Vous êtes sur la page 1sur 94

Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

NAVIGATEUR
INTERNET
EXPLORER

11/10/09 23242299.doc Page 1 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

TABLE DES MATIERES


Introduction ..................................................................................................................................3
I. Installation..................................................................................................................................5
II. Interface du Navigateur .........................................................................................................16
III. Configuration du Navigateur................................................................................................37
IV. Utilisation d'Internet Explorer..............................................................................................59
Conclusion...................................................................................................................................69
ANNEXE 1 : Assistant Connexion Internet...............................................................................70
ANNEXE 2 : Apports des Versions d'IE ...................................................................................87
ANNEXE 3 : Détails des Composants .......................................................................................90
ANNEXE 4 : Paramètres de Securite ........................................................................................91
ANNEXE 5 : Paramètres Avances .............................................................................................93

11/10/09 23242299.doc Page 2 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

INTRODUCTION
Le service le plus attrayant du réseau Internet s’appelle le World Wide Web (WWW), ou en
abrégé Web. Il constitue désormais le plus grand service d'informations du monde.

A. Quelques mots de vocabulaire

Les gouvernements comme les sociétés privés, de même que les particuliers, publient ces
informations sous la forme de pages Web. Celles-ci sont rassemblées dans un site Web et reliées
les unes aux autres par le biais technique des liens hypertextes. Ces ressources informatives sont
hébergées par un serveur web.

Pour naviguer sur ce gigantesque kiosque multimédia, l'internaute doit posséder un programme
spécifique appelé navigateur Internet. Le navigateur est le nom donné au logiciel client du
service Web. Trois sociétés se disputent les parts de marché : Internet Explorer de Microsoft,
Netscape et Opera. Le plus représentatif reste le premier cité, livré automatiquement avec le
système d’exploitation Windows.

Tous les services Internet fonctionnent en mode client-serveur. Le serveur Web offre des
ressources portant le nom de pages Web, pages que le client peut consulter. Le navigateur et le
serveur dialoguent à l'aide du protocole HTTP (Hyper Text Transfer Protocol).

A l'origine du Web, le navigateur était conçu pour être le seul logiciel client à employer pour
atteindre n'importe quelle ressource du réseau Internet : transfert de fichiers, courrier, forums,
chat. Aussi contient-il par essence des fonctionnalités clientes pour chacun de ces services !

Mais le navigateur reste principalement au service du Web dont il interprète avant tout le langage
de description des pages d’origine : le langage HTML (HyperText Markup Language).

B. Quelques notions techniques

Chaque page est différente, mais certains éléments sont communs. Par exemple, la plupart des
pages :
• contiennent aussi bien des images que du texte ;
• ont des liens hypertextes ou des raccourcis vers d'autres pages ;
• ont une adresse Internet, dite URL (Uniform Resource Locator)

1. Qu'est-ce qu'un lien hypertexte ?

Un lien hypertexte est un chemin électronique vers une autre page ou emplacement (URL) du
réseau Internet. Quelquefois, il apparaît comme un segment de texte en couleur et/ou souligné,
ou peut prendre la forme d'une image encadrée ou non par un bord en couleur.

11/10/09 23242299.doc Page 3 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

Si l’on n'est pas sûr de l'emplacement de ces liens hypertextes, on déplace dans la zone
d’affichage du navigateur la souris jusqu'à ce que le curseur se transforme en une main. La barre
d'état d'Internet Explorer (en bas de l'écran ) affiche un message indiquant l’adresse URL de la
ressource ou page visée.

2. Qu'est-ce qu'une URL ?

Chaque page Web a une adresse, appelée Uniform Resource Locator, ou URL. A chaque
consultation, l’adresse d’une nouvelle page Web affichée apparaît dans la barre d'adresses.

Une adresse URL apparaît généralement comme une série de lettres, de caractères de ponctuation
et de barres obliques « / » (ou slash), comme par exemple http://www.microsoft.com/. Sans
rentrer dans des détails techniques, cette adresse comprend deux éléments : le nom du protocole
de communication associé au service Web ou http, l’adresse du site Web de Microsoft ou
www.microsoft.com.
Au lieu de comporter une série de lettres, l’adresse d’un site Web peut contenir des nombres. Il
s’agit de l’adresse IP (Internet Protocol) de l’ordinateur qui héberge le site en question.

Pour des notions techniques plus poussées, il est conseillé de se reporter au document intitulé
« Initiation à Internet » ou « Services Internet ».

C. Audience du document

Ce document a pour but d'être un guide utilisateur destiné aussi bien à monsieur tout le monde
qu'à l'informaticien. Le lecteur trouvera les éléments qui permettront d’utiliser, mais aussi de
personnaliser Internet Explorer.

Les copies d’écran ont été réalisées sous Windows 2000 Pro avec la version 6.0 d’Internet
Explorer.

11/10/09 23242299.doc Page 4 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

I. INSTALLATION
Cette première section a pour but de présenter les différentes versions du logiciel, une idée des
pré requis d’installation, les procédures d’installation et le lancement de ce dernier.

A. Versions d’Internet Explorer (IE)

Versions d’IE Commentaires

IE 2.0 Installée avec Windows NT4.

IE 3.0 Installée avec Windows 95.

IE 4.0 Installée avec Windows 98 Première Edition.

IE 5.0 Installée avec Windows 98 Deuxième Edition.

IE 5.5 Installée avec Windows 2000.

IE 6 Installée avec Windows XP.

Remarque : la dernière version d’Internet Explorer (IE en abrégé) permet de le sacrer


officieusement navigateur du moment.

Les apports des différentes versions sont exposés dans l'annexe 2.

Sous Windows NT4 ou Windows 98, à partir de la version 2, il est possible d'installer n'importe
laquelle des versions suivantes sous la forme d'une mise à jour (objet d’un prochain paragraphe),
ou d'installer la nouvelle version en écrasant la précédente.
Sous Windows 95, la version 6 ne fonctionne pas.

B. Configuration requise

Pour tout logiciel, une configuration d’installation minimale est requise. Dans ce paragraphe sont
énumérés les caractéristiques de configuration d’Internet Explorer 5.5 et Outils Internet.

Microprocesseur 486 à 66 MHz (mégahertz) (microprocesseur Pentium recommandé)

Mémoire vive (RAM) Pour Windows 95 ou Windows 98 : 16 Mo (méga-octets) de mémoire


vive (RAM) au minimum.
Pour Windows NT(R) 4.0 : 32 Mo de mémoire vive (RAM) au
minimum.

11/10/09 23242299.doc Page 5 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

Pour Microsoft Windows(R) 2000 : 64 Mo de RAM au minimum.


Logiciels Pour Windows NT(R) 4.0 : Service Pack 3 (ou ultérieur)

Espace Disque Installation minimale (navigateur seul)


Requis pour l'installation : 45 Mo
Requis pour l'exécution : 27 Mo après redémarrage
Installation par défaut
Requis pour l'installation :70 Mo
Requis pour l'exécution : 55 Mo après redémarrage
Installation complète
Requis pour l'installation : 111 Mo
Requis pour l'exécution : 80 Mo après redémarrage

Pour l’installation d’IE6 sous Windows NT4.0, le service Pack 6.0a est requis.

C. Installation proprement dite

Cette partie se découpe en plusieurs sous-parties selon la phase qui intéresse le lecteur.

Elle poursuit une démarche logique dans la mesure où l’internaute cherche dans un premier
temps à installer le logiciel, sinon effectuer une mise à jour d’une précédente version.

Dans un deuxième temps, si le logiciel présente des dysfonctionnements, plusieurs solutions


d’importance graduelle s’offrent à l’utilisateur : réparer, réinstaller ou désinstaller complètement
avant de réinstaller.

a) Installer

On peut installer Internet Explorer à partir du cédérom du système d'exploitation ou d'un


cédérom spécifique.

• Pour procéder à l’installation, double-cliquer sur le fichier ieXsetup, où X est à remplacer


par le numéro de version.

La procédure d'installation est un peu complexe dans la mesure où il faut tout d'abord chercher,
dans les fichiers du cédérom, le fichier ieXsetup.exe.
Un autre moyen plus simple est de se laisser guider par l'interface implémentée dans le cédérom
(si ce dernier en est pourvu).

Le premier écran demande si l'on accepte le contrat de licence. Une réponse positive est attendue
pour activer le bouton Suivant.

11/10/09 23242299.doc Page 6 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

Dans le cas d'une installation sous Windows 2000, le deuxième écran peut ne pas proposer les
différents types d'installation.

Dans le cas d'une installation sous Windows 98 ou Windows NT4, deux (ou trois) possibilités
s'offrent à l'utilisateur :
• L'installation par défaut, qui inclut le module Internet Explorer (navigateur proprement
dit), Outlook Express (lecteur de courriel ou courrier électronique), Windows Media
Player (lecteur audio-video), et d'autres composants multimédia permettant un affichage
exhaustif du contenu des pages Web.
• L'installation personnalisée ou minimale, qui permet de choisir les composants associés au
programme de base en les cochant à l'intérieur d'un menu déroulant.

11/10/09 23242299.doc Page 7 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

Il convient de choisir l'installation par défaut dans le cas d'une première installation, ou par
manque de connaissance sur le sujet. Pour ceux qui possèdent déjà des pré-requis, une
installation personnalisée est recommandée.

L'écran suivant, obtenu après avoir choisi une installation personnalisée, présente plusieurs
avantages.
Il montre d'une part que l'on peut changer de dossier d'installation. L'emplacement par défaut
C:\Program Files\!Plus\Microsoft Internet convient parfaitement.

11/10/09 23242299.doc Page 8 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

L'intérêt principal de ce type d'installation réside dans le choix des composants. Le détail est
précisé en annexe 3.

Une fois les composants choisis, l'utilisateur peut noter la taille totale de l'installation.

Une liste déroulante permet de changer son choix entre une installation par défaut, minimale ou
complète.

• Pour une installation complète d'Internet Explorer, cocher la totalité des cases, à l'exception
des fonctions « Prise en charge multilangues », le plus souvent inutiles.
• Une fois les composants choisis, cliquer sur Suivant. L'installation débute.
• A la fin de la procédure, cliquer sur Terminer.
• Redémarrer l'ordinateur.

Remarque : si par la suite, l’internaute veut ajouter un composant, il suit la même procédure que
celle de la réparation ou de la désinstallation.

Remarque :
L'action du bouton Avancés… lance une fenêtre qui présente deux cases à cocher :
• La première qu'il convient de ne pas cocher si l'on veut automatiquement associer les pages
Web à Internet Explorer. Seul un partisan d'un autre navigateur peut être amené à cocher
cette case restrictive.
• La deuxième concerne certains composants non contenus dans la distribution, et ne pouvant
être installés qu’après téléchargement depuis le site propriétaire (exemple des composants
propres à la société Macromédia).

Une fois installé, une icône est présente dans le menu Démarrer / Programmes (1), sur le bureau
(2), ou dans la barre de lancement rapide (quick launch) de la barre d'état du système
d'exploitation (3) si ce dernier en est pourvu.

11/10/09 23242299.doc Page 9 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

(1) (3)
(2)

Dans le menu Démarrer / Programmes, il existe un sous-menu portant le même nom permettant
d'accéder à tous les autres composants essentiels installés en même temps que le navigateur.

b) Mettre à jour

Elle peut se faire de différentes manières :

 Via un kit de connexion ou à partir du cédérom d’une revue informatique


 A partir du site Windows Update (http://windowsupdate.microsoft.com/)

Cette deuxième méthode est décrite sommairement dans les pages qui suivent.

Une fois la page d'accueil du site atteinte, l'internaute clique sur "Mise à jour des produits".

Un programme vérifie les besoins de mise à jour de l'ordinateur de l'internaute et affiche la


fenêtre suivante pour faire patienter l'internaute.

11/10/09 23242299.doc Page 10 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

Une fois la vérification terminée, la page Web affiche, en haut, le bilan total des logiciels à
télécharger (cf. écran de la page suivante : 9610Ko à télécharger, 48mn de téléchargement).
L'internaute peut, s'il le veut, obtenir le détail des mises à jour en cliquant sur le bouton "Afficher
les mises à jour installées".

La distinction peut être faite entre les correctifs déjà installés (indiqué dans la marge à droite) et
ceux que Microsoft propose d’installer (case à cocher activée).

11/10/09 23242299.doc Page 11 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

Comme le montre la fenêtre ci-dessus, si le site permet la mise à jour logicielle, l'internaute peut
par la même occasion télécharger les programmes correctifs des versions en place.

L’internaute peut ainsi corriger le choix automatique du site. Une fois son choix arrêté, il peut
cliquer sur le bouton "Télécharger".

Une page de confirmation de téléchargement s’affiche, suivie d’une page où l'internaute se doit
d'accepter le contrat de licence pour entamer le téléchargement.

Une fois que le téléchargement est terminé, un programme d’installation de la nouvelle version
ou du programme correctif se lance.

La première fenêtre d’installation redemande si l'on accepte le contrat de licence (même fenêtre
que celle de l’installation). L'internaute ou le client doit cocher le bouton radio J'accepte…pour
poursuivre l’installation.

La fenêtre suivante propose alors les différents modes d'installation.

11/10/09 23242299.doc Page 12 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

L’installation par défaut inclut non seulement celle du navigateur, mais aussi celle du logiciel
client de messagerie Internet qu’est Outlook Express, celle du lecteur multimédia. Une fois
que l'installation est terminée, le système demande à redémarrer.

Dans le cas d'une mise à jour, tous les paramètres de l'ancienne version d’Internet Explorer
(préférences, favoris, historique, etc.) sont conservés. Les messages de courriel de l’internaute de
la précédente version d’Outlook Express sont automatiquement transférés dans la nouvelle
organisation de ce lecteur de messagerie.
11/10/09 23242299.doc Page 13 sur 94
Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

Dans le cas d'un programme correctif, style Service Pack X (SPX) ou X représente le numéro
d'ordre du patch, ou style Qxxxxxx, le client peut vérifier la prise en compte de ces derniers en
lançant le navigateur, puis en cliquant sur le menu « ? », option A propos.

c) Réparer

Pour réparer Internet Explorer en cas de dysfonctionnements (validation d’adresse URL sans
suite, absence d’affichage des images des pages Web sans raison apparente, etc…), la procédure
suivante s’applique :

• menu Démarrer, Paramètres, Panneau de configuration,


• double-cliquer sur « Ajout/suppression de programmes »,
• sélectionner « Microsoft Internet Explorer … et Outils Internet »,

• cliquer sur « Ajouter/Supprimer… » (écran).

L'allure de la fenêtre change selon les versions d'Internet Explorer.

• cocher « Réparer Internet Explorer ».

Remarque : cette commande n’est pas disponible sous toutes les versions d’Internet Explorer.

11/10/09 23242299.doc Page 14 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

d) Réinstaller

Si la réparation n’est pas suffisante, on peut également réinstaller Internet Explorer sur lui-
même : voir procédure d’installation.

e) Désinstaller

Si la réinstallation ne donne pas satisfaction, il ne reste plus qu’à désinstaller complètement le


logiciel avant de recommencer une installation.

• menu démarrer, Paramètres, Panneau de configuration,


• double-cliquer sur « Ajout/suppression de programmes »,
• sélectionner « Microsoft Internet Explorer et Outils Internet »,
• cliquer sur « Ajouter/supprimer… » (écran),
• cocher « Désinstaller Internet Explorer ».

Remarque :
 A partir de la version 6, il faut choisir l'option "Rétablir la configuration précédente" en
précisant si besoin, les options avancées de désinstallation.

D. Lancement du navigateur
Il suffit de choisir son mode de lancement : depuis Démarrer / Programmes, ou depuis l’icône sur
le bureau ou celle de la barre de lancement rapide (cf. fin de la partie installation) ; puis de
(double-) cliquer sur l'icône d'Internet Explorer.
Si aucune connexion n'est configurée, le navigateur lance l'assistant de connexion (cf.
ANNEXE1).
Dans le cas contraire, le navigateur cherche automatiquement à se connecter au site de la société
Microsoft. En cas d’échec, il envoie un message d'erreur. Il suffit de valider le message pour
ouvrir définitivement le navigateur sur une page d'erreur sans importance.

L'internaute peut sans problème, à partir de cet écran, saisir une adresse URL de site Web dans la
barre d'adresses pour effectuer sa première consultation.

11/10/09 23242299.doc Page 15 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

II. INTERFACE DU NAVIGATEUR


Le but de ce deuxième chapitre est de familiariser le lecteur dans l'utilisation du navigateur
Internet Explorer. Les informations essentielles pour un apprentissage solide sont décrites ci-
dessous.

Voici une vue d’ensemble de l’espace de travail d’Internet Explorer.

Barre d’adresses Barre des liens

Barre d’état Barre d’outils

Cet espace comprend :


• une barre d’outils icônisés que l’internaute a tendance à préférer,
• une barre d’adresses indispensable pour indiquer le site Web à consulter,
• une barre de liens optionnelle rassemblant les principaux raccourcis,
• une barre d’état pour vérifier l’état de fonctionnement du navigateur
• et pour terminer une barre de menus pour doubler et compléter la barre d’outils.

Cette section du document passe d’abord en revue dans l’ordre indiqué ces différents éléments.

Pour terminer cette section, le mode Plein Ecran offert par IE permet de mieux visualiser un
document (voire son intégralité) en supprimant de l’espace de travail tous les éléments décrits ci-
dessus.

A. Barre d’outils

Les boutons ou icônes affichées dans la copie d’écran ci-dessus résultent d’une configuration par
défaut. Pour personnaliser cette barre d’outils, l’internaute utilise le menu déroulant Affichage,
option Barre d’outils décrit dans la partie « Barre de menus ».

11/10/09 23242299.doc Page 16 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

Cette barre d’outils comprend trois parties :


1. cinq boutons d’aide à la navigation décrits dans les lignes qui suivent,
2. quatre boutons d’exploration décrits dans la partie suivante Volets d’exploration,
3. plusieurs boutons donnant accès aux logiciels associés au navigateur, boutons énumérés
en fin de partie Volets d’exploration.

Ces boutons d’aide à la navigation vont permettre, quelque soit la page visitée, de :
 retourner sur la page précédemment visitée,
• L'internaute visite en général plusieurs pages. Pour revenir sur l'avant-dernière page
visitée, il clique sur l'icône Précédente.

 passer à la suivante,
• L'internaute décide, après consultation d'une page précédente , de revenir sur une des
dernières pages visitées.

 arrêter une recherche de page en cours,


• La validation d'une adresse dans la barre d'adresses lance une recherche de page sur le
Web. Si la page n'est pas affichée dans les 10 secondes qui suivent, cela veut dire que la
recherche, pour une raison ou pour une autre (mauvaise adresse, site disparu, résolution de nom
de site en adresse réseau impossible, etc…), peut perdurer ou se révéler infructueuse (message
d'erreur "page non trouvée"). Alors l'internaute a le loisir d'arrêter cette recherche grâce à cette
icône.

 actualiser la page affichée présentement


• Le navigateur stocke les pages affichées dans un cache qui lui est propre. Par défaut,
lors d'une nouvelle recherche de page lancée par l'internaute, il va d'abord scruter ce cache pour
chercher la page désirée. Il n'ira donc pas sur le Web chercher la toute dernière version de la
page.
• Les sites consacrés à la presse ou à l'activité économique modifient le contenu de
leurs pages de façon quotidienne. La page contenue dans le cache n'est plus d'actualité.
L'internaute peut alors forcer le navigateur, grâce à cette icône, à aller chercher la page actualisée
sur le Web.

 retourner à la page de démarrage définie par défaut.


• La page de démarrage définie par défaut est celle qui s'affiche lors du lancement du
navigateur. Si l’internaute veut changer la page, il est invité à consulter le paragraphe consacré
aux options Internet.

11/10/09 23242299.doc Page 17 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

B. Volets d’exploration

Ils sont au nombre de quatre et apparaissent en général à droite des boutons d’aide à la
navigation dans la barre d’outils. Le menu Affichage, option Volets d’exploration fait apparaître
ou disparaître les volets d’exploration.

1. Le volet « Rechercher »

Ce volet fonctionne comme un site Web de recherche d’informations.

La croix en haut à droite ou un deuxième clic sur l'icône Rechercher permet de fermer le volet.

L'option Nouveau offre la possibilité d'une nouvelle recherche.

L'option Personnaliser permet d'affiner les critères de recherche.

A la manière des moteurs de recherche (ici Nomade ou MSN), il suffit de saisir un mot ou une
expression dans le champ proposé, puis de valider la recherche en cliquant sur le bouton
Rechercher.

La page de réponse s'affiche dans le même volet (voir écran suivant).


La liste des réponses est numérotée. Seules apparaissent les titres HTML des pages comme
éléments de réponse.

11/10/09 23242299.doc Page 18 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

Pour accéder aux pages en question, il suffit de cliquer sur les liens hypertextes soulignés en
bleu.

2. Le volet « Favoris »

a) Présentation du Volet Favoris

Chaque site visité qui représente un intérêt pour l'internaute peut être ajouté dans les Favoris
pour être retrouvé plus facilement. Ceci évite de retaper l'adresse ou de retrouver celle-ci après
recherche dans un site "moteur de recherche".

Cette fonctionnalité, commune à tous les navigateurs, permet à l'internaute de se constituer un


carnet d'adresses URL. En effet, la coutume veut que l'on enregistre uniquement des adresses
de pages Web, alors qu'il est permis d'enregistrer des adresses de sites des autres services
d'Internet.

Pour les pages Web, le navigateur affiche, non l'adresse en elle-même, mais le titre HTML de la
page.

Pendant la consultation, il est préférable d'afficher la fenêtre Favoris (voir écran suivant). Ainsi,
on pourra passer plus facilement d'un site à un autre.

On peut également mettre des Favoris : dans la barre de liens du navigateur, dans la barre de
lancement rapide du bureau Windows (barre de programmes).

A l'installation, il existe des dossiers tels que Chaînes, Mise à jour de Logiciels, Liens, Media,
Mes Documents, etc…
11/10/09 23242299.doc Page 19 sur 94
Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

Ces dossiers contiennent des favoris déjà insérés par avance, tels Chaînes (01net, Elle, canal
AFP, TF1, Télé 7jours, Tout en ville, Les échos, Gaumont, Canal Cegetel, France Pratique),
Liens (barre de Liens contenant par défaut des liens vers le site de Microsoft), Media (guide des
station de radio).

Le volet liste les sites favoris de l’internaute.

La croix en haut à droite ou un deuxième clic sur l'icône


Favoris permet de fermer le volet.

L'option Ajouter offre la possibilité d'insérer de nouveaux


titres de pages Web favorites.

L'option Organiser permet de gérer ce carnet d'adresses de


ressources Internet à la manière d'un gestionnaire de fichiers :
• créer un dossier,
• renommer un dossier ou un favori,
• supprimer un favori ou un dossier,
• déplacer un dossier ou un favori.

L'option Ajouter lance la fenêtre Ajout de favoris ci-dessus.

• Le bouton Créer dans >> permet d'afficher dans la même fenêtre une zone où sont listés
les différents dossiers existants.
La zone Créer dans : permet de choisir le dossier dans lequel ranger le nouveau favori.
Une fois celui-ci choisi, le bouton OK réalise l'insertion du nouveau favori à cet endroit-
là.

• Le bouton Nouveau dossier… permet d'en créer de nouveaux.

• Une case à cocher Rendre disponible hors connexion lance un assistant qui demande :
o S'il faut suivre les liens pour sauvegarder les pages appelées (mini-aspirateur de
site)
o S'il faut utiliser la fonction de synchronisation du navigateur, ou planifier
o Si l'accès au site pour la synchronisation (mise à jour) est protégé par une
authentification de base (nom d'utilisateur, mot de passe)

11/10/09 23242299.doc Page 20 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

L'option Organiser lance la fenêtre Organiser les favoris ci-dessous.

b) Ajouter un Favori pendant la connexion

On peut mettre dans les Favoris aussi bien la page d'accueil d'un site que n'importe quelle autre
page de ce site.

La première opération consiste à afficher la page dans le navigateur. Ensuite, plusieurs procédés
sont utilisables :

1/ Dans la fenêtre Favoris :


- cliquer sur « Ajouter... »
- cliquer sur OK.

2/ Avec le bouton droit de la souris :


- cliquer avec le bouton droit à l'intérieur de la page Web,
- sélectionner "Ajouter aux Favoris..."
- cliquer sur OK.
ou,
- cliquer avec le bouton droit sur un lien hypertexte,
- sélectionner "Ajouter aux Favoris..."
- cliquer sur OK.
(dans ce cas, c'est la page visée par le lien hypertexte qui sera ajoutée aux Favoris).

3/ Dans le menu Favoris :


- sélectionner "Ajouter aux Favoris..."
- cliquer sur OK.

11/10/09 23242299.doc Page 21 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

Il faut signaler qu'avec chacune de ces méthodes, on peut renommer le Favori et/ou le placer
dans un sous-dossier. Il est préférable de le faire après déconnexion.

Remarque :
Lors de l’ajout d’un favori, la page visitée a été enregistrée dans le cache du navigateur. Lors de
la prochaine consultation via les favoris, le navigateur affiche cette dernière, si le cache n’a pas
été vidé entre temps. Il sera peut-être nécessaire d’actualiser la page si celle-ci a été modifiée sur
le site origine.

c) Ajouter un Favori à partir de l'Historique

On peut ajouter l'adresse d'une page Web, hors connexion, en utilisant le volet Historique, et sa
fonction Rechercher :

- cliquer sur « Historique » dans la barre des menus,


- sélectionner « Affichage par date ou par site »,
- cliquer sur le dossier du site pour accéder aux pages de ce site,
- cliquer avec le bouton droit sur les pages que l'on souhaite ajouter aux favoris,
- sélectionner "Ajouter aux Favoris".

3. Le volet « Historique »

Le volet « Historique » affiche l’ensemble des pages


visitées depuis une date précise.

Par défaut, vingt jours de consultation sont archivés (cf.


Onglet général des options Internet).

Par défaut, les pages visitées sont présentées, rangées


selon la date (icône et étiquette spécifique) : jour de la
semaine (+ Aujourd’hui), semaine (semaine dernière, il
y a 2 semaines, etc…), mois si l'archivage remonte au-
delà, etc…

D’autres options d'affichage sont possibles.

11/10/09 23242299.doc Page 22 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

Un moteur de recherche interne à cette rubrique


permet à l'internaute de retrouver la page plus
aisément.

4. Le volet « Media »

L'action du volet Média ouvre un lecteur Média permettant


d'écouter aussi bien les radio que d'autres média.

Avant de cliquer sur un des deux liens proposés, il faut être


connecté pour accéder aux pages Web adéquates.

Il est possible d’écouter des morceaux de musique à


l’intérieur de ce volet.

5. Autres outils

Le nombre de ces outils dépend du nombre de logiciels présents sur la station informatique.

Par défaut, des liens existent vers :


• le lecteur de courriel et de news (Outlook Express),
• la fonction imprimer,
11/10/09 23242299.doc Page 23 sur 94
Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

• la fonction d'édition (avec choix de l'éditeur HTML associé),


• le lecteur de dialogue en direct (ou Chat).

Dans l'exemple ci-contre, nous constatons la présence :


• d'un logiciel client de recherche (Copernic),
• d'un logiciel de traduction.

C. Barre d’adresses

Sous la barre d'outils se situe une zone d'adresses où l’internaute saisit directement l'adresse du
site ou de la ressource souhaitée.
Le navigateur fonctionne par défaut avec le protocole http. Il n’est donc pas nécessaire de
commencer l’adresse d’une ressource Web par http://.

Un bouton OK, accompagné d’une flèche vers le haut à droite, permet de valider la saisie de
l’adresse, et donc de lancer la requête http ou la demande de page. On obtient le même résultat
en tapant sur la touche Entrée du clavier.

Une liste déroulante nous rappelle les sites déjà parcourus si la dernière page a été consultée
après connexion, ou l’explorateur de fichiers du système d’exploitation dans le cas d’une page
locale.

D. Barre de liens Barre des liens

La barre de Liens peut être utile afin d'accéder d'un simple clic à ses sites hyper favoris.

1. Organiser la barre de Liens :

Il est conseillé de retirer d'abord de la barre de liens les Favoris installés par défaut par le
navigateur avant d’y mettre les siens.

1 Retirer les Favoris inutilisés :

11/10/09 23242299.doc Page 24 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

- afficher la fenêtre des Favoris,


- cliquer sur le dossier Liens (pour afficher son contenu),
- cliquer sur chaque Favori en maintenant le bouton de la souris appuyé,
- faire glisser le Favori vers le bas pour le retirer du dossier.

2 Ajouter ses Favoris :

- faire glisser ses Favoris à partir de la fenêtre des Favoris,

ou :
- afficher la page du site,
- cliquer sur l'adresse du site, et maintenir le bouton de la souris enfoncé,
- faire glisser l'adresse dans la barre de Liens.
3 Renommer le Favori :

- cliquer avec le bouton droit sur le nouveau Favori,


- sélectionner l’option Renommer.

2. Déplacer la barre de Liens

- cliquer sur l’icône Liens, en maintenant le bouton appuyé


- déplacer la barre de liens.
- cliquer sur les barres de séparation, pour réorganiser la fenêtre.

E. Barre d’état
Elle permet à tout moment de notre navigation, de nous renseigner sur l’état du navigateur. Pour
faire apparaître ou disparaître la barre d’état, il suffit de se rendre dans le menu Affichage, option
Barre d’état.

Cette barre se présente comme un tableau à une ligne et cinq colonnes :


• La première colonne sert effectivement à afficher l'état de chargement d'une page
Web : terminé une fois que la page est affichée, (2 éléments restant(s))… lorsque le
navigateur charge tous les éléments appelés par une page web, ouverture… au début
du chargement, adresse URL de la cible d'un lien.

• La dernière colonne affiche une icône correspondant au type de zone dans lequel
évolue le navigateur : Internet, Intranet, Intranet local, Site sensible, Site de
confiance. Ces zones seront entièrement explicités dans le paragraphe consacré aux
options Internet.
11/10/09 23242299.doc Page 25 sur 94
Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

• L'avant-dernière précise si le site est à accès sécurisé (protocole https au lieu de http)
et la troisième renseigne sur la confidentialité (cf. menu Affichage), la deuxième gère
les sorties réseau et imprimantes.

Protection SSL (128 bits)


Rapport de Confidentialité
Etat du réseau ou Etat d'impression, ici hors connexion.

F. Barre de menus

Cette barre de menus compte six options. Nous allons dans cette partie en étudier les
fonctionnalités les plus intéressantes.

1. Menu Fichier

Les trois options qui vont faire l'objet de commentaires approfondis sont celles qui concernent la
mise en page, l'impression d'une page Web et les possibilités d'exportation.

a) Option Nouveau

Cette option permet dans l’ordre de :


• ouvrir une nouvelle fenêtre de navigation,
• envoyer un message de courrier,
• envoyer un message vers un forum
• compléter son carnet d'adresses,
11/10/09 23242299.doc Page 26 sur 94
Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

• lancer une connexion de téléconférence.

b) Options Ouvrir, Modifier et Enregistrer

Ces options concernent la visualisation de pages HTML situées sur la station de l'internaute ou
sur le réseau interne à l’organisme, pages qu'il peut modifier à souhait avec un éditeur Microsoft
de son choix (Bloc-Notes ou FrontPage Express). Il peut enregistrer les modifications à l'issu.

c) Option Enregistrer sous…

Cette option est importante pour l'internaute car elle lui permet d'enregistrer sur sa station à un
endroit de son choix la page Web visitée.

Le navigateur enregistre la page Web en lui donnant comme nom son titre HTML title. Il crée un
dossier reprenant le nom précédent auquel il rajoute _fichiers. Dans le dossier title_fichiers , il
range en vrac tous les autres fichiers appelés par la page Web : fichiers image, feuilles de style
externes, fichiers de scripts externes, etc... Enfin, au sein de la page Web, il ajoute un
commentaire HTML rappelant le site originaire de la page : saved from url=(0059)http://…

Il est conseillé au moment de l’enregistrement de renommer le fichier en lui donnant un nom


court mais suffisant pour permettre une identification ultérieure aisée.

d) Option Mise en Page

Cette option permet de préparer


l'impression.

Le cartouche Papier, grâce à la


liste déroulante Taille, permet de
préciser le support destinataire de
l'impression.

L'internaute peut modifier


l'orientation de la page, ses
marges, dans les cartouches
respectifs.

Il peut aussi changer le contenu de


l'en-tête et du pied de page (voir
l'aide en ligne du navigateur pour
la signification des codes).

Le bouton Imprimante permet de


basculer sur la fonction
d'impression.

11/10/09 23242299.doc Page 27 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

e) Option Impression

Avant de lancer l'impression, Internet Explorer permet de visualiser, au préalable, le résultat sur
papier grâce à la fonction Aperçu avant impression (option suivante dans le menu Fichier).
En effet, la fonctionnalité Impression est à l'origine de nombreuses déconvenues : bords coupés,
format trop large ou encore fond de couleur inadéquat.
L’aperçu avant impression donne le nombre précis de pages du document à imprimer et surtout
permet de vérifier si l'impression ne sera pas tronquée.

La fenêtre Impression offre plusieurs onglets débouchant sur les paramètres de l’imprimante.
L’onglet Général permet de choisir l'imprimante de sortie, le nombre de copies, la zone
d'impression et d’imprimer dans un fichier.

Le choix du bouton radio Tout entraîne souvent l'impression de pages inutiles.


Pour imprimer une partie de la page Web et non son intégralité, il suffit de sélectionner, à l'aide
de la souris, le texte qui nous intéresse. Un clic droit sur la partie sélectionnée nous permet
d'utiliser la commande Imprimer. Dans la boîte de dialogue qui apparaît, on coche alors la case
Sélection dans le cartouche Étendue de pages avant de valider l’impression.

11/10/09 23242299.doc Page 28 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

Dans l'onglet Options, nous trouvons le cartouche Impression des cadres qui ne s'adresse qu'à
des internautes connaisseurs de cette technique :
• Le premier choix est Tel qu'à l'écran. Toutefois, si la page comporte de nombreux
cadres, l'impression risque d'être tronquée.
• L'option Le cadre sélectionné seulement imprime uniquement le cadre sur lequel se
trouve le curseur de la souris.
• L'option Tous les cadres individuellement crée une nouvelle mise en page pour imprimer
chaque cadre séparément.

Pour savoir si le navigateur affiche des cadres, il faut aller dans l'option Affichage / Source et
vérifier la présence du marquant frameset.
Dans un deuxième temps, il faut repérer le cadre qui nous intéresse, pour le sélectionner dans
cette fenêtre.

Les deux dernières cases à cocher de l’onglet Options sont à activer avec précaution.

Lorsque le temps nous manque pour consulter l'ensemble des liens conseillés sur une page Web,
Internet Explorer nous permet d'imprimer sur des pages différentes non seulement la page
affichée mais aussi toutes celles qui lui sont liées, ceci en activant la case à cocher Imprimer tous
les documents liés.
Si l’on veut imprimer, en plus de la page en cours, la liste de toutes les adresses liées à la page
consultée sous la forme d’un tableau à 2 colonnes (Raccourci, Adresse), il faut cocher l'option
Imprimer la table des liens.

Astuces :

1. Liste complète des favoris


Un cas pratique d’utilisation de cette dernière option est d’imprimer la liste
complète des favoris avec leurs adresses. Pour obtenir ce résultat, il faut exporter,
à l'aide de l'assistant, les favoris dans un fichier *.htm, puis cliquer sur Imprimer
dans le menu Fichier.

2. Imprimer sans fond de couleur


Sur certains sites, les textes sont présentés sur un fond coloré. L’affichage est très
esthétique, mais l'impression donne un résultat souvent décevant : les textes sont
illisibles. Si l’on souhaite obtenir un texte lisible à l'impression, il est donc
préférable d'imprimer le document sur un fond blanc.

11/10/09 23242299.doc Page 29 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

Pour cela, il faut cliquer sur Options Internet…et sélectionner l'onglet Avancé,
puis désactiver l'option Imprimer les couleurs et les images d'arrière-plan.

3. Logiciel de traitement de texte


En dernier ressort, après avoir enregistré en local la page Web, l’internaute peut
utiliser son logiciel de traitement de texte Word, pour bénéficier des fonctions de
mise en page plus importantes (insertion d'un saut de page, etc …) avant
d'imprimer le fichier.

f) Option Envoyer

Cette option permet d'envoyer la page Web consultée complète par courriel, ou simplement son
adresse URL par courriel, ou mettre en place un raccourci sur le bureau.

g) Option Propriétés

Cette option affiche les propriétés de la page consultée : taille, dates, protocole Internet utilisé
pour l'atteindre, adresse URL, connexion chiffrée ou non.
Dans le cas d’informations protégées, le bouton Certificat nous renseigne sur l’origine du
certificat d'authentification accompagnant l'envoi de la page consultée.

h) Option Travailler hors connexion

Cette option est utile pour empêcher le navigateur de systématiquement proposer la tentative de
connexion avant d'afficher la page déjà présente sur la station de l'internaute.

Internet Explorer possède un cache (dossier Temporary Internet Files) qui contient les pages
Web déjà visitées. On peut donc sans problème consulter de nouveau les pages hors connexion.

La consultation hors connexion s’effectue en deux phases :

1/ Charger les pages dans le cache :


- lancer Internet Explorer et se rendre sur le site désiré,
- créer un Favori de la page principale,
- faire défiler toutes les pages qui nous intéressent,
- se déconnecter.

2/ Consulter les pages :


- cliquer sur le Favori du site,
- cliquer sur "Travailler hors connexion",
- consulter les pages dans l'ordre de leur visite.

11/10/09 23242299.doc Page 30 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

i) Option Importer et Exporter

L’importation (ou l’exportation) est limitée aux cookies ou aux favoris.

Dans le cas de l’exportation de favoris, il n’est pas possible de sélectionner plusieurs dossiers
internes à l’organisation des favoris.

Le choix Application est limité aux seuls autres navigateurs présents sur la station (Netscape par
exemple).

Pour exporter vers un autre ordinateur ou système d’exploitation, il faut choisir le bouton radio
Fichier.
Il propose alors par défaut comme fichier d’exportation bookmark.htm dans le cas de favoris.
Il suffit alors de préciser le lieu d’exportation : autre lecteur logique ou disquette, ou…

A l’importation, il range l’ensemble des favoris à la racine de l’organisation.

2. Menu Edition

Le menu Edition propose en premier les options


classiques : couper, copier, coller.
Les commandes Copier et Sélectionner sont tout
autant accessibles en cliquant avec le bouton droit
à l'intérieur de la page Web.

Les deux options suivantes Sélectionner tout, et


Rechercher (dans cette page)... sont plus
intéressantes. La dernière option est très pratique
quand la page Web contient beaucoup de texte !

3. Menu Affichage

11/10/09 23242299.doc Page 31 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

Le menu Affichage comprend 4 séries d’options, et 5


sous-menus.

La deuxième série d'options ne fait que reprendre les


fonctionnalités respectives des icônes de l'interface de
présentation :
• page précédente, page suivante et page de
démarrage à partir du sous-menu Atteindre,
• arrêter et actualiser.

Les autres séries d’options sont commentées ci-après.

a) Série « barre d’outils »

Le premier sous-menu Barre d'outils permet de choisir


des options d'affichage du navigateur. Par défaut, les
boutons standards et la barre d'adresse sont affichés par
défaut.

La première option consiste à cocher la barre de liens.


Il est possible de rajouter ou de supprimer des icônes de la barre d'outils grâce à l'option
Personnaliser..

Dans la fenêtre Personnalisation de la barre d'outils, on peut choisir :


• Options de texte : Etiquettes à droite des icônes,
• Options d'icônes : Petites icônes.
• Plein écran dans la fenêtre de gauche (cf. page Web en plein écran).

11/10/09 23242299.doc Page 32 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

Le menu Affichage permet de décocher la barre d'état, activée par défaut. Il est préférable de la
laisser sélectionné car elle permet de suivre la progression du chargement d'une page Web.

Le sous-menu Volet d'exploration a déjà fait l'objet de commentaires. Il convient de vérifier que
les favoris sont sélectionnés (option activable aussi dans la Barre d'outils).

b) Série polices

La troisième série d'options est plus technique.

Le premier sous-menu de la série, le menu Taille (copie d’écran ci-


contre), rappelle la taille par défaut des caractères d'une page Web,
appliquée à l'affichage : taille moyenne ou taille 3 du langage HTML.
Cette taille est appliquée si l’auteur de la page ne modifie celle-ci.
Le deuxième sous-menu Codage (copie d’écran ci-contre)
fixe le jeu de caractères utilisé par défaut pour traduire la
page Web visitée.

Le concepteur de pages Web choisit en standard le code


ISO8859-1 ou le code Windows-1252 caractérisant
l'Europe Occidentale. Les autres jeux de caractères tels le
cyrillique ou … restent accessibles (sous-menu Plus…).

La troisième série d’options concerne pour celle qui est non


sélectionnée les pages écrites dans des langues se lisant de
droite à gauche (langue arabe par exemple).

c) Divers

La dernière série d'options offre les possibilités :

11/10/09 23242299.doc Page 33 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

• d'accéder au code source de la page Web, code écrit dans le langage HTML,
o l’éditeur Bloc-Notes (ou Notepad) est associé par défaut au navigateur. Dans le
cas d’un code source trop volumineux, le navigateur sollicite l’ouverture de l’éditeur Wordpad.
• d'accéder au rapport de confidentialité
• de passer en mode plein écran (cf . mode plein écran).

Le rapport de confidentialité permet de :


• afficher la politique de confidentialité P3P d'un site Web,
• savoir si le site Web contient des informations fournies par un site tiers (autre que le site Web
consulté)
• savoir si Internet Explorer a restreint l'accès de cookies du site Web consulté.

4. Menu Favoris

Ce menu ne fait que reprendre les fonctionnalités proposés par


le volet Favoris, puis afficher la liste des favoris.

5. Menu Outils

Ce menu présente trois séries d'options :


• la première concernant des fonctionnalités Microsoft,
• la deuxième sur des outils non Microsoft,

11/10/09 23242299.doc Page 34 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

• la troisième ne présentant que les Options Internet… ou comment paramétrer finement le


comportement du navigateur. Cette dernière option fait l'objet d'une section de ce document.

Le premier sous-menu offre l'accès à Microsoft Outlook


Express, lecteur de courriel et de news.

La deuxième option Synchroniser… permet d’actualiser les


pages ou sites disponibles hors connexion.

La troisième option Windows Update concerne les mises à


jour logicielles commentées en début de document.

Les outils externes de la deuxième série ne seront pas


commentés.

L'option Afficher les liens apparentés utilise les services d’un moteur de recherche particulier
(Alexia) sur le réseau Internet. En fonction de la page consultée, il envoie en réponse des
références de pages au contenu similaire.

6. Menu ?

Ce menu rassemble toutes les offres d'aide en ligne.

L'option Sommaire et index constitue la véritable aide en ligne incorporée au navigateur.

L’astuce du jour, renouvelée quotidiennement, permet d’approfondir la maîtrise d’IE dans un


domaine bien particulier.

Une aide spécifique aux utilisateurs de Netscape est


accessible directement avec la 3ème option.

L'option Support en ligne renvoie vers le site de


support technique de Microsoft
(www.microsoft.com/windows/ie_intl/fr/support), ainsi
que l'option Envoyer des commentaires vers un centre
d'accueil (www.microsoft.com/france/feedback).

L'option A propos renseigne sur la version du logiciel, ainsi que sur le nombre de correctifs
appliqués (voir partie « Mettre à jour »).

G. Mode « Plein écran »

Le mode Plein Ecran est de temps à autre utile pour visualiser l'ensemble d'une page Web. Le
contenu de certaines pages invite l'internaute à employer ce mode. Une fois activé, les barres
d'outils, de menus, de liens et d'état disparaissent. Une barre d'outils peut apparaître de manière

11/10/09 23242299.doc Page 35 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

furtive lorsque la souris atteint le haut de l'écran. Il est alors possible de revenir dans le mode
initial.

Pour consulter une page en plein écran :

- appuyer sur la touche de clavier F11,


- appuyer de nouveau sur la touche F11 pour revenir en affichage normal.

On peut également ajouter un bouton dans la barre d'outils :

- cliquer avec le bouton droit à l'intérieur de la barre d'outils,


- sélectionner Personnaliser...,

Dans la fenêtre Personnalisation de la barre d'outils :


- sélectionner "Plein écran" dans la fenêtre de gauche, et cliquer sur le bouton Ajouter.

11/10/09 23242299.doc Page 36 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

III. CONFIGURATION DU NAVIGATEUR

A. Accès à la configuration

Il existe trois procédés d’accès à la configuration d’Internet Explorer :


 Deux par l’intermédiaire de Windows :

1/ sur le bureau :
- cliquer avec le bouton droit sur l’icône d’Internet Explorer,
- sélectionner « Propriétés »,

2/ par le menu « Démarrer » :


- menu Démarrer, Paramètres, Panneau de configuration,
- double cliquer sur « Options Internet »,

 Un, après le lancement d’Internet Explorer :

3/ menu Outils, Options Internet …

Ce dernier procédé reste le plus utilisé, et celui sur lequel sont basées les explications suivantes.

Les paramètres les plus abordables de cette section proviennent des onglets Général et
Programmes. Les autres onglets concernent les personnels plus avertis des techniques du monde
Internet.

Le premier onglet Général, décrit ci-après, permet de personnaliser le démarrage du navigateur,


la gestion des pages visitées, ainsi que l’affichage des pages Web issues de notre navigation.

Microsoft met l'accent sur la sécurité dans la mesure où les trois onglets suivants, Sécurité,
Confidentialité et Contenu, traitent directement du sujet.
Le premier onglet Sécurité offre la possibilité à l'internaute d'appliquer une politique de sécurité
différente selon qu'il a classé les sites visités en sites sensibles (les plus dangereux) ou sites de
confiance.
Le deuxième onglet Confidentialité, traite la gestion des cookies, notion abordée plus loin dans
cette section.
Le troisième onglet Contenu, gère le contrôle parental, l'authentification chiffrée et les
informations personnelles.

Le cinquième onglet Connexions donne un accès direct aux configurations des connexions
Internet.
Le sixième onglet Programmes énumère la liste des programmes Microsoft associés au
navigateur.
Le septième et dernier, l'onglet Avancées, offre une batterie de fonctionnalités supplémentaires à
l'internaute.

11/10/09 23242299.doc Page 37 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

B. Onglet Général

Cet onglet présente trois cartouches et quatre boutons.

Les trois cartouches sont respectivement en rapport étroit avec l'icône Démarrage de la barre
d'outils, avec les deux icônes Favoris et Historique des volets d'exploration.

Les quatre boutons Couleurs, Polices, Langues et Accessibilité en bas de l’onglet Général
permettent de personnaliser l’affichage des pages Web issues de notre navigation.

1. Cartouche « Page de démarrage »

Il est rappelé que la page de démarrage est la page par défaut qui s’affiche au lancement du
navigateur (cf. section Interface du Navigateur). Ici, l'internaute fait son choix parmi trois :

 Page actuelle : enregistre l’adresse URL de la page courante dans les paramètres du
navigateur pour la restituer à chaque ouverture d’Internet Explorer.
 Si la page choisie se situe sur Internet, ceci oblige l’internaute à rester connecté de
manière permanente. Ce choix peut être intéressant dans le cas d'un réseau local
d'entreprise où la page d'accueil du site Intranet sert (ou est imposé) comme page de
démarrage .

11/10/09 23242299.doc Page 38 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

 Page par défaut : va chercher la page d’accueil du site de Microsoft


(http://www.microsoft.com). Ceci oblige l'internaute à être connecté en préalable.
 Les navigateurs comme Internet Explorer ou Netscape modifient cette rubrique pour y
placer par défaut l'adresse de leur site. Il est préférable évidemment de cliquer sur "Page
vierge" pour retirer l'adresse du site.

 Page vierge : Internet Explorer s’ouvre sur une page blanche (about :blank dans la barre
d'adresses). Ce dernier choix reste la première et principale solution dans le cas d'une
connexion Internet.

2. Cartouche « Temporary Internet Files »

La rubrique porte le nom du dossier Windows qui constitue le "cache" d’Internet Explorer.

Toutes les pages visitées par l'internaute sont stockées à cet endroit, non seulement les pages
web, mais aussi tous les fichiers appelés par la page web. Que se passe t-il en fait ?
Lors de la consultation de la page web, les différents éléments de la page :
• animations multimédia (.swf, .avi, .asf, .mpeg, .mov, etc…),
• images (.gif, .jpg, .png), sons (.mid, .au, etc…),
• feuilles de style (.css), scripts (.js),
• applets java (.class), etc…
vont se loger dans ce dossier particulier nommé Temporary Internet Files.

Ainsi hors connexion, la page peut être rechargée, non pas par consultation du serveur à distance,
mais en parcourant le dossier « cache » du navigateur situé sous le profil de l’utilisateur
connecté.

Trois boutons sont disponibles dans le cartouche Fichiers Internet Temporaires :


• Le bouton Supprimer les cookies… qui fera l'objet d'un paragraphe spécifique,
• Le bouton Supprimer les fichiers… qui permet de vider le dossier cache,
• Le bouton Paramètres d'accès à la configuration du cache..

a) Bouton Paramètres

En cliquant sur le bouton Paramètres, on peut :


• Modifier le comportement du navigateur (fréquence de vérification sur le site Web d’origine
d'une page plus récente),
• Modifier les caractéristiques de fonctionnement du navigateur (taille du cache, déplacement
du dossier),
• Afficher son contenu (l'intégralité du dossier en cliquant sur Afficher les fichiers…
uniquement les contrôles Active X en cliquant sur Afficher les objets…).
11/10/09 23242299.doc Page 39 sur 94
Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

(1) Actualisation du cache

Le choix Automatiquement est le choix le plus recommandé pour afficher les pages plus
rapidement. Cette rapidité croit avec la taille du cache.

Les deux premiers choix impliquent une connexion permanente de l’internaute. Le dernier choix
entraîne une gestion manuelle de la mise à jour du cache.

(2) Augmenter la taille du cache

La quantité de pages accessibles hors connexion dépend aussi de la taille du cache Temporary
Internet Files. Au besoin, on peut augmenter la taille de ce cache. A titre d'exemple, on peut
consacrer 100 Mo au cache sur un disque de 2 Go.

(3) Déplacer le dossier Temporary Internet Files

Si on dispose de plusieurs partitions sur son disque dur, il est préférable d'en dédier une à
Internet. Ceci permet de protéger sa partition système et de limiter la fragmentation de cette
partition. Si l'on fait ce choix, on peut y déplacer le cache d'Internet Explorer.

(4) Afficher les objets…

11/10/09 23242299.doc Page 40 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

Ce bouton permet de visualiser l'ensemble des contrôles Active X que l'internaute a téléchargé
en même temps que les pages Web visités, ainsi que les plug-ins accrochés au fonctionnement du
navigateur. Les contrôles Active X sont des petits programmes, utilisant une technologie
Microsoft (Active X), qui permettent d'animer le comportement des pages Web.
Ces programmes, téléchargés à l'insu de l'internaute, peuvent se révéler dangereux pour le
système d'exploitation.
Des commentaires plus étoffés seront proposés dans la partie consacrée à l'onglet Sécurité des
paramètres du navigateur ou dans la section d'utilisation du navigateur.

(5) Afficher les fichiers

L’activation du bouton lance l’explorateur de fichiers sur le contenu du dossier cache. De lui-
même, il élimine les doublons que l’on peut constater si l’on visualise le cache par
l’intermédiaire de l’explorateur de fichiers. Ces doublons, résultant de plusieurs visites
successives d’une même page, se différencient les uns des autres dans leurs noms par le signe
[X] où X représente le numéro d’ordre de duplication.

b) Bouton Supprimer les fichiers…

Pour vider régulièrement le cache de son contenu, l’internaute actionne ce bouton situé sur
l’onglet Général.

c) Bouton Supprimer les cookies…

Ce bouton du même onglet Général mérite quelques explications sur ce que sont les cookies :
des petits fichiers texte déposés par le site visité afin de personnaliser le prochain accueil de
l'internaute sur le site. Le cookie est un fichier temporaire.

La consultation d’une simple page Web ne peut provoquer cette dépose. L'internaute a du
consulter une page d'accueil d'une application Web. Parmi les composants de cette application, le
programmeur a prévu de conserver une trace de ses visiteurs en écrivant des scripts de dépose de
cookies lors de la première visite, puis d'interrogation de cookies lors de la deuxième visite.

Ces fichiers textes sont situés à deux endroits : dans le dossier cookies du profil de l’utilisateur et
(ou) dans le cache du navigateur.
Le nom du fichier est de la forme : nom-utilisateur@nom-site-web.txt.

tid Voici ci-contre un exemple de fichier cookie.


213.44.93.221.103198307350
iapref.wanadoo.fr/ Ce fichier comporte au moins l'identité du site qui l'a déposé.
11/10/09 23242299.doc Page 41 sur 94
Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

1536 1641006720
30248930 3917863904 Les autres données sont en général intraduisibles par
29514676 * l'internaute. Elles représentent des numéros de clés associées à
des mots connus du seul programmeur d'application Web.
3. Cartouche Historique

Cette rubrique permet de régler le nombre de jours pendant lequel l’adresse d’une page Web est
conservée dans l’historique des pages Web visitées. En effet toutes les adresses URL de ces
pages sont enregistrées dans le dossier Historique du profil de l'utilisateur.

Il est ainsi aisé de récupérer un site non enregistré dans les Favoris quelques jours après.

Un bouton permet de supprimer l'historique en question.

4. Boutons « Couleurs, Polices, Langues et Accessibilité »

Les quatre boutons Couleurs, Polices, Langues et Accessibilité en bas de l’onglet Général
permettent de personnaliser l’affichage des pages Web issues de la navigation.

Les choix constatés dans les différentes fenêtres correspondent aux valeurs par défaut appliquées
par le navigateur. Ces paramètres le sont si le concepteur de sites Web n’a pas modifié les
valeurs des éléments suivants au sein de la page :
• propriétés text et bgcolor (arrière-plan) au niveau de l’élément HTML body,
• propriétés link="#0000ff ", (non visités) et vlink="#800080" (visités) au niveau de
l’élément HTML body,
• balise meta avec la propriété charset="iso-8859-1" pour le jeu de caractères,
• balise basefont ou élément font pour la police de page Web, styles de polices prédéfinies
pour la police de texte brut.

11/10/09 23242299.doc Page 42 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

Au niveau des couleurs de texte et


d'arrière-plan de chaque page Web
visitée, il est possible d'utiliser les
couleurs de cette page ou de lui
imposer ses propres choix.

Au niveau des liens, les couleurs


standards sont le bleu pour les
liens actifs non visités, le violet
pour les liens visités. Il est
possible d'activer la couleur rouge
des liens survolés (sélection par
pointage).
Il est rappelé à l'internaute le jeu
de caractères utilisé par défaut :
latin pour iso-8859-1.

De la même façon, les polices de


pages Web et de textes bruts par
défaut sont notifiées.

Cette fenêtre concerne les


personnes présentant des
problèmes de vue : problème de
perception de couleurs, ou des
problèmes de lecture.

Pour les personnes handicapées, il


est possible de mettre en oeuvre
une mise en forme spécifique à
l'aide des feuilles de style (cf.
chapitre complémentaire sur le
sujet).

C. Onglet Sécurité
11/10/09 23242299.doc Page 43 sur 94
Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

Comme son nom l'indique, cet onglet permet de modifier le niveau de sécurité par zone :
• Sites Intranet pour tous les sites Intranet accessibles depuis le réseau local de son
organisme
• Sites Internet pour tous les autres sites.

Plus le niveau de sécurité est élevé, plus la navigation sera difficile. Sans connaissance préalable,
il est préférable de conserver les réglages par défaut.

L'utilisateur a de plus le loisir de classer les sites Internet visités en trois catégories :
• Sites de confiance pour les sites Internet en qui il a toute confiance,
• Sites sensibles pour les sites qui peuvent présenter un danger pour son ordinateur,
• Tous les autres sites restant dans la catégorie Internet.

Par zone, le navigateur applique une politique de sécurité consultable en cliquant sur le bouton
Niveau par défaut :

11/10/09 23242299.doc Page 44 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

• Elevé pour les sites sensibles,


o Les fonctionnalités les moins sécurisées sont désactivées.

• Moyennement bas pour les sites Intranet,


o Les contenus non sécurisés sont exécutés sans message d’avertissement. Les
contrôles ActiveX non signés (anonyme) ne sont pas téléchargés.
• Faible pour les sites de confiance,
o Tous les contenus actifs sont exécutés. La plupart des contenus sont téléchargés.

• Moyen pour le reste des sites.


o Des messages sont lancés pour tout contenu non sécurisé. Les contrôles ActiveX
non signés ne sont pas téléchargés.

En cliquant sur l'une des trois


catégories autres qu’Internet, le
bouton Sites… est activé.

Dans le cas des deux dernières


catégories, un clic sur le bouton
Sites lance la fenêtre ci-contre.

Par zone, le premier champ


permet d’ajouter l’adresse URL
d’un site.

Dans le champ Site Web, on


sélectionne le site pour le
supprimer.

Sous Windows 2000, un case à cocher Nécessite un serveur sécurisé (https) pour tous les sites
dans cette zone est activée pour les trois zones. Le protocole https est utilisé dans le cas de
transactions sécurisées par la technique SSL ou par échange de certificats.

11/10/09 23242299.doc Page 45 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

Dans le cas de la zone Intranet,


une fenêtre de paramétrages
préalables s’affiche.

Le bouton Avancé… lance la


fenêtre précédente.

En cliquant sur le bouton


Personnaliser le niveau, on peut:
- désactiver ou surveiller les
contrôles ActiveX et
l'exécution des Scripts,
- désactiver ou surveiller
l'action des cookies.

La liste exhaustive des contrôles


personnalisés est accessible dans
l'annexe 4.

En cas d'urgence (risque


d'attaque de virus), on peut être
amené à désactiver les contrôles
ActiveX et/ou l'exécution des
scripts.

Il se peut que lors de la


connexion à un site une fenêtre
popup affiche le message d'erreur
suivant :

• "Votre navigateur n'accepte pas les cookies. Vous devez paramétrer votre navigateur de
telle sorte qu'il accepte les cookies."

Sous le thème cookies, il faut cocher la ligne "Toujours accepter les cookies".

Le cartouche Rétablir… permet à l’internaute de retrouver les valeurs initiales d’une


configuration donnée.

D. Onglet Confidentialité

Ce nouvel onglet fait son apparition à partir de la version 6 d’Internet Explorer, afin de séparer
la gestion de la sécurité pure de celle des cookies, objet d’une politique de confidentialité.
11/10/09 23242299.doc Page 46 sur 94
Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

Une stratégie de confidentialité (P3P) s'est mise en place sur le sujet pour empêcher les sites
d’utiliser les informations personnelles de l’utilisateur écrites quelque part dans l’ordinateur à
des fins malhonnêtes, ou sans le consentement de cet utilisateur.

En bougeant le curseur,
on découvre les différents
niveaux et stratégies
afférentes.

Comme le suggère
l’onglet, il est possible de
détailler la stratégie
(bouton Avancé…) ou
d’importer une politique
provenant d’un fichier
spécifique (bouton
Importer…), fichier
téléchargé d’un site
traitant de la technique
P3P.

Enfin, l’internaute peut, à


l’aide du bouton Modifier,
affiner sa stratégie à
l’égard de sites Web
personnels (individuels)
ou tiers.

Les cookies n'étant pas


aussi dangereux que l'on
prétend, il est de coutume
de les laisser s'installer.

Grâce aux cookies, certains sites à accès sécurisé limitent ainsi l’identification de l’utilisateur à
une seule fois et non à chaque page du site.

Si votre navigateur n'accepte pas les cookies, on obtient le message d'erreur suivant : "Votre
navigateur n'accepte pas les cookies. Vous devez paramétrer votre navigateur de telle sorte qu'il
accepte les cookies."

11/10/09 23242299.doc Page 47 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

E. Onglet Contenu

Cet onglet traite des


restrictions d'accès à
certains sites selon leur
contenu :
• Contrôle parental pour
des sites au contenu
agressif pour le 1er
cartouche,
• Connexions sécurisées
vers des sites de
télépaiement pour le
2ème cartouche.

Le 3ème cartouche offre


certaines facilités d'accès
ainsi que la possibilité de
définir un profil
d'informations
personnelles (carnet
d'adresses).

1. Cartouche « Gestionnaire d'accès »

Si l’on est préoccupé par le type d'information auquel les enfants ou les employés d’une
entreprise peuvent accéder sur le Net, ce cartouche apporte un début de solution.

En utilisant les valeurs définies par des organisations sans but lucratif telles que RSAC
(Recreational Software Advisory Council), Internet Explorer permet de contrôler ce que les
autres peuvent voir depuis l’ordinateur.
Le contrôle d'accès est utilisé pour choisir différents niveaux acceptables de langage, nudité, sexe
et violence. Les parents ou les superviseurs peuvent définir des mots de passe pour permettre
l'accès à chaque page Web ou pour empêcher les utilisateurs d'accéder à des pages Web qui ne
sont pas sous contrôle d'accès.

En réalité, ces contrôles d'accès se configurent à plusieurs endroits :


• au niveau du navigateur du client,
• au niveau du serveur qui héberge le site,
• dans les pages Web.
11/10/09 23242299.doc Page 48 sur 94
Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

Il faut une action concertée du client et du serveur pour que le contrôle ait vraiment lieu. En
préalable, il faut que le concepteur de pages Web ait fait vérifier le contenu de son site auprès
d'un organisme agréé tel RSAC.
L'action du bouton Activer sur l’onglet Contenu d’Options Internet (ou Désactiver si le
gestionnaire avait été activé au préalable) lance une fenêtre à quatre onglets : Contrôles d’accès,
Sites autorisés, Général et Avancé.

Si un mot de passe pour le superviseur de contrôles a déjà été défini sur l’ordinateur,
l’internaute doit saisir le mot de passe pour modifier la configuration. Si quelqu'un d'autre a déjà
défini le contrôle d'accès sur votre ordinateur, il faut contacter cette personne pour obtenir le mot
de passe.

a) Onglet Contrôle d'accès

Pour ajuster le contrôle selon les


quatre catégories ci-contre, il
suffit de déplacer le curseur vers
la droite pour ouvrir l'accès à
des sites plus agressifs.

Pour plus d'informations, il


convient de cliquer sur le
bouton adhoc, ou d'aller sur le
site www.icra.org.

Pour empêcher les autres


d'accéder aux pages Web
interdites, dans l'onglet Général
de cette fenêtre, il faut s’assurer
que la case à cocher appelée Les
utilisateurs peuvent visiter les
sites sans contrôle d'accès est
désactivée.

b) Onglet Sites autorisés

Ce deuxième onglet permet, une fois l'adresse URL du site saisie dans le premier champ :
• de l'ajouter à la liste des sites autorisés (bouton Toujours) ou interdits (bouton Jamais)
• de le supprimer d'une des deux listes (bouton Suppimer) après l'avoir sélectionné dans le
deuxième champ.
11/10/09 23242299.doc Page 49 sur 94
Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

c) Onglet Général

Cet onglet, offre la possibilité :


• dans le premier cartouche d'accéder à certains sites moyennant la fourniture d'un mot de
passe ou non,
• dans le deuxième cartouche de créer un mot de passe pour protéger l'accès du navigateur à
cette partie de la configuration,
• dans le troisième cartouche de changer la liste des organismes de vérification (l'organisme
par défaut étant RSAC, organisme joignable au site précédemment cité).
o Le bouton Rechercher envoie l'internaute sur le site
www.microsoft.com/windows/ie/evaluation/features/indepth/contentadv.asp pour obtenir la
liste des organismes agréés par Microsoft.
o Le bouton Systèmes de contrôles d'accès lance une fenêtre où il est permis
d'ajouter un nouvel organisme de vérification.

d) Onglet Avancées

Ce dernier onglet permet de :


• Configurer l'adresse URL d'un bureau de contrôle du réseau Internet qui autorisera ou non
l'accès à une page donnée, une fois que la consultation est lancée par l'internaute ;
• Importer des fichiers de règles PICS de contrôle du site, rangés dans un ordre voulu par
l'internaute.
o Ces règles s'appliqueront sur toutes les pages demandées par l'internaute.

2. Cartouche Certificats

Le cartouche concerne toutes les transactions sécurisées de télépaiement via Internet. Il contient
deux boutons Certificats et Editeurs.

a) Liste des organismes de certification

L'activation du premier bouton Certificats lance une fenêtre à quatre onglets.

Chacun de ces onglets liste les organismes de délivrance de certificats en fonction du rôle prévu :
<Tout>, Authentification du client, Messagerie électronique sécurisée, <Rôles avancées>.

Les certificats sont classés selon leurs provenances : certificats personnels, certificats de tierces
personnes, certificats d'autorités intermédiaires ou certificats d'autorités principales de confiance.
L'activation du bouton Importer lance l'assistant de récupération d'un certificat.

11/10/09 23242299.doc Page 50 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

b) Editeurs de confiance

Le bouton Editeurs lance la fenêtre Technologie de sécurité Authenticode où il est possible de


lister les sociétés d'édition de logiciels pour lesquelles Microsoft assure leur compatibilité.

c) Accès à un site sécurisé

Sans échange de certificats, il est


néanmoins possible de se connecter à un
site sécurisé, moyennant la fourniture
d’un nom de connexion (ou nom
d’utilisateur) et d’un mot de passe.

L’accès à une partie de site où les


transactions sont chiffrées est annoncé
par la fenêtre ci-contre.

Le protocole http sécurisé ou https est alors utilisé pour atteindre les différentes pages du site.

3. Cartouche « Informations Personnelles »

Ce cartouche permet d'une part de faciliter l'accès à certains sites (bouton Saisie semi-
automatique), et d'autre part d'accéder à son carnet d'adresses personnelles (bouton Profil).

Le premier cartouche concerne la saisie semi-


automatique.
Il s'agit de faciliter la saisie des adresses URL
dans la barre d'adresses du navigateur (case
cochée par défaut).
On peut étendre cette facilité aux champs des
pages Web de formulaires, et notamment pour
les champs d'authentification (cochée par
défaut).

Le deuxième cartouche permet d'effacer les


traces de cette mémoire supplémentaire, à
l'aide des deux boutons Effacer…formulaires
et Effacer …mots de passe.

11/10/09 23242299.doc Page 51 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

F. Onglet Connexions

Cet onglet permet de :


 Ajouter une nouvelle connexion,
 Définir la connexion utilisée par défaut (dans le cas de plusieurs connexions),
 Modifier la configuration d'une connexion.

Le contenu de cet onglet varie non seulement selon la version du navigateur, mais aussi selon le
système d'exploitation support. Il comprend deux cartouches commentés dans les paragraphes
qui suivent et un bouton.

Le bouton Configurer lance l'Assistant de Connexion Internet.

1. Cartouche « Options de numérotation… »

11/10/09 23242299.doc Page 52 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

Le cartouche Options de numérotation… liste les différentes connexions Internet configurées sur
la station.

a) Description du cartouche

Les deux boutons Ajouter, et Supprimer permettent de gérer cette liste.

Le bouton Par Défaut est grisé sur la copie d’écran car la connexion sélectionnée est celle qui a
été choisie au préalable.

La sécurité du système est par défaut vérifiée (case cochée).

Les boutons radio obligent l'internaute à faire un choix pour chaque connexion listée :
- ne jamais établir de connexion = le navigateur passe obligatoirement par le panneau de
configuration du système, option Accès réseau à distance, pour se connecter.
- établir une connexion s’il n’existe pas de connexion réseau = lance l’assistant de
configuration
- toujours établir la connexion par défaut = le navigateur présente les paramètres
d’authentification dans une fenêtre avant de composer le numéro d’appel.

Le bouton Paramètres… permet d'accéder à ceux-ci pour modifier les caractéristiques de la


connexion sélectionnée (voir paragraphe suivant).

b) Paramètres de la connexion

11/10/09 23242299.doc Page 53 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

Configuration automatique

Ce cartouche concerne plus les


ordinateurs d'un réseau local
d'entreprise que la simple station
isolée connectée à Internet.
Dans ce cas, l'administrateur réseau
peut avoir défini un script de
configuration automatique pour la
connexion Internet de ses stations.

Serveur Proxy

L'utilisation d'un serveur proxy est


soit indiqué par la configuration du
fournisseur d'accès, soit indiqué
par l'administrateur réseau de
l'organisme.

Il n'est pas ici question d'entamer


l'étude d'un serveur proxy, mais
juste d'expliquer sa présence dans
la configuration.

Ce serveur proxy sert de passerelle entre le client Internet, que l'on soit dans le cas d'un réseau
local ou d'un ordinateur isolé, et le réseau Internet lui-même.

Il a trois fonctions :
• translation d'adresses,
• outre la protection du client par filtrage d'adresses,
• 2ème cache de pages Web après le navigateur.

Les adresses IP d'un réseau local sont déjà utilisées sur le réseau Internet. Il s'agit alors de cacher
cette plage d’adresses par l'intermédiaire d'un logiciel installé sur un serveur.

11/10/09 23242299.doc Page 54 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

Pour activer le cartouche, il suffit de cocher la case Utiliser un serveur proxy… Le bouton
Avancé… devient actif.
Les paramètres du serveur proxy
sont alors accessibles. Il est
possible de préciser quel service
utilise cette passerelle, avec quelle
adresse et numéro de port, ou
simplement cocher la case du
premier cartouche pour tous les
protocoles.

Le deuxième cartouche précise les


adresses n'utilisant pas cette
passerelle.

L'inconvénient de cette procédure


est que chaque consultation de
pages Web passera par ce serveur.
Il faut alors cocher la case Ne pas
utiliser …adresses locales dans la
fenêtre précédente (paramètres de
la connexion).

Options de numérotation

Le cartouche Options de numérotation de la fenêtre des paramètres de la connexion rappelle le


nom d'utilisateur, mot de passe et domaine dans le cas d'une connexion d’accès à distance par
modem.
Avancées

11/10/09 23242299.doc Page 55 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

Quand on clique sur le bouton


Avancées de ce cartouche, on peut
régler :
- la durée d'inactivité au-delà de
laquelle la connexion sera
interrompue (particulièrement
utile en cas de téléchargement de
longue durée),
- le nombre d'essais de connexion, et l'intervalle entre deux essais.

Propriétés
Ce bouton permet d'accéder aux paramètres de numérotation de l’appel téléphonique préalable
sur Internet. Elles sont accessibles également depuis l'explorateur via Accès réseau à distance
(Windows 98). On retrouve les mêmes paramètres que ceux configurés via l'assistant de
connexion.

Cette fenêtre présente quatre onglets qui sont commentés dans l'annexe 1.

2. Cartouche « Paramètres du réseau local »

Le bouton Paramètres réseau de l'onglet Connexions donne accès à une nouvelle fenêtre de
configuration similaire à la fenêtre « Nom de Connexion Paramètres » si l’on ôte le dernier
cartouche Options de numérotation.

G. Onglet Programmes

Cet onglet permet de constater quels sont les programmes associés à Internet Explorer : éditeur
HTML, lecteur de courriel, lecteur de groupe de discussion, logiciel de téléconférence, carnet
d'adresses, calendrier, etc...

Remarque : les programmes associés sont ajoutés automatiquement au fur et à mesure de leur
installation.

Le bouton Rétablir les paramètres… n’est à cliquer que si l’on veut effacer toute trace de
personnalisation. La case à cocher suivante semble sans intérêt.

11/10/09 23242299.doc Page 56 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

H. Onglet Avancées

Cet onglet liste beaucoup d'options au profit de l'internaute. Une fois que ce dernier s'est un peu
familiarisé avec le fonctionnement du navigateur, il est conseillé de parcourir en détail cette liste
classée par rubriques pour guetter l(es) 'option(s) qu'il importe d'activer ou de désactiver.

La liste des options varie un peu selon les versions du navigateur. La liste complète de la version
5.5 est affichée dans l'annexe 5. Dans la suite du paragraphe, quelques propositions sont faites.

Dans la liste Navigation, on peut :


- Cocher ou ne pas cocher Afficher Internet Explorer sur le Bureau (permet d'avoir une icône
Internet Explorer sur le Bureau).
- Cocher Lancer les fenêtres du navigateur dans un processus indépendant (important car
permet, en cas de plantage dans une fenêtre d'Internet Explorer, de ne pas bloquer toute
l'application).
- Ne pas cocher Vérifier automatiquement les mises à jour de Internet Explorer (susceptible de
déclencher des demandes de connexion intempestives).

Dans la liste Impression, on peut :


- Cocher la case Imprimer les couleurs et les images d'arrière-plan, utile pour l'impression de
maquettes de site.

11/10/09 23242299.doc Page 57 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

Dans la liste Sécurité, on peut :


- Cocher la case Vider le dossier Temporary Internet Files lorsque le navigateur est fermé
(plus la peine d’effectuer désormais cette opération régulièrement, Internet Explorer le fait
pour vous automatiquement).

Remarque : on peut toujours revenir aux paramètres par défaut en cliquant sur le bouton
correspondant.

11/10/09 23242299.doc Page 58 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

IV. UTILISATION D'INTERNET EXPLORER


A. Réduire son temps de connexion

Il vaut mieux profiter de son temps de connexion pour charger le maximum


d'informations… informations que l'on pourra consulter tranquillement une fois
déconnecté.

1/ Lancer Internet Explorer avant de se connecter

Si la page Web que l'on veut consulter a déjà été visitée :


- la sélectionner dans ses Favoris pour l'afficher (au besoin en cliquant sur "Travailler hors
connexion" si la fenêtre de connexion à distance apparaît).
- cliquer sur "Actualiser" pour se connecter.

Si la page Web n'a pas été consultée précédemment :


- taper son adresse dans la barre d'adresse.
- cliquer sur "Ok" pour se connecter.

2/ Se déconnecter pour consulter les pages importantes

Avec une facturation à la seconde, on peut se connecter le temps de charger la page et se


déconnecter aussitôt.
Ceci est particulièrement utile lorsque la page affichée contient beaucoup d'informations.
Une fois que l'on aura examiné la page hors connexion, on pourra se connecter à nouveau pour
continuer la consultation, ou alors fonctionner selon la procédure indiquée dans la section
Interface du navigateur / Menu Fichier / Travailler hors connexion.

3/ Ouvrir plusieurs fenêtres Internet Explorer:

Il est recommandé d’ouvrir plusieurs fenêtres Internet Explorer :


• avant de se connecter pour préparer le chargement de plusieurs pages,
• pendant la connexion pour afficher une nouvelle page, notamment pour éviter d'attendre le
chargement complet d'une page.

La procédure d’ouverture de plusieurs fenêtres consiste à :

Ouvrir une nouvelle fenêtre contenant la même page :


- menu Fichier, sous-menu Nouveau, option Fenêtre ou Ctrl+N

Ouvrir une nouvelle fenêtre contenant une autre page :


- cliquer avec le bouton droit sur un lien hypertexte,
- sélectionner "Ouvrir (le lien) dans une nouvelle fenêtre".

11/10/09 23242299.doc Page 59 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

4/ Naviguer entre les fenêtres d'Internet Explorer

On sélectionne les différentes fenêtres tour à tour en cliquant sur leur bouton dans la barre des
tâches du bureau Windows, ce qui permet de charger des pages Web différentes dans chacune
d'elles.

B. Dossiers

Selon la version du système d'exploitation, un dossier commun à tous les utilisateurs (Windows
98) ou par utilisateur dans le dossier de son profil (autres versions) regroupe l'ensemble des
ressources acquises après consultation du réseau Internet.

On peut vérifier cet emplacement du dossier en question dans les options Internet, onglet
Général / Bouton Paramètres du cache :
Localisation Système
\Windows Windows 98
\Winnt\Profiles\"nom d'utilisateur"\ Windows NT4
\Document and Settings\"nom-utilisateur.nom-station"\Local Settings Windows 2000
et Windows XP

Ces ressources sont rassemblées par dossier :


Nom du dossier Fonction
Temporary Internet Files cache du navigateur
Cookies cookies déposés par les sites visités
Favoris ou Préférés adresses URL favorites
Historique historique des pages visitées
Downloaded Program Files contrôles ActiveX

C. Menus contextuels

En fonction de l'endroit où l'on clique dans le navigateur, il existe un menu contextuel ou non.

1. Espace de travail

Au niveau des barres d'outils et barre d'adresses,


nous avons le menu ci-contre, où nous pouvons
désactiver l'affichage de certains outils.

11/10/09 23242299.doc Page 60 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

2. Zone d’affichage

Dans la page elle-même, le menu contextuel s'adapte à l'objet sur lequel s'exerce le clic.

En conséquence, un certain nombre d'options sont activés ou non.

a) Sur une image


L'exemple ci-contre a été pris sur une image incorporée dans une page Web.

(1) Série Liens


Aussi, le premier sous-menu, activé sur des liens,
reste grisé (inactif).

La première option active le lien et charge la page


visée par le lien. La deuxième option est une
variante de la première qui ouvre la page cible
dans une deuxième fenêtre d’IE (2e navigateur).
Les deux dernières options lancent
respectivement l’enregistrement ou l’impression
de la page cible.

(2) Série Images


Il est donc possible, au lieu d'enregistrer la page
complète, de n'enregistrer que l'image.

Outre la possibilité d’afficher l’image en plein


écran (1ère option), d’envoyer cette dernière par
courriel, de l’imprimer, il est possible de
l’intégrer dans l’image d’arrière-plan du système,
ou de le poser sur son bureau.
L’image intégrée dans l’arrière-plan est
enregistrée dans le profil de l’utilisateur sous la
forme : …Internet Explorer.bmp.

(3) Autres séries

Un sous-menu concerne les possibilités d'édition, un autre les favoris.

La fonctionnalité Copier le raccourci consiste à copier l’adresse URL d’un lien en mémoire,
adresse que l’on peut coller n’importe où après.

L'avant-dernier menu renseigne sur les programmes annexes (non Microsoft) associés au
navigateur.

Le dernier sous-menu donne les propriétés de l'objet sélectionné. S’il s’agit d’une image : nom,
format, taille.
11/10/09 23242299.doc Page 61 sur 94
Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

b) Ailleurs dans la page


Ce menu contextuel est découpé en sept séries d’options.

La 1ère et 5ème série reprennent les fonctionnalités de la


barre d’outils.

La 2ème série traite de l’image d’arrière-plan si la page en


charge une (menu grisé sinon).

L’option de la 3ème série activée sélectionne l’ensemble du


contenu, avant de le copier via le menu général.

La 4ème série offre la possibilité de :


• créer un raccourci de la page sur le bureau,
• ajouter cette page dans la liste des favoris,
• afficher le code source (en langage HTML) de la
page dans Bloc-Notes.

La dernière affiche les propriétés de la page.

D. Créer des raccourcis

A l'aide de la souris, bouton gauche, il est possible de faire glisser un lien hypertexte d'une page
Web sur le bureau de Windows pour créer un raccourci Internet.
De la même façon, une image de la page glissée vers le bureau à l'aide de la souris crée un fichier
image sur le bureau. Cette deuxième possibilité n’est vraie que dans le cas où cette image ne
comporte pas de lien.

A l‘inverse, après avoir lancé le navigateur, il est possible de faire glisser un raccourci vers IE
pour le déposer. La page représentée par le raccourci est chargée. Il en est de même pour un
fichier image.

E. Complément sur les contrôles Active X

Dans le menu Outils / Options Internet / onglet Général, le bouton Paramètres du cartouche
Fichiers Internet Temporaires nous permettait d'afficher les contrôles Active X insérés au
fonctionnement du navigateur.

Cette technologie permet à des applications d’imbriquer différents types de données les uns dans
les autres afin d’assembler des fichiers composites et quelque peu actifs. Les contrôles ActiveX
sont des objets de très petites tailles, pas plus de 20 ou 30Ko pour ne pas surcharger le
téléchargement des pages Web.

Internet Explorer est capable de gérer ces petits programmes que sont ces contrôles. Il peut par
exemple éditer des fichiers Word directement depuis la fenêtre de navigation de IE, avec la barre
d’outils de Word venant s’afficher au-dessous de celle du navigateur. La technologie ActiveX
11/10/09 23242299.doc Page 62 sur 94
Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

donne des possibilités d’extension à ce navigateur, que ce soit pour la sécurité, des petits gadgets
visuels (menus déroulants, fenêtres popups), de l’aide à la navigation.

Internet Explorer détecte immédiatement que la page Web contient un contrôle actif. Elle en
prend la date d’expiration, le nom du contrôle ainsi que le nom de l’éditeur et l’affiche dans une
fenêtre popup afin de donner le plus d’informations sur la provenance de ce composant.

On peut par la même occasion demander à Internet Explorer de ne plus être interrompu lorsque
ce dernier rencontre des contrôles ActiveX édités par l’éditeur du contrôle. Tous les contrôles
sont ‘’approuvés’’ par des organes officiels s’occupant de réguler la publication de composants
actifs pour pages Web : VeriSign par exemple.

La fenêtre ci-dessus nous permet de localiser l'emplacement de ces objets sous le dossier
Downloaded Program Files du profil de l’utilisateur.

Ce tableau nous donne plusieurs renseignements intéressants pour chaque contrôle : le nom ou
son identifiant de classe d'objets entre accolades, son état, la taille, la date de création, celle du
dernier accès, la version.

Un clic droit sur un contrôle nous permet d'atteindre les propriétés de ce dernier. La fenêtre qui
apparaît comporte trois onglets.

L'onglet Général nous donne l'identificateur de classe associé au contrôle, ainsi que le code de
base (ou son emplacement d'origine), renseignements indispensables pour un concepteur de
pages Web.

11/10/09 23242299.doc Page 63 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

L'onglet Version complète les informations précédentes.

11/10/09 23242299.doc Page 64 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

L'onglet Dépendance nous renseigne sur les fichiers associés au fonctionnement du contrôle.

L'extension *.ocx est typique des contrôles ActiveX. L'extension des lots peut être *.cab.

F. Service de Transfert de Fichiers

Outre le service Web, le navigateur sert principalement de logiciel client au service FTP (ou
Transfert de Fichiers).

Pour accéder à un site FTP, l’utilisateur doit saisir une adresse URL FTP dans la barre d’adresses
du style : ftp://fpt.esat.terre.def.

Comme le montre la copie d’écran suivante, la barre charge une icône particulière dans la barre
d’adresses.
A gauche, quelques renseignements sont affichés : le nom d’utilisateur employé pour se
connecter à un site public (anonymous), ainsi que le message d’accueil du serveur FTP visité.

Les fichiers du serveur peuvent aussi bien s’afficher sous la forme d’icônes (option avancée du
navigateur cochée par défaut) que sous la forme d’une liste de liens.

Dans l’exemple ci-dessous, la vue des répertoires bin, etc, lib et pub démontrent que l’on a
affaire à un serveur sous UNIX. En général, un message nous attend à la racine du serveur pour
nous expliquer le fonctionnement du site public et nous présenter ce qu’il nous offre en
ressources.

11/10/09 23242299.doc Page 65 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

Il suffit de double cliquer sur un dossier pour descendre dans l’arborescence du serveur FTP. A
chaque double clic, le navigateur peut lancer une autre instance de navigateur.

Une fois la ressource désirée atteinte, plusieurs choix s’offrent à l’utilisateur :


• Double cliquer sur la ressource,
• Clic droit sur la ressource.

Avec le premier choix, une


fenêtre s’ouvre pour demander si
l‘on veut ouvrir le fichier depuis
son emplacement, ou enregistrer
le fichier sur son disque local. La
deuxième solution est conseillée.

En fait, cela dépend du format du


fichier sélectionné. Les fichiers
textes, les pages Web vont par
exemple s’afficher directement
dans le navigateur. Les fichiers
exécutables, les fichiers
compressés vont au contraire
lancer la fenêtre en question.

11/10/09 23242299.doc Page 66 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

Dans le cas où le premier choix se révèle infructueux, il reste le


deuxième choix qui permet en plus de télécharger des dossiers
complets en optant pour le menu Copier dans le dossier…

Le double clic limite le téléchargement à un seul fichier. Télécharger


un site Web complet ou l’ensemble des composants d’un logiciel ainsi
se révèle rapidement fastidieux.
La Copie dans le dossier… est le seul moyen pour télécharger un
dossier complet avec le navigateur.

La barre de menus entre temps s’est adaptée au service FTP. Voici


une copie du nouveau menu Fichier.

Dans le cas où le site n’est pas public, donc privé, nous sommes
obligés de nous connecter en indiquant un nom d’utilisateur et mot
de passe connu à l’avance. L’option Se connecter en tant que… est
à utiliser pour indiquer cette nouvelle identité (voir copie d’écran
ci-dessous).

La 2ème option ne s’utilise que dans le cas où le site FTP nous


autorise à créer des dossiers sur le site.

L’option Travailler hors connexion est à décocher avant tout essai de connexion FTP.

G. Service de courrier
Une page Web visitée nous propose via un formulaire d’apprécier un site ou d’exprimer dans des
zones de texte appropriées. Les données saisies peuvent être envoyées dans une boite aux lettres
de courrier électronique.

Pour cela, il faut configurer un compte de messagerie au préalable, sinon le message s’affiche.
11/10/09 23242299.doc Page 67 sur 94
Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

Avant tout envoi, le


navigateur prévient
l’utilisateur des dangers
éventuels.

11/10/09 23242299.doc Page 68 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

CONCLUSION
Ce document est axé plus particulièrement sur la présentation de la version 6.0 d’Internet
Explorer sous Windows 2000. Il se veut relativement complet dans la description de ses
fonctionnalités.

Il est plus particulièrement orienté dans sa première version au service Web, mais il présente
aussi quelques aspects du service de transfert de fichiers et de courrier électronique quand
l’internaute utilise le navigateur comme logiciel client de ces services.

Il ne prétend pas être exhaustif en qui concerne :


• les composants à l’installation,
• les trucs et astuces d’emplois du logiciel,
• les solutions de sécurité,
• les paramétrages liés à la base de registre du système d’exploitation,
• les fonctionnalités avancées,
• les solutions de sécurité externes au navigateur.

Dans le cadre de Windows 2000 ou Windows XP, Microsoft s’apprête à remplacer Internet
Explorer par une version plus complète, un logiciel Internet universel, un intégré à l’image de
Netscape : MSN Explorer.

11/10/09 23242299.doc Page 69 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

ANNEXE 1 : ASSISTANT CONNEXION INTERNET


L'Assistant Connexion Internet est là pour nous aider à configurer une connexion, que l'on soit
expérimenté ou débutant dans les techniques Internet.

Le lancement du navigateur entraîne la vérification par ce dernier d’une connexion existante.


Dans le cas négatif, l'Assistant Connexion Internet se lance aussitôt et l’utilisateur configure un
nouveau compte (paragraphe ci-dessous).
Dans le cas positif, si l’utilisateur veut créer un autre compte via le navigateur, il utilise la
procédure décrite dans la 2ème partie (paragraphe Compte existant).

Pré-requis : avoir configuré le périphérique de sortie (modem ou carte RNIS).

Le premier écran de l’assistant présente toujours les trois cas exposés ci-dessous.

Le premier cas concerne le tout premier compte que l’internaute veut configurer pour accéder au
réseau Internet sans avoir choisi de fournisseur d’accès.
Le deuxième consiste à transférer un compte existant d’un ordinateur à l’autre.
Le troisième est destiné aux configurations manuelles ou via un réseau local.

Toute configuration s’effectue en trois étapes quelque que soit la version du système
d’exploitation Windows ou les cas exposés ci-dessus.
11/10/09 23242299.doc Page 70 sur 94
Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

Pour les débutants, un didacticiel est fourni.

A. Premier compte

1. Sans choix préalable de F.A.I.

L'Assistant Connexion Internet crée une connexion Internet à notre place, puis affiche une liste
des fournisseurs d'accès Internet (F.A.I.) disponibles dans la région de l'internaute ainsi que des
informations sur les services proposés.

Il commence par vérifier la présence de profils de connexion existants. S’il en existe, il propose
d’annuler la procédure ou de poursuivre la création ou mise à jour.
Il cherche ensuite le périphérique de sortie : modem ou carte RNIS, modem ADSL ou câble,
etc… Le modem ayant été paramétré, il propose de choisir un des profils de configuration
existants.

Une fois ceci fait, l’assistant entame la 1ère étape de configuration en se connectant au service
Internet de Microsoft.

Pour ouvrir un nouveau compte, il suffit de sélectionner un fournisseur dans la liste ci-dessous.

11/10/09 23242299.doc Page 71 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

La palette des renseignements évolue selon le fournisseur choisi. L'internaute doit remplir
quasiment tous les champs. Au cas où un champ obligatoire est laissé vide, une boite de dialogue
demande à l'internaute de saisir les données correspondantes.
Selon le fournisseur d’accès choisi, d’autres fenêtres peuvent apparaître pour préciser le type
d’abonnement, forfait ou autre, ou pour rappeler l’ensemble des conditions du futur contrat avant
de se connecter chez le fournisseur.

11/10/09 23242299.doc Page 72 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

Le premier essai n'est pas automatiquement sanctionné par un succès. Il faut souvent se poser des
questions techniques sur la numérotation d’appel téléphonique ou les adresses des serveurs DNS.
Le fournisseur d’accès fournit systématiquement un numéro de téléphone d’appel de dépannage
ou hot-line.

2. Avec choix préalable de F.A.I.

Les cédérom des kits de connexion aident l’utilisateur à configurer une connexion Internet de
manière automatique, sans aucun souci pour l’internaute débutant.

Si l’utilisateur veut configurer manuellement sa connexion, il utilise le troisième choix du


premier écran proposé par l’assistant.

B. Configuration manuelle

Ceci impose à l’internaute de connaître en préalable quelques éléments techniques :


• le nom d'utilisateur (ou login)
• le mot de passe de connexion,
• le numéro de téléphone du FAI,
• les adresses des serveurs D.N.S. du FAI

Pour lancer l'assistant, deux procédés existent.

Par le biais de l'explorateur Windows (Windows 98 et Windows 2000) :


1. Sous Poste de Travail, aller dans Accès réseau à distance
2. Double-cliquer sur Nouvelle Connexion

Par le biais du navigateur dans le menu Outils :


1. Choisir Options Internet
2. Sous l'onglet Connexions, cliquer sur Configurer.

11/10/09 23242299.doc Page 73 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

Dans le cas présent, l’utilisateur coche Je veux configurer ma connexion Internet manuellement
ou me connecter via un réseau local (LAN). Dans la fenêtre suivante, il confirme la configuration
manuelle.
Après avoir choisi le périphérique de sortie (modem), il entame les trois phases de configuration.

L’ordre de présentation des paramètres peut varier d’une version à l’autre du logiciel ou du
système d’exploitation Windows. Il saisit les paramètres suivants :
• un nom donné à la nouvelle connexion,
• les deux premiers chiffres du numéro de téléphone du FAI rentrés dans l’indicatif
régional (08 par exemple), et le reste dans "Numéro de téléphone",
• la valeur France (033) sélectionnée dans Nom et indicatif de pays/de la région

Selon la version du système d’exploitation, la première phase de la configuration est terminée.

Pour configurer les adresses des serveurs DNS, deux méthodes sont proposées :

Par le biais de la connexion nouvellement créée :


1. cliquer avec le bouton droit sur son icône, et sélectionner l’option Propriétés,
2. dans l'onglet Type de serveur, vérifier que soient cochés uniquement les options Activer
la compression logicielle et TCP/IP
3. cliquer sur le bouton Paramètres TCP/IP...

Pendant la première phase de configuration sous Windows 2000 :


1. cliquer sur le bouton Avancées
2. dans l’onglet Connexion, vérifier que le protocole PPP soit sélectionné, ainsi qu’aucune
ouverture de session par script
3. dans l’onglet Adresses, vérifier que le fournisseur de services attribue l’adresse IP, et
cocher Toujours utiliser l’adresse suivante si le F.A.I. a fourni une ou deux adresses de
serveurs.

11/10/09 23242299.doc Page 74 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

Pour configurer le nom d’utilisateur et mot de passe, deux méthodes sont possibles :

Par le biais de la connexion nouvellement créée :


1. double-cliquer sur l'icône de la nouvelle connexion,
2. rentrer le nom d'utilisateur et le mot de passe,
3. cocher la case Enregistrer le mot de passe,
4. cliquer sur le bouton Connecter.

Pendant la première phase de configuration sous Windows 2000 :

11/10/09 23242299.doc Page 75 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

• lors de la troisième étape , rentrer le nom d'utilisateur et le mot de passe,


• donner un nom à la nouvelle connexion,
• configurer le compte de messagerie.

C. Transfert de compte

Si l'on souhaite créer une connexion Internet vers un compte existant, mais sur un nouvel
ordinateur (portable), l'Assistant Connexion Internet recueille toutes les informations nécessaires
à fournir pour créer cette connexion.

Une fois l'assistant de connexion lancé, deux choix s'offrent à l'utilisateur :


• Soit utiliser la troisième option Je veux configurer ma connexion Internet manuellement ou
me connecter via un réseau local (LAN) pour configurer en connaissance de cause sa
connexion,
• Soit utiliser la deuxième option Je veux transférer mon compte Internet existant vers cet
ordinateur (ligne…) dans le cas contraire.

11/10/09 23242299.doc Page 76 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

Dans le cas où le fournisseur d'accès n'est pas répertorié dans la liste ci-dessus, l'assistant renvoie
l'internaute vers la troisième option : la configuration manuelle décrite dans le paragraphe
précédent.

D. Cas d'un réseau local

Au lancement du navigateur, si aucune connexion n'est configurée, le navigateur lance


automatiquement l'assistant de connexion.

L'internaute choisit dans ce cas le troisième bouton radio Je veux configurer ma connexion
Internet manuellement ou me connecter via un réseau local (LAN).

Une deuxième fenêtre s'affiche où l'internaute refait le choix du réseau local.

11/10/09 23242299.doc Page 77 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

Un contact avec l'administrateur réseau est préférable avant d'effectuer un choix. Dans le doute,
il est conseillé de tout laisser décoché.

Si la case à cocher Serveur proxy manuel est activée, l'internaute doit configurer les mêmes
paramètres que ceux exposés dans le paragraphe : options Internet / connexions / paramètres /
serveur proxy.

Quelque soit l’option choisie, l'assistant demande ensuite à configurer un compte de messagerie
(et de news) avant de terminer la configuration.

11/10/09 23242299.doc Page 78 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

E. Propriétés de la connexion

Pour accéder aux propriétés d'une connexion, deux possibilités existent.

Par le biais de l'explorateur Windows (Windows 98 et Windows 2000) :


1. Sous Poste de Travail, aller dans Accès réseau à distance
2. Sélectionner la dite connexion,
3. Clic droit, option Propriétés

Par le biais du navigateur dans le menu Outils :


1. Choisir Options Internet, puis l'onglet Connexions
2. Sélectionner la dite connexion, et cliquer sur Paramètres / Propriétés.

Une fenêtre à quatre onglets s'affiche : Général, Types de serveur, Script en cours et Liaisons
multiples.

1. Général

Il permet à l'internaute de
vérifier :
- le paramétrage de
l'appel (code du pays et
indicatifs régional,
numéro de téléphone)
- quelle connexion de
modem utilise cette
connexion Internet.

La case à cocher doit être


activée pour utiliser
effectivement ses
indicatifs.

Le bouton Configurer
permet d'accéder à la
configuration du modem
proprement dite.
Une fois que le modem est installé sans problème, il est déconseillé de modifier les paramètres
sans en connaître les conséquences.

Le bouton Autres donne accès à une fenêtre où l’on définit des numéros de téléphone
supplémentaires.
Le bouton Règles offre la possibilité de modifier les règles d’appel téléphoniques : cartes
d’appel, règles pour l’indicatif régional, règles de numérotation.

La case à cocher « …icône dans la Barre des tâches… » peut être fort utile à l’internaute.

11/10/09 23242299.doc Page 79 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

L'internaute peut, à titre de curiosité, consulter les paramètres du modem. L'activation du bouton
Configurer lance une fenêtre à un onglet Configuration du modem.

La fenêtre rappelle la connexion


de modem utilisée ainsi que le
port de sortie (COM3 pour USB).

La vitesse maximale de transfert


de 115200Kb/s améliore une
connexion classique V90 ou V92
à 56Kbt/s.

Contrôles et compression sont


activés par défaut sur le modem.

Si la connexion est initialisée


depuis un terminal, il faut afficher
la fenêtre. L’exécution d’un script
peut faciliter la connexion
automatique.

Le haut-parleur du modem peut


être activé ou non lors de la
numérotation.

2. Options

Cet onglet permet


d’indiquer des options de
numérotation et des
options de rappel.

Il présente aussi un bouton


d’accès à des paramètres
spécifiques au protocole de
niveau 2 X25 (TCP/IP sur
X25).

11/10/09 23242299.doc Page 80 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

3. Sécurité
Des options de sécurité
standards sont cochées par
défaut.
L’utilisateur confirmé peut
personnaliser ces
paramètres.

Le mot de passe est donc


transféré en clair sur le
réseau téléphonique. Les
autres options de la liste
sont de sécuriser le mot de
passe (chiffrer), ou
d’utiliser une carte à
puces.

Le dernier cartouche a déjà


été rencontré dans les
propriétés de modem.

4. Gestion
de réseau

Une liste déroulante nous


permet de choisir le type
de serveur d'accès distant :
PPP, SLIP, etc…
Dans le cas d’un accès
réseau à distance, le
protocole PPP (Point to
Point Protocol) est préféré
à tout autre protocole.

La zone d’affichage nous


présente les services
réseau Windows possibles
pour cette connexion. Seul
le protocole Internet est
activé par défaut.

Le bouton Propriétés
ouvre la porte aux
identifiants réseau.
11/10/09 23242299.doc Page 81 sur 94
Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

Le bouton Paramètres de l’onglet


Gestion de réseau permet d’accéder
aux options du protocole PPP.

La compression logicielle est


justifiée par le fait que nous nous
connectons à un serveur d'accès à
distance et non pas directement à un
réseau.
De plus, la grande majorité des fournisseurs d'accès Internet ne demandent pas de mot de passe
crypté (utilisation de lignes sécurisées) et ne cryptent pas les données.

La négociation des liaisons multiples intervient uniquement dans le cas d’un partage de
connexion Internet par plusieurs stations clientes d’un réseau local.

Les extensions LCP (Link Control Protocol) définissent et configurent les trames PPP,
notamment la taille maximale d'une trame.

Le bouton Propriétés de l’onglet


Gestion de réseau nous donne
l’adresse IP de notre ordinateur,
ainsi que les adresses des
serveurs DNS du fournisseur
d’accès

Le bouton radio Obtenir…


automatiquement est coché dans
le cas d'une connexion classique
(ou Dialup-IP). En effet,
l'internaute ne possède pas
d'adresse IP personnelle. Celle-
ci lui est attribuée
dynamiquement par le serveur
DHCP (Dynamic Host
Configuration Protocol) du
fournisseur d'accès Internet
(F.A.I.).

En ce qui concerne les serveurs


de noms de domaine (Domain
Name Server), le fournisseur
d'accès peut indiquer dans ses

fichiers de paramétrage les adresses de ces derniers : serveur DNS primaire et serveur DNS
secondaire.

11/10/09 23242299.doc Page 82 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

Le bouton Avancé… ouvre une fenêtre de paramétrage réseau complémentaire à quatre onglets :
Général, DNS, WINS, Options.

L’onglet Général précise


deux options.

La case à cocher Utiliser


la passerelle par défaut
pour le réseau distant doit
être activée car cela
permet de couvrir tous les
cas de figure (passerelle
affectée dynamiquement
par le serveur, pas de
passerelle, etc).

La case à cocher Utiliser la compression d'en-tête IP n'a pas besoin d'être activée.
L’onglet DNS offre la
possibilité d’une part de
modifier les adresses des
serveurs.

Il offre d’autre part une


gestion fine des suffixes
DNS :
• Ajouter des suffixes
DNS au nom NetBios
de la station, par
exemple celui du
fournisseur d’accès (1er
bouton radio)
• Ou choisir ses suffixes
(2ème bouton radio et
champ texte en-
dessous)
• Paramétrer le
comportement de la
partie cliente du
service DNS local

Les adresses des serveurs WINS (permettant d'interconnecter des réseaux Windows) ne sont pas
à renseigner dans l’onglet WINS dans le cas d’une connexion d’accès réseau à distance. Le choix
peut être autre dans le cas d’un réseau local où l’administrateur réseau de l’organisme décide ou
non d’activer l’utilisation de ces serveurs.

11/10/09 23242299.doc Page 83 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

L’onglet Options présente une seule zone où la sécurité IP est proposée. L’activation d’un
bouton Propriétés nous donne la possibilité d’opter pour la version sécurisée du protocole IP
(IPSEC) ou non.

5. Partage

Le 2ème cartouche ainsi que le bouton Paramètres… s’activent si on coche l’accès partagé.
L’activation du bouton Paramètres… ouvre une fenêtre à deux onglets où l’on peut définir par
onglet respectivement les applications puis les services bénéficiant de ce partage.

F. Essai de connexion
Maintenant que les paramètres de Windows semblent corrects, nous pouvons essayer de nous
connecter à Internet.

Pour ce faire, nous retournons dans la rubrique "Accès réseau à distance" du "Poste de travail" et
nous double-cliquons sur la connexion que nous venons de créer.

Un premier écran apparaît :

• "Nom d'utilisateur" doit être renseigné avec le code (Nom d'utilisateur ou logon ou
compte ou identifiant ou ...) nous identifiant auprès de notre fournisseur d'accès Internet.

• "Mot de passe" doit être renseigné avec le mot de passe lié à l'identifiant précédent.

11/10/09 23242299.doc Page 84 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

• "Enregistrer le mot de passe" peut être coché si l’on ne veut pas taper le mot de passe à
chaque connexion.

• "N° de téléphone" devrait contenir le numéro exact composé par le PC (avec l'indicatif,
l'éventuel "0" pour sortir de la société, etc). Si ce n'est pas le cas, cela signifie que la ligne
"Numéroter à partir de" est mal renseignée (cas de plusieurs localisations téléphoniques)
ou que les "Propriétés de l'appel" sont mal renseignées.

En cliquant sur le bouton "Connecter" ci-dessus, nous allons enfin aller sur Internet. Pendant
cette procédure, Windows va afficher des messages indiquant la progression de la connexion et
d'éventuelles erreurs. Si tout se passe bien, les messages suivants vont défiler : "Composition du
numéro" puis "Vérification du nom d'utilisateur et du mot de passe" avant la fenêtre finale
indiquant "Vous êtes connecté à xxx" ou xxx prend le nom du fournisseur d’accès.

Nous allons faire une dernière vérification en consultant l’état de la connexion : double cliquer
sur l'icône de connexion qui est apparu entre temps dans la barre des tâches du système
Windows, à coté de l'horloge. Cette action ouvre une fenêtre nous donnant la vitesse et la durée
de la connexion ainsi que le nombre de caractères transmis et reçus. On peut vérifier que la
vitesse de connexion est en relation avec la vitesse de votre modem (35000 bauds ou plus pour
les modems 56 K, 64000 bauds pour les modems Numéris). Si ce n'est pas le cas, cela peut venir
de la qualité de la ligne téléphonique ou du paramétrage du modem.

11/10/09 23242299.doc Page 85 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

Le bouton Details permet d’accéder à une nouvelle fenêtre à un (ou deux) onglet(s) selon la
version du système d’exploitation.

Si tout se déroule parfaitement, on peut commencer à surfer sur le Net, sinon se déconnecter.

La méthode la plus simple pour se déconnecter consiste à cliquer sur le bouton Disconnect de
l’écran ci-dessus, ou avec le bouton droit de la souris sur l'icône de connexion à côté de l'horloge
et de choisir le menu "Déconnexion".

Une fenêtre de demande de confirmation analogue à l’écran suivant peut apparaître.

Le mode de déconnexion automatique, suggéré ci-dessus et configuré par défaut, peut activer
cette fenêtre dans les cas suivants :
• après une longue période d’inactivité (15mn),
• après un téléchargement,
• après avoir fermé toutes les fenêtres de navigateur IE

11/10/09 23242299.doc Page 86 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

ANNEXE 2 : APPORTS DES VERSIONS D'IE

A. Internet Explorer 3.0


Fonctionnalités d'Internet Explorer 3.0 et des versions ultérieures :
• Possibilité des raccourcis clavier pour utiliser le navigateur
• Affichage du texte de légende sur les images
• Possibilité de désactiver les images, les vidéos et les sons

B. Internet Explorer 4.0


Fonctionnalités d'Internet Explorer 4.0 et des versions ultérieures :
• Contrôle de l'affichage des couleurs, des polices et de leur taille sur les
pages Web.
• Installer sa propre feuille de style afin de contrôler la mise en forme des
documents à l'écran.
• Sons facultatifs signalant le début et la fin du chargement des pages.
• Possibilité de désactiver ou d'arrêter momentanément les animations.
• Indications supplémentaires lors de la navigation au moyen de la souris.
• Possibilité pour les créateurs de page Web d'inclure des titres de liens sur
les images.
• Fonctionnalité de saisie semi-automatique, qui complète les URL longues
et compliquées et réduit la mémorisation et la frappe nécessaires.
• Modèle objet HTML dynamique.
• Mise à jour du Bureau de Windows, fonctionnalité optionnelle d'Internet
Explorer 4.01, permet de personnaliser encore davantage le Bureau et le menu Démarrer
(choix de la barre d'outils de Bureau). Il est possible de remplacer le double clic par le
(simple) clic pour effectuer les opérations les plus courantes.
• NetMeeting représente pour les sourds et malentendants un puissant outil
permettant de rendre plus efficace la communication et la collaboration en temps réel, au
moyen des fonctionnalités de conférence sur Internet, sur les Intranets d'entreprise ou les
réseaux de l'enseignement.

C. Internet Explorer 4.01


Internet Explorer 4.01 a introduit un certain nombre d'améliorations qui ont rendu le Web plus
accessible aux utilisateurs souffrant de déficiences.

En particulier, il comprenait des fonctionnalités permettant la personnalisation de l'apparence des


pages Web en fonction des besoins personnels et des préférences de l'utilisateur. Internet
Explorer 4.01 assurait également la prise en charge complète de Microsoft Active Accessibility,
technologie de développement qui facilite et améliore la communication entre le système
d'exploitation, les programmes et les outils d'accessibilité.

11/10/09 23242299.doc Page 87 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

Fonctionnalités d'Internet Explorer 4.1 et des versions ultérieures :

• Possibilité de faire disparaître toutes les barres d'outils et barres de défilement et ainsi
d'accroître la quantité de texte visible pour les utilisateurs souffrant de déficiences cognitives
ou préférant les grandes polices.

D. Internet Explorer 5.0


Fonctionnalités d'Internet Explorer 5.0 et des versions ultérieures :
• Choix de multiples connexions aux fournisseurs d'accès
• Mises à jour automatiques sur le site de Microsoft (Windows Update)
• Choix de la langue du navigateur (autre que celle du système d'exploitation)
• Choix de la langue des sites (sites multilangues proposant le choix)
• Service de dialogue en direct (Chat)

E. Internet Explorer 5.5


Fonctionnalités d'Internet Explorer 5.5 et des versions ultérieures :
• Commande "Options Internet" située dans le menu Outils et non plus dans le menu
Affichage.
• Bouton OK complétant la barre d'adresse pour démarrer la navigation une fois l'adresse URL
saisie.
• Organisation des favoris plus claire, possibilité d'exporter ceux-ci vers une adresse E-mail.
• Tri des sites de l'historique selon plusieurs critères (date, ordre alphabétique, fréquence des
visites, etc.).
• Fonction de synchronisation de mise à jour des sites enregistrés.
• Affichage hors ligne modifié et permettant donc de «déclarer» certains sites comme
exclusivement consultables hors ligne dès leur enregistrement dans les favoris.
• Assistant de recherche permettant à l'utilisateur d'affiner ses recherches selon plusieurs
critères (site, particulier, société, organisme public, etc.).
• Fonction d'autocorrection d'adresses URL.
• Fonction Intellisense d'enregistrement des mots de passe qui permet de les insérer
automatiquement dans les formulaires.
• En cas de travail hors connexion, les sites non disponibles (non mémorisés) sont
automatiquement désactivés de la liste des favoris.
• Possibilité d'éditer des documents HTML dans le programme Microsoft employé à la
création de page (Word, FrontPage, Front Page Express ou Bloc Note).
• Possibilité de visualiser les erreurs de script.

F. Internet Explorer 6.0


Fonctionnalités d'Internet Explorer 6.0 et des versions ultérieures :

11/10/09 23242299.doc Page 88 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

• Compatibilité avec les nouvelles technologies du Web : CSS2.0 (feuilles de style pour
HMTL), SMIL-2.0 (multimédia pour XML), XML proprement dit, etc...
• Ajout d'une barre multimédia,
• Apparition d'icônes qui s'affichent sur les images d'une page web pour enregistrer celles-ci
sur le disque ou les imprimer.
• Gestionnaire de cookies au sein duquel les utilisateurs peuvent définir les informations qu'ils
souhaitent divulguer, en configurant un tableau de bord dans les préférences de leur
navigateur. Quand un visiteur se connecte à un site, IE6 vérifie que les informations du
cookie sont en accord avec le choix des utilisateurs et accepte ou refuse ce cookie. Pour une
acceptation systématique, les cookies doivent être « P3P compliant » (P3P signifiant
"Platform for Privacy Preferences"), c'est-à-dire respecter certaines normes de
confidentialité.
• Ajout d'un bouton « Barre Personnalisée » qui active l'affichage d'un cadre, à gauche de
l'écran, comportant toute une panoplie de plogues (ou plug-in) pour les produits Microsoft :
champ de recherche avec MSN.com, les nouvelles MSNBC et lecteur Windows Media
Player.
• Possibilité d'afficher la liste des contacts MSN Messenger dans un cadre du même genre.
• Petit outil offrant la possibilité de rapporter automatiquement les plantages du logiciel.
• Redimensionnent automatique d'une image si elle est trop grande pour être complètement
affichée dans l'écran.
• Enregistrement automatique d'une image dans un dossier de l'ordinateur baptisé « Mes
Images » (ou « My Pictures »).

11/10/09 23242299.doc Page 89 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

ANNEXE 3 : DÉTAILS DES COMPOSANTS


Composants Commentaires
Internet Explorer 6
 Navigateur Internet Explorer
 Modules de navigation hors connexion Pour tout site hors connexion
 Aide sur Internet Explorer
 Assistant Connexion Internet Pour une nouvelle connexion
 Polices principales d' Internet Explorer Meilleure lisibilité à l'écran
 Liaison de données DHTML Obtenir des infos d'une base de
données pour pages web
 Fonctionnalités de navigation additionnelle Application FTP pour télécharger les
polices
Modules de communication
 Outlook Express Lecteur de courrier et de news
Composants Multimédia
 Lecteur Windows Media Lecteur Multimédia pour sons et video
 Codecs du lecteur Windows Media Codes de compression video
 Rendu de graphismes vectoriels (VML) Affichage de graphismes vectoriels
 Prise en charge du format ARTAOL Images au format AOLART à
télécharger
 Macromedia Flash Player Animation Multimédia à télécharger
Composants de création de pages Web
 Prise en charge du langage de script Débogueur intégré de scripts
 Polices Web additionnelles
Prises en charge multilingue

Le détail des langues prises en compte n’est pas mentionné car d’une importance secondaire.

11/10/09 23242299.doc Page 90 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

ANNEXE 4 : PARAMÈTRES DE SECURITE

Moyen Bs
Elevé

Faible
Moyen Ht
Authentification utilisateur
Connexion Connexion automatique (login+passwd actuel)    
Connexion automatique dans zone Intranet    
Demander le nom d'utilisateur et mot de passe    
Ouverture de session anonyme    
Contrôles Active X et plug-ins
Contrôles Active X Activer    
reconnus sûrs pour Demander    
l'écriture de scripts Désactiver    
Contrôles d'initialisation Activer    
et de script Active X non Demander    
sûrs Désactiver    
Exécuter les Contrôles Activer    
Active X et plug-ins Approuvé par l'administrateur    
Demander    
Désactiver    
Télécharger les Contrôles Activer    
Active X non signés Demander    
Désactiver    
Télécharger les Contrôles Activer    
Active X signés Demander    
Désactiver    
Divers
Accès aux sources de Activer    
données sur plusieurs Demander    
domaines Désactiver    
Afficher un contenu Activer    
mixte Demander    
Désactiver    
Autorisation pour les Basse sécurité    
chaînes de logiciels Haute sécurité    
Sécurité moyenne    
Autoriser l’actualisation Activer    
des métafichiers Désactiver    
Glisser-déplacer ou Activer    
copier-coller les fichiers Demander    
Désactiver    

11/10/09 23242299.doc Page 91 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

Installation des éléments Activer    


du bureau Demander    
Désactiver    

Moyen Ht
Moyen Bs
Elevé

Faible
Lancement des Activer    
programmes et des Demander    
fichiers dans IFRAME Désactiver    
Navigation de sous- Activer    
cadres sous différents Demander    
domaines Désactiver    
Ne pas demander la Activer    
sélection d’un certificat Désactiver    
client lorsqu’il n’existe
qu’un seul certificat ou
aucun
Permanence des données Activer    
utilisateurs Désactiver    
Soumettre les données de Activer    
formulaires non codées Demander    
Désactiver    
Microsoft VM
Autorisation Basse sécurité    
Java Désactiver Java    
Haute sécurité    
Personnalisée    
Sécurité moyenne    
Script
Active scripting Activer    
Demander    
Désactiver    
Permettre les opérations Activer    
de collage via le script Demander    
Désactiver    
Script des applets Java Activer    
Demander    
Désactiver    
Téléchargement
Téléchargement de Activer    
fichiers Désactiver    
Téléchargement de Activer    
polices Demander    
Désactiver    

11/10/09 23242299.doc Page 92 sur 94


Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

ANNEXE 5 : PARAMÈTRES AVANCES


Accessibilité  Déplacer le signe insertion système selon le focus ou la sélection.
 Toujours afficher le texte de légende des images.
Impression  Imprimer les couleurs et les images d'arrière-plan.
Java VM  Compilateur Java JIT activé (redémarrage nécessaire).
 Console Java activé (redémarrage nécessaire).
 Journalisation Java activée.
Multimédia  Afficher la barre d’outils de l’image (redémarrage nécessaire).
 Afficher les espaces réservés pour le téléchargement des images.
 Afficher les images.
 Autorise le redimensionnement automatique de l’image.
 Lire les animations dans les pages Web.
 Lire les sons dans les pages Web.
Lire les vidéos dans les pages Web.

Ne pas afficher le contenu du média en ligne dans la barre de médias.
 Toujours afficher la barre d'outils Radio Internet Explorer (v5.0 ou plus).
 Tramage intelligent de l'image.

Navigation  Activer l'affichage des dossiers pour les sites FTP.
 Activer le menu Favoris personnalisé.
 Activer les éléments disponibles hors connexion à synchroniser lors ...
 Activer les extensions tierces partie du navigateur (redémarrage néces.).
 Activer l’installation à la demande (Autre).
 Activer l’installation à la demande (Internet Explorer).
Afficher des messages d'erreur HTTP simplifiés.

Afficher Internet Explorer sur le Bureau.
 Afficher le bouton OK dans la barre d'adresse.
 Afficher les URL simplifiés.
 Afficher une notification de chaque erreur de script.
 Autoriser les transitions entre les pages.
 Avertir lorsque le téléchargement est terminé.
 Désactiver le débogueur de script.
 Fermer les dossiers inutilisés de Historique et Favoris (redémarrage néc.).
 Forcer la composition sur écran même sur Terminal Server (redémarrage
 Réutiliser les fenêtres pour lancer les raccourcis.
 Souligner les liens :  jamais,  par pointage,  toujours
 Toujours envoyer les URL en tant que UTF-8 (redémarrage nécessaire).
 Utiliser la saisie semi-automatique dans la barre d'adresses.
 Utiliser le défilement régulier.
 Utiliser le mode FTP passif (pour les parefeux et modems DSL).
Vérifier automatiquement les mises à jour d'Internet Explorer.


HTTP1.1  Utiliser HTPP1.1.
 Utiliser HTPP1.1 avec une connexion par proxy.
Rechercher   Afficher les résultats et se connecter au site le plus probable
11/10/09 23242299.doc Page 93 sur 94
Systèmes répartis INTERNET Internet Explorer

 Afficher simplement les résultats dans la fenêtre principale


 Ne pas effectuer de recherche à partir de la barre d'adresses
 Se connecter simplement au site le plus probable
Sécurité  Activer l'assistant profil.
 Activer l’authentification intégrée de Windows (redémarrage nécessaire).
 Avertir en cas de changement entre mode sécurisé et non sécurisé.
 Avertir pour les sites dont les certificats sont non valides.
 Avertir si les formulaires soumis sont redirigés.
 Ne pas enregistrer les pages cryptées sur le disque.
(1) SSL 2.0.

SSL 3.0.

(2) TLS 1.0.
 Vérifier la signature des programmes téléchargés.
 Vérifier la révocation des certificats (redémarrage nécessaire).
 Vérifier la révocation des certificats de l'éditeur.
 Vider le dossier Temporary Internet Files lorsque le navigateur est fermé.

(1) La technique SSL (Secure Sockets Layer) agit comme protocole de sécurité entre le
protocole de service HTTP et la couche réseau TCP/IP. SSL fournit le cryptage de
données, l'authentification du serveur et l'intégrité des messages lors d'une connexion
TCP/IP. Le brevet de SSL appartenant jusqu'alors à Netscape a été racheté par l'IETF et a
été rebaptisé pour l'occasion TLS (Transport Layer Security).

(2) TLS est donc une implémentation normalisée de SSL 3.0 au profit des protocoles de la
couche transport. A l'heure actuelle, la plupart des sites de commerce électronique, qui
propose de faire du paiement en ligne, utilise les protocoles SSL (Secure Socket
Layer) /TLS (Transport Layer Security) pour chiffrer les informations sensibles.

11/10/09 23242299.doc Page 94 sur 94

Vous aimerez peut-être aussi