Vous êtes sur la page 1sur 27
Halilhodzic dans tous ses états Gourcuff depuis hier à Alger Lundi 31 mars 2014 www.lebuteur.com
Halilhodzic dans tous ses états
Gourcuff depuis
hier à Alger
Lundi 31 mars 2014
www.lebuteur.com
JSK
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2600 PRIX 20 DA
Aïboud, jeune, intello
et bourré de talent
l«Lorsque Rial avait
soulevé la coupe en 2011,
j’avais pleuré de joie»
l«Il y a 2 ans, Villarreal
voulait m’avoir»
l«C’est Tahar Lemhene
qui m’a découvert au
village Tazmalt El Kaf»
l«Matoub nous inspire,
il incarnait l’engagement
et le courage»
La JSK a aussi une revanche
à prendre sur le Mouloudia
Hamenad: «Lesdéclarations
de Hannachi ont été mal
interprétées»
MCA
200millions
Une prime de plus de
Une prime de plus de
Une prime de plus de
Une prime de plus de
Une prime de plus de
Une prime de plus de
pour battre la JSK !
pour battre la JSK !
pour battre la JSK !
pour battre la JSK !
pour battre la JSK !
pour battre la JSK !
Boumella : «Je donne rendez-vous
à Hannachi le 1 er Mai à Tchaker !»
Hachoud : «Je veux ma
revanche et une 2 e coupe !»
Malek : «Ce n’est pas moi qui ai
laissé partir Dahmane et Bogy»
CRB
02 Plus jeune joueur de la JSK à disputer la finale du 1 er mai
02
Plus
jeune joueur
de la JSK
à disputer
la finale du
1 er mai
prochain
à Tchaker

N° 2600

Lundi 31 mars 2014

www.lebuteur.com JSK Coup de jeune
www.lebuteur.com
JSK
Coup de jeune

Samir Aïboud, jeune,

Samir Aïboud, jeune,

Samir Aïboud, jeune,

Samir Aïboud, jeune,

Samir Aïboud, jeune,

Samir Aïboud, jeune,

intello et bourré de talent !

intello et bourré de talent !

intello et bourré de talent !

intello et bourré de talent !

intello et bourré de talent !

intello et bourré de talent !

S amir Aïboud, lui est le

plus jeune des joueurs

kabyles qui compo-

sent l’effectif de l’en-

traîneur Azzedine Aït

Djoudi de la JSK ver-

sion 2013-2014. Né le 11 décembre 1993 à Tizi Ouzou, il est en train de vivre des moments émotionnels et exceptionnels de sa carrière footballistique avec, à la clé, cette première finale qu’il s’apprête à disputer le 1 er Mai

prochain, la 10e dans l’his- toire du club le plus titré du pays, face au MCA, vainqueur samedi soir, de la JSMC 2-0. Issu d’une famille de footbal- leurs, Samir est le seul à pou- voir accéder à ce niveau et affirme continuer à faire hon- neur à toute la famille et à la Kabylie lui qui, en dépit de son jeune âge, mesure déjà toute la lourde responsabilité qui pèse sur ses épaules. Au- jourd’hui, Aïboud a accédé au rang de titulaire indiscutable de la JSK, surclassant même les nouvelles recrues et tous les observateurs et autres spécialistes de la balle ronde attestent qu’il est prédit pour une grande carrière footballis- tique, pourvue qu’il soit pris en charge et bien en- touré. A la JSK, on est conscient, on doit finir avec la po- litique de recrutement de joueurs à des coûts de milliards, il est temps de revenir à ce qui a fait la force et la distinction de la JSK jadis : compter sur ses enfants for- més au club.

Découvert à l’âge de 6 ans dans son village

La première ques- tion qui revient à l’es- prit de tous ceux qui sont en train de suivre le début réussi de Aï- boud en équipe pre- mière, c’est quand il a débuté sa carrière avec les Jaune et Vert. Aïboud a com- mencé à taper au ballon dans son

village à Tazmalt El Kaf, dans la péri- phérie de la ville des Genêts à l’âge de six ans, avant d’être repéré par l’entraîneur des jeunes, Tahar Lam- hene. Ce dernier, qui excelle dans la prospection, a vite fait venir ce jeune élément qu’il a mis dans le bain avec des joueurs plus âgés que lui. Les qualités techniques de Samir et son sérieux lui ont permis de gravir les échelons jusqu’à porter le maillot de l’équipe senior.

Fier qu’on fasse le lien avec Dda Miloud Iboud

Samir Aïboud n’a aucune relation familiale avec l’ex-international et ex-président de la JSK, Da Mouloud Iboud, un symbole et une icône de la JSK. Les nombreux observateurs font le lien entre les deux Kabyles malgré que l’aîné ait joué dans l’axe et le plus jeune occupe le poste de milieu du terrain offensif. Pour le plus jeune des Kabyles qualifiés à la 10e finale de l’histoire de la JSK, cette compa- raison est une fierté et fera tout pour l’honorer.

Hannachi et Aït Djoudi misent beaucoup sur lui

Cette année est celle de la dé- monstration des jeunes du cru. Si depuis quelques années, la JSK fai- sait appel aux joueurs d’autres clubs, aujourd’hui les joueurs formés au sein du club démontrent à tout le monde qu’ils ont tout pour réussir et s’imposer à la JSK. Le président Han- nachi ainsi que l’entraîneur Aït Djoudi misent énormément sur Aï- boud et les autres qui constitueront un potentiel réservoir pour un proche avenir.

La famille Aïboud est pour beaucoup dans sa réussite

Si à la JSK il faut dire que le joueur a été suivi d’une manière assez parti- culière dès qu’il a montré tout son potentiel à même de gravir les éche- lons, il n’en demeure pas moins que même le milieu familial de Samir aura été pour beaucoup dans sa réus- site. Les parents y ont contribué et n’ont jamais cessé d’encourager

Mirou d’aller de l’avant jusqu’à ce qu’il arrive à ce niveau, lui qui jouera dans un mois exactement sa pre- mière finale en senior face au MCA.

Il est en 3 e année de fac et veut allie sport et études

Pour ceux qui croient qu’il est im- possible d’allier les études et le sport, le jeune Canari est en train de prou- ver le contraire. En effet, Aïboud n’est pas seulement un fin technicien, mais il est également assidu dans ses études supérieures lui qui est actuel- lement étudiant en 3 e année de fac en sciences politiques et relations in- ternationales, à l’université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou. Aïboud veut donc allier entre le foot et les études, chose qu’ont réussie beau- coup de joueurs à la JSK, Fergani et le défunt Aouis entre autres parmi les anciens et Bencherifa, Madi pour les nouveaux.

Le Tout-Tazmalt El Kaf est fier de lui

Si aujourd’hui toute la Kabylie est fière de la JSK qui s’est qualifiée à la finale de la Coupe d’Algérie, le Tout- Tazmalt El Kaf est doublement fier notamment avec la réussite de son jeune enfant prodige que l’entraîneur Ait Djoudi va préparer sur le plan psychologique à prendre sa place dans le onze le 1e Mai prochain.

Depuis hier, il est en sélection olympique avec Ihadjadene

Comme nous l’avons annoncé dans une de nos précédentes édi- tions, le jeune Samir Aïboud ne bé- néficiera pas de repos comme tous ses partenaires cette semaine sachant qu’il est depuis hier avec son parte- naire Ihadjadene en regroupement avec la sélection olympique. Pendant cette période, Aïboud jouera avec la sélection une double confrontation avec celle du Soudan les 2 et 5 avril prochains, avant de regagner son club en stage pour préparer le match du RCA, prévu le 19 avril. Lyès A.

Lors d’un tournoi auquel il avait pris part à Hydra

Aïboud a séduit les dirigeants du Villarreal !

L es performances du jeune et talentueux Aïboud Samir, aujourd’hui promu avec beaucoup de mérite en senior, ont commencé en jeunes catégories. Tous les amoureux de la JSK l’ont adulé depuis qu’il jouait en minimes et ont

compris qu’il allait un jour accéder en senior. En effet, lors du tournoi organisé à Hydra il y a deux ans, et qui a vu la participa- tion de plusieurs équipes européennes de haut niveau, la JSK, par le biais de son équipe où jouait Aïboud, a remporté le tro- phée. Le jeune Aïboud a séduit tous les observateurs présents, notamment les dirigeants du club espagnol, le Villarreal. «Ils me voulaient et on m’a dit qu’ils ont toujours l’œil sur moi», nous a-t- il révélé. A présent, Aïboud préfère travailler dans la discrétion et prouver d’abord tout son talent à la JSK car, pour lui, il est en- core trop tôt d’évoquer un contrat professionnel. Une chose est sûre, Aïboud possède toutes les qualités qui lui permettront

d’embrasser une carrière professionnelle en Europe

A.

d’embrasser une carrière professionnelle en Europe A. Iboud : «C’est bien que la politique de compter

Iboud : «C’est bien que la politique de compter sur les jeunes du cru fasse l’unanimité»

L’ex-international de la JSK, Mouloud Iboud, estime que les prouesses du jeune Aïboud sont à encourager et tant mieux que désormais la politique de faire appel aux jeunes du cru est de retour. Selon les propos de l’ex-capitaine kabyle qui a soulevé le premier trophée en coupe de 77, Aïboud est pétri de qualités et fera encore valoir son talent : «J’ai vu à l’œuvre le jeune Aïboud, je suis très satisfait de lui, il a beaucoup de qualités qui vont l’aider à s’imposer à la JSK. Aujourd’hui, je suis heureux de voir la politique de compter sur le pro- duit de la Kabylie fasse l’unanimité. La JSK a été de tout temps un exemple dans ce domaine et je lui souhaite, ainsi qu’à tous les jeunes formés à la JSK, de réussir à s’imposer.»

«Je suis content que le public le compare à moi en prononçant son nom de famille»

A propos du nom du jeune joueur, Iboud dira : «Je suis heureux que les gens me citent à chaque fois en prononçant le nom de Aïboud. On n’est pas liés l’un à l’autre par des relations familiales mais je dois vous dire que je suis fier de lui et je lui souhaite beaucoup succès.»

par des relations familiales mais je dois vous dire que je suis fier de lui et
www.lebuteur.com Coup franc JSK
www.lebuteur.com
Coup franc
JSK

N° 2600

Lundi 31 mars 2014

03
03

Aïboud «En voyant Rial soulever

le trophée de 2011, j’avais pleuré de joie»

Beaucoup de supporters de la JSK et autres observateurs qui suivent l’actualité spor- tive veulent connaître qui est Samir Aïboud. Je suis un jeune joueur formé à

moment. Je ne réalise pas en-

core que je vais disputer une fi- nale de Coupe d’Algérie avec la JSK. Je dois me prépa- rer pour être à la hauteur et mon bon-

heur est de dé- crocher ce tro- phée. Je ne cesse- rai de re-

mercier tous ceux qui ont cru en moi, notamment les membres du staff ac- tuel. Revenons à la dernière confrontation que vous avez livrée face au CRBAF. Une fois de plus, Aït Djoudi vous a fait confiance dans le onze type, quel est votre com- mentaire ? Honnêtement, c’est une lourde responsabilité de porter le maillot de la JSK dans un aussi important match, devant un stade plein à craquer. Dieu merci, tout l’entourage du club

est à mes côtés que ce soit les entraîneurs, les responsables ou tous les supporters. Monsieur Aït Djoudi me fait confiance et me prépare en conséquence pour être prêt le jour du match. Je suis heureux qu’il m’ait re- nouvelé sa confiance et je pense avoir été bon dans l’en- semble. De l’avis de tous les observa- teurs, vous étiez un véritable poison pour la dé- fense adverse au point où vous étiez

à deux

doigts

Croyez-moi, il m’est difficile de commenter un tel événe- ment. Je suis en finale avec la JSK, ma première dans ma jeune carrière et la 10e pour mon club qui retrouve toute sa santé. Je suis l’homme le plus heureux et fier et je ferai de mon mieux pour gagner cette finale et entrer dans l’his- toire du club. Je suis le plus jeune de cette formation, je re- mercie tous ceux qui me font confiance. Vous serez le plus jeune dans l’effectif de la JSK qui foulera la pelouse du stade Mustapha-Tchaker le 1e Mai prochain en finale JSK-MCA, quel sera votre sentiment ? Je ne vous cache pas que j’aurai inévitablement la chair de poule en me présentant dans ce stade qui a marqué tous les Algériens avec les grands matchs qu’a livrés notre sélection nationale. J’es- père être à la hauteur et convaincre le staff technique à me faire confiance, je tâcherai d’être à la hauteur de ses espé- rances. La JSK a remporté son der- nier trophée en 2011, com- ment aviez-vous vécu ce moment ? J’ai suivi le match JSK- USMH à la télé. J’étais encore en catégorie junior et je vous assure que j’ai vécu le match sur les nerfs. En voyant Rial soulever le trophée, j’ai versé des larmes de joie car la JSK avait besoin de remporter un titre pour renouer avec les consécrations. Cette année, me voilà dans l’équipe. Croyez- moi, je veux monter moi aussi sur la tribune d’honneur et ca- resser le trophée que nous vou- lons dédier exclusivement à ce beau public qui nous suit de- puis le début de la saison. Vous allez rencontrer le MCA en finale, le 3 e grand Clasico cette saison, com- ment s’annoncent les retrou- vailles ? J’estime qu’il est encore trop tôt de parler de ce match sa- chant qu’il nous reste encore un mois pour bien se préparer. Je peux vous dire que c’est vrai on va assister à un grand match entre deux grandes équipes. Nous concernant, on a un seul objectif : gagner la coupe. Je sais que le stade Mustapha- Tchaker sera rempli et dès maintenant nous demandons à nos supporters de venir en force. Lors du dernier match livré à Tizi, vous avez été l’auteur d’une bonne prestation, jusqu’à même créer le dan- ger dans la défense moulou-

jusqu’à même créer le dan- ger dans la défense moulou- déenne. Votre réaction ? Tout d’abord,

déenne. Votre réaction ? Tout d’abord, je remercie Ait Djoudi et tous les autres mem- bres du staff qui m’ont aligné dans un autre aussi match so- lide et important. Sur le plan psychologique, j’ai été bien pré- paré. Aussi, Ce jour-là, il n’y avait pas que moi qui voulais gagner ce match. On été tous déterminés à remporter les trois points pour accéder à la deuxième place du classement général. En plus de la coupe que nous voulons soulever, je dois aussi ajouter que la qualifi- cation en Coupe d’Afrique est un objectif que nous comptons réaliser. Ils sont nombreux ceux qui pensent que vous avez un lien de parenté avec l’ex- in- ternational et ex-joueur et président de la JSK Mou- loud Iboud, c’est quoi la réa- lité des choses ? Tout d’abord, il faut bien pré- ciser que mon nom est Aïboud et Da Mouloud est Iboud. On n’a aucun lien de parenté mais franchement, je suis très ho- noré et fier d’être comparé à ce monument de la JSK qui a lui aussi beaucoup donné au club. Da Mouloud était un défenseur axial, moi un jeune milieu du terrain, j’espère réussir comme lui ainsi que tous les grands noms qui ont marqué l’histoire de notre cher club. On aime vous appeler com- munément «Mirou», pour- quoi ? (Rire) C’est mon grand-père maternel qui m’a appelé comme ça pour la première fois pour la simple raison qu’il adore beaucoup le poisson par- ticulièrement le mérou. De- puis, tous mes amis m’appellent comme ça et j’apprécie normal ; en fait, je ne suis pas contrarié. La majorité des Algériens sont partagés entre Real Ma- drid et Barcelone, qu’en est- il de vous ? Non, aucun des deux. Moi, je suis un supporter du club italien, la Juventus. Quel est le joueur que vous appréciez beaucoup à la JSK, ancien ou nouveau ?

«J’ai été lancé dans des matches chocs, je remercie Aït Djoudi pour sa confiance»
«J’ai
été lancé dans
des matches
chocs, je remercie
Aït Djoudi pour
sa confiance»

Maroci. C’est le joueur qui m’a mar- qué. C’était lors de sa première expé- rience avec la JSK, je me souviens, il m’a offert son maillot et depuis j’aime bien le joueur. Il m’aide beaucoup et je suis content au- jourd’hui qu’il soit dans l’équipe qui va jouer la finale, il

mérite lui aussi de soulever le trophée car c’est un garçon de bonne famille. Et quel est l’entraîneur qui vous a le plus marqué dans votre formation ? Tout d’abord, je cite mon- sieur Tahar Lamhene puisque

c’est lui qui m’a repéré comme je vous l’ai confié, ensuite mon- sieur Toufik Smaïl qui m’a fait lui aussi beaucoup confiance en catégorie junior. Il me faisait souvent jouer et m’a toujours encouragé avant d’accéder à la catégorie espoir entraînée par Kherroubi. Aussi, je dois vous dire que Karouf me suit de près, il me parle

tournoi disputé à Hydra il y a deux ans environ et que les responsables de clubs étrangers présents étaient également sé-

duits. Effectivement, on a fait une brillante participation dans ce tournoi que nous avons rem- porté avec brio. C’est vrai que les responsables de Villarreal ont dit beaucoup de bien sur moi et selon les informations que j’ai eues, ils me voulaient

dans leur équipe. Sincèrement, je garde toujours la tête sur les épaules, je dois continuer à me donner à fond avec la JSK. A l’étranger, c’est qui le joueur que vous appréciez ? Zidane, c’est un joueur que j’apprécie beaucoup. En fait, c’est un Kabyle de chez nous,

«Matoub nous inspire, il incarnait l’engagement et le courage»
«Matoub
nous inspire, il
incarnait
l’engagement
et le
courage»

beaucoup, il

donc c’est tout ce qui est de na- turel qu’il soit mon idole. Pour finir, que signifie pour vous le nom Matoub ? Matoub Lounès est

m’encourage et

j’essaye de

profiter au

maximum

de ses

conseils.

Quelle

a été

votre

meil-

leure

saison

en jeunes

pour moi un grand monsieur, c’est un sym- bole pour toute la Kabylie. Il nous inspire. Il incarnait l’enga- gement et le courage. Il a chanté pour la JSK et au- jourd’hui croyez-moi, on a la chair de poule en foulant la pe- louse et entendre ses chansons. Pour ne pas vous cacher, c’est tous les joueurs qui rêvent de la coupe pour la dédier à sa mémoire. Entretien réalisé par Lyès Aouiche

catégories ?

Ce fut la sai- son où nous avions remporté le titre de champion face à l’USMA. Je me rappelle, on a joué le match barrage à Béjaïa et j’étais l’auteur du but qui nous a permis de remporter le titre ainsi que l’ESS que nous avons battue en play-off. On retient que vous avez beaucoup brillé lors du

«On a un mois pour bien préparer la finale avec un seul objectif : la
«On a un mois
pour bien préparer
la finale avec un
seul objectif : la
consécration»

la JSK. Je suis né le 11 décem- bre 1993 à Tizi Ouzou. J’ai com-

mencé à taper dans le ballon très jeune dans mon quartier de naissance à Tazmalt El Kaf. Le football est plus qu’un sport pour moi, c’est une passion si vous voulez. Dans votre famille y a-t-il des frères qui ont pratiqué ce sport ? Oui, je suis issu d’une famille de footballeurs. Si aujourd’hui je suis à la JSK, je dois dire qu’un de mes frères a porté déjà les couleurs de ce club mais qui n’a pas continué. Il a

joué aussi à la JSMB, il est aussi doué et qui pouvait aller encore loin. Comment avez-vous atterri à la JSK ? Bien c’est très simple. Un jour, je jouais devant chez moi, l’entraîneur Tahar Lamhene à qui on a parlé de mes qualités s’est déplacé jusqu’à Taz- malt El Kaf pour se renseigner sur moi et me voir

«C’est Tahar Lamhene qui m’a découvert au village Tazmalt El Kaf»
«C’est Tahar
Lamhene qui
m’a découvert
au village
Tazmalt
El Kaf»

de près. L’es- pace de quelques minutes, il m’a de- mandé des ren-

seigne-

d’ouvrir

la marque en pre- mière mi- temps, un commentaire ? Exactement. Per- sonnellement, j’ai bien commencé le match. Je suis entré directement dans le vif du sujet. Oui, j’avais eu la possi- bilité en deux fois de mettre le cuir au fond des filets. Malheu- reusement, je n’ai pas eu cette chance et je peux vous dire que pour moi le bonheur, c’est d’être en finale et non pas marquer. Je sais que je ne dois pas griller les étapes, je dois garder les pieds sur terre et continuer à travail- ler. Maintenant que vous êtes officiellement en finale, c’est quoi le sentiment qui vous anime ?

ments avant de m’inviter à me présen- ter au stade du 1 er -Novem- bre où j’ai parti- cipé à la prospection. De- puis, j’ai commencé ma mis- sion en jeunes catégories. Aujourd’hui, vous voilà avec l’équipe première, quel est votre sentiment ? Je ne peux qu’être fier de ma présence avec les seniors à la JSK. C’est un bonheur im- mense qui me comble en ce

«Je porte le maillot d’un très grand club, la responsabilité est lourde»
«Je porte le
maillot d’un très
grand club, la
responsabilité
est
lourde»
04
04

N° 2600

Lundi 31 mars 2014

www.lebuteur.com Coup pour coup JSK
www.lebuteur.com
Coup pour coup JSK

Ayant perdu en finale du championnat contre les MCA en 1999

Même les Kabyles ont

une revanche à prendre !

C’ est désormais offi- ciel, la 50e édition de la Coupe d’Al- gérie opposera la JS Kabylie au

Mouloudia d’Alger, le 1er-Mai pro- chain, au stade Mustapha-Tchaker de Blida. Après un parcours sans faute, les Jaune et Vert ont arraché brillamment la qualification en fi- nale après une victoire au forceps contre le CRBAF. Le lendemain soir, c’était au tour du Mouloudia d’Alger d’en faire autant en surclassant la JSM Chéraga sur le score de deux buts à zéro, réalisations signées par Bouguèche et Gharbi. Ainsi, la finale de la Coupe d’Algérie cette saison s’annonce dès plus palpitantes car les deux équipes ont pour objectif ce précieux trophée vu que leurs chances de remporter le champion- nat sont minimes. A peine la ren- contre JSMC-MCA terminée, les supporters algérois commençaient à parler de revanche. La défaite contre la JSK en championnat, trois buts à zéro, leur a fait beaucoup de mal au point où ils n’arrivent toujours pas à la digérer. Aujourd’hui, ils espèrent saisir cette chance d’animer la finale pour battre la JSK. De leur côté, les Canaris qui reviennent en force lors des dernières rencontres sont conscients de la mission qui les at- tend. Les supporters kabyles, eux, ne jurent que par la revanche. De quelle revanche parle-t-on ? Les Kabyles n’ont toujours pas oublié la défaite

contre le MCA en finale du championnat en 1999 au stade Ahmed- Zabana. Jusqu’à d’au- jourd’hui, les Canaris rêvent toujours d’affron- ter le MCA en finale pour lui rendre la mon- naie de sa pièce.

Un arbitrage

scandaleux de

Djaballah

En 1999, la JS Kabylie et le Mouloudia d’Alger possédaient des joueurs talentueux capables de relever tous les défis. Au cours de la finale, les Canaris avaient bien en- tamé la partie. D’ail- leurs, ils avaient été privés d’un penalty plus que valable suite à une faute de Khennouf sur Ghazi. Malheureuse- ment pour les Kabyles, l’arbitre n’a pas daigné désigner le point de pe- nalty. Alors que le match se dirigeait vers sa fin, Rahmouni, sur une erreur monumen- tale du gardien Boughe- rara, ouvre le score et donne l’avantage aux Algérois. Une défaite qui reste gravée à jamais dans les esprits des supporters kabyles.

gravée à jamais dans les esprits des supporters kabyles. l’on puisse dire est que cette rencon-

l’on puisse dire est que cette rencon- tre va être explosive et les gradins du stade Mustapha-Tchaker seront pleins à craquer.

Aït Djoudi et ses joueurs prêts à relever le défi

La tension monte d’un cran à Tizi Ouzou comme à Bab El Oued, un mois avant la finale de la Coupe d’Algérie. Alors que les Algérois sont furieux par rapport aux décla- rations du président Hannachi, le- quel s’est attaqué au MCA après la victoire (3-0), les joueurs kabyles sont plus que jamais déterminés à confirmer leur large victoire ainsi

que le retour en force de l’équipe qui

a surclassé tous ses adversaires.

Avec un niveau aussi élevé, la finale

s’annonce prometteuse entre deux ténors du football algérien.

Une prime faramineuse en cas de victoire

Le président Hannachi l’avait prédit avant même l’entame de la saison : la JSK aura son mot à dire et l’équipe

finira par revenir en force. Effective- ment, le club phare du Djurdjura n’arrête pas de surprendre de match en match. Après la qualification en finale contre le CRBAF, le premier responsable du club a décidé d’offrir

à ses joueurs une prime de 20 mil-

lions. Il leur a promis 150 millions en cas de victoire face au Moulou- dia. Une manière de motiver encore plus ses joueurs qui ne rateront cer- tainement pas l’occasion de les em- pocher et d’offrir au club sa sixième coupe.

Saïd Dj.

L’occasion de leur rendre la monnaie de leur pièce En Coupe d’Algérie, la JSK et
L’occasion de leur rendre
la monnaie de leur pièce
En Coupe d’Algérie, la JSK et le
MCA se sont croisés à maintes re-
prises, et le dernier mot revenait
souvent au Doyen. L’an dernier, par
exemple, les Kabyles ont été éliminés
par le MCA sous l’ère Sandjak. Alors
que le match s’était soldé sur un
score de zéro partout, les Moulou-
C ette saison, la JSK
revient en force
et ses supporters
en sont les plus
heureux. Après
j’ai gagné mon premier titre en
tant que joueur avec la JSK. Au-
jourd’hui, je veux décrocher
mon premier titre comme en-
traîneur.»
l’excellente qualification en fi-
nale contre le CRBAF dans des
conditions difficiles, nous
avons jugé utile de prendre
attache avec l’un des mem-
bres du staff technique
qui a déjà porté le
maillot du Mouloudia
par le passé. Il s’agit
de l’entraîneur des
gardiens de but,
Omar Hamenad.
Ce dernier, heu-
reux des perfor-
mances de son
équipe, nous a
révélé qu’il
souhaiterait
remporter
son premier
trophée en
tant qu’en-
traîneur lui
qui a déjà décro-
ché son premier
titre comme joueur
sous le maillot jaune et
vert : «Croyez-moi, je suis très
heureux de notre belle qualifica-
tion en finale de la Coupe d’Al-
gérie. Atteindre ce stade de la
compétition est vraiment encou-
rageant. Nous allons faire de
notre mieux pour rester sur
notre lancée. Personnellement,
«Le but avait été
inscrit à un moment
crucial»
Profitant de notre entretien
avec Hamenad, nous avons
évoqué la finale du champion-
nat entre la JSK et le MCA lors
de la saison 1998-1999. D’après
l’ancien entraîneur de l’équipe
olympique, les Mouloudéens
étaient plus chanceux. Pour
preuve, ils avaient inscrit le but
victorieux à la 118’ : «Je me
rappelle parfaitement bien de
cette rencontre. J’étais joueur au
MCA et on a été chanceux.
Nous avons inscrit un but ô
combien important deux mi-
nutes avant la fin de la rencon-
tre.»
«Il y a eu plusieurs
erreurs et le terrain
était impraticable»
Comme tout le monde le sait,
la finale entre la JSK et le MCA
a été délocalisée à Oran, au
stade Ahmed-Zabana. Malheu-
reusement, le terrain était im-
praticable et les joueurs avaient
du mal à développer un vrai
football. Même le directeur de
jeu, Djaballah, a été pointé du
doigt après qu’il a refusé un pe-
nalty valable à la JSK suite à

déens avaient eu le dernier mot après la série de tirs au but. Au- jourd’hui, l’heure de la revanche a sonné pour la JSK. La finale de la Coupe d’Algérie est désormais une occasion en or pour les Jaune et Vert de soulever le trophée. Le moins que

Hamenad : «En 1999, le Mouloudia

a été plus chanceux»

une faute flagrante sur l’atta- quant Ghazi Farid. D’après Omar Hamenad, il y avait plu- sieurs erreurs commises et le terrain avait compliqué la tâche aux joueurs lesquels n’arri- vaient même pas à développer leur football habituel : «Certes, il y avait des erreurs qui ont été commises ce jour-là. Toutefois, même le terrain était impratica- ble. Les joueurs avaient eu du mal à jouer. Je pense qu’il ne faut pas revenir trop en arrière. C’est de l’histoire ancienne.»

«Les gardiens de la JSK ont adhéré à ma méthode de travail»

Depuis l’arrivée de Hamenad à la JSK, le niveau des gardiens de but s’est nettement amélioré. Pour preuve, Asselah et Mazari affichent une excellente forme depuis quelque temps. Selon lui, le trio Mazari-Asselah- Amara a adhéré à sa méthode de travail et applique à la lettre ses consignes : «Les gardiens actuels de la JSK ont adhéré à ma méthode de travail. Si leur niveau s’est amélioré, c’est qu’ils travaillent durement aux en- traînements. C’est le fruit de toute une saison. C’est vraiment encourageant !»

«La finale nécessite une préparation psychologique»

Expérimenté, Omar Hamenad

saura comment préparer ses portiers pour la finale de la Coupe d’Algérie, prévue le 1er mai prochain. Pour lui, les joueurs auront besoin d’une préparation psychologique du moment qu’on est en fin de sai- son : «La préparation de la fi- nale sera beaucoup plus psychologique. Les gardiens sa- vent ce qui les attend et seront prêts à relever le défi.»

«Les déclarations du président Hannachi ont été mal interprétées»

Apparemment, les supporters du MCA ne sont pas prêts à pardonner au président Han- nachi, ses déclarations jugées fracassantes après la victoire de son équipe face au MCA (3-0). D’après Omar Hamenad, les re- lations entre le MCA et la JSK ont toujours été excellentes et les déclarations du président Hannachi ont été mal interpré- tées : «Les relations entre le Mouloudia et la JSK ont tou- jours été excellentes. C’est vrai- ment décevant d’en arriver là ! Je suis persuadé que les déclara- tions du président Hannachi ont été mal interprétées. J’espère que tout rentrera dans l’ordre et que la finale sera l’occasion pour se réconcilier.» S. D.

www.lebuteur.com Coup franc JSK
www.lebuteur.com
Coup franc
JSK
Les Kabyles le 9 avril à Blida C’est désormais officiel, la formation kabyle effectuera sa
Les Kabyles
le 9 avril
à Blida
C’est désormais officiel, la formation
kabyle effectuera sa préparation lors de
cette mini-trêve dans la ville des Roses,
du 9 au 16 avril. C’est la décision prise
par l’entraîneur en chef Azzedine Aït
Djoudi et le président Moh Cherif Hanna-
chi. Au départ, il a été convenu d’aller à
Aïn Témouchent avant de changer d’avis
à la toute dernière minute. Les diri-
geants ont jugé utile de se préparer pas
loin d’Alger et de Tizi Ouzou afin de ne
pas trop fatiguer les joueurs. Pour rap-
pel, le championnat national observera
un arrêt de trois semaines. La JSK re-
nouera avec la compétition le 19 avril
prochain. A cette occasion, nous avons
appris que les membres du staff tech-
nique ont déjà mis en place le pro-
gramme de préparation pour les trois
prochaines semaines. Il est clair qu’en
cette période délicate, la charge de tra-
vail ne sera pas augmentée. Le staff
axera beaucoup plus sur le volet tech-
nico-tactique afin d’apporter le réglage
nécessaire. Plusieurs variantes seront
testées lors des deux matchs amicaux,
histoire de faire gagner du temps de jeu
à l’ensemble des joueurs.
USMB-JSK au stade Tchaker
Comme nous l’avons déjà annoncé, le
président Hannachi a pris attache avec
son homologue Zaïm afin de program-
mer un match amical la semaine pro-
chaine. Chose que les Blidéens ont
acceptée volontiers. D’après la même
source, la JSK affrontera la formation lo-
cale sur la pelouse du stade Tchaker.
Toutefois, la date du déroulement du
match en question n’a pas été fixée.
Le staff veut que les joueurs
prennent leurs repères
avant la finale
Il est clair que le choix de la ville de
Blida ne s’est pas fait au hasard pour la
simple raison que le staff technique a
beaucoup insisté pour que les séances
d’entraînement se déroulent sur un ter-
rain gazonné. Idem pour le match amical
face à l’USB. D’après nos sources, la ren-
contre en question aura lieu au stade
Tchaker, lieu où se déroulera la finale de
la Coupe d’Algérie. L’occasion pour les
joueurs kabyles de prendre leurs repères
avant le 1 er Mai prochain.
La reprise maintenue à Tizi
Quant à la reprise des entraînements,
elle est toujours maintenue pour ce mer-
credi à Tizi Ouzou. Les camarades de
Malik Asselah s’entraîneront jusqu’à sa-
medi avant d’entamer leur regroupe-
ment à Blida. Aux dernières nouvelles, le
départ est prévu pour ce dimanche. Bien
évidemment, l’entraîneur en chef Azze-
dine Aït Djoudi s’attend à ce que ses
joueurs soient tous présents d’ici di-
manche prochain, afin de ne pas connai-
tre de perturbations dans la préparation.
A. A.

Etes-

vous remis de vos émotions après cette quali- fication à la finale de la Coupe d’Algérie ? Je ne vous cache pas que j’ai encore du mal à réaliser que nous sommes en finale. Je suis déjà im- patient d’y être. C’est vraiment fa- buleux ce qui nous arrive. Nous avons travaillé très dur depuis le début de la compétition. Cette

N° 2600

Lundi 31 mars 2014

05
05

Sedkaoui

L

«La finale ? Déjà hâte d’y être !»

e milieu récupérateur Kaci Sedkaoui s’est exprimé à son tour sur cette belle qualification en finale de Coupe d’Algérie. Il estime que la JSK n’avait aucune préférence à affronter le MCA ou la JSMC. A ses yeux, l’important est de l'emporter.

«Réussir notre sortie face au RCA est notre prochaine mission»

qualification en finale est aussi celle des supporters. Ils étaient très nombreux à nous soutenir. Nous avons vraiment de la chance de les avoir à nos côtés. Comment ne pas se qualifier avec ce public en or ? J’espère seule- ment qu’on va pouvoir leur offrir ce trophée. Pensez-vous avoir les moyens de battre une nouvelle fois le MCA ? En finale, ce sera du 50/50. Nous avons eu la chance de bat- tre le Mouloudia en champion- nat. On sait qu’en coupe, le contexte sera différent, car sur les 90 minutes de jeu, tout peut arri- ver. Maintenant, il est clair que nous avons les moyens de les sur- prendre à nouveau. Pour cela,

nous devons bien nous préparer. Nous aurons suffisamment le temps pour ce faire. Auriez-vous préféré affronter la JSMC ? Absolument pas. On sait qu’une équipe qui atteint la finale sera difficile à manier. Mainte- nant, le hasard a fait qu’on s’af- fronte en finale et je pense qu’on assistera à un beau duel entre deux grandes équipes du football national. La JSK et le MCA sont des clubs titrés qui tenteront de décrocher une nouvelle Coupe d’Algérie et étoffer leur palmarès. On veut, pour notre part, mar- quer l’histoire de ce club et ga- gner ce trophée. Le championnat observera un arrêt de trois semaines. Com-

ment allez-vous gérer cette mini-trêve ? Nous allons reprendre le che- min des entraînements ce mer- credi, avant d’attaquer le stage. Je pense qu’avant toute chose, il fau- dra penser à gérer notre forme physique, car ça fait un bon mo- ment qu’on enchaîne les matchs. Par la suite, on pensera à notre prochaine sortie en championnat face au RCA. Cette rencontre est importante car elle nous permet- tra de rester à la 2 e place du clas- sement. Ce sera difficile car le RCA n’est plus à présenter. Je pense que nous devons gérer nos matchs intelligemment, car nous avons encore un bon coup à jouer en championnat. Entretien réalisé par Lyès Aouiche

L’entraîneur-assistant s’exprime sur le prochain stage de préparation avant la reprise du championnat

Karouf «Gérer

avant la reprise du championnat Karouf «Gérer «L’aspect psychologique est important en cette phase» Et

«L’aspect psychologique est important en cette phase»

Et de conclure : «Comme je vous l’ai dit pré- cédemment, nous avons acquis durant notre carrière, le président Hannachi, Aït Djoudi, Hamenad et moi une grande expérience pour ce genre de rencontre. Moi personnellement, j’ai eu la chance de jouer trois finales, et j’en ai gagné deux. J’ajoute qu’avant un rendez-vous aussi important, l’aspect psychologique est d’une extrême importance. Nous devons aider les joueurs à rester dans cette même dynamique jusqu’à la fin de la saison.» A. A.

Décès

La famille MERAZKA d’Alger et de Jijel

a l’immense douleur de faire part du décès de AMAR MERAZKA, survenu hier à l’âge de 73 ans. L’enterrement aura lieu aujourd’hui au ci- metière de Benomar (Kouba) après la prière de dohr. La levée du corps se fera au domicile fa- milial sis à la cité Diar El Afia (Alger). Puisse Dieu Tout-Puissant accueillir le défunt en Son Vaste Paradis.

A

Dieu nous appartenons

et

à Lui nous retournons.

A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons. cette phase est d’une importance extrême »

cette phase est d’une importance extrême»

Maintenant que la JSK est en finale de la Coupe d’Algérie, l’entraîneur assistant, Mou- rad Karouf, estime qu’il reste encore beau- coup travail pour réussir cette fin de saison. Entre la finale à préparer et la seconde place à défendre, il n’y a plus de temps pour le répit. Il nous a même confié que le prochain stage de préparation est d’une extrême importance et qu’il faudra préparer les joueurs sur tous les plans avant le dernier virage de la saison.

«JSK-MCA est une très belle affiche pour une finale»

S’exprimant dans un premier temps sur le nom de l’adversaire en finale de la coupe, Ka- rouf nous dira : «Ce sera une très belle affiche pour une finale de coupe. JSK-MCA a souvent tenu toutes ses promesses. Pour notre part, on essayera de bien préparer nos joueurs pour ce match. N’oublions pas que 80% d’entre eux dis- puteront la première finale de leur carrière. J’es- père que cette affiche sera à la hauteur de ce grand rendez-vous.»

«Hannachi, Aït Djoudi, Hamenad et moi saurons gérer la pression»

L’un des avantages, aux yeux de Mourad Karouf, est que le staff technique est composé d’anciens joueurs qui jouissent d’un grand vécu sur les terrains. Il estime que les joueurs seront parfaitement bien encadrés avant cette grande finale de coupe. Karouf nous dira dans ce sens : «L’un des avantages cette saison est que nous avons su gérer cette pression. De plus, le président Hannachi, Aït Djoudi, Hamenad et moi-même avons une grande expérience pour ce genre de rencontre et nous savons désormais comment préparer nos joueurs. N’oublions pas aussi que nous restons sur un bon parcours cette saison, nous avons vite remonté la pente lorsque ça n’allait pas. Nous avons également eu la chance de trouver ces jeunes joueurs au moment idéal, ce qui a quelque peu bousculé

les cadres et relancé la concurrence dans l’équipe. C’est une bonne chose.»

«L’arrêt du championnat est une arme à double tranchant»

Pour l’entraîneur-assis- tant, cet arrêt du cham- pionnat n’est pas si avantageux que ça. Il s’ex- plique : «Pour moi, ce n’est pas une trêve, c’est beau- coup plus un arrêt du championnat. C’est une arme à double tranchant, car rester durant 3 se- maines sans la moindre compétition risquerait de freiner les joueurs. De plus, on ne peut aug- menter la charge de travail à un mois de la fin de la saison. Nous allons beaucoup plus axer notre préparation sur les volets technico-tac- tique et psychologique associé à un travail phy- sique en parallèle, sans plus.»

«Avant la finale, nous avons une seconde place à défendre»

De l’avis de Karouf, il est bien beau de jouer une finale de coupe, mais ce n’est pas une rai- son pour laisser tomber le second objectif, à savoir jouer pour la seconde place au classe- ment : «Nous avons deux matchs à disputer avant cette finale. Nous sommes 2 es au classe- ment et nous avons une place à défendre. Il faudra gérer l’effectif ; c’est la raison pour la- quelle j’estime que le prochain stage sera impor- tant, dans la mesure où il nous permettra de préparer le dernier mois de compétition. Il nous reste six matchs en championnat et une finale à jouer. C’est vous dire que nous avons beaucoup de pains sur la planche.»

06
06
N° 2600 www.lebuteur.com Lundi 31 mars 2014 MCA Coup de gueule Boumella : «Je donne
N° 2600
www.lebuteur.com
Lundi 31 mars 2014
MCA
Coup de gueule
Boumella : «Je donne RDV à
Hannachi le 1er mai à Tchaker»
Les bons
tuyaux de
Lotfi Amrouche
L e boss mouloudéen, Boudjemaâ Boumella,
était un président comblé au moment de
quitter l’enceinte de Bologhine. Toutefois,
l’homme fort du Doyen, sans vouloir entrer
dans une polémique sans fin avec son homologue ka-
byle, Moh Chérif Hannachi, nous confie avec une cer-
taine ironie : «Nous sommes contents d’avoir atteint
notre objectif qui était de nous qualifier à la finale. Je
donne donc rendez-vous à Hannachi le 1er Mai à Tcha-
ker pour une finale de haute facture.»
mili, celui-ci a su mettre tout le monde d’accord face à
la JSMC mettant ainsi fin à la polémique sur la néces-
sité de maintenir Houari au poste de numéro un : «En
plus de la qualification, je suis content et soulagé car
Djemili a fourni un match de haute facture. Il a dé-
montré que sa mésaventure face à la JSK était due aux
rumeurs propagées sur les supposés contacts entrepris
avec Asselah et Chaouchi».
«Chose promise chose due :
«J’aimerais brandir la coupe
pour ma première année
comme président»
les joueurs auront chacun
une prime de 50 millions»
«Nous avons promis de récompenser nos joueurs
en cas de qualification pour la finale. Chose promise
chose due, chacun aura droit à une prime de 50 mil-
lions de centimes. Ils le méritent bien pour tous les ef-
forts consentis tout au long de la compétition.»
«100 millions à chaque joueur
en cas de victoire en finale»
Très ambitieux, Boumella voudrait réussir un coup
d’éclat pour sa première année à la tête du club le plus
populaire du pays : «Je ne vous cache pas que j’aimerais
bien remporter la Coupe d’Algérie pour ma première
année comme président du club. Même si nous avons
connu des hauts et des bas, et commis des erreurs, nous
avons su aller de l’avant car qui ne se trompe jamais
dans la vie ?… Le plus important, c’est de toujours sa-
voir relever la tête afin de poursuivre notre marche en
avant».
Lotfi Amrouche, l’ancien dé-
fenseur du Mouloudia actuelle-
ment à la tête des U19, leaders
du championnat de la catégorie,
a été chargé d’une mission très
délicate par Fouad Bouali. Super-
viser l’équipe de Chéraga et ré-
colter le maximum d’infos sur
l’adversaire du Mouloudia en
demi-finale de la Coupe d’Algé-
rie. Le jeune technicien a fait son
travail pour ensuite remettre un
rapport technique détaillé sur
l’adversaire à Kamel Kaci-Saïd
lorsque l’équipe était au vert à
l’hôtel Ryad. Dans ce rapport, il
était écrit noir sur blanc que
pour battre la JSMC, il fallait la
presser pour obliger ses milieux
de terrain à commettre des
fautes et insister à passer sur le
côté droit de la défense, talon
d’Achille de cette équipe de Ché-
raga. Eh bien, si on refait le
match, on se rend compte que le
premier but du Mouloudia est
venu sur un débordement et un
centre de Ouali justement sur
En cas de victoire le 1er mai, Boumella promet à ses
troupes une enveloppe substantielle : «Pour ce qui est
de la finale de la Coupe d’Algérie, chacun aura droit à
une prime supplémentaire de 100 millions de centimes
bien évidemment en cas de victoire face à la JSK».
«Je promets que le scénario
de l’édition précédente
ne se répétera pas»
«La bonne prestation de Djemili
a confirmé qu’il a été déstabilisé
par l’affaire Asselah»
En conclusion, Boumella promet de faire preuve de
fair-play en finale même en cas de défaite : «Je promets
que le scénario de l’édition précédente ne se répétera
pas. Même si nous perdons, tout le monde ira chercher
sa médaille. Et celui qui agira autrement sera lourde-
ment sanctionné».
l’aile gauche, soit le côté droit de
la défense de Chéraga. Le
deuxième est venu grâce au
pressing de Gherbi qui a
contraint un joueur de Chéraga à
perdre le ballon. Dommage que
les Mouloudéens ont mis le frein
après la pause. Sinon, la note
aurait été plus salée. Des diri-
geants de Chéraga n’ont d’ail-
leurs pas omis de reprocher à
Amrouche qui a également été
joueur et entraîneur à la JSMC
d’avoir été derrière leur élimina-
tion.
Après les doutes et les incertitudes concernant Dje-
A. Y.
T. Che

Bouali : «Dès notre victoire face à l’USC, on savait qu’on aurait notre mot à dire en coupe»

C’ est un entraîneur comblé que nous avons

sollicité hier pour revenir sur cette qualifi-

cation à la finale de la Coupe d’Algérie. In-

vité aux côtés de Azzedine Aït Djoudi dans

l’émission sportive diffusée sur A3, le coach moulou- déen est revenu sur cette qualification aux dépens de l’USC. Pour Bouali, c’était les signes avant-coureurs du parcours d’un champion : «Pour moi, ce match que nous avons remporté à l’arraché contre Chaouia annonçait un parcours de champion. On savait à l’is- sue de ce match qu’on avait de fortes chances d’ar- river au bout de l’aventure».

qui est prévu dans la ville natale de Bouali, celui-ci met l’accent sur l’importance de ce regroupement qui sera dédié essentiellement à la récupération : «Nous irons ce mercredi à Tlemcen pour y effectuer un stage d’une semaine. Etant en fin de saison, nous al- lons axer le programme sur la récupération».

«Nos supporters ont joué un rôle prépondérant dans notre qualification»

Bien que l’ensemble des troupes ait eu droit à la bronca du public de Bologhine avant le coup d’envoi

de la rencontre face à la JSMC, Bouali a tenu à félici- ter les Chnaoua pour leur soutien et leurs encourage- ments même si les rapports entre fans et joueurs n’ont pas toujours été au beau fixe : «Effectivement, parfois nos supporters affichent leur colère et leur mécontentement. Mais il faut reconnaître que c’est justement grâce au public du Mouloudia que nous avons atteint la finale de la Coupe d’Algérie».

«La force de la JSK réside dans sa jeunesse»

Interrogé sur la force de cette équipe de la JSK futur adversaire des Vert et Rouge, Bouali, sans vou- loir entrer dans des considérations purement tech-

niques, question de ne pas dévoiler ses cartes, dira :

«La force de cette équipe de la JSK réside dans sa jeunesse. Elle possède un effectif jeune avec des élé- ments nouveaux qui apportent leur fraîcheur au groupe».

«Tout comme Hachoud au MCA, Yesli est un élément important dans le dispositif de la JSK»

En donnant ses impressions et sa vision sur cette

équipe kabyle, Bouali avouera que Yesli est un joueur qui l’a beaucoup impressionné : «Tout comme Ha- choud pour nous, Yesli est un élément important dans le dispositif de la JSK. C’est un joueur qui a cette capacité de mettre le ballon là où il le souhaite avec une précision chirurgicale».

«Nous avons dû faire un gros travail psychologique pour remettre l’équipe à flot»

Bouali a tenu par ailleurs à mettre en exergue le

gros travail psychologique qui a été accompli pour re- mettre les joueurs dans le sens de la marche : «Très atteints psychologiquement après la défaite subie face à la JSK, j’avais à ma disposition des joueurs to- talement abattus. Il aura fallu consentir un gros tra- vail sur le plan mental pour les remettre dans le sens de la marche. Je suis fier de mes gars qui ont su re- lever le défi et répondre ainsi aux attentes de tous les Mouloudéens».

«En finale face à la JSK, la manière importera peu car seuls la victoire comptera»

Au sujet de cette finale de Coupe d’Algérie qui se profile à l’horizon face aux Canaris, Bouali ne veut

surtout pas se faire piéger comme ce fut le cas pour le MCA version 2012-2013 : «Certes, beaucoup veu- lent voir du spectacle et du beau jeu. Mais en finale face à la JSK, la manière importera peu car c’est ma victoire qui compte avant toute chose. Ce qu’on re- tient lors d’une finale, c’est le vainqueur et non le vaincu».

«Le 1er mai, je disputerai ma quatrième finale de Coupe d’Algérie»

Fouad Bouali nous a appris qu’il a déjà disputé

plusieurs Coupes d’Algérie. Le 1er mai constituera son quatrième rendez-vous dans sa carrière : «J’ai disputé auparavant trois finales de Coupe d’Algérie. L’une, je l’ai remportée en 2001 avec le WAT contre le MCO comme manager général. J’en ai perdu une avec le WAT face à Beni Thour, alors que j’étais l’ad- joint de Benyellès, et j’ai atteint ce stade de la com- pétition avec la JSMB. Ce sera donc ma quatrième finale qui, je l’espère, tournera en faveur du Moulou- dia car je sais qu’il y aura de grosses attentes de la part des Chnaoua».

T. Che

y aura de grosses attentes de la part des Chnaoua». T. Che Une virée dans la

Une virée dans la cité des Zianides afin de s’armer pour la finale

Après avoir composté leur billet pour une finale rêvée face à la JSK, les gars du Mou- loudia ont bénéficié de trois jours de repos. Une petite cou- pure qui devra permettre à l’ensemble des troupes de rompre avec la routine, sur- tout pour ceux qui regagne- ront leur ville natale. Ce mercredi, tout le monde doit se retrouver pour un stage d’une semaine dans la ville de Tlemcen. Un regroupement qui sera surtout axé sur la récupé- ration. Fouad Bouali devra donc profiter de cette inter- ruption imposée pour remobili- ser ses troupes et préparer comme il se doit le grand ren- dez-vous de la saison face aux Canaris dans un Clasico qui se jouera sur un air de revanche. C’est à l’hôtel Résidence, qui est considéré comme l’un des établissements les plus huppés de la ville, que les Algérois sé- journeront durant ce mini- stage abordé sous le signe du renforcement et de la solidarité.

signé face à Chéraga avec beaucoup de troisième réalisation depuis le début de

Bouguèche «Je dédie notre victoire à Djallit car on ne serait pas en finale sans
Bouguèche
«Je dédie notre
victoire à Djallit
car on ne serait pas
en finale sans lui»
De retour au premier plan, Hadj Bouguèche a
réussite sa
la saison.
Hadj a dû attendre la demi-finale de la Coupe Algérie
pour planter sa première banderille dans l’épreuve
populaire. Très heureux d’avoir contribué à la qualifi-
cation de son équipe, le natif d’Arzew, qui avait re-
trouvé à l’occasion son brassard de capitaine, n’a pas
manqué l’occasion d’apporter son soutien moral à
Djallit lequel n’a pas été retenu pour le derby. «Nous
sommes parvenus grâce au soutien des Chnaoua à at-
teindre la finale de la Coupe d’Algérie. Je suis content
d’avoir retrouvé le chemin des filets même si j’ai eu beaucoup
de réussite. Je tiens à dédier cette victoire à Djallit car sans
lui on ne serait pas en finale de la coupe. Il a été décisif
contre Chlef, Chaouia et Hadjout. Il mérite tout notre
soutien», a dit Bouguèche qui voudra brandir le
1er mai sa troisième coupe avec les Vert et
Rouge après celles de 2006 et 2007.
T. Che

«Le plus important est qu’il y aura deux entraîneurs locaux à la

finale» Contrairement à la sai- son précédente où Rolland Courbis, le coach de l’USMA, était parvenu à conjurer le sort, cette fois-ci, il y aura un duel entre deux tech- niciens lo- caux qui vont se ren- dre coup pour coup à travers une partie d’échecs :

«A mes yeux, le plus impor- tant, c’est qu’il y aura deux en- traîneurs locaux qui animeront la finale».

«Le stage à Tlemcen sera axé sur la récupération»

Pour ce qui est de ce stage d’une semaine

www.lebuteur.com MCA Coup fort
www.lebuteur.com
MCA
Coup fort

N° 2600

Lundi 31 mars 2014

07
07

La firme pétrolière sort les gros chèques

La Sonatrach décide d’offrir une prime supérieure à 200 millions !

Kaci-Saïd

«Le podium est aussi notre objectif»

A près les gros moyens financiers débour- sés depuis l’été dernier par la Sonatrach, les
A près les gros moyens financiers débour-
sés depuis l’été dernier par la Sonatrach,
les hauts responsables de la société pétro-
lière ont décidé de sortir le chéquier pour
Les numéros des maillots
en doré !
Au Mouloudia, tous les yeux sont braqués sur la finale de la
Coupe d’Algérie qui mettra aux prises leur équipe avec celle de
la JSK dans une rencontre qui s’annonce explosive. De nature
ambitieux, le manager général du Mouloudia fait également
de la Coupe d’Algérie une priorité, sauf que lui, il ne compte
en aucun cas lâcher le podium. Bien que le MCA soit à cinq
points de la troisième place du classement, Kamel Kaci-Saïd
garde toujours espoir de voir ses joueurs faire le plein
lors des six matchs qui restent à jouer en cham-
pionnat : «Nous sommes très contents d’avoir
réalisé notre premier objectif qui était d’attein-
dre la finale de la Coupe d’Algérie et on veut
faire mieux que la saison passée ; cependant,
ce rendez-vous n’aura lieu que d’ici un mois
et nous disposerons du temps nécessaire pour
la préparation, mais entre-temps, il faudra
travailler pour le reste de la compétition,
car nous gardons nos chances intactes de
terminer la saison sur le podium, il suffit
juste d’y croire. L’équipe effectuera un
stage de courte durée à Tlemcen pour pré-
parer le reste du parcours et je reste
confiant pour ce qui est de terminer la sai-
son en force.»
inciter le MCA à assurer en finale de la Coupe d’Al-
gérie. En effet, il est hors de question pour cette
prestigieuse firme que son équipe sorte les mains
vides cette saison après avoir investi tant d’argent,
surtout quand on sait que les joueurs du Mouloudia
sont les mieux payés du championnat. Fixée initiale-
ment à 150 millions de centimes, les pensionnaires
de Hydra ont décidé de revoir à la hausse la prime
qui sera réservée aux joueurs s’ils arrivent à décro-
cher la septième Coupe d’Algérie. Une source digne
de foi nous a confié qu’elle sera supérieure à 200
millions de centimes, de quoi redoubler la motiva-
tion des coéquipiers de Bouguèche.
A l’occasion de la finale de la Coupe d’Al-
gérie, la Sonatrach ne laissera rien au hasard
et tous les moyens seront mis à la disposition
de l’équipe. A titre d’exemple, même l’équipe-
ment avec lequel les joueurs devront disputer
la finale sera différent de ceux du championnat
et des autres tours de cette épreuve. En effet, les
numéros des maillots seront floqués en doré
afin d’immortaliser cet événement auquel tout
le monde se prépare. Les joueurs vont également
arborer un autre maillot pour recevoir le trophée,
ce qui nous renseigne assez sur la volonté dont
l’équipe devra certainement faire preuve pour dé-
crocher cette septième Coupe d’Algérie.
«Nous allons intégrer
d’autres jeunes
dans l’équipe»
Un mini-stage à Blida
Tout en misant sur la deuxième
ou la troisième place du podium,
Kaci-Saïd, qui a déjà fait la promotion
de Djaouchi et Chita, songe à intégrer d’au-
tres jeunes joueurs en équipe fanion en vue de
les préparer pour la saison prochaine. Le mana-
ger général du MCA compte sur les joueurs du
cru dont certains n’ont rien à envier à ceux qui
évoluent actuellement en équipe fanion : «En plus
du podium, qui reste un important objectif pour
nous, je vais procéder à la promotion d’autres
jeunes joueurs du cru que nous avons déjà super-
visés».
La présence de Bedja ne devait rien
au hasard
La même source ajoute que cette prime compor-
tera l’argent du sponsor majeur de la compétition, la
récompense des pouvoirs publics et le gros pactole
de la Sonatrach. Et pour illustrer l’importance ac-
cordée par les hautes sphères de la firme pétrolière à
cette Coupe d’Algérie, c’est le directeur financier
exécutif, Omar Bedja, qui a été délégué par le P-DG,
Abdelhamid Zerguine, pour assister à la demi-fi-
nale. A la fin de la rencontre, Bedja est allé rendre
visite aux joueurs dans les vestiaires pour les félici-
ter. Une présence qui revêt une importante signifi-
cation et qui constitue un message indirect aux
joueurs lesquels n’ont sûrement pas manqué de
peser la lourde responsabilité qui les attend.
Avant la finale, un mini-stage est prévu dans la
région de Blida en vue d’assurer une meilleure
concentration des joueurs. Toutefois, la décision
reviendra au manager général de l’équipe et au staff
technique pour le choix du lieu du regroupement et
sa durée, étant donné qu’aucun paramètre ne sera
négligé pour que les coéquipiers de Bouguèche
soient mis dans les meilleures conditions. La Sona-
trach, qui tient à effacer l’image de la saison passée,
où le MCA s’était illustré par l’incident majeur qui
avait émaillé l’épreuve populaire, a pris ses disposi-
tions en tout début de saison, en introduisant une
clause dans le règlement intérieur stipulant que
chaque joueur qui boycottera la cérémonie de re-
mise des médailles sera licencié sans aucune
indemnité.
«L’équipe a prouvé sa capacité
à réagir dans les moments
difficiles»
Battus sévèrement lors du Clasico, tout le
monde s’attendait à ce que la mission des co-
équipiers de Bouguèche soit difficile face à la
JSMC, en raison de la pression qui pesait sur
leurs épaules. Toutefois, le MCA a prouvé, une
fois de plus, que les grandes équipes ne meurent
jamais, en pliant le match en première période et
en gérant le reste de la rencontre en toute quié-
tude : «L’équipe a prouvé par cette victoire sa ca-
pacité de réagir dans les moments difficiles et c’est
de bon augure. A ce stade de la compétition, on ne
cherche jamais la manière, en seconde
mi-temps on s’est juste contentés de
gérer le match», conclut-il.
Kamel M.
K. M.
Hachoud : «Je veux ma deuxième coupe et une revanche sur la JSK» Vous avez
Hachoud : «Je veux ma deuxième
coupe et une revanche sur la JSK»
Vous avez réussi à vous qualifier en finale
pour la seconde fois de suite ; un commen-
taire ?
Nous sommes très contents de notre quali-
fication en finale de la Coupe d’Algérie. On
voulait, dès l’entame de la saison, aller le plus
loin possible dans cette épreuve qui fait main-
tenant partie des traditions au Mouloudia. Je
remercie les supporters qui nous ont soutenus
d’une manière très forte et je leur promets
qu’on leur offrira cette coupe d’Algérie.
Le Mouloudia n’a pourtant pas réalisé un
grand match, que s’est-il passé ?
A ce stade de la compétition, le résultat
prime sur la manière. Il fallait se qualifier
coûte que coûte. Il ne faut pas oublier que
nous avons eu devant nous une bonne équipe
de la JSMC, laquelle n’a pas démérité en
jouant son match de la saison. Avant cette
rencontre, personne ne s’attendait à ce que la
partie soit d’un haut niveau, tant une forte
pression pesait sur nous. Grâce aux encoura-
gements de nos supporters et notre détermi-
nation sur le terrain, nous avons réussi à faire
la différence en première mi-temps et assurer
notre qualification.
Mais vous avez changé de tactique en se-
conde période de jeu…
En seconde mi-temps, on n’a pas voulu
prendre trop de risques, car le plus important
pour nous était la qualification. Certes, la
JSMC a montré de bonnes choses, mais je
pense qu’on a mieux géré nos efforts, étant
donné qu’une avance de deux buts nous suffi-
sait largement pour faire valoir notre expé-
rience.
Le Mouloudia est en finale, comment
allez-vous préparer ce rendez-vous ?
Il est encore prématuré d’en parler, chaque
chose en son temps. Nous avons encore deux
rencontres à jouer en championnat avant de
disputer la finale et on doit bien les négocier,
car rien n’est perdu pour nous en dépit de
notre défaite lors du Clasico. Une place sur le
podium reste encore possible et on compte
jouer nos chances jusqu’à l’ultime journée du
championnat. Après cette qualification, on va
bénéficier de quatre jours de repos avant d’en-
trer en stage, pendant lequel nous allons bien
nous préparer pour la suite du parcours, que
ce soit pour la finale ou le championnat.
Admettez tout de même que la coupe est
votre principal objectif…
Personne ne pourra dire le contraire ; on
veut offrir ce trophée à nos supporters et nous
avons une dette à honorer envers eux. Person-
nellement, je tiens vraiment à remporter ma
seconde coupe après y avoir goûté avec
l’ESS.
Les supporters n’arrivent toujours pas à
digérer la défaite de la saison passée
face à l’USMA…
Je promets à nos supporters de leur of-
frir la coupe et on effacera le mauvais
souvenir de la saison passée.
Vous voulez sans doute parler du boy-
cott de la remise des médailles…
Ce scénario ne se répétera pas et nous al-
lons tout faire pour gagner cette coupe et l’of-
frir à tous nos fans. Seulement, on doit bien se
préparer pour ce rendez-vous si on veut être à
la hauteur, car je tiens à gagner ma seconde
coupe et prendre ma revanche sur la JSK
C’est tous les joueurs qui parlent d’une
revanche sur la JSK ?
La défaite nous a fait mal et je ne suis
pas le seul à dire que le score lourd ne re-
flète pas la physionomie du match. C’est
donc tout le groupe qui veut effacer cette
Il disputera
sa troisième
finale
Abderrahmane Hachoud, qui est
l’homme en forme du Mouloudia actuel-
lement, disputera sa troisième finale de
suite. Après avoir brandi le trophée sous les
couleurs de l’ESS, le défenseur latéral du
Doyen a perdu la finale de la saison passée
en assistant au match à partir du banc des
remplaçants, du fait que Besseghir affichait
défaite, et notre réponse sera sur le ter-
rain.
une meilleure forme que lui.
Hachoud nous a
Entretien réalisé par
Kamel M.
confié que depuis qu’il évoluait au sein des
jeunes catégories du Mouloudia, il rêvait
de brandir la coupe sous
le maillot vert
et rouge, une ambition qu’il voudrait
bien réaliser cette saison.
K. M.
08
08

N° 2600

Lundi 31 mars 2014

www.lebuteur.com MOB Coup de joie
www.lebuteur.com
MOB
Coup de joie
Sérénité retrouvée à Tipaza A Tipaza depuis trois jours, les Crabes continuent d’affûter leurs armes
Sérénité retrouvée à Tipaza
A Tipaza depuis trois jours, les Crabes continuent
d’affûter leurs armes au lieu du regroupement, à El
Manar camping de Tipaza et ce, en prévision de la suite
de la compétition. D’ailleurs, ils semblent avoir retrouvé
leur sérénité, après avoir traversé une période difficile,
suite à la défaite concédée face aux voisins de la JSMB.
Amrani a tenu à remettre de l’ordre dans la maison dès son
retour, où il a eu une discussion avec les joueurs
en leur demandant de se concentrer uni-
quement sur l’avenir et de bien profi-
ter de cette trêve pour recharger
leurs batteries.
Concentration
maximale pour
une bonne
préparation
Sur un autre volet, la
sérénité est de retour
au sein du groupe. Les
joueurs se concentrent
uniquement sur la
suite du parcours et
comptent fournir des
efforts supplémentaires
pour renouer avec les
bons résultats dès le pro-
chain déplacement à Sétif
pour affronter l’ESS. Mieux en-
core, les camarades de Ferhat sou-
haitent profiter de cette trêve pour se
préparer convenablement sur tous les
volets et retrouver la compétition
officielle avec un moral frais, afin
L’ESM Koléa et le CRB au menu Comme nous l’avons déjà rapporté sur ces mêmes
L’ESM
Koléa et le
CRB au menu
Comme nous l’avons
déjà rapporté sur ces mêmes
colonnes, les Crabes ont réussi
à avoir l’avis favorable de deux équipes al-
géroises pour les affronter en amical. Il s’agit
de l’ESM Koléa, dont la rencontre est program-
mée pour demain
mardi, et le CR Belouizdad sa-
medi prochain. Soit une aubaine pour le staff
technique d’apporter les correctifs nécessaires et
s’arrêter sur les capacités de chaque joueur du-
rant ce regroupement qui s’annonce d’ailleurs
déterminant pour certains éléments qui doi-
vent désormais fournir plus d’efforts pour
s’imposer dans l’équipe-type et se per-
mettre de
gagner davantage la
confiance du staff tech-
nique.
Nehari
a réintégré le
groupe
Comme il fallait s’y
attendre, après avoir re-
pris les entraînements en
solo durant quelques jours,
le défenseur Nehari a réinté-
gré le groupe samedi dernier
pour préparer les prochains rendez-vous. Le
joueur semble avoir repris
ses forces et affiche
une bonne forme actuellement. Ce qui a sou-
lagé beaucoup le technicien qui pourrait
désormais compter sur ses services dès la
reprise de la compétition officielle,
en attendant de récupérer l’at-
taquant Betrouni.

de réaliser les résultats escomptés. Certes, la tâche ne s’annonce pas facile, mais apparemment, tous les ingrédients sont réunis pour réussir une bonne préparation à travers les moyens mis par la di- rection du club, comme l’a déjà

déclaré le président Adrar lors de sa dernière sortie médiatique en af- firmant que le club réussira son ob- jectif et il n’y a pas lieu de s’inquiéter.

Amrani

«Désormais, il faut penser à l’avenir et aux matches restants»

L e coach Amrani semble avoir

dépassé la tempêté provo-

quée par la perte du derby

face aux voisins, dans la me-

sure où l’équipe a repris le

travail depuis vendredi der-

nier avec le stage de Tipaza, pour une durée d’une semaine. Joint par nos soins samedi dernier, il estime que le plus important est à venir, car ses capés doivent penser aux matches restants pour se racheter et renouer avec les bons résultats afin de quitter la zone des turbulences et réaliser l’objectif tracé.

«La visite des dirigeants a remonté le moral aux joueurs»

D’emblée, le premier responsable de la barre technique nous dira : «Je pense que les joueurs ont été soulagés par la visite des diri- geants, lesquels se sont réunis avec eux à l’hô- tel, vendredi dernier, pour discuter de la défaite concédée contre la JSMB et surtout l’obligation d’oublier cela et de ne penser qu’à l’avenir pour tenter de se ressaisir et de re- nouer avec les bons résultats afin d’atteindre l’objectif tracé, le maintien.»

«Nous avons surestimé le derby avant et durant le match»

Evoquant l’échec du derby, le coach affirme : «Je crois que nous avons trop donné d’impor- tance à ce derby, avant ou durant la rencon- tre. La pression exercée sur les joueurs a eu des effets négatifs sur le rendement du groupe et c’est logique à ce que celle-ci laisse des sé- quelles, surtout lorsqu’il s’agit d’un derby. Cela dit, on doit oublier ce match et penser à l’ave- nir pour réaliser les résultats escomptés.»

«Il faut tirer les leçons de cette défaite»

Bien qu’il soit affecté par cet échec face au voisin, au moment où ses capés ont misé sur

une victoire pour se rapprocher da- vantage de l’objectif tracé, Amrani ajoutera : «Certes, il y a toujours une déception lorsqu’on perd un match et surtout lorsqu’il s’agit d’un derby. Mais, je dirais que le manque d’expérience pour gérer la pression nous a fait défaut, sans oublier aussi que certains joueurs ont disputé leur premier derby. En dépit de notre domi- nation et au moment où on es- pérait à mieux, c’est le contraire qui s’est produit.»

«Il faut mettre aux oubliettes cette défaite»

Par ailleurs, il insistait sur l’ave- nir, notamment sur le reste du par- cours pour tenter de se racheter et d’oublier ce faux pas : «Désormais, nous sommes appelés à disputer des matches importants à l’avenir et on doit oublier cette défaite. Cela dit, il faut tirer les enseignements et éviter ces erreurs à l’avenir, car le plus dur nous attend et on n’aura pas droit aux faux pas.»

«On rechargera nos batteries durant ce stage»

Evoquant le regroupement de son équipe à Tipaza, il estime ceci : «ça sera un stage de perfectionnement, car on ne char- gera pas les joueurs en cette fin de saison. On se contentera de disputer deux joutes amicales. Le plus important est de garder le bon état d’esprit des joueurs, pour effec- tuer une meilleure préparation qui nous permettra d’aborder la suite de la compé- tition avec un moral au beau fixe.» Propos recueillis par Yugurtha A.

Ils recevront respectivement l’ASO, la JSK et l’USMH à domicile :
Ils recevront respectivement l’ASO,
la JSK et l’USMH à domicile :

Les Béjaouis ont besoin de neuf points pour assurer le maintien

L’équipe est proche du maintien, mais elle est appelée à faire encore des sacrifices pour ne pas compliquer sa situation. Bien que les Crabes auront leur destin en main puisqu’il leur suffit de faire le plein à domicile pour réaliser leur objectif, il n’en demeure pas moins que la tâche ne s’annonce guère fa- cile, lorsqu’on sait que les poulains du coach Amrani auront à recevoir trois grosses cy- lindrées, l’ASO, la JSK et l’USMH, sans ou- blier les trois déplacements à Sétif et à Alger pour affronter le MCA, ainsi qu’à Bordj. D’ailleurs, les Béjaouis semblent être conscients de leur mission à domicile pour

semblent être conscients de leur mission à domicile pour engranger les trois points en jeu afin
semblent être conscients de leur mission à domicile pour engranger les trois points en jeu afin

engranger les trois points en jeu afin de se mettre à l’abri d’une manière définitive et éviter tout calcul à la fin de l’exercice. Face à leur fragilité à l’extérieur affichée depuis l’entame de la saison, les capés de Amrani vont se contenter des trois rencontres à do- micile, du moment que les déplacements ne seront pas faciles devant des équipes qui jouent pour le podium, à l’image du MCA, de l’ESS et du CABBA qui lutte aussi pour sa survie en Ligue 1 Mobilis. Cette trêve est une opportunité pour les coéquipiers du ca- pitaine Akrour de recharger les batteries et afficher une belle prestation à l’avenir afin de réaliser leur objectif avant la fin de la sai- son.

Ils ont leur destin en mains

Par ailleurs, occupant la 11e place du

leur destin en mains Par ailleurs, occupant la 11e place du classement avec 27 points, les

classement avec 27 points, les Béjaouis ne doivent pas s’inquiéter, du moment qu’ils ont leur destin entre leurs mains, suite aux trois victoires remportées à domicile, contre l’ASO (26e journée), la JSK (28e journée) et l’USMH (30e et ultime journée). Les Bé- jaouis vont éviter officiellement le purga- toire, quels que soient les résultats des autres formations. Leurs chances sont in- tactes, surtout lorsqu’on sait qu’ils se trou- vent à sept points de la troisième équipe concernée par la relégation. Ce qui va aug-

menter leurs chances d’assurer le maintien en cas de victoire face à la JSK, sans atten- dre l’ultime journée. Revenir avec des points de l’extérieur sera aussi une autre op- tion pour les Crabes d‘éviter les calculs de fin de saison, et les joueurs sont conscients de la tâche qui les attend.

Amrani veut des points à l’extérieur

Par ailleurs, alors que les Crabes auront une belle occasion de réussir leur maintien aisément loin de la pression et des ma-

gouilles de fin de saison en remportant les trois prochains matches chez eux, le pre- mier responsable de la barre technique Am- rani semble être décidé à arracher les points à l’extérieur pour se mettre davantage à l’abri et éviter toute situation difficile. De ce fait, il a demandé à ses joueurs de fournir des efforts supplémentaires à l’avenir et de bien négocier les matches restants pour fuir toute mauvaise surprise et réaliser leur ob- jectif primordial avant l’ultime journée. Yugurtha A.

www.lebuteur.com USMA Coup franc
www.lebuteur.com
USMA
Coup franc

N° 2600

Lundi 31 mars 2014

09
09
Joint par nos soins, Mounir Zeghdoud nous parle dans cet entretien du par- cours sans
Joint par nos soins,
Mounir Zeghdoud
nous parle dans cet
entretien du par-
cours sans faute réa-
lisé par les Rouge et
Noir mais aussi
des six prochains
matchs de
championnat.
Des rencon-
tres impor-
tantes,
puisque ce
n’est que
lors de ces
rendez-vous
que les co-
équipiers de
Koudri auront
l’occasion de
s’assurer un
nouveau tro-
phée en 2014
après la Super-
coupe rempor-
tée en janvier.
Disposant d’une
grande expé-
rience grâce à son
vécu de footbal-
leur, l’ex-défen-
seur central de l’EN
a dit ce qu’il pensait
de la Ligue des
Champions. Une
compétition que
l’USMA est à même
de disputer la saison
prochaine vu sa posi-
tion au classement.
Tout d’abord, comment se
déroulent les entraînements
pendant cette trêve ?
Ça se passe super bien ! La
reprise a été effectuée vendredi.
Elle s’est déroulée dans les meil-
leures conditions, donc nous
n’avons pas à nous plaindre. Les
joueurs ont eu droit à presque
une semaine de repos, c’est
ce qui leur a permis de
s’éloigner momenta-
nément de la pres-
sion et de se
reposer. Ça leur
a fait du bien.
Maintenant
que nous
nous sommes
remis au tra-
vail, nous al-
lons faire en
sorte de profiter
au maximum de
cet arrêt du cham-
pionnat afin de re-
charger les
batteries et bien
nous apprêter
pour ce dernier
virage avant la
fin de saison.
Comment
comptez-vous
gérer cette
période ?
Nous avons
mis en place un
programme que
nous allons sui-
vre et appliquer. Nous allons
ensuite nous rendre en Tunisie
pour effectuer un stage. Je suis
sûr qu’il ne pourra que nous
être bénéfique.
Plusieurs rencontres ami-
cales devront se jouer là-bas.
Pensez-vous que ça sera suf-
fisant pour remplacer la
compétition officielle ?
Ce qui est sûr, c’est que ces
matchs seront d’une grande uti-
lité pour les joueurs, du mo-
ment où ils leur permettront de
rester compétitifs. Les éléments
en manque de temps de jeu,
quant à eux, auront l’occasion
d’avoir quelques minutes de
plus dans leurs jambes. Ceci ne
devra que leur faire du bien
également.
Ne craignez-vous pas qu’un
tel arrêt puisse déstabiliser le
groupe ?
Je ne l’espère pas. C’est vrai
que nous étions sur une bonne
lancée en enchaînant plusieurs
victoires de suite, mais nous al-
lons continuer à fournir des ef-
forts lors de cette trêve, puisque
c’est l’unique manière de main-
tenir notre forme en attendant
d’aborder la dernière ligne
droite.
Qu’avez-vous à nous dire à
propos de l’écart de l’USMA
par rapport à ses concur-
rents ?
C’est vrai que onze points est
un large écart. Ça sera difficile
A quelques jours du départ pour la
Tunisie où un stage sera effec-
tué à Gammarth, les dirigeants
Ferhat
De la
de l’USMA ne savent toujours
présent à
musculation
Bologhine
au menu
l l Même s’il
n’a pas été
concerné par les
séances d’entraî-
nements effec-
tuées depuis le
vendredi à cause
de la blessure dont
il souffre au niveau
de la cuisse, Zinedine
Ferhat s’est présenté,
quand même, hier à Bo-
Les joueurs de l’USMA se sont pré-
sentés hier à deux reprises au stade
Omar-Hamadi pour s’entraîner. La pre-
mière séance s’est déroulée au cours de la
matinée, tous les joueurs présents ont ef-
fectué des exercices physiques dans la
salle de musculation, puisque tel a
été le souhait des membres du
staff technique.
loghine. Auteur de deux
buts jusque-là, l’attaquant us-
miste a salué tous les présents
avant de rejoindre l’infirmerie où il a
été ausculté par le médecin du
club avant d’entamer les soins.
Se plaignant d’une contracture,
il n’a besoin que de quelques
jours de repos avant qu’il se
pas si les internationaux seront du voyage
ou pas avec leurs coéquipiers. En effet, les
Zemmamouche, Khoualed, El-Orfi et Fer-
hat pourraient bien être retenus pour un
regroupement au CTN de la FAF à Sidi
Moussa du 7 au 12 avril, mais jusque-là
rien n’est officiel. N’ayant toujours pas été
saisis par les responsables de la FAF pour
leur confirmer s’il se tiendra, les Usmistes
doivent donc patienter encore jusqu’à mer-
credi avant d’être fixés. En effet, à ce
sujet, nous avons pu apprendre que dans
le cas où ils ne verront rien venir, il y a des
chances pour que les autres éléments dont
les noms ont été cités en haut soient du
déplacement avec leurs camarades. Pour
rappel, dans le cas où cette information se
Le groupe
scindé en deux
hier matin
Comme à chaque fois que les Rouge
joigne une nouvelle fois à ses
camarades. Un retour prévu
avant le départ de la déléga-
tion en Tunisie où un stage
de neuf jours sera effectué
pour meubler cette trêve qui
durera jusqu’au 19 avril.
et Noir s’entraînent à la salle de muscula-
tion, le groupe a été scindé en deux. Une
partie des joueurs a entamé le travail vers
10h. Les autres n’ont pu les remplacer
qu’une fois que les premiers sur les lieux
ont eu le feu vert des membres du
Meftah
a réintégré
staff technique pour regagner
une nouvelle fois le ves-
tiaire.
le groupe
l l Autorisé par
les responsables
son équipe nationale en Amé-
rique du Sud pour participer à
son troisième tournoi, son
deuxième en tant que capi-
taine.
En Janvier, la compagnie
avait annoncé Pelé, trois fois
vainqueur de la Coupe du
Monde, comme premier am-
bassadeur mondial depuis
l'édition 2006 en Allemagne,
quand Franz Beckenbauer a
été amené à bord. Poursui-
vant la tradition de travailler
du club à faire l’im-
passe sur les
séances d’entraîne-
ments effectuées
par ses coéquipiers
vendredi et sa-
medi, ce n’est
qu’hier matin que
Mohamed Rabie
Meftah a fait son re-
tour parmi le groupe.
Pour rappel, l’arrière
latéral droit des Rouge
La séance de l’après-midi
consacrée au volet technique
et Noir avait des affaires
Lors de la seconde séance de travail effectuée
en fin de journée, les protégés de Velud se sont en-
traînés sur le terrain du stade Omar-Hamadi.
Consacré au volet technique, les coéquipiers de Fa-
rouk Chafaï ont effectué des exercices avec ballon
contrairement à ce qui a été le cas dans la mati-
née. A noter que c’est dans une superbe am-
biance que les Rouge et Noir ont appliqué
le programme mis en place par les
membres du staff technique.
personnelles à régler
et c’est
pour cette raison qu’il a pro-
longé son repos.
Madrid, Espagne et Dubaï, Émirats
Arabes Unis, 28 Mars 2014 - Dans une
conférence de presse tenue à Madrid, la
compagnie aérienne Emirates, partenaire
officiel de la FIFA, a annoncé que Cristiano
Ronaldo, le capitaine portugais et vain-
queur du FIFA Ballon d'Or 2013, est son
nouvel ambassadeur mondial. Dans la
même conférence de presse, la compagnie
aérienne a également lancé sa campagne
vidéo mettant en vedette la superstar du
football aux côtés de la légende brésilienne
et ambassadeur mondial d’Emirates, Pelé.
Emirates, connecteur mondiale des per-
sonnes et des passions, a amené les deux
idoles du football avec les fans dans le
lounge du A380 pour le lancement de la
nouvelle campagne.
Chaque génération d'amateurs de foot-
ball a un héros, mais beaucoup ont des
points de vues différentes sur qui est le
meilleur joueur de tous les temps. Que
cela soit Ronaldo, Pelé ou quelqu'un d'au-
tre, le débat se poursuivra cet été lors de
la Coupe du Monde.
Cette annonce intervient 74 jours avant
l'événement sportif le plus regardé au
monde. Nommé deux fois joueur FIFA de
l'année, Ronaldo, qui joue pour le Real Ma-
drid, club sponsorisé par Emirates, mènera
le Real Ma- drid, club sponsorisé par Emirates, mènera Zeghdoud «Nous sommes leaders, certes, mais nous

Zeghdoud «Nous sommes leaders, certes, mais nous ne sommes pas imbattables»

sont à l’origine de cette réussite. Sans l’aide de tout le monde, nous n’aurions sans doute pas pu atteindre de telles statis- tiques. Les responsables nous ont mis dans les meilleures conditions et sans le soutien de nos supporters, nous ne serions jamais là où nous sommes au- jourd’hui. L’USMA est bien partie pour disputer la Ligue des Cham- pions la saison prochaine, vu votre expérience, pensez- vous que le club possède les moyens de réaliser un bon parcours ? Il est un peu tôt de parler de cette compétition, mais tout ce que je pourrai dire c’est que pour briller sur la scène inter- nationale il ne faut pas avoir juste les moyens financiers. L’expérience joue un grand rôle. Nous avons besoin d’une bonne équipe, mais aussi d’éléments ayant déjà vecu une telle expé- rience, que ce soit dans le staff technique et médical ou bien au niveau de l’administration. Tout le monde connaît les conditions dans lesquelles se jouent les rencontres. En Afrique, il faut s’attendre à tout. C’est pour cette raison que je dirai qu’il va falloir bien se préparer avant de s’attaquer à une telle compétition. Entretien réalisé par Adel C.

pour n’importe quelle équipe des les accumuler, mais ce qu’il faut savoir aussi c’est qu’il est trop tôt pour crier victoire. Nous ne sommes qu’à six jour- nées de la fin et pour pouvoir s’assurer le titre, il va falloir en- chaîner avec d’autres victoires. L’USMA est sur une série de seize matchs sans défaite, quel est le secret d’une telle performance ? Atteindre un tel nombre de rencontres sans perdre n’est pas facile à réaliser, c’est vraiment un exploit, mais ce qu’il faut sa- voir aussi c’est que nous ne sommes pas imbattables. Nous sommes premiers et nous méri- tons amplement notre place, seulement, il faut être franc, il y a des matchs que nous n’avons pas bien négociés. Je veux dire par-là que nous pourrons être meilleur à condition de conti- nuer à travailler sérieusement et c’est ce que nous comptons faire lors des jours à venir. L’équipe n’a perdu aucun point à domicile, ni le moin- dre match à l’extérieur. Com- ment avez-vous pu réaliser un tel exploit ? Si nous avons pu en arriver là, c’est grâce aux efforts fournis par tous les employés du club, que ce soit les dirigeants, les membres du staff technique et médical, les joueurs et même le magasinier et les chauffeurs

La FAF n’a toujours pas sollicité l’USMA pour ses internationaux

confirme, ça ne sera pas une première, puisque Zemma et Khoualed ont déjà fait l’impasse sur un tel stage et ce fut le cas lors du mois de novembre, soit juste après la nomination de Velud à la tête du staff technique.

La direction ne peut pas réagir tant qu’elle n’a rien vu venir

Voulant savoir si la direction avait fait une demande à la FAF pour que les joueurs soient laissés à la disposition de leur coach, la réponse a été négative. Si les dirigeants de l’actuel leader de la Ligue 1 Mobilis n’ont pas réagi et n’ont rien fait, c’est juste parce qu’ils ne peuvent pas sol- liciter l’instance dirigée par Mohamed Raouraoua, alors que la tenue de ce nou- veau stage consacré aux locaux n’a tou-

jours pas été confirmée. Actuellement au repos, Zemmamouche, Khoualed, El-Orfi et Ferhat doivent être mis au courant de la date du regroupement la veille du départ pour la Tunisie.

Ils ont eu droit à deux jours de repos supplémentaires

Au départ, il était prévu que Khoualed et El-Orfi reprennent le service aujourd’hui, mais en fin de compte, leur retour a été repoussé au mercredi. C’est en tout cas, ce que nous avons pu apprendre d’une source digne de foi. Tous comme leurs co- équipiers, Zemmamouche est Ferhat sont, eux aussi, attendus mercredi pour réinté- grer une nouvelle fois le groupe.

Adel C.

Communiqué

Cristiano Ronaldo et Pelé unissent leurs forces avec Emirates pour la nouvelle campagne

leurs forces avec Emirates pour la nouvelle campagne avec les meilleurs, Cristiano Ronaldo a été le

avec les meilleurs, Cristiano Ronaldo a été le choix idéal pour être aux côtés de Pelé . Boutros Boutros, senior vice-président de la division Emirates Cor- porate Communications, a déclaré: "Cris- tiano Ronaldo et Pelé sont bien connus dans le monde entier. Ce n'est pas seule- ment du fait que leurs noms et visages soient synonymes du football de haute qualité, mais aussi le fait qu’ils aient la ca- pacité d'inspirer et de communiquer avec les gens à l'intérieur et au-delà de l'arène sportive. Chaque année, Emirates est im- pliquée dans plus de 200 événements sportifs, où les fans et les clients partagent des expériences exclusives. Cette cam-

pagne s'inscrit dans la philosophie d’Emi- rates qui va au-delà du transport des per- sonnes, puisque très présente dans le monde sportif et culturel. "Cristiano Ronaldo est une icône pour cette génération de fans de football et est largement considéré comme l'un des plus grands footballeurs sur le terrain au- jourd'hui. Il a battu tous les records et

gagné des prix tout au long de sa carrière.

Il est très talentueux et ne repose pas sur

ses acquis, bien au contraire, il travaille dur pour se hisser encore plus vers le haut. C’est d’ailleurs cet esprit-là qui nous

a amenés à travailler avec lui et dont nous sommes fiers.»

10
10

N° 2600

Lundi 31 mars 2014

www.lebuteur.com Ligue 1 Coup pour coup
www.lebuteur.com
Ligue 1
Coup pour coup
CRB

CRB

Les remplaçants sonnent la révolte

Une journée de repos pour les joueurs Après la rencontre de samedi à l’Arbaâ qui,
Une journée
de repos pour
les
joueurs
Après
la rencontre de
samedi à l’Arbaâ qui,
rappelons-le, s’est sol-
dée sur un échec des
Belouizdadis sur un
score de 2 buts à 1, le
staff technique
a jugé
utile d’accorder une
journée de récupéra-
tion à ses capés, pour
hier.
Coup franc
voyant en ce joueur l’élément qui pourrait
apporter un plus à l’équipe pour cette der-
nière ligne droite.
Un bon retour
à la compétition pour Dahar
Absent face à El Harrach en raison de sa
blessure à la cuisse, Dahar a renoué avec
Reprise
la
compétition, samedi, en se produisant
aujourd’hui
à Bouchaoui
Le temps de repos ne
s’éternisera pas
pour les
camarades de Khoudi,
puisque une séance de
dans la joute amicale face à l’Arbaâ. Un
bon retour que même le joueur n’espérait
mieux, puisque outre sa bonne presta-
tion, le joueur formé à l’EST, il se fera re-
marquer par un excellent plat du pied
dans la lucarne qui donnera l’avantage à
son équipe en première période.
travail est prévue au-
Yahi : «Satisfait
des remplaçants»
jourd’hui
à Bouchaoui.
A
l’entrée des vestiaires du stade Smaïl-
Celle-ci pourrait bien
être la
dernière pour
l’effectif, avant d’enta-
mer son stage bloqué
qui sera décidé dans la
même journée.
La direction
ne fermera
C e match joué samedi
dans l’après-midi face au
RCA, entrant dans le
cadre de la préparation
de la réception du CSC
pas les yeux
sur
Kerrar
Le staff technique n’a
pas apprécié la réac-
tion d’Anis Kerrar, sa-
prévu pour le 19 avril, aura été très ins-
tructif pour les deux techniciens du
CRB, Henkoche et Yahi. Certes, le ré-
sultat est là pour nous rappeler un peu
les complexes de l’équipe quand il
s’agit de jouer dans un terrain autre
medi, lors de la partie
face
au RCA. A en
croire une source bien
informée, Henkouche
aurait dénoncé son
geste auprès des diri-
geants, qui étaient aussi
témoins de la scène. Ce
joueur n’échappera
cette fois-ci à une
sanction du club.
que celui du 20-Août, mais au niveau
du jeu, les camarades du jeune
Benchrifa nous ont proposé quelque
chose de bien meilleur que durant les
matchs précédents, du moins en pre-
mière période, avant que le staff décide
de changer la moitié de l’équipe en se-
conde période. La raison pourrait être
cette rage manifestée par certains rem-
plaçants qui voyaient en ce match l’ul-
time chance de se faire remarquer par
le duo qui tient les rênes du club. Pour
la plupart, on peut dire qu’ils ont réa-
lisé leur pari, puisque des gars comme
Herkat, Mansour ou Attafen ont gagné
beaucoup d’estime chez leurs coachs.
Ainsi, dans une période de doute comme
celle-ci, le staff technique du Chabab
pourrait se poser quelques interrogations
sur le rôle de certains cadres et cette pos-
sibilité qui devient de plus en plus plausi-
ble de donner la chance à certains
remplaçants, dans l’optique de redonner
vie au groupe avec l’esprit de compétition.
Mansour, l’agréable surprise
Durant cette partie, nous retiendrons un
nom, celui de Zakaria Mansour. Le jeune
milieu de terrain et enfant du club s’est vu
offrir une bonne opportunité pour
convaincre son staff en participant à l’in-
tégralité de la rencontre. Il sera titularisé
en milieu du terrain à la place de Bilal Be-
naldjia. Mansour a impressionné le staff
et même certains dirigeants, qui se sont
remis en question sur les vraies raisons de
son écart durant les 25 premiers matchs
de la saison. Certains iront plus loin en
Mekhlouf, nous avons approché l’entraî-
neur du CRB, Yahi, pour avoir ses
impressions sur cette rencontre face au
RCA. Il nous dira ce qui suit : «Nous
sommes très satisfaits de cette partie. Nous
avons eu quelques bonnes surprises avec
les remplaçants et cela constitue une bonne
chose pour le club. Après ce que nous avons
vu, on peut apporter des changements
dans les prochaines rencontres. Nous au-
rons la chance de jouer trois autres rencon-
tres, ce qui nous donnera l’occasion d’avoir
une meilleure idée sur certains joueurs.»
«Le retour des blessés
nous fera du bien»
Outre les remplaçants, le retour des bles-
sés demeure aussi un point positif qui pè-
sera lourd dans cette dernière ligne droite
du championnat pour le club de Laâ-
quiba. «L’autre point positif de cette partie,
c’est le retour en forme des blessés. Nous
avons eu l’occasion de voir certains à l’œu-
vre aujourd’hui et cela nous a réconfortés
de les voir en si bonne forme. C’est bon
pour le groupe de récupérer tous ses élé-
ments avant la fin de la saison, cela nous
aidera beaucoup», conclut Yahi.
Lamine Amimi
Réunion
mensuelle
Malek : «Ce n’est pas moi qui
ai autorisé Dahmane et Bogy à partir»
prévue pour
jeudi
Comme à
chaque début
L e président du CRB, Redha
Malek, était du voyage avec le
groupe belouizdadi, samedi, pour
de mois,
les dirigeants
et les membres du staff
devront se réunir jeudi
pour faire le bilan
mensuel. Les résultats
la première rencontre de cette période
de trêve face au RCA. Une opportu-
nité pour nous de l’interroger sur le
stage du club qui, à ce jour, n’a pas
été fixé : «Jusqu’ici, nous n’avons pas
pris une décision finale. Nous avons
parlé avec le staff, chacun a donné
d’abord stabiliser le groupe. C’est ce que nous
tentons de réussir cette saison. Certes, cela
n’a pas marché auparavant, mais il est possi-
ble de réussir cette mission avec les deux
techniciens en place. En même temps, on ne
sait jamais ce que nous réserve l’avenir, c’est
pourquoi je pense que c’est un peu tôt d’en
parler.»
de l’équipe, le travail ac-
Propos recueillis
par L. A.
compli par le nouveau
staff
technique et
quelques cas de
joueurs à
étudier seront
à l’ordre du jour.
L’affaire
Kerrar,
Meghehout-
Benaldjia et
Dahmane
sera traitée
Bien évidemment, du-
rant ce rassemblement,
on évoquera aussi les
quelques
écarts disci-
son point de vue. Ce qui est certain,
c’est que nous le ferons soit à Alger,
soit à ses alentours. Nous nous verrons
lundi après la séance de reprise pour
trancher ce sujet.»
Pour ce qui est des absences de Dah-
mane et Bogy, qui ont quitté le terri-
toire national pour rejoindre leurs
familles à l’étranger, Malek nous dé-
clarera ne pas être derrière cette dé-
cision : «Ce n’est pas à moi de
prendre ce genre de décision. Je sais
que tout les deux ont été autorisés à
quitter le club pour une semaine, et
ce serait le staff qui leur aurait donné
le feu vert. La trêve est encore longue
et je ne pense pas que cela devrait les
atteindre, du moment qu’ils vont re-
prendre les entraînements en début de
semaine, pour qu’ils soient prêts pour le
prochain rendez-vous.»
plinaires pas encore
traités
par le club au
mois de mars, à
l’image de l’affaire Me-
ghehout-Benaldjia,
Dahmane ou tout der-
nièrement Kerrar.
L. A.
«Nous devons aux joueurs
deux mois de salaire,
pas plus»
En ce qui concerne le dû des
joueurs, le président a été clair en
disant : «Nous devons plus de deux
mois de salaire à nos joueurs, c’est
tout. Il n’y a pas de quoi s’alarmer là-
dessus. A ce que je sache, nous sommes
dans les normes, je ne connais pas beau-
coup de clubs qui ont régularisé leurs
joueurs jusqu’au mois de décembre. Il n’y a
pas de crise financière au CRB, soyez rassu-
rés.»
«Jusqu’ici, aucune commission
n’est mise en place»
Le sujet qu’on évoque souvent au club est la
mise en place de cette nouvelle cellule de
recrutement que Malek lui-même aurait
créée. Le président nous dévoilera qu’il n’a
pas encore officialisé la fonction de cette
nouvelle commission : «Jusqu’à présent, ce
ne sont que des propositions. Il est vrai que
nous en parlons entre nous, mais on ne peut
l’évoquer pour le moment. Après, pour ceux
qui sont contre cette idée, cela ne sont que
des avis. Nous, on voudrait éviter au club de
vivre la même situation de la saison der-
nière, c’est pourquoi on voudrait bouger dès
aujourd’hui.»
«Nous n’avons approché
aucun joueur»
Concernant les rumeurs sur le contact de
certains joueurs par le CRB, Malek nous
dira : «Je ne sais pas si cela fait partie de
l’étique du football, mais moi, je ne me
permets pas d’approcher des joueurs qui
sont en compétition avec leurs clubs res-
pectifs. Je pense qu’il y a une période
pour cela et nous allons la respecter.
Après, il est vrai que nous faisons des
prospections un peu partout sur le ter-
ritoire national. C’est tout à fait légi-
time, il y a beaucoup de nos joueurs en
fin de contrat et nous pensons renforcer
notre effectif pour la saison prochaine.»
«Nous sommes favorables
pour la stabilité du staff»
Pour conclure, le président du Chabab
s’est exprimé sur l’avenir des deux en-
traîneurs, Henkouche et Yahi : «Pour
construire une bonne équipe, il faudrait tout
: «Pour construire une bonne équipe, il faudrait tout RCA Le staff tient son programme de

RCA

Le staff tient son programme de préparation

Comme il nous l’a dé-

voilé à la fin de la partie face au CRB, le techni- cien de l’Arbâa, Cherif El Ouazzani, n’est pas en- core complètement satis- fait du rendement de son team. C’est pourquoi avec l’aide de son staff, le coach a tracé un pro- gramme qui touchera l’ensemble des aspects de la préparation. Pour commencer, le technicien compte augmenter la charge pour affiner le tra- vail physique de son groupe. Ainsi, un calen- drier a été arrêté dans le- quel trois rencontres amicales seront program- mées. On parle d’un match retour face au CRB au 20-Août pour jeudi, un autre, toujours

à Alger, face à la forma-

tion du RCK sans doute en début de semaine. Puis une dernière confrontation qui servira

à apporter les dernières

retouches avant le ren- dez-vous contre la JSK, le nom du dernier adver- saire n’est pas encore connu.

Cherif El Ouazzani :

«Seuls ceux qui se montreront à la hauteur auront leur chance»

ceux qui se montreront à la hauteur auront leur chance» Au sujet de ce pro- gramme

Au sujet de ce pro- gramme arrêté pour la préparation des six der- niers matches de la sai- son, nous avons pris attache avec le technicien de l’Arbâa, Chérif El Ouazzani, afin de connaître ses objectifs pour les 15 prochains jours : «Nous voudrions profiter de l’arrêt du championnat pour perfec- tionner quelques aspects de notre jeu. Ce sera une bonne occasion aussi pour certains de se faire remar- quer. C’est un programme très chargé, et seuls ceux qui se montreront à la hauteur auront leur chance en championnat.» L.M.

www.lebuteur.com Coup franc USMH
www.lebuteur.com
Coup franc
USMH

N° 2600

Lundi 31 mars 2014

11
11

«Je travaille d’arrache-pied pour faire partie de l’effectif qui ira au Brésil»

vailler afin de corriger nos lacunes. Cette trêve vous sera-t-elle bénéfique ? C'est une occasion pour récupérer les joueurs blessés, et travailler loin de la pression de la com- pétition pour pouvoir ainsi combler les lacunes et essayer aussi d'améliorer le côté physique. Les der- niers résultats nous permettent de travailler dans une bonne ambiance et bien préparer la reprise du championnat et notre prochain match face à l’ASO. Justement, le match de l’ASO, vous y pensez ? Evidemment, car même si on a encore suffi- samment de temps pour bien s'y préparer, il faut se mettre dès maintenant dans l'ambiance de ce match. Nous avons prouvé qu'on essaye toujours de donner le meilleur de nous-mêmes. Personnellement, avez-vous bon espoir de gar- der votre place parmi l’effectif de la sélection nationale ? Je travaillerai dans cette perspective durant toute cette période, car les places sont chères et je dois rester toujours en forme pour espérer faire partie de l’effectif de la sélection nationale qui ira au Brésil. Il faut dire que la compétition me fait le plus grand bien et j'évolue de match en match, mais je dois encore progresser si je veux gagner définitivement la confiance de l'entraîneur, sur- tout avec toute la concurrence qui règne au sein de l'équipe qui ne pourra qu'en tirer le plus grand bien.

Entretien réalisé par Nacer-Eddine Ratni

b i e n . Entretien réalisé par Nacer-Eddine Ratni Comment vous portez-vous après la dernière
b i e n . Entretien réalisé par Nacer-Eddine Ratni Comment vous portez-vous après la dernière

Comment vous portez-vous après la dernière victoire et les jours de repos qui ont suivi ? La dernière victoire et cette période de repos ont été suffisantes pour avoir le moral au beau fixe. On a bien profité de ce repos, surtout avec le goût de la der- nière victoire qui nous a beaucoup soulagés. Après ce succès, com- ment voyez-vous la suite du par- cours pour votre équipe ? Désormais, on doit enchaîner par d’autres bons résultats. La victoire à Béjaïa face à la JSMB nous donnera plus d'envie pour continuer sur cette lan- cée, mais il nous reste beau- coup à faire si on veut arracher une place dans le haut du tableau. Pensez-vous pouvoir rester sur cette lancée ? On l'espère bien, c'est une occasion de travailler loin de la pression et c'est aussi une opportunité pour récupérer les joueurs blessés. C'est important pour nous de retrouver tout notre effectif, afin de donner plus de choix à l'entraîneur. Enfin, je crois bien que le dernier résultat nous donnera plus d'envie de tra-

Laïb : «A la fin de saison, on n’aura plus aucune dette envers les joueurs»

«Tout le monde percevra son dû dans 15 jours au maximum», lance le premier responsable de l’USMH, déterminé à conserver les joueurs en fin de contrat, no- tamment les cadres à l’instar de Doukha et Belkaroui. Le boss harrachi dira aussi que la direc- tion du club tient également à conserver l’entraîneur. «Nous avons une grande confiance en le staff technique et à leur tête Cha- ref qui a rejeté ces dernières an- nées des offres alléchantes, émanant d'autres clubs pour rester à l'USMH où il a carte blanche», dira Laïb avant d’ajouter : «On est prêts à mettre le pa- quet pour le conserver aussi long- temps que possible». Pour conclure, le président du club harra- chi devait ajouter que l’USMH est trop grande et que sa valeur est inestima- ble. «Notre club vaut beaucoup plus que 1,2 mil- liard de cen-

Charef récupère les blessés

Les blessures des joueurs ne sont pas in- quiétantes, selon un membre du staff tech- nique qui affiche un grand optimisme quant à leur rétablissement pour la reprise du championnat. Tous les joueurs blessés seront opérationnels dans les prochains jours. Inter- rogé concernant le cas Sylla et sa blessure au genou, il nous a affirmé : «La blessure de Sylla n'est pas aussi grave, comme le pensent cer- tains. Le joueur devra observer encore quelques jours de repos et pourrait reprendre la prépara- tion avec le groupe. Il sera en tout cas opérationnel pour la reprise du championnat». Pour ce qui est du défenseur central Mazari, qui souffrait d’une blessure au dos, il de- vrait reprendre avec le groupe. L'ex-joueur de l’ASM et du MCO nous a affirmé :

«Je me sens bien et apte à re- prendre les entraînements. Je serai prêt pour la reprise du championnat». De son côté, Belkheir, le jeune défenseur gauche, déclare qu'il s'est complètement rétabli de sa blessure au genou, et qu'il a repris les entraînements nor- malement. «Je ne ressens plus de douleurs. Je me sens bien et

Haniched «Une suite de parcours difficile, mais » «Les rencontres amicales programmées du- rant cette
Haniched
«Une suite de
parcours difficile,
mais
»
«Les rencontres amicales programmées du-
rant cette trêve nous permettent de voir l'amal-
game de joueurs. Personnellement, je suis
satisfait du rendement des trois compartiments.
J'espère que cette réussite et cette envie de ga-
gner seront présentes lors de la reprise du
championnat dans trois semaines, qui s'an-
nonce difficile avec quatre matchs en déplace-
ment, respectivement face à l’ASO, la JSK et
le MOB. Je persiste à croire que ces quatre
clubs ne nous impressionnent guère,
parce que nos adversaires savent que
l'USMH réussit souvent ses dépla-
cements. On a un groupe soudé
et compétitif.»
Un groupe
solide et de grandes
ambitions
La grande ambition qui existe au sein
du groupe permettra également aux jeunes
Benmerah, Benchikh et Medane de réussir leur
passage avec les «grands». Le moins que l'on
puisse dire est que l'USMH est en cours de
«construction». Le technicien harrachi s'attellera à
peaufiner cet état d'esprit du groupe et lui donner
de la cohésion. A défaut de «stars» émergentes, la
solidarité entre les joueurs constitue, en l'état actuel
des choses, la force de l'USMH. L'aptitude de tous ces
jeunes à assimiler rapidement et la volonté de pro-
gresser en permanence feront de l'USMH une équipe
redoutable à l’avenir. Et si cette saison était quali-
fiée de «renaissance» par Charef, celle qui viendra
est considérée comme celle de la confirmation.
Ce qui est encore plus difficile et plus excitant à
la fois. Seulement, pour concrétiser toutes ces
aspirations, l'USMH a besoin de charisme et
davantage de personnalité. Cela n'a rien
de péjoratif ! Tout le monde en est
conscient.
Le staff
technique attend
4 mois de salaires
Les membres du staff tech-
nique n’ont pas touché leurs sa-
laires depuis 4 mois maintenant.
Les adjoints de Charef ont tout de
même honoré leurs engage-
ments, en attendant de toucher
leurs arriérés qu’ils ne cessent
de réclamer.

D ans une

récente

discus-

sion

menter au moins de dix fois le ca- pital social. Cela ne veut pas dire que les actionnaires à 100 mil- lions n’ont pas le droit d’avoir des actions, mais le capital de la SPA doit augmenter.

«Tous les joueurs ont été payés jusqu’à décembre 2013»

«Je défie n’importe quel joueur de prouver n’avoir pris aucun cen- time depuis le début de saison», nous dira notre interlocuteur. Pour connaître exactement le nombre de mois impayés et les joueurs qui n’ont rien perçu, nous avons décidé d’aller au fond des choses avec le président de l’USMH qui nous dira : «Je suis de ceux qui sont très au fait des affaires du club et je peux même vous citer les noms des joueurs qui ont perçu seulement quelques mois de salaire depuis le début de saison. Il s’agit de Doukha, mais ce der- nier est un cas un peu spécial dans la mesure où il s’agit d’un in-

un peu spécial dans la mesure où il s’agit d’un in- avec le président Mohamed Laïb

avec le président Mohamed Laïb concernant les finances, ce dernier nous a paru confiant et surtout très se- rein quant à la situation du club.

On en a conclu alors que les choses ne sont pas catastro- phiques. «Je vais peut-

être vous surprendre, mais nous sommes le club le

times. Nous de- vons aug-
times.
Nous de-
vons
aug-

plus à jour avec les joueurs. Certes, il y a un problème de finances, mais il n’y a pas de grosses dettes. A mon avis, quelque

d'ailleurs, j'ai repris nor- malement les entraîne- ments. Je peux même participer aux

matchs amicaux, si l'entraîneur dé- cide de m'ali- gner.» Il est clair que le programme de travail établi par Charef pour cette trêve, sera donc non seu-

lement une pré- paration pour le groupe, mais aussi une occasion pour certains de travailler davantage afin d'être opération- nels à la reprise.

quatre milliards suffiront pour re-

dresser la situa- tion et terminer la saison sans problèmes. Donc, je dirais que c’est encou- rageant.» Mo- hamed Laïb s'est engagé tout de même, en disant que la direction du club de-

ternatio-

nal. Sinon,

tous les

autres ont

empoché

leurs sa-

laires de

vrait régulari-

l’année

ser les joueurs et les membres des staffs technique et médical dans les deux semaines à venir.

2013».

N. R.

Du biquotidien au programme

Boualem Charef a établi son programme de travail relatif à cette trêve de trois semaines imposée par la LNF. Les camarades de Younès travailleront tous les aspects relatifs à la préparation afin de recharger les batteries, en prévision de la reprise du champion- nat. L’entame de la préparation sera consacrée à l'aspect physique, les hommes de Boualem Charef poursuivent activement leur pré- paration au stade Lavigerie, avec du biquotidien. La seconde étape portera essentiellement sur le volet technico-tactique. L'entraîneur

Quatre matchs amicaux au programme

Quatre matchs amicaux, c'est le nombre de rencontres que compte organiser le staff technique durant cette préparation qui se poursuivra jusqu’au 18 avril, comme nous l'a expliqué un des membres du staff technique. «On va aborder un cycle de préparation précompétitive basée surtout sur des matchs amicaux. On a prévu une

série de matchs amicaux. Le staff technique se focalisera beaucoup plus sur la cohé- sion, les automatismes et le volet tactique. Le plus gros de la préparation sera donc basé sur les volets technique et tactique. Le coach veut réussir ce cycle de préparation qui est très important pour ses joueurs et pour lui, afin d'avoir une idée plus claire sur l'ensemble

harrachi axera son travail sur la cohésion du groupe, vu que l'effectif subira des changements avec l'intégration de quelques jeunes promus.

du groupe et la valeur de chaque élément.»

12
12

N° 2600

Lundi 31 mars 2014

www.lebuteur.com Équipe nationale Coup d’œil
www.lebuteur.com
Équipe nationale
Coup d’œil
Encore un match plein pour Halliche Boudebouz a débuté lui aussi cette ren- contre en
Encore un match
plein pour Halliche
Boudebouz a débuté
lui aussi cette ren-
contre en tant que
titulaire. Toute-
fois, l’ancien in-
ternational
algérien n’a pas
eu un rendement
satisfaisant au
cours de cette par-
tie et à l’image de
son équipe, il a été
quasiment transparent.
Cela a poussé son coach
à le faire remplacer
à la 55’ de jeu.
Fethi Harek a été
incorporé à la
67’, afin d’appor-
ter plus de soli-
dité à la défense
bastiaise, très à la
traîne. Un autre
Franco-Algérien était de la
partie, il s’agit de Florian Ras-
pentino, qui a disputé 57’
avant de céder sa place.
S. F.
L’Académica Coim-
bra s’est difficilement
imposée, hier, devant
la lanterne rouge Ol-
hanense (2-1), à l’oc-
casion de la 25e
journée du champion-
nat portugais. Rafik
Halliche, titulaire, a
joué tout le match, en
fournissant une
bonne prestation,
a rapporté la
presse lusita-
nienne.
Belfodil retrouvera l’Inter ce soir

Prestation moyenne de Boudebouz

Du côté du RC Bastia, Ryad

Prestation moyenne de Boudebouz Du côté du RC Bastia, Ryad Première relégable, la formation de Livourne

Première relégable, la formation de Livourne cherchera à gla- ner quelques points précieux ce soir lors de la rencontre de la 31e journée de Serie A face à l’Inter de Milan. Une rencontre ô combien importante pour le club, qui lutte farouchement pour son maintien parmi l’élite. Cette partie va être aussi assez spéciale pour l’international algérien, Ishak Belfodil, qui retrouvera pour l’occasion le club avec lequel il a évolué lors de la phase aller de ce championnat. L’ancien Lyonnais tentera de briller ce soir pour prouver à Walter Mazzarri, coach de l’Inter, qu’il a bien sa place dans le club intériste.

Tafer marque un joli but contre le FC Zurich

intériste. Tafer marque un joli but contre le FC Zurich Yanis Tafer continue de briller de

Yanis Tafer continue de briller de mille feux sous les couleurs du club suisse, le FC Lausanne. L’attaquant algérien a marqué cette semaine un super but face au FC Zu- rich d’un tir lointain des 35 mètres, qui n’a laissé aucune chance au gardien du FC Zurich. L’ex-Lyonnais a, en effet, inscrit huit réalisations

Du très grand Kadir face à Bastia

L e Stade Rennais a facilement dis- posé, hier en début d’après- midi, du SC Bas- tia sur le score de

(3-0), lors de la 31e journée de la Ligue 1. Foued Kadir, titu- laire, a réalisé l’un de ses meil- leurs matchs depuis l’entame de la phase retour. Entrepre- nant et très en jambe, l’ancien Valenciennois était presque dans tous les bons coups de son team. Il a été d’ailleurs passeur décisif sur le second but de Rennes, à la 29’, après avoir remis idéalement de la tête le cuir à son coéquipier, Toivonen, auteur d’un but splendide. Intenable, Kadir aurait pu par deux fois mar- quer à son tour, mais a man- qué d’efficacité cependant.

Sentant le danger, le joueur se rebiffe

Perturbé par des blessures, Foued Kadir semble désor-

mais avoir repris toutes ses forces et bien prêt pour réali- ser une excellente fin de sai- son en Ligue 1. Ménagé lors du dernier déplacement à Marseille, le joueur a disputé hier l’intégralité de la partie, prouvant qu’il reste une valeur sûre de son équipe, malgré les nombreuses recrues du club l’hiver dernier. Le retour en forme de Kadir s’explique aussi par sa peur de manquer le Mondial brésilien avec la sé- lection nationale. En effet, n’ayant pas tout à fait assuré sa place parmi les 23, l’ex-Mar- seillais sait très bien que la concurrence est rude au sein du milieu de terrain des Verts, et il faudra qu’il se montre plus décisif que jamais avec Rennes pour espérer garder la confiance de Vahid Halilhod- zic.

Mesbah de retour, Taïder annoncé sur le banc

Absent lors du dernier match en raison d’une suspen- sion (il avait cumulé 4 avertissements),
Absent lors du dernier match en raison d’une suspen-
sion (il avait cumulé 4 avertissements), le latéral gauche de
Livourne, Djamel Mesbah, fera son retour dans le onze de
son équipe à l’occasion de ce match.
De son côté, Saphir Taïder, qui
connaît une deuxième moi-
tié de saison très compli-
quée, devrait de nouveau débuter sur le
banc. Sa situation n’est pas prête à s’arran-
ger, a souligné hier la presse italienne.
Cadamuro
s’est contenté
du banc
Défait mercredi
dernier sur la pe-
louse de l’Atlético
Madrid, le club de
Granada CF devra
De retour de blessure, le défen-
seur algérien de Majorque, Liassine
Bentaïba Cadamuro, a été convoqué
par son coach pour la rencontre de
championnat disputé avant-hier
face au Recreativo de Huelva. Tou-
tefois, l’ancien pensionnaire de la
Real Sociedad n’a pas pris part à
ce match et s’est contenté de sui-

Brahimi et Granada accueillent Levante

contenté de sui- Brahimi et Granada accueillent Levante vite se racheter ce soir à domicile à

vite se racheter ce soir à domicile à l’occasion de la réception de Levante

lors de la 31e jour- née de Liga. N’ayant pas

vre les débats du banc des remplaçants. Pour l’information, les deux clubs se sont quittés sur un score vierge.

35

minutes pour Abeïd

encore assuré son maintien, le club andalou pourra miser de nouveau sur son milieu de ter- rain algérien, Yacine Brahimi, pour cette partie.

Yebda affron- tera Catane

Le Panathinaikos est parvenu, avant- hier, à ramener un précieux match nul (0- 0) de son déplacement sur la pelouse de l’Atromitos, pour le compte de la 32e journée du championnat grec. Non- titularisé, mais il a été incorporté

et délivré cinq passes décisives. Yanis Tafer est en train de sauver son club de la zone rouge. Alors que l’écart par rapport au premier relégable, le FC Sion, était de quatorze points, il est désormais de quatre unités seulement.

«Je souhaite être supervisé par Halilhodzic»

Yanis Tafer ne désespère pas de jouer en sélection nationale. L’attaquant du FC Lausanne souhaite être supervisé par Vahid Halilhodzic. Il l’a confirmé dans une déclaration faite à nos confrères arabophones d’El Heddaf : «Je souhaite être super- visé par M. Vahid Halilhodzic. Je ne demande pas d’aller en Coupe du monde, j’espère seulement qu’il suivra mes prestations.»

Bentaleb et Tottenham coulent à Anfield ! L’un des chocs de cette 32e journée de
Bentaleb et Tottenham
coulent à Anfield !
L’un des chocs de cette 32e journée de Premier League, qui a mis
aux prises, hier après-midi, Liverpool avec Tottenham à Anfield, a
largement tourné en faveur des Reds, qui l’ont emporté sur le score
de (4-0), prenant du coup la tête du classement de ce championnat.
Côté Tottenham, Nabil Bentaleb, titulaire une nouvelle fois, n’a pu cette
fois-ci se mettre en évidence, devant la domination écrasante de Liverpool.
Le néo-international algérien s’est essayé à deux frappes de loin à la 37’ et 58’,
mais sans pour autant tromper la vigilance du portier belge, Mignolet. Il a été remplacé à la 60’.
Les Spurs restent sixièmes au classement.

Mandi enchaîne par une autre titularisation

au classement. Mandi enchaîne par une autre titularisation Sur son terrain, le Stade de Reims a

Sur son terrain, le Stade de Reims a laissé filer une belle opportunité de se rapprocher davantage d’une place européenne pour la saison prochaine. Tenus en échec, les Rémois n’ont pu se défaire de cette équipe lorientaise, assez surprenante. Le défenseur latéral droit algérien de Reims, Aïssa Mandi, a commencé la partie d’entrée. Régu- lier sur son flanc droit, Mandi est allé au bout de ce match, soldé sur un résultat de 1 but partout.

à la 55’, par son coach. Pour le compte de la 31e journée de Serie
à la 55’, par son coach.
Pour le compte
de la 31e journée
de Serie A, l’Udi-
nese de Hassan
Yebda recevra ce
soir la formation
de Catane. Une
rencontre que l’in-
ternational algé-
rien devrait
débuter sur le
banc une nouvelle
fois, d’après ce
qu’a rapporté hier
la presse italienne.
Soudani
et le
Dinamo
défaits
greb a
Le Dinamo Za-
concédé une défaite surpre-
Belhadj
pressenti
pour le
titre de
Meilleur
joueur
du Qatar
nante hier lors de la 28e journée du
championnat croate (3-2) sur la pe-
louse du NK Osijek. Ab-
sent lors du dernier
match de son équipe en
raison d’une grippe,
Hillal Soudani a fait
son retour en tant que
titulaire à l’occasion de
ce match, mais n’a pu
trouvé le chemin des
filets, néanmoins.
Auteur d’une superbe sai-
son, l’ancien international,
Nadir Belhadj, est fortement
pressenti pour remporter le
titre honorifique de Meilleur
joueur de la saison au Qatar. Il
sera surtout concurrencé pour
ce trophée par le Tunisien,
Youssef Msakni. Rappelons que
Nadir a notamment inscrit beau-
coup de buts, et cela malgré son
rang de latéral gauche.
www.lebuteur.com Équipe nationale Coup d’œil N° 2600 Lundi 31 mars 2014 13 S elon une
www.lebuteur.com Équipe nationale Coup d’œil
www.lebuteur.com
Équipe nationale
Coup d’œil

N° 2600

Lundi 31 mars 2014

13
13
nationale Coup d’œil N° 2600 Lundi 31 mars 2014 13 S elon une source bien infor-

S elon une source bien infor-

mée, Vahid Halilhodzic

devrait être en France ces

jours-ci pour passer

quelques jours en famille,

avant de retourner à Alger

pour entamer le second stage des joueurs locaux. Bien que le premier stage ait connu un échec, le sélectionneur natio- nal maintient sa décision de programmer un second, à partir du 7 avril. Néan- moins, le président de la Fédération algé- rienne de football, Mohamed Raouraoua, attend toujours d’avoir des nouvelles de la visite du coach national à Bastia pour rencontrer Ryad Boudebouz, et à Li- vourne, pour croiser Ishak Belfodil. Les deux hommes se sont mis d’accord à Ge- nève pour que le sélectionneur rende vi- site à ces deux éléments, y compris Sofiane Feghouli à Valence. Mais comme indiqué lors de notre précédente édition, le Bosnien ne compte se rendre ni en France ni en Italie.

Le stage des Olympiques a commencé hier

C’est hier que le stage de la sélection nationale Olympique a commencé au centre technique na- tional de Sidi Moussa. Le sélectionneur par inté- rim, Taoufik Korichi, a décidé de retenir 39 joueurs pour ce regroupement, ponctué par deux rencontres amicales face au Soudan, les 2 et 5 avril. La majorité des joueurs sont entrés en stage hier. Il est à signaler que ce regroupe- ment servira de préparation pour les élimina- toires des Jeux olympiques 2016, prévus au Brésil.

Un premier entraînement dans l’après-midi

La sélection nationale a effectué, hier, une première séance d’entraînement au CNT de Sidi Moussa. Le staff technique a profité de l’occasion pour programmer une légère séance, afin de permettre aux joueurs d’être dans le bain.

Le programme devait être tracé hier

Le programme de ce stage de l’EN Olympique devait être tracé hier, suite à une réunion entre Taoufik Korichi et ses assistants. C’est une équipe de la DTN qui est en train de le diriger, en attendant la dési- gnation d’un nouveau sélection- neur, qui se fera prochainement. H.R.

Medjani revient et arrache un point à Montpellier

Valenciennes est revenu avec un point de Montpellier, samedi soir, insuffisant dans ce match qui se présentait comme l’une des der- nières chances de maintien en Ligue 1 du club du Nord de la France. Carl Medjani, de retour de blessure, a réintégré le groupe mardi et a été même titularisé. L’Al- gérien a disputé l’intégralité de la partie. Son retour a ramené plus de sérénité en défense.

Alors que le sélectionneur ne compte pas aller voir Boudebouz et Belfodil

Raouraoua attend toujours des nouvelles de la visite de Halilhodzic

stage des locaux. La présence du Bosnien à Turin aurait été un bon coup, pour su- perviser le joueur face au leader de la Serie A. Cela aurait été un bon test pour le joueur et une bonne référence pour Halil- hodzic afin de trancher à propos de ce joueur en prévision du Mondial brésilien.

Des nouvelles tensions en perspective entre les deux hommes

Dans le cas où Vahid Halilhodzic s’entêterait à ne pas se rendre en Italie et en France pour supervi- ser et discuter avec Ryad Boudebouz et Ishak Belfo- dil, ça risque de créer une nouvelle tension entre le sé- lectionneur et le président de la FAF. Ce dernier ne compte pas rester les bras croisés cette fois-ci, et va sans aucun doute réagir dans les prochains jours. Le président compte même prendre les choses en main, prochainement. Hamza R.

Le stade de Curitiba abritera bien Russie-Algérie Alors que des subsistaient et quant sa 25
Le stade de Curitiba
abritera
bien Russie-Algérie
Alors
que
des
subsistaient
et quant sa 25
capacité
du
stade
de
ville
Curitiba
à a 000 doutes accueillir
et les
et s’est matchs
Mondial,
notamment
rencontre
entre
l’Algérie
Russie,
à bonne
nouvelle
est
venue
hier,
de puisque sur
ledit
stade,
bien
du en construction 000 prochain la
n’ait
pas
été
tota-
lement
achevée,
été
néanmoins
inauguré
par
la
Fédération
brésilienne
de
football.
match
amical
tenu
présence
de
10
000
specta-
la teurs
entre
l’Atletico
Paranaense
Malucelli
qui
s’est
soldé
par
un la
score
vierge.
Notons
seulement
la que que
sièges
sont
actuellement
prêts
les Un
43
que
comptera
l’enceinte.
la D’ici
juin,
tout
sera
prêt.
l’enceinte. la D’ici juin, tout sera prêt. Slimani titulaire, le Sporting tout près de la Ligue

Slimani titulaire, le Sporting tout près de la Ligue des champions

Le Sporting de Lisbonne a consolidé sa deuxième place au classement de la Liga Zone Sagres en s’imposant, avant-hier soir (1-0). Islam Slimani, auteur d’une phase retour époustouflante, a de nouveau été ti- tularisé par son entraîneur, Leonardo Jar- dim. Islam, qui n’a pu marquer dans ce duel, a été très efficace dans le pressing. Habile et assez costaud dans les duels aé-

riens, il a perdu un peu de sa verve offen- sive, lors de ces deux derniers matchs. L’ex-Belouizdadi a dû céder sa place à un quart d’heure de la fin à son camarade Car- rillo, 74’.

Il a joué avec le maillot portant le nom d’un socio du club

Pour cette rencontre gagnée, 1 but à 0, face à Vitoria Guima- rães, Islam Slimani a joué avec un maillot portant le nom d’un

socio du club, Miguel Dias. Renseignements pris, il s’est avéré que le président du club portu-

pris, il s’est avéré que le président du club portu- gais, Bruno de Carvalho, a voulu

gais, Bruno de Carvalho, a voulu remercier les membres de l’AG du club pour l’avoir plébiscité l’année dernière à la tête du club, en marquant leurs noms à la place de celui des joueurs sur le maillot du Spor- ting, à l’occasion de ce match.

Mostefa buteur face à Toulouse

L’AC Ajaccio a tenu tête à l’une des équipes de la première moitié de la Ligue 1 française, en l’occur- rence Toulouse FC. Les Corses ont réussi à décrocher 1 point (2-2), après avoir pris une avance de 2

buts

au bout

de 34’.

L’Algérien

Mehdi Mostefa Sbaâ a été promu capitaine d’équipe ce samedi en championnat. Face à l’un des pré-

tendants pour l’engager

l’été pro-

chain, Mostefa

a sorti un

match

plein avec au bout plusieurs duels

gagnés et un but marqué. Il

a tou-

tefois écopé d’un carton jaune, en

première période.

Le président veut la concrétisation de “l’accord de Genève”

A la suite de l’accord conclu entre Halilhodzic et Raouraoua à Genève, ce dernier ne veut pas en- tendre parler d’un changement de position de son entraîneur. A en croire ses proches, le président de la FAF a eu écho dernièrement du change- ment de décision du Franco-Bosniaque qui n’a pas souhaité se rendre en France et en Italie pour rencontrer les deux joueurs. Il aurait même décidé de mettre une croix sur les deux joueurs en prévi- sion de la Coupe du monde. Cette déci- sion a carrément mis Raouraoua dans une colère noire, mais ce dernier ne veut pas encore réagir. Le président de la FAF se montre patient et veut laisser le temps à Halilhodzic de concrétiser l’accord de Genève, faute de quoi il réagira.

Le stage des locaux empêche le coach de voir Belfodil face à la Juventus

La programmation du stage des locaux empêche Vahid Halilhodzic de supervi- ser Ishak Belfodil contre la Juventus de Turin. En effet, l’AS Livorno affrontera lundi prochain la Vieille Dame, dans la soirée. Ce jour coïncide, en effet, avec le coup d’envoi du deuxième

Il l’avait dit aux joueurs avant la Slovénie

Halilhodzic

«Tous ceux qui seront en surpoids peuvent être renvoyés en mai»

que certains éléments

Il

ses capés de surveiller

d’ici le stage du mois de

même adressé un dis-

n’a pas manqué de de-

a

cours assez dur : «D’ici le stage du mois de mai, certains doivent perdre un peu de leur poids. Tous ceux qui auront un excès de poids risquent d’être renvoyés.»

Le sélectionneur a été clair avec eux

Le sélectionneur national a été clair avec les joueurs, au point de les me- nacer car aucun ne souhaite rater la Coupe du monde. Du coup, son dis- cours va sans aucun doute avoir des

effets positifs, en poussant ses joueurs à travailler davantage dans leurs clubs pour être plus en forme en sélection. H. R.

Vahid Halilhodzic n’a pas été tendre avec les joueurs avant le match amical du 5 mars dernier face à la Slové- nie. Au cours du premier jour du stage au centre technique national de Sidi Moussa, le sé- lectionneur national a vérifié le poids de tous les joueurs pour faire une comparaison. Il a

avaient pris du poids. Cela l’a mis

une comparaison. Il a avaient pris du poids. Cela l’a mis L’équipe soudanaise depuis aujourd’hui à

L’équipe soudanaise depuis aujourd’hui à Alger

L’adversaire de la sélection natio- nale algérienne en amical durant ce regroupement, à savoir l’équipe sou- danaise, sera dès aujourd’hui à Alger, où elle effectuera un court sé- jour et affrontera l’EN U23 à deux

reprises. Les Soudanais arriveront à Alger via le Caire.

Ils devraient être logés à l’hôtel Mazafran

Même si les deux rencontres ami-

cales auront lieu au centre tech- nique national de Sidi Moussa, la sélection soudanaise n’y sera pas logée. Selon une source crédible, les Soudanais séjourneront à l’hôtel Mazafran de Zéralda.

14
14

N° 2600

Lundi 31 mars 2014

www.lebuteur.com JSMB Coup franc
www.lebuteur.com
JSMB
Coup franc

Entraîneurs et joueurs évoquent la situation de l’équipe

La préparation s’effectuera à Béjaïa

Ayant bénéficié de pas moins de 10 jours de repos, suite à la dernière rencontre face à l’USMH, les joueurs vont reprendre l'entraîne- ment ce mercredi à 16h, au stade de l’Unité-Ma- ghrébine. Les Béjaouis auront comme objectif d’entamer la préparation de la prochaine ren- contre de championnat, dans trois semaines, face à la JSS, à domicile. La préparation pour le reste du parcours se fera donc à Béjaïa. Le dri- ver béjaoui, Hassan Hamouche, profitera des séances de cette trêve pour apporter les der- nières retouches et avoir une idée sur le dis- positif qui sera mis en place le jour du match, notamment la ligne offensive qui n’arrive toujours pas à sortir de son mutisme.

Les anciens de la JSMB

pessimistes quant au maintien

Les anciens de la JSMB pessimistes quant au maintien T el qu’ils l’ont affiché ouvertement, les

T el qu’ils l’ont affiché

ouvertement, les

anciens joueurs et

entraîneurs du

club béjaoui ont eu

beaucoup de mal à

digérer cette situation dont le club ne veut pas sortir depuis le début de saison. Une dernière place qui va l’envoyer sans aucun doute en Ligue 2 Mobilis au terme de l’exercice ac- tuel. Les anciens de la JSMB, ceux qui connaissent très bien cette

équipe, affirment que le club n’a pas l’habitude d’essuyer ces mauvais ré- sultats. La seule et unique saison où le club n’a pas été à la hauteur en championnat remontait à l’exercice 2003-2004, la saison d’ailleurs de la relégation. Pour eux, l’équipe est déjà en Ligue 2 Mobilis. Bien qu’il reste encore six journées à cette saison, ces derniers estiment que le club a déjà hypothéqué ses chances, après la défaite face à l’USMH à domicile, mardi dernier, et que

celle-ci a besoin d’un miracle pour se maintenir.

Certains exhortent Tiab à préparer d’ores et déjà la saison prochaine

Constatant déjà que le club ne peut pas réagir, surtout après un tel parcours catastrophique, les anciens n’ont pas hésité à inciter les respon- sables, à leur tête le président Tiab, à penser à la saison prochaine. Pour eux, la relégation est certes très diffi-

Hamouche veut deux matchs amicaux

Comme tout le monde le sait, la JSMB sera contrainte de rester, à l’instar des au- tres clubs d’ailleurs, pas moins de quatre semaines sans compétition. Ainsi, afin de faire face à cette situation, le coach béjaoui nous a fait savoir qu’il souhaitait disputer deux matchs amicaux à Béjaïa, afin de permettre à son équipe de garder le rythme de la compétition. Ce sera aussi une occasion pour lui de préparer comme il se doit le reste du parcours où l’équipe va essayer de gagner le maxi- mum de matches pour espérer se main- tenir.

S. A

La LFP statuera sur l’affaire Niati aujourd’hui

La commission de discipline de la Ligue de football professionnel sta- tuera, aujourd’hui, ou au plus tard dans la soirée, sur les cas de certains joueurs béjaouis qui risquent des sanctions après ce qui s’est passé lors du dernier match face à l’USMH. Cette dernière n’a toujours pas pris de décision concernant la sanction

cile à digérer, mais ce n’est pas la catastrophe aussi. Ainsi, il faudra

juste construire une bonne équipe qui peut faire revenir le club la saison prochaine parmi l’élite. Un message logique pour le président, du moment que l’équipe jouera certainement la saison pro- chaine au palier inférieur.

Rachid Dali «Ça me fait mal au cœur de voir la JSMB dans cette situation»
Rachid Dali
«Ça me fait mal
au cœur de voir
la JSMB dans
cette situation»
Rachid Dali, l’un des anciens
joueurs de l’équipe, très connu à
l’échelle nationale et même
continentale, avait les larmes aux yeux en
évoquant la situation de son club cette sai-
son. Ce dernier n’arrive toujours pas à com-
prendre ce qui se passe au sein de ce club
qui a pris l’habitude de jouer les premiers
rôles ces dernières saisons, et qui se trouve
aujourd’hui lanterne rouge menacé même par
la relégation : «Que pourrais-je vous dire ? C’est
vraiment navrant de voir la JSMB dans cette si-
tuation. Ca me fait mal au cœur de voir ce club à
la dernière place. Je ne comprends pas comment
cela peut arriver à ce club pourtant réputé pour
jouer les premiers rôles.»
«Le club a besoin d’un vrai miracle
pour se maintenir»
Pour Dali, le club a besoin d’un miracle pour se
maintenir à six journées seulement de la fin de l’exer-
cice : «Ce n’est pas moi, mais c’est une évidence, à six
journées de la fin, je ne vois pas comment le club pourra
s’en sortir. Certes, sur le plan comptable, il n’est pas relé-
gué, mais il faut être aussi logique parfois. Ce sera difficile
et donc je peux vous dire que, sauf miracle, le club jouera
certainement dans le palier inférieur et cela ne me réjouit
pas, bien sûr.»
Hakim Amaouche «L’équipe a grillé sa dernière carte face à l’USMH» Brahem-Chaouch «Elle a déjà
Hakim Amaouche
«L’équipe a grillé
sa dernière carte
face à l’USMH»
Brahem-Chaouch
«Elle a déjà un pied
et demi en L2 Mobilis»
Pour l’ancien capitaine béjaoui,
Hakim Amaouche, la JSMB n’a
presque aucune chance de se main-
tenir, du fait qu’elle déjà grillé sa
dernière chance suite à sa défaite
Tout comme Amaouche, l’ancien
attaquant béjaoui, Karim Brahim-
Chaouch, estime que la JSMB a déjà
mis un pied et demi en Ligue 2 Mo-
de Belquassim Niati, qui a écopé à
son tour d'un carton jaune au cours
de cette même rencontre face aux
Harrachis dans les ultimes se-
condes du match, suite à ses nom-
breuses contestations à l’encontre
bilis : «La JSMB est en train de faire
le plus mauvais parcours de son his-
toire en Ligue 1 Mobilis. Même en
de l’arbitre et crachats sur joueur
adverse. On s’attend à une sanc-
tion un peu sévère. Le joueur
risque au moins deux matchs de
suspension ferme.
mardi dernier face à l’USMH, à domicile : «Pour moi,
c’est clair, l’équipe n’a plus de chance de se maintenir.
On avait tous espoir après sa victoire face au MOB. Il
suffisait juste de battre l’USMH après, pour garder ce
brin d’espoir. Finalement, l’équipe a chuté encore une
fois sur son terrain. C’était la dernière carte de la
JSMB qui se dirige droit vers le purgatoire et cela
me fait très mal aussi.»
2004, le club a fait mieux, je pense.
Ce n’est pas normal de voir cette équipe
dans cette situation. Pour moi, elle a déjà
mis un pied et demi dans le palier inférieur.
Difficile de le dire, mais c’est la réalité. On
était tous heureux de la voir rivaliser avec
les grands clubs en Afrique, la saison der-
nière, à l’image de l’EST, l’ES Sahel et
l’Asante Kotoko, mais je ne vous cache que
ça nous fait très mal de la voir jouer en
Ligue 2 Mobilis la saison prochaine.»
Megatli réintégrera
le groupe la semaine
prochaine
«Il faut réagir vite et bâtir
une équipe pour revenir dès la
saison prochaine»
Il pense qu’il faut d’ores et déjà penser à la
saison prochaine. Le but sera de bâtir une
équipe pour jouer l’accession et revenir le
plus vite parmi les grands : «Les responsa-
bles de cette mascarade doivent se retirer
Khezar «Le football est
ainsi fait, il faut juste
retenir les leçons»
dès la fin de cette saison. Il faut réagir et
vite. Si, par malheur, l’équipe rétrograde,
la direction doit faire de son mieux pour
construire une bonne équipe pour jouer
l’accession dès la saison prochaine. Il ne
faut pas s’éterniser en Ligue 2 Mobilis.»
El Hadi Khezar, le seul entraîneur à avoir donné à
la JSMB son premier titre en 2008, pense que le club
a hypothéqué ses chances après sa dernière défaite
face à l’USMH. Pour lui, la relégation n’est pas un
drame mais il faut quand même retenir les leçons afin
de ne pas commettre les mêmes erreurs à l'avenir :
«Personnellement, j’ai vécu des moments difficiles
avec la JSMB, mais pas à ce point. Après sa dernière
défaite face à l’USMH, je peux vous dire que
ses chances au maintien sont mi-
nimes. Désormais, il faut penser à
l’avenir. Le football est ainsi
fait, mais il faut quand
même retenir les leçons
pour ne pas refaire les
mêmes erreurs.»
L’arrière droit, Amine Me-
gatli, qui n’était pas concerné
par les deux derniers matches
de son équipe, suite à sa bles-
sure à la cuisse, n’a toujours
pas rejoint l’entraîne-
ment collectif depuis
qu’il a repris en solo.
Après cette période
consacrée au repos et
aux soins également,
l’enfant de Médéa se sent
beaucoup mieux actuel-
lement. Ainsi, il a reçu le
feu vert du médecin
pour réintégrer le
groupe lors de la reprise
des entraînements, la
semaine pro-
chaine. S.A.
Bezouir «L’équipe
est descendue depuis
deux saisons»
L’ancien gardien béjaoui, Seghir Be-
zouir, pense que le club est descendu de-
puis deux saisons maintenant, et qu’il est
temps de préparer la saison prochaine :
«Je ne peux pas dire le contraire, la JSMB
a réalisé l’un de ses plus mauvais par-
cours de son histoire. Le club traverse
une très mauvaise passe, ce qui explique
d’ailleurs ses derniers revers. L’équipe n’a
gagné que quatre matchs cette saison ;
elle occupe l’avant-dernière place et ça
devient un peu pénible. A mon avis, elle
a
quitté la Ligue 1 Mobilis depuis deux saisons, suite à la po-
litique suivie par la direction qui a lâché tous ses cadres pour
la
remanier, et les remplacer par des joueurs de seconde zone
qui n’ont pu faire le poids. Cela me fait mal. D’ailleurs, je ne
peux même pas aller au stade pour assister à un match à Bé-
jaïa. Je pense que la direction doit déjà préparer sa feuille de
route pour la saison prochaine.»

Alain Michel «Beaucoup de problèmes ont été derrière cette situation»

de problèmes ont été derrière cette situation» Celui qui a pu réussir avec presque ce même

Celui qui a pu réussir avec presque ce même groupe de très belles choses lors de la première moitié de la saison dernière, le

Français Alain Michel, nous explique par ailleurs les raisons de la situation que vit la JSMB cette saison : «Tout d’abord, je tiens à vous dire que je suis très déçu pour mon ancien club. C’est

très difficile d’admettre que la JSMB est le dernier de la classe. Moi je pense que le mal est profond. Le début c’était l’été der- nier avec un recrutement incertain. Les résultats n’ont pas suivi puis le club est entré dans une spirale négative. C’était difficile pour ce jeune groupe de se relever surtout avec une situation financière très critique aussi. Ce sont des raisons parmi d’autres qui ont eu raison de cette équipe. Cela sans ou- blier aussi la concurrence du club voisin.

«Le maintien sera difficile, mais j’espère qu’on sauvera cette équipe»

«Franchement, cela ne me réjouit pas. J’ai vécu des très

bons moments à Béjaïa et je n'en garde que de bons souve- nirs. D’ailleurs, c’est avec un grand plaisir que je reviendrais dans moins d’un mois pour affronter la JSMB avec la JSS. Pour reve-

nir à la situation du club, je peux vous dire qu’à six matches de la fin, ça sera vraiment difficile. En plus, la JSMB a hérité d’un programme très laborieux où elle devra affronter le CRBAF, le MCO et le CRB en déplacement. Même les matches à Béjaïa seront difficiles. C’est dire que le maintien devient vraiment une mission délicate. Mais comme le foot- ball a ses surprises, j’espère que le club réussira sa mission et restera en Ligue 1.»

www.lebuteur.com Coup d’éclat Ligue des champions N° 2560 Lundi 31 mars 2014 15 De nos
www.lebuteur.com Coup d’éclat Ligue des champions
www.lebuteur.com
Coup d’éclat
Ligue des champions

N° 2560

Lundi 31 mars 2014

15
15
De nos envoyés spéciaux à Garoua S. Bechir K. Khoualdia
De nos envoyés
spéciaux
à Garoua
S. Bechir
K. Khoualdia

L’Aigle noir… tel un phénix !

Les poulains de Madoui ont tout simplement été héroïques hier à Ga- roua. Ils ont réussi à damer le pion à l’une des plus grosses cylindrées du continent sur ses terres et décrocher ainsi un billet pour les phases de poules. Pas de quart d’heure d’observa- tion au coup d’envoi de ce match, comptant pour les éliminatoires du championnat d’Afrique des clubs champions et ce sont les Sétifiens qui prendront les choses en main d’entrée de jeu. Il faut dire que Madoui a sur- pris tout son monde en alignant un grand nombre d’attaquants alors qu’on s’attendait à ce que l’équipe adopte une position plutôt attentiste.

12’, le but plein d’opportunisme de Belameiri

D’ailleurs, leur toute première tentative sétifienne fut la bonne. On jouait la 12’ quand Belameiri arriva à mettre le cuir hors de portée du gardien de Coton Sport (0-1) du plat du pied, après un joli service de Nadji. Piqués à vif, les locaux répliqueront par Souleymanou. A la 14’, l’attaquant de Coton Sport adressera un missile des trente mètres que repoussera Khedaïria dans les pieds d’un joueur camerounais qui ne profitera pas de cette aubaine. Devant une équipe sétifienne regroupée en dé- fense, les locaux feront cavalier seul et leurs rushs se succèderont comme ceux menés par Manga (20’) et Ros- tand (26’). Ce dernier échouera alors qu’il était totalement démarqué. Après avoir laissé passer l’orage, les Sétifiens sortiront de leur coquille. Ils le feront

par Lamri qui, servi par Ferahi, ne trouvera pas le cadre d’un tir des vingt mètres (31’).

Zerara aurait pu…

Les Sétifiens joueront à merveille le contre. L’occasion suivante aurait pu être la bonne. Zerara partira dans le dos des défenseurs, mais il croisera un peu trop son tir, alors que le portier de Coton Sport était archi battu (36’). Le même Zerara servira Nadji dont la re- prise instantanée se perdra dans les décors. La réplique camerounaise se fera par le remplaçant Daouda Kami- lou à la 42’. Ce dernier effectuera un joli travail dans une position excentrée avant d’adresser un tir des vingt mè- tres qui faillit tromper Khedaïria un peu trop avancé. Juste après, Nadji sera descendu dans la surface sans que l’ar- bitre ne bronche. Les locaux termine- ront très fort la première période sans toutefois arriver à trouver la faille. Les joueurs de Sétif mettront toute leur volonté et leur cœur pour se battre sur tous les ballons afin de conserver leur avance au score.

Sous une chaleur étouffante

Après les citrons, les joueurs de Sétif montreront la même organisation de jeu, dès la 48’, Ferahi, bien servi par Zerara, mettra le cuir juste à côté du menton du portier camerounais. Une dizaine de minutes plus tard, les Séti- fiens afficheront des signes d’essouffle- ment suite à l’extrême chaleur et à l’humidité maximale. Ils se défendront cependant bec et ongles pour ne pas encaisser de but. A la 60’, Souleyma-

nou, l’attaquant le plus dangereux de Coton Sport, adressera un tir des vingt mètres que captera Khedaïria. On jouait la 66’ quand Daouda Kamilou déborda sur la gauche et adressa un centre qui sera repris du plat du pied par un de ses coéquipiers juste à côté, les défenseurs de l’ESS étant totale- ment à l’arrêt sur ce coup. A partir de cet instant, les choses deviendront très compliquées pour l’ESS.

Les Sétifiens à bout de souffle

A partir de cet instant, le jeu se dérou- lera presque exclusivement dans le camp sétifien. Mellouli et Aroussi se dépenseront sans compter pour contrer les deux attaquants de pointe de Coton Sport. Les occasions se feront plus rares des deux côtés. Les joueurs de Sétif, au bord de l’asphyxie, éprouve- ront les pires difficultés à mener des contres. Ils se contenteront surtout de gérer leur avance au score. En toute fin de match Zerara servira Ziti dont la reprise passera juste à côté du menton du portier local. Les Sétifiens auraient pu espérer un meilleur finish en ajou- tant d’autres buts. Les Camerounais n’y croyaient visiblement plus depuis plu- sieurs minutes. Les camarades de Ze- rara, héroïques, n’avaient en fin de match plus de jus. Ils ont terminé la rencontre sur les genoux à cause des conditions climatiques. La troupe de Madoui, au vu de ce qu’elle a montré, est parfaitement capable de s’imposer en phase de poules.

S. B.

Gomes «Surtout, de la frustration»

«Mes joueurs n’ont pas fait le match que j’at- tendais d’eux. Ils ont oublié qu’il y a une qualifi- cation au bout de ce match qui était très compliqué à négocier. J'éprouve un sentiment de frustration car il y avait de la place pour ins- crire un ou deux buts. Les Sétifiens ont joué le coup intelligemment et à ce titre, ils méritent leur qualification.»

Madoui : «Les joueurs ont tout simplement été héroïques»

«Nous savions que la tâche était très compli- quée devant le champion du Cameroun et dans de telles conditions. Comme cela était prévu, mes joueurs ont résisté et le taux d’humidité extrême- ment élevé a rendu leur tâche très compliquée en seconde mi-temps. Mes joueurs n’ont pas baissé les bras et c’est très bien. Maintenant, il s'agit de mettre le paquet en phase de poules. L'ESS a les moyens d'aller très loin dans cette épreuve.»

a les moyens d'aller très loin dans cette épreuve. » Coton Sport E S S Stade

Coton Sport

ESS

Stade : 0 Roumdé-Adjia 1 (Garoua) Coton Sport : Foudjou, Affluence : nombreuse Arbitres :
Stade :
0
Roumdé-Adjia
1
(Garoua)
Coton
Sport
:
Foudjou,
Affluence :
nombreuse
Arbitres : Ti-
chourne, Bouton,
Benkrischna (Îles
Maurice)
Avertissements :
Kakou (90’)(Coton
Sport) ; Mellouli
(77’), Khedaïria
(88’), Zerara (90’),
Boukeria (90’+5’)
(ESS)
But : Belameiri
Bana (Richard Bassama 74’),
Moussa Bob Cedric (Elie Dji 68’),
Jemboura, Souleymanou, Louis
N’Dongo (Daouda Kamilou 34’),
Alexandre Nagangui, Jean Ortega,
Boubianda, Rostand Kakou,
Manga
Entraîneur : Didier Gomes
(12’)(ESS)
ESS : Khedaïria, Ziti, La-
graa, Mellouli, Aroussi, Ferahi,
Zerara, Karaoui, Belameiri
(Touahri 75’), Lamri (Boukeria
87’), Nadji (Ogbi 90’+2)
Entraîneur : Madoui
Le chiFFre
Le drapeau national
au-dessus du banc
de l’ESS
Les joueurs de l’ESS, qui ont
pris place sur le banc de
touche, ont fait leur entrée
sur le terrain avec l’emblème
national. Ils l’accrocheront
par la suite au- dessus de
leur banc.
9
Après la pluie,
la chaleur !
Il a plu toute la matinée
d’hier sur la région de Ga-
roua. Ces pluies se sont arrê-
tées aussi soudainement
qu’elles étaient survenues.
Trois heures environ avant le
coup d’envoi de la rencontre,
le mercure s’est mis à grim-
per pour dépasser les 40 de-
grés au coup d’envoi du
match.
9 comme le nombre de
Tchadiens qui ont effectué
le voyage de N’Djamena
pour soutenir l’ESS. Ils
nous diront qu’ils ont
même créé un fan club
dans la capitale tcha-
dienne.
TOP
Belameiri,
la révélation
Les Sétifiens
au stade à 13h30
C’est une heure et demie
avant le coup d’envoi de la
rencontre que les Sétifiens
ont rejoint le stade Roumdé-
Adjia. Ils ont eu ainsi large-
ment le temps de se préparer
et de s’échauffer avant
l’appel de l’arbitre.
Buteur à l’aller et au re-
tour, le jeune milieu de ter-
rain de l’ESS, El Hadi
Belameiri, a été la révéla-
tion de cette double
confrontation avec Coton
Sport. Doté d’une belle
technique, il est aussi très
habile des deux pieds. Un
Un public
bon enfant
Malgré le prix relative-
ment élevé du billet
d’entrée, le stade
Roumdé était bien
rempli en seconde pé-
riode. Aucune hosti-
lité, cependant, de la
part des supporters lo-
caux qui, malgré la dé-
faite de leur équipe,
n’ont pas cessé de chanter
et de danser.
FLOP
Les Ententistes
Pas sport,
les Camerounais !
fair-play
Après le coup de sifflet final,
les Sétifiens ont effectué un
tour d’honneur. Ils n’ont pas
manqué d’applaudir à leur
tour les supporters de Coton
Sport qui ont fait preuve
d’un esprit sportif exem-
plaire. Nos galeries doivent
en prendre de la graine.
L’échauffement
sous le son
du tam-tam
On jouait la 65 ’quand
un joueur de Coton Sport
s’est blessé. Les Sétifiens
ont naturellement mis le
cuir hors du terrain. Lors
de la remise en jeu, les Ca-
merounais ont tenté
d’amorcer une contre-at-
taque alors que les joueurs
de l’ESS s’attendaient à ce
qu’on leur rende le cuir.
C’est sur une musique as-
sourdissante que les Séti-
fiens se sont échauffés avant
le coup d’envoi de la rencon-
tre. Comme partout sous ces
latitudes, le tam-tam est roi
et le spectacle est aussi dans
les gradins.
25 billets
pour l’Entente
È
Les Camerounais
s’en sont pris
à l’arbitre
L’ESS a eu droit à 25 tickets
d’entrée au stade. Le com-
missaire du match les a
remis à Djerroudi lors de la
réunion technique. C’est le
quota légal pour l’équipe vi-
siteuse lors d’un match sous
l’égide de la CAF.
Son hôtel assiégé
Les dirigeants de Coton
Sport qui assistaient à la réu-
nion technique s’en sont vio-
lemment pris à l’arbitre de la
rencontre qui est de nationa-
lité mauricienne. Ils lui ont
rappelé à leur manière qu’il
«était la cause de leur élimi-
nation face à Yenninga, il y a
de cela quelques années».
Il n’y avait aucune animo-
sité chez les dizaines de Ca-
merounais qui se sont
rendus à l’hôtel où réside la
délégation sétifienne. Ils
voulaient seulement avoir
des tickets d’entrée au stade,
croyant que l’ESS avait à sa
disposition un grand nom-
bre de billets.
È
16
16

N° 2600

Lundi 31 mars 2014

www.lebuteur.com Coupe de la CAF Coup de massue
www.lebuteur.com
Coupe de la CAF
Coup de massue
De notre envoyé spécial en Côte d’Ivoire Hamza Saidani ASEC CSC Stade : Félix- 6
De notre envoyé spécial
en Côte d’Ivoire
Hamza Saidani
ASEC
CSC
Stade : Félix-
6
Houphouët
0
Boigny (Abidjan)
ASEC : Komenan, Sakanoko,
Affluence :
moyenne
Arbitres : Sikazwe,
Tembo et Mwale
(Zambie)
Avertissements : Si
Mohammed (19’),
Boulemdaïs (35’),
Zerdab (64’) (CSC)
Buts : Fofana (26’,
62’), Kangoute (48’),
Koffi (73’, 89’), Ba
Loua (90’+1)
(ASEC)
Soumahoro, Kangoute, Kone,
Fofana (Brefo 85’), Zagbayou
(Traoré 46’), Sekyere, M’vondo,
Koffi Foba, Boua Koffi
(Ba Loua 77’)
Entraîneur : Traoré Siaka
CSC : Si Mohammed, Maïza
(Hadiouche 52’), Berthé, Bahloul,
Allag, Gil N’gomo, Zerdab, Naït
Yahia (Natèche 81’), Bezzaz (He-
naïni 59’), Derrag, Boulemdaïs
Entraîneur : Bernard Simondi

Traoré l’a dit,

l’ASEC l’a fait !

C ’est sous un soleil de plomb et de- vant une affluence moyenne que s’est déroulé le match retour entre Constantinois et Ivoiriens sur la

belle pelouse du grand stade de la capitale ivoirienne Abidjan. C’est le CSC qui donne le coup d’envoi et qui tente la première me- nace offensive mais Boulemdaïs se retrouve en position de hors-jeu à la 3’. Deux minutes après, on assistera à la première réaction des Mimosas locaux. Après un corner bien botté, le défenseur central Kongoute qui se trouvait dans la zone constantinoise tente une belle frappe du pied droit à l’intérieur des 6 mètres mais Cédric se montre décisif et sauve le CSC d’un but tout fait après un bel arrêt. Une sérieuse alerte qui donne des sueurs froides à Simondi. On jouait la 12’ lorsque le CSC profite d’un corner bien joué au second poteau, mais la défense de l’ASEC était présente pour se dégager. 13’, profitant que l’un de leurs coéquipiers était à terre, les joueurs algériens se précipitent vers la main

courante pour boire et se désaltérer, ce qui dénote la grosse chaleur et l’humidité qui régnait à l’heure du match. La rencontre a une grande importance, ce qui explique l’en- gagement des 22 acteurs, comme ce télesco- page à la 14’ entre deux éléments du CSC et l’ASEC mais sans gravité pour les deux joueurs. Après ces arrêts de jeu, les locaux reprennent le monopole du match. 19’, Maïza provoque un coup franc sur l’un des attaquants ivoiriens, Koffi Boua le joue d’une mauvaise manière, ce qui prive l’ASEC d’une balle pourtant bien placée, il faut dire que le referee Sikazwe a été rapide dans la distribution des cartons, comme celui in- fligé au gardien Si Mohammed pour avoir perdu du temps sur le dégagement d’un six mètres. La partie se poursuit et toujours pas d’occasions côté constantinois face à des Mi- mosas dominateurs qui se créent les meil- leures actions de jeu. La récompense ne tarde pas à venir. 26’, le poison et virevoltant Fofana reçoit une passe en profondeur, il se

défait de son marquage dans la zone des six mètres. Il envoie la balle de son pied droit à ras-de-terre sur la droite de Cédric. La sor- tie de ce dernier n'y change rien. Fofana dé- bloque le score et donne l’avantage à l’ASEC. Les capés de Traoré prennent les devants et continuent de presser leurs adversaires, ap- paremment trop prudents. Ce n’est qu’à la 41’ que le jeu est devenu plus ouvert. On restera sur ce score de 1-0 à la pause, une période où les Constantinois n’ont fait que regarder l’ASEC jouer.

C’était David contre Goliath !

Après la pause, Simondi n’effectue aucun changement. Avec les espaces laissés der- rière par les coéquipiers de Zerdab, l’ASEC se montre opportuniste. 48’, le dangereux Kangoute se retrouve en position favorable en attaque et reçoit un centre bien ajusté, il place une superbe tête dans les filets du Chabab. Il faut noter le mauvais placement du gardien Si Mohammed qui n’a rien pu faire. Un but qui a compliqué la situation du CSC vraiment dépassé par les événements hier après 50 minutes de jeu. 52’, le défen- seur central Maïza, blessé, sort sur la civière, ce qui oblige l’entraîneur français à faire re- culer Gil pour placer Hadiouche devant. Henaïni aussi fait son entrée dans une équipe qui a commencé à jouer l’attaque à outrance après avoir encaissé deux buts.

Malheureusement pour notre représentant, les choses ont empiré après le troisième but des Ivoiriens, venu des pieds de Fofana à la 62’. Suite à une bonne combinaison avec Koffi Foba, Fofana s’est retrouvé dans les 6 mètres clubistes, et de l’intérieur du pied droit, il envoie une frappe lobée qui n’a laissé aucune chance à Cédric. Cela sentait la raclée après cette réalisation. L’avantage bien conforté, les carottes semblaient déjà cuites pour nos Clubistes. 77’, Si Moham- med était obligé d’aller chercher encore une fois le cuir au fond de ses filets après l’excel- lent travail de Koffi Foba qui a envoyé un boulet de canon à ras-de-terre. Ce 4e but est venu presque de la même manière que les deux premiers, ce qui veut dire que la dé- fense de Simondi était très fébrile et Si Mo- hammed aussi. L’ASEC a failli alourdir le score par le joker Brefo à la 86’ mais le gar- dien constantinois s’oppose et retarde l’échéance. Malgré cela, le CSC n’a pas pu éviter ce 5e but, ni le 6e d’ailleurs dans les derniers instants du match avec cette double réalisation de Koffi et Ba Loua. Au final, c’est une défaite sévère, humiliante et une élimi- nation méritée pour le CSC, ce qui nous rappelle la déclaration de l’entraîneur Traoré qui a tenu sa promesse, hier, en battant faci- lement le CSC.

H. S.

MCEE

MCEE

L’AGO s’annonce chaude

Le MC El Eulma tiendra aujourd’hui à partir de 17h son assemblée générale ordinaire de la saison passée et du deuxième semestre de l’année 2013 (de juillet 2013 à jan- vier 2014). Celle-ci aura lieu au musée de l’APC d’El Eulma en présence des membres de l’Assemblée. Les 80 membres convoqués à l’AGO vont débattre du bilan moral et financier des deux périodes. Selon une source proche du club, l’AGO s’annonce chaude au vu des contradictions qui existent entre les membres du bureau sur le travail ac- compli. Le président Arras Herrida défend son bilan et af- firme que l’équipe a accompli son meilleur parcours depuis son arrivée à la tête du club, en dépit du peu de moyens puisque le boss eulmi soutient que le club a dé- boursé 29 milliards seulement en une année et demie, plus que le budget de certains clubs huppés.

La subvention de la wilaya ne suffit plus

Certains dirigeants du club des hauts plateaux estiment que la subvention de la wilaya est insuffisante, voire déri- soire par rapport à ce que recevait d’habitude le club. En effet, depuis l’arrivée du wali de Sétif, Bouderbala, le club a reçu 1 milliard seulement en huit mois, alors que d’ha- bitude le club percevait environ 3,5 milliards de centimes par an. L’argent du club provient surtout des sponsors, des subventions de l’Etat, de l’aide des commerçants et des en- trepreneurs de la ville d’El Eulma.

MCEE - CRBAF le 12 avril

Finalement, la formation de Babia ne se contentera pas seulement du match de samedi prochain contre l’ABM. Le staff technique et la direction ont conclu un deuxième match, une semaine après, le 12 avril contre le CRB Ain Fekroun. Le match aura lieu à Ain M’lila et servira de pré- paration pour l’équipe en prévision du prochain match de championnat contre le MCO.

S. H.

MCO

MCO

Belarbi «La trêve tombe à pic»

Le portier des Hamraoua, Abdel- lah Belarbi, pense que la trêve tombe à pic pour son équipe afin de recharger les batteries et récu- pérer certains blessés. L’ex-por- tier de l’ES Mosta- ganem pense que le calendrier de fin de saison ar- range le MCO qui livrera quatre matchs à domi-

cile.

Comment se prépare le groupe en ce début de la trêve surtout que le MCO reste sur une défaite face au CABBA ? Le groupe s’entraîne le plus normalement du monde. C’est vrai que l’ambiance était morose en début de l’entraî- nement car on est conscients d’avoir laissé filer de précieux points lors du précédent match. Malheureusement

précieux points lors du précédent match. Malheureusement pour nous, on n’était pas dans notre jour et

pour nous, on n’était pas dans notre jour et on a fini par perdre ce match. Où en est à pré- sent le moral des troupes ? Inutile de préciser que Belatoui a sur- tout axé son travail sur le plan mental lors des premières séances d’entraîne- ment, nous invi- tant à oublier cette défaite face au CABBA du moment qu’il nous reste en- core six matchs à jouer. Je pense que notre sort est en- core entre nos mains et, il n’y a pas lieu de s’alarmer. Justement, comment voyez- vous la suite du parcours ? Nous sommes obligés de ga- gner les quatre matchs de la maison et ne pas attendre un service des autres équipes. Je pense que les 12 points que nos devons récolter à domi- cile vont nous tirer d’affaire.

Un match néanmoins diffi- cile vous attend dès la re- prise des entraînements contre une formation du MC El Eulma qui veut jouer le podium ? Nous n'avons pas d'autre choix que de gagner les qua- tre matchs au stade Bouakeul et, en dépit de la nature et des objectifs de nos adversaires, le MCO doit faire le plein à domicile car on est dans le besoin de plus de points que n'importe quelle autre équipe même si notre antagoniste aura pour nom El Eulma ou un autre club. Pensez-vous que l’arrêt du championnat serait en fa- veur du MCO ? Je pense que cette trêve va certainement nous permettre de nous réorganiser à nou- veau et permettre aux joueurs de recharger les batteries. En plus, on va pouvoir récupérer une partie des blessés. En somme, cette trêve tombe à pic pour le Mouloudia. Outre la situation actuelle

du MC Oran, votre an- cienne équipe, l’ES Mosta- ganem, est sur le point de rejoindre la division ama- teur, que pouvez-vous dire sur ce point ? Je suis désolé pour la reléga- tion de l'Espérance au cham- pionnat amateur. Pourtant, l’équipe était, la saison précé- dente, sur le point d’accéder en Ligue 1 Mobilis. Je pense que l'Espérance paye pour la mauvaise gestion et les conflits internes de ses diri- geants. Je souhaite voir l’ESM revenir rapidement en Ligue 2 Mobilis parce que ses sup- porters méritent mieux. Le mot de la fin ? Je tiens à rassurer nos fans que le Mouloudia ne tombera pas en Ligue 2 Mobilis. Nous allons tout donner lors des six prochains matchs afin de maintenir le MCO parmi l’élite. Je demande à cet effet leur soutien jusqu’à la fin du championnat. Entretien réalisé par Sofiane B.

16
16

N° 2600

Lundi 31 mars 2014

www.lebuteur.com MCO Coup d’essai
www.lebuteur.com
MCO
Coup d’essai

Deux matches amicaux contre l’USMBA

Q uatre matchs

amicaux seront

finalement au

programme

des Hamraoua

durant cette

trêve forcée du championnat de la Ligue 1 Mobilis. Soucieux de trou- ver des sparring-partners dans l’immédiat afin de meubler cet arrêt du cham- pionnat, Belatoui n’a pas cessé avant-hier soir de mul- tiplier les appels à ses homo- logues afin d’arracher leur OK. Ayant assuré tout d’abord un premier match face au pensionnaire de la régionale, le MB Sidi Chahmi, prévu ce mercredi au stade Habib-Bouakeul, Belatoui a réussi à en pro- grammer deux autres en aller-retour contre le leader de la Ligue 2 Mobilis, l’USM

Bel-Abbès. Le match aller aura lieu à Oran vendredi après-midi au stade Habib- Bouakeul alors que le second est prévu le lundi 7 avril du côté du stade 24-Février de Bel-Abbès. A ces trois ren- contres, il faut ajouter le match auquel devra prendre part le Mouloudia lors du stage de Beni-Saf face à l’équipe locale. Ainsi, c’est l’esprit plus ou moins tran- quille que le Mouloudia va se préparer pendant cette trêve en programmant qua- tre matchs amicaux et un stage bloqué d’une semaine du côté de Beni-Saf. C’est l’une des rares fois que le Mouloudia réussisse à tracer un programme parfait. Pourvu que cela se répercute positivement sur les résultats de l’équipe lors des derniers matchs de championnat.

de l’équipe lors des derniers matchs de championnat. Belatoui satisfait Le coach du Mouloudia s’est montré

Belatoui satisfait

Le coach du Mouloudia s’est montré très satisfait du pro- gramme établi durant cette trêve, lui qui appréhendait cet arrêt du championnat qui va durer jusqu’au 19 avril :

«Le programme qu’on a établi

va être en principe respecté à 100% durant cette trêve. On

a réussi à trouver des spar- ring-partners, comme on

l’avait souhaité et on a égale- ment programmé un stage bloqué d’une durée raisonna- ble et dans un lieu respecta- ble. La balle est désormais dans le camp des joueurs et aussi de l’encadrement tech- nique, afin de travailler dans

le sérieux et appliquer notre

plan de travail pour aborder cette dernière ligne droite du championnat avec toute la concentration nécessaire.»

A. L.

championnat avec toute la concentration nécessaire.» A. L. Djebbari a déjeuné avec les U17 Amrane reprend

Djebbari a déjeuné avec les U17

Amrane reprend l’entraînement Le centre avant des Ham- raoua, Farès Amrane, qui ne s’est pas
Amrane reprend
l’entraînement
Le centre avant des Ham-
raoua, Farès Amrane, qui ne
s’est pas entraîné la semaine
passée, a repris le travail avec
le groupe hier matin à l’occa-
sion de la séance qui s’est dé-
roulée au stade
Ahmed-Zabana. Le joueur au-
rait été retenu par un pro-
blème familial, a-t-on appris
d’une source proche du club.
Les Espoirs
réintègrent
le groupe
Le groupe a connu hier matin
le retour des éléments espoirs
du Mouloudia qui ont contri-
bué à la qualification des U21
pour la finale de la Coupe
d’Algérie. Les Fekih, Ezze-
mani, Hassouna, Djadel, Sli-
mani et Bouzerouata ont été
félicités par leurs entraîneurs
et leurs coéquipiers chez les
seniors. C’est avec joie que les
jeunes du Mouloudia ont re-
pris le chemin des entraîne-
ments avec l’équipe fanion.
Nessakh, Aouamri et
Berradja
ratent la reprise
Trois éléments et non des
moindres ont raté la séance
matinale, Mohamed Amine
Aouamri, Chems Eddine Nes-
sakh et Seddik Berradja pour
des raisons diverses. Le capi-
taine des Hamraoua a en effet
avisé sa direction en se ren-
dant vendredi passé à Béchar
afin de rendre visite à son
oncle malade. Le joueur de-
vait reprendre hier après-midi
l’entraînement. Idem pour
l’axial Mohamed Amine
Aouamri qui a demandé l’au-
torisation.
Naït Slimani souffre
des adducteurs
Encore absent à l’entraîne-
ment, le jeune milieu de ter-
rain, Amine Naït Slimani,
souffre des adducteurs. Le
joueur devra reprendre le tra-
vail progressivement afin
d’éviter de voir sa blessure se
compliquer.

Belarbi «La trêve tombe à pic»

Dès qu’il a appris que ses jeunes héros auteurs d’une belle qualification à Moham- madia ont été agressés en fin de match, le PDG de la so- ciété, Youssef Djebbari, s’est dépêché d’arriver sur les lieux. Afin de consoler les poulains de Touhami, le prési- dent du MCO a invité l’ensem- ble de la délégation oranaise à un déjeuné du côté de Sig avant de leur promettre une prime d’encouragement. Chose qui a fait oublier aux joueurs la fin houleuse du match de Barigo.

fait oublier aux joueurs la fin houleuse du match de Barigo. Le portier des Hamraoua, Abdellah

Le portier des Hamraoua, Abdellah Belarbi, pense que la trêve tombe à pic pour son équipe afin de recharger les batteries et récupérer certains bles- sés. L’ex-portier de l’ES Mostaganem pense que le calendrier de fin de saison arrange le MCO qui li- vrera quatre matchs à domicile.

car on est dans le besoin de plus de points que n'importe quelle autre équipe même si notre antagoniste aura pour nom El Eulma ou un autre club. Pensez-vous que l’arrêt du cham- pionnat serait en faveur du MCO ? Je pense que cette trêve va certaine- ment nous permettre de nous réor- ganiser à nouveau et permettre aux joueurs de recharger les batteries. En plus, on va pouvoir récupérer une partie des blessés. En somme, cette trêve tombe à pic pour le Mou- loudia. Outre la situation actuelle du MC Oran, votre ancienne équipe, l’ES Mostaganem, est sur le point de rejoindre la division amateur, que pouvez-vous dire sur ce point ? Je suis désolé pour la relégation de l'Espérance au championnat ama- teur. Pourtant, l’équipe était, la sai- son précédente, sur le point d’accéder en Ligue 1 Mobilis. Je pense que l'Espérance paye pour la mauvaise gestion et les conflits in- ternes de ses dirigeants. Je souhaite voir l’ESM revenir rapidement en Ligue 2 Mobilis parce que ses sup- porters méritent mieux. Le mot de la fin ? Je tiens à rassurer nos fans que le Mouloudia ne tombera pas en Ligue 2 Mobilis. Nous allons tout donner lors des six prochains matchs afin de maintenir le MCO parmi l’élite. Je demande à cet effet leur soutien jusqu’à la fin du championnat.

Entretien réalisé par Sofiane B.

Les salaires gelés

Comment se prépare le groupe en ce début de la trêve surtout que le MCO reste sur une défaite face au CABBA ? Le groupe s’entraîne le plus norma- lement du monde. C’est vrai que l’ambiance était morose en début de l’entraînement car on est conscients d’avoir laissé filer de précieux points lors du précédent match. Malheu- reusement pour nous, on n’était pas dans notre jour et on a fini par per- dre ce match. Où en est à présent le moral des troupes ? Inutile de préciser que Belatoui a surtout axé son travail sur le plan mental lors des premières séances d’entraînement, nous invitant à ou- blier cette défaite face au CABBA du moment qu’il nous reste encore six matchs à jouer. Je pense que notre sort est encore entre nos mains et, il n’y a pas lieu de s’alarmer. Justement, comment voyez-vous la suite du parcours ? Nous sommes obligés de gagner les quatre matchs de la maison et ne pas attendre un service des autres équipes. Je pense que les 12 points que nos devons récolter à domicile vont nous tirer d’affaire. Un match néanmoins difficile vous attend dès la reprise des entraîne- ments contre une formation du MC El Eulma qui veut jouer le po- dium ? Nous n'avons pas d'autre choix que de gagner les quatre matchs au stade Bouakeul et, en dépit de la nature et des objectifs de nos adversaires, le MCO doit faire le plein à domicile

Apparemment, le problème fi- nancier risque de refaire surface

dans les jours à venir, puisque la direction du club a décidé de geler les salaires des joueurs à cause de la défaite concédée du côté du CABBA. Ayant décidé en premier lieu d’octroyer aux joueurs un mois de salaire juste après le match contre le CABBA, les responsables oranais auraient vite changé d’avis en déci- dant de geler les salaires jusqu’au match contre le MCEE. Si les Ham- raoua arrivent à gagner cette rencon- tre, les joueurs toucheront une mensualité et une prime. Cela se passe au moment où les joueurs exigent au moins un mois de salaire avant d’entrer en stage bloqué prévu le 9 avril pro- chain du côté de Beni Saf.

Le stage à Beni Saf confirmé

La direction du club vient de confir- mer le stage de Beni Saf, qui aura lieu entre le 9 et le 15 avril prochain avec la programmation d’un match amical face à l’équipe locale. Le départ de la délégation oranaise pour Beni Saf, le 8 avril dans l’après-midi.

Du biquotidien toute la semaine

Les coéquipiers de Bouterbiat se- ront soumis à du biquotidien du- rant toute la semaine, a-t-on appris. Même lors du premier match contre le MB Sidi Chahmi, les joueurs effectueront une légère séance le matin avant de jouer ce match dans l’après- midi au stade Habib-Bouakeul.

www.lebuteur.com Coup d’œil Ligue 1
www.lebuteur.com
Coup d’œil
Ligue 1

N° 2600

Lundi 31 mars 2014

17
17
ASO Lakhdari : Ighil compte sur les jeunes «L’équipe aura son mot à dire» pour
ASO
Lakhdari :
Ighil compte sur les jeunes
«L’équipe aura
son mot à dire»
pour la fin de saison
Comment se déroulent les prépa-
ratifs ?
On va entamer la deuxième se-
maine de préparation et je pense
que le travail sera varié pour reve-
nir à notre meilleur niveau. Le staff
technique veut améliorer notre
rendement et on est obligés de res-
ter en forme pour bien finir la sai-
son.
L’équipe reprendra la compéti-
tion chez elle, serait-ce pour vous
une motivation de plus ?
On est plus confiants et plus incités
à gagner quand on joue chez nous
et je crois qu’après un mois d’ab-
sence, l’ambiance de Boumezrag
nous manque beaucoup, chose qui
nous permettra de faire tout notre
possible afin de gagner ce match.
Que pensez-vous de l’adversaire ?
Une équipe dure à battre, El Har-
rach a gagné son dernier match et
sera très motivée contre nous car
elle veut aussi améliorer son clas-
sement. On aura un sérieux client
et il va falloir paraître avec notre
meilleur niveau si on veut gagner.
La direction veut une place
parmi les cinq premiers, êtes-
vous capables d’atteindre cet ob-
jectif ?
Il nous reste encore six matches,
tout peut arriver et nous sommes
optimistes de gagner le plus de
matches possible, c’est un pari dif-
ficile mais impossible à réaliser
surtout si on arrive à gagner le pre-
mier match après cette trêve, ce
qui nous aidera beaucoup sur le
plan mental.
Vous étiez l’un des défenseurs les
plus en forme cette saison,
qu’avez-vous à dire sur votre pre-
mière saison à Chlef ?
J’ai passé une bonne saison avec
l’ASO où j’ai pu me faire une place
et bénéficier de la confiance de
l’entraîneur et aussi de la direction.
J’espère honorer mon contrat avec
le club, mon but est de m’améliorer
de match en match car j’ai encore
du chemin à faire, et avec l’équipe
on aura notre mot à dire.
L’ entraîneur Ighil Me-
ziane songe sérieu-
sement à aligner
une équipe très
jeune en cette fin de saison. Il
devra laisser l’initiative à l’école
de l’ASO qui devra être en force
lors des six matches qui restent
surtout que l’équipe a assuré son
maintien et cherche seulement à
améliorer son classement. Une
mission qui pourrait être un chal-
lenge pour ces jeunes qui auront
une mission plus importante la
saison prochaine. Ighil veut les
mettre dans le bain dès cette fin
de saison sans la présence des ca-
dres car il veut avoir une ossature
composée des jeunes du club, qui
sont au nombre de treize joueurs.
Ighil compte voir au moins sept
sur le terrain durant la prochaine
étape, surtout que cette trêve lui
permettra de remettre tout le
monde en forme et jouer
quelques matches amicaux pour
permettre à ces jeunes de travail-
ler loin de la pression.
un plus à l’équipe en plus des élé-
ments qui sont une valeur sûre.
La liste des joueurs à libérer en
fin de saison comporte de grands
noms, et il y aura plusieurs sur-
prises.
de 2011 et jouer une fois encore
pour les titres.
Les supporters
exigent des
combattants
Plusieurs joueurs
vont quitter le club
Le coach veut
opérer une
révolution
D’après les dernières informa-
tions, l’ASO va se séparer de plu-
sieurs joueurs en fin de saison,
des éléments qui n’ont pas donné
satisfaction cette saison et qui ont
aussi coûté cher au club sans
pouvoir donner en contrepartie
ce qu’on attendait d’eux. La direc-
tion et le staff technique sont
convaincus que l’équipe ne
pourra pas faire grand-chose avec
Ighil veut faire une grande ré-
volution lors de la saison pro-
chaine dans son effectif, lui qui
entend jouer pour un objectif
bien précis. C’est pour cette rai-
son qu’il devrait établir une liste
de joueurs à recruter par la direc-
l’effectif actuel et qu'elle a besoin
d'autres joueurs capa-
bles d'ap-
L’école
de l’ASO confirme
tion du club. Il a l’intention de re-
looker l’effectif après une saison
difficile où il a eu du mal à trou-
ver des éléments capables de l’ai-
der dans sa mission. Souvent, il a
parlé de joueurs limités et évoqué
l’absence de doublures pour pou-
voir pallier les nombreuses
blessures qu’il a eues
Cette nouvelle stratégie cadre
bien avec les attentes des suppor-
ters qui ne sont pas contents de la
production de leur équipe cette
saison ni d’ailleurs de certains
éléments qui n’ont rien donné à
l’équipe. C’est pour cette raison
qu’ils ont exigé que le club re-
crute de nouveaux joueurs qui
ont les qualités mais aussi l’envie
de défendre les couleurs, car ils
ont décelé plusieurs fois le
manque d’envie de jouer de cer-
tains éléments lors de la phase re-
tour, chose qui prouve qu’il y a
des joueurs qui ont la tête ail-
leurs.
et Medouar
la 5 e place
porter
Entretien réalisé par
Ahmed Feknous
Les U17 ont réussi à arracher leur billet pour la finale
de cette édition de la Coupe d’Algérie, chose qui confirme
Les
U17 poursuivent
leur marche
aussi la qualité de l’école de l’ASO qui arrive presque chaque sai-
son à arracher un trophée et aussi plusieurs championnats dans ses
cette saison, il ne
veut pas revivre
cette souf-
france une
autre fois
différentes catégories, une école qui nécessite des besoins particu-
Cette équipe cadette qui a réussi à passer en fi-
nale n’est autre que l’équipe des U15 qui a remporté la
Coupe d’Algérie, la saison dernière, car la majorité de
ses éléments ont été promus en début de saison en
équipe des U17, et voilà qu’ils ont réussi à arracher
aussi leur billet pour la finale. Les camarades de Sbai-
hia devront affronter le MCO dans un grand derby,
comme ce fut le cas il y a deux saisons où ils ont
pu arracher le trophée face à la même
équipe (3-2) dans les dernières mi-
nutes du match.
liers afin de devenir la meilleure en Algérie non seulement dans les
titres et la qualité de ses jeunes, mais aussi dans sa gestion car
depuis le départ de l’ex-président des catégories jeunes, Sbaihia,
qui a occupé ce poste avant de devenir P-DG de l’équipe, il n’y a
plus de responsable direct de toutes les catégories qui sont
aussi dirigées par la direction principale du club qui a beau-
surtout
qu’il a
senti une
envie de
la part de
coup d'autres préoccupations. Medouar doit songer à dési-
gner un président pour les jeunes afin de les suivre de près
et afin qu’il puisse lui se concentrer sur les seniors,
quelqu’un qui pourra contribuer à l’évolution de cette
école qui a besoin de beaucoup de moyens, et qui fait
la fierté du club en ce moment.
Medouar
de
construire
une équipe
semblable à celle
Le président Medouar s’est
réuni avec le staff technique et les
joueurs. Après leur avoir remis
les primes de matche, il les a inci-
tés à faire le maximum pour arra-
cher au moins la cinquième place
car il estime que l’équipe a une
place parmi les cinq premiers et
c’est le passage à vide de quatre
matches sans victoire qui l'a pri-
vée de rester parmi les trois pre-
miers. I s’attend donc à un retour
de son équipe à son meilleur ni-
veau lors des matchs à venir afin
d’améliorer ce classement.
A.F.
CRBAF
Bekkouche : «L’arbitrage nous
a trop lésés durant la saison»
Daïra
Deux matches
amicaux contre
Khenchela
et El Eulma
«J’aurais aimé que
mon but contre la
JSK soit utile»
Durant la période de
trêve que connaît le
championnat de Ligue 1
Mobilis, le CRB Aïn Fe-
kroun livrera deux
matches amicaux. Le pre-
mier sera contre l’IRB
Khenchela le 8 avril au
stade de Aïn Fekroun,
alors que le second est
prévu pour le 12 avril
face au MC El Eulma au
stade de Aïn M’lila.
Le président du CRB Aïn Fe-
kroun, Hassan Bekkouche, est
très en colère après l’élimination
de son équipe par la JS Kabylie
en demi-finale de la Coupe d’Al-
gérie. Il a incriminé l’arbitrage
qui, selon lui, a été défavorable à
son équipe. «Depuis le début de
la saison, l’arbitrage est souvent
contre nous. Il nous a trop lésés
et c’est ce qui nous a fait perdre
beaucoup de points en cham-
pionnat. Autrement, nous serions
dans une position plus conforta-
ble en championnat. En tout cas,
nous ne tairons plus», nous a-t-il
déclaré, amer.
Auteur de l’égalisation face à la
JSK lors des prolongations de la
demi-finale de la Coupe d’Algérie,
le milieu de terrain Ali Daïra n’a
pas pleinement savouré son très
beau but : «J’aurais aimé que mon
but contre la JSK soit utile. Or, nous
avons perdu au final, de surcroît
avec la complicité de l’arbitre qui
nous a lésés en offrant à l’adversaire
un coup franc imaginaire, lequel a
été exécuté rapidement avant que
nos joueurs aient pu se replacer.»
S. A.

JSS

avant que nos joueurs aient pu se replacer.» S. A. JSS Zaoui «Oublions le RCA !»

Zaoui

«Oublions le RCA

S’il y a un joueur qui se don- nait à fond aux entraînements et qui reste un élément clé dans l’échiquier du staff tech- nique des Sudistes, c’est bel et bien Zaoui, qui, contacté dans la soirée d’avant-hier, nous a déclaré que le faux pas face au RCA a fait beaucoup de mal aux joueurs. Il dit aussi que cet échec à domicile, même s’il ne peut pas être effacé aussi facilement, demeure un évènement important pour es- sayer de garantir un avenir à cette équipe lors des pro- chains matches qui restent.

Où en est le moral après le nul subi face au RCA ? Je dois dire que le moral n’est pas au beau fixe. On a perdu deux points à domicile, c’était le match qu’on de- vait gagner, mais on n’a pas su com- ment en profiter. On a raté des occasions qui auraient pu nous per- mettre de gagner cette rencontre. Mais que voulez-vous, le football est ainsi fait, après tout, il est fait de vic- toires, certes, mais aussi de défaites et des nuls. Perdre comme ça des points chez soi n’est pas fait pour arranger vos affaires, non ? Ce que vous dites est vrai et je dirais que nous étions préparés de sorte à prendre les trois points, mais que voulez-vous, on ne peut pas gagner à tous les coups. Certes, si on avait gagné, et c’était notre plus cher sou- hait, on aurait été à l’aise et on aurait pu dès lors jouer les prochaines ren- contres un peu plus aisément. Vous gardez tout de même votre

10 e place avec 33 points…

Oui, parce que nous avons eu une avance sur les autres concurrents pour le maintien, et cet écart, on fera tout pour le maintenir et même l’ac- croître. On fera tout pour récupérer les points perdus samedi passé et, pourquoi pas, laisser les autres clubs menacés par la relégation derrière.

Vous aurez quand même des matches très délicats Oui, on aura affaire à des équipes qui jouent le haut du tableau, telles que le MCA, l’ESS, et la JSK. Ce ne sera pas facile, mais on n’a pas le choix, on doit aller chercher ces six points qui nous restent pour attein- dre notre objectif. Récolter le maxi- mum de points, ou au moins les six qui nous restent à domicile avant le dernier match de la saison en cours serait donc notre objectif. Ce sera difficile, mais pas impossible. Le championnat ne reprendra que le 19 du mois prochain… Si vous voulez me parler de la trêve, je dirais qu’elle est venue au bon mo- ment, puisqu’elle nous permettra de souffler un peu et d’oublier le match de la précédente journée. Tout comme elle nous permettra de re- charger nos batteries en prévision des prochaines sorties, que ce soit à domicile ou en déplacement. Qu’avez-vous à dire aux supporters qui étaient déçus par l’échec de sa- medi dernier ? Juste que nous le sommes aussi. On fera tout pour atteindre notre objec- tif et faire oublier ce revers face au RCA. On est d’ailleurs obligés de le faire. A six points du club qui nous fait le rideau, à savoir le MOB, donc on est obligés de réaliser un résultat probant, et neuf points sur les deux premiers non relégables, le CRB et le MCO. Ainsi, partant de là, on ne doit rien lâcher à domicile et y faire le plein.

Entretien réalisé par Billel G.

18
18

N° 2600

Lundi 31 mars 2014

www.lebuteur.com Ligue 2 Coup d’œil
www.lebuteur.com
Ligue 2
Coup d’œil
Lundi 31 mars 2014 www.lebuteur.com Ligue 2 Coup d’œil NAHD Une trêve qui tracasse les Husseindéens

NAHD

Une trêve qui tracasse les Husseindéens

Coup d’œil NAHD Une trêve qui tracasse les Husseindéens A peine sa cohésion, son rythme de

A peine sa cohésion, son rythme de croi- sière et surtout le circuit retrouvés, que le NAHD, à l’instar des autres clubs profes- sionnels, a été contraint de revoir son ca- lendrier et de retracer ainsi un nouveau

programme de travail à cause de cette trêve forcée. Alors que pour certains clubs c’est une bonne occasion pour se refaire une santé et apporter les correctifs qui s’imposent, l’interruption de la compétition n’est pas du tout saluée par Hussein Dey. Les raisons sont claires. Les joueurs du Nasr sont en train de traverser une très belle passe et semblent bien profiter de cette bonne dy- namique. Les Sang et Or veulent enchainer les matchs et surtout les belles performances. En plus, l’infirmerie du club demeure vide et les joueurs sont d’aplomb et ne souffrent pas de blessure. Pour l’ensemble, cette trêve tombe au mauvais moment et semble tracasser tout le groupe. Elle ne fait que freiner nettement l’élan de l’équipe. «Vous savez, les derniers bons résultats, et sur- tout le dernier succès ramené de Blida, nous ont fait beaucoup de bien. Cette bonne dynamique nous offre plus de motivation et de concentration, ce qui nous per- mettra d’aborder la suite du championnat dans de bonnes conditions et de meilleures dispositions. Seu- lement, cette trêve est venue au mauvais moment et j’es- père que le groupe restera concentré et ne se relâchera pas» nous dira le capitaine, Chérif Abdeslam.

Un stage pour rester concentrés

A l’occasion de cette trêve imposée par les présiden- tielles, le NAHD entrera en stage bloqué dès ce week- end. En effet, la direction husseindéenne s’est réunie hier avec le staff technique afin de mettre la main sur les préparatifs de ce regroupement qui aura lieu à Alger, probablement à Zeralda ou Staoueli. Les dirigeants pré- fèrent laisser au staff technique le choix de l’endroit, la durée du séjour et surtout l’élaboration de sa feuille de route. L’entraineur Younes Iicen compte augmenter la

charge de travail durant ce stage avec quelques matchs tests au menu. Mais le coach nahdiste veut surtout gar- der son groupe concentré pour les prochaines échéances. Iicen sait pertinemment que cet arrêt de la compétition pourrait bel et bien jouer un mauvais tour à son team. Les avoir à l’œil est le meilleur remède pour garder la concentration des joueurs et la motivation pour aller de l’avant…

Quatre jours de repos

Le staff technique vient d’accorder quatre de jours de repos bien mérité aux coéquipiers de Bendebka. Un répit qui permettra aux joueurs de reprendre leur souf- fle et surtout prendre du recul par rapport à la pression qui demeure leur quotidien. La reprise est prévue mer- credi au stade Zioui.

Youcef M.

La reprise est prévue mer- credi au stade Zioui. Youcef M. Victoire USMB = 20 millions
Victoire USMB = 20 millions Comme anticipé sur ces mêmes colonnes, la direction a réservé
Victoire USMB = 20 millions
Comme anticipé sur ces mêmes colonnes,
la direction a réservé aux joueurs une belle sur-
prise après leur succès contre l’USMB. La réclama-
tion des coéquipiers de Hemani dans les vestiaires
de Brakni a été très bien reçue par la direction. En
effet, le président Mahfoud Ould Zemerli a décidé
d’octroyer la prime de 20 millions surtout après le
comportement des joueurs lors de leur choc face
aux Blidéens. Ce pactole devait être perçu hier soir
lors d’une réunion avec le groupe.
5 millions pour les Espoirs
Dans le même registre, la direction n’a pas omis
de penser à ses Espoirs suite à leur qualification
historique en finale de la coupe d’Algérie. A cet
effet, les jeunes de Hakim Ould Zemerli auront
droit à une prime d’encouragement de 5 millions.
Dans le cas où les coéquipiers d’Ouchen arrache-
ront le trophée, ils seront très bien récompen-
sés et le magot sera conséquent.

Benyahia : «Continuer sur la lancée et surtout bien gérer le reste de la compétition»

Vous devez être comblé d’avoir réalisé une très belle victoire contre l’USMB… Exactement, ce succès nous a permis de confirmer notre retour au premier plan et d’entamer ainsi la suite du championnat dans de bonnes conditions. On savait que ce match face à l’USMB allait être difficile mais nous avons réussi à récolter les trois points de la vic- toire grâce à notre détermination et notre application. Aussi, les joueurs ont bien tenu leur rôle. Nous avons su prendre le match en main dès l’entame de la rencontre avec un but inscrit au bon moment ce qui a faussé les calculs de notre adversaire. Et comment est l’ambiance au sein du groupe ? Sans risque de me tromper, l’ambiance est parfaite au sein du groupe. Les joueurs ont bien savouré la victoire arrachée contre Blida. A présent, on doit gérer cette trêve et continuer à travailler d’arrache-pied pour le prochain match de championnat. Si l’on devait dresser un bilan, comment serait-il selon vous ? J’estime que notre bilan est positif jusque-là et il faut espérer que ça continue, d’autant plus que nous avons affronté des équipes bien solides. Ce qui est motivant c’est que nous avons retrouvé notre solidité, que ce soit à domicile ou à l’extérieur. Pour le moment, tout le monde respecte les consignes et tout le groupe défend. Nous avons également un potentiel offensif intéressant

qui a pris confiance en lui. Mais il reste toujours un énorme travail qui nous attend. On doit garder cette dynamique et rester concentrés sur notre travail. Et pourtant, ce même groupe a été remis en cause… Vous savez, notre équipe a connu plusieurs phases et surtout pas mal de difficultés. On a toujours cru en nos capacités et à partir du moment où l’on affiche les mêmes valeurs à tous les matchs, on doit forcément aboutir à quelque chose de positif. Maintenant, il faut garder les pieds sur terre. Désormais, il faudra faire le plein à domicile et engranger des points à l’extérieur si vous espérez accéder… C’est évident. Pour espérer terminer la saison à l’aise et sans pression, il ne faut pas se contenter de gagner à domicile seulement. Pour cela, on doit garder le même rythme afin de rester sur la lancée. Comment voyez-vous cette trêve ? On doit bien combler ce vide et garder notre concentration pour la suite du championnat. Il faut bien se préparer pour les matchs qui nous restent à dis- puter. La prochaine étape sera cruciale et nécessite un mental d’acier. Plus de concessions à l’avenir et surtout ne laisser aucune place au relâchement et à la décon- centration.

Entretien réalisé par Youcef M.

n t r a t i o n . Entretien réalisé par Youcef M. USMB Blida

USMB

Blida à bout de souffle !

O n ne peut que laisser aux dé- tracteurs et aux diffamateurs déverser leur malveillance

sur les joueurs et le staff technique bli- déen après la défaite concédée vendredi dernier face au NAHD. Nous nous contenterons, de notre côté, de faire preuve d’objectivité, et de déceler, ce qui n’est pas du tout chose aisée, ce qui n’a pas fonctionné chez une équipe qui, au vu de ses dernières prestations, laissait entrevoir de belles dispositions. Les joueurs de Blida encaisseront un but au plus mauvais moment d’un match, c’est-à-dire juste après la mi-temps. Pa- radoxalement, c’est quand ils sont menés au score que les joueurs de Blida

développeront leur meilleur football. Ils malmèneront l’arrière-garde du NAHD où les défenseurs locaux feront valoir leurs qualités de joueurs plutôt physiques.

Le jeune Hamia rate deux superbes occasions

Les choses changeront du tout au tout lors des dix dernières minutes et on se met à user de ce "Hourrah Foot- ball "qui a fait le bonheur de l'arrière-

garde algéroise. La suite est connue.

A qui la faute ?

Certains ont la mémoire courte et ont vite oublié que Mohamed Bechouia

a accepté un bien périlleux défi en ré-

ponse à l’appel du cœur, et celui de Zaïm, pour prendre en main la barre technique de l’équipe de Blida au mo- ment où un bonne demi-douzaine de techniciens ont répondu par la néga- tive. Le sauveur d’hier est victime des pires gémonies aujourd’hui. Que cela va vite en football !

A trop vouloir

marquer

C’est connu, en football, on dépense bien plus d’énergie et surtout d’influx, en voulant mener très vite à la marque. Les Belhocine, Bendhiaf et autre Bou- dina termineront les temps réglemen- taires sur les genoux et ce qui devait arriver, arriva ! Bessaoud, le milieu de terrain du NAHD, marquera un but pour son équipe qui scellera un résultat qui n’arrange pas du tout la formation blidéenne.

S. B.

qui n’arrange pas du tout la formation blidéenne. S. B. La reprise demain Bechouia a octroyé

La reprise demain

Bechouia a octroyé à ses joueurs trois jours de repos après le match joué contre le NAHD. La reprise se fera demain à seize heures.

Les U20 en finale

Les U20 de l'USMB ont arraché leur billet pour la finale de la Coupe d'Al- gérie de leur catégorie. Ils ont difficilement éliminé leurs homologues de Béni-our. La rencontre s'est terminée sur un score blanc. La séance de tirs au but leur a souri.

Ce sera face à l'ASMO

Les juniors de l'ASMO se sont eux aussi qualifiés pour la finale de la coupe d'Algérie. Ils ont assez facilement disposé de la formation du CSC (3- 0). Les Oranais seront opposés aux Blidéens en finale.

Bendhiaf : «Se battre jusqu'à la dernière minute»

Tout d’abord, quelles sont les nou- velles ? Sur le plan santé, elles sont plutôt bonnes car je ne suis pas loin du top sur le plan physique. C’est surtout le moral qui n’est pas au beau fixe, après notre défaite face au NAHD. Nous devons nous entraîner avec le plus grand sé- rieux pour préparer la suite du cham- pionnat. Vous semblez déçu… qu’en est-il ? Ce match face au NAHD est un match que nous aurions dû gagner car nous avions contrôle la rencontre mais nous avons manqué de chance, ce qui n’a pas été le cas de nos adversaires qui ont eu un maximum de réussite. Nous avons raté plusieurs occasions pour tuer le match. Comme celle que vous avez gâchée en fin de première période, n’est-ce pas ? Jusqu’à aujourd’hui, je repense à cette action. Ma reprise suite à un centre d’un de mes coéquipiers est allée raser la transversale. Si ce but avait été ins- crit, le match aurait pris une autre tour- nure. En ce qui me concerne, c’est une dette envers nos supporters. Vous aurez l’occasion de vous ra- cheter lors des prochains matches. Pensez-vous en être capable?

Sans aucun problème si l’occasion m’en sera donnée. De toutes les façons, nous aurons à nous battre pour conser- ver nos chances d’accession. C’est d’ail- leurs pour cette raison que nous allons travailler d’arrache-pied à l’entraîne- ment. Dans quel état d’esprit allez-vous aborder les matchs que vous aurez à jouer ?

Nous devons, en plus de faire le plein

à domicile, récolter un maximum de

points chez nos adversaires. Il nous faut, pour cela, nous comporter comme des guerriers et donner le meilleur de nous-mêmes. Vous aurez à vous déplacer à Tlem- cen pour le compte de la prochaine journée. Difficile, n’est-ce pas ? C’est certain, cette équipe du WAT est l’une des meilleures du champion- nat. Elle est sur une dynamique de vic- toires et elle vise l’accession. A nous de négocier cette rencontre avec intelli- gence et aussi beaucoup de détermina- tion. De toutes les façons, il n’est pas ques- tion de baisser les bras. Nous continue- rons à nous battre jusqu’à l’ultime journée.

Entretien réalisé par Slimane B.

18
18

N° 2600

Lundi 31 mars 2014

www.lebuteur.com Ligue 2 Coup d’œil
www.lebuteur.com
Ligue 2
Coup d’œil
Lundi 31 mars 2014 www.lebuteur.com Ligue 2 Coup d’œil USMBA Le football, c’est aussi de la

USMBA

Le football, c’est aussi

de la hargne et du cœur

USMBA Le football, c’est aussi de la hargne et du cœur F ace à l’USMAn, la

F ace à l’USMAn, la prestation d’El Khadra n’a pas été un chef-d’œuvre du genre. Ce- pendant, ses joueurs ont montré une réelle envie de gagner et une grosse hargne

par rapport à l’adversaire. En effet, les Vert et Rouge voulaient, au départ, s’assurer des trois points, ce qui explique la qualité de leur jeu. Ce qu’il faut retenir dans ce match c’est cette hargne et cette volonté affichées par la bande à Bira car, avec un tel esprit, les in- conditionnels ne peuvent être que rassurés pour la suite du parcours. L’entraineur Bira a su aligner une équipe homogène, volontaire et opportuniste à souhait, une équipe qui a montré une grande maturité tactique pour gérer convenablement son match contre un adversaire qui a résisté contre vents et marée. Ce qui nous amène à dire que le foot- ball se résume, souvent, à la hargne et au cœur.

Une victoire morale

La victoire face à Annaba avant-hier a été très bénéfique sur le plan comptable et moral dans la mesure où cela conforte le fauteuil et rapproche l’équipe de l’accession à cinq encablures du tomber de rideau. Une bonne affaire pour les Belabbésiens qui de- vront, toutefois, penser d’ores et déjà à la suite du parcours et à la manière avec la- quelle ils devront engranger d’autres points pour assurer leur l’objectif. Autrement dit, glaner le maximum de points.

6 points gâchés et des remords

En voyant les six points gâchés à domi- cile, on ne peut qu’avoir des remords. Deux nuls concédés dans les ultimes instants de la rencontre face à des mal classés, l’USMMH, le MCS et le MSPB. Six points de perdus et qui auraient pu être ceux de l’accession. De quoi s’en mordre les doigts.

Les points à domicile sont impératifs

Toutefois, ayant réussi à préserver son rang après sa victoire face à l’USMAn , les prochaines rencontres que l’USMBA est ap- pelée à disputer s’annoncent difficiles et im- portantes. Les Belabbésiens n’auront plus le droit à l’erreur s’ils veulent atteindre leur ob- jectif. Pour cela, les rencontres qu’ils dispu- teront à domicile seront primordiales pour assurer l’accession. Les hommes de Bira sont plus que jamais condamnés à remporter tous les matches à domicile face au NAHD et l’USMB et à en glaner d’autres à l’extérieur.

Quatre jours de repos pour les joueurs

Au terme du dernier match de vendredi passé disputé face à l’USMA, les joueurs de l’USMBA ont bénéficié d’un repos de quatre jours et se remettront au travail ce mercredi au stade du 24-Février-56. La première séance sera consacrée au travail de récupé-

ration. Durant les jours qui suivront la re- prise, le groupe sera soumis à des exercices de remise en forme.

La trêve pour bien revoir des choses

Le championnat observera une trêve de deux semaines. Bira compte bien gérer cet arrêt de la compétition. Une trêve qui tombe donc à pic et qui permettra aux joueurs de faire le vide, de récupérer de leurs efforts et surtout permettre à certains éléments de se remettre de leurs blessures. Bien que ce soit une longue trêve qui pourrait freiner l’équipe dans son élan et casser son rythme, elle sera avantageuse pour le staff technique pour remettre de l’ordre dans le groupe et le recadrer. Bira et ses assistants auront tout le temps de revoir leurs plans. Cela dit, il reste encore plus de 15 jours devant le staff tech- nique pour préparer son groupe pour la suite du parcours et le déplacement au Khroub, avant de donner la réplique au NAHD dans une rencontre qui déterminera, dans une large mesure, l’accession et le lea- der du groupe.

M. O. Noureddine

l’accession et le lea- der du groupe. M. O. Noureddine Un stage intramuros au programme Voulant
Un stage intramuros au programme Voulant profiter de cette mini-trêve, le staff technique de l’USMBA,
Un stage intramuros
au programme
Voulant profiter de cette mini-trêve,
le staff technique de l’USMBA, sous la
houlette de Abdelkrim Bira, en concer-
tation avec la direction du club, a décidé
d’effectuer un stage d’une dizaine de
jours à Bel-Abbès, à partir de mercredi
prochain. En effet, vu la qualité de jeu
fournie par joueurs vert et rouge
jusque-là, Bira est appelé à effectuer un
grand travail pour permettre à l’équipe
d’être à la hauteur de son statut de lea-
der. Ce stage permettra à l’entraineur
Bira de s’arrêter sur les capacités du
groupe et par là même, d’y apporter les
correctifs qui s’imposent et améliorer la
qualité de son rendement par un jeu
fluide et attrayant.
Deux matchs amicaux
seraient au menu
Toutefois, au cours de ce regroupe-
ment, les Vert et Rouge devraient dis-
puter deux matchs amicaux laisse-t-on
entendre. Une aubaine pour l’entraineur
Bira d’apporter les réglages qui s’impo-
sent et surtout corriger les erreurs
constatées lors des précédentes rencon-
tres. D’ailleurs, l’administration serait
en train de multiplier les contacts pour
trouver des sparring- partners, surtout
que l’entraineur n’a pas caché son vœu
de conclure des matchs amicaux avec
des équipes pour permettre à ses
joueurs de maintenir le rythme de la
compétition et de se bien préparer la
suite du championnat.
et de se bien préparer la suite du championnat. WAT Les Widadis ne veulent pas de

WAT

Les Widadis ne veulent pas de l’accession !

C n’est pas comme ça qu’on joue l’accession

C’est le sentiment de n’importe quel sup-

e

!

porter tlemcénien, qui voit les chances du

WAT de retrouver l’élite diminuer de plus en plus, après pourtant un bon début de saison. Incapables de revenir avec le moindre point du récent déplace- ment à Médéa, les Bleu et Blanc se retrouvent à l’is- sue de cette 25e journée de Ligue 2 Mobilis à une modeste septième place, avec six points de retard sur le NAHD, troisième derrière l’ASMO et l’USMBA.

Le WAT a toujours du mal à voyager

Les coéquipiers de Tiouli, qui ont récolté le point du match nul mardi dernier face au CAB, n’ont pas pu rééditer la même performance que face à l’OM, s’inclinant sur la plus petite des marges.

La fatigue ? Oui, mais c’était prévisible

Contraints de disputer un match le samedi à Médéa, après avoir fait le long déplacement à Batna quatre jours auparavant, les Bleu et Blanc peuvent certes évoquer le facteur fatigue face à l’OM et, no- tamment en seconde période. Une excuse logique, mais nullement acceptable, vu qu’il fallait déjà penser à ce facteur avant même le coup d’envoi de la partie, en alignant des joueurs frais sur le plan physique et moral.

Certains joueurs ont besoin de souffler

Si personne ne doute de la volonté des coéquipiers de Zerguine de remporter les succès en touchant de

coquettes primes, certains éléments sont assez loin

de leur meilleur niveau mais qui sont toujours ali- gnés dans le onze de départ. Un passage par la case du banc fera forcément du bien à ces éléments, même si le public tlemcénien connaît d’ores et déjà les élé- ments qui touchent des fortunes au WAT, sans pour autant apporter le moindre plus à l’équipe.

Absence étrange de Sidhoum

C’est forcément la grosse énigme au moment d’ap- prendre l’identité du onze rentrant. Expulsé face à l’ASMO, Ilyes Sidhoum, qui a purgé son match face au CAB, était pressenti pour reprendre sa place dans le onze de départ face à l’OM. Au final, le natif de Ne- droma s’est retrouvé relégué sur le banc de touche sans pour autant avoir la possibilité d’apporter sa pré- cieuse contribution.

Seul un miracle peut sauver le WAT

Si mathématiquement rien n’est encore impossible concernant les chances du WAT de retrouver l’élite, il faut non seulement être un sacré optimiste mais aussi croire au miracle pour garder espoir de voir le club phare des Zianides en Ligue 1 Mobilis la saison pro- chaine. En effet, les Widadis devront non seulement remporter leur cinq derniers matchs, tout en espé- rant deux ou trois faux pas au minimum de l’USMBA, l’ASMO, le NAHD, l’USC, l’OM et l’USMB. En attendant, les Widadis vont passer cette mini-trêve, avec comme seul dicton dans les esprits : «Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir».

Othmane Riyad Baba Ahmed

la vie, il y a de l'espoir». Othmane Riyad Baba Ahmed MCS Une trêve qui tombe

MCS

Une trêve qui tombe à pic !

A près tous les revers essuyés par les Saïdis à

cause des matchs perdus et de plusieurs oc-

casions ratées, le moins que l’on puisse dire

est que le bilan de cette équipe, qui ne s’est finalement contentée de jouer que pour sauver sa saison, est loin d’être favorable. Il devient de plus en plus urgent de trouver la faille et de pallier les lacunes des camarades de Addadi pour espérer au moins consolider sa posi- tion et, pourquoi pas, obtenir de meilleurs résultats et figurer en haut du classement. Un rêve que Hadjar tentera de concrétiser par tous les moyens. Un travail acharné, axé sur le plan technico-tactique et psycho- logique, sera entrepris par le coach afin de préparer ses joueurs à aborder les prochains matchs en dépla- cement, contre le NAHD et l’USMB, deux formations qui n’ont sûrement pas l’intention de céder leur place au classement. Après quatre jours de repos accordés par le coach à ses poulains, ces derniers reprendront l’entraînement en vue d’affronter les prochaines ren- contres dans les meilleures conditions.

La majorité des joueurs seront récupérés

Il faut dire que le MCS a eu beaucoup de mal à ali- gner une équipe type depuis le début de la deuxième phase. Lors des trois derniers matchs, l’équipe avait enregistré pas moins de huit joueurs blessés, Zennou,

Boukhari, Guenifi, Maâmar Youssouf, Kebaïli, Mo- trani et Bekhtaoui. Le staff médical promet de faire tout ce qui est en son pouvoir pour récupérer la ma- jorité de ces éléments et ce, dès la reprise de la com- pétition ; ce qui veut dire que l’entraîneur Hadjar aura sous sa coupe la quasi-totalité de l’effectif pour ter- miner la saison sur une belle note.

Bellahouel : «Cette trêve nous arrange»

«Nous avons enchaîné les derniers matchs avec, à chaque fois, une équipe décimée, désavantagée par un important lot de blessés. Moi-même et Mohamed Rabah avions dû jouer vendredi dernier alors que nous étions loin de notre forme habituelle. Cette trêve tombe vraiment au bon moment ; une occasion inespérée de remettre tout le monde d’aplomb pour les prochaines confrontations, lesquelles seront plus que détermi- nantes pour notre maintien».

Addadi : «Ce sera plus que bénéfique pour nous»

«Cet arrêt du championnat est bénéfique pour tous les joueurs, blessés ou pas, après tous les durs moments que nous avons endurés ces derniers temps et toute cette pression que nous avons subie lors des matchs précédents».

Amar B.