Vous êtes sur la page 1sur 24

Diplôme Inter-Universitaire Médecine des voyages – Santé des voyageurs

Conduite à tenir devant une hyperéosinophilie

voyageurs Conduite à tenir devant une hyperéosinophilie cours 2008 Luc PARIS, Parasitologie-Mycologie Groupe

cours 2008

Luc PARIS, Parasitologie-Mycologie Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière

Hyperéosinophilie

• Définition

• Rappels théoriques et parasitologiques

• Conduite diagnostique

• Place du traitement d’épreuve

• Évolution post thérapeutique

Diagnostic d’une hyperéosinophilie

Valeur absolue > 500/mm 3 3

Hémogramme normald’une hyperéosinophilie Valeur absolue > 500/mm 3 Leucocytes 4,00 – 10,00 giga/l Poly neutro 60% Lympho

Leucocytes

4,00 – 10,00 giga/l

Poly neutro 60% Lympho 30% Poly éosino < 7%

giga/l Poly neutro 60% Lympho 30% Poly éosino < 7% Leucocytes 3,5OO giga/l Poly neutro 44%

Leucocytes

3,5OO giga/l

Poly neutro 44% Lympho 52%

Hémogramme normal …Chez un adulte noir

Diagnostic d’une hyperéosinophilie

Manifestations allergiques

– Asthme, urticaire

– Médicaments, vaccins

– Produits de contraste

Dermatologie

– Eczéma

– Érythème polymorphe

– Toxidermie

– Maladies « bulleuses »

Connectivites

– PAN, PR, Schulman

– Wegener, Churg & Strauss

– sarcoïdose

Hémopathies & cancers

– Leucémies

– Hodgkin

Maladies digestives

– RCH, Crohn, Whipple

– Gastroentérite à éosinophiles

Divers

– Scarlatine

– Splénectomie

– Dialyse

– Infarctus du myocarde

Diagnostic d’une hyperéosinophilie

Hyperéosiniphilie

parasitaire

Être

vivant

PARASITE

Règne des protistes

PARASITE Règne des protistes Règne animal Métazoaires R è g n e d e s F

Règne animal

Métazoaires

Règne des Fungi

PARASITE Règne des protistes Règne animal Métazoaires R è g n e d e s F

Arthropodes

PARASITE Règne des protistes Règne animal Métazoaires R è g n e d e s F

Helminthes

PARASITE Règne des protistes Règne animal Métazoaires R è g n e d e s F

eucaryote

qui,

de

façon

obligatoire,

pendant au moins une partie de sa vie, vit aux dépens d’un autre organisme eucaryote.

Classification des êtres vivants

Exemple de l’homme

• Règne • Embranchement • Classe • Ordre • Famille • Genre

Embranchement • Classe • Ordre • Famille • Genre Espèce Animal Vertébrés Mammifères Primates Hominidae

Espèce

Animal

Vertébrés

Mammifères

Primates

Hominidae

Homo

Homo sapiens

• Classe • Ordre • Famille • Genre Espèce Animal Vertébrés Mammifères Primates Hominidae Homo Homo

Classification des parasites d’intérêt médical

Parasites responsables d’une hyperéosinophilie

PROTOZOAIRE

METAZOAIRE

Règne fungique

hyperéosinophilie PROTOZOAIRE METAZOAIRE Règne fungique Arthropodes Toxoplasmose Giardiose Isosporose Helminthes
hyperéosinophilie PROTOZOAIRE METAZOAIRE Règne fungique Arthropodes Toxoplasmose Giardiose Isosporose Helminthes
hyperéosinophilie PROTOZOAIRE METAZOAIRE Règne fungique Arthropodes Toxoplasmose Giardiose Isosporose Helminthes

Arthropodes

Toxoplasmose

Giardiose

Isosporose

Helminthes

Plathelminthes
Plathelminthes

Myiases profondes

Némathelminthes

Cestodes

Trématodes

Nématodes

En pratique : hyperéosinophilie = ver

Plathelminthes Myiases profondes Némathelminthes Cestodes Trématodes Nématodes En pratique : hyperéosinophilie = ver
NEMATODES Nématodes tissulaires Nématodes intestinaux Exclusivement digestifs en phase d’état Filaires •
NEMATODES
Nématodes tissulaires
Nématodes intestinaux
Exclusivement digestifs en
phase d’état
Filaires
• Ascaris
• Oxyure
Loa loa
Onchocercose
Filaires lymphatiques
Mansonelloses
• Trichocéphale
• Ankylostome
Syndromes de larva migrans
Avec migrations larvaires
tissulaires secondaires
• Anguillule
• Trichine
LM
viscéral
LM cutané
= larbish

PLATHELMINTHES PARASITES

Tube digestif sans anus Classe des Trématodes Douves Schistosomes
Tube digestif sans anus
Classe des Trématodes
Douves
Schistosomes
sans anus Classe des Trématodes Douves Schistosomes Douves du foie Douves du poumon Douves de l’intestin

Douves du foie Douves du poumon Douves de l’intestin

Douves du foie Douves du poumon Douves de l’intestin Bilharzioses • urinaire • intestinale Pas de

Bilharzioses

• urinaire

• intestinale

Pas de tube digestif Classe des Cestodes Cestodoses adultes Cestodoses larvaires
Pas de tube digestif
Classe des Cestodes
Cestodoses adultes
Cestodoses larvaires
des Cestodes Cestodoses adultes Cestodoses larvaires Grands ténias • Taenia solium • Taenia saginata •
des Cestodes Cestodoses adultes Cestodoses larvaires Grands ténias • Taenia solium • Taenia saginata •

Grands ténias

Taenia solium

Taenia saginata

• Bothriocéphale Petits ténias

Hymenolepis

saginata • Bothriocéphale Petits ténias • Hymenolepis Cysticercose Échinococcose • hydatique • alvéolaire

Cysticercose

Échinococcose

• hydatique

• alvéolaire

• Dates et lieux de séjour • Conditions – Routard – ***** • Facteurs de
• Dates et lieux de séjour
• Conditions
Routard
*****
• Facteurs de risque
– Bains en eau douce
– Marche pieds nus
– Piqûres d’arthropodes
– Alimentation
• Signes cliniques
– Fièvre
– Signes cutanés
– Troubles digestifs
– Signes fonctionnels
respiratoires
– Douleurs musculaires
Hyperéosinophilie parasitaire • Phénomène dynamique • Intensité // contact tissulaire • Cinétique # parasites

Hyperéosinophilie parasitaire

• Phénomène dynamique

• Intensité // contact tissulaire

• Cinétique # parasites

Profil de la courbe de Lavier en fonction des parasites

Profil de la courbe de Lavier en fonction des parasites

Diagnostic d’une hyperéosinophilie

Bien différencier phase d’invasion et phase d’état

Éosinophilie souvent normale dans les helminthoses en phase

d’état

examens directs

Hyperéosinophilie

Phase d’invasion des helminthosesen phase d’état → examens directs Hyperéosinophilie → sérologie Poussées cliniques de certaines

sérologie

Poussées cliniques de certaines helminthoses en phase d’état (cycle interne de l’anguillulose, lymphangite rétrograde d’une filariose lymphatique, œdème de Calabar d’état (cycle interne de l’anguillulose, lymphangite rétrograde d’une filariose lymphatique, œdème de Calabar d’une loase, angiocholite d’une fasciolose, fissuration d’un kyste hydatique…) sérologie ± examens directs.

Diagnostic d’une hyperéosinophilie

Problème du délai entre le voyage (le comportement à risque) et l’apparition des symptômes et/ou de l’hyperéosinophilie

• Phase d’invasion d’un helminthe : 1 semaine à 3 mois (incubation d’une bilharziose 2-6 semaines).

• Phase

d’état

d’une

filariose

(phase

d’invasion

muette) : habituellement > 1 an (6 mois au moins).

Hyperéosinophilie autochtone France métropolitaine

Hyperéosinophilie modérée < 1500/mm 3

Hyperéosinophilie élevée > 1500/mm 3

• Oxyurose

Taenia saginata

Scotch test anal

EPS

• Echinococcose alvéolaire

• (Kyste hydatique) Sérologie

• Trichinellose

• Distomatose (Fasciolose)

Larva migrans viscéral (toxocarose)

• Fissuration d’un kyste hydatique

sérologie + EPS (distomatose)

Pathologie rare : hypodermose

Hyperéosinophilie inconstante et modérée : toxoplasmose

sérologie

Hyperéosinophilie au retour d’une zone intertropicale Parasites à rechercher en plus des parasitoses autochtones

Nématodes

• Intestinaux : tous, en particulier Ascaris, anguillule & ankylostome EPS + concentration de Baermann

• Tissulaires (filaires)

sérologie

– Filariose lymphatique (partout) leucoconcentration nocturne

– Onchocercose (Afrique noire et Amérique latine) BCE

– Loase (Afrique centrale) leucoconcentration diurne

Larva migrans (dont Gnathostomose) sérologie

Hyperéosinophilie au retour d’une zone intertropicale Parasites à rechercher en plus des parasitoses autochtones

Trématodes

• Bilharzioses sérologie (phase d’invasion)

– Intestinale/rectale (partout sauf Inde et Maghreb) EPS (phase d’état)

– Génito-urinaire (Afrique, Arabie, Mumbaï) EPU (phase d’état)

• Distomatoses : partout mais surtout Asie du Sud Est sérologie + EPS ± EP crachats

Cestodes

• Cysticercose sérologie

Bilan d’une hyperéosinophilie au retour d’une zone intertropicale

1- Pour tout le monde

• examen parasitologique des selles avec recherche d’anguillules

• Sérologie bilharziose, distomatose, trichinellose, filariose, Larva migrans & cysticercose.

• En théorie leucoconcentration nocturne

2- Afrique & Amérique

• 1 + Biopsie cutanée exsangue

3- Afrique & Arabie

• 1 + 2 + Examen parasitologique des urines

4- Afrique (bloc forestier congolais)

• 1 + 2 + 3 + Leucoconcentration diurne

Hyperéosinophilie et fièvre

• Helminthose en phase d’invasion

– Maladie de Katayama (fièvre des safaris)

– Syndrome de Loeffler

– Trichinellose

– Distomatose

• Fissuration d’un kyste hydatique

• Isosporose, toxoplasmose.

Hyper éosinophilie parasitaire

Place du traitement d’épreuve Anguillulose occulte

– Hyperéosinophilie fluctuante

– Épidémiologie

– Clinique

fluctuante – Épidémiologie – Clinique • Selles molles • Manif respiratoires • Larva currens

• Selles molles

• Manif respiratoires

• Larva currens

ivermectine 200 µg/kg prise unique à jeun

Hyper éosinophilie parasitaire

Place du traitement d’épreuve Situation à discuter

Syndrome de Loeffler ou épisode apparenté évoquant une helminthose en phase d’invasion sans preuve biologique ou présence de cristaux de Charcot-Leyden à l’EPS.

Être très prudent (ne pas être délétère), savoir attendre. La prescription la plus habituelle associe :

albendazole ± niclosamide ou praziquantel

associe : albendazole ± niclosamide ou praziquantel ! Pas de praziquantel si suspicion de bilharziose

! Pas de praziquantel si suspicion de bilharziose d’invasion !

Hyperéosinophilie parasitaire

Évolution post thérapeutique Élévation transitoire de l’éosinophilie Délai du retour à la normale : 3 mois

l’éosinophilie Délai du retour à la normale : 3 mois Évolution sérologique Réactivation initiale > 1
l’éosinophilie Délai du retour à la normale : 3 mois Évolution sérologique Réactivation initiale > 1

Évolution sérologique Réactivation initiale > 1 an pour significative des titres

PARASITOLOGIE • Vaste • Varié • Pas toujours exotique • Replacer le patient dans son

PARASITOLOGIE

• Vaste

• Varié

• Pas toujours exotique

• Replacer le patient dans son environnement

• Prélèvements spécifiques

HYPEREOSINOPHILIE Rechercher un helminthe

Savoir attendre !