Vous êtes sur la page 1sur 7

En français

Owaise de Qarni Au sujet du Yéménite de Sohail, le prophète dit qu'il est


supérieur au sien disciples dus à sa bonté et faveur. Quand il y a éloge par
prophète puis quoi encore peut je décrire au sujet de lui. Parfois le
prophète utilisé pour tourner son visage vers le Yémen et dit, « je sens la
brise de l'amour du Yémen. » le prophète a dit le jour du jugement qui
Allah créera 70.000 anges mêmes qu'Owaise de Qarni (clone) et quand
Owaise de Qarni viendra là entre eux et procédera à le ciel, personne
l'identifiera excepté Allah, parce que dans monde qu'il avait l'habitude
d'adorer à partir de l'humanité et ainsi il sera gardé à partir de l'humanité le
jour du jugement. On lui mentionne que des amis d'Allah seront maintenus
cachés par lui, ainsi personne ne pourront à voyez-les. Le jour du
jugement le prophète sortira du sien le palais et indiquera, « où est
Owaise, de sorte que je puisse le voir. » bientôt il y aura un appel dans
lequel on l'entendra que ne vous inquiétez pas dans cette matière, vous ne
le verra pas ici car vous ne l'avez pas vu dans le monde. Le prophète a dit
qu'il y avait une personne dans des mes disciples et on a accepté sa
recommandation qui était égale aux poils du moutons des tribus de Rabiya
et de Mizer de l'Arabie. Il y avait deux tribus dedans L'Arabie qui a eu
beaucoup de moutons à ce moment-là. Les compagnons ont demandé
prophète, « qui cette personne est ? » il a dit, « il a un ans parmi les
esclaves d'Allah. » alors ils ont indiqué au prophète qu'ils étaient
également des esclaves d'Allah, mais ce qui était son nom. Le prophète
leur a dit que, « son nom est Owaise et il est de Qarni. » ils lui ont
demandés, « où il est ? » Il a répondu, « il est dans Qarni. » alors les
compagnons ont demandé au prophète, « ayez-vous vu lui ? » il a répondu
que quoiqu'il n'ait pas vu lui physiquement mais lui a été vu par les yeux
de la certitude. Les compagnons ont demandé cela comment un tel
amoureux n'est pas venu pour vous voir. Il a dit, « elle peut être due à
deux raisons, d'abord dues à ses conditions et est en second lieu de
respecter mon Shariat (loi islamique), parce que sa mère est vieille et
aveugle. Il s'occupe des chameaux et obtient une certaine somme d'argent
pour la nourriture et les vêtements pour sa mère. Puis les compagnons
demandés pourraient ils le voir. Le prophète a répondu à cet Abu Bakr
(Ra) ne verra pas lui mais Ali Ibn Taleb (Ra) et Omer Farouq (le Ra) le
verra. Sur le corps d'Owaise Qarni il y a des poils et sur son coffre et sur
sa paume il y a de petites marques blanches, qui ne sont pas de la lèpre.
Le prophète a dit à Omer Farouq (Ra) et à Ali Ibn Taleb (Ra), « quand
vous le rencontrerez, donnerez mon salam et lui demanderez de prier pour
Musulmans. » le prophète l'a dit est supérieur parmi les hommes de l'Allah
qui sont cachés. Alors les compagnons ont demandé que là où pourraient
ils le trouver ? Le prophète répondu, « au Yémen il y a un chameau
s'occupent d'Owaise et vous devez suivre ses étapes de pied. » Quand la
période de la mort du prophète était plus proche, les compagnons
demandés cela à qui elles devraient donner à sa robe. Il a dit, « à Owaise
de Qarni. » Après la mort du prophète Omer Farouq (Ra) et Ali Ibn Taleb
(Ra) est allé à Koofa (Bagdad) et à l'heure de fournir le sermon Omer
Farouq (Ra) a invité les personnes de Najd à se tenir et leur a demandé
que, « y a il toute personne de Qarni. » ils ont dit, « oui. » alors Omer
Farouq (Ra) leur a demandé que les a faits savent Owaise de Qarni ? Ils
ont répondu, « non, mais il y a une personne folle qui vit à partir des
personnes. » Omer Farouq (Ra) demandé là où il habite. Ils ont répondu,
« il vit en vallée d'Arna et s'occupe des chameaux, mange du pain sec la
nuit, ni ne venez au village ni parlez aux personnes. » il ne mange pas ce
que nous mangeons et il ne sait pas douleur et bonheur. Quand rire de
personnes qu'il pleure et quand les gens pleurez-le rit. Omer Farouq (Ra)
et Ali Ibn Taleb (Ra) sont allés chez celui vallée et constaté qu'Owaise de
Qarni priait à ce moment-là. Allah a commandé ses anges s'occuper de
ses chameaux. Quand il y avait un bruit il a fini sa prière et a dit le salam à
Omer Farouq (Ra). Omer Farouq (Ra) demandé lui, « ce qui est son
nom ? » il a répondu, « un esclave d'Allah. » alors Omer Farouq (Ra) a dit,
« nous que tous sont des esclaves d'Allah mais je demande votre nom
propre. » il a répondu, « Owaise. » Omer Farouq (Ra) lui a dit de montrer
sa main gauche. Il a montré que sa main et Omer Farouq (Ra) a vu le
blanc marque sur sa main, qui a été déjà décrite par le prophète. Il a
embrassé sa main et dit, « le prophète a transporté son Salam et l'a a
envoyé sa robe pour vous et t'a demandé de prier pour les musulmans. »
puis Owaise de Qarni leur a indiqué que, « vous êtes supérieur ainsi vous
priez, car vous êtes très étroitement au prophète. » Omer Farouq (Ra) a
répondu, « je prierai mais vous priez également conformément à l'avis du
prophète. Owaise de Qarni le farouq demandé d'Omer (Ra) à satisfaire
vérifient une autre personne et cela il n'est pas le vrai. Omer Farouq (Ra) a
dit qu'ils ont trouvé toutes les marques sur lui, qui ont été expliquées par le
prophète. Puis Owaise de Qarni dit, « donnez-moi la robe de sorte que je
puisse prier. » Omer Farouq (Ra) lui a donné la robe. Owaise de Qarni lui
a indiqué que pour rester là et il est parti et a versé la poussière sur son
visage et a demandé à Allah, « oh Allah, je ne porterai pas la robe jusqu'à
ce que vous acceptiez ma recommandation pour tous les musulmans et
pour ceci le prophète a envoyé sa robe et Omer Farouq (Ra) et Ali Ibn
Taleb (Ra) ont effectué leur travail, maintenant votre travail est parti. »
alors il y avait l'appel dans lequel on l'a entendu, « j'ont pardonné quelques
personnes dues au votre recommandation. » Owaise de Qarni a répondu,
« je ne porterai pas la robe jusqu'à ce que vous pardonniez tous les
musulmans. » alors l'appel a été entendu encore dans ce qu'on lui a dit,
« moi ont pardonné beaucoup de personnes. » quand il parlait à Allah, au
même moment Omer Farouq (Ra) et Ali Ibn Taleb (Ra) est venu 2la-bas.
Quand Owaise les a vus là il leur a demandé cela pourquoi ils sont venus
2la-bas parce qu'il parlait à Allah et cela il ne portera pas la robe jusqu'à ce
qu'il (Allah) accepte ma recommandation pour tous les musulmans. Omer
Farouq (Ra) a vu qu'Owaise de Qarni était portant une robe de chiffon, en
laquelle il y avait de richesse de 18000 mondes. Omer Farouq (Ra) était
très triste de se voir et son califat, ainsi il a dit, « quiconque est là qui peut
acheter son califat pour un morceau de pain. » Owaise a indiqué qu'idiot
achètera ainsi jetez-le et quiconque qui l'aime, le prendra, tellement il n'y a
aucun besoin de le vendre et d'acheter. Alors Owaise de Qarni a porté la
robe et a indiqué qu'Allah a pardonné les musulmans sur sa
recommandation et en raison de cette robe pour égaler le nombre des
moutons des tribus de Rabiya et de Mizer. Ali Ibn Taleb (Ra) était
silencieux. Omer Farouq (Ra) lui a demandé, « oh Owaise, pourquoi ayez-
vous non rencontré le prophète ? » Owaise a demandé, « ayez-vous vu le
front du prophète. Si vous avez vu alors pour me dire si ses sourcils
étaient fin ou avez dispersé. » mais il ne pourrait pas répondre ceci.
Owaise de Qarni a indiqué, « êtes vous un ami du prophète Muhammad
(pbuh) ? » il a dit, « oui. » si vous étiez ferme dans l'amitié puis pourquoi
vous n'avez pas cassé vos dents quand les dents du prophète étaient
cassées dans la bataille du bâti d'Ohud dans Madina et c'est la règle de
l'amitié. Il a montré ses dents et a dit qu'il avait cassé toutes ses dents
dans l'amour du prophète sans le voir même. Quand j'ai cassé une dent, je
n'étais pas sûr de elle car ce pourrait être la même dent du prophète ou je
pas et puis ai cassé toutes mes dents. Omer Farouq (Ra) et Ali Ibn Taleb
(Ra) a pleuré et a indiqué que votre valeur de respect était grande. Il n'a
pas vu le prophète mais son respect pour le prophète était excellent. Nous
devons apprendre le respect de lui. Omer Farouq (Ra) lui a demandé de
prier pour lui. Owaise de Qarni lui a indiqué qu'il ne devrait y avoir aucun
désir et souhait quand on a la foi en Allah. Dans chaque prière j'avais
l'habitude de prier pour tous les hommes et femmes de monde musulman
pour la pitié et la rémission d'Allah. Si vous mourez avec la foi alors que
vous trouverez le résultat du mon pour prier dans votre tombe autrement
mon priez sera corrompu. Omer Farouq (Ra) lui a demandé de donner du
conseil. Il a dit, « oh Omer, vous connaissent Allah ? » Omer (Ra) a dit,
« oui, je savent. » Il a dit à Omer (Ra) cela excepté Allah qu'il ne connaît
pas que quiconque et lui est meilleur pour vous également. Encore Omer
(Ra) a demandé plus morceaux de conseil. Il a dit, « oh Omer, fait Allah
vous connaissent. » Il a dit, « oui. » alors il est meilleur qu'Allah vous
connaisse davantage que d'autres. Alors Omer (Ra) lui a dit que pour
satisfaire attendez pendant quelque temps, de sorte qu'il puisse apporter
quelque chose pour lui. Owaise de Qarni a sorti deux dinars de sa poche
et dit, « c'est mes recettes provenant du pâturage de chameau. Si vous
garantissez que ces deux dinars sont assez pendant ma vie entière puis
j'accepterai d'autres choses de vous, autrement je n'ai besoin de rien. »
alors Owaise de Qarni a donné grâce à elles de venir 2la-bas pour le voir
ensuite faisant face à beaucoup de difficultés et demandé les pour quitter
l'endroit. Le jour du jugement est près, où nous pouvons nous réunir là et
là de nous pas séparez du tout. Maintenant je suis occupé pour la
préparation pendant la vie ensuite la mort. Quand Omer Farouq (Ra) et Ali
Ibn Taleb (Ra) ont laissé à cet endroit les personnes de cet endroit
commencé respecter Owaise de Qarni. Il a quitté cet endroit et a atteint
Koofa. Ensuite que personne n'a vu lui, mais mal du fils de Huban quand il
a entendu parler de la grandeur de recommandation d'Owaise de Qarni il
était impatient de le voir. Il est allé à Koofa pour le voir, recherché lui et par
hasard lui l'a trouvé sur fleuve Farat où il faisait l'ablution et lavait ses
vêtements. Il dit, « je vous ai identifié dû à votre grandeur et ce que j'ai
entendu au sujet de vous. » Il a versé le salam sur lui ; il l'a répondu et il
m'a regardé soigneusement. J'ai voulu serrer sa main mais il n'a pas
donné sa main. J'ai dit, « oh Owaise, Allah vous a béni, accordé sa pitié et
vous a pardonné. » J'ai pleuré dans son amitié et sur son état faible,
Owaise de Qarni a également pleuré. Owaise a indiqué, « oh le mal, le fils
de Huban, un dieu bénissent vous. Quelle chose vous avez apportée ici et
qui vous a montré mon adresse. » Le mal l'a répondu, « comment vous
savez mon nom et mon le nom du père, car je ne vous ai pas vu avant. »
Owaise a indiqué, « Allah m'a dit, qui sait tout. Mon âme a identifié votre
âme, comme âme de Le musulman se connaît. » Je lui ai demandé de
relater n'importe quelle énonciation de prophète. Il a dit qu'il a fait non
réuni le prophète et a entendu le sien les qualités de d'autres et ne veulent
pas aller bien au disciple de la tradition du prophète, car il a beaucoup de
choses en suspens à faire. Alors il lui a demandé à exposez n'importe quel
vers du Quran. Il a exposé. « Un rajeem shaitan de minash de billahi
d'oodhu de ` » et lui ont commencé à pleurer. Il a dit qu'Allah dit dans le
Quran, « le budoon wal de `de Li-ya d'illa d'insa de jinna de khalaqtul de
wama. » il a exposé et il a pleuré dans le bruit fort ainsi que j'ai pensé qu'il
était devenu fou. Il m'a encore demandé ce qui l'avait amené là. Je lui ai
dit que j'ai voulu votre amitié et pour remporter un grand succès sur. Il a
répondu celui-là qui sait qu'Allah n'a pas besoin de l'amour et de l'affection
de d'autres et n'obtient pas le confort de d'autres. I demandé lui pour me
conseiller. Il m'a dit que quand vous dormez, pensez que votre mort est
sous votre oreiller. Quand réveillez-vous, n'ayez pas beaucoup d'espoirs et
ne considérez aucun péché plus petit, mais pensez qu'il est le grand. Si
vous trouvez n'importe quel péché plus petit puis vous trouvez Allah petit
et deviendrez un pécheur. Je lui ai demandé, « ce qui vous font pour
indiquer au sujet de mon séjour ? » il m'a dit d'aller en Syrie. Alors j'ai
demandé comment je trouverais ma vie là ? Owaise de Qarni a indiqué,
« il is very sad that their hearts are full of doubts and suspicions and they
do
not accept the pieces of advice.” I asked him some more pieces of advice
for me. He told, “Oh son of Huban, your father died. Adam (as), Eve
(as), Noah (as), Abraham (as), Moses (as), David (as) also died. Abu
bakr (ra) died who was the first caliph, my brother Omer (ra) also died.”
then he said, “Oh Omer, god bless you.” Omer (ra) is still living. He
says, Allah has informed him that Omer (ra) has passed away. He told
me that, I and you are in between dead. He recite blessing and started
praying. He advised me to follow the holy book and the right path and
do not forget about death at any moment. When you reach your people
then advise them and also advise mankind. Always follow the steps of
the prophet, otherwise you will be out of the religion and be eligible for
the hell. He then advised some prayers and asked me to go. He said, “Oh
son of Huban, you will not see me and I will not see you again, but
remember me in your prayers, because I to remember you in my
prayers. You go on that way and I will follow this way.” I had desire to
follow him for some time but he did not allow me. He wept and I also
wept. I was watching him from the backside but after some time he
disappeared. After that there was no news about him. The son of Huban
said that Owaise of Qarni first told him about the four caliphs of the
prophet.
Rabiya narrates that he went to see Owaise of Qarni and he saw him
while he was performing the morning prayer. After the prayer he was
busy in the glorification of Allah until the time of noon prayer. He was
busy with his work until the time of next prayer and in this way he was
very busy until next morning prayer. For three days he did not eat or
drink anything or even slept. On fourth night he slept for some time and
then wake up and started hymns, in which he said, “ Oh Allah, keep me
away from full sleep and full food in the stomach and it is enough for
me and I have come back to you.” it is said that he never slept in the
nights. He used to say that the night was for doing prostration, bowing
and for standing before God. He used to keep every night alive. When
people asked him, “How do they pray?” he told, “I want it will be dawn
before I did not say ‘Subhan Allah’ in the prostration. As I want to do
worship same as angels do in the sky.” When people asked him, “What is
khudo (attention) in the prayers?” He told, “If there is wound of spear
on your body but you did not notice it.” The people asked him, “How
are you?” how he will be, when he wake up in the morning and the
death will allow him to be alive or not upto night? When people asked
him about his work, he replied, “Oh, the journey is long but no
preparations at all?”
Owaise of Qarni said that if you worship of Allah and if the same
is equal to the worship of all creations of Allah in the sky and earth but
Allah will not accept the same unless you have faith in him. The people
asked him further, how we have to keep faith in Allah. He said at the
time of worship do not think for other things, which Allah have reserved
for you. He said, “Whoever like the following three things, for him hell
will be near to nerve of his neck.”
1.Good food
2.Good dress
3.Sitting with wealthy people
People told Owaise of Qarni that there is one man who is sitting in
the grave since 30 years and wearing shroud around his neck and
weeping. He said, “Take me to that person so that I can see him.” the
people took him to that person and he saw that man who has become
thin by weeping. He told him, “Oh man, the shroud and the grave has
kept you away from the Allah, and these two things are disturbing on
your way.” Due to his divine appearance that person was able to see
these things on him and his condition was revealed to him. He died in
the grave. So think on it that if grave and shroud are seen then other
things can also be seen. It is reported that Owaise has not eaten anything
or drank even water for three days. On the fourth day he got a dinar on
the way. He did not took that dinar and he thought that it belonged to
some other person and he went ahead to eat grass. Then he saw a sheep
and in her mouth there was hot bread and the sheep kept that bread
before him. But he thought that it belonged to some other person. The
sheep told him, “I am the slave of Allah like you.” then he took that
bread and that sheep was disappeared. His praise and qualities are too
many and great. In the beginning Shaikh Abul Qasim Gorgani was the
follower of Owaise of Qarni. Owaise of Qarni says that one who knows
Allah from Allah, and then he knows everything. He said, “Safety is in
loneliness. The person who is single and alone and who do not think
about others in his heart is safe and secured, because it is not good to
think about others in loneliness. Satan (devil) will run away when two
persons meet each other.” So he did not go there because he knew that
no need to misguide them, as those persons are busy with each other and
have forgotten Allah. Owaise of Qarni suggested keeping control on the
heart so that other person (devil) may not enter into it.
Owaise of Qarni’s sayings
1.When I asked for high respect, I got it in the service.
2.When I asked for leadership and status, I got it in the people’s advice.
3.When I asked for kindness and service, I got it in the truth and right path.
4.When I asked for proud and greatness, I got it in poverty and misery.
5.When I asked for link, I got it in goodness and in the fear of god.
6.When I asked for fame, I got it in the worship.
7.When I asked for carelessness, I got it in the trust of God.
It is reported that the neighbors of Owaise of Qarni told him that
they thought him a mad man. They collected some money and
constructed a house for him. He used to live in that house. There was
nothing in the house to eat at the time of breakfast. He tried to earn
money by collecting seeds of dates and by selling them. From that
money he managed his food. If he collected dates, he used to sell them
and that money was spent for the charity. His dress was old and not in
the good condition. He made his dress from the horse skin which he used
to clean himself. He used to leave the house at the time of morning
prayer and to enter the house after night prayer. Wherever he went, the
children threw stones on him. He requested the children to throw small
stones on him to avoid bleeding from his body and not to spoil his
ablution. He was not worried about his legs but he was worried about
his prayers.
In his last days he met Ali Ibn Taleb (ra) and participated in the war
of Seffin and died there. There is a group of people who consider
themselves as Owaisia. For them there is no need of teacher and they do
not have any source with them like Owaise of Qarni, but they are on the
right path of religion due to the grace of god.
Owaise of Qarni has not seen the prophet but the prophet did his
internal training and this is fact. His position is very high and it is
difficult for anybody to attain such a high position. Such greatness is due
to the kindness and mercy of God. Whom God likes, will be given such
a great position.
His grave is in a small village of Yemen, which is far away from
capital Sana.
Translated from Urdu to English by Mohammed A .Hafeez, B.Com.
HYDERABAD, INDIA.,
Reference book
Tazkeratul Aoulia by Shaikh Farid Attar (Book of Muslim
saints and Mystics), Urdu translation published by Anwar book depot,
Delhi, India.

Vous aimerez peut-être aussi