Vous êtes sur la page 1sur 48

Le Système d'information SAF

• Matériels
• Logiciels
• Soutien

a
DCTEI/BESI
Cours SR/MOSL : Informatique des corps de troupe

Sommaire

DESCRIPTION DES MATÉRIELS.....................................................................................................................5


1.LE SERVEUR D’APPLICATIONS.....................................................................................................................................5
1.1 Caracteristiques générales.........................................................................................................................5
1.1.2 La face avant.............................................................................................5
1.1.3 La face arrière...........................................................................................6
1.1. 4 L’intérieur.................................................................................................6
1.1.5. TCUC........................................................................................................8
1.1.5 La carte mère..........................................................................................16
1.1.6 La chaîne SCSI.......................................................................................17
1. 1.1.6.1 Montage de la chaîne...................................................................17
2. 1.1.6.2 La « SWITCH BOX »....................................................................17
1.2.Entretien....................................................................................................................................................18
1.2.1 Le serveur................................................................................................18
1.3 L’onduleur PULSAR EX 10......................................................................................................................18
1.3.1 Principes..................................................................................................18
1.3.2 Schéma de principe.................................................................................19
3. Vue générale ............................................................................................19
4. Vue détaillée de l’UPS MGE Pulsar EX10................................................19
1.3.4 Configuration du gestionnaire de l’onduleur............................................20
1.3.5 Analyse de fonctionnement du gestionnaire d’onduleur.........................20
5. UPS et console administrateur du serveur (mode caractère) .................20
6. UPS et poste d’administration du SAF (mode graphique, environnement
SUP)..............................................................................................................20
7. UPS, le serveur, un BQ205 connecté, une station cliente NT4 connectée
......................................................................................................................21
2.LES POSTES CLIENTS..............................................................................................................................................22
2.1 Caractéristiques techniques......................................................................................................................22
2.2 Définition de la station et du partitionnement disque...............................................................................23
2.2.1 Configuration physique de la station de travail ......................................23
2.2.2 Configuration logique de la station de travail .........................................23
2.2.3 Partitionnement du disque dur de la station de travail ...........................23
2.2.4 Espace de la partition SYSTEME............................................................24
2.2.5 Espace de la partition DONNEES...........................................................24
2.3 Imprimantes PC........................................................................................................................................24
2.4 Durée de vie..............................................................................................................................................24
2.5 Remplacement...........................................................................................................................................25
3.LE TERMINAL (BQ205)........................................................................................................................................25
3.1 Configuration............................................................................................................................................25
4. LES MODEMS.......................................................................................................................................................27
4.1 Le modem Telsat ......................................................................................................................................27
4.1.1Généralités...............................................................................................27
4.1.2 Caractéristiques techniques....................................................................27
4.1.3 Fonctionnement.......................................................................................27
8. 4.1.3.1 Commutation de fréquences voie haute/ voie basse...................27
9. 4.1.3.2 Modulateur....................................................................................28
10. 4.1.3.3 Démodulateur.............................................................................28
11. 4.1.3.4 Dispositif de test.........................................................................28
4.1.4 Option synchrone....................................................................................28
4.2. CXR AJ 2885............................................................................................................................................29

Page 2 sur 48
DCTEI/BESI
Cours SR/MOSL : Informatique des corps de troupe

4.2.1 Généralités sur le fonctionnement..........................................................29


12. 4.2.1.1 L’appel........................................................................................29
13. 4.2.1.2 La réponse..................................................................................29
14. 4.2.1.3 La liaison spécialisée..................................................................29
15. 4.2.1.4 La mémoire.................................................................................29
4.2.2 Mise en oeuvre.......................................................................................30
16. 4.2.2.1 Modem en coffret........................................................................30
17. 4.2.2.2 Test automatique........................................................................30
18. 4.2.2.3 Mode opératoire..........................................................................30
1. Mode de fonctionnement.......................................................................30
19. 4.2.2.4 Le panneau avant.......................................................................31
20. 4.2.2.5 Le bouton poussoir.....................................................................32
Modem xDSL :................................................................................................................................................32
5. LE RA 1000 (CXR).........................................................................................................................................32
5.1Face arrière du RA1000............................................................................................................................32
5.2 Définition..................................................................................................................................................33
5.3 Le serveur RA 1000 et le réseau...............................................................................................................33
5.4 Sécurité.....................................................................................................................................................33
6. LES AUTRES MATÉRIELS ACTIFS.............................................................................................................................33
6.1 Le routeur..................................................................................................................................................34
6.2 Le Hub.......................................................................................................................................................34
6.3 le switch....................................................................................................................................................34
LA PILE LOGICIELLE DE BASE DU SAF.....................................................................................................35
1. LE SYSTÈME D’EXPLOITATION................................................................................................................................35
2. LE SGBDR.......................................................................................................................................................36
3. L’ATELIER DE GENIE LOGICIEL................................................................................................................................36
4. ARBORESCENCE DU SERVEUR D’APPLICATIONS..........................................................................................................36
4.1 Partionnement des disques du serveur.....................................................................................................36
4.2 Architecture des disques du serveur.........................................................................................................38
4.3 Uniface (noyau et applications)...............................................................................................................39
4.4. Oracle (Noyau et instance)......................................................................................................................39
4.4.1. Instance Oracle......................................................................................40
21. 4.4.1.1 Disque 1......................................................................................40
1. Fichier de paramètres...........................................................................40
2. Fichier de contrôle ...............................................................................40
3. Fichier Redo Log...................................................................................41
4. Fichiers contenant des données..........................................................42
5. Fichiers archives des redo log............................................................43
6. Fichier d’alerte......................................................................................43
22. 4.4.1.2 Disque 2.....................................................................................43
1. Fichier de contrôle ...............................................................................43
2. Fichier Redo Log..................................................................................44
3. Fichier des tables de données de référence .......................................44
4. Fichiers de la base données................................................................44
LE SOUTIEN DU SAF.........................................................................................................................................45
1. SHÉMA DE PRINCIPE .............................................................................................................................................45
DCTEI...............................................................................................................45
ERM..................................................................................................................45
2. LA DIRECTIVE DE SOUTIEN DE LA CHAÎNE TEI..........................................................................................................46
3. LA DM DE SOUTIEN DE LA DCMAT....................................................................................................................46
4. LA MAINTENANCE POUR SAF V4 (DCMAT).........................................................................................................46
4.1 Procédure d'appel au numéro d'urgence (hotline)...................................................................................46

Page 3 sur 48
DCTEI/BESI
Cours SR/MOSL : Informatique des corps de troupe

4.1.1 Problèmes sur les serveurs pour SAFv4.................................................46


4.1.2 Renseignements à fournir à l’OMA région du Matériel..........................46
4. 1.3 Procédure utilisée..................................................................................47
4.1.4 Synthèse des journaux de bord..............................................................47

Page 4 sur 48
DCTEI/BESI
Cours SR/MOSL : Informatique des corps de troupe

DESCRIPTION DES MATÉRIELS

1. LE SERVEUR D’APPLICATIONS

Les corps de troupe sont équipés de serveur PRIMERGY de marque « SIEMENS », type intel,
monté sur unité secourue.
Le serveur Primergy SIEMENS et l’onduleur MERLIN-GERIN PULSAR EX 10 ont été
acquis par la DCMAT (marché n° 96 20 049 du 12 novembre 1996).
La durée de vie moyenne de ces matériels est de 7 ans.
Le remplacement est réalisé pour répondre à une évolution technologique, matérielle ou
logicielle.

1.1 CARACTERISTIQUES GÉNÉRALES

Les serveurs sont constitués de :


- 1 processeur >= 350Mhz
- 128 Mo de RAM
- 1 lecteur 3 Pouces ½
- 1 lecteur de CD ROM >= 24x
- 1 lecteur de DAT 4mm 4 /16 Go SCSI
- 2 disque dur = 4 Go

* Pour plus de complément se référer au TCUC § 1.1.5.

1.1.2 La face avant

CD ROM

DAT
Lecteur
3Pouces ½

Bouton
Marche/Arrêt

Disque dur
Amovible 1 et 2

Page 5 sur 48
DCTEI/BESI
Cours SR/MOSL : Informatique des corps de troupe

1.1.3 La face arrière

Ventilateur

On off
LPT

Prise électrique
VGA
USB

Port COM
1 et 2
Mouse

KEYB
CARTE RESEAU

1.1. 4 L’intérieur

Bloc Zone
alimentation SCSI 2

Zone
DD amovible

Carte mère Carte de


connexion dd

Page 6 sur 48
DCTEI/BESI
Cours SR/MOSL : Informatique des corps de troupe

Page 7 sur 48
DCTEI/BESI
Cours SR/MOSL : Informatique des corps de troupe

1.1.5. TCUC
CONFIGURATION E.S.I.M 2 NUMERO DE CODE EMAT
TABLEAU DE COMPOSITION D'UC
SERVEUR SIEMENS PRIMERGY pour le SAFv4 type S1 7838 50

APPROUVE LE 04/11/99 SOUS LE NUMERO 14097 NUMERO DE NOMENCLATURE

ANNULE ET REMPLACE LE TC APPROUVE LE SOUS LE NUMERO 7010 14 508 2044

NUMERO DE
G CODE ET REFERENCE DESIGNATION Q.S Q.R NOTA OBSERVATIONS
GESTION
8 T187 70
6 7021 14 508 2046 UNITE CENTRAL SERVEUR PRIMERGY 470 (type B) 1 (a)
Inclus dans l'UC
- RAM = 128 Mo 1 a
6 7010 14 506 4329 - Processeur >=200 Mhz 1 a (b)
6 7045 14 490 1358 - Lecteur de disquette 3"1/2 1 a Voir détails dans TCUC
6 7045 14 490 1388 F4620 S26361-F1233-L1 - Disque dur = 4 Go 2 a
6 7030 14 490 1364 - Lecteur de CD ROM >= 24x 1 a ( c)
6 7050 14 490 4386 F4620 ASH-F1234-E1 - Lecteur DAT 4mm 4/16 Go SCSI 1 a Equipement absent des configura-
tions prévues pour la maintenance
et placées en position 51 auprés
6 6625 14 490 2140 - Carte Intel Pro 10/100 base T 1 a des OSD
- Cordon d'alimentation secteur 1
- Clefs 2 (d)
6 6150 14 490 4376 F4620 TS-90273265 - Câble RJ45 5m certifié catégorie 5 Rematis 1 Voir bulletin de remise ou
document équivalent lors
6 7025 14 490 4377 S26381-K252-L140 - Clavier 102 touches PS2 1 de la perception des matériels
6 7025 14 490 4373 F4620 S0-RM400-ZB04 - Souris 3 boutons PS2 1 à L'ETM de BRUZ

LICENCES : (e)
7030 14 514 5751 - UNIXWARE 2,13 ou supérieur 1 Fixe ou amovible
7030 14 514 5763 - XVISION 6,0 ou supérieur 1

Page 8 sur 48
DCTEI/BESI
Cours SR/MOSL : Informatique des corps de troupe

Suite de : SERVEUR SIEMENS PRIMERGY pour leSAFv4 TYPE S1


NUMERO DE
G CODE ET REFERENCE DESIGNATION Q.S Q.R NOTA OBSERVATIONS
GESTION

8 T186 44 F4620 ASH-SK372V318 ECRAN 14" SVGA COULEUR 1


6 7025 14 490 4374 - Cordon vidéo 1
T26139-Y1740U101 - Cordon d'alimentation secteur 1 e
OU

8 T186 44 S26361-K449-V150 ECRAN 14" SVGA COULEUR 1


6 7025 14 490 4374 - Cordon vidéo 1
T26139-Y1740U101 - Cordon d'alimentation secteur 1 e

DOCUMENTATIONS ET DISQUETTES 1 d

LOT INITIAL DE CONSOMABLES 1 c


- Disquette 1,44 Mo 10
- Tapis souris 1
7050 14 490 4386 F4620 ASH-F1234-E1 - Cartouche DAT 4 Go 50
- Cartouche DAT 4 Go de nettoyage 1

Page 9 sur 48
DCTEI/BESI
Cours SR/MOSL : Informatique des corps de troupe

CONFIGURATION E.S.I.M 2 NUMERO DE CODE EMAT


TABLEAU DE COMPOSITION D'UC
SERVEUR SIEMENS PRIMERGY pour le SAFv4 type S2 7838 51

APPROUVE LE 04/11/99 SOUS LE NUMERO 14097 NUMERO DE NOMENCLATURE

ANNULE ET REMPLACE LE TC APPROUVE LE SOUS LE NUMERO 7010 14 508 2032

NUMERO DE
G CODE ET REFERENCE DESIGNATION Q.S Q.R NOTA OBSERVATIONS
GESTION
8 T187 71
6 7021 14 508 2034 UNITE CENTRAL SERVEUR PRIMERGY 470 (type D) 1 (a)
Inclus dans l'UC
- RAM = 128 Mo 1 a
6 7010 14 506 4329 - Processeur >=200 Mhz 1 a (b)
6 7045 14 490 1358 - Lecteur de disquette 3"1/2 1 a Voir détails dans TCUC
6 7045 14 490 1388 F4620 S26361-F1233-L1 - Disque dur = 4 Go 3 a
6 7030 14 490 1364 - Lecteur de CD ROM >= 24x 1 a ( c)
6 7050 14 490 4386 F4620 ASH-F1234-E1 - Lecteur DAT 4mm 4/16 Go SCSI 1 a Equipement absent des configura-
tions prévues pour la maintenance
et placées en position 51 auprés
6 6625 14 490 2140 - Carte Intel Pro 10/100 base T 1 a des OSD
- Cordon d'alimentation secteur 1
- Clefs 2 (d)
6 6150 14 490 4376 F4620 TS-90273265 - Câble RJ45 5m certifié catégorie 5 Rematis 1 Voir bulletin de remise ou
document équivalent lors
6 7025 14 490 4377 S26381-K252-L140 - Clavier 102 touches PS2 1 de la perception des matériels
6 7025 14 490 4373 F4620 S0-RM400-ZB04 - Souris 3 boutons PS2 1 à L'ETM de BRUZ

LICENCES : (e)
7030 14 514 5751 - UNIXWARE 2,12 ou supérieur 1 Fixe ou amovible
7030 14 514 5763 - XVISION 6,0 ou supérieur 1

Page 10 sur 48
DCTEI/BESI
Cours SR/MOSL : Informatique des corps de troupe

Suite de : SERVEUR SIEMENS PRIMERGY pour leSAFv4 TYPE S2


NUMERO DE
G CODE ET REFERENCE DESIGNATION Q.S Q.R NOTA OBSERVATIONS
GESTION

8 T186 44 F4620 ASH-SK372V318 ECRAN 14" SVGA COULEUR 1


6 7025 14 490 4374 - Cordon vidéo 1
T26139-Y1740U101 - Cordon d'alimentation secteur 1 e
OU

8 T186 44 S26361-K449-V150 ECRAN 14" SVGA COULEUR 1


6 7025 14 490 4374 - Cordon vidéo 1
T26139-Y1740U101 - Cordon d'alimentation secteur 1 e

DOCUMENTATIONS ET DISQUETTES 1 d

LOT INITIAL DE CONSOMABLES 1 c


- Disquette 1,44 Mo 10
- Tapis souris 1
7050 14 490 4386 F4620 ASH-F1234-E1 - Cartouche DAT 4 Go 50
- Cartouche DAT 4 Go de nettoyage 1

Page 11 sur 48
DCTEI/BESI
Cours SR/MOSL : Informatique des corps de troupe

CONFIGURATION E.S.I.M 2 NUMERO DE CODE EMAT


TABLEAU DE COMPOSITION D'UC
SERVEUR SIEMENS PRIMERGY pour le SAFv4 type S3 7838 52

APPROUVE LE 04/11/99 SOUS LE NUMERO 14097 NUMERO DE NOMENCLATURE

ANNULE ET REMPLACE LE TC APPROUVE LE SOUS LE NUMERO 7010 14 508 2037

NUMERO DE
G CODE ET REFERENCE DESIGNATION Q.S Q.R NOTA OBSERVATIONS
GESTION
8 T187 72
6 7021 14 508 2038 UNITE CENTRAL SERVEUR PRIMERGY 470 (type P) 1 (a)
Inclus dans l'UC
- RAM = 128 Mo 2 a
6 7010 14 506 4329 - Processeur >=200 Mhz 2 a (b)
6 7045 14 490 1358 - Lecteur de disquette 3"1/2 1 a Voir détails dans TCUC
6 7045 14 490 1388 F4620 S26361-F1233-L1 - Disque dur = 4 Go 2 a
6 7030 14 490 1364 - Lecteur de CD ROM >= 24x 1 a ( c)
6 7050 14 490 4386 F4620 ASH-F1234-E1 - Lecteur DAT 4mm 4/16 Go SCSI 1 a Equipement absent des configura-
tions prévues pour la maintenance
et placées en position 51 auprés
6 6625 14 490 2140 - Carte Intel Pro 10/100 base T 1 a des OSD
- Cordon d'alimentation secteur 1
- Clefs 2 (d)
6 6150 14 490 4376 F4620 TS-90273265 - Câble RJ45 5m certifié catégorie 5 Rematis 1 Voir bulletin de remise ou
document équivalent lors
6 7025 14 490 4377 S26381-K252-L140 - Clavier 102 touches PS2 1 de la perception des matériels
6 7025 14 490 4373 F4620 S0-RM400-ZB04 - Souris 3 boutons PS2 1 à L'ETM de BRUZ

LICENCES : (e)
7030 14 514 5751 - UNIXWARE 2,12 ou supérieur 1 Fixe ou amovible
7030 14 514 5763 - XVISION 6,0 ou supérieur 1

Page 12 sur 48
DCTEI/BESI
Cours SR/MOSL : Informatique des corps de troupe

Suite de : SERVEUR SIEMENS PRIMERGY pour leSAFv4 TYPE S3


NUMERO DE
G CODE ET REFERENCE DESIGNATION Q.S Q.R NOTA OBSERVATIONS
GESTION

8 T186 44 F4620 ASH-SK372V318 ECRAN 14" SVGA COULEUR 1


6 7025 14 490 4374 - Cordon vidéo 1
T26139-Y1740U101 - Cordon d'alimentation secteur 1 e
OU

8 T186 44 S26361-K449-V150 ECRAN 14" SVGA COULEUR 1


6 7025 14 490 4374 - Cordon vidéo 1
T26139-Y1740U101 - Cordon d'alimentation secteur 1 e

DOCUMENTATIONS ET DISQUETTES 1 d

LOT INITIAL DE CONSOMABLES 1 c


- Disquette 1,44 Mo 10
- Tapis souris 1
7050 14 490 4386 F4620 ASH-F1234-E1 - Cartouche DAT 4 Go 50
- Cartouche DAT 4 Go de nettoyage 1

Page 13 sur 48
DCTEI/BESI
Cours SR/MOSL : Informatique des corps de troupe

CONFIGURATION E.S.I.M 2 NUMERO DE CODE EMAT


TABLEAU DE COMPOSITION D'UC
SERVEUR SIEMENS PRIMERGY pour le SAFv4 type S4 7838 53

APPROUVE LE 04/11/99 SOUS LE NUMERO 14097 NUMERO DE NOMENCLATURE

ANNULE ET REMPLACE LE TC APPROUVE LE SOUS LE NUMERO 7010 14 508 2041

NUMERO DE
G CODE ET REFERENCE DESIGNATION Q.S Q.R NOTA OBSERVATIONS
GESTION
8 T187 73
6 7021 14 508 2038 UNITE CENTRAL SERVEUR PRIMERGY 470 (type T) 1 (a)
Inclus dans l'UC
- RAM = 128 Mo 2 a
6 7010 14 506 4329 - Processeur >=200 Mhz 2 a (b)
6 7045 14 490 1358 - Lecteur de disquette 3"1/2 1 a Voir détails dans TCUC
6 7045 14 490 1388 F4620 S26361-F1233-L1 - Disque dur = 4 Go 3 a
6 7030 14 490 1364 - Lecteur de CD ROM >= 24x 1 a ( c)
6 7050 14 490 4386 F4620 ASH-F1234-E1 - Lecteur DAT 4mm 4/16 Go SCSI 1 a Equipement absent des configura-
tions prévues pour la maintenance
et placées en position 51 auprés
6 6625 14 490 2140 - Carte Intel Pro 10/100 base T 1 a des OSD
- Cordon d'alimentation secteur 1
- Clefs 2 (d)
6 6150 14 490 4376 F4620 TS-90273265 - Câble RJ45 5m certifié catégorie 5 Rematis 1 Voir bulletin de remise ou
document équivalent lors
6 7025 14 490 4377 S26381-K252-L140 - Clavier 102 touches PS2 1 de la perception des matériels
6 7025 14 490 4373 F4620 S0-RM400-ZB04 - Souris 3 boutons PS2 1 à L'ETM de BRUZ

LICENCES : (e)
7030 14 514 5751 - UNIXWARE 2,12 ou supérieur 1 Fixe ou amovible
7030 14 514 5763 - XVISION 6,0 ou supérieur 1

Page 14 sur 48
DCTEI/BESI
Cours SR/MOSL : Informatique des corps de troupe

Suite de : SERVEUR SIEMENS PRIMERGY pour leSAFv4 TYPE S4


NUMERO DE
G CODE ET REFERENCE DESIGNATION Q.S Q.R NOTA OBSERVATIONS
GESTION

8 T186 44 F4620 ASH-SK372V318 ECRAN 14" SVGA COULEUR 1


6 7025 14 490 4374 - Cordon vidéo 1
T26139-Y1740U101 - Cordon d'alimentation secteur 1 e
OU

8 T186 44 S26361-K449-V150 ECRAN 14" SVGA COULEUR 1


6 7025 14 490 4374 - Cordon vidéo 1
T26139-Y1740U101 - Cordon d'alimentation secteur 1 e

DOCUMENTATIONS ET DISQUETTES 1 d

LOT INITIAL DE CONSOMABLES 1 c


- Disquette 1,44 Mo 10
- Tapis souris 1
7050 14 490 4386 F4620 ASH-F1234-E1 - Cartouche DAT 4 Go 50
- Cartouche DAT 4 Go de nettoyage 1

Page 15 sur 48
DCTEI/BESI
Cours SR/MOSL : Informatique des corps de troupe

1.1.5 La carte mère

Pentium II Slot 1 ( CPU 2 )


VGA

LPT

USB
DIMM modules Voltage regulator ( cpu 2 )
COM
1/2
Temperature sensor
( cpu1 ) Speaker
KBD
Mouse 4 3 2 1
Pentium II Slot 1 ( CPU 1 )
CAN FAN 1
externe
FAN 2
CAN
interne

Remote
on AGP slot
Ultra 2 SCSI (LVD/SE) Ultra SCSI SE
WAKE
on PCI slot 6
LAN

FLOPPY PCI slot 5


disk

PCI slot 4

PCI slot 3

PCI slot 2 Battery


BIOS
PCI slot 1
USB
interne
ISA slot 1 Page 16 sur 48
DCTEI/BESI
Cours SR/MOSL : Informatique des corps de troupe

1.1.6 La chaîne SCSI

La chaîne SCSI II est composée des matériels suivants:

- Le lecteur DAT
- Le lecteur CD ROM

1. 1.1.6.1 Montage de la chaîne

Connecteur SCSI
Alimentation

CD ROM

Switch box
Noir Marron

Connecteur SCSI

DAT
Switch box

Noir Marron Alimentation

2. 1.1.6.2 La « SWITCH BOX »

La switch box permet de configurer les caractéristiques des éléments SCSI de la chaîne. Le
premier connecté à la chaîne sera le CD ROM et ensuite le DAT.
Les cavaliers seront configurés comme suit :
- Le CD ROM

1 2 3 4 5 6

- Le DAT

1 2 3 4 5 6 7 8

Page 17 sur 48
DCTEI/BESI
Cours SR/MOSL : Informatique des corps de troupe

1.2.ENTRETIEN

1.2.1 Le serveur

Dépoussiérage :

Extérieur

- Général de la machine
- Nettoyage des grilles de protection
- Ventilateur alimentation électrique
- Face avant
- Face arrière
Intérieur

- Du fond de caisse
- Ventilateur(s) du(des) CPU
- Face interne de l’alimentation électrique
- De la carte mère

Connecteurs :

Extérieur

Vérifier les prises et les connexions.

Intérieur

Vérifier les branchements des divers éléments sur la carte mère.

Points particulier :

Vérifier de temps à autre que les ventilateurs des CPU et de l’alimentation électrique
fonctionnent pour éviter la surchauffe des composants et le bon refroidissement de l’ensemble.

Surveiller l’heure du système. Si le système prend du retard faîtes changer la pile sur la carte
mère.

1.3 L’ONDULEUR PULSAR EX 10


1.3.1 Principes.
Le principe de fonctionnement d’une alimentation secourue est de veiller à la permanence du courant et de la
stabiliser.
Le premier rôle de l’UPS est de veiller à la stabilité du courant (E.D.F) de manière à ne créer aucun saut de tension
qui pourrait nuire au bon fonctionnement du système et au stockage des données.
Le deuxième rôle de l’UPS est de veiller à la permanence du courant électrique et d’avertir le serveur (ou les
serveurs) du manque d’alimentation. Grâce à sa réserve, l’UPS maintient une alimentation pour le serveur et le
prévient par un cordon de communication de la pénurie de courant. L’UPS indique en permanence au serveur l’état
de l’alimentation et selon une temporisation propre au logiciel de gestion de l’UPS, installé sur le serveur, demande
au serveur de faire un « shutdown », en prenant soin de prévenir les utilisateurs de l’état du système.

Page 18 sur 48
DCTEI/BESI
Cours SR/MOSL : Informatique des corps de troupe

1.3.2 Schéma de principe.

3. Vue générale

écran

Cordon de communication

Courant secouru
Courant EDF

Port com 2 U_talk

SERVEUR UPS

4. Vue détaillée de l’UPS MGE Pulsar EX10

Face avant Face arrière

-Marche /Arrêt - Alimentation


-Arrêt Alarme/ test de charge - Fusible
- LED - Ventilateur
- U_talk
- Prises secourues (x5)

Page 19 sur 48
DCTEI/BESI
Cours SR/MOSL : Informatique des corps de troupe

1.3.4 Configuration du gestionnaire de l’onduleur

Toute la configuration doit se faire manuellement en modifiant les variables contenues dans le fichier
/etc/upsmanager/ups_mgr.cfg. Ce paramétrage est à réaliser en mode super administrateur.
(Exemple de fichier ups_mgr.cfg :

MESSAGE
console
PORT
tty01
SHUTDOWN_WAIT
300
SHUTDOWN_WARNING
30
LO_BAT_VAL
120
LOGGING
NO
BROADCASTING
YES
POLL_INTERVAL
5
STARTUP_DELAY
60
UPS_DELAY
120
BROADCAST_WAIT
10
BROADCAST_INT
60
LOG_FILE
/etc/upsmanager/ups_mgr.log
LOG_INT
3600 )

1.3.5 Analyse de fonctionnement du gestionnaire d’onduleur

5. UPS et console administrateur du serveur (mode caractère)

Pour ce premier test, le serveur sera connecté seul à l’ UPS. Le serveur sera, lui,
utilisé en mode caractère. Lorsque l’on coupe l’alimentation EDF, le logiciel de gestion de l’onduleur
envoie sur la sortie erreur du système ( écran ) un message prévenant que le serveur est sur unité
secourue et que dans X minutes le serveur fera un « shutdown ». Il envoie ce message toutes les
minutes en faisant un compte à rebours. Arrivé à 6 minutes le logiciel fait passer le système en init 0,
ce qui a pour principe d’arrêter le système en sauvegardant l’environnement proprement. 2 minutes
plus tard le serveur s’éteint.
Lorsque l’on remet le courant, l’onduleur se met en fonctionnement normal le
serveur s’allume, et attend une intervention du gestionnaire du site pour être relacé. Le message
apparaissant à l’écran est d’appuyer sur une touche pour relancer le système.

6. UPS et poste d’administration du SAF (mode graphique, environnement SUP)

Lorsque l’on fait le même test en environnement graphique, on s’aperçoit qu’après


avoir coupé l’alimentation, le gestionnaire d’onduleur n’envoie aucun message à l’utilisateur SUP.
Seul, le signal sonore de l’onduleur nous indique un problème.

Page 20 sur 48
DCTEI/BESI
Cours SR/MOSL : Informatique des corps de troupe

La, deux cas de figure : La première lorsque l’on reste sur la fenêtre graphique de
login SUP, le système fait un « shutdown » au bout de 6 minutes.
La deuxième lorsque l’on est connecté dans l’application
SUP, le système fait un « shutdown » au bout de 8 minutes.

7. UPS, le serveur, un BQ205 connecté, une station cliente NT4 connectée

Lors de ce test, on s’est placé en configuration type SAF 4. C’est-à-dire un serveur


PRI MERGY, 1 BQ205 connecté via RA1000, une station distante NT4 connectée à l’application
SAF.
Lorsque l’on prive l’UPS de l’alimentation on peut remarquer :

Temps Serveur BQ205 Station NT4


message du serveur aucun
aucun toutes les minutes message
message le serveur est sur
unité secourue
6 min
message délai suplémentaire aucun
8 min init 0 Déconnection message
aucun
10 min Le serveur s'éteint message

Lorsque l’on est en mode graphique aucun message n’apparaît, aussi bien sur le
serveur que sur la station distante NT4, de plus la station distante continue de travailler puisque
l’application est sur le poste et qu’elle accède au serveur via une connexion client serveur.
Donc l’utilisateur ne s’aperçoit pas qu’il a perdu la connexion.

SYNTHESE

En conclusion on peut estimer que le gestionnaire d’onduleur joue son rôle puisqu’il
déconnecte les utilisateurs, fait un « shutdown » propre du serveur et surtout arrête proprement la base
de données ORACLE. De ce fait les erreurs dues aux problèmes de coupure de courant seront réglées.
Néanmoins, pour le Sous-Officier SAF cela impose une attention particulière aux signaux
sonores de l’onduleur lors d’une interruption d’alimentation .

Page 21 sur 48
DCTEI/BESI
Cours SR/MOSL : Informatique des corps de troupe

2. LES POSTES CLIENTS

Le SAF V3 possède des PC SIEMENS PRO M5, acquis par la DCMAT auprès de la société OLIVETTI. Pour le SAF
V4, des PC SIEMENS NIXDORF Scenic 560, des PC SIEMENS NIXDORF Scenic 300, des lecteurs ZIP et des
lecteurs de CD-ROM (acquis par la chaîne TEI) ont été mis en place début 2000. Il est à noter que l’approvisionnement
en PC pour SAF v4 reste hétérogène au niveau des formations et que la diversité des commandes ne permet pas, pour le
moment de décliner l’ensemble des configurations déployées. Une liste non exhaustive est donc présentée ci-après.

2.1 CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

-Micro –ordinateur PC du SAF V3


♦ PC SIEMENS pro M5
♦ Processeur : Pentium 166 MHz
♦ RAM :32 Mo
♦ Contrôleur disque EIDE sur BUS PCI
♦ Disque dur :1,6 Go
♦ Ecran SVGA 15 pouces
♦ Lecteur de disquette 3 pouces ½ et 5 pouces ¼
♦ Streamer interne TRAVAN 400/800 MO IDE
♦ Carte réseau : ETHERNET 10/100 BT, 3 COM type ESIA avec driver Windows 3.X et NT4

-Micro –ordinateur PC SAF V4


♦ PC SIEMENS NIXDORF Scenic 560
♦ Processeur : Pentium III 450 MHz
♦ RAM : 128 Mo
♦ Disque dur : 8,4 Go
♦ Ecran : 17 pouces
♦ Lecteur de CD-ROM : X40
♦ Carte graphique : 8Mo
♦ Carte réseau : ETHERNET 10/100 BT (RJ45)
♦ Boîtier mini tour

-Micro-ordinateur PC SAF V4
♦ PC SIEMENS NIXDORF SCENIC 300
♦ Processeur :Pentium II 450 MHz
♦ RAM :32 Mo
♦ Disque dur : 4 Go
♦ Ecran : 17 pouces
♦ Lecteur de CD-ROM : X32
♦ Carte graphique : ATI 3D RAGE IIC AGP
♦ 3Com Fast EtherLink XL 10/100Mb TX Ethernet NIC (3C905B-TX)

-PC mis en place par les CMD (bureau des télécommunications et des systèmes d’informations :BTSI) et PC
achetés sur les masses et mis en place par les régiments.

-Périphériques externes pour le SAF v4


♦ Lecteur de CD-ROM : FREECOM classic CD-ROM. (commande n°99-1897 du 13 décembre
1999), acquis par la DCTEI pour le PC SAF V3.
♦ Lecteur ZIP, et son logiciel IOMEGA. (commande n°99-1897 du 13 décembre 1999), acquis
par la DCTEI.

Page 22 sur 48
DCTEI/BESI
Cours SR/MOSL : Informatique des corps de troupe

2.2 DÉFINITION DE LA STATION ET DU PARTITIONNEMENT DISQUE


2.2.1 Configuration physique de la station de travail
La station de travail sur laquelle les applications du SAF seront installées, devra répondre à la
configuration minimale suivante :
- Processeur : pentium 133 Mhz,
- Ram : 64 Mo,
- Disque dur : 1,2 Go
- Lecteur CDROM,
- Lecteur disquette 3 ½,
- Ecran SVGA 14 ou 15 pouces,
- 1 port COM,
- 1 port parallèle,
- 1 port PS/2 pour souris compatible Microsoft,
- Carte réseau Ethernet.
Les éléments suivants sont des options pouvant exister mais non utiles pour le SAF
- carte son,
- Ecran supérieur à 15 pouces,
- Disque dur de capacité supérieure à 3,2 Go,
- Port USB.

2.2.2 Configuration logique de la station de travail

Les logiciels installés sur la station de travail devront au minimum être les suivants :
- Windows NT4 service pack 4,
- Anti-virus F-secure 4.03 ,
- Suite bureautique Office 97,
- Outils et drivers spécifiques (réseau, imprimantes, …),
- Runtime pour Windows NT4 de l’atelier de génie logiciel du SAF – Uniface 6.1.du,
Les logiciels suivants sont des options pouvant être installées mais non nécessaires pour la version
SAF v4.0 :
- Suite bureautique Office Pro 97,
- Browser de type Internet explorer 3, 4 ou 5, ou Nestcape 3 ou 4.x.

2.2.3 Partitionnement du disque dur de la station de travail


Le disque dur du poste de travail est découpé en deux partitions FAT32.
La première est réservée pour le système et les logiciels de la gamme bureautique. La seconde est dédiée aux
logiciels spécifiques du SAF et aux données de l’utilisateur. La règle suivante concernant les tailles des
partitions est appliquée :

Capacité disque dur Partition Partition Observations


« système » « données »
Inférieur ou égal à 1,2 Go 700 Mo Le reste de l’espace
libre
Supérieur à 1,2 Go et 800 Mo Le reste de l’espace
inférieur ou égal à 2 Go libre
Supérieur à 2 Go et 1,2 Go 2 Go maximum
inférieur ou égal à 3,2 Go
Supérieur à 3,2 Go Limitée à 2 Go Limitée à 2 Go Le reste du disque ne sera ni
partitionné ni formaté. Il est
réservé pour une extension

Page 23 sur 48
DCTEI/BESI
Cours SR/MOSL : Informatique des corps de troupe

possible des volumes

2.2.4 Espace de la partition SYSTEME

Dans la partition système, les espaces nécessaires sont les suivants :


(valeurs arrondies au Mo supérieur)

Logiciels Volume en Mo
Win NT4 207
Programme file (Office pro 97) 251
Drivers et divers 55
TOTAL 513

2.2.5 Espace de la partition DONNEES

L’installation totale des applications du SAF nécessite un espace disque de 85 Mo en version client serveur et
d’environ 110 Mo pour les applications en mono-poste.

2.3 IMPRIMANTES PC
Le SAF V3 possède une imprimante PC réutilisable en SAF V4 :
♦ EPSON stylus 1000
 Jet d’encre
 Imprimante noir et blanc
 Pilote spécifique (CD Win NT 4)
 Vitesse : 2.5 ppm
 Langage ESC/P2
 4 polices de taille variable
 Résolution : 360 dpi

Début 2000, l’imprimante CANON BJ 5100 a été mis en place par la DCTEI pour le SAF V4.
♦ CANON BJ 5100 :
 Jet d’encre
 Imprimante couleur
 Pilote spécifique (CD Canon livré).
 Entretien facilité par le pilote (alignement des têtes, nettoyage des têtes….)
 Impression possible style photo (papier spécial, plus cartouche photo)
 Vitesse : noire ~10 ppm, en couleur ~4 ppm
 Résolution : 720 dpi

2.4 DURÉE DE VIE

Pour les équipements de bureautique, type poste de travail et imprimante, une durée de vie de 5 ans semble une
moyenne. Le remplacement de ces matériels est réalisé dans deux cas :
♦ Fiabilité insuffisante : l’équipement n’est plus suffisamment fiable (le taux de disponibilité est
incompatible avec les exigences opérationnelles)
♦ Evolution technologique : remplacement ponctuel ou total du parc.

Page 24 sur 48
DCTEI/BESI
Cours SR/MOSL : Informatique des corps de troupe

2.5 REMPLACEMENT

Le remplacement des matériels retirés du service ou sortis de maintenance relève de la fonction :


♦ « Equipement » (BPSI) s’il s’agit de renouveler un parc complet de matériel devenu inapte au service
ou obsolète.
♦ « Approvisionnement » (BLOG) s’il s’agit de recompléter les articles techniques entrant dans la
composition des lots de maintenance (hors consommable).

3. LE TERMINAL (BQ205)

Le terminal, BQ205 ( BULL QUESTAR 205) peut être réutilisé pour le SAF V4.0.
La configuration du terminal reste inchangée par rapport à la version 3.
3.1 CONFIGURATION
Mettre le terminal sous tension. Appuyer sur la touche Select.
• Le déplacement se fait par des flèches de direction.
• Le changement d’option se fait par la barre d’espacement.
• La sauvegarde se fait avec la touche ENTER du pavé numérique.
La configuration du terminal est identique à celle réalisée pour l’utilisation du terminal avec SAF V3. Il importe donc
de vérifier que les éléments définis ci-après soient effectivement identiques.

DISPLAY 1
Columms : 80
Contrôle : INTERPRET
Autowrap : ON
Scrol : Jump
Screen : Dark
DISPLAY 2
Cursor : Blinking Block
CRT : ON
Status line : ON
DISPLAY 3
Lines : 24
Soft front load : WY85
GENERAL 1
Mode : VT 200 7 bits
Pound : #
FKEY lock : OFF
Feature lock : OFF
Newline : OFF
Local : OFF
GENERAL 2
Keypad : numeric
Cursor keys : normal
Transfer term : cursor
Test : OFF

Page 25 sur 48
DCTEI/BESI
Cours SR/MOSL : Informatique des corps de troupe

COMMUNICATION 1
Band rate : 9600 La vitesse peut
Data bit : 7 être montée à
Parity : SPACE 19200 bps
Parity check : on
Echo : off
COMMUNICATION 2
Handshake : XOFF
Stop bit : 1
Port : EIA DATA
Disconnect : 2 sec
Xmt limit : none
PRINTER 1
Speed : 9600
Data bits : 7
Parity : Even
Stop bits : 1
Handshake : both
Terminator : none
PRINTER 2
Print : full screen
Print : ASCII
Print mode : normal
Aux receiver : off
KEYBOARD 1
Lock : caps
Keyrepeat : on
Keyclick : off
Margin bell : off
Warning bell : on
Break : off
KEYBOARD 2
Keyboard : french /belgian
National : off
Keys : typewriter
Compose : on
Bs : bs/del
SEND
Fkeys : remote
Fkeys XMT : Unlim
Send : all
Send area : full screen
Send term : none
ANSWERBACK
Ansverback : OFF

Les applications SAF V4.0 fonctionnent en mode caractères, du fait des capacités du terminal, à une vitesse maximum
de 19200 bps.

Page 26 sur 48
DCTEI/BESI
Cours SR/MOSL : Informatique des corps de troupe

4. LES MODEMS

Le modem est un dispositif permettant à deux terminaux (console, PC…) de communiquer à


travers une ligne de télécommunication (ligne téléphonique).
Les données des terminaux sont transformées par le modem en signaux électriques de nature
acceptable par le réseau des télécommunications. Cette transformation est la modulation et la
démodulation.
Pour qu’une communication s’établisse, il faut qu’un modem reçoive l’ordre de réaliser un appel
et qu’il puisse se connecter à un autre modem.
Il existe, actuellement dans le cadre de SAF, trois modems :

• Modem Telsat 75 RT ( SAF V3)


• Modem CXR AJ 2885
• Modem xDSL.

Nous allons donc étudier les caractéristiques de ces modems

4.1 LE MODEM TELSAT

4.1.1Généralités

Le Telsat 75RT permet la transmission simultanée de données. La transmission de données est possible jusqu’à 19200
Bauds en bidirectionnel simultané et en mode asynchrone ou synchrone (en option). Le support de transmission est un
câble contenant deux fils.
Une liaison terminal à terminal est possible en opposant deux 75 RT, l’un en émission voie haute, l’autre en émission
voie basse.

4.1.2 Caractéristiques techniques

Mode de Transmission Série asynchrone et synchrone(option)


Débit d’information asynchrone : 0 à 19200 bits/s
synchrone : 150 – 300 – 600 – 1200 – 2400 – 4800 –
9600 – 19200 bits/s
Bande de fréquence 57600 Hz à 76800 Hz (Em F1)
ou
115200 Hz à 153600 Hz (Em F2)
Mode d’exploitation Bidirectionnel simultané sur ligne 2 fils.

4.1.3 Fonctionnement

Le modem est essentiellement constitué par :

 Une commutation de fréquences : voie haute/voie basse


 Un modulateur de fréquences
 Un démodulateur
 Un dispositif de test. (boucle)

8. 4.1.3.1 Commutation de fréquences voie haute/ voie basse

Cette commutation, réalisée par déplacement de cavaliers, permet de sélectionner l’un des deux types de
fonctionnement suivants :
• Emission voie haute/réception voie basse,

Page 27 sur 48
DCTEI/BESI
Cours SR/MOSL : Informatique des corps de troupe

• Emission voie basse/réception voie haute.

9. 4.1.3.2 Modulateur

Les données en émission pilotent un diviseur programmable, recevant une horloge à 368400Hz qui génère deux bandes
de fréquences :
• 57600 Hz ou 76800Hz dans le cas où la voie basse serait sélectionnée (F1)
• 115200Hz ou 153600 Hz dans le cas où la voie haute serait sélectionnée (F2).

10. 4.1.3.3 Démodulateur

Le signal reçu est amplifié et écrêté. La démodulation proprement dite est réalisée par l’addition modulo 2 du signal
écrêté et de ce même signal après passage dans une liaison à retard.

11. 4.1.3.4 Dispositif de test

Une commande manuelle permet de réaliser simultanément la boucle 2 et la boucle 1.

4.1.4 Option synchrone

L’option synchrone est montée sur un sous-ensemble, et elle permet d’établir des liaisons en mode synchrone.

M o d e d 'e x p l o i t a t io n B ID IR E C T IO N N E L S IM U L T A N E

P o u r r e n d r e p o s s i b l e u n m o d e d ' e x p l o i t a t i o n b id i r e c t i o n n e l s i m u l t a n é s u r 2 f i l s ,
l e s m o d e m s 7 5 R T e t 6 6 R u t i li s e n t 2 c a n a u x d i f f é r e n t s e n f r é q u e n c e ; c e s
c a n a u x s o n t d é fin is p a r d e u x je u x d e f r é q u e n c e s , F 1 e t F 2 .

EM : 57600 à 76800 H z RE C : 57600 à 76800 H z

F1 l i g n e d e tr a n s m i s s i o n ( 2 f i l s ) F2
M odem 66 R M odem 75 R T
BQ 205
R EC : 115200 à 153600 H z EM : 115200 à 153600 H z

C la v ie r

M O DEM 66 R L e je u d e f r é q u e n c e s F 1 e s t f i g é à la c o n s t r u c t io n , e t n ' e s t p a s m o d i f ia b l e .

M O DEM 75 RT I l e s t p o s s i b l e d e s é l e c t i o n n e r l 'u n o u l 'a u t r e d e s d e u x j e u x d e f r é q u e n c e s F 1 e t F 2 p a r


r e c o n f ig u r a t io n ;
i l e s t a lo r s p o s s i b l e d e m e t t r e d e u x 7 5 R T l'u n e n f a c e d e l ' a u t r e : l 'u n s e r a e n F 1 , e t l 'a u t r e e n F 2 .

Page 28 sur 48
DCTEI/BESI
Cours SR/MOSL : Informatique des corps de troupe

4.2. CXR AJ 2885


Les modems de type CXR AJ2885, reliés à des stations de travail sous Windows Nt4, délivrent un débit variable entre
19200 bauds et 115200 bauds, soit sur ligne spécialisée soit sur réseau téléphonique commuté (RTC), vers un modem
distant, de mêmes caractéristiques techniques. Ce type de modem admet les appels entrants et sortants
Différentes techniques de transformations ont été élaborées pour permettre, dans un même temps, d’échanger un
nombre plus grand de données. Les différentes vitesses sont propres à chaque type de modulation. (ex : 19200 bps en
V32 terbo). Ce modem se présente soit en coffret soit en carte.

4.2.1 Généralités sur le fonctionnement

12. 4.2.1.1 L’appel


Pour qu’un modem passe en mode APPEL, il faut qu’il ait reçu une commande de numérotation :
• ATD0156203794
Dès lors, le modem en appel attend la réponse de l’autre modem.

13. 4.2.1.2 La réponse


Pour que le modem passe en mode REPONSE, il faut qu’il reçoive une sonnerie du réseau téléphonique.
A ce moment, la réponse peut être réalisée de façon automatique si la commande ATS0=2 a été envoyée au modem
(réponse automatique après deux sonneries).
Dès lors, le modem indiquera ses possibilités de transmission au modem en appel et une connexion s’établira.

14. 4.2.1.3 La liaison spécialisée


La liaison spécialisée est un lien permanent de communication dédié à deux modems. Ce type de liaison est
généralement utilisé pour de grands et fréquents débits d’informations.

La liaison spécialisée peut être du type :


• 4 fils : une paire de fils pour chaque sens de transaction,
• 2 fils : une même paire de fils pour les deux sens de transmission.

Dans ce type de liaison, chaque modem est identifié :


• L’un est configuré en mode MAITRE (ORIGINATE)
• L’autre en mode ESCLAVE (ANSWER).

Les modems configurés en mode liaison spécialisée tentent de se connecter dès la mise sous tension, afin d’assurer un
lien permanent.

15. 4.2.1.4 La mémoire


Au-delà de ces principes de base, le modem dispose de nombreuses possibilités, parfois sophistiquées, et orientées vers
une augmentation de ses performances.
Ces possibilités sont gérées au travers de la mémoire du modem, et accessible grâce à un jeu étendu de commande de
type AT.
Ces possibilités sont décrites dans le manuel de référence.

Parmi elles, nous citons en exemple :


• La mémorisation d’un numéro de téléphone,
• Le forçage de l’état des signaux V24,
• L’échéance d’un mot de passe entre deux modems,
• La sauvegarde de la configuration du modem……

Page 29 sur 48
DCTEI/BESI
Cours SR/MOSL : Informatique des corps de troupe

4.2.2 Mise en oeuvre

16. 4.2.2.1 Modem en coffret


• Coffret AJ2885
• Un cordon téléphonique RJ11-Gigogne
• Le bloc d’alimentation du modem
• Un cordon RJ11-ligne spécialisée
• Manuel de référence

17. 4.2.2.2 Test automatique


Lors de la mise sous tension, le modem réalise un test automatique de ses principaux organes internes :
• Sa mémoire programme
• Sa mémoire de données
• Sa mémoire sauvegardée
• Son cœur de modem

Le test dure quelques secondes, et se termine par un bip sonore.

18. 4.2.2.3 Mode opératoire

1. Mode de fonctionnement
Le modem peut se trouver dans l’un des quatre modes ci-dessous :

• ATTENTE
 Etat dans lequel se trouve le modem à la mise sous tension et après exécution de la séquence
d’autotest. A noter que le bip de fin de test sera émis que si le haut-parleur n’a pas été mis hors
service.
 A partir de ce mode le modem passera en mode commande s’il reçoit une commande de
l’ETTD ou en mode transmission si une numérotation automatique est initialisée à partir du panneau
avant ou si un appel est reçu lorsque le modem est configuré pour répondre aux appels.

Page 30 sur 48
DCTEI/BESI
Cours SR/MOSL : Informatique des corps de troupe

• COMMANDE
 Etat dans lequel se trouve le modem lorsqu’il reçoit et reconnaît une commande. Dans ce mode
les séquences de caractères reçues de l’ETTD sont interprétées comme des commandes et exécuter.
Le modem repasse également en mode commande lorsqu’il reconnaît une séquence d’échappement.
• TRANSMISSION
 Le modem passe en mode de transmission lorsqu’il reçoit une porteuse en provenance du modem
distant en mode réponse ou lorsqu’il a terminé avec succès une numérotation en mode appel.
• TEST
 Le passage en mode de test s’effectue à partir du mode de commande en utilisant les commandes
de test appropriées.

19. 4.2.2.4 Le panneau avant


En face avant du coffret du modem sont disposés six indicateurs lumineux et un bouton poussoir. Les différents
indicateurs permettent de connaître l’état du modem et les anomalies lors de la séquence d’autotest.
• Face avant

D TR D S R /R I C D TXD R XD L in e M ode

108 1 2 5 /1 0 7 109 103 104

Indicateurs Circuit Fonction


DTR (Data 108 Indique que l’équipement terminal raccordé au modem est prêt à émettre.
Terminal Ready) Egalement témoin d’erreur de mémoire programme à la mise sous tension.
DSR/RI (Data Set 107/125 Clignote pour indiquer qu’une sonnerie d’appel est reçue par le modem
Ready/Rung (125/RI). En mode connecté ce voyant devient permanent sur montée du 107
Indicator) (DSR).
Egalement témoin d’erreur de mémoire de données à la mise sous tension.
CD (Carrier 109 Indique que la porteuse du modem distant est bien reçue par le modem. En
Detect) mode de test cet indicateur clignote lorsque le test est négatif.
Egalement témoin d’erreur de mémoire sauvegardée à la mise sous tension.
TXD(Transmit 103 Clignote au rythme des données transmises par le modem
Data)
RXD(Receive 104 Clignote au rythme des données reçues par le modem
Data)
LINE Modèle ligne spécialisée :
Indique le mode de connexion :
Permanent : liaison spécialisée
Clignotant : réseau téléphonique commuté
Eteint : mode commande
Modèle RTC :
La led LINE clignote en fonction de la vitesse de connexion du modem
Allumé>28800 bps
Eteint<300 bps

Page 31 sur 48
DCTEI/BESI
Cours SR/MOSL : Informatique des corps de troupe

20. 4.2.2.5 Le bouton poussoir


Le bouton poussoir MODE réalise différentes fonctions selon le mode dans lequel se trouve le modem.

• En mode commande
 Une action brève provoque une numérotation automatique à partir du numéro stocké en
mémoire ou une prise de ligne en mode appel si aucun numéro n’a été enregistré. La durée de cette
action brève est marquée par un seul allumage de la LED DSR.
 Une action de 2 secondes provoque une prise de ligne en mode réponse. La durée de cette
action est marquée par clignotement de la LED DSR
 Si une sonnerie parvient au modem, une action brève sur le bouton provoque une réponse
manuelle à l’appel.
 Si le bouton est maintenu enfoncé pendant plus de 10 secondes, le modem se réinitialise
comme lors d’une mise sous tension.
• En mode on line
Une action sur le bouton provoque une déconnexion et le retour en mode attente.

MODEM XDSL :

Ce type de modem s’appuie sur la technologie DSL (Digital Subscride Line) et permet une connexion à des débits
jusqu’à 200 fois supérieurs à ceux des modems classiques. La particularité de ces modems est en outre de disposer de la
possibilité de raccorder 4 matériels sur un répéteur intégré. Le raccordement entre deux modems de technologie DSL
s’appuie une simple paire de fils cuivre de la ligne téléphonique sans modification. On distingue les types de modems
suivants :
• Modem ADSL (Asymetric Digital Subscride Line) : débit de 512 Kbs sur la voie montante (upload)
• Modem HDSL ( Hight speed digital Subscride Line ) : débit de 2Mbs sur les 2 voies (upload et download)
• Modem VDSL (Very speed DSL) : débit de 52 Mbs en download et 2 Mbs en upload.
Le Modem préconisé pour le SAF est de type HDSL. Ce modem est acheté dans le cadre des marchés locaux sous la
responsabilité des DTEI.

5. LE RA 1000 (CXR)

Le serveur de terminaux (RA1000) constitue, pour les sites distants, un excellent moyen d’accès au réseau LAN de la
formation via un châssis modulaire raccordable à tout châssis de modems.

5.1FACE ARRIÈRE DU RA1000

La face arrière du RA1000 comporte les éléments suivants :


• 8 ou 16 ports asynchrones , vitesse de 115.2 Kbps maxi,
• 1 module Ethernet (AUI / 10 base T),
• 1 prise d’alimentation secteur,
• 1 prise console (RJ45).

Le raccordement d’une console sur la prise console du RA1000 est réalisée par le câble ( RJ 45 – DB9 F) référencé
chez CXR par le câble n° 601 202 PC.

Page 32 sur 48
DCTEI/BESI
Cours SR/MOSL : Informatique des corps de troupe

Les cordons utilisés pour le branchement des modems sur les ports asynchrones du RA1000 sont du type 601 201 –
TA / modem (RJ45 – DB 25 M) ou câble-8(RJ45 –RJ 45) + adaptateur (RJ 45 / DB25 M). Chaque câble livré avec le
RA1000 comporte les éléments d’identification suivants :

• un numéro d’identification du port (1 à 8 ou 1 à 16),


• une prise RJ45 ou DB 25 M pour un modem identifiée par le sigle Modem / TA ,
• une prise RJ45 pour le port du RA1000 identifiée par le sigle RA1000.
5.2 DÉFINITION

Le RA1000 gère rapidement les accès multiples, et il est destiné à intégrer simplement et en toute sécurité tout appel
entrant sur un site.
Le serveur d’accès distant utilise les ressources existantes de lignes du Réseau Téléphonique Commuté, ISDN/Numéris
ou lignes spécialisées avec leurs modems. La centralisation en un seul lieu physique de toutes ces lignes ainsi que
l’analyse du trafic avec le RA1000 permettent une meilleure gestion des lignes.
Equipé d’un processeur 68360, d’une mémoire flash de 2 Mo et d’une mémoire RAM de 8 Mo, le RA1000 prend en
compte les 8 à 16 voies sans atténuation de débit. Chaque voie est traitée en parallèle quelque soit l’accès entrant ou
sortant et le protocole. Il traite les paramètres de sécurité par voie, protocole et utilisateur. Le RA1000 apporte le
bénéfice d’une sécurité centralisée qui reprend les sécurités propres au réseau, auxquelles s’ajoutent des sécurités
d’accès.

5.3 LE SERVEUR RA 1000 ET LE RÉSEAU

En fonction du réseau, on peut réaliser l’une ou l’ensemble de ces connexions. Le RA1000 est multiprotocole, il permet
donc plusieurs connexions simultanées sous différents protocoles. (exemple : un port en telnet pour la chaîne de liaison
avec le BQ, l’autre en PPP pour les postes NT 4.0).
♦ IP(PPP, SLIP)
♦ IPX(PPP)
♦ Terminal asynchrone (Telnet, Rlogin)

5.4 SÉCURITÉ

L’accès distant commuté représente le danger le plus important pour le réseau. Afin de garantir que seuls les utilisateurs
autorisés puissent accéder au réseau local cible, le RA1000 offre un dispositif de sécurité facile à configurer.

6. LES AUTRES MATÉRIELS ACTIFS

Les réseaux locaux sont réalisés par la chaîne TEI selon les « NOrmes Réseaux Locaux de l’Armée de Terre à
Intégration de Services » (NORLATIS) ou bien selon les NOrmes « Réseaux d’Etat-Major de l’Armée de Terre à
Intégration de Services » (REMATIS).

 Les éléments passifs du réseau comprennent le réseau de distribution capillaire en technologie cuivre
et optique, les connecteurs, prises, armoires ou baies et cordons de brassage
 Les éléments actifs du réseau sont les matériels assurant l’aiguillage des données entre les
équipements et le réseau de distribution.

Le protocole utilisé par le réseau local (LAN) est le protocole ETHERNET, TCP/IP. L’interconnexion des réseaux est
réalisée par les éléments actifs, le plus souvent de marque 3 COM, allied system, allied Telesyn. Ces éléments
permettent de relier le réseau local au réseau longue distance RETINAT X25 (WAN).

Page 33 sur 48
DCTEI/BESI
Cours SR/MOSL : Informatique des corps de troupe

Les matériels principaux mis en place dernièrement pour le SAF v4 sont :

MATERIEL FOURNISSEUR
Routeur NETBUILDER 222 IPX/IP 3 COM
Hub SNMP Turbostack 12 ou 24 telco Allied System
Hub optique SNMP Turbostack 6 ST Allied system
Switch 16 10BT, 100TX, 100FX Allied system
Coffret concentrateur/commutateur/routeur FRX 1000 IP/X25 CS Telecom
Modems HDSL, ADSL, 75RT et 66R SAT

6.1 LE ROUTEUR

Le routeur est utilisé pour interconnecter des réseaux logiques différents dont les couches réseaux et les types de trames
peuvent être différents. Le routeur est dépendant du protocole de niveau 3 utilisé, et doit être connu de l’ensemble des
stations du réseau et il ne prend en compte que les trames qui lui sont personnellement adressées. Il permet l’isolation
de trafic et le choix du chemin le plus court lors de l’interconnexion de réseaux locaux différents ou de réseaux locaux
avec des réseaux longues distances.
Le NETBUILDER est un équipement d’interconnexion 3COM qui permet de réaliser des opérations de pontage ou de
routage sur des réseaux locaux. Suivant les modules insérés – jusqu’à 16 LAN ou 24 WAN- il est possible de raccorder
des réseaux Ethernet, token ring, WAN.
Le NETBUILDER est capable de filtrer le trafic passant par ses ports selon différents critères. Il est administrable par
SNMP. Le processeur qui régit le fonctionnement du routeur est de la technologie RISC. La configuration des modules
ne se fait que par le logiciel. Il n’y a aucune manipulation à faire sur les cartes avant de les mettre en service.

6.2 LE HUB

Le hub est un répéteur. C’est un élément local, régénérateur de signal, il intervient directement au niveau bit (recopie,
amplification). Transparent aux protocoles, il ne permet pas d’effectuer des fonctions de filtrage. Certains produits
sophistiqués permettent néanmoins de sécuriser les accès à partir des adresses MAC.
Il a pour rôle :

 De relier deux segments d’un même réseau, il est utilisé pour étendre la couverture géographique du réseau.
 De relier deux médias différents, il est utilisé pour les adaptations de support (coaxial fin, coaxial éthernet (gros),
fibre optique et paires torsadées existent aujourd’hui).
 De fiabiliser le réseau et de faciliter la maintenance, en effet sur un réseau éthernet, un défaut sur le segment (s’il
est unique) entraîne la mise hors service de tout le réseau. Le fait de segmenter le réseau permet d’isoler les
problèmes, de plus sur les répéteurs des voyants indiquent l’état de celui-ci et de ses liens.

6.3 LE SWITCH

Le switch est un commutateur. C’est un élément local, régénérateur de signal, il intervient au niveau des paquets. La
commutation de paquet est particulièrement adaptée à la transmission de données, aux flots de données intermittents et
aux applications intéractives. Il a pour rôle :

 De relier plusieurs segments d’un même réseau, il est utilisé pour étendre la couverture géographique du réseau en
attribuant à chaque segment un débit initial de 10Mbps commuté.
 De dédier à un ou plusieurs équipements (Serveur par exemple) un débit initial de 10 Mbps commuté.
 De fiabiliser le réseau et de faciliter la maintenance, en effet sur un réseau éthernet, un défaut sur le segment (s’il
est unique) entraîne la mise hors service de tout le réseau. Le fait de segmenter le réseau permet d’isoler les
problèmes, de plus sur les répéteurs des voyants indiquent l’état de celui-ci et de ses liens.

Page 34 sur 48
DCTEI/BESI
Cours SR/MOSL : Informatique des corps de troupe

LA PILE LOGICIELLE DE BASE DU SAF

EXPLOITATION

UNIX

ORACLE

POLYSERVER

Noyau
UNIFACE Run-time

APPLICATIFS

1. LE SYSTÈME D’EXPLOITATION

Le système d’exploitation Unixware 2.13 est un OS de type Unix (Système V, release 4) possédant toute les
fonctionnalités nécessaires à la mise en place de la pile logicielle :
 Administration de multiples protocoles réseau avec optimisation pour les protocoles internet
 Gestion bi-processeur
 Interface graphique X
 Noyau facilement modulable
 Gestion simple de l’environnement
 Haut niveau de sécurité

Page 35 sur 48
DCTEI/BESI
Cours SR/MOSL : Informatique des corps de troupe

2. LE SGBDR

Le système de gestion de base de données relationnelles Oracle V7.3.4 a été et reste un des plus puissants SGBDR
disponible sur le marché. Il dispose de nombreuses fonctions comme :
 L’exécution fortement parallèle : exécution de requêtes, création d’index,…
 Partage en mémoire de requêtes SQL pré-compilées
 Administration facilitée par des outils d’analyse, et un système de reconfiguration dynamique et
gérable à distance
 Langage SQL étendu et possibilité de créer ses propres requêtes SQL
 Outil de synchronisation d’applications
 Serveur distribué sécurisé multi-niveau

3. L’ATELIER DE GENIE LOGICIEL

Le logiciel de développement d’applications Uniface 6.1 est un atelier logiciel, il sert à écrire des applications.
Uniface 6 peut se diviser en quatre modules principaux :
 L’interface UPI (Universal Présentation Interface)
 L’interface OWI (Open Widdget Interface)
 Le moteur de déploiement
 L’interface UDI (Universal Data Interface)
Cet AGL permet de développer des applications indépendantes des systèmes de gestion de bases de données, des
réseaux et des configurations matérielles. Ses applications sont donc théoriquement portables sans réécriture. Il possède
en outre des interfaces pour les SGBD, les réseaux, les interfaces graphiques utilisateurs et les langages de 3ème
génération.

4. ARBORESCENCE DU SERVEUR D’APPLICATIONS

4.1 PARTIONNEMENT DES DISQUES DU SERVEUR

Le serveur d’applications comprend au moins deux disques dur (2 partitions physiques) et neuf partitions logiques.
Le disque 1 est identifié par c0b0t0d0, le disque 2 par c0b0t0d1.
Les partitions logiques du disque 1 sont les suivantes :
 / (partition système)
 c0b0t0d0sa = /stand
 c0b0t0d0sb = /var
 c0b0t0d0sc = /u1
 c0b0t0d0sd = /u3
 c0b0t0d0s4 = /home
Les partitions logiques du disque 2 sont les suivantes :
 c0b0t0d1s1 = /u2
 c0b0t0d1s2 = /tmp
 c0b0t0d1s3 = /u4

Page 36 sur 48
DCTEI/BESI
Cours SR/MOSL : Informatique des corps de troupe

Disque 1 Disque 2
/ 1 Go Système de fichiers Root /u2 Données Oracle
2Go
/ stand Système de fichiers de /tmp Système de fichiers
45 Mo démarrage 100Mo temporaires
/ var Système de fichiers pour les /u4 Système de fichiers
200 Mo aspects variables du système 1,8 Go - ESID
- Export Oracle
/ home Système de fichiers /swap
300 Mo utilisateurs
/u1 Système de fichiers
1Go - Noyau Oracle
- Données Oracle

/u3 Système de fichiers


1Go - Noyau Uniface
- Applications SAF v4
- Administration Système
SUP V4
- Données Oracle
/swap Tranche de permutation

Page 37 sur 48
DCTEI/BESI
Cours SR/MOSL : Informatique des corps de troupe

4.2 ARCHITECTURE DES DISQUES DU SERVEUR


DISQUE 1 DISQUE 2

NOYAU UNIX

UNIFACE et POLYSERVER

APPLICATIFS SAF V4

ESID (400 Mo en 1 seul bloc)


NOYAU ORACLE TABLES TEMPORAIRES

Fichier paramètres et contrôle Fichier de contrôle (copie)

Fichiers redo log Fichier alerte

TABLES COURANTES TABLES COURANTES

TABLES TEMPORAIRES Fichiers redo log (copie)

TABLES SYSTEMES Fichiers redo log (archivage)

TABLES DES INDEX TABLES DES INDEX

TABLES DE REFERENCES TABLES DE REFERENCES

Fichiers de ROLLBACK Fichiers de ROLLBACK

Page 38 sur 48
DCTEI/BESI
Cours SR/MOSL : Informatique des corps de troupe

4.3 UNIFACE (NOYAU ET APPLICATIONS)

/ u 3

/ u n if a c e / s a f m a t / s a f p m a t / s a f c a t

6 1 d / t g c / t c m / p g e / a r h / a t r / a d t / a b f / a s l
n o m d e l ' a n p o p ml i c ad t e i f l ' a n p o p ml i c ad t e i f l ' a n p o p ml i c ad t e i f l ' a n p o p ml i c ad t e i f l ' a n p o p ml i c ad t e i f l ' a n p o p ml i c ad t e i f l ' a n p o p ml i c ad t e i f l ' a p

/ a p s / a p s / a p s / a p s / a p s / a p s / a p s / a p s
s t a r t u p s h es lt l a r t u p s h es tl l a r t u p s h es tl l a r t u p s h es lt l a r t u p s h es lt l a r t u p s h es lt l a r t u p s h es tl l a r t u p s

/ d o l / d o l / d o l / d o l / d o l / d o l / d o l / d o l
o b je t g lo b ao ub x j e t g l o b a o ub x j e t g l o b ao u b x j e t g l o b ao u b x j e t g l o b ao ub x j e t g l o b ao u b x j e t g l o b ao ub x j e t g l o

/ f r m / f r m / f r m / f r m / f r m / f r m / f r m / f r m
g r i ll e g r il l e g r il l e g r ill e g r i ll e g r il l e g r ill e g r i ll e

/ d a t a / d a t a / d a t a / d a t a / d a t a / d a t a / d a t a / d a t a
d o n n é e s d d i v o e n r n s ée es s d d i vo e n r n s ée es s d d i v o e n r n s ée es s d d i v o e n r n s ée es s d d i v o e n r n s ée es s d d i vo e n r n s ée es s d d i v o e n r n s ée es s
a id e e n l i g an ie d e e n l i g an i e d e e n l i g an i e d e e n l i g an i e d e e n l i g an ie d e e n l i g an i e d e e n l i g an i e d e e n

4.4. ORACLE (NOYAU ET INSTANCE)

On peut décomposer l’architecture d’oracle en plusieurs éléments :


• Les fichiers (de paramètres, de contrôles, de données, de redo log),
• La mémoire,
• Les process.

La base de données comporte à la fois des structures physiques (fichiers de données) et logiques (tables, index). La
structure physique de la base de données est déterminée par des fichiers crées au niveau du système d’exploitation par
l’instance durant la création de la base de données. Les trois structures physiques constituant la base de données sont :
• Les fichiers de contrôles (Control files),
• Les fichiers journaux (Redo log files),
• Les fichiers de données (Database files).

/ u 1

/ a p p

/ o r a c le

/ a d m in / p r o d u c t

/ { S I D } / 7 . 3 . 4

/ c r e a t e
s c r i p t s q u i p e r m e t t e n t d e c r é e r le s o b je t s d e la b a s e

Page 39 sur 48
DCTEI/BESI
Cours SR/MOSL : Informatique des corps de troupe

4.4.1. Instance Oracle

L’instance ORACLE est la combinaison de structures de mémoire partagée (SGA) qui contient les données et
les informations de contrôle pour une base de données (Background process). La mémoire allouée par une
instance pour stocker et traiter les données est crée au démarrage de l’instance. les données sont lues et mises
à jour par les process oracle.
Parmi les structures de mémoire composant la System Shared Global Area (SGA) on distingue :
• La shared poll, zone de stockage des ordres SQL /PLSQL, cache du dictionnaire des données et files
d’attente de requêtes;
• Le Database buffer cache, cache des blocs de données ;
• Le Redo log buffer.
Chaque process possède sa propre zone mémoire (PGA) pour mener à bien sa fonction. Les process
background composant l’instance sont :
• RECO, Recover, sert à résoudre les anomalies concern,at les transactions distibuées lors de problèmes
réseaux ;
• DBWR, Database writer, chargé de l’écriture du buffer des données sur le disque ;
• LGWR, log writer, chargé de la gestion du buffer redo log (ensemble des modifications effectuées sur
les données de la base) ;
• ARCH, Archiver, copie sur disque le fichier redo log courant (actif) ;
• PMON, Process monitor, chargé du nettoyage en cas de crash d’un process utilisateur ;
• SMON, System monitor, permet d’effectuer une restauration lors du démarrage d’une instance
(désynchronisation par ex) ;
• CKPT,Checkpoint, mise à jour des entêtes de fichier.

21. 4.4.1.1 Disque 1

1. Fichier de paramètres

Pour démarrer une instance, Oracle doit lire un fichier de paramètres init{SID}.ora.
Le fichier de paramètres est un fichier texte contenant une liste de paramètres de configuration d’instance.
Il existe un fichier de paramètres par instance. Les paramètres affectent à la fois la mémoire et les process
associés à l’instance.

/ U 1

/ a p p / o r a c l e / p r o d u c t / 7 . 3 . 4

/ d b s /
i n i t { S I D } . o r a

2. Fichier de contrôle
Le fichier de contrôle est un petit fichier binaire qui décrit la structure de la base de données. Il contient les
informations nécessaires à un fonctionnement continu de la base de données. Ce fichier est le maillon le plus
critique parmi tous les fichiers.
Il est recommandé de multiplexe ce fichier sur un disque différent pour sécuriser les données en cas de perte.

Page 40 sur 48
DCTEI/BESI
Cours SR/MOSL : Informatique des corps de troupe

/ U 1 / U 3

/ o r a d a t a / { S I D /} o/ r a d a t a / { S I D } /

c o n t r o l0 1 . c tl c o n t r o l0 3 . c tl

3. Fichier Redo Log

Les fichiers redo log contiennent toutes les modifications effectuées sur la base de données, et sont utilisés
pour la restauration des données. Il doit y avoir au moins deux groupes de fichiers pour un fonctionnement en
mode circulaire.
Il est recommandé de multiplexer ces fichiers sur un disque différent pour sécuriser les données en cas de
perte.

/ U 1

/ o r a d a t a / { S I D } /

l o g 1 a l o. l go g2 a . l o g

Page 41 sur 48
DCTEI/BESI
Cours SR/MOSL : Informatique des corps de troupe

4. Fichiers contenant des données

La base de données ORACLE est subdivisée en zones logiques nommés tablespaces composées d’un ou
plusieurs fichiers physiques de données.
La répartition des fichiers (stockage des données) est fonction ici de la configuration disque du serveur afin
de minimiser les contentions d’accès.

 Fichier contenant une partie des tables de données courantes


 Fichier contenant les tables temporaires crées lors de tris
 Fichier contenant les information du dictionnaire de données (système)
 Fichier contenant une partie des tables de données de référence
 Fichiers contenant une partie des données avant modification permettant ainsi de les annuler dans
certaines circonstances (rollback).

/ U 1

/ o r a d a t a / { S I D } /

u s e r s _ d a t a 0 1 . d bt e f m p 0 1 . d b f r b s 0 1 . d b f s y s t e m 0 1 . d b
F i c h ie r d e d o n n é F e i c s h t i a e b r l ue st i l i c s oé u p r a e n n F t d ie c a s h n i te rl e d s e t r r i os l lb a F c i ck h i e r s y s t é m

r e f _ d a t a 0 1 . d b f
F ic h ie r d e d o n n é e s t a b l e s d e r é f é r e n c e s

/ U 3

/ o r a d a t a / { S I D } /

u s e r s _ i d x _ 0 1r b . d s b0 f 3 . d b f
F i c h i e r c o n t e F n i a c nh t i e d r e d s e i n r od le l b x a c k

Page 42 sur 48
DCTEI/BESI
Cours SR/MOSL : Informatique des corps de troupe

5. Fichiers archives des redo log

Permet de copier les fichiers redo log actifs sur un support de stockage déterminé pour la restauration en cas
de perte de données.

/ U 1

/ a p p / o r a c le / a d m in / { S I D } / a r c h

a r c h _ % a s r . ca h r c _ % a s r . ca h r c _ % s . .a . /r .c .

 %s représente le numéro de séquence.

6. Fichier d’alerte

Toutes les erreurs générées lors du déroulement de l’instance sont sauvegardées dans le fichier Alerte.
Si l’erreur est détectée par un process, l’information est vidée dans le fichier Trace.

 Fichier alerte

/ U 1

/ a p p / o r a c l e / a d m i n / { S I D } / b d u m

a l e r t _ { S I D } . l o g

22. 4.4.1.2 Disque 2

1. Fichier de contrôle

Lors du multiplexage, la mise à jour des fichiers de contrôle s’effectue simultanément (sur les 3 fichiers).

/ U 2

/ o r a d a t a / { S I D } /

c o n t r o l0 2 . c tl

Page 43 sur 48
DCTEI/BESI
Cours SR/MOSL : Informatique des corps de troupe

2. Fichier Redo Log

Les fichiers redo log multiplexés préservent de la perte d’un fichier redo log. Tous les membres contiennent
la même information et sont de même taille.

/ U 2

/ o r a d a t a / { S I D } /

l o g 1 b l o. l go g2 b . l o g

3. Fichier des tables de données de référence

/U 4

/o r a d a ta /{S ID }/

d a ta _ v 3 _ 0 1 .d b f

4. Fichiers de la base données

 Fichier contenant une partie des tables de données courantes


 Fichier contenant une partie des index
 Fichier contenant une partie des tables de données de référence
◊ Fichiers contenant une partie des données avant modification permettant ainsi de les annuler dans
certaines circonstances (rollback).

/ U 2

/ o r a d a t a / { S I D } /

u s e r s _ t b s _ 0 1 . d b f r b s 0 2 . d b f t e m p 0 2 . d b f
F i c h i e r d e d o n n é e s t a F b i c l e h s i e c r o d u e r a r no tl le b s Fa ic c k h ie r u t il i s é p e n d a n t l

Page 44 sur 48
DCTEI/BESI
Cours SR/MOSL : Informatique des corps de troupe

LE SOUTIEN DU SAF
1. SHÉMA DE PRINCIPE

L'organisation actuelle du soutien du SAF est schématisée ci-dessous.

ADMINISTRATION CENTRALE (NTI 3)

DCTEI DCTEI/CERSIAT/ EMAT/BOSI/


BDI-EMAT/GM-SAF Mission SIFAT

Installation Réalisation Conception


Diffusion
Soutien Maintenance
BESI

CMD (NTI2)

BOMEFF

DICAT

DTEI B.OPS BTSI


(ou BOMA) de CMD
B.ARS

CHEFF. DIRMAT
CTEI

CORPS (NTI 1)

Matériels

ERM S/O SAF

U1 U2 … Un
1. 2.

Technique Fonctionnel
Page 45 sur 48
DCTEI/BESI
Cours SR/MOSL : Informatique des corps de troupe

2. LA DIRECTIVE DE SOUTIEN DE LA CHAÎNE TEI

La directive de soutien de la chaîne TEI pour le SI SAF v4 est en cours de réalisation. Elle regroupe l’ensemble des
caractéristiques de base des matériels déployés dans le cadre du SI, leur procédure de soutien en période de garantie et
hors garantie, les acteurs du soutien dans la chaîne TEI et Matériel aux niveaux (NTI1, NTI 2 et NTI3).
Chaque matériel mis en place par le niveau central est relié à un marché d’approvisionnement qui est référencé dans la
directive de soutien.

3. LA DM DE SOUTIEN DE LA DCMAT

La chaîne Matériel assure le soutien des matériels informatiques d’origine SAF v3 (serveur et périphériques) en
application de la DM N° 8803/DEF/DCMAT/SDT/TA/3I du 24/04/91, ainsi que la mise en place et le soutien des
nouveaux serveurs V4 dans le cadre du marché ESIM 2 (DM 14418/DEF/DCMAT/SDT/TA/T2I du 09/10/97).
La nouvelle DM pour le SAF v4 est en cours d’élaboration à la DCMAT.

4. LA MAINTENANCE POUR SAF V4 (DCMAT)


Notes de référence :
 NE N°6311 DEF/DCMAT/SDT/CRE/SI
 NE N° 43480 DEF/DCMAT/SDT/CRE/SI

4.1 PROCÉDURE D'APPEL AU NUMÉRO D'URGENCE (HOTLINE)

4.1.1 Problèmes sur les serveurs pour SAFv4

Quel que soit le problème rencontré, l'utilisateur SAFv4 doit contacter un unique numéro d'urgence pour
dépannage par circonscription militaire de défense sous la responsabilité de l'OMA de l'état major de la CMD.

A l'issu de cet appel, l’OMA de la CMD décidera de la démarche à suivre. Dans le cas où il s'agit d'une panne
matérielle ou un problème lié au système d'exploitation de base sur un serveur SAFv4 soutenu par la chaine du
Matériel, il contactera l'OMA région du Matériel.

OMA de l'état major de la CMD RITTER OMA région du Matériel


OMA CMD BORDEAUX 821 331 22 72 OMA DIRMAT
OMA CMD LYON 821 691 37 37 OMA DIRMAT LYON
OMA CMD MARSEILLE 821 691 21 24 OMA DIRMAT LYON
OMA CMD METZ 821 572 39 22 OMA DIRMAT METZ
OMA CMD RENNES 821 351 22 00 OMA DIRMAT
OMA CMD LILLE 821 591 24 01 OMA DIRMAT METZ
OMA CMD LIMOGES 821 871 92 42 OMA DIRMAT
OMA CMIDF et CORTOME 821 782 23 79 OMA DIRMAT Ile de france

En aucun cas, l'utilisateur ne doit contacter directement le numéro d'urgence d'un constructeur,
ceci afin d'avoir une traçabilité des problèmes rencontrés.

4.1.2 Renseignements à fournir à l’OMA région du Matériel

Lors de tout appel au numéro d'urgence de l'OMA région du Matériel, l'utilisateur ou


l'OMA CMD doit être à même de fournir les renseignements suivants à son
interlocuteur:

> Numéro de série de l'unité centrale ou de l'équipement et(ou) le n°BZ,


> Informations relatives au problème rencontré,

Page 46 sur 48
DCTEI/BESI
Cours SR/MOSL : Informatique des corps de troupe

> Les coordonnées du site où se trouve le matériel en panne (Service, nom, numéro de
téléphone,...).

4. 1.3 Procédure utilisée

1) Le site utilisateur ou l’OMA de la CMD appelle l’OMA région du Matériel de sa


région de rattachement.

2) En fonction du problème rencontré, l'OMA région du Matériel décide de la


conduite tenir.

3) S'il est fait appel à une compétence extérieure (CEDIMAT, ETM, chaîne TEI ou industriel), le site
utilisateur peut être rappelé par un spécialiste qui effectue un diagnostic et peut tenter un dépannage
à distance.

4) Une intervention sur site peut être décidée :


• par l'industriel, dans les conditions prévues au CCAP du marché,
• par le CEDIMAT,
• par la chaîne TEI.

5) Dans le cas d'une intervention réalisée par l'industriel, un rapport d'intervention est alors rédigé
par l'inspecteur technique, puis est remis à l'interlocuteur du site client. Un exemplaire est ensuite
transmis au 2° RMAT de Bruz.

6) Après chaque appel et traitement de l'anomalie, l'OMA région du Matériel met à jour son journal
de bord.

4.1.4 Synthèse des journaux de bord

Au niveau du CEDIMAT se trouve le Bureau Qualité Assistance Utilisateur (BQAU) qui


stocke et analyse mensuellement tous les journaux de bord des OMA région du Matériel et en
rédigent une synthèse sous forme d'une base de donnée.
Après mise à jour, cette synthèse sera envoyée aux bureaux DCMAT/SDT/CRE et
DCMAT/SDI/BSIMAT, au bureau SCMAT/SDG/EA ainsi qu'au 2°RMAT de Bruz/section
marque ESIM.
L'application des procédures sera la garantie de la bonne circulation des informations. Il sera
ainsi possible :
- de suivre individuellement chaque anomalie et de veiller à sa résolution,
- de réaliser une gestion efficace des niveaux de stock physique NT12 et NT13 des
approvisionnements en ajustant au plus près les stocks aux consommations,
- de mesurer la qualité de l'assistance aux utilisateurs.

Page 47 sur 48
DCTEI/BESI
Cours SR/MOSL : Informatique des corps de troupe

Page 48 sur 48