Vous êtes sur la page 1sur 1

Maurice Blanchot L'entretien infini

Dans cet ouvrage capital, Blanchot questionne l'exprience littraire elle-mme et crit sur la littrature. Il consacre une partie de ce texte Totalit et infini d'Emmanuel Lvinas, mais aussi d'autres grandes uvres de la littrature, en un style trs philosophique qui lui est propre. Les thmes de l'excs, d'une nouvelle exprience de l'tre, et du Neutre y sont trs prsents.
Au milieu et droite, Emmanuel Lvinas et Maurice Blanchot. Photo publie avec l'aimable autorisation de Simone Hansel, publie pour la premire fois dans le Nouvel Observateur du 27 fvrier 2003. Toute reproduction est strictement interdite.

"Tout le mystre du Neutre passe peut-tre par Autrui et nous renvoie lui, c'est--dire passe par cette exprience du langage o le rapport du troisime genre, rapport non unitaire, chappe la question de l'tre comme celle du tout, nous laissant en butte "la question la plus profonde", cette interrogation du dtour par o vient en question le Neutre - qui n'est jamais encore l'impersonnel. Et ajoutons ceci : toute altrit suppose dj l'homme comme Autrui et non l'inverse. Seulement, il en rsulte que, pour moi, l'homme Autre qu'est "Autrui" risque aussi d'tre toujours l'Autre que l'homme, proche de ce qui ne peut m'tre proche : proche de la mort, proche de la nuit et, certes, aussi repoussant que tout ce qui me vient de ces rgions sans horizons."

_________
Source : Maurice Blanchot, L'entretien infini, Gallimard NRF, 1969, pp. 102-103.