Vous êtes sur la page 1sur 17

Gestion opérationnelle et couverture des risques de change

Stéphane Tosseri Conseil aux Trésoreries d‘Entreprise

Genève, vendredi 27 Janvier 2012

Quelles sont les techniques de couverture du risque ? 5.Sommaire  1. Différents types de risque de change pour l‘entreprise 2. Conclusions dans le contexte monétaire et économique actuel  27. Faut-il couvrir le risque ou non ? En quelle proportion ?    4. Janvier 2012 Page 2 Gestion opérationnelle et couverture des risques de change . Quelle est l‘importance du risque ? Identification et quantification du risque de change 3.

factures sur comptes client .Emprunt contracté en devise - - .Offre de prix en devise Risque: variation future de la contre-valeur de la transaction (incertaine) Risque: variation future de la contre-valeur de la transaction (certaine) Risque: baisse de la valorisation des états financiers consolidés dans la devise fonctionnelle Risques comptables à gérer stratégiquement Risques potentiels à mitiger financièrement Risques confirmés à mitiger financièrement Futur 27. Janvier 2012 Futur Page 3 Présent Passé Gestion opérationnelle et couverture des risques de change . Différents types de risque de change Risque économique Exposition économique Activité économique de l’entreprise impactée par des fluctuations monétaires modifiant le contexte structurel et la compétitivité .Mesure l’impact des variations des taux de change comptables sur les résultats financiers de l’entreprise - Exposition bilantielle Transactions comptabilisées au bilan dans une autre devise que la devise fonctionnelle Créances.Contrat d’achat en devise .1.Valeur des flux financiers et des profits de l’entreprise impactés par les fluctuations .Contrat de vente en devise .Dettes.Dépend des caractéristiques spécifiques de la société et du secteur industriel Risque: opérations affectées par des modifications monétaires macroéconomiques Décision de la direction sur les processus de production et de commercialisation Risque transactionnel Exposition prévisionnelle Transactions futures et horsbilan libellées en devise Risque translationnel Exposition comptable Conversion des positions du bilan de filiales étrangères et des profits des filiales en devise locale Utilisation de la devise locale de la filiale et non de la devise fonctionnelle du groupe .Placement financier ou prêt en devise . facture sur comptes fournisseur .

2295 à cette date Conversion en banque des EUR 400. Janvier 2012 Page 4 Gestion opérationnelle et couverture des risques de change . signature d’un contrat de vente avec un client allemand. pas de couverture de change Entreprise suisse de type exportatrice   Livraison de la marchandise le 30 mars et paiement prévu à 60 jours soit le 27 mai Cours comptant EUR/CHF de 1. lié à l’activité opérationnelle Dépenses CHF Dépenses CHF CONTRAT DE VENTE EN DEVISE      Recettes USD Recettes EURO Exemple d’une entreprise suisse exportatrice: Production en Suisse.000 Cours EUR/CHF de 1.000 et encaissement de CHF 491.3180: anticipation d’un chiffre d’affaires de CHF 527.400 (-7%) par rapport au cours existant en date de signature du contrat  Anticiper une baisse potentielle future du cours EUR/CHF le jour de la signature du contrat et prendre une décision de couverture adéquate à cette date aurait permis d’éviter cette diminution substantielle de chiffre d’affaires en CHF 27.800 soit une perte de CHF 35.1. Exemple de risque transactionnel. pour un montant de EUR 400. charges d’exploitation et paiement dividendes annuels en CHF Ventes partielles à l’export en Europe et aux USA Facturation dans la devise de l’acheteur (EUR et USD) Le 14 février 2011.200.

2011 27.2295 Feb 14.1. Evolution du taux EUR/CHF sur le premier semestre 2011 1.3180 1. 2011 May 27. Janvier 2012 Page 5 Gestion opérationnelle et couverture des risques de change .

dans quelle devise et pour quels montants nominaux et à quelles échéances. il s’agit de suivre une méthodologie claire afin de bien identifier. Quelle est l’importance du risque de change ?  Lors du processus interne d’évaluation du risque. Page 6 Gestion opérationnelle et couverture des risques de change   27. en fonction du produit financier choisi. recenser et rassembler ou agréger les risques de même nature. puis de les quantifier de façon réaliste. il importe de distinguer quels types de risque de change l’entreprise court.anticipation ou évaluation des tendances des cours et développements futurs des devises.connaissance des produits et des techniques de couverture • la volatilité historique et implicite (ou estimée) de la devise concernée • la liquidité du marché : l’offre de produits et de solutions bancaires disponibles et standardisés varie en fonction du degré d’«exotisme» du risque concerné: il est plus aisé de trouver un produit de couverture concernant l’euro que le peso argentin • le coût de la couverture du risque. Janvier 2012 . Le processus d’évaluation et de gestion du risque sera fonction et dépendra des facteurs suivants: • le personnel et le temps dont vous disposez pour évaluer et gérer les risques de devises • les connaissances et ressources de la personne en charge de la gestion des risques en matière de marchés financiers: . .2. Afin de pouvoir estimer l’importance du risque.

2. Janvier 2012 Page 7 Gestion opérationnelle et couverture des risques de change . Approche de gestion du risque proposée Identification du type de risque DIMENSIONS Détermination des expositions nettes DE LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE Gestion du risque et décisions de couverture Mesure et quantification du risque Suivi. contrôle et reporting du risque 27.

par date d’échéance de ses flux nets / agrégés en distinguant l’exposition prévisionnelle de l’exposition bilantielle (flux incertains / flux confirmés) Page 8 Gestion opérationnelle et couverture des risques de change     27. Janvier 2012 . commerciaux.2. actuels et surtout futurs: l’anticipation permet la mise en place d’une couverture adaptée Agrégation et détermination de l’exposition nette des flux en devise (montant nominal) par devise et par date d’échéance (date valeur de réalisation des flux) Etablir un rapport matriciel par devise. des achats concernant les prévisions de contrats futurs en devise et obtenir des informations quantifiées en terme de montant et de date d’échéance prévisionnels exposition prévisionnelle La clé d’une gestion efficace des risques transactionnels et d’une bonne stratégie de couverture réside en la bonne connaissance et analyse de ses flux de trésorerie par devise / expositions historiques.1 Comment bien identifier son risque? Il s’agit d’adopter une démarche structurée afin d’appréhender correctement les risques de change transactionnels et de les quantifier:  Analyse systématique des postes du bilan libellé en devise par devise et par date d’échéance exposition bilantielle S’informer en interne auprès des collègues ou départements de production.

000 USD. sur la base de la détermination de ces positions.1 Comment bien identifier son risque ? Exemple de rapport répertoriant les expositions par devise et par date d’échéance (en date de valeur des flux de devise): Agrégation d’une créance client de 200.000 USD et d’une dette fournisseur de 57.2. 27. Janvier 2012 Page 9 Gestion opérationnelle et couverture des risques de change . avant de prendre une décision de couverture adaptée. toutes deux en date valeur du 15 février L’étape suivante consiste à quantifier les risques ou estimer les pertes potentielles.

agrégée limite instrument 27.2. Janvier 2012 Page 10 Gestion opérationnelle et couverture des risques de change . La décision de couverture et le type de couverture appliqué n’intervient qu’en phase finale du processus de gestion du risque. afin de permettre une évaluation des risques pertinente sur laquelle sera basée la décision de couverture. Définition de l’appétit / niveau de tolérance Choix d’un scénario de variation de taux Estimation de l’impact du scénario de taux Comparaison des résultats aux niveaux de risque Prise de décision de couverture D E F I N I R M O D E L I S E R Q U A N T I F I E R D I A G N O S T I Q U E R D E C I D E R ►   Limites Horizon    Sensibilité Stress-Test VaR (Value at Risk) Sur chaque position   Perte potentielle /   Interne/externe  Choix de l’ Pos.2 Comment quantifier correctement le risque ? Etapes du processus de quantification du risque ► Le choix du scénario de variation de taux doit être réaliste.

2 Comment quantifier correctement le risque ? 27. Janvier 2012 Page 11 Gestion opérationnelle et couverture des risques de change .2.

en relation directe avec le niveau de tolérance défini par l‘entreprise. en fonction de la vision des futures tendances du marché. .3. Faut-il couvrir le risque ou non ? Dans quelle proportion ?  La couverture de change n’a pas pour objectif de réaliser des profits. Le risque de change peut parfois totalement annihiler la dynamique commerciale ou le succès des opérations. Le but des décisionnaires avisés consiste plutôt à réduire la volatilité du compte de résultat et des flux financiers futurs.  27. afin de garantir une couverture minimale. Une couverture efficace saura neutraliser la volatilité du compte de résultat et protéger sa substance.   La décision de couverture est une décision stratégique qui peut varier entre: . Janvier 2012 Page 12 Gestion opérationnelle et couverture des risques de change .une prise de risques ‘calculés’. qui devra constamment être respecté pour chaque exposition et / ou pour l‘exposition globale. requérant une gestion dynamique des positions. comme on le voit parfois à la lecture des résultats annuels. consistant en une fermeture systématique des positions (couverture intégrale des risques). par un effet de devise négatif. Il est recommandé de déterminer et fixer un ratio de couverture de référence.une aversion totale aux risques.

Le risque de change est alors mieux identifié et donc mieux géré Page 13 Gestion opérationnelle et couverture des risques de change ► 27.Possibilité de substituer un grand nombre de paiements fractionnés en devises étrangères en un seul règlement périodique.Demander à être facturé en CHF pour vos achats à des fournisseurs situés à l’étranger Utiliser un compte interne en devise pour la comptabilisation de la transaction.1 Techniques de couverture internes ► Changer la devise de facturation si votre politique commerciale ou votre potentiel de négociation vous le permet: . afin de pouvoir gérer l’effet de change dans le temps Compensations internes: gestion bilancielle et mise en place de couverture « naturelle » .Consiste à supprimer les transferts de devises inter-sociétés par l’utilisation de techniques de compensation: rationalisation des flux d’entrées et de sorties de devises à l’intérieur d’un groupe .Mise en place d’un prêt intercompagnie en devise ► ► - ► Utilisation du termaillage: retarder ou avancer la date de facturation Netting et recours aux centres de refacturation: système de compensation bilatéral /multilatéral .Effectuer des achats de marchandises afin de couvrir des ventes à encaisser dans le futur dans la même devise à la même date . Janvier 2012 .Facturer directement vos ventes en CHF pour des clients situés à l’étranger .4.

Janvier 2012 Page 14 Gestion opérationnelle et couverture des risques de change .4.1 Utilisation du termaillage Exemple d’utilisation du termaillage en fonction des anticipations sur les cours de la devise et de la situation de l’entreprise 27.

Achat ou vente de devise à terme . Janvier 2012 Page 15 Gestion opérationnelle et couverture des risques de change . couverture pendant toute la durée de vie de l’opération commerciale Affacturage : externalisation de la gestion du recouvrement de créances libellées en devises à un établissement de crédit     27.Achat ou vente d’options sur devise Couverture par delta-hedging Gestion de la liquidité entre différentes monnaies à l’aide d’un swap de change Assurance de change: fixation du cours de la devise pour un projet et décharge du risque sur l’assureur .4.2 Techniques de couverture externes  Effectuer un emprunt bancaire ou réaliser un placement ou un prêt dans la devise de l’exposition Couverture par produits financiers et instruments dérivés dédiés: .Achat ou vente de devise au comptant .

Page 16 Gestion opérationnelle et couverture des risques de change     27. Les démarches et méthodes choisies pour couvrir les expositions doivent être adaptées en fonction des spécificités de l‘entreprise. Le niveau maximal de tolérance de risque d‘une entreprise doit être défini et géré comme partie structurante de sa politique de gestion des risques. permettant d’annihiler l’impact négatif potentiel lié aux fluctuations des cours de change sur les marchés. et ne doit pas être sous-estimée: elle mérite d’être gérée de façon proactive. Le compte de résultats peut être majoritairement immunisé par une couverture systématique des flux financiers futurs connus. en tant que fondement d‘une couverture systématique des conséquences des fluctuations monétaires Une bonne connaissance des flux à priori de leur date de réalisation permettra la mise en place de stratégie de couverture adaptée.5. du secteur. Conclusions dans le contexte monétaire et économique actuel  La gestion et la couverture des risques a une dimension stratégique pour l’équipe dirigeante. Janvier 2012 . dès lors que leur existence est confirmée. et des caractéristiques circonstancielles.

com Merci beaucoup pour votre attention ! .ey. Conseil aux Trésoreries d‘Entreprise Ernst & Young SA Place Chauderon 18.tosseri@ch.Contact Stéphane Tosseri Senior Manager. CH-1002 Lausanne Tel: +41 58 286 3182 Mob: +41 58 289 3182 stephane.