Vous êtes sur la page 1sur 173
Mécanique : (les fluides et hydraulique urs et problemes 2° édition Deuxiéme tirage Ranald V. Giles * i ‘Drexel Institute of Technology: ‘] PAs Jack B. Evett University of North Caroline, Charlotte _ Cheng Liu ; Univers of North Gerona, Charote vy : oO “Traduit par Niche! LOBENBERG ! ec ae Rev et mis &jout par Joseph LEBRETON ‘et Monique MOTTET ¥ eget pe MeGRAWHILL New, York ~ sien = San Francisco - Auckland Bogota ~ Caracas ~ Lis Londres ~ Madrid ~ Mexico Milan ~ New Delhi - Panama - San Juan ‘Sta Raulo ~ Singapour ~ Sysney ~ Toxyo ~ Toronto a La Li Li Ll i i E bi Symboles Chapitee 1 Chupitre 2 Chapitre 3 Chapitre 4 Chapitre § Table des matiéres abréviations eet. . xu PROPRIETES DES FLUIDES. 1 Mécanique des fides et hydraulique I Definition d'un Auide 1 Systéme international d'unités (SD 1 Masse volumique p, poids volurigue w 2 Densité d'un corps 2 Viscosité ’un fuide 3 Pression de vapeur 7 nds Bee ean ‘Tension superfcielle eee 4 Copillarité a Module d'élasticité (E) 3 Conditions isothermes. 5 Conditions adiabatiques ou isentropiques a eee 5 Perturbations de pression : 6 STATIQUE DES FLUIDES. . MW Iniroxtction | is Pression d'un flue 5 - ry Unites de pression is Diterence de pression es ee! u autour eve & la pression - i 8 ‘Variations de pression dans un fiuide compressible ae 13 Vide et pression atmosphérique 5 Pression absolve et pression manomerique 15 Barometres 16 igzométres et manométres. 16 FORGES EYDROSTANIQUEH 5 AKERS ANTSUBLSE SURYAGIS 2 35 Introduction 33 Force exereée par liquide sur une surface plane . 35 Force exercée par un liquide sur une surface courbe 35 Tension de circonférence ou tangentielle. 36 ‘Tension longitudinale dans les eylinkes & parois mines - 36 Forces hydrostatiques sur les barrages 36 POUSSEE DE FLOTTAISON, LE PRINCIPE D'ARCHIMEDE, 38 Le principe d*Archimde. i 5 38 Stabilité des corps flontants et des corps submergés 38 TRANSLATION EY ROTATION DE MASSES DE LIQUIDE... n Introduction 7 Mouvement horizontal n ‘Mouvement verical a vil TABLE DES MATIERES Rotation des masses de fluide-récipients ouverts Rotation des masses de fluide-récipients fermés n n Chapitre 6 ANALYSE DIMENSIONNELLE. ET SIMILITUDE HYDRAULIQUE Introduction Analyse dimensionnell Modales hydrauliques Simsilitade géometrique Similitude cinématique Similitade dynamique Rapport des forces inert Rapport dela force d’inertie et de la pression Rapport dela force d’inertie et de la viscosité Rapport dela force dvinertieet de la pesanteur 83 Rapport deta force d’inerte et de I éastcité 83 Rapport dela force d’inerie& la tension superfcille 83 Reports de temps 83 Chapitre 7 NOTIONS FONDAMENTALES SUR L'ECOULEMENT DES FLUIDES... 104 Introduction .. ie : 104 Ecoulement des fluides 104 Exoulement permanent 105 Ecoulement uniforme... 10s Lignes de courant. 105 Tubes de courant 105 >. Equation de continu 105 Réseau de lignes de courant et d'Squipotentclles 5 106 Energie et charge totale 106 Equation de l'énergie 108 Hauteur due la vitesse 108 Application du théoréme de Bemoull 108 Ligne de charge 109 Ligne piézomérique. 109 Puissance ....... 109 Chapitre 8 ECOULEMENT DANS LES CONDUITS FERMES . 140 Inuoduetion 140 Ecoulement laminaire 140 Vitesse critique 140 Nombre de Reynolds 140 Ecoulement turbulent... 141 Contrainte tagentielle visqueuse & la paroi du tayau 14 Distribution des vitesses . 12 Pere de charge pour I'écoulement laminae 143 Formule de Darcy ~ Weisbach 1483 Coefficient de frottement...... 143 Pertes de charges mincures 14a Equations empiriques applicables & un courant d'eau 145 Dingrammes relatifs aux conduits 145 ‘TABLEDES MaTIERES 1K Chapitre9 SYSTEMES COMPLEXES DE CoNDUTTES. oe 168 Introdetion 168 Conduites équivatemes ae 168 Conduites en série 168 Conduites en paralsic pee nies Conduits ramifces ; a 169 Rescau de conduites Legian lek Feetiaaa i Chapitre 10 ECOULEMENT DANS DES CANAUX OUVERTS..0.0.0c..c0sccssscsee. 198 Introduction a és “ 195 Ecoulement permanent uniforme : 195 Ecoulement non uniforme Bac Bese 195 Fooulement laminaire ..... Seco erties cates Formule de Chezy 196 Coefficient 196 Debit 196 Pente de charge . 196 Distribution verticale des vitesses 197 Energie spécifique. 197 Profondeur critique 197 Ecoulement unitaire maximal be reag ee aoe Ecoulement critique dans des canau non rectangulaires, 198 Ecoulement non uniforme Setegecnes 18 Ressaut bgt tere: 199 Ecoulement dans des cansux ouverts de sections dvites irculaires 199 Sections éroites les plus eficaces 199 Chapitre 11_-:SCOULEMENT DES FLUIDES COMPRESSIBLES 236 Introduction 236 Ecoulement isothermique 236 Ecoulement isentropique 236 Aijutage convergent 237 Ecoulement compressible travers un téuécissement 238 ‘Chapitre 12. MESURE DU DEBIT DES FLUIDES.. 244 Introduetion . 248 Tube de Pitot. 244 248 Coefficient de contraction 244 Coefficient de debi. 245 Perte de charge 24s Déversoirs& bords minces seecner eh hae nf RS Formule théorique du déversoir, " wee . 246 Formule de Francis 26 Formule de Bazin eshesh Bae Formule de Freley et Stearns f 246 Formule du déversoirtriangulaite : 247 Formule du déversoir trapezoidal 247 Barrages utilises comme déversoirs 247 ‘Temps nécessaire pi i vider un réservoir BLE DES MATIERES ‘Temps mis pour vider des séserveirs. 247 ‘Temps mis pour établir ler 247 Chapitre 13 FORCES EXERCEES PAR LES FLUIDES EN MOUVEMENT 280 Introduction .. 280 Principe de I'impulsion ~ quantité de mouvement 280 Coefficient de correction de Ia quantité de mouvement 280 ‘Trainge 281 Portance 281 Trainée totale 281 Coefficients det 281 Coefficients de portance z 282 Nombre de Mach 282 ‘Théorie de la couche limite 282 Plagues planes... 282 Coup de bélier 284 Vitesses supersonigues... 284 Chapitre 14. MACHINES HYDRAULIQUES ... 317 Machines hydrauliques .... 317 Veines tournantes ae 317 Roues & cau, turbines, pompes et souffleries. 317 Vitesse spécifique .. 318 Rendement... 319 Cavitation 319 Propulsion par hélices 319 Coefficients des helices . 319 Annexe TABLES ET DIAGRAMMES.. 340 Table 1 (A) Propriéiés approximatives de certains gaz 3 340 (B) Quelques propriétés de I'air a la pression atmosphérique 340 (C) Proprigtés mécaniques a la pression atmosphérique .. 340 Table 2 Densité et viscosité einématique de certains liquides 341 Table 3. Coefficients de frottement f pour l'eau seule 342 Table 4 Pertes de charge en accessoires 343 Table 5S Valeurs de K ‘ > 344 Table 6 Quelques valeurs du coefficient C de Hazen-Williams....... 344 Table7 Coefficients de debits pour des orifices circulaires & bord mince 345 Table 8 Quelques facteurs de détente ¥ en écoulement compressible & travers des buses & débit et des venturimetres r 346 Table 9 Quelques valeurs moyennes de m employées dans les formules de Kutter et Manning et de m dans la formule de Bazin... 346 Table 10 Valeurs du coefficient C de la formule de Kutter............... 347 Table 11 Valeurs du coefficient d’écoulement K dans Q@ = (K /n)y®3S¥2 pour des canaux trapézoidaux .. 2 A ae Table 12 Valeurs du coefficient d'écoulement K’ dans Q = (K"/n)b*?S'? pour des canaux trapézoidaux Be 349 Diagramme A-1 Coefficients de frottement f 350 TAMLE DES MATIERES x Diagramme A-2 Coefficients de frottement f 351 Diagramme B-l Nomogrammes des débits. Formule de Hazen- Williams, Cy 100 352 Diagramme B-2 Diagramme de conduit : équation de Hazen-Williams (C = 120) oie 353 Diagramme B-3 Diagramme de conduit : Squation de Manning (n = 0,013) 354 Diagramme C — Orifices de mesure 355 Dia Buses A mesurer le debit 356 Diay Venturimesnes z 357 Diagramme F Coefficient de trainge en fonction de Rp 358 Diagramme G Coefficients de trsinge pour les plagues planes et isses 359 Diagramme H_ Coefficients de trainée aux vitesses supersoniques. 360 INDEX 361 ets ili Symboles et abréviations La table suivante donne la liste slphabétique des symboles employés‘dans cet ouvrage. L'alphabet étant limité, on ne peut éviter d’employer la méme letre pour désigner plusieurs notions. Chague symbole étant defini lorsqu'l est employe ‘pour la premie fos, il ne devrait pas en résulter de confusion. ‘accélération en mis*, aire en m? Ay, perte de chargeenm A aire en t ‘moment d'inertie en m* 6 largeur d’un déversoir en m, largeur d'une sur Tay produit d’inertie en mé Retnoc ce cndicaioe "eter tas ti ot ‘tropique (adiabatique), constante de Von Kar- 1 ede i facteur de débit pour les canaux trapézoidaux te coefficient de vitesse ‘ents, Constante quelconquc c coefficient (Chezy), constante d'intégration Ke coefficient de perte de charge d'un convergent c centre depression, coefficient de puissance LE Jongueur équivalente,en m Cp coefficient de trainée ‘coefficient de déversoir pour les barrages. SL epee Hae ar ae ee paar ee: % Seen eee ae: N vitesse de rotation en Hz, en tours/min. e eee SP Ns vitesse spécifique en Hz, en tours/min. 4D deeb cn cm Ne vitesse unitaire en Hz, en tours/min. 2 Sone Nw nombre de Mach Ppa a cem emg” peice Pa inte nica f coefficient de frottement (Darcy) pour I'écou- fe rs a rotsser nN eben em G ébit pondéral (N/s) q débit unitaire en m/s par unite de largeur F force en N. poussée en N @ debit volumique en mis accélération de la pesanteur en m/s? = 9.807 ou debit unitaire en m/s. bh hauteur duc & la pression en m. hauteur ou ape uN cohésion) et s'enfoncent dans les tubes qu ils ne mouillent pas (cohésion > adhésion). La capillaité est important lorsqu’on utilise des tubes de diametre inférieur 3.10 mm. Pour les tubes de diamétre supérieur 4 12 mun, kes elfets de capillarité sont négligeables. La figure 1-2 iflustre l'ascension h (ou la dépression) dans un tube. On a approximativement 20 cos@ _ 20 cos8 per wr (0 hauteur d'ascension (ou de dépression) capillaire tension superficielle + angle de raccordement ou de mouillage (voir fig. 1-2) masse volumique du liquide : rayon du tube soca cua PROPRIETES DES .UIDES 5 @) Em (6) Merce Si fe tube est propre, @ vaut Q* pour Peau et environ 140° pour te mereure, MODULE D'ELASTICITE (£) Le module cubique d’élasticité E est lig & la comprossibilit du ide. C’est le rapport de la variation de pression a la variation relative de volume. een © Saujy L’augmentation de pression entrainant une diminution de volume, il est nécessaire d’introduire le signe moins pour que E reste positif. £ s'exprime évidemment en pascal (Pa) ou en multiple, te bar (10° Pa). ay CONDITIONS ISOTHERMES Si la température reste invariable lors "une transformation 1 ~+ 2, la loi des gaz parfaits (Equations 3 ou 5) implique py constante, a2 Ten résulte que le module cubique vaut E=p U3 CONDITIONS ADIABATIQUES OU ISENTROPIQ! Sil n'y a aucun échange de chaleur enire le gaz et Fenceinte (extérieur, les éguations (2) et (13) soni ainsi modifiées = us a as) 6 PROPRIETES DES FLUIDES jouart Ona alors - E kp (6) k est le rapport de la chaleur massique & pression constante (C,,), la chaleur massique & volume constant (C,) (voir la table 1(A)). PERTURBATIONS DE PRESSION Les perturbations de pression, imposées & un fluide se déplagant en train d’ondes progressent a la vitesse ¢ c+ JE/o 7? Pour les par, la céérité acoustique est ver us) Problémes résolus Ll Calculer le poids spécifique w, le volume massique v,, Ja masse volumique p du méthane & 38 °C a 8.30 bar de pression absolve. Solution ‘D’aprds la table 1(A) de annexe, = 518,53-ke-!-K-! 830% 108 Masse volumigie 9 Se 5.15 kg/m ‘Volume massique v = 0,194 m/kg 15 Poids volumique w = pg = 5,15 x 9,81 = $0,5N/m? 1.2 Si6m* dhuile de pétrole pésemt 47 KN. densité iculer son poids volumique w sa masse volumique p et 53 Solution 47x10 poids volumique = 830 N/m ‘masse volumigue par = 78ke/m Puite _ 798 Pom ~ 000 1.3 A32°C et sous 2,07 bar de pression absolue, le volume massique v, d’un certain gaz est de 0,71 m*/kg. Déterminer la constante du gaz r et sa densité p. 14 18 1.6 CHAP. PROPRIETES DES ELUIDES 7 p 0 T p Solution p Pulsque e = alors r = = 2 ae Masse volumigue (a) Trouver Ia variation de volume de 28,32 dm’ d'eau & 27°C pour une augmentation de pression de 20.7 bar (b) D'aprés les données expérimnentales suivantes, déterine le module d’lasticité cubique de l'eau :& 34.5 bar le volume est de 28,32 dm et 241.3 bt dm’, Solution (a) D'aprés ta table 1(C) de Pannexe, F427 °C est de 2,24 x 10° Pa, D'aprés ta formute (11) WONT CI gaat ge 3.24 x 10 () La definition accompagnant Ia formule (11) indigue qu'on doit considérer des variations de-pression et de volume qui se correspondent, Ici une augmentation de pression correspond a une diminution de volume. dp _ ON3-HIXIP 29 gp dupa ~ (08,32 ~ 28,05)/38.30 717 10° Pe IT GPa Dans les profondeurs de I'océan, on mesure une pression de 80 MP2. En supposant que le poids volumique tw; Ala surface est de 10kIN/m° et que le module cubique ¢’élasticité moyen E vaut 2,340 GPa, trouver = (@) 1a variation du, du volume massique; (b) le volume massique (v,)2 en’profondeur; (c) le poids volumique w2 en profondeur, Solution fo) yet et 5 = 9.81» 104m? pkg, mw x0 re Til ‘ pas tee Rly (0.81% 10 du, = —0,335 x 10-4 mt kg. (b) (vada = (un) + dug = (9,81 ~ 0,335) x 107 = 9,475 x 10-4 m? Pkg © wy = g/(vp}2 = 9,81/(9.475 x 10-4) = 10,35 KN/m? Un cylindre contient 354 dm? d’air & 49 °C 2 la pression absolue de 2,76 bar, On comprime I'air usqu’a ‘ce qu'il occupe 71 dm?. (a) En admettant que la compression soit isotherme, quelle est la température et la pression finale et que vaut le module d”élasticité cubique? (b) En supposant la compression adiabatique, iiicedieiieiaiaiaaedeinnisamintieneianioen: ei PROPRIETES DES FLUIDI CHAR t Solution (@) Dans des conditions isothesmes. piv = pea Done, 2,76 x 108 x 0,354 = pr x 10° 0,071 et p2 = 13,76 bar (absolue) Le module cubique d’élasticité E = p = 13,76 bar. () Dans des conditions adiabatques. px} = pot eta able 1(A) de "annexe donne & = 1.40, Alors 2,76 x 10°(0,354)"*° = pp x 10°(0,071)'* et pz = 26,2 bar (absolue) La température finale s‘abtient& l'aide de 'équation (15) : (el a n Le module ¢’élasticté global E = kp = 1,40 x 26,2 = 36,1 bar = 3,67 MPa. 17 D'y (a) la viseosité absolue en Pa-s. (b) Si la densité 2.20 °C est de 0,998. calculer la valeur de la vis cinématique en m?Js. Solution (@) 4 (en Pa-s) = 0,010 08 x 0,1 = 1,008 x 10-* Pas, 08 x 10-9 0,998 = 1000, ) venmis= = 101 x 10° mys 1.8 Exprimer en m/s la viscosité cinématique d'un liquide dont la viscosité absolue est 15,14 poises et dont : Ja densité est 0,964, ‘Solution En procédant comme dans le probleme 1.7, 15,14 x 0.1 257. 1073 m/s a s ic 1.9 Convertir une viscosité de 510 secondes Saybolt & 15,5 °C en viscosité cinématique ven m*/s. Solution {Quand on utilise un viscosimetre universe, on sesent de deux série de forimules pour effectur la conversion (@) pour < 100, pen poises = (0,002 26 1 ~ 1,95/1)x densité pour r > 100, yen poises = (0,002 20 ~ 1,35/1)x densité () pour < 100, wen stokes = (0,002 26 1 ~ 1,95/1) pour > 100, v en stokes = (0,002.20 1 ~ 1,35/2) ‘ob 1 = (secondes Saybolt). Pour convertir les stokes (cm/s) en ms, il suffit de diviser par 10% 1.35 3 4 an? x10 x 10“ sig? 1,119 x 10 ns, D’apits le groupe (6) et puisque f > 100, » = (0,00220 x 510 ~ ee omar.) PROPRIETHS NES FLUIDES 9 haw aay Enucier les caraciéristiques de résistance aux forces tangentielles des fluides pour lesquelles on a tracé les courbes de la fi 4 i | ss cama Contrainte tangent Solution (a) Les fluides newtoniens suivent la loi t = j(dV/dy), c'est-d-dire que la contrainte imposée par Ia force tangentille est proportionnelle at gradient des vitesses ow at taux de déformation tangentelle. Ainsi pour ces Auides, le tracé de la contrainte tangentielle en fonction du gradient des vitesses donne vne droite passant par Vorigine. La pente de droite Ustermine la vise (®) Pourle Muide widéat», larésistance A une déformation angentelte est nulle et, par conséquent. le trac€ coincide avec I'axe des.x, Bien que les lvides idéaus nenistont pas, ans certaines analyses, la supposition que le fluide cst ial est utile et justiige () Pour le solide «ida» on € sstique, il n'y aura aucune déformation quelle que soil Ia charge, et le tracé coincide nee Vane y. Les solides sels presentent une certaine déformation, et dans le domaine oi elle est proportionnelic (loi de Hooke), le tracé est une ligne droite presque verticae. (@)_Lesfluides non newtoniens se déformentde elle manire que la contrainte tangentielle n'est pas proportionnelle au taux dela déformation tangentielle, saut peut-étre pour des forces tangentielles fables. On pourrait qualifier Ja déformation de ces fluides de plastique. (e) Le matériau plastique widéal» peut résister& une certaine quamtité de contrainte tangentielle sans déformation, mais ensuite il se d6forme proportionnellement 3 la contrainte tangentiell. Reportons-nous & la figure 1-4. Un fluide a une viscosité absolue de 0,048 Pa-s et une densité de 0.913, Calculer le gradient des vitesses et I’intensité de la contrainte tangentielle & la paroi et aux points situés 2.25 mm, 50 mm et 75 mm de celle-ci, en admettant (a) une distribution de vitesse linéaire, (b) une distribution de vitesse parabolique. La parabole de la figure a son sommet en A. L’origine est en B. 4 a 10 PROPRIETES DES FLUIDES IcHar 1 (a) Dans I'bypothése d'une distribution linéaire, la relation entre la vitesse et la distance y est : V = 1Sy. Alors AV = 15 dy, c’est--dire que le gradient des vitesses est dV /dy = 15s! Poary=0, V=0, AV/dy= 158"! et r= j(AV/dy) = 0,048 x 15 = 0.72 Pa De manitre analogue, pour d’autres valeurs de y, on obtient aussi r = 0,72 Pa (®) Légion de a parable dt veer 'hypotse que a vies et null au bord. Luton dela parable (st V a 1125 2000.075 =) or JV/dy = 400,075 —y) tes sls som donngs da ele | 80 x 107d jy) feel Tae Fa 2 | os | 2 096 Po | 50 1000 | 10 0.48 Pa [5 [ans | 0 a ‘On observera que la ot Ie gradient de vitesse est nul (ce qui se produit & la ligne médiane d'une conduite sous pression), la contrainte tangentielle est nulle aussi Notons que I'unité de gradient de vitesse esta s~!, et qu’ainsile produit «(dV / dy) dimension correcte de la contrainte tangentiele Pars) xs 1.12 Un cylindre de 12,2 cm de rayon tourne & l'intérieur d’un cylindre fixe de méme axe et de 12,8 cm de rayon. Les deux cylindres ont 30 cm de long. Déterminer la viscosité du liquide qui remplit espace enire ies deux cylindres s'il est nécessaire d’apptiquer un couple de 0,881 N -m pour maintenir la vitesse angulaire & 27 rad/s Solution {a) Le couple est transmis du cylindre exteme & travers les couches du liquide. Puisque espace entre les cylindres ces réduit, on peut mener le calcul sans faire 'intégration, vitesse wgentielle du cy (0,122 m)(2zr rad/s) lindre imérieur = rw 766 m/s. Vu quel!'intervalle entse les cylindres est petit, on peut admettre que le gradient est recitigne et on peut utiliser le rayon mayen. Alors dV /dy = 0,766/(0, 128 — 0,122) = 128 (m/s)-m ous! ‘couple appliqué = couple résistant 0,881 = x (surface) (bras de levier) = x(2x x 0,125 x 0,30)(0,125) ett = 29,9 Pa 299 Gap ~ RS () Dans untraitement mathématique plus précis, on utilise le calcul infnitésimal, comme suit, Comme auparavant, Alors 233 Pas 0,881 = t(2xr x 0,30), dod r = 0,467/r2, croit}, nous obtenons 0.122 Vin — Vex ae # Loe i i i } ean i) PROPRHETES DES FLANDES: 0.234 Pass aks, (0.66 0) = 288 (Ee - 1.13 Trouver une expression de la relation entre la pression manométrique p A Vintérieur Pune gouttelette de liquide et la tension superficielle o oun Solution La tension superficielle & Ja surface d'une petite goutte de Hiquide rend Ia pression régnant a intérieur de la oulle supérieure a la pression extéricure z La figure 1-5 repnésente les forces assurant Fuse dans fa dircetion X de ta moitié ene petite goutte de amare d. Les forges @8L sont dacs a fa tension superficelles‘exergamt sur le périmre cl les forces dP sont les composantes selon X des forces p dA (voir le chapitre 3). Alors. d'aprds EX somme des forces dirigées vers la droite = somme des forces dirigées vers la gauche a fac for, tension superficielle x périmbtre = pression x projection de la surface ord) = pind” /4) (ou p = 4o/d en Pa (man.) L'unité de tension superficie est le Nim, (On doit noter que plus petite est la goutte, plus grande est la pression. 1.14 Une petite goutte d’eau 27 °C en contact avec I’aira un diamétre de 0,50 mm. Si la pression &'intérieur de la gouttelette est de 575 Pa, supérieure a celle de I'atmosphére, quelle est la tension superficielle o ? Solution D'aprés 1.13: (575 Pa x (0,5 x 107) m 1.15 Une aiguille d'une longueur de 35 mm est posée sur la surface d'une env 8 20 °C, Quelle force supplémentaire, par rapport son poids, faut-i 1ui appliquer pour ka sortir de Mea? Solution A partir de ls table 1(C), on abtient ¢ = 0,072.8 Nim o=FiL 0.0728 = F/(2 x 0,035) F =0,00510 12 PROPRIE 'S DES FLUIDES [CHAP Jahauteur approximative & laquelle s'€leve un liquide qui mouille le verre dans un tube capillaire exposé & l'atmosphére, cf. équation (10). Solution (On peut caleuler approximativement Ia hauteur & laquelle s°éléve le liquide dans un tube de faible diamétre en consilérant la masse de liquide ABCD de a figure 12a comme un systtme soumis i une résultante de Forces nulle Puisque EY doit étre égal A, nous abtenons ‘composantes de a force duc & la tension superficielle (vers le haut) — poids du volume ABCD (vers le bas) + force depression en Al} (vers le haut) ~ force de pression en CD (vers le bas) = 0 hy + ptourfgee de AB) ~ pisu ov +00 f dbosine- wi ede CD) = 0. a ‘On voit que les pressions aux niveaua Ai et CD sont toutes les dew les deux ern Jes. la pression stmosphérique, Ainsi 's ermes du membre gauche de Péquation s'annulent, et puisque @ f dL = a(7rd), nous obtenons ine wd i con mbires 1.17 Calculer approximativement la dépression du mercure & 20 °C dans un tube capillaire de 1,5 mm de rayon. La tension superficielie o du mercure & 20 °C vaut 0,514 Nim; son poids spécifique w est de 133,1 kim? (Fig. 1-2b), Solution 2a cose x 0,514 cos140' wr 133.1 10° x 1.5% 10 =3,94 x 107? m= —3,94 mm 1.18 Estimer la hauteur & laquelle s’éleve l'eau & 21 °C dans un tube capillaire de 3,00 mm de diamétre. Solution Daprés la table 1(C), 1 = 0,072 5 Nim. Supposons angle & = 0°, pour un tube propre. Pe 40 40,0725 ha oe wed ~ T000 x 9.81 x3 x 107% (009 9 m = 9,9 me Problémes supplémentaires 1.19 Sila masse spécifique d'un liquide est de 837 kp/m?, déterminer son poids spécifique et sa densité. Rép. 8210 Nim?; 0,837. 1.20 Verifier tes valeurs de la densité et du poids spécifique de I'air 30 °C données dans la table 1(B), 121 Vérifier les valeurs des poids spécifiques du gaz carbonique et de I'azote de la table 1(4), 1.22 A quelle pression lair 8 50 °C paseratil 18.7 Nim*?Rép. 1,76 bar (abs.). CHAP. 1.23 1.26 has 1.29 1.30 131 1.32 'SFLANDES: 13 ime deux metres cube Csi. initialement 2 la pression atmosphérique jusqu’ ce qu’ils occupent 0,500 m? ‘une compression isotherme, quel est la pression finale? Rep. 4.08 bat (abs) Dans le probléme précédent, quelle serait ia pression a compression? Rép. 7,06 bar abs.) icune dépense de chaleur n'état effectuée pendant Déierminer la viscosité absolue cu mescure en Pa. ¢ si ka viseositéen poises vaut 0.015 8, Rép. 0.001 58 Pa-s. Si une £ a une viscasité absolve de $10 prises, le est sa viscosité dans le systéme SI? Rép. $1 Pa-s. ‘Quolles sont les valeurs de la viscosité bso ct sila densité de Mhuile est 0.9327 Rep. 0.031 ingmatigue en 5! dune huile ayant une viscosi SeU383 x 10 meee yyholt de 185 5, Deas grindes surfaces planes sont placées 125 ma "une de Hate et Mespace entre elles est rempli d'un liquide de absolue 0.958 Pas. En supposant que le gradient des vitesses est une drcite, quelle est la force nécessaire er une plague tr fine de 37 dim? de surface 2 la vitesse constante de 30 env, sila plaque est située 88.4 mm une des surfaces? Rép. 19,2 N. Quelle est la force nécessaire pour arracher un anneau de fil fin de 45 mm de diamétre d'une surface d'eau 820°C? Négliger le poids du fil. Rép. 0.0206, Quel est Je diamétre minimal dun tube de verre rempli d'eau 3 20 °C et dont ascension capillaire reste inférieure 209mm? Rep. 32,9 mm, . Un volume d'eau & 27 °C, égal & 2 changement de volume de 'eau? A ce Rep. —0,436 | 2.1 est soumis 3 une aygmentation de pression de 34,5 bar. Quel est le température, le module délasticité de l'eau vaut sensiblement 22 410 bar. Quelle pression doit-on appliquer & eau pour réduire son volume de 1,25 %2 On donne le module d'élasticité E-=2,19GPa, Rép. 0,027 4 GPa, Chapitre 2 Statique des fluides INTRODUCTION Le terme de pression s’applique aux effets d’une force agissant sur ensemble d'une surface. La force peut tre exereée par un solide, un liquide ov un gaz. Souvent, la force, & l’origine de la pression, est tout simplement le poids d’un matériau, Lapression est un facteur tres important dans bien des problemes de mécanique des fluides et d’hydraulique. Comme il est précisé plus loin dans ce chapitre, la pression exercée par un fluide est proportionnelle & la profondeur. ll en résulte que la pression, au fond d'un barrage, est bien plus grande qu’au voisinage de la surface; ainsi, des pressions considérables agissent sur un sous-marin au fond de l'océan. Bien entendu, ces effets de pression doivent étre pris en compte lors de la conception de telles structures (barrages et sous-marins). PRESSION D°UN FLUIDE En donné, un fluide transmet la pression, avec fa méme intensité, dans toutes les directions; Le vecteur pression est normal 8 tout plan passant par point, Dans un liquide, lintensité de la pression est fa méme en tout point d'un plan horizontal. On mesure les pressions & l'aide de manomeétres de différentes formes. Sauf mention contraire, les pressions manométriques ou relatives seront utilisées tout au tong de ce livre. Les pressions manométriques ont des valeurs supéricures ou inférieures a la pression atmosphérique. UNITES DE PRESSION La pression se définit comme le quotient dune force par une surface dF Pr aA La pression est généralement donnée en Pa (N/m?) ou en bar (10° Pa), Lorsque la force F est uniformément distribuée sur la surface d’aire A, on F Pe DIFFERENCE DE PRESSION La différence de pression entre deux points situés d des niveaux différents d'un liquide est donnée par pa pr = why) en Pa o ot w = poids spécifique du liquide (N/m*) et hy ~ iy = différence de hauteur (m), Har 2} STATIQUE DES FLUIDES 15 Sile point Oreprésente la surface libre du liquide, et h est mesurée vers le bas, l'équation ci-dessus devient p= wh (en Pau manometre) Q) Ces equations s"a )pliquent tant que 1 est constant fou varie si peu avec f, qu'il ne provoque pas d’erreur lta) appréciable dans le r a HAUTEUR DUE A LA PRESSION La hautcur ft due & ta pression représente la } intensité donnée de pression. Alors. cur d'une colonne de Huide homogéne produisant une (Pa) A (m de fluide) = ———- ' = warm) @) VARIATIONS DE PRESSION DANS UN FLUIDE COMPRESSIBLE. Les variations de pression dans un fluide compressible sont habituellement trés faibles & cause des faibles poids spécifiques et des faibles dénivellations considérées dans les calculs d’hydraulique. La ob de telles différences doivent éire mises en évidence pour de petites variations de hauteur dh, Ia Joi de la variation de la pression peut s'écrire wh a Le signe négatif indique que la pression décroft lorsque la hauteur augmente, en comptant positivernent vers le haut. Pour ce qui concerne les applications, voir les problemes 2.23 a 2.25. VIDE ET PRESSION ATMOSPHERIQUE Quand on parle de pression, le terme de wide s‘emploie pour désigner un espace od régne une pression {éricure Is pression atmosphérique. Cette derniére est natarellement lapression habituelle de lair environnant Elle varie quelque peu avec les conditions métorologiques et décroit avec altitude, Au niveau de la mer, ta pression atmosphérique vaut en moyenne 101 300 Pa ow 1,013 bar (760 mm de mercure). Elle est souvent appelée «pression atmosphérique normale». Un «vider se mesure par l'écart qui existe entre sa propre pression et la pression atmosphérique. Par exemple, si on pompe I'air d'un récipient jusqu’a ce que la pression interne devienne 0,690 bar et que la pression atmosphérique soit normale (1,013 bar), la pression dans le récipient est indiquée comme «vide» de 1,013 = 0,690 = 0,323 bar. PRESSION ABSOLUE ET PRESSION MANOMETRIQUE Les mesures de pression sont généralement données en. pression absolue ou en pression manométrique. La pression absolue a pour référence le zéro absolu qui est 1a pression Ia.plus faible possible, celle qui existerait dans un vide parfait pris comme base. La pression manométrique est déterminge en prenant pour rence la pression atmosphérique. Ainsi, si la pression du fluide est supérieure de 5,5 kPa a la pression ‘mosphérique normale (101,3 kPa}.'sa pression manométrique vaudra 5,5 kPa tandis que sa pression absolue sera de 101,3 = 106,8 kPa. Les pressions portent parfois les indices «a et «g» pour signifier qu'il s’agit Re 16 ccnar.2 BAROMETRES barombire est un apparel servant & mesurer la pression atmosphérique. Un barometre simple est constitué dun tube d*au moins 762 mm, renversé sur un récipient ouvert contenant du mercure, fermé au sommet et ouvert 2a base pour permettre au mercure de monter. Au niveau de fa mer, le mercures’éleve dans le tube & une hauteur voisine de 762 mm. Sie tube a une longueur supéricure 1762 mm, le vide existe au-dessus du mercure contenu dans le tube, Seule ta pression atmosphériqe asion du mercure dans le tube; et bien éviderment, § de la pression atmosphérique environnante. Le niveau du mercure monte et descend en fonction ‘des variations de pression; une lecture directe du niveau du mercure donne la pression atmosphérique en hauteur (de mercure) qui peut étre convertie, si on le désire, en unités usuelles (Pa ou bar) grfice & l’éyuation (2), 1 colle-ci dépy PIEZOMETRES ET MANOMETRES is Si le barometre peut étre utilisé pour mesurer la pression de I’atmosphére, il est souvent nécessaire de ‘mesurer également la pression d’autres fluides. Pour ce faite, il y a plusieurs méthodes. Pour les liquides, un tube est relié aux parois du récipient (ou du conduit) dans lequel se trouve le liquide; ce dernier peut ainsi monter dans le tube. En déterminant la hauteur & laquelle le liquide s'éléve, on obtient, grdce & "Equation (2), 1a pression dans le récipient (ou le conduit). Un tel appareil est connu sous le nom de piézométre. Pour éviter les effets de capillarité, le diamésre du tube piézometrique doit éire d’environ 13 mm ou plus. Pour les applications, voir les problémies 2.11 et 2.12. Un apparcil un peu plus compliqué, pour mesurer ies pressions des fluides, est composé d'un ou plusieurs tubes) recourhé(s) rempli(s) d'un ou plusieurs liquide(s) de densité différente; c'est un manométre. Lorsqu’on utilise, on « généralement 8 une extrémité du tube une pression connue (qui peut étre la pression atmosphérique) et on mestire la pression inconnue appliquée & I'autre extrémité, Dans certains cas, cependant, on désire connaitre ;quement la différence de pression entre les deux extrémités du tube manométrique plut6t que chacune d’enttre elles. Le manomeire donnant cette différence de pression se nomme manonztre dférentiel, Dans un manometre, Jes liquides montent ou descendent en fonction des pressions aux extrémités du tube. rernine Ja pression dans un récipient (ou dans un conduit) muni d'un manométre en transformant de Tiquides dans les tubes & Vaide de {a relation (2). La procédure générale de calcul consiste & celui-ci Atune extrémité des tubes manométriques et 3 le continuer en passant d'un niveau de fluide 2u niveau suivant. On additionne les pressions quand le niveau baisse, on les soustrait lorsqu’il monte. Chaque pression est déicriminge & l'aide de I’équation (2) prenant en compte les densités des liquides manométriques. Pour les applications, voir les problemes 2.14 & 2.22. Problémes résolus 2:1 Démonwer que 1a pression en un poind est la méme‘dais touted tes ditions. ca Vai cla Ponce Solution = Considérons un petit prisme tiangulare de liquide au repos, sous & I'ation du fuide qui I'entoure. Les valeurs moyennes des pressions sur les tos surfaces sont py, p2, 3. Dans la direction z es forces sont épaes et opposées et s‘annulent mutuellement (Fig. 2-1). Ajoutons les forces dans les directions x et y, nous obtenons Sr Fy— Fy sin =0 ou pr(dr dy) ~ pads dz) sin @ = 0 22 H STATIQUE DES FLUIDS: 7 Puisque dy = ds sind et dx = ds cos les €guations se raménent aux suivantes pr dy dz = ps dy dz wo pide dz ~ ps dr de ~ ans dv dy di 0 Q) ‘Quand le prisme triangulaire tend vers un point, dy tend vers 2éro et les pressions deviennent des pressions - p = 1262 kg/m? p= wh = pgh = 1262 x 9,81 x 1,04 = 12875 Pa Le réservoir ouvert de la figure 2-6 possede deux piézométres A et B et contient deux liquides non miscibles. Trouver (a) la hauteur de la surface liquide dans le piézometre A; (b) la hauteur de la surface liquide dans le piézometre B; (c) la pression totale dans le fond du réservoir. Solution (a) Le liquide A s’éltvera, dans le pigzometre A, la méme hauteur que le liquide A dans le réservoir (h = 2m). (6) Le liquide B s'élevera, dans le pigzomttre B, & la hauteur de 0:3 m (pression exercée parle liquide 8) plus une hauteur additionnelle fig due 2 a pression pa du liquide A: PA = walt = 720 x 9.8) x 1,7 = 12007 Pa * 1200 Sa 19.81 = 0,519 m 2360 a hauteur 0,3 +0,519 Le liquide B s'éleve done dans le 0;819 m, (©) La pression au fond vaut P P = (2360 x 9,81 x 0,3) + (720 x 9.81 x 1,7) © 18 950 Pa = 18.95 kPa Dans la figure 2-7, les surfaces des cylindres A et B sont respectivement de 40 et 4000 cm? ct B aune masse de 4000 kg. Le récipient et les conduits sont remplis d’huile de densité 0,750. Quelle force F assurera l'équilibre, en négligeant le poids de A? Fig. 2-7 cans STATIQUE DES FLUIDES Solution Déterminons d’abord la pression agissant sur le piston A. Puisque Xz. et Xx sont au méme niveau dans le iméme liquide, alors pression en Xz = pression en Xg ou poids de B ression sous A -+ pression due a 5 m hulle = POSS 5 Pression sous A + pression due 8 5 m hulle = P= En substituant 4.000 x 9,807 (N) 04 Pa +750 x 5 x 9,807 = 98 070 Pa Poit pa = 61300 Ps Force F = pression wn x4 107 61.300 45.N 2.14 Calculer la pression manométrique en A (en bar) due 4 ts dénivellation du mercure, de densité 13,57 ans le manometre en U représenté dans la figure 2-8. Tip Fig.28 Solution B et C sont au méme niveau dans fe méme liquide, le mercure, ainsi nous égalons les pressions en B et C exprimées en pression manometrique en Pa pression en B = pression en C a+ wh (pour eau) = pp + wh (pour le mercure) a +9 807(3.60 — 3,00) = 0+ (13,57 x 9807)(3,80 — 3,00) En résolvant 4 = 100 580 Pe = 100 580/10* = 1,005 8 bar (man.) ‘Une autre méthode de résolution utilisant les hauteurs d'eau en m. demande en général moins de calculs, ‘comme suit hauteur de pression en B = hauteur de pression en C Pa/w-+ 0,60 m d’eau = 0,80 x 13,57 m deau En résolvant, pa/w = 10,256m d'eau et pa = (1.000 x 9,807 x 10,256)/105 = 1,005 8 bar (man.) comme auparavant STATIQUE DES FLUIDES leuar 2 Un manométre est relié & un réservoir contenant wois (luides différents (Fig. 2-9). Trouver la différence de hauteur de Ia colonne de mercure du manometre, Solution pression en A= pression en B 30000 + (820 x 9.81 x 3) + (1.000 x 9,81 5 3) = 13.600 x 9.81y y= 0,626 m (=08%) Mere (dete: 13.6) De I'huile de densité 0,750 coule & travers la buse représentéc dans la figure 2-10 ci-dessous et fait monter Je mercure dans le manométre en U. Calculer la valeur de / si la pression en A est de 1,38 bar. Solution Pression en B = pression en C utilisant comme unité le bar, wh wh + SS cite 2h (mercure patie Po+ Semeur) (0,150 9810)00,8-4 A _ (13.57 x 9810) 1,364 CBOr PHOS FD _ Cosmos 10° 16 halide ‘Autre méthode : en utilisant I'unité commode quest le «m» d'eau, hauteur de pression en & = hauteur de pression en C x108 aS a h + 0.8 + 190,750 3.57 4 m, comme auparavant i CHAR. 217 218 23 Pour une pression manométrique en A de ~0.110 bar, trouver la densité du liquide B contenu dans le manometre de la figure 2-11 Solution Pression en C = pression en D ou, en Pa, Pana wh = pp 0,11 « 10° + (1,60 x 9 810) Pp =—3150Pa A présent, po 3 150 Ps puisque le poids de 0,7 m d'air peut etre négligé sans introdure erreur appréciable. Aussi pe = pr = en N (man.) Ainsi, pression en G = pression en E — pression de (3,4 — 3,00) mde liquide manométrique ou Po = pe ~(d x 9810)3.4 ~ 3,00) =3150= 0 ~ (id x 981010,4 etd = 0.80 Pour un manometre affichant en A ~ 17 650) Pa, déterminer (a) la hauteur des Tiquides dans les colonnes ouvestes du pigzometre E, F et G et ()) ka hauteur de mercure dans le manometre en U de la figure 2-12 Solution (a) Puisque le poids spécifique de lair (environ 12 Nim) est trés petit par rapport & celui des liquides, a pression la hauteur de 15 m peut étre considérée comme étant 6gale & —17,65 kPa sans introduite J'erteur appréciable dans les calculs. Pourlacolonne E. La hauteur L étant celle qui est représentée, nous avons en Pa manométriques Pe= PL Alors pat wh ATIQUE DES FLUIDES IcHap2 coe GA EE air | ceieise hy aeome EO Cote 12m Pour la colonne F. La pression ii ab ression & la hauteur de 15 m-+ pression du liquide de densité 0,700 qui doit égaler Ia pression en M. 7 650 + (0,700 x 9 810)(15 — 12) = 2950 Pa 2950 : Fapo, 7 0:30 m deav, ete Higuide montera dans Ia colonne F de dire alteindra la havteur de 12,30 men N. Ainsi la hauteur de pression en M es 0,30-m au-dessus de M, c'est Pour la colonneG. La pression ila hauteur 8 m= pression @ la hauteur 12 m + pression de 4 m d'eau, soit po = 2950 +9810 x 4 = 42 190 Pa aqui doit tire égale & la pression en R, Alors la havteur de pression en R est de aoe Se aeonca Figuide ete Tiquide montera dan a chtonne G de 2.69 m au-desus de R, sot Ta hauteur de 1069 men Q (®) Pour le manomire en U, en metres d'eau hauteur de pression en D = hauteur de pression en C 13,57 4 hauteur de pression la cote 12 m-+ hauteur de pression de 8 m a 0.30 + 8.00 13.57 dou hy 61 m. 2.19 Un manomaire différentiel est fixé entre deux sections A et B d'un tuyau horizontal od s’écoule de l'eau. La dénivellation du mercure dans le manlomiéire est de 0,60 m, le niveau le plus proche de A étant le plus bas. Calculer la différence de pression en Pa entre les sections A et B. On se reportera i la figure 2-13 apres. oe, CHAP. 3 STATIQUE DES FLUIDES: 2.20 Fig. 23 Solution Note. On aura recours & un croquis pour éclairer I'analyse de tous les problemes, aussi bien que pour réduire les erreurs, Méme un diagramme dune ligne suffit, hauteur de pression en C = hauteur de pression en D [pa/w — (2 +0,60)) + 13,57(0,60) ,60(13,57 — 1) = 7,54 m d'eau et soit, en matres d'eau pa/w — ‘Alors, pa/w — pa/w = différence des hauteurs de pression a ~ pa = (1,54 x 9810) © 74 000 Pa Si (pa — pa) avait été négatif, le pression en B aurait dépassé la pression en A de 74 000 Pa. On doit prendre soin d’éliminer tout ’air des manométres cifférentiels avant d’effectuer les lectures, La chute de pression & travers ke dispositif X doit étre mesurée & l'aide d’un manométre différentiel utilisant de huile de densité 0,750 comme Ruide manométrique; le liquide en circulation a pour densité 1,50. Trouver la différence de hauteur de pression entre A et B pour la dénivellation de Vhuile représentée dans la figure 2-14 Solution Pression en Cen pression en D en Pa pa — (1.50 x 9 810}0,60 ~ (0.750 x 9 810)0,90 14 ~ (1,50 > 9.810)3,30 28 STATIQUE DES FLUIDES (cHar.2 Posons dp pg dh dans (B) SiV'on integre Ala surface, . p= po: alors Cy wok (10 050}(2,07 x 10°) eh 102 oh +E ~ (10050)(=1300) + (2,07 x 10°) ‘nous rappelant que est positive vers le haut, et utilisant le Pa pour E. D'aprés (C), p = (2,07 x 10°) In(10 120/10 050) 14.4 MPa (man.) 224 Calculer la pression baroméitique en bar & 'altitude de 200 m sila pression au niveau de la mer est de 1,013 bar. On suppose les conditions isothermes & 21 °C. Solution A : Ps Le poids spécifique de ar est w= = PE Alors, d'aprés Equation Soe ae Warsi eee 9.sip ap dp=-wdr=— dh ow SE si aera0g ? 9,000 116 6h «a En intégrant (A), In p = —0,000 116 3 1+ C oltC est a constante d'intégration. Pour caleuler C ; quand h = 0, 7 = 1,013 x 10° Pa (abs.). D'oli C= In(1,013 x 105) et In p = —0,000 116 3.4 + In(1,013 x 10°) ow 0,000 116 3 h = In(1,013 x 105/p) B) 0,140 = 11,526 In p p~ 88000 Pa = 0,88 bar. 2.25 Trouver une expression générale reliant la pression &l'altitude dans des conditions isothermes, en utilisant dp = —w dh = —pg dh Solution Pour és condhionr'sothermés, équaion Hone P8. avis wt = tare , “ wf? Alors, dh-=-22 = POP, eningean, fan = 22 f" SP oe wi P bgt Wo Joa “P po =o in p18 po) = Pan pp—in p) = 22 in rs up uo En rl la température de V'atmosphire déeroit avec I'situde. Ans la solution exactenécessie lo connaissance des variations de température et emploi de la loi des gaz p/p = constante (ou p/wT = ce). CHAP. STATIQUE DES FLUIDES 29 2.26 ‘Trouver la différence de pression entre et B dans le montage de la figure 2-17. Hailed = 08) at £m+070m~ 180m ( ~0,80) m 1 | | som ei 1 Fig. 247 Solution Pa ~9.79x ~ (0.8 % 9.79.70) + (9,79V(x = 0,80) = pp Pa 9.79% — + 9.79% ~ 7,832) = pp Pa~ pe = 13,3 kPa 2.27 Un manomitre différentie! est relié & deux réservoirs A et B (igure 2-18). Calculer la différence de pression entre les chambres A et B. Solution Prmercure = 132,8 KN/m?; Phuite SAE30 = 8,996 KN/m; Preractlonue = 15.57 KN/m? PA + (B,996)(1,1) + (132,8)(0,3) ~ (15,57)(0.8) = pe | Huile SAE 30, 1 — os T ae \ j | a 30 STATIQUE DES FLUIDES. [cHar, Problémes supplémentaires 2.28 Un tube en U est ouvert & I'atmosphére & ses deux extntmités (Fig. 2-19). Le tube en U contient de I’buile et ch Peau; déterminerla densité de "hulle. Rép, 0,86. Fig. 2.19 2.29 Le réservoir de la figure 2-20 contient de I'huile de densité 0,750. Calculer la valeur affichée par le manométre A en bar. Rép. -0,0087 bar (men.). Fig. 2-20 2.30 Unrréservoir fermé contient 60 em de mercure, 150 em d'eau et 240.¢m d'une huile de densité 0,750 et de Vat ‘au-dessus de I’hule. Sila pression au fond du réservoirest de 2,94 bar, qu'affiche le manométre en haut du réservolt! Rép. 1,82 bar (man,), 231 En se reportant & la figure 2-21, le point A est & 53 em de la surface du liquide, de densité 1,25 contenu dans Je ‘écipient. Quelle est la pression én A en bar (man.) si le mercure s'éleve de 34,30 cm dans le tube? Rép, ~0,39 bar (man), 2.32 Caleuler le poids du piston dans le schéma de la figure 2-22, sachant que le manomitre indique une pression tk TOKPa. Rép. 61,6KN. Se eee terete fp aes nl RG NN weer intial SISTIQUE DUS HLaaES 31 Fig. 222 2.33 Reportons-nous a la figure 2-23. Négligeant le frottement entre le piston A et le réservoit de go, trouver ce qu'alfiche le manomés 1e le gaz ct Iair ont une masse voliamique constante &zale respectivement a 0,560 ct 1,200 ke/m®, Rép. 45.5 0m d'eau. a 1600 tonne: 234 236 237 STATIQUE DES FLUIDES iCHAR2 Les éservoirs A et B contenant respectivement de Ihuile et de la glyoérine de densités 0,780 et 1,25 sont mis en communication &'side d'un manométre différentel. Le mercure du manomtre est A une hauteur de 50 cm du c61é de A et de 35 cm du cété de B. Sila cote de la surface de a glycérine du réservoir B est de 6,40 m, quelle est a cote de la surface de I'huile dans le réservoir A? Rép. cote 7,60 m. Un réservoir A, a la cote 2,44 contient de l'eau a une pression de 1,03 bar. Un autre réservoir B,& la cote 3,66 m, contient un Tiquide & une pression de 0,69 bar. Si la d&niveltation d'un manometre différentiel est de 30,5 mm de ‘mercure, niveau le plus bas du c6té de A ala cote 30 cm, calculerla densité du liquide du récipient B. Rép. 0,500. Dans le réservoir de gauche dela figure 2-24, la pression de I'air est de —23 em de mercure. Calculer la dénivellation du liquide manométrique dans la colonne de droite en A. Rép. dénivellation : 26,3 em, Air som Ain 4.80 Fig. 224 Les compartiments B et C de la figure 225 sont fermés et remplis d’sir. Le barométre affiche 1 bar. Quand les rmanometres 4 et D présentent les chffres indiqués, quelle est la valeur de x du manomate E (les deux tubes en U sont des manométres & mercure)? Rép. 1,82 m. \| HL 254 mm UT Le cylindre et les conduits dela igure 2-26 contiennent de I'huile de densité 0,902. Pour une lecture manométique de 2,15 bar, quel est le poids total du piston et le poids W. Rép. 590 KN. Déterminer la différence de pression ene les canaisations A et 8 du manométedifférenil dela figure 2-2 Rép. 24 KPa 1 Fig. 227 a 2.400 Lerécipient dea igure 2-28 contient de "huile sous pression. Trouverla hauteur du niveau d’huile dans le piézométre. Rép. 631 m, B Pression dir = 35 KPa a (D=08 242 243 244 STATIQUE DES FLLUIDE icHar.2 portant 21a igure 2-29, pour quelle valeur marquée au manom@tre A Ia glycérine s'élavera-t-cll Les masses volumiques de I’huile etd niveau went de 832 et 1-250 kg/m, Rep, 0.35 bu i sont respective cote 7,50 m Cote 3,60 m ae On utilise un dispositif hydraulique pour soulever un camion pesant 89 KN. Si est de I’huile, de densité 0,810 qui sur le piston & la pression de 1,22 MPa quel est le diamatre nécessaire? Rép. 305 mm, ‘Si In masse volumique de la glycérine est de 1 260 kg/m, quelle est la pression de succion 1 monter la glyeérine de 22 em vert ssaire pour faire alement dans un tube de 12,50 mm de diamétre? Rép. 0.027 bs Quelle est la pression régnant a I'intérieur d'une goutte de pluie de 1,50 mm de diametre si la température est de 21°C? Rép. 193 Pa (man.) La surface liquide d'un piézométre lié 8 un conduit s'élbve 1,0 m au-dessus du point A (Fig. 2-30). Trouver a pression au point A sachant que le liquide est (a) de eau, (6) du mercure. Rép. (a) 9,79 kPa, (b) 133 kPa 03m Chapitre 3 Forces hydrostatiques s’exer¢ant sur les surfaces INTRODUCTION Dans l'exercice de leurs fonctions, les ingénieurs ont souvent & calculer les forces exereées par les fluides afin de concevoir, de fagon satisfaisante, les structures qui les contiennent. Dans ce chapitre, on évaluera les trois caractéristiques des forces hydrostatiques : la grandeur, la direction et le sens. En plus, on trouvera le point application de la force. FORCE EXERCEE PAR UN LIQUIDE SUR UNE SURFACE PLANE, La force F exereée par un liquide sur une surface plane A est égale au produit du poids spécifique w du liquide, par la profondeur ft, du centre de gravité de la surface et par la surface. L’équation est F =wh.A = pgh,A wo exprimée en z N= (N/m) xm x m? On notera que le produit du poids spécifique w par Ia profondeur du centre de gravité de Ia surface donne intensité de la pression au centre de gravité de cette surface. La ligne d’action de la force passe parle centre de poussée qu'on peut localiser en appliquant la formule eg St ye @ Yad Ob Iep est le moment d’inertie de la surface par rapport Al’axe iu centre de gravité (voir Fig. 3-1). Les distances ¥ sont mesurées le long du plan & partir d'un axe situé & I’intersection du plan et de la surface du liquide, tous les deux prolongés s'il est nécessaire. eno. Cento 'ORCE EXERCEE PAR UN LIQUIDE SUR UNE SURFACE COURBE ce normale & La composante horizontale de la force hydrostatique sur une surface courbe est égale & la la projection verticale de la surface. La composante s" applique au centre de poussée de la projection vertical. | 36 FORCES HYDROSTATIQUES S"EXERGANT SUR LES SURFACES (CHAP. 3, La composante verticale de la force hydrostatique sur la surface courbe est égale au poids du volume de liquide situé au-dessus de cette surface réelle ou imaginaire. La force s'applique au centre de gravité du volume. TENSION DE CIRCONFERENCE OU TANGENTIELLE La tension de circonférence ou tangentielie en Nim? est celle A laquelle sont soumises Jes parois d'un cylindre supportant une pression interne. Pour des cylindres & parois minces (1 < 0,1d), “Tension o (Pay = PESsion P (Pa) x rayon r (mm) a) Spaisseur ¢ (m) ‘TENSION LONGITUDINALE DANS LES CYLINDRES A PAROIS MINCES La tension longitudinale (Pa) dans les eylindres & parois minces fermés aux deux extrémités vaut la moitié de la tension de cireonférence. FORCES HYDROSTATIQUES SUR LES BARRAGES Un barrage est soumis & des forces hydrostatiques considérables qui tendent (1) & le faire glisser horizontalement sur sa base et (2) a le faire basculer autour de son bord situé en aval (connu sous le nom de pied du barrage). Un autre facteur pouvant affecter la stabilité du barrage est la poussée ascendante appliquée sous le fond et créée par des infiltrations d’eau. On effectue des tests de stabilité du barrage en mesurant (1) le Facteur de sécurité anti-glissement, (2) le facteur de sécurité anti-basculement et (3) I'intensité de la pression & la base du barrage. Le facteur de sécurité d’anti-glissement est déterminé en divisant la résistance au glissement par la force de glissement. Le facteur de sécurité anti-basculement se calcule en divisant le moment de rappel total résistant par le moment total de basculement, tous les moments étant pris par rapport au pied du barrage. La pression p * sur la base peut étre calculée & l'aide de la formule de fléchissement. Myx May aT @ ot 1p intensité de ta pression F : charge totale verticale A» aire dela base du barrage My,My : moments totaux autour des axes x’ et yy" respectivement Troly : moments d’inertie autour des axes x1’ et yy’ respectivement x,y: distance du centroide au point oi! la pression est calculée le long des axes x'x et y’y respectivement. L’équation (4) donne la distribution de pression le long de la base du barrage si la réaction (résultante) sur 4a base est appliquée & 'intérieur de son tiers médian, FORCES HYDROSTATIQUES S’EXERCANT SUR LES SURFACES 37 Problémes résolus Etablir (a) l"équation de la force hydrostatique s’exergant sur une surface plane et (b) situer le point 4’ application de la force. Solution (a) Soit AB Ja trace d'une surface plane quelcongue soumise & action du fluide et faisant langle 9 avec Phorizontale, comme le montre la figure 3-2. Considérons un élément d’aire dont tous les points sont & Ia sme distance h au-dessous du niveau du liquide. La bande horizontale hachurée représente vn tel élément de surface, et la pression est uniforme pour cetve surface. Alors la force agissant sur la surface dA est égale & Pintensité uniforme de la pression p multiplige par la surface dA, soit UP = pda = wh da En sommant toutes les forces nissamt sr ha srface. et en considérant que y sino. p= f waa = fy sintraa w sind) fy dA = (w sinB)yegA cit son esos, 0 apt ste fy 4A = yA Pa eS P= Whe o Fig. 32 (®) Pour trouver Ia position du point d’ application de cette force P, on procéde comme en statique en prenant les moments, L’axe O est choisi 2 Vintersection de Id surface plane et de la surface de l'eau, prolongées si nécessaire. Toutes les distances y sont mesurées & partir de cet axe et on appelle yy la distance & la force résultante, qui est la distance au centre de poussée, Puisque Ia somme des moments de toutes les forces par rapport & I'axe O = le moment de la force résultante, nous obtenons FORCES HYDROSTATIQUES S’EXERCANT SUR LES SURFACES icHar 3 Mais dP = wh dA = wiy sindjdA et P w sin) yep. Alors Pulsgue f 3? des lemometc'neie de ie surface plane pr rappont a axe OX. fo YA = Yer Sous une forme commode, d’aprés le théortme de Huyghens + Ayle deg vag +e a "Notons que le centre de pression est toujours en dessous du centre de gravité dela surface. c'est-idire que (vep ~ Yeq) €3t toujours positf puisque Jeg est toujours posi. 3.2 Trouver la position latérale du centre de pression, Se reporter 8 la figure 3-2. Solution Bien gu'en général, on nat pas besoin de connaitre la positon latérale du centre de pression pour résoudre la plupart des problemes echnologiques relatifs aux forces hydrostatques, on peut cependant avoir besoin l'occasion de ce renseignement. En se servant du diagramme du probldme préédent, on exprime I'aire GA par (dx dy) pour ‘employer convenablement le bras de levier x. En prenant les moments par rappori 8 n'importe quel axe ¥1¥i, ne coupant pas la surface ay [ars Lin se servant des valeurs trouvées dans le probleme 3.1 ciedessus J pavans= f wncas a (whe ADKep ou (w sin) (eg) ep = (wv sind) f ay(dr dy) Q puisque h = y sind. L'intégrale représente le produit d'inerti¢ de la surface plane par rapport aux axes X ot ¥ cchoisis,on la désigne par /xy. Alors, oy aves Yegh Veg Si l'un ou Uauire des axes ceptraux est un axe de symétrie de la surface plane, fry est nu, et le centre de pression se trouve sur l'axe des ¥ passant par le centre de gravité (non représenté sur la figure). Notons que le produit d'inertie par rapport aux axes passant par le centre de gravité Iay)cg peut Ere positif ou nézatif, si bien que 1a position Iaérale du centre de pression peut étre d'un cété ou de l'autre de V'axe des y passant parle centre. Xe +e a 3.3 Calculerla force résultante P due a l’action de l'eau sur la surface rectangulaire de 3 m x 6 m représentée dans la figure 3-3 ci-dessous. HAP. FORCES HY ROSTATIQUES SEXERGANT SUR LES SURFACES, 3 Solu P= whegA = (9 810 N/m’) x (4-43) mx 3 x 6) m= 235 000 N La force résultante s’applique au centre de pression qui est situé & une distance yep de axe O; et Ie x12 en = E+ eg = 7.43 mde 0} GA ese 3.4 Calculer Ja force résultante due & I’action de I’ eau sur la surface triangulaire C D de 4 m x 6 m représenté dans la figure 3-3. Le sommet du triangle est en C. Solution Poo = 9810(3-+ 5 x 0,707 x 6)(5 x 4 x 6) = 686.000 N = 686 KN Cette force agit ala distance yep de I'axe O2 mesurée duns le plan de la surface CD. (4)(6%)/36 5.83 5.3/0,707)2 x 6) * 0,707 Yen 24+ 8,24 48 m de V'axe O2 38 L'eau monte jusqu’au niveau E dans le conduit fixé au réservoir ABCD de la figure 3-4. En négliges le poids du réservoir et du conduit (a) déierminer et positioner la force résultante agissant par Ia surfa ‘AB quia 2,50 m de large, (b) déterminer la force totale s’exercant sur le fond du réservoir et (c) compat Je poids total de l'eau avec le résultat (b) et expliquer la difference. Solution (a) La profondeur du centre de gravité de la surface AB est de 4,70 m de la surface de l'eau en E. Alors P=wha= 810(3,70 + 1.0)(2 x 2,5) = 230 x 103» 2,5(23)/12 FIQx 25) qui agit & la distance Yep = $4.7 =4,77mde 0 (b) La pression s’exergant sur le fond BC est uniforme, ainsi la force 40 36 FORCES HYDROSTATIQUES S-ENERCANT SUR LES SURFACES [CHAR3 Isolons Ie system formeé par Ie partie inféricure du réservoir (découpé par un plan horizontal juste au-dessus du ainea BC); i plague BC est soumise& une force de 839 KN, dirigée ver le bas, la tension verticale s'exergant ‘sur les parois du réservoir et 2 Ia réaction du plan qui le maintient. La réaction doit égaler le poids total de I'eav, soit 298KN. La tension sexergant sur la plaque BC du réservoir est produite parla force dirigée vers le haut s"exergant sur la parte supérieure ADD du réservoiret qui vaut Pap = (wh)A = 9 81003,7)(15 ~ 0,1) = 541 KN vers fe haut Ainsi on éclairit le paradoxe, le systéme considéré étant en équilibre, la somme des forces verticals est nulle, Cestiire 8 rifiges 298 -sti=0 1 Me a vegas eLainsi les conditions d'équilibre s Laporte AB de la figure 3-5 (a) a 1,20 m de largeet peut pivoter autour de A. Le manomtue G affiche (0,147 bar et le réservoir de droite est rempli dhuile de densité 0,750. Quelle force horizontale doit Gtre appliquée en B pour assurer I’équilibre de la porte AB? I" tal SaaS as | t th a tom 1200 S { oly ¢ Fig. 35%) = +506) Solution ‘On doit calculer les intensités des forces hydrostatiques agissantsurla port ettrouverleus points d’application, Pour le ci droit Praite = whegACO,750 x 9 8103(0,9)(1.8 x 1.2) = 14 300N vers la gauche, Pann _ aaey2 apis. apes @)en yy = PEE +019 = 1.20 m de A (On observera que lintensité de la pression agissant du ofté droit du rectangle AB varie Hingairement du vro manoméirique & la valeur coetespondant 8 1.80 m chuile (p= wh est une équation lindaire). Le diagramne de change JC met en évidence ce fit, Pour ne surface rectangulaire seulement, le centre de gravité de ve diageamme coincide svec fe centre des pressions. Le centr de gravité est situé & 2/3)(1.8) = 1,2 mde A, comme ci-dessus Pour le cbté gauche, il est nécessaire de convertr la pression négative duc & 'airen son équivalent en mbtres du Fiquide (eau) __ 0.147 108 Pa 9810 N/m Cette hauteur de pression négative équivaut & une diminution de hauteur de 1,50 m aurdessus du niveau A. Th est commode et utile d’employer un niveau imaginaire (NEI) situé& 1,50 m en dessous du niveau réel et de résoudre le probleme en employant directement les équations fondamentales. Ainsi h -1,50™m Peay = 9 810(2,2 + 0,9)(1,8 X 1,2) © 65 700 N, agissant& droite du centre de pression. 3, GO8PN2 | Ba 38x12) ** face rectangulaire submergée, yy 0,99 mde A, 3,19 mde O, c’esta-dire que le centre de pression est & (3,19 — 2,20) CaP. 3] FORCES H yDROSTAT IES S°EXERGANT SUR LES SURFACES La figure 3-5(b) représente le schéma des Forces agissant sur le systéme en équilibre «porte AB». La des moments par rapport & A doit étre égale & zéro, Prenant pour sens positif le sens des aiguilles d’une monte +14 300 x 1,2 F — 65700 x 0,99=0 et F* 27KN vers la gauche 3.7 Leréservoir de la figure 3-6 contient de Ihuile et de l'eau. Trouver la force résultante agissant sur le ABC quia 1.20 m de large. Py Solution i La force totale agissant sur ABC vaut (Pap + Pac). Trouver chacune de ces forces, trouver son application, en utilisant le principe des moments, déterminer la position dela force totale appliquée au coté A (2) Paw = (0,800 x 9 810)(1,5)(3 x 1,2) = 42.400 N agissant en un point situé & (2/3)(3) m de A, soit 2 m Je bas. La méme distance peut étre obtenue parla formule, comme suit : 1,2G8)/12 Saaxa) 7h yep 2,00 de A (®) eau agit sur la surface BC et n'importe quel liquide superposé peut étre converti en une hauteur ds Equivalente. Employons un niveau d'eau imaginaire (NEI) pour ce deuxitme calcul; on positionne ce NEE transformant 3 m d'huile en 0,800 x 3 = 2,40 m d'eau. Alors Pe = 9 810(2.4 + 0,9)(1.8 x 1,2) = 69 920 N, qui agit au centre de pression. 120.8)/12 Yep = OO 4.3.3. 3,38mdeO soit 0,643.38 = 3.98 mde FRI SmdeO soit 0,643.38 = 3.98 mde A La force totale résullante : 42.4 + 69,9 = 112,3 KN agissant au centre de pression de la surface ci Le moment de cette force totale = la somme des moments de ses deux composantes. Utilisant A comme arc. ‘commodité 112300 Yep = 42.400 x 2+ 69920 x 3,98 et Yop = 3,23mde A (On peut employer d'autres méthodes d'attague mais nous pensons que ta méthode exposée réduit sidérablement les erreurs de raisonnement et de calcul 42 PORCES HYDROSTATIQUES SEXERCANT SUR LES SURFACES [CHAR 3 Sokution 2 Pan = 9 810(1,25)(2,88 x 1.2) = 42 380 N. qui agit 52.88) = 1,92 mde A. Pac = 9810(2,5){1 x 1,2) = 29430 N, qui agit au cerire de gravité de BC puisque la pression en BC est tuniforme. Prenant les moments par rapport & B (comptés positivement dans le sens des aiguilles d'une monte). ‘Moment non compensé = 42 380 x 0,96 ~ 29430 « 0.50) = 25970 N+-m (dans fe sens des aiguilles d'une montre) 3.9 Déterminer la force résultante due & l'eau agissant sur la surface verticale représentée dans la figure 3-8(@) et placer le centre de pression dans les directions x et y. Fig. 3-8(@) Fig. 380) Solution Diviser la surface en un rectangle et un triangle. La force totale apissante est égale 8 la force P; agissant sur le rectangle plus la force Py agissant sur le triangle. 60 m sous la surface XX, 120,89 ; 1.89/36 3 x12 x 1.8) 2 (@) Py =9810(1.2)(24 x 1,2) = 33 900, qui agit $2.4) em p31063¢b 18 12) = 31S teh = = 3,06 m en-dessous de la surface Xx. La force résultante P 33,9 + 31,8 = 65,7 KN. Prenant les moments par rapports 8 XX, 65.7 Yep = 33,9(1.6) +31,8(3,06) et Yop = 2,31 men dessous de XX. 3.10 FORCES HYDROSTATIQUES S'EXERCANT SUR LES SURFACES. 43 (b) Pour placer le centre de pression dans le direction X (rarement demandé), utiliser le principe des moments apeés avoir respectivement placé.x e1 x2 pour le rectangle et le triangle, Pour le rectangle, le centre de pression de chacune des bandes horizontales de surface da est 80.6 mde axe YY; ainsi son cemtce de pression est & (0,6 m de cet axe. Pour le wiangle, chaque surface JA a son propre centre: ainsi la médiane passe par tous ces centres de pression et on peut calculer le cenire de pression du triangle tout entier. Nous reportant a la figure 3-8(6) et emplayant les triangles semblables 1,14/1,8 d’ol on tire x2 = 0,38 mde YY. Prenant les ‘moments , 65,7 p = 33.9(0.6) + 31,810.38) et Xey = 0,494. mde Paxe YY On peut wiliser une autre méthode pour placer le centre de pression. Au lieu de diviser la surface en deux, caleuler le centre de gravité de 1a surface torale. En se servant du théoréme de Huyghens, déterminer le moment 'inertie et le produit d'inertc de la surface tout entitre par rapport & ces axes au centre de gravité. On calcule les valeurs yop et ep par les formules (2) et (4) des problemes 3.1 et 3.2. En général, cette autre méthode n'a pas « avaniage particulier et peut donner plus de calculs La porte de 1,80 m de diamétre AB de la figure 3-9 pivote autour d'un axe C situé & 0,10 cm en dessous de son centre de gravité, Jusqu’a quelle hauteur h l'eau peut-elle s’élever sans provoquer de moment non compensé dans le sens des aiguilles d’une montre par rapport & C? Solution Sile centre de pression et "axe C colincidaient, il n'y aufait aucun moment non compensé agissant sur la porte, CCaleulant la distance du centre de pression, Alors, yop ~ Yer = EELS = 0,10 m (dome) Ge Oye x 1877) ols h = 1,128 m audessus de A Determiner et placer les c surface courbe AB de la figure 3-10. s de Ja force due & action de l'eau par'métre de longueur sur la 312 dt FORCES HYDROSTATIQUES S"EXERCANT SUR LES SURFACES [CHAP.3 Axe de rotation Ps Fjg. 3:0 Solution ‘Py = force s'exergant sur la projection venicale CB = wheg Aca 810(1)(2 x 1) = 19 620, qui agit a (2/3)(2) = 1.33 mde C Py = poids de l'eau «au-dessus» dela surface AB = 9 810(22/4 x 1) = 30820 N aissant au centre de gravité du volume dfeau, Le centre de gravité d'un quadrant de cercle est situé & une distance de 4/3 x r/m de chacun des rayons perpendculaires. Ans ep = 4/3)x 2/x = 0,85 m (A gauche dv rayon BC) Note :Chaque force dP agit normalement. la courbe A.B et passerait donc pat la charniére C si onla prolongeait. Le force totale passe aussi par C. Pour continuer cete affirmation, prendre les moments des composantes par rapport aC, comme suit DM = 19.620 1.384 30820 0,85 ~0. (quest vs ) Le eylindre de 2.m de diamétre de la figure 3-11 pese 22,25 kNet a une longucur de 1,50 m. Déterminer les réactions en A et B, en ne tenant pas comple du frottement Solution 1 (@)_Laréaction en A est due 2 le compossite horizontale de la force exeroée parle liquide sur le cylindre soit Puy = (0,800 x 9 810)(1)(2 x 1,5) = 23 540 N dlirigée vers la droite. Ainsi la réaction en A doit tre de 23 540 N vers le gauche. (©) _Laréaction en B esta somme algébrique du poids du cylindre et la composante verticale résultante dela force exercée par le liquide, La surface courbe CDB, sur laquelle agit le liquide, est la pertie concave CD dirigée HAP.) FORCES iHYOROSTATIQUES §'ENERGAN' SUR LES SURFACES 45 vers le his ot fa partie concn 2/8 dinizée vers to ham, La rane venicale es a so brigue es fovces dirigges vers fe has evens fe Lt Force dirgge vers le haut Py = poids au liquide (rg ou imagine} situé auedessus de la courbe DB = (,800 9 8101 1.5 inte du secteur DOB 4. sire du care’ DOCE), Force dirigée vers le bas Py = 0,800 x 9810 x 1.5 (aio hachurée DEC), ‘Remarquons que la surface du earsé DOC E (ers le hay") moins la surface DEC (vers te bas) est égale an quart du eezele DOC, la composante verticate résukante est Py totale = 0,800 :« 9810 x 1,5 (secteurs DOB + DOC) vers le haut 18 490.N vers le haut 0,800 x 9810 x 1,515 #1 0, 22,25-18.49- B20 et B=3760Nversleheut Enfn 9 Dans ce probleme particulier, la composante verticale (poussée d’ Archiméde) est gale au poids du liquide déplace vers la gauche du plan vertical COB. B43 Nousreportant la figure 3-12, déterminer les forces verticales et horizontales exercées par eau agissant sur un eylindre de 2,0 mn de diambire par méure de icngueur. Solution (a), Pry toxale = foree agissant sur CDA — force agissant sur AB. Uiilisant a projection vericale de CDA et de AB Py (CDA) = 9 81000.2 + 0,85)(1.7 > 1) £190 N vers a droite (ABy = 9 81000,2 + 1,59) * 1) 8 090.N vers gauche 419 — 8 090 = 26 100N (6) Py torale = force dnigée vers Te bat apissont sex DAB ~ force drigée vers le bas agissant sur DC ois de (volume DABSED ~ volume DCG ED). 46 FORCES #YDROSTATIQUES S'EXERCANT SUR LES SURFACES, fcnar. 3 La surface hachurée (volume) est contenue dans chacun des volumes vers le haut, l'autre vers le bas. Ainsi elles s'annulent et ids du volume DABFGCD En divisant ce volume en formes géomtriques simples, dessus, l'une des forces étantcirigée Py totale Py = poids du (rectangle GFIC + tangle CJB + demi-cercle CDAB) l ane =98100.2% 1444 x 14x Lat or? 981002 x 1445 x 14x 4+ 5x00) 9 810(1,68 + 0.98 + 1,57) = 41 500.N vers te haut Si on voulat situer te point dapplication de vette résultante, iH faudesit utiliser le pringipe des moments. CChayue composante de la résultante de 41.5 kN s'applique sur le centre de gravité du volume qu'elle représente. Par a statique, on trouve Tes centres de gravité cl on SeritI"Squation des moments (voir les probitmes 3.7 et 3.9 ci-dessus). st 3.14 Dans la figure 3-13, un eylindre de 8 m de diamétre ferme une fenétre rectangulaire percée dans un réservoir qui a 3 m de long. Avec quelle force le cylindre estil appliqué sur te fond du réservoir s'il contient 9 m d'eau? Fig. 313, Solution Py totale = force dirigée vers le has appliquée 8 CDE — force diigée vers le haut appliquée ACA et BE Tey 1a pla 9.79 x 31(C7 x 8) = G4?) = 210 0.54) + (a4) —G 2 x 3.46) 6642 KN vers le bas. 3,15 Dans la figure 3-14, le cylindre de 2,40 m de diamétre pase 2.200 N et repose sur le fond d'un réservoir quia I mde long. On remplit d'eau et d'huile respectivement les parties gauche et droite du réservoir sur une profondeur de 0,60 m et 1,20, Trouver la grandeur des composantes horizontale et verticale de la force assurant le contact en B du cylindre et du réservoir. CHAR 3] us Solution Py totale Py totale Solution FORCES HYDROSTATIQUES SEXERCANT SUR LES SURFACES. = composante agissant sur AB vers la gauche ~ composante agissant sur CB vers la droite 750 x 9 810 x 0,6(1.2 x 1) — 9 810 x 0,3(0.6 x 1) = 3530N vers Ia gauche = composante agissant sur AB vers le haut + composante agissant sur CB vers le haut poids du quadrant c'huile + poids du (sectewr-ifiangle) d'eau m0 costo 1x dni 498i09 129128= 1 x06 TH = 26608 went ccomposaintes de 1a force devant retenir le eylindre sont : 3 530 N vers ls droite et 12 660 N vers le bas. 346 Le contrefort formé d'un demi-cdne ABE (représenté dans la figure 3-15) sert & supporter Ja tour en demi-eylindre ABCD. Calculer les composantes horiza eau sur le contretort ABE e et verticale de la force due 2 action de Fig 3.18 aio +242 «6x 588.600 N vers la droite poids du volume d’cau sité au-dessus de Ia surface courbe (imaginaire) 9810 (volume du demi-edne + volume du demi-cylindte) 1 nz? = 9810 (4 x 622/34 522? x 981065 / » = 308 200 N vers le haut. 317 Un tuyau d’acier de 1,20 m de diamatre et de 6 mm ¢’épaisseur transporte de I'huile de densité 0,822 a une pression de 120 m d"huile, Calculer (a) la tension de T'acer et (b) I'épaisseur d'acier nécessaire pour wansporter de I’huile a une pression de 1,72 MPa sila tension admissible est de 124 MPa, Solution @ ® caprit, 124= 1,72 x 0.60/1, (pression en kPa) x r (rayon en m) ‘1(Gpaisseur en m) (0,822 x 9,81 x 120) x 0,6 6x 1p 96.7 MPa 283x107 m= 8,3 mm (tension en kPa) = 16 700 kPa 48 318 349 FORCES IIYDROSTATIQUES S'EXERCANT SUR LES SURFACES char. 3 Une cuve de bois de 6 m de diameire extérieur est remplie, sur une profondeur de 7,3 m, de saumure de densité 1,06. Les arceaux de bois sont maintenus par des cereles d'acier plats, de 50 mm de large et de 6 mm @’épaisseur, dont la tension admissible est de 110 MPa, Quel doit &tre l'espacement des cercles pres du bas de la cuve, en négligeant toute tension initiale? Se reporter &la figure 3-16, Fig. 3416 Solution La force représente la somme de toutes les composantes horizontales des Forces élémentaires dP agissantsurune Jongucur y de la cuve, et les forces 7 représentent la tension totale laquelle est soumise un cercle ayant maintenir Ja meme longueur de cave y. Puisque la somme des lorees dans la direction X doit étre nulle, 27(N) ~ P(N) =O soit 2 (surface du corcle d'acier x tension de I'acier) = p x préjection sur ZY du demi-cylinére Alors, 2(0,05 x 0,006)110 x 10° = (1,06 x 9810 x 7.3)66¥) et = 0,145 m d’espacement des cercles. Se reporter ala figure 3-17. Calculer Ia largeur minimale b de la base d'un barrage de 30,5 m de hauteur en supposant que la pression ascendante sous le barrage varie uniformément du point H (pied du barrage: Pression nulle) au point A (pleine charge hydrostatique). On admettra, en outre, que le sommet du barrage subit une poussée supplémentaire F,, due a la glace, de 55,5 kN/m. Dans cette étude, la résultante des forces de réaction coupe en O la base du barrage (HO = (1/3)H A); le poids volumique de la magonnerie est égal A2,5w, Solution On montre sur le diagramme les composantes H et V de la réaction des fondations; elles passemt par O, Considérons une longueur de 1 m de barrage et 6valuons les forces en fonction de w et de b comme suit : 3050 Fig 347 Pal FORCES HYDROSTATIQUES § EXERGANT SUR LES SURFACES 49 Fy = aire du diagramme de cl = (1/2)(80,5w)(b x 1) = 15,25bw (N) Wy =2,5 w(6,1 x 30,5 1) = 465,12 uN) We = 2,5 wi(1/2) x 30,5(b ~ 6,1)] '= 38,12 wb ~ 232,68 Fy = 55500 N/m Pour trouver Ja valeur de b a 1°équilibre, il faut évaluer les moments des forces par rapport 4 O comptés positivement dans le sens des aiguilles d'une montre. 465.1205) 415.2500) ~465, 10 ~3.05)~ (38,12 =232,66)(3)(0-6.1)=($)) +55 500%30.5 = 0 En remplagant w par 9 810 N/m? et aprés simplification, I’équation en b s*écrit B+10.14b-755=0 et b=22.9m. 3.20. Un barrage en ciment retient de l'eau sur une hauteur de 6 m (Fig. 3-18(a)). Le poids volumique du iment est 23,5 kN/m?. Le sol des fondations est imperméable. Déterminer (a) le coefficient de sécurité danti-glissement, (b) le coefficient de sécurité 4’ anti-basculement et (c) la pression & la base du barrage. Le coefficient de frottement entre la base du barrage et le sol des fondations vaut 0,48 Solution whegA = (9,81)(3)(6 x 1) = 176,6 KN poids de a partie | du barrage = (1){(2)(7)/2](23.5) = 164,5 kN poids de la partie 2 du barrage = (1)(2)(7)(23,5) = 239,0 kN poids total du barrage = 164,5 + 329,0 = 493,5 kN Fig. 318 @ CS phissenen = résistance au glissement / force de glissement (0,48)(494 176.2 o C.S.nosculement = Moment de rappel total résistant / moment total de basculement 9,0)(3,000) 3,42 50 FORCES HYDROSTATIQUES § EXERGANT SUR LES SURFACES IckaP 3 OF + 176,27 (©) Résultant R sur la base = /WOAE>: coupe la base du barrage. M, (1.33 2 Loma _ 10164,5).333) + B29,0),000)] (07622) = 5 739 m Rj 93,5 524 KN. Soit x la distance de A au point ot R excentricité = 5 — 1,730 = 1270 m < La résultante passe donc & 'intGrieur du tiers moyen de la base et: Bigeye Me Aspe ee (493.500.2701) | y pa) ayia /i2 173,4kPa— pp = 123.4 — $0,0= 73,4 kPa Pa = 1234+ 50, Problémes supplémentaires 321 Pour une longueur de porte AB de 2,44 m dans la igure 3-19, trouver 1a compression provoquée dans le montant CD par la pression de l'eau (B, C et D sont des points articulés). Rep. 70 S00 N. 3.22 Une porte rectengulaire AB de 3,7 m de haut et de 1,50 m de large est placée verticalement et pivote autour d'un point situé 80,15 cm au-dessous de son centre de grave, La profondeur totale de l'eau est de 6,1 m. Quelle force horizontale F doit étre appliquée au bas de la porte pour qu'elle reste en équiibre? Rép. 15 KN, Fig 319 3.23 Trouver Ia hauteur z de fagon que la compresssion totale de Ia tige BD de la figure 3-20 ne soit pas supérieure & ‘80 KN, en supposant une longueur de 1,22 dans le plan perpendiculaire celui du diagramme et en supposant la tige BD articulée aux deux extrémités. Rép. 1,79 m. Fig. 3-20 CHAP. 3) FORCES HYDROSTATIQUES S'EXERCANT SUR LES SURFACES 51 3.24 Un barrage de 20 m de long retient une hauteur d'eau de 7 m (Fig. 3-21). Trouver la résultante des forces agissant sur le barrage et la position du centre de poussée. Rép. 5 $41 kN; 4,67 m au-dessous de Ia surface de T'eau. Pig. 321 325 Der "hulle de densité 0,800 agit sur une surface riangulaire placée vertcalement dont le sommet est la surface. Le triangle a 2,70 m de haut et 3,60'm de large. Une plaque rectangulaire veticale de 2,40 mest fixée & 1a base (3,60'm) do triangle et de I'eau agit dessus, Trouver Ia grandeur et le point d' application de la force résultante s’exergant sur ta surface tout entire. Rép. 371 KN a 3,7 m de profondeur, 3.26 Dans la figure 3-22, la porte AB pivote autour de B et a 1,20 m de large. Quelle est la force verticale qu’il faut appliquer au centre de gravité de Ia porte pour en assurer I équilibre si elle pese 20 KN. Rep. 54 KN. x Fig. 3.22, 3.27 Unséservoir a 6 m de long et pour section transversale celle qui est représentée par la figure 3-23. AE représente le niveau de I’eau. Trouver (a) la force totale agissant sur le cOté BC et (b) la force totale agissant sure fond ABCDE cen grandeur et en position, Rép. 876 KN; 430 kN et 3,3 m de profondeur. E A. Fig. 3.23, 28 On donne une vanne rectangulaire; elle est soumise d la pression de I'eau sur une de ses faces (Fig. 3-24). Trouver centre de poussée. Rép. 84.59 kN: 3,63 m sous la a pliaatat aes tai neni adiement tanta nas bn alia 3.29 330 3.33 FORCES HYDROSTATIQUES EXERGANT SUR LES SURFACES (CHaP.3 Fig. 324 Dans la figure 3-25, la porte en demi-cylindre de 1,20 m de diam@tre a 0,9 m de long. Si te coefficient de frottement centre la porte et ses guides est de 0,100, trouver la force P nécessaire pour la soulever sachant qu'elle pése 4.450 N. Rép. 1540. | Fig. 3.25 Un réservoir A paroi Vertiales content O14 m de merce et $,03 m dé: Trouver la force totale #’exsapant sar une partie carrée de la paroi de 0,61 m de c6té dont Ia moitié est située au-dessous de la surface du mercure. Les c6t6s du carré sont horizontaux et verticaux. Rép. 21,8 KN 85,07 m de profondeur. Un triangle isocéle de 5,5 m de base et 7,3 m de hauteur est immergé verticalement dans de I"huile de densité 0,800 avec son axe de symétrie horizontal. Si a hauteur de pression sur I'axe horizontal est de 4m, déterminer la force totale s'exergant sur une face du triangle et trouver la position vertcale totale du centre de pression. —Rép. 625 KN; 4,28 m, A quelle profondeur d'eau doit-on immerger un car de 1,22 m de lage, maintenu verticalement, deux de ses cbtés {ant horizontaux, pour que son centre de pression se trouve & 7,6 cm au-dessous de son centre de gravité? Quelle test alors la force totale s’exergant sur le earté? Rép. 1,0-m (bord supérieur). 23,1 KN. Dans la figure 3-26, le eylindre de 1,22 m de diam@tre et 1,22 m de long, est soumis a Iaction de l'eau vers la gauche cet dune huile de densité 0,800 sur la droite. Déterminer (a) la force normale en B, sachant que le cylindre pese 17,8 KN ct (0) la force horizontale provoquée par I’huile et I"eau si le niveau d’huile tombe de 0,30 m, Rép, 5.25 KN; 13,8KN vers Ia droite ChAP 3) FORCES HYDROSTH QUES SEXERGANT SUR LES SURFACES 33 3.34 Trouver la résultante des forces de pression qui s‘exercent sur une vanne eireulaie inclinge, de 1 m de diaméire (Fig, 3-27), Préciser la position du centre de poussée CP. Rép. 14,86 KN; 2,26 m sous la surface de eau (distance rmesurée le long de la ligne de pente de la vanne). 3.38 Dans la igure 3-28, pour une longueur de 2,44 m, déterminer le moment non compensé autour du point O provoqué parT'eau au niveau A, Rép. 24.400 N- m dans le sens des aiguilles d'une montre. 3.36 Le réservoir dont on @ représenté Ia coupe dans Ia figure 3:29, a 1,2 m de long et est rempli d'eau sous pression. ‘Trouver les composantes de la force nécessaire pour maintenirle cylindreen place, en négligeant le poids du cylindre. Rép. 14 KN vers le bas, 20 kN vers la gauche. Déterminer, les composanies horizontale et verticale, par metre de longueur, de la pression d’ porte de type Tainter représentée dans Ia figure 3-30. Rép. 44,8 kN/met 16,2 kN/m. ws agissant sur la \OSTATIOUES S'EXERGANT SUR LES SURFACES [cHar3 Fig. 3.29 Fig.3.30 3.38 Trouver la force verticale agissant sur le dome en forme de demi-cylindre représenté dans la figure 3-31 quand le manométre A affiche 0,58 bar. Ce dome a 1,83 m de long. Rép. 113 KN. & A Di Fig. 331 3.39 Si le dime du probleme 3.38 est remplacé par un dime én forme UhSmisphere de meme dismetze, quelle est la force vertcale exereée? Rép. 60 KN. 340 Se reportant ala figure 3-32, calculer (a) la force exereSe par 'eau sur le fond de la plaque AB du tuyau d’ aspiration de 1 m de Giamétre et (la force totale s’exergant sur la plan C. Rép, 38,45 KN; 269 KN. [+ smo —+| 341 Le eylindre représenté dans la figure 3-33 a 3,05 m de tong. En admettant que les conditions d’étanchéité sont vérifiGes en A et que le cylindre ne peut tourner, quel doit tre le poids du cylindre pour qu'il ne s"éleve pas? Rép. 56 XN. 342 Un twyau de 1,22 m de diametre intérieur est constitué d’arceaux de bois maintenus par des coreles de fer plat de 0,10 m de large et de 19 mm d’épaisseur. Pour une tension admissible de 1 100 bar pour Macier et une pression interne de 11 bar, déterminer lespacement des cercles. Rép. 0.32 em, 3.43 Pour la digue de mer a profil parabolique représentée dans la figure 3-34, quel est le moment eréé en A, par métre de longueur, par les 3 m de profondeur de la mer. (w = 10,06 kN/m?)? Rép. 34.200 N-m dans le sens contraire CHAP. 3} FORCES HYDROSTATIQUES S"EXERCANT SUR LES SURFACES 55 3.44 Le réservoir représenté dans la figure 3-35.2 3,05 m de long, ct le fond en pente BC a 2,44 m de large. Quelle profondeur de mereure donne lieu & un moment en C (provoqué par laction des liquides), de 137 400 N- m dans le sens des aiguilles d'une montre? Rép. 0,61 m. 3.43 La porte représentée dans la figure 3-36 a 6,1 mde long. Quéles sont les actions au point O provoquées par l'eau? ‘Verifier que le couple en O est nul. Rép. 136 KN, 272 KN! AC Se renorter A Ja fioure 3-37, Une plaque plane pivotant autour de C a pour limite une courbe vérifiant !équation 56 FORCES HYDROSTATIQUES S'EXERCANT SUR LES SURFACES. Icnar a Fig 3.36 Hauite Drogo Fig.3.37 3.47 _ Dans la figure 3-38, la porte de profil parabolique ABC est attculée en A et soumise & action d'une huile pesant 7850 Nim*. Si le contre de gravité de la porte est situé en B, que doit peser la porte par métre de longueur (perpendiculaie av plan de la figure) pour assurer I’Squlibre? Le sommet de la parabole esten A Rép. 5,8kN/m. t 348 Dans la figure 3-39, la porte automatique ABC pose 44 kN/m de longueut et son centre de gravité est situé A 180.cm. sur a droite du point A. La porte va--elles’ouvrir sous Paction de Peau la prafonceur représentée? Rép, Oui, 349 Calculer ia largeur minimale du mur en ciment de la figure 3-40 pour éviter le glissement. Le poids volumique dt ciment est égal 3 23,6 kNim ct le coefficient de frottement entee la base dui mur et les fondations est de 0,42. On prendra 1,5 comme coefficient de sécurité d'anti-glissememt. Le mur sera-til & abri d'un basculement? Rép. 3.09 m, oui 3.80 Résoudre le probléme 3.20 en supposant que la poussée hydrastatique ascendante varie linéairement du point A au t point 2. Rep. (a) 1,02; (6) 1,81; (€) pa = 173,5 kPa; pa = 14,5 kPa, S'EXERGANT SUR LES SURFACES 37 CHAP. 3] FORCES HYDROSTATIQUE Fig. 340 351 Lebarrage dela figure 3-41 est rempli d'eau, Trouver (a) le coefficient de sécurité d'anti-glissement, (b) le coefficient de sécurité d'antichasculement et (¢) la pression 8 la base du barrage. Le sol des fondations est perméable. On supposera que In poussée ascendante varie finéairement sur la base (poids volumique du ciment : 23,5 kN/m. Rép. (a) 1,36; (6) 2,20; (c) pa = 85,1 KPa; pg = 300.3 kPa, Fig. 3.41 Chapitre 4 Poussée et flottaison, le principe d’Archiméde LE PRINCIPE D’ARCHIMEDE Le principe de base de ta flottabilité et de la flottaison a 616 découvert et établi par Archiméde il y a environ 2200 ans. Le principe d’ Archimde peut s'énoncer comme suit : tout corps flottant ou immergé dans un liquide subit une poussée vers le haut égale au poids du fluide déplacé. Cette force est connue sous le nom de force de flottaison. 11 en résulte qu'un corps flotiant déplace un volume de fluide égal & son propre poids. Autrement dit, tun corps flottant déplace un volume suffisant de fluide pour contrebalancer exactement son propre poids. Le point d’application de cette force s’appelle centre de poussée. Il est situé au centre de gravité du fluide déplacé. En appliquant le principe d’ Archimede, on peut trouver le volume de solides irréguliers & partir de la perte de poids apparente du corps totalement immiergé dans un liquide de densité connue. Les densités des liquides peuvent étre déterminées en fonction de la profondeur de flottaison donnée par l'aréomeétre. Des applications plus élaborées englobent des problémes généraux de flottaison et de conception de constructions navales. STABILITE DES CORPS FLOTTANTS ET DES CORPS SUBMERGES. Pour assurer la stabilité d'un corps submergé, le centre de gravité du corps doit se situer juste au-dessous du centre de poussée (de gravité) du liquide déplacé. Si les deux points sont confondus, le corps submerge est ‘en équilibre indifférent pour toutes les positions. Pour assurer la stabilité des cylindres ou des sphéres flottants, le centre de gravité du corps doit se situer en dessous du centre de poussée. La stabilité des autres objets flottants varie selon que le moment qui prend naissance quand le centre de sravité et le centre de poussée ne sont plus alignés verticalement I'un sous Iautre (& cause du déplacement du centre de poussée), tend 2 les redresser ou a les retourner. Le centre de poussée se déplace, quand I’ objet fiottant ‘incline, ce qui entraine une variation de Ia forme du volume du liquide déplacé donc un déplacement de centre de gravité La figure 4-1(a) montre un corps flottant en équilibre ayant son centre de gravité (CG) au-dessus du centre de poussée (CP). Si CG est a droite de la ligne d'action de la poussée d’Archiméde Fg (Fig. 4-1(6)), lorsque. Je comps est tourné légerement dans le sens des aiguilles d’tine monte, !’équilibre du corps flottant est stable. Dans le cas contraire, (Fig. 4-1(c)), I'équilibre est instable. On peut encore déterminer la stabilité ou ’instabilité en déterminant le point d’intersection (mc) de I’axe (A-A) et de la ligne d'action poussée (B-B). Ce point (me) est appelé métacentre. A partir des figures 4-1(b) et 4-1(c), il est clair que le corps flottant est stable si CG est au-dessous de me et instable dans le cas contraire. Pour savoir si CG est au-dessous ou au-dessus de mc {(stabilité ou instabilité), on calcule la distance MB & l'aide de la formule suivante : I MB= 7 ot 4B = distance de CP & me (Fig. 4-1(@) 1 = moment d’inertie de la section horizontale du corps, prise & la surface du fluide, a 'équilibre. V, = volume du fluide déplacé. ‘Une fois la distance MB déterminée, il est aisé de trouver la stabilité ou 'instabilité du corps (CG en-dessous ou au-dessus de CP). NAR POUSSEE FT FLOFTAISON, © PRINCIPE D'ARCHIMEDE 39) Fig. det Problémes résolus 4.1 Une pierre pase 90 Na I’air et 50 N quand elle est imnfergée dans l'eau, Calculer le volume de la pierre et sa densité (Fig. 4-2). i Solution (On peut plus facilement traiter les problémes techniques en utilisant un diagramme des forces appliquées au systome en équilibre, En se reportant 8 la figure ci-dessus, on constate que le poids de 90 N agit vers Te bas, que In tension de $0 N de a corde atachée & Ia balance agit vers le haut, ainsi que la poussée totale Fy. De 60 pousséE OTTAISON, LE PRINCIPE D'ARCHIMEDE {CHAP 4 nous tirons 90-S0- Py =0 et Py =40N Poisque la poussée égale le poids du fluide déplacé, 4ON=9810N/m xv et poids de la pie poids d'un égal volume eau ~ 40 densité 4.2 On pse dans l'eau un objet en forme de prisme de 20 em d’épaisseur, 20 cm de large et 40 em de long, tune profondeur de 50 cm et on (rouve 49 N. Quel est son poids dans I'air et sa densité (Fig. 4-3)? ro9n wi t, Fig. 43 Solution Se reportant au diagramme du systtme de la figure 4-3, 2 = 0, alors W-Py-49=0 ou () W=49+ Py La poussée Py = poids du liquide déplacé = w x V =9807(0.2 x 0,2 x 0.4) = 156,9N Pat conséquent, d'aprés (J), W = 49 + 156.9 205.9 N et d = 205,9/156,9 = 1,31 4.3 Unaréomitre pése 0,0216 N et présente une tige cylindrique & son extrémité supérieure de 2,80 mm de diamétre. Calculer la différence d’enfoncement h entre les arométres (1) et (2), sachant que la densité de Paleo! vaut 0,821 et celle de I’huile 0,780 (Fig. 4-4) com 40780 Fig. 44 Solution Pout la position 1 de la figure 4-4, dans lalcool, poids de I'aréométre = poids du liquide déplacé 0,021 6 = 0,821 x 9810 x vy ob vy = 0,000 002 68 m} (dans I'alcoo!). CHAR 4] POUSSEE ET FLOTTAISON, LE PRINCIPE D'ARCHIMEDE 61 44 48 46 Pour la position 2, 0,02) 6 = 0,780 x 9 810(2, + A) 0780 «9 iano 68+ 02st Un morceau de bois de densité 0,651 a une section earrée de 7,50.em de c6té et 1,50 mde long. Combien de kilogrammes de plomb de masse volumique |! 200 kg/m* doit-on attacher 2 T'une de ses extrémités pour qu'il flotte verticalement en dépassant la surface de l'eau de 30 em? Solution Poids total du bois et da plomb = poids de eau déplacée [0,651 x 1000 x 9.81 x 1,5(0,075)? + 11 200 x 9,81u] = 1.000 x 9,81[(0,075)? x 1.24 u} ol! v = 0,000 1232 m’ et La masse de plomb : 11 200» = 11 200 x 0,000 1232 = 1.38 kg. ‘Quelle est la fraction de volume d'un morceau de métal solide de densité 7,25 qui flotte & la surface d'un récipient de mercure de densité 13,57 (Fig. 4-5)” Solution Le diagramme du systtme montre que de SY = 0, W — Py = 0 0u poids du corps = poussée (poids du mercure dSpiac’ 7.25 x 9810 v= 13,57 x 98100" alors, le rapport des volumes est fv = 7.25/13.57 “Ain Ia fraction du volume situge av-dessus du mercur = 0,535 = 0,466. Un compartiment rectangulaire ouvert, de 10 m par 4 m de base et de 5 m de profondeur, a une masse de 54 tonnes ct floite dans l'eau douce. (a) De combien s'enfonce-t-il? (b) Si l'eau a S m de profondeur, quel poids de pierres faut-il placer dans le compartiment pour le faire reposer sur le fond” Solution @ Poids du compartiment = poids de l'eau déplacée $4 x 9810 =9810(10 x4 ¥)! Y= 1,35 msubmergés ® Poids du compartiment et de ia pierre = poids de leau déplacée 54% 9810-4 W, =9810(10x 4% 5) Wy = 1432 KNde pierres Un morceau de bois flotte dans l'eau en dépassam de 5 cm de la surface. Placé dans la glyeérine de densité 1,35 i! dépasse de 7,5 em. Calculer ia densité du bois 48 POUSSEE EY FLOTTAISON, LE PRINCH ARCHIMEDE IcHaR 4 Solution Le poids total du morceau de boi est (a) W = densité x 9810(A x h) et les poids d'eau et de glycérine dgplacés sont respectivement (b) Ww 9 S10A( ~ 0,05) et (c) We = 1,35 x 9 $10(h — 0.075)A. Puisque le poids de chacun des liquides déplacés est €gal au poids total du morceau de bois, (b) = (c) ou 9 810 A( — 0,05) = 1,35 x 9 810AGr ~ 0,075) 0.1464 m Comme (a)=(b) dx 9810 A x 0.1464 = 9810 x A(0,1464- 0.08) d = 0,660 De combien s'enfonce dans I’eau douce un tronc de 2,40 m de diamétre et de 4,50 m de long, de densité 0,425? Solution On a représenté dans la figure 4-6 le tronc avee son centre O au-dessus de l'eau parce que-ta densité est inférieure & 0,500. Si la densité avait été de 0,500 le trone aurait été a demi-submergé. Peis ou da te = oi ips Gc — ep Fi 1 x x 1,2? x 4,5 = 9810 x 4,5(—— 1,449 — 2 x = x 1,2sin 6 x 1,2 cos: oats 9810 aiat 45 «9810x452 2 1 128n0 x1 2080) Ensimpiantst x enpg sine oe pa! snze | antsn = yit0- an 20 Résolvant par approximations successives Pour # = 85°: 13s 85e/180~ 400,737) 1.3354 1.397 Pour @ = 83° 1.3352 1.449 — $10,242) 1,335 # 1.328 Les approximations ont encadré le résulta. Pour @ = 83°10" 1,334 481 -Joa9 1.38 presinaonsi) La profondeur de flottaison DC =r ~ OD .2 — 1,2.c08 83°10" -2(1 ~ 0,119) = 1,087 m. CHARS) POUSSEE ET FLOTTAISON, LE PRINCIPE D'ARCHIMEDE 6 4.9 (a) En négligeant l'épaisseur des parois du réservoir de Ia figure 4-7(a), si le réservoir flotte dans la Position indiquée, quel est son poids? . (B) Sile réservoir est maintenu de sorte que sa partie supéricure soit 43 m au-dessous du niveau de l'eau, quelle est la force qui s'y exerce? Fig. 4-740) Fig. 4-716) Solution (2) Poids du riservoir = poids du liquide déplicé 9 8101(0,6)2(0,30) = 3.32 kN ©) Lespace oceupé par Mair est moins grand & la nouvelle profondeur représeniée dans Ia figore 4-7(b). En ‘admettant que la température de lair est constante, alors pour les positions (a) et (6), PavA = pon (on doit employer Ia pression absolve) w(10,33 + 0,3)(1,2 x aire) = w(10,33 +3 + y)(y x aire) aqui donne 5? + 13,33y ~ 12,75 =O dont a racine positive cherchée est y = 0,90-m. Lapression en D = 3,90md’eau (man.) = pression en E. Ainsilaforce s’exergant surla parte supérieure du réservoir est whA = 9 810.9) (70,62) = 43,3 KN. 4.10 Un navite, dont les cOtés sont verticaux 2 la hauteur de Ia ligne de flottaison «pese» 4 000 tonnes eta un tirant d'eau de 6,7 men eau salée (o = 1025 kg/m’). La décharge de 200 tonnes d'eau de lest raméne le tirant & 6,4 m. Quel serait le trant du navire dans Veau douce (Figure 4-8). Snags UT eam d Gm 4 AL 64 all 412 POUSSEE ET FLOTTAISON LE PRINCIPE D'ARCHIMEDE ICHAP.4 Sotuti Du fait qu'on ne connait pas la forme de la partie immergée du navite il vaut mieux résoudre le probleme en se servant des volumes déplacts. {Une réduction diu poids de 200 tonnes a provogué une diminution de 0,30 m du tiran d'eau, soit 9,81 x 200 x 1000 = wv 03 981A * 0,3) i vreprésente le volume compris entre les trants d'eau de 6,7 met 6,4 met (A x 0.3) représente aire dela section du navire a la ligne de flottaison x 0.3 m, soit le méme volume v. Alors v= A 0,3 = 200(1 000)/1 0: 198 m/0,3 m de prof, = 650 m'/m de prot => A = 650 m? La poussée B = wx volume du liquide déplacé, Alors B/w = volume du liquide déplacé Sur la figure, le volume hachuré représente Ia différence enire l'eau douce et l'eau salée déplacée. On peut 3.800% 1000 3800 x 1 000 : “ — REAR ct ce volume est aussi gyal 8 650 y 1000 Tas cexprimer cette différence par ( valeurs, y = 0,142 m. Le tirant d'eau d = 6,4 + 0,14; 6,54 soit environ 6,50 m, Un tonneau contenant de l'eau pese 1,26 KN. Quel sera le poids lu si on y maintient verticalement un morceau de bois de 5 em par 5 em 4 une profondeur de 60 em? Solution A toute force, s'oppose une réaction égale et opposée. La poussée exereée par l'eau vers le haut contre Ia patie inférieure du morceau de bois est compensée par la action exeroée par la surface carrée de 5 em de cOté du morceau de bois sur eau. Cette force est égae & "augmentation de poids lue Py = 9810 x 0,05 x 0,05 x 0,60 = 14,7 N. La lecture de la balance = 1 260-+ 14.7 275N. Un bloc de bois de 1,80 m par 2,40 m sur 3,00 m flotte sur de ’huile de densité 0,751. Un couple agissant dans le sens des aiguilles d'une montre maintient le bloc dans la position représentée dans la figure 4-9, Calculer (a) la poussée agissant sur le bloc et déterminer son point d°application, (b) la grandeur du couple agissant sur le bloc et () la position du métacentre dans la position inclinge. Solution (a) Poids du bloc ids du prisme triangulaire d’huile (ou poussée) Wn a's 0951» 9810(2 «240 1385443) = 670 aio. | car. 4] POUSSEE ET FLOTTAISON, LE PRINCIPE D'ARCHIMEDE 65 413 Alors B == 36750 N agissant vers le haut au contre de gravité Q’ du volume d’huile déplacée. Le centre de agraviié se trouve 8 1,599.9 m de A et 0.462.0-m de D, comme le montre la figure AC = AR + RC = AR + LO’ = 1,5999 cos 30° +0,4620 sin 30° = 1.6164 m ité du volume de I"huile dépiacé, qui se trouve & La poussée de 36 750 N agit vers le haut au centre de 1,62.m ala droite de A. (b) On pout obtenir la grandeur du couple rendant 8 redresser Je bloc (qui doit éire égale& celle du couple appliqué pour assurer [equi ¢. Cotte grandeur est Ia distance entre les deux forces paralleles et égales W et BY qui constituent le couple de redressement. bre) en caleulant Mexcentt C= AC— AF = 16164 —~AF = 1,616 4— 1,4889 puisque AP = AR RF = AR+GR sin30" = 1,3854+0,2073(2) = 1.4889m Le couple we ou B’e = 36 750 x 0,1275 = 4686 Nm. Ainsi le moment ou couple nécessaire pour smaintenir le bloc dans !a position représentée est de 4 686 N - m dans le sens des aiguilles d'une monte, (©) Le point s'interseetion du support de la poussée et de I'axe de symétrie 5-5 s’appelle le métacentre (point Mf de Ia figure). Si Je métacentre se trouve au-dessus du centre de gravité d'un objet flottant, le poids de l'objet et, Ja poussée forment un moment redresseur dans des positions inclinées. RC 0,231 2 = Gr = 28! _ 9.0073 0255m rag ~ OR = “pg — 0.2073 = 0.285 La distance métacentrique MG = MR - GR (On doit moter que le produit de la distance MG par le sinus de I'angle # est égal I'excentricité e (calculée préeédemment par une autre méthode). En achitecture navale, on prend un angle de quelque 10° pour limite maximale & V'inérieur de laquelle ‘on considére que la distance métacentrique MG peut étre considérée comme constante Une péniche & fond plat et & avant et arritre carrés (figure 4-10(a)) a un tirant d'eau (calaison) de 1,83 m quand elle est complétement chargée et équilibrée. La péniche est-elle stable? Si oui, quel est le moment de rappel quand la quille s"incline de 12°? Solution ‘ arpa Lo 12817.6009/12 472 Diapres (1) MBH, Tah 1.62 x 12.8 ~ 18S Le métacenire est situé & 2,64 m au-dessus du centre de poussée CP (cI la figure 4-10(6)) et 1,42 m au-dessus du centre de pravité CG de la péniche; celle-ci est donc stable. La figure 4-10(e) donne une vue de profil de la péniche inclinge 8 12° ve gite 2,64m Fx = 9830 x 7.62 % 12.8 x 1,83 x 1.42 sin 12° = SI7KNo Moment de rappel 66 POUSSEE ET FLOTTAISON, LE PRINCIPE D’ARCHIMEDE [chap |-—2.62m—-] T | | | | 385m ead) rtm (Vor de pros Fig. 4-10(@) Fig 4-106) CHAR. 4) POUSSEE ET FLOTTAISON, LE PRINCIPE D’ARCHIMEDE Ia Fig. 410() or 4.14 Le morceau de bois cylindrique de 1a figure 4-11(a) estil stable lorsqu’ on le place verticalement dans Phuile? La densité du bois est égale & 0,61 i Huite Hulle(d = 0,85) Fig. 4-11(a) 435 4.16 417 POUSSEE ET FLOTTAISON, LE PRINCIPE D'ARCHIMEDE, (cnar.a Hull (d = 0.85) Fig. 4-116) Solution Cherchons d'abord la hauteur immergée lorqu’on met le cylindre dans I"huite (ht sur la figure 4-1 1(a)) poids du cylindre = poids de l'eau déplacée 0,61(7rR?g)(1,3) = 0,857 R2g)(h) hh = 0,933 m Le centre de poussée CP est situé a 2223 seit a 0,466 m de la base du eylindre (igure 411(6)) 1 _ 7 (0,666)*/64 Vai 0,933{7 (0,666)? /4 MB= 0,030 m Le métacentre me est done & 3 cm au-dessus de CP, soit 15,4 cm au-dessous du centre de gravité CG; le morceau de bois est instable, Problémes supplémentaires Un objet pese 289 N dans I’air et 187 N dans l'eau. Trouver son volume et sa densité. Rép. 0,010.4 m?; 2,83, Un objet pése 289 N dans I'air et 0,014 m3 dans de I'huile de densité 0,75. Trouver son volume et sa densité Rép. 0,014 m3; 2,12, Si "aluminium pése 25,9 kN/m3, combien pése une sphére de 305 mm de diamétre, immergée dans l'eau? Immergée, dans de I"huile de densité 0,75? Rép. 238 N; 276 N. cana _ POUSSEE ET FLOTTAISON, LE PRINCIPE D'ARCHIMEDE 69 419 420 421 422 423 424 428 426 4at 428 429 430 431 Us fn de 153 mm de e6té pese $4.2 N lorsqu'il est immergé dans Menu. Quel est son poids apparent Torsqu'il est immergé dans un liquide de densité 1.257 Rep. 45,6N. Une pierte pése 600 N et, quan on Mintroelit dans wn réservoir earré de 610 mm de edt, fe poids de la pierre dans Freau est de 323 N, De combien l'eau at-elle monté dans le réservoir? Rep. 7.6m. Un cylindre ercux de 914 mm de diamétre et de 1,52 m de long pése 3 825 N. (a) Combien doit-on attacher de [ilogrammes de plomb de densité I .20au bas de son extrémité & 'extérieur pour que le cylindre lott verticalement, immergé sur 914 mm” (b) Combien devrait-on en placer sion les meta T'intérieur? Rép. 231 kg: 211 kg. Un argometre a une masse de 11,3 g et sa tige a 0,161 em? de section. Quelle est Ia différence de profondeur de flottaison dans des iquides de densité 1,25 et 0.90? Rép. 21.9 em. Quelle longucur de bois de 76,2 em par 30,5 cm, de densité 0,50 peut supporter un enfant de 45.4 kg qui se Gent debout dessus? Rép. 3,72 m. Un objet ayant un volume de 170 dm nécessite une force de 267 N pour le maintenir immergé dans l'eau. On'n’a ‘besoin que de 160 N pour le maintenir immergé dans un autre liquide, quelle est la densité de ce liquide? Rep. 0.935. Unube dacier, de 30 em de c6té, Rote sur du mercure. Calculer Ia hauteur immergée, sachant que les densités de Fracier et du mercure valent respectivement 7.8 et 13,6. Rép. 172 mm. Une péniche de 3,05 m de profondeur a une section droite en forme de trapdze de 9,14 m de large en haut et de 6.14 men bas, La péniche a 15.24 m de long ot ses extrémités sont vertiales. Déterminer (a) son poids. si eile ire 1183 m d’eau et (6) son tirant d'eau sion y place 76,7 tonnes de pierres? Rép. 1,92 MN; 2.44 m. Une sphire de 122 cm de diamétre Motte & demi-immergée dans l'eau salée (p = 1 025 kg/m"). Quelle est la masse ‘minimum de béion (9 = 2 400 kg/m?) qui, utilisé comme ancre, peut l'immerger complétement? Rép. 850 ks Un iceberg de masse volumique de 912 kg/m? Motte dans Iocéan (1.025 kg/m") avec hors de l'eau un volume de 600 m®, Quel est le volume total de Viceberg? Rép. 5-440 m* Un cube creux de 1 m de c&té pase 2,4 KN. Le cube est attaché a un bloc de ciment pesant 10,0 kN. Ces deux objets flottent-ils dans l'eau (on fera tous les calculs justficaifs)? Densité du ciment : 2,40. Rép. L’ensemble flote. Un ballon vide ainsi que I’équipement qui I'accompagne pese 445 N. Quand on gonfie le ballon d'un gaz de poids spécifique 5,42 Nim’, le ballon est sphérique et 26,1 m de didmetre. Quelle est la charge maximale que peut enlever Te ballon, en admettant que la masse volumique de I'air est de 1.230 kgim? Rép. 338.N. Un fleur cubique de 122 em de cOt6 pése 1,78 KN et est arharré au mayen d'un bloc de béton qui pese 6,67 KN Par libre. Le flotteur est immergé de 23 cm quand Ja chatne le reliant &I'amarre est tendue. Pour quelle élévation di niveau de la mer, le bloc de béton se détache-til du fond? Le poids spécifique du béton est Ge 23,56 ki. Rép. 16,1 om. ‘Une péniche rectangulsire mesure extérieurement 6 m de large, 18 mde long et 3 m de haut et a une masse de 160.000 kg, Elle flotte en eau salée (p = 1 025 kg/m) et le centre de gravité de la péniche chargée est 81,35 m du haut (a) Trouver la position du centre de poussée, quand elle flotte en eau calme et (b) quand elle s'incline de 10° re) trouver Ia position du métacentre pour une inclinaison de 10°. Rép. 0,722 mdu fond sure plan de symétrie; (0,362 m sur la droite, 1,152 m au-dessus de CG Un cube de ciment de 0.5 m de cOré doit se maintenir en équilibre sous eau grfice 2 une mousse légere feisant nction de bauée. Quel doit etre: n donne les poids volumiques du ciment et de la volume minimal de mousse? 0 434 POUSSEE ET FLOTTAISON, LE PRINCIPE D’ARCHIMEDE ICHAP.& Un cube d'aluminium de 15,2 cm de c6té est suspendu par une corde. Le cube est immergé moitié dans V'huile (Gensité : 0,80) et moitié dans H'eau. Trouver ta tension de Ia corde si le poids spécifique de V’aluminium est de 259KNIm* Rép. 6O,AN. Si le cube du probleme précédent avait été placé moitié dans Iai, moitié dans I’huile, quelle serait la tension de la corde? Rép. 77.8, La figure 4-12 représente la section droite rappel dans l'eau quand la quille ‘elevation d'un bateau. Estil stable? Si oui, calcules le moment de incline de 10°, Rép. Stable; 16920 N «mi. (e) Vue de dessus 610m () Vee de presi Fig. 4-12 Un eylindre de bois a un diamétre de 0,61 m ct une hauteur de 1,22 m. Il est placé verticalement dans une hulle Estil stable? Données : desis = 0.60; dhuite = 0.85. Rép. Non, Chapitre 5 Translation et rotation de masses de liquide INTRODUCTION ‘On peut soumetize un Mluide 8 une translation ou 2 une rotation a accélération constante sans occasionner de mouvement relatif entre les particules du fluide. Dans ces conditions, il y a équilibre relatif et absence de tensions internes. II existe, en général, pas de mouvement relatif entre le fluide et le récipient qui le contient. Les lois de Ia statique des fluides continuent a s'appliquer, avec des modifications tenant compte des effets de raceélération MOUVEMENT HORIZONTAL Dans un mouvement horizontal, la surface du liquide devient un plan incliné. La pente du plan se calcule par tan 9 = 2. 2eeélraton linéaire du récipient en ms") ~~ g (aceélération de la pesanteur en mis") La démonstration de I'équation générale de Ia translation est donnée dans le probleme 5.4 MOUVEMENT VERTICAL Pour un mouvesnent vertical la pression (cn Pa) en tout point du liquide est donnée par = wht) a 8 cob on met le signe plus s'il s’agit dune accélération constante vers le haut et le signe moins s'il s'agit d'une accélération constante vers le bas. ROTATION DES MASSES DE FLUIDE - RECIPIENTS OUVERTS La forme de la surface libre d’ un liquide enrotation dansun récipientestcelle dun paraboloide de révolution, “Tout plan passant par I'axe de rotation coupe le fuide selon une parabole. L’équation de la parabole est of yoo 2 coi x ety sont les coordonnées, en métres, de tout point de la surface, V'origine tant prise sur 'axe au sommet de Ja parabole, ct oi w est la vitesse angulaire supposée constante, exprimée en rad/s. On a donné la démonstration de cette équation dans le probleme 5.7, 2 TRANSLATION ET ROTATION DE MASSES DE LIQUIDE fetes ROTATION DES MASSES DE FLUIDE - RI ECIPIENTS FERME: La pression régnant & V'intérieur d'un récipient fermé augmente lorsqu'on le fait tourner. L’augmentation de la pression entre un point situé sur l'axe de rotation et un point situé & x metres de cet axe est : p (Pa) ‘ou encore, I'augmentation de la hauteur de pression (en m) est 2 qui est une équation semblable & celle des récipients ouverts. Puisque la vitesse V = xo, le terme 2°? /2g = V?/2g que nous allons plus tard appeler hauteur due & la vitesse, en m. Problémes résolus S.1 Un réservoir rectangulaire de 8 m de long, 3 m de profondeur et 2 m de large contient 1,5 m d'eau, S*il est soumis une accélération linéaire de 2.45 m/s* dans le sens de la Jongueur, (a) calculer la force totale provoquée par I’action de eau sur chaque extrémité du réservoir et (b) montrer que la différence entre ces forces est égale i la force non compensée nécessaire & l'accélération de la masse de liquide. Se reporter ta figure 5-1 a a Fig. 5-1 > Solution @ tan ee =0,250 et = 182 ™ aecélération de la pesanteur ~ 9,80 apres la figure, 1a profondeur d a I'extrémité la moins profonde est d = (0.500 m, et &I'extrémité la plus profonde 2,50 m. Alors 5= .5—4 tan 14°02 = Fag = whegA = 9 800(2,50/2)(2,50 x 2) 61250N Fp = whe, A = 9 800(0,500/2)(0,500 x 2) = 2.450.N (®) Force nécessaire = masse de l'eau x accélération linéaire = 8 x 2 x 1,5 x 1 000 x 2,45 ='58 800 N et Fag — Fep = 61 250 ~ 2.450 = $8 800 N qui coincide avec Ia valeur trouvée antérieurement. 5.2. Sile réservoir du probléme 5-1 est rempli d'eau jusqu’en haut et est soumnis & une accélération dans le sens de sa longueur de 1,52 m/s*, combien de litres d'eau sont renversés? Se reporter & la figure 5-2, ae r i t AP 5] ‘TRANSLATION ET ROTATION DE MASSES DE LIQUIDE 3 Solution Pente de In susface = tan @ = 1,52/9.8 = 0.155 et In différence de niveau entre les deux extrémités Sin @ = 124m, Le volume renver section triangulaite représentée dans Ia figure 5-2. 1 = U5 x8 x 1.24) = 994m? = 9920. Un réservoir carré de 1,50 m de e&té contient 1 m d’eau. Quelle doit étre Ia hauteur de ses parois pour que I'eau ne déborde pas lorsque I'accélération est de 4,0 m/s? parallélement & ses cOtés? Solution Pente de la surface = tan @ = 4,0/9,8 = 0,408. Montée (ou descente) du niveau d'eau = 0,75 tan @ Le réservoir doit avoir au moins 1 + 0,31, 0,75 x 0,408 = 0,306 m, 31 m de profondeur, 5.4 Un récipient ouvert est soumis & une accélération le long d’un plan incliné & 30° de 3,66 m/s? vers le haut. Quel est l'angle de la surface libre de l'eau avec l’horizontale? Solution | Se reportant a figure $-(0, Ls forces agisant sur ¢hague mase dM sont e pods W di veicaement verse base fore P exerode pres particles de liquide environantes La force P es nomale a liquide pulsque aucune composante de frottement n’entre en jev. La force résultante Fy (provoquée par W et P) pour chacune des Tanieules de guide doit re srgee vers le haut dan le plan XX fisantun angle a = 20° avec hoszonae et Gait provoquer 'actlération commune oy. La igre $10) ndique eet elation vector. On pet lors eee Tes equations suivants w Fa va ov Ba 1 a ce, w F, sina = P cosé~ W 2 Fy cosa = P sin @ (d’aprds le diagramme vectorial) 8 Multipliant (2) par sin 8 et (3) par cos et résolvant simultanément fa sine sing Sn6-+W sind Freosecos@=0 = ————S@__ te see Sa el W ~ cosa cos@ sina sin@ 14 55 56 TRANSLATION ET ROTATION DE MASSES DE LIQUIDE (ours lifany a L = g cosa coaand sine g ¢'ob, puisque a = 30° ; pise cotand = tan 30°-+—£__ ) es + cosa a ae Note : Pour un plan horizontal, 'angle a vaut 0° et équation (4) s'éerit a/g = tan 6, équation donnée pour lement, Pour une ageélration vers le bas, le signe placé devant tan 30° doit re ‘emplacé par le signe moins dans I"équation (A), ‘un mouvement accéléré horizon Un réservoir cubique est rempli de 1,50 m d’huile de densité 0,752. Trouver la force agissant sur le cOté u réservoir (a) quand l'accélération est de 4,90 mis? dirigée vers le haut verticalement et (b) quand Vraceslération est de 4,90 m/s? dirigée vers le bas verticalement. Solution (@) La figure 5-4 représente la distribution de charge sur le c6té vertical AB. En B, I'intensité de la pression en Pa est Pa = wh(l + ©) = 0,752 x 981041,5)01 + 27) = 16600 Pa oar La force Pag = sired dingramme de charge x 1,5 mde long % 16.600 5 1,5),1,5) = 18 675 Pa Une aut solution consis a erie 49 Pan = whey A = nigh = (0.952 9810079) + 2290.5 1.5) = 18675 Pax 18.7400 4 @) Pap = (0,72 x 9810(0,75) — 2 ar Fig. 54 Déterminer la pression s'exergant sur le fond du réservoir du probléme 5-5 si accélération est de 9,81 mi/s* vers le bas. Solution Pa = 0,152 x 9810(1,5)(1 —9,81/9,81) =0 Ainsi, pour une masse: de liquide en chute libre, la pression en tout point de Ia masse est mulle, c'est-d-dire celle de I'atmosphére environnant. Cette conclusion est importante quand on considére un flot d'eau tombant dans. espace. a char 5) TRANSLATION ET ROTATION DE MASSES DE LIQUIDE 78 5.7 Unrécipiont ouvert, particltement rempli de liquide tourne autour d'un axe vertical Aune vitesse angulaire constante, Déterminer I"équation de !a surface fibre du liquide une fois qu'il a acquis la méme vitesse angulaire que le récipient : hoa ’ | ae Pale |e re yy 2 P sind Fig. 55 Solution La figure 5-5 (a) représente une coupe du récipient en rotation avec une particule A située 8 une distance x de axe de rotation. Les forces agissant sur le point matériel A sont le poids W dirigé verticalement vers le bas et P qui cst normale 2 la surface puisque aucun frottement n'a lieu. L'accéiération du point matériel A est dirigée vers I’axe de rotation, La direction de la résultante des forces W ex P doit 6cre celle de cette accélération, comme le monte la figure 5-5 (b). Ww Diaprts la deuxitme loi de Newton, Fy = Mas ou P sin# = —~ co? o rr=0 = Poo =W @ 2 Divisant (1) par (2), wn 9 == ® ie [A présent, @représente aussi angle entre I'axe des X eta tangente& la courbe en A dans la figure 5-5(@). La pente de cette tangente est tan 0 ou dy/dx. Substituant dans (3) c-dessus, ay) sat 1 oe, on obient: 2 gop, poringgaion, y= 2 4c) Sap Sob paringeaion y= Fx + C4 La constante d'intégration C; est nulle car quand x .y 5.8 Un réservoir cylindrique ouvert de 2 m de haut et de 1 m de diamétre, contient 1,50 m d'eau. Si le cylindre tourne autour de son axe, (a) quelle vitesse angulaire constante peut-on atteindre sans renverser d'eau? (b) quelle est la pression au fond du réservoir en C et D quand @ = 6,00 rad/s? On prendra g©9,8m-s~ Solution (@) Volume du paraboloide de révolutio Si l'eau ne déborde pas, ce volume e 1 Tea (volume du cylindre circonserit) = 31 an 70,5+ yi) égal au volume situé au-dessus du niveau d'eau initial A-A soit 1 2140.5 +y1)} = bP70.5) 1 2 76 TRANSLATION ET ROTATION DE MASSES DE LIQUIDE icHap.s Fig. 5-6 D'aprés ce renseignement, les coordonnées x et y du point B sont respectivement de 0,50 et 1,00m en prenant comme origine S. Alors, oe 1,00 = (0,50)? 2x98 Pode 8,86 rads @) Pour w = 6,00 rads. (oy 20.8) (0,5)? = 0,458 mde $ Lorigine $'s’abaisse de 5 y = 0,229 met S sc trouve & préseat 41,500,229 = 1.271 mdu fond du réservoir. Sur les parois du réservoir, la profondeur: 1,271 + 0,458 = 1,729 m (ou 1,60 + 0,229 = 1,729 m). EnC, pe =w) En D, pp = wh 2 500 Pa 16900 Pa 5.9 Considérons le réservoir du probleme 5-8 mais cette fois-ci fermé avec l'espace Jair soumis la pression de 1,07 bar. Quand la vitesse angulaire est de 12,0 rad/s, quelles sont les pressions en bar aux points C et D de la figure 5-7 (g © 9,8m-s~?)? Solution Puisque le volume d’ir ne change pas a 'intéricur du récipient, le volume au-dessus du niveau A-A = volume du paraboloide om 1 sit Fr? x 050= dead o et n a) 76 ‘TRANSLATION ET ROTATION DE MASSES DE LIQUIDE, (chars y (0,50)? ~ 2x98 dot w = 8,86 rads (©) Pourw = 6,00 rads. (oy (0,5)? = 0,458 m Cr Wea ee Lone Seabitedey =0.229mat Stoned pen 1,80-0229 1.271 mdondd en Surprise ptt 1271 40488 129m on 6040229 = 1.79 800 x 1,271 = 12 500 Pa 9.800 x 1,729 = 16 900 Pa 5.9 Considérons le réservoir du probleme 5-8 mais cette fois-ci fermé avec espace d’air soumis a la pression de 1,07 bar, Quand la vitesse angulaire est de 12,0 rad/s, quelles sont les pressions en bar aux points C et D dela figure 5-7 (g ~ 9,8m-s~?)? Solution Puisque le volume d’air ne change pas a 'intérieur du sécipient, le volume au-dessus du niveau A-A = volume du paraboloide soit o et @ CHAP. 5] ‘TRANSLATION ET ROTATION DE MASSES DE LIQUIDE, 7 x. 065m Le vn Fig. 57 (034, D’ob x2 = 0,43 met yp = 1,35 m. 65 m au-dessus de C. Alors En résolvan (i) et (2) simultanément, on a xf Diapets la igure, Ses site 82,00 — 1.35 = er = JOT + wh = 107 +9,8(0.65) = 113 kPa = 1,13 bar 2, Pour calculer la pression en D, la hauteur de pression yy = 129% (0,5)? = 1,84 m au-dessus de Set 2x98 Po’ = 9,8(1,84 + 0,65) + 107 = 131 kPa = 1,31 bar 5.10 (a) A quelle vitesse faut-il faire tourner le réservoir du probléme 5-9 de fagon qu’il y ait une profondeur <’eau nulle au centre du fond? (b) Si la paroi latérale du réservoir a 6,35 mm d’épaisseur, quelle est la tension qu’elle supporte au niveau inférieur? ! Solution (a) _Llorigine va a présent se trouver au point C de la figure 5-” Le volume situé au-dessus de Ia surface du liquide = le volume du paraboloide, soit 1? Lead rT? x 0,50 5139 (2,00 o et ne ed = 200= 517 @ De (J) et (2) nous abtenons 17,7 ras wh 01.70.59 po = 107+ =e, oth ay = SOE <40m ® po = tors ot 0 0" Fathead n'r 1.46 x 0.50. 8 ‘TRANSLATION ET ROTATION DE MASSES DE LIQUIDE (cHar s 5.11 Un réservoir cylindrique fermé de 2 m de haut et de 1 m de diamétre contient 1,50 m d’eau. Quand la 5.12 Vitesse angulaire est constante et égale & 20,0 rad/s quelle est la surface du fond découverte? a» Solution Pour pouvoir tracer la parabole dela figure 5-8, ona calculé d"abord la valeur de y:. A présent (20)? 3x98 (0,50)? = 5,10 m cet on peut maintenant représenter la surface de l'eau, avec S en dessous du fond du réservoir. Ensuite, wo @ ct puisque le volume de I'air est constant, Jt? x 0,50 = volume du (paraboloide $4 — paraboloide SCD) @ eee asin-taadn. Zz En reportant les valeurs tirées de (1) et (2) et en résolvant 2 * 0,0136 et x) =0,1166m. Diol la surface découverte = 2(0,116 6)? = 0,043 m2. Un cylindre de 1,80 m de diametre et de 2.70 m de hauteur est complétement rempli de glyctrine de densité 1,60 sous une pression de 2,45 bar 2 la partie supérieure. Les plaques de t6le dont est fait le CHAP 5} ‘TRANSLATION ET ROTATION DE MASSES DE LIQUIDE 19 5.13 cylindre ont 13 mm d’épaisseur et peuvent supporter une pression de 830 bar. Quelle est 1a vitesse maximale & imposer au cylindre en tours par minute? Solution Diapis les conditions imposées au réservoiret la formule de Ia tension de circonférence o = pr/t, pa =at/y = 830(1,3)/90 = 12 bai 1200 kPa En kPa, pa = © dos pressions (245 imposte + provoquée par 2.70 m de lyetrine + provoguée parla rtation), soit 1 200 = 245 + 1,60 x 9,8 x 2,70-+ == x 1 200 = 2: 9 rea *% 7.5 radis, soit 360 tours par minute % 1,60 % 9,8 kPa En résolvant, « = ‘On areprésenté graphiquement dans la figure 5-9, es conditions de pression, sans respecter "échelle cependant, La hauteur de pression de 15,6 m de glycérine avant rotation est indiquée par la droite RST. La courbe parabolique es pressions de sommet S est produite parla vitesse angulaire constante de 37,5 rad/s. Si le récipient avait été plein sans étre sous pression, le sommet $ aurat coincidé avec I'extrémité supérieure interne du récipient. ov Fig. 5.9 Fig. 5-10 Un tuyau de 7,50 em de diamétre et de 1,20 m de long est repli d’huile de densité 0,822 et ensuite ses extrémités sont scellées. Placé horizontalement, on le fait tourner & 27,5 rad/s autour d’un axe vertical situé & 30 cm d’une de ses extrémités. Quelle est la pression produite l'autre extrémité en kPa? Solution Comme on |'a noté précédemment, la pression d'vn bout & l'autre de AB dans la figure 5-10 va augmenter avec la rotation. A une certaine vitesse de rotation, 1a pression augmentanttendrait & comprimer le liquide et méme a faire décroite a pression en A. Puisque les liquides sont pratiquement incompressibles, la rotation ne va pas faire baisser la pression en A, ni la faire monter. Entre A et B, la pression va augmenter avec le carré de la distance de Vaxe YY. Pour caleuler la pression en B : @7.57 e725? 28 ye 347m) y x17 =868m (2) 2g a 0,822(8,80)(86,8 — 3,47) = 671 kPa 80 Sd 55 5.16 saT 5.8 59 +523 524 528 528 529 ‘TRANSLATION ET ROTATION DE MASSES DE LIQUIDE rcuars Problemes supplémentaires Un récipient en parti rempli d'eau est soumis 3 une accélération horizontale constante. Linclinaison de la surtace de eau est de 30°. Quelle est I'aceélération du récipient? Rép. 5,66 mvs? Un résesvoir ouvert a a forme d'un caré de 1,82 m de cig, pbse 3.425 N et contient 91 cm d'eau, I est soumis & Faction d'une force non compensée de 10,4 kN de direction parallee a deux de ses ets, Quelle doit rela hauteur du réservoir pour que l'eau ne déborde pas? Quelle est a force s'exergant sur le e646 ol I'eau est Ia plus profonde? Rép. 1,19 m; 12,9 kN Un réservoir ouvert de 9,00 m de long, 1,20 m de large et 1,20 m de profondeur est rempli de 1,00 m d’huile de densité 0,822. Il est accéléré uniformément & partir de se position de repos jusqu’a ce qu'il at atteint une vitesse de 14 mis. Quel est le temps minimal pendant lequel on peut accélérer le réservoir sans renverser d'huile? Rép. 32,1, ‘Quant un réservoir rectangulaire de 1,50 m de lange, 3,00 m de long et 1,80 de profondeur, contenant 1,20 m d'eau est accéléré horizontalement, parllélement & sa longueur de 4,90 mis, quelle est la quantté d'eau versée? Rép. 7,6 mi Avec quelle accélération le mouvement du réservoir du probléme précédent doit-ils‘effectuer pour que la profondeur eau A T'avant soit nulle? Rép. 5,88 mis? Un réservoir d'eau ouvert est soumis.& une accélération de 4,90 m/s? e long d'un plan incliné & 15°. Quelle est la pente de la surface libre de l'eau? Rép. 29°1" Un récipient contenant de Mhuile de densité 0,762 se déplace verticalement vers le haut avec une accélération de +25 mvs®, Quelle est Ia pression dune profondeur de 2m? Rép. 18,7 KPa, Si Paccélération du probldme $.20 est de —2,5 mis?. quelle est la pression & une profondeur de 2.m? Rép. 11,1 kPa, Une force non compensée de 267 N dirigée verticalement vers le haut accélere un volume d'eau de 43,9 1, Si eau 2 une profondeur de 91 cm dans un réservoir cylindrique, quelle est la force s'exergant sur le fond du réservoir Rép. TOON. Un réservoireylindrique ouvert de 120 cm de diamétreet de 180 cm de profondeur est rempli d'eau ettourne autour 4 son axe 8 60 tours par minute. Quelle est la quantté de liquide versé et quelle esta profondeur de l'eau au niveau del'axe? Rép.0,410m°, 1,074 m. A quelle vitesse doit tourer eréservoir du probleme 523 pour qu’au centre la profondeur sit nlle? Rep. 9.9 rads Unrécipient fermé de 1 mde diamétre est compléterment rempli d'eau. Silerécipient tourme A 1 200 tours par minute, quelle est 'augmentation de pression 8 le partie supérieure du réservoir au niveau de la circonférence?? Rép. 1 970 KPa. ‘Unrécipient ouvert, de 46 cm de diamétre et rempli d’cau, tourne autour de son axe 8 une vitesse telle que la surface de 'cau & 10 cm de I'axe fait un angle de 40° avec I"horizontale, Calculer la vitesse de rotation. Rép. 9 rad. Un tube en U avec des coudes angle droit a 305 mm de large et contient du mercure qui s'éléve 8229 mm dans chaque branche quand le tube es au repos. A quelle vitesse dot fare tourer le tube autour d'un axe situé & 76 mm d'une des branches pour qu'il n'y ait plus de mescure dans cette demidre? Rép. 13,9 rads Un tuyau de 2,13 m de long et 5,1 em de diamiire est scellé et rempli d'eau & une pression de 0,86 bar. Placé horizontalement, on le fait tourer autour de l'une de ses exirémités & 3 rad/s. Quelle est la pression 8 autre: extsémité? —Rép. 1,07 bar. Liimpulseur de 2,0 m de diametre d'une pompe & eau centrifuge fermée tourne 8 1 500 tours par minute, Sie corps est plein d'eau, quelle est a hauteur de pression produite parla rotation? —Rép. 1 260.m Chapitre Analyse dimensionnelle et similitude hydraulique INTRODUCTION La théorie mathématique et les données expérimentales ont fourni des solutions pratiques plusieurs problémes d'hydraulique. A l'heure actuelle, on ne congoit et on ne construit de structures hydrauliques importantes qu’aprés avoir fait des études de modéle approfondies. L’application de Ianalyse dimensionnelle et de la similitude hydraulique permet & l'ingénieur d’ organiser et de simplifier les expériences et d’en analyser Je résultat. ANALYSE DIMENSIONNELLE L’analyse dimensionnelle est constituée par le calcul des dimensions des grandeurs; de plus c’est un outil: suppiémentaire de grande utilité dans la mécanique des fivides moderne. Dans une équation exprimant une relation physique entre grundcurs, l'égalité absolue des nombres et des dimensions doit exister. En général, toute relation physique de ce genre peut étre réduite aux grandeurs fondamentales que sont la force F, la Jongueur L et le temps T (ou la masse M, la longueur L et le temps 7). Les applications de ceite technique comprennent (J) le passage d'un systéme d’unité & un autre, (2) I'établissement des équations, (3) la réduction du nombre des variables nécessaires & un programme expérimental et (4) I’établissement des principes de la conception d'un mode. ‘Le théoréme en Pi de Buckingham est exprimé et illustré dans les problémes 6.13 & 6.17. MODELES HYDRAULIQUES Les modeéles hydrauliques, en général, peuvent étre soit des modles vrais, soit des modeles déformés. Les modeles vrais ont toutes les caractéristiques importantes du prototype reproduites & I'échelle (eéométriquement semblables) et vérifient les restrictions imposées & la conception (similitudes cinématique et dynamique). Les comparaisons de modéles & prototype ont montré clairement que la correspondance des comportements va souvent bien au-delA des limites attendues, comme en témoigne le fonctionnement satisfaisant de plusieurs structures élaborées d aprés des tests sur modeles. SIMILITUDE GEOMETRIQUE, Onasimilitude géométrique entre modele et prototype si les rapports de toutes les longueurs correspondantes iu modéle et du prototype sont égales. De tels rapports peuvent s"écrire 0) 82 ANALYSE DIMENSIONNEL T SIMILITUDE HYDRAULIQUE [HAPs SIMILITUDE CINEMATIQUE ‘On a simititude cinématique entre modéle et prototype (J) si les chemins des particules homologues en ‘mouvement sont géométriquement semblables et (2) si les rapports des vitesses des particules homologues sont égaux. On a donné ci-dessous quelques-un des plus utiles de ces rapport, sel eee Dae Taal Mitcssn 22 1s, Verse pgs Pi CRs a Accélération “a Débit % SIMILITUDE DYNAMIQUE ‘On a similitude dynamique entre systémes géométriquement et cinématiquement semblables si les rapports entre toutes les forces homologues sont égaux. On déduit les conditions nécessaires pour la similitude complete de la deuxitme loi du mouvement de Newton, © F, = Ma;. La force agissante peut étre unique ou Ja résultante de plusieurs d'entre elles : forces visqueuses, forces de pression, forces de la pesanteur, forces de tension superficielle et d’élasticité. II s'enspit la relation suivante entre forces agissant sur le modéle et sur le prototype E forces (visqueuse -+~+ pression +> pésanteur +—> tension superficielle +> élasticité),, _ Mdm E forces (visqueuse +> pression +— pesanteur +—> tension superficielle-+— élasticité), ~ “Mya, LE RAPPORT DES FORCES D’INERTIE s’établit comme suit : forcemodzic abe =e ohiay forcepraiype — Mpdip Tt Fe peLiVe = me AVe © Cette équation exprime la loi générale de la similitude dynamique entre mode et prototype et on s'y reportera en l'appelant I'équation newtonienne. LE RAPPORT DE LA FORCE D’INERTIE ET DE LA PRESSION (nombre d'Euler) donne la relation (utilisant T = L/V) Ma _ (oL*V(L/T?) _ pL(L*/T?) _ pL?v? _ pv? P pA pL? pL? pL? a LE RAPPORT DE LA FORCE D'INERTIE ET DE LA VISCOSITE (nombre de Reynolds) se déduit de Ma Ma pL?v? _ pvL AST sOV ey een, Te SA a= )L! KC Fi ar) ®@ CHAP. 6) ANALYSE DIMENSIONNELLE ET SIMILITUDE HYDRAULIQUE 83 LE RAPPORT DE LA FORCE D'INERTIE ET DE LA PESANTEUR se déduit de Ma _pL?v? _ vy? ae 9) Mg pL 2 (0) v VEle La racine earrée de ce rapport st connue sous le nom de nombre de Mach. LE RAPPORT DE LA FORCE D'INERTIE A LA TENSION SUPERFICIELLE (nombre de Weber) se déduit de Ma _ pL?V? _ pLv? ob. ol jo En général, l'ingénicur doit s‘occuper de V'effet de la force dominante. Dans la plupart des problémes 4’écoulement des fluides, la pesanteur, la viscosité et (ou) I’élasticité sont prépondérantes, mais pas toujours simultanément. Les solutions envisagées dans cet ouvrage ne|couvrent que les cas od une force prédominante infiue sur la configuration de I'écoulement, les autres forces ayant des effets négligeables ou compensateiurs. Si plusieurs forces influent ensemble sur les conditions de I’ écoulement, le probléme devient trés compliqué et dépasse le cadre de cet ouvrage. Les problémes 6.21 et 6.34 en suggérent Ia possibilité an RAPPORTS DE TEMPS Les rapports de temps établis pour les configurations d’écoulement dominées essentiellement parla viscosité, la pesanteur, la tension superficielle et I’éasticité sont (voir probleme 6.20) (12) (voir probleme 6.18) ap) uy as) 61 62 63 NSIONNEL LE EY SIMILITUDE HYDRAULIQUE Problémes résolus Exprimer chacune des grandeuts suivantes (a) en fonction de la force F, de la longueur L et du temps T et (b) en fonction de ta masse M, de la longeur L et du temps 7. Solution Quantivé Symbole ML-T (a) Aireen m? A L @) Volume ven m? y B (©) Vitesse V en mis Ww ur! (dé) Accélration a ou g en mvs? ag ir (©) Vitesse angulaire w en rad/s o rm () Foree Fen N F mir @ Masse Men kg ” M (i) Poids spécifique w en Ni w Mitre (@_ Masse volumique p en kg/m? 2 Mi () Pression pen Pa P Mir ) _Viscosité adsolue y en Pas hu Mit (@ Viscose einématique v en m?/s , ure (rm) Module d'éasicté E en Pa E Mit7 ()Puissance P en W P mers (0) Moment T en Nm r mer (p) Vitesse d'écoulement Q en m/s Q wre! (Contrainte visqueuse + en Pa r Minit (%) Tension superficielle a en N/m o ur (3) Poids Wen Ww Mit (@ Débit pondéral W en Nis Ww MLT~ Etablir une équation donnant la distance parcourue pendant le temps T par un corps en chute libre, en ‘admettant que la distance dépend du poids du corps, de I'accélération de la pesanteur et du temps. Solution Distances = f(W.g.7) soit Kweghre ob K est un coefficient sans dimension, 3 déterminer expérimentalement. Cette équation doit étre dimensionnellement homogene. Les exposants de chacune de ces grandeurs doivent ire les memes des deux 616s de I'équation. On peut éerire Ponl7 = cycle eh crsy galant les expasants de F, En substtuant, 1 T respectivement, on obtient 0= a, 1 = bet 0 = 2b+e,d'ora =0, = 1 s=KW°gt? ov s=KgT? Notons que I'exposant du poids W est nul, ce qui signifie que Ia distance est indépendante du poids. Le facteur K doit éire déterminé par 'analyse physique et (ou) l'expérience. Le nombre de Reynolds est fonction de la densité, de la viscosité et de a vitesse d'un fluide, et d’une Jongueur caractéristique. Etablir la relation donnant le nombre de Reynolds par l'analyse dimensionnelle. CHAP 6 ANALYSE DIMENSIONNELLE ET SIMILITUDE HYDRAULIQUE 85 Solution Re= f(p.u.V.L) ou Re = KptuPveLd 64 65 Alors, en dimensions, FOL7® = ("7% L~#)(FPTPL~2)(LIT~)(LA) En égalant les exposants de F, L et T, nous obtenons O=a+b, 0 4a-2b+e+d, O=2atb~c VLp\~ 5 Les valeurs de K et de b doivent éire déierminées par analyse physique et (ou) l'expérience, Id, K=letb= 1 Pour un liquide idéal, exprimer le débit Q a travers un orifice & bord mince en fonction de la masse volumique du liquide, du diamésre de lorifice et de la difference de pression, Solution O=fle,p.d) ou Q = Kp" pa Alors, en dimensions POLAT = (TEL yFeLyE) a Oratb, 3=—t0+2b +e, —1=20 c= 2. Reportant Q= Kp 2p ou QUidéal) = Ka? /pip Cn doit caleuler K par analyse et (on) expérience. Pourun orifice situé sur le cbté d'un reservoir sous une hauteur e pression hp = wh. Pour obtenir la formule couranie de orifice & bord mince du chapitre 12, on aK = V2(e/4). Alors Qlidéal) = V2¢n/4)d* fwh] pe Mais g = w/p: od rides) = bed? VORh Déterminer la pression d’ arrét exereée par ’écoulement d'un fluide incompressible sur un objet immergé, en admettant que cette pression est fonction de la densité et de la vitesse. Solution 66 67 68 EET SIMILITUDE HYDRAULIQUE [chaP.6 Tee ty ~4a+b,0= 20-6, dod a= 1,b=2. Soit Kpv? En admettant que la puissance fournie par une pompe est fonction du poids spécifique du fluide, du débit en m'/s et de la hauteur de pression fournie, établir une équation par l'analyse dimensionnelle. Solution ou Kw Qh He Fe L=%y(L9T-by(Le) -b, dot a@=l.b=1, Alors. en dimensions. F!L'T~ et ~3a-+36+6,— P= KwQH On tire un projectile avec un angle 6 et une vitesse initiale V. Trouver la portée R dans le plan horizontal, en admettant que la portée est fonction de V, 4 et g Solution R= F(V.2.8) = KVM Rho “ En dimensions L} = LeT-*yLhr—%y @) Puisque @ est sans dimension, il n'apparait pas dans (B) En résolvant en d et b, a = 2 et b = —I. En reportant, R = KV2/g. i est Evident que cette équation n'est pas satisfaisante puisqu’il y manque la contribution de angle @. On montrera au probleme 6.8 comment on peut ‘trouver une solution malgré tout. | Résoudre le probleme 6.7, en utilisant la notation vectorielle, Solution Dans les cas d'un mouvement 8 deux dimensions, on doit introduire les composantes selon X et ¥ pour avoir une analyse complete. L’équation (4) du probleme 6.7 peut s'écrire Ry = K VE VE gat En dimensions, . Ly = LET Leryn) © 69 6.10 ANALYSE DIMENSIONNELLE ET SIMILITUDE HYDRAULIQUE, 87 ‘ce qui donne vvy aan(44) o 8 Draprds le dlagramme vectril, cos = Vs/V, sin 6 = V4/V et 0s@ sin @ = Vz¥Vy/V2. Reportant dans (D), Veos@ sin 2 sis acy Wieo8e sing VE sin 20 © : 28 V? sin 20 D’aprds la statique, & s’écrit en général + ainsi = 2 dans ’équation (E. En admettant que la résistance exercée par un fluide en mouvement sur un corps est fonction de la masse volumique, de la viscosité et de la vitesse du Mluide, et d'une longueur caractéristique du corps, établir Péquation générale. Solution F=f(p.uLV) ou Fa Kelp Leve Dro 11079 = (FET! Ly FATOL PYLE LET 4) et 1=a+b,0=-4a-2b+e+d,0=2a+b—d. ‘On notera qu'il y a plus d’exposants inconnus que d'équations. Une méthode d approche consiste & exprimer trois des inconnues en fonction de la quatriéme. La résolution en fonction de & donne d=2-b, Kp! weLbye® 2-6 Reportant F VLp\~" 9 V2 ream (Mey ee a a Reconnaissant dans ——~ le nombre de Reynolds et constatant que L? représente une aire, nous obtenons : : : v2 v' F=[QKRe "As qu F=CopA> Etablir une expression de la contrainte tangentielle visqueuse d'un fluide s’écoulant dans une conduite, cen admettant que la contrainte est fonction du diametre, de la rugosité du tuyau, de Ia densité, de la ee a te ode oon an ihe, 88 ANALYSE DIMENSIONNEL ET SIMILITUDE HYDRAULIQUE (chars f] Solution SW dps.) ov recvedputKe La rugosté K s'exprime en général comme Ie rapport dela alle des asperiéssuperficielles au diamatre da pa ‘uyau, ¢/d, un nombre san dimension, Alors FULT = (LET VL EEL PATEL LEYLA) C1 = c+ d, -2 = 04 b~4e~ 2d +0 4,0 = ~0 420+ d, Resolvaten fonction de dn trouve a Reportant ‘Rassemiblant les ermes E ov awry 6.11 Etablir expression de la perte de charge pour Mécoulement turbulent isovolume dans une conduite horizontal. j Solution : Pus tout fuie, la ete de charge «’exprime par une chute du gradient des pressions et mesure la ésstnce du tyau 8 écoulement. La résistance est fonction du daméere du tuyau, dela viscosé ct de la densité da fide, 1 4e la longueur du tuyau, de la vitesse et la rugosité K du tuyau. Nous pouvons écrite (Pil Pa) = Faye. V.K) , (Pim pn) = Catabet LAV efayt . apts experience et ’observation,|'exposunt de a longuerL vaut un La valeur de K s'exprime en génrat comme rapport de la tile des aspésités supeficeles cau diaméve d da tuyau, un nombre sans dimension. Novs pouvons maintenant éerre FUL AT = (LE) FLATLY LTHOULLYL) alabte-2=. fonction dee, soit W—deslber ff. 6 +2e~e, dod on peut calculer les valeurs dea, b et en 3 En reporiant dans (), (Pi = pa) = Ca POL VE e/a En dvisant le membre de gauche de Iéquation par w et le membre de droite parson Equivalent pg ona mom ceepayl Leave p12 SES pensde rupee SEL Cra di 78 ‘ui vient (en molipiant par2numateur et dénominatexr) Pene de charge GS (Formule de Darcy) i, 612 6.13 orem ce Hare} ANALYSE DIMENSIONNELLE ET SIM NUDE HYDRAULIQUE 89 Etabtiet expressiondela puissance dspensée par une héice,en admettantquelapuissance peuts’exprimer en fonction de la masse volumigue de lair, du diamétre, de la vitesse du courant d’air, de la vitesse de rotation, du coefficient de viscosité et de la vitesse du son. Solution Puissance = Kptd? Vf ute! cl, en atilisant la masse, Is Jongueur et Te temps comme grandeurs fondamentales, MEATS = (MPL) (LYLET (TM LT LIT) 1 = ate a Alors, 2 = -Mtbecmetsf dod b <3 = wend-e-f a En reportant, Puissance = Kp!~*¢S-2 eS yteh En réordonnant et en rassemblant les termes d’exposants égaux, nous obtenons rome s{(e2) (8) Liexamen des termes entre parenthises indique qu’ls sont tous sans dimension. Le premier terme peut étre ccnsidéré comme le nombre ce Reynolds puisque la vitesse linéaire = rayon x vitesse angulaite, Le deuxitme terme test le pas de Philice t le troisidme terme, rapport de la vitesse du courant dar a la vitesse du son, est le nombre de Mach, Rassemblant cous les termes, I"équation se raméne & puissance = C’pw'd® Donner les grandes lignes de la méthode & suivre quand on emploie le théoréme en pi de Buckingham. Introduetion | [A partir de quatre grandeurs ou variables physiques, Ie thfortme en pi de Buckingham fourit un excelent cui pour rasseiber ees grandeuts en roupemenssigifiatifs sans dimension, dot le nombre est minimal. & partir desquelson peut Gablir une équation. On appelle les groupements sans dimension des termes en pi. Sil y varus physiques q Celle que la vitesse, la masse volimique a viscosit, la pression d’2ir) et grandeus fondamentales (elles que la force. 1 ongueur, ee temps, os mast, la Yongueur ete temps) on rt sous forme mathématique AQ. 92.G3.-+ Gn) =O Cotte expression peut étre remplacée par l'équation (or 2m. tne oi aFimporte quel Yeeme en 7 ne dSpend pas de pls de (k +1) quantités physiques q et oi tous les termes en 7 sont des mondmes des quantités ¢ indépendants et sans dimension, Méthode 1. Faire la liste des n grandeurs g entrant dans un probleme particulier, en notant leurs dimensions et le nombre k des geandears fondamentales. Il y aura done (x ~ &) termes en 7 2. Choisir & de ces quantités, aucune n’étant sans dimensions, et deux d'entre elles n’ayant pas les memes dimensions. Toutes les grandeurs fondamentales doivent étre comprises dans les grandeurs choisies, Le premier terme en peut s'exprimer comme produit des grandeurs choisies chacune élevée & un exposant jevée A une puissance conse (généralement prise comme égale a un). 90 6.14 ANALYSE DIMENSIONNELLE ET SIMILITUDE HYDRAULIQUE, [CHAP 4, Retenirles grandeurs choisies en (2) comme variables de référence et choisi une des variables restantes pour établir le prochain terme en 1. Répéter ce procédé pour ls termes en z successfs 5. Pour chaque terme en 7, trouver ies exposants inconnus par I'analyse dimensionnelle, Relations utiles (a) Sine grandeur est sans dimension, c'est un terme en > et il est inutile d'employer le procédé ci-dessus (®) Si deux quamtités physiques ont les mémes dimensions, le rapport va tre I'un des termes en 7. Par exemple L/L est sans dimension, donc un termé en = (©) On peut remplacer n"importe quel terme en 2 par une de ses puissances, x remplacer 73 par m3 et par 1/2 (@) On peut multiplier tout terme en 7 par une constante numérique. Par exemple, on peut remplacer 7), par 31 (© On peut exprimer tout terme en = comme fonction des autres termes en x. Parexemple, s'il y a deux termes enx,m = (22) a inclus. Par exemple, on peut Résoudre le probléme 6.2, en utilisant le théoreme en pi de Buckingham. Solution ‘On peut exprimer le probleme en disant qu'une certaine fonction de la distance s, du poids W, de I'zccélération de la pesanteur g, et du temps T est nulle ou, en écriture mathématique AlsW.g,7) =0 Btape Faire la liste des quantités et des unités, sslongueurL, W =force F, g = accélération L/T?, 7 = temps T ly a4 grandeurs physiques et 3 untés fondamentales, 0d (4 ~ 3) soit un terme en x. Etape2 En choisissant, s, W et T comme grandeurs physiques de référence, on a les trois grandeurs fondamentales, F,LetT, Etape3 Puisque des quantités physiques de dimensions différentes ne peuvent étre ajoutées, ou tetranchées, le terme (en x s'exprime comme produit, comme suit m= (WYTHE) @ En utilisant I’homogénéité dimensionnelle, on obtient F9p070 = LA) FNY(THYLT~?) En égalant les exposants de F, L et T respectivement, on obtient yn = 0,21 = 2, Reportant dans (1), y worte 1072 nm En résolvant en s et en notant que 1/271 = K nous obtenons s = KgT?. BAP. 6} ANALYSE DIMENSIONNELLE BT SIMILITUDE HYDRAULIQUE a1 5a5 6.16 Résoudre le probleme 6.6, en utilisant le théoréme en = de Buckingham. Sohution Le probléme peut s'écrire sous forme mathématique f(P.w.0.H Les prandeurs physiques avec leurs dimensions exprimées par F, L et T sont puissance P poids spécifique w débitQ = LT-! hauteur de charge Ho = L, Iya grandeurs physiques et 3 unités fondamentales, done (4 3) soit | terme en =. En choisissant Q. w et Hf comme graniicurs dexposants inconnues, nous Gablissons le terme en = comme suit 1 = ("wt (H)P ou oO LAITY RLS) (LEY(ELTO!) En égalant les exposants de F, L et T respectivement, nous obtenons O=ntl, O=an-3ntath oO 1, yy = 1,2) = 1. En reportant dans (1), Pp erate a owe = P wOH. Résoudre le probléme 6.9, en utilisant le théoréme en 7 de Buckingham, Solution ‘On peut exprimer le probleme par OCF pV) Les quantités physiques exprimées en fonction des grandeurs fondamentales F, Let T sont fore F = F longueurL = L densité p = FT?L~* — vitesseV = LT viscosité absolue = FTL“? ILy a5 grandeurs physiques et 3 unités fondamentales, d'oi (5 ~ 3) soit deux termes en 7. Choisissant la longucur L, la vitesse V. et la densité p comme les trois variables de référence qui se répatent avec exposants inconnus, nous établissons les termes en = comme suit my = (LU (LTP) RT 2 LHF) a En égalant les exposants de F, L et T respectivement, nous obtenons atl, 0 pbb dey, O= =b) +2cy 2 2. En reportant dans (/) 1 92 ANALYSE DIMENSIONNELLE ET SIMILITUDE MYDRAULIQUE (chars Pour ealeuler le deuxitme terme en 7, reprendre les trois premitres grandeurs physiques et ajouter une autre grandeur, dans le eas présent, la viscosité ubsoluc 1 (voir le probléme 6.13, méthode 4) m= (L2)LET~2)( PATIL FT L-2y Q En égalant les exposants en FL et T respectivement, nous obtenons 0 etl, O=a+b—4e2—2, O= br +2041 LV od cp = 1, by = qu'on reconnait re le i nombre de Reynolds ‘La nouvelle relation écrite en fonction de my et 7 est, A( seat 1. Ainsi x2 = 7. Cette expression s'éctit -la 7 Be vy o taforce F = (vp) fs (2) a oe ui peut s'écrire F = QKRe)oL ¥' Reconnaissant que L? est une aire, ‘DPA. (Voir le chapitre 13). uation finale peut série F 6.17 Résoudre le probléme 6.11, en se servant du théoreme en 7 de Buckingham. Solution Ce probléme peut s'écrire mathématiquement S(Bp.d H.p.L.V,K) = 0 ‘it K est la rugosité relative ou le rapport de la taille des aspérités de la surface e au diamétre d du tuyau (Voir le cchapitre 8). Les grandeurs physiques exprimées en fonction des grandeurs fondamentales F, L et T sont peste de charge Ap jongueurL = 1 diamatre d vitesse Vo = LT-! viscosité absolue jz rugosité relative K = Li/L2 masse volumique p My a7 grandeurs physiques et 3 fondamentales, d’od (7 ~ 3) soit 4 termes en x. Choisissant le diamétte, la vitesse et la masse volumique comme variables qui se répétent avec les exposants inconnus, les termes en x sont By = YLT FIT LL) m= (LEY LE TO) F272 LOFT LA) 7 = (LEYLET-YFB TED L“IYL) mas K = Li/l En calculant les exposants, terme par terme, on obtient mi Osa tlh O=x+y—4— O==y, +22 Alors, x1 = 0, 1 = -2,21 = mi O=atl, d=x4y2—422-2, sted! Ans -NSIONNELLE ET SIMILITUDE HYDRAULIQUE 93 flan) x ‘ Oana 4 miadV%p"tap = 2 gone dEues wv as nat a Me es de sl 2 ave - Zi (nombre ‘ys ) mama-'v4°t = Gommece amit pul'y nendre: ir nib pbiine 615) enya Goin chapine 8 La nouvelle relation peut & présent s*écrire En résolvant en 4, on obtient ob p = wie: Ainsi la chute de la hauteur de pression serait Sil fallait obteir une expression du type Darcy, 'exprence indiquerat que la chute de pression et fonction te id ungrentor taps. Aish ap _(v2\ (L w (F) Ge ‘qui peut s'exprimer = Note 1 Si le fluide était compressible, une autre grandeur physique, le module cubique d’élasticité E devrait étre pris E en consdération ete cinguitme terme en seri le rapport sans dimension —. On I'ertgénéralement sous la ? v Forme «qu'on appellee nombre de Mach, velo Note2 Si le pesanteur devaitentrer dans le probléme d’écoulement général, Mintensité de la pesanteur serait une autre ¥ randeur physique et un siaiéme terme Je rapport sans dimension “>. On resonaft dan ce terme 7 60 6.18 6.19 ANALY! IMENSIONNELLE ET SIMILITUDE HYDRAULIQUE [char 6 Note3 Sila tension superficielle ¢ avait un role dans le probleme d”écoulement général it faudrait faire intervenir une vy nouvelle grandeur physique, ce qui introduirait un septitme terme en x. Ce terme en 7 prendrat la forme “2 qui est ie nombre de Weber. Pour le modele et le prototype, montrer que, quand linertie et l'accélération de la pesanteur sont les seuls facteurs entrant en jeu, le rapport des débits Q est égal av rapport des longueurs & la puissance 5/2. Solution Qm _ LA Tm _ £ Oe tae ee On doit établir le rapport des temps pour les conditions influengant I'coulemen. On écrit Wahord les expressions correspandantes pour les poids et les forces d'inertic comme suit F, om 24 Poids : oe 8 = wl? Wp Lp Fn _ Mmtim _ im Lin Le ght Inertie : “2 = ; 2 aa Fy Mytp ~ fp 0g Te TE En égalant les rapports pour les forces, on @ L ake wile = pb équation qui, résolue par rapport au rapport des temps, donne M @ Les conditions étant celles qui ont été fixées dans le probleme précédent, établir (a) le rapport des vitesses et (b) le rapport des pressions et des forces. Solution (@)_Endivisant les deux membres de I’équation (1) du probleme précédent par L? on obtient : np iy L 2 = =f soit, puisqe Vo, V2= LE Lies a Be ‘Mais la valeur ge peut étre considérée comme égale a 1. Ce qui signifie que, pour le modeéle et le prototype, V2 = Lr, loi qu’on appelle la loi de Froude pour le rapport des vitesses dans un mode. rm bin (b) Le rapport des forces, pour les forces de pression = 7! a = pl? Polis 1s Le rapport des forces, pour les forces d'inertie = ae w,L3 f CHAR.) [ANALYSE DIMENSIONNELLE £7 SIMILITUDE HYDRAULIQUE 95 En égalami ceux-ci, nous obtenons 0) Dans tes études de modéles avee surface libre. les nombres gle Froude relatifs au modele et au prototype sont les mémes. Les nombres d’ Euler dui model ot du prototype sont aussi les mémes, = wv? et, puisque Ia force F = pa Fy = pel uedd ° 6.20 lablir la loi de Reynolds relative au modéle pour les rapports des temps et des vitesses de liquides incompressibles. Solution Poa les configurations d’écoulement soumises & des forces d'inertie et & des forces visqueuses seules (les aulres effets tant négligeables), on peut calculer ces forces pour le modale et pour le prototype. Pour Pinertie a = ptt 2 (@’apres le probleme précédent) Lm 1 2 saitvjevnny tC rt our a viecosté: £2 = > nV EN) pAp (2t)a “y z w(2r)e wa 7) En égalan les deux rapporis, nous obtenons ox a pune» = on pu ie a i be by Me fe t2y ies vit Yes =suey (2) Le apport es ites a tyat eB sn dcrivant es rappons en fonction de leur valeur dfveloppée pour le mode ete prototype, nous obtenans d’apris (2) Vn _ Ym Lp Vp 7 ip bm sn stemblan les termes relatifs au mode eta pootype, nos tenon Va am/m = Voy / tp dont le ee eis ignition: Ie nombre de Reynolds du modble = Ie nombre de Reynols du are % 10° mils doit étre uttisée dans un prototype’ ob gale 24, ye cee On désire aussi en faire un modéle dont 621 De Mhuile de viscosité cinématique 96 6.22 6.23 6.24 ANALYSE DI LE ET SIMILITUDE HYDRAULIQUE [cHAP.6 Solution En se servant des rapports 6.19 et 6.20), nous écrivons elle pour la vitesse dans les lois de wude et de Reynolds (voir les problémes rr) EB Puisque gy = 4, 12 = uy ct wy = (1/5)? = 0.0894, Clasp que = 00894 rans om 4103 1° ms Si on avai lise les rapport des temps, des acéléralions ou des dit, on aur rouvé le méme résulta. Par exemple, en égalant les rapports des temps (problémes 6.18 et 6.20) on ot nt n : Li? paki be an ypu Feet C4 Sore prc De eau A 15,6 °C s’écoule & 3,66 m/s dans une conduite de 152,4 mm de diamétre. A quelle vitesse doit s'écouler un fuel moyen a 32 °C dans une conduite de 76,2 mm de diamétre pour que les deux écoulements soient dynamiquement semblables? Solution Puisque le configuration de I'écoulement dans les tuyaux n'est sournise qu'aux forces d’inertie et de frottement uk, c'est le nombre de Reynolds qui est le crtére de similitude. D’autres propriéiés de I’écoulement du fluide, comme I’élasticité et la tension superficelle, aussi bien que le poids, naffectent pas la configuration de "écoulement. Ainsi, pour qu'il y ait similitude dynamique, nombre de Reynolds de !"eau = nombre de Reynolds di fue! Va _ via’ En cherchant les valeurs de la viscosité dynamique dans la table 2 de I'annexe, et en reportant les valeurs ainsi trouvées, 3,66 x 152.4 _V’ x76 113% 10-6 | 2,96 106 ev’ 19,2 mis pour I'huile de pétrole. De I'air 820 °C doit s'écouler le long d'une conduite de 61 cm de diamétre & une vitesse moyenne de 1,83 mis, Pour assurer la similitude dynamique, quelle doit étre la taille d’une conduite transportant de eau & 15,6 °C & une vitesse de 1,11 m/s? Solution Egalons les deux nombres de Reynolds 183x061 ll xd 14,86 x 10-6 © 1,13 x 10-6 od d= 0,076 m= 76 mm, Un modéle réduit de 1/15 d'un sous-marin doit étre essayé dans un bassin de halage contenant de eau salée. Si le sous-marin se déplace @ la vitesse de 20 km/h, & quelle vitesse faut-il haler le modéle pour assurer la similitude dynamique” chats ANALYSH DIMENSIONNEL! EET SIMILITUDE HYDRAULIQUE ” Solution salons les nombres de Reynoids pour ie prototype et le mentee Vx Lis God V = 300 kmh, 6.25 On essaye un modbdle réduit de 1/80 d'un avion se déplagant dans I'sir 8 20°C a la vitesse de 46 ms. (a) AA quelle vitesse deitcon tirer fe modéle totalement immmengé dans l'eau & 27 °C? (b) Quelle trainéc dans Je prototype représente unc résistance dans le inode de 5,56 N dans l'eau? 1 Solution (a) Egalons les nombres de Reynolds xb vxb 1.89 107% ~ 0,864 x 10° (2) Comme p variz avec pV", en €galant les nombres d'Euler, on obtient Ne gy 2a PV Pn Pe Pp ape Mais tes frees apissantes sont ada pression * la sunfsee>. ou pL?, dod Vai Alors 6.26 Onessaye un modéle de torpitle dans un bassin de halage & une vitesse de 24,4 nv/s. Ce prototype a été congu pour at:cindte fa vitesse de 6,1 m/s dans l'eau it 16°C. (a) Quel rapport de réduction at-on utilisé? {b) Quetie doit ate la vitesse du modiie lorsqu’on T essaye dans une souffleie & une pression de 20 bar ci Ane température constante de 27 °C? Solution 6OxL _ 0x Li 3 Ma soit.x = 4 (a) Fn égalent les nombres de Reynolds pour le pretnype et pour le modk Léchelle du modele est de 1/4 () Pour Var, ats la table 1 (A), ts viscosit’ absolve est de 1.845 x 10S N-5/m? et ta masie volanvique gp RUA ND 25.2 bglem (sit » a 20 fois in valour dein table 1(B) pour 27% oe at Genoa en eal G Eee ay = 205 5,87 = 23,4). Alors et VaI71 ms 98 6.27 6.28 6.29 ANALYSE DIMENSIONNE\ LE ET SIMILITUDE HYDRAULIQUE (CHAR.6 Une pompe centrifuge fait circuler de !"huile de lubrification moyenne & 1200 tours par minute et & 15,6°C. On doit essayer un modele de cette pompe, qui utilise de I'air 820°C. Si le diamétre du modéle est trois fois le diamétre du prototype, & quelle vitesse doit-on faire tourner le modéle? Solution En utilisant les vitesses péripheriques (ézaies au produit du rayon par a vitesse angulaire en radians/s) comme vitesses entrant dans l"expression du nombre de Reynolds, nous obtenons (d/2)upld) _ Bd/2)0m(3e) 175x109 1,49 x 10> Ainsi ip = 106: et la vitesse du mode 200/106 1.3 tours par minute = 0,188 Hz, Une aile d'avion de 1 m de corde doit se mouvoir & 40,2 m/s dans lair. Un modele de 83 mm de corde est essay dans une soufflerie avec une vitesse de 48,3 m/s. Pour une température de lair de 20°C dans les deux cas, quelle devrait éire la pression dans la souffierie? Solution En égalant les nombres de Reynolds du modtle ei du prototype, et en utilisant les vitesses comme grandeurs de référence, Vink _ Vplp 48,3%0,083 | 40,21 Vn Up Moule 14,86 x 10S ot veoutneie = 1,48 x 10-6 m/s, On pent calculer la pression produisant cette viscosité cinématique 8 20 °C en se rappelant que la viscosité ‘absolue n'est pas influencée par les variations de pression. La viscosité cinématique est égale au quotient de la viscosité absolue parla masse volumique. Mais la masse volumique augmente avec la pression (le température étant cconstante); alors Ainsi la masse volumigue de I'sir dans la soufRere doit re 10 fois ce quelle est nrmalement & 20°C et la Presson quien résute dans ia souferie est done de dix atmospheres, Un navire dont la longueur de la quille est de 140 m doit se déplacer 8 7, 60 nvs. (a) Calculer le nombre de Froude Ne. (b) Pour assurer la similitude dynamique, & quelle vitesse doit-on haler dans Peau un modéle au 1/30°? Solution v i 60 pe 0,205 Vel atx iad ®) Quand les deux configurations d’écoulement de frontitres géométriquement semblables sont soumises & Frinfluence des forces d"inertie et du poids, c'est le nombre de Froude qui est la grandeur importante dans les études de modele. Allors le nombre de Froude du prototype = le nombre de Froude du modele, soit: @ pa Vel ~ Jet Puisque g = g' dans pratiquement tous les cas, nous pouvons éerire yt vi VU ian 140/30 vw .39:m/s pour le moddle, ese et CHAP 6} ANALYSE DIMENSIONNELLE ET SIMILITUDE HYDRAULIQUE 9 6.30 On construit un modete de déversoir & une échelle de 1/256 sur une rigole de 61 em de large. Le prototype 11114 m de haut et on prévoit une hauteur de charge maximale de 1,52 m. (a) Quelle doit évve la hauteur du modéle et la hauteur de charge utiliser? (b) Si I’écoulement par dessus le modBle est de 0,020 m/s pour une hauteur de charge de 61 mm, & quel débit par métre dans le prototype doit-on s’attendre? (©) Si un ressaut mesuré de 26 mm apparait sur le modle, quel est le ressaut sur le prototype? (d) Si énergie dissipée dans le modéle au ressaut est de 112 W, quelle est la dissipation d’énergie dans le prototype? he Solution Jongueur du modéle 1 1 fa) Puisque omeveurdumodéle _ 1 hauteur du modele = ex 11.4 m= 0.486 m (2) Puisave jongueur du prototype ~ 25 aa 1 a hauteur de charge exereée sur le modéle = 5¢ x 1,52m 061 = 6,1 em (b)_D'apres te probléme 6.18, Or = £51, puisque les forces gravitationnetles prédominent, alors Gon EF 0 x 10-3 (25 x 25 x5} Q» 62,5 m/s ‘On doit s‘attendre & cette quamité sur les 0.61 x 25 = 15,25 mde longueur du prototype. Ainsi le débit par mitre du protatype = 62,5/15.25 = 4,1 m/s o = 650 mm (hauteur du ressaut) (@_ Rapport des puissances Ma? pelt? VEley Pe Mais g¢ = 1 et pp = 1. Alors Pen ae Daa yu ya Foy (2) ew Py PAS) = 1205"? = 8.75 x 108 W G31 On vide le modéle dun réservoir en 4 minutes en ouvrant I'écluse. L’échelle du modole est de 1/225°. Combien faut-il de temps pour vider le prototype’? Solution Poisque la pesanteurst a fore dominant, e rapport pour Q. prs ie probléme 6.18, vaut Lf Qn _ Li. Tm De plus, Qr = 92 = HB: 7B. alors me Oy tale 123 72 = 60 min : "Ta 632 633 ANALYSE DIMENSION ‘SOMELITUDE HYDRAULIQUE inane Une jetée rectangulaize aménagée sur une vvitee a 1,20m de large et 3,60 m de long et ta profondeur moyenne de l'eau est de 2,70 m. Onen coustrait un modéle & échelle de 1/16°. La vitesse du courant est de 0,75 m/s pour le modbte et la force qui s'exerce dessus est de 3,9 N. (a) Quelles sont les valeurs de la vitesse pour le prototype et de !a force qui s'y exeree? (b) S'il se forme devant le modéle une vague stationnaire de 5 cm de haut, quelle sera !a hauteur de celle-ci pour la jetée en vraie grandeur? (c) Quel est le coefficient de la résistance ou trainée? Solution (a) Poisque ce sont les forces de pésanteur gui dominent, d’aprés le probléme 6.19 nous obtenons De plus, =n a Fy LOU /16y © Puisque ftp =0.90:m de hauteur pour Ia vague, o La résistance mesurée dans l'eau douce d'un modéle de navire de 2,44 m se déplagant & la vitesse de 1,98 mis est de 43 N. (a) Quelle aurait été la vitesse d'un prototype de 39,0 m? (b) Quelle serait la force nécessaire pour faire marcher le prototype a cette vitesse-Ia dans T'eau de mer? Solution (2) Puisque oe sont les forces de pesanieur cui dominent, nous obtenons _ 198 = VOTH =025 at vy=— = 790 m/s a b= aia ' 6) da h=—8_, =17930N af (seas) (Fe (On peu obtenir cette deride valeur en utilisant formule dea résistance ae Fore de rsinance = C/V 2 Pourtemoddie, 3 C1900 A og? gg GA. S06 o 2 6y 2 1.000(1,98) 1025 0 9524 q GA. Fore Pourle protaype, — taforce= C15 c.92;%4 ep SLA = Fore @ aOR. ,s 2 1025(7,92)> " En égalant (1) et (2) puisque la valeur de Cy, est la méme pour le mode et pour le prototype, nous obtenons (4316)? force To00(1,98)" ~ 1025(7,92)" 79 300 N comme précédemment char 6} ANALYSE DIMENSIONNEL 634 635 636 631 6.38 639 6.40 [FET SIMILITUDE HYDRAULIQUE 101 (a) Calculer I’échelle du modéle quand on doit assurer Ia similitude & la fois pour les forces de frottement ‘visqueux et pour es forces de pesanteur. (4) Quelle doit étre I’échelle du modele si on utilise de Phuile de Viscosité 92.9 % 10-* m?/s pour les essais da model, tandis que le liquide du prototype a pour viscosité 743 w 10-6 m/s? (c) Quelles sont les valeurs des rapporis des vitesses et des débits pour cette échelle dea? Solution 7 (a) Dans ce cast, on doit vétitior 3 la fois Mépabité chy nombre Ge Reynolds et du nombre de Froude. Nous allons éerire Mégalié des rapports des vitesses pour chacune des lois relatives au modtle. En utilisant les ‘enscignements obtenes dans les problémes 6.19 ct 6.20, nombre de Reynolds VY, (W/L nombre de Froude V; JT 2/3 uisque gy = 1, nous obtenons Ly =v? (&) Enunlisant le rapport des longueurs ci-dessus, 99x10)" 1 maxtor) 4 Léchelle du modeie est de 1/4 2 be (©) Enemployant es lois de Froude relatives au modete (voir les problemes 6.18 et 6.19) sr ( Na eel . 4 2 (0u, en utilisant les lois de Reynolds relatives av madele (voir le probleme 6.20), 92.9 743 Problémes supplémentaires 7 Vesier expression x = ($2) en dimensions s ‘Montrer que énergie cinétique d'un corps vaut K MV? en isan les méthodes de 'analyse dimensionnelle. oie is in kr nde de ae denon mir ula es ete vt 2, ‘Un corps tombe en chate libre en parcourant une distances en pertant d'une postion de repos. tablr une équation donnant ta vitesse. Rep. V = KE. ‘Un corps tombe en chute libre pendant un temps T en partant d'une position de repos. Etablir une équation donnant la vitesse, Rép. V = KaT. Etablie une exp ession de la fréquene masse du pendule et de Pacct'ér pendule simple, en admettant qu'elle est fonction de ls ongueur et de Ia tion de ia pesanteur Rep. Fréquence = K /@7E. 102 641 642 643 644 65 6.46 647 648 649 650 651 632 653 anni?5e Dec 8 SLT ILE oar Let ition Vaccine psn g Gabi efor du doe Rep KLHV2gi fBtablir une relation donnant ta distance + parcosrue par un comps en chute libre, en adnictant que cette distance Jépend de la vitesse initiale V, du temps T et a ation de la pesante Re vr (2 y sip ves temps Tascam de panes. Rips = kT (SE) tablir Pexpression du nombre de Froude sion suppose qu'il est fonction de la vitesse V. de l'aecélération g et de lelongueurL. Rép. N= K (22) elongueur Lp Ne = & (T Euablir'expeession du nombre de Weber, si on suppose qu'il est fonction dela vitesse V, dela masse volumique p, v2\~ de I longueur Leta tension supericele Rep, Ny = K (4 ) xablir Pexpression d'un nombre sans dimension gui soit fonction de Iaceélération de la pesamteur g, dela tension Ej spect z, daa viscosi abel pi dee manse:vunlane a Ap Norine = (2) o En adlmettant que la force de résistance appliquée 3 un navire est fonction dela vscosité absolue wet de le masse volumigue p du fuide, deta vitesse V, de acceleration de la pesanteur g et de I tall (faeteur de longueur L) da ravi, éablirune formule pour cette ésistance. Rép. Force = K (REN 4 pVPL2). Résoucte Ie probléme 6.9 en prenant en comple l'effet de compressibiité en ajoutant la variable ¢, vitesse du son, Rép, Force = K'Re” Njj pAV2/2. Montrer que, pour des orifices a borus minces, géomécriquement semblables, fe rapport des vitesces est essentielle- ‘ment ln racine earrSe du rapport des charges Montrer que les repports des temps et des vitesses, lorsque Ia tension superticielle est la force dominarie sont respectivement : tT. Be a Montrer que les rapports des temps et des vitesses, quand I'élasticité est la force dominante, sont respectivement gauxd On construit un mode de déversoir 8 I'échelle 1/36*. Si la vitesse pour le modBle est de 0,381 mis et le débit de 0,070 8/s, quelles sont les valeurs correspondantes pour le prototype? Rép. 2,3 mvs et 550-m°ls, A quelie vitesse doit-on faire les essais en souffleric d'une aile d'avion de 15,2 em de corde pour que le nombre de Reynolds soit le m&me que dans le prototype de 91,¢ cm de corde se d€plagant 145 kmh? L’air dels soufferi est 2a pression arithmétique. Rép. 241 mvs De I'huile (v = 5,65 x 10-6 m?/s) doit s’écouler & 3,66 mis dans une conduite de 152 mm de diamétre. A quelle vitesse doit s'écouler de eau a 15 °C dans une conduite de 30,5 cm de diamétre pour que les nombres de Reynolds soient les mémes? Rép. 0,366 mvs. a cHare, ANAL 654 658 656 658 69 6.0 661 "E DIMENSIONNELLE ET SIMILITUDE HYDRAULIQUE, 103 De Iressence & 16 °C s'écoule dans une conduite de 10 cm 305 mvs, Quelle doit étre la taille de ta conduite ‘employée pour transporter de I'eau a 16 °C a 1,52 mis pour que les nombres de Reynolds soient les memes? Rép. 338 mam, De l'eau 8 15,6°C s'écoule & 3,66 m/s dans une conduite de 15,24 em. Pour assurer la similitude dynamique. (@) Quelle doit aie Ia vitesse dun fuel moyen 2 32,2 °C dans une conduite de 30,5 cm? (b) Quelle doit étre la taille de la conduite sile fuel ala vitesse de 19,2 m/s? Rép. 4,80 mis, d = 76 mm. (On essaye un modele dans ir dans les conditions normales (20 °C) 8 une vitesse de 274 ms. A quelle vitesse _ doit-on l'essayer quand on I"immerge compl@tement dans de !"eau & 15,6°C dans un bassin de halage pour avoir les ‘mémes conditions dynamiques? Rép. 2,08 mis. Un navire de surface de 156 m de long doit se déplacer & 6,83 m/s. A quelle vitesse faut-il faire les essais sur un modéle géométriquement semblable de 2,44 m de long? Rép. 0,85 m's. Quelle est la force s'exervant sur une digue de mer, sun modéle au 1/36* de 0.914 m de long est soumis 8 une force due aux vagues de 120N?Rép. 171 kN/m. Un objet immergé est amarré dans de l'eau douce & 15,6 °C coulant & la vitesse de 2,44 mis, La résistance d'un modele au /5* dans une soufflerie dans les conditions normales est de 20 N. Quelle est la force agissant sur le prototype dans des conditions dynamiquement semblables? Rép. 96,5 N. Veate Ya, Etablr une retation donnant le coeficient de frotiement f si ce coefficient dépend du diamatre du tuyau d, de la vitesse moyenne V, dela masse volumique du uid p, dele viscosité et de le ugositéabsolue du tuyaue. Uiiliser lethéoreme en x de Buckingham. Rép. J = O(Rz./d) Chapitre 7 Notions fondamentales sur I’écoulement des fluides INTRODUCTION 33 Dans les chapitres 1 & 5, on a considéré des fluides au repos dans lesquels le poids du fluide était la seule Propriété importante. Dans ce chapitre-ci, nous allons tracer les grandes Tignes des concepts supplémentaires nécessaires & étude des fluides en mouvement. L’écoulement des fluides est un phénoméne complexe et ne se Préte pas toujours & une analyse mathématique rigoureuse. Contrairement aux solides, les éléments dun fluide en mouvement peuvent se déplacer & des vitesses différentes et €tre soumis A des accélérations différentes. Les trois notions importantes en ce qui concemne I'écoulement des fluides sont (a) le principe de la conservation de la masse, & partir duquel on établit 'équation de continuité, (®) Ie théoréme de I'énergic cinétique, & partir duquel on établit certaines équations relatives & écoulement et, (©) _}e principe de conservation de la quantité de mouvement, & partir duuel on établit les équations volume = 9 810527(0.15)* x 180 et sind (36,0 ~ 24,0)/180. Alors, 1 2 : P| - 1.15)? — 29,9( «0,15 x 180) = [feos] ne a.24] on0[ x 1581] p02 «015 80 0 ob py ~ pa = 261 200Ps 261 kPa, (&) En utilisant €quation de 1"énespie, avec pour référence A, énergie en A — perte de charge énergie en B + 4.40] —perte de charge = 2.) -mesane-( 2542 12 = 14,64) : 9,307 ae open de cee = (24 11201119 St18 LECOULEMENT DES FLUIDES lonar 7 Avire méthode rh 29x10 _ 44, wR 507 x SS 7 sant (3) du probldime 7.21, i 7.29 Del'eau 232°C doit étre extrate d'un puits iia vitesse de 2,0 mvs par le tuyau d’aspiration d'une pompe. Calculer la hauteur maximale a Jaquet le doit se trouver la pompe, dans les conditions suivantes : pression ‘atmosphérique = 0,981 bar (2bs.), pression de vapeur = 0,048 bar (abs.) [Voir Ia table 1(C)} et perte de charge dans le tuyai d'aspiration : 3 fois la havteur due la vitesse. Solution 1La masse volumigue de I’eau 2 32 °C est, d‘aprevia table 1(C) de 995 kg/m?. La pression minimale &I'entrée dea pompe ne peut dépasser la pression de vapeur du liquide. On appliquera Iéquation de I’énergie entre la surface de eau 8 l'extérieur du tuyau aspiration ct Veniée de la pompe, en utilisant des hauteuts de pression absolues, énergie la surface de eau ~ pert de charge = énergie & 'entrée de la pompe 98.1 x10 4) _ 32.07 4800, ao? Se TROT ~ B59 * TORT €'o z = 8,74 m au-dessus de la surface de eau, ‘Dans ces conditions, ily aura probablement de gros dégits dus la cavitation. Voir le chaptre 14 7.30. On détend dans l'air,& l'aide d'une buse, un jet de vapeur d’eau de 150 mm de diamétre, Trouver la puissance du jet sachant que sa vitesse est 36,0 mis. sovtion eee o~ av «| 20189" aco) = 9ea6am'y a i 2 36,07 Bons MO pom cecom tee se w~°* mean * im 7 P = QwH = (0,636 2)(9,81)(66,06) = 412 kW 731 Dans le systéme représenté dans la figure 7-14, la pompe BC doit amener avec un débit de 160 Vs de Vhuile de petrole, de densité = 0,762 au réservoir D. En admettant que I'énergie perdue de Aa B est de 2,50 JIN et entre C et D de 6,50 JIN (@) combien la pompe doit-elle fournir de KW au systéme? (6) tracer Ia ligne de charge. coe 5 m CHAP. 7) NOTIONS FONDAMENTALES SUR ECOULEMENT DES FLUIDES 127 Solution (a) La vitesse des par sera négligeable. De A.A D, avec pour référence BC (A aurait pu aussi dtr choisi) ules on A et D va etee tr0s poite et par conséquent le terme relatif& la hauteur due a la : ) + Hans Bre = (22 + SE =) (0 + negli. + 12) + Hponye — (2,50 + 6,50) = (0+ negli. +57) 1 Hpnpe = 54,0 m (ou JIN) Puistance (KW) = wQ Hpomye = 0,762 x 9,81 (0,16)(S4) = 64,6 KW fourie au sysitme. Notons gue la pompe a foumi une charge suffsante pour faire monter Phuile de 45,0 m et pour vaincre Fes 9,0 m de charge perdus dans la tuyauterie. Ains, la charge fourie au systéme est de $4,0 m. (H)_Laligne de charge en 4 est Is hauteur 15,0 m au-dessus du plan de référence 2éro. De A 2 B, la pete d’énergie est de 2,5 m et le ligne de charge s‘abaisse de cette quantité, la hauteur en B étant de 12,5 m. La.pompe ajoute ‘54,0 m d’énergie et la hauteur en C est par conséquent de 66,5 m: Finalement, la perte d’énergie entre C et D Grant de 6,5 m, a hauteur en D = 66,5 m~ 6,5 m = 60,0:m. On a représent€ ces résultats graphiquement sur la figure 7-14, 7.32 De T'eau circule dans la turbine de la figure 7-15 2 ta vitesse de 0,214 m*/s et les pressions en A et B sont respectivement de 147,5 kPa et de ~34,5 KPa. Calculer la puissance en kW fournie par 'eau & la turbine. Solution Enallant de A 2 B (avec B pour référence), avec Vag = 0,214/Ax = 3,03 et Veo = 3,03/4 = 0,758 m/s 2 2 pa VB iE _ (22 Ye (& ae +) 40 tae = (2 +o tee se? ‘i (BEE ve) - = ( es +22 +0) ct Hy=2.0m 981 * 2g 981 +” 2g puissance (KW) w: wOHr = 9,81 x 0,214(20,0) = 42 KW ala turing 7.33. Pour la turbine du probléme 7.32, si la puissance extraite du courant est de 50 kW tandis que les ‘manom@tres cn A et B indiquent : 141.3 kPa et ~33.1 kPa respectivement, quel est le débit d’eau? Solution Allant de 4 a B (avee pour référence BY 134 ‘ONDA leuar 7 tr @ 50x 10" ny = Bt © * 7 Tg ; En €galant (a) et) (en repomant la hauteur de pression), 72,1/ Vag = 18,8 + (15/16V3/2¢) ou 18.8 Vio + 0.0478 Va, Lede = Anta = 1x03) 437 0.260 De Whuile de pétrole de densité 0,761 circule du réservoir A au réservoir E comme Mindique la figure 7-16. On peut supposer que les pertes de charges sont les suivantes - 2 a dears =o60¥® secap 0,0 Ye 2g 2g 3 va deBac= 90% depazm 90M 2 5 Trouver (a) le débit @ en m*/s; (4) la pression en C en Pa et (c) la puissance en C (en kW), avec E comme niveau de référence. sem Fig. 7-16 Solution (@) Enallantde A XE, avec pour référence E, ena deAaB deBaC deCaD deDaE ene o I+ 12,0) ~ |} | 0,60-2 +.9,0—22 ES +908} | — cvnsrn-[(ral so) «(oath sont] -orag.c0 soit 12,0 .6(V35/28) + 9,4(V},/2g). De plus, V3, Vis = 1.2m. Vis 85 m/s et oo CHAR 7) NOTIONS FONDAMENTALES SUR L'ECOULEMENT DES FLUIDES 129 (b) Allant de Aa C.avee A comme référence, VA _ (pe , Vi eee (0.761 x 9810}(0,086)(—1,40 + 0,075 + 12,6) = 7240 724 W (©) Lapuissance en C = wOHe (avec pour référence E). 7.35 Un siphon de 50 mm de diametre aspire de Vhuile (d = 0,82) d'un réservoir (figure 7-17). La perte de charge entre les points 1 et 2est de 1, 50 m et de 2,40 m entre les points 2 et 3. Trouver le débitd"huile du siphon ainsi que la pression dhuile au point 2. iate da siphon = 50mm Haile = 0.82) 6 Fig. 7.17 Solution vi state 28 ‘a 0+045,00=04 Os =2toeem Vy = 4,686 m/s +3,90 : o=av= [ola 646) = 0.009 12 tothe 4 6867 Tae8ni 4,600m +7,00-+ 1,50 (9,79)(0,82))(—4,600) = ~36,9 kPa 7.36 Lacharge consommée par la turbine CR de la figure 7-18 est de 60 m et la pression en T est de 5,0 bar. Pour des pertes de charge entre W et R de 2,0 (Vi,/2g) et de 3,0 (Vin/2g) entre C et T, caleuler (a) le Abit et (b) la hauteur de pression en R. Tracer la ligne de charge. 130 Notions ro: cas Fig. 7.18 Solution Pi jue la ligne de charge en T est & la hauteur spe ete arce que la ligne de charge en T es e ae :COULEMENT DES FLUIDES Cor 45 va W, Feaw circule vers le réservoir W. (@) Enallant de 7 aW, avec pour référence le niveau 2810, deTAC deRAW Hr en W | 60 = (04 neg +45) reportant V3, Jes O= 7700.3)? x13, 0,98 mys. (tne RaW, nec pour kts 8 (e+ 2 988-40) 2¢4 5,8) = 04 fg p/w = 15,62:m. Le lecteur peut verifier cette hauteur de pression en appliquant I’équation de Bemoulli entre TeR. Pour trouver la ligne de charge sur la figure, calculer "énergie aux quatre sections indiquées. Hauteur dels ligne de chargeen 7 = 51,049,9+75,0 = 135,9m enC = 135,9-3%99 106,2 m enR = 106,2-60,0 62m fi enW = 452-2x 5x99 = 454 Zz Om (On montrera dans le chapitre suivant que la ligne de charge est une droite pour un écoulement permanent dans un tayau de diamétre constant. La ligne piézométrique est paralléle& la ligne de charge et située AV2/2g ausdessous (représentée en pointilé) 737 (a) Quelle est la pression exercée & la pointe dune torpille se déplagant dans I'eau de mer & 30 mis & une profondeur de 9,0 m2 (b) Si la pression en un point latéral C de la torpille de méme hauteur que Ja pointe est de 0,69 bar, queile est la vitesse relative en ce point? Har. NOTIONS FONDAMENTALES SUR L'ECOULEMENT DES FLUIDES 131 Solution (a) Dans le cas présent, on gagnera en clané en appliquant le théoréme de Bernoulli sion considére le mouvement relatif d'un courant d'eau le long de la torpille supposée immobile, La vitesse & la pointe de la torpille sera alors nvlle. En admettant qu’ n'y at aucune perte de charge dans le tube de flux allant d'un point A situé dans Treas juste en avant de la torpille & un point B situé & la pointe de la torpille, "Equation de Bemoulli écrit: (2+thsus)-0= (E+ bce) (0+ S240) = (H-+049) w * Og 2 7 Alors py /w = 54,9 md’eau de mer, et ps 1025 x 9,8} x 54,9 = 552.000 Pa (man). Cette pression est cite pression d'ané et peut sexprimer sous la forme ps'= po + 3 étude plus détailié, voir les chapitres 12 et 13, V2 en Pa. Pour une og eae =\ToIs~ * 2g 738 Une sphére est placée dans un courant dair a ta pression atmosphérique se déplacant & a vitesse de 30,0 m/s. En considérant que la masse volumique de lair est constante et vaut 1,23 kg/m*, (a) calculer ia pression d’arrét et (6) la pression exercée en un point B de la surface de Ia sph située & 75° du point Gait, si Ja vitesse & cet endroit est de 66,0 mis, oot Solution (@) En appliquant expression donnée au probleme précédent, nous obtenons L 2 ps = po $0¥8 = 1013004 $01.200.07 }01 300-+ 553 01 853 Pa, (®) Le poids spécifique de l'air = pg = 1,23(9,81) = 12,06 Nim. En appliquant I"6quation de Bernoulli, du point d’arrét au point B, on obtient ie ag (ea ee ' (otEeo)-o- (tEtEse) (2 12,06 x 8230 = 99 200 Pa ot pa/w =8230m dairet ply = wh 7.39 Un grand réservoir est rempli d’ammoniac Ia pression de 0,37 bar au manométre, et la température de 22°C. Liammoniac se répand dans Vatmosphére par une petite ouverture située sur le c6té du réservotr. En négligeant les pertes dues au frottement, calculer la vitesse de l'ammoniac quittant le réservoir (a) fen admettant que la densité est constante et (b) en admettant que les conditions de I'écoulement sont adiabatiques. Solution (a) Appliquer !équation de Bemoulli du réservoir aI'atmosphére, (0,37 x 10° w E Di _ (0,37 + 1,013)10° 3 I por0)= (0+ +0) aoa == 974 kg/m ( ie 0) ( 2 ) Gel Java conicree peers JONS FON OAMIENTALES SUR L'ECOULEMENT DES FLUI scar. Report ant, ¥ Pour ee masse wetam: ‘ame po" peut utiliser des hauteurs de pression aussi bien absolues que iques. Or dou absolument use des hauteurs de pression absolues dans les cas oli p n'est pas (®) Poor Vy pression adiabotique (D) du probleme 7.21 peut s’érire Gh)¢[-@) "| 1,32 d’aprts la table 1 de Vannexe, et Pour I'ammoniac,. a2 138300 _/ ( Leerrour commise, en supposant qu ext constante, est d’environ 42 Se La masse volumigue de 'amm een utilisant expression pi (a 1383 _ 0,974) 12 Fra (2) gy EERE (O27 a py = 0,774 kg/m Pr @) 1013 py fr xt Malgré cette variation de 20,3 % en masse volumique, Nereur sur la vitesse n'a été que de 4,2 %. 740 Comparer les vitesses en (a) ct (®) du probléme 7.39, pour une pression manométrique de 1,05 bar. sottion 1 .063 x 10° 1,05 x 10° _ v2 HS VS 2 vue 14g 2p pete (©) Enutilisant Fexpression adlabatique donnée dans le probleme précédent, $8 |_| aaah an vat By ~ 0,32 * 1,452 x 9,87 2,063, erreur commise en utilisant la vitesse calculée en supposant la masse volumique constante est d"eaviron. 12 %. La variation de masse volumique dans ce cas est environ 41 %. ‘Les limitations imposées Ala grandeur de la vitesse seromt étudiges dans le chapitre 13.On doit remarquer ‘gue Ie vitesse limite pour la température considérse est de 430 mvs, 7A1 Del'azotc circule d'un tuyau de 5,0 cm, oit la température est de 4,5 °C et la pression de 2,75 bar dans un tuyau de 2.5 cm olla pression est de 1,47 bar. Calculer les vitesses dans chacun des tuyaux,en supposant qu'il n'y @ pas de pertes et que les conditions sont isothermes. Solution Se reportant au probléme 7.21, on peut résoudre l'équation (C) relative aux conditions isothermes en V>, en notant que 21 = 22, #]-(ay]-2°@) ro(2) oo y= fo ER a = Gano cua NOTIONS FONDAMENTALI'S SUR ECOULEMENT DES FLUIDES 133 7.42 73 7a8 748 Y reportant + 296,8 pour Fazote relevé dans la table I de annexe, X2TTS In@,To/2 a8) iN /2,48)2 (ama Ainsi, z 2 2,48 va caraitnuoine (2) (28) 069 2am 265 m/s Dans le probléme 7.41 la pression, 1a vitesse et la température dans le tuyau de 5 cm étant respectivement de 2,62 bar (man,) 43,5 mis et 0 °C, calculer la vitesse et la pression dans le tuyau de 2,5 cm. Supposer qu'il n'y a pas de pertes et que les conditions sont isothermes, Solution D’aprés le probleme 7.21, en utilisant équation (C) pour des conditions isothermes en fonction de Vi au lew o sxh gee] Ii n'y a qu'une seule inconnue, cependant la résolution directe est difficile. La méthode des approximations. successives semble indiquée, en donnant une valeur & p> au dénominateur du crochet. @ (1) Admettons que p2 = 3,63 bar (abs) et résolvons en fonction de po dans le membre de droite de Téquation, ett — 160197 #102 n (=?) q aL 3,63 x 10° ob p2 = 3,05 bar (abs.) (@) Sion reportait pr = 3,05 bar dans (a) on aurait une inégalité. En anticipant sur le résultat, admettons que Ja nouvelle valeur de p2 soit de 2,48 bar et résolvans, 946[1 — 16,63/2,48)") = 81 030 In(p2/3,63- 10°) "00 pa = 240 bat (abs). Pour a vtesse, ya wALy, ow va 2 (A) yo Oe Ry nas 263 m/s eae a= oe Vaz 2ax1e \T i Problémes supplémentaires ‘Quelle est la vitesse moyenne de i'eau citeulant dans une conduite de 1S em qui produit un débit de 3 800 m? jour? Rép. 2,48 mis. De quelle taille doit etre un tuyau destiné 8 transpore Rep. 1m. /s Ge fuide 8 une vitesse moyenne de 3 mis? Un tuyau de 30 cm de diaméwe qui wansporte 110 Us de fli vitesse dans le uyau de 15cm, Rép. 197m. cect reli & un tuyau de 15 em, Trouver la hauteur de