Vous êtes sur la page 1sur 72

Guide des aides et services

de l’Agefiph
Les lecteurs doivent s'assurer de

disposer de la dernière version du

guide disponible sur le site

www.agefiph.fr

VERSION JUILLET 2009


Éditorial

Depuis 1987, l’Agefiph a pour mission de développer et


faciliter l’insertion professionnelle et le maintien dans
l’emploi des personnes handicapées.

En réponse aux besoins des personnes handicapées et


des entreprises, à toutes les étapes de leurs projets,
l’Agefiph apporte des aides financières et offre des
appuis et conseils sur-mesure d’un réseau de
spécialistes.

Au total, chaque année, plus de 200 000 personnes et


100 000 entreprises bénéficient de ces interventions de
l’Agefiph.

Ce guide présente, de manière synthétique, l’ensemble


des aides et des services de l’Agefiph. En un coup
d’œil, découvrez, en fonction de votre projet, à quelles
aides et à quels services vous pouvez avoir recours,
leurs contenus et modalités, où et comment déposer
votre demande.

Pierre Blanc
Directeur Général de l’Agefiph
Tableau synoptique
des aides Agefiph

Les aides de Les aides Les aides Les aides


l'Agefiph en pour pour pour conserver
réponse aux compenser construire son emploi et
besoins des le handicap un projet préserver
personnes professionnel l'emploi d'un
handicapées et salarié
des entreprises handicapé
Les aides
Aide maintien
dans l’emploi
Aide à l’adaptation
des situations
de travail
Aide au tutorat
Aides à la formation
professionnelle
Forfait formation
Aide au bilan de
compétences
et d’orientation
professionnelle
Aides à la mobilité
Aide à l'apprentissage
Aide au contrat de
professionnalisation
Prime à l'insertion
Aide à la mise
en œuvre
d’une politique
d’emploi
Aides à la création
d’activité
Aides techniques
et humaines
Aide à l’embauche
d’un collaborateur
handicapé
issu d'EA et d'ESAT
Prime initiative emploi
Prime contrat durable
Aide à l’aménagement
du temps de travail
Aide apportée à l'entreprise
Aide apportée à la personne handicapée
Les aides Les aides Les aides Les aides pour
pour accéder à pour créer pour se former gérer l’évolution
l'emploi et ou reprendre et former professionnelle
recruter un une activité un salarié de salariés
salarié handicapé handicapés
handicapé

Aide apportée à l'entreprise


Aide apportée à la personne handicapée
Tableau synoptique
des services Agefiph
Les services de Les Les Les services
l'Agefiph en services services pour pour conserver
réponse aux pour construire son emploi et
besoins des compenser un projet préserver
personnes le handicap professionnel l'emploi d'un
handicapées et salarié
des entreprises handicapé

Les services
Cap Emploi
Sameth
Service appui
projet
Service vie
au travail
Service
d'accompagnement
à la création/reprise
d'activité
Service diagnostic
accessibilité

Service apporté à l'entreprise


Service apporté à la personne handicapée
Les services Les services Les services Les services
pour accéder pour créer ou pour se former pour gérer
à l'emploi et reprendre et former l’évolution
recruter un une activité un salarié professionnelle
salarié handicapé de salariés
handicapé handicapés

Service apporté à l'entreprise


Service apporté à la personne handicapée
Tableau synoptique des aides et services Agefiph
Aide & service apportés à l'entreprise
Aide & service apportés à la personne handicapée

Les aides et les services de l'Agefiph en Les aides et Les aides et Les aides et services Les aides et services Les aides et les Les aides et Les aides et
réponse aux besoins des personnes services services pour pour conserver son pour accéder à services pour créer services pour se services pour gérer
handicapées et des entreprises pour construire un emploi et préserver l'emploi et recruter ou reprendre une former et former un l’évolution
compenser projet l'emploi d'un salarié un salarié activité salarié handicapé professionnelle de
le handicap professionnel handicapé handicapé salariés handicapés

Les aides
Aide maintien dans l’emploi
Aide à l’adaptation des situations de travail
Aide au tutorat
Aides à la formation professionnelle
Forfait formation
Aide au bilan de compétences et d’orientation
professionnelle
Aides à la mobilité
Aide à l'apprentissage
Aide au contrat de professionnalisation
Prime à l'insertion
Aide à la mise en œuvre d’une politique d’emploi
Aides à la création d’activité
Aides techniques et humaines
Aide à l’embauche d’un collaborateur handicapé
issu d'EA et d'ESAT
Prime initiative emploi
Prime contrat durable
Aide à l’aménagement du temps de travail

Les services
Cap Emploi
Sameth
Service appui projet
Service vie au travail
Service d'accompagnement à la création/reprise
d'activité
Service diagnostic accessibilité
Les aides de l’Agefiph du
plan de soutien 2009/2011
Face à la crise et à ses conséquences sur l'emploi des
personnes handicapées, l'Agefiph et ses partenaires
déploient un plan de soutien.
Pour la période 2009-2011, l’Agefiph propose de
nouvelles aides et renforce les aides existantes.

> Les aides renforcées


■ La prime à l'insertion
- Doublement de la prime à l’insertion versée à la
personne handicapée si elle est bénéficiaire d'un
minima social à la veille de l'embauche.
- Ouverture de la prime à l’insertion aux contrats d’au
moins 6 mois (au lieu de 12 mois précédement).
■ La prime initiative emploi
- Ouverture de la prime initiative emploi aux
associations.
- Majoration de 50% de la prime initiative emploi pour
l'embauche d'une personne handicapée de 45 ans et plus.
- Majoration de 50% de la prime initiative emploi pour
l'embauche d'un premier salarié handicapé au sein
d'une entreprise assujettie à l'obligation d'emploi.
■ Aides à l’apprentissage
- Revalorisation du montant de l’aide versée au salarié
et à l'employeur
- Ouverture de l’aide versée au salarié aux contrats d'au
moins 6 mois (au lieu de 12 mois précédemment).
■ Aides au contrat de professionnalisation
- Revalorisation du montant de l’aide versée au salarié
et à l'employeur.
- Ouverture de l’aide versée au salarié aux contrats
d'au moins 6 mois (au lieu de 12 mois
précédemment).
■ Aides à la formation
- Financement des formations pour les salariés
handicapés suite à un diagnostic vie au travail ou à un
maintien dans l’emploi.
■ Aides à la formation et à la mobilité
- Revalorisation du plafond de financement du permis B
et du permis B aménagé.

> Les nouvelles aides


■ Prime Contrat Durable
- Prime de 3000 € versée à l’employeur pour l’embauche
d’une personne handicapée en CDI à l'issue d'un ou de
plusieurs CDD.
- Majoration de 50% de la prime pour l'embauche d'une
personne handicapée de 45 ans et plus.
■ Aide à l'aménagement du temps de travail
- Aide de 9000 €/an pendant 5 ans maximum et dans la
limite de 60 ans versée à l’employeur pour favoriser le
maintien dans l'emploi de salariés en situation
d'aggravation de leur handicap ou de leur état de santé
■ Formation des salariés en risque ou en situation de
chômage partiel
- Cofinancement des coûts pédagogiques des formations
pour les salariés handicapés en risque ou en situation de
chômage partiel.
■ Forfait Formation Accès à l'emploi
- Aide de 2000 € versée à l’employeur pour financer une
formation facilitant l'intégration d'un nouveau
collaborateur handicapé. L’aide est portée à 4000 €
lorsqu’elle concerne une personne handicapée recrutée
dans le cadre d’une prime initiative emploi.
■ Formation NTIC et dotation forfaitaire
- Financement pour 10 000 demandeurs d'emploi
handicapés, d'une formation aux nouvelles technologies
de l'information et de la communication (NTIC) couplée
avec une dotation forfaitaire de 700 € destinée à l'achat
d'un ordinateur avec accès internet
Juillet 2009
Les aides & services Agefiph
aux personnes handicapées
En fonction de leur projet, les personnes handicapées
peuvent solliciter des aides et des services proposés
par l’Agefiph. Dans la plupart des cas, les aides
financières seront versées directement à la personne.
Il existe également d’autres aides et services destinés
aux entreprises. Certaines aides et services sont
communs aux personnes et aux entreprises.
> Voir les aides et services aux entreprises

> Compenser son handicap :


■ Les aides
- Aides techniques et humaines
- Mobilité

> Construire son projet professionnel :


■ Les aides
- Formation professionnelle
- Bilan de compétences et d’orientation professionnelle
■ Les services
- Cap Emploi
- Appui projet

> Se former :
■ L’aide
- Formation professionnelle
- Formation NTIC et dotation informatique et internet
■ Le service
- Cap Emploi

> Conserver son emploi :


■ Le service
- Service d’Appui au Maintien dans l’emploi
des travailleurs handicapés (Sameth)
> Accéder à l’emploi :
■ Les aides
- Prime à l’insertion
- Contrat de professionnalisation
- Apprentissage
- Formation NTIC et dotation informatique et internet
■ Le service
- Cap Emploi

> Créer ou reprendre une entreprise


■ L’aide
- Création d’activité
■ Le service
- Accompagnement à la création/reprise d’activité
Juillet 2009
Les aides et services
Agefiph aux entreprises

En fonction de leur projet, les entreprises peuvent


solliciter des aides et des services proposés par
l’Agefiph. Dans la plupart des cas, les aides financières
seront versées directement à l’entreprise.
Il existe également d’autres aides et services destinés
aux personnes handicapées. Certaines aides et services
sont communs aux personnes et aux entreprises.
> Voir les aides et services aux personnes handicapées.

> Recruter un collaborateur handicapé


■ Les aides
- Prime à l’insertion
- Prime contrat durable
- Prime initiative emploi
- Apprentissage
- Contrat de professionnalisation
- Tutorat
- Embauche d’un collaborateur handicapé issu
d’Etablissement et Service d’Aide par le Travail (ESAT)
ou d’Entreprise Adaptée (EA)
- Adaptation des situations de travail
■ Les services
- Cap Emploi
- Accessibilité trans-handicap

> Préserver l’emploi d’un salarié handicapé


■ Les aides
- Maintien dans l’emploi
- Adaptation des situations de travail
- Aménagement du temps de travail
■ Les services
- Sameth
- Accessibilité trans-handicap
- Vie au travail

> Gérer l’intégration et l’évolution professionnelle


d’un salarié handicapé
■ Les aides
- Forfait formation
- Formation des salariés
■ Les services
- Cap Emploi
- Vie au travail

> Mettre en place une politique d’emploi


de personnes handicapées
■ L’aide
- Mise en œuvre d’une politique d’emploi
Juin 2009
01_Qui peut solliciter l'agefiph (ent)•mai2009:13fiches.qxd 12/0

Qui peut solliciter


l’agefiph ? 1
Toutes les entreprises du secteur privé
et du secteur public soumises au droit privé
peuvent solliciter l’agefiph, quel que soit
leur effectif et qu’elles soient ou non soumises
à l’obligation d’emploi de personnes handicapées.
Les aides proposées par l’agefiph facilitent
et accompagnent le recrutement, l’évolution
professionnelle ou le maintien dans l’emploi
d’une ou plusieurs personnes handicapées.
L’entreprise doit être domiciliée en France,
et employer ou projeter d’employer des salariés
handicapés travaillant sur le territoire français.
Les entreprises signataires d’un accord agréé
ou de branche portant sur l’emploi des personnes
handicapées peuvent bénéficier des aides
de l’agefiph sous certaines conditions.

À savoir :
I Lorsque vous recrutez un demandeur d’emploi
handicapé, vous pouvez bénéficier d’aides de droit
commun, généralement cumulables avec les aides
de l’agefiph. Pensez à les solliciter avant de
contacter l’agefiph.
I Lorsque le médecin du travail prononce un avis
d’inaptitude ou d’aptitude avec réserve à l’égard
d’un de vos salariés, vous pouvez également faire
appel à l’agefiph sans attendre la reconnaissance
du statut de travailleur handicapé
(à fournir ultérieurement).
I Les établissements relevant de la fonction
publique doivent s’adresser au Fonds pour
l’Insertion Professionnelle des Personnes
Handicapées de la Fonction Publique (FIPH-FP).
Renseignements sur www.fiphfp.fr.
01_Qui peut solliciter l'agefiph (ent)•mai2009:13fiches.qxd 12/0

> Quelques principes :


I Chaque demande est étudiée en fonction de son lien
avec l’emploi et le handicap.
I Les aides de l’agefiph sont définies par son
conseil d’administration et peuvent être modifiées.
Elles ne constituent donc pas un droit.
I L’agefiph ne se substitue pas aux obligations légales
de l’employeur, que ce soit en matière de santé,
de sécurité, de conditions de travail, de prévention
des risques…
I Les demandes doivent êtres transmises
via un dossier de prime ou de subvention, signé,
complété et accompagné des justificatifs utiles.
Pour tout complément d’information consultez
www.agefiph.fr ou appelez le 0811 37 38 39
(coût d’un appel local depuis un poste fixe).
Mai 2009
01B_Qui peut solliciter agefiph(PH)•mai2009:13fiches.qxd 12/06/0

Qui peut solliciter


l’agefiph ? 1b
Toute personne bénéficiaire de l’article L5212-13
du code du travail, dans l’emploi ou en recherche
d’emploi, peut solliciter l’agefiph.

La personne doit résider et exercer une activité


professionnelle en France (Métropole et DOM) et être
dans l’une des situations suivantes : demandeur d’emploi,
salarié, stagiaire de la formation professionnelle,
créateur d’entreprise ou travailleur indépendant, étudiant
en stage en entreprise.
Le statut de personne handicapée est défini par l’article
L 5212-13 du code du Travail. Il concerne principalement :
I les travailleurs reconnus handicapés par la commission
des droits et de l’autonomie des personnes handicapées
(CDAPH),
I les victimes d’accident du travail ou de maladie
professionnelle ayant une incapacité permanente
d’au moins 10 %, titulaires d’une rente au titre
d’un régime de protection sociale obligatoire,
I les titulaires d’une pension d’invalidité à condition
que cette invalidité réduise au moins des deux tiers
leur capacité de travail ou de gain,
I les anciens militaires et assimilés, titulaires
d’une pension d’invalidité,
I les sapeurs pompiers volontaires, titulaires d’une
allocation ou d’une rente d’invalidité attribuée en cas
d’accident survenu ou de maladie contractée en service,
I les titulaires de la carte d’invalidité,
I les titulaires de l’allocation adulte handicapé.
01B_Qui peut solliciter agefiph(PH)•mai2009:13fiches.qxd 12/06/0

À savoir :
I Si vous êtes demandeur d’emploi ou stagiaire
de la formation professionnelle, vous pouvez
bénéficier des aides de droit commun.
Pensez à les solliciter avant de contacter l’agefiph.
I Si vous êtes en situation de maintien dans l’emploi
(avis d’inaptitude ou avis d’aptitude avec réserve
prononcé par le médecin du travail) vous pouvez
bénéficier des aides de l’agefiph sans attendre d’être
reconnu travailleur handicapé. Si vous êtes un jeune
entrant dans la vie active (apprenti…) la décision
d’orientation vers le médico-social (ou ancienne
notification CDES) est acceptée pour la 1ère année de
votre contrat. Pour la seconde année l’orientation vers
le marché du travail vous sera demandée.

> Quelques principes :


I Chaque demande est étudiée en fonction de son lien
avec l’emploi et le handicap.
I Les aides de l’agefiph sont définies par son conseil
d’administration et peuvent être modifiées. Elles ne
constituent donc pas un droit.
I Les demandes doivent êtres transmises
via un dossier de prime ou de subvention, signé,
complété et accompagné des justificatifs utiles.
Pour tout complément d’information consultez
www.agefiph.fr ou appelez le 0811 37 38 39.
Mai 2009
02_L'aide au maintien dans l'emploi•mai2009:13fiches.qxd 12/06/0

L’aide au maintien
dans l’emploi
2
Maintenir dans l’emploi les salariés et les travailleurs
indépendants dont le handicap survient ou s’aggrave.

> Qui peut en bénéficier ?


I Cette aide s’adresse aux entreprises dont le salarié
devient handicapé ou connaît une aggravation de son
handicap.
Elle s’adresse également aux personnes handicapées
ayant le statut de travailleur indépendant.
La subvention est versée à l’employeur
(ou au travailleur indépendant).

> Le contenu de l’aide


I Une subvention de 6 000 euros pour couvrir
les premières dépenses dans le cadre d’une recherche
de solution.
I Un service d’appui aux entreprises et aux travailleurs
indépendants pour les aider à la recherche
et/ou à la mise en œuvre de solutions (Sameth).

À savoir : L’entreprise peut mobiliser d’autres


aides de l’agefiph telles que l’aide à l’adaptation
des situations de travail (voir fiche n° 3),
l’aide à la formation professionnelle
(voir fiche n° 5), l’aide au tutorat (voir fiche n° 4)…
02_L'aide au maintien dans l'emploi•mai2009:13fiches.qxd 12/06/0

> Où déposer votre demande ?


I Pour établir votre demande, vous pouvez vous faire
aider par l’agefiph ou par le service d’appui
pour le maintien dans l’emploi des travailleurs
handicapés (Sameth). Vous enverrez ensuite
votre dossier « demande de subvention » à l’agefiph
de votre région.

> Comment constituer votre dossier ?


Il comportera les documents suivants :
I Dans tous les cas :
> la copie du justificatif du statut de personne
handicapée ou la copie de la demande
de reconnaissance du handicap (voir fiche n° 1) ;
> l’exposé de la situation et des aides nécessaires,
sur papier libre ;
> un relevé d’identité bancaire de l’employeur
ou du travailleur indépendant.
I Lorsque la personne handicapée est salariée,
le dossier comportera en outre :
> la copie du contrat de travail, accompagnée
du dernier bulletin de salaire ;
> si le salarié est déjà reconnu handicapé :
l’attestation du médecin du travail précisant
que l’aggravation du handicap, ou une évolution
du contexte de travail, entraîne des conséquences
sur l’aptitude de la personne à occuper son poste ;
> si le salarié ne bénéficie pas encore du statut
de personne handicapée : l’avis du médecin du travail
précisant les conséquences de la situation de handicap
sur l’aptitude de la personne à occuper son poste.
I Lorsque la personne handicapée est travailleur
indépendant, le dossier comportera en outre :
> un avis médical indiquant les difficultés de la personne
à poursuivre son activité du fait de son handicap.
Mai 2009
03_L'aide a adaptation situation emploi•mai2009:13fiches.qxd 12/

L’aide à l’adaptation
des situations 3
de travail
Compenser la situation de handicap de la personne
en aménageant son poste, son outil de travail,
ou bien en adaptant l’organisation du travail.

> Qui peut en bénéficier ?


I Cette aide s’adresse à l’entreprise qui souhaite recruter
un salarié handicapé, faire évoluer son emploi ou
le maintenir dans l’emploi.

> Le contenu de l’aide


Afin de permettre l’adéquation entre les exigences de la
situation de travail du salarié et sa situation de handicap,
l’agefiph participe au financement :
I De l’étude préalable définissant les besoins ;
I Des moyens techniques ou organisationnels
à mettre en œuvre (aménagement de postes, logiciels
spécifiques, transcriptions braille, ...).
I Des aides à la mobilité (aménagement du véhicule
d’entreprise, transport, hébergement, ...).

À savoir :
I La demande de l’employeur, pour être validée,
nécessitera dans certains cas le recours à une
expertise préalable.
03_L'aide a adaptation situation emploi•mai2009:13fiches.qxd 12/

> Où déposer votre demande ?


I Pour établir votre demande, vous pouvez vous faire
aider par le service d’appui pour le maintien
dans l’emploi des personnes handicapées (Sameth) ou
par un conseiller Cap Emploi, Pôle Emploi, ou le
prestataire « vie au travail ». Vous enverrez ensuite votre
dossier « demande de subvention » à l’agefiph de votre
région.

> Comment constituer votre dossier ?


Il comportera les documents suivants :
> l’exposé détaillé du projet, sur papier libre ;
> la copie du contrat de travail ou la promesse
d’embauche du salarié handicapé concerné ;
> la copie du justificatif du statut de personne
handicapée ou, dans le cas d’un maintien dans
l’emploi, la copie de la demande de reconnaissance
du handicap (voir fiche n° 1) ;
> l’avis circonstancié du médecin du travail sur les
études et aménagements envisagés ;
> le cas échéant, l’avis du CHSCT et de l’ingénieur
de sécurité de l’entreprise ;
> les devis datés et détaillés des aménagements.
Plusieurs devis, correspondant à des solutions
techniques et à des coûts différents, seront demandés
lorsque les montants dépassent 20 000 euros ;
> le budget prévisionnel et le montant du financement
demandé à l’agefiph ;
> un relevé d’identité bancaire de l’employeur.
Mai 2009
04_Aide au tutorat•mai2009:13fiches.qxd 12/06/09 10:25 Page 1

L’aide au tutorat 4
Recourir à un tuteur, interne ou externe à l’entreprise,
pour préparer et assurer l’intégration d’un salarié
handicapé à son poste ou le suivi d’un stagiaire
pendant sa formation.

> Qui peut en bénéficier ?


I Cette aide s’adresse à l’entreprise désireuse
de recruter un salarié handicapé, de le maintenir
dans son emploi ou d’améliorer le bénéfice
d’une formation suivie par un stagiaire handicapé.
C’est l’employeur qui sera destinataire
de la subvention agefiph.

> Le contenu de l’aide


Faire appel à un tuteur implique qu’il soit formé
à l’accompagnement des personnes handicapées
et qu’il puisse être rémunéré pour ses heures de tutorat.
I Dans le cas d’un tuteur interne, l’agefiph participe au
coût de sa formation et de sa rémunération afin de ne
pas générer de surcoût d’encadrement pour
l’employeur.
I Si l’entreprise recourt à un tuteur externe, l’agefiph
participe au financement de la prestation,
dans la limite de 23 euros de l’heure.
Le nombre d’heures de tutorat financées par l’agefiph
tiendra compte de la situation du travailleur
handicapé : nature de son handicap, nature du contrat
de travail, nature et durée de la formation.
04_Aide au tutorat•mai2009:13fiches.qxd 12/06/09 10:25 Page 2

> Où déposer votre demande ?


I Pour établir votre demande, vous pouvez vous faire
aider par un conseiller Cap Emploi, Pôle Emploi
ou par le service d’appui pour le maintien dans
l’emploi des personnes handicapées (Sameth).
Vous enverrez ensuite votre dossier
« demande de subvention » à l’agefiph de votre région.

> Comment constituer votre dossier ?


Il comportera les documents suivants :
> l’exposé, sur papier libre, de la situation de la personne
handicapée (détachée d’un Etablissement ou Service
d’Aide par le Travail avec promesse d’embauche,
salarié nouvellement embauché ou reclassé, stagiaire,
personne en contrat d’alternance…) ;
> la copie du justificatif du statut de personne
handicapée ou, dans le cas d’un maintien
dans l’emploi, la copie de la demande
de reconnaissance du handicap (voir fiche n° 1) ;
> la copie du contrat de travail du salarié handicapé
concerné ou, selon les cas, de son contrat
en alternance, de son contrat de détachement
ou de sa convention de formation ;
> le contenu de la formation du tuteur
et/ou de la mission de tutorat ;
> dans le cas d’un tuteur interne, préciser le poste
occupé par le tuteur et les références professionnelles
de l’organisme chargé de sa formation ;
> dans le cas d’un tuteur externe, évaluer le nombre
d’heures de tutorat et joindre le devis correspondant
ainsi que les références professionnelles du tuteur ;
> le budget prévisionnel et le montant du financement
demandé à l’agefiph ;
> un relevé d’identité bancaire de l’employeur.
Mai 2009
Formation des
demandeurs d'emploi 5
Permettre aux personnes handicapées d'acquérir les
connaissances et les compétences nécessaires pour
exercer un métier et accéder à un emploi.

> Qui peut en bénéficier ?


■ Ces aides s'adressent aux personnes handicapées
demandeurs d’emploi.

> Le contenu de l’aide


■ Financement du coût pédagogique de la formation
nécessaire dans le cadre d'un parcours d'accès à un
emploi. Selon les actions, l'Agefiph finance la totalité du
coût ou le cofinance avec la Région, l'Etat, les collectivités
territoriales ou le Pôle Emploi.
■ Financement d'une formation aux nouvelles technologies
de l'information et de la communication (NTIC) ainsi
que d'une dotation forfaitaire de 700 € destinée à
l'acquisition d'un ordinateur équipé d'un accès internet
(voir fiche n° 18)
■ Financement du permis de conduire, plafonné à 800 euros
et 1 300 euros en cas de permis aménagé. Pour en
bénéficier, vous devez être âgé d'au moins 18 ans. Cette
subvention n’est pas renouvelable.

À savoir : Les formations doivent s'inscrire dans


un parcours d'insertion établi avec l'organisme
qui vous accompagne (Cap Emploi, Pôle Emploi…)
Les supports pédagogiques adaptés au handicap
des stagiaires peuvent être pris en charge
financièrement.

> Où déposer votre demande ?


■ La demande doit être déposée avant le démarrage de la
formation, auprès de la Délégation Régionale de l'Agefiph,
via un dossier de demande de subvention.
> Comment constituer votre dossier ?
Pour établir votre dossier, vous pouvez vous faire aider par
votre conseiller (Cap Emploi, Pôle Emploi ou Mission
Locale).
Il comportera les documents suivants :
> L'exposé détaillé du projet, sur papier libre
> Le contenu pédagogique de la formation, et le cas
échéant les adaptations pédagogiques envisagées;
> Le calendrier de la formation;
> La copie du justificatif du statut de personne handicapée
(voir fiche n°1)
> Le descriptif de votre parcours d’insertion établi, le cas
échéant, avec l’organisme qui vous accompagne (Cap
Emploi, Pôle Emploi…)
> La copie des devis des intervenants
> Le budget prévisionnel et le montant du financement
demandé à l'Agefiph;
> La copie des demandes chiffrées ou attestations de
cofinancement;
> Un relevé d'identité bancaire du demandeur ou de
l'organisme de formation.
Juillet 2009 - K’Design Impression
Formation des
salariés 5a
Faciliter l'intégration des salariés récemment recrutés.
Permettre aux personnes handicapées d'acquérir les
connaissances et les compétences nécessaires pour
évoluer ou se maintenir dans l'emploi.

> Qui peut en bénéficier ?


■ Ces aides s'adressent aux employeurs de personnes
handicapées.

> Le contenu de l’aide


La nature des aides proposées par l'Agefiph varie selon les
situations :
■ Financement de 100% des coûts pédagogiques au réel,
sans exigence de cofinancement, de la formation réalisée
dans le cadre du maintien dans l'emploi ou suite à un
diagnostic Vie au Travail.
Cette disposition s'accompagne d'une participation à la
rémunération et aux coûts annexes sur la base d'un forfait
de 11 euros par heure de formation réalisée sur le temps
de travail.
■ Participation au coût pédagogique de la formation des
salariés handicapés en risque ou en situation de chômage
partiel. Cette disposition s'applique dans la limite de 20
euros par heure de formation, qui doit être réalisée par un
organisme de formation.
■ Financement, dans les 12 mois suivant l'embauche, d'un
forfait formation (voir fiche n°5b)
■ Le cas échéant, participation au coût d'un tuteur interne ou
externe, pour une période et une durée hebdomadaire
limitées (voir fiche n°4).
■ Financement à la personne handicapée du permis B,
plafonné à 800 euros et 1 300 euros en cas de permis
aménagé. Pour en bénéficier, le salarié doit être âgé d'au
moins 18 ans. Cette subvention n'est pas renouvelable.
À savoir : Les supports pédagogiques adaptés au
handicap des stagiaires peuvent être pris en
charge financièrement.

> Où déposer votre demande ?


■ La demande doit être déposée par l'employeur, avant le
démarrage de la formation, auprès de la Délégation
Régionale de l'Agefiph, via un dossier de demande de
subvention.

> Comment constituer votre dossier ?


Pour établir votre dossier, vous pouvez vous faire aider par un
conseiller Cap Emploi, Pôle Emploi ou le service d'appui au
maintien dans l'emploi des travailleurs handicapés (Sameth).
Il comportera les documents suivants :
> L'exposé détaillé du projet, sur papier libre;
> La copie du contrat de travail de la ou des personnes
handicapées concernées et du plus récent bulletin de
salaire;
> Le contenu pédagogique de la formation, et le cas
échéant les adaptations pédagogiques envisagées;
> Le calendrier de la formation;
> Le cas échéant, le nombre de personnes handicapées
concernées;
> La copie du justificatif du statut de personne handicapée
ou, dans le cas d'un maintien dans l'emploi, la copie
de la demande de reconnaissance du handicap (voir
fiche n°1)
> La copie des devis des intervenants
> Le budget prévisionnel et le montant du financement
demandé à l'Agefiph;
> La copie des demandes chiffrées ou attestations de
cofinancement;
> Dans le cas d'une formation de salariés en risque ou en
situation de chômage partiel, un engagement sur
l'honneur relatif à la situation économique de
l'entreprise, complété le cas échéant des conventions
passées avec l'Etat et son OPCA.
> Un relevé d'identité bancaire de l'employeur ou de
Juillet 2009 -K’Design Impression

l'organisme de formation.
Forfait formation
5b
Faciliter l’intégration professionnelle des travailleurs
handicapés dans l’entreprise.

> Qui peut en bénéficier ?


■ Cette aide s’adresse aux employeurs pour faciliter
l’intégration des salariés handicapés récemment
recrutés.

> Le contenu de l’aide


■ Versement forfaitaire de 2 000 € en une seule échéance
sur présentation de l’inscription en formation d’une
durée minimum de 70h, dans les 12 mois suivant
l’embauche.
■ Lorsque le salarié handicapé a été embauché dans le
cadre d’une PIE (voir fiche 15), le versement forfaitaire
est porté à 4000 € dès lors que la formation est d’une
durée minimum de 140h.
Dans les deux cas, la formation doit être dispensée par un
organisme extérieur, éventuellement dans l’entreprise.

> Où déposer votre demande ?


■ La demande doit être déposée avant le démarrage de
la formation, auprès de la Délégation Régionale de
l’Agefiph, via un dossier de demande de subvention.
> Comment constituer votre dossier ?
Pour établir votre dossier, vous pouvez vous faire aider
par votre conseiller Cap Emploi ou Pôle Emploi.
Il comportera les documents suivants :
■ La copie du contrat de travail (CDI ou CDD d’au moins
12 mois) et du plus récent bulletin de salaire,
■ La copie du justificatif du statut de personne handicapée
(voir fiche n° 1),
■ Un relevé d’identité bancaire du destinataire de la
subvention,
■ Le devis de formation ou tout autre document
mentionnant l’organisme de formation, le salarié,
les dates et la durée de la formation.

Juillet 2009 -K’Design Impression


06_Aide au bilan de competence•mai2009:13fiches.qxd 12/06/09 10

L’aide au bilan
de compétences
et d’orientation professionnelle
6
Identifier les acquis de la personne handicapée
et lui permettre d’élaborer son projet professionnel.

> Qui peut en bénéficier ?


I Cette aide s’adresse aux personnes handicapées
en recherche d’emploi ou en évolution professionnelle
ainsi qu’aux entreprises. Chacun pourra être
destinataire de subvention(s) spécifique(s).

> Le contenu de l’aide


La nature et le montant des aides proposées
par l’agefiph varient selon les destinataires.
Pour l’employeur :
I Participation au coût du bilan, en complément
des financements prévus au plan de formation
de l’entreprise.
I Participation au coût des prestations spécifiques
lorsque le handicap du salarié nécessite
des adaptations.
Pour la personne handicapée en recherche d’emploi :
I Participation au coût du bilan après validation
par l’organisme chargé de l’accompagnement
de la personne (Cap Emploi, Pôle Emploi…).
Cette subvention vient en complément
des financements de droit commun : Région,
organisme collecteur du congé individuel
de formation (CIF)…

À savoir : Les supports peuvent être adaptés


au handicap grâce à une subvention accordée
à l’organisme de bilan.
06_Aide au bilan de competence•mai2009:13fiches.qxd 12/06/09 10

> Où déposer votre demande ?


I La demande peut être déposée par l’entreprise
ou par la personne handicapée. Pour l’établir,
vous pouvez vous faire aider par un conseiller Cap
Emploi, Pôle Emploi, le service d’appui au maintien
dans l’emploi des travailleurs handicapés (Sameth),...
Vous enverrez ensuite votre dossier « demande de
subvention » à l’agefiph de votre région.

> Comment constituer votre dossier ?


Il comportera les documents suivants :
I Dans tous les cas :
> l’exposé détaillé du projet, sur papier libre ;
> le contenu détaillé du bilan et son objectif ;
> le calendrier de l’action ;
> pour les demandeurs d’emploi, la validation du projet
par l’organisme accompagnant la personne
(Cap Emploi, Pôle Emploi…) ;
> la copie du justificatif du statut de personne
handicapée ou, dans le cas d’un maintien dans
l’emploi, la copie de la demande de reconnaissance
du handicap (voir fiche n° 1) ;
> la copie des devis des intervenants ;
> le budget prévisionnel et le montant du financement
demandé à l’agefiph ;
> un relevé d’identité bancaire du demandeur.
I Pour l’entreprise, le dossier comportera en outre :
> la copie du contrat de travail du salarié ;
> l’attestation de cofinancement de l’action de bilan
ou d’orientation.
Mai 2009
Les aides
à la mobilité 7
Faciliter l’intégration professionnelle des personnes
handicapées en compensant leur handicap lors
des déplacements (transports, hébergement).
> Qui peut en bénéficier ?
■ Ces aides s’adressent à la personne handicapée souhaitant
se préparer à un emploi, y accéder, évoluer dans son
emploi ou le conserver. C’est la personne handicapée elle-
même qui sera destinataire de la subvention Agefiph.

> Le contenu de l’aide


Ces aides concernent les transports et, éventuellement,
l’hébergement.
Transport adapté : participation au coût d’un transport
adapté, plafonnée à 9 150 euros par an. Pour en bénéficier,
vous devez être demandeur d’emploi, salarié en milieu
ordinaire ou stagiaire de la formation professionnelle
(hors centre de rééducation professionnelle).
Permis de conduire : lorsque le permis se révèle
nécessaire en raison d’une limitation de votre mobilité,
financement de la formation au permis plafonné à
800 euros, et 1300 euros en cas de permis aménagé.
Pour en bénéficier, vous devez être âgé d’au moins 18 ans,
être demandeur d’emploi ou salarié en milieu ordinaire.
Cette subvention n’est pas renouvelable.
Acquisition d’un véhicule : participation à l’achat
du véhicule dans la limite d’un plafond de 4 575 euros.
Le véhicule doit être indispensable pour accéder
à un emploi identifié, évoluer dans cet emploi ou le
conserver. Cette subvention n’est pas renouvelable.
Aménagement d’un véhicule : participation au coût
de l’aménagement du véhicule. La subvention ne
dépassera pas 50 % du coût total de l’aménagement
et est plafonnée à 9 150 euros. L’aménagement
du véhicule doit être indispensable pour accéder
à un emploi identifié, évoluer dans cet emploi,
le conserver ou pour participer à une
formation professionnelle.
Hébergement : participation aux frais d’hébergement
à hauteur de 13,75 euros par jour pendant 9 mois
maximum, si votre handicap est incompatible avec
des déplacements. Pour en bénéficier, vous devez être
salarié ou suivre une formation (hors centre de
rééducation professionnelle).
Déménagement : participation aux frais de
déménagement dans la limite d’un plafond de 765 euros,
si le déménagement est nécessaire en raison
de votre handicap. Pour en bénéficier, vous devez suivre
une formation professionnelle (hors centre
de rééducation professionnelle), ou avoir une promesse
d’embauche, ou être dans l’obligation de déménager
pour évoluer dans votre emploi ou le conserver.

À savoir : L’Agefiph intervient exclusivement pour


compenser le handicap de la personne au regard
de l’emploi. Ainsi, aucune subvention ne sera
attribuée pour compenser un éloignement
géographique ou la desserte insuffisante du lieu
de travail par les transports en commun.

> Où déposer votre demande ?


■ Pour établir votre demande, vous pouvez vous faire aider
par votre employeur, un conseiller Cap Emploi, Pôle
Emploi, le service d’appui au maintien dans l’emploi
des travailleurs handicapés (Sameth). Vous enverrez
ensuite votre dossier « demande de subvention »
à l’Agefiph de votre région.
> Comment constituer votre dossier ?
Il comportera les documents suivants :
> l’exposé détaillé du projet, sur papier libre, expliquant
comment l’aide à la mobilité sollicitée compense votre
handicap.
> l’attestation de votre situation actuelle vis-à-vis
de l’emploi : bulletins de salaire, promesse d’embauche,
attestation de stage, inscription au Pôle Emploi ;
> la copie du justificatif de votre statut de personne
handicapée ou, dans le cas d’un maintien dans l’emploi,
la copie de votre demande de reconnaissance
du handicap (voir fiche n° 1) ;
> le budget prévisionnel et le montant du financement
Juillet 2009 -K’Design Impression

demandé à l’Agefiph ;
> votre relevé d’identité bancaire.
08_Aide a l'apprentissage•mai2009:13fiches.qxd 12/06/09 10:22

Les aides
à l’apprentissage 8
Faciliter l’accès à l’entreprise des personnes
handicapées par la voie de l’apprentissage.

> Qui peut en bénéficier ?


I Ces aides s’adressent aux personnes handicapées pour
les soutenir dans leur démarche d’apprentissage ainsi
qu’aux entreprises pour les inciter à recruter
des apprentis handicapés. Chacun pourra être
destinataire de subvention(s) spécifique(s).

> Le contenu de l’aide


La nature et le montant des aides proposées
par l’agefiph varient selon les destinataires.
Pour l’employeur :
I Une subvention forfaitaire de 2 550 euros par période de
6 mois, ou de 5 100 euros par période de 12 mois (année
scolaire d’apprentissage), à l’appui d’un contrat
d’apprentissage, pour chaque apprenti handicapé de 30
ans au plus ;
I Une subvention forfaitaire de 6 800 euros par période
de 6 mois, à l’appui d’un contrat d’apprentissage
dans le cadre d’un projet de création d’entreprise.
Les créateurs ayant dépassé l’âge de 30 ans peuvent
également en bénéficier ;
I Une prime à l’insertion peut être versée en cas
d’embauche de l’apprenti à l’issue du contrat
d’apprentissage (voir fiche n°10).
I Une prime au contrat durable de 3 000 euros pour
la signature d’un CDI à temps plein avec la personne
handicapée à l’issue du contrat d’apprentissage
(voir fiche n°16).

À savoir : Dans le cadre d’un contrat


d’apprentissage, l’entreprise peut également
bénéficier de l’aide à l’adaptation des situations
de travail (voir fiche n° 3) et de l’aide au tutorat
(voir fiche n° 4).
08_Aide a l'apprentissage•mai2009:13fiches.qxd 12/06/09 10:22

Pour l’apprenti handicapé :


I Une subvention forfaitaire de 1 700 euros si la durée
du contrat d’apprentissage est d’au moins 6 mois et si
l’apprenti n’a pas déjà bénéficié d’une prime à l’insertion.
Cette subvention forfaitaire est portée à 3 400 euros
pour les apprentis de plus de 30 ans si le contrat
d’apprentissage atteint ou dépasse une durée de
12 mois. Elle n’est pas renouvelable.
I Une prime à l’insertion peut être versée en cas
d’embauche à l’issue du contrat d’apprentissage,
si la personne handicapée n’a pas perçu la subvention
forfaitaire ci-dessus (voir fiche n° 10).

À savoir : Le jeune handicapé peut également


bénéficier d’aides pour compenser son handicap
(voir fiches n° 7 et n° 13), en déposant un dossier
« demande de subvention ».

À savoir : Les supports pédagogiques peuvent être


adaptés au handicap des stagiaires grâce à une
subvention accordée par l’agefiph au centre de
formation des apprentis.

> Où déposer votre demande ?


I La demande est déposée via un dossier « demande
de prime » unique pour l’employeur et la personne
handicapée. Pour l’établir, vous pouvez vous faire aider
par un conseiller Cap Emploi, Pôle emploi ou Mission
Locale. Vous enverrez ensuite le dossier à l’agefiph
de votre région.

> Comment constituer votre dossier ?


Il comportera les documents suivants :
> la copie du contrat d’apprentissage signé
par l’employeur, la personne handicapée et l’OPCA ;
> la copie du bulletin de salaire du premier mois
de travail effectif ;
> la copie de l’avis médical d’aptitude à l’embauche
(volet employeur) ;
> la copie du justificatif du statut de personne handicapée
du salarié (voir fiche n° 1) ;
> un relevé d’identité bancaire de l’employeur et du
salarié.
Mai 2009
09_Aide au contrat de professionnalisation•mai2009:13fiches.qxd

Les aides
au contrat de 9
professionnalisation
Faciliter l’accès des personnes handicapées à
l’entreprise par le contrat de professionnalisation.

> Qui peut en bénéficier ?


I Ces aides s’adressent aux personnes handicapées
afin de les soutenir dans leur démarche de
professionnalisation ainsi qu’aux entreprises pour
les inciter à recruter des personnes handicapées.
Chacun pourra être destinataire de subvention(s)
spécifique(s).

> Le contenu de l’aide


La nature et le montant des aides proposées
par l’agefiph varient selon les destinataires.
Pour l’employeur :
I Une subvention forfaitaire de 2 550 euros
par période de 6 mois, à l’appui d’un contrat
de professionnalisation avec un jeune handicapé
de 30 ans au plus ;
I Une subvention forfaitaire de 6 800 euros
par période de 6 mois, à l’appui d’un contrat
de professionnalisation avec une personne handicapée
de plus de 30 ans ;
I Une prime à l’insertion peut être versée en cas
d’embauche de la personne handicapée à l’issue
du contrat de professionnalisation (voir fiche n°10).
I Une prime au contrat durable de 3 000 euros pour la
signature d’un CDI à temps plein avec la personne
handicapée à l’issue du contrat de professionnalisation
(voir fiche n°16).

À savoir : L’entreprise peut également bénéficier


de l’aide à l’adaptation des situations de travail
(voir fiche n° 3) et de l’aide au tutorat
(voir fiche n° 4).
09_Aide au contrat de professionnalisation•mai2009:13fiches.qxd

Pour la personne handicapée :


I Une subvention forfaitaire de 1 700 euros si la durée
du contrat de professionnalisation est d’au moins 6 mois
et si la personne n’a pas déjà bénéficié d’une prime à
l’insertion. Cette subvention forfaitaire est portée à 3 400
euros pour les personnes handicapées de 30 ans et plus
si le contrat de professionnalisation atteint ou dépasse
une durée de 12 mois. Elle n’est pas renouvelable.
I Une prime à l’insertion peut être versée en cas
d’embauche à l’issue du contrat de professionnalisation,
si la personne handicapée n’a pas perçu la subvention
forfaitaire ci-dessus (voir fiche n°10).

À savoir : La personne handicapée peut également


bénéficier d’aides pour compenser
son handicap (voir fiches n° 7 et n° 13).

> Où déposer votre demande ?


I La demande est déposée via un dossier « demande
de prime » unique pour l’employeur et la personne
handicapée. Pour l’établir, vous pouvez vous faire aider
par un conseiller Cap Emploi ou Pôle Emploi. Vous
enverrez ensuite le dossier à l’agefiph de votre région.

> Comment constituer votre dossier ?


Il comportera les documents suivants :
> la copie du contrat de professionnalisation signé par
l’employeur, la personne handicapée et l’OPCA ;
> la copie du bulletin de salaire du premier mois
de travail effectif ;
> la copie de l’avis médical d’aptitude à l’embauche
(volet employeur) ;
> la copie du justificatif du statut de personne handicapée
du salarié (voir fiche n° 1) ;
> un relevé d’identité bancaire de l’employeur
et du salarié.

À savoir : Pour être recevable, la demande


de subvention devra parvenir à l’agefiph au plus
tard 6 mois après l’embauche de la personne
handicapée.
Mai 2009
La prime à l’insertion
10
Encourager les entreprises à recruter des personnes
handicapées dans des emplois durables et faciliter
l’accès à l’emploi des personnes handicapées
allocataires de minima sociaux.
> Qui peut en bénéficier ?
■ Cette aide s’adresse aux personnes handicapées
et aux employeurs (spécifique à chacun).
> Le contenu de l’aide
Pour l’employeur :
■ Une subvention forfaitaire de 1 600 € pour la signature
d’un CDI ou d’un CDD.
À savoir : La prime pour l’employeur est versée pour chaque
nouvelle embauche d’un salarié handicapé.

Pour la personne handicapée :


■ Une subvention forfaitaire de 900 € pour la signature
d’un CDI ou d’un CDD.
Nouveau : Doublement de la prime pour les personnes
handicapées embauchées à compter du 1er janvier 2009 si elles
étaient bénéficiaires d’un minima social à la veille de l’embauche.

À savoir : Cette prime et la majoration Bénéficiaire


d’un minima social ne sont pas renouvelables et ne sont
attribuées qu’au titre d’un seul emploi.
Les contrats de travail concernés :
■ Tous les contrats conclus avec un employeur relevant du
droit privé (voir fiche n° 1), en milieu ordinaire de travail,
en CDI ou en CDD d’au moins 12 mois. Les CDD d’une
durée minimale de 6 mois sont recevable si l’embauche est
effective à compter du 1er juillet 2009.
Les contrats de travail exclus :
■ Les contrats conclus entre une personne handicapée et un
organisme d’insertion par l’économique, pour les postes
d’insertion subventionnés par l’État,
■ Les contrats conclus par des entreprises adaptées
pour les personnes bénéficiant de l’aide au poste,
■ Les contrats de travail temporaire,
■ Les contrats d’expatrié et tous les contrats conclus
avec un employeur établi hors du territoire national,
■ Les contrats de VRP multicarte,
■ Les contrats de rééducation en entreprise chez
le même employeur.
La durée de travail :
La durée de travail devra être égale au moins :
> à 16 heures par semaine,
> ou à 720 heures en cas d’annualisation du temps de travail.

> Où déposer votre demande ?


■ Elle doit être déposée via le dossier de demande de
prime à l’insertion commun à l’employeur et au salarié
handicapé,
■ Le formulaire de demande de majoration pour
bénéficiaire d’un minima social téléchargeable dans
l’espace documentaire du site de l’Agefiph doit être
complété, signé et joint au dossier de demande de
prime.
■ Le dossier de prime complété et signé, et le cas échéant,
le formulaire seront adressés à :
Agefiph Prime à l’insertion - CS 3313 - 41033 BLOIS CEDEX

> Comment constituer votre dossier ?


Votre dossier comportera les documents suivants :
> la copie du contrat de travail,
> la copie du bulletin de salaire du premier mois
de travail effectif,
> la copie du justificatif du statut de personne handicapée
(voir fiche n° 1),
Juillet 2009 -K’Design Impression

> la copie de l’avis médical d’aptitude à l’embauche


(volet employeur),
> un relevé d’identité bancaire du ou des demandeur(s),
> le cas échéant, le formulaire de demande de majoration
de la prime travailleur handicapé et le justificatif de
bénéficiaire d’un minima social, valide au jour de
l’embauche.
À savoir : Toute demande de prime devra parvenir à
l’Agefiph dans les 6 mois suivant la date d’embauche.
11_Aide mise en place politique d'emploi•mai2009:13fiches.qxd 12

L’aide à la mise
en place d’une
politique d’emploi
11
Aider les entreprises à intégrer l’emploi des personnes
handicapées dans la gestion de leurs ressources
humaines et à élaborer des plans d’action.

> Qui peut en bénéficier ?


I Ce service s’adresse principalement aux entreprises
ainsi qu’aux branches professionnelles.

> Le contenu de l’aide


I Un accompagnement de l’agefiph pour élaborer
un diagnostic quantitatif et qualitatif de la situation
de l’entreprise au regard des personnes handicapées.
I Un financement pour contribuer au diagnostic.
I Un accompagnement de l’agefiph pour concevoir
un plan d’action adapté au contexte et à l’environnement
de l’entreprise.
I Un financement pour contribuer à la mise en œuvre
du plan d’action.

> Où déposer votre demande ?


I Pour établir votre demande, vous pouvez vous adresser
à l’agefiph, ou vous faire aider par votre organisation
professionnelle. Vous enverrez ensuite votre dossier
« demande de subvention » à l’agefiph de votre région
ou à la Direction des Grands Comptes (DGC) au siège.
11_Aide mise en place politique d'emploi•mai2009:13fiches.qxd 12

> Comment constituer votre dossier ?


Il comportera les documents suivants :
> l’exposé du projet, sur papier libre, précisant
son objectif ainsi que l’environnement économique
et social de l’entreprise ;
> le calendrier prévisionnel ;
> le budget prévisionnel et le montant du financement
demandé à l’agefiph ; le cas échéant, le devis
et les références des intervenants envisagés ;
la copie des devis des prestations de services éventuels
(accessibilité des lieux de travail, tutorat…) ;
> différentes pièces demandées lors de l’instruction
du dossier ;
> un relevé d’identité bancaire.
Mai 2009
Fiche-12 V2.qxd:13fiches.qxd 28/01/08 19:12 Page 1

L’aide à la création
d’activité
12
Aider les demandeurs d’emploi handicapés à créer
ou à reprendre une entreprise.

> Qui peut en bénéficier ?


Cette aide s’adresse aux personnes handicapées
en recherche d’emploi et inscrites à l’ANPE.
Le créateur handicapé doit remplir deux conditions :
■ Etre dirigeant de la société : gérant, gérant de société
en commandite simple, de société en participation,
de SARL, EURL… ;
■ Détenir au moins 50 % du capital, seul ou en famille
(conjoint, ascendants et descendants de l’intéressé),
avec plus de 30 % à titre personnel.

> Le contenu de l’aide


■ Une subvention pouvant aller jusqu’à 10 675 euros,
en complément d’un apport de fonds propres minimal
de 1 525 euros ;
■ Participation au financement d’une formation
à la gestion, dans la limite de 250 heures ;
■ Le créateur peut solliciter d’autres aides de l’agefiph,
notamment celles relatives à l’adaptation des situations
de travail (voir fiche n° 3).

À savoir :
■ Le créateur peut bénéficier d’un
accompagnement individualisé par des prestataires
spécialisés sélectionnés et cofinancés par l’agefiph.
■ Le créateur ne peut bénéficier pour lui-même
de la prime à l’insertion. En revanche, il y a droit
en tant qu’employeur s’il recrute des salariés
handicapés (voir fiche n° 10).
Fiche-12 V2.qxd:13fiches.qxd 28/01/08 19:12 Page 2

> Où déposer votre demande ?


■ Pour établir votre demande, vous pouvez vous faire aider
par l’organisme qui vous accompagne dans votre projet
de création ou par un conseiller Cap Emploi.
Vous enverrez ensuite votre dossier « demande
de subvention » à l’agefiph de votre région.

> Comment constituer votre dossier ?


Il comportera les éléments suivants :
■ L’exposé détaillé de votre projet, sur papier libre,
incluant :
> l’étude de marché ;
> le contrat de franchise s’il y a lieu ;
> le lieu d’activité ;
> la date prévue de début d’activité ;
> le projets de statuts de la société, le cas échéant ;
> le curriculum vitae du dirigeant ;
> la copie du justificatif de votre statut de personne
handicapée (voir fiche n° 1).
■ Le plan de financement regroupant :
> les besoins financiers : frais d’établissement,
investissements, besoins en fonds de roulement...
(joindre les devis ou les factures) ;
> la copie des justificatifs des ressources financières :
fonds propres, apports personnels en numéraire
et autres apports, emprunts ;
> la subvention demandée à l’agefiph.
■ La recherche de cofinancement que vous avez lancée
et les résultats obtenus ;
■ Les comptes de résultats prévisionnels mettant
en évidence vos revenus prévisionnels sur 3 ans ;
■ Les bilans et comptes de résultats des trois dernières
années en cas de rachat d’une entreprise ;
■ La copie de votre inscription à l’ANPE avant la création
de votre activité ;
■ L’engagement sur l’honneur de rembourser
la subvention en cas de revente, de cession
ou de cessation de votre entreprise dans un délai
de 3 ans après la création ;
■ Votre relevé d’identité bancaire.
Janvier 2008
13_Aides techniques et humaines•mai2009:13fiches.qxd 12/06/09 1

Les aides techniques


et humaines
13
Permettre aux personnes handicapées de compenser
leur handicap dans les situations professionnelles grâce
à des aides individuelles, techniques ou humaines.

> Qui peut en bénéficier ?


Les aides techniques s’adressent aux personnes
handicapées en situation de préparation, d’accès à l’emploi,
de maintien dans l’emploi ou d’évolution professionnelle.
Les aides humaines concernent aussi les entreprises pour
leurs salariés handicapés.

> Le contenu de l’aide


Les aides techniques :
I participation dans la limite de 9 150 euros,
à l’acquisition d’aides techniques ou de matériels
compensant le handicap dans la préparation à l’emploi
ou l’emploi de la personne ;

À savoir : Cette participation est modulée


en fonction du besoin de la personne.
En effet, les aides techniques ou les matériels
peuvent être utilisés à des fins non professionnelles
en plus de leur utilisation sur le lieu de travail.
C’est pourquoi la subvention peut être plafonnée
à hauteur de 50 % de leur coût total.

I financement, si nécessaire, de la formation


à l’utilisation des aides techniques, dans la limite
de 385 euros/jour.
Les aides humaines :
I participation au coût des aides humaines
à la communication (interprète en langue des signes,…),
dans la limite d’un plafond de 9 150 euros pour
une durée de 12 mois ;
13_Aides techniques et humaines•mai2009:13fiches.qxd 12/06/09 1

I participation au coût de l’accompagnement par


des auxiliaires professionnels pour les salariés
et les stagiaires de la formation professionnelle,
lorsqu’aucune autre solution technique n’est
envisageable. Cette subvention est plafonnée
à hauteur de 9 150 euros pour une année.

À savoir :
I La subvention peut être renouvelée en fonction
des besoins liés au cursus de la personne
et de sa difficulté à accéder à l’autonomie.
I Dans tous les cas, le montant de la subvention tient
compte des cofinancements pouvant être mobilisés au
profit de la personne handicapée et des techniques les
plus favorables à son autonomie.

> Où déposer votre demande ?


I La demande peut être déposée par l’entreprise
ou la personne handicapée. Pour l’établir, vous pouvez
vous faire aider par l’agefiph, un conseiller Cap Emploi,
Pôle Emploi, le service d’appui au maintien dans l’emploi
des travailleurs handicapés (Sameth), ou le prestataire
« vie au travail ». Vous enverrez ensuite votre dossier
« demande de subvention » à l’agefiph de votre région.

> Comment constituer votre dossier ?


Il comportera les éléments suivants :
I l’exposé détaillé de votre projet, sur papier libre ;
I la copie du justificatif du statut de personne handicapée
ou, dans le cas d’un maintien dans l’emploi, la copie
de la demande de reconnaissance du handicap
(voir fiche n° 1) ;
I l’attestation de la situation actuelle du demandeur vis-à-vis
de l’emploi (bulletin de salaire, promesse d’embauche,
attestation de stage, inscription au Pôle Emploi…) ;
I si vous êtes demandeur d’emploi, la validation par un
conseiller Cap Emploi ou Pôle Emploi justifiant la nécessité
de l’intervention au regard du handicap de la personne ;
I le budget prévisionnel et le montant du financement
demandé à l’agefiph ;
I la copie des devis des matériels (pour les aides
techniques) ou des prestations (pour les aides
humaines) ;
I un relevé d’identité bancaire du demandeur.
Mai 2009
Subvention à l’embauche
d’un travailleur handicapé
sortant d’ESAT ou d’EA*
14
Favoriser la mobilité vers le milieu ordinaire des
personnes handicapées, sortant d'ESAT ou d'EA,
en donnant le temps à l'employeur de faire aboutir
les démarches sur la reconnaissance de la lourdeur
du handicap pour son salarié.
> Qui peut en bénéficier ?
Tous les employeurs du secteur privé, y compris les
signataires d’un accord au titre de l’emploi des travailleurs
handicapés, embauchant un travailleur handicapé sortant
d’un ESAT ou d’une EA.

À savoir : les contrats de travail éligibles sont les CDI ou


les CDD d’une durée minimale de 12 mois. En cas de
temps partiel, la durée minimale de travail devra être au
moins égale à :
- 16h par semaine
- ou a 720h de travail par an si la durée de travail est
annualisée.
Il ne doit pas y avoir de période de latence (hors congés
légaux) entre la sortie de l’ESAT ou de l’EA et l’embauche en
milieu ordinaire.

> Le contenu de l’aide


Les aides techniques :
Le montant de l’aide, accordée pour une année, sera de :
■ 9 000 € pour l’embauche d’une personne sortant d’ESAT
■ 4 500 € pour l’embauche d’une personne sortant d’EA

Le barème suivant sera appliqué selon le temps de travail :


Temps de travail ESAT EA
Supérieur ou égal à 80 % d’un temps
9 000 € 4 500 €
plein (durée conventionnelle)
Compris entre 50 % et 80 % 6 750 € 3 375 €
Moins de 50 %
4 500 € 2 250 €
(minimum 16h hebdomadaires)
* EA : Entreprise adaptée.
ESAT : Etablissement et service d'aide par le travail.
À savoir : la subvention est cumulable avec
la prime à l'insertion. Elle n'est cumulable ni avec
les aides publiques à l'emploi, ni avec les autres
aides de l'Agefiph portant sur le contrat de travail
(aides aux contrats en alternance, PIE...).
En cas de période de cumul avec l'aide à l'emploi,
la subvention fera l'objet d'un ajustement ou d’un
remboursement au prorata temporis.

> Où déposer votre demande ?


■ La demande s'effectue au moyen du dossier
« demande de prime à l'insertion » accompagné
du formulaire spécifique dédié à la subvention,
téléchargeable sur le site de l'Agefiph.

À savoir : pour être recevable, la demande


de subvention devra parvenir à l’Agefiph au plus
tard 6 mois après la date d’embauche.

> Comment constituer votre dossier ?


Il comportera les éléments suivants :
■ le RIB de l’employeur,
■ le contrat de travail signé,
■ le formulaire spécifique dédié, valant à la fois justificatif
de bénéficiaire de la loi et de l’activité professionnelle
antérieure dans le secteur adapté ou protégé.
Juillet 2009 -K’Design Impression
La prime initiative
emploi 15
Encourager les entreprises à recruter des personnes
handicapées rencontrant des difficultés particulières
d’insertion sociale et professionnelle.

> Qui peut en bénéficier ?


■ Cette aide s’adresse aux entreprises et aux associations.

> Le contenu de l’aide


■ Une subvention forfaitaire pour la signature d’un CDI ou
d’un CDD d’au moins 12 mois, conclu avec une personne
handicapée répondant à l’un des critères suivants :
> à la recherche d’un emploi depuis au moins un an,
> ou âgée de 45 ans et plus,
> ou bénéficiaire d’un minima social (RSA, AAH, ASS…),
> ou lorsque la situation de la personne correspond à
certains cas particuliers.
■ L’aide est fixée à 6 000 € pour un contrat de travail à
temps plein. Pour un travail à temps partiel, elle est
modulée au regard de la durée conventionnelle de travail
applicable dans l’entreprise :
> durée supérieure à 80 % du temps plein : 6 000 €,
> durée de 50 à 80 % inclus : 4 500 €,
> durée inférieure à 50 % : 3 000 €.
■ Pour une embauche à compter du 1er janvier 2009,
la PIE peut être majorée de 50 % dans l’un ou l’autre
des cas suivants :
> pour les employeurs de 20 salariés et plus, recrutant
leur 1er travailleur handicapé (attestant ne pas avoir occupé
une personne handicapée en CDD/CDI ou contrat d’intérim
ou contrat d’apprentissage ou professionnalisation depuis le
1er janvier de l’année en cours),
> pour les employeurs recrutant un travailleur handicapé
Senior âgé de 45 ans et plus.
Les contrats de travail concernés :
■ Tous les contrats en milieu ordinaire de travail de 12 mois
minimum, conclus avec un employeur relevant
du droit privé (voir fiche n° 1).
Contrats de travail exclus :
■ Les contrats de travail conclus par des associations,
prenant effet avant le 1er janvier 2009,
■ Les contrats conclus entre une personne handicapée
et un organisme d’insertion par l’économique, pour les
postes d’insertion subventionnés par l’État,
■ Les contrats conclus par des entreprises adaptées pour
les personnes bénéficiant déjà de l’aide au poste,
■ Les contrats de travail temporaire,
■ Les contrats d’expatrié et tous les contrats conclus avec
un employeur établi hors du territoire national,
■ Les contrats de VRP multicartes,
■ Les contrats de rééducation en entreprise chez le même
employeur,
■ Les contrats aidés par l’Etat, une collectivité territoriale
ou l’Unédic.
■ Lorsque l’embauche est la conséquence directe du
licenciement d’un salarié en CDI ou fait suite à un
licenciement pour motif économique au cours des 6 mois
précédant l’embauche.
Durée du travail :
La durée du contrat de travail devra être égale au moins :
> à 16 heures par semaine,
> ou à 720 heures par an si la durée de travail est
annualisée.
> Où déposer votre demande ?
■ La demande de la PIE et le cas échéant de la majoration
Senior ou de la majoration 1er travailleur handicapé,
s’effectue via le dossier de demande de prime,
accompagné du formulaire dédié, qui doivent être validés
par un conseiller Cap Emploi ou Pôle Emploi,
■ Ils seront envoyés à l’adresse mentionnée sur le dossier
de prime dans les 6 mois suivant la date d’embauche.
> Comment constituer votre dossier ?
Le dossier comportera les documents suivants :
> la copie du contrat de travail (CDI ou CDD d’au moins
12 mois),
> la copie du premier bulletin de salaire,
Juillet 2009 -K’Design Impression

> la copie du justificatif du statut de personne handicapée


(voir fiche n° 1),
> la copie de l’avis médical d’aptitude à l’embauche
(volet employeur).
> le formulaire PIE complété et signé par le Conseiller
Cap Emploi, Pôle Emploi ou la mission locale et par
l’employeur,
> un relevé d’identité bancaire de l’employeur.
La prime contrat
durable 16
Encourager les entreprises et les associations à recruter
des personnes handicapées en CDI.

> Qui peut en bénéficier ?


■ Cette aide s’adresse aux entreprises et aux associations.

> Le contenu de l’aide


Une subvention forfaitaire pour un CDI conclu à compter
du 1er janvier 2009, à l’issue d’un ou de plusieurs CDD (ou
contrat de travail temporaire, ou contrat d’apprentissage
ou contrat de professionnalisation), d’une durée minimale
de 3 mois, (continus ou non) au cours des 6 mois précédant
l’embauche en CDI.
■ L’aide est fixée à 3 000 € pour un contrat de travail à
temps plein. En cas de travail à temps partiel, elle est
modulée au regard de la durée conventionnelle de travail
applicable dans l’entreprise :
> durée supérieure à 80 % du temps plein : 3 000 €,
> durée de 50 à 80 % inclus : 2 250 €,
> durée inférieure à 50 % : 1 500 €.
■ Cette prime peut être majorée de 50 % lorsque
l’embauche en CDI concerne un travailleur handicapé
Senior âgé de 45 ans et plus.

À savoir : La prime contrat durable est versée à l’employeur


pour chaque nouvelle embauche en CDI d’un salarié
handicapé et est cumulable avec la prime à l’insertion.

Les contrats de travail concernés :


■ Tous les CDI, en milieu ordinaire de travail, conclus avec
un employeur relevant du droit privé (voir fiche n° 1).
Contrats de travail exclus :
■ Les contrats conclus entre une personne handicapée
et un organisme d’insertion par l’économique,
pour les postes d’insertion subventionnés
par l’État,
■ Les contrats conclus par des entreprises adaptées pour
les personnes bénéficiant de l’aide au poste,
■ Les contrats de travail temporaire,
■ Les contrats d’expatrié et tous les contrats conclus avec
un employeur établi hors du territoire national,
■ Les contrats de VRP multicartes,
■ Les contrats de rééducation en entreprise chez le même
employeur,
■ Lorsque l’embauche est la conséquence directe du
licenciement d’un salarié en CDI ou fait suite à un
licenciement pour motif économique au cours des
6 mois précédant l’embauche,
■ Les contrats aidés par l’Etat, une collectivité territoriale
ou l’Unédic.
Durée du travail :
La durée du contrat de travail devra être égale au moins :
> à 16 heures par semaine,
> ou à 720 heures par an si la durée de travail est
annualisée.

> Où déposer votre demande ?


■ La demande de Prime Contrat Durable et, le cas échéant
de la majoration Senior, s’effectue via le dossier de
demande de prime, accompagné du formulaire dédié,
qui doivent être validés par un conseiller Cap Emploi,
Pôle Emploi ou la mission locale.
Le dossier de prime et le formulaire seront envoyés
à l’adresse mentionnée sur le dossier de prime.

À savoir : La Prime Contrat Durable et la majoration


Senior sont versées pour les CDI prenant effet à compter
du 1er janvier 2009.
Pour être recevable, toute demande doit parvenir à
l’Agefiph dans les 6 mois suivant la date d’embauche.

> Comment constituer votre dossier ?


Il comportera les documents suivants :
> la copie du contrat de travail,
Juillet 2009 -K’Design Impression

> la copie du premier bulletin de salaire en CDI,


> la copie du justificatif du statut de personne handicapée
(voir fiche n° 1),
> la copie de l’avis médical d’aptitude à l’embauche
(volet employeur),
> le formulaire Prime Contrat Durable, complété et signé
par le conseiller Cap Emploi, Pôle Emploi ou la mission
locale et par l’employeur,
> un relevé d’identité bancaire de l’employeur.
Aide à l’aménagement
du temps de travail 17
Favoriser le maintien dans l’emploi de salariés
handicapés Seniors en situation d’aggravation de
leur handicap ou d’altération de leur santé.

> Qui peut en bénéficier ?


Cette aide s'adresse aux employeurs de salariés :
■ Reconnus travailleurs handicapés en CDI,
■ Âgés d’au moins 55 ans au jour de la demande jusqu’au
60e anniversaire maximum,
■ Ayant une ancienneté dans l’entreprise de 5 ans
minimum,
■ Travaillant au minimum 80 % de la durée conventionnelle
appliquée au sein de l’entreprise.

> Le contenu de l’aide


Une subvention forfaitaire de 9 000 € pendant 5 ans
maximum, destinée à faciliter une réduction du temps de
travail d’au moins 20 % sans diminution de salaire.
■ 9 000 € lors de la mise en place de l’aménagement du
temps de travail, sur présentation de l’avenant au contrat
de travail précisant la réduction du temps de travail, et
du 1er bulletin de salaire justifiant le maintien du salaire
antérieur,
■ 9 000 € par an sur présentation du bulletin de salaire
correspondant à la date anniversaire de l’aménagement
du temps de travail.

À savoir :
■ Cumul possible avec la subvention forfaitaire Maintien
(voir fiche n° 2),
■ Cumul possible avec l’aide à l’adaptation des situations
de travail (voir fiche n° 3),
■ Cumul possible avec l’aide à la formation
professionnelle (voir fiche n° 5a).
> Où déposer votre demande ?
■ La demande doit être déposée auprès de la Délégation
Régionale de l’Agefiph, via le dossier de demande de
subvention de l’Agefiph.

> Comment constituer votre dossier ?


Pour l’établir, vous pouvez vous faire aider par un
conseiller SAMETH ou Cap Emploi de votre département
dont vous trouverez les coordonnées sur le site de
l’Agefiph.
Le dossier doit parvenir à l’Agefiph préalablement à la
mise en place de l’aménagement du temps de travail.
Il comportera les documents suivants :
■ Un avis du médecin du travail préconisant, en raison de
la situation de santé, une réduction du temps de travail
d’au moins 20 %,
■ La copie du contrat de travail et du plus récent bulletin
de salaire avant aménagement,
■ La copie du justificatif du statut de personne handicapée
(voir fiche n° 1),
■ Un relevé d’identité bancaire du destinataire de la
subvention,
■ Un engagement de remboursement proratisé en cas de
rupture du contrat de travail.
Juillet 2009 -K’Design Impression
Formation NTIC et dotation
informatique et internet 18
Accroître l'autonomie du public handicapé dans sa
recherche d'emploi et optimiser l'accès à de nombreux
postes nécessitant l'utilisation des nouvelles
technologies de l'information et de la communication.

> Qui peut en bénéficier ?


■ Cette aide s'adresse à 10 000 personnes handicapées en
recherche d'emploi, accompagnées dans leur parcours
d'insertion par un Cap Emploi ou Pôle Emploi.

> Le contenu de l’aide


■ Une formation aux nouvelles technologies de
l'information et de la communication (NTIC);
■ Une dotation forfaitaire de 700 € destinée à l'acquisition
d'un ordinateur équipé d'un accès internet.

À savoir :
■ Aucun forfait dotation de matériel ne peut être
attribué sans justification du suivi d'une formation
NTIC au cours des six mois précédant la demande;
cependant un module de contenu similaire inclus
dans une formation de plus longue durée peut être pris
en considération.

> Où déposer votre demande ?


■ La demande doit être déposée avant le démarrage de la
formation, auprès de la Délégation Régionale de l'Agefiph,
via un dossier de demande de subvention.
> Comment constituer votre dossier ?
Pour établir votre dossier, vous pouvez vous faire aider
par votre conseiller Cap Emploi ou Pôle Emploi.

Attention !
■ Aucune demande ne pourra être examinée sans
validation préalable par Cap Emploi ou Pôle Emploi.

Il comportera les documents suivants :


> L'attestation établie par le conseiller certifiant
- que le demandeur est bien en recherche d'emploi,
accompagné par Cap Emploi ou Pôle Emploi dans le
cadre de son parcours d'insertion,
- qu’une formation NTIC est préconisée ou a été
effectuée,
- et que l'attribution du forfait dotation informatique et
internet est justifiée.
> La copie du justificatif du statut de personne handicapée
(voir fiche n°1)
> Un relevé d'identité bancaire du demandeur
Juillet 2009 -K’Design Impression
Service d’Appui au Maintien
dans l’Emploi des Travailleurs
Handicapés (Sameth)
VOLET ENTREPRISE

Préserver l’emploi de collaborateurs handicapés en


situation d’inaptitude à leur poste de travail.

> Qui peut en bénéficier ?


Le service s’adresse à toutes les entreprises privées
quel que soit leur effectif, ainsi que les employeurs du
secteur public (administrations d’Etat, collectivités
territoriales, fonction publique hospitalière).

> Qui délivre le service ?


Les conseillers Sameth, présents dans chaque
département, en collaboration avec le médecin du travail
(secteur privé) ou les services compétents (secteur
public).

> Modalités et contenu du service


Les conseillers Sameth apportent aides et conseils pour
favoriser le maintien dans l’entreprise des
collaborateurs qui, du fait de l’apparition ou de
l’aggravation du handicap, sont menacés d’inaptitude à
leur poste de travail.
I Service information : information générale sur la
démarche de maintien, et les aides existantes.
I Service facilitation : aide à la mise en œuvre d’une
solution déjà identifiée par l’entreprise, et mobilisation
des aides existantes (aménagement de poste,
formation, contrat de rééducation en entreprise …).
I Service ingénierie : recherche et mise en œuvre de
solutions techniques, humaines ou organisationnelles,
et mobilisation des aides financières le cas échéant.
VOLET ENTREPRISE

> Le plus
Le service est gratuit pour les entreprises et les
employeurs publics car totalement financé par l’Agefiph
(secteur privé) ou le FIPHFP (secteur public).

> Comment bénéficier du service ?


Prendre contact avec le Sameth de votre département.
Juin 2009
Service d’Appui au Maintien
dans l’Emploi des Travailleurs
Handicapés (Sameth)
VOLET PERSONNE HANDICAPÉE

Faciliter le maintien dans l’emploi des personnes


handicapées.

> Qui peut en bénéficier ?


Le service s’adresse aux salariés du secteur privé ou aux
agents du secteur public (administrations d’Etat,
collectivités territoriales, fonction publique hospitalière)
reconnus handicapés ou en voie de l’être qui, du fait de
l’apparition ou de l’aggravation du handicap, sont
menacés d’inaptitude à leur poste de travail.
Les travailleurs indépendants handicapés peuvent
également bénéficier de ce service.

> Qui délivre le service ?


Les conseillers Sameth, présents dans chaque
département, en collaboration avec le médecin du travail
(secteur privé) ou les services compétents (secteur
public).

> Modalités et contenu du service


I Les conseillers Sameth apportent aides et conseils à
toutes les étapes de la démarche, en fonction des
besoins rencontrés :
I Service information : information générale sur la
démarche de maintien, et les aides existantes.
I Service facilitation : aide à la mise en œuvre d’une
solution déjà identifiée, et mobilisation des aides
existantes (aménagement de poste, formation, contrat
de rééducation en entreprise …).
VOLET PERSONNE HANDICAPÉE

I Service ingénierie : recherche et mise en œuvre de


toutes les solutions permettant de maintenir le salarié
à son poste ou à un autre poste dans l’entreprise, et
mobilisation des aides financières le cas échéant.

> Le plus
Le service est gratuit pour l’entreprise car totalement
financé l’Agefiph (secteur privé) ou le FIPHFP (secteur
public).

> Comment bénéficier du service ?


Prendre contact avec le Sameth de votre département.
Juin 2009
Services
Cap Emploi
VOLET ENTREPRISE

Faciliter le recrutement et l’intégration dans


l’entreprise de collaborateurs handicapés.

> Qui peut en bénéficier ?


Le service s’adresse aux entreprises privées quel que
soit leur effectif, ainsi qu’aux employeurs du secteur
public (administrations d’Etat, collectivités territoriales,
fonction publique hospitalière).

> Qui délivre le service ?


Les conseillers du réseau Cap Emploi présents dans
chaque département.

> Modalités et contenu du service


Les conseillers Cap Emploi apportent aides et conseils
pour le recrutement et l’intégration de collaborateurs
handicapés :
I Recrutement :
> Analyse des postes à pourvoir et des profils recherchés.
> Information sur le handicap en situation de travail et, en
fonction des besoins, les moyens de le compenser.
> Recherche et présentation de candidats.
> Mobilisation des aides financières existantes : contrats
aidés par l’Etat, prime à l’embauche Agefiph, …
I Intégration
> Suivi de la personne nouvellement embauchée.
> Appui au montage de dossiers Agefiph, le cas échéant :
aménagement de poste, formation, tutorat, …
> Information sur les aides et dispositifs existants pour
préserver l’emploi du salarié en cas d’aggravation du
handicap ou d’évolution du poste de travail.
VOLET ENTREPRISE

> Le plus
Le service est gratuit pour l’entreprise et les employeurs
publics car totalement financé par l’Agefiph, le FIPHFP et
Pôle Emploi.

> Comment bénéficier du service ?


Prendre contact avec le Cap Emploi dans votre
département.
Juin 2009
Services
Cap Emploi
VOLET PERSONNE HANDICAPÉE

Faciliter l’embauche et l’intégration des personnes


handicapées dans les entreprises du secteur privé et les
établissements du secteur public (administrations d’Etat,
collectivités territoriales, fonction publique hospitalière).

> Qui peut en bénéficier ?


Le service s’adresse aux personnes reconnues
handicapées, inscrites ou non à Pôle Emploi, ayant
besoin d’un accompagnement spécialisé, compte-tenu
de leur handicap.

> Qui délivre le service ?


Les conseillers du réseau Cap Emploi présents dans
chaque département. Suivant les sujets, les conseillers
peuvent faire appel à des prestataires (centre de bilan,
organisme de formation…).

> Modalités et contenu du service


Les conseillers apportent aides et conseils personnalisés
à toutes les étapes du parcours d’insertion professionnelle :
I Définition d’un projet professionnel :
> Aide à la définition du projet professionnel en tenant
compte des contraintes liées au handicap (bilan,
période d’immersion en entreprise, …).
> Mobilisation des aides financières (aides Agefiph, Pôle
Emploi, Conseil régional, …) pour mettre en œuvre le
projet.
I Formation :
> Analyse des besoins et construction du parcours de
formation.
> Aide à la recherche de financement et
de l’organisme de formation.
VOLET PERSONNE HANDICAPÉE

I Recherche d’emploi :
> Conseils pour la recherche d’emploi (CV, lettre de
motivation, entretien de recrutement…).
> Proposition d’offres d’emploi.
> Mise en relation avec des employeurs du secteur privé
ou public.
I Intégration et suivi dans l’entreprise
> Suivi de l’embauche, pour s’assurer de l’intégration du
collaborateur handicapé.
> Sensibilisation des collègues et de la hiérarchie à
l’accueil du nouveau salarié.
> Information sur les aides et dispositifs existants pour
conserver l’emploi en cas d’aggravation du handicap ou
d’évolution du poste de travail.

> Le plus
Un service de proximité, entièrement individualisé.
Chaque personne handicapée est accompagnée par un
référent unique tout au long de son parcours.

> Comment bénéficier du service ?


Prendre contact avec le Cap Emploi dans votre
département.
Juin 2009
Service accessibilité
trans-handicap
Rendre accessible les locaux de travail à toutes les
personnes handicapées, quel que soit leur handicap
(moteur, auditif, visuel ou mental).

> Qui peut en bénéficier ?


Le service s’adresse aux entreprises privées de 20 à 500
salariés, à l’exception de celles ayant le statut
d’Etablissement Recevant du Public (ERP).

À savoir : Pour les entreprises n’ayant aucun


salarié handicapé, le financement des travaux sont
conditionnés à l’engagement du dirigeant à mettre
en œuvre une « action positive » en faveur de
l’emploi des personnes handicapées (recrutement,
accueil de stagiaire, intérim...).

> Qui délivre le service ?


Un expert sélectionné et mandaté par l'Agefiph.

> Modalités et contenu du service


I Un service en deux temps :
> Un diagnostic gratuit pour évaluer les interventions à
effectuer pour rendre les locaux accessibles à tous
types de handicaps.
> Le financement jusqu’à 90 % du montant des travaux
identifiés dans le diagnostic.
> Le plus
L’Agefiph propose sur son site internet www.agefiph.fr de
faire le point sur l’accessibilité de l’entreprise et découvrir
les règles en vigueur.

> Où déposer la demande de diagnostic ?


La demande s’effectue au moyen du dossier de
« demande d’intervention », accompagné d’un courrier
exposant la demande à déposer auprès de la délégation
régionale de l’Agefiph.

À savoir : La réalisation du diagnostic par l’expert


aura lieu dans les 4 à 8 semaines maximum après
le dépôt de la demande.

> Comment constituer le dossier ?


I Pour obtenir un diagnostic
Le dossier comportera les éléments suivants :
> Le statut foncier et immobilier (bail ou titre de
propriété).
> Le nom et la signature de la personne décisionnaire
apposés sur le dossier et sur le courrier exposant la
demande.
I Pour le financement des travaux :
Les pièces complémentaires suivantes seront demandées
afin d’obtenir le financement des travaux :
> Le RIB de l’entreprise.
> L’engagement du dirigeant à réaliser les travaux.
Juin 2009
Service
appui projet
Permettre aux personnes handicapées de clarifier leurs
choix professionnels futurs, d’esquisser leur projet et
de valider des pistes de métiers dans l’entreprise.

> Qui peut en bénéficier ?


Le service s’adresse à toutes les personnes qui déposent
une demande de reconnaissance « travailleur handicapé »
et d’orientation professionnelle auprès de la maison
départementale des personnes handicapées (MDPH).
Plus précisément, il concerne les personnes pouvant a
priori travailler en milieu ordinaire et incertaines quant à
leur projet professionnel.

> Qui délivre le service ?


Le service est assuré par un expert de l’orientation,
sélectionné et mandaté en commun par l'Agefiph et la
maison départementale des personnes handicapées
(MDPH).

> Modalités et contenu du service


I Modalités :
> L’expert reçoit la personne en entretien pour l’aider à
cerner le(s) secteur(s) d’activité correspondant à ses
aspirations et au marché du travail local. Il lui propose
des périodes d’immersion en entreprise pour découvrir
un métier, une entreprise, un secteur d’activité…
> Le service appui projet est d’une durée de 40 heures
dont 32 heures maximum en entreprise.
À savoir : Les frais de déplacement, de garde
d’enfants... ainsi que les moyens spécifiques pour
compenser le handicap (interprète en LSF…) sont
défrayés ou pris en charge.

> Le plus
Bénéficier du service appui projet permet de gagner du
temps et de l’efficacité. En permettant de clarifier les
choix professionnels en amont du parcours d’insertion, la
prestation évite à la personne de s’orienter vers de
fausses pistes.

> Comment bénéficier du service ?


Faire la demande auprès de la maison départementale
des personnes handicapées (MDPH) au moment du dépôt
de reconnaissance « travailleur handicapé » et
d’orientation professionnelle.
Juin 2009
Service d’accompagnement
à la création d’activité
Bénéficier de conseils pour créer ou reprendre une
entreprise.

> Qui peut en bénéficier ?


Le service s’adresse aux demandeurs d’emploi
handicapés ayant un projet de reprise ou de création
d’une entreprise.

> Qui délivre le service ?


Un expert sélectionné et mandaté par l'Agefiph.

> Modalités et contenu du service


Un service en trois temps :
I L’accueil :
Lors de la phase d’accueil l’expert informe la personne
sur la création d’entreprise et les aides financières
existantes. Cette première étape est l’occasion de faire
une première évaluation de la faisabilité du projet.
I L’accompagnement
L’expert accompagne le futur créateur dans les étapes
préalables à la création ou la reprise d’une entreprise
(étude de marché, budget prévisionnel...). Il lui apporte
une expertise dans les domaines commerciaux,
comptables, … Il l’assiste dans le montage des dossiers
de demande de financement et notamment dans le dépôt
de la demande d’aide Agefiph.
I Le suivi
En fonction des besoins de la personne, l’expert apporte un
appui personnalisé jusqu’à trois ans après la création. Ce
suivi permet de faire le point sur les différentes fonctions
de l'entreprise au démarrage, analyser les principaux
indicateurs économiques (chiffre d'affaires, marges, achats
et charges…), résoudre les difficultés ponctuelles et
envisager l’avenir.
> Le plus
En complément, la personne peut bénéficier :
> D’une une garantie de prêt bancaire favorisant l’accès
au crédit.
> D’une offre de première assurance garantissant le
maintien de l’activité en cas de maladie, sinistre,….

> Comment bénéficier du service ?


Faire la demande auprès d’un conseiller Pôle Emploi
Cap emploi ou Mission Locale.
Juin 2009
Service
vie au travail
Anticiper l’évolution de carrière des salariés handicapés.

> Qui peut en bénéficier ?


Le service s’adresse aux entreprises privées.

> Qui délivre le service ?


Un expert sélectionné et mandaté par l’Agefiph.

> Modalités et contenu du service


Un service en trois temps :
I Le diagnostic
Lors de rendez-vous dans l’entreprise, l’expert :
> Prend connaissance de la situation de l'entreprise, de
son évolution, de ses enjeux.
> Analyse les situations rencontrées par le salarié
handicapé et identifie la meilleure adéquation entre le
handicap et le poste de travail, les projets de
l'entreprise, les souhaits et les capacités des
personnes à évoluer.
I Le plan d’action
Il comprend une ou plusieurs des actions suivantes :
> Plan de formation
> Tutorat
> Aménagement du poste de travail
> Sensibilisation des équipes de travail
I Le suivi
Si l'employeur le souhaite, il peut ensuite bénéficier d'un
appui technique à la mise en œuvre des actions retenues.
À savoir : En fonction des besoins identifiés,
l’Agefiph peut participer au financement des
solutions (aménagement du poste, formation…).

> Le plus
Ce service permet d’adapter et de développer les
compétences du salarié, en fonction des besoins de
l’entreprise, pour éviter à terme une situation
d’inaptitude.

> Comment bénéficier du service ?


Prendre contact avec votre délégation régionale Agefiph
qui vous mettra en relation avec l’expert qu'elle aura
retenu localement.
Juin 2009