1

CALCUL DES PROBABILITES

Exemple 1 On lance une pièce de monnaie une fois. Ensemble des événements élémentaires: E = {pile, face}. La chance pour obtenir pile vaut 50 %, pour obtenir face vaut aussi 50 %. Les événements élémentaires sont équiprobables. On note p(pile) = 0,5 et p(face) = 0,5. Exemple 2 On lance un dé une fois. Ensemble des événements élémentaires: E = {1; 2; 3; 4; 5; 6}. Un élément de E est appelé variable aléatoire: X = 1 ou 2 ou ... ou 6. Un sous-ensemble de E est appelé événement de E. Par exemple, obtenir un nombre pair est l' événement qu' on note A = {2; 4; 6}. Obtenir 7 est un événement impossible noté Æ. Règle de Laplace Si tous les événements élémentaires de E sont équiprobables, alors la probabilité d'un événement A Ì E est donnée par la formule:

p( A ) =

nombres de cas favorables nombre de cas possibles

Exemple 3 On lance un dé deux fois. Calcule la probabilité d'obtenir la somme 5. Réponse: E = {(1;1); (1;2); (1;3); (1;4); (1;5); (1;6); (2;1); (2;2) ...}; card E = 36, donc 36 cas possibles. Evénement A = {(1; 4); (4;1); (2;3); (3;2)} Ì E; cardA = 4, donc 4 cas favorables.
p( A ) = 4 1 = 36 9

. Exemple 5 On lance un dé une fois. Exemple 4 On lance une pièce de monnaie deux fois. jamais pile. fp. ff} événement ''au moins une fois pile'': A = {pp. Calcule la probabilité d'obtenir un nombre £ 2 ou un nombre pair. 1] Règle 2 Si A et B sont des événements disjoints (A Ç B = Æ). AÇB = Æ et AÈB = E. pf. Réponse: E = {pp.-à-d. pf. alors p(A ou B) = p(A) + p(B). alors p(A) = 1 . Calcule la probabilité d'obtenir au moins une fois pile. Règle 3 Si A et B sont des événements complémentaires c.2 Règle 1 Probabilité de l'événement sûr : Probabilité de l'événement impossible: Probabilité d'un événement A: p(E) = 1 p(Æ) = 0 p(A) Î [0. fp} événement ''jamais pile'': B = {ff} 3 1 pA = .p(B). pB = 4 4 bg bg A et B sont des événements complémentaires: AÇB = Æ et AÈB = E.

alors p(A ou B) = p(A) + p(B) . Evénements dépendants: On tire une carte sans la remettre: événement A. 5. 3. Les événements A et B ne sont plus indépendants! Pour le deuxième tirage. on lance le dé une deuxième fois et on obtient l'événement B. 6} .p( A Ç B) b b g g Règle 4 Si A et B sont des événements non disjoints c.p(A et B). Règle 6 probabilité conditionnelle Si A et B sont dépendants. Evénements indépendants: On lance un dé une première fois et on réalise l'événement A. 6} 4 p( A ou B) = p A È B = ¹ p( A ) + p(B) 6 ici p A È B = p( A ) + p(B) . . Ensuite. le lot a changé. 4. 2. AÇB ¹ Æ.-à-d. A È B = {1. p (A et B) = p(A) × p(B). p (A et B) = p(A) × p(B / A) où p(B / A) est la probabilité de B sous la condition que l' événement A s'est produit. Règle 5 Si A et B sont des événements indépendants. A = {1. 4. 4. La probabilité p(B) dépend de l'événement A: probabilité conditionnelle. 2. on tire une deuxième carte: événement B. B ={2. Les deux événements sont indépendants: p(B) n'est pas influencée par l'événement A.3 Réponse: E = {1. Ensuite. 2} . 6} .

pour simplifier la notation nous écrivons (c. règle5 b g 1 1 × 10 10 1 = 100 = b) Evénement : ((5 et 6) ou (6 et 5)) p 5 et 6 ou 6 et 5 = p 5 et 6 + p 6 et 5 = 2 × p(5) × p(6) = 2× = 1 50 1 1 × 10 10 cb g b gh b g b g . On tire deux cartes et on remet chaque fois la carte dans le paquet. . 6) ou (6. c)) avec c ¹ 6 ( c pour carte). 2.4 Exemple 6 On a 10 cartes numérotées 0. Calcule la probabilité a) d'obtenir 5 et 6 dans cet ordre. 4. Ensuite. 8. 7. 1. règle 2 = p(5) × p(6) + p(6) × p(5) c) Evénement: ((c. 6) au lieu de (c et 6). 5. b) d'obtenir 5 et 6 si l'ordre ne joue pas de rôle c) d'obtenir exactement une fois 6. d) d'obtenir au moins une fois 6. 3. on applique les règles 1) à 6) pour décomposer l'événement en événements élémentaires dont on calcule les probabilités à l'aide de la formule de Laplace. Méthode générale On définit l'événement dont on veut calculer la probabilité. 9. 6. Pour cet exemple a) Evénement : (5 et 6) On remet les cartes Þ événements indépendants p 5 et 6 = p(5) × p(6) .

p(c) p(c) 9 9 = 1.p(c.6) ou (6.c) ou (6. 4. On tire deux cartes sans les remettre dans le paquet. . règle 2 les événements c. 1.× 10 10 19 = 100 Exemple 7 On a 10 cartes numérotées 0. c ou 6. Calcule la probabilité a) d'obtenir 5 et 6 dans cet ordre. 5. 9.6 = p(c) × p(6) + p(6) × p(c) + p(6) × p(6) cb g b g b gh 9 1 1 1 × + × 10 10 10 10 19 = 100 = 2× On obtient la même probabilité d'une façon plus simple en appliquant la règle 3 (événement complémentaire): p(au moins 1 fois 6) = p(jamais 6) = 1 .6 ou 6. 8. 6 et 6.5 p c et 6 ou 6 et c = p c. 6)) avec c ¹ 6. 3. 2. c sont équiprobables b g b g d) Evénement ( (c. . 7. b) d'obtenir 5 et 6 si l'ordre ne joue pas de rôle c) d'obtenir exactement une fois 6. d) d'obtenir au moins une fois 6. c) avec c ¹ 6 = 1 . 6 + p 6. p c. 6. c = 2 × p(c) × p(6) = 2× = 9 50 9 1 × 10 10 cb g b gh b g b g .

6 ou 6. 5 sont équiprobables b g b g c) p c . c sont équiprobables b g b g d) p c. c) =1-p(c)p(c/c) = 1= 1 5 9 8 × 10 9 . 6 + p 6. 5 cb g b gh b g b g = 2 × p(5) × p(6 / 5) = 2× = 1 1 × 10 9 . 1 45 . c¹6 . c = p c. les événements 5.6 = p(c) × p(6 / c) + p(6) × p(c / 6) + p(6) × p(6 / 6) = 2× = cb g b g b gh 9 1 1 0 × + × 10 9 10 10 1 5 ou bien en calculant la probabilité de l'événement complémentaire: p (au moins 1 fois 6) = 1 . 6 et 6. a) p(5 et 6) = p 5 × p 6 / 5 = bg b g règle 6 1 1 1 × = 10 9 90 b) p 5 .p (jamais 6) où c ¹ 6 =1 . 6 + p 6. 6 ou 6 . c 9 1 × 10 9 cb g b gh b g b g = 2 × p(c) × p(6 / c) = 2× = 1 5 les événements c.6 Réponse On ne remet pas les cartes Þ probabilité conditionnelle. 6 ou 6 . 5 = p 5. 6 et 6. c ou 6.p(c.

4213 216 Calcul direct: p(au moins une fois 4) = p( (4. x¹4 =3×p(4.4.4) ou (4.x) ou (x.x.4) 1 5 5 1 1 5 1 1 1 = 3× × × + 3× × × + × × 6 6 6 6 6 6 6 6 6 91 = » 0.x) + 3×p(4.x) + p(4.x. Calcule la probabilité d'obtenir a) au moins une fois 4.x.4213 216 b) p(exactement une fois 4) = p( (4.7 Exemple 8 On lance un dé trois fois.3472 72 . b) exactement une fois 4.x) ou (x.4) ou (x.4.p(pas de 4)× p(pas de 4)× p(pas de 4) 5 5 5 = 1.x.x) ou (x.4) ou (4.x.9? Réponse a) On calcule avec l'événement complémentaire: p(au moins une fois 4) = 1 .p(jamais 4) = 1 .p(pas de 4 et pas de 4 et pas de 4) = 1 .x) ou (4.x) ou (x.4.4.4.4)) .4) ) .x) 1 5 5 = 3× × × 6 6 6 25 = » 0. événements équiprobables =3×p(4. c) Combien de fois faut-il lancer le dé pour que la probabilité d'obtenir 4 soit au moins 0.× × 6 6 6 91 = » 0.x.4.x.4.

On veut calculer la probabilité d'obtenir 3 boules rouges et 2 boules vertes. Evénement : A = { (r.r.g n= » 13 5I F logG J H 6K n Méthode pour compter des événements équiprobables Considérons une urne avec 6 boules rouges et 4 boules vertes..9 H 6K FG 5IJ = 1 . On tire 5 boules sans les remettre dans l'urne (probabilité conditionnelle).r.r.G J = 0.v. logb01 . n fois) F 5I = 1.r. On calcule le nombre de permutations des 5 boules. } Il faut trouver le nombre de ces événements partiels (r.r) p(v /r.G J H 6K n n n équation: F 5I 1 .v...v) = 10 p(r) p(r /r) p(r /r.8 c) On doit lancer le dé n fois p(au moins une fois 4) = 1 .v) ou (v..4762 27 .v.r.p(pas de 4)×p(pas de 4)×.r.v) .v) ou .p(jamais 4) = 1 .9 H 6K FG 5IJ = 01 H 6K . on biffe les permutations des 3 boules rouges (indistinguables entre elles) et des 2 boules vertes: 5! 5× 4 × 3× 2 ×1 = = 10 3! × 2 ! 3 × 2 × 1 × 2 × 1 Ainsi p(A) = 10 p(r.r..v) = 10 × = 6 5 4 4 3 × × × × 10 9 8 7 6 10 » 0.r) p(v /r.0. qui sont équiprobables.r.r.r..r.r. Ensuite.

il doit tirer deux cartes et il a besoin de deux trèfles. On tire 5 cartes (sans les remettre) dans un jeu de 52 cartes. 3. On tire deux boules sans les remettre. pour que la probabilité d'atteindre la cible au moins une fois. c) d'obtenir 1 verte et 1 rouge.25. Calcule la probabilité d'obtenir la somme 12. Quelle est la probabilité pour qu' au moins deux élèves aient leur anniversaire le même jour de l'année? 9. 8. b) d'obtenir 2 boules rouges. a) On tire une boule. On a dans une urne trois boules rouges et deux boules vertes. soit égale à 0.9 ? 2. On tire avec plusieurs fusils sur une cible. a) On lance un dé cinq fois. Calcule la probabilité de tirer au moins deux rois ou deux dames. Quelle est la probabilité de tirer une boule verte? de tirer une boule qui n'est pas verte? b) On tire trois boules (sans les remettre). Calcule la probabilité a) d'obtenir 2 boules vertes. D'un jeu de 52 cartes. Calcule la probabilité de tirer a) 4 as b) 2 rois et 3 dames. Une urne contient 3 boules rouges. de tirer au moins 3 boules blanches. Onze cartes se trouvent déjà sur la table et sont découvertes. Quelle est la probabilité de tirer 2 boules blanches et 1 boule verte? c) On tire simultanément cinq boules. La probabilité d'atteindre la cible vaut pour chaque fusil 0. Calcule la probabilité pour obtenir au moins une fois 6. 5.5 ? . Parmi ces cartes il voit trois trèfles. On tire trois cartes (sans les remettre) dans un jeu de 36 cartes. Calcule la probabilité pour Al de tirer deux trèfles. 4. b) Combien de fois faut-il lancer le dé pour que la probabilité d'obtenir 6 soit au moins 0. Combien de fois faut-il lancer une paire de dés pour que la probabilité d'obtenir au moins un fois la somme 12 soit 0. Al est un joueur de cartes professionnel.9 EXERCICES 1. On lance deux dés une fois. 4 boules vertes et 7 boules blanches. 7.95? 6. Calcule la probabilité de tirer exactement 3 boules blanches. Une classe est formée de 30 élèves. Avec combien de fusils doit-on tirer.

2. . 2. 4. Les combinaisons de jeu sont les suivantes: 1 pair 2 pairs three of a kind straight flush full house poker straight flush royal flush une paire: 2 cartes de même valeur deux paires un brelan: 3 cartes de même valeur une séquence: 5 cartes qui se suivent un floche: 5 cartes de même couleur (nom) un plein: brelan + paire un carré: 4 cartes de même valeur une quinte floche: 5 cartes de même couleur qui se suivent une quinte floche royale: une quinte floche qui commence avec un as.. Calcule la probabilité de chaque combinaison de cartes. 11. Slim est un joueur de cartes redoutable. Dans une urne on a 4 boules rouges. Slim gagne. d) pas de boule verte. On tire 6 boules (sans remise). si on joue avec 5 cartes dont deux ont une croix. 49. 12.10 10. On mélange 49 boules numérotées 1. Ensuite. Chaque joueur obtient cinq cartes. 3. 13. car il a étudié le calcul des probabilités. dont une avec une croix. Pour le jeu suivant on utilise 3 cartes. On tire 6 boules (sans remise). . Le poker est un jeu de cartes d'origine américaine. a) Calcule la probabilité de tirer les boules 1. 5. Pour quelle stratégie va-t-il se décider? Justifie ta réponse en calculant les probabilités de tirer la carte avec croix dans les deux cas. Même problème... b) Calcule la probabilité de tirer les boules 1. 6. b) 3 boules rouges et 3 boules noires. c) 2 boules de chaque couleur. Calcule la probabilité de tirer a) les 6 boules vertes. e) au moins une boule rouge. Slim peut garder la carte qu'il a déjà tirée ou bien il peut prendre la carte qui reste. s'il tire la carte avec la croix: Il tire d'abord une carte sans la regarder. 3. Une autre personne regarde les deux cartes restantes et écarte une carte sans croix. 4. 5 boules noires et 6 boules vertes. 2.

d) au moins deux rois et deux dames. REPONSES 1.5981 7776 b) On sait que p(au moins 1 fois 6)=0. x.p(jamais 6) =1 .G J H 6K n 5 = F 5I 0. Calcule la probabilité a) de tirer le numéro 1. On tire 3 boules sans les remettre. 3. On tire simultanément 3 boules. x. d) les numéros 1. 2 et 3. 15.G J H 6K FG 5IJ = 0. 16. b) au moins deux rois. Dans une boîte se trouvent 5 boules numérotées 1. 17. 2. x) où x ¹ 6 =1 . 2.p(x) p(x) p(x) p(x) p(x) 4651 » 0. Calcule la probabilité de tirer a) exactement 1 boule verte b) 3 boules vertes c) 1 boule rouge et 2 boules vertes.1) = 13 5 log 6 . x. c) de tirer les numéros 1. On tire 6 cartes dans un jeu de 52 cartes. Dans une boîte se trouvent 5 boules rouges numérotées de 1 à 5 et 3 boules vertes numérotées 1. c) exactement deux rois et deux dames.11 14. 3.9 = 1 . On tire 4 fois une boule et on la remet chaque fois dans l'urne.p(x. 3. b) de tirer les numéros 1 et 2.1 H 6K FG IJ HK n n= log(0. Une urne contient 10 boules numérotées de 1 à 10. Calcule la probabilité de tirer a) 4 numéros différents b) au moins deux fois le même numéro. Calcule la probabilité de tirer a) exactement deux rois. 5.9 F 5I = 1. a) p(au moins 1 fois 6) = 1 . 2. 4.

a) p(v. v)] =p(v.2857 14 7 10 5 p( x ¹ v) = = = 1 .12 2.] .b.. b) ou (b. r) ou (r. v) = p(v) p(r/v) + p(r) p(v/r) 2 3 3 2 3 = × + × = = 0. b. v.. x.b) × p( x / b. x) 7 6 5 7 6 = 10 × × × × × » 0. x) + (b. b.b)] = 3 × p(b.. r) = p(r) p(r/r) 3 2 = × = 0. x¹b 5! 5× 4 × 3× 2 = = 10 évén.. x) ou (b.b. x. b. b.3 5 4 c) p[(v. b.p( v) » 0. b. x) = 10 × p(b) × p(b / b) × p(b / b. b.3671 14 13 12 11 10 p(au moins 3 b) = p (3 b ou 4 b ou 5 b) = p (3 b) + p (4 b) + p (5 b) = 3 événements équiprobables 105 + p [ (b. b. x. b) + . b) ou . x. b. b) × p( x / b. b. v) ou ( v. b. v) = 3 × p(b) × p(b / b) × p( v / b.6 5 4 5 4 5 = [2 événements équiprobables] 3.] + p (b. b.2308 13 c) p [(b. v) = p(v)×p(v/v) 2 1 . b. a) 4 2 = » 0. r) + p(r. b) 7 6 4 = 3× × × 14 13 12 3 = » 0. × = 01 5 4 b) p(r. b. b. x. équiprobables 3!× 2 ! 3× 2 × 2 = 10 × p(b. b.b.b) 286 .7143 14 7 p( v) = b) p[(b.

d) = 2 × [3 × p(r) × p(r / r ) × p( x / r.x) ou .95 = 1 . r.b) 105 7 6 5 4 7 7 6 5 4 3 = + 5× × × × × + × × × × 286 14 13 12 11 10 14 13 12 11 10 1 = 2 = 4. b. b) × p(b / b. x) + p(b.75n 0.05) log(0.p(x1. b) 286 105 = + 5 × p(b) × p(b / b) × p(b / b.0549 36 35 34 36 35 34 255 Autre méthode: p(au moins 2 cartes de même nom) = 1 .0. p( t.b. t) = p( t) × p( t / t) = 10 9 9 × = » 0. ou (r.b. b.p(pas de 2 cartes de même nom) 9× p(au moins 2 rois) = 1 .p(x1) p(x2 / x1) p(x3 / x1. b. b. x) + p(r.b) × p(b / b. x2 ¹ x1. x2) p(au moins 2 r ou 2 d) = 2 36 32 28 14 1. b.75) n = 11 n= 6. x3 ¹ x1 et x2) 9× p(au moins 2 rois) =1 . r.r.13 105 + 5 × p(b...r ) + 3 × p(d. b) × p( x / b. )] 4 3 32 4 3 2 14 = 6× × × + 2× × × = » 0. x) ou .05 log(0. p[(r. b.× × = 9 36 35 34 255 FG H IJ K .. r. ou (d.r ) + p(r) × p(r / r ) × p(r / r. b. b. p(atteindre la cible au moins 1 fois) = 1.p(ne pas atteindre la cible avec n fusils) 0.r ) ou (d. d. d. d.0549 41 40 164 5.. d)] = 3 × p(r. b.b) + 286 p(b) × p(b / b) × p(b / b. x) + p(d. b. d. r.75n = 0.b) × p(b / b.

.as) 4 3 2 1 48 = 5× × × × × » 0.. x) ou . équipr.d.e » 0.d) ou .00001847 52 51 50 49 48 b) p [(r.d) p(d/r..000009234 52 51 50 49 48 8.d.r. a) p [(as. Calculons d'abord l'événement complémentaire: p' (chaque élève a son anniversaire un autre jour de l'année) p' = 365 364 363 336 × × ××××× 365 365 365 365 29 3 2 1 11= 1×××× 1365 365 365 365 FG H IJ FG KH IJ FG KH IJ FG K H IJ K Calcul rapide de ce produit: On calcule d'abord le logarithme de p' et on utilise l'approximation ln(1+x) » x pour x assez proche de 0: ln p' = ln 1 29 I 2 I 1 I b g FGH 365 JK + lnFGH1 .. as.d) 4 3 4 3 2 = 10 × × × × × » 0.as.as) p(x/ as.d.14 7.r.as) p(as/as.as.] 5! 5× 4 × 3× 2 = = 10 év.r) p(d/r.r.d.365 JK F 1 + 2 + × × × × +29 IJ » -G H 365 K =- 29 × 30 2 × 365 p' = e - 29×30 2×365 29×30 2×365 p = 1.70 .d) ou (r.d.r. 2! 3! 2 × 3× 2 = 10 p(r) p(r/r) p(d/r.as. as.365 JK + × × × × + lnFGH1 . 5 événements équiprobables = 5 p(as) p(as/as) p(as/as.] x ¹ as . as.

r..x) 1 1 1 1 45 44 = 360 × × × × × × » 0.2.3.v.3.n) ou (r.v) p(v / v.000 000 072 49 48 47 46 45 44 b) p[ (1.v.r.n) ou . = 20 p (r.3.x. équipr.6) ou (2.n.v.3) p(5 / 1.v.v. 1 1 × = b g bg bg 1 6 6 36 1 35 = pbS ¹ 12g = 1 36 36 F 35I pbau moins n fois S = 12g = 1 .n.4) p(6 / 1..G J H 36K F 35I 1 .G J = 0.4.] 6! / 2! = 360 évén.6) ou .3.1.r.2.] 6!=720 événements équiprobables = 720 p(1.x) ou (x..r.n) 4 3 2 5 4 3 = 20 × × × × × × » 0.5.r.2) p(4 / 1.2.] 6! / (3! 3!) = 20 évén.3.5.v) = p(v) p(v / v) p(v / v.3.r. =360 p(1) p(2 / 1) p(3 / 1.3.5.r.r.4.4) p(x / 1.007992 15 14 13 12 11 10 . p[ (1.0001998 15 14 13 12 11 10 b) p[ (r.n) = 20 p(r) p(r / r) p(r / r..v.r.n.2) p(4 / 1..2.v) p(v / v.4.5g n= » 25 35 I F logG J H 36K p S = 12 = p(6.15 9.v) p(v / v. 6) = p 6 × p 6 = n n 10.n.3.1.v.4.v.v..r) p(n / r.v) 6 5 4 3 2 1 = × × × × × » 0.2.5) = 720 × a) 1 1 1 1 1 1 × × × × × » 0.x.0000708 49 48 47 46 45 44 11.5 H 36K logb0.2.2. équipr.6) =720 p(1) p(2 / 1) p(3 / 1.4) ou .r.3) p(x / 1.n.4.3.r.2.r) p(n / r.4.n) p(n / r.n.n.v. a) p( v.2.2.

2. 5. 3.n) p(v / r. · · p(royal flush) =p[ (a. v.r) p(n / r.] 5¨! = 120 évén.x.01678 15 14 13 12 11 10 e) p (au moins une rouge) = 1 . a. v.n. r.v) 4 3 5 4 6 5 = 90 × × × × × × » 0. r.x. 10) ou (r. équipr.n. valet. p(pas de croix. 6. = 90 p (r. d. v) = 90 p(r) p(r / r) p(n / r. =120 p (a. v.x. d. r.x. 8.x. équipr.p(x. 10) =120 p(a) p(r / a) p(d / a. 9.r.. as. le gain est l'événement (pas de croix.000015 .x) 11 10 9 8 7 6 = 1 . r. v) 4 1 1 1 1 = 120 × × × × × » 0. 52 cartes 13 cartes de même couleur 4 cartes de même valeur l'as peut être considéré comme carte avec la plus grande valeur et comme carte avec la plus petite valeur: as.x. 4. v) ou .0000015 52 51 50 49 48 p(straight flush) = 10 p(royal flush) = 0. r) p(v / a.r.r. Stratégie 1: où x ¹ rouge Stratégie 2: Slim garde la 1ière carte p(croix) = 1/3 Slim se décide pour la 2ième carte.x. r.n. n.x) où x ¹ verte 9 8 7 6 5 4 = × × × × × » 0. d) p(10 / a.× × × × × » 0. d. croix). 10) ou . ] 6! / (2! 2! 2!) = 90 évén. v. croix) = p(pas de croix) p(croix/ pas de croix) 2 1 = × (évén.. n. n. r. roi. n. sûr) 3 1 2 = 3 13. 7.16 c) p[ (r.17982 15 14 13 12 11 10 d) p(x. d. dame.90769 15 14 13 12 11 10 12.n) p(v / r. 10...x. v.

d. équipr. a. x. v. a. d. = 1560 p(a) p(a / a) p(a / a. 9) 10 possibilités (voir straight flush) p (straight) = 10 p[ (r. a.001441 52 51 50 49 48 · p (straight) exemple: (r. équipr.000240 52 51 50 49 48 13 × 12 = 156 possibilités p (full house) exemple : (a. = 1200 p(r) p(d / r) p(v / r.. a) = 65 × · 4 3 2 1 48 × × × × » 0.. a.r) = 2340 × 4 3 4 3 44 × × × × » 0. a. a. a.a. a. a) ou .] 5! / (3! 2!) = 10 évén. r. a) p(v / a.a. 10) = 1200 × 4 4 4 4 4 × × × × » 0. a. a. v. c) ou (a. a. a... d) p(10 / r.x) 4 3 2 48 44 = 130 × × × × × » 0. a. v) ou (v. a. a. x) ou (a. a. c) = 65 p(a) p(a /a) p(a / a. v.047539 52 51 50 49 48 . r. a.... x) (13×12) / 2 = 78 possibilités p( two pair) = 78 p[ (a.. a. a. v. a. a. a. c.a) p(r / a. v) p(9 / r. a) p(c / a.. a.003940 52 51 50 49 48 · p ( three of a kind) exemple: ( a. a. r. d.] 5! / (3! 2!) = 10 évén.17 · p(poker) = 13 p[ (a. = 13 × 5 p(a. équipr. r. v. v) p (full house) = 156 p[ (a. 10. = 130 p(a) p(a / a) p(a / a. x. x. 9) ou .a. x) ou (a.] 5! / (2! 2!) = 30 évén. r. 9) ou (d. a) ou . x. équipr. a. v) = 1560 × 4 3 2 4 3 × × × × » 0. a) p(a / a. r.] (13 valeurs) 5! / 4! = 5 évén.r. v. x cartes ¹ a p ( three of a kind) = 13 p[( a. = 2340 p(a) p(a / a) p(r / a.a. x) ou .a) p(x / a.r) p(x / a.021128 52 51 50 49 48 ( les deux cartes x n'ont pas la même valeur) · p ( two pair) exemple : (a. a. r. x) 13 kinds . a. d. a) ou . v. a) p(v / a. 10. 10. équipr.a.. a.] 5! = 120 évén.a) p(x / a.

047539 0. x. x) 1 4 3 = 3 × × × = 0.2) 1 1 3 = 6 × × × = 0. équipr.000015 0.0000015 14. x.000240 0. x) ou (x.] 5! / (2! 3!) = 10 évén.003940 0. équipr.. x) =6 p(1) p(2 / 1) p( x / 1.x. 1)] = 3 p( 1. x) ou (x. v)] =3 p(v. 2. p ( 1 pair) = 13 p[ (a. x.. x) les cartes x ont des valeurs différentes. a) p[ (v. x) 3 5 4 = 3 × × × » 0. 1.. 1. x) ou ( x. x. x) ou ( a. x. x. x.. x. 2) ou .021128 0.x) p(x / a. = 6 p(1. 2.a. x) = 3 p(v) p(x / /) p(x / v. équipr.a) p(x / a.x) 4 3 48 44 40 = 130 × × × × × » 0. a. 5 4 3 15.] 3! = 6 évén..422569 0. v.001441 0.a.18 · p (1 pair) exemple : (a. x) ou . 3) ou (2. x. x.] 3! = 6 évén. x. x) = 3 p(1) p( x / 1) p( x / 1.422569 52 51 50 49 48 Résumé: p( 1 pair) p( 2 pair) p( 3 of a kind) p( straight) p( full house) p( poker) p( straight flush) p( royal flush) 0. a.6 5 4 3 b) p[ (1.2) 1 1 1 = 6 × × × = 01 .3 5 4 3 c) p[ (1. =6 p(1P p(2 / 1) p(3 / 1. = 130 p(a) p(a / a) p(x / a.. a) p[ (1.5357 8 7 6 . a. x. 13 poss. x) ou ( x. 2. x) ou (1. 3) ou . x.

r. d.6× × × × × × . c) 10 9 8 7 = × × × = 0. r.p(x. x. x. d) 4 3 4 3 44 43 4 3 2 4 3 44 × × × × × + 120 × × × × × × 52 51 50 49 48 47 52 51 50 49 48 47 4 3 2 1 4 3 4 3 2 4 3 2 +60 × × × × × × + 20 × × × × × × » 0.504 10 10 10 10 3! = 6 évén. r. x) + 2× 6! / (2! 3!) p(r. x) ou . r. d. b) p(d / a.p[ (r. = 15 p(r) p(r / r) p(x / r.× × × × × » 0.19 b) p(v. r.496 17. r. a) p[ (r. 3) ou . r. x) + 2× 6! / (2! 4!) p(r. x) 4 3 48 47 46 45 = 15 × × × × × × » 0. b..01786 8 7 6 c) p[ (r. x. r. 2. équipr. 2) 2 2 2 = 6 × × × » 01429 .. d. d) = p(a) p(b / a) p(c / a. x. 8 7 6 16. v. r.2679 8 7 6 d) p[ (1. r.0608 52 51 50 49 48 47 52 51 50 49 48 47 c) p[ (r. équipr. x) 4 48 47 46 45 44 48 47 46 45 44 43 = 1.00167 52 51 50 49 48 47 d) p (au moins 2 rois et 2 dames) = 6! / (2! 2! 2!) p( r.. x. v. x. x.. v) ou (v. r.p(4 numéros différents) = 1 .. r. x. d.p( pas 2 rois) = 1 . x. d. r. a) p(a. v) 5 3 2 = 3 × × × » 0. d. c. v. x. d. x) p(x / r. 1.. b) p( au moins 2 fois le même numéro) = 1 .] = 6 p(1) p(2 / 1) p(3 / 1.r) p(d / r. d. d. d) + 6! / ( 3! 3!) p( r. 3) ou (2.] 6! / (2! 4!) = 15 évén. v) = 3 2 1 × × » 0. x. x) ou . r. r. d. x) ou .] .. d. x. b. x. r) p(x / r. d) p(x / r. v) = p(v) p(v / v) p(v / v.057346 52 51 50 49 48 47 b) p( au moins 2 rois) = 1 . x. d) p(x / r.. r. r. v) ou (v.0017785 52 51 50 49 48 47 52 51 50 49 48 47 = 90 × . équipr. = 90 p(r) p(r / r) p(d / r.] 6! / (2! 2! 2!) = 90 évén. d. r)] =3 p(r) p(v / r) p(v / r.504 = 0. x) p(x / r. x. x) 4 3 4 3 44 43 = 90 × × × × × × » 0.0.