Vous êtes sur la page 1sur 11

Chapitre 7: fonctions usuelles

Les objectifs du chapitre:


- Savoir reconnaître les représentations graphiques des fonctions linéaires, affines, carrée,
trigonométriques et valeur absolue.
- Savoir caractériser les fonctions affines par le fait que l'accroissement de la fonction est
proportionnel à l'accroissement de la variable.
- Connaître les sens de variations des fonctions usuelles ainsi que leur parité.
- Savoir déterminer la parité d'une fonction quelconque.

I) Courbes et symétrie, parité

Définition:

Soit f une fonction et D f son ensemble de définition.


a) La fonction f est dite paire si et seulement si pour tout x appartenant à D f , on
aussi  – x  qui appartient à D f et f  x = f  – x .
b) La fonction f est dite impaire si et seulement si pour tout x appartenant à D f , on
aussi  – x  qui appartient à D f et f −x =− f  x .

Exemples de fonctions paires:

Les fonctions suivantes sont des fonctions paires:


f 1: x x 2 ; D f =ℝ 1

f 2: x 3 ; D f =ℝ
2

f 3: x cos x ; D f =ℝ 3

1
f 4:x 2 ; D f =ℝ \ { – 1 ; 1}
x –1 4

Exemples de fonctions impaires:

Les fonctions suivantes sont impaires:


g1 : x x  x ; D g =ℝ
3
1

g2 : x 3 x ; D g =ℝ 2

g3 : x sin x ; D g =ℝ 3

1
g 4: x ; D g =ℝ \ { – 1 ; 1}
x  x 2 – 1 4

Remarque:

Lorsque l'on étudie la parité d'une fonction, il ne faut surtout pas oublier d'étudier la
« symétrie » de son ensemble de définition!

Propriétés:

a) Dans le cas d'une f fonction paire, les points M  x ; f  x  et M ' – x ; f  – x


sont symétriques par rapport à l'axe des ordonnées.

1
b) Dans le cas d'une f fonction impaire, les points M  x ; f  x  et M ' – x ; f  – x
sont symétriques par rapport à l'origine O du repère.

Exemple de représentation graphique d'une fonction paire:

M et M ' sont symétriques par rapport à l'axe des ordonnées.

Exemple de représentation graphique d'une fonction impaire:

M et M ' sont symétriques par rapport à l'origine O du repère.

2
II) Fonctions affines et fonctions linéaires

1) Définitions et représentations graphiques

Définitions:

– On appelle fonction affine toute fonction s'écrivant sous la forme f  x =mx p ,


pù m et p sont deux réels. L'ensemble de définition d'une telle fonction est
D f =ℝ .
– Dans la ca particulier où p=0 , c'est-à-dire où f  x =mx , on dit que f est une
fonction linéaire. Une fonction linéaire est également définie sur ℝ.

Propriétés et définitions:

– La représentation graphique d'une fonction affine est une droite qui passe par le point
0 ; p  . Le réel p s'appelle l'ordonnée à l'origine de la droite: on a en fait
p= f 0  . Le réel m s'appelle le coefficient directeur de la droite.
– La représentation graphique d'une fonction linéaire est une droite qui passe par
l'origine du repère.

Remarque:

Pour lire le coefficient directeur d'une droite, on regarde de combien “monte” ou


“descend” la droite lorsque l'on avace de 1 en abscisse. (Voir les exemples suivants).

Exemples:

Fonction affine Fonction linéaire

Remarque:

Les fonctions affines (et donc aussi linéaires) sont les seules fonctions dont la
représentation graphique est une droite.

3
Exercice:

Donner deux exmples de fonctions affines et deux exemples de fonctions linéaires.

2) Propriétés, variations, accroissement

Propriété 1:

– Si m0 , la fonction affine f : x mx p est croissante sur ℝ.

– Si m0 , la fonction affine f : x mx p est décroissante sur ℝ.

– Si m=0 , la fonction affine f : x mx p est constante sur ℝ.

Démonstration:

m0 m0 m=0

Soient a et b deux réels tels que ab ; on a:


f b – f a =mb  p –  ma p
f b – f a =mb p – ma – p

4
f b – f a =mb – a 
Or, ab donc b – a0 , donc sgn[ f b – f a ]=sgn m .
Par conséquent:
– Si m=0 , f b= f  a et f est constante.
– Si m0 , f b – f a 0 donc f b f  a et f est croissante..
– Si m0 , f b – f a 0 , donc f b f  a et f est décroissante.

Propriété 2:

Soit f une fonction définie sur ℝ. On a:


– Si f est une fonction affine f : x mx p , alors l'accroissement des images est
proportionnel à l'accroissement des antécédents. Autrement dit, pour tous nombres
réels x 1 et x 2 , l'accroissement f  x 2  – f  x 1  est proportionnel à x 2 – x1 , avec
f  x 2  – f  x 1 =m x 2 – x 1 .
– Réciproquement, toute fonction dont l'accroissement des images est proportionnel à
l'accroissement des antécédents est une fonction affine.

Remarque:

Une fonction linéaire étant un cas particulier de fonction affine, le résultat précédent est
bien sûr encore valable; dans ce cas particulier, puisque f  x =mx , chaque image est
proportionnelle à son antécédent. Le coefficient de proportionnalité est m . Autrement
dit, pour obtenir l'image d'un nombre x par f , on miultiplie ce nombre par m .

3) Signe d'une fonction affine

Propriété:

Soit f : x mx p une fonction affine. On a:


– Si m=0 , f  x  est du signe de p , ∀ x ∈ ℝ.
– Si m0 :
p
f  x 0 pour x–
m
p
f  x =0 pour x=–
m

5
p
f  x 0 pour x–
m

– Si m0 :
p
f  x 0 pour x–
m
p
f  x =0 pour x=–
m
p
f  x 0 pour x–
m

Exercice:

a) Démontrer la propriété précédente.


b) Etudier le signe des fonctions suivantes:
f :x – 2 x17
1
g:x x
4
h: x 18 x325

II) Fonction carré

Définition:

On appelle fonction carré la fonction définie sur ℝ par f  x =x 2 .

6
La représentation graphique de la fonction carré s'appelle une parabole, de
sommet O.
Propriété 1:

La fonction carré est une fonction paire.

Propriété 2:

La fonction carré est:


– Croissante sur [0 ;∞[ (que l'on note aussi ℝ+ )
– Décroissante sur ] – ∞ ;0 ] (que l'on note aussi ℝ- )
On en déduit son tableau de variation:

Démonstration:

– Sur ℝ+ :
Soient a et b réels tels que 0ab ; on a:
f b – f a =b 2 – a 2
f b – f a =b – a ba
Or, b – a0 et ba0 car a et b sont positifs avec ba .
Par conséquent, f b – f a 0 , c'est à dire f b f  a et f est croissante sur
[0 ;∞[ .
– Sur ℝ- :
Soient a et b réels tels que ab0 ; on a, de la même façon:
f b – f a =b – a ba
Or, ab0 et b – a0 car a et b sont négatifs avec ba .
Par conséquent f b – f a 0 , c'est à dire f b f  a et f est décroissante sur
] – ∞ ;0 ] .

Définition (complément):

On appelle fonction polynôme du second degré toute fonction de la forme


2
f  x =ax bxc , où a ≠0 , et b et c sont des réels quelconques.
La représentation graphique d'une fonction polynôme du second degré est aussi une
parabole.

Exemple:

7
1 2 1
Représentation graphique de f  x =– x x .
4 2
Remarques:

– La fonction carré est un cas particulier de polynôme du second degré, avec a=1 , et
b=c=0 .
– Attention: toute les fonctions polynômes du second degré ne sont pas paires (voir
l'exemple précédent pour s'en convaincre).

III)La fonction valeur absolue

Rappel:

Soit x ∈ ℝ . On appelle valeur absolue de x , notée ∣x∣ , le réel tel que:


∣x∣=x si x0
∣x∣=– x si x0

Définition:

La fonction valeur absolue est la fonction définie sur ℝ par f : x ∣x∣ .

Propriété 1:

La fonction valeur absolue est une fonction paire.

Propriété 2:

La fonction valeur absolue est:


– Croissante sur [0 ;∞[
– Décroissante sur ] – ∞ ;0 ]
On en déduit son tableau de variation:

Démonstration:

– Sur [0 ;∞[ , on a f  x =∣x∣= x qui est croissante.

8
– Sur ] – ∞ ;0 ] , on a f  x =∣x∣=– x qui est décroissante.

IV)La fonction inverse

Définition:

On appelle fonction inverse la fonction définie sur ℝ \ {0 } (que l'on note aussi ℝ* )
1
par f : x .
x

La représentation graphique de la fonction inverse s'appelle une hyperbole.

Propriété 1:

La fonction inverse est une fonction impaire.

Propriété 2:

La fonction inverse est:


– Décroissante sur ] – ∞ ;0 [
– Décroissante également sur ]0 ;∞[

V) La fonction cubique

Définition:

On appelle fonction cubique la fonction définie sur ℝ par f  x =x 3 .

9
La représentation graphique de la fonction cubique s'appelle une cubique.

Propriété 1:

La fonction cubique est une fonction impaire.

Propriété 2:

La fonction cubique est croissante sur ℝ.

VI)La fonction racine carré

Définition:

La fonction racine carré est la fonction définie sur ℝ+ par f  x = x .

10
Remarques:

– La fonction racine carré n'est ni paire, ni impaire.


– La courbe représentative de la fonction racine carré est symétrique de la partie sur
ℝ+ de celle de la fonction carré par rapport à la droite d'équation y=x . C'est une
demi-parabole horizontale.

VII)Représentations graphiques, comparaisons

Si l'on représente toutes les fonctions précédentes sur le même graphique, on obtient:

En bleu: y=∣x∣
En rouge: y=x 2
1
En orange: y=
x
3
En gris: y=x
En violet: y= x

11