MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION NATIONALE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

Hôtel Royal Oasis, 8 - 11 avril 2014

AGENDA national sur la qualité de l’éducation
Pour un

Principaux partenaires :

Assises nationales sur la qualité de l’éducation en Haïti

1. Constat
A moins de deux ans de l'échéance des Objectifs du millénaire pour le développement, des progrès notables ont été enregistrés en matière d'accès universel à l'école fondamentale. Le Programme de scolarisation universelle, gratuite et obligatoire (PSUGO), initié par le Président Martelly, a facilité l’accès à l'éducation gratuitement plus de million d'écoliers dans les deux premiers cycles de l'Ecole fondamentale. Cependant, force est de reconnaitre qu'en dépit des progrès constatés et des perspectives annoncées en matière d'accès à l'éducation de base, il y a lieu de se préoccuper quant à la qualité de l'éducation offerte par l'école haïtienne. Dans les conditions actuelles de fonctionnement du système haïtien, il est tout à fait possible que l'écart déjà existant s'agrandisse entre le nombre d'enfants qui terminent l'école obligatoire et ceux qui parviennent effectivement à maitriser un minimum de compétences cognitives. Le sous-secteur de l'enseignement supérieur n'est pas exempt de problèmes graves qui tendent à le façonner à l'image des autres niveaux de l'appareil éducatif : un déficit de cadre normatif pour la régulation de l'enseignement supérieur, une pléthore d'institutions d'enseignement supérieur privées qui prennent naissance hors du champ de contrôle de l'Etat et qui dispensent des formations au rabais, des professeurs non qualifiés (moins de 10% d'entre eux possèdent leur doctorat) et des étudiants assujettis à des conditions d'apprentissage d'une grande précarité (absence de bibliothèques et de ressources pédagogiques, infrastructures inadaptées), une capacité de recherche encore à l'état embryonnaire et dépendant largement de l'encadrement et du financement de laboratoires étrangers.

2. Agir maintenant
Face à cette situation alarmante, il est nécessaire que tous les acteurs, dans un grand mouvement, agissent maintenant afin de faire renaitre l'espoir et d'engager la dynamique pour la refondation du système éducatif haïtien. Ainsi, le ministère de l'Education nationale et de la Formation professionnelle, de concert avec plusieurs partenaires nationaux et internationaux, se propose d'organiser une réflexion sur la qualité de l'éducation, sous la forme d'une rencontre internationale entre des scientifiques et des acteurs du monde de l'éducation. Il s'agira de poser les problèmes de fond de l'école haïtienne. Les Assises nationales sur la qualité de l'éducation doivent permettre d'aborder un large spectre de questions liées aux contenus (programmes adaptés), aux caractéristiques des acteurs clés (maîtres bien formés et élèves motivés et en bonne santé), aux processus pédagogiques (méthodes d'enseignement centrées sur l'apprentissage), aux structures et aux systèmes (allocation optimale des ressources et bonne gouvernance). L'expérience de nombreux pays à faible revenu montre clairement que les politiques publiques, en favorisant la disponibilité et la qualité des manuels scolaires, en améliorant la formation des enseignants et les installations scolaires, influencent positivement les compétences cognitives des élèves.

3. Une approche intégrée pour agir sur la qualité de l'éducation
Quelle que soit l'approche institutionnelle retenue pour aborder la notion de la qualité de l'éducation : Déclaration mondiale sur l'éducation (Jomtien, 1990), Cadre d'action de Dakar (Dakar 2000), Approche qualité de l'UNICEF en rapport avec l'article 29 (1) de la Convention relative aux droits de l'enfant (UNICEF 2000),

2

« Pour un Agenda national sur la qualité de l'éducation »
Dimensions de la qualité identifiées par l'UNESCO (Pigozzi, 2004) ; quel que soit aussi le courant théorique auquel on se réfère (tradition humaniste, tradition behavioriste, tradition critique ou autre), la qualité est pensée comme un vecteur incorporant plusieurs dimensions qui, ensemble, concourent à faciliter la dynamique du processus d'enseignement et d'apprentissage : curriculums et matériels d'apprentissage, langue, qualité des enseignants et méthodes pédagogiques, temps dédié à l'enseignement, conditions matérielles, gouvernance etc. Les Assises nationales sur la qualité de l'éducation se proposent d'approcher la question de la qualité selon les cinq dimensions suivantes, qui correspondent aux cinq grands facteurs influant sur la qualité, tels que proposés par l'UNESCO : les apprenants, le contexte économique et social national, les ressources humaines et matérielles, le processus d'enseignement et d'apprentissage, les résultats et les bénéfices de l'éducation.

4. Objectifs des Assises
Les échanges devront déboucher sur la mise en place d'un cadre de référence pour l'analyse, le suivi et l'amélioration de la qualité. L'idée d'un Observatoire sur la qualité de l'éducation sera explorée et sa faisabilité analysée en rapport avec le rôle que les différents groupes d'acteurs (communauté éducative, société civile, universités et centres de recherche, État et collectivités territoriales, partenaires internationaux) peuvent jouer dans la mise en œuvre d'un dispositif de suivi et d'amélioration de la qualité de l'éducation en Haïti. Au-delà de l'idée de l'Observatoire sur la Qualité de l'Education, il est possible d'engager les acteurs (État-Société civile-Partenaires internationaux) autour d'un projet plus ambitieux d'un Pacte national sur la qualité de l'éducation, consacrant les engagements de chaque partie à mobiliser les ressources et à prendre les décisions appropriées pour une éducation haïtienne accessible et de qualité. Et aussi engager la feuille de route pour la modernisation de l'enseignement supérieur haïtien.

5. Déroulement des Assises nationales sur la qualité de l'éducation
Les Assises se feront en deux temps : · D'abord, les 8 et 9 avril 2014, les échanges porteront sur la Petite enfance, la Formation technique et professionnelle, l'Enseignement fondamental et l'Enseignement secondaire. · Ensuite, les 10 et 11 avril 2014, les discussions se feront autour de la problématique de l'enseignement supérieur. Les Assises régionales vont précéder les Assises nationales au cours de la période allant du 31 mars au 5 avril 2014.

6. Participants
Des spécialistes et universitaires haïtiens et étrangers, en provenance de l'Europe, de l'Amérique du Nord, de l'Amérique latine et de la Caraïbe sont invités à participer aux Assises en vue de partager leurs réflexions et leurs expériences en matière d'amélioration de la qualité de l'éducation, en particulier autour de l'enseignement supérieur, des capacités de recherche et d'innovation, de modèle de gouvernance, de stratégie de diversification des financements etc.

4

Assises nationales sur la qualité de l’éducation en Haïti

7. Structures d'organisation
Les Assises sont réalisées par le ministère de l'Éducation nationale en coopération avec les institutions partenaires, notamment la Conférence des recteurs et présidents d'universités d'Haïti (CORPUHA), présidée par le recteur Jean Vernet Henry, la Conférence des recteurs et présidents d'universités de la Caraïbe (CORPUCA), présidée par le recteur Jacky Lumarque, l'UNESCO, l'Agence universitaire de la Francophonie, l'Institut de Recherche pour le Développement (IRD), le Conseil de developpement economique et social (CDES), ainsi que d'autres partenaires du monde universitaire, avec l'appui financier de la Fondation KELLOGG. L'organisation générale des Assises est confiée à un Comité de coordination composé de diverses personnalités incluant les représentants au plus haut niveau du ministère de l'Education, Mme Michaëlle Jean, 27ème Gouverneur général et commandant en chef du Canada (2005-2010), Envoyée spéciale de l'UNESCO pour Haïti ainsi que des représentants des institutions partenaires. Ce comité est ainsi composé : · Creutzer MATHURIN, coordination · Jacky LUMARQUE · Narcisse FIÈVRE · Louis Naud PIERRE · Jean Claude FRANÇOIS · Alix CANTAVE · Ricot PIERRE LOUIS · Régine HADDAD · Magalie CONSTANT · Jackson PLÉTEAU · Norbert STIMPHIL · Marie Marthe PAUL · Guy ETIENNE · Miloody VINCENT · Nadine HENRY · Florence PIERRE-LOUIS Le Comité de coordination est soutenu par un Conseil scientifique formé de chercheurs du monde académique en provenance des institutions partenaires et d'autres universités ou centres de recherche européens, nord-américains reconnus pour leur expertise dans le domaine de l'éducation. Ce conseil est ainsi composé : · Jacky LUMARQUE, coordination · Creutzer MATHURIN · Jean Vernet HENRY · Narcisse FIÈVRE · Samuel PIERRE · Sergot JACOB · Adama OUANE · Hervé SABOURIN · Hervé de TRICORNOT · Evens EMMANUEL · Michel DISPERSYN · Sharon RAVITCH · Paul VALLAS · Guichard DORÉ · Irdèle LUBIN · Ricot PIERRE LOUIS Le Comité de coordination est aussi assisté d’un Comité logistique et communication, en charge de la documentation pour les participants, contact avec les médias, identité visuelle des Assises, accueil, transport et hébergement des participants. Il est composé de : Régine HADDAD, Ricot PIERRE_LOUIS, Emmanuela LAGUERRE, Miloody VINCENT et Yetha Shedly ADAM.

5

« Pour un Agenda national sur la qualité de l'éducation »

PROGRAMME DES ASSISES
ASSISES NATIONALES SUR LA QUALITÉ DE L'ÉDUCATION EN HAÏTI

Première partie : 8-9 avril 2014
Hôtel ROYAL OASIS.- Pétion-Ville, Haïti

Lundi 7 avril
16 h - 18 h : Arrivée des participants 18 h - 19 h 30 : Cérémonie d'ouverture [Inscriptions]

Creutzer MATHURIN, directeur de cabinet du Ministre de l'Education, Coordonnateur général des Assises Alix CANTAVE, chargé de programme pour l'Amérique Latine et la Caraïbe, Kellogg Foundation ème Très Honorable Michaëlle JEAN: 27 gouverneur général et commandant en chef du Canada (2005-2010). Envoyée spéciale de l'UNESCO pour Haïti. Cofondatrice, Fondation Michaëlle JEAN. Chancelière de l'université d'Ottawa Nesmy MANIGAT: Ministre de l'Education nationale et de la Formation professionnelle Michel J. MARTELLY: Président de la République Maitre de cérémonie : Jean Claude FRANÇOIS, conseiller du Ministre de l'Education pour l'enseignement supérieur, ex-secrétaire d'Etat à l'Enseignement supérieur 19 h 30 - 21 h : Réception de bienvenue

Mardi 8 avril
Session I : L'exigence de qualité dans le système éducatif haïtien
8 h 30 – 10 h : Séance plénière d'ouverture.- L'exigence de qualité dans le Plan Opérationnel : des concepts et des chantiers pour agir sur les déterminants de la qualité Présidence : Denis CADEAU, directeur général du MENFP Sergot JACOB, conseiller du Ministre de l'Education, Bayard LAPOMMERAY, directeur de l'Unité de planification et de coordination des projets · Quatre ans après le lancement du Plan Opérationnel, où en sommes-nous aujourd'hui ? Bilan de la mise en œuvre du Plan Opérationnel (30 mn) James LOGISTE, Consultant, Unité d'étude et de programmation du MENFP · Quel est l'état des chantiers de la qualité dans le Plan Opérationnel (30 mn) Débats généraux : 30 mn 10 h - 10 h 15 : PAUSE 10 h 15 – 11 h 30 : Table ronde no 1.- Un regard sur la situation du système éducatif haïtien en fonction de quelques déterminants de la qualité. Animateur : Pierre Michel LAGUERRE, ex-directeur général du MENFP Guy Serge POMPILUS, consultant et Roller ST PIERRE, directeur de IHFOSED · L'école haïtienne crée-t-elle les conditions de base pour un apprentissage efficace de la lecture, de l'écriture et du calcul à l'Ecole fondamentale ? Les leçons de l'expérience haïtienne (25 mn) Allison LLERA, Conseiller du Premier ministre en éducation et Wilson FIÈVRE,

6

Assises nationales sur la qualité de l’éducation en Haïti
Consultant auprès du MENFP La situation du Programme de scolarisation universelle gratuite et · obligatoire (PSUGO) : Défis pour la qualité et exigences pour l'amélioration du système d'informations et de gestion (20mn) Narcisse FIÈVRE, membre du Cabinet du ministre de l'Education nationale, professeur à l'université d'Etat d'Haïti Etat des lieux du système éducatif haïtien en ce qui concerne la · gouvernance, la structuration et le fonctionnement du système éducatif haïtien. (15 minutes) Débats généraux : 15 minutes 11 h 30 - 13 h : Table ronde no 2.- Orientations et initiatives du Gouvernement en vue d'améliorer la qualité de l'éducation Animateur : Jean Claudy PIERRE, professeur à l'université d'Etat d'Haïti Mervil GUILLAUMETTE, Directeur général, Institut national de Formation professionnelle (INFP) Un nouveau cadre juridique pour la réforme de la formation technique et · professionnelle en Haïti : Présentation du projet de Loi sur la réorganisation de la formation technique et professionnelle (15 minutes) Louis-Naud PIERRE, Coordonnateur général du Conseil de développement économique et social (CDES) Repenser l'articulation de la formation avec les besoins du marché du · travail : Présentation du projet de loi sur la réorganisation des métiers et des professions (10 minutes) Guichard DORÉ, membre du Cabinet du Président de la République La validation des acquis de l'expérience professionnelle comme outil de · promotion d'une vision de la formation tout au long de la vie : Présentation du projet de Loi sur la validation des acquis de l'expérience professionnelle (15 minutes) Creutzer MATHURIN, directeur de cabinet du ministre de l'éducation et Délima PIERRE, directeur du Projet Education pour Tous · L a gouvernance du système éducatif haïtien : exigences d'une transformation radicale des formes d'organisation et des manières de faire. Hypothèses principales pour la nouvelle Loi d'orientation de l'éducation et la nouvelle Loi organique du MENFP (20 minutes) Débats généraux : 30 minutes 13 h - 14 h : DÉJEUNER

Session II : Matériaux pour une action concertée de l'Etat et des partenaires privés en vue d'améliorer la qualité de l'éducation
14 h - 15 h 30 : Table ronde no 3.- Séance plénière: Actions concrètes des principaux bailleurs de fonds et des partenaires privés concourant à l'amélioration de la qualité de l'éducation. Comment responsabiliser le MENFP dans le pilotage des chantiers existants ? Animateur : Adama OUANE, représentant résident de l'UNESCO en Haïti · BID-UNESCO-USAID-Coopération espagnole-Coopération française-

7

« Pour un Agenda national sur la qualité de l'éducation »
UNICEF (50 minutes) · CLIO : Temps d'apprentissage et gouvernance scolaire (10 mn) · COSPE : Formation des maitres et Petite enfance (10 mn) · GRAHN-MONDE : Formation des maitres, Petite Enfance et Compétences à enseigner. Samuel PIERRE, Président de GRAHNMONDE (10mn) 15 h 30 - 17 h : Ateliers simultanés: Quelles actions engager sur les déterminants de la qualité pour produire un saut qualitatif de l'éducation en Haïti au niveau de la Petite enfance ? Atelier no 1 : Enseignement fondamental et petite enfance : quelles · actions au niveau de la gouvernance, de la formation des maitres, des curriculums et des partenariats publics-privés ? Animateur : Rénold TELFORT, ex-directeur DEF Introduction au thème : Volvick Germain CHARLES, directeur DEF; Yolaine VANDAL, directrice BUGEP, Jean Robert CHARLES, recteur de l'Université autonome de Port-au-Prince Atelier no 2 : L'évaluation dans le système éducatif haïtien : peut-on · faire des examens d'Etat un outil de pilotage de la qualité ? Quelles compétences mesurent les examens d'Etat et quelle est leur valeur certificative ? Comment repenser les examens d'Etat pour en faire un instrument de pilotage et d'amélioration de la gouvernance du système éducatif haïtien ? Animateur : Aky NICOLAS, dir. adj. DCQ Introduction au thème : Renan MICHEL, directeur du Bureau national des examens d'Etat (BUNEXE) et Guy ETIENNE, directeur du Collège Catts Pressoir Atelier no 3 : Les manuels scolaires au cœur des ressources · d'apprentissage : comment mettre les politiques publiques au service de la qualité ? Animateur : Jackson PLETAU, directeur DES Introduction au thème : Charles TARDIEU, éditeur et professeur d'université, ancien ministre de l'éducation nationale, ancien recteur de l'université d'Etat d'Haïti, Cénatus PIERRE, directeur DCQ, Pierre Michel LAGUERRE, professeur à l'UPSAC et ancien DG du MENFP. Atelier no 4 : Moderniser le système national de formation technique et · professionnelle : Quelles sont les filières porteuses pour le développement économique ? Comment améliorer la pertinence des formations par rapport aux besoins du secteur productif ? Quels mécanismes de partenariats avec l'entreprise ? Quels liens avec le marché du travail (efficacité externe) ? Comment diversifier les sources de financement de la formation professionnelle ? Animateur : Daniel ALTIME, Coordonateur de l’UCP/INFP Introduction au thème : Marina GOURGUE, Secrétaire d'Etat à la Formation professionnelle, Stéphane COLES, président du Forum Economique du Secteur Privé. Atelier no 5 : Une éducation de qualité et inclusive. Dans cet atelier, les · participants vont débattre des exigences d'une telle éducation inclusive de qualité en Haïti compte tenu du contexte socio économique et de la situation

8

Assises nationales sur la qualité de l’éducation en Haïti
linguistique du pays. Les sous-thèmes retenus sont : L'équité de genre, la minorité linguistique, les handicaps. Animateur : Renauld GOVAIN, professeur faculté de Linguistique appliquée (UEH) Introduction au thème : Jocelyne Trouillot, rectrice de l'université Caraïbe ; Claude Pierre, professeur à l'Université d'Etat d'Haïti, Michel Péan, exSecrétaire d'Etat aux personnes handicapées. 17 h - 18 h : Séance Plénière: Partage des conclusions et propositions des quatre ateliers sur les déterminants de la qualité. Débats généraux Présidence : Jacques Edouard ALEXIS, ancien recteur de l'uniQ, ancien ministre de l'éducation, ancien Premier ministre

Mercredi 9 avril
8 h 30 - 10 h : Séance plénière. Point de vue des départements. Cadrage pour l'Observatoire et le Projet de Pacte sur la qualité de l'éducation Présidence : Charles TARDIEU, professeur, éditeur, ancien ministre de l'Education, ancien recteur de l'université d'Etat d'Haïti Marie Marthe PAUL, Directrice d'Ecole, ex-membre du GTEF, ex-Secrétaire d'Etat à l'Education nationale Synthèse de la première journée et orientations pour la deuxième · journée. (10 mn) Ecclésiaste THÉLÉMAQUE , Directeur général adjoint du MENFP De la base au sommet : Les chantiers des Directions départementales de · l'éducation sur le terrain de la qualité. Exposé des conclusions des consultations départementales sur la qualité de l'éducation (30 mn). Michèle PIERRE-LOUIS, professeur d'université, présidente de FOKAL, exPremière ministre Cadre conceptuel pour les travaux en ateliers sur l'Observatoire de la · qualité de l'éducation (15 mn) Samuel PIERRE, président de GRAHN-MONDE, prof. à l’école polytechnique de Montréal. Cadre conceptuel pour les travaux en ateliers sur le projet de Pacte national sur la qualité de l'éducation (15mn). Débats : 20 mn 10 h – 10 h 15 : PAUSE 10 h 15 – 11 h : Table rondes parallèles : (4) Formation des maîtres et condition enseignante ; (5) Comment garantir la mission de service public des écoles privées dans une perspective d'amélioration continue de la qualité? 10 h 15 – 11 h : Table ronde: (4) Formation des maîtres et condition enseignante . Animateur : Norbert STIMPHIL, syndicaliste · Anthony ALIX, président du COSPE (Consortium des organisations du secteur privé de l'éducation) · Lourdes Edith JOSEPH, Coordonnatrice de la Plateforme des syndicats d'enseignants. · Josué MÉRILIEN, Coordonnateur de l'Union nationale des normaliens haïtiens

9

« Pour un Agenda national sur la qualité de l'éducation »
10 h 15 – 11 h : Table ronde (5) : Comment garantir la mission de service public des écoles privées en conformité avec les standards les plus élevés en ce qui concerne la qualité ? Animateur : Rosny DESROCHES, ex-ministre de l'éducation, ex-membre du GTEF, directeur exécutif de ISC (Initiative pour la société civile) · Paul VALLAS, ex-superintendant de l'Education, Etat de Louisiane · Chantal ROQUES, conseiller du ministre de l'Education · Florence Théramène DÉLIMON, directrice de la FONHEP · Jean Wilnor PIERRE, directeur DAEPP 11 h – 13 h : Ateliers simultanés 5, 6, 7

Atelier no 5 : Observatoire sur la qualité de l'éducation
Dans cet atelier les participants sont invités à trouver un consensus sur les aspects suivants : Quels produits attendre de l'Observatoire (indicateurs, bases de données, publications, forums, diffusion des innovations et des bonnes pratiques etc.) ? Quelle forme d'organisation et quels mécanismes de fonctionnement ? Quels liens avec les institutions existantes ? et d'autres questions liées à la communication, aux mécanismes de partenariat public-privé, au mode de financement, aux contraintes et risques associés, à la stratégie de mise en place etc. Animateur : Samuel PIERRE

Atelier no 6 : Projet de Pacte national sur la qualité : objectifs, principes
directeurs, contenus, plan de communication, stratégie de promotion etc. Animateur : Cary HECTOR

Atelier no 7 : Financer la qualité : le concept d'un Fonds philanthropique pour
l'éducation en Haïti. Animateur : Alix CANTAVE, chargé de programme pour l'Amérique Latine et la Caraïbe, Kellogg Foundation 13 h – 14 h : Déjeuner 14 h – 15 h : Suite des ateliers simultanés 15 h – 16 h 30 : Séance plénière Présidence : Michaëlle JEAN · Débats généraux sur le projet d'Observatoire sur la qualité de l'éducation, le projet de Pacte national sur l'éducation, le projet de Fonds philanthropique pour l'éducation en Haïti et le projet de déclaration finale · Synthèse des Assises · Adoption de la déclaration générale 16 h 30 – 17 h : Pause 17 h - 18 h : Clôture des Assises sur la qualité de l'éducation Ouverture des Premières Assises nationales sur l'enseignement supérieur Présidence : Président de la Commission Education du Sénat Alix ANTHONY, Président du COSPE : Remise de la Déclaration générale au Gouvernement Pierre NOREAU, vice-recteur de l'AUF (représentant le recteur Bernard CERQUIGLINI)

10

Assises nationales sur la qualité de l’éducation en Haïti
Jerry TARDIEU, président CDES Michaëlle JEAN, 27ème gouverneur général et commandant en chef du Canada (2005-2010). Envoyée spéciale de l'UNESCO pour Haïti. Co-fondatrice, Fondation Michaëlle JEAN. Chancelière de l'université d'Ottawa Nesmy MANIGAT, Ministre de l'Education Laurent LAMOTHE, Premier ministre 18 h - 20 h : Cocktail dinatoire

DEUXIÈME PARTIE : 10 et 11 avril 2014 LES PREMIÈRES ASSISES NATIONALES DE L'ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR HAÏTIEN Jeudi 10 avril 2014
8 h 30 - 10 h : SESSION 1 : Introduction : Etat des lieux et perspectives de modernisation de l'enseignement supérieur haïtien Présidence : Gérard DORCÉLY, ancien ministre de l'éducation, recteur de l'université de Port-au-Prince, vice-président de la CORPUHA Jean Marie THÉODAT, président du Conseil de gestion du campus de l'Université d'Etat d'Haïti à Limonade. Conférence introductive : Les défis de la (re)construction de l'université · haïtienne (20 mn) Florence PIERRE-LOUIS, directrice DESRS du MENFP La situation des institutions de l'enseignement supérieur : un défi pour la · gouvernance du secteur (20 mn) Ilionor LOUIS, professeur à l'université de Port-au-Prince, directeur du département des sciences du développement à la Faculté d'Ethnologie de l'université d'Etat d'Haïti La problématique de l'accès à l'enseignement supérieur en Haïti (20mn) · Débats généraux (30mn) 10 h -10 h 15 : PAUSE 10 h 15 - 13 h : SESSION 2: Enjeu des politiques publiques et de la gouvernance de l'enseignement supérieur haïtien 10 h 15 – 11 h 30 : Panel no 1 : De l'auto-évaluation à l'accréditation internationale. Exigences de modernisation des structures et des pratiques de gestion académique et administrative Présidence : Jean Hugues HENRYS, doyen de la faculté de Médecine de l'UNDH, président de la Conférence haïtienne des doyens de facultés de Médecine Pierre NOREAU, vice-recteur à la vie associative, Agence universitaire de la Francophonie (AUF). L'accréditation des universités. De l'auto-évaluation à l'évaluation · externe. Théories et pratiques. (15 mn) Paul GRAN'MAISON, université de Sherbrooke, Conseil d'évaluation de la CIDMEF. De l'auto-évaluation à l'accréditation : l'exemple des facultés de · médecine. (15 mn)

11

« Pour un Agenda national sur la qualité de l'éducation »
Samuel PIERRE, professeur, Ecole polytechnique de Montréal De l'auto-évaluation à l'accréditation : l'exemple des facultés de génie. · (15 mn) Geneviève POITEVIEN, Trésorière de la Conférence haïtienne des doyens des facultés de médecine, doyenne de la faculté des sciences de la santé de l'uniQ. Discutant (10 mn) Robert LEDUFF, Professeur, université de Caen, Secrétaire général CIDEGEF, discutant (10 mn) Débats généraux : 10 minutes 11 h 30 - 13 h : Panel no 2 : La condition enseignante.- L'enseignant-chercheur au cœur du dispositif de modernisation de l'université haïtienne: Etat des lieux et stratégies de valorisation Présidence : Irdèle LUBIN, professeur de l’UEH Evens EMMANUEL, directeur de l'Ecole doctorale de l'uniQ, directeur du Collège doctoral d'Haïti. La situation de l'enseignant-chercheur dans l'université haïtienne (15 mn) · Hervé SABOURIN, Conférence des Présidents d'universités (France) Le statut de l'enseignant-chercheur dans l'université d'aujourd'hui : la · tension entre la mission de recherche et la mission de formation (15 mn) Newton JURÉ, professeur, université de Port-au-Prince La gestion du corps professoral dans l'enseignement supérieur haïtien : · les obstacles à la professionnalisation du métier d'enseignant-chercheur (15 mn) Rita GONZALES, ex-vice-rectrice de l'Université de la Havane, membre du Bureau de la CORPUCA, discutant (10 mn) Fritz DORVILIERS, professeur, université d'Etat d'Haïti, discutant (10 mn) Débats généraux : 15 minutes Panel no 3 : Les orientations et les initiatives du Gouvernement haïtien en matière de gouvernance de l'enseignement supérieur. Présidence : Reynold ELIE, doyen de la faculté des Sciences humaines, ancien vice-recteur académique de l'UEH Exposé des projets de loi du Gouvernement en matière de régulation et d'organisation de l'enseignement supérieur Enex JEAN CHARLES, président de l'université Valparaiso, secrétaire général du Conseil des ministres Projet de Loi relatif à l'organisation, au fonctionnement et à la · modernisation de l'enseignement supérieur Jean Claude FRANÇOIS, ex-Secrétaire d'Etat à l'enseignement supérieur, conseiller du ministre de l'Education Projet de Loi relatif à la création de l'Agence nationale de l'enseignement · supérieur et de la recherche scientifique Jean POINCY, vice-recteur académique de l'UEH, discutant Jean Robert CHARLES, recteur de l'Université Autonome de Port-au-Prince, membre du bureau exécutif du CIRSÉH, discutant 14 h - 16 h : SESSION 3 : Structuration de l'offre de formation et liens avec la recherche et les besoins de la société Table ronde no 1 : Etat des lieux de la recherche universitaire en Haïti et

12

Assises nationales sur la qualité de l’éducation en Haïti
matériaux pour la construction d'un agenda national de recherche scientifique Animateur : Hervé de Tricornot, IRD (France) Evens EMMANUEL, directeur du Collège doctoral d'Haïti, directeur de l'Ecole doctorale Société et Environnement de l'uniQ. · Les chantiers de l'Ecole doctorale de l'uniQ ; les chantiers Jeunes équipes haïtiennes associées à l'international (JEHAI), ouverts par l'IRD/AIRD. Nelson SYLVESTRE, directeur de l'Ecole doctorale de l'UEH, directeur-adjoint du Collège doctoral d'Haïti. · Les chantiers de l'Ecole doctorale de l'UEH. Nicolas CARVIL, vice-doyen à la Recherche de la Faculté d'Agronomie et de Médecine Vétérinaire (UEH) · Situation du système national de recherche en agronomie et développement rural ; atouts pour une relance de la recherche et matériaux pour la construction d'un agenda national de recherche en agronomie. Gaël PRESSOIR, vice-doyen à la recherche de la faculté des sciences agronomiques et de l'environnement de l'uniQ, directeur du laboratoire de recherche CHIBAS. · L'exigence de pertinence par rapport aux besoins de la société : le cas du laboratoire CHIBAS ; Publish and not Perish. Yves LEBARS et Christine KING, Agence nationale de la recherche (ANR, France). · Quelles leçons tirer de l'expérience de l'appel à propositions ANR-Flash Haïti ? 16 h – 16 h 30 : PAUSE 16 h 30 - 18 h : Panel no 5 : Le triangle Formation-Recherche et Besoins de la société : quels liens et quelles dynamiques ? Présidence : Jean Vernet HENRY, recteur université d'Etat d'Haïti, président de la CORPUHA Hervé SABOURIN, Conférence des Présidents d'Universités (CPU, France). · Quels rapports entre la formation et les besoins de la société ? Samuel PIERRE, président GRAHN-MONDE. · Quels rapports entre la formation et la recherche ? Yves LEBARS, Agence nationale de la Recherche (ANR, France). · Quels rapports entre la recherche et la société ? Marc PROU, professeur , Université de Massasuchets à Boston, acien président de Haitian Studies Association, discutant. Eric FERNANDEZ, professeur, Université de La Havane, conseiller du ministre de l'enseignement supérieur, discutant.

Vendredi 11 avril
8 : 30 - 10 h : SESSIONS PARALLÈLES 4, 5 & 6 Des pratiques aux politiques : Internationalisation des diplômes et renforcement des capacités de formation et de recherche des universités haïtiennes : quelles compatibilités ? Au cours de ces sessions, les participants feront le point sur les divers chantiers de coopération en cours ou annoncés (notamment les divers programmes en

13

« Pour un Agenda national sur la qualité de l'éducation »
double certification ou délocalisés) et qui ont pour objectifs soit de renforcer ou de diversifier l'offre de formation des universités haïtiennes soit de renforcer leurs capacités de recherche à travers le jumelage avec d'autres laboratoires étrangers. SESSION PARALLÈLE 4 : Table ronde. Internationalisation des diplômes et renforcement de capacités des universités haïtiennes. Les cas des formations délocalisées ou en double diplomation. Animateur : Michel DISPERSYN, directeur du bureau caraïbe de l'AUF · Bezunesh TAMRU, université Paris 8 · Marcel PARIAT et Pascal LAFFONT, Université Paris-Est Créteil · Patrick ATTIÉ, Ecole Infotronique d'Haïti · Joaneson LACOUR, université Quisqueya · Fritzner ETIENNE, Ecole normale supérieure (UEH) · Anténor GABAUD, INUQUA/Université Bordeaux IV (à confirmer) · Richard POULIN, université Laval · Marc DÉSIR, doyen ISERS/IERAH · Nelson MICHAUD, directeur général, Ecole nationale d'administration publique (ENAP, Québec) SESSION PARALLÈLE 5. Panel : Recherche médicale et établissement d'un troisième cycle d'enseignement médical Présidence : Dr Frantz Cornely, doyen faculté de Médecine de l'université Lumière Jean Paul FRANCKE, CIDMEFF: · Les dynamiques en cours et les contraintes à l'organisation d'un troisième cycle de spécialité médicale en Haïti. Le rôle des pouvoirs publics. Paul GRAND'MAISON, université de SHERBROOKE. · Exigences académiques à la création d'un troisième de formation de Médecine générale (ou de première ligne) Jean Hugues HENRYS, président de la Conférence des doyens des facultés de médecine d'Haïti, discutant. Jean Claude CADET, doyen de la Faculté de Médecine de l'université d'Etat d'Haïti, discutant SESSION PARALLÈLE 6: Table ronde. Le réseau des Universités Publiques en Région Animateur : Yves VOLTAIRE, ex-recteur de l'UPSAC, recteur de l’université publique des Nippes Dans cette session, les participants discuteront de l'émergence du réseau des Universités publiques en région et des stratégies de coopération internationale à mettre en place en vue de renforcer les capacités de ce nouveau réseau public d'universités. Claude ALBAGLI, Président du CEDIMES · Les bonnes pratiques universitaires et le développement territorial. Narcisse FIÈVRE, professeur à l'université d'Etat d'Haïti (UEH), membre du Cabinet du Ministre de l'Education. · Etat des lieux des universités publiques en région Philippe DEDIEU (CNAM) · Le numérique au service du développement territorial : les leçons apprises de l'expérience de la France

14

Assises nationales sur la qualité de l’éducation en Haïti
Sylvie BEAUCHAMP, Présidente de l'université du Québec et Lyne SAUVAGEAU vice-Présidente de l'université du Québec Les leçons apprises de la gestion du réseau de l'Université du Québec · Fred CÉLIMÈNE, directeur du laboratoire CEREGMIA, Université des Antilles et de la Guyane (UAG) Les leçons apprises de la gestion du réseau de l'Université des Antilles et · de la Guyane 10 h - 10 h 15 : PAUSE 10 h 15 - 11 h 30 : Table ronde : Responsabiliser l'université dans la réforme de l'Etat et du système éducatif haïtien. De quelques réponses isolées à la construction d'une stratégie nationale Animateur : Uder ANTOINE, directeur Office du management des ressources humaines (OMRH) Marcel PARIAT et Pascal LAFFONT: professeurs, université Paris-Est Créteil (UPEC) Articulations entre formation et recherche : double diplomation, équipe · de recherche et validation d'acquis (15 mn) Fritzner ETIENNE, Coordonnateur de programme (ENS/UEH), Darline ALEXIS (Secrétaire générale, uniQ), Robert JOSEPH (vice-recteur Université Episcopale d'Haïti (UNEPH), Josué PIERRE, Recteur Université Adventiste d'Haïti (40 mn) Expériences de l'université haïtienne dans la formation des maîtres : · quelles sont les leçons apprises et comment renforcer le lien des universités avec les autres niveaux du système éducatif? Débats généraux : 20 minutes 11 h 30 - 13 h : SESSION 7 : L'enseignement supérieur haïtien face au défi du numérique : De la formation à distance à la montée des MOOC (Massive Online Open Courses) Présidence : Michel DISPERSYN, directeur du bureau caraïbe de l'AUF Annick SUZOR-WEINER, Agence universitaire de la Francophonie (AUF). Quelle place pour les universités du Sud dans l'offre de formation à · distance : les leçons de l'expérience. (15 mn) Patrick ATTIÉ, directeur Ecole supérieure d'Infotronique (ESIH) et Jacques BLAMONT, Centre national d'études spatiales (CNES, France) · Que peuvent faire les universités haïtiennes en matière d'offre de formation à distance ? (20 mn) Yves WINKIN, Centre national des arts et métiers (CNAM) Le numérique comme support d'une stratégie de formation tout au long · de la vie (15 mn) Nicole LACASSE, vice-rectrice associée, vice-rectorat aux études et aux affaires internationales, université Laval. Les défis et opportunités du numérique en formation universitaire (20 mn) · Débats généraux : 20 minutes 14 h – 16 h : SESSION 8 : Panel : Le financement de l'Enseignement supérieur haïtien, quels mécanismes de diversification et quels rôles pour les pouvoirs publics ? Présidence : Frantz Carl BRAUN, Président du Groupe Financier National,

15

« Pour un Agenda national sur la qualité de l'éducation »
Président du Conseil d'administration de UNIBANK Sergot JACOB, conseiller du Ministre de l'éducation. Le financement public de l'enseignement supérieur en Haïti : état des · lieux. Carmen Cristina ALVAREZ , Présidente du Conseil d'administration FUNDAPEC : le cas de la République Dominicaine. Le rôle du crédit éducatif dans le financement de l'accès et de la qualité · dans l'enseignement supérieur : Le cas de la République Dominicaine Jorge Téllez FUENTES, directeur exécutif, (Association panaméricaine d'institutions de crédit éducatif, APICE) Financer l'accès et la qualité dans l'enseignement supérieur à travers les · mécanismes de crédit éducatif : Défis actuels et tendances régionales en Amérique Latine et dans la Caraïbe. Georgette JEAN LOUIS, membre du Conseil d'administration, Banque de la République d'Haïti (BRH) Quels rôles pour les pouvoirs publics dans la mise en place d'un système · de crédit éducatif en Haïti et la mobilisation du financement privé en faveur de l'université? Charles CLERMONT, consultant, discutant 17 h -18 h : Synthèse des Assises Jacky LUMARQUE, président de la Conférence des recteurs d'université de la Caraïbe (CORPUCA), président du Consortium inter-universitaire pour la refondation du système éducatif haïtien (CIRSÉH), vice-président de l'Agence universitaire de la Francophonie (AUF), recteur de l'université Quisqueya Adoption de la Déclaration sur l'enseignement supérieur (Eléments pour une Feuille de route pour la modernisation de l'enseignement supérieur haïtien) 18 h – 19 h : Clôture des Assises sur l'enseignement supérieur Michaëlle JEAN, 27ème gouverneur général et commandant en chef du Canada (2005-2010). Envoyée spéciale de l'UNESCO pour Haïti. Co-fondatrice, Fondation Michaëlle JEAN. Chancelière de l'université d'Ottawa Remise officielle au Président de la République des instruments suivants découlant des Assises : 1. La Déclaration finale : Eléments pour une feuille de route pour la modernisation de l'Enseignement supérieur haïtien 2. Le projet de Pacte national sur la qualité de l'éducation 3. Le projet d'Observatoire national de la qualité de l'éducation Nesmy MANIGAT, Ministre de l'Education nationale et de la Formation professionnelle Michel J. MARTELLY, Président de la République

19 h - 21 h 30 : Diner de clôture

16

Assises nationales sur la qualité de l’éducation en Haïti,

« Pour un Agenda national sur la qualité de l'éducation »

MENFP
5, Ave Jn-Paul, Port-au-Prince, Haïti Téls: 2913-0273 / 0275 www.eduhaiti.gouv.ht