaire d’Athènes. Notre correspondante à Athènes, Madame Sophia Tzitzikou, pharmacienne, nous assure de l’existence d’une commission de gestion qui certifie la transparence des comptes et qui nous procurerait tous les justificatifs. Une autre partie des fonds récoltés servira à acheter des médicaments pour le dispensaire de Patras.

Un compte est ouvert sur lequel on peut effectuer des versements mensuels par prélèvements automatiques, chacun participant à la hauteur qu’il désire. Cette information ne concerne pas uniquement les adhérents et amis de la Maison Franco-Hellénique Lorraine, elle est relayée également par d’autres organisations militantes.

Ce compte est ouvert au-delà de la Maison Franco-Hellénique Lorraine. D’autres structures de solidarité y sont associées. Il est ouvert au nom de Monsieur Christian Zanne qui est chargé de sa gestion.

Les donateurs seront bien entendu régulièrement informés des mouvements du compte et de l’utilisation des fonds.

N’hésitez pas à en parler autour de vous et à diffuser cet appel.

pas à en parler autour de vous et à diffuser cet appel. Reproduisez ce RIB et

Reproduisez ce RIB et donnez l’ordre à votre banque d’effectuer un virement permanent. Vous pouvez aussi le faire par internet.

Vous pouvez bien sûr faire un versement unique, mais des virements réguliers mensuels sont préférables car ils permettent une meilleure régularité dans le temps pour faire face aux besoins des dispensaires.