Vous êtes sur la page 1sur 2
BANQUE MONDIALE Bureau régional (Sénégal, Cap-Vert, Gambie, Guinée-Bissau, Mali) COMMUNIQUE DE PRESSE Renforcer l’accès des communautésworldbank-senegal@worldbank.org - Site web : www. banquemondiale.org/senegal " id="pdf-obj-0-2" src="pdf-obj-0-2.jpg">

BANQUE MONDIALE

Bureau régional (Sénégal, Cap-Vert, Gambie, Guinée-Bissau, Mali)

COMMUNIQUE DE PRESSE

Renforcer l’accès des communautés rurales bissau-guinéennes aux services sociaux de base

Dakar, 12 octobre 2009 – L’apport de la Banque mondiale à la consolidation de la paix et des instituions démocratiques en Guinée-Bissau a été soulignée jeudi à Dakar par M. Fali Embalo, ambassadeur de la Guinée-Bissau au Sénégal, lors de la signature d’un accord de don de 5 millions de dollars (2 milliards 222 millions de FCFA) de l’Association internationale pour le développement (IDA, en Anglais) à son pays pour appuyer les communautés rurales.

Cet accord, co-signé par M. Habib Fétini, Directeur des opérations de la Banque mondiale pour la Guinée- Bissau, basé à Dakar, a été approuvé par le Conseil d’administration de la Banque mondiale le 24 septembre dernier.

Ce don est « une bouffée d’oxygène qui, sans doute aidera, la Guinée-Bissau à retrouver les chemins de la croissance », a indiqué le diplomate. M. Embalo a appelé la Banque mondiale à continuer son appui « surtout maintenant que la Guinée-Bissau a des instituions légales avec le processus qui a conduit aux élections législatives et à l’élection présidentielle ».

Pour sa part, Habib Fétini a rappelé que « la Guinée-Bissau est une priorité pour la Banque mondiale ». Il a ainsi souligné la volonté de son institution de mettre en œuvre en Guinée-Bissau « des projets à haut impact pour supporter ses efforts à sortir du piège créé par une longue période sans croissance économique, car les difficultés s’accumulant, il devient pus difficile de s’en sortir ».

Il salué la pertinence du projet qui s’insère dans la la stratégie intérimaire de

partenariat (2009-2010) avec la Guinée-Bissau

Banque mondiale a discutée en juin dernier.

que le Conseil d’administration de la

Selon Michael Drabble, chargé du programme au niveau de la Banque mondiale, «ce don permettra d'accroître l'accès des communautés rurales aux services sociaux et aux infrastructures économiques de base ».

Ainsi, ces communautés vont bénéficier d’un appui pour « identifier, mettre en œuvre et gérer leurs investissements prioritaires à travers un processus transparent et

participatif », a indiqué Michael Drabble qui precisé que ce don sera mis en œuvre dans les régions Cacheu, et Biombo au cours des cinq prochaines années.

S. E. M. Ousmane Ngom

2

le 13 janvier 2005

Michael Drabble a aussi rappelé qu’au mois de juin dernier, le gouvernement de Guinée-Bissau et la Banque mondiale ont signé un accord de don pour 5 millions de dollars américains provenant du Fond de Construction de la Paix et de l’Etat (State and Peace-Building Fund) dont l’objet est également d’appuyer les activités de développement

communautaires dans les régions de Bafata et Oio.

Ce don est déjà en exécution. Ainsi,

ce sont au total 10 millions de dollars américains mis à la disposition de la Guinée Bissau et

destinés aux communautés rurales de quatre régions du pays.

Par ailleurs, dans le cadre de son appui budgétaire à la Guinée-Bissau, la Banque mondiale a effectivement procédé au décaissement de 8 millions 500 mille dollars, conformément à l’accord qui a été signé le 13 juillet dernier à Dakar par MM. Embalo et Fétini.