Vous êtes sur la page 1sur 6
Catholiques en Campagne Questionnaire à l'attention des candidats aux élections municipales de 2014 Réponses de

Catholiques en Campagne

Questionnaire

à l'attention des candidats aux élections municipales de 2014

Réponses de Martine BINDER au collectif « Catholiques en Campagne »

Prénom et NOM du candidat : Martine BINDER Commune : MULHOUSE Code postal : 68200 Etiquette : Front National

1. D’une manière générale, êtes-vous favorable à la doctrine sociale et politique de l’Eglise catholique, notamment en ce qui concerne les points non négociables :

défense de la vie de la conception naturelle à la mort naturelle, liberté du choix de l’école par les parents, responsabilité des parents dans l’éducation des enfants ?

▶▶ Totalement, je suis catholique pratiquante, mère de 6 enfants.

2. La pression fiscale s’accroît de toute part, l’endettement aussi : pensez-vous qu’on puisse réaliser un budget municipal sur la base d’une réduction des dépenses ?

▶▶ LA RIGUEUR : MULHOUSE BIEN GEREE

Aucune augmentation de la fiscalité sur la durée du mandat

Dans la situation de crise très grave qu’affrontent notre pays, notre région et notre ville, les élus municipaux se doivent de donner l’exemple : il est temps que la mairie de Mulhouse tienne compte de la réalité économique.

Les budgets de communication et de relations extérieures seront limités au strict minimum. Les dépenses administratives ainsi que la masse salariale seront maîtrisées.

Tout projet d’investissement important, nécessaire à l’amélioration du cadre de vie des Mulhousiens, et susceptible d’engager de façon importante les finances de la commune ou sa capacité d’emprunt, pourra faire l’objet d’un référendum municipal.

Assurer la transparence des comptes de la commune

L’actuelle mairie de Mulhouse pratique systématiquement ce qu’on appelle la débudgétisation vers d’autres personnes morales (Sociétés d’économie mixte, offices divers…) pour camoufler ses dépenses réelles et pratiquer sans restriction un clientélisme très orienté.

Ces structures para-municipales seront contrôlées voire pour certaines dissoutes et reprises en gestion directe par la mairie pour mieux en connaître leur coût de fonctionnement réel. Nous étudierons la possibilité de remettre l’assainissement en régie municipale.

Chaque année, comme cela se fait déjà dans beaucoup de villes de France, les citoyens et contribuables de Mulhouse se verront adresser le bilan de la gestion municipale de l’année précédente.

Mieux gérer les subventions municipales

Le budget des subventions sera réorienté au profit exclusif des Mulhousiens.

Par ailleurs, toutes les subventions destinées à la prétendue insertion des immigrés ainsi que celles versées à des groupes de pression seront supprimées.

Limiter le recours à l’emprunt

Le recours à l’emprunt doit être particulièrement maîtrisé. En 1er lieu, les projets d’investissement, les seuls qui puissent être financés par l’emprunt, doivent être justifiés par la seule amélioration des besoins de la population mulhousienne.

3. Que comptez-vous faire très concrètement pour assurer la sécurité des habitants de votre commune ?

UNE VILLE SURE : Sans sécurité, pas de prospérité.

Rétablir la sécurité à Mulhouse

« Un pouvoir impunément bravé touche à sa ruine. » Honoré de Balzac

La sécurité est la 1 ère des libertés. Cette préoccupation est essentielle dans une ville de près de 110.000 habitants. C’est la 1 ère exigence des Mulhousiens à l’égard de leur mairie.

Face à cette situation, les Mulhousiens doivent être protégés. Toute autre considération est secondaire par rapport au rétablissement de la sécurité dans notre ville. Il est en effet du devoir des élus municipaux de tenir compte des réalités et d’agir en conséquence pour le bien des habitants.

Sécuriser tous les quartiers.

Les policiers municipaux mulhousiens se consacreront à plein temps à la sécurisation des habitants de notre ville pour les protéger dans leur vie quotidienne (écoles, boutiques et centres commerciaux, rues et marchés, espaces verts, blocs d’immeubles, quartiers pavillonnaires,…), en collaboration avec la Police nationale.

C’est leur présence permanente, dissuasive et rassurante, sur la voie publique, à la sortie des établissements scolaires, aux abords des commerces, dans les zones d’activités, dans le centre

urbain, sur les marchés et les parkings, de jour comme de nuit, qui représente la meilleure façon et probablement la seule - de ramener la tranquillité à Mulhouse et de faire que les Mulhousiens se sentent bien dans leur ville. Ce seront toujours les mêmes policiers qui seront affectés à un îlot, ce qui leur permettra une connaissance du terrain et des habitants extrêmement poussée. Une section d’intervention rapide de la police municipale viendra renforcer, en cas de difficulté, de jour et plus particulièrement la nuit, l’action des patrouilles de sécurisation.

Le service d’accompagnement des personnes âgées sera développé, accessible à la demande et gratuit.

NOS engagements pour Mulhouse:sera développé, accessible à la dema nde et gratuit. La déchéance de nationalité et la responsabilité

La déchéance de nationalité et la responsabilité financière totale des familles de tous les délinquants récidivistes est la seule façon d’enrayer la spirale de la violence et la pompe aspirante qui vide Mulhouse de sa vitalité !!!

1. Concernant les désordres récurrents, il doit y avoir un renforcement de la présence policière dans tous les quartiers : la sécurité, l'ordre et la propreté seront NOS priorités.

2. Casseurs= payeurs. Les familles des casseurs seront les payeurs, la ville engagera systématiquement des poursuites judiciaires et la mise en place de travaux d’intérêts généraux.

3. Nous demanderons la suppression des allocations familiales aux familles de délinquants récidivistes et l’expulsion des logements sociaux.

4. Quelles sont les mesures pratiques que vous souhaitez appliquer concernant les gens du voyage et des Roms ?

▶▶ AUCUNES, nous avons assez de pauvreté à gérer à MULHOUSE, les ROMS doivent rentrer dans leur pays.

5. Etes-vous prêt à encourager le développement de logements intergénérationnels ?

▶▶ Seniors- étudiants(es) - La cohabitation intergénérationnelle

« Les personnes âgées sont celles qui apportent l’histoire, ce sont elles qui comme le bon vin qui a vieilli, ont la force intérieure pour donner un noble héritage. » Pape François

1. La jeunesse, l’espoir de notre ville.

Notre société est confrontée à tous les âges de la vie par la fragilisation du lien social et la montée de la solitude. Mulhouse est non seulement frappée par une véritable fracture sociale mais également par la disparition du lien social.

Mulhouse doit développer aujourd'hui de nouvelles politiques en direction du 3ème âge.

Notre engagement : promouvoir la cohabitation intergénérationnelle . : promouvoir la cohabitation intergénérationnelle.

Objectif : mettre en relation des seniors et des étudiants(es) mulhousiens(es).

Pour des seniors, prendre un étudiant permet de pouvoir alléger un quotidien devenu trop lourd, éviter la peur de la nuit ou la mauvaise chute seul dans l’appartement, avoir une aide pour les courses, le ménage,…

De l’autre côté, vous avez des étudiants pour qui nous proposons 3 formules de cohabitation :

1. Un logement gratuit en échange d’une présence la nuit, avec partage de moments

privilégiés (sorties au cinéma, visites des musées,

),

2. Soit un logement économique pour l’étudiant qui participera aux charges couvrant les dépenses de sa présence. Il assurera une relation discrète et cordiale et donnera de son

temps pour rentre quelques services bien définis à l’avance,

3. Ou alors sous forme d’une indemnité d’occupation. Cette indemnité peut ainsi servir de complément de revenu en cas de retraite trop faible ou de charges trop lourdes pour le senior.

2. Une alchimie complexe, mais chacun y trouvera son compte.

La constitution d’un binôme (étudiant/senior) est une alchimie complexe et c’est pourquoi chaque cas demande une attention très particulière. Partager son logement pour aider la jeune génération qui est l’avenir de la France et qui se trouve en difficulté, est un acte de solidarité. Il s’agit de trouver de nouvelles formes de solidarités.

Avec notre proposition, les étudiants pourront vivre une expérience humaine et nos seniors retrouveront un nouveau sens à la vie, une nouvelle jeunesse.

6. Aurez-vous une politique d’aide aux familles ? Quels sont vos engagements concernant l’aide aux mères en détresse ?

▶▶ Nous créerons un poste d’adjoint à la famille, couvrant tout le champ du social :

familles, personnes âgées,….

7. S’agissant de la petite enfance, soutiendrez-vous le libre choix des parents en favorisant des modes de gardes alternatifs privés ou associatifs ?

▶▶ OUI

8. Quelle est votre position sur la loi Taubira concernant le « mariage » dit « pour tous » ? Etes-vous prêt à réclamer l’objection de conscience dans l’hypothèse d’une demande de mariage unisexe ?

▶▶ Oui totalement, je ne célèbrerai jamais de mariage en dehors de celui d’1 homme et d’1 femme.

9. Etes-vous prêt à favoriser la création d’écoles libres et indépendantes dans votre commune, par exemple en mettant à disposition des terrains ou des locaux ?

▶▶ Création d’une école indépendante, solution d’avenir.

Depuis une dizaine d'année, nous constatons que des difficultés scolaires (d’apprentissage, et/ou de comportement) sont apparues au sein de nos établissements. L'école publique est dans un état de délabrement très préoccupant : les classes mulhousiennes sont surchargées et le niveau scolaire s’en ressent.

On constate que dès le plus jeune âge, bon nombre d’élèves ont beaucoup de mal à maîtriser suffisamment la langue française pour l'apprentissage des bases de la lecture et des mathématiques .Malgré des dispositifs de « soutien scolaire » mis en place, ces difficultés persistent. Comment enrayer cette chute ?

ces difficultés persistent. Comment enrayer cette chute ? NOS engagements pour Mulhouse: 1. Afin d’alléger les

NOS engagements pour Mulhouse:

1. Afin d’alléger les classes, une solution serait de passer par la création d'une école indépendante dans un lieu calme et propice à l'apprentissage. Celle-ci serait créée par des parents, des enseignants dans un local ou un bâtiment municipal.

2. La tranche d'âge et les niveaux du public accueilli resterait inchangé (enfants de 6 à 11 ans) mais avec un allègement des classes (moyenne 15-18 élèves maxi).

3. Le changement des manuels scolaires avec des méthodes moins complexes. Il s’agira de conjuguer l'efficacité des méthodes classiques et l'interactivité des méthodes modernes par l’utilisation d’un ensemble de procédures pour faire cours efficacement tout en sollicitant la réflexion des élèves. Nous soutiendrons une démarche souple et intelligente par l’utilisation des ouvrages de La Librairie des Écoles pour l'enseignement des matières fondamentales. Voir le détail des ouvrages sur http://www.lalibrairiedesecoles.com/

4. Pour redonner le goût de la lecture, nous ferons appel aux éditeurs locaux pour l’édition de livres de lecture sur des sujets liés à l’histoire régionale. Lancement du salon du livre, des alsatiques et de la littérature alsacienne dès septembre 2014.

10. Concernant la réforme des programmes (notamment théorie du genre et éducation sexuelle) et celle des rythmes scolaires dans le primaire, pensez-vous que les parents et les enseignants doivent avoir leur mot à dire concernant leur application et qu’une concertation doive être organisée au niveau municipal ?

▶▶ Oui tout à fait car les éducateurs se sont d’abord les parents.

11. Quelles mesures comptez-vous prendre pour lutter contre l’affichage pornographique ou cathophobe ?

▶▶ Rien de tel ne sera tolérer à Mulhouse.

12. Comment envisagez-vous le financement de l’entretien du patrimoine communal culturel et notamment religieux ?

▶▶ Nous nous tiendrons au CONCORDAT en vigueur en Alsace.

13. Pensez-vous que l’action municipale doive

favoriser les fêtes et les animations

inspirées de notre patrimoine historique et culturel, national et local ?

▶▶ Oui totalement, il faut un enracinement dans son patrimoine local.

14. Il est aujourd’hui parfois plus facile de se voir servir un repas hallal que du poisson le vendredi dans les écoles. Ce traitement favorisant l'Islam est-il selon vous une réponse satisfaisante de la laïcité municipale ?

▶▶ Il n’y aura aucun repas hallal servit dans nos cantines.

15. Comment jugez-vous l’extension des dérogations accordées au travail dominical ? Quelle sera concrêtement votre politique dans ce domaine ?

▶▶ Aucunes dérogations.

Réponses à adresser à :

- Par courrier : Collectif « Catholiques en Campagne » Paris

- Par télécopie : 01 79 73 13 64

- Par courriel : contact@catholiques-en-campagne.fr

14, rue Charles V

75004

Centres d'intérêt liés