Vous êtes sur la page 1sur 6

Villages assainis

Villages assainis unissons-nous pour les enfants Grâce à une approche participative et holistique, l’UNICEF appuie les

unissons-nous pour les enfants

Grâce à une approche participative et holistique, l’UNICEF appuie les communautés en les encourageant à prendre leur santé entre leurs propres mains.

L’initiative « Village Assaini » est un programme national congolais qui encourage les communautés et les autorités locales de la santé à travailler ensemble pour améliorer la santé des enfants. Grâce à ce programme, les communautés elles- mêmes se mettent a l’œuvre pour améliorer leurs pratiques d’assainissement et d’hygiène et maintenir un accès durable à l’eau potable.

le concept : comment ça marche

Les villages doivent demander à participer au programme, et démontrer l’engagement de la communauté entière en vue d’atteindre les normes d’un « village assaini ». Une fois que la demande est reçue par les autorités de la zone de santé, un représentant du bureau de la zone de santé visite le village et explique les tenants et aboutissants du programme a ses membres ; si la communauté est d’accord avec les engagements attendus de chaque partie, un protocole d’accord est signé.

La communauté élit un comité qui devra diriger le processus participatif pour réaliser du progrès dans la santé et l’assainissement du village. Le comité doit être composé pour moitie de femmes.

Avec le soutien de la zone de santé, toute la communauté se met ensemble pour identifier et exprimer son désir d’un environnement plus sain pour elle-même et les générations futures. La communauté analyse sa situation actuelle et élabore un plan d’action communautaire pour parvenir à ses objectifs.

Les membres de la communauté travaillent ensemble pour mettre en place les infrastructures d’eau, d’assainissement et d’hygiène adaptées aux conditions locales telles que les points protégés d’eau potable, des latrines hygiéniques, des stations de lavage des mains et des zones d’élimination des déchets. Les autorités locales et les

1
1

organisations non gouvernementales peuvent fournir une assistance technique et logistique pour la construction d’infrastructures lorsque les ressources nécessaires ne sont pas disponibles localement.

Après une moyenne de 12 à 18 mois, lorsque le village a atteint les sept standards ci-dessous énumérés, lui est attribué le statut de « village assaini ». L’atteinte des normes est vérifiée par une enquête auprès des ménages pour confirmer le bon niveau de connaissances et de pratiques WASH au village, par les statistiques du secteur de la Santé qui doivent confirmer une diminution des cas

UNICEF/DRC/Asselin

de diarrhée parmi les enfants de la communauté, et par une visite du médecin chef de la zone qui doit certifier que l’infrastructure communautaire se conforme aux normes techniques attendues. Une fois l’atteinte des normes confirmée, une grande cérémonie est organisée pour certification du village et remise officielle du statut “assaini” en presence des dirigeants locaux, des dignitaires, des médias et de communautés villageoises voisines.

la réalisation : ce qui a été accompli

LeS Sept StAndArdS d’Un ViLLAGe ASSAini

Un comité dynamique oeuvrant pour l’assainissement du village

Au moins 80 pour cent de la population ayant accès à l’eau potable

Au moins 80 pour cent des ménages utilisant des latrines hygiéniques

Au moins 80 pour cent des ménages se débarrassant de leurs déchets de manière hygiénique;

Au moins 60 pour cent de la population se lavant les mains avant les repas et après l’utilisation des latrines

Au moins 70 pour cent de la population comprenant la voie féco-orale de transmission des maladies

Le village nettoyé au moins une fois par mois

2 2

UNICEF/DRC/Ridsdel

À ce jour, deux millions de personnes en république démocratique du Congo ont eu accès à l’eau potable et à l’assainissement et l’hygiène améliorés à travers le programme Village et ecole Assainis.

la découverte: ce qui marche

Avoir une perspective holistique de la santé de l’enfant : Auparavant les programmes ont eu tendance à vouloir agir sur la santé des enfants comme si ce dernier était séparé de l’environnement dans lequel vivent les enfants. Le programme Village Assaini reconnait que pour améliorer la santé des enfants il faut agir sur cet environnement. A noter que Village Assaini n’est que l’un des volets d’une initiative en deux entités, l’autre volet étant le programme « ecole Assainie ». Ces deux programmes travaillent ensemble pour améliorer la santé des enfants dans deux espaces de vie où ceux-ci passent l’essentiel de leur temps.

La participation, la motivation, l’engagement et l’appropriation de la communauté : parce que les communautés doivent elles-mêmes demander à participer au programme, le niveau de motivation et d’engagement communautaire dans le programme Village Assaini est élevé dès le départ. A partir de là, toute la communauté participe au processus d’analyse, de planification, d’action et d’évaluation, ce qui crée un niveau élevé d’appropriation du programme au travers du sentiment de fierté de voir son village évoluer favorablement. Cette approche permet aux

L’UNICEF, les autorités de santé de la zone, et les partenaires locaux assistent les communautés à choisir des solutions appropriés à leur situation individuelle, comme cette latrine qui fonctionne sans l’eau.

3

Témoignages

Témoignages “ La meilleure chose [depuis notre adhésion au programme Village Assaini] est que nous avons
Témoignages “ La meilleure chose [depuis notre adhésion au programme Village Assaini] est que nous avons
Témoignages “ La meilleure chose [depuis notre adhésion au programme Village Assaini] est que nous avons

La meilleure chose [depuis notre adhésion au programme Village Assaini] est que nous avons maintenant de l’eau potable. Depuis lors, il y a beaucoup moins de malades dans notre village. Avant, les gens tombaient souvent malade, et pouvaient même mourir, surtout les petits enfants. Maintenant,

nous n’avons plus peur. Mon rêve pour l’avenir est que nos enfants bénéficient

également de la même chose.

– Anne-Marie Anifa, présidente du Comité du Village Maindombe

Avant qu’on n’ait des latrines hygiéniques, c’était horrible – les latrines puaient et étaient pleines d’asticots et de mouches, que les poules répandaient partout. Les gens avaient peur de venir ici. Lorsque nous avons célébré notre statut de village assaini, il y avait une telle joie - nous sommes mêmes passés à la télévision ! Notre village a vraiment pris de l’honneur ce jour-là. Maintenant, les gens de la ville veulent venir ici.

– Genevieve Odia, membre du comité de village en santé de Kankolomo

Avant que nous ne rejoignions le programme « Village Assaini », notre village n’était pas propre du tout. Lorsque nous avons rejoint le programme, nous nous sommes mis tous ensemble pour nettoyer le village et creuser des fosses

à ordures. Maintenant, chaque maison a une fosse à ordures, une latrine

hygiénique, et une station de lavage des mains. Nous pouvons servir d’exemple

à d’autres villages.

– Karifano Kongo, président du comité de santé au village demba

4

4

villages de développer les connaissances, compétences et la motivation dont ils ont besoin pour la prise en charge à long terme de leur propre santé.

S’appuyer sur les forces et les capacités existantes localement : L’approche « Village Assaini » est créée autour de l’idée que les communautés possèdent déjà des compétences et capacités qu’elles peuvent mettre au profit du processus d’assainissement de leur village. Les approches participatives aident les communautés à reconnaître leurs forces et à créer des plans d’action pour atteindre leurs objectifs.

L’intégration et l’équité : L’approche «Village Assaini» est basée sur le constat que les communautés ne sont pas homogènes mais composées de divers groupes d’individus. parce que le programme ne peut être réalisé qu’avec la participation de tous, Village Assaini rassemble les différents groupes sociaux de la communauté et s’assure que les personnes vulnérables et les groupes marginalisés soient inclus et considérés dès le début du processus.

Créer un sens des droits et des responsabilités : Le programme « Village Assaini » renforce la prise de conscience par les agents de la zone de santé et les communautés qu’une vie saine n’est pas seulement leur droit mais aussi et surtout leur responsabilité. Le programme crée une relation de transparence et de responsabilité mutuelle entre les citoyens et l’État qui doivent travailler ensemble pour la santé des enfants. A travers ce programme, l’UniCeF met en relief les rôles et les responsabilités des autorités des zones de santé, tout en renforçant leur capacité à remplir leurs obligations.

des partenariats divers pour la santé : pendant de nombreuses années, les organisations non-étatiques tels que les groupes religieux ou des organismes communautaires ont joué un rôle-clé dans la prestation de services à la population de la république démocratique du Congo. Le programme « Village Assaini » reconnaît les capacités de ces groupes et encourage l’etat et les villages à leur engager le pas dans la lutte pour la santé des enfants, tout en favorisant la responsabilité à long terme de l’État quant à la fourniture de services de base aux populations rurales.

le rêve : la vision pour le futur

La vision de l’UniCeF réside dans le fait qu’aucun enfant ne devrait mourir de maladies diarrhéiques évitables. Au cours des cinq prochaines années, l’UniCeF soutiendra le gouvernement de la rdC pour étendre le programme à des milliers d’écoles et de villages additionnels. dans le même temps, le programme mettra en place un système d’appui continu pour les villages et les écoles qui ont déjà été certifiés « assainis » afin de s’assurer que les résultats obtenus soient maintenus. il présentera également un volet de « rattrapage » pour les villages et les écoles dont le statut « assaini » n’a pas perduré. pour l’horizon 2017, l’UniCeF vise à ce que plus de 5,5 millions de Congolais, dont près de 50 pour cent sont des enfants, bénéficient du programme Village et ecole Assainis.

La Stratégie nationale de Lutte Contre la pauvreté (2011) a conseillé la mise à l’échelle des interventions du programme « Village Assaini » comme une priorité absolue pour réduire la pauvreté et accélérer les progrès vers les objectifs de

développement du millénaire. dans un pays aussi vaste que celui de la rdC, aucun partenaire ne peut, seul, réaliser la programmation à l’échelle nécessaire pour l’atteinte de ces objectifs. L’UniCeF travaille donc avec le gouvernement pour élaborer un modèle ouvert de sorte que l’approche « Village Assaini » puisse être répliquée par d’autres organisations. La vision ultime de l’UniCeF est que l’approche « Village Assaini » soit adoptée et standardisée au niveau national.

Le lavage des mains est un des comportements critiques à la santé des enfants. Le programme Village Assaini reconnait que la santé des enfants dépend de leur environnement, et prend une approche holistique qui engage toute la communauté.

UNICEF/DRC/Asselin

Partenaires

Les partenariats sont essentiels pour le travail d’UniCeF. UniCeF remercie ses partenaires, UK aid, Japon, USAid et les Comités nationaux pour UniCeF pour la collaboration réussie. pour accéder à la liste complète des partenaires de mise en oeuvre, veuillez consulter : www.ecole-village-assainis.cd.

6