Vous êtes sur la page 1sur 22
ALgerIe-qATAr Le Président Bouteflika s’entretient avec Cheikh Tamim Ben Hamad Al Thani P. 3 4-5

ALgerIe-qATAr

Le Président Bouteflika s’entretient avec Cheikh Tamim Ben Hamad Al Thani

P. 3

4-5 Djoumada Al Thani 1436 - Vendredi 4 - Samedi 5 Avril 2014 - N°15095 - Nouvelle série - www.elmoudjahid.com - ISSN 1111-0287

- Nouvelle série - www.elmoudjahid.com - ISSN 1111-0287 L A R E V O L U

L A

R E V O L U T I O N

P A R

L E

P E U P L E

E T

P O U R

L E

P E U P L E

ALgérIe — éTATS-uNIS

John Kerry : « L’Algérie, un partenaire bilatéral et multilatéral important »

COMMUNIQUE FINAL DE LA 2 e SESSION DU DIALOGUE STRATÉGIQUE Engagement à « élargir »
COMMUNIQUE FINAL DE LA 2 e SESSION DU DIALOGUE STRATÉGIQUE
Engagement à « élargir » et à « approfondir » le dialogue politique
LUTTE ANTITERRORISTE
M. Lamamra : « L’absence de troupes algériennes hors des frontières nationales
n’empêche pas que le pays collabore avec le voisinage »
ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DU 17 AVRIL
M. Kerry : « Les États-Unis se réjouissent de la transparence du processus électoral »
SAHARA OCCIDENTAL
Les Etats-Unis expriment leur soutien au droit du peuple sahraoui à l’autodétermination
PP. 4-5
E L E C T I O N P R É S I D E
E L E C T I O N
P R É S I D E N T I E L L E
D U
1 7
A V R I L
12 e et 13 e JOURS DE CAMPAGNE ÉLECTORALE

Unité nationale et valorisation des compétences au centre des discours

A l’issue de la treizième journée de campagne électorale, les candidats à la présidentielle et leurs représentants ont essentiellement axé leurs interventions sur la mise en valeur des compétences nationales, la séparation des pouvoirs, la transparence des élections, l’unité nationale, le renforcement des rangs, l’agriculture et la santé. Bien que souvent récurrente, l’incitation des citoyens à aller en masse aux urnes pour élire le futur président de la République fut aussi rappelée pour assurer la continuité de l’état.

aussi rappelée pour assurer la continuité de l’état. Gaïd Salah incite les corps de sécurité à

Gaïd Salah incite les corps de sécurité à poursuivre leurs efforts pour garantir un « climat idéal »

PP. 6 à 10

LuTTe coNTre LeS mINeS ANTIperSoNNeL

L’Algérie réaffirme son « engagement constant »

Proclamée par la résolution de l’As- semblée générale de l’ONU du 8 dé- cembre 2005, la Journée internationale de sensibilisation au problème des mines et l’assistance à la lutte anti- mines, célébrée le 4 avril de chaque année, est une occasion pour l’Algérie d’affirmer que son engagement dans cette lutte se veut une «contribution concrète au renforcement du droit in-

ternational humanitaire, à la promotion du développement et, partant, à la concrétisation des Objectifs du Millé- naire pour le Développement (OMD)», a indiqué hier un communiqué du

MAE.

P. 12

SOMMET AFRIQUE-UE AbdelmadjidBouguerra: «concrétiserlesengagements» P. 32
SOMMET AFRIQUE-UE
AbdelmadjidBouguerra:
«concrétiserlesengagements»
P.
32

m. TeBBouNe :

« 700.000unités desprogrammes du plan quinquennal

2010-2014

réceptionnées»

du plan quinquennal 2010-2014 réceptionnées» P. 11 m. BeLAIz à L’INSTITuT NATIoNAL De crImINALISTIque

P. 11

m. BeLAIz à L’INSTITuT NATIoNAL De crImINALISTIque eT De crImINoLogIe :

« Un

pionnier

dans le

monde »

eT De crImINoLogIe : « Un pionnier dans le monde » P. 12 m. BouDIAf à

P. 12

m. BouDIAf à ghArDAIA :

« Un pôle de santé de référence à l’avenir »

: « Un pôle de santé de référence à l’avenir » P. 12 m. chIALI LANce pLuSIeurS

P. 12

m. chIALI LANce pLuSIeurS projeTS DANS LA wILAyA D’ALger

Ph : Nesrine T.
Ph : Nesrine T.

Une vision capitale

P. 12

2

2 EL MOUDJAHID Mé téo eNSoLeILLé Au Nord, prédominance d’un temps gé- néralement ensoleillé, excepté vers

EL MOUDJAHID

Mé téo eNSoLeILLé Au Nord, prédominance d’un temps gé- néralement ensoleillé, excepté vers les ré-
Mé téo
eNSoLeILLé
Au Nord, prédominance d’un temps gé-
néralement ensoleillé, excepté vers les ré-
gions de l’Est où l’on notera des passages
nuageux, la journée d’aujourd’hui, accom-
pagnés localement de quelques pluies.
Les températures maximales varieront de
16°c/20°c sur les régions du littoral et de
14°c/18°c vers les régions de l’intérieur,
avec, cependant, une nette tendance à la
hausse à partir de demain.
Les vents seront en général faibles à mo-
dérés.
Sur les régions Sud, le temps sera géné-
ralement chaud et ensoleillé.
Les températures maximales varieront en
général de 26°c/30°c vers le Nord-Sahara et
30°c/36°c vers le Sahara central.
Les vents seront en général modérés.
Températures (maximales-minimales)
prévues aujourd’hui :
Alger (19° - 11°), Annaba (18°- 12°),
Béchar (27° - 13°), Biskra (20° - 13°),
Constantine (16° - 7°), Djelfa (20°- 6°),
Ghardaïa (26° - 13°), Oran (22° - 11°),
Sétif (15°- 4°), Tamanrasset (29°- 13°),
Tlemcen (22° - 8°).

CE MATIN A 10H AU SIEGE DE FILAHA INNOVE

Conférence-débat

Sous le haut pa- tronage du ministre de l’Agriculture et du Développement

rural, la fondation F I L A H A - I N - NOVE et le

SIPSA-AGRO-

FOOD, organisent

une conférence-

débat/presse avec

les professionnels de l’agriculture et de l’agro-industrie sur le thème : « Valorisation des produits agricoles

au profit des consommateurs » au siège de FI- LAHA-INNOVE Fayet Club, route de Bou- chaoui, Ouled Fayet.

agricoles au profit des consommateurs » au siège de FI- LAHA-INNOVE Fayet Club, route de Bou-
Mebarki à Naâma Le ministre de l’En- seignement supérieur et de la Recherche scien- tifique,
Mebarki
à Naâma
Le ministre de l’En-
seignement supérieur et
de la Recherche scien-
tifique, Mohamed Me-
barki, effectuera
aujourd’hui une visite
de travail dans la wi-
laya de Naâma où il
inspectera plusieurs in-
frastructures universi-
taires.
*****************************
Benmeradi
à Médéa
Mohamed Benme-
radi, ministre du Tra-
vail, de l’Emploi et de
la Sécurité sociale, ef-
fectuera, lundi 7 avril,
une visite de travail et
d’inspection des struc-
tures relevant du sec-
teur dans la wilaya.

DEMAIN À LA SAFEX

Salon Plast Alger 2014

Le Salon Plast et printpach Alger-2014 se tiendra du 6 au 8 avril au palais des Expositions – Safex, avec 161 exposants de 24 pays. L’inau- guration du Salon aura demain à 10h30 au pavillon A.

guration du Salon aura demain à 10h30 au pavillon A. Mobilis au Salon SIAHA 2014 Mobilis

Mobilis au Salon SIAHA 2014

Mobilis prend part à la 5 e édition du Salon internatio- nal du tourisme, des voyages et des transports qui se tient du 3 au 5 avril au centre des Conventions d’Oran, sur le thème :

«L’Algérie : priorité au tou- risme d’accueil». Un rendez-vous de réfé- rence qui regroupe les pro- fessionnels du tourisme national et international, et un espace de rencontre, de partenariat et d’échange, dont le premier objectif est la promotion de la destina- tion Algérie.

de rencontre, de partenariat et d’échange, dont le premier objectif est la promotion de la destina-
CE MATIN À 10H Ramdane Taâzibt, représentant de la candidate Louisa Hanoune, invité du Forum
CE MATIN À 10H
Ramdane Taâzibt, représentant de la candidate
Louisa Hanoune, invité du Forum
Le Forum d’El Moudjahid recevra, ce matin à 10h, Ramdane Taâzibt,
représentant de la candidate à la présidentielle, Louisa Hanoune.

LUNDI 7 AVRIL À 9H30 AU STADE DU 5-JUILLET

MJS : conférence de presse

À 9H30 AU STADE DU 5-JUILLET MJS : conférence de presse Le ministère de la Jeu-

Le ministère de la Jeu- nesse et des Sports organise, en coordination avec la di- rection générale de l’OCO, une conférence de presse, lundi 7 avril à 9h30 à la salle de presse du stade du 5-Juil- let, portant sur l’opération de modernisation de l’Office du complexe olympique Moha- med-Boudiaf.

CE MATIN À 9H AU SIÈGE DE L’UGCAA

Congrès constitutif de l’UNA

L’union nationale de l’artisanat tient son congrès constitutif, ce matin à 9h au siège de l’UGCAA - 40/42, rue Larbi-Ben-M’hidi.

AGENDA CULTUREL

CET APRÈS-MIDI À 14H À L’ESPACE PLASTI

Projection d’un film documentaire

L’espace Plasti abritera, cet après-midi à 14h, une projection du film documentaire réalisé par Kamel Boualem, Algériennes, Algériens non musulmans morts pour la patrie, suivie d’un débat animé par Mohamed Rebbah, chercheur en histoire. ***********************************************

CET APRÈS-MIDI À 16H30 AU PALAIS MUSTAPHA-PACHA

CET APRÈS-MIDI À 16H30 AU PALAIS MUSTAPHA-PACHA exposition de céramique Le Musée public national de

exposition de

céramique

Le Musée public national de l’enluminure, de la miniature et de la calligraphie abritera, cet après-midi à 16h30, une exposi- tion sur l’art de la céramique avec des artistes de l’association Ayadi El-Djazaïr.

Programme de campagne des candidats à l’élection présidentielle BÉJAÏA, EL-OUED, CHLEF, LILLE, SKIKDA, MILA,
Programme de campagne des candidats à l’élection présidentielle
BÉJAÏA, EL-OUED, CHLEF, LILLE,
SKIKDA, MILA, GUELMA ET OUED ZNATI
deux meetings populaires, ce matin à 10h à Tlemcen et
l’après-midi à 15h à Oran.
*****************************
CE MATIN À 10H30 À EL-KHROUB
PNSD : meeting populaire
Les représentants
du candidat Abdelaziz Bouteflika
en meeting
BISKRA ET BATNA
Benflis en meeting
Le président du Parti national pour la solidarité et le dé-
veloppement, Taleb Mohamed Cherif, animera un meeting
populaire, ce matin à 10h30 à la salle de cinéma Massinisa.
*****************************
Les représentants du candidat Bouteflika se rendront au-
jourd’hui dans plusieurs villes : Abdelmalek Sellal à Béjaïa,
Amar Saïdani à El-Oued, Abdelkader Bensalah à Chlef,
Amara Benyounès et Amar Ghoul à Lille, Ahmed Ouyahia
à Skikda et Mila, et Abdelaziz Belkhadem à Guelma et
Le candidat Ali Benflis animera deux meetings popu-
laires, ce matin à 10h30 à Biskra, et l’après-midi à 17h à
LES 6 ET 7 AVRIL
À ORAN ET TLEMCEN
Batna. *****************************
UGTA : le SG en meeting
MASCARA
Ahd 54 : meetings populaires
Oued Znati. *****************************
CHLEF ET AÏN DEFLA
Le secrétaire général de l’UGTA animera deux meetings
de soutien au candidat indépendant Abdelaziz Bouteflika,
demain à la salle omnisports d’Es-Sénia à partir de 10h, et
le 7 avril à Tlemcen – Complexe sportif (OPOW), à partir
FNA : deux meetings
populaires
Le candidat Ali Faouzi Rebaïne animera, ce matin à 11h,
un meeting populaire à la maison de la Culture Idiras-Enna-
seri de Mascara.
*****************************
de 10h. *****************************
DJELFA ET BOUMERDÈS
Le candidat Moussa Touati animera aujourd’hui deux
meetings populaires dans les wilayas suivantes : ce matin à
9h à Chlef, l’après-midi à 13h à Aïn Defla.
*****************************
ANR : deux meetings populaires
CET APRÈS-MIDI À 15H À LA SALLE
ATLAS DE BAB EL-OUED
TLEMCEN ET ORAN
Le PT en meeting
Le secrétaire général de l’Alliance nationale républicaine,
Belkacem Sahli, animera deux meetings populaires au profit
du candidat indépendant Abdelaziz Bouteflika, ce matin à
9h à la salle de cinéma de Hassi Bahbah, wilaya de Djelfa,
et cet après-midi, à 15h, à la maison de jeunes Sennani-Es-
saïd de Boumerdès.
Meeting populaire
Le Collectif spontané des femmes algériennes soutenant
le candidat indépendant Abdelaziz Bouteflika organise un
meeting à la salle Atlas de Bab El-Oued, cet après-midi à
partir de 15h.
La SG du Parti des travailleurs, Louisa Hanoune, animera

Vendredi 4 - Samedi 5 Avril 2014

N

ation

3

EL MOUDJAHID

ALGERIE-QATAR

Le Président Bouteflika s'entretient avec Cheikh Tamim Ben Hamad Al Thani

Le Président de la République, Abde- laziz Bouteflika, s'est entretenu, jeudi der- nier à Alger, avec l'Emir de l'Etat du Qatar, Cheikh Tamim Ben Hamad Al Thani. Les entretiens se sont déroulés en présence du président du Conseil de la nation, Abdel- kader Bensalah, du président de l'Assem- blée populaire nationale (APN), Mohamed Larbi Ould Khelifa, du directeur de cabi- net à la présidence de la République, Ahmed Ouyahia, et du ministre des Fi- nances, Karim Djoudi. Du côté qatari ont assisté le ministre des Affaires étrangères, Khaled Ben Mohamed Al Attiya, et le mi- nistre des Finances, Ali Cherif Al Omadi. L'Emir de l'Etat du Qatar était arrivé mer- credi passé à Alger pour une visite offi- cielle de deux jours à l'invitation du Président Bouteflika. Cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani est accompagné d'une importante délégation comprenant, notam- ment le ministre des Affaires étrangères

notam- ment le ministre des Affaires étrangères L'Emir du Qatar reçoit M. Yousfi… L'Emir de

L'Emir du Qatar reçoit M. Yousfi…

étrangères L'Emir du Qatar reçoit M. Yousfi… L'Emir de l'Etat du Qatar, Cheikh Tamim Ben Hamad

L'Emir de l'Etat du Qatar, Cheikh Tamim Ben Hamad Al Thani, a reçu, jeudi dernier à la résidence d'Etat de Zéralda, le Pre- mier ministre par intérim, Youcef Yousfi, qui lui a rendu une visite de courtoi- sie. L'Emir de l'Etat du Qatar est arrivé mercredi passé à Alger pour une vi-

site officielle de deux jours à l'invitation du Président de la République, Abdela- ziz Bouteflika. Cheikh Tamim Ben Hamad Al- Thani est accompagné d'une importante déléga- tion comprenant, notam- ment le ministre des Affaires étrangères, Khaled Ben Mohamed Al-Attia.

… et le président de l'APN

Ben Mohamed Al-Attia. … et le président de l'APN L'Emir de l'Etat du Qatar, Cheikh Tamim

L'Emir de l'Etat du Qatar, Cheikh Tamim Ben Hamad Al Thani, a reçu également jeudi dernier à la résidence d'Etat de Zéralda le président de l'Assemblée populaire nationale (APN), Mohamed Larbi Ould Khe- lifa, qui lui a rendu une visite de courtoisie.

M. Lamamra s'entretient avec son homologue qatari

Le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, s'est en- tretenu, jeudi passé à Alger, avec son homologue qatari, Khaled Ben Mohamed Al Attiya. L'entretien entre les deux ministres a porté sur l'état et les perspectives des relations bilatérales ainsi que sur la situa- tion qui prévaut dans le monde arabe en particulier en ce qui concerne la question palestinienne et la crise syrienne.

M. Bensalah offre un déjeuner en l'honneur de l'Emir du Qatar

Le président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, a offert, jeudi dernier à la rési- dence El-Mithaq (Alger), un dé- jeuner en l'honneur de l'Emir de l'Etat du Qatar, Cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani. Etaient présents à ce déjeuner, de hauts responsables de l'Etat, des membres du gouvernement et des membres des deux cham- bres du Parlement, ainsi que les membres de la délégation qata- rie. L'Emir de l'Etat du Qatar est arrivé mercredi dernier à Alger

Ph : Billal
Ph : Billal

pour une visite officielle de deux jours en Algérie. Il est ac- compagné d'une importante dé- légation comprenant, notamment le ministre des Af- faires étrangères, Khaled Ben Mohamed Al-Attia. Il s'était en- tretenu auparavant avec le Pré- sident Bouteflika et a reçu le président de l'Assemblée popu- laire nationale (APN), Moha- med Larbi Ould Khelifa, et le Premier ministre par intérim, Youcef Yousfi, qui lui ont rendu une visite de courtoisie.

Youcef Yousfi, qui lui ont rendu une visite de courtoisie. Deux visites, une leçon n L’Algérie

Deux visites, une leçon

n L’Algérie vient de recevoir deux importantes personnalités ; l'Emir de l'Etat du Qatar, Cheikh

Tamim Ben Hamad Al-Thani, et le secrétaire d'Etat américain, M. John Kerry. La visite officielle du premier concerne les échanges bilatéraux et la concertation sur les principaux dossiers de la région arabe, et, notamment le conflit syrien, alors que la seconde s’inscrit dans le cadre du « dialogue stratégique » institué il y a deux ans et englobant les dimensions politique, économique, sécuritaire, éducative et culturelle. L’ambition affichée est celle de mener des échanges approfondis afin de faire en sorte que la coopération bilatérale s’élargisse à tous les secteurs, et que la concertation sur toutes les questions internationales soit optimisée. Le communiqué conjoint sanctionnant la présente session algéro-américaine fait part de l’examen des moyens d'accroître les échanges dans le domaine de l'enseignement, l'enseignement supérieur, la science et la technologie en procédant dès l’année prochaine à l'ouverture d'une école américaine internationale à Alger tout en réaffirmant leur soutien au Forum Global Contre le Terrorisme (CGTF). La partie américaine a exprimé également toute sa disponibilité à apporter assistance à

l'Algérie en matière de technologie et de renseignement pour qu’elle concrétise ses objectifs de développement dans tous les domaines. Comme on le voit, il y a des engagements qui sont pris, et l’essentiel réside bien sûr dans leur concrétisation, comme a tenu à le souligner le Président de la République en recevant son hôte américain. Les deux visites ont constitué un important événement diplomatique et un bond qualitatif dans les relations entre notre pays, Washington et Doha. Elles montrent à quel point notre pays est sollicité à la fois pour son dynamisme politique, son poids économique et la justesse de ses positions vis-à-vis des questions régionales et internationales. Le caractère simultané des deux visites, indépendantes l’une de l’autre, dans le contexte de la campagne pour la présidentielle du 17 avril, a suscité une polémique et n’a pas manqué d’être exploité par les uns et les autres. Toutefois, la leçon à retenir est que cela n’influe en rien sur le déroulement du processus électoral, et le choix du futur président de la République demeure le choix exclusif du peuple algérien appelé à se prononcer en toute liberté et transparence.

C. J.

ELECTION DU GHANA A LA TETE DE LA CEDEAO

Le Président Bouteflika félicite son homologue John Dramani Mahama

Bouteflika félicite son homologue John Dramani Mahama Le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a
Bouteflika félicite son homologue John Dramani Mahama Le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a

Le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a adressé un message de félicitations à son homologue de la République du Ghana, John Dramani Mahama, à l'occasion de son élec- tion en qualité de président de la Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO). "J'ai grand plaisir à vous adresser, au nom du peuple et du gouvernement algériens et en mon nom personnel, mes chaleureuses féli- citations à l'occasion de votre élection en qualité de Président de la Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) ainsi que mes souhaits de succès dans l'accomplisse- ment de votre mission", a écrit le Président Bou- teflika dans son message. "Votre choix par vos pairs de l'Afrique de l'Ouest pour présider cette importante organisation, reflète vos qualités de sagesse et de dialogue ainsi que la place que la République du Ghana y occupe. Il intervient dans un contexte particulier pour la région, marqué par la multiplication des défis auxquels elle fait face actuellement", a ajouté le Chef de l'Etat. "Je voudrais vous exprimer ma disponibilité à œuvrer, de concert avec vous, à l'approfondissement de notre concertation sur les principales questions d'intérêt commun et à pour- suivre notre action conjointe pour la réalisation des objectifs de paix, de stabilité et de dévelop- pement au Sahel et en Afrique de l'Ouest ainsi qu'au niveau du contient africain", a conclu le Président de la République.

8 e CONFERENCE DU CONSEIL DE LA LIGUE DES SENATS D'AFRIQUE ET DU MONDE ARABE

Une délégation du Conseil de la nation à Addis-Abeba

Une délégation du Conseil de la nation pren- dra part aux travaux de la 8 e conférence et la 9 e réunion du Conseil de la Ligue des sénats, conseils consultatifs (choura) et conseils simi- laires d'Afrique et du monde arabe prévues au- jourd’hui et demain à Addis Abeba (Ethiopie). L'ordre du jour de la conférence organisée par la Ligue des sénats, conseils consultatifs et conseils similaires d'Afrique et du monde arabe en colla- boration avec le Conseil fédéral éthiopien com- prend plusieurs points, dont la célébration du 10 e anniversaire de la création de la Ligue, selon un communiqué du Conseil de la nation. La Confé- rence verra également la présentation du rapport annuel du secrétariat général de la Ligue et son plan d'action pour 2014. La délégation parlemen- taire sera conduite par le vice-président du Conseil, Mohamed Nouasser.

11 e EDITION DU SALON INTERNATIONAL DE L'ALIMENTATION

L'Algérie présente à Montréal

L'Algérie a participé à la 11 e édition du Salon international de l'alimentation (SIAL) qui s'est tenu à Montréal (Canada) du 2 au 4 avril 2014, indique-t-on de source diplomatique. Il s'agit de la deuxième participation de l'Algérie à cette foire qui a été une opportunité pour les exposants al- gérien de faire connaître les produits du terroir comme l'huile d'olive, les dattes et le couscous, en vue d'accéder à de nouveaux marchés, précise- t-on de même source. Ce Salon a été inauguré au palais des congrès de Montréal par le vice-Pre- mier ministre québécois et ministre de l'Agricul- ture, des pêcheries et de l'alimentation, Francois Gendron.

Vendredi 4 - Samedi 5 Avril 2014

N

4

ation

EL MOUDJAHID

ALGÉRIE - ÉTATS-UNIS

Le Président Bouteflika reçoit le secrétaire d’État américain

L e président de la république, Abdelaziz Bouteflika, a reçu, jeudi à Alger, le secrétaire d’État

américain, John Kerry, en visite de tra-

vail de deux jours en Algérie. L’au- dience s’est déroulée en présence du ministre d’État, directeur de cabinet à la présidence de la république, Ahmed ouyahia, et du ministre des Affaires étrangères, ramtane La- mamra. La visite de M. Kerry s’inscrit dans le cadre du «dialogue straté- gique» entretenu entre l’Algérie et les États-Unis et la consolidation de leur coopération. rappelant que le secré- taire d’État américain, John Kerry, a achevé, jeudi soir, sa visite de deux jours à Alger. John Kerry a été salué à son départ de l’aéroport international Houari-Boumediene par le ministre des Affaires étrangères, ramtane La- mamra.

Photos : Wafa
Photos : Wafa

M. Yousfi reçoit M. John Kerry

Le premier ministre par intérim, Youcef Yousfi, a reçu, jeudi à Alger, John Forbes Kerry, secrétaire d’État américain, en visite de travail en Al- gérie, indique un communiqué des services du premier ministre. La ren- contre, qui s’inscrit dans le cadre du dialogue stratégique algéro-améri- cain initié en automne 2012, «a per- mis de procéder à une évaluation de l’état de la coopération et de la coor- dination existant entre les deux pays sur les questions d’ordre bilatéral, régional ou international», précise la même source. Les deux parties «ont ainsi abordé un certain nombre de thèmes se rapportant aussi bien aux domaines politique et de sécurité

aussi bien aux domaines politique et de sécurité qu’à ceux liés au développement des relations

qu’à ceux liés au développement des relations économiques», ajoute le communiqué. L’audience s’est dé-

roulée en présence du ministre des Affaires étrangères, ramtane La- mamra.

« Les États-Unis disposés à aider l’Algérie pour son développement »

Le secrétaire d’État américain, John Kerry, a affirmé, jeudi à Alger, que les États-Unis étaient disposés à travailler avec l’Algérie pour concrétiser ses objectifs de dévelop- pement dans tous les domaines. «Nous voulons travailler ensemble pour arriver à ce que vous voulez», a déclaré M. Kerry, en répondant aux préoccupations du président de la république, Abdelaziz Bouteflika, au cours de l’audience qu’il lui a ac- cordée. «Nous sommes disposés à travailler avec vous sur tous les dos- siers», a-t-il ajouté, au cours de l’au- dience dont des extraits ont été diffusés par la télévision algérienne. Le président Bouteflika a émis le souhait de bénéficier de la technolo- gie et du renseignement américains, préoccupation à laquelle le chef de la diplomatie américaine a exprimé toute la disponibilité de son pays pour apporter assistance à l’Algérie. Le président Bouteflika, qui s’est levé pour accueillir le secrétaire

Bouteflika, qui s’est levé pour accueillir le secrétaire d’État américain, n’a pas manqué, lors de cet

d’État américain, n’a pas manqué, lors de cet entretien, d’échanger des amabilités avec son hôte. Le prési- dent de la république a appelé, dans ce sens, à la concrétisation de l’en- gagement exprimé par le chef de la diplomatie américaine, en relevant que de tels engagements ont été maintes fois réitérés, mais que «c’est la concrétisation qui est difficile».

Les entretiens Lamamra-Kerry élargis aux membres des deux délégations

Les entretiens entre le ministre des Affaires étrangères, ramtane La- mamra, et le secrétaire d’État américain, John Kerry, en visite de travail de deux jours en Algérie, se sont élargis, jeudi à Alger, aux membres des deux délégations. Les entretiens se sont déroulés au siège du ministère des Affaires étrangères. Les deux responsables ont eu auparavant des entretiens en tête- à-tête, avant de co-présider les travaux de la deuxième session du dialogue stratégique algéro-américain. Dans une déclaration à la presse à son arrivée mercredi soir à l’aéroport international Houari-Boumediene, M. Kerry a re- levé que l’Algérie et les États-Unis avaient des relations en «évolution» dans différents domaines, notamment la sécurité, le commerce et la culture. «Je suis très heureux d’être finalement en Algérie. Ma visite a dû être, malheu- reusement, reportée à plusieurs reprises compte tenu de situations interna- tionales difficiles, mais le président et le ministre des Affaires étrangères ont été extrêmement généreux à mon égard», a-t-il dit.

2 e sessIoN DU DIALogUe strAtÉgIqUe ALgÉrIe – ÉtAts-UNIs

Priorité à la coopération et à la lutte contre le terrorisme

«L a relation et la coopéra- tion entre l’Algérie et les États-Unis d’Amérique

ont atteint un niveau sans précédent, aussi bien sur le plan qualitatif que quantitatif», a déclaré le ministre al- gérien des Affaires étrangères, à l’ouverture de la 2 e session du Dia- logue stratégique Algérie — États- Unis d’Amérique. ce constat positif ne l’empêche pas cependant de souligner qu’il est encore possible de faire plus. «Bien que nos réalisa- tions aient été à ce jour importantes (…) nous restons convaincus que nous pouvons faire encore beaucoup plus ensemble», a-t-il indiqué. tout en souhaitant renforcer, ce qui existe déjà, M. Lamamra affirme qu’«au- jourd’hui, nous sommes prêts à élar- gir notre coopération (…) pour inclure des domaines jusque-là inex- plorés». Du point de vue algérien, cet élargissement et renforcement souhaités sont «l’une des grandes priorités et missions» allouées au Dialogue stratégique. Le MAe af- firme, dans son allocution, qu’au- cune restriction ne sera imposée à cette coopération, et ce «afin de re- fléter une ambition sans limite». pour Lamamra, le partenariat avec les UsA «se dirige vers une alliance bâtie sur les solides piliers de la confidence, la confiance, le respect mutuel, les valeurs et les intérêts par- tagés». Il indique, dans ce sens, que le marché algérien est «ouvert et pré- paré à lever tous les obstacles res- tants pour devenir attractif pour l’investissement étranger». Il pour- suivra en rassurant son hôte : «Le gouvernement algérien fera tout son possible pour attirer la concurrence loyale et fructueuse, où les compé- tences américaines et la haute per- formance seraient les bienvenues.» outre les domaines classiques où les

Américains pourraient investir, le MAe estime que d’autres aspects pourraient faire l’objet des échanges.

« L’Algérie ne s’inclinera jamais devant le terrorisme »

«La force, la stabilité et la sécurité partagée sont, indique M. Lamamra, des notions inséparables, et qu’elles pourraient être mieux préservées grâce à une forte coopération et aux ponts que nous allons construire en- semble au-dessus des eaux trou- bles.» Évoquant le sujet du terrorisme, il rappelle qu’il est large- ment admis aujourd’hui que «le ter- rorisme est devenu une menace mondiale à facettes multiples exi- geant une réponse globale et coor- donnée». tout en affirmant que «l’Algérie qui a payé un lourd tribut au terrorisme ne s’inclinera jamais devant ce fléau». Il ajoute que «chaque fois que nécessaire, l’Algé- rie va apporter son expérience, conseiller et payer sa juste part de sacrifice». pour ce qui est de la ré- gion du sahel, devenue une préoccu- pation majeure des pays, le MAe estime qu’il faut unir les forces, «pour faire avancer l’émergence d’États plus forts et élaborer des plans économiques judicieux pour favoriser les meilleures conditions possibles pour la sécurité et le déve- loppement». Il dit que l’Algérie pré- conise l’idée du «partenariat triangulaire». Une idée soutenue par tous les dirigeants avec lesquels l’Algérie coordonne et l’Union afri- caine. pour ce qui est du Maghreb, il sera rappelé que l’Algérie est enga- gée à «construire un Maghreb inté- gré, uni, pacifique et prospère». «L’Algérie, ajoute Lamamra, ne mé- nagera aucun effort pour contribuer

ajoute Lamamra, ne mé- nagera aucun effort pour contribuer au rétablissement de la stabilité et de

au rétablissement de la stabilité et de la sécurité dans n’importe quel pays voisin du Maghreb qui a besoin d’un tel soutien.» La position de l’Algérie sur les questions sahraouie, palestinienne et syrienne ont été réitérées. s’agissant de cette dernière, le chef de la diplo- matie algérienne indique que «nous sommes prêts à contribuer de ma- nière plus active aux efforts interna- tionaux visant à trouver les impulsions nécessaires pour mettre fin à l’effusion de sang et d’aider les syriens à parvenir à une solution par

eux-mêmes», et que «nous devrions en aucun cas vaciller devant la pos- sibilité d’une solution politique».

« De vastes perspectives » selon John Kerry

pour sa part, le secrétaire d’État américain a, dans son allocution, tenu à souligner l’intervention «ju- dicieuse, sage et encourageante» de son homologue algérien. «c’est une déclaration globale et une réflexion sur lesquelles on doit travailler, dit- il, tout en indiquant qu’«elle ouvre

de vastes perspectives». Les rela- tions algéro-américaines peuvent, selon lui, «s’améliorer de manière significative». Il indique que «l’Al- gérie est une force régionale. c’est un pays homogène. Un pays qui dis- pose de ressources naturelles et hu- maines importantes, et d’une société civile dynamique». Il affirme par ailleurs que «les États-Unis soutiendront davantage l’Algérie dans la lutte contre le ter- rorisme et continueront à travailler avec elle dans le cadre du Forum global de la lutte contre le terrorisme (gctF)», saluant les «efforts consentis dans la stabilisation de la région du sahel et dans le Mali et le Niger». Il dit que son pays est dis- posé à développer son assistance. pour ce qui est de la syrie , tout en saluant les efforts déployés par l’Al- gérie en vue de trouver une solution politique à la crise, et tout en affir- mant qu’il n’y a pas de solution mi- litaire au conflit, mais que seule une solution politique pourra le résou- dre, il estime qu’il est «impossible que Bachar el-Assad puisse récupé- rer sa légitimité après la mort de mil- liers de personnes, l’utilisation de gaz et l’assassinat d’enfants». Nadia Kerraz

ÉLectIoN prÉsIDeNtIeLLe DU 17 AvrIL

M. Kerry : « Les États-Unis se réjouissent de la transparence du processus électoral »

La question de l’élection présidentielle du 17 avril prochain a été effleurée par le secrétaire d’État améri- cain, John Kerry, dans son allocution d’ouverture de la deuxième session du Dialogue stratégique qui s’est dé- roulée au siège du ministère des Affaires étrangères, jeudi matin. Il a indiqué : «Nous nous réjouissons de voir le processus de l’élection présidentielle (du 17 avril,

ndlr) se dérouler dans la transparence et conformément aux normes internationales.» «Les États-Unis, affirme par ailleurs le secrétaire d’Éta, travailleront avec le pré- sident élu pour le développement des relations et de la coopération entre les deux pays.» N. K.

vendredi 4 - samedi 5 Avril 2014

N

ation

5

EL MOUDJAHID

ALGERIE - ETATS-UNIS

cOMMunique finAL

Engagement à « élargir » et « approfondir » le dialogue politique

L’Algérie et les Etats-Unis ont réitéré leur engagement en faveur de l’«élargissement» et l’«approfondissement» de leur dialogue politique et leur coopération dans les domaines économique, sécuritaire et commercial.

D ans un communiqué conjoint rendu public au terme des tra- vaux de la session, les deux

pays ont indiqué avoir convenu éga- lement de partager leur expérience et leur savoir-faire dans les domaines de l’éducation, de l’enseignement supé- rieur, de la science et de la technolo- gie. La deuxième session du dialogue stratégique algéro-américain a permis aux deux parties d’avoir des discus- sions sur un large éventail de ques- tions intéressant le futur des relations algéro-américaines. A cet effet, les deux pays ont décidé de procéder, en septembre 2015, à l’ouverture d’une école américaine internationale à Alger. ils ont réaffirmé, par la même occasion, leur soutien au forum Glo- bal contre le terrorisme (cGtf) et convenu de travailler pour combattre ce fléau, de partager les informations et de lutter contre les enlèvements aux fins d’obtention de rançon (Kfr). L’Algérie et les etats-unis ont convenu, aussi, de renforcer leur col- laboration en matière de formation et de multiplier les opportunités de commerce et d’œuvrer au renforce- ment du contrôle aux frontières afin de faciliter le commerce légal, tout en contrecarrant le trafic des personnes et des biens, indique en outre le com- muniqué conjoint. Les deux pays ont également convenu de mettre constamment en œuvre les exigences administratives et juridiques en conformité avec le cadre institution- nel national et le dialogue straté- gique. L’économie et le commerce ne

sont pas en reste, puisque les deux pays ont convenu, dans le même cadre, d’approfondir leurs relations dans ces secteurs. Les etats-unis ont affirmé, à cet égard, leur soutien pour « le dévelop- pement du secteur de l’énergie de l’Algérie, notamment dans le do- maine des technologies des énergies renouvelables et des hydrocarbures non fossiles ». ils se sont également félicités « de l’intérêt exprimé par l’Algérie à re- lancer la coopération bilatérale régie par l’accord-cadre sur le commerce et l’investissement (tifA).» Les etats- unis « continueront d’encourager et de soutenir les efforts de l’Algérie pour adhérer à l’Organisation mon- diale du commerce (OMc) », précise le communiqué. Au volet internatio-

nal, les deux pays ont confirmé leur soutien aux efforts des nations unies visant à l’élimination du programme syrien d’armes chimiques et réitéré leur soutien aux principes du com- muniqué de Genève i. Les deux pays continuent de col- laborer étroitement avec le représen- tant conjoint de l’Onu et de la Ligue arabe, Lakhdar Brahimi, les parte- naires internationaux, ainsi que les acteurs concernés pour identifier les voies à même de mettre un terme à l’effusion du sang en Syrie, précise le communiqué. Les deux parties ont également exprimé leur soutien pour une solution juste et durable au conflit au Moyen-Orient et l’Algérie soutient les efforts des etats-unis vi- sant à atteindre cet objectif.

Les Etats-Unis expriment leur soutien au droit du peuple sahraoui à l’autodétermination

Les etats-unis expriment leur soutien au droit du peuple sahraoui à l’au- todétermination, dans le cadre des résolutions de l’Onu, a indiqué jeudi der- nier le communiqué conjoint publié à l’issue de la deuxième session du dialogue stratégique algéro-américain. L’Algérie et les etats-unis « expri- ment leur soutien à la résolution 2099 du conseil de sécurité des nations unies, y compris l’engagement en vue d’aider les parties (nDLr : Maroc et front Polisario) à parvenir à un règlement juste, durable et à une solution politique mutuellement acceptable qui permettra au peuple sahraoui d’exer- cer son droit à l’autodétermination, dans le cadre des arrangements conformes aux buts et aux principes de la charte des nations unies, en pre- nant en considération le rôle et les responsabilités des parties à cet égard », a ajouté le communiqué.

Lutte AntiterrOriSte

M. Lamamra : « L’absence de troupes algériennes hors des frontières nationales n’empêche pas que le pays collabore avec le voisinage »

Le ministre des Af- faires étrangères, ram- tane Lamamra, a affirmé jeudi dernier à Alger que l’absence de troupes al- gériennes hors des fron- tières nationales n’empêche pas que le pays entretienne une coopération sécuritaire et militaire avec les pays voisins. « L’Algérie ne participe pas avec des troupes hors de ses fron- tières, mais cela n’em- pêche pas qu’elle entretienne une coopéra- tion sécuritaire et mili- taire avec les pays voisins », a précisé M. Lamamra dans une dé- claration à la presse au terme de la 2 e session du dialogue stratégique algéro-américain. L’Algé- rie participe dans les domaines de la formation, de l’équipement et de l’échange d’informations », a ajouté le chef de la diplomatie algérienne, en voulant pour preuve la présence, à tamanrasset, du ceMOc (conseil des chefs d’état-major des pays mem- bres du comité d’état-major opéra- tionnel conjoint), spécialisé dans la lutte antiterroriste au Sahel, et créé sur proposition algérienne, et du cAert (centre africain de re- cherches et d’études sur le terro- risme) à Alger. Le pays « a montré lors de plusieurs événements régio- naux et internationaux qu’il était à l’avant-garde de la lutte antiterro- riste », a soutenu M. Lamamra. Sur ses entretiens avec le secrétaire d’etat américain John Kerry, en visite en Al- gérie depuis mercredi, M. Lamamra a fait savoir que son hôte « s’est inté- ressé à l’approche algérienne sur la

« s’est inté- ressé à l’approche algérienne sur la nécessité d’une solution politique à la crise

nécessité d’une solution politique à la crise en Syrie comme alternative à l’option militaire ainsi que sur nom- bre d’autres questions internatio- nales.» A une question sur un

éventuel lien entre les visites, à Alger, de l’emir de l’etat du qatar, cheikh tamim Ben Hamad Al-thani, et de

M.

Kerry et l’élection présidentielle,

M.

Lamamra a répondu qu’elles (vi-

sites) étaient indépendantes de l’échéance électorale qui « est une af- faire interne qui ne concerne que l’Algérie ». Les deux visites, a-t-il ajouté, « dénotent l’importance de la coopération entre les deux pays et l’Algérie et démontrent que la com- munauté internationale est confiante que l’élection présidentielle en Algé- rie se déroule en toute démocratie et transparence». une invitation pour l’envoi d’observateurs a été adressée, dans le même temps, à l’union euro- péenne, à la Ligue arabe et à l’union africaine, a tenu à rappeler le chef de la diplomatie algérienne.

cOnference De PreSSe cOnJOinte LAMAMrA - Kerry

« L’Algérie, un partenaire bilatéral et multilatéral important »

Les nombreux journalistes venus as- sister à la conférence de presse conjointe animée par le ministre algé- rien des Affaires étrangères, ramtane Lamamra, et son homologue le secré- taire d’etat américain, John Kerry, sont restés sur leur « faim », et pour cause. Le porte-parole du MAe a tenu à pré- ciser avant que les deux ministres n’en- tament leur conférence qu’ils ne répondront qu’à deux questions pour cause d’agenda chargé. L’une posée par un journaliste algérien et une deuxième par un confrère américain. Dans leurs réponses les deux conféren- ciers ont apporté les éléments d’éclai- rage se rapportant à la thématique des questions posées.

Kerry : « Nous saluons le leadership de l’Algérie » Ainsi le secrétaire d’etat américain, a d’emblée tenu à affirmer que s’agis- sant du principe de non-ingérence dans les affaires internes des pays défendu par l’Algérie, les etats-unis respectent cette position. « nous respectons le principe de non-ingérence de l’Algérie dans les affaires internes des pays », a- t-il déclaré. cependant a-t-il tenu à rappeler « le terrorisme ne connaît pas de frontière » et que le seul moyen d’y faire face est que les etats s’unissent et développent leur coopération dans ce sens. Alger, poursuivra l’intervenant, le comprend et s’est engagé dans cette lutte. M. Kerry relèvera que l’Algérie est un partenaire bilatéral et multilaté- ral important dans la lutte contre le ter- rorisme, indiquant qu’elle est parmi les fondateurs du forum global contre le terrorisme et copréside, avec le ca- nada, le groupe de travail sur le Sahel. Mais selon le secrétaire d’etat la non- ingérence ne devrait pas être un obsta- cle au développement de la coopération entre etats et au lancement d’initiatives

la coopération entre etats et au lancement d’initiatives pour endiguer la menace que repré- sente AqMi.

pour endiguer la menace que repré- sente AqMi. Pour John Kerry et ce, même si de grands progrès ont été en- registrés, il faut encore développer les capacités de lutte contre les groupes terroristes. intervenant de son côté, M. Lamamra a indiqué que « le but de la lutte contre le terrorisme est affiché », à savoir protection et intégrité des pays,

et que, partant « il n’est pas judicieux de rentrer dans les détails de la coopé- ration internationale ». Le MAe algé- rien saisira cette tribune pour réitérer la disponibilité tout à fait remarquable de l’Algérie envers les pays voisins dans les échanges d’informations, la forma- tion et la fourniture d’équipements. L’Algérie, rappellera-t-il, est « partie

prenante de tous les combats pour la lutte contre le terrorisme avec les sacri- fices que vous connaissez.» M. La- mamra dira également que l’on va faire de son mieux pour vaincre le terro- risme au Sahel, mais qu’il faille pour cela l’aide de la communauté interna- tionale et l’aide des uSA notamment en ce qui concerne le renseignement électronique et le renforcement des ca- pacités. Lamamra : « Les pays de la région trouveront toujours en l’Algérie un partenaire disponible » Dans ce domaine estimera le MAe algérien « il faut un bond qualitatif que les uSA peuvent faire ». L’autre actua- lité qui a suscité l’intérêt est celle qui prévaut au Proche-Orient, le processus des négociations entre Palestiniens et israéliens en l’occurrence. A ce sujet le secrétaire d’etat américain a indiqué que « le dialogue demeure ouvert » et que « des progrès ont été réalisés pour réduire les écarts » qui subsistent entre les deux parties. reste aussi, indiquera Kerry, que « la décision leur appar- tient » et c’est à eux de trouver un com- promis pour faire avancer les choses.»

il soulignera que le « différend ne concerne pas l’accord final mais le pro- cessus pour y arriver.» il poursuivra en déclarant qu’il serait « dramatique si les deux parties perdaient cette possi- bilité d’avancer vers un accord final.» il ajoutera qu’ « on ne peut pas réaliser ses objectifs en s’éloignant de la table de négociation.» Le rôle des uSA est d’aider les deux parties à arriver à un accord, dira-t-il, tout en espérant que les deux parties ne manqueront pas cette occasion de négocier. Pour sa part, M. Lamamra a salué l’engage- ment du Président Obama et la ténacité du secrétaire d’etat américain à assurer une paix durable dans la région. « nous approuvons vos efforts tout en espérant qu’ils soient fructueux. il indiquera qu’à la demande du Président palesti- nien, Mahmoud Abbas, une réunion se tiendra au caire le 9 avril courant afin d’exposer les tenants et aboutissants de ces négociations. A la fin de la confé- rence de presse, les deux ministres ont planté un olivier dans la cour intérieure du ministère des Affaires étrangères, en signe d’amitié algéro-américaine. Nadia K.

Sécurité en Afrique

Think tank US : « L’Algérie omniprésente dans les structures de coopération sécuritaire »

L’Algérie est «omniprésente» dans les structures de coopération sécuritaire de l’Afrique par, notam- ment, ses multiples actions engagées dans la sécurité régionale, a relevé le think tank (groupe de réflexion) américain «carnegie endowment». Dans une ana- lyse dédiée au rôle de l’Algérie dans la sécurité en Afrique à l’occasion de la visite à Alger du secrétaire d’état américain, John Kerry, le think tank a souligné que l’Algérie était «profondément impliquée» depuis des années dans l’élaboration du dispositif de sécu- rité en Afrique. Pour illustrer le rôle de l’Algérie dans la sécurité en Afrique, l’auteur de cette analyse, Ben- jamin nickels, enseignant au centre africain des

études stratégiques basé à Washington, a rappelé que ce sont des diplomates algériens qui ont occupé le poste de commissaire de l’union africaine (uA) pour la paix et la sécurité à travers Saïd Djinnit, suivi de ramtane Lamamra et, actuellement, Smaïl chergui. il a précisé que le rôle de commissaire de paix et de sécurité était le «plus vital» au sein de l’uA, par son rôle dans le traitement des conflits et des crises dans le continent africain. L’étude a rappelé également les actions menées par l’Algérie au sein de l’uA, à tra- vers notamment l’élaboration du dispositif «architec- ture pour la Paix et la Sécurité en Afrique», et la création le centre africain d’études et de recherches

sur le terrorisme (cAert). L’analyse a évoqué aussi les initiatives lancées par les pays du champ (Algérie, Mauritanie, Mali, niger) du Sahel pour assurer la sé- curité dans la région, notamment le comité d’état- major opérationnel conjoint (ceMOc) basé à tamanrasset. Par ailleurs, l’expert a indiqué que la visite de John Kerry à Alger lui a donné l’occasion de discuter de la coopération sécuritaire et de la lutte contre le terrorisme avec un pays «partenaire impor- tant». Le sécretaire d’état américain a effectué, mer- credi et jeudi, une visite de travail de deux jours en Algérie.

Vendredi 4 - Samedi 5 Avril 2014

N

6 ation EL MOUDJAHID ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DU 17 AVRIL CAMPAGNE ÉLECTORALE
6
ation
EL MOUDJAHID
ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DU 17 AVRIL
CAMPAGNE ÉLECTORALE

SELLAL à DJELFA, SETIF ET EL-EuLMA

Un maître mot : l’unité des rangs

Jeudi 3 avril, la salle omnisports du 1 er -Novembre, où s’est tenu le meeting du candidat, n’a pas pu contenir la foule très nombreuse qui s’est dé- placée pour le rencontrer. «Ici, le candidat Abdelaziz Bouteflika est aimé par les Djelfis. D'ailleurs, là où il va, Idem. Il appartient aux quatre coins du pays ; c'est le père, le frère, l’ami de tous les Algériens», lance M. Sellal, pas du tout surpris de l’accueil réservé «au candidat Président».

De nos envoyés spéciaux :

Kafia Ait Allouache et A. Yacef

« J e ne suis ni étonné ni surpris par cette ambiance. C’est la générosité des Djel- fis et de tous les Algériens. Votre frère

Abdelaziz Bouteflika vous transmet ses chaleu-

reuses salutations", ajoute-t-il. Il a rappelé les dé- clarations du secrétaire d’État américain, Jean Kerry, en faveur de "la réussite du processus dé- mocratique et électoral en Algérie", notamment son témoignage stipulant que «l’Algérie est un grand pays». Revenant sur la candidature d’Ab- delaziz Bouteflika, M. Sellal a présenté les grands axes du programme de ce dernier. Ce programme inclut la réalisation du grand projet de l’autoroute reliant Tlemcen à Tébessa, celui de la voix ferrée reliant la capitale Alger à Tamanrasset et enfin celui qui assure le transfert de l’eau potable du grand Sud vers la région de Djelfa. Il a fait savoir que Djelfa bénéficiera de grands projets dans tous les domaines. Ces grands projets seront réalisés, grâce à la réélection du Président Bouteflika. Ils permettront de donner un cachet moderne et civilisationnel à la région des Hauts Plateaux et à l’aligner aux au- tres grands pôles urbains. En retraçant le vécu des Djelfis, lors de la décennie noire, Sellal a tenu à rappeler le retour au calme et à la paix, grâce, a- t-il dit, «à leur courage et sacrifices, mais surtout

à la politique des grandes réformes et de la récon-

ciliation nationale initiée par le Président Boute- flika depuis son investiture en 1999 à la tête de l’État». Par ailleurs, le directeur de campagne a rappelé les projets déjà réalisés dans la région et

à l’échelle nationale, en promettant que d’autres

suivront, à l’instar du secteur économique, indus- triel et agricole. Il a entre autres insisté sur l’im- portance du maintien de l’unité nationale en appelant les Algériens à renforcer les rangs par une forte mobilisation autour des trois piliers de la République, l’islam, l’arabité et l’amazighité. «Soyez vigilants pour ce qui concerne l’unité na- tionale, et l’unité du peuple», dit Sellal, qui n’a pas manqué l’occasion de rappeler qu’il est temps de céder le flambeau à la génération de l’indépen- dance qui assurera la continuité. Il a tenu à saluer toute la composante des forces nationales pour leur travail et leur courage visant à assurer la sécurité du peuple et de tout le territoire de l’Algérie, de tous les dangers qui la guettent.

« L’Algérie va bien » «L’Algérie va bien. Le Président de la Répu- blique Abdelaziz Bouteflika va bien», lance le di-

Répu- blique Abdelaziz Bouteflika va bien», lance le di- recteur de campagne du Président candidat, M.

recteur de campagne du Président candidat, M. Sellal, dès son entrée à la salle du complexe spor- tif, 8 Mai 1945 de la capitale des Hauts Plateaux, Sétif, où il fut reçu chaleureusement par les ci- toyens. Depuis Sétif où il a animé son meeting pour la 13 e journée de la campagne électorale des pré-

sidentielles du 17 avril, Sellal a annoncé que la wilaya sera une ville moderne et rénovée, à l’ins- tar de toutes les villes algériennes où une grande attention lui sera prodiguée durant le prochain quinquennal. Sétif sera un pôle agricole où il sera également question de la création de sociétés productives qui

participeront à l’élimination du chômage. «Nous avons tous les moyens humains et matériels pour faire de l’Algérie, un grand pays au même titre que les grands pays du monde. Nous encourage- rons le système de l’ANGEM et toutes les autres formules pour atteindre zéro % de chômage», pro- met Sellal au nom du candidat Abdelaziz Boute- flika, en ajoutant que le chômage sera «définitivement éradiqué» à Sétif et en Algérie d’une manière générale, et que les jeunes n’auront plus à souffrir de ce problème après la fin de leur études universitaires. Sellal a déclaré qu’El-Eulma bénéficiera du découpage administratif prévu dans le programme du candidat Bouteflika, pour en faire une wilaya, mais cela va demander du temps, la priorité, pour l’instant, étant d’améliorer le service public. La ville d’El-Eulma va bénéficier de projets, dont le transfert d’eau de Frika qui va irriguer 40.000 ha de terres agricoles répartis entre Sétif et El-Eulma. De plus, 1.700 logements sont en cours de réali- sation. Sellal a également promis un soutien par- ticulier pour l’achèvement rapide de ces projets, tout en axant sur la sécurité, le règlement définitif du problème du logement, de l’emploi en faveur des jeunes. Il a demandé, par la même occasion, aux ha- bitants de Sétif, de lui faire encore confiance en se présentant aux urnes le 17 avril. K. A. A.

« Le 17 avril sera le jour de la stabilité »

Alors que la salle du complexe omnisports du 8-Mai 1945 scandait d’une seule voix, «Bouteflika , notre Président» et reprenait «One , Two, Three, viva l’Algérie», Abdelmalek Sellal fait son entrée et investit la grande scène portant en son fond, un portrait géant du Président Bouteflika, et introduit d’entrée son meeting en soulignant : «L’Algérie va bien et Bou- teflika aussi ! Voyez Sétif d’hier et Sétif d’aujourd’hui, avec ses avancées et ses grandes réalisations», exprimant ses félicitations à l’Entente pour sa qualification en coupe d’Afrique, et ajoutant : «C’est l’Entente du second souffle, c’est aussi Bouteflika du second souffle.» M. Sellel ne manquera pas ensuite de souligner les excellentes relations qui ont toujours prévalu entre le Président Bouteflika et les populations de cette wilaya, rappelant la dernière visite du Président à Sétif qui remonte à avril 2012 et à l’issue de laquelle il avait souligné la nécessité «d’un re- nouveau politique et d’un renouveau économique». Avant d’ajouter : «Si donc vous êtes prêts à l’aider… », la foule n’attend pas, elle explose pour un «naâm» (oui) et reprend en chœur : «Bouteflika Raissouna». Les grandes réalisations du Président durant ces 15 dernières années, Sellal en parlera aussi en soulignant : «Sétif est devenue, aujourd’hui, un grand pôle», citant, pour illustrer ces avancées, «ce centre universitaire qui n’accueillait pas en 1978 plus de 278 étudiants, et les 56.000 étudiants structurés aujourd’hui au niveau des deux universités, un formidable capital

de jeunes qui sont appelés à gérer l’Algérie ; c’est cela le programme et c’est cela le projet du Président Bouteflika». Sellal parlera aussi de l’avenir de cette wilaya et citera ce grand projet des transferts hydrauliques qui per- mettra, très prochainement, l’irrigation de 40.000 hectares de terres agri- coles et l’impact positif qu’il va induire à tous les niveaux. «Autant de grands projets et de décisions d’avenir qui feront de Sétif un grand pôle agricole et industriel, un pôle économique puissant, qui sera consolidé par de nouveaux mécanismes d’emploi, l’ouverture de nouvelle unités de production et la création de start-up, autant d’éléments qui rédui- ront à sa plus simple expression, le chômage», ajoutant, en s’adressant aux jeunes, que «l’Algérie est une des plus grandes révolutions dans le monde, et sera, avec tous les moyens que vous donnera le programme du candidat Bouteflika, cette puissance économique que vous aurez à gérer». Et alors qu’il s’apprêtait à recevoir «la coupe de la reconnaissance» au moudjahid Président Bouteflika, Sellal dit : «Le 17 avril sera le jour de la stabilité et de la consolidation économique ; je suis convaincu que vous serez en masse au rendez-vous, toutes et tous aux urnes pour préserver l’unité nationale, construire une Algérie moderne et forte abondant dans le sens du bonheur de ses enfants.» F. Zoghbi

ALI BENFLIS à EL-BAyADH, SAïDA, TIPASA ET BOuMERDèS :

« Encourager les compétences »

De nos envoyés spéciaux :

Makhlouf Ait Ziane et Nacéra

Le candidat libre à la présidentielle,

Ali Benflis, s’est montré satisfait quant au déroulement de cette campagne dans de bonnes conditions. «Depuis son lancement, nous n’avons enregistré aucun dépassement, mais seules les grandes salles nous manquaient pour accueillir ce nombre important de citoyens», souligne-t-il. Le candidat à la présidentielle du 17 avril a estimé que «le prochain ren- dez-vous électoral se déroulera dans une totale transparence», avant de qua- lifier la fraude de «crime», qui porte, selon lui, «atteinte à notre cher pays et

à la dignité du peuple». «La fraude ter- nira également l’image de l’Algérie à

l’étranger», a-t-il souligné. S’adressant

à ses militants et sympathisants, Ben-

flis a insisté sur une surveillance vigou- reuse des urnes le jour du scrutin. M. Benflis a enchaîné, en précisant qu’il ira jusqu’au bout de cette compétition électorale. Sous les youyous et les ap- plaudissements du public, le candidat a souligné qu’il atteindra son objectif vi- sant «l’édification d’un État de droit avec le soutien du peuple algérien».

« Valoriser l’agriculture pour garantir la sécurité alimentaire » à Tipasa, lors d’un rassemblement populaire organisé hier à la salle omni- sports située au centre-ville, l’hôte de

la salle omni- sports située au centre-ville, l’hôte de la région a axé globalement son inter-

la région a axé globalement son inter- vention sur les grandes lignes de son

programme, notamment l’agriculture et la pêche. Le candidat regrette le fait que «la facture d’importation des pro- duits alimentaires reste toujours en hausse, qui a atteint 6 milliards de dol- lars». Il a insisté, à cet effet, sur la né- cessité de développer le secteur de l’agriculture pour réduire la dépen- dance de l’Algérie en matière d’impor- tation des produits alimentaires et de garantir la sécurité alimentaire. «Si je suis élu président, je mettrai en place tous les moyens nécessaires, pour le développement du réseau de la com- mercialisation, l’augmentation des marchés de gros et la création d’écoles

spécialisées, l’encouragement de l’in- vestissement, ainsi que la régulation et la régularisation du foncier agricole», a-t-il souligné. Dans son programme, il affirme à l’assistance qu’il procédera également «à la mise en œuvre d’une feuille de route qui accordera la priorité aux réformes à mettre dans le domaine de l’agriculture, et tablera sur des ob- jectifs mesurables, ainsi que la création de trois pôles agroalimentaires inté- grés». Le candidat a fait savoir que «la mise en concession des terres agricoles auprès des privés sera limitée à 99 ans». S’agissant du secteur de la pêche, le candidat indépendant promet, no- tamment, la création d’une grande

flotte maritime destinée à la pêche dans les zones internationales et nationales, et d’intégrer les jeunes dans des centres de formation spécialisés.

« Nécessité d’un nouveau découpage territorial » A El-Bayadh, M. Benflis a insisté sur le changement du découpage actuel du territoire national et administratif. S’adressant au public venu nombreux l’écouter, il a tenu à souligner qu’«on doit changer ce système, du fait que la superficie de notre pays est très vaste». Et de poursuivre : «Le système de ges- tion actuel n’est pas en harmonie avec l’immensité du territoire. Ce décou- page a pour objectif, notamment, de permettre une meilleure gestion au ni- veau local et l’amélioration de la qua- lité de vie des citoyens.» D’après lui, ce nouveau découpage sera utile pour tout le monde, en expli- quant que «chaque territoire regroupera des communes et des wilayas qui ont des points communs et des intérêts par- tagés, notamment la culture et les tra- ditions». Ce découpage, a-t-il indiqué, «permettra la constitution des pôles ré- gionaux et la création d’une intercom- munalité». Au cas où il sera élu, il procédera directement à l’instauration d’une dé- mocratie locale, réformera la fiscalité locale dans le but de combler le pro- blème financier des communes. Met- tant l’accent sur le développement locale de la région, Benflis s’est engagé

à régler le problème du chômage, no- tamment celui des 3.000 diplômés d’El-Bayadh.

« Redonner une place aux élites » à Saïda, le candidat a insisté, lors d’un meeting organisé au centre cultu- rel de la ville, sur l’importance à redon- ner une place aux compétences. Devant une salle comble, Benflis a relevé que «la gestion d’un État demande tout d’abord de mobiliser des compétences et des cadres capables d’aller avec l’Algérie de l’avant», précisant dans cet ordre d’idées : «Il est temps de céder le terrain à la légitimité de la compétence et au mérite dans le choix des cadres pour occuper des responsa- bilités.» Le Président de la République «ne peut pas faire avancer et dévelop- per le pays, sans un entourage composé de personnes compétentes», avant de préciser que «le Président, qui a une bonne intention pour protéger son pays, choisira, en premier lieu, ceux qui ont des compétences pour une meilleure gestion et pour mener le pays vers des lendemains meilleurs». Il a in- diqué enfin que «l’élite est le moyen qui conduit la population vers une vie meilleure». M. Benflis a réitéré par ailleurs son intention, exprimée durant cette cam- pagne, de revoir les codes de commune et de wilaya, afin de consolider les pré- rogatives des élus locaux. M. A. Z.

Vendredi 4 - Samedi 5 Avril 2014

N

EL MOUDJAHID ation 7 ELECTION PRESIDENTIELLE DU 17 AVRIL CAMPAGNE ELECTORALE
EL MOUDJAHID
ation
7
ELECTION PRESIDENTIELLE DU 17 AVRIL
CAMPAGNE ELECTORALE

lOUiSa HaNOUNe à tizi-OUzOU… :

« Tamazight doit être une langue officielle à côté de l’arabe »

Lors du meeting qu’elle a animé, jeudi dernier, à la maison de la culture Mouloud-Mammeri de Tizi-Ouzou, la candidate du Parti des travailleurs (PT) à l’élection présidentielle du 17 avril, a réitéré son engagement à constitutionnaliser tamazight comme deuxième langue officielle de notre pays si elle venait à être élue à la magistrature suprême du pays.

S’ exprimant devant une assistance composée des militants et sym-

pathisants du parti, Mme Ha- noun a en effet fait un magistral plaidoyer en faveur de l’officialisation de la langue nationale tamazight qui constitue un trait d’union entre tous les algériens, avant de rappeler qu’elle a toujours mi- lité pour que cette langue et culture soient reconnues sans faire recours au référendum, étant donné que cela est un droit naturel de tout le peuple algérien et de toutes les ré- gions du pays qui ont indénia- blement des origines amazighes. tout en rappelant ces fréquents déplacements dans la région, louisa Ha- noune a affirmé qu’elle est venue à la ville des genets cette fois-ci pour solliciter une procuration des citoyens de la région lui permettant de mettre en œuvre son programme vi- sant à amorcer « une rupture avec les politiques écono- miques, sociales et culturelles qui ne sont pas favorables au peuple », précisant qu’elle ins- taurera, si le peuple algérien lui accorderait sa confiance le 17 avril prochain, une « véri- table démocratie locale », an- nulera le processus d’adhésion de l’algérie à l’OMC, et im- posera le monopole de l’etat

à l’OMC, et im- posera le monopole de l’etat sur le commerce extérieur, constitutionnalisera

sur le commerce extérieur, constitutionnalisera l’égalité entre l’homme et la femme et tamazight comme langue na- tionale officielle à côté de la langue arabe. la candidate du Pt aux élections présiden- tielles a par ailleurs tiré à bou- lets rouges sur ceux qui ont appelé à l’ingérence étrangère pour imposer le futur Prési- dent de l’algérie les quali- fiants de « nouveaux traitres ». « Nous connaissons parfaite- ment les effets de l’ingérence étrangère dans les affaires in- ternes des pays. Regardez ce qui se passe en irak, la Série,

la libye…c’est le chaos à cause de cette ingérence à la- quelle appellent ces per- sonnes », a-t-elle averti, en évoquant la situation particu- lièrement inquiétante dans la- quelle viventdes pays frontaliers à notre pays. enfin, la seule candidate au scrutin présidentiel du 17 avril a ap- pelé la population à se rendre massivement aux urnes le jour « j » pour élire librement le futur président de la répu- blique et barrer par-là la route à ceux qui tentent de déstabi- liser notre pays. Bel. Adrar

… et à Sidi Bel-aBBèS

a Sidi Bel-abbès, M me Hanoune a précisé hier que la transition vers la démocratie suppose une justice «indépendante et équitable» envers tous les algériens «il ne peut y avoir de transi- tion vers la démocratie sans une justice indé- pendante et équitable envers tous les citoyens. Nous avons besoin d’un système judiciaire af- franchi de l’influence d’un ministre de la justice et du poids de l’argent. Une justice qui soit épargnée par toutes les pressions émanant de l’exécutif», a affirmé la postulante au siège d’el-Mouradia, lors de son meeting électoral, animé à la maison de la culture de Sidi-Bel- abbès. l’algérie n’a pas besoin d’un système judiciaire à «l’américaine dominé par l’argent» mais d’une justice «comme l’ont voulue ceux qui ont milité pour l’indépendance de l’algé- rie», a-t-elle ajouté à ce propos, courtisant le po- tentiel électoral de cette wilaya de l’Ouest du

pays. l’indépendance de la justice doit passer, en outre, par «la libération» du Conseil supé- rieur de la magistrature de la tutelle du minis-

tère de la justice, la suppression de l’inspection de la magistrature, la moralisation des magis-

etc, a encore explicité la leader du Pt.

«Je suis convaincue que les algériens sont conscients des enjeux que comportent le pro- chain scrutin et qu’ils sont opposés à toute in- tervention étrangère à l’occasion de cette élection présidentielle car ils savent que la sou- veraineté nationale est la ligne rouge à ne pas franchir», a-t-elle, par ailleurs discouru. Mme Hanoune s’est dit, à ce propos, «rassurée» et a affirmé que pour ces considérations, l’algérie «se porte encore bien» car même si la jeunesse exprime parfois son «ras-le-bol», elle n’en est pas moins patriotique et attachée à la «sauve- garde de ses frontières», a-t-elle précisé.

trats

Une délégation de la mission d’observation de la Ligue arabe attendue le 11 avril à Alger

les membres de la mission de la ligue arabe chargée de l’observation de l’élection pré- sidentielle en algérie se sont réunis, jeudi au siège de la ligue arabe, sous la présidence du Secrétaire général adjoint et chef de la mission, Mohamed Sbih. la réunion a porté sur la mission d’observation de l’élec- tion présidentielle en algérie, conformément au mémorandum d’entente signé le 9 mars der- nier au siège de la ligue entre le ministre des affaires étran- gères, Ramtane lamamra et le Secrétaire général de la ligue arabe, Nabil al arabi, a souli- gné M. Sbih. il a précisé que la mission comprendra 123 obser- vateurs, dont un premier groupe composé de 16 membres est at- tendu en algérie le 11 avril cou- rant pour préparer l’accueil des

le 11 avril cou- rant pour préparer l’accueil des autres membres de la mission, dont l’arrivée

autres membres de la mission, dont l’arrivée est prévue le 14 avril. il sera également question de préparer les listes de déploie- ment des membres de la mis- sion à travers les 48 wilayas, en leur assurant l’hébergement et toutes les conditions liées à la logistique. le premier groupe de la mission établira des contacts avec les responsables

concernés par l’organisation de l’élection, ainsi qu’avec les can- didats si ces derniers le souhai- tent. Une délégation de la mission avait visité récemment l’algérie où elle a pris connais- sance de la Constitution et des dispositions de la loi organique portant régime électoral. la mission avait rencontré égale- ment des représentants de plu- sieurs ministères concernés par l’organisation de l’élection pré- sidentielle et des représentants de la société civile. la partici- pation d’observateurs de la ligue arabe à l’observation de l’élection présidentielle en al- gérie, aux cotés d’observateurs internationaux et régionaux constituera une plus-value pour la démocratie dans le monde arabe, a précisé M. Sbih. APS

ReBaïNe à tiSSeMSilt

Mettre un terme au problème de la fuite des cerveaux

A

Fewzi Rebaïne s'est

engagé jeudi à tis- semsilt à mettre un

terme au problème de la "fuite des cerveaux" en offrant aux compétences un climat de tra- vail "adéquat" en algérie. il précisé que le retour de cette élite en algérie demeure une des priorités de son pro- gramme, déclarant qu'il était prêt aussi à offrir une chance

à cette élite pour prouver sa

capacité sur le terrain. "Je suis prêt à offrir des chances à nos élites établies à l'étranger et en algérie pour prouver leur capacité sur le terrain, surtout que j'ai une très bonne volonté politique et que notre pays possède des ri- chesses naturelles impor- tantes", a-t-il déclaré. M. Rebaïne a expliqué, dans le même cadre, qu'il était pour l'ouverture à la mondialisa- tion dans le cadre du partena- riat permettant d'acquérir l'expérience étrangère dans différents domaines, notam- ment technologique, criti-

li

différents domaines, notam- ment technologique, criti- li quant, par le même occasion, les sociétés multinationales

quant, par le même occasion, les sociétés multinationales qui recourent aux pots-de-vin pour décrocher des marchés. le candidat du parti ahd 54 est revenu, par ailleurs, sur les principaux thèmes de son programme électoral, dont la

question de la révision de la Constitution, en promettant d'enlever au président de la République le statut de pre- mier magistrat du pays, afin de laisser, a-t-il dit, la justice travailler librement.

tOUati à aiN teMOUCHeNt…

Sévère critique de la bureaucratie locale

Moussa touati, candidat à l’élection présidentielle a "sé- vèrement" critiqué, jeudi à ain temouchent, les pratiques bu- reaucratiques "négatives" de l’administration locale vis-à- vis des citoyens. il a estimé que "par ses pratiques bureau- cratiques, l’administration lo- cale mène la vie dure au citoyen", s’interrogeant ainsi sur les mesures prises par le gouvernement dans le cadre de l’amélioration du service public. dans le même sillage, le président du FNa a fait obser- ver que les responsables élus ont "moins de prérogatives, d’appui et d’autorité compara- tivement aux responsables dé- signés par l’administration", estimant que cela est une "in- sulte au peuple et à ses élus". il a estimé en outre que "la souveraineté du peuple ne peut

estimé en outre que "la souveraineté du peuple ne peut être consacrée que dans un etat

être consacrée que dans un etat de droit où la justice so- ciale est instaurée", appelant à tirer les enseignements des

… a tleMCeN…

grèves et des mouvements de contestation qu'ont connus plusieurs secteurs.

il a réaffirmé jeudi à tlemcen son intention d'assurer aux algériens une ''vie décente'' dans un pays où ''l’etat de droit doit être respecté''. M. touati, qui a arpenté les rues du centre ville de tlemcen sous une pluie battante, dans le cadre d’une activité de proximité au 12e jour de la campagne électorale, a longuement discuté avec les tlemceniens, leur expliquant que ''tout algérien a droit à une vie décente et respecta- ble''. l’algérie est un ''pays dont les richesses na- turelles devraient permettre aux algériens d'avoir un niveau de vie acceptable'', relevant

toutefois que la paupérisation de la population s’est aggravée notamment après que l’etat eut fermé plusieurs entreprises et sociétés pu- bliques''. des citoyens, rencontrés par M. touati, s’étaient plaints également du chômage, après avoir perdu leurs postes d’emploi, alors qu’ils exerçaient dans des entreprises relevant du secteur économique privé. Ces mêmes citoyens ont émis le vœu de voir l’etat ''reprendre les entreprises nationales publiques qui assuraient des emplois pérennes aux algériens'', considérant que l’emploi dans le secteur privé restait ''aléatoire''.

… a ORaN…

Moussa touati, a appelé hier à Oran, les algériens à utiliser le bulletin de vote comme ''unique et ultime arme afin de recouvrer leur souveraineté''. M. touati, qui a animé un meeting régional à la salle de cinéma es Saada, dans le centre d'el Bahia au 13e jour de la campagne électorale pour la présidentielle 2014, a souligné que ''le bulletin de vote demeure l’unique et ultime arme du

peuple algérien pour recouvrer sa souveraineté et en finir avec l’actuel pouvoir''. M. touati a ajouté

à ce propos que son parti milite pour un ''etat de droit où la justice sociale sera garantie et consa-

crée'', précisant que ''le président et les élus en algérie doivent être au service du peuple et non le contraire''.

… et à MOStagaNeM

le président du Front national a insisté hier

à Mostaganem sur la nécessaire mise en place

d’aires de jeu et d’espaces de loisirs au profit des jeunes. il s’est rendu dans un groupement d’habitations situé dans le quartier les Sala- mandres, dans le cadre d’une activité de proxi- mité, au 13e jour de la campagne électorale, a insisté sur "l’aménagement d’espaces verts et

de loisirs" en faveur des habitants, appelant aussi les riverains à "préserver les espaces verts et l’embellissement de leurs quartiers respec- tifs". le candidat du FNa a souligné que le bulletin de vote représente une "arme" avec la- quelle les algériens sont en mesure de provo- quer le changement.

Vendredi 4 - Samedi 5 avril 2014

8 N ation EL MOUDJAHID ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DU 17 AVRIL CAMPAGNE ÉLECTORALE
8
N ation
EL MOUDJAHID
ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DU 17 AVRIL
CAMPAGNE ÉLECTORALE

SAÏDANI À OUARGLA

« Bouteflika a besoin du soutien de tous pour parachever le processus d’édification »

de tous pour parachever le processus d’édification » L e secrétaire général du parti du Front

L e secrétaire général du parti du Front de libération nationale (FLN), Amar Saïdani, a indiqué,

jeudi à Hassi Messaoud (Ouargla),

que «le candidat Abdelaziz Bouteflika

a besoin du soutien de tous les Algé-

riens pour parachever le processus d’édification de l’Algérie». «Nous de- vons nous prononcer massivement le jour du scrutin en faveur du candidat indépendant Abdelaziz Bouteflika, pour poursuivre le processus de déve- loppement et de progrès, et la préser- vation de la paix et de la stabilité du pays», a estimé M. Saïdani, lors d’un meeting populaire animé à la salle de cinéma de Hassi-Messaoud, au titre de la douzième journée de la campagne

électorale pour la présidentielle du 17 avril prochain. Qualifiant Hassi Messaoud de «ville historique des élites à ne pas négliger, car étant la locomotive de l’économie nationale», le SG du FLN

a appelé les citoyens «à ne pas oublier

les positions du moudjahid Abdelaziz Bouteflika concernant la nationalisa- tion des hydrocarbures». «M. Bouteflika compte sur les jeunes et les femmes pour être en tête

des électeurs», lors du scrutin du 17 avril prochain et d’en faire «une fête nationale qui fera la fierté de l’Algé- rie», a soutenu M. Saâdani. Il a, à l’issue de son intervention,

indiqué que «toutes les régions algé- riennes vivent l’ambiance de fêtes électorales», soulignant que «l’Algé- rie se porte bien» et est «résolument tournée vers l’avenir avec M. Abdela- ziz Bouteflika, avec lequel s’ouvrira une ère nouvelle marquée par la re- mise du flambeau aux jeunes». Lors d’un meeting similaire animé à la salle omnisports de la commune de Taibet, M. Saâdani a rappelé les avancées concrétisées sous l’ère d’Ab- delaziz Bouteflika, dans différents do- maines, et visant, notamment, l’amélioration du cadre de vie du ci- toyen. Estimant que la prochaine prési- dentielle sera «un message à l’ensem- ble du monde que l’Algérie se porte

bien», le SG du FLN a invité les ci- toyens à une «forte» participation le jour du scrutin et à un «vote en faveur du candidat indépendant Abdelaziz Bouteflika».

APS

… ET À BISKRA :

« Le programme du candidat Bouteflika répondàtouteslesaspirationsdescitoyens»

Le programme du candidat indé- pendant à l’élection présidentielle Ab- delaziz Bouteflika «répond à toutes les aspirations des citoyens, en particulier celles des jeunes», a affirmé, hier à Biskra, le secrétaire général du parti du Front de libération nationale (FLN), Amar Saïdani. Il a indiqué, au cours d’un meeting électoral au ci- néma du complexe thermal Hammam Essalihine, en présence d’une assis- tance nombreuse, que le programme électoral de Bouteflika est conçu pour «construire l’Algérie de demain et en faire le joyau de la Méditerranée qui assurera un avenir prospère à la jeu- nesse». «Les citoyens de Biskra, comme ceux des autres wilayas du pays, désirent tous un avenir basé sur

la continuité, le développement et la paix», a-t-il ajouté, estimant que cela est «possible par le renouvellement de la confiance au candidat indépendant Bouteflika». Il a également indiqué que Boute- flika «consolidera la pleine liberté de la presse, de la justice et des partis po- litiques, comme dans tout pays démo- cratique». M. Saïdani a conclu son intervention d’un quart d’heure en ap- pelant «ceux qui soutiennent Boute- flika, ainsi que ceux qui lui sont opposés, à se diriger côte à côte aux urnes pour s’y exprimer dans le calme, la sérénité et la concorde», invitant son auditoire à accorder ses voix au candidat indépendant Abdelaziz Bou- teflika.

GHOUL ET BENYOUNÈS À OULED FARÈS (CHLEF) :

« Consolidation des acquis réalisés sous l’égide de Bouteflika »

L es leaders des partis Taja- mou’e Amal El-Djazaïr (TAJ), Amar Ghoul, et du

Mouvement populaire algérien (MPA), Amara Benyounès, ont plaidé, jeudi à Ouled Farès (Chlef), pour la «consolidation des acquis réalisés par l’Algérie sous l’égide du président Bouteflika, notam- ment dans les domaines du recou- vrement de la paix et de la stabilité et du développement écono- mique». Animant conjointement un meeting électoral au profit du can- didat indépendant Abdelaziz Bou- teflika en prévision de la présidentielle du 17 avril, les pré- sidents du MPA et de TAJ ont mis en exergue, «l’impact de la récon- ciliation nationale, initiée par le Président Bouteflika, sur la stabi- lité du pays et sur l’image de l’Al- gérie dans le concert des nations». «La victoire de l’Algérie sur le terrorisme est aujourd’hui une réa- lité que personne ne peut occulter», ont-ils affirmé, ajoutant que «cette victoire n’est autre que le résultat de la volonté, voire de l’audace po- litique du candidat Bouteflika qui

voire de l’audace po- litique du candidat Bouteflika qui a pu, à travers la réconciliation na-

a pu, à travers la réconciliation na- tionale, arrêter l’effusion du sang des Algériens, instaurer la paix et asseoir les bases d’un développe- ment durable», ont-ils souligné. Pour M. Ghoul, le soutien de son parti au candidat indépendant Abdelaziz Bouteflika «n’est pas fortuit». Il se justifie, a-t-il expliqué, «par le fait que M. Bouteflika a promis et tenu ses engagements re- latifs au rétablissement de la paix, de la stabilité et à l’unification des Algériens». De son côté, M. Be- nyounès s’est félicité du «large

De son côté, M. Be- nyounès s’est félicité du «large soutien des associations, de la so-

soutien des associations, de la so- ciété civile et de la jeunesse au can- didat indépendant M. Abdelaziz Bouteflika et leur reconnaissance des acquis qu’il a réalisés dans tous les domaines, ceux, notamment, ayant un rapport direct avec les préoccupations du citoyen». Les deux orateurs ont appelé, à cet égard, les électeurs de la wilaya de Chlef, à se rendre «massivement aux urnes le 17 avril et à voter pour le candidat Bouteflika afin de lui permettre de consolider davantage l’œuvre qu’il a entreprise». APS

OUYAHIA À OUM EL-BOUAGHI

Unité des rangs et fin des divisions

M. Ahmed Ouyahia a plaidé, hier à Oum El- Bouaghi, pour l’unité

des rangs et la fin des divisions, au cours d’un meeting en faveur du candidat indépendant Abdelaziz Bouteflika à la présidentielle du 17 avril, appelant à voter «oui à Boute- flika». M. Ouyahia, qui a tenu un dis- cours électoral dans une salle omni- sports Abdelhamid-Beghou archicomble, a fait état d’une «cein- ture de feu» qui entoure l’Algérie, en raison de l’instabilité dans des pays voisins. «Il est aujourd’hui impératif de rester unis et soudés, en dépit des divergences d’opinion», a-t-il préco- nisé. Parlant de «ceux qui prônent le boycott (du scrutin) du 17 avril pro- chain et ceux qui veulent une phase de transition», le représentant du candidat Bouteflika a estimé que «boycotter, c’est renier l’État et ses institutions». Répondant à ceux qui prônent une phase de transition, il a considéré que cette phase, «l’Algé- rie l’a vécue entre 1992 et 1995». Les 22 millions d’électeurs algé-

entre 1992 et 1995». Les 22 millions d’électeurs algé- riens «iront aux urnes pour élire le

riens «iront aux urnes pour élire le Président de la République et assu- rer la continuité de l’État», a-t-il dit, ajoutant que tous ceux qui pensent que «la politique est semblable à un jeu d’échecs dont on se sert pour bloquer l’avancée du pays ont tort». «Bouteflika est l’artisan de la paix et de la stabilité», a encore souligné M. Ouyahia, citant le déve- loppement tous azimuts que vit la wilaya d’Oum El-Bouaghi depuis 1999. S’agissant de l’habitat, il a af-

firmé qu’avec la réélection de Bou- teflika, «la crise du logement connaîtra son épilogue dans les cinq années à venir». Présentant Oum El-Bouaghi comme «la porte des Aurès», M. Ouyahia, qui devait présider dans l’après-midi un meeting électoral à Khenchela, a demandé à une nom- breuse assistance d’accomplir son devoir citoyen et de faire le bon choix: voter «pour la stabilité et pour la paix».

BELKHADEM À EL-TARF

Appel à un vote massif pour l’homme de la réconciliation nationale

M. Abdelaziz Belkhadem a appelé, hier à El-Tarf, à un «vote massif en fa-

veur de l’homme de la paix, de la réconciliation nationale et de la sta- bilité», le candidat indépendant Ab- delaziz Bouteflika à l’élection présidentielle du 17 avril prochain. Intervenant lors d’un meeting de campagne en faveur du candidat in- dépendant Abdelaziz Bouteflika à la salle Ahmed-Betchine, M. Bel- khadem a exhorté la population à «relever le défi en exprimant, le 17 avril, son choix en faveur de Bou- teflika, un homme connu de par le monde pour ses positions, et qui a su rétablir la stabilité et permettre à l’Algérie d’être présente sur la scène internationale». «Allez voter en masse pour dire que l’Algérie se

«Allez voter en masse pour dire que l’Algérie se porte bien et pour répondre à tra-

porte bien et pour répondre à tra- vers les urnes à ceux qui veulent semer le doute et la discorde», a-t- il souligné. Revenant sur la décen- nie noire, il dit que contrairement

aux années 1990, «lorsque la peur empêchait les Algériens de sortir de chez eux avant le lever du jour», le peuple «jouit aujourd’hui d’une sé- curité et d’une sérénité qu’il se doit

de préserver à tout prix». S’il est réélu, le candidat Bouteflika pour- suivra «les efforts qu’il a engagés depuis une quinzaine d’années, tant sur le plan des réalisations socioé- conomiques que sur le plan de la pratique démocratique», a encore

ajouté M. Belkhadem. «Le peuple placera sa confiance en celui qui s’est consacré à la consolidation de la stabilité du pays et à la relance du processus de dé- veloppement socioéconomique, comme en témoigne le bilan des trois précédents quinquennats dont

l’impact (

qui est aujourd’hui

bien visible», a-t-il souligné. Le programme de Bouteflika prévoit d’assurer un développement écono- mique et social «soutenu et dura- ble», et d’approfondir les libertés

)

publiques et individuelles à travers l’amendement de la Constitution, a également affirmé M. Belkhadem. Il a aussi rappelé que l’Algérie «fi- gure parmi les rares pays à consa- crer 13% de son produit intérieur brut (PIB) au volet social», avant de signaler que «d’autres réalisa- tions et d’autres efforts restent à faire». M. Belkhadem, qui devait éga- lement se rendre dans l’après-midi à Bouhadjar, puis dans la wilaya voisine d’Annaba pour mener un travail de proximité dans les per- manences du candidat indépendant Bouteflika, a clôturé son discours de près de 30 mn en renouvelant son appel à un vote massif en fa- veur de l’homme de la réconcilia- tion nationale.

Vendredi 4 - Samedi 5 Avril 2014

N

9 EL MOUDJAHID ation ELECTION PRESIDENTIELLE DU 17 AVRIL CAMPAGNE ELECTORALE
9
EL MOUDJAHID
ation
ELECTION PRESIDENTIELLE DU 17 AVRIL
CAMPAGNE ELECTORALE

Meeting de soutien des fédérations syndicales de l’ugta au candidat Bouteflika

L’acte électoral porteur de changement

La direction de campagne du candidat indépendant Abdelaziz Bouteflika de la wilaya d’Alger a organisé jeudi, au siège de la centrale syndicale, un meeting électoral au profit de son candidat, en présence des travailleurs et syndicalistes de plusieurs fédérations syndicales affiliées à l’UGTA, soutenant la candidature de M. Abdelaziz Bouteflika, à la magistrature suprême pour un quatrième mandat.

L meeting a été animé par le premier responsable de cette instance, M. seddik

chihab, qui reviendra sur la parti- cularité de cette campagne électo- rale, en raison d’un contexte général marqué par l’aspiration des algériens et de toutes les couches de la société à une nouvelle ère qui tienne encore compte de l’intérêt du pays. M. chihab a estimé que l’acte électoral est le premier pas vers l’instauration d’une vraie démocra- tie. «on ne veut plus de la démo-

cratie du chaos qui a causé la perte de 200 000 personnes durant la dé- cennie noire». M. chihab dira que

« ceux qui soutiennent la candida-

ture de M. Bouteflika ne sont pas contre le changement qui est déjà effectif », soulignant que l’algérie

a opté pour la démocratie. « nous en avons assez des conflits » dira-t-il. le directeur de campagne qui reviendra sur les conséquences de la décennie noire et le lourd tribut payé par les algé- riens en plus du préjudice causé à l’économie nationale rappellera la

e

Ph. : Billel
Ph. : Billel

politique de concorde civile, puis la réconciliation nationale, projet civilisationnel initié par abdelaziz Bouteflika. « le changement se fera par nous qui avons toujours plaidé pour le concrétiser » relèvera-t-il. s’exprimant sur le déroulement de

la campagne électorale, il appel- lera à la mobilisation de tout le monde pour défendre leurs voix et prouver à tous que l’alliance pré- servera la démocratie. l’intervenant notera par ailleurs que « ceux qui soutiennent Boute- flika sont aujourd’hui, majoritaires

et ils vont prouver que leur majorité est irréprochable, rejetant la démo- cratie de l’anarchie ». M. chihab ne manquera pas de souligner que l’aile qu’il représente n’a pas besoin de recevoir des le- çons de démocratie qu’elle défend fermement.

M. chihab indiquera que le soutien de l’alliance pour Boute- flika est avant tout « une reconnais- sance aux valeureux moudjahidine et chouhada » qu’il représente, ajoutant qu’« il n’est pas question qu’il sorte sur la pointe des pieds mais avec tous les honneurs avant qu’il ne remette le flambeau à la gé- nération de l’indépendance. notre candidat appartient à la génération de la révolution à laquelle nous res- tons toujours fidèles » a-t-il af- firmé. s’adressant aux travailleurs, présents en force dans la grande salle de la centrale syndicale, sed- dik chihab a estimé que l’ugta a toujours été et restera l’organisation syndicale la plus puissante en algé-

rie. «l’ugta a pu relever tous les défis au service des travailleurs et à leur promotion. aujourd’hui, il lui incombe d’accomplir un rôle natio- nale en soutenant le candidat Bou- teflika, pour une algérie meilleure » a-t-il conclu. Salima Ettouahria

sorties de proxiMité, Meetings, affichages…

La campagne bat son plein à Tizi-Ouzou

l campagne électorale pour les élec-

tions présidentielles du 17 avril pro- chain bat son plein à tizi-ouzou où les

représentants des candidats en lice multiplient les sorties sur le terrain à travers les villages et hameaux de la wilaya pour convaincre la population de se rendre massivement aux urnes le jour « j » et choisir librement le futur premier magistrat du pays parmi les six cava- liers. en effet, après un début timide, la cam- pagne de séduction des électeurs pour les mo- biliser le 17 avril prochain en faveur de l’un des cavaliers en course a atteint sa vitesse de croisière en ce début du week-end où l’on constaté une intense activité des représentants

de surtout trois candidats, en l’occurrence Bouteflika, hanoune et Benflis. ainsi, plus de dix sorties de campagne ont été effectuées hier par la direction de campagne du candidat indépendant Bouteflika dans plusieurs loca- lités de la wilaya, notamment abi youcef, ain el hammam, ait aggoucha, akbil, iferhou- nen, illilten, imsouhal, irdjen, Beni douala, ait Mahmoud et larbaâ nath irathen. dans cette dernière localité, le directoire de cam- pagne a organisé un grand meeting électoral au niveau du centre culturel ahcen Mezani durant lequel le directeur de campagne de tizi-ouzou, M el hadi ould ali, a rappelé, devant une assistance très nombreuse, les grandes réalisations du président dans tous les domaines, économiques, sociales, cultu- relles, sécuritaires et diplomatiques. pour M ould ali « aujourd’hui l’algérien marche tête haute quant il voyage dans n’importe quel pays étranger, alors qu’avant la venue de Bouteflika à la tête de l’etat nous étions dé- considérés là où nous partions », rappelant que cette considération dont jouissent au- jourd’hui nos citoyens à l’étranger est arraché grâce à la politique internationale adoptée par le président Bouteflika. idem pour la paix et l’arrêt de l’effusion du sang des algériens, a-

a

et l’arrêt de l’effusion du sang des algériens, a- a t-il encore indiqué, avant d’énumérer les

t-il encore indiqué, avant d’énumérer les grands projets dont a bénéficié la wilaya de tizi-ouzou durant les trois mandats de Bou- teflika, à savoir le gaz naturel qui passe de 09 % en 1999 à plus de 60% actuellement pour atteindre les 98% en 2018, l’habitat rural, les logements, la pénétrante autoroutière vers l’autoroute est-ouest, un deuxième chu, des hôpitaux un peu partout et tant d’autres réali- sation au profit de la culture et la jeunesse et des sports. « ces réalisations sont là et visi- bles », dira t-il tout en assurant la population que Bouteflika continuera d’apporter un inté- rêt particulier pour cette région du pays qu’il ne cesse de considérer comme « le cœur pal- pitant de l’algérie ». pour leur part les repré- sentants du candidat indépendant Benflis ont choisi le centre culturel de la ville de Bouze- guene pour animer un meeting électoral au profit de leur candidat. lors de ce meeting électoral animé par M saadi hanouti et Mme Zahia kaaboub, membres de la direction de campagne, l’accent a été mis sur les réformes profondes qu’entamera le candidat Benflis s’il venait d’être choisi par les électeurs. les animateurs de cette rencontre avec la popula-

tion de Bouzeguene ont été par ailleurs très critiques de la situation qu’endure le citoyen au quotidien eu égard à la baisse du pouvoir d’achat et la flambée des prix de produits ali- mentaires. les représentants de la candidate louiza hanoune sont également sur le terrain pour convaincre la population de voter massive-

ment en faveur de leur candidate qui a animé jeudi dernier un grand meeting électoral à la maison de la culture Mouloud Mammeri de tizi-ouzou. la permanence électorale du plus jeune candidat à cette élection, en l’oc- currence le premier responsable du parti front el Moustakbel, le docteur abdelaziz Belaid, a de son coté effectuée plusieurs sor- ties de proximité pour vulgariser le pro- gramme de son candidat et convaincre la population de voter pour lui le 17 avril pro- chain. selon le directeur de campagne à tizi- ouzou du candidat Belaid, M Mohamed semane, une quinzaine de meeting seront ani- més à partir de dimanche dans plusieurs lo- calités de la wilaya. « nous comptons mettre le paquet durant cette semaine à travers l’organisation d’une quinzaine de meeting, soit une moyen de deux meetings par jour, à travers les quatre coins de la wilaya », nous dira M semane. il est utile de mettre en exergue le climat de sé- rénité dans lequel se déroule cette campagne électorale dans la wilaya de tizi-ouzou où aucun incident n’a été enregistré jusque là. Bel.Adrar

en caMpagne pour le candidat ali Benflis

Djahid Younsi courtise les boycotteurs

le secrétaire général du mouvement el islah, djahid younsi, a estimé jeudi, à an- naba, que « la solution, n’est pas dans le boycott de la présidentielle du 17 avril pro- chain ». s’exprimant lors d’une rencontre qu’il a animé au siège de la permanence du can- didat indépendant ali Benflis, il a in- diqué dans ce cadre, que « la mobilisation de tous les algériens, le jour « J », est indis- pensable pour provoquer le changement et rompre avec le système de gouvernance en

place ». djahid younsi, a exhorté dans ce sillage, « les boycotteurs de la consultation du 17 avril, à rejoindre les partisans du changement pour sceller une forte alliance, en faveur du candidat ali Benflis, dont le programme électoral répond aux inspira- tions de tous les algériens ». il s’est interrogé par ailleurs, sur l’après 17 avril et de quoi sera-t-il fait ? djahid younsi, a appelé à un « contrôle accru des urnes le jour du scrutin dans le but de barrer la route aux fraudeurs ». B G

Vendredi 4 - samedi 5 avril 2014

N

10 ation EL MOUDJAHID ELECTION PRESIDENTIELLE DU 17 AVRIL CAMPAGNE ELECTORALE
10
ation
EL MOUDJAHID
ELECTION PRESIDENTIELLE DU 17 AVRIL
CAMPAGNE ELECTORALE

annaBa

L’ANR et le PUND appellent à voter pour un 4 e mandat

L e secrétaire général de l’al- liance nationale républi- caine (anr), M. Belkacem

sahli et le secrétaire général du

Parti de l’unité nationale et le dé- veloppement (Pund), M. Moha- med daif, ont animé jeudi dernier, à annaba, un meeting populaire, pour le compte du candidat indé- pendant à la présidentielle du 17 avril prochain, M. abdelaziz Bou- teflika. devant une assistance compo-

sée essentiellement de jeunes, au

palais de la culture, Mohamed Boudiaf, les deux intervenants ont appelé les algériens à se rendre massivement aux urnes le jour « j » et à voter en faveur du can- didat indépendant abdelaziz Bou- teflika, qui incarne, ont-ils

souligné, « la stabilité et la pour- suite du développement du pays ». « le renouvellement de la confiance au profit du candidat abdelaziz Bouteflika, l’homme de

la réconciliation nationale et la

concorde civile, signifie, ont-ils ajouté, le renforcement du proces-

sus démocratique en cours et le

passage du témoin aux généra- tions montantes. » les acquis ac-

du témoin aux généra- tions montantes. » les acquis ac- complis, sous la gouvernance de abdelaziz

complis, sous la gouvernance de abdelaziz Bouteflika, ont été pas- sés en revue par les deux orateurs,

tant sur le plan interne et externe.

« la diplomatie sous la conduite

éclairée du chef de l’etat, a per- mis à l’algérie de reprendre la place qui est la sienne dans le

concert des nations », ont-ils in-

sisté, avant de faire remarquer que

« l’image de l’algérien qui était

assimilé à un terroriste, a été réha- bilitée grâce à la politique externe prônée par le chef de l’etat, de- puis son retour aux affaires du

pays ». « le 4 e mandat pour le Président abdelaziz Bouteflika, va permettre l’achèvement des grands chantiers en cours et le lan- cement d’autres à travers le terri-

toire national. » B. Guetmi

Meeting des travailleurs de l’ugta a Mascara :

« Il est l’homme de la situation »

la

les travailleurs de

wilaya de Mascara sous le

syndicat

ugta se sont rassemblés

jeudi dernier au niveau de

sigle

de

leur

l’algérie, a dit l’un des

orateurs, « a désormais sa

place

pour participer,

parmi les etats qui comp-

pour être

grands

parmi

les

la maison

de la culture abi

tent pour le règlement des

ras

en naciri, en soutien

conflits

qui surgissent à

au

candidat indépendant

travers le monde, grâce à la

abdelaziz

Bouteflika. la

stature

internationale de

salle

s’est

avérée très

Bouteflika.

les interve-

exigüe pour contenir l’as- sistance. les intervenants

nants, qui se sont succédé

à la tribune au cours de ce

se

sont largement étalé sur

rassemblement des travail-

les

réalisations

concréti-

leurs qui ont exprimé leur

sées sur

le terrain durant

attachement aux valeurs et

les trois mandats par abde-

constantes

de la nation et

laziz Bouteflika et sur sa

politique « qui a permis a

de reprendre sa

place sur le plan internatio-

après une tragédie de

ans qui ne dit pas son

nom. »

dix

nal,

l’algérie

les acquis du peuple à tra- vers la bonne gouvernance

de Bouteflika,

ont appelé

en conclusion à

massif en faveur du candi- dat abdelaziz Bouteflika. A. Ghomchi

un vote

du candi- dat abdelaziz Bouteflika. A. Ghomchi un vote assOciatiOns de jeunes et MOuveMents citOyens de

assOciatiOns de jeunes et MOuveMents citOyens de Bejaia

Soutien indéfectible au candidat Bouteflika

 

Plusieurs centaines de jeunes

qui aura lieu à la maison de la cul-

structures de base avec l’autoroute

issus des différentes associations

ture de Bejaia. le second meeting

qui a désenclavé plusieurs régions.

et

du mouvement citoyen s’orga-

sera animé le 11 avril par M.

c’est vraiment un grand défi

nisent ces derniers temps à travers plusieurs communes de la wilaya

Ouyahia. ainsi, les efforts accom- plis par le président durant les

gagné de notre président quand on voit que dans chaque wilaya il

de

Bejaia pour former une force

trois mandats consécutifs et le dé-

y a une université, plusieurs éta-

majeure afin d’apporter un soutien

veloppement tous azimuts de tous

blissements scolaires et de nou-

total au candidat à l’élection pré- sidentielle abdelaziz Bouteflika.

les secteurs d’activités ont permis à toute cette jeunesse de prendre

velles routes qui s’ouvrent vers le développement local. il suffit de

a

Kherrata, souk el tenine et

conscience de cet acte favorable

voir la wilaya de Bejaia qui a

akbou, des jeunes des associa-

avec l’ensemble des réformes en-

connu un développement impor-

tions culturelles, sportives et cari- tatives ont rejoint le mouvement citoyen mobilisé autour du candi-

gagées au profit de cette frange de population. c’est d’ailleurs ce que nous avons pu recueillir comme

tant. nous les jeunes nous sommes conscients et personne d’autre ne

dat

Bouteflika.

témoignages et reconnaissances

pourra ébranler notre volonté pour

Parmi ces jeunes des étudiants universitaires et des fonction- naires qui apportent une grande

auprès de ces jeunes. Pour Mes- bah, étudiant à l’université abder- rahmane Mira : « le président

une mobilisation totale autour du candidat Bouteflika que nous avons choisis en toute âme et

contribution par l’organisation de réunions de concertation pour mener des actions sur le terrain pour un soutien indéfectible au candidat président. c’est d’ail- leurs ces jeunes qui animent la campagne en attendant les deux grands meetings qu’abritera Be-

Bouteflika a fait beaucoup pour le pays. durant les quinze années de son mandat beaucoup de choses ont été réalisés sur le plan social avec les nombreux logements édi- fiées, les mesures de réformes au profit des travailleurs et des couches démunies, les mesures de

conscience.» ils sont d’ailleurs plusieurs comme Mesbah à vou- loir s’exprimer pour souligner les efforts accomplis durant les der- nières années avec une stabilité et un fonctionnement sans faille de toutes les institutions de l’etat. il va sans dire que ces jeunes

jaia

sous la houlette de abdelma-

facilitations auprès des jeunes

attendent le jour « j » du scrutin

lek

sellal, directeur de campagne

pour leur insertion dans l’emploi

pour dire leur dernier mot en glis-

du

candidat Bouteflika. un mee-

ou les créations de leurs propres

sant leur bulletin dans les urnes.

ting

très attendu par la population

entreprises. il y a aussi les infra-

M. Laouer

Ould Khelifa aux jeunes de BOurOuBa :

« Il faut faire du 17 avril, une nouvelle fête de la Victoire »

M. Mohamed larbi Ould Khelifa a appelé hier après- midi les jeunes de Bourouba (el har- rach) à participer massivement au scrutin du 17 avril 2014 et d’en faire une nouvelle fête de la victoire, pour l’algérie et pour le candidat indépendant abdelaziz Boute- flika. animant un mee-

ting à la salle de la kasma fln de la commune, en présence de nombre de personnalités nationales, de parlementaires et d’élus locaux, M. Ould Khelifa s’est adressé aux centaines de jeunes présents qui ont créé à cette occa- sion une ambiance de fête pour les inviter à choisir le programme du candidat ab- delaziz Bouteflika, car il est porteur d’es- poir. dans ce contexte, le conférencier a évoqué brièvement les grandes réalisa- tions du Président de la république du- rant les trois mandats qu’il a assurés à la tête du pays, soulignant particulièrement l’ère de paix et de stabilité que connaît l’algérie aujourd’hui. il a ensuite rappelé la lourde responsabilité de la gestion du pays qu’a accepté de porter le moudjahid abdelaziz Bouteflika et les lourds efforts qu’il a consentis de 1999 à nos jours, en vue du rétablissement de la paix et de la stabilité . a ce propos, l’intervenant a cité la lutte menée contre le terrorisme comme un exemple à suivre par de nom-

Ph : A. Hammadi
Ph : A. Hammadi

breux pays, ainsi que la charte pour la paix et la réconciliation nationale qui a permis le retour de la paix et de la stabi- lité dans le pays. s’agissant du bilan économique du Président Bouteflika, le conférencier a mis en évidence les efforts de reconstruc- tion de l’économie nationale ciblant les infrastructures de base, avant de parler de sa modernisation à travers des pro- grammes de développement touchant tous les secteurs. le désendettement de l’algérie vis-à-vis de l’étranger a été sou- ligné par M. Ould Khelifa, à l’heure où beaucoup de pays dans le monde voient leur économie menacée. le soutien à la jeunesse et aux sports, les pratiques démocratiques, notamment en matière de libertés, ont été mis en re- lief par le représentant du candidat, avant de demander à la salle de réagir aux ap- pels au boycott par une participation mas- sive au scrutin. Mourad A.

le cOnseil natiOnal des scOuts MusulMans algeriens a tranche hier

Les SMA avec le candidat Bouteflika

Ph : A. Hammadi
Ph : A. Hammadi

les scouts musulmans algériens (sMa) ont exprimé à l’occasion de la 26 e

session ordinaire du conseil national leur

« soutien inconditionnel à la candidature

du Président Bouteflika pour briguer un quatrième mandat », c’est ce qu’a déclaré noureddine Benbrahem, commissaire gé- néral des scouts musulmans algériens (sMa), lors de la session ordinaire qui

s’est déroulée, hier, au camp international des scouts, Mohamed-Bouras de sidi- fredj. a moins de quinze jours du rendez- vous électoral , les sMa ont tenu à se positionner en faveur du candidat indépen- dant, abdelaziz Bouteflika en raison de

« la nécessaire poursuite des importantes

réalisations et projets enclenchés par le Président de la république.» en bref,

« une continuation qui sera inéluctable-

ment conjuguée à une stabilité tant impor- tante pour la nation. » « notre soutien à abdelaziz Bouteflika est une conviction liée à tout un processus en relation tout d’abord avec sa personne, son programme et aussi à son lien avec le scoutisme algé- rien et puis avec l’attente de préserver la paix et la cohésion sociale la sécurité du pays et la stabilité », affirme M. Benbra- hem. tous ces éléments font du candidat Bouteflika, explique l’orateur, « l’homme capable de répondre aux large attentes des algériens, particulièrement grâce à sa po- litique économique et sociale.» « le scou- tisme aujourd’hui avec cet esprit démocratique est en train de lancer un ap- puis très fort pour la candidature du Prési- dent Bouteflika pour assurer l’avenir de l’algérie et répondre aux aspiration des

algériens qui veut préserver la stabilité à travers toute sa politique économique très efficace qui vas répondre aux aspirations

des algériens », insiste-t-il encore. le conseil national des sMa a discuté égale- ment lors de sa réunion d’hier du bilan de l’année 2013 aussi bien dans son volet fi- nancier que moral et a établi un plan d’ac- tion pour 2014. il s’agissait également du placement du scoutisme algérien dans son dynamisme interne et externe surtout que l’algérie à travers les sMa est appelée à présenter sa candidature à la conférence mondiale du scoutisme en slovénie pour juillet. « c’est là un couronnement de tout

un processus de travail intense », dira M. Benbrahem. ceci dans la mesure où « l’algérie dispose d’une expérience impor-

tante en matière de politique démocratique lui permettant d’être l’exemple pour beau- coup et surtout de donner des leçons à des pays qui actuellement, passent par des pé- riodes difficiles.» les participants n’ont pas manqué de rappeler à cette occasion que depuis 1999, les sMa ont participé à l’instauration de la stabilité du pays et contribué à toutes les étapes qu’a connues notre nation. une démarche qui lui a per- mis d’avoir une place particulière au sein de la société civile algérienne. « a l’occa- sion de la révision constitutionnelle, je propose d’ajouter une nouvelle loi définis- sant le rôle de la société civile dans la gou- vernance à même de lui permettre encore davantage de s’impliquer dans la bonne gouvernance », a proposé le commissaire général qui cumule 17 ans à la tête des sMa.

vendredi 4 - samedi 5 avril 2014

N

ation

11

EL MOUDJAHID

TEBBOUNE L’A ANNONCE :

700.000 unités des programmes du plan quinquennal 2010-2014 réceptionnées

Près de 700.000 unités des programmes de réalisation de logements prévus au titre du plan quinquennal 2010-2014 en cours ont été réceptionnées, a affirmé jeudi dernier à Alger le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville.

P rès de 700.000 logements, soit 65%

des programmes prévus, au titre du plan quinquennal 2010-2014 en

cours ont été réceptionnés », a-t-il déclaré sur les ondes de la Radio nationale. Le ministre de l'Habitat a précisé, par ail- leurs, que près de 85 % des programmes ins- crits pour la même période quinquennale ont été lancés. Evoquant la question de l'outil de réalisa- tion national, M. Tebboune a souligné les fai- bles performances de ce dernier. "Sur plus de 30.000 entreprises recen- sées, seules quinze peuvent être classées dans la catégorie des entreprises hautement performantes pouvant réaliser d'importants programmes de logement" a-t-il indiqué. "La majorité des entreprises activant dans le secteur sont de petite taille, familiale ou artisanale, les entreprises de l'envergure de l'entreprise publique Cosider sont très peu nombreuses", a précisé M. Tebboune. Plus explicite, le ministre soulignera que la capacité de l'outil de production nationale se limitait à l'heure actuelle à près de 80.000 logements pour une demande oscillant entre 200 et 250.000 logements par an. Pour combler ce déficit, le gouvernement a décidé de recourir momentanément à l'ap- port des entreprises étrangères, a relevé M. Tebboune, ajoutant qu'une trentaine d'entre- prises étrangères interviennent dans la réali- sation des différents programmes de logements.

«

réali- sation des différents programmes de logements. « "Outre l'amélioration de la qualité des

"Outre l'amélioration de la qualité des constructions, l'expertise des entreprises étrangères permet d'accélérer notablement le rythme de réalisation des projets pour attein- dre une moyenne de 12 à 13 mois par loge- ment" a soutenu, par ailleurs, M. Tebboune. Le défi pour le secteur, a-t-il expliqué, "est d'industrialiser le bâtiment en rempla- çant la petite bétonnière par la centrale à béton, la poulie artisanale par la pompe à béton, et de généraliser l'usage des adjuvants à béton pour décoffrer au bout de deux heures de temps". Concernant le programme AADL/CNEP, M. Tebboune a réaffirmé que

près de 8.300 citoyens souscripteurs seront convoqués prochainement en vue de bénéfi- cier d'une pré-affectation. Ces citoyens font partie des 40.000 sous- cripteurs qui ont été orientés vers la CNEP en 2003 après l'arrêt de la formule AADL, a expliqué M. Tebboune. La réalisation programme AADL/CNEP a connu des retards en raison du problème de financement des travaux de VRD, a pré- cisé le ministre. "Cet écueil est désormais levé et les pre- mières livraisons de logements concerneront dans un premier temps les wilayas de

Constantine, Oran et Tipasa" a-t-il ajouté. Abordant la question des promoteurs dé- faillants, notamment dans la réalisation des programmes LSP, M. Tebboune a indiqué que l'Etat a institué un fonds de garantie pour protéger le citoyen acquéreur. "L'Etat a les prérogatives légales pour se substituer au promoteur défaillant à travers la désignation d'une nouvelle entreprise (pu- blique privée ou étrangère) en vue de la re- lance des chantiers à l'arrêt" a-t-il assuré. Répondant à certaines critiques mettant en doute la sincérité des chiffres communi- qués par son secteur, le ministre a soutenu que les milliers de logements réceptionnés régulièrement à travers tout le territoire na- tional sont le meilleur démenti à ces alléga- tions, ajoutant que le ministère de l'Habitat publiera prochainement les chiffres des réa- lisations pour toutes les communes d'Algé-

rie. S'agissant des perspectives d'évolution de la demande pour le secteur de l'habitat, M. Tebboune a indiqué que le diagnostic effec- tué au niveau des 1.541 communes d'Algérie permet de situer le déficit à près de 700.000 logements. Rappelant que les pouvoirs publics ont mobilisé près de 63 milliards de dollars pour juguler la crise du logement, M. Tebboune a affirmé que près de 95% de la demande so- ciale en matière de logements devrait être couverte à l'horizon 2018.

EDUCATION NATIONALE

Plus de 4.000 dossiers approuvés dans le cadre du programme de logements

Le ministère de l’Education na- tionale a approuvé plus de 4.000 dossiers relevant de 22 wilayas. Des dossiers déposés dans le cadre du programme de logements desti- nés aux enseignants et aux travail- leurs du secteur. Suite à l’application de l’instruction du Premier ministre concernant la né- cessité de trouver des formules pour accorder un prêt aux travail- leurs du secteur, pour bénéficier de logements, le ministère de tutelle a affirmé que des subventions seront accordées aux concernés pour la

construction ou l’achat d’apparte- ments ou de lots de terrain, pour ré- gler le problème de ce corps spécifique. Une série de mesures ont été prises dans ce cadre pour entamer et même accélérer le rythme de réalisation du programme destiné aux enseignants et d’affecter un quota à cette catégorie dans les wi- layas qui accusent un retard en ma- tière de lancement des projets. Toujours dans ce même contexte, la commission nationale des œuvres sociales a estimé le prêt

à accorder aux travailleurs du sec- teur, au niveau des différentes wi- layas, varie entre 50 et 100 millions de centimes. Le rembour- sement se fera sur une période de 10 années, selon les membres de la commission qui affirment que l’opération sera généralisée pour l’ensemble des wilayas avant la fin du mois en cours et que tous les dossiers devront être déposés au ni- veau des conseils de wilayas. Il y a lieu de rappeler que dans le cadre l’opération de l’AADL les enseignants et autres travailleurs

du secteur de l’éducation bénéfi- cient d’un prêt de 500.000 DA, après présentation des documents d’inscription à ce programme Ce prêt permettra au bénéfi- ciaire de financer l’acquisition d’un logement AADL. Le versement de cet apparte- ment « sera effectué de manière systématique par les agences de wilaya dans les comptes bancaires de l’AADL.» C’est d’ailleurs la commission nationale des œuvres sociales relevant du ministère de l’Education nationale qui a an-

noncé cette bonne nouvelle. Il est à souligner que cette commission prendra en charge le versement de 75% de son budget, pendant cette année, aux prêts d’achat ou de construction de logement au profit des travailleurs du secteur. « Le budget consacré à la cou- verture des demandes de prêts d’achat ou de construction de loge- ment dépasse les 588 milliards de centimes », indique la commission des œuvres sociales. Sarah S.

5 e SALON INTERNATIONAL DE TOURISME "SIAHA 2014"

Hadj Saïd annonce de nouveaux projets d’investissement

La 5 e édition du Salon inter- national de tourisme, "SIAHA 2014 " a été ouverte jeudi à Oran en présence du ministre du Tourisme et de l'Artisanat, M. Mohamed Amine Hadj Saïd, et des autorités locales. 100 exposants, représentant huit pays, la Tunisie, l'Espagne, la Suisse, la Malaisie, la Tur- quie, la Thaïlande, l'Italie, Malte, en plus des exposants nationaux, participent à cette manifestation de trois jours, placée sous le slogan "Algérie, priorité au tourisme d'accueil, découvertes et redécouvertes". Le Salon permet aux agences et offices de tourisme, hôteliers, restaurateurs et gé- rants de camps de vacances d'exposer leurs produits, sur une superficie totale de 2.000 m 2 qu'offre le Centre des conventions Mohamed-Benah- med d'Oran, où se déroule cette manifestation. Intervenant dans une pé- riode de préparation de la sai-

son estivale 2014, la manifesta- tion présente les offres des sta- tions thermales, de cure, des centres de thalassothérapie, ainsi que les créneaux de for- mation assurés par des instituts et écoles spécialisés, en faveur des jeunes. Ce rendez-vous vise également à promouvoir le tou- risme culturel et l'artisanat dans le pays en mettant en exergue des nouveaux projets d'inves- tissement publics et privés et des mesures incitatives prises pour la promotion du produit touristique national. Organisé sous le patronage du ministère du Tourisme et de l’Artisanat, ce Salon constitue une opportunité aux compa- gnies de transport aérien, mari- time et ferroviaire, concessionnaires de voitures, établissements bancaires et d'assurances pour faire connaî- tre leurs services ainsi que les formules promotionnelles pro- posées pour attirer des ama- teurs de tourisme et voyages.

posées pour attirer des ama- teurs de tourisme et voyages. Des ateliers entre opérateurs économiques sont

Des ateliers entre opérateurs économiques sont prévus tout comme des conférences, des spectacles artistiques et des tournées touristiques vers des sites archéologiques à Oran, outre des activités de loisirs et concours ouverts aux jeunes vi- siteurs. Le Salon "SIAHA 2014 " est organisé par l'agence de communication "Astra", en col- laboration avec la compagnie

Air Algérie, l'opérateur de télé- phonie mobile "Mobilis" ainsi que l'Office national du tou- risme (ONAT). Le ministre du Tourisme et de l'Artisanat qui a assisté à l'ouverture de ce Salon, visi- tera des établissements hôte- liers à Oran, d'Ain Turck et posera la première pierre de plusieurs projets inscrits dans le cadre de l'investissement privé à Oran et Bir El Djir.

VACANCES D’HIVER

« Flux de 127.000 touristes dans cinq wilayas du Sud »

Cinq wilayas du sud du pays ont accueilli 127.000 touristes durant les vacances d’hiver de cette saison, a déclaré jeudi dernier à Oran, le mi- nistre du Tourisme et de l’Artisanat, M. Moha- med Amine Hadj Saïd. Dans un point de presse animé en marge du 5 e Salon international du tou- risme "SIAHA 2014", le ministre a indiqué que 6.000 touristes étrangers sont enregistrés parmi ce chiffre et que le reste se sont des Algériens. M. Hadj Saïd a expliqué ce flux sur le Sud par les réductions adoptées par les deux compagnies "Air Algérie" et "Tassili Airlines" de 50% sur les billets de voyage. Pour encourager le tourisme intérieur et d’accueil, le ministre a annoncé des réductions de l’impôt sur le bénéfice des sociétés (IBS) au profit des agences de tourisme de 27 à 4 % dans la loi de finances, ajoutant que le mi- nistère est en phase d'adaptation de la loi régis- sant ces agences aux évolutions. Le ministre du Tourisme et de l’Artisanat a visité des établissements hôteliers dans la com- mune d'Ain Turck et autres à Oran et Bir El Djir. Il a présidé auparavant l’ouverture de la 5 e édition du Salon international "SIAHA 2014", auquel prennent part une centaine d’exposants de huit pays et d’autres Algériens.

Vendredi 4 - Samedi 5 Avril 2014

N

12

ation

EL MOUDJAHID

BELAIZ VISITE L'INSTITUT NATIONAL DE CRIMINALISTIQUE ET DE CRIMINOLOGIE :

Un pionnier dans le monde

Le ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, Tayeb Belaïz a souligné, jeudi passé à Alger, que l'Institut national de criminalistique et de criminologie relevant de la gendarmerie nationale "fait figure de pionnier dans le monde et s'érige en école tant en Afrique que dans les pays arabes".

"N ous nous enor- gueillissons des avancées

réalisées par ce corps de la sécurité nationale, pionnier dans le monde, et qui consti- tue une école tant en Afrique que dans la région arabe", a indiqué M. Belaïz lors d'une visite effectuée à l'institut en compagnie du commandant de la gendar- merie nationale, le général major Ahmed Boustila et du wali d'Alger, Abdelkader Zoukh. Cette visite a permis au ministre de s'enquérir des avancées enregistrées en matière d'utilisation des nouvelles technologies par l'institut, "connu désormais de par le monde grâce à sa maîtrise des technologies de pointe", a soutenu M. Belaïz ajoutant qu'"il est désormais chose aisée d'identifier les criminels en un temps re- cord". Le ministre a rappelé en outre l'importance de l'utili- sation des nouvelles tech-

l'importance de l'utili- sation des nouvelles tech- nologies dans la prévention des crimes et pour

nologies dans la prévention des crimes et pour l'identifi- cation des criminels. Lors de sa visite, M. Belaïz a reçu des informations sur les missions des différents services de l'institut ainsi que les techniques utilisées au niveau de ses labora-

toires d'analyse pour aider la justice à élucider différentes affaires. M. Belaïz a égale- ment visité le Centre de re-

de

développement relevant de la gendarmerie nationale ainsi que le service de docu- mentation judiciaire.

cherche

et

BOUDIAF A GHARDAIA :

« Un pôle de santé de référence à l’avenir »

G hardaïa deviendra, à très court terme, un pôle de santé de "référence", à la faveur du partenariat avec le centre hospitalo-

universitaire (CHU) de Beni-Messous (Alger), a déclaré, jeudi passé à Ghardaïa, le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf. Cette réfé- rence englobera aussi bien les soins de qualité, la formation et l’accompagnement pour l’en- semble de la communauté médicale de la wi- laya de Ghardaïa, ainsi que la recherche appliquée, a précisé le ministre, à l’issue de la signature d’un acte de jumelage par le directeur général du CHU Beni-Messous (Alger) et le directeur de l’Etablissement public hospitalier Brahim-Tirichine (Ghardaïa), en matière de prise en charge des malades de la région, dans différentes spécialités, notamment celles en- registrant un déficit. Ce partenariat, qui vise à prodiguer "des soins de haut niveau" pour la population de Ghardaïa, tout en faisant bénéfi- cier les praticiens et les paramédicaux d’une formation continue, est institutionnalisée, conformément aux décisions du Premier mi- nistre, Abdelmalek Sellal, pour combler le dé- ficit en spécialistes dans les zones des hauts plateaux, le sud et l’extrême sud, a-t-il sou- tenu. Expliquant succinctement les avantages de ce partenariat, le ministre a annoncé que prochainement les premières greffes rénales se- ront effectuées à Ghardaïa par l’encadrement du CHU de Beni-Messous, en collaboration avec les praticiens de Ghardaïa qui "s’autono- miseront" avec l’acquisition du savoir faire. Cette assistance de l’encadrement du CHU de Beni-Messous permettra le transfert du sa- voir faire entre communauté médicale, et l’amélioration de la qualité des soins médi- caux, a-t-il souligné. Parlant des derniers événements de Ghar- daïa, le ministre de la Santé a annoncé la prise en charge par l’Etat de l’ensemble des blessés des échauffourées qui les ont marqués. "Si les

des échauffourées qui les ont marqués. "Si les blessés nécessitent le transfert vers les CHU du

blessés nécessitent le transfert vers les CHU du nord ou vers étranger, l’Etat prendra en charge l’ensemble des frais de transfert et des soins", a assuré le ministre de la Santé, à ce propos. M. Boudiaf a, en outre, appelé l’ensemble de la communauté médicale à déployer des ef- forts pour garantir des soins de haut niveau au bénéfice de la population algérienne. Il a as- suré, dans ce contexte, que les acquis de la santé publique seront "préservés et améliorés", pour le bien être du citoyen. Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière a effectué une visite d’inspection de plusieurs structures de santé publique dans les localités de Ghardaïa, El-At- teuf, Métlili et Seb-Seb. Le ministre s’est également rendu, au ni- veau de l’hôpital de Ghardaïa, au chevet de malades, avant de discuter avec un groupe de jeunes blessés lors des dernières échauffou- rées, a qui il a assuré la prise en charge par l’Etat en matière de soins.

LE MINISTRE DES TRAVAUX PUBLICS LANCE PLUSIEURS PROJETS DANS LA WILAYA D’ALGER

Une vision capitale

Le ministre des Travaux publics, Farouk Chiali, accompagné du wali d’Alger, a procédé jeudi passé à l’inauguration d’une trémie à proxi- mité de la nouvelle faculté de droit de Saïd Hamdine. Plusieurs projets ont été lancés dans ce cadre, telle la réalisation d’un boulevard aux Grands Vents avec une enveloppe de 433,6 millions de di- nars qui sera être livré dans un délai de 21 mois. Ce boulevard à double voie va relier la RN 36 au CW 142 et désengorger plusieurs nouveaux quartiers réalisés dans le cadre de la promotion immobilière des Grands Vents, une localité assise entre les communes de Dély Ibrahim, Chéraga et Ouled Fayet. M. Chiali a en outre lancé les tra- vaux de la pénétrante de l’aéroport international Houari-Boumediène, une liaison entre la première et la se- conde rocade Sud d’Alger. La péné- trante, qui sera réalisée sur un linéaire

Ph : Nesrine
Ph : Nesrine

de 7,3 km nécessitera la construction de cinq échangeurs et de deux ou- vrages d’art pour un coût global de 2,815 milliards de dinars avec un délai de réalisation 24 mois. Ce macro-maillage vise à réaliser des liaisons rapides entre la première et la deuxième rocade sud d’Alger à travers le dédoublement de la voie entre Heuraoua et Ouled Moussa

(réalisé à 80%), Ain Taya-Kheraïcia (75%), Bordj El Bahri-El Hamiz (83%) et la construction de la radiale d’Oued Ouchayah reliant la RN 38 à Benghazi (Baraki), réalisée à 30%. Le secteur des travaux publics remplit aujourd’hui des fonctions stratégiques dans la relance de l’éco- nomie et la promotion de l’investis- sement créateur de richesse et

d’emploi et suscite un effet d’entraî- nement sur d’autres domaines. En matière d’infrastructures routières et autoroutières, près de 9.000 km de nouvelles voies ont été réalisées entre 2004 et 2008, alors que la deuxième rocade d’Alger sera livrée au courant du premier semestre 2009. Par ail- leurs, 1.000 km de routes nationales et 132 km d’autoroutes ont été ache- vés. Plus de 3.132 milliards de dinars ont été consacrés à la finalisation de l’autoroute Est-Ouest afin de la com- pléter par 830 km liaisons autorou- tières. Il s’agit également de réaliser 2.500 km de routes nouvelles, de mo- derniser et réhabiliter plus de 8.000 km de route et 20 ports de pêche. Le dragage et le confortement de 25 ports ainsi que le renforcement de 3 aérodromes sont également au pro- gramme de ce quinquennat. Les infrastructures routières et au- toroutières représentaient en 2000,

104.325 km, en 2013 quelque 116.962 km, atteignant en 2014 un total de 117.498 km. Ce réseau rou- tier représentait en 2013, 30.828 km de routes nationales, 24.505 km de chemins de wilaya, 60.733 km de chemins communaux et 1.096 km d’autoroutes et de voies express. Plusieurs autres projets d’auto- routes et d’ouvrages d’art ont été lan- cés, on en dénombre 40 portant sur une distance de 2.000 km, d’un coût de 76 milliards de dinars. Il est éga- lement question de la réalisation de 16 projets d’ouvrages d’art et de tun- nels d’un montant de 24 milliards de dinars et de 12 autres projets routiers totalisant une longueur de 230 km. Le lancement prochain des travaux de ces nouveaux projets vient s’ajouter aux récents chantiers des pénétrantes autoroutières entre Beni-Mansour et Bejaia, Jijel et Sétif, Bouira et Tizi- Ouzou et la Chiffa-Berrouaghia. Wassila Benhamed

LUTTE CONTRE LES MINES ANTIPERSONNEL

L'Algérie réaffirme son "engagement constant"

L'Algérie a réaffirmé, à l'occasion de la cé- lébration de la journée internationale de Sensi- bilisation au problème des mines et l'assistance à la lutte antimines, son "engagement constant" dans la lutte contre les mines antipersonnel, et rappelle les conséquences humanitaires, éco- nomiques et sociales générées par les millions de mines disséminées par les forces coloniales françaises le long de ses frontières. Proclamée par la résolution de l'Assemblée générale de l'ONU du 8 décembre 2005, cette journée cé- lébrée le 4 avril de chaque année, est une oc- casion pour l'Algérie d'affirmer que son engagement dans la lutte antimines se veut une "contribution concrète au renforcement du droit international humanitaire, à la promotion du développement et, partant, à la concrétisa- tion des Objectifs du Millénaire pour le Déve- loppement (OMD)", a indiqué hier un communiqué du ministère des Affaires étran- gères. Cette célébration "revêt un sens particu- lier pour l'Algérie qui continue de faire face aux défis et conséquences humanitaires, éco- nomiques et sociales générées par les millions

de mines disséminées par les forces coloniales françaises, le long des frontières est et ouest durant la guerre de Libération nationale", note le communiqué. Il est souligné que "cette jour- née est l'occasion pour la communauté interna- tionale de promouvoir les objectifs de la Convention sur l'interdiction et l'élimination des mines antipersonnel, de consolider son ef- ficacité et d'œuvrer à son universalisation". En tant qu'Etat ratificateur de la Convention sur l'interdiction et l'élimination des mines antiper- sonnel, "l'Algérie lance un appel à ceux qui ne l'ont pas encore fait à adhérer à cet instrument international, également appelée Convention d'Ottawa" et met en avant l'importance d'"une coopération et une assistance technique accrues pour parvenir à l'élimination totale de ces armes de la mort qui affectent plus de 40 pays et qui continuent de causer le décès de milliers de personnes ainsi que des graves blessures physiques et psychologiques souvent irréversi- bles". Relevant que les mines antipersonnel sont des "engins létaux qui constituent un obs- tacle majeur au développement socio-écono-

mique empêchant notamment, la mise en va- leur des terres et leur exploitation", le ministère rappelle dans son communiqué que "des efforts colossaux ont été déployés au lendemain de l'indépendance par les autorités algériennes pour éliminer près de 10 millions de mines an- tipersonnel" et que cette "gigantesque tâche est confiée à l'Armée nationale populaire". Les ré- sultats de ces efforts ont abouti, selon le com- muniqué, à la destruction entre la période 1963-1988 de "7.7819.120 de mines ayant per- mis de nettoyer 50.000 hectares de terre". Parmi les initiatives prises dans le cadre de la lutte contre les mines antipersonnel, le commu- niqué cite la mise en place d'un comité inter- ministériel auprès du ministère de la Défense nationale, regroupant les institutions nationales concernées, et chargé du suivi de la mise en œuvre des dispositions de la Convention, no- tamment, le déminage des zones minées, leur nettoyage et la prise en charge des victimes. Dans ce cadre, depuis la date du lancement des opérations de déminage, "le 24 novembre 2004 jusqu'au 28 février 2014, 904.751 mines ont été

détruites et 7.648 hectares de terre nettoyés", a-t-on indiqué de même source, précisant, par ailleurs, qu'un dispositif législatif, réglemen- taire et sanitaire a été progressivement mis en place pour répondre aux besoins des victimes, en particulier, les personnes à mobilité réduite. Selon le même communiqué, un programme d'appui aux efforts de lutte contre les mines a été également élaboré en coopération avec les Nations unies. Il prévoit la prise en charge psy- chologique des victimes, la sensibilisation des populations des localités affectées par les mines sur le danger que représentent ces engins et la réinsertion sociale des victimes par le biais de microprojets avec la participation de la so- ciété civile et d'organisations non gouverne- mentales. Au plan international, "l'Algérie participe activement aux travaux des organes de la Convention. Elle a présidé la 13 e réunion des Etats Parties en décembre 2013 et copré- side le comité permanent sur l'assistance aux victimes", a-t-on encore rappelé de même source.

Vendredi 4 - Samedi 5 Avril 2014

N

EL MOUDJAHID

ation

13

FUTUR ENERGETIQUE EN ALGERIE

Des paramètres rassurants

Pour l'instant, notre gaz se vend et assure des rentrées substantielles, voire stratégiques pour financer les besoins multiformes du ventre et de l'outil de production algériens.

«A vec des réserves estimées à plus de 12,5 milliards de barils de pétrole, soit

moins de 1% des réserves mondiales,

1,5 million de baril/jour de capacité d'exportation et 2,5 millions de barils destinés à la consommation interne, l'après 2020, à moins de nouvelles dé- couvertes, ne sera pas, pour l'Algérie

en fait, il ne sera pas du tout

énergétique puisque même notre force de frappe, le gaz dont les réserves sont estimées à plus de 4.500 milliards de m 3 (un peu plus de 2% des réserves prouvées mondiales) seront épui- sées », selon certaines études qui ne font pas l’unanimité, mais la sagesse populaire nous enseigne qu’il faut tou- jours être prudent ; aussi, accordant un peu de crédit à ces “avertissements” même si on peut les tempérer sérieuse- ment. Pour l'instant, notre gaz se vend et assure des rentrées substantielles, voire stratégiques pour financer les besoins multiformes du ventre et de l'outil de production algériens, mais, et c'est une lapalissade de le rappeler, le marché du gaz est mondial, inscrit au cœur d'en- jeux géostratégiques d'une telle com- plexité que leur compréhension immédiate échappe même au plus aguerri des experts ou des stratèges en politique. Qui peut aujourd'hui trouver un lien de cause à effet (et pourtant il existe réellement) entre le drame syrien et l'arrivée prochaine de deux grands producteurs de gaz en méditerranée :

Israël et le Liban ? Les paramètres politiques, sociaux, économiques, technologiques à la fois internes et externes influent sur l'offre et modifient en permanence la carte énergétique mondiale. Un exemple ? La transition énergétique amorcée en Algérie, l’éveil industriel, la consom- mation d'électricité en augmentation permanente vont exploser la demande interne en gaz. Pour un esprit torturé, incapable d'imaginer la capacité d'un peuple ou l'incapacité des pouvoirs pu- blics à trouver des solutions alterna- tives à ces échéances, l'avenir est tout simplement apocalyptique. A contrario, le recours de plus en plus accru de l’Europe (le marché le plus proche pour nous) à l’électricité va faire explo- ser la demande en gaz. On voit aujourd’hui fleurir des ana- lyses doctes, savantes qui prédisent le chaos à moyen terme. La formule est toute trouvée pour faire passer la pilule et distiller la peur. A les entendre, l’Al- gérie est sur la voie du Venezuela. La comparaison avec un pays “lointain” est déjà voulue comme source d’an- goisse. Déjà comparaison n'est pas rai- son même si l'objectif par cette comparaison fausse est de suggérer une menace diffuse, supposée, imminente d'autant plus grave qu'on étale un dis- cours truffé de chiffres. Certes, il existe des "similitudes entre l’Algérie et le Venezuela qui per- mettent à certains d'élaborer des scéna- rii catastrophes pour l'Algérie. Les deux pays sont énergétiques et dépen- dent presque totalement de cette rente pour le financement de l'ensemble de leur besoins, alimentaires y compris. A partir de là, des analystes alimentent la confusion sur des réalités sociopoli- tiques complètement différentes. D’abord une donnée fondamentale, le marché énergétique extérieur du Vene- zuela est totalement dépendant des Etats-Unis. Or, les nouvelles données sur les volumes de gaz de schiste dont disposeraient les Etats-Unis ainsi que son rythme de production vont à terme stopper les ventes vénézuéliennes. Ce n’est pas le cas de l’Algérie, même si ses ventes vont baisser, son marché est,

pétrolier

si ses ventes vont baisser, son marché est, pétrolier par contre diversifié et une bonne par-

par contre diversifié et une bonne par- tie de sa production est écoulée sur le marché européen. Ce dernier dépend en grande partie de l’approvisionne- ment russe mais des questions géostra- tégiques récentes (Ukraine et Syrie notamment) ouvrent une nouvelle fe- nêtre au potentiel algérien. A ce niveau, s’il y a des similitudes entre ces deux pays, elles sont plutôt à chercher dans des tensions régionales qui influent sur les cours. Un sahel instable, menaçant (on l’a vu avec l’attaque qui a ciblé les installations gazières de Tiguentourine) et une Amérique latine prise dans un tourbillon de régimes rétifs au pouvoir de Washington.

Dette extérieure et contexte politique Seconde grosse différence : la dette extérieure. Effectivement, les Algé- riens gardent un souvenir terrible (pour certains qu'ils traînent jusqu'à au- jourd'hui comme un traumatisme) des années 90 où après être passés sous les fourches caudines du FMI, l’Algérien

a non seulement mangé son pain noir,

mais payé le tribut du sang la tragédie de la crise politique. Aujourd’hui, la dette extérieure a été remboursée par anticipation, l’Algérie s'offrant même

le luxe de participer à hauteur de 5 mil-

liards de dollars dans les caisses de

cette institution financière

contraire-

ment au Venezuela dont la dette (qui reste a vérifier) culmine à plus de 90 milliards de dollars. Le troisième paramètre tient à la formation et à la nature des partis poli- tiques. Si au Venezuela, l’opposition est notoirement pro américaine peut-on dire que les partis politiques algériens militent pour une intervention d’une

force étrangère? Même si on a vu à l’occasion de la venue en Algérie du secrétaire d’Etat américain, John Kerry, certaines plumes frappées subi-

tement d’un amour épistolaire pour lui,

il ne se trouve aucune voix sensée qui

ose pareille demande. Cela dit, dans cette atmosphère de sinistrose, il n’est pas interdit de sou- rire devant les efforts burlesques de certains qui s’écharpent pour décrypter tel des mages les signes subliminaux à travers les paroles du secrétaire d’Etat :

A-t-il utilisé la formule affirmative ou la forme conditionnelle. Diantre ! La survie d’un pays, l’honneur de ses institutions, la trans- parence ou non de ses élections sont- elles suspendues aux paroles d’une personne fut elle animée des meilleures

intentions ? Quand Jorge Botti, prési- dent de l’organisation patronale véné- zuélienne (Fedecamaras) prédit que si le gouvernement ne débloquait pas plus de dollars pour financer les importa- tions, (comprendre par là financer les grosses entreprises d’importation) il y aurait une grave pénurie de produits de première nécessité (comprendre, il y aura de fortes tensions sociales) le pré- sident Nicolas Maduro répliqua « Nous n’allons pas donner plus de dol- lars à Fedecamaras, mais plus de dou- leurs au crâne. » C’est vrai que les pénuries des produits de large consom- mation commencent à frapper d’une façon récurrente les ménages dans ce pays d’Amérique latine. Ce premier avril 2014, des cartes de rationnement au Venezuela ont été distribuées pour les acheteurs de produits de première nécessité à prix subventionnés dans les mercal (magasins d’Etat). Le gouver- nement espère ainsi réguler les achats en masse et stopper le trafic de denrées qui provoqueraient, les pénuries dans

les magasins. Ce n’est pas du tout l’image qu’offrent les magasins et les étals des marchés algériens. Une pro- duction diversifiée, locale, importée, proposée, hélas, dans un marché dés-

tructuré qui a des conséquences sur les prix, mais, un fait est là, tous les maga- sins, même l’épicerie la plus modeste du plus enclavé des villages est fourni en produits.

Transferts sociaux En fait, le Venezuela (avec l’Equa- teur et la Bolivie, entre autres) symbo- lisent cette résistance “idéologique” à la domination US en Amérique latine. Une guerre des tranchées de petits “David” contre Goliath, certes mais c’est un grain de sable dans la méca- nique. Aucune occasion n’est négligée quand il s’agit de noircir le tableau de ces pays, aggraver leur difficultés,

maintenir une pression multiforme y compris médiatique sur l’imminence du chaos… (lire l’excellent article Ve- nezuela, Equateur et Bolivie : la roue de l’histoire en marche de Eric Tous- saint in revue Inprecor n° 553/554 sep- tembre-octobre 2009) Pour l’instant, dans la tempête, ces pays tiennent bon même si une partie de la “société poli- tique” vénézuélienne travaille en sou- terrain pour instrumentaliser les colères et frustrations populaires et offrir le pays aux multinationales. C’est, peut-être, l’un des points es- sentiels de dissemblance avec le Vene-

zuela. L’Algérie soutient les prix de première nécessité, subventionne une large gamme de produits, fait bénéfi- cier d’une façon indistincte l’ensemble de sa couverture sociale toute la popu- lation, le prix de l’électricité, les charges locatives sont appliquées aux même taux pour tous. Est-il normal, est-il juste que le patron d’usine paie son électricité qui fait tourner ses tur- bines au même taux que le chef de fa- mille pour sa consommation domestique ? Est-il économiquement viable que le sucre ou la farine soient payés au même prix par les fabricants de gâteaux que par les familles ? La liste est longue, longue… il faudrait peut-être, un jour, mettre à plat toute cette situation et faire en sorte que les entreprises deviennent des espaces de valorisation du travail et de création de richesse et non pas des centres de consommation sans contrepartie pro- ductive ou sociale des subventions de l’Etat. Un avis aussi aiguisé que celui de Abderrahmane Mebtoul connu pour ces analyses sans complaisance sur le modèle de développement algérien es- time que “ l’Algérie recèle d'impor- tantes potentialités, surtout les compétences humaines richesse bien plus importante que toutes les réserves d’hydrocarbures, actuellement margi- nalisées, tant au niveau local qu’à l’étranger, pour surmonter la situation actuelle. Pour cela, outre une profonde moralité des personnes chargés de di- riger la cité, l’on doit revoir la gouver- nance et donc l’actuelle politique socio-économique »

… sans contrepartie productive L’Algérie connaît des tensions bud- gétaires ; ceci est une réalité qu’aucun homme politique (pouvoir et opposi- tion compris), qu’aucun membre du gouvernement n’élude. Deux raisons fondamentales sont à l’origine de cette tension. Primo : le formidable volume d’in- vestissement public du programme quinquennal (286 milliards de dollars sur cinq ans) ainsi que les budgets complémentaires dont ont bénéficié les 48 wilayas. Secundo : les transferts so- ciaux ajoutés aux subventions qui re- présentent selon les données officielles 30% du PIB autrement dit 70 milliards de dollars. Aucun pays, même ceux de l’hémisphère Nord n’ont mobilisé une somme aussi importante en un temps aussi court. Il est aussi vrai que si le taux de croissance qui se maintient à

3% depuis plusieurs années (alors qu’il est à moins de 2% dans la majorité des pays européens) aurait dû être le dou- ble (environ 6%) en tenant compte des 600 milliards engloutis depuis une dou- zaine d’années en budget de fonction- nement et d’équipements. Cette absence de concordance entre les fi- nancements et le taux de croissance s’exprime par la faiblesse managériale et son corollaire la bureaucratie, le manqué de maturation des projets avec leurs lots de surcoûts et, bien sûr, la corruption… Nous avons dans un dossier consa- cré à Sonatrach évoqué ces fléaux et ces handicaps. « La sphère informelle produit de la bureaucratie paralysante couplée avec un système financier do- minée par les banques publiques (90% du crédit à l’économie) se cantonnant à des guichets administratifs, qui étouffe les énergies créatrices, les véri- tables producteurs de richesses, sphère qui contrôle plus de 50% de la sphère économique, où tout est dominé par le cash favorisant les délits (la corruption) et l’évasion fiscale, rendant illusoire le paiement par chèques et encore moins l’utilisation de la carte électronique », tranche Abderrahmane Mebtoul. “Une étude de l’OCDE pour la région MENA montre clairement que l’Algé- rie dépense deux fois plus pour avoir deux fois moins de résultats par rapport aux pays similaires : mauvaise gestion, mauvaise allocation des ressources fi- nancières, les infrastructures au détri- ment de l’entreprise et son soubassement le savoir, ou corruption, le problème est posé” Par ailleurs, le nombre des PMI/PME reste en deçà du potentiel du pays et ne reflète pas toutes les fa- cilitations accordées par les pouvoirs publics, pire encore, la majorité des 700.000 entités existantes sont gérées d’une façon familiale en contradiction flagrante avec les exigences du calcul économique et de la gestion ration- nelle. Plus de 80% des entreprises « spécialisées » dans la construction ne peuvent assurer le suivi de chantiers qui dépassent 100 logements ! et là, il s’agit juste d’habitations pas d’infra- structures complexes. A l’évidence le tableau économique n’est pas idyllique (l’est-il pour un pays ?) mais il n’est pas aussi catastrophique, ni alarmiste comme essaient de le démontrer cer- tains experts. L’encours des réserves de changes (or, non compris) ont atteint 194,012 milliards de dollars à fin dé- cembre 2013 ainsi que plus de 170 tonnes d’or. Au final, la situation n’est pas satis- faisante, mais elle est loin d’être déses- pérée. La question essentielle qui doit mobiliser l’ensemble de la classe poli- tique, toute la société civile, l’ensemble des énergies est de trouver des solu- tions pour une nouvelle trajectoire éco- nomique et sociale qui se libère de la dépendance énergétique. Il ne sert à rien de développer la mentalité du perdant éternel, du looser et de reprendre sous une autre forme la théorie des dominos si chère aux théo- riciens du Printemps arabe qui veut que les mêmes effets donnent les mêmes résultats et tôt ou tard le monde arabe subira à tour de role ce que l’Irak, Lybie, Egypte… ont connu. S’il y a une leçon à tirer de l’histoire, c’est qu’au- cun mouvement social ne ressemble à un autre et les prédictions et les plans les plus fins sont toujours contrecarrés par d’infimes grains de sable. Ce grain de sable est la capacité de résistance et d’innovation d’un peuple parceque au final “la force morale plus que le nom- bre” décide de l’histoire. M. Koursi

Solaire : ressource inépuisable

Avec plus de 13,9 TWh par an, l'Algérie détient l'un des plus grands potentiels solaires au monde. Le pays reçoit annuellement une exposition solaire équivalente à 2 500 KWh/m². L'Algérie est en mesure d'exploiter cet important potentiel. Par ailleurs, la crise russo-ukrainienne a montré la fragilité de la stratégie de l’approvisionnement éner- gétique européenne. Les premières réactions des décideurs européens montrent que la stratégie avenir de l’Europe se fera sur trois niveaux : des actions pour remplacer le gaz, pour diversifier ses approvisionnements en gaz et s’orienter vers des produits énergétiques renouvela- bles. Sur, au moins, les deux dernières actions, l’Algérie à une carte maîtresse à jouer. M. K.

Les minerais oubliés

Le diamant dans la région de Reggane, le fer dans le sud-ouest du pays notamment à Gara Djebilet, l’or dans la région du Hog- gar à Amessmessa (Tamanrasset), la baryte dans les zones atlas- iques, le plomb et le zinc (un potentiel de 150 millions de tonnes), la bentonite produite à partir de plusieurs bassins vol- caniques dans le nord-ouest du pays, un gisement qui rend viable la naissance d’une industrie dans ce créneau, le sel dans les chott du sud est algérien, le kaolin, à Sidi Ali Bounab et à Djebbel Debbagh, le phosphate avec des réserves estimées à 2 milliards

de tonnes dans le djebel Onk sur le territoire de Tebessa, la dia- tomite à Mohammadia et à Mostaganem, la dolomite en divers endroits du pays, le feldspath (7 millions de tonnes à Ain berbar Annaba) la fluorine dans le nord du pays et également à Taman- rasset, le wolfram-étain dans le Hoggar avec un potentiel qui dé- passe les 130 tonnes, l’uranium dans la même région, les terres rares telles le niobium et le ribidium, le granite, le gypse dans le Cheliff et à Sidi Bel-Abbès… M. K.

Vendredi 4 - Samedi 5 Avril 2014

Economie

14

EL MOUDJAHID

MÉCANISMES D’INVESTISSEMENT

Ferroukhi : «Une stratégie d’insertion des artisans pêcheurs»

Le ministre de la Pêche et des ressources halieutiques, Sid Ahmed Ferroukhi a souligné jeudi à Alger la nécessité d’une nouvelle stratégie pour l’insertion des artisans pêcheurs dans les différents mécanismes existants pour encourager l’investissement dans le secteur.

I ntervenant en marge du lance- ment de la phase opérationnelle du projet d’élaboration des pro-

grammes dans le cadre de la straté-

gie nationale de développement de

la pêche et l’aquaculture, le ministre

a indiqué que le projet permettra

non seulement de lever les entraves d’ordre juridique que connaît la profession mais aussi d’encourager

la formation. S’étalant de 2015 à 2020, le pro-

jet propose d’»encourager les acti- vités des jeunes artisans pêcheurs et mettre en place les mécanismes appropriés répondant aux besoins

et spécificités de cette catégorie».

L’accent sera mis sur la pêche ar- tisanale et, notamment, les jeunes pêcheurs des zones enclavées le long des régions côtières ce qui contribuera au développement de l’aquaculture. Le groupe de travail installé pour

la réalisation du projet est composé

d’experts (algériens et étrangers) qui prendront en charge les aspects liés à la planification, au suivi, à l’évaluation, l’organisation, à l’aquaculture et aux industries de la pêche. Le ministère de la Pêche œuvre, en collaboration avec la

FAO, le PNUD, et les organisations onusiennes et de l’union euro- péenne pour le développement in- dustriel à élaborer une approche pour l’horizon 2020 concernant la création d’emplois en faveur des jeunes dans les domaines de l’aqua-

en faveur des jeunes dans les domaines de l’aqua- culture et de la pêche artisanale. M.

culture et de la pêche artisanale. M. Ferroukhi a, par ailleurs, salué les efforts des investisseurs dans le

secteur privé soulignant que «leurs projets doivent être efficaces et per- manents». M. Lahcène Ababouche, responsable à la FAO a, de son côté, fait savoir que l’organisation onu- sienne préparait une stratégie basée sur le développement de «l’écono- mie bleue» qui cible la pêche artisa- nale dans le cadre du développement économique du pays. Pour sa part, la représentante résidente du PNUD à Alger, Mme Christina Amaral a réitéré le souci de l’ONU d’encourager la pêche et œuvrer dans le cadre de la réalisa-

COSOB

tion du développement rural durable en Algérie. Estimant que le partena- riat avec le ministère de la pêche et la FAO constituait une «plus- value», la représentante de l’ONU a mis en avant le succès de l’étape préparatoire de l’accord conclu fin 2013 avec le ministère de la Pêche. Elle a, en outre, souligné que les objectifs du projet consistaient en la création d’emplois en associant les PME, le soutien aux efforts du mi- nistère en matière de gestion des ressources, la garantie des besoins de la population en protéines de poisson et la réalisation de la sécu- rité alimentaire dans ce domaine.

Des formations en bourse aux cadres de banques

La Commission d’orga- nisation et de surveillance des opérations de bourse (Cosob) a annoncé jeudi dans un communiqué avoir signé une conven- tion avec l’Institut de la formation bancaire (IFB) pour former des cadres de banques assurant l’anima- tion des points bourse au sein des agences ban- caires. La formation mise en place par la Cosob en partenariat avec l’IFB, avec l’appui de l’associa-

tion des banques et éta- blissements financiers (Abef) vise à améliorer les compétences des agents exerçant au niveau des agences bancaires dans les domaines liés aux opérations réalisées sur le marché financier. D’une durée de six jours par groupe, la forma- tion permettra de doter les participants des outils né- cessaires à la maîtrise de l’écosystème boursier, no- tamment en matière de

conseil et placements des valeurs mobilières et de fournir aux investisseurs les informations néces- saires à leurs décisions d’investissement. La formation du pre- mier groupe débutera le 5 avril prochain, selon le communiqué de l’autorité de régulation du marché financier. «Cette action s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’action du gouverne- ment piloté par le minis-

tère des Finances qui vise à dynamiser le marché fi- nancier à travers une meil- leure approche de la relation entre les interve- nants du marché financier et les investisseurs», a in- diqué la Cosob. L’IFB est un institut crée en 1989 par les banques et établissements financiers algériens dis- pensant des formations professionnelles au profit des banquiers.

BOUIRA

Relance du projet de création d’une zone d’activités

Le projet de création d’une zone d’activités dans la commune d’Ah- nif, 40 km à l’est de Bouira, est re- lancé pour redynamiser l’investissement dans cette région, a annoncé jeudi le wali M. Nacer Maâskri, au cours d’une visite d’inspection des différents projets du secteur de l’habitat en cours de réa- lisation dans cette municipalité. «Les projets de cette zone indus- trielle vient d’être relancé», a expli- qué M. Maskri, indiquant qu’un terrain de quelque 6 ha a été proposé pour abriter cette future zone. Il a déclaré que la mise en place de cette zone d’activités vise à faire de la ré- gion est de Bouira «un véritable pôle économique» à travers l’exploitation de ses potentialités. Les services techniques de cette commune comp- tent ainsi dépêcher une commission

pour faire la délimitation de cette fu- ture zone avant d’entamer les études de réalisation de ce projet, prévu de- puis plusieurs années, a tenu à pré- ciser de son côté le chef de Daïra de M’Chedallah, M. Boutaleb Arezki. Ce projet «est très important de point de vue socio-économique car il contribuera largement à la redynami- sation du secteur des investisse- ments dans cette région en quête de développement», a-t-il souligné. En plus de ce projet, six autres zones d’activités font depuis fin 2013 l’objet d’un programme de ré- habilitation dans la wilaya, dans la wilaya, ont fait savoir les deux res- ponsables. Ce programme de réhabi- litation permettra une amélioration de l’environnement économique, qui induira une amélioration de l’attrac- tivité de ces zones situées à Bouira,

Lakhdaria, Taghzout, Omar, Sour El Ghozlane et Bechloul, auprès des investisseurs. Les travaux prévus au niveau de ces zones portent sur le re- nouvellement des réseaux de voirie, d’assainissement et de l’éclairage public notamment, soit de quoi as- surer un cadre opportun aux diverses activités économiques prévues au sein de ces espaces. Sur les six zones d’activités pré- vues à la réhabilitation, quatre ont vu leurs chantiers effectivement lan- cés à Bouira, Taghzout, Lakhdaria et Omar, pour une autorisation de pro- gramme globale estimée à plus de 522 millions DA, dans l’attente du lancement des chantiers de réhabili- tation des zones de Sour El Ghoz- lane et Bechloul, selon les précisions fournies par la Direction locale du secteur.

CHANGE

L’euro accentue son repli

L’euro baissait un peu face au dollar vendredi, accentuant son repli initié la veille par des propos du président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi, dans un marché prudent avant l’emploi américain. L’euro valait 1,3707 dollar - tombant même à 1,3696 dollar, son niveau le plus faible en cinq semaines - contre 1,3717 dollar jeudi. La monnaie unique européenne poursuivait son repli face à la devise nippone à

142,39 yens contre 142,61 yens jeudi. Le dollar aussi baissait face à la monnaie japonaise, à 103,88 yens contre 103,94 yens la veille. La BCE a comme attendu main- tenu jeudi son taux directeur au niveau exceptionnellement bas de 0,25%, malgré le nouveau ralentissement de l’inflation en zone euro en mars, à 0,5%, son niveau le plus bas depuis la crise financière des années 2008-2009. Lors d’une conférence de presse suivant l’annonce de cette décision, le président de la BCE Mario Draghi a aussi dans un premier temps estimé que les données disponibles étaient consistantes avec les attentes d’une inflation basse pendant une longue période suivie d’une accélération progressive, atténuant quelque peu les craintes des cambistes de voir la déflation s’installer en zone euro. Les cambistes restaient tout de même prudents avant la publication du très important rapport mensuel sur l’emploi et le chômage aux Etats-Unis pour mars, attendu à 12H30 GMT. En effet, les créations d’emplois dans le secteur privé aux Etats- Unis ont nettement augmenté en mars et les commandes indus- trielles ont affiché une hausse plus forte qu’escompté en février, un mouvement jugé encourageant pour la vigueur de la reprise de la première économie mondiale. La livre britannique restait quasi sta- ble face à la monnaie unique européenne, à 82,66 pence pour un euro, mais baissait face au dollar, à 1,6582 dollar pour une livre. La monnaie helvétique baissait face à l’euro, à 1,2232 franc suisse pour un euro - atteignant même 1,2239 franc, son niveau le plus faible depuis mi-février. La devise suisse reculait aussi face au dol- lar, à 0,8923 franc suisse pour un dollar, tombant même à 0,8935 franc, au plus bas depuis mi-février. L’once d’or valait 1.292,10 dollars, contre 1.284 dollars jeudi soir.

DANS L’ATTENTE DU RAPPORT SUR L’EMPLOI AUX USA

soir. DANS L’ATTENTE DU RAPPORT SUR L’EMPLOI AUX USA Le pétrole gagne du terrain Les prix

Le pétrole gagne du terrain

Les prix du pétrole progressaient hier en cours d’échanges eu- ropéens, dans un marché sceptique envers la normalisation des ex- portations pétrolières libyennes et attentiste avant le rapport mensuel sur l’emploi et le chômage aux Etats-Unis. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 106,63 dollars sur l’Inter- continental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 48 cents par rapport à la clôture de jeudi. Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de «light sweet crude» (WTI) pour la même échéance gagnait 76 cents, à 101,05 dollars. Le gouvernement libyen a engagé des négociations avec des re- belles autonomistes qui bloquent depuis huit mois des terminaux pétroliers dans l’est du pays. Tripoli tente ainsi de trouver un accord permettant la reprise des exportations de brut et la fin d’une crise qui a privé le pays de sa principale source de revenu. Par ailleurs, les opérateurs du marché «tournaient leur attention vers le rapport sur l’emploi et le chômage américain», signalaient les analystes. Ce rapport, attendu vendredi vers 12H30 GMT, permettra aux inves- tisseurs d’évaluer la santé de l’économie des Etats-Unis, premier consommateur mondial de pétrole.

PRIX ALIMENTAIRES MONDIAUX

Au plus haut niveau en mars

L’indice des prix alimentaires mondiaux a atteint en mars son plus haut niveau en dix mois en raison d’une météo défavorable chez de grands producteurs et de la crise en Ukraine, selon l’Organisation des Nations unies pour l’agriculture et l’ali- mentation (FAO). Avec une hausse de 4,8 points (à 212,8 points), soit +2,3% en un mois, l’indice est au plus haut depuis mai 2013, indique la FAO dans un communiqué publié jeudi. L’Indice FAO, qui mesure la variation mensuelle des cours in- ternationaux d’un panier de denrées alimentaires, a enregis- tré des hausses de prix dans tous les groupes de produits: le sucre (253,9 points en mars, 7 de plus qu’en février) et les céréales (en progression de 10 points à 205,8 points) sont les plus concernés, avec des hausses respectives de 7,9 et 5,2%. Seuls les produits laitiers échappent au mouvement et ac- cusent même un recul de 6,9 points (-2,5%) à 204,8, pour la

première fois en quatre mois, re- marque la FAO. Les hausses sur les céréales reflètent les inquié- tudes qui ont pesé le mois der- nier sur les livraisons de l’Ukraine, l’un des grands ex- portateurs, et un des principaux fournisseurs notamment des pays d’Afrique du nord. Simul- tanément, la FAO publie ses «premières perspectives» sur la production céréalière mondiale pour 2014 qu’elle révise à la baisse par rapport au mois der- nier: la production de blé devrait s’élever à 702 millions de tonnes (2 millions de tonnes de moins par rapport aux premières esti- mations publiées en mars). Celle de riz en revanche afficherait une légère progression de 0,8% dépassant les 500 millions de tonnes. En outre, selon l’organi- sation, l’augmentation de la pro- duction de riz risque de s’avérer insuffisante face à la croissance démographique et «les niveaux de stocks très élevés de la pro- chaine campagne pourraient flé- chir».

Vendredi 4 - Samedi 5 Avril 2014

Monde

15

EL MOUDJAHID

PALESTINE

Abbas refuse une demande de Kerry d'annuler les adhésions aux institutions onusiennes

Le président palestinien Mahmoud Abbas a refusé de revenir sur la signature de 15 conventions et traités internationaux, malgré les menaces de rétorsion israéliennes, lors d'une conversation avec le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, a annoncé, hier, à l'AFP un responsable palestinien.

L ors de cette conversation téléphonique jeudi soir, annoncée de sources offi-

cielles américaine et palesti- nienne, M. Kerry a demandé à M. Abbas de renoncer à ces de- mandes d'adhésion, a affirmé ce responsable sous le couvert de l'anonymat. Selon la même source, M. Abbas « a affirmé qu'il ne re- viendrait pas sur sa signature d'accords internationaux », à commencer à commencer par les Conventions de Genève sur la protection des civils, paraphés mardi dernier et transmis à l'Onu, à la Suisse et aux Pays- Bas, garants de ces textes. "Kerry a ajouté qu'Israël me- naçait d'une forte riposte aux ac- tions palestiniennes" et a demandé à M. Abbas de limiter les exigences palestiniennes pour prolonger les négociations de paix au-delà de l'échéance du 29 avril, estimant que celles ac- tuellement posées seraient diffi- ciles à accepter pour Israël, a indiqué le responsable. "Nos exigences ne sont pas nombreuses et les menaces d'Is- raël ne font plus peur à per- sonne, et ils peuvent faire ce que bon leur semble", a répliqué M. Abbas, selon ce responsable.

semble", a répliqué M. Abbas, selon ce responsable. Après le refus d'Israël de libérer un dernier

Après le refus d'Israël de libérer un dernier contingent de prison- niers le 29 mars, comme prévu dans l'initiative de paix promue par M. Kerry, la direction pales- tinienne a estimé qu'elle n'était plus liée par son engagement à s'abstenir de démarches auprès des instances internationales jusqu'à la fin des pourparlers et a annoncé mardi ses demandes d'adhésion à 15 conventions et traités. Selon des sources proches des discussions, les Palestiniens exigent pour poursuivre les né- gociations après le 29 avril la li- bération d'un millier de prisonniers supplémentaires, dont d'importants dirigeants, alors qu'Israël en proposerait en- viron 400 en fin de peine.

Israël approuve un nouveau projet de colonisation à El Qods-Est

Israël approuve un nouveau projet de colonisation à El Qods-Est

Israël approuve un nouveau projet de colonisation à El Qods-Est
Les autorités de l'occupation israélienne ont approuvé un nouveau projet de colonisation dans le quartier

Les autorités de l'occupation israélienne ont approuvé un nouveau projet de colonisation dans le quartier palestinien de Silwan à El Qods-Est, ont rapporté, hier, des médias. Selon le quotidien palestinien El Ayyam, l'occupant israélien a approuvé la construction d'un bâtiment de sept étages qui comprendra notamment un musée et un centre de visite dans le quartier pa- lestinien de Silwan. Ce nouveau projet israélien intervient au lendemain de l'annonce par Israël de l'annulation de la libération du dernier groupe de prisonniers palestiniens prévu dans le cadre des pourparlers de paix, en réaction à la décision palestinienne de demander l'adhésion à 15 accords et traités internationaux.

de paix, en réaction à la décision palestinienne de demander l'adhésion à 15 accords et traités

CENTRAFRIQUE

L'Onu accuse les soldats tchadiens d'avoir tiré sur la foule

Les soldats de l'armée tchadienne

ont tiré sans avoir été provoqués sur

la foule à Bangui le week-end dernier,

tuant au moins 30 personnes et faisant au moins 300 blessés, a indiqué, hier, l'Onu. "Dès que le convoi de l'armée na- tionale tchadienne a atteint la zone de marché du (quartier) PK12, ils au- raient ouvert le feu sur la population sans qu'il y ait eu de provocation", a déclaré à Genève un porte-parole de l'Onu aux droits de l'homme, Rupert Colville, présentant aux médias les premiers résultats des enquêteurs des Nations unies sur l'incident. "Alors que les gens fuyaient dans la panique dans toutes les directions, les soldats ont continué à tirer de façon indiscri-

minée", a-t-il ajouté. Il a précisé que les soldats tcha- diens impliqués étaient des membres de "l'armée tchadienne", et non pas de la force africaine en Centrafrique (Misca). Selon les informations recueillies par les enquêteurs de l'Onu, "il sem-

ble que l'action des forces tchadiennes

a été totalement disproportionnées,

puisqu'ils ont tiré sur un marché bondé de civils non armés", a insisté M. Colville. Le porte-parole a égale- ment estimé que le nombre de soldats tchadiens impliqués ne devait pas être très élevé et que ces individus "ont dû repartir directement" dans leur pays. Le Tchad a claqué la porte jeudi passé de la Misca, dénonçant une "cam- pagne malveillante" contre ses sol- dats, à nouveau mis en cause après avoir tué des civils le 29 février à Bangui.

DOSSIER DU SAHARA OCCIDENTAL

Les consultations du Conseil de sécurité prévues pour le 17 avril

Le Conseil de sécurité tiendra sa réunion de consul- tation informelle sur le Sahara

occidental le 17 avril avant de

se prononcer sur un projet de

résolution vers la fin du mois en cours, a fait savoir mer- credi passé la présidente de cet organe de l’Onu, M me Joy Ogwu, lors d'une conférence de presse tenue au siège de l'Onu. Dans sa présentation du programme mensuel du Conseil de sécurité qu'elle

préside durant le mois d'avril,

M me Ogwu (Nigeria) a indi-

qué que pour ce qui concerne le dossier sahraoui, ces consultations verront l'inter- vention de l’Envoyé person- nel du Secrétaire général de l'Onu pour le Sahara occiden- tal, M. Christopher Ross, qui fera un briefing sur ses der- nières tournées dans la région,

et du Représentant spécial et

Chef de la mission des Na-

tions unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (Minurso), M. Wolfgang Weisbrod-Weber.

M me Ogwu a ainsi précisé que

ces consultations porteraient,

notamment sur la mise en œuvre de la Résolution 2099 relative à la question sah- raouie et adoptée par le Conseil de sécurité en avril

2013. Par ailleurs, a-t-elle avancé, les membres du Conseil de sécurité ''seront in- formés des défis'' concernant

la Minurso. Il est à souligner

que ces consultations infor- melles seront suivies par une

que ces consultations infor- melles seront suivies par une autre réunion du Conseil de sécurité pour

autre réunion du Conseil de sécurité pour se prononcer, avant fin avril, sur un projet de résolution sur le Sahara oc- cidental et la Minurso. Dans sa résolution 2099 (2013), le Conseil de sécurité a reconnu que "le maintien du statu quo n’est pas acceptable" et a re- levé que les progrès dans les négociations étaient ''essen- tiels". En conséquence, la ré-

solution a invité le Front Polisario et le Maroc "à pour- suivre les négociations sous les auspices du secrétaire gé- néral de l'Onu, sans condi- tions préalables et de bonne foi", et ce, en vue de parvenir "à une solution politique juste, durable et mutuellement ac- ceptable qui permette l'auto- détermination du peuple du Sahara occidental dans le contexte des accords conformes aux buts et prin- cipes de la Charte des Nations unies". Dans sa résolution, le Conseil a aussi fortement in-

sisté sur la nécessité de faire respecter par le Maroc les droits de l'homme des Sah-

raouis dans les territoires oc- cupés du Sahara occidental. Cet appel du Conseil de sécu- rité est venu en réaction aux multiples exhortations de la communauté internationale dont notamment le départe- ment d'Etat américain et les ONG internationales des droits de l'homme qui ont dé- noncé et qui continuent à dé- noncer les violations de ces droits des Sahraouis par les autorités marocaines, en de- mandant l'introduction d'un mécanisme de surveillance des droits de l'homme au sein de la Minurso. Ces dénoncia- tions ont également été confirmées par le rapport sur le Sahara occidental présenté en avril 2013 au Conseil de sécurité par le Secrétaire gé- néral de l’Onu, Ban Ki-moon, dans lequel il a soutenu, en termes clairs, qu'une surveil- lance "indépendante, impar- tiale, complète et constante de la situation des droits de l'homme au Sahara occiden- tal" devenait plus que jamais une "nécessité primordiale".

UKRAINE

Kiev met en cause Moscou et l'ex-président Ianoukovitch dans les tueries de Maïdan

Les autorités ukrainiennes ont directe- ment mis en cause la Russie et l'ancien pré-

sident Viktor Ianoukovitch dans les tirs de snipers qui ont fait près de 90 morts fin fé- vrier lors des manifestations sur le Maïdan

à Kiev. "Ianoukovitch a donné l'ordre cri-

minel pour l'opération « antiterroriste » du 18 au 20 février et autorisant l'usage des armes contre les manifestants", a déclaré le chef des services de sécurité ukrainiens Va- lentin Nalivaïtchenko lors d'une conférence de presse sur les résultats préliminaires de l'enquête sur les incidents du Maïdan. "Des agents du FSB (services secrets russes) ont participé à la planification et à la mise en œuvre de la soi disant opération anti-terro- riste", a-t-il affirmé. Le FSB a aussitôt démenti : "Que ces dé- clarations restent sur la conscience des ser- vices de sécurité ukrainiens", a déclaré le service de presse du FSB, cité par l'agence russe Ria Novosti. M. Nalivaïtchenko a fait état de "la pré- sence sur des bases des services de sécurité ukrainiens (SBU), alors loyaux au gouver- nement Ianoukovitch, d'équipes du FSB en décembre 2013 et janvier 2014, ainsi que de livraison d'équipements militaires et d'armes par deux avions venus de Russie le 20 janvier". Plus tôt jeudi, le parquet géné- ral d'Ukraine a annoncé l'arrestation de douze membres d'une unité des anciennes forces spéciales antiémeutes, les "Berkout", soupçonnés d'être impliqués dans les tueries de fin février.

SYRIE

20 rebelles tués près de Damas

Les troupes du gouvernement syrien ont

tué 20 rebelles, jeudi passé, dans le cadre de leur offensive à grande échelle contre les zones contrôlées par les rebelles dans la banlieue est de la capitale Damas, a rap- porté l'agence de presse officielle SANA. L'armée a tué 20 rebelles et en a blessé des dizaines d'autres à proximité de la Grande Mosquée de Jobar, dans la banlieue est de Damas, un foyer d'insurrection contre le ré- gime. Les combats dans la zone de Jobar contrôlée par les rebelles ont commencé il

y a trois jours, selon des reportages voulant que les troupes syriennes ont déclenché une

offensive pour chasser les rebelles de Jobar

et des autres banlieues est de Damas contrô-

lées par les rebelles.

PAKISTAN

Les talibans prolongent le cessez-le-feu au 10 avril

Les talibans pakistanais ont annoncé, hier, leur décision de prolonger jusqu'au 10 avril le cessez-le-feu pour donner plus de temps au gouvernement du Pakistan pour libérer cer- tains de leurs partisans. Le groupe armé Teh- reek-e-Taliban Pakistan (TTP), qui rassemble des factions armées en lutte depuis sept ans contre les forces gouvernementales pakista- naises, a annoncé un cessez-le-feu d'un mois le 1 er mars afin, officiellement, de redonner une chance au dialogue de paix avec les au- torités. Par ailleurs, l'ex-président Pervez Musharraf, inculpé cette semaine de "haute trahison" par un tribunal spécial, a échappé tôt jeudi passé à l'explosion d'une bombe au passage de son convoi à Islamabad, a annoncé la police. "Une bombe de quatre kilogrammes cachée dans une canalisation, sous un pont, a explosé une vingtaine de minutes avant le passage prévu du convoi de l'ex-président", a déclaré Liaqat Niazi, un haut responsable de la police d'Islamabad. L'incident s'est produit vers 2H00 (21H00 GMT mercredi) alors que l'ex-dirigeant militaire venait à peine de quit- ter un hôpital militaire de Rawalpindi, où il a passé les trois derniers mois sous observation pour des problèmes coronariens, pour se ren- dre dans sa villa cossue de Chak Shahzad, dans la banlieue de la capitale.

Société

16

EL MOUDJAHID

MASCARA
MASCARA

CRIMINALITE

356individus impliqués dans 351 affaires

Il ressort du bilan du service de la police judiciaire relevant de la sûreté de wilaya de Mascara que 351 affaires liées aux différents aspects de criminalité ont été enregistrées durant le mois de mars dont 271 affaires traitées impliquant 356 individus. Parmi ces personnes, 84 ont été placées en détention provisoire, 266 ont bénéficié de citations directes et 6 autres ont été placées sous contrôle judiciaire.

A la lumière de ce bilan, il ressort que les crimes et délits portant

atteinte aux personnes occu- pent le premier rang avec un nombre de 177 affaires dont 147 ont été traitées. Dans ces affaires 200 personnes sont impliquées, dont 24 femmes. La justice a placé 46 individus en détention provisoire alors que 154 ont bénéficié de cita- tions directes. En ce qui concerne les affaires d’atteinte aux biens, les services de po- lices ont enregistré durant ce même mois, 148 affaires, ils en ont traité 98 dans les- quelles 118 personnes sont mis en cause. Le bilan fait état que 12 personnes ont été pla- cées en détention provisoire, alors que 105 ont bénéficié de citations directes et un individu placé sous contrôle judiciaire. Pour revenir à la nature des actes de criminalité portant atteinte aux personnes, ils sont en majorité relatifs aux coups et blessures vo- lontaires. On comptabilise à ce sujet 65 affaires, dont 7 pour violence sur ascendants et descendants. Les af- faires d’atteintes aux libertés indi- viduelles telles que les menaces avec 48 affaires et les violations de domiciles qui sont au nombre de 9 affaires. Par ailleurs 36 affaires d’atteintes à la dignité des per- sonnes ont été comptabilisées, du- rant ce mois, relatives en totalité à des injures. Quant aux affaires ayant trait aux attentats à la pudeur

Quant aux affaires ayant trait aux attentats à la pudeur et création de lieux de débauche,

et création de lieux de débauche, le bilan fait état de 14 affaires. Il émerge aussi du même bilan, que 148 affaires relatives à des at- teintes aux biens ont été traitées, et

parmi lesquelles les vols sur la voie publique, vols à la tire et vols à l’in- térieur de véhicules occupent le premier rang avec 41 affaires, sui- vis par des vols qualifiés qui s’élè-

Dans le cadre de la lutte effrénée menée par les ser- vices de police contre le phénomène de la consomma- tion et le trafic de drogue, la brigade anti stupéfiants relevant du service de la police judiciaire de la sûreté de wilaya de Mascara a réussi à mettre hors d’état de nuire 18 individus qui sont impliqués dans 14 affaires relatives à la consommation et au trafic de drogue et leur arrestation a permis la saisie de 170 grammes de kif traité et 346 comprimés de psychotropes de divers

vent à 23 dont 15 ont été trai- tés aboutissant à la récupéra- tion des objets volés. Durant le même mois, les services de police ont réussi à démanteler 3 bandes de mal- faiteurs spécialisées dans les différents types de crimes, re- groupant 11 individus, les- quels ont été traduits devant la justice, celle-ci a placé 6 d’en- tre eux en détention provisoire et les autres sous contrôle ju- diciaire. La brigade antistupéfiants a réussi à mettre hors d’état de nuire 18 personnes impliquées dans 14 affaires de commer- cialisation et consommation de drogue, aux termes des- quelles ont été saisis 282 grammes de kif traité et 346 comprimés de psychotropes. À l’issue de leurs présentation de- vant la justice, tous les mis en cause ont été placé en détention provi- soire.

A. Ghomchi

BILAN MENSUEL DE LA BRIGADE ANTISTUPEFIANTS

18 personnes interpellées et saisie de 346 comprimés de psychotropes

types. Les mis en cause en tous été placés en détention provisoire. Il ressort de ce bilan que la majorité des pré- venus à savoir 14 individus sont âgés de 20 à 29 ans, alors que 3 autres ont entre 30 et 39 ans, tandis qu’une seule personne est quadragénaire. A signaler qu’aucun individu impliqué dans ces affaires n’est âgé de moins de 20 ans.

A. G.

TLEMCEN

Saisie de cinq quintaux de kif à Beni Boussaid

Cinq quintaux de kif traité ont été sai- sis, tôt dans la matinée de jeudi, par les éléments de la brigade mobile de Magh- nia, a-t-on appris auprès de la direction ré- gionale des Douanes de Tlemcen. L'opération de saisie de cette quantité pro- venant du Maroc a eu lieu sur la route na- tionale 99 reliant Maghnia à Beni Boussaid, au lieu-dit Ouled Moussa. Le produit prohibé a été découvert dissi- mulé dans 20 sacs en plastique à l'inté- rieur d'un véhicule léger, a ajouté la même source, qui a indiqué qu'un individu a été arrêté lors de cette opération.

MILA

Arrestation de trois individus pour trafic de drogue

Trois individus, parmi eux un adoles- cent âgé de 15 ans, ont été arrêtés dans la commune d'Oued El Athmania dans la wi- laya de Mila avec en leur possession 1,2 kg de kif traité, a –t-on appris auprès de la sûreté de wilaya. L'arrestation a été opérée après que les éléments de la police judiciaire de la sû- reté urbaine eurent découvert 600 g de kif en possession du mineur, puis 400 autres grammes lors de la perquisition de son do- micile familial, a indiqué la même source. L'enquête a révélé que l'adolescent agissait pour le compte d'un dealer âgé de 25 ans qui a été arrêté à son tour. 200 g de kif ont été découverts dans son domicile. Ce dernier a reconnu qu'il s'approvi- sionnait auprès d'un troisième individu qui a également été interpellé. Présentés devant le procureur de la Ré- publique près le tribunal de Chelghoum- Laïd, les trois mis en cause ont été placés sous mandat de dépôt.

P ublicité

ANEP 112850 du 05/04/2014
ANEP 112850 du 05/04/2014

Photos : Wafa

Culture

17

EL MOUDJAHID

DESTRUCTION DE 1,7 MILLION DE SUPPORTS PIRATÉS AU PALAIS DE LA CULTURE

Donner à la création sa juste valeur

Dans le cadre de la lutte contre le piratage menée par l'Office national des droits d'auteurs et droits voisins (Onda), une opération de destruction de plus d’un million de supports piratés a eu lieu jeudi, au palais de la culture Moufdi-Zakaria, en présence de Khalida Toumi, ministre de la Culture, d’une dizaine de représentants du corps diplomatique en Algérie, ainsi qu’une pléiade d’artistes.

C’ est sous les ovations de "Halte au piratage" et "cassez tout" que des

compilations musicales, des œu- vres cinématographiques, des jeux vidéo et du matériel de production ont été détruits lors de cette céré- monie organisée pour sensibiliser le public contre ce vol abject ; celui

de la création et des idées, ainsi que pour démontrer l'efficacité de la lutte contre le piratage. «L’événement d’aujourd’hui n’est pas une simple procédure de protocole pour nous féliciter de ce que nous avons accompli pour la lutte contre le piratage, mais plutôt une étape d’évaluation objective, ainsi qu’une étape de ce qui n’a pas été encore fait, pour retenir les le- çons et éviter les obstacles suscep- tibles d’entraver notre route pour atteindre nos objectifs qui consis- tent à répandre la culture du respect des droits intellectuels, permettre au public d’obtenir un produit cul- turel d’une façon légitime, tout en prenant en considération les moyens financiers de l’ensemble du public, contrôler le marché d’une manière plus spécifique et enfin, continuer dans cette lancée de coordination avec les autorités nationales chargées de combattre le piratage des supports. Tout ça doit se faire dans le cadre de l’Etat de droit, c’est pour ça que la justice

est

du

respect des lois nationales et des conventions internationales», a dé- claré Khalida Toumi, lors de son allocution d’ouverture qui a donné feu vert aux bulldozers de détruire près de 1,7 million de supports au- diovisuels et multimédia contre- faits. Pour sa part, le directeur de l’Onda a déclaré à l’issue de l’opé- ration que grâce à l’apport de la Di-

la

garante

ration que grâce à l’apport de la Di- la garante rection générale de la Sûreté natio-

rection générale de la Sûreté natio- nale, du commandement de la Gen- darmerie nationale et des douanes algériennes, les supports piratés saisis cette année sont plus nom- breux que ceux saisis durant les neuf dernières années. Par ailleurs, les artistes étaient les premiers à sa- luer cette initiative, à l’instar de cheb Khaled qui s’est dit heureux

que l’œuvre de l’artiste soit recon- nue à sa juste valeur. « C’est une bonne chose pour la création algé- rienne, notamment avec la pré- sence des ambassades européennes, il est temps de prou- ver à l’Occident que l’Algérie veille sur les droits de ses artistes», a-t-il noté. Même constat pour la poétesse Nina Lys Affane,

victime, elle aussi, de piratage. «C’est un grand exploit d’assister à la destruction de ces supports pi- ratés qui assassinent la création. En dépit des efforts considérables de l’Onda, il faut doubler les efforts pour que le piratage soit complète- ment éradiqué, car ce n’est pas fa- cile pour un artiste de se voir piraté, je plaide pour le renforce- ment des droits d’auteur», a-t-elle déclaré. De son côté, le chanteur Djamel Allam a indiqué : «Ce qui est terri- ble dans tout ça, c’est qu’au-delà des chapitres des droits, les pro- duits piratés frustrent les gens, car la qualité n’est jamais la même avec le produit original, elle est compressée et copiée n’importe comment. Quand tu passes une année ou deux à achever un album, ce qui est mon cas, et puis tu re- trouves tes titres sur des CD mp3 au prix de 100 dinars, j’avoue que

cest navrant.» Kader Bentounès

OUARGLA

900 millions DA pour la réalisation de 11 bibliothèques

Une enveloppe de plus de 900 millions de dinars a été consacrée

à la réalisation de 11 bibliothèques

à travers la wilaya d'Ouargla, a-t-

on appris jeudi auprès de la direc- tion locale de la culture. Retenue dans le cadre du programme sec- toriel de développement (PSD- 2014), l’opération porte sur la réalisation de 5 bibliothèques ur- baines dans les communes de Hassi-Messaoud, Rouissat, El- Alia, El-Hedjira et Taibet, ainsi que 5 autres de type rurale à Sidi Khouiled, N’goussa, Mégarine, Zaouia El-Abidia et Témacine, a précisé le chef de service des arts et littérature à la direction du sec- teur, Madani Bendob. L’opération, qui vient s’ajouter au projet de réalisation d’une bi- bliothèque urbaine supérieure à Touggourt, pour un coût de 200 millions DA, vise à encourager la lecture et à inculquer une habitude de lecture chez le citoyen, notam- ment les jeunes générations, a-t-il ajouté. Le chantier de réalisation d’une grande bibliothèque pu- blique au niveau de la zone des équipements publics d’Ouargla a, quant à lui, enregistré un avance- ment de 70%, selon le même res- ponsable. Cette future structure, qui dis- posera de deux salles de lecture, d’un amphithéâtre de 250 places, d’une salle de conférences, et de deux autres pour l’informatique et l’audiovisuel, englobera quelque 20.000 titres dans divers do- maines et plus de 500.000 ou- vrages, a-t-on fait savoir. Dans le cadre de la mise à ni- veau et la restauration des struc- tures culturelles dans la wilaya, a été projetée, par ailleurs, une opé- ration de réhabilitation de la mai- son de la culture Moufdi-Zakaria (Ouargla) pour un coût de 20 mil- lions de dinars.

LE PEINTRE LAKHDAR EL GOUIZI EXPOSE AU CENTRE CULTUREL MUSTAPHA-KATEB

Impressions de lumière sur la ville

L es organismes culturels dépendant de la wilaya d’Alger, et qui sont quelques-uns à offrir leurs services au niveau de la

capitale, s’ils ne sont pas pointilleux ou exigeants avec une pratique élitiste de l’art, ont tout de même cet avantage de donner l’opportunité et pourquoi pas la chance à des artistes souvent autodidactes de présenter leurs productions dans un espace approprié.

Sans préjuger de la valeur esthétique d’une exposition de peinture et des écoles d’art auxquelles elle se rattache dans sa démarche, le visiteur est mu par la seule cu- riosité de découvrir un travail pictural, et à tra- vers ce dernier la sensibilité d’un artiste peut, en parcourant les murs d’une galerie, trouver à matière à dire en dehors de toute conception artistique qui jaugerait ou soupèserait n’im- porte quel produit, sachant que nous partons dans notre raisonnement de la simple idée que dans tout ce qu’entreprend l’homme, il y a toujours un sens qui nous fait réfléchir. Ainsi lors du vernissage jeudi dernier de l’ex- position de Lakhadar El Gouizi, nous sommes allés à la rencontre d’un parfait in- connu qui expose une série de 23 tableaux fraîchement sortis de son atelier puis que la majorité marque l’année 2014. Cer- taines de ces compositions de nature et valeur inégales sont des productions que nous avons habituellement l’occasion de retrouver dans des boutiques d’artisanat, dans la mesure où elles obéissent à une thématique qui puise son inspiration dans le patrimoine et l’histoire d’Alger avec ses quartiers les plus représen- tatifs, comme la place des Martyrs, La Casbah, la Villa Abdellatif, le sanctuaire du Martyr, l’Amirauté, des pay- sages du Sud avec des reprises de certaines toiles connues d’Etienne Dinet, des paysages

Ph: Wafa
Ph: Wafa

forestiers avec sur la falaise bordée de plaines alentours, une maisonnée surgissant au bout du chemin, quelques tableaux abstraits, des décors somptueux de fantasias, des bouquets

Ces derniers

thèmes étant des sujets de peinture auxquels s’essayent beaucoup d’autodidactes et consti- tuent la plus part du temps des toiles que les touristes de passage trouvent exposées dans des hôtels algériens ou bien en vente dans des magasins. Lorsque nous interrogeons ce pein- tre qui nous vient d’Hussein Dey, où il est né le 13 octobre 1979, il nous apprend qu’il vit tout bonnement de son art sans se soucier du lendemain, puis qu’à part sa peinture, il ne pratique aucun autre métier. Lui qui ne s’ex- prime exclusivement qu’en arabe dialectal nous raconte comment très jeune il est venu à cet art qu’il affectionne particulièrement,

de roses et des natures mortes

comment ceux qui l’entouraient lui procu- raient du papier et des crayons pour dessiner

tout au long des journées. On sent chez cet homme d’allure modeste qui n’a rien voulu concéder à sa passion de la peinture qui repré- sente pour lui son monde intérieur et son unique expression, que sa pratique de l’art même intuitive et d’essence comme il l’af- firme divine, est une vocation, sa vocation première qu’il n’a jamais voulu abandonner malgré toutes les difficultés qu’il a dû rencon- trer en chemin. Bien sûr pour concrétiser son projet et se professionnaliser, il suivra en 2002 dans un atelier situé à proximité de son quar- tier, une formation de base pour apprendre quelques rudiments et des techniques qu’il ap- profondira à la société des beaux-arts pendant six mois sous l’assistance du peintre Musta- pha Belkahla. Il expose l’année suivante à l’hôtel Sofitel puis participe, en 2007, au Fes- tival national du 5 juillet et s’inscrit entre temps dans des concours nationaux de la com- mune de Sidi M’hamed. Mais ce qui intéresse

le plus ce plasticien en herbe se sont les effets de la lumière qu’il travaille avec une certaine sensibilité, comme ces petites touches de

peinture

couteau ; une technique spéciale qu’il a ap- prise et que l’on a pu apprécier dans quelques tableaux avec cette touche impressionniste qui se dégage parfois. Une empreinte person- nelle assez remarquable par moment. Cette touche transparait surtout lorsqu’il peint des décors pittoresques de la ville avec ses lieux chargés d’histoire comme la villa Abdellatif, l’Amirauté ou La Casbah que l’on retrouve ici reproduite dans sa vétusté même et quelques morceaux de blanc. Le peintre nous confie que lorsqu’il peint, parce que d’abord c’est la seule chose qu’il aime faire, il rend compte dans certaines toiles du jeu de la lumière, celle artificielle ou induite par la lune lors que le soir tombe dans les ports, et que les gens ont déserté les lieux alors que comme il l’affirme, il y a encore énormément de vie dans la nuit pendant que les autres dorment confortable- ment dans leurs maisons. Les toiles abstraites, difficilement compréhensibles, puisqu’on y retrouve aucun courant pictural, sont pour lui l’expression d’état d’âme où il voudrait exhorter le visiteur à une méditation sur la pa- tience ou encore tout l’espoir contenu dans un sourire. S’il est un conseil que l’on pourrait adresser à ce peintre de la nouvelle généra- tion, c’est tout simplement de suivre une voie telle qu’il l’a lui-même esquissée à travers cette technique particulière pour perfectionner son style et diversifier ses sujets en travaillant sur ce qui l’inspire le plus, à savoir la lumière. Ouverte depuis le 3 avril, l’exposition se pour- suit jusqu’au 13. Lynda Graba

au

Vendredi 4 - Samedi 5 Avril 2014

Vie pratique

28

EL MOUDJAHID

Vie religieuse Horaires des prières de la journée du samedi 5 Djoumada Al Thani 1435
Vie religieuse
Horaires des prières de la journée du samedi 5 Djoumada Al Thani 1435
correspondant au 5 avril 2014 :
- Dohr
12h51
- Asr
16h27
- Maghreb
19h17
République Algérienne Démocratique et Populaire
Ministère de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville
Office de Promotion et de Gestion immobilières d'Oran
- Icha……
……
.20h37
Dimanche 6 Djoumada Al Thani
1435 correspondant au 6 avril 2014 :
- Fedjr 04h58
MISE EN DEMEURE
- Chourouq
06h27
QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION
Edité par l’EPE-SPA
EL MOUDJAHID
au capital social de 50.000.000 DA
20, rue de la Liberté, Alger
Téléphone : 021.73.70.81
L'entreprise BENAOUIDAT Ahmed, sise au 17, rue Mostapha-Ben-
Boulaïd, haï Khemisti, Bir El Djir, Oran, titulaire du marché n°103/2013
notifié le 12/12/2013 pour la réalisation des travaux de Bâtiment du projet
des 26/50 logts «LPL» à Arraba - Oran - est mise en demeure sous
huitaine de renforcer le chantier en moyens humains, matériels et
matériaux afin de rattraper le retard enregistré et améliorer la qualité des
travaux.
Passé ce délai, l'Office se réservera le droit de procéder à la résiliation
du marché aux torts exclusifs de l'entreprise.
Présidente-Directrice générale
de la publication
El Moudjahid/Pub
ANEP 115563 du 05/04/2014
Naâma Abbas
Rédacteurs en chef
République Algérienne Démocratique et Populaire
Kamal Oulmane — Achour cheurfi
DIREcTION gENERALE
Téléphone : 021.73.79.93
Fax : 021.73.89.80
DIREcTION DE LA REDAcTION
Ministère de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville
Office de Promotion et de Gestion immobilières d'Oran
Téléphone : 021.73.99.31
Fax : 021.73.90.43
Internet : http://www.elmoudjahid.com
E-mail : elmoudjahid@elmoudjahid.com
2 e MISE EN DEMEURE
BUREAUX REgIONAUX
cONSTANTINE
100, rue Larbi Ben M’hidi
Tél. : (031) 64.23.03
ORAN
Maison de la Presse
3, place du 1 er Novembre : Tél. : (041) 29.34.94
ANNABA
2, rue Condorcet : Tél. : (038) 86.64.24
BORDJ BOU-ARRERIDJ
Ex-siège de la wilaya
Rue Mebarkia Smaïl, B.B.A. 34000
Tél/Fax : (035) 68.69.63
SIDI BEL-ABBES
Maison de la presse Amir Benaïssa
Immeuble Le Garden, S.B.A.
Tél/Fax : (048) 54.42.42
BEJAIA :
L'entreprise OULD Kadour Tayeb, sise au 90, rue colonel Othmane
El-Ançor, Oran, titulaire du marché n°52/2012 notifié le 07/06/2012 pour
la réalisation des travaux de Bâtiment du projet des 78/150 logts «LPL» à
Arraba - Oran - est mise en demeure sous huitaine de renforcer le chantier
en moyens humains, matériels et matériaux afin de rattraper le retard
enregistré et améliorer la qualité des travaux.
Passé ce délai, l'Office se réservera le droit de procéder à la résiliation
du marché aux torts exclusifs de l'entreprise.
Bloc administratif, rue de la Liberté.
Tél/Fax : 034.22.10.13
TIZI OUZOU :
El Moudjahid/Pub
ANEP 115544 du 05/04/2014
Cité Mohamed Boudiaf (ex-2.000 logts)
Bâtiment 3, 1 er étage, Nouvelle ville
Tél. - Fax : (026) 21.73.00
TLEMcEN :12, place Kairouan
Tél.-Fax : (043) 27.66.66
MAScARA : Maison de la Presse
Rue Senouci Habib
Tél.-Fax : (045) 81.56.03
cENTRE AIN-DEFLA :
REPUBLIQUE ALGÉRIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
Wilaya de Aïn Defla
Direction des Equipements Publics
Numéro d'Identification Fiscale (NIF) : 0999440 190 61117
Cité Attafi Belgacem (Face à la Poste)
Tél/Fax: 027.60.69.22
PUBLIcITE
Pour toute publicité, s’adresser
à l’Agence Nationale de Communication d’Edition et
de Publicité “ANEP”
ALgER : 1, avenue Pasteur
Tél. : (021) 73.76.78 - 73.71.28 - 73.30.43
Fax : (021) 73.95.59 - Télex : 56.150
Télex : 81.742
ORAN : 3, rue Mohamed Khemisti
Tél. : (041) 39.10.34
Fax : (041) 39.19.04 - Télex : 22.320
ANNABA :
AVIS DE PROROGATION DE DELAI
7, cours de la Révolution
Tél. : (038) 84.86.38 : Fax : (04) 84.86.38
Régie publicitaire
EL MOUDJAHID
20, rue de la Liberté, Alger : Tél./Fax : 021 73.56.70
ABONNEMENTS
Pour les souscriptions d’abonnements, achats de journaux
ou commandes de photos, s’adresser au service
commercial : 20, rue de la Liberté, Alger.
cOMPTES BANcAIRES
Agence CPA Che-Guevara - Alger
Compte dinars n° 102.7038601 - 17
Agence BNA Liberté
La Direction des équipements publics de la wilaya de Aïn-Defla, dont
le siège social est au boulevard 19 Mars - Aïn, informe l'ensemble des
soumissionnaires intéressés par l'avis d'appel d'offres n°008/2014 paru dans
les quotidiens nationaux EL MICHOUAR ESSIASSI et EL
MOUDJAHID, respectivement en date du 09/03/2014 et le 10/03/2014
portant sur la réalisation de 2.000 places pédagogiques en TCE (non
compris VRD) sis à Khemis Miliana, que la date de dépôt des offres,
prévue initialement le 07/04/2014 à 12h00, est prorogée jusqu'au
20/04/2014 à 12 h00. L'ouverture des plis s'effectuera le 20/04/2014 à
13h00 au siège de la Direction des équipements publics de la wilaya de
Aïn-Defla.
El Moudjahid/Pub
ANEP 115341 du 05/04/2014
- Dinars : 605.300.004.413/14
- Devises : 605.310.010078/57
Cptes BDL - Agence Port Saïd
CONDOLEANCES
- Dinars : 005.00 107.400.247 86 20.28
- Devises : 005.00 107.457.247 86 20.28
Edité par l’EPE-SPA
EL MOUDJAHID
Siège social : 20, rue de la Liberté, Alger
IMPRESSION
Edition du Centre :
Société d’Impression d’Alger (SIA)
Edition de l’Est :
Société d’Impression de l’Est, constantine
Edition de l’Ouest :
Société d’Impression de l’Ouest, Oran
Edition du Sud :
Unité d’Impression de Ouargla (SIA)
Unité d’Impression de Béchar (SIA)
DIFFUSION
centre : EL MOUDJAHID
Tél. : 021 73.94.82
Est : SARL “SODIPRESSE” :
Tél-fax : 031 92.73.58
Ouest : SARL “SDPO”
Tél-fax : 041 46.84.87 : Sud : SARL “TDS”
Tél-fax : 029 75.02.02
France : IPS (International Presse Service)
Tél. 01-46-07-63-90
Les manuscrits, photographies ou tout autre document et
illustration adressés ou remis à la Rédaction ne sont pas
rendus et ne peuvent faire l’objet d’une réclamation
Le directeur général et l’ensemble
du personnel de l’APS, très affectés par
le décès du père de leur collègue
Ammar BOUDJATAT, chef de
département commercial, présentent à
sa famille leurs sincères condoléances
et l’assurent de leur profonde
sympathie, en cette douloureuse
circonstance.
Ils prient Dieu le Tout-Puissant
d’accueillir le défunt en Son Vaste
Paradis.
«A Dieu nous appartenons et à Lui
nous retournons.»
El Moudjahid/Pub du 05/04/2014
El Moudjahid/Pub du 05/04/2014

PENSÉE

A notre cher Papa

BELBACHIR

Ammar

L'année

aura

été

A notre cher Papa BELBACHIR Ammar L'année aura été douloureuse et pleine de tristesse. Ton absence

douloureuse et pleine de tristesse. Ton absence est lourde à supporter Papa. Tu es parti à jamais ce 04 avril 2013, pour un monde meilleur, laissant derrière toi un vide immense. Aucun endroit au monde n'est assez grand pour contenir notre douleur, mais la volonté de Dieu est plus forte et nous nous y inclinons humblement. Ton sourire si particulier, ta bonté, ta générosité, ton dévouement pour ton prochain, ta force de caractère et ton franc-parler que tu as su nous transmettre sont le meilleur des héritages. Ta femme, tes enfants Lynda, Farid et Amirouche, tes petits-enfants Willem, Adam, Oxyntas et Axil prient pour toi et demandent à tous ceux qui t'ont connu et aimé d'avoir une pieuse pensée en ta mémoire. «A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.»

El Moudjahid/Pub du 05/04/2014

PENSÉE

Le 04 avril 2013, un an depuis que ALICHE Abdelkrim dit Krimo nous a quittés. En cette douloureuse circonstance, ta mère, tes sœurs, ton frère, tes neveux et nièces prient tous ceux qui t'ont connu et apprécié pour ta générosité d'avoir une pieuse pensée en ta mémoire. Nous avons été très touchés par les nombreuses marques de sympathie et miséricorde, les jours qui ont suivi ton décès, par le témoignage de tes amis qui avaient organisé un match de rencontre en ce douloureux souvenir. Tu resteras toujours présent dans nos cœurs. La pensée de tous contribuera à atténuer notre douleur. Ta mère et tes sœurs. «A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.»

El Moudjahid/Pub du 05/04/2014

CONDOLEANCES

CONDOLEANCES
Le Directeur Général, le Président, les Membres du Conseil d'Administration et l'ensemble du personnel de

Le Directeur Général, le Président, les Membres du Conseil d'Administration et l'ensemble du personnel de la Caisse Nationale des Retraites, profondément attristés par le décès de la sœur de leur collègue AMRAOUI Smaïn, employé à la CNR Siège, lui présentent ainsi qu'à toute sa famille leurs sincères condoléances et les assurent en cette pénible circonstance de leur profonde sympathie. Que Dieu le Tout-Puissant accorde à la défunte Sa Sainte Miséricorde et l'accueille en Son Vaste Paradis. «A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.»

El Moudjahid/Pub

ANEP 115558 du 05/04/2014

CONDOLEANCES

C'est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris le décès de la fille de M. HAMMI LAROUSSI, ancien ministre. En cette douloureuse circonstance, Monsieur Abdelmadjid Sidï Saïd, Secrétaire Général de l'UGTA, au nom du Secrétariat National et au nom des travailleuses et des travailleurs, présentent à la famille de la défunte ses sincères condoléances en les assurant de sa profonde sympathie. Que Dieu le Tout-Puissant accorde à la défunte sa Grande Miséricorde et l'accueille en Son Vaste Paradis. «A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.»

El Moudjahid/Pub du 05/04/2014

Vendredi 4 - Samedi 5 Avril 2014

Sports

29

EL MOUDJAHID

ATHLÉTISME
ATHLÉTISME

BELGIQUE

Christian Benteke forfait pour le Mondial

Marc Wilmots, le sélec- tionneur des Diables Rouges belges, devra, désormais, se passer des services de l’un de ses atouts offensifs pour le Mondial brésilien, en l’occur- rence Christian Benteke. L’information a été confir- mée sur le site de la Fédéra- tion belge de football. Le redoutable attaquant du club de première ligue an- glaise, Aston Villa, a contracté une grave blessure, jeudi lors d’une séance d’en- traînement avec son team. Les examens complémen- taires, notamment l’IRM, ont révélé une rupture du tendon d’Achille. Le joueur devra être opéré en début de semaine. Sa

durée d’incapacité est esti- mée à 6 mois au minimum. Le natif de Kinshasa compte dix-huit sélections avec les Diables Rouges et a inscrit six buts. Benteke avait pris part au dernier match amical de la Belgique face à la Côte d’Ivoire (2-2). Pour rappel, les protégés de Marc Wilmots entameront leur parcours au Brésil face aux Verts algériens, avant de se mesurer à la Russie et à la Corée du Sud. Rédha M.

ELLE S'EST CLASSÉE 35 e AU CHAMPIONNAT DU MONDE DE SEMI-MARATHON

L’entraîneur satisfait de la performance de Drici

Samir Moussaoui, l'entraîneur de Barkahoum Drici, s'est déclaré ''satisfait'' de la 35e place occupée et du chrono de 1h12mn34 sec réalisé par son athlète au championnat du monde de semi-marathon, disputé il y a une semaine à Copenhague au Danemark.

disputé il y a une semaine à Copenhague au Danemark. chances », a relevé Moussaoui en

chances », a relevé Moussaoui en no- tant que les 1h12mn34sec enregistrés au mondial ne sont pas loin de son temps au national qui était de 1h11mn48sec .

Drici souhaite une prise en charge de la FAA à Bordj Revenant sur les moyens de sa pré- paration, il a tenu à dire qu'en dépit de quelques problèmes familiaux, son athlète a fait un début de saison correct

en participant à six cross-countries et deux semi-marathons. Ces problèmes personnels ont privé d'ailleurs l'athlète de deux stages pro- grammés par la Direction technique nationale (DTN) à Batna et Tiaret et elle n'a pu prendre part qu'à celui de Bordj Bou-Arréridj où elle était proche de sa famille. Ainsi le vœu le plus cher de Drici, sous les couleurs du GS Pé- troliers, reste une prise en charge au ni- veau de sa ville de Bordj où elle

«D ans une compétition de très très haut niveau avec des athlètes qui ont im-

posé des rythmes des plus élevés, je ne peux qu'être satisfait et content du rang occupé et du temps enregistré par Drici » nous a indiqué le coach Moussaoui, lui-même ancien international de demi-fond. Présent sur les lieux de la compéti- tion aux côtés de son athlète, l'entraî- neur témoigne que sa protégée a fait de son mieux devant plus fort qu’elle. « Avec l'allure du précédent champion- nat du monde, Drici aurait pu facile- ment figurer parmi les 15 premières, mais cette année, les plus fortes, no- tamment les Kényanes, n'ont laissé au- cune chance aux autres en imposant une allure des plus accélérées pour provoquer la cassure dès les premiers kilomètres », a précisé Moussaoui, ajoutant que « grâce à son courage, Drici a pu tenir parmi le peloton de tête durant plusieurs km avant de lâcher prise. Le reste de la course, c'est-à-dire plus de 15 km, Drici a longtemps ré- sisté au retour des autres et a su gérer l'épreuve pour éviter de sombrer dans les profondeurs du classement. » « Difficile a été la mission de mon athlète dont c'était la première sortie à ce niveau et le plus important pour nous c'est d'être restés dans nos temps et d'avoir défendu crânement nos

s'entraîne avec les athlètes de l'Olym- pique BB Arréridj. Abordant la suite de la saison spor- tive, Moussaoui dit ne pas être encore trop fixé avec son athlète. Il s'est contenté de dire que « vaguement, on

a prévu de préparer le 10 000 m sur

piste et prendre part au marathon inter- national de Béjaïa le 3 mai prochain et celui de Prague ou celui d'Amsterdam. Mais comme internationale confirmée Drici compte arracher les minimas du 10 000 m exigés par la DTN pour par- ticiper aux championnats d'Afrique de cet été au Maroc ». Pour sa part, l'athlète, contactée au téléphone en pleine séance d'entraînement, nous a indiqué que le mondial de Copenhague

a été une très bonne expérience et

qu’elle a appris beaucoup de choses, notamment surpasser ses appréhen- sions d'avant-compétition. « Le semi-marathon m'a beaucoup aidée et j'ai pu constater plusieurs choses, notamment mes force et fai- blesses par rapport aux meilleures au monde » a-t-elle ajouté en affirmant que c'est en participant à de telles com- pétitions qu'on peut progresser. Agée de 25 ans, Drici reste de l'avis du DTN, M. Ahmed Boubrit, une valeur sûre des épreuves de fond. «Avec une bonne prise en charge, elle est en me- sure d'aller très loin», avait-il assuré. M. Ghyles

BOXE
BOXE

18 es CHAMPIONNATS DU MONDE JUNIORS

Dix boxeurs algériens en stage en Bulgarie

Dans le cadre du programme "Road to Sofia" de l'Association inter- nationale de boxe amateur (AIBA), dix boxeurs juniors algériens, dont deux filles, se trouvent depuis vendredi der- nier à Sofia, en Bulgarie, en stage de préparation. Prévu sur une quinzaine de jours, ce stage est organisé par l'As- sociation internationale de boxe ama- teur (AIBA) et regroupe des pugilistes de plusieurs pays. Le DTN de la Fédé- ration de boxe (FAB), Mourad Mé- ziane, nous a déclaré que "ce regroupement entre dans le cadre des Championnats du Monde juniors pré- vus à Sofia le mois prochain. Nos pu- gilistes sont en phase précompétitive et doivent, donc, avoir un volume de pré- paration intense dans cette perspective". Les Mondiaux juniors de boxe, qui au- ront lieu du 10 au 25 avril prochains à l'Aréna Armeec de Sofia, verront la parti- cipation de 606 boxeurs (506 garçons et 100 filles) de 105 pays. "A l'issue du stage, nos boxeurs resteront sur place pour

l'issue du stage, nos boxeurs resteront sur place pour prendre part directement aux Champion- nats du

prendre part directement aux Champion- nats du Monde", explique le DTN. Ce stage sera encadré par le staff technique national de l'EN juniors, composé du trio Mourad Ouhib, Ahmed Dine et Hafidh Boubekri. Les boxeurs en stage à Sofia sont Oussama Mordjane (49 kg), Jugurtha Aït Beka (52 kg), Salem Tamma (56 kg),

Chemseddine Kramou (60 kg), Azzed- dine Lameche (64 kg), Mohamed Waeel Omani (69 kg), Youcef Bouzid (91 kg) et Amar Adlane Ouarzeddine (+91 kg). Tandis que les deux filles, Zohra Bouarour (51 kg) et Chahira Selmoun (60 kg), sont sous la conduite du duo d'entraîneurs, Khaled Harima et Sli- mane Bennour. Pour Mourad Méziane, "ce stage précompétitif revêt une grande importance pour nos boxeurs. Il faut savoir que, outre nos boxeurs,, ce stage regroupe d'autres pugilistes des grandes nations de la boxe. Notre objectif est qu'il serve de tremplin pour nos jeunes qui constituent le pôle 2016-2020 de la boxe algérienne", a-t- il précisé. Pour rappel, l'EN juniors de boxe avait réussi une moisson de six mé- dailles d'or, 2 argent et 1 bronze lors des Championnats d'Afrique qui se sont dé- roulés à Yaoundé (Cameroun) du 27 fé- vrier au 9 mars derniers. Nabil Ziani

CTN

Les gardiens de but locaux de l’équipe nationale en stage

Quatre gardiens de but exerçant dans le championnat pro- fessionnel de Ligue1 sont en stage depuis ce jeudi au Centre Technique National de la FAF à Sidi Moussa (Alger) dans

le cadre des prépara- tifs de l’équipe na- tionale pour la coupe du monde, Brésil

2014.

Mohamed Amine Zemamouche (USM Alger), Azeddine Doukha (USM El-Har- rach), Si Mohamed Cédric (CS Constantine) et Abdelkader Salhi (ASO Chlef), sont concernés par ce regroupement. Lors de la première journée de ce regroupement, les quatre gardiens de but ont effectué plusieurs exercices sur le terrain et dans la salle de musculation.

exercices sur le terrain et dans la salle de musculation. P ublicité RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET

P ublicité

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L'INTERIEUR ET DES COLLECTIVITES LOCALES DIRECTION GENERALE DE LA SURETE NATIONALE DIRECTION DE L'ADMINISTRATION GENERALE SOUS-DIRECTION DU BUDGET BUREAU DES MARCHÉS LE NUMÉRO D'IDENTIFICATION FISCALE : 40.800.200.300.0062

DEUXIEME AVIS DE PROROGATION DE LA DUREE DE PREPARATION DES OFFRES DE L'APPEL D'OFFRES NATIONAL OUVERT N° 63/2013

El Moudjahid/ Pub

La Direction Générale de la Sûreté Nationale informe l'ensemble des Sociétés intéressées par l'Appel d'Offres National Ouvert n° 63/2013 lancé par la Direction Générale de la Sûreté Nationale, ayant pour objet la fourniture de différentes paires de chaussures matelassées, réparties en trois (03) lots distincts, à savoir :

Lot n°1 : Paires de chaussures montantes matelassées de couleur noire ; Lot n°2 : Paires de chaussures montantes matelassées de couleur beige ; Lot n°3 : Paires de chaussures montantes matelassées de couleur noire avec fermeture à glissière ; Que la durée de préparation des offres, dont le dernier jour correspond initialement au Jeudi 03.04.2014, est prorogée au Mardi 15.04.2014. L'heure limite de dépôt des offres est fixée de 08h00mn à 12h00 mn. L'ouverture des plis aura lieu le même jour à 13h30 mn.

ANEP ANEP  115271 du 05/04/2014

Vendredi 4 - Samedi 5 Avril 2014

Sports

30

EL MOUDJAHID

COUPE D’ALGÉRIE

MCA-JSK

On pense déjà à la finale

Les deux finalistes de la Coupe d’Algérie, le MC Alger et la JS Kabylie, contrairement à ce qu’ils veulent faire croire, pensent déjà à la finale de la Coupe d’Algérie, prévue pour le 1 er mai prochain.

L es deux équipes en arrivant

ce stade final de la com- pétition ne pensent qu’au

sacre. Ce qui leur permettra de sauver carrément leur saison. Tout le monde sait qu’on ne peut pas toujours accomplir les perfor- mances de l’ESS qui réalise des doublés en gagnant le champion- nat, mais aussi la Coupe d’Algérie. Depuis peu, ce n’est plus le cas. En effet, lors de la précédente saison, l’ESS s’était adjugé le titre de champion, mais l’USMA a empo- ché la Coupe d’Algérie au «nez et à la barbe» du MCA. Ce qui avait créé l’incident que tout le monde connaît maintenant et qui avait coûté trop cher aux Mouloudéens. Cette fois-ci, les Vert et Rouge, qualifiés pour leur deuxième finale d’affilée et la huitième dans l’his- toire du club, veulent l’emporter. C’est pour cette raison qu’ils ont déjà tout prévu pour mettre tous les atouts de leur côté. Ils ont pro- fité de cette trêve indépendante de la volonté des uns et des autres pour aller à Tlemcen peaufiner leur préparation. Certes, ils vous disent qu’ils pensent d’abord aux matches restants du championnat

national de Ligue 1 Mobilis, mais au fond, c’est la coupe qui les fait «bouger». Ils ont récupéré à l’oc- casion leurs fers de lance du mi- lieu, mais aussi de la défense.

à

fers de lance du mi- lieu, mais aussi de la défense. à C'est-à-dire Bachiri, dont la

C'est-à-dire Bachiri, dont la défec- tion pour blessure avait laissé un grand vide au sein de ce comparti- ment de jeu, et Metref. Ce dernier n’a pas joué depuis le match de la phase aller entre le MCA et le CRB au stade du 5-Juillet et qui avait vu le MCA l’emportait sur le score de 2 à 1. Aujourd’hui, les deux joueurs sont rétablis et trépi- gnent d’impatience pour prendre part à cette finale que tout le

monde attend avec une grande cu- riosité. La JSK, pour sa part, mon- tre un double intérêt pour le championnat national, mais sur- tout la Coupe d’Algérie. L e prési- dent de ce club, Mohand Chérif Hannachi, n’avait pas manqué de dire qu’«on allait tout faire pour la gagner». Ce qui montre sa grande envie de jouer ses chances à fond dans cette compétition très prisée au demeurant. Certes, son équipe

est bien placée pour s’adjuger la deuxième place, en dépit de la très forte concurrence de la part d’équipes comme l’ESS, le MCA, le MCEE, le CSC et même l’USMH qui est sur une courbe as- cendante lors de ses dernières sor- ties. Les Canaris, dans l’optique d’accroître leurs chances de mettre la main sur le trophée, ont préféré peaufiner leur préparation pour meubler la trêve à Blida, alors qu’une information avait circulé dans un premier temps qu’ils al- laient se préparer au Maroc. Fina- lement, ils ont l’intention de bien s’imprégner de la proximité des terrains blidéens et surtout du lieu où aura lieu la finale de la Coupe d’Algérie. Par conséquent, on fait tout pour ne négliger aucun détail et motiver au maximum ses joueurs pour l’objectif final qui est de remporter le sixième trophée après déjà dix finales avec celle qui aura lieu ce 1 er mai. La JSK avait remporté cinq Coupes d’Algérie et en a raté qua- tre. D’où l’intérêt qu’on accorde à cette finale qui aura lieu au stade Zabana, même si les fans des deux équipes auraient aimé qu’elle ait lieu au mythique stade du 5-Juillet, fermé pour travaux de réfection qui viennent d’être entamés et qui dureront normalement onze mois. HAMID GHARBI

Asselah (gardien JSK) reprend les entraînements

Le gardien de la JSK, Abdelmalek Asselah, a re- pris les entraînements avec son équipe en vue de re- trouver sa place au sein de l’équipe dès la prochaine journée prévue au stade Brakni, contre le RC Arbaâ. Suspendu quatre matches par la commission de discipline de la LFP, le gardien canari retrouvera donc ses camarades et aura même de fortes chances de jouer la finale avec son équipe contre le MC Alger le 1 er mai prochain à Mus- tapha-Tchaker de Blida. Toutefois, rien ne sera facile pour lui, eu égard aux très bonnes prestations accomplies ces derniers temps par le numéro deux de l’équipe Mazari, surtout qu’il n’a pas en- caissé de buts depuis qu’il avait suppléé Asselah. C’est à Aït-Djoudi de trancher.

H. G.

suppléé Asselah. C’est à Aït-Djoudi de trancher. H. G. INTERQUARTIERS (RAÏS HAMIDOU) Tournoi à la mémoire

INTERQUARTIERS (RAÏS HAMIDOU)

Tournoi à la mémoire de Guermi

(RAÏS HAMIDOU) Tournoi à la mémoire de Guermi Le quartier de Beau-Séjour (Raïs Ha- midou) organise

Le quartier de Beau-Séjour (Raïs Ha- midou) organise aujourd’hui, sur le ter- rain Mourad-Sabeur, un important tournoi de football à la mémoire de l’an- cien supporter de l’équipe de l’OPP et du Mouloudia qui est Guermi Boualem dit «Baye». A cet effet, deux matches gala seront organisés aujourd’hui à partir de 16h00. La première rencontre mettra aux prises El Kodama avec Beau-Séjour

C, alors que la seconde qui débutera à 17h30 opposera Beau-Séjour A contre Beau-Séjour. Il faut admettre que ces tournois interquartiers sont très prisés et attirent une foule nombreuse du fait que malgré le poids de l’âge, les anciens joueurs ont de «beaux restes». Et c’est ce qui fait courir les jeunes spectateurs qui raffolent de telles opportunités. H. G.

FAF

Le DTN Saïd Haddouche dépose sa démission

Le directeur technique national (DTN) de la Fédération algérienne de football (FAF), Saïd Haddouche, a déposé sa démission de son poste pour des «considérations fami- liales», a annoncé vendredi la Radio nationale. Haddouche, qui avait succédé à Boualem La- roum, a démissionné pour rester au chevet de sa femme, malade, précise la même source. Le technicien, qui avait exercé son métier au sein de la Fédération belge de football, se trouve depuis quelque temps en Belgique, ce qui a poussé la FAF à confier, à titre tempo- raire, la DTN à son adjoint Taoufik Kourichi. Pour lui succéder, le nom de l'ancien sélec- tionneur national Rabah Saâdane «est le mieux indiqué», lui qui avait eu une discus- sion avec le président de la FAF, Mohamed Raouraoua. Au cours de cette entrevue, Saâdane s'était dit disposé à intégrer la DTN, déclinant la proposition à l'occasion de prendre en charge la sélection nationale olympique, sans sélec- tionneur depuis le départ d'Azzedine Aït Djoudi. Le nom du Français Christian Gour- cuff, qui a effectué une visite à Alger di- manche et lundi derniers, où il a rencontré Mohamed Raouraoua, est également évoqué pour être désigné à la tête de la DTN.

CAF

Chaque fédération africaine a reçu 6 millions de dollars de la FIFA

Le vice-président de la Confédération afri- caine de football (CAF) Suketu Patel a révélé, lors d'un séminaire organisé à Johannesburg du 1 er au 3 avril, que chaque fédération afri- caine membre de la CAF a reçu 6 millions de dollars US de la FIFA au cours de la dernière décennie. «Chaque association membre afri- caine a reçu environ 6 millions de dollars US au cours de la dernière décennie. La question se pose donc : qu'avons-nous fait des oppor- tunités que l'on nous a données ? Avons-nous saisi l'occasion d'améliorer les structures, ou nous sommes-nous contentés de faire la même chose qu'avant, mais à plus grande échelle ? Nous devons tous montrer notre reconnais- sance à la FIFA en faisant tout notre possible pour devenir un jour autonomes et responsa- bles», a t-il déclaré. Suketu Patel, qui est éga- lement président du Council of Southern Africa Football Associations (COSAFA), a in- cité les pays africains à tout mettre en œuvre pour que des améliorations aient lieu dans la gestion, l'infrastructure et les programmes de développement de la discipline. Présidé par Danny Jordaan, directeur général d'Afrique du Sud 2010 et président de la Fédération sud- africaine de football (SAFA), le séminaire, qui a pris fin ce jeudi 3 avril, a permis de sen- sibiliser aux réformes et aux normes dans la gouvernance du football, d'aborder les pro- blèmes rencontrés par les pays africains et d'évoquer les façons de les combattre et d'op- timiser les apports des programmes de déve- loppement de la FIFA, le tout de manière très fructueuse. Les présidents, secrétaires généraux, direc- teurs techniques des organes directeurs des as- sociations membres de la CAF ont assisté au séminaire.

Publicité

REPUBLIQUE ALGÉRIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE Ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville Direction des Equipements Publics de la wilaya de Blida NIF : 411024000009010

AVIS D’INFRUCTUOSITÉ

La Direction des équipements publics de la wilaya de Blida informe l'ensemble des entreprises de l’infructuosité de l'avis d'appel d'offres n°05/2014 paru le 18/02/2014 concernant la réalisation d'un centre foncier intercommunal avec 02 logements d'astreinte à l'Arbaa. Et cela suite à la qualification d’une seule entreprise lors de l'évaluation technique.

El Moudjahid/Pub

ANEP 115247 du 05/04/2014

BANQUE D’ALGERIE HOTEL DES MONNAIES 10, RUE DES FUSILLÉS DU 17-MAI 1957 ALGER AVIS D’ATTRIBUTION

BANQUE D’ALGERIE HOTEL DES MONNAIES 10, RUE DES FUSILLÉS DU 17-MAI 1957 ALGER AVIS D’ATTRIBUTION PROVISOIRE DU MARCHÉ RELATIF A L’APPEL D’OFFRES NATIONAL RESTREINT N°01/AGAM/2014 PORTANT FOURNITURE,

INSTALLATION ET MISE EN SERVICE D’UN MONTE-CHARGE L’Hôtel des Monnaies de la Banque d’Algérie informe l’ensemble des soumissionnaires ayant participé à l’appel d’offres national restreint N°01/AGAM/2014 portant fourniture, installation et mise en service d’un monte-charge paru dans les quotidiens nationaux :

l

El Moudjahid du 19 janvier 2014

l

Ech CHEROUK EL Y AOUMI du 23 janvier 2014

l

Et dans le BOMOP

A l’issue de l’étude et de l’évaluation des offres techniques et financières, le marché est attribué à titre provisoire à l’entreprise suivante:

     

DELAI DE

DÉLAI

OBSERVA-

PROJET

ENTREPRISE

MONTANT

RÉALISATION

DE GARANTIE

TION

Fourniture, installation et mise en service d’un monte- charge

       

Seule offre

ENASC spa

03 mois

24 mois

techniquement

5.291.720,00 DA en hors taxes

qualifiée

Les soumissionnaires qui contestent le choix opéré peuvent introduire un recours auprès de la Direction de l’Hôtel des Monnaies de la Banque d’Algérie dans les dix (10) jours qui suivent la date de la première parution du présent Avis d’Attribution Provisoire dans le BOMOP ou dans le site de la Banque d’Algérie. Les recours doivent être déposés à l’adresse suivante :

Hôtel des Monnaies de la Banque d’Algérie 10, rue des Fusillés du 17 Mai-1957 Alger

El Moudjahid/Pub

ANEP 115159 du 05/04/2014

Vendredi 4 - Samedi 5 Avril 2014

Weekly News

31

EL MOUDJAHID

PRESIDENTIAL

ELECTIONS

Candidates call for high turnout

The candidates and their represen- tatives for the presidential election of April 17 reiterated, on the 11rh day of their campaign, their call for high voter turnout.Abdelmalek Sellal, the campaign director of in- dependent candidate Abdelaziz Bouteflika, called on, in a meeting held in Bechar, the Algerians to go to vote on April 17 , to give, he added, a lesson to those who want to place suspicion on this election and to show them that Algeria’s strength “remains in the unity and cohesion of its people.”On this oc- casion, he underlined Bouteflika’s achievements, promising that his commitments “will be imple- mented, as his policy is based on the elimination of inequalities be- tween the north and the south in terms of investment and employ- ment.”In Mostaganem, Fatima Zohra Bouchemla, the representa- tive of independent candidate Ali Benflis, called for a high voter turnover and protection of the vot- ers’ voices.Independent candidate Ali Benflis suggests a national project programme based on democracy and liberties, said Bouchemla.She underlined Ben- flis’ commitment to carrying out a new wealth distribution, establish- ing social justice and building Rule of Law.For her part, candi- date to the April 17 presidential election Louisa Hanoune focused in her speech on tourism, commit- ting to institutionalize the right to tourism for all the Algerians. “Tourism is a matter of survival and a priority in Tamanrasset be- cause it is the breadwinner of many families. I also commit to institutionalize the right to tourism for Algerians,” promised the can- didate at her second electoral meeting on the tenth day at the Tamanrasset community arts cen- tre.

INVESTMENT

Slight increase looms ahead

arts cen- tre. INVESTMENT Slight increase looms ahead The foreign direct investments (FDIs) increased

The foreign direct investments (FDIs) increased significantly in 2013, said Tuesday in Algiers the Di- rector General of the National Agency for Investment Development (ANDI), Abdelkrim Mansouri.Speak- ing on the National Radio, Mansouri said that nearly 65 FDI projects were registered with ANDI in 2013, against only 17 projects in 2012.Mansouri explained that the "high FDI inflows are an implicit recognition from foreign investors that Algeria has become the most at- tractive region." The attractiveness of the national economy for foreign investors has been increased by "several determin- ing factors," according to Mansouri.In this respect, he under- lined Algeria's macroeconomic soundness, stability of legal frame- work, support and incentive meas- ures, and the availability of substantial funds.Insisting on the sta- bility of the regulatory framework governing the act of investing, ANDi's director general said that the agency allows investors to have the legibility to invest safely and confi- dently in Algeria.

ALGERIA-US STRATEGIC DIALOGUE:

Steaming Full Fledged Cooperation

The Algerian US strategic dialogue is once more called upon to be widened amid crucial is- sues that hinder peace and stability in the world. The visit paid by the US Secretary of State John Kerry to Algiers bears a significant will in direc- tion of turning present di- alogue into full fledged cooperation .In this re- gard the US side while holding meeting with Algérian counter- part led by foreign minister Lamara has shown strong need to develop large spectrum of ca- pabilities to bring cooperation at cruising line The United States is ready to work with Al- geria to achieve its development goals in all areas, said US Sec- retary of State John Kerry."We want to work together to achieve what you want," said Kerry in reply to the concerns of President of the Republic Ab- delaziz Bouteflika during the audience he granted to him."We are ready to work with you in all areas," he added during the audience, an excerpt of which was broadcast by the Algerian Television. President Bouteflika ex- pressed the need for US tech-

President Bouteflika ex- pressed the need for US tech- nology and intelligence, a con- cern to

nology and intelligence, a con- cern to which the US Secretary of State expressed his country's readiness to provide assistance to Algeria.Also, the Head of State called for fulfilling the commitments made by the US Secretary of State, stating that such commitments have been reiterated on several occasion but "their fulfilment is diffi- cult." The strengthening of Al- gerian-US relations, fight against terrorism and Middle- East peace talks were put for- ward to sketch out a larger cooperation field In this re- gard, Lamamra said that Algeria was "ready" to broaden its co- operation with the United States to new areas while strengthen- ing the existing cooperation, adding that it is "among the main priorities and missions of

the strategic dia-

logue."He also under-

the

partnership with the United States "is head- ing towards an alliance based on trust, mutual respect, values and in- terests," adding "the Al- gerian market is open and prepared to move all remaining obstacles to become more attractive for foreign investment." For his part, Kerry said to be "particularly encouraged" at the session which will open "broad prospects of increased coopera- tion" between the two countries, adding that this session will allow significant Algerian-US cooperation. He also underlined that ter- rorism "knows no boundaries, has no creed, no religion and targets all nations," adding that Algeria is committed to work- ing with all its partners to counter this threat and eradicate this scourge.For his part, Kerry expressed the support of the United States to Algeria in the fight against terrorism and hailed the efforts for restoring stability in the Sahel region. Mohamed Bentaleb

lined

that

4TH EU AU SUMMIT ON SECURITY AND DEVELOPMENT

Algeria’s role unanimously recognized

Interim Prime Minister Youcef Yousfi said Wednes- day in Brussels that European and African leaders with whom he held meetings on the margins of the 4th UE-AU Summit unanimously recog- nized Algeria’s role in both restoring peace and security in Africa and its develop- ment.On the sidelines of the summit, Yousfi met with many African and European heads of State and Govern- ment as well as leaders of EU countries and UN Secretary General Ban Ki-Moon. The Summit’s agenda includes peace and security in Africa, human development and in- vestment, Yousfi told re-

Africa, human development and in- vestment, Yousfi told re- porters.The summit comes amid political and economic

porters.The summit comes amid political and economic changes in Europe and Africa, underlying Algeria’s “consid- erable” efforts in human de- velopment.He spoke of the

“great progress achieved since 1962 in training and basic services, including ac- cess to gas, as 90% of the population are connected to this energy.”

TRADE

Algeria makes step ahead in WTO

Algeria made "qualitative leap" forward in the process of its World Trade Organization (WTO) acces- sion, said Monday in Geneva Mi- nister of Commerce, Mustapha Benbada, declaring that the work accomplished since the last meeting reflects the progress made."On the multilateral plan, we have provided answers to the additional questions of the members, a new and revised legal plan in line with the new fra- mework as well as the promulgated laws," the minister said during the 12th Round of the multilateral ne- gotiations on Algeria WTO accession.Part of this work, he mentioned the contribution to the revision of the draft Report of the working group.Such documents reflect the reforms carried out or envisaged by Algeria for complying its trade system with the WTO accords, said Benbada during this meeting.Ac- cording to the minister, nearly fifty laws have been adopted, being worked out or revised so as to adapt the Algerian legal system with the world standards and with Algeria international commitments.Ben- bada reiterated Algeria’s willingness to lift the "brackets concerning some paragraphs of commitments contained in the draft report of the Working Group," noting that it "approved the requests of the wor- king group’s members by revising its positions on the initially wished periods of transition."The im- plementation of the reform process "displays our country’s commitment to ensure a healthy and competitive environment based on the rules of our Organization," the minister said.In this regard, "ex- tensive consultation has been undertaken nationwide and which should result in the establishment of a roadmap we will present as soon as possible," he added.

roadmap we will present as soon as possible," he added. AUDIENCE President Bouteflika holds talks with

AUDIENCE

President Bouteflika holds talks with Emir of Qatar

AUDIENCE President Bouteflika holds talks with Emir of Qatar President of the Republic Abdelaziz Bouteflika held

President of the Republic Abdelaziz Bouteflika held discussions Thursday in Algiers with Emir of the State of Qatar Sheikh Tamim bin Hamad Al Thani.The discussions were held in presence of Speaker of the Council of Nation (Upper House of Parliament) Abdelkader Bensalah, Speaker of People's National Assembly (Lower House) Mohamed Larbi Ould Khelifa, Princi- pal Private Secretary at the Presidency of the Republic Ahmed Ouyahia and Finance Minister Karim Djoudi, in addition to Qatar's Foreign Minister Khalid bin Mohammed Al Attiyah and Finance Minister Ali Cherif Al Omadi.Qatar's Emir arrived Wednesday in Algiers for a two- day official visit at the invitation of President Bouteflika.He is accompanied by a large dele- gation comprising Qatar's minister of Foreign Affairs

PresidentBouteflika receives US Scry. of State

Affairs PresidentBouteflika receives US Scry. of State President of the Republic Abdelaziz Bouteflika has received

President of the Republic Abdelaziz Bouteflika has received Thursday in Algiers US Secretary of State John Kerry, who is on two-day working visit to Algeria.The audience was held in pres- ence of Minister of State, Principal Private Sec- retary to the Presidency of the Republic Ahmed Ouyahia and Foreign Minister Ramtane Lamamra.Kerry's visit is part of the "strategic dialogue" between Algeria and the United States and aims at strengthening their coopera- tion

Algerianever tobow beforeterrorism, saysLamamra

tion Algerianever tobow beforeterrorism, saysLamamra Foreign Minister Ramtane Lamamra said Thursday that

Foreign Minister Ramtane Lamamra said Thursday that “Algeria will never give up fighting terrorism which cost it dearé adding that the phenomenon “rep- resents a global multifaceted threat requiring a global and coordinated response.In an opening address at the second session of the Algerian-US strategic dialogue he co-chaired with US Secretary of State John Kerry, the Algerian Former Minister said terrorism "has no border, no faith, no religion and targets all nations."Algeria "will continue to work with deter- mination and commitment with all (its) partners to put an end to this scourge," expressing Algeria's full support to the Global Counterterrorism Forum since its creation.Concerning the working team on Sahel, and which is co-chaired by Algeria and Canada, Lamamra said that Algiers would continue its efforts in the fight against terrorism and organized crime in Africa and beyond.

MONNAIE L'euro à 1.370 $
MONNAIE
L'euro à 1.370 $
D E R N I E R E S

D E

R N

I

E

R E

S

D E R N I E R E S
PÉTROLE Le Brent à 106.86 dollars
PÉTROLE
Le Brent
à 106.86
dollars

SOMMET AFRIQUE-UE

AbdelmadjidBouguerra:

«concrétiserlesengagements»

L’Afrique et l’UE doivent désormais passer à l’étape de la concrétisation des promesses et engagements faits précédemment pour consolider leur partenariat, a affirmé jeudi dernier à Bruxelles le ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, Abdelmadjid Bouguerra.

L e quatrième sommet Afrique- Union européenne qui vient d’achever ses travaux à

Bruxelles « a réalisé ses objectifs, mais il est temps pour les Africains et Européens de passer de l’étape de promesses et engagements à celle de la concrétisation de ces engagements », a indiqué M. Bouguerra à des jour- nalistes peu après la fin de la rencon- tre. Rappelant des progrès réalisés par les différents pays africains, no- tamment dans les domaines poli- tique, économique et social, le ministre a souligné que les moyens et les capacités actuels de ces pays pour la préservation et la consolida- tion de leurs progrès demeurent in- suffisants. Il a mis l’accent sur la nécessité de l’accompagnement des partenaires du continent africain à l’image de l’UE pour la poursuite des efforts de développement. Cet ac- compagnement devrait être destiné à aider les Etats africains à mettre un terme aux problématiques liées à la paix, la sécurité, la prospérité et au rapprochement entre les populations et la société civile.

Feuille de route 204-2017 :

5 axes prioritaires définis L’UE a été appelée à mettre en place des moyens techniques, finan- ciers et humains pour renforcer les capacités nationales des pays afri- cains dont les moyens existants ne sont pas suffisants pour la concréti- sation de leurs objectifs, a expliqué M. Bouguerra qui participait aux tra- vaux de la deuxième et dernière jour- née du sommet qui s’est soldée, notamment par l’adoption de la feuille de route définissant la mise en œuvre de la stratégie commune de coopération pour la période 2014- 2017. Cinq axes prioritaires à pro- mouvoir pour la poursuite de la mise en œuvre de la stratégie conjointe de coopération ont été relevés par ce do- cument. Il s’agit de la paix et sécurité ; la démocratie, la bonne gouver- nance et les droits de l’homme ; le développement humain, le dévelop- pement et la croissance durables et l’intégration continentale ainsi que des questions globales et émergentes. Un nombre d’actions à entreprendre sur les niveaux régional, continental et mondial ont été déterminées pour

continental et mondial ont été déterminées pour la concrétisation des objectifs conte- nus dans les cinq

la concrétisation des objectifs conte- nus dans les cinq axes prioritaires de partenariat. Pour le volet paix et sé- curité, les participants ont mis l’ac- cent sur la nécessité « d’assurer un environnement pacifique, sûr, sécu- risé et contribuant à garantir la sécu- rité humaine, à réduire la fragilité, encourager la stabilité politique et une gouvernance efficace, et favori- ser une croissance durable et inclu- sive.» En ce qui concerne le volet démo- cratie, bonne gouvernance et droits de l’homme, le sommet s’est fixé comme objectif stratégique de « ga- rantir un environnement transparent et démocratique dans lequel chacun est tenu de rendre des comptes pour ce qui est du respect des droits de l’homme et de l’Etat de droit.» L’ob-

jectif principal lié à l’axe relatif au développement humain porte sur la nécessité de « promouvoir le déve- loppement du capital humain et des économies fondées sur la connais- sance et les compétences », notam- ment à travers le renforcement des liens entre l’éducation et l’enseigne- ment, la formation, les sciences et l’innovation. A propos de l’axe déve- loppement et croissance durable, les dirigeants africains et européens ont appelé à « stimuler la croissance éco- nomique qui réduit la pauvreté, créé des emplois décents et mobilise le potentiel entrepreneurial des popula-

tions (

soutenir le développement

du secteur privé et des PME, et aussi appuyer l’intégration continentale.» Quant au dernier volet, les partici- pants ont convenu de « parvenir à des positions communes dans le cadre des enceintes et des négociations in-

),

ternationales et répondre conjointe- ment aux défis mondiaux.» En outre, la déclaration finale, l’autre docu- ment adopté lors du sommet, a relevé « les progrès significatifs accomplis par l’Afrique dans les domaines de la démocratie, de la gouvernance et des droits de l’homme », appelant à la ‘‘consolidation’’ de ces progrès. Le sommet de Bruxelles soutient égale- ment les efforts visant à renforcer les capacités africaines en matière de paix et de sécurité à travers l’ensem- ble des moyens nécessaires. Les di- rigeants africains et européens se sont, d’autre part, engagés à coopérer plus étroitement pour prévenir les crises. Ils se sont également mis d’accord sur l’importance de « s’at- taquer aux racines de l’instabilité, de la fragilité et des conflits pour éviter leur résurgence et accélérer le redres- sement durable.» Le président mau- ritanien et président de l’Union africaine (UA), Mohamed Ould Abdel Aziz, s’est par ailleurs, féli- cité, lors d’un point de presse, des ré- sultats du sommet de Bruxelles, appelant à « mettre en place les mé- canismes nécessaires pour le suivi de l’exécution des conclusions de ce sommet.» De son côté, le président de la Commission européenne, Manuel Barroso, a annoncé que les Etats membres de l’UE ont accepté la pro- position de l’UE de créer « un instru- ment financier panafricain d’un milliard d’euros pour le soutien des efforts d’intégration dans le conti- nent africain.» « L’intégration régio- nale continuera à être un pilier important de l’affirmation de l’Afrique sur la scène internationale. Nous continuerons à soutenir l’UA en nous appuyant sur la poursuite des relations privilégiées avec chaque Etats africains et avec les commu- nautés régionales », a-t-il affirmé dans ce sens. Placé sur le thème « In- vestir dans les personnes, pour la prospérité et pour la paix », le qua- trième sommet Afrique-UE a ouvert ses travaux mercredi dernier à Bruxelles avec la participation de près de 90 délégations, dont une cin- quantaine de pays africains. La délé- gation algérienne était présidée par le Premier ministre par intérim, Youcef Yousfi.

M. Bouguerra s’entretient avec le ministre libyen adjoint des Affaires étrangères

Le ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, Abdelmadjid Bouguerra, s’est entretenu jeudi dernier à Bruxelles avec le ministre libyen adjoint des Af- faires étrangères, Razak Gradi, et le premier vice-président du Congrès général libyen, Azzedine Mohamed Al Awami. Les entretiens, tenus en marge du quatrième sommet Afrique-UE, ont notamment porté sur « la situation sécuri-

taire qui prévaut dans la région » ainsi que le renforcement des relations bilatérales « à la lumière des décisions et re- commandations issues de la dernière session de la Haute commission mixte algéro-libyenne tenue récemment à Tri- poli », a-t-on appris auprès de la délégation algérienne. Le ministre a également rencontré en marge du sommet le Pre- mier ministre éthiopien, Haile Mariam Dessalegn.

SAHARA OCCIDENTAL

Les parlementaires européens et africains appellent à une solution dans le cadre des Nations unies

Des membres des Parlements eu- ropéen et panafricain, réunis à Bruxelles en marge du 4 e sommet UE- Afrique, ont appelé à un règlement de la question sahraouie dans le cadre des Nations unies et à travers des négocia- tions directes entre les parties au conflit (Maroc et Front Polisario). Dans une déclaration conjointe rendue publique à l’issue de cette rencontre tenue lundi et mardi derniers, les par- lementaires ont également demandé à l’Union européenne (UE) de coordon- ner ses efforts avec l’Union africaine (UA) en vue de contribuer au règle- ment de cette question. La parlemen-

taire sahraouie et vice-présidente du Parlement panafricain, Soueilma Bei- rouk, a participé à cette réunion, dé- diée à l’évaluation des programmes et des étapes franchies dans la mise en œuvre de la « stratégie conjointe » adoptée lors du 3 e sommet UE- Afrique, organisé en novembre 2010 à Tripoli (Libye). Plusieurs sujets ont été abordés à cette occasion, notam- ment la sécurité, la stabilité, la bonne gouvernance, la situation sociale et les droits de l’homme. Au cours du débat sur les droits de l’homme, des mem- bres des deux Parlements et la parle- mentaire Soueilma Beirouk ont

dénoncé les «souffrances» du peuple sahraoui dans les territoires occupés du Sahara occidental. Ils ont, à ce sujet, dénoncé le fait que le Maroc « continue à montrer de l’indifférence depuis plus de 39 ans à l’un des droits les plus sacrés, le droit à l’autodéter- mination en toute liberté et sans au- cune contrainte politique ou militaire.» Les parlementaires ont de- mandé la libération de tous les prison- niers politiques sahraouis et insisté sur la nécessité d’un mécanisme de sur- veillance des droits humains dans les territoires occupés du Sahara occiden- tal.

FETE NATIONALE DU SENEGAL

Le Président Bouteflika félicite son homologue sénégalais

L e Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a adressé un message de félicitations à son

homologue sénégalais, Macky Sall, à l'occasion de la célébration du 54 e an- niversaire de l'indépendance de son pays. "A l'occasion de la célébration du 54 e anniversaire de l'indépendance de votre pays, je vous adresse, au nom du peuple et du gouvernement algériens et en mon nom personnel, mes plus chaleureuses félicitations", a écrit le Président Bouteflika dans son mes- sage. "C'est le lieu, pour moi, de vous réitérer mon attachement au renforce-

ment des relations d'amitié et de coo- pération entre nos deux pays, au bénéfice de nos deux peuples. Je voudrais, également, vous renouveler ma disponibilité à poursuivre nos efforts communs en faveur de la promotion de la paix, de la stabilité et du développement en Afrique", a ajouté le Chef de l'Etat. "Avec mes vœux de santé et de bonheur pour vous-même, de progrès et de prospérité pour le peuple sénégalais frère, je vous prie d'agréer, Monsieur le Président et cher frère, l'assurance de ma très haute et fraternelle considération", a conclu le Président de la République.

a conclu le Président de la République. PRESIDENTIELLE 2014 Gaïd Salah incite les corps de

PRESIDENTIELLE 2014

Gaïd Salah incite les corps de sécurité à poursuivre leurs efforts pour garantir un "climat idéal"

L e général de corps d'armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-mi- nistre de la Défense nationale,

chef d'état-major de l'Armée natio- nale populaire (ANP), a incité les éléments de l'ANP et les différents corps sécuritaires à poursuivre leurs efforts afin de "garantir un climat idéal" au déroulement des pro- chaines élections présidentielles, a indiqué jeudi dernier un commu- nique du ministère de la Défense na- tionale. Lors de visites de travail et d'inspection aux Commandements de Forces de l'ANP effectuées du 1 er au 3 avril, dans le cadre du pro- gramme de suivi et d'évaluation an- nuel du bilan des activités des Forces armées, le général de corps d'armée a appelé les différents corps sécuritaires à "poursuivre leurs ef- forts et leur dévouement afin de ga- rantir un climat idéal au déroulement des prochaines élec- tions présidentielles". "Un accom- plissement qui, avec l'aide de Dieu le Tout-Puissant, se réalisera grâce à votre détermination, votre courage et votre foi au droit du peuple de vivre dans la paix et la sérénité, et en son droit d'accomplir son devoir électoral, dans la quiétude et la tran- quillité, dans un environnement qui permettra aux Algériens de choisir en toute liberté, transparence et dé- mocratie le président qui convient, celui qui prônera les valeurs natio- nales", a-t-il souligné. Il a par ail- leurs, exhorté les corps sécuritaires à "redoubler d'efforts et à veiller à la discipline et la vigilance lors de l'ac- complissement de leurs missions constitutionnelles", a souligné le communiqué. "Ce sont des missions capitales d'une grande importance, pour lesquelles nous avons juré de- vant Dieu le Tout-Puissant, d'œuvrer sans répit, au sein de l' Armée natio- nale populaire, digne héritière de l'Armée de libération nationale, conformément aux missions consti- tutionnelles qui incombent, aux côtés de tous les corps sécuritaires et tous les dévoués de notre nation pour les accomplir, par fidélité, de nous tous, aux âmes de nos valeu- reux martyrs et en hommage à la loyauté de nos libres moudjahidine, entravant les intentions et les projets hostiles des ennemis du peuple algé- rien, qui n'ont jamais digéré son in- dépendance, et n'ont point supporté sa force, son unité et sa cohésion so- ciale, culturelle et civilisationnelle", a-t-il précisé. Le chef d'état-major a valorisé, dans le même sillage, le rôle du peuple algérien dans sa contribution "efficace" aux côtés de son Armée nationale populaire, hé- ritière de l'Armée de libération na- tionale, "pour déjouer, hier comme aujourd'hui, les conspirations des ennemis de l'Algérie". Il a souligné,

des ennemis de l'Algérie". Il a souligné, à cet égard, que "le peuple algérien qui a

à cet égard, que "le peuple algérien

qui a su soutenir jadis, en temps de la colonisation odieuse, l'Armée de libération nationale, soutient au- jourd'hui l'Armée nationale popu- laire dans sa lutte contre le terrorisme, connaissant et conscient, de façon innée et de par ses expé- riences passées, des desseins, aspi- rations et conséquences de la colonisation, que le terrorisme tente

vainement de reproduire actuelle- ment". "Ainsi, a-t-il dit, votre enga- gement, aujourd'hui, face au terrorisme est une continuité natu- relle du combat de vos aïeux contre

le colonialisme français, alors soyez

dignes de la confiance que votre peuple place en vous, et délivrez-le de ce fléau fatal". Le vice-ministre de la Défense nationale a insisté, par

la même occasion, sur le rôle de l'ANP dans la garantie de la sécurité et de l'unité nationale "afin de dé- jouer toute tentative des ennemis de la nation". "L'Armée nationale po- pulaire, digne héritière de l' Armée de libération nationale s'honore, conformément à ses missions constitutionnelles, à préserver la souveraineté de l'Algérie, son indé-

pendance et à garantir sa stabilité", a-t-il dit. "Eu égard à la sensibilité et

à la vivacité de cette mission qui in-

combe à nos Forces armées, et compte tenu du fait que les ennemis de l'Algérie sont conscients que tant que l'Armée nationale populaire est forte, développée, unie et prête à faire face aux défis, ils ne pourront

atteindre leurs piètres fins, ni à faire aboutir leurs conspirations hostiles

à l'Algérie, terre et peuple", a af-

firmé le général de corps d'armée. Il

a salué, également, "les nobles va-

leurs, la sincérité et l'abnégation émanant de l'amour de la nation et la loyauté envers elle, qui distin- guent les éléments de l'Armée natio- nale populaire digne héritière de l'Armée de libération nationale". Ces visites de travail et d'évaluation qui ont concerné les commande- ments des Forces aériennes, des Forces navales et des Forces de dé- fense aérienne du territoire, ont fait l'objet de rencontres entre le général de corps d'armée et des officiers et cadres en présence d'élèves offi- ciers.