Vous êtes sur la page 1sur 24

Projet 2014-2020

Sylvie Durruty
BAYONNE
avant tout !
vie associative
agglo fiscalité économie
écoles

sport
commerce
urbanisme
vie des quartiers
cadre de vie gouvernance
logement
solidarité tourisme

Liste d’Union du Centre


et
de la Droite Républicaine

Elections municipales - 23 et 30 mars 2014


Pour Bayonne
avant tout !
Après trois mandats aux cotés de Jean Grenet,
je suis prête à servir Bayonne et les bayonnais
pour écrire ce nouveau livre dans la continuité de
sa politique tout en y apportant les expériences
et les idées d’une équipe renouvelée. Femme
de convictions, libre et engagée, j’ai la volonté
d’incarner un souffle nouveau, une façon
moderne de faire de la politique, avec écoute et
pragmatisme.
Notre équipe a l’expérience de la gestion
municipale. Elle est faite de femmes et
d’hommes compétents et crédibles. Une équipe
représentative, complémentaire, profondément
bayonnaise qui représente la diversité de notre
ville. Une équipe qui porte haut et fort les couleurs
du centre droit et de la droite républicaine. Une
équipe qui a du caractère comme Bayonne en a !
Une équipe pour gagner !
Notre projet pour «Bayonne avant tout» est décliné
en 10 engagements. C’est un projet tourné vers
l’avenir avec audace et imagination. Un projet
qui porte l’héritage de Jean Grenet et s’inscrit
dans le sillage de son action. Un projet qui nous
ressemble et que nous souhaitons partager avec
vous tous pour bien vivre ensemble.
Les Françaises et les Français repoussent
massivement la médiocrité de la majorité actuelle.
Chômage record, matraquage fiscal, menaces
sur la famille et sur l’école sont autant de sujets
de mécontentement.
Le 23 mars prochain sera une étape décisive pour
exprimer massivement ce rejet dans les urnes et
barrer la route à la gauche à Bayonne.
tite
Fiche d’ iden
_

Une occasion à ne pas rater.


Pour Bayonne avant tout ! n e e LARICQ
_

DUR R U T Y
Nom : Sylvie 1962 - Bayonne
/
Nee le : 18/12 fants
_

n
Mariee, 2 e eprise
_

n t r e t e lu e
_

e f d ’e 2 0 0 1
Ch
in te a u M aire^ tdesepdueisJean_ Grenet
Adjouis 1995 aux co
_

dep _ communautairqeuea-Adour
s
Consgeloillemreeration Co^ te Ba surveillance du
_

l’Ag u c o n seil deCo^ te Basque


te d
en spitalier de la
Presid
_

Centre Ho
Bien vivre ensemble, c’est possible
Nos 10 engagements

1. Maîtriser les impôts grâce à une gestion financière rigoureuse, fort de


notre expérience. Réduire nos dépenses et gérer en véritables responsables p. 2
pour défendre le pouvoir d’achat des bayonnais.

2. Dynamiser l’emploi en facilitant l’installation et la transmission,


l’accompagnement et le soutien de nos entreprises, de nos commerces et
p. 4
de nos artisans.

3. Préserver et améliorer notre cadre de vie privilégié pour adoucir le p. 8


quotidien de tous à Bayonne.

4. Faciliter et accompagner l’accès au logement. p. 10


5. Maintenir notre haut niveau d’accompagnement social, culturel,
éducatif et sportif, en optimisant nos aides.
p. 12
6. Renforcer notre position de ville dynamique et durable, fer de lance
d’une agglomération tournée vers l’avenir.
p. 15
7. Faciliter la vie des familles - rendue particulièrement difficile en période
de crise - pour répondre aux besoins de nos enfants et de nos aînés.
p. 16
8. Réduire les injustices et répondre aux attentes des classes moyennes par
une politique sociale basée sur l’équilibre des droits et des devoirs. p. 18
9. Développer une véritable politique de proximité au plus près des quartiers
pour resserrer le lien social.
p. 20
10. Rechercher en permanence efficacité et transparence dans la gestion
municipale avec un service aux citoyens optimisé.
p. 21

ÉLECTIONS MUNICIPALES DES 23 ET 30 MARS 2014


Projet 2014-2020 de la liste Bayonne Avant Tout
Directrice de La publication : Sylvie Durruty
Créa : RCS Bayonne B 493 096 192
Crédits photos : DR - Studio Z – J.Ph.Plantey – Ville de Bayonne - Istock - Fotolia - Photodisc - Art & Lumières.
Tirage : 30 000 exemplaires - Imprimerie Abéradère Bayonne
Vu, le candidat

p. 1
Engagement N° 1 MAITRISER LES IMPOTS

_
Parlons Pouvoir d’achat, Fiscalite et Budget
« La fiscalité est en tête de nos 10 engagements.
Bien vivre ensemble en maîtrisant les impôts pour défendre le pouvoir
d’achat des Bayonnaises et des Bayonnais ! Telle sera l’une de nos
priorités.
Nous avons, à l’initiative de Jean Grenet, anticipé la crise, gelé les taux des
impôts locaux depuis 2009 à Bayonne tout en améliorant notre situation
financière. Nous nous engageons à continuer cette maîtrise pendant 6 ans.
La présence de Michel Soroste à nos côtés, adjoint aux finances sortant,
est un atout incontestable. »

Nos propositions
2014-2020 sera un mandat sous le signe de l’exigence. Nous devrons faire face
à des situations jusque-là méconnues : baisse des dotations de l’Etat, diminution
de nos ressources traditionnelles.
Anticiper, prioriser, innover et faire des choix seront des nécessités
absolues.
Notre garantie, c’est le sérieux de notre engagement basé sur la compétence et
l’expérience de la gestion municipale, deux conditions indispensables pour gérer
l’argent de nos concitoyens au mieux de leurs intérêts.

Maîtriser la fiscalité
 Face au matraquage fiscal du gouvernement, nous nous engageons à poursuivre tous nos efforts
pour défendre le pouvoir d’achat des bayonnais en maitrisant la fiscalité.
 Nous mettrons tout en œuvre pour baisser significativement la taxe d’habitation au cours
des 6 prochaines années.
 Notre fiscalité sera dans les années à venir impactée par la politique de l’Agglomération. Nous
serons exigeants dans la défense de nos intérêts.
Une gestion responsable
 L’optimisation de nos moyens financiers tant pour le budget de fonctionnement
que pour le budget d’investissement sera notre règle absolue.
 Faire mieux avec moins, donc faire différemment. Tel sera notre nouveau
modèle financier en cohérence avec notre endettement et nos capacités financières.
 Nos budgets de fonctionnement devront être revus et redéployés en fonction
de nos priorités. Des arbitrages et des choix seront faits. Un plan d’économie
ambitieux de nos dépenses courantes sera mis en place ainsi que la recherche de
financements mutualisés pour certaines de nos grandes charges.

La maîtrise des dépenses de personnel se poursuivra et les effectifs des
services seront ajustés au mieux en fonction de nos besoins et de nos moyens.
Mutualiser nos moyens, humains et matériels, doit devenir un réflexe au
quotidien.
 Nos budgets d’investissement seront en forte diminution. Nos marges de
manœuvre seront limitées et nos grands projets choisis en fonction du rapport
coût/efficacité. Un budget « grands travaux » permettra d’entretenir et de préserver
notre patrimoine exceptionnel.

L’optimisation des moyens financiers


cumulée avec la baisse des investissements
nous permettra de diminuer significativement l’endettement de notre ville.

Nos objectifs
Ramener l’endettement de 61,6 millions d’euros à fin 2013
à 50 millions d’euros en 2020, soit une baisse de 20%.
Baisser la taxe d’habitation de 10%.

O bj e cti f
_
0%
Dese ax

nd
t -2

e d et te me nn -
%
T

10

’ h ab i ta ti o

p. 3
Engagement N° 2 dynamiser l’emploi

Parlons Economie
« La bonne santé des entreprises génère de nombreux effets positifs :
des emplois, le développement de cursus de formation mais aussi des
contributions fiscales ou la performance des infrastructures (transports,
télécommunications, énergie…).
Tout ce qui est fait pour faciliter la vie des entreprises, améliorer leur
compétitivité et favoriser leur développement participe au Bien Vivre
Ensemble. »

Nos constats
Notre activité économique repose principalement sur de petites voire très
petites entreprises. L’artisanat et le commerce y sont également présents avec
leurs besoins spécifiques. La ville est en première ligne pour permettre à ses entreprises
de travailler au mieux et de se développer. L’Agglomération gère les opérations importantes
d’aménagements ( Zone d’Activité Commerciale, Technopoles ).

Nous pouvons agir pour stimuler la création d’entreprises et améliorer leur taux de
réussite. C’est un levier d’envergure pour renouveler notre tissu économique local.

Les acteurs institutionnels doivent fédérer leurs efforts en faveur des créateurs
d’entreprises.

L’économie de demain sera majoritairement numérique. Avec la livraison prochaine


de la fibre optique de très haut débit, saurons-nous tirer parti de ces technologies pour
attirer de nouvelles entreprises ou développer celles qui existent ?
Nos propositions
Favoriser le « Bien-vivre au quotidien »
de nos entreprises et dynamiser l’emploi

 Réussir « Objectif 100 », 100 emplois pour 100 jeunes avec un engagement fort de la ville coordonnant
cette opération.

D
 évelopper et systématiser notre politique d’apprentissage dans tous les satellites de la ville
pour l’emploi des jeunes.

A
 ider au quotidien les entreprises en apportant les services et les réponses nécessaires.
Créer des espaces de coworking (à la Maison de l’Emploi, en centre-ville) pour les créateurs
n’ayant pas de locaux.

P
 rofiter de la livraison de la fibre optique de très haut débit (FTTH) pour libérer les données
publiques (OPEN DATA) et accompagner les entrepreneurs face aux enjeux des stratégies numériques.

 Soutenir financièrement trois projets par an de l’économie sociale et solidaire (restauration,


garage social, travaux d’entretien, atelier de couture…).

 Faciliter l’accès des salariés à leur lieu de travail aux heures d’embauche et de sortie en développant
le service de navettes à partir de parkings relais.

 Développer le volet « Agenda 21 entreprises » en communiquant sur les initiatives et innovations


venant des entreprises, offrant un espace de partage d’expériences.

 Faciliter l’accessibilité à notre centre ancien. Nous élaborerons une carte « chantier » permettant
aux artisans de se garer.

 Soutenir la création d’entreprise par une commission extra-municipale « Economie et Commerce »


composée d’élus, de représentants du monde de l’entreprise, de représentants consulaires pour
aider financièrement les jeunes entreprises via une bourse municipale.

 Organiser des rendez-vous annuels thématiques avec la Maison de l’Emploi


comme un  « Forum de stage d’entreprise » en octobre , une « Bourse de l’alternance » en mai, et un 
« Forum de la compétence » dédié aux séniors en recherche d’emploi.

p. 5
Engagement N° 2 commerces / tourisme

Soutenons nos Commerces et notre tourisme


« Petite fille de commerçants bayonnais, le commerce me tient à cœur.
Nous devons soutenir, développer et dynamiser tout le commerce, celui
de centre ville mais aussi le commerce de proximité dans nos quartiers.
Compte tenu de l’implantation de nouveaux pôles commerciaux et aussi du
développement du commerce en ligne, notre accompagnement du commerce
sera renforcé. L’aménagement des espaces urbains veillera à ce que notre
centre ville soit accessible, accueillant, attractif et performant. Fort de notre
label « Ville d’Art et d’Histoire », nous nous engagerons dans une politique
touristique attractive orientée vers la satisfaction de nos visiteurs. »

Nos propositions
Développer les partenariats
N
 ous poursuivrons notre démarche de partenariat avec les différents acteurs au sein
de l’Office de commerce (associations de commerçants, Office de Tourisme, CCI, Chambre des
Métiers) mais en recentrant chacun d’entre eux sur des compétences bien définies. L’Office de
Commerce doit être l’outil de pilotage de notre stratégie commerciale pour identifier les
évolutions, mesurer les performances, accroître le trafic, maximiser l’offre et proposer une stratégie
adaptée pour les locaux vacants.

Développement commercial
 Compte tenu de l’implantation des nouveaux pôles commerciaux, un effort plus marqué doit être porté
sur le commerce de proximité. Nous devons créer une synergie avec notre centre-ville (service
de navettes, offres promotionnelles, promotion touristique). Dans nos quartiers, nous mettrons en
place des pôles de commerce de proximité grâce avec un dispositif d’accompagnement adapté établi
avec la CCI.

Politique d’animations commerciales


 Notre ville est riche en animations (Foire au jambon, Journées du chocolat, Fête de la musique,
Marché médiéval, Fêtes traditionnelles, sans oublier les braderies commerciales…). Elles doivent
trouver davantage écho à Saint-Esprit ou aux Hauts de Sainte-Croix.
Halles et Marchés
 Les Halles et le marché de producteurs locaux constituent le poumon de notre commerce. Nous
proposons l’installation du marché de première main sur le mail Chaho Pelletier avec un
cheminement piétonnier adapté permettant de créer un véritable lien avec les Halles. Un marché
nocturne toutes les semaines du 15 juin au 15 septembre avec les commerçants, des producteurs et
artisans locaux (quartier de la Porte d’Espagne et alentours) permettra d’attirer la clientèle touristique.
Le marché de la Place des Gascons devrait être repositionné en marché traditionnel pour attirer
sur cette place une clientèle élargie. Un marché à Habas les Vallons permettra de répondre aux
besoins des habitants du quartier.

Affirmer notre politique touristique


 Favoriser le développement de notre économie touristique afin de générer des retombées
sur le commerce local.
F
 aire de nos habitants les ambassadeurs de notre patrimoine.

Développer l’accueil touristique


 Promouvoir la qualité des lieux d’hébergement, de restauration, des cafés et restaurants, de
l’Office de Tourisme, des lieux de visite...


A
 méliorer l’accueil et mesurer la satisfaction des touristes dans notre ville en affirmant
notre volonté collective d’accueillir au mieux nos visiteurs (heures d’ouverture, nocturnes, ouverture
du dimanche en saison estivale).
 Développer les services à destination des touristes : bornes WIFI, cyberbase au cœur du
nouvel Office de Tourisme, mettre un relais de l’Office de Tourisme en cœur de ville pendant la forte
saison, ouverture des commerces et des sites touristiques en fonction des besoins des touristes.

Une stratégie de promotion et de communication touristique


 Le nouvel Office de Tourisme sera orienté vers la relation client avec une politique d’accueil
développée. Les opérations de promotion et de communication feront davantage rayonner
Bayonne. Une application mobile de bienvenue, disponible en plusieurs langues, avec les
informations pratiques de base (lieux, coordonnées, horaires, transports, agenda…) sera développée.

p. 7
Engagement N° 3 cadre de vie

_ _
Preservons et ameliorons notre cadre de vie
« Améliorer et adoucir le quotidien des bayonnais… Leur bien-être, leur
cadre de vie - tout particulièrement l’environnement, les transports - sera une
préoccupation constante de notre engagement. Les habitants et les visiteurs
apprécient notre art de vivre, cette qualité de vie propre à Bayonne. Il est
primordial de la préserver et de répondre aux attentes de ceux qui vivent
et travaillent ici. La circulation, le stationnement sont des sujets d’actualité
immédiate. »

Nos propositions
Les transports publics, une offre alternative efficace
à l’utilisation de la voiture
 L’évolution de notre démographie, des habitudes de vie et donc de nos déplacements impose une
refonte profonde de notre offre de mobilité. Nous devons améliorer les performances des
transports en commun (temps de parcours, fréquence et politique tarifaire), encourager leurs
usages en rendant l’offre plus simple et créer des aires de covoiturage aux entrées de ville.
 Nous veillerons à accompagner au mieux le chantier du TCSP (Transport en Commun en Site Propre).
Dans ce projet, la ville aura à sa charge le traitement de certains espaces publics d’accompagnement
tout particulièrement la place de la République, la zone pont Mayou - Hôtel de Ville - Allées Paulmy
notamment le bord à quai avec d’ importants travaux à réaliser (4 à 5 millions d’euros de 2014 à 2017).
Il s’agit d’une véritable opportunité en terme d’aménagement urbain qui doit nous permettre
de nous réapproprier les berges de l’Adour et de recréer un lien avec le cœur ville.

Renforcer nos services de navette


 Nous favoriserons l’accès au centre ville des bayonnais en élargissant le service des navettes gratuites
aux quartiers insuffisamment desservis par les transports en commun comme les Arènes, Balichon
ainsi qu’à celui de Saint-Esprit dans un premier temps.
Repenser le stationnement
 Les travaux du TCSP entraîneront la suppression de places de parkings.
La création d’un parc souterrain place des Basques (800 places) permettra de développer
notre offre de stationnement.
Nous devrons optimiser notre politique de stationnement : simplifier l’offre, la rendre plus lisible et
augmenter la qualité du service rendu.

Fluidifier la circulation
 Bayonne est au bord de l’asphyxie à certaines heures de pointe. Beaucoup de véhicules traversent
notre ville et génèrent pollution et nuisances.
Nous étudierons un nouveau plan de circulation communal afin de réduire les nuisances,
réguler le trafic et proposer des alternatives à certains usagers permettant de changer leurs
habitudes. Une attention particulière sera portée aux entrées de ville.
Nous poursuivrons les discussions avec ASF pour obtenir un tarif préférentiel pour le
contournement de Bayonne entre Ondres/Tarnos et Bayonne Sud.

Tranquillité publique
 Le droit à la sécurité et à la tranquillité publique s’inscrit au premier rang de la qualité
de vie et du Bien Vivre. Nous devons poursuivre nos actions de prévention, contrôle, limitations des
atteintes à la tranquillité publique. La mise en place d’un observatoire permettant de recenser les actes
par quartier et les actions correctives correspondantes sera l’une de nos priorités.

Lutte contre les incivilités


 Nous poursuivrons nos campagnes de sensibilisation pour lutter contre les incivilités et proposerons
des actions « d’embellissement collectif » au cœur des quartiers autour du thème « Bayonne,
c’est ma ville. Je l’aime, je la respecte et je l’embellis ».
Nous doterons la ville des outils nécessaires à la réduction des incivilités avec, par exemple, la mise en
place du tri des déchets sur les corbeilles en ville ainsi que le développement de toilettes publiques.

Bayonne, ville durable


 Agir pour l’environnement se décline au quotidien. Nous sommes engagés depuis 2011 dans une démarche
d’Agenda 21 pour répondre aux défis environnementaux et sociaux. Le plan d’action élaboré arrivera
à son terme fin 2014. Après un bilan des résultats acquis et des enseignements de notre démarche,
nous élaborerons un nouveau programme pour les années suivantes à l’échelle de nos quartiers.
Nous encouragerons les nombreuses initiatives visant à protéger notre environnement.

p. 9
Engagement N° 4 Logement

_
Facilitons l’acces au logement
« La crise du logement qui sévit en France, y compris à Bayonne, ne cesse de s’aggraver. Les prix du
marché libre, qu’il s’agisse de vente ou de location, atteignent des niveaux très élevés et permettent
difficilement aux jeunes ménages en particulier de se loger. »

Nos propositions
La politique de l’habitat à Bayonne est élaborée au niveau de l’agglomération à travers le
Plan Local de l’Habitat (PLH). Un plan sur 6 ans (2010/2015) permet à la collectivité de soutenir
financièrement la création de logements sociaux grâce, entre autres, à l’aide à la pierre de l’Etat.
Beaucoup de bayonnais n’ont d’autres solutions que le parc locatif social et attendent plusieurs années
pour y accéder : 4 500 demandes sont en attente.
Face à cette situation, nous nous engageons en faveur du droit au logement pour tous en
favorisant :
• Une stratégie foncière responsable,
• La construction de logements sociaux nouveaux de façon maîtrisée,
• La rénovation du parc privé et public,
• L’accession à la propriété,
• Des solutions adaptées aux jeunes bayonnais et aux personnes en situation de handicap.

Une stratégie foncière responsable


 Dans un contexte économique difficile pour beaucoup de ménages, nous souhaitons mener une
politique responsable, œuvrant pour un développement urbain équilibré, et limiter la
densification.
Nous devons préserver la sociologie de nos quartiers. L’effort en matière de logements sociaux
doit être réparti sur l’ensemble du territoire et pas uniquement sur Bayonne.
La Ville de Bayonne doit militer au sein de l’agglo pour que l’attribution des DALO (Droit au Logement)
ne soit pas comme aujourd’hui décidée par une commission départementale mais par un véritable
« office d’agglomération » réunissant plusieurs bailleurs sociaux.
La construction de logements sociaux
 26% des logements de la ville sont des logements sociaux. L’investissement de la ville continue : le
Plan Local d’Urbanisme impose un taux de 0 à 30% de logements sociaux dans chaque programme
neuf en fonction des quartiers (0% dans les quartiers d’habitat social prédominant). Malgré la
diminution des financements publics (notamment financements d’Etat), la ville a construit environ
800 logements sociaux familiaux neufs depuis 2008.

Faciliter l’accession à la propriété


 Depuis 2008, la ville a soutenu l’accès des bayonnais aux logements en accession à la propriété.
Nous poursuivrons cette action particulièrement importante pour les jeunes ménages ou une
partie de la classe moyenne.
Nous devons également relancer le parcours résidentiel :
• Limiter la hausse des prix des logements neufs : la ville sollicitera les promoteurs et les
aménageurs pour limiter à un certain niveau les prix des logements neufs vendus en accession à la
propriété.
• D
 évelopper l’accession « encadrée », qui permet d’acquérir un logement à un prix inférieur à
celui du marché.

jeunes, publics spécifiques : des solutions pour tous

 Un logement pour tous, qu’ils soient étudiants, sans revenu ou dans une situation précaire, séniors
en fédérant autour d’une solidarité intergénérationnelle… Nous nous engageons à travailler aux
côtés des offices HLM pour proposer un plus grand nombre de logements accessibles
aux personnes à mobilité réduite. Nous voulons créer des logements étudiants à loyers
encadrés.
 Notre objectif est de maintenir notre taux de logements sociaux et de rééquilibrer l’offre
en logements aidés. Nous développerons les logements intergénérationnels pour faire face à
l’isolement des personnes âgées et aux difficultés rencontrées par les jeunes pour se loger. Nous
nous attacherons à réhabiliter, avec les bailleurs sociaux, les parcs de logements sociaux avec une
vision globale sur le quartier (espaces verts, pôles médicaux, sociaux, commerces).
 Nous développerons de petites salles adaptées aux fêtes familiales, réparties sur le territoire de la ville
et nous animerons certains espaces publics non utilisés.

p. 1
Engagement N° 5 sport et vie Associative

Encourageons Sport et vie associative


« Bayonne, ville sportive par excellence !
Notre équipe est une équipe de sportifs. Le sport fait notre force. Vecteur de
cohésion sociale, de développement de liens à la fois intergénérationnels et
dans les quartiers, il est un formidable outil du Bien Vivre Ensemble. Nous
proposerons pour Bayonne une politique sportive permettant de développer le
sport pour tous, l’handisport et de soutenir le sport de haut niveau. »

Nos propositions
Soutenir nos associations
 Le soutien de Bayonne à ses associations est exceptionnel.
Nous nous engageons à maintenir notre haut niveau d’accompagnement social, culturel,
associatif et sportif en optimisant nos aides. Nous étudierons la possibilité de mutualiser
certains moyens humains et financiers afin de réduire certains coûts comme le transport ou l’entretien.
Nous voulons faire de nos associations des acteurs du lien social en élaborant avec elles un contrat
d’engagement évalué annuellement.

Favoriser le sport pour tous


N
 ous souhaitons faire mieux connaître l’offre du secteur sportif associatif, les différentes
activités et inciter les clubs à l’élaboration de plans de développement.
N
 ous développerons les tickets découverte qui permettent l’initiation de nos enfants et les
élargirons aux jeunes handicapés.

Protéger la santé des bayonnais par le sport


 Nous souhaitons privilégier la santé des bayonnais par le sport, dans le cadre du Programme National
Nutrition Santé (PNNS) en mettant en œuvre des actions innovantes comme un forum « Nutrition
Sport » ouvert à tous et intergénérationnel.

F
 ormation des personnels municipaux du service des sports sur la nutrition et la récupération
des enfants au sein des écoles.
développer, entretenir et améliorer nos structures sportives
 Nous nous engageons à créer de nouvelles structures sportives répondant aux besoins des
quartiers et développer certains équipements pour encourager les pratiques :
• Le secteur de Habas La Plaine, avec sa zone verte, pourra faire l’objet d’un futur aménagement.
•L a création de deux terrains synthétiques de football au Grand Basque viendra compléter
l’offre de la Floride en cours d’achèvement.
•L a création de deux cours de tennis couverts sans tribune au club de l’Aviron Bayonnais dans
le périmètre de Lauga permettra la pratique tout au long de l’année.

 Nous élaborerons un plan pluriannuel de rénovation des structures sportives existantes.

 Face à la demande des nouveaux quartiers, de nouveaux équipements sportifs de proximité


seront proposés :
•u
 n parcours sportif aux remparts
•u
 n parcours de santé le long des quais de l’Adour, à la Plaine d’Ansot et à Sainte Croix.
•A
 Bacheforès, la création d’une plaine des sports (parcours sportif, deux terrains synthétiques en partie
basse, un espace « glisse et roule » accessible à tous, une aire de jeux pour enfants et un espace vert
aménagé).
•U
 ne base nautique, à la Plaine d’Ansot .

 Un diagnostic sur l’accessibilité des équipements sportifs (gymnases et stades) aux personnes
en situation de handicap sera réalisé.

Soutenir le sport de haut niveau



Nous devons soutenir le sport de haut niveau, un modèle pour nos jeunes. Il symbolise la réussite,
l’exemplarité, basées sur des valeurs telles que l’effort, la persévérance, l’entraide et le collectif, le
respect des règles.
Vecteur d’image, il signe le dynamisme et l’attractivité de nos clubs et participe au
rayonnement de Bayonne par la représentation de la Ville et de ses valeurs.
Les performances de nos sportifs développent une véritable émulation.
Le Rugby Pro génère quant à lui des retombées importantes tant économiques que médiatiques.

p. 13
Engagement N° 5 culture

_
Developpons la culture
« Nous voulons une offre culturelle variée pour tous les Bayonnais, permettre l’acquisition d’une culture
de base pour nos enfants, soutenir la création, la recherche et l’innovation des artistes bayonnais en
prenant en compte les impératifs financiers et le désengagement de l’état.»

Bayonne, Ville d’Art et d’Histoire


N
 ous poursuivrons la politique de valorisation de notre patrimoine et de nos richesses
culturelles (orgue de la cathédrale Sainte-Marie, immeuble de l’inscription maritime, bains juifs de
Saint-Esprit, bâtiments Art Deco...).
Nos remparts doivent devenir un lieu de vie comme à Pampelune.

Affirmer une identité culturelle de la rive droite


 Dans le cadre du projet urbain du quai de Lesseps, outre le projet de 3 salles d’art et essais de
l’Atalante, le Carré Bonnat trouvera place dans le bâtiment des affaires maritimes (expositions d’art
contemporain). La rue Ste Catherine semble un lieu à privilégier pour l’accueil d’artistes et artisans.

Des moyens renforcés pour la rive gauche


L
 e Musée Bonnat-Helleu nécessite de lourds travaux d’extension-restructuration.
Un immeuble sera construit pour abriter les réserves mutualisées des Musées (livraison fin 2016).
En parallèle, un important travail sur la nouvelle muséographie sera effectué et les financements
recherchés. Nous mettrons en place un comité de pilotage pour que Bayonne puisse à nouveau
profiter dans les meilleures conditions de ce joyau patrimonial et culturel.
 otre soutien à la Scène Nationale permettra de développer l’accès aux formes les plus
N
modernes de l’expression scénique (musique, danse, théâtre...) indispensables à l’offre culturelle
de Bayonne. Nous poursuivrons notre soutien aux musiques amplifiées et aux galeries d’art.
U
 ne Semaine de Musique Bayonnaise mettra à l’honneur les musiciens locaux avec des soirées
de classique, jazz, opérette, café concert, sans oublier le répertoire musical basque.
 Nous étudierons la faisabilité d’une nouvelle médiathèque en concertation avec la population.

Pour une culture populaire vivante et rayonnante


 Nous poursuivrons notre accompagnement des cultures basques et gasconnes.
Nous encouragerons les arts d’expression basques (danses, chants, théâtre...) et la pratique de
la langue basque.
Engagement N° 6 agglomération

_
Parlons Agglomeration ^ Basque Adour
Cote
«Pour la première fois dans des élections municipales, vous choisirez vos conseillers communautaires.
Nous devons poursuivre le développement de l’agglomération Côte Basque Adour avec l’ambition qu’elle
mérite, avec ouverture d’esprit et volonté. Bayonne doit rester la cabine de pilotage de part son rôle de
centralité. Nous devons prendre un véritable tournant, passer d’une politique de projets à une véritable
culture d’agglomération, indispensable pour les prochaines années. Un défi qui nous impose de nous
ouvrir et de jouer collectif !»

L’agglomération construit notre avenir


 Nous devons penser l’avenir différemment. Transport en commun, collecte et traitement des déchets,
aménagement de la rive droite et la rive gauche de l’Adour et à plus long terme pour le pôle multimodal
de transport autour de la gare de Bayonne, les dossiers traités par l’Agglomération concernent la vie
de ses habitants. Que ce soit pour la qualité des eaux ou de l’air, le plan climat, la réduction des gaz à
effet de serre, la réflexion sur l’évolution de la côte océane, les enjeux sont communautaires.

Renforcer le rôle pivot agglomération/commune


 Dans un contexte de maîtrise des charges, la recherche de mutualisation des moyens est une
priorité afin de générer des économies de gestion et d’échelle. Il y va de l’intérêt de tous.

Proposer un véritable projet d’agglomération


 Il reviendra aux futurs élus communautaires de parvenir à un véritable projet de territoire. Les enjeux
futurs sont considérables et nécessitent de fortes compétences pour décider d’investissements très
lourds dans les années à venir. L’efficacité de notre action dépendra d’une vision commune,
partagée par tous les élus communautaires des cinq communes.
 Avant d’envisager le transfert de nouvelles compétences nous souhaitons réaffirmer le plein
exercice des compétences phares : urbanisme/habitat, assainissement/eaux pluviales, économie,
environnement et donc mieux faire fonctionner l’existant.
Le développement des coopérations avec les intercommunalités voisines permettra de préparer à
terme un élargissement territorial.

Faire vivre l’Eurocité


 Il nous faudra demain passer à une étape plus opérationnelle de la coopération transfrontalière
avec nos partenaires de part et d’autre de la frontière comme par exemple sur le projet de tram-train.

p. 15
Engagement N° 7 vie des familles

_
Parlons Petite enfance et ecoles
« Nous tenons aux valeurs de la famille avant tout.
Dans une société où les situations familiales sont aujourd’hui variées et
complexes (familles sans emploi, monoparentales, horaires de travail plus
flexibles...), nous devons proposer une véritable politique de la petite enfance.
Nous afficherons un engagement fort pour l’accueil des plus jeunes, les
écoles, le milieu associatif, sportif et culturel.
Une organisation autour d’un adjoint aux familles marquera cette volonté. »
Première pierre de la Crèche
de l’Hôpital, ouverture prévue
septembre 2014

Nos propositions
L’accueil des tout-petits : L’offre d’accueil de la petite enfance sur notre territoire sera développée
au plus près des besoins des familles et donc des quartiers.
La diversité de l’offre est importante (crèches collectives, familiales, parentales, associatives, micro-
crèches ou assistantes maternelles) mais insuffisamment connue. Nous souhaitons mettre en réseau
les solutions d’accueil existantes. Nous travaillerons à rendre cette offre plus lisible et envisagerons la
création d’un guichet unique de la petite enfance. Nous continuerons à œuvrer pour la santé, la sécurité
et le bien-être du petit enfant, tout en y associant les familles.

Rénover nos écoles, améliorer l’offre dans nos quartiers


 Malgré les investissements réalisés ces dernières années, le parc de nos écoles doit être revalorisé,
école après école, dans un plan pluriannuel. Un état des lieux des locaux permettra de poser les priorités.
Un concept fort, novateur, « Mon école à Bayonne » proposera une nouvelle génération
d’écoles alliant modernité, confort, design et fonctionnalités adaptées aux besoins des enseignants
et des enfants.

L’évolution démographique et le développement de nouveaux quartiers rendent indispensable le
réajustement de notre implantation d’écoles. Un pôle enfance au Prissé regroupera une école
(fusion des écoles actuelles du Prissé et de Cam de Prats) et une crèche pour l’accueil des petits.
De même, nous étudierons l’opportunité de la construction d’une école au Séqué. Nous serons très
attentifs au maintien des écoles dans nos quartiers.
Finaliser la réforme des rythmes scolaires
 
Après une large concertation avec l’ensemble des acteurs, la réforme des rythmes scolaires
s’appliquera dans nos écoles à la rentrée prochaine.
L’enjeu consiste à réussir le réaménagement des temps scolaires et périscolaires pour le bien-
être de nos enfants entre école, ville, parents et acteurs associatifs. Nous veillerons à ne pas
porter préjudice à nos associations et chercherons à développer des synergies pour
« donner envie » et déclencher certaines passions.
Un appel à projet aux associations voulant intervenir dans les temps périscolaires permettra de bâtir un
véritable projet. L’éducation à la santé, l’éducation au goût, le développement de « bonnes pratiques
alimentaires » seront demain des axes importants des temps périscolaires et devront faire partie des
axes de développement.

Poursuivre l’optimisation du service des cantines


 Des efforts conséquents ont été faits pour nos cantines à Bayonne, tant du point de vue financier que
qualitatif. Le prix des repas a subi une baisse significative en 2013, véritable coup de pouce
au pouvoir d’achat des classes moyennes en particulier.

 Normes, développement du bio, des produits locaux... nous irons encore plus loin.

Renforcer le Plan Numérique écoles


 Un Plan Numérique Ecoles ambitieux permettra de poursuivre
l’informatisation de nos écoles, primaires et maternelles.
Nous contribuerons ainsi à réduire la fracture numérique en accompagnant par exemple
certains parents moins utilisateurs, en favorisant les accès (réseau cyberbases) mais
aussi en développant les usages (portail Eban).

L’après école, un moment privilégié


 Bien vivre ensemble » c’est aussi offrir des lieux de vie privilégiés au cœur des quartiers comme
des aires de jeux pour les plus petits et des espaces ludiques pour les 7-10 ans.
Des « jardins éphémères » avec des jeux d’enfants, pourront investir temporairement certains lieux
publics aujourd’hui en recherche de destination comme le mail Chaho Pelletier ou la place Montaut.

p. 17
Engagement N° 8 politique sociale

_
Bayonne, une ville de solidarites
« Nous tenons aux valeurs de la famille autour de la solidarité. Notre société doit accompagner
depuis la naissance jusqu’à la fin de vie.
Notre engagement : réduire les injustices et répondre aux attentes des classes moyennes par une politique
sociale basée sur l’équilibre des droits et des devoirs. »

Nos propositions
Alors que la crise et les politiques d’austérité du gouvernement dégradent les conditions de vie de nos
concitoyens, les communes doivent répondre à une demande accrue de solidarités pour les populations  :
• accès au logement social,
• lutte contre les inégalités sociales, les discriminations,
• accès à la formation, à l’éducation, à la santé, à la culture,
• intégration des personnes en situation de handicap,
• politiques en direction des personnes âgées et des jeunes,
• solidarité intergénérationnelle.
La solidarité est la marque de Bayonne depuis toujours.
La richesse et la diversité des initiatives de solidarité est un atout considérable que nous continuerons
à soutenir et valoriser.

Centre Communal d’Action sociale (CCAS)



La solidarité, c’est avant tout de multiples actions sociales menées par le CCAS,
mais aussi par l’intermédiaire de nombreux organismes et associations, sur les thématiques
de la précarité, de la santé, du logement, des personnes âgées ou en situation de handicap.
Bayonne poursuivra ses efforts directs en matière de solidarité mais aussi en accompagnant ses
partenaires œuvrant dans le domaine social ou caritatif.
 ’effort financier en faveur du CCAS, dont l’action et la portée sont unanimement
L
reconnues, est très important (2,4 millions d’euros).
Le CCAS développe de nombreux services en faveur du public bayonnais âgé ou en difficulté. L’aide
fournie aux personnes âgées, notamment pour faciliter leur maintien à domicile, est essentielle.
Prévention santé par un Contrat Local de Santé
 Nous nous engageons à la participation de la ville de Bayonne à un Contrat Local de
Santé. Portant sur la promotion de la santé, la prévention, les politiques de soins et l’accompagnement
médico-social, ce contrat sera réalisé sous la tutelle de l’Agence Régionale de Santé.

Développer l’aide aux aidants


 Les familles sont confrontées à certaines situations très lourdes notamment lorsqu’un membre de la
famille souffre de maladie d’Alzheimer. Nous soutiendrons et encouragerons les initiatives
d’aides aux aidants en favorisant davantage de possibilités d’accueil de jour pour les personnes de
façon à accompagner les familles.

Développer la solidarité intergénérationnelle


 Nous souhaitons contribuer à resserrer le lien social entre les différentes générations,
entre familles et voisins. Pour favoriser le rapprochement des générations, nous soutiendrons les
initiatives entre Maisons de la Vie Citoyenne, maisons de retraite et écoles, dans le cadre du temps
périscolaire ou d’autres rendez-vous comme « La Semaine Bleue » consacrée aux séniors.
 Nous développerons le logement intergénérationnel qui permet d’offrir des conditions
d’hébergement très accessibles pour l’étudiant en contrepartie de services rendus à la personne
accueillante (courses, conduites chez le médecin …).

Pour nos voisins âgés


 Se rendre service entre voisins, rencontrer nos aînés, rendre visite, téléphoner pour prendre des
nouvelles, faire les courses ou de menus travaux de bricolage, accompagner chez le médecin…
une action qui propose de mettre en relation des personnes âgées avec des habitants
d’un même quartier.

Chiffres clés
Le CCAS emploie 112 aides à domicile.
850 personnes retraitées en sont bénéficiaires
Subvention municipale au CCAS : 2,4 millions d’€
Budget général du CCAS : 12 millions d’€

p. 19
Engagement N° 9 & 10 Gestion municipale

Parlons vie des quartiers


« Nous proposerons un maillage de nos quartiers de façon à être au plus
près des besoins des bayonnais.
Nous sommes convaincus que nous pouvons et devons aller plus loin
dans l’implication des citoyens dans la gestion de notre ville et renforcer la
démocratie participative. »

Nos propositions
 Nous serons au plus près des habitants. Nous affecterons une équipe d’élus par secteur
(Vieux Bayonne ou Centre Ville, Nouveau Bayonne, Côteaux du Sud Entre Nive et Adour, Hauts de
l’Adour, Côteaux du Nord ), au total, un adjoint et 6 conseillers, dans les quartiers où ils résident.
Ils seront sur le terrain, disponibles pour écouter et faire parvenir les idées et suggestions de leurs
propres voisins à l’équipe municipale. Des assemblées de quartier pourront être organisées.
 Le dispositif « Vie des Quartiers » sera complété d’un minibus itinérant, un moyen pour
l’équipe municipale de rencontrer régulièrement les bayonnais à date fixe.
 Nous créerons un conseil municipal des jeunes, représentatif de notre jeunesse de 12 à 17
ans. Nous veillerons à ce que chaque établissement scolaire de la Ville (public et privé) soit représenté
via les élections de leurs représentants. Ils seront ainsi force de proposition sur des sujets qui touchent
les jeunes mais aussi sur des projets municipaux.
 Une commission extra-municipale de la communauté éducative regroupera parents et
enseignants afin de réfléchir à des propositions face aux problématiques ou addictions touchant les
jeunes générations. Des actions locales pourront ainsi être mises en place.

 Bayonne 2.0 mettra la vie municipale à l’heure des applications internet et des réseaux
sociaux (diffusion en temps réel des conseils municipaux par ex.). Les appels à contribution, les
grands projets de la vie municipale et de l’agglomération seront communiqués très en amont pour
rendre le « bien vivre ensemble » de plus en plus possible. Nous soutiendrons les web media.

 Nous nous engageons à transparence et évaluation permanente de notre action municipale grâce à
un tableau de bord de l’action municipale accessible par tous.
Michel Soroste Agnès Duhart Philippe Neys Marie-Hélène Chabaud-Nadin Philippe Escapil-Inchauspé Nilda Jurado
Commissaire aux comptes retraité Enseignante en droit Chef d’entreprise Secrétaire médicale Directeur agence bancaire Gérante de société
Adjoint au Maire 42 ans - Allées Marines 60 ans - Arènes Conseillère municipale déléguée Conseiller municipal délégué 65 ans - Arènes
64 ans - Arènes 60 ans - Saint-Esprit 49 ans - Marracq

Philippe Daubisse Maud Cascino Alain Esmieu Sylvie Meyzenc Franck Mari Guylaine Rouzic
Directeur agence bancaire Clerc d’avocat Ingénieur retraité Dirigeante sociéte de conseil Assistant régulation médicale Samu Restauratrice sans emploi
42 ans - Arènes 48 ans - Polo Beyris 69 ans - Polo Beyris 52 ans - Saint-Léon 48 ans - Hauts de Sainte-Croix 45 ans - Saint-Bernard

Maurice Lalanne Virginie Lavauden Jean-Marc Salanne Martine Levraud Jean-Michel Barnetche Jeanne Courreges
Ingénieur Arts et Métiers Journaliste Commissaire aux comptes Cadre comptable Médecin généraliste Retraitée de l’immobilier
61 ans - Saint-Esprit 43 ans - Arènes Expert comptable 56 ans - Mousserollles 58 ans - Hauts de Sainte-Croix 68 ans - Polo Beyris
57 ans - Marracq

Yves-Michel Hervelin Maïté Juzan-Murillo Jean-Marc Fily Evelyne Macaigne André Garanx Anne-Marie Langlois
Retraité de l’industrie pharmaceutique Commerçante retraitée Sapeur Pompier Secrétaire intérimaire Retraité fonction publique Retraitée cadre supérieur
65 ans - Centre Ville 69 ans - Centre Ville 49 ans - Hauts de Sainte Croix 56 ans - Arènes territoriale Caisse de dépôts et consignation
65 ans - Saint-Etienne 68 ans - Saint-Léon

Laurent Jolly Laurence Robin Eric Pierre-Sala Hélène Lerchundi Pierre-Bernard Duboscq Carole Goardet
Ingénieur Assistante médicale Chef d’entreprise Aide soignante Consultant énergie environnement Gérante de société
48 ans - Petit Bayonne 46 ans - Arènes 48 ans - Polo Beyris 46 ans - Hauts de Sainte-Croix 66 ans - Petit Bayonne 45 ans - Saint-Etienne

Christophe Bidolis Christine Peyroutet Louis Escapil-Inchauspé Anna del Castillo Marc Lassalle Isabelle Doucet
Cuisinier Infirmière libérale Etudiant en sciences physiques Etudiante en pharmacie Ambulancier Directrice du CFA Universitaire
39 ans - Habas la Plaine 59 ans - Saint-Etienne 21 ans - Marracq 26 ans - Arrousets 44 ans - Saint Esprit Conseillère municipale
40 ans - Marracq

Jean-Michel Bares Julie Zittel Jacky Chambrie Clara Mayoussier Thibaut Corby Monique Laporte
Retraité Ministère de l’Intérieur Esthéticienne Gendarme retraité Lycéenne Etudiant en ressources humaines Retraitée
60 ans - Arènes 36 ans - Centre Ville 66 ans - Saint-Bernard 19 ans - Polo Beyris 20 ans - Allées Marines 74 ans - Polo Beyris
Liste d’Union du Centre et de la Droite Républicaine
1 • Sylvie Durruty 2 • Michel Soroste 3 • Agnès Duhart 4 • Philippe Neys 5 • Marie-Hélène Chabaud-Nadin
6 • Philippe Escapil-Inchauspé 7 • Nilda Jurado 8 • Philippe Daubisse 9 • Maud Cascino
10 • Alain Esmieu 11 • Sylvie Meyzenc 12 • Franck Mari 13 • Guylaine Rouzic 14 • Maurice Lalanne
15 • Virginie Lavauden 16 • Jean-Marc Salanne 17 • Martine Levraud 18 • Jean-Michel Barnetche
19 • Jeanne Courreges 20 • Yves-Michel Hervelin 21 • Maïté Juzan-Murillo 22 • Jean-Marc Fily
23 • Evelyne Macaigne 24 • André Garanx 25 • Anne-Marie Langlois 26 • Laurent Jolly
27 • Laurence Robin 28 • Eric Pierre-Sala 29 • Hélène Lerchundi 30 • Pierre-Bernard Duboscq
31 • Carole Goardet 32 • Christophe Bidolis 33 • Christine Peyroutet 34 • Louis Escapil-Inchauspé
35 • Anna del Castillo 36 • Marc Lassalle 37 • Isabelle Doucet 38 • Jean-Michel Bares
39 • Julie Zittel 40 • Jacky Chambrie 41 • Clara Mayoussier 42 • Thibaut Corby 43 • Monique Laporte

Liste pour le Conseil d’agglomération


1 • Sylvie Durruty 2 • Michel Soroste 3 • Agnès Duhart 4 • Philippe Neys
5 • Marie-Hélène Chabaud-Nadin 6 • Philippe Escapil-Inchauspé 7 • Nilda Jurado
8 • Alain Esmieu 9 • Sylvie Meyzenc 10 • Maurice Lalanne 11 • Virginie Lavauden
12 • Jean-Marc Salanne (suppléant) 13 • Martine Levraud (suppléante)

Durruty.Bayonne.2014 Sylvie DURRUTY sdurruty2014@gmail.com


Bayonne 2014
SylvieDURRUTY Bien vivre ensemble, c’est possible www.sylviedurruty.fr

Siège de campagne : 32 rue Port Neuf - 64100 Bayonne - Tel : 07 86 74 18 51