Vous êtes sur la page 1sur 6

TECHNIQUE : L’utilisation du papier vélin

Le papier vélin (ou vellum), vous connaissez? Il s’agit d’un papier translucide et quelque peu fragile à texture lisse que l’on retrouve entre autres dans la confection de cartes de souhaits et de faire-part de mariage. Il confère une allure chic à tout projet.

Historique À l’origine, le vélin était une peau d’animal (entre autres de veau) que l’on nettoyait, mouillait et fixait à un cadre pour l’étirer. Une fois la peau étirée, on grattait la surface pour retirer les poils. Pour amincir et créer plus de tension, on alternait mouillage, séchage et grattage de la peau. Pour permettre à la peau d’absorber l’encre, on pouvait également utiliser un abrasif, tel que la pierre ponce, dans la finition. Ceci en faisait un « papier » très résistant utilisé dans la confection de rouleaux, de livres, etc.

Aujourd’hui, le vélin que l’on utilise est plutôt un papier légèrement plastifié. Il est lui aussi translucide quoique plus fragile que son ancêtre. Mais il est possible d’appliquer au vélin presque toutes les techniques utilisées en scrapbooking.

Exemples

toutes les techniques utilisées en scrapbooking. Exemples Dans la page ci-contre, à part les photos et

Dans la page ci-contre, à part les photos et les 2 couleurs de carton, seul le vélin a été utilisé pour embellir la page.

Tout autour de la page, on a placé des languettes de vélin à motif (Magenta) de 1/2" de large qu’on a tissées dans les coins avant de les fixer avec des attaches parisiennes.

un morceau de

vélin blanc qui a été mouillé, froissé, encré au tampon « Cat’s eye » et pressé pour le sécher et lui permettre de bien adhérer à la page.

Le

« cadre »

de

la photo est

Pour presser une feuille de vélin froissée, utiliser un fer à artisanat ou encore votre fer régulier, à sec et à chaleur réduite. Étendre le papier sous un chiffon propre et sec pour éviter de brûler le papier. Le pressage aura également pour effet de fixer l’encre, puisque le vélin est non poreux.

Toutes les fleurs résultent du traitement d’une feuille de vélin blanc uni :

Estampe et gaufrage à la chaleur : choisir un motif d’étampe et l’imprimer à l’aide d’encre à pigment. Saupoudrer de poudre (claire ou de couleur selon l’effet recherché) et faire fondre la poudre à l’aide du fer à gaufrer. Pour le gaufrage, on peut utiliser une encre à pigment régulière. Par contre, si vous souhaitez seulement imprimer vos image, il vous faudra utiliser une encre à solvant tel que la Staz-On, puisque le vélin est une surface non poreuse.

Glimmer Mist : placer la feuille ou la forme de vélin sur une feuille protectrice et vaporiser le Glimmer Mist. Un mouvement de va-et-vient au-dessus de la pièce donnera un effet plus uniforme; si vous vaporisez directement la pièce, il y aura des gouttes inégales sur le produit fini. NOTE : Prendre soin de bien secouer la bouteille avant l’application, puisque le pigment s’accumule au fond.

Encre à l’alcool : appliquer les encres à l’alcool dans les couleurs choisies à l’aide de l’applicateur, en tapotant la pièce à décorer. Le produit sèche quasi- instantanément.

Coloriage au crayon de bois : utiliser des crayons de couleur gras (qualité d’artiste), afin de mieux contrôler la profondeur et le mélange des couleurs. On peut colorier sur le dessus de la pièce, ce qui donnera un effet plus vibrant, ou encore créer un effet plus estompé en coloriant en dessous de la pièce.

Peinture à l’aquarelle iridescente (US ArtQuest) : peindre une section de la pièce de vélin de la taille voulue et, une fois la peinture bien sèche, poinçonner une forme – ici, deux fleurs de formats différents ont été superposées et fixées ensembles à l’aide d’une mini attache parisienne.

Poinçonnées et cousue : poinçonner une fleur. La perforer à l’aide d’une épingle à intervalles réguliers tout autour du centre et des pétales. Diviser le fil à broder pour n’utiliser que deux brins et broder à l’aide d’un point de tige (backstitch). Ce point s’effectue généralement de droite à gauche :

Ce point s’effectue généralement de droite à gauche : Image de Wikipedia.org On passe d’abord l’aiguille

Image de Wikipedia.org

On passe d’abord l’aiguille dans le trou #1, du dessous de la feuille vers le dessus. On passe ensuite du dessus vers le dessous dans le trou #2. On repasse ensuite l’aiguille 2 trous plus loin pour revenir dans le trou de départ – du genre « deux pas en avant, un pas en arrière », et ainsi de suite.

Gaufrée à sec : passer la pièce de vélin dans la Cuttlebug, dans une plaque de gaufrage. Découper la forme choisie à l’aide d’un poinçon. Encrer le relief, si désiré.

Sur le modèle ci-dessus, le « G » dans le coin supérieur gauche est un morceau de vélin sur lequel on retrouve un lettrage décoratif réalisé à la main, colorié au crayon de bois puis posé par-dessus un autre morceau de vélin sur lequel les mots graduation garderie ont été écrits au crayon feutre. Notez l’effet estompé créé par la superposition. Les deux morceaux ont été collés à l’aide « Mini Glue Dots » aux quatre coins puis on a masqué les points de

colle visibles par l’application de « Smooch » pour créer de fausses attaches (note : Smooch

a besoin d’un temps de séchage assez long, donc prévoyez de laisser reposer votre travail pendant que vous faites autre chose ou utilisez le fer à gaufrer).

Le « G » a été réalisé au crayon et rehaussé au crayon de couleur et au marqueur de feutre

à pointe fine. Pour réaliser le lettrage de fantaisie, tracer très légèrement la lettre, puis

ajouter (toujours à la mine) les traits de fantaisie. Colorier le tout en créant des dégradés, si

désiré. Le vélin se prête bien à ce type de coloriage, vu sa texture lisse.

Pour faire adhérer le vélin :

Puisque le vélin est translucide, les adhésifs habituels risquent de paraître au travers. Utilisez plutôt :

Adhésif double face à vélin

Adhésif en aérosol

Adhésif double face ultra transparent

Attaches parisiennes

Œillets

Couture

Si vous utilisez un point de colle ou un adhésif double face régulier, cacher simplement à l’aide d’un embellissement.

Idées variées :

Faites de petites pochettes pour cacher la narration

Imprimez votre narration sur une feuille de vélin : pour ce faire, collez à l’aide d’un adhésif temporaire, votre feuille de vélin sur une feuille de papier d’imprimante, puis imprimez directement dessus. ATTENTION : si vous utilisez une imprimante à jet d’encre, laissez sécher pendant un certain temps avant de l’ajouter à votre projet.

Estompez un papier à motif en y superposant une feuille de vélin, cela donnera un effet de douceur à votre page.

Rehaussez une portion d’une photo en y superposant un vélin dans lequel vous aurez préalablement découpé un « cadre ».

Créez une effet 3D avec des autocollants Pell-Off’s (par exemple des papillons ou des fleurs). Placez votre autocollant sur votre vélin, découpez en suivant le contour et collez sur votre projet à l’aide d’adhésif tridimensionnel.

Créez des scènes sur vos pages :

o

Pour une scène d’hiver : superposer des couches de papier vélin déchiré et en apposant des flocons découpés dans du vélin pour un effet de légèreté.

o

Pour une scène de camping : découper des languettes irrégulières dans des teintes de vélin rouge et orangé pour créer un feu de camp

o

Pour une scène d’Halloween : créez des fantômes qui hanteront votre page – pour un effet encore plus marqué, posez-leur des petits yeux qu’on retrouve dans les étalages d’artisanat.

o

Pour une scène d’aquarium : découper à main levée des algues dans des vélins de teintes de vert et de bleu, et ajoutez-y même de petits poissons découpés dans des vélins de couleur vive.

Utilisez le vélin pour découper des lettres et créez des titres vaporeux.

Ici, une feuille de papier vélin à motifs (Magenta) a été super- posée à un carton coloré au « Glimmer Mist ».

Les feuilles sont des estampes (Magenta) gaufrées à la chaleur et peintes à l’aquarelle irides- cente (U.S. Art Quest).

On a d’abord imprimé et gaufré des feuilles entières sur la partie supérieure de la page ainsi que sur la portion de vélin « perdue » derrière la photo.

La superposition des feuilles sur le haut du cadre résulte des techniques de masque et de superposition.

cadre résulte des techniques de masque et de superposition. Masque : sur un carton ou un

Masque : sur un carton ou un papier (un bon usage pour des retailles) imprimer au moins une fois chaque feuille. Découper les feuilles et les placer par-dessus celles déjà gaufrées sur le cadre avant d’imprimer et de gaufrer de nouvelles feuilles dans la bordure. Ceci permettra de créer une illusion de superposition.

Ensuite, nous avons peint toutes les feuilles à l’aquarelle iridescentes (attention, sur le vélin à motifs, la couleur colle moins bien, il faut que la couleur soit assez épaisse) – nous avons utilisé la palette métallique. La bordure inférieure des feuilles sur le cadre a été découpé soigneusement à l’exacto et on a en même temps retiré la portion de vélin cachée par la photo et où nous avions préalablement imprimé et gaufré des feuilles supplémentaires, lesquelles ont été découpées pour ajouter au cadre ainsi qu’au « 05 » dans le coin inférieur droit.

La page de vélin a été cousue tout autour du carton de fond à l’aide de fil à broder. On y a ensuite glissé et fixé la photo et ajouté les feuilles superposées au cadre. Pour finir, on a imprimé « Automne » et « ‘05 » sur du vélin beige préalablement traité au « Glimmer Mist » à l’aide d’étampe et de peinture acrylique brune. Après avoir bien laissé sécher, on a déchiré tout autour du titre et on l’a superposé sur des retailles de maruyama (Magenta). Pour assurer que l’adhésif demeurerait invisible sous le titre, celui-ci a été collé à l’aide d’adhésif double-face ultra-transparent.

Ci-contre, le vélin a été utilisé pour créer de petites enveloppes et des étiquettes qui

Ci-contre, le vélin a été utilisé pour créer de petites enveloppes et des étiquettes qui contiennent les éléments de la narration.

Sur cette page, une feuille de papier vélin blanc a été superposée à une photo agrandie afin de créer un fond de page.

à une photo agrandie afin de créer un fond de page. est utilisé pour les ailes

est utilisé pour

les ailes

afin de créer un fond de page. est utilisé pour les ailes des papillons en Peel-Off’s.

des

papillons en Peel-Off’s. Ainsi, on pouvait relever les ailes pour créer un effet 3-D.

Ici,

le vélin

Le titre est également inscrit sur du vélin à l’aide de crayons de couleur rehaussé de crayon feutre.

Dans ces deux pages, on retrouve du vélin iridescent (Prism) et du vélin à motifs
Dans ces deux pages, on retrouve du vélin iridescent (Prism) et du vélin à motifs

Dans ces deux pages, on retrouve du vélin iridescent (Prism) et du vélin à motifs (Magenta) dans l’étiquette de titre et sous les photos de la page de droite.

de titre et sous les photos de la page de droite. Ci-dessus, un vélin blanc dans

Ci-dessus, un vélin blanc dans lequel on a découpé des fenêtres met en évidence le visage dans la photo du haut ainsi que l’ornement et les volutes.