Vous êtes sur la page 1sur 29

Transfusion sanguine

aux urgences et en
SMUR en PACA
État des lieux, résultats préliminaires
COPACAMU - Sainte Maxime, le 3 octobre 2009

I. Deloffre-Asin, G. Viudes, S. Pascalone, K. Riant, M. Duprey,


Méthodologie de l’enquête
| Services cibles
z 58 services d ’urgence (publics et privés)
z 27 SMUR
| 2 volets
z Volet SMUR
• 1 questionnaire : enquête rétrospective sur 2008
auprès des responsables de service
z Volet Urgence
• 3 questionnaires :
• chaque responsable du service
• chaque médecin transfuseur
• chaque prescription de PSL pendant 2 mois
Méthodologie de l ’enquête :
Média utilisés

Logiciel Site web Papier Enquête


Questionnaires
TU téléphonique
Responsables
X X
SMUR
Responsables
X X
Des urgences
Médecins
X X X
transfuseurs

Prescriptions X X X
URG
Général Informatisation « Terminal
des urgences (TU) »

OUI; 23; 40%


NON; 35; 60%

646 000 passages sur 1 300 000 annuels


Réponses recueillies

| Questionnaire SMUR : 27 /27


| Questionnaires Urgence:
z Services : 57/58
z Médecins transfuseurs : 432 / ?
z Transfusions réalisées : 137 /?
SMUR 27 SMUR
60 083 interventions en 2008
SM UR TOULON-LA SEYNE
13020;
SM UR SISTERON
22%
SMUR SALON de PROVENCE

SM UR PERTUIS

SM UR PAYS d'APT

SM UR ORANGE
47063;
SM UR NICE 78%
SM UR M ENTON

SM UR M ARTIGUES

SM UR M ARSEILLE

SM UR M ANOSQUE

SM UR HYERES

SM UR GRASSE

SM UR GAP

SM UR DRAGUIGNAN

SM UR DIGNE

SM UR CAVAILLON-LAURIS

SM UR CARPENTRAS

SM UR CANNES

SMUR BRIGNOLES

SMUR BRIANCON

SM UR AVIGNON

SMUR AUBAGNE

SM UR ARLES

SM UR ANTIBES

SM UR AIX e n PROVENCE

0 2000 4000 6000 8000 10000 12000 14000

Interventions primaires Interventions secondaires


SMUR
Présence d ’IDE en intervention (1)
Interventions primaires

IDE OUI; 35341; 76%

IDE ?; 5863; 12%

IDE NON; 5860; 12%

Interventions secondaires

IDE OUI; 3486;


IDE ?; 407; 3%
27%

IDE NON; 9128;


70%
SMUR
IDE en interventions primaires
SMUR

IDE en interventions secondaires


SMUR
Le SMUR a t ’il transfusé en
primaire ?
Primaires Patients PSL
SMUR DRAGUIGNAN 1 3
SMUR ANTIBES 5 10
SMUR ARLES 2 NC
NC NC
OUI; 13; 48%
SMUR BRIANCON
SMUR BRIGNOLES 2 NC
SMUR CAVAILLON-LAURIS NC NC
SMUR MANOSQUE 3 6
SMUR MENTON 2 4
SMUR NICE NC NC
SMUR PERTUIS 1 NC
SMUR SISTERON 2 3 NON; 14; 52%
SMUR AVIGNON 8 19
SMUR TOULON-LA SEYNE 4 NC
30 45
SMUR
Le SMUR a t ’il transfusé en
secondaire ?
Secondaires Patients PSL
SMUR MARTIGUES 1 NC
SMUR CANNES 2 3
SMUR DRAGUIGNAN 5 11
SMUR ANTIBES 3 7 OUI; 12; 50%
SMUR ARLES 2 NC
SMUR AUBAGNE 1 2
SMUR BRIANCON NC NC
SMUR NICE NC NC
SMUR AIX en PROVENCE NC NC
NON; 12; 50%
SMUR AVIGNON 44 58
SMUR MARSEILLE 12 NC
SMUR TOULON-LA SEYNE 32 NC
102 81
SMUR

Protocole transfusionnel SMUR ?


Primaires

OUI; 9; 33%

NON; 18; 67%

Secondaires

OUI; 6; 25% NC; 1; 4%

NON; 17; 71%


SMUR
Prélèvements Immuno-hémato
prétransfusionnels
Prélèvement systématique

NC; 4; 15% NON; 3; 11%

Transmission des tubes

OUI; 20; 74%

NC; 5; 19%

Service
destinataire; 22;
81%
SMUR

Approvisionnement en CGR
Connaissance du fournisseur

NC; 1; 4% NON; 2; 7%

Fournisseur
OUI; 24; 89%

Dépôt du CH;
?; 2; 7% 18; 67%
NC; 1; 4%

EFS; 6; 22%
SMUR

Sentiments sur TS en SMUR


Réalisable
Souhaitable
Primaires
Nécessaire
Inutile
Dangeureuse
Fait perdre du temps
Pas assez pratiqué

0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100%

Oui Non NPP

Réalisable
Souhaitable
Nécessaire
Secondaires
Inutile
Dangeureuse
Fait perdre du temps
Pas assez pratiqué

0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100%

Oui Non NPP


SMUR
Difficultés rencontrées
NC; 2; 7%

N; 13; 49%
| Pratique trop rare
| Absence d ’expérience O; 12; 44%

| Absence de protocole
| Protocole trop lourd
| Appropriation du protocole
| Pas de dossier patient complet
| Traçabilité difficile en secondaire
| Prélèvements et/ou PSL jetés ou refusés à l ’arrivée
| Pas d ’organisation de l ’approvisionnement en primaire
| Matériel de transport
URG
Général
Quels médecins transfusent ?
Habilitation à la transfusion

O; 12; 21%

N; 45; 79%
Autorisation aux internes
( 37 services dotés)

O; 14; 38%

N; 23; 62%
URG
Général
Protocole et EPP
Protocole spécifique

O; 29; 51%

N; 28; 49% EPP Transfusion sanguine

O; 9; 16% NC; 1; 2%

N; 47; 82%
URG
Général
Accès au dossier transfusionnel

O; 39; 68% NC; 1; 2%

NSP; 1; 2%

N; 16; 28%
URG
Médecins
432 questionnaires « médecins »
Orange-Vaison-Valréas 6 CH Grasse 18
HP Beauregard 2 CH Frejus 24
HIA St Anne 6 CH Draguignan 18
Fondation St Joseph 12 CH Cavaillon-Lauris 1
Fondation Lenval 1 CH Carpentras 8
Fondation Ambroise Pare 6 CH Cannes 14
Clinique Marignane 8 CH Brignoles 29
CHUN St Roch 17 CH Avignon 47
CHITS 24 CH Augagne 3
CH St Tropez 13 CH Arles 19
CH Salon 21 CH Apt 3
CH Pertuis 8 APHM-TimoneEnfants 2
CH Menton 8 APHM-Sud 8
CH Martigues 17 APHM-NordEnfants 9
CH Manosque 4 APHM-Nord 16
CH Hyeres 30 APHM-Conception 30
URG
Médecins Connaissance du conseil
transfusionnel à l ’EFS

oui; 197; 46%

non; 235; 54%


URG
Médecins Avez vous bénéficié d ’une
formation spécifique par CHV ?

oui; 129; 30%

non; 303; 70%


URG
Médecins
Connaissez vous l ’existence de
protocoles transfusionnels dans votre
établissement ?

non; 149; 34%

oui; 283; 66%


URG
Médecins Déclarations obligatoires
Déclaration EI donneur

oui; 35; 8%
Déclaration EI Receveur

oui; 118; 27%


non; 397; 92%

non; 314; 73%


URG
Médecins
Difficultés les plus fréquentes

Difficultés de prescription
Choix d'une qualification ou d'une préparation particulière pour les PSL 151
Evaluation du besoin quantitatif en plasma ou plaquettes 143
Besoin d'aide à la prescription 53

Difficultés organisationnelles
Délai de réception des PSL 133

Interprétation d'un carton de contrôle pré-transfusionnel 66

Accès au dossier transfusionnel 84


URG
Médecins
Difficultés les plus fréquentes

6 difficultés 1

5 difficultés 3

4 difficultés 10

3 difficultés 35

2 difficultés 112

1 difficulté 249

0 50 100 150 200 250 300


URG
Patients
137 questionnaires remplis par 20 services
(23% passages annuels de la région)
Conclusions

| Opportunités d’amélioration évidentes,


z Formations (initiale et continue)
z Harmonisation des pratiques (Protocoles …)
z EPP par services et régionales
| Partenariat avec le réseau d’hémovigilance
indispensable,
| Priorité régionale pour les réseaux territoriaux
des urgences,
| Bonne photographie de la situation régionale
mais l’enquête « transfusion » reste à
compléter.