Vous êtes sur la page 1sur 5

Pourquoi Michel Foucault est partout

Par Eric Aeschimann

Publié le 21-12-2013 à 18h02Mis à jour le 15-02-2014

Economie, politique, genre, histoire, spiritualité... 30 ans après la mort du philosophe, notre siècle néolibéral porte son nom. Explications

MI !E" F#$ %$"& '()*+,()-./ est l0auteur d01!istoire de la 2olie1 '()+(/, 1les Mots et les choses1 '()++/, 13ur4eiller et punir1 '()56/, et 1!istoire de la sexualité1 'trois tomes parus, ()5+,()-./. 3es ours au ollège de France sont publiés depuis ())5. '7#89o9,3ipa/

En 1979, dans le cadre de son cours hebdo adaire au !oll"#e de $rance, Michel $oucaul% consacre %rois séances à la %héorie néolibérale& 'l ( anal(se des au%eurs )eu connus en $rance* les écono is%es alle ands de l+a)r"s-#uerre, l+,u%richien $riedrich -a(e. ou encore l+ul%ralibéral a éricain /ar( 0ec.er, 1u%ur )ri2 3obel d+écono ie&
Avec un sens stupéfiant de l'anticipation, il dévoile le véritable projet de ce courant de pensée: officiellement, le néolibéralisme prétend «libérer» les individus et leur permettre d'agir à leur guise; en réalité, explique le p ilosop e, il s'agit d'imposer une fa!on de vivre enti"rement guidée par l'intér#t et le calcul économique$ %e marc é n'est pas un mécanisme naturel, mais un dispositif, une «discipline», une «technique de gouvernement», comme la prison ou l' &pital ps'c iatrique$ %e néolibéralisme fabrique Homo economicus de la m#me mani"re que la clinique fabrique le fou$ A l'époque, la question n'intéresse gu"re$ ( atc er n'est pas encore au pouvoir, et personne n'imagine la déferlante néolibérale qui va s'abattre sur la plan"te$ )oucault passe à un autre sujet, et, lorsqu'il meurt, en *+,-, cet aspect de son travail tombe dans l'oubli$ .n /00-, le cours de *+1+ devient un livre,

tat moderne est indissociable de la fabrication des races$ Buant à Judith Butler. 4errida. s'appuie sur )oucault dans «Aritique de la raison n"gre» pour montrer que l'. ou encore Didier Fassin etson travail sur la morale de l'.aris en juin réunira les plus belles pointures de la pensée contemporaine$ :ais. il semble que le si"cle soit surtout foucaldien$ %a rentrée littéraire a offert trois exemples éclatants de cette emprise$ %' istorien Patrick Boucheron. 4étail significatif: parmi les intellectuels marqués par la lecture du 4ardot6 %aval.tat. et celui qui se tiendra à . sociologue camerounais qui enseigne aux . ce qui ne facilite pas sa diffusion dans le milieu des économistes$ 3l faut attendre /00+ et l'ouvrage de deux p ilosop es. les deux auteurs appliquent son intuition à la crise financi"re: ce qui nous est présenté comme un c aos incontr&lé proc"de en réalité d'une rationalité délibérée. sa critique des normes sexuelles s'inspire tr"s largement d'«7istoire de la sexualité»$ 9n pourrait également citer Pierre Zaoui et son récent éloge de la discrétion. le conseiller politique de l'. 4eleu<e ou 8ourdieu$ .t son ra'onnement dépasse le c amp de la p ilosop ie$ «Biopolitique». la papesse des gender studies.l'sée et rédacteur du fameux discours du candidat 7ollande au 8ourget sur la finance$$$ 1:e relis Foucault chaque 2ois que .le trenti"me anniversaire de la mort de :ic el)oucault$ 4es colloques sont prévus un peu partout dans le monde. en géograp ie$$$ «Le siècle sera deleuzien». confie: « e relis !oucault chaque fois que "e commence # écrire un nouveau livre. pour que s'impose l'idée que )oucault fut aussi un génial anal'ste de l'économie libérale$ 4ans «la 2ouvelle 5aison du monde». imprégné de morale foucaldienne. )oucault est désormais le plus influent.tats6?nis et en Afrique du @ud. d'un «système disciplinaire mondial». Pierre Dardot etChristian Laval.«contrôle». à dire vrai. loin devant %acan. «gouvernementalité»sont des concepts foucaldiens utilisés couramment en istoire. on trouveAquilino Morelle.sous le titre «2aissance de la biopolitique».0écris un li4re1 9n va f#ter en /0*. le triomp e est déjà acté$ 4es grands t éoriciens des années *+10. en économie. un sujet d'étude t'pique de l'auteur de «@urveiller et punir»$ . figure de la nouvelle istoire globale et auteur d'un essai sur la fresque du «8on gouvernement» de %oren<etti. «dispositif». avait gentiment écrit )oucault à propos de son ami =et rival>. «normes» ou «souci de soi». en sociologie.» Achille Mbembe.

comme le probl"me de la main d'oeuvre au FG333e si"cle.remi"re explication: d'un point de vue éditorial. intrépide.. toujours partant pour explorer de nouveaux domaines$ . le )oucault du Aoll"ge de )rance est bien ce samouraH en col roulé dépeint par son ami l' istorien Paul Ve ne: courtois. des textes nouveaux sont mis à disposition du public$ . le destin du mot «économie». animé par un incro'able ent ousiasme intellectuel.récis.t les lecteurs suivent. la pensée c'nique ou la définition de la «vie philosophique». aventurier. )oucault est un auteur$$$ vivant$ . trente ans apr"s sa disparitionC .t pas des fonds de tiroir. mais de vrais inédits. oE le p ilosop e aborde des t "mes enti"rement nouveaux et souvent inattendus. grDce à la publication des cours au Aoll"ge de )rance. aussi bien en )rance =environ *I 000 exemplaires pour c aque cours .resque tous les ans.ourquoi )oucault domine6t6il à ce point. sceptique. mais énergique. . jamais jargonneux.

encourage les naissances.J million au total pour les essais> qu'à l'étranger =les cours sont traduits en J0 langues. Fran$ois %&ald. avec une grosse demande aux .ar ce néologisme. l'économiste "ar Becker.our lui. développe les soins. un autre coll"gue. elle fait éc o à la notion de «soin» que )oucault a récupérée des stoHciens =voir par exemple les travaux de "uillaume Le Blanc sur la vulnérabilité>$ <e ha9rabart= >. ne le réduit pas à la seule domination$ . mais de les faire vivre$ %'. le p ilosop e désigne le fait que.tats6?nis. depuis le FG33e si"cle.tats6?nis. mais ne tombe jamais dans la simple indignation$ 3l ne diabolise pas le pouvoir. c'est la troisime explication:)oucault critique.. s'est exclamé.tats6?nis. c'est le concept de biopolitique$ . avec la carte d'identité.. elles sont pourtant nécessaires car elles font de nous des su"ets actifs$ . fait l'éloge de la famille. l'. en Amérique du @ud et en A ine>$ "es grandes questions politiques de notre époque 4euxi"me explication: à travers ces cours. celui6là m#me qui était longuement anal'sé dans le cours de *+1+.t. qui voit dans «2aissance de la biopolitique» une sorte d'éloge de la pensée néolibérale$ 4u reste. la contestation passe . le grand p ilosop e bengali. mais il me permet aussi de vo'ager$ 4"s lors. Arnold 4avidson peut témoigner de l'intér#t que suscite le penseur fran!ais c e< ses pairs$ @on coll"gue Di#esh Chakrabart . lui télép one réguli"rement pour clarifier tel ou tel point de la pensée de )oucault$ %es départements de t éologie ou d'ant ropologie lui réclament des conférences$ . nos conduites sont fixées par le pouvoir. beau joueur: «!oucault a parfaitement compris ce que "e voulais dire )» Aar on peut apprécier )oucault sans #tre ostile au libéralisme$ (el est le cas de son ancien assistant. établit des statistiques$«La $iopolitique permet d%éclaircir le lien si confus au"ourd%hui entre l%individu et le collectif.rofesseur à A icago et responsable de la publication des cours aux . et du sociologue "eo''ro de La(asnerie.tat me contr&le. gouverner est une relation à deux.» %e t "me de la biopolitique s'exporte bien$ 3l est au fondement des deux grands courants de pensée qui dominent aux . l'un des représentants de la jeune garde foucaldienne$ Le pouvoir $iopolitique s%e&erce sur les vies' mais les vies peuvent en retour agir sur lui( c%est le cas quand nous protestons' quand nous manifestons. Michel #n2ra= . le principal pouvoir de l'. les gender studieset les études postcoloniales$ Buant à la t éorie du care' venue elle aussi d'outre6Atlantique. lors d'un colloque récent. note Mathieu Potte!Bonneville.ar exemple. et si nos fa!ons de vivre.tat souverain sur ses sujets n'est plus de les mettre à mort =comme à l'époque féodale>. )oucault offre des outils uniques pour aborder les grandes questions politiques de notre époque: qu'est6ce que le pouvoirC 4e quoi est6il capableC Bue puis6je faire face à luiC %a clé de voKte de sa pensée.tat 'giéniste représente par excellence le pouvoir biopolitique qui agit sur les vies et les corps: il fixe des normes sanitaires.et *.

t se rapproc e du p ilosop e Pierre /adot.' insépara$le de son intér/t pour la folie». /O euros$ . se passionne pour (ertullien.Micha. le «courage de la vérité»>. la«vraie vie».e(ri.tudesN. Fr+d+ric "ros. on voit que l'impact de )oucault sur le c amp intellectuel fran!ais peut atteindre des dimensions insoup!onnées$ . "ior(io A(amben et m#me Julien Cou#at. par :ic el )oucault. saint Lean A r'sostome. son oeuvre s'est nourrie d"s le début «de ses e&périences intimes' comme sa dou$le tentative de suicide dans les années +.surtout par des «micro6résistances».ric Aesc imann La 1oci+t+ #unitive2 Cours au Coll3(e de France 4567!4568. l'activiste de (arnac>$ . les tec niques de la confession et de l'aveu.sprit» = M riam )evault d*Allonnes. des «réformistes» de la revue «. le grand inspirateur du renouveau de la p ilosop ie comme mani"re de vivre$ 3l popularise son oeuvre. @euil6Mallimard. N7autes .-. Jean!Claude Monod. mais à les rendre plus vivables$ 4'oE le large spectre des sensibilités qui s'inspirent du penseur dans le c amp de la p ilosop ie politique. une autre spécialiste de )oucault. le fait élire au Aoll"ge de )rance$ Buand on sait que . le c ristianisme primitif. A la fin de sa vie. les exercices spirituels issus du concile de (rente$$$ .lus fascinant encore: ce pouvoir sur les individus =ce qu'il appelle «le gouvernement des autres»*' il remarque qu'on peut aussi l'appliquer à soi6m#me =c'est le «gouvernement de soi»*.ierre 7adot eut notamment pour disciples Luc Ferr et Michel 0n'ra . JI0 euros. A'est une p ilosop ie plus personnelle qui se dévoile alors: comme le rappelle Judith )evel.l Foessel> aux penseurs de la nouvelle radicalité politique =-oni . )oucault explore de nouveaux t "mes =le «souci de soi». qui ne c erc ent pas à abattre les normes. Aassien.