Vous êtes sur la page 1sur 4

Culture et humanité !

I. I/ les deux sens du mot culture : universalité et


particularité
A. la culture
Sens I : distinction opposition nature

Sens II : Ethnologique

Problématique : le propre de l’homme ? identité ? ce qui divise ?

L’homme une exception dans la nature


face, contre opposition animal qui régit par son instinct
domination

comment accède t on à l’humanité = maitrise des pulsions = culture


= on devient homme

Sens I homme -> espèce -> biologique

Sens II genre humain , humanité = travail de la culture = éducation

Sinon c’est un échec un enfant sauvage = victor de l’aveyron


stimulis -> dressage  pas d’action volontaire possible  éducation obligatoire !

– La culture distingue animal instinctif génétique héréditaire


Opposé à héritage culturelle -> éducation ( véhicule ? )
 Finalité liberté et autonomie

Bilan
sens I au dessus naturalité , au dessus matériel biologique et matériel = spirituel

Sens II ce qui divise


universalité du genre humain s’oppose à la diversité culturelle

Pb de représentation culturelle du genre humain


Nature humaine = 2nd nature ?

exemple des Waïwaï d’amérique du sud

Problème : fonder originie commune de l’homme = idée relative à une culture


ou légitimité universelle

Enjeux : les DDHC n’ont aucune valeur légitimité


I. II/ l’humanité ethnocentrisme et relativisme culturel
A. A/ l’ethnocentrisme
Sens I ethnocentrisme -> SA culture pour référence
sauvage et barbare étymologie
inaudible incompréhensible nature instinct

Radical  altérité radicale = confisque culture en renvoyant dans la nature


ex rite du cannibalisme ( attention double sens )

Négation de l’universalité = concept clos de l’humanité

Sens II : refuser le fait de la diversité culturelle


= confisquer le culturel
= dénier les autres pratiques
Barbare renvoit en bloc !

Sens III Faux évolutionnisme = degré d’évolution = hiérarchiser les


civilisations sur des critères d’évolution ( bidon …)
Appliquer le darwinisme à la philosophie

Attention à ne pas prendre quelque chose de particulier , de relatif pour absolu


confisquer la culture pour les siens

Question II « le barbare c’est d’abord l’Homme qui croit à la barbarie »


C’est sans aucun sens !!! il faut définir les mots

Croyance ethnocentriste
Pas un Homme / sens d’essence ( sensI )  IMMORAL
un barbare croit en l ethnocentrisme , rejette les autres dans l’animalité donc il
est immoral, et il s’autorise à des actes indignes de l’humanité

de la vermine aucune empathie puisque les autres sont inférieurs


Appel à la tolérance ! il faut prendre conscience de la condition
ethnocentriste
ex racisme
cette tolérance permet de porter un regard sur soi donc de mieux connaitre notre
propre culture

B/ Paradoxe et limite du relativisme culturel


Tendance ethnocentriste -> refuser l e miroir <- tout le monde se ressemble
dan ce refus = tout le monde est un barbare pour l’autre

Problématique :respect des cultures = tt tolérer ? tt se valent ?

Sens 1er relativisme culturel -> constat + refus de dissoudre la diversité ->
étape à chaque culture -> terme d’un processus
Sens 2nd mène au relativisme moral tout dépend du contexte
pas de bien absolu , tout est relatif
renoncer au bien universel -> nihilisme plus aucune valeur

Enjeux : paix ? -> s’accorder sur le bien ou le juste pour tous et partout
autrement que par la violence

Problème : limite sans être ethnocentriste


esclavage ? lapidation ?
Problème : tolérance interdit critique ?
Problème : Fuir les responsabilités ?

1ère réponse : conception diverse ne veut pas dire qu’il n’y a pas une morale
universelle
du fait / ce qui doit être !!!!!!!
L’idéal morale-> ce qui doit être -> il a valeur mm sans une réalité
EX ethnologue

Jugement de réalité -> dire ce qui est


Jugement de valeur -> ce qui doit être

2nd réponse « tolérance et responsabilité intellectuelles » de karl popper


Intolérance dogmatique contre tolérance sans limite <- relativisme

dans les 2 cas -> violence <- loi du plus fort ou on autorise tout
Aucun dialogue
Plus d’échange , on ne voit plus l’autre , on n’entend plus ses objections car tt
opinion se valent …

 Popper oppose le pluralisme critique -> vérité+ ou vérité -


différent de l’intolérance doute critique

Origine socrate Sophiste

-recherche de vérité -persuader jouer sur les sentiments


Objection + principe de non -langage = power = domniation
contradiction + démonstration
-il ne faut pas voir raison seul mais
avec quelqu’un
-démontrer une thèse = autre
résultats impossible
- la raison touche tout le monde !
-la vérité est de droit par la manière
démonstrative Ex 2+2=4
- raison = faculté de penser et d’agir
de manière cohérente

tradition rationnaliste – confiance dans la raison


• Dialogue socratique = philosophique
• Espace rationnel différent de relatif (opinion particularité, émotion ,
culture )
• Humaniste → tout Homme doué de Raison = égaux
• S’ouvrir a ce qui est universel
• Départir de son subjectif ce qui vaut pour tous
• Espace rationnel différent des dialogues sophistes espace de lutte pour le
pouvoir réconcilie
• Sophiste → Protagoras : il faut admettre qu’il n’y a pas de valeur absolue
tout est relatif

I. Ce rationalisme critique =troisième sens du mot


culture ?
A. Se cultiver
• Acte individuel par lequel on se perfectionnerait et on accéderait à
sa liberté différent d’être éduquer
• S’oppose au fait d’être formé passivement par une culture.
Pour ne pas dire conditionné ou dressé par une culture particulière
( sens II )
• Ex : philosophie universelle ou une élite ? classe particulière
• Pas être informé mais perfectionnement morale et intellectuelle par
exercice de l’esprit critique.
• Travailler à ce libérer de ce qui est particulier ou relatif de la
manière de voir la monde
• Homme universelle

Se cultiver = acte / travail, individuel


• Acte de l’individu qui travaillent à son perfectionnement intellectuel
et moral
• I se cultiver → pour la société , se sert de sa culture comme d’un
moyen, d’un code de reco
• II dans un tout autre sens , la culture pourrait être considérée
comme une devoir pour l’Homme . Je prends soin de mon esprit en
exerçant mon jugement ; en me formant à l’épreuve de point de vue
contradictoire des grands textes. L’individu n’est pas conditionné
par sa culture
• I- il faudrait distinguer la culture comme idéal , par lequel l’Homme
se rend plus humain, devient plus libre, moral ….
• Ce que sont les cultures de fait