Vous êtes sur la page 1sur 47
L E M ALIN P ETIT C ANARD L E BULLETIN ÉLECTRONIQUE DE LA C

LE MALIN PETIT CANARD

L E M ALIN P ETIT C ANARD L E BULLETIN ÉLECTRONIQUE DE LA C OMMUNAUTÉ

L E BULLETIN ÉLECTRONIQUE DE LA C OMMUNAUTÉ F RANCO -F INLANDAISE

NUMERO 359

L A FINLANDE VUE PAR LES BLOGUEURS

L

E MALIN PETIT CANARD - LE BULLETIN DE LA COMMUNAUTÉ FRANCO- FINLANDAISE

CULTURE

LES B ORÉALES 2006

La Finlande à en perdre le Nord… 13-26 novembre 2006

Finlande, Danemark, Groenland, Islande, Norvège et Suède

Créé en 1992, le festival Les Boréales, qui se déroule chaque année au mois de novembre, se veut une plate forme ouverte sur la création artistique des cinq pays nordiques.

Écrivains scandinaves et français dia- loguent le temps d’un week-end, si- gnent leurs ouvrages et rencontrent le public. Les auteurs nordiques se dé- placent également dans des établisse- ments scolaires et bibliothèques de Basse-Normandie. Outre le pôle littéraire, naturellement accompagné et complété par des évé- nements comme des pièces de théâ- tre ou des scènes de lectures, le festi- val présente de nombreuses manifes- tations ; ainsi danse, cinéma et vidéo, expositions, concerts, performances et spectacles vivants se succèdent pen- dant une dizaine de jours à Caen et en Basse-Normandie.

Organisé depuis 1999 par le Centre régional des Lettres de Basse- Normandie avec le soutien constant de ses différents partenaires nordi- ques et français, le festival Les Boréa- les s’attachera, en novembre 2006, à célébrer son quinzièmeé anniversaire. À cette occasion, c’est la Finlande qui sera mise à l’honneur du 13 au 26 novembre 2006. Au moment où ce pays, encore largement méconnu en France, assurera la présidence tour- nante de l’Union Européenne, Les Boréales s’attacheront à dresser le panorama de l’actuelle scène artisti- que finlandaise.

Lundi 13 novembre

> Journée de sensibilisation à la culture finlandaise. •10h-16h - Bibliothèque de Caen. •10h Kirsi Kinnunen : Aperçu de la bande dessinée finlandaise traduite en français.

•11h Pierre et Kersti Chaplet : Les anti- trolls de Tove Jansson : Moumine ou la vallée de l'enfance. •14h Jean-Luc Caron : Les tempéra- ments de Jean Sibélius. •15h Anne Colin du Terrail : Le lièvre, l'ours et le héros solitaire, piliers de l'univers d'Arto Paasilinna Entrée libre. Inscriptions indispensa- bles au 02 31 30 47 00.

> Projections de L'Année du lièvre de Risto Jarva. •Séances à 17h et 20h30 - Café des Images, Hérouville Saint-Clair.

2,50€/3,20€/4,10€/5€.

> Cours de finnois.

•18h30 - Département d'études nordi- ques de l'Université de Caen - Entrée libre.

Mardi 14 novembre

> Cours de cuisine finlandaise avec Laura Nakari, chef finlandaise. •16h - 18h30 - Café Mancel, Caen.

15€. Inscriptions indispensables au 02

31 86 63 64.

> Cours sur l'histoire de la Finlande.

•18h30 - Département d'études nordi- ques de l'Université de Caen - Entrée libre.

Mercredi 15 novembre

> Tournée des auteurs nordiques dans

les bibliothèques et établissements scolaires de la région. •20h30 - Rencontre avec Kristina Haa- taja et Sylvie Durbec à la bibliothèque municipale de St Aubin-sur-mer.

> Ciné-goûter : Tootlebubs & Jyro.

•14h - Café des Images, Hérouville Saint-Clair. 2,50€/3,20€/4,10€/5€.

> Spectacle jeunesse.

•15h30 - Petit auditorium du Conserva- toire National de région. Inscriptions indispensables au 02 31

30 47 00 - Entrée libre.

> Cours de cuisine finlandaise avec Laura Nakari, chef finlandaise. •16h - 18h30 - Café Mancel, Caen.

15€.

Inscriptions indispensables au 02 31

86 63 64.

> Projection de Au loin s'en vont les nuages. •17h - Café des Images, Hérouville Saint-Clair. 2,50€/3,20€/4,10€/5€.

> Cours sur le design finlandais.

•18h30 - Département d'études nordi- ques de l'Université de Caen - Entrée libre.

> Projection de L'homme sans passé

d'Aki Kaurismäki. •19h - Café des Images, Hérouville Saint-Clair. 2,50€/3,20€/4,10€/5€.

Jeudi 16 novembre

> Ciné-goûter : Tootlebubs & Jyro.

•10h - Café des Images, Hérouville Saint-Clair. Séance scolaire.

Rés. indispensables au 02 31 45 34

70.

> Le son de lecture Spécial Finlande.

•15h - Bibliothèque de Caen. Réservé aux donneurs de voix du CRL et de la bibliothèque de Caen. Rés. indispen- sables au 02 31 15 36 40.

> Cours de cuisine finlandaise avec

Laura Nakari, chef finlandaise. •16h - 18h30 - Café Mancel, Caen.

15€.

Inscriptions indispensables au 02 31

86 63 64.

> Ouverture de l'exposition Espace des deux arbres d'Ola Kolehmainen. •18h30 - Artothèque, Caen - Entrée libre.

> Présentation des sagas islandaises.

•18h30 - Département d'études nordi- ques de l'Université de Caen - Entrée libre.

> Dîner-lecture finlandais avec les Li- vreurs. •20h - Café Mancel, Caen. Menu à

25€.

2

N OVEMBRE 2006 / NUMERO 359

LE MALIN PETIT CANARD - LE BULLETIN DE LA COMMUNAUTÉ FRANCO-FINLANDAISE

- L E BULLETIN DE LA C OMMUNAUTÉ FRANCO - FINLANDAISE Rés. indispensables au 02 31

Rés. indispensables au 02 31 86 63

64.

Vendredi 17 novembre

> Tournée des auteurs nordiques dans les bibliothèques et écoles de la ré- gion. •11h40-12h30 et 13h40-14h30 - Ren- contre avec Riikka Ala-Harja au lycée Jeanne d'Arc à Caen (public scolaire). •14h - Rencontre avec Gabriel Rebour- cet au lycée Marguerite de Navarre à Alençon (public scolaire). •18h30 - Rencontre avec Matti Yrjänä Joensuu à la Villa Strassburger à Deauville.

> Rencontre avec Carolyn Carlson.

•17h30 - Forum FNAC, Caen - Entrée libre.

> Ouverture de l'exposition Salla Tyk- kä. •17h30 - FRAC Basse-Normandie, Caen - Entrée libre.

> Ouverture de l'exposition Marimek-

ko : Symbole finlandais de la mode et du design. •18h30 - Conseil régional de Basse- Normandie, Caen - Entrée libre.

Samedi 18 novembre

> Ouverture de l'exposition Land of the Saame de Pekka Antikainen. •10h30 - Eglise Saint Georges - Musée de Normandie, Caen – Entrée libre.

> Ouverture de l'exposition Model Stu- dies d'Elina Brotherus. •11h - Musée des beaux-arts, Caen - Entrée libre.

> Débats littéraires.

•14h - 18h - Auditorium du Musée des beaux-arts, Caen - Entrée libre. •14h - Âme et identité finlandaise avec Elina Brotherus, Carolyn Carlson, Da- niel Katz, Marie-laure Le Foulon et Ga- briel Rebourcet. Table ronde animée par Frank Lanot. •15h30 - Rencontres-lectures : la Fin- lande pays trilingue avec Matti Yrjänä Joensuu, Märta Tikkanen et Jocelyne Fernandez-Vest. Rencontres-lectures animées par Jean-Baptiste Coursaud. •16h45 - Littérature de Finlande avec Kari Hotakainen, Kaisa Leka et Su- sanne Ringell. Table ronde animée par Jean-Baptiste Coursaud.

> Dédicaces de la dessinatrice Kaisa

Leka. •14h - 18h - Auditorium du Musée des beaux-arts, Caen - Entrée libre.

> Carolyn Carlson et Juha-Pekka Mar-

salo. •20h - Théâtre de Caen. Rens. et ré- servations au 02 31 30 48 00.

Dimanche 19 novembre

> Cours de tango finlandais.

•10h - 12h - Salle de la Grande Delle, Hérouville Saint-Clair - Entrée libre.

> Café croissant littéraire avec Matti Yrjänä Joensuu. •11h - Bar Le Royal, Caen - Entrée libre.

>Débats littéraires. •14h - 18h - Auditorium du Musée des beaux-arts, Caen - Entrée libre. •14h - Cap sur le Groenland avec Flemming Jensen, Jacques Privat, Henriette Rasmussen, Pierre et Berna- dette Robbe. Table ronde animée par Gérard Meu- dal.

N OVEMBRE 2006 / NUMERO 359

3

L

E MALIN PETIT CANARD - LE BULLETIN DE LA COMMUNAUTÉ FRANCO- FINLANDAISE

•15h30 - Rencontres-lectures : Voix de Suède avec Stefan Casta et Annika Thor. Rencontres-lectures animées par Jean-Baptiste Coursaud. •16h45 – La Norvège dans le rétro avec Kjell Ola Dahl, Tom Egeland et Mirjam Kristensen. Table ronde ani- mée par Gérard Meudal.

> Dédicaces de la dessinatrice Kaisa

Leka. •14h - 18h - Auditorium du Musée des beaux-arts, Caen - Entrée libre.

> Démonstration de tango suivie d'un

bal. •15h - 18h30 - Salle de la Grande Delle, Hérouville Saint-Clair - Entrée libre.

> Carolyn Carlson et Juha-Pekka Mar-

salo. •17h - Théâtre de Caen. Rens. et ré- servations au 02 31 30 48 00 ou billet- terie Fnac.

> Thalassa présente : Regards sur la Finlande.

•18h30 - Café des Images, Hérouville Saint-Clair - Entrée libre. Rés. indispensables au 02 31 45 34

70.

> Jazz Dudim Boréales avec Ingar

Zach et Ivar Grydeland. •19h - Puzzle, Caen. Rens. et réserva- tions au 02 31 38 28 28 ou billetterie Fnac.

Lundi 20 novembre

> Tournée des auteurs nordiques dans

les bibliothèques et écoles de la ré- gion. •9h-12h - Rencontre avec Markus Ma- jaluoma à l'école Robert Desnos à Caen (public scolaire). •9h30-10h30 - Rencontre avec Annika Thor à l'auditorium du Musée des beaux-arts de Caen (public scolaire). •10h - Rencontre avec Kaisa Leka au lycée Emile Doucet à Equeurdreville (public scolaire). •10h-16h - Rencontre avec Flemming Jensen au lycée St Thomas d'Aquin à Flers (public scolaire). •10h30-12h – Rencontre avec Su- sanne Ringell au département d'études nordiques de l'université de Caen. •11h-12h - Rencontre avec Stefan Casta à l'auditorium du Musée des beaux-arts de Caen (public scolaire).

•13h30-14h30 - Rencontre avec Anni- ka Thor à l'auditorium du Musée des beaux-arts de Caen (public scolaire). •14h - Rencontre avec Kaisa Leka au lycée de Valognes (public scolaire). •14h-16h - Rencontre avec Markus Majaluoma à l'école Françoise Dolto à Caen (public scolaire). •15h-16h - Rencontre avec Stefan Casta à l'auditorium du Musée des beaux-arts de Caen (public scolaire). •20h - Rencontre avec Flemming Jen- sen au centre culturel d'Avranches. •20h - Rencontre avec Mirjam Kristen- sen à la bibliothèque de Cherbourg. •20h30 - Rencontre avec Kari Hotakai- nen et Daniel Katz à la bibliothèque d'Hérouville Saint-Clair.

> Cours sur le Kalevala.

•18h30 - Département d'études nordi- ques de l'Université de Caen - Entrée libre.

Mardi 21 novembre

> Tournée des auteurs nordiques dans

les bibliothèques et écoles de la ré- gion. •9h30-11h30 - Rencontre avec Markus Majaluoma à l'école de Fleury-sur-orne (public scolaire). •10h-12h - Rencontre avec Stefan Casta au collège St François de Sales à Alençon (public scolaire). •13h30-15h30 - Rencontre avec Anni- ka Thor à la bibliothèque d'Hérouville Saint-Clair (public scolaire). •14h – Rencontre avec Daniel Katz au lycée Marguerite de Navarre à Alençon (public scolaire). •14h-15h30 - Rencontre avec Stefan Casta au collège Jacques-Nicolas Conte à Sées (public scolaire). •14h-16h - Rencontre avec Markus Majaluoma à l'école Michel Trégor à Caen (public scolaire). •15h30-17h30 - Rencontre avec Mirjam Kristensen au lycée Alain Chartier à Bayeux(public scolaire). •18h - Rencontre avec Matti Yrjänä Joensuu à la bibliothèque d'Harfleur. •18h - Rencontre avec Daniel Katz à la bibliothèque d'Alençon. •20h30 - Rencontre avec Mirjam Kris- tensen à la bibliothèque de Bayeux.

> Cours de finnois.

•18h30 - Département d'études nordi- ques de l'Université de Caen - Entrée libre.

> Scènes de lecture autour de Lars Norén.

•19h - Panta Théâtre, Caen - Entrée libre.

> Automne-Hiver de Lars Norén.

•20h30 - Panta Théâtre, Caen. 5€/9€/13€. Rens. et réservations au 02 31 85 15 07.

Mercredi 22 novembre

> Tournée des auteurs nordiques dans

les bibliothèques et écoles de la ré- gion. •9h-12h - Rencontre avec Stefan Casta au lycée Leverrier à Saint-Lô (public scolaire). •18h30 - Rencontre avec Matti Yrjänä Joensuu à la bibliothèque d'Yvetot. •20h30 - Rencontre avec Mirjam Kris- tensen à la bibliothèque de Coutances.

> Projection de La Petite Marchande

d'allumettes et de La Reine des nei- ges. •10h - Cinéma Lux, Caen.

3,30€/3,50€/4,50€/5,30€.

> Projection de Les Lumières du fau-

bourg d'Aki Kaurismäki. •12h15 - Café des Images, Hérouville Saint-Clair. 2,50€/3,20€/4,10€/5€.

> Ouverture de l'exposition de Kaisa

Leka. •12h30 - L'Hôtel, galerie de l'École ré- gionale des beaux-arts de Caen-la-mer - Entrée libre.

> Projection de La Petite Marchande

d'allumettes et de La Reine des nei- ges. •14h - Cinéma Lux, Caen.

3,30€/3,50€/4,50€/5,30€.

> Conférence Le design nordique : un style de vie. •14h - Auditorium Région Basse- Normandie - Entrée libre.

> Conférence Marimekko la couleur

dans le design finlandais. •15h - Auditorium Région Basse- Normandie - Entrée libre.

> Projection de La Fille aux allumettes d'Aki Kaurismäki. •15h - Café des Images, Hérouville Saint-Clair. 2,50€/3,20€/4,10€/5€.

> Conférence Andersen et la moderni-

té de Régis Boyer. •18h30 - Théâtre de Caen - Entrée li- bre.

4

N OVEMBRE 2006 / NUMERO 359

LE MALIN PETIT CANARD - LE BULLETIN DE LA COMMUNAUTÉ FRANCO-FINLANDAISE

> La Petite Fille aux allumettes par les Tiger Lillies et Dan Jemmett. •20h - Théâtre de Caen. Rens. et ré- servation au 02 31 30 48 00.

Jeudi 23 novembre

> Tournée des auteurs nordiques dans

les bibliothèques et écoles de la ré- gion. •13h30-15h20 - Rencontre avec Kaisa Leka au lycée Jeanne d'Arc à Caen (public scolaire). •17h30 – Rencontre avec Kristina Haa- taja à la bibliothèque de langues de l'université de Caen.

> La Petite Fille aux allumettes par les Tiger Lillies et Dan Jemmett. •20h - Théâtre de Caen. Rens. et ré- servation au 02 31 30 48 00.

> Courts-métrages de Finlande.

•20h30 - Maison de l'étudiant, Caen - Entrée libre.

Vendredi 24 novembre

> Tournée des auteurs nordiques dans

les bibliothèques et écoles de la ré- gion. •20h30 - Rencontre avec Kristina Haa- taja à la médiathèque de Dives-sur- mer.

> Conférence de Marko Turunen et

Yvan Alagbé. •10h - Auditorium du musée des beaux-arts, Caen - Entrée libre.

> Rencontre avec Jori Hulkkonen.

•17h30 - Forum FNAC, Caen - Entrée libre.

> Cours sur le cinéma finlandais.

•18h30 - Département d'études nordi- ques de l'Université de Caen - Entrée libre.

> La Petite Fille aux allumettes par les Tiger Lillies et Dan Jemmett. •20h - Théâtre de Caen. Rens. et ré- servation au 02 31 30 48 00.

> Ciné-mix Le Cabinet du Docteur Cali- gari par Jori Hulkkonen. •21h - Café des Images, Hérouville Saint-Clair.

•21h - Café des Images, Hérouville Saint-Clair. Samedi 25 novembre > Tournée des auteurs nordiques dans

Samedi 25 novembre

> Tournée des auteurs nordiques dans

les bibliothèques et écoles de la ré- gion. •17h - Rencontre avec Riikka Ala-Harja à la bibliothèque de Ouistreham.

> ARTE présente : La Terre.

Petit-déjeuner nordique et documen- taire finlandais. •10h30 - Café des Images, Hérouville Saint-Clair - Entrée libre. Rés. indispensables au 02 31 45 34 70. Petit-déjeuné Arte : complet

> Conférence Relire Ibsen de Régis

Boyer. •14h - Bibliothèque de Caen - Entrée libre.

> Cirque : Vanishing Point.

Séances à 17h et 20h30 - Centre Dra- matique National de Normandie / 32, rue des Cordes, Caen. 7€/8€/10€/12€/18€. Rens. et réserva- tions au 02 31 46 27 29 ou billetterie Fnac.

> Conférence La Nouvelle Vague - le

bois dans l'architecture finlandaise. •17h30 - Artothèque, Caen - Entrée libre.

> Concert de Nils Petter Molvær.

•20h30 - Big Band Café, Hérouville Saint-Clair.

De 13€ à 20€. Rens. et réservations au

02 31 47 96 13 ou billetterie Fnac.

Dimanche 26 novembre

> Projection : L'Or vert.

•9h30 - Café des Images, Hérouville Saint-Clair - Entrée libre. Rés. indispensables au 02 31 45 34

70.

> Projection : Le Renne blanc.

•11h - Café des Images, Hérouville Saint-Clair - Entrée libre.

Rés. indispensables au 02 31 45 34

70.

>Déjeuner lapon. •12h30 - Cafétéria du Café des Ima- ges, Hérouville Saint-Clair. Rés. indispensables au 02 31 94 21 48. Menu à 15€.

> Leçon de cinéma autour d'Aki Kauris- mäki. •14h30 - 16h30 - Café des Images,

Hérouville Saint-Clair - Entrée libre. Rés. indispensables au 02 31 45 34

70.

> Ciné concert de clôture : Juha d'Aki Kaurismäki.

•17h - Théâtre d'Hérouville Saint-Clair. 6,50€. Rens. et réservations au 02 31

46 27 29.

N OVEMBRE 2006 / NUMERO 359

5

L

E MALIN PETIT CANARD - LE BULLETIN DE LA COMMUNAUTÉ FRANCO- FINLANDAISE

http://bepoinfinland.hautetfort.com/

& PO IN F INLAND

BÉ & PO IN F INLAND 21 octobre Week-end en Estonie entre roomates (Ines et

21 octobre

Week-end en Estonie entre roomates (Ines et Pauline) pendant les vacan- ces… beaucoup de travail, les exams qui approchent, mais pas question 1) d’être en Finlande sans visiter les pays avoisinant, 2) de rester à Kokkola 10 jours dans le froid à ne rien faire !

Nous voila donc parties pour Tallin, 5 heures de train avec un départ aux aurores puis 3h30 de bateau, à l’arri- vée, on découvre notre auberge de jeunesse, pour le moins « pittoresque » ! Une battisse vieille de plusieurs siècles, menaçant de s’écrouler, fai- sant aussi office de location de vélo. Notre « chambre » (également appelée loft par les estoniens !), s’est révélée être une mezzanine construite dans la journée en contre plaqué avec vue di- recte sur notre voisine de chambre ! Mais qu’importe, on est jeune ou on ne l’est pas ! Donc pour 9e la nuit, ça nous a très bien été !

Après avoir posé nos bagages, nous voila parties pour un tour de la ville de nuit, crapahutage dans la vieille ville, construite sur les hauteurs à la décou- verte de l’architecture locale : un étrange mélange médiéval et russe, plein de charme, coloré et invitant à la découverte des monuments et des maisons estoniennes.

Le froid et la fatigue commençant à se faire ressentir, nous décidons de pren- dre un petit café mais Tallin étant bien plus cosmopolite et pittoresque que Kokkola, nous finissons dans une « crêperie » (si, si c’est bien ce qu’il y avait écris sur la devanture) à … fumer une chicha à la cerise en buvant du thé à la menthe ! Petit mo-

ment bien agréable avant de repartir de plus belle !

Marche vers la nouvelle ville ou « ville basse ». Ici surgit le 21ème siècle, les buildings et le centre commercial ! Des mois que nous n’en n’avions pas vu un ! Nous voila donc reparties à arpen- ter les boutiques les yeux brillants de nouveauté à la recherche d’une paire de chaussures chaudes la neige se faisant sentir pour très bientôt en Fin- lande ! Finalement ce n’est que le len- demain que nous trouverons nos boots fourrées mais chut, pour l’instant on n’en est toujours qu’au premier jour ! Pour finir la journée en beauté et conti- nuer à apprécier la diversité de Tallin, petit resto chinois avant d’aller dormir d’un sommeil de bébé…

Mardi matin… driiiiiiiing !!!! Oh non pas déjà le réveil ! Si Si allez wake up girls

Oh non pas déjà le réveil ! Si Si allez wake up girls la ville nous

la ville nous attend ! Journée très char- gée ! On a commencé par louer des vélos (ce qui n’étais pas franchement du tout une excellente idée compte tenu du fait que la vieille ville est rem- plie d’escaliers, de montées sans fins et de passage secrets !

Après avoir fait un petit tour au syndi- cat d’initiative et verrouillé les vélos aux pieds des escaliers, nous voila parties pour les visites… Eglises des Niguilistes, Cathédrale Orthodoxe de St Nicolas construite selon le modèle Russe, ensuite nous avons assisté (un peu par hasard, je le reconnais et avec beaucoup de culot !) à une séance du parlement estonien ! Nous sommes arrivées en plein débat et avons pu voir comment les lois étaient votées ! Extra!

et avons pu voir comment les lois étaient votées ! Extra! La faim commence à se

La faim commence à se faire sentir mais hors de question de s’arrêter tant qu’il ne pleut pas ! Nous avons donc continué avec l’église du Dôme, qui renferme la plus grande collection de blasons du monde, puis le château de Tompéa, avant de rentrer à l’auberge de jeunesse rendre les vélos, manger un croc à dans un petit resto Africain

Avant de repartir pour le musée de l’occupation. L’Estonie a été occupé pendant presque l’intégralité du 20ème siècle par la Russie et par l’Allemagne de 1940 à 1944, avant d’obtenir son indépendance 15 ans plus tôt en 1991. Grâce à ce musée très bien fait nous en avons appris beaucoup (et j’avoue profiter de la chaleur parce que cette fois ci il pleuvait bien comme il faut !)

Après 2 heures et demi d’histoire, nous avons été à l’église de la Transfi-

!) Après 2 heures et demi d’histoire, nous avons été à l’église de la Transfi- 6

6

N OVEMBRE 2006 / NUMERO 359

LE MALIN PETIT CANARD - LE BULLETIN DE LA COMMUNAUTÉ FRANCO-FINLANDAISE

guration où nous avons écouté un té- nor chanter des cantiques, puis nous nous sommes rendues au monument au soldat soviétique, puis à la biblio- thèque national qui est construite dans un très beau bâtiment.

Court retour au centre commercial, achat de Moon boots, puis exténuées, nous sommes revenues dans la vieille ville, bu une bière, manger un cheese- burger et dodo ! Mercredi, dernier jour… réveil encore plus difficile ! Mais qu’à cela ne tienne, il en faut plus que quelques courbatu- res pour nous décourager ! Nous avons donc continué les musées… Musée à l’intérieur de l’église des Ni- guilistes qui nous en a encore appris sur l’histoire estonienne puis Kadriog, un peu à l’extérieur de la ville. C’est un immense parc qui abrite la résidence présidentielle, un magnifique lac et plusieurs musées. Nous avons été visité le musée Kumu, musée d’art moderne et d’art estonien, 4 étages d’œuvres, de quoi s’en mettre pleins les yeux, coup de coeur pour les peintures de Nicolai Triik & Konrad Magi, juste avant de se rendre compte qu’il fallais sérieusement qu’on se dé- pêche si on voulait pas louper notre bateau !

Course contre la montre, pas de course pour attraper le tram, retour à la vieille ville, récupérage de sacs, nous revoilà dans le bateau, leçon d’espa- gnole à Inès pour faire passer le temps et éviter le mal de mer, taxi encore une fois en quatrième vitesse pour attrape le train, 5 heures de train, complète- ment k-o, dodo la plupart du temps,

de train, complète- ment k-o, dodo la plupart du temps, arrivée à 4 heures du mat’
de train, complète- ment k-o, dodo la plupart du temps, arrivée à 4 heures du mat’

arrivée à 4 heures du mat’ à Kokkola, les trottoirs gelées, le froid qui réveil et nous revoilà à la maison, chaude et accueillante, prête pour …. Réviser les exams !

Maintenant plus qu’une hâte, repartir, visiter la Russie, on croise les doigts pour pouvoir aller à St Petersbourg le mois prochain et évidemment à Rova- niémi, ville mondial du père noël en décembre, avant de rentrer maison et de tout vous raconter de vive voix !

Voila ! Maintenant j’ai sacrément pris du retard sur mes révisions, mais j’es- père avoir réussi vous faire un peu rê- ver…

Pauline

23 octobre

La petite ville de Kokkola n'offre pas beaucoup de divertissements mais en matière d'infrastructures sportives, elle est plutôt du genre calée!

Le ice hockey étant le sport national, nous avons une très grande (et gra- tuite!) patinoire où nous allons réguliè- rement

Ainhoa est notre étoile tandis que Bé

apprend à reculer et moi

encore de tenir debout! J’suis pas en- core tombée mais comme ce n'est pas vraiment une de mes envies actuelles, je m'en tiens aux tours de piste et au plaisir de glisser!

j'essaye

Pauline

A PPRENEZ

LE FRANÇAIS AVEC NOTRE LOGICIEL LIBRE

« IMAGIERS »

D ÉCOUVREZ NOTRE MENU PRINCIPAL QUI VOUS DONNE ACCÈS À TOUS NOS MODU- LES ( VOCABULAIRE , GRAMMAIRE , CONJU- GAISON , ETC…)

C OMMENT ÇA MAR- CHE ?

R IEN DE PLUS SIM- PLE , PAS D INSTAL- LATION… C OMMEN- CEZ À APPRENDRE DE NOUVEAUX MOTS EN TROIS CLICS !

WWW.IMAGIERS.NET

N OVEMBRE 2006 / NUMERO 359

7

L

E MALIN PETIT CANARD - LE BULLETIN DE LA COMMUNAUTÉ FRANCO- FINLANDAISE

http://matkailija.spaces.live.com/

BG EN F INLANDE

16 octobre

Two "Honey spirit" weeks Etant donné que certains s´impatientent (Fif si t´aime pas mon blog le is pas!), je signale que ca arrive bientôt, le temps de reparer mon ordi

De plus, a la demande de Katka, ce blog sera désormais redigé en an-

glais

je dédicace bien évidemment a Mo- miel.

enfin

du moins cet article

que

(encore quelques jours plus tard

)

Ben finalement je le rédige en fran- çais!!

J'ai donc eu mon premier cours "intensif" comme ils disent: 2 semaines avec des journées complètes de cours sur le miel! Premier jour, etite présen- tation du contenu, puis pause café d'1 h. Ensuite direction le Unicafé (RU) et repas payé par le prof: donc en prend le plus possible à manger!!! Le "cours" s'est fini à 17h, mais à 19h rdv dans une salle a manger à la fac avec che- minée pour une soirée sociale. En fait le prof a acheté des bières et plein de

nourriture. Le but de cette soirée: cuisi- ner avec du miel. Donc salade avec mayo au miel, toasts miel/fromage, saumon mariné ds du miel, pancakes

et gateau chocolat/miel

comme je n'avais pas encore mangé en Finlande!! LE saumon est vraiment délicieux!!!

j'ai mangé

Le reste de la 1ere semaine a continué tranquillement avec une visite d'entre-

prise de miel où on nous a gâté: pleins de pot de miel différents, et pleins de

pause café

on

nous a encore payé la

bouffe!!

de pause café on nous a encore payé la bouffe!! 2ème semaine de "Honey Dew Honey"

2ème semaine de "Honey Dew Honey" encore moins fatiguante! Avec la jour- née record: arrivé a 10h, cueillage de

fleurs pdt 3/4 d'heure dans la fac, ober- vation de grains de pollen au micros- cope pdt 10 min, pause café, déjeu-

ner

d'abeille pdt toute l'aprèm.

puis

atelier bougies en cire

Dernière soirée le jeudi soir. On a pas- sé commande auprès du prof pour qu'il

achète les ingrédients necessaires

a nous de choisir le repas. On est allé

ds une sorte d'appart énorme sur le campus de la fac appartenant à l'uni- versité. Grand salon avec cheminée, cuisine, salle a manger et sauna. J'ai préparé des toats chevre/miel. On a encore trop mangé. Heureusemant le prof a acheté une quantité astronomi- que de bières!! Avec mon colloc tchè-

cT

que et 2 françaises on s'est fait un vrai sauna a la finlandaise: à poil, avec des bières bien fraiches, le sauna chauffé à bloc et on a testé le miel dans le sauna

s'etaler sur le corps. On a versé de la bière sur les pierres du sauna, ça donne une bonne odeur de pain défaut d'eucalyptus: la bière.

à

a

Au final, j'ai gangé 5ects pour manger du miel, faire des pauses café toutes les heures et participer aux soirées sociales. Pas d'exam!!!

Vive le miel!! Hein Momiel!

20 octobre

Porvoo

et

autres typicités finlandaises

Avec les françaises (ben ouais je connais pas de français) on est allé a Porvoo. C'est la première ville de Fin- lande, elle est toute en bois.

En fait c'est miniscule, en 30min on a

fait le tour

c'est que les finlandais sont grands

mais leurs maisons (et les portes) sont toutes petites. On est monté tout en haut d'une colline pour voir la cathé- drale mais on a rien vu car elle avait

quoi c'est super pratique

brûlé

Ce

qui est assez étrange,

comme

le

bois!!! On a gouté une spécialité de

la

ville: le Runeberg. C'est un gateau

aux amandes et c'est pas terrible.

Sinon je fais pas mal de choses ici:

c'est pas terrible. Sinon je fais pas mal de choses ici: -je suis allé au ciné

-je suis allé au ciné avec Katka: 10e la place, pour ne rien comprendre au film et super mal placé!! Ici le film sont tous en VO et ss titrés finnois et suédois, donc la moitié de l'écran rempli par ces sous titres

-on est aussi allé au Molly Malones, un grand pub sur 2 étages. Tous les soirs il y a un concert de rock gratuit. L'ambiance est super mais le prix de la pinte refroidi un peu: 6e!!

-j'ai participé a un cours de danses finlandaises avec ma tutrice Tiina. En

fait c'est une sorte de valse avec entre temps des espèces de parades nuptia-

les à faire

que les pas en finnois ça se compli- que!

pas

dur mais qd on expli-

-je me suis acheté une guitare!! En- fin!!! elle est trop bien, c'est une Martin DM et elle sone comme un piano. Je l'ai acheté dans un magasin énorme a Helsinki. Il y a toutes les marques dont des Gibson LP magnifiques. Et le mieux c'est que l'on peut essayé toutes ces guitares sans problème, y'a meme une salle pour ça!

-jeudi (19oct) on est allé a une soirée sauna Erasmus a Espoo. Sauna géant. Il y avait dehors un barbec pour faire griller des saucisses vendues 1e comme la bière d'ailleurs. Tu rentres dans le sauna (à poil forcement), tu ressort et tu cours vite sur le ponton

pour te jeter ds la mer glacée, tu res- sort vite, bois une gorgée de vodka,

fais griller une saucisse

viens dans le sauna avec une bière glacé. Que du bonheur!

puis tu re-

ET bientôt je pars en Laponie!!!

8

N OVEMBRE 2006 / NUMERO 359

LE MALIN PETIT CANARD - LE BULLETIN DE LA COMMUNAUTÉ FRANCO-FINLANDAISE

http://finlandaise-pour-un-an.blogspot.com/

FINLANDAISE POUR UN AN

- FINLANDAISE http://finlandaise-pour-un-an.blogspot.com/ F INLANDAISE POUR UN AN N OVEMBRE 2006 / N UMERO 359 9
- FINLANDAISE http://finlandaise-pour-un-an.blogspot.com/ F INLANDAISE POUR UN AN N OVEMBRE 2006 / N UMERO 359 9
- FINLANDAISE http://finlandaise-pour-un-an.blogspot.com/ F INLANDAISE POUR UN AN N OVEMBRE 2006 / N UMERO 359 9
- FINLANDAISE http://finlandaise-pour-un-an.blogspot.com/ F INLANDAISE POUR UN AN N OVEMBRE 2006 / N UMERO 359 9
- FINLANDAISE http://finlandaise-pour-un-an.blogspot.com/ F INLANDAISE POUR UN AN N OVEMBRE 2006 / N UMERO 359 9
- FINLANDAISE http://finlandaise-pour-un-an.blogspot.com/ F INLANDAISE POUR UN AN N OVEMBRE 2006 / N UMERO 359 9
- FINLANDAISE http://finlandaise-pour-un-an.blogspot.com/ F INLANDAISE POUR UN AN N OVEMBRE 2006 / N UMERO 359 9

N OVEMBRE 2006 / NUMERO 359

9

L

E MALIN PETIT CANARD - LE BULLETIN DE LA COMMUNAUTÉ FRANCO- FINLANDAISE

http://fredzebest1984.spaces.live.com/PersonalSpace.aspx?_c02_owner=1

CHAOS A ND (RE )CREATION

C HAOS A ND (R E )C REATION 28 octobre Celui avec l'origami J'ai

28 octobre

Celui avec l'origami J'ai l'impression que depuis bientôt deux mois que je suis là, je participe à un stage de perfectionnement aux arts manuels. Collages, peinture, scultpure sur argile, modélisme, dessin, aéro- nautique Lego, et j'en passe, je suis en train de devenir le Superman des constructions éphémères dont je n'étais pour l'instant que le Clark Kent.

Avec, depuis aujourd'hui, une nouvelle corde à mon arc qui éveille en moi des souvenirs de la fac : l'origami ! Le souvenir en question est Gros Nans, un copain de promo, qui passe les deux heures de son exam à faire une rose en origami avec le brouillon au lieu d'écrire. Ce mec a fait un Yoda (vert avec sa canne et tout !) en origami qui trône désormais dans l'appartement de Grosse Virginie. Une oeuvre d'art.

Moi, je n'en suis qu'aux prémices, avec la confection d'un cube, d'une chauve- souris et d'une boîte à bonbons. Il fal- lait nous voir, Marie (prononcer "Marrrrrié"), Janne (prononcer "Iannné") et moi, trois adultes ou pres- que en train de se creuser la tête sur des instructions en japonais. Au bout d'une heure et demie et de multiples ratés, la délivrance nous vient du côté féminin de la table avec un cube par- fait :

Et ensuite, c'est la spirale infernale. Impossible d'arrêter. Comme si je n'avais pas assez d'obsessions comme cela ! L'avant-dernière en date étant le sudoku, sponsor officiel des volontaires européens en Finlande. Ne cherchez pas pourquoi, mais cela doit

avoir un rapport avec la charge de tra- vail.

Et cette semaine, c'est aussi la se- maine "Fred aux fournaux" ! Aujour-

d'hui, j'ai fait à manger pour vingt, une spécialité finnoise en plus. Alors Maïté, que nous avez-vous préparé cette fois-

ci ? Eh bien mes enfants, c'est une

sorte de truc avec des machins dedans

et qui s'appelle Karla-quelque chose.

En fait, c'est de la pâte avec de la

bouillie de riz dedans, le tout chauffé au four. Tu peux le manger sans rien dessus ou alors avec une autre spécia- lité finnoise, le "beurre d'oeuf" ! Tu prends des oeufs durs, tu les écrases

et tu mélanges à du beurre. Et hop, tu

étales. Pas super bon pour le cholesté- rol, mais ce n'est pas vraiment leur préoccupation principale ici, j'ai l'im- pression. Et demain, c'est la revanche de la baguette-confiture ! Mouahaha- hahahaha.

19 octobre

Celui avec le week-end à Lapua- Kokkola J'aime pas les lendemains de fête. Tu as la tête dans les fesses si vous me

passez l'expression, t'es tout mou, tu

te réveilles tellement tard que tu n'as le

temps de rien faire et surtout les sou-

venirs de la veille te foutent le moral à zéro, surtout quand tout le monde est parti. Mais bon sang, quel bon week- end ! Sûrement le meilleur depuis que

je suis ici.

J'en profite pour placer ici un aparté sur la relation entre les Finlandais et l'alcool. J'avais déjà vu à Turku des gens bourrés dans la rue la nuit, nor- mal, mais rien de l'amplitude de Q- Maa, la boîte de nuit de Lapua. Je crois que ce n'est pas qu'ils boivent beaucoup en fait, mais c'est qu'ils ne tiennent pas l'alcool. Et c'était à la fois triste et marrant de voir tous ces gens tituber avant de s'écrouler dans le sa- ble de la boîte de nuit, soirée plage oblige.

Triste parce que je me demande ce qu'ils peuvent bien chercher à oublier en buvant autant et marrant parce que

je me serais cru dans un mauvais re- make de "L'Armée des Mort-Vivants", grognements et démarches hésitantes compris. Ambiance "fin du monde" donc, avec des zombies en chemises à fleurs et tongs, s'écroulant ici et là sur les palmiers artificiels quand ce n'était pas dans le jacuzzi ou le sauna.

Départ donc vendredi midi pour Lapua et ses 14000 habitants invisibles selon la légende après deux heures passées au club à peaufiner ma maquette de bateau, le baptisé "Yksin", ce qui peut se traduire par "Number One", "Le So- litaire" ou "Le Saucisse-Frites". Oui, la langue finnoise marche à l'économie de mots.

Trois heures de train, escale à Tam- pere avant d'arriver en gare de Lapua où Martin (NL) est venu me chercher avec sa désormais célèbre voiture achetée 750€ ici. Après avoir été cher- ché Guillaume, visite de Lapua, dé- serte, et de Simpsio, la station du ski maison, en fait une colline plus grande que les autres avec quelques pistes de ski, mais bien sympa quand même.

La légende dit donc que les habitants de Lapua sont invisibles parce que c'est la vérité. A part dans la boîte de nuit et quelques magasins, personne dans les rues. Bizarre comme sensa- tion. Ensuite, soirée donc en yökerho (yö = nuit et kerho = club) avec bien sûr l'acoutrement comme à la plage.

Le lendemain, réveil difficile à 10h pour tracer vers Kokkola. 120 kilomètres sur les routes de Finlande, entre neige, eau, forêt et glace. Une autre façon de découvrir ce beau pays que j'apprécie un peu plus jour après jour.

Kokkola est une ville beaucoup plus grande que Lapua et nous arrivons enfin à la petite maison étudiante d'Emanuela (IT) et Joanna (GR). Arri- vent ensuite le reste de la petite bande tout au long de l'après-midi. C'est mar- rant comme une expérience commune rapproche rapidement les gens. Je n'ai passé en tout et pour tout qu'une di- zaine de jours en leur compagnie mais l'on se découvre des points communs, des expériences partagées qui nous rapprochent.

10

N OVEMBRE 2006 / NUMERO 359

LE MALIN PETIT CANARD - LE BULLETIN DE LA COMMUNAUTÉ FRANCO-FINLANDAISE

J'adore ce sentiment d'être entouré par plein de gens de toutes les nationalités dans une cuisine par exemple où cha- cun tente de démontrer ses talents culinaires et sa façon de voir la nourri- ture. A ce petit jeu, les Italiennes arri- vent largement en tête suivies par les Autrichiens et le Luxembourg. Nous les Français, on est les meilleurs pour faire la vaisselle et ce n'est pas peu dire. Chacun parle sa langue avec ceux qui peuvent la comprendre, mais l'anglais prédomine dans une cacopho- nie de sonorités différentes d'où nait le plaisir de faire partie d'un groupe un peu différent.

Je voulais mon "Auberge Espagnole"

et je l'ai eue. Et je la garde maintenant. Bientôt nous nous retrouverons à Vark- haus dans l'est, cité de Dolorès (BHZ) pour une autre fête et ainsi de suite jusqu'en août. Point intéressant, les nationalités changent mais sur les lec- teurs MP3, les PCs, toujours la même chanson, la "Valse d'Amélie" de Yann

Tiersen

"Camisa negra" de Juanes que je ne supporte plus.

et

aussi cette saloperie de

La soirée du samedi s'écoule donc en pente douce, entre multinationalités et multilinguisme, avec surprise, de nom- breux Finnois parlant le français ce qui fait plaisir, des personnes bourrées comme des coings. Nous célébrons les anniversaires de Martin, Manu, Nadine (BE), Dolorès et le mien avec une apo- théose en fin de nuit : les "northern lights" dans le ciel de Kokkola, virevol- tants en passant du vert au rouge et tout le monde, le nez en l'air fixant ce spectacle magique malgré le froid. Je n'en ai qu'une seule photo, mais c'est très compliqué à prendre et quand bien même, cela ne rendrait pas justice au phénomène.

16 octobre

Celui avec le voyage et le rock Eh bien, nous y voilà, premier voyage d'envergure dans ce beau pays qu'est la Finlande. Demain, c'est parti pour Lapua, puis Kokkola samedi pour une fête d'anniversaire de plusieurs collè- gues volontaires. 4 heures de train pour arriver d'abord à Lapua et squatter une nuit chez Guil- laume et Martin (même si on m'a pro- mis une soirée plage dans cette belle ville de 14000 habitants qui ne compte qu'un seul bar) avant de tracer la route en voiture vers Kokkola où nous atten-

deront presque toutes les personnes présentes à Viittakivi.

Bref, un bon petit week-end en pers- pective.

L'autre grosse satisfaction de la se- maine est le programme du festival de rock Ruisrock qui aura lieu début juillet sur une île voisine de Turku nommée Ruissallo. Mer, forêt, à l'écart de la ville, 70.000 visiteurs attendus. Et il y a que du bon (enfin presque, je les connais pas tous. J'en connais pas la plupart en fait.)

Mais, y'aura The Cardigans ! A moi le sourire à tomber de Nina Persson à quelques mètres sur scène. Avec aussi Mogwai, Tool, The Rasmus, et beau- coup d'autres

Tout le programme : http:// www.ruisrock.fi/index_en.php

Autre festival, autre invité, en juillet toujours, mais cette fois-ci à Pori, à environ cent bornes de Turku dans le Nord. Il s'agit d'un festival international de jazz et dont le premier invité n'est autre que Sting, en unplugged s'il vous plaît. Pour un peu qu'il me chante "Fields Of Gold", "Roxanne" et "I'll be missing you", moi, je demande pas plus.

Avant-hier soir, soirée Latino dans la cuisine commune du premier étage (ouais, c'est un lieu super côté, faut pas croire) et un constat s'impose, quoique déjà rencontré en d'autres circonstances : Le Français est consi- déré comme une tanche en langues étrangères.

On m'a déjà fait la remarque quelque fois, comme quoi je savais parler an- glais et que c'était surprenant, mais là, c'était assez flagrant. Comme cet étu- diant grec qui me racontait qu'en France, si tu parles pas français, t'es foutu parce que personne parle an- glais. Ce qui tranche avec ici, la Fin- lande, où les gamins apprennent à par- ler anglais dès 7 ans, ce qui me simpli- fie pas mal la tâche au club. La faute à qui ? A la TV et au cinéma bien sûr ! Ici, tous les films, séries, téléfilms, émissions sont sous-titrés plutot que doublés. Faut pas chercher plus loin. Ceci dit, on nous concède le fait que ceci s'explique par notre histoire et notre culture incomparables.

Mais on se serait cru dans cette pub pour les antibiotiques :

"T'es français ?" "Ouais." "Donc tu parles pas anglais." "Mais si." "Donc t'es pas français" Et ainsi de suite

Donc le conseil de Père Castor du jour : les enfants, apprenez l'anglais consciencieusement. Cela peut vous simplifier la vie si vous décidez de par- tir à l'étranger of course. Mais bon, quand on voit le barouf que vous faites en ce moment (pas les premiers titres aux journaux finlandais, mais presque), la réponse est peut-être à l'étranger.

Quand je vois toutes ces grèves, j'ai l'impression d'être un étudiant déser- teur et planqué, comme ces pacifistes américains qui s'exilaient au Canada lors du Vietnam, toutes proportions gardées.

En parlant de proportions ou plutôt de demi-portions pour être étymologique- ment correct, cette semaine au club, nous avons fait des bâtons de pluie et je me suis lancé dans la construction d'un bateau non identifié modèle réduit mais à partir de rien, juste de mon ima- gination et de l'extraordinaire quantité de matos dont dispose le club. Voici le résultat, ça ne paye certes pas de mine, mais aujourd'hui, j'ai ajouté le voilage et le cordage ainsi qu'une co- que potable.

Ouais, bon, laissez tomber

temps, je ne fais pas ça pour le plaisir (Herbert Léonard, si tu me lis) même si c'est très très fun. En fait, la thémati- que de cette année à Turku, c'est l'eau, donc tous les travaux tournent autour de cette thématique. D'où le bateau. Mais ce n'est qu'un prototype. J'ai déjà des idées de navires beaucoup plus grands et historiquement corrects. Parce que là, ça ressemble à une cara- velle couplée sauvagement à un ba- teau viking. Autant dire, à rien du tout.

En même

Comme tout agent secret expatrié au service de la DGSE qui se respecte, je termine par une phrase codée que seuls pourront comprendre les pontes des services secrets français : J'ai des rideaux et 24 saison 5, c'est trop bien.

N OVEMBRE 2006 / NUMERO 359

11

L

E MALIN PETIT CANARD - LE BULLETIN DE LA COMMUNAUTÉ FRANCO- FINLANDAISE

http://danielattias.blog.lemonde.fr/danielattias/

DÉBLOC-

NOTES

Guide bancaire des éga- rés

L’est marrant, le père Maïmon avec son guide du routard céleste. T’es ben avancé si tu débarques au pays des finnos-zougriens sans un radis pour payer ton premier steak de renne aux airelles. T’avises un distributeur de biftons, pis t’es tout perplexe. Alors voici, de quoi guider tes pas sur la neige durcie de cette fin octobrale cré- pusculaire.

Faudra ben vouère à point te tromper et ben lire mes conseils paternels et bilingues (c’ta dire dans la langue lo- cale et celle de la ptite Fadette, en deux langues quoi) ci-dessous pour t’éviter de t’en rtourner, fissa vite fait, dans ton Berry, sans sabots et en charfougnant.

Pis scrute ben, te lance pas tête la pre- mière, ma fofolle! C’est qu’il y a pour ainsi dire, deux espèces de mâachi- nes. Ah ben dame, c’est pouint le Cré- dit plouharzel de Romorantin ici, alors faut pas confondre ! Pas besoin d’se dépêcher pour aller traire la frisonne, c’teu ouvert ben après les vêpres.

RAHA-AUTOMAATTI Machine tomatic à donner des radis

MAKSUAUTOMAATTI guichet comme qui dirait tomatique pour payer les fac- tures

Faut dire qudes fois la même mâa- chine elle fait toute, mais attention, faut ouvrir l’oeil et ben la chouaisir.

Mettons tout d’abord que tu veux pren- dre des sous ou que tu veux savoir si i reste du pognon dans ton compte et qui t’ont pas tout piqué.

SYÖTÄ KORTTISI qui te dmandent comme ça, sans coup férir et de but en blanc, que t’as pas le temps de poser ton seau: Faut glisser la carte dans la fente, dans le bon sens et surtout dans la bonne fente, pasque celle qu’est plus bas, c’est la poubelle. Preuve que ça marche, un texte laconique, bref, comme qui dirait, apparaît:

ANNA TUNNUSLUKUSI

bref, comme qui dirait, apparaît: ANNA TUNNUSLUKUSI Comme qui dirait, tape moi don voir un peu

Comme qui dirait, tape moi don voir un peu ton code secret

Alors ben sûr, comme t’as pouint in- venté la machine à couper le beurre des Charentes, au début t’auras des grâcieusetés du genre:

VIRHE ou ben VÄÄRÄTUNNUSLUKU YRITÄ UUDELLEEN erreur, spèce d’andouille, code erroné, retente vouére un coup ta chance !

Pis t’as pas de joker, hein! Pis tu peux pas consulter le public ou téléphoner à Daisy pour qu’elle te tuyaute, vu que

dans ton portable t’entends que du javanais, alors tu t’exécutes, ouais Monsieur Jean-Pierre, c’est mon der- nier mot.

Si t’y arrives enfin, voilà ce que t’as:

SALDO ou SALDO KYSELY C’est pas une cochonceté, c’est Solde

(kysely: c’est questionnement au sens kantien et kirkegardien de square et ça se prononce Cussélu, non, mais vous vous rendez compte ! c’est Sodome et Gomorrhe, cteu langue)

12

N OVEMBRE 2006 / NUMERO 359

LE MALIN PETIT CANARD - LE BULLETIN DE LA COMMUNAUTÉ FRANCO-FINLANDAISE

Des fois y dmandent même pour faire des économies de papier et de bouts de chandelle:

SALDO RUUDULLE: Ce serait-y que tu voudrais voir le solde à l’écran, ciné- mascope, technicolor, pasque si tu veux un bout de papelard, c’est 3,5 euros en susse?

TILITAPAHTUMAT OU BIEN TAPAH- TUMA KYSELY Relevé de compte ou questionnement événementiel

Alors là, prends ton tabouret et accro- che-toi: un ticket avec les 10 dernières opérations effectuées surgit des en- trailles de la bête, te révélant en un éclair toute ta turpitude et cette mala- die que t’as de jeter l’argent par les fenêtres. La bête insatiable retourne le fer dans la plaie et te demande d’un air innocent:

HALUATKO LISÄÄ TAPAHTUMIA ? = Misère, ça t’suffit pas, tu veux que j’aille encore plus haut dans ton passé dispendieux et que j’étale à ta face tout le reste de tes gaspillages ? Si t’es maso, t’appuies OK ou KYLLÄ (si se- nor)

Si t’es déjà ben abattue, t’appuies, je sais plus quoi, sans doute la touche au niveau de EN (fichtre non, vindiou!)

C’est ben biau tout ça, mais toi, cque tu voulais, c’est de quoi t’acheter ton muscadet canifornien.

Alors donc, dans l’escran du début, y avait un mot magique: NOSTO : retrait comme qui dirait et pour ainsi dire.

Parfois, pour ceux qui n’savent lire que les chiffres, on voit apparaître des sommes en chiffres, suffit d’appuyer au bon endroit: En général 20 - 60 - No- nante - eksétéra

Pis y z’ajoutent, prévoyants comme ils sont: MUU euroMÄÄRÄ = autre somme, mais t’es pas avancée pour autant, vu que tu sais pas où taper et que tu risques de dépasser le maxi- mum, alors vis chichement.

Alors attention, faut que des chiffres ronds, va pas demander 10 zéros ou dieu t’en garde, 15 zéros! Y a point astheure de coupures de 10, pis en- core moinsse de cinq. Ca marche par 20 leur affaire, comme les quinze- vingts.

Ça va, je vais pas trop vite ? Au début, ma bonne fille, compte tenu de ton es- prit de l’escalier, retire huitante zéros à la fois, c’est plus prudent, au risque de te casser un ongle à force de répéter l’opération.

Des fois, avant de cracher l’oseille, l’appareil, il te demande, mais pas tou- jours: HALUATKO KUITIN NOSTOS- TASI ? C’est-y que tu veux absolument un reçu de cque t’as retiré? Mais atten- tion, de nos jours, t’as rien pour rien!

T’y réponds, ben et comment, que j’en veux un, Canaille ! ou si t’es d’humeur tendre: ptit canaillou, tu mprends pour une pomme ? queussi que j’en veux un. Pis t’es débitée de 5 zéros trente quatre.

KYLLÄ / EN ouais / nan

I te dit alors OTA KORTTISI : reprends ta carte et casse-toi

La carte sort d’abord, Mais t’affole pas ! L’artiche, elle vient qu’après, pis last but not the least (Hamlet, Acte II, sc. 6) le ticket éventuel et surfacturé avec la somme retirée! Fastoche, hein, is’nt it ?

Alors là ma fille, tout ça, c’était de la rigolade à côté de ce que t’auras à faire pour payer une facture tomatique- ment, surtout que t’as laissé tomber la prépa de ton certif d’études primaires pour aller courir la toundra!

Ne cède point au désespoir et ne crains plus désormais de t’adresser à l’auteur de ces conseils. Crois-en sa profonde et insondable sagesse. Blan- chi sous le harnais, les arcanes méan- dreux des systèmes automatisés de paiement cybernétique n’ont guère plus de secret pour lui. Dans son style dépouillé, quasiment janséniste, il sau- ra t’y guider sans verbiage inutile, tel Ariane vers le Minotaure, tel Orphée vers Euridyce.

La barrière de la langue

Monsieur Keijo Korhonen, ancien diplomate, ancien candidat à la présidentielle farouchement oppo- sé à l’adhésion de la Finlande à l’Union Européenne, ancien pro- fesseur à l’université d’Helsinki puis d’Arizona, ex rédacteur en chef etc etc ne se berce pas d’illu- sions sur les vertus des princes qui dirigent le pays, ainsi qu’en témoi- gne cette déclaration publiée dans Le Quotidien de Laponie:

"Notre langue finnoise bénie des dieux nous unit, nous les Finlan- dais et nous protège encore et tou- jours du monde extérieur. Il n’y a absolument personne heureuse- ment qui se donne la peine de tra- duire pour les étrangers les conne- ries que les grands pontes de Fin- lande débitent de temps à autre."

Il ne croit pas si bien dire, car comme cela se fait dans certaines parties du monde, ce que l’on dé- clare en anglais à la presse inter- nationale est à quelques lieues de ce qu’on peut découvrir des réali- tés en finnois. Les Finlandais comme tout peuple éclairé possè- dent un redoutable esprit critique, mais à condition que cela reste dans la famille.

Et qu’un malheureux politicien s’a- vise de raconter en langue indo- européenne à ses homologues étrangers ce qui se dit ou s’écrit ici et il sera traité de "salisseur de son propre nid".

Remarque en passant, l’expres- sion "salisseur de nid" vient direc- tement de l’allemand, ce qui ten- drait à infirmer partiellement l’affir- mation de M. Korhonen, puisque la "connerie" étrangère réussit à se frayer un chemin jusque dans ce pays protégé par sa langue bénie.

N OVEMBRE 2006 / NUMERO 359

13

L

E MALIN PETIT CANARD - LE BULLETIN DE LA COMMUNAUTÉ FRANCO- FINLANDAISE

http://eugeaunord.canalblog.com/

E UGÉNIE AU NORD

http://eugeaunord.canalblog.com/ E UGÉNIE AU NORD 29 octobre Une après-midi merveilleuse Vous n'allez

29 octobre

Une après-midi merveilleuse

Vous n'allez jamais me croire, je suis allé dans un vrai mökki cette après midi. Ce genre de petit cottage dont tout bon finlandais rêve. Une adorable petite maisonnette en bois au bord d'un lac magnifique à 1h de route de Jyväskylä. Tout ça grâce à notre prof de British and American History qui est aussi, avec sa femme, la Friendship Family

de Marie

leur petit mökki, et mardi dernier après notre cours il a aussi invité Nathalie et moi, sachant que nous sommes bon- nes amies. Et voilà à 13h Michael Coleman est venu nous chercher toutes les trois à Roninmäki. Sa femme était déjà au mökki quand nous sommes arrivés, elle y passait le week-end. Bien sur nous avons eu droit à notre session de sauna, sauna à bois s'il vous plait !

Ils ont invité Marie dans

Et quand Michael nous a ramené à Jy

vers 6h il faisait nuit noire

commençait à geler. Actuellement il fait -5°C !!!

Et le lac

18 octobre

Ice Hockey Match

Go go go Jyväskylä ! J'ai vu un match de hockey hier soir : ) Jyväskylä JYP contre Oulu Kärpät. L'issue du match a été malheureuse car Jy perdu 3 à 4 sur les tirs aux buts. Dommage car ils avaient ouvert le score et quand une équipe marquait l'autre égalisait. Avec 3 à 3 le dernier

tiers temps a été chaud chaud. Com- ment décrire deux équipes carapaçon-

nées qui virevoltent à toute allure sur la glace à la poursuivre d'un palet en caoutchouc en se donnant des coups de crosse à la moindre occasion et qui s'écrasent les uns contre les autres sur

la balustrade

Le hockey c'est un peu

ça.

Et j'allais oublier les cheerlearders qui agitent leurs pompoms à chaque arrêt

de jeu

en face de moi.

Dommage je ne les avais pas

8 octobre

Tendances

Nous voici pôvrettes étudiantes Eras- mus, dans un appart meublé, tristou- net Que faire que faire pour améliorer un peu notre cadre de vie. Idées chopées à droite et à gauche. D'abord du papier cadeau, a t on ja- mais pensé que du papier cadeaux scotché au mur pouvait faire un su- perbe papier-peint ? Ainsi que des pa- ges découpés dans Elle US ? Que des gobelets en carton (Pepsi, Mac Do ou Sonaatii) et des boites de crème frai-

che pouvait faire des pots à crayons et boites à maquillage ? On peut piquer des affiches de soirées dans les boites branchées, des cartes postales et des pages de journaux, de toutes façons c'est en Finnois et on pige rien. Mais il y aussi mes affiches de ciné qui m'ont suivies jusqu'ici et les photos au dessus de mon lit

Mä asun Ronimaessä. Je vis à Roninmäki.

C'est un concept étranger à toutes au- tre lieu de vie. Je suis a deuxième étage du K, porte 9. Je donne sur un espace entre le M et le K. Je me ré- veille à 4h du mat' parce que des fé- tards rentrent et tchapent en allemands sous ma fenêtre, je pourrais passer ma journée à la fenêtre pour regarder pas- ser les gens. Dimanche ceux qui rentrent de leur jogging, ceux qui vont aux machines à laver, ceux qui ramènent des filles sur leurs portes-bagages. Ceux qui parlent russe, allemand, français et anglais. Dans chaqu'une de ces cases lumineu- ses il y a quelqu'un, je vois des gens devant leur pc, des gens qui se prépa- rent, qui cherchent des trucs, qui ba- vardent avec d'autres gens. Il y a des pas sur le gravier, des vélos qui vont et viennent.

d'autres gens. Il y a des pas sur le gravier, des vélos qui vont et viennent.

14

N OVEMBRE 2006 / NUMERO 359

LE MALIN PETIT CANARD - LE BULLETIN DE LA COMMUNAUTÉ FRANCO-FINLANDAISE

- L E BULLETIN DE LA C OMMUNAUTÉ FRANCO - FINLANDAISE 3 octobre Moeurs et société

3 octobre

Moeurs et société

Sous ce titre très intello se cache un article sur les choses bizarres ici et les choses qui me semblent différentes au niveau social.

Ils boivent du lait froid à table et des jus de fruits sans gout. Ils ne s'excusent (presque) jamais s'ils vous bousculent. Ils sont très calmes et silencieux, même en boite (sauf s'ils sont beurés). Ils demandent toujours ce qu'on pense de leur pays, de leur nourriture et d'eux mêmes. Ils ont toujours l'air très intéressé par vous, ils écoutent vraiment la réponse s'ils vous demandent ce que vous fai- tes dans la vie et ils s'en souviendront pour la fois d'après. Ils boivent beaucoup (sujet qui fâche). Ils ont toujours l'air distant et un peu froid, mais ce n'est qu'une première impression généralement.

Une autre chose qui m'a surprise (mais je craque peut être) je trouve que l'ont voit beaucoup de jeunes parents avec

de très jeunes enfants, il n'est pas rare de croiser des poussettes doubles. Me semble que l'age des premiers enfants est plus tôt et que je vois plus de jeu- nes pères avec leurs petits que je n'en

croise en France

Hum hum.

Je trouve aussi les personnes agées et les handicapés moteur plus indépen- dants, il y a plus de fauteuils roulants électriques qu'en France et plus de personnes agés avec des déambula- teurs. L'autonomie est certainement plus grande ici pour ces personnes. Une idée à prendre.

J'ai reçu recement de Papi un article extrait du Monde "L'exception finlan- daise". Très intéressant. La neutralité, la présidence européenne, la politique étrangère, la population et les immi- grés, les relations avec la Russie.

population et les immi- grés, les relations avec la Russie. V OUS AVEZ UN BLOG FR
population et les immi- grés, les relations avec la Russie. V OUS AVEZ UN BLOG FR

VOUS AVEZ UN BLOG FR - FI ?

C ONTACTEZ- NOUS !

INFO @ RANSKA .NET

N OVEMBRE 2006 / NUMERO 359

15

L

E MALIN PETIT CANARD - LE BULLETIN DE LA COMMUNAUTÉ FRANCO- FINLANDAISE

http://aupairenfinlande.canalblog.com

AU P AIR EN FINLANDE

A U P AIR EN F INLANDE 9 novembre Le finnois Un jeu d'enfant ! Ou

9 novembre

Le finnois

Un jeu d'enfant !

Ou presque

En effet, je me rend compte que la plus grosse difficulté qu'un étranger peut avoir pour apprendre cette langue,

c'est sa propre mémoire

bien entendu apprendre quasiment TOUS les mots qu'on utilise étant don- né que cette langue et totalement diffé- rente des langues indo-européennes. (oh purée je parle comme une intellec- tuelle !!)

Oui car il faut

J'en connais quelques uns qui sont entrain de faire chauffer leur mémoire pour essayer d'apprendre leur finnois, courage ! C'est pas évident d'appren- dre cette langue quand on en a pas trop envie et qu'on ne baigne pas de- dans à longueur de journée !

Je vous parle de ça car une de mes lectrice m'a donné un lien vers un site qui nous explique que le finnois n'est pas aussi dur qu'on le croit. Et moi, je le crois. C'est sur, ça impressionne beaucoup la première fois mais finale- ment, c'est pas plus dur qu'une autre langue. Au moins, le même mot ne veut pas dire autre chose comme les "faux-amis" en anglais (ou en québé- cois ^^ )

Je vous donne quand même le lien pour aller lire cet article publié sur le site de l'université de Jyväskylä !

Quelle est la langue la plus dure entre le finnois et le français ?

Je m'étonne vraiment beaucoup

concernant l'apprentissage de cette

langue

deux les mots ! Je me revois entrain d'essayer d'apprendre mon vocabu- laire d'anglais ou d'allemand, j'étais soulée en moins de deux, surtout pour l'allemand, je vous l'accorde ^^ C'est peut etre parce que c'est complè- tement différent comme mot. Je trouve quand meme certaines ressemblan- ces. Par exemple, vert se dit "vihrëa", bah je trouve que ça ressemble un peu au mot en français. Peut être juste parce que ça commence par V mais bon "Oranssi" j'ai pas besoin de vous dire

que c'est orange et "violetti" que c'est

violet

à voir avec les français lol

J'arrive à retenir en moins de

Alors ? Bon, le reste ça n'a rien

Sans trop réviser, j'ai pu dire à Jan les couleurs. Il me demandait "de quelle couleur est cette voiture?" et je répon- dais tout naturellement ! J'étais sur le cul ! J'avais même pas révisé !!!!

Je dois vraiment être un génie

hostfather d'Estelle a été étonné d'ap- prendre que je me lançais dans le fin- nois et il a dit que les personnes qui apprennent cette langue sont des gé- nies !! C'est dommage que je ne puisse pas aller le voir pour qu'il soit impression- né :) Héhé, je m'emballe !

Oui, le

C'est vrai que du coup, mon anglais n'avance pas beaucoup mais j'arrive assez bien à me faire comprendre et j'ai plus peur de parler anglais devant des gens, ce que je détestais faire en cours. J'assume mon accent fRenchie que les finlandais et autres étrangers aiment bien !

Ah oui, je me rappelle ce que je voulais vous dire il y a presque 3 semaines de ça et que j'avais oublié !!!!!! Je suis sure que vous ne vous rappelez plus que je voulais vous dire un truc mais c'est pas grave !

J'ai une mission spéciale à remplir au cours de mon année. Envoyer pleins de lettres à une personne qui collec-

tionne les timbres ! Il n'en avait pas de Finlande, maintenant il va en avoir pleins ! Ca fait un peu Amélie Poulain ^^ Pis je suis gentille, je lui mets un

mot dans l'enveloppe

passer mais je trouve ça plus syma, si déjà j'ai pensé à lui envoyer la lettre Pour l'istant, il n'a reçu qu'une carte

postale d'Helsinki, mais bientôt il aura la chaaaaaaaaance d'en recevoir une directement de la poste de "Joulupukki" (Père Noël, Santa Claus

comme vous voulez

lingue !!!) ! Je suis trop pressée d'être là-bas !!!

je pourrais m'en

ouah je suis tri-

Pis je dois aussi collectionner des eu-

ros pour 2 personnes

pour le moment, je n'ai que quelques pièces car je paie rarement avec du liquide. On se fait arnaquer à la caisse !! Si le total est de 5,98€, vous donnez 6€, la caissière vous rendra RIEN! Les pièces de 1 et 2cts ne sont pas utilisées ici ! Mais les prix sont aussi farfelus qu'en France! Mais je

vais y arriver ! J'ai un an pour le faire ! Pas de soucis, je gère ! "Tu s'occupe de rien, je s'occupe de tout ! " (Cf. Ja- mel Debbouze, Debouzze, Debouze,

Pfiou c'est dur

Deux-bouses

Roh je sais jamais !!)

Et voilà, cet article touche à sa fin

Le

jour aussi

n'est que 15h ! Faut dre que le soleil monte pas bien haut dans le ciel La neige s'est transformée en caca- prout, je pouvais même pas promener

les filles sur leur truc à neige, je sais

pas le nom

Ca s'assombri déjà et il

Saloperie !!

Hop, je m'en vais.

Nähdään ! (vous allez savoir à force que ça veut dire à bientôt !!)

6 novembre

Le permis

Je vous ne l'avez peut-être pas dit,

mais je n'ai pas le permis. Mon Dieu, quel drame, "comment fait-elle pour

vivre"

Pour envoyer vos dons, écri-

16

N OVEMBRE 2006 / NUMERO 359

LE MALIN PETIT CANARD - LE BULLETIN DE LA COMMUNAUTÉ FRANCO-FINLANDAISE

vez à

mais vous voulez, j'accepte les chè- ques, le liquide, virement bancaire.

Non je plaisante, mais si ja-

Cessons de divaguer. Je vais aller cette après-midi à la po- lice pour faire je-sais-pas-trop-quoi pour peut être avoir mon numéro de sécu finlandais pour pouvoir passer le permis ici. C'est un peu galère pour avoir ce numéro de sécu mais appare- ment c'est tout de même possible

J'ai décidé de passer le permis ici non pas parce que c'est moins (parce que ça ne l'est pas 1000€ au moins) mais parce que ça me fera gagner du temps (je peux l'avoir en 1 mois si je suis ba- lèze et en général c'est 2 voire 3 mois maxi), et je pourrais me déplacer plus facilement et faire des trucs beaucoup mieux que mainte- nant.

J'espère que ça sera possible de commencer demain. Oui car ça se passe par "cycle". J'avais rater le premier cycle de fin septembre.

Leur mentalité est différente aussi. On paie un forfait qui comprend les heures de codes plus la conduite. On nous pousse à réussir le permis au plus vite. Un système bien différent des auto-écoles françaises, qui te font payer l'heure de conduite pis comme par hasard il te faut 30h car

tu n'arrive pas à faire ce put*** de cré-

neau

(et encore si tu l'a du premier coup) et tu as bousillé toutes tes économies

Donc au final, tu mets 6 mois

Le petit hic, c'est qu'il y a de la neige. Je vais donc apprendre à rouler dans les conditions que tout conducteur craint. Obscurité et neige/verglas. Bon, au moins, ça sera déjà ça de fait et je serais fière de pouvoir conduire dans ces conditions !

Une question que vous vous posez

peut être : Mais elle va le passer en finnois son permis ??? Réponse : non, heureusement. Mais

j'ai failli

était une "finnish asshole" comme dirait Jan et on est pas allé chez eux. Il m'a trouvé une auto-école spécialisé en "passage de permis pour étrangers", il y a donc du matos en anglais. C'est déjà mieux !

Heureusement la madame

Me suis aussi fait envoyer un livre du code de la route pour réviser si jamais je comprends rien.

Je vous en direz plus dans quelques

temps

que le Papa Noël m'a envoyé mon per- mis !

En espérant vous annoncer

J'aurais la classe avec mon permis finnois ^^ "Bonjour! Gendarmerie, vos papiers s'il vous plait!" - "Anteeksi, en ymmärrä, en puhu ranskaa. Minä olen suomalainen!" Et paf, le type il com- prendra pas, je lui ferais les yeux doux et au revoir !! (on peut bien rêver un peu ) (traduction : "Désolée, je ne com- prends pas, je ne parle pas français. Je suis finlandaise.")

Donc pour aujourd'hui, le soleil se lève à 8h43 (il est censé etre debout mais je

crois qu'il fait la grâce mat', je le vois

pas

et que donc y'a pleins de nuages passons!) et il se couchera à 17h39

bon, c'est ptetre parce qu'il pleut

Juste pour la comparaison, je ne me rappelle plus exactement quel jour

c'était, mais peut etre jeudi dernier, ma mère m'a demandé quand il se cou-

chait et c'était à 18h33

Une heure de

moins en même pas une semaine !

Bon, faut dire que les journées les plus courtes sont avant Noël et on est quand même (DEJA !!!) fin Octobre

J'attends toujours les 3 mètres de

neige

Ici y'a plus rien. AM m'a

dit qu'à Kokkola il avait neigé

hier

Doit y avoir un micro cli-

mat sur la petite île où je vis LOL

Maintenant que je suis équipée

pour le grand froid, il ne fait plus

froid

"Seulement" 3° ce matin

Pfff ! Hier soir je suis allée acheté (enfin c'est pas moi qui ai payé, c'est moi qui ai choisi) mes vête- ments granf froid pour aller faire joujou dans la neige avec les enfants. Je peux vous dire que si je mets la veste en hiver en France, j'aurais limite chaud LOL Elle est vraiment top !!! Chère mais trop bien ! Un peu trop froide pour tenir à -30° m'a dit AM MAis bon, moi quanf il fera -30°, je vais pas sortir ! Je suis pas folle ! C'est l'avantage de vivre là où on travaille, héhé ^^

Je me suis aussi renseignée sur quelle sorte de veste acheté pour l'hiver. Car

je ne compte pas mettre la veste que j'ai acheté hier, ça fait pas trop habillée pour sortir en ville. Donc une doudoune "qui couvre les fesses" (comme dirait

ma mère) fera largement l'affaire

rajoutant un gilet polaire en dessous on peut descendre jusqu'à -20°. Bien sûr, il faudra aussi porter des sous vête- ment thermique pour ne pas congeler par en bas :) J'en ai pas encore et je ne vous mon- trerais pas comment ça fait quand je les porte car c'est pas ce qu'il y a de plus sexy

En

Cette semaine je commence mon nou- vel emploi du temps qui est plus relâ- che que l'autre. COOL ! ^^

du temps qui est plus relâ- che que l'autre. COOL ! ^^ Il est valable 40

Il est valable 40 ans

Mais je pense

que j'en ferais un français quand je

rentrerais

garder mon permis finlandais en sou- venir ^^ (si je l'ai bien sûr)

j'espère que je pourrais

Allez, je vous laisse les amis, je trouve que je poste beaucoup d'articles en

pas beaucoup de temps

que vous croyiez que ça va continuer comme ça ! Hihi !

Faudrez pas

Nähdään !!

24 octobre

Ca me fait halluciner !

J'ai remarqué par hasard qu'on perd facilement 10 minutes de soleil par jour ! Je vais essayé de penser à mettre un point info météo et lever et coucher de soleil au jour où je vous écrit! Je pense que ça peut en intéresser plus d'un(e) !

N OVEMBRE 2006 / NUMERO 359

17

L

E MALIN PETIT CANARD - LE BULLETIN DE LA COMMUNAUTÉ FRANCO- FINLANDAISE

http://jarnon.muumilaakso.org/charlotte/

IL ÉTAIT UNE FOIS LA FINLANDE

I L ÉTAIT UNE FOIS LA F INLANDE Mausteinen puolukkakak- ku - Gâteau épicé aux ai-

Mausteinen puolukkakak- ku - Gâteau épicé aux ai- relles rouges

Rien de tel pour bien commencer la semaine, que de préparer un bon gâ- teau. Pas n’importe quel gâteau, un de ceux qui se garde et qui fera office de goûter pour plusieurs jours. Enfin, la théorie du gâteau qui se garde dépend naturellement du nombre de mangeurs (chez moi deux seulement) et de leur gourmandise (ça je ne révéle pas!).

A cette période de l’année, en atten-

dant Noël, j’ai envie de commencer à préparer toute sorte de gâteaux et pa- tisseries aux épices. Il ya quelques semaines j’avais déjà fait une tentative avec le fameux gâteau aux épices, maustekakku. Hier j’ai mis le nez dans mes livres de recettes finlandais, afin de dénicher quelques recettes allé- chantes. J’en ai repéré plusieurs, de quoi s’occuper jusqu’à Noël. Bref au- joud’hui, j’ai décidé de commencer avec ce gâteau épicé aux airelles rou- ges, mausteinen puolukkakakku, et le résultat est assez convaincant. Cette recette fait partie de celles que je pré-

fère: la simplicité même, il suffit de mé- langer tous les ingrédients ensemble et

le tour est joué.

Mausteinen puolukkakakku - Gâteau épicé aux airelles rouges

- 4,5 dl farine

- 3 dl cassonade (fariinisokeria)

- 2 cc de gingembre en poudre

- 2 cc de canelle en poudre

- 2 cc cardamone en poudre

- 2 cc de bicarbonate de soude

- 2 dl d’airellles rouges concasséés

- 2 oeufs

- 2 dl de crème

- 100 g de beurre fondu

Mélangez tous les ingrédients jusqu’à l’obtention d’un mélange homogène. Beurrez et farinez le moule (en général en Finlande on utilise un moule à sava- rin pour ce genre de gâteau, à défaut utilisez un moule à cake ou n’importe quel autre moule), versez la prépara- tion et enfournez dans un four pré- chauffé à 180 °C pendant environ 45 min. Ajustez la cuisson en plantant un couteau dans le gâteau, poursuivez la cuisson si necéssaire.

NB: je ne sais pas si la cassonade vaut ce qu’on appelle en Finlande fariiniso- keria, du moins c’est la seule traduc- tion que j’ai trouvé. Pour moi la casso- nade est du simple sucre roux, alors que le fariinisokeria contient aussi du

sirop. Il s’agit d’un mélange collant, légèrement humide et très odorant (pour moi ça sent la réglisse). Même s’il ne s’agit pas exactement du même produit je pense que ça conviendra très bien

Ce gâteau fait dorénavant partie de mes favoris!

Glögi

A partir du mois d’octobre on com- mence à trouver du glögi dans les commerces. Le glögi, c’est ce qu’on appelle chez nous le vin chaud. Mais ici, celui-ci est vendu en bouteille tout prêt, on ne se casse pas la tête à le préparer soi même. On trouve plusieurs types de glögi. Dans tous les supermarchés, vous trouverez des glögi non alcoolisés. Il s’agit alors d’un jus de fruits, qui peut être à base de raisins, mais aussi et surtout à base de différents types de baies, aromatisés avec des épices. Pour trouver du glögi alcoolisé, il vous faut vous rendre chez Alko, le seul et unique magasin en Finlande qui vend de l’alcool (on trouve seule- ment cidres et bierres en supermar- ché). Vous trouverez alors un grand choix de glögi. Le glögi est comme chez nous, le plus souvent préparé à base de vin rouge, mais on trouve aussi du glögi de vin blanc (jamais goûté). Mais ensuite, celui-ci peut être aromatisé avec différents types d’épices et d’agrumes. En plus du vin, certains glögi contiennent aussi un alcool supplémentaire, comme du rhum ou du cognac par exemple. Ainsi, le taux d’alcool varie environ entre 11% et 21%. Inutile de vous dire que quand vous avez but votre verre de glögi à 21 %, vous êtes plus tout frais! Vous pouvez voir la sélec- tion du jour sur la photo, mustikka glögi, glögi aux myrtilles, et jouluglö- gi, glögi de noël. Et encore une der- nière chose, dans son glögi, en Fin- lande on ajoute des amandes éffi- lées, des raisins et aussi des noiset- tes. Miam!

18

N OVEMBRE 2006 / NUMERO 359

LE MALIN PETIT CANARD - LE BULLETIN DE LA COMMUNAUTÉ FRANCO-FINLANDAISE

- L E BULLETIN DE LA C OMMUNAUTÉ FRANCO - FINLANDAISE 1er novembre Voici quelques photos

1er novembre

Voici quelques photos prises hier sur le chemin qui me mène de chez moi à l’université où je prends des cours de finnois en ce moment. Environ 10 mi- nutes en vélo et de quoi s’en mettre plein les yeux. Vendredi dernier nous avons eu une tempête de neige, de quoi nous apporter en quelques heures les vrais signes de l’hiver. Je dois dire que cette année, l’hiver n’a pas tardé à venir, les températures tournent autour de -10°C -15°C depuis deux semaines environ, ce qui veut dire que nos riviè- res sont déjà en grande partie gelées. Les arbres sont givrés, la lumière est magnifique. Ces photos sont à l’image de ces derniers jours, grand beau temps depuis le début de la semaine. Les heures de jour diminuent à grande vitesse, en ce moment à 16h il fait déjà presque nuit.

Je ne me lasse pas d’admirer ces paysages et cette lumière si particu- lière.

Alors que la plupart d’entre vous, en France du moins, profitez encore d’un bain de soleil en térrasse, en petite manche, ici on se pare contre le froid. Comme dirait mon professeur de fin- nois, il fait froid mais c’est une question d’habillement. On superpose les cou- ches, on s’habille et on se déshabille tout le temps, une habitude à prendre. Ici on apprend à ne jamais oublier son bonnet, son écharpe et ses gants, je crois qu’on ne peut même pas les ou- blier. Le caleçon sous le pantalon, c’est le sous vêtement classique et

sous le pantalon, c’est le sous vêtement classique et puis si nécessaire on rajoute un sur-
sous le pantalon, c’est le sous vêtement classique et puis si nécessaire on rajoute un sur-

puis si nécessaire on rajoute un sur- pantalon gore-tex sur son pantalon. C’est finalement pas si compliqué.

Et puis, j’ai remarqué que les premiers

froids étaient toujours difficiles, surtout quand il fait humide. Mais plus le froid devient sec, plus c’est supportable. Et on continue à se déplacer en vélo…en

vélo sur la neige?? oui…

froid? oui. A vrai dire, ça réchauffe et vos pieds ne touchent pas le sol (c’est souvent par les pieds qu’on attrape froid non?)…pas si mal! J’ai beaucoup de plaisir à faire du vélo en hiver, alors qu’en France quand je voyais des gens faire du vélo en hiver, je me disais qu’ils étaient bien courageux et que je ne pourrais pas. Et oui!

avec ce

Enfin, les températures sont très relati- ves, car la sensation de froid dépend beaucoup du vent et du taux d’humidi- té. Aussi, il y a la température qu’indi- que le thermomètre et la température ressentie, et la différence entre les deux peut être très importante. Person- nelement je supporte beaucoup mieux

le froid sec ici, que le froid humide, cru

de ma région natale, qui vous trans- perce, même bien habillé.

Assez des paysages et des considéra- tions météorologiques, c’est promis je passe à autre chose la prochaine fois…

c’est promis je passe à autre chose la prochaine fois… 15 octobre Je n’ai pas pu

15 octobre

Je n’ai pas pu résister à vous faire par- tager ces photos prises cette après- midi lors de notre promenade du di- manche. On était juste aller faire une ballade dans la forêt sur la colline. On

a une chance sur deux d’y rencontrer

nos amis les rennes, cette fois-ci c’était une vrai horde qui nous a quelque peu surprise dans notre tranquilité de pro- meneurs du dimanche. Pour ceux qui ne le savent pas, les rennes sont des animaux qui vivent en liberté mais qui appartienent à un propriétaire. Il s’agit d’un animal presque inoffensif qui se

contente de vous regarder passer, un peu comme le ferait une vache. Tout ça pour vous dire que rencontrer des rennes lors de sa promenade du di- manche n’est pas chose rare ici, à vrai dire vous avez plus de chance de ren- contrer un renne qu’un Finlandais en Laponie. A ce qu’il parait, il y aurait plus de rennes que d’habitants en La- ponie!

il y aurait plus de rennes que d’habitants en La- ponie! Maustekakku - Gâteau aux épices

Maustekakku - Gâteau aux épices

Un gâteau facile et rapide à réaliser et qui parfumera votre maison d’une bonne odeur d’épices.

- 3 dl de farine

- 1 cc de canelle

- 1 cc de cardamone

- 1/2 cc de clous de girofle

- 50 g de beurre

- 1,5 dl de sucre

- 1 cc de sucre vanillé

- 2 oeufs

- 1 cc de bicarbonate de soude

- 1 dl de lait

Mélangez avec un fouet les oeufs avec le sucre et le sucre vanillé. Ajoutez le beurre fondu et le lait. Mélangez en- semble, farine, bicarbonate de soude et les épices (en poudre), puis incorpo- rez ce mélange au précédent. Mélan- gez bien. Verser la préparation dans un moule beurré et fariné (j’ai choisi un moule à cake mais un autre moule ira très bien aussi). Faites cuire dans un four préchauffé à 175°C, durant 40-50 minutes. Ajustez la cuisson en plantant un couteau et en vérifiant que le gâ- teau est bien cuit.

N OVEMBRE 2006 / NUMERO 359

19

L

E MALIN PETIT CANARD - LE BULLETIN DE LA COMMUNAUTÉ FRANCO- FINLANDAISE

http://trentsan.free.fr

T RENT EN FINLANDE

4 novembre

Hämeenkadun

Où le plus gros évènement étudiant en

Finlande

et ça se passe à Tampere

Principe

L'Hämeenkadun est en fait un rally façon finlandais bien sûr ! Cet évène- ment à lieu tous les ans et rassemble des étudiants venant de la Finlande toute entière. Le principe est très

(trop ?) simple, les bars de la rue prin- cipale de Tampere (Hämeenkatu) par- ticipent à l'évènement et le but est

de

du nombre de litre bière que l'on est capable de s'enfiler on gagne un badge que l'on pourra coudre avec amour sur son overall (sorte de salo- pette que possèdent tout étudiant et qui se customize très largement, la couleur est celle du département de

l'université auquel appartient l'étudiant

et pour le reste, c'est au choix

cas c'est une coutûme fort amusante et largement suivie). Les règles de l'évè- nement sont d'ailleur très bien expli- quées sur le site officiel.

en tout

boire ! Oh surprise ! En fonction

Mais l'Hämeenkadun c'est aussi et sur- tout l'occasion pour des étudiants ve-

nant de la Finlande toute entière de se

retrouver et de

oui on les refera pas ces finlandais Hämeenkadun erasmus Parce que nous, on a pas besoin d'un prétexte pour picoler, on a donc évité la fureur de l'hämeenkatu et on s'est gentiment bituré dans l'appartement de Mario. Etait présente toute la clique paawolienne avec quelques invités de Mikontalo. Peu importe, bière à la main tout le monde est égal ! (à confronter avec nos idéaux bien français)

picoler ensemble, hé

Une fois tout ce petit monde un peu amoché, direction le centre ville, juste pour apprécier le spectacle de milliers d'étudiants finlandais complètement ivre. Cela peut parraître un tantinet sadique voire voyeuriste mais cela vaut vraiment le coup d'oeil ! et je pense n'avoir jamais vu autant de gens à keskustori. Inutile d'essayer d'enga- ger la conversation, les autochtones

sont à un stade très avancé d'alcoo- lisme

La soirée

C'est là, au centre ville que nous ap- prennons qu'une soirée est prévue, mais qu'il faut un ticket pour entrer

dans les dizaines de bus faisant la na-

vette

n'avons pas été prévenu (sciement l'Hämeenkadun c'est avant tout un ras- semblement de finlandais entre finlan- dais !) et tous les tickets sont vendus des mois auparavant

malheureux erasmus qui

Alors quoi on allait pas se laisser faire comme ça non ? Après avoir essayé de négocier un peu avec les organisa- trices et de jouer vaguement de nos charmes pour passer, nous avons vite compris qu'avoir les yeux bruns ne suffisait pas pour amadouer la finlan- daise ! Tanpis, c'est peu conventionnel mais nous nous sommes vite résigné à sauter la barrière ! Une fois dans le bus, on s'est vraiment

senti étrangers (enfin

étrangers) car premièrement notre taux d'alcolémie ne pouvait pas rivaliser avec celui de nos voisins de siège et deuxièmement parce qu'on était les

seuls erasmus dans ce bus

on le sait ? facile on est les seul pékin à ne pas avoir leur salopette !

encore plus

comment

Une fois arrivé devant un grand stade,

nous avons vite ravalé notre petite vic-

toire sur l'autorité finlandaise

veau contrôle des tickets. J'ai alors tenté de ressortir mon baratin sur "mais on est là pour découvrir la culture finlandaise, nos tuteurs nous ont dit que ca irait même sans ticket,

on veut vraiment faire la fête avec les finlandais blablabla" j'avoue d'ailleur me sentir un peu mal quand je mens comme ça maintenant, et oui c'est aus- si ça l'intégration. Une partie de notre groupe a réussi à

entrer, une autre partie non

j'ai appris

plus tard qu'il fallait leur prendre d'avantage la tête, j'ai argumenté que pendant 10 minutes ^_^ bref qu'à cela

ne tienne, il parrait qu'il ya une autre soirée organisée à l'Onnela, en (re) route pour le centre ville ! Onnela

un cauche-

mar pour agoraphobe ! Mais on s'est

nou-

La soirée à l'Onnela était

bien amusé et un groupe finlandais jouais de la musique live pendant une

partie de la nuit, c'était une bonne soi- rée dont je retiendrais quelques anec- dotes:

- salut tu t'appelles comment ?

- Xe (je rapelle plus de son nom, je

mets un "e" pour signifier que c'était une charmante blonde) discussion amicale pendant un bon

quart d'heure sur les futilités d'usages telles que les études et companie

- tu es d'où ?

- France

et disparition ! Ca me change

des "woaw", pan une bonne claque dans ma tête pour me remettre en place, ça fait du bien. Je retiendrais aussi que le groupe ayant réussi à entre au stade nous a

- ah

rejoint à l'Onnela, le fait de ne pas avoir d'overall et se sentir si

"étrangers" les a fait fuir

fait de ne pas pouvoir entrer nous a fait gagner de précieuses heures, comme quoi, quand je dis que je suis un mec chanceux ^_^

finalement le

L'Hämeenkadun c'est un truc à voir

étant Erasmus et à vivre étant finlan- dais au moins une fois dans sa vie,

parole de moi ça vaut le coup peu qu'on ai LE ticket

pour

21 octobre

Chanson officielle du TUT

Je voudrais présenter brièvement la chanson officielle du TUT (l'université technologique de Tampere). Elle est assez représentative de l'esprit étu- diant qui règne ici !

Petite introduction

représentative de l'esprit étu- diant qui règne ici ! Petite introduction 2 0 N OVEMBRE 2006

20

N OVEMBRE 2006 / NUMERO 359

LE MALIN PETIT CANARD - LE BULLETIN DE LA COMMUNAUTÉ FRANCO-FINLANDAISE

Cette chanson nous a été chantée

pour la première fois par nos tuteurs

lors de la réunion d'information

première fois on ne comprend rien, on peut penser qu'il s'agit de quelque chose de jovial décrivant sommaire-

ment le TUT

rien ! Premier contact avec le finnois et première démonstration de la mentalité alcoolisée finlandaise. (sur laquelle je me ferais une joie de revenir dans un billet prochain)

la

que nenni, il n'en est

Texte Lapin kulta, Lapin kulta, Karjala, Karjala Sininen ja Olvi, Sininen ja Olvi, Koff Koff Koff Koff Koff Koff.

Ça se chante a tue tête a capella première impression ? Cela semble étrange, c'est finnois, c'est assez court et cela n'a pas l'air de mordre.

Laponie nous voici

Après quelques jours de préparation et une bonne dose d'inconscience, voilà notre petit groupe d'erasmus sur le

point du départ

Grand Nord nous voici !

direction la Laponie !

Dans le train nous avons joyeusement squatté tout un compartiment invitant les gens à changer de place afin de ne pas être dérangé, afin de pouvoir pico- ler tranquillement On retiendra surtout

que dans le train de nuit les lits coûtent 25euros (que nous n'avons bien sur pas pris) et que dormir sur des sièges trop étroits la lumière allumée c'est pas

super

taux d'alcoolémie aide à passer sur ces détails matériels. Les contrôleurs sont comme tous finlandais qui se res- pecte rigoureux sur les règles et quand on demande de montrer sa carte d'étu- diant, on s'exécute !

heureusement que notre haut

Rovaniemi Nous voilà donc dans Rovaniemi, «

capitale de la Laponie », enfin capitale dans le sens finlandais du terme, c'est

à dire 50 000 âmes. Premier choc, pre-

miers frissons (la température oscillait entre 3 et 6 degrés) et premières im-

pressions

à voir ! Oh surprise ! C'est une ville sans charme comme on en voit par-

tout, des habitations, des centres com-

merciaux

mettre sous la dent ! Alors quoi ? On est venu jusqu'ici juste pour ça ? Non non non ! On avait prévu de louer des

et bien Rovaniemi y'a rien

rien de bien spécial à se

et bien Rovaniemi y'a rien rien de bien spécial à se voitures pour aller dans des

voitures pour aller dans des parcs na- tionaux du coin (enfin à 100 et 300 km) mais avant cela, petit détour par le parc du père Noël (santa claus park) qui est aussi le point de passage du cercle polaire arctique !

Les environs de Rovaniemi sont vrai- ment magnifique, la fin septembre cor- respondant à l'automne, les arbres à perte de vue se colorent en rouge et oranger, c'est vraiment superbe, même sous un temps couvert ! On n'a donc pas pu s'empêcher de s'arrêter dès

que l'on a trouvé un joli coin pour pren-

dre des photos

ponais vous dis-je !

de vrais touristes ja-

Les rênes se baladent en liberté dans toute la Laponie, et il n'est pas rare d'en voir traverser la route (au début l'on ralentissait pour prendre des pho- tos puis on s'est vite lassé ^^). Et pour ajouter un détail, la viande de cerf ça a goût de chevreuil.

C'est en tout cas un autre bon exemple de la communion entre les finlandais et la nature. Les routes sont d'ailleurs excellente malgré le fait qu'il n'y a per-

excellente malgré le fait qu'il n'y a per- sonne et autre avantage, impossible de se perdre

sonne et autre avantage, impossible de se perdre ! Les routes menant au nord

de la Laponie étant au nombre de

2 !

Pyhäjärvi La première nécessité était de nous trouver donc un chalet pour la nuit et de ce côté la Laponie offre de très nombreuses opportunités à petit prix, confort rudimentaire mais pour passer quelques jours c'est parfait. Sitôt les valises posées, direction le parc natio- nal pour une petite randonnée d'une quinzaine de kilomètres.

Faut être honnête

la Laponie c'est

vraiment magique ! Des paysages en-

chanteurs, de l'eau, des couleurs cha-

toyantes sur les arbres

le gâteau le soin apporté par les finlan- dais à leur parcs, des chemins toujours en très bon état, toujours respectueux de la végétation y'a rien à dire, juste des leçons à prendre.

et cerise sur

Le paysage dans les environs de Py- häjärvi a été sculpté avec les glacia- tions successives de l'Histoire et il n'est pas rare de se trouver au beau milieu du lit d'un ancien glacier. Toujours aus- si impressionnant à vivre, parole de scout ! Chose étonnante, le soleil se couche plus tard en montant vers le nord en y réfléchissant à deux fois c'est logique, mais j'ai été surpris sur le coup. La lumière du soleil n'est jamais très importante, pour donner un élé- ment de comparaison on a toujours l'impression qu'il est 16-17h même à midi ! Il y a très peu de variation de

N OVEMBRE 2006 / NUMERO 359

21

L

E MALIN PETIT CANARD - LE BULLETIN DE LA COMMUNAUTÉ FRANCO- FINLANDAISE

tits chalets au bord d'un lac dans une foret intacte oh bonheur. Même si la
tits chalets au bord d'un lac dans une
foret intacte
oh bonheur.
Même si la température oscillait entre
1 et 3 degrés, nous n'avons pas résisté
à
faire un tour sur le lac, histoire de
jouer aux pirates (mais attention, pas
question de tomber à l'eau
nous
avons préféré le côté alcoolique de la
culture pirate, et une bouteille de
rhum !)
Devant un magnifique couché de soleil
et
une aurore boréale inoubliable (que
je
n'ai pas pu prendre en photo
pas
assez de lumière). Pour décrire som-
mairement, l'on peut voir d'immense
traînées vertes lumineuses dans le ciel
qui décrivent des courbes et qui se
fondent en un point vers l'horizon. Ma-
gnifique ! Autre étrangeté d'Inari, le
soleil ne se couche pas totalement et il
ne fait pas totalement nuit, mais très
sombre
dépaysant cette Laponie !
température entre le jour et la nuit, 2
degrés tout au plus.
puis le froid commence a se faire sentir
et là on court à nouveau
l'eau ! Direction la serviette
hors de
petite
Après ce bain de nature, une petite
cérémonie étudiante (comprendre re-
pas à base de pattes-bolognaises)
et
le sauna !
Le sauna comment ça marche ? On
entre dans une cabane en bois chauffé
à 60-70 degrés par un gros poële, on
s'assoit sur une estrade en bois et l'on
attend de cuire un peu. On discute en-
tre amis et tradition oblige, dans le plus
simple appareil. Une fois que l'on est
un peu habitué, les festivités commen-
cent et l'on verse de l'eau sur des gros-
ses pierres posées sur le poële, une
grosse vapeur d'eau brûlante s'élève
alors et l'on en prend plein les miret-
tes ! On se voit mourir suffoquant mais
il n'en est rien et lorsque l'on sent que
l'on est « a point », on ouvre la porte,
et l'on court en direction du lac ! (Je
laisse le soin à chacun d'imaginer à
quelle température est l'eau à 60km au
nord du cercle polaire arctique). Quel
bonheur lorsque l'on entre, c'est une
sensation difficile à décrire, cela se vit !
On reste une vingtaine de seconde
pause et l'on retourne dans le sauna !
Contrairement à ce que l'on pourrait
penser on ne tombe jamais malade et
c'est très bon pour la circulation. Faut
aussi ajouter que c'est très bon contre
le froid !
Le lendemain matin nous avons visité
un autre parc naturel, moins joli que le
premier, mais les quelques points infos
de-ci de-la nous ont appris quelques
trucs sur le mode de vie des Sames, et
sur la durée de vie des arbres.
Je ne résiste pas à montrer une petite
photo d'un arbre plus tout jeune (celui-
ci
à 400ans) dont, rareté de la région,
les branches sont tombantes.
Après tous ces efforts, du réconfort
que diantre ! Avec une petite fête (bien
trop arrosée comme d'habitude) dans
notre chalet
je n'écrirais pas trop à ce
sujet, je me souviens pas de tout :p
Réveil assez difficile et petit dej. Le
petit déjeuné est toujours un grand
moment de discussion avec nos amis
allemand
qui ne comprennent déci-
dément pas que nous autre français
aimons tremper notre tartine de confi-
ture dans notre lait ou que l'on mange
tout simplement que du sucré. Eux
préfère le salami, du fromage et du
jambon sur des tartines beurrées
amusante expérience que l'internatio-
nal
Retour
Après tant d'émotion nous sommes
donc retourné sur Rovaniemi, 250km
plus au sud pour reprendre le train (et
re-boire un coup ^^). Dernier souvenir
de la Laponie dans LE kebab du coin
avant de retourner sur Tampere retour-
ner à notre vie d'étudiant-vacancier !
Un seul mot : Génial
Inari
Faut dire que 60km au nord du cercle
polaire c'était pas assez froid pour
nous
direction donc le nord de la Fin-
lande vers le plus grand lac que ce
pays possède, Inarijävi. La végétation
est très différente la-bas, moins dense,
que des épineux et
de la neige ! Oui
en plein septembre ça fait bizarre,
mais finalement on s'y fait
Nous avons donc trouvé un second
chalet dans un petit coin de paradis
(n'ayons pas peur des mots), deux pe-

22

N OVEMBRE 2006 / NUMERO 359

LE MALIN PETIT CANARD - LE BULLETIN DE LA COMMUNAUTÉ FRANCO-FINLANDAISE

http://bepoinfinland.hautetfort.com/

G REG EN FINLANDE

8 novembre

Soirée jeux et sauna à Haukilahti

Samedi, Anna et moi avons invité quel- ques amis pour fêter la pleine lune, halloween et surtout pour jouer aux loups-garous !

Une très bonne soirée qui ne nous a pas empêchés de faire d'autres jeux,

de chanter avec les copains de la cho- rale WIOL, de se cuire des saucisses

dans la cheminée faire un sauna.

et bien sûr de

Avec, pour se refroidir un peu,

une bonne bataille de boules de neige !

se refroidir un peu, une bonne bataille de boules de neige ! 4 novembre Cette semaine
se refroidir un peu, une bonne bataille de boules de neige ! 4 novembre Cette semaine

4 novembre

Cette semaine donc, première neige

qui tient

fête avec les étudiants en français, et première bataille de boules de neige :-) Heureusement, on avait prévu cette arrivée de l'hiver, et le week-end der- nier, Anna et moi nous sommes oc- cupés du jardin, avant qu'un blanc manteau ne le recouvre .

Direction la ville pour une

du jardin, avant qu'un blanc manteau ne le recouvre . Direction la ville pour une N
du jardin, avant qu'un blanc manteau ne le recouvre . Direction la ville pour une N
du jardin, avant qu'un blanc manteau ne le recouvre . Direction la ville pour une N
du jardin, avant qu'un blanc manteau ne le recouvre . Direction la ville pour une N

N OVEMBRE 2006 / NUMERO 359

23

L

E MALIN PETIT CANARD - LE BULLETIN DE LA COMMUNAUTÉ FRANCO- FINLANDAISE

http://jeremsuomessa.blogspot.com/

H ELSINCOUINE S UOMESSA

H ELSINCOUINE S UOMESSA 5 novembre Minä ja minun päivä Pour tous ceux qui se

5 novembre

Minä ja minun päivä

Pour tous ceux qui se demandent où j'en suis avec le finnois, voila un petit texte sur moi et mon quotidien.

Moi, minä olen Jérémie Houet. Olen ranskalainen poika, ja kotoisin Nantesista. Olen kaksikymmentakolme (23) vuotta vanha. Nyt asun Helsingis- sä, Kampissa, Leppäsuonkadulla. Olen vaihto-opiskelija; opiskelen lakia ylio- pistossa. Olen pitkä ja laiha. Puhun ranskaa (totta kai), aikaa hyvin englan- tia, espanjaa ja vähän suomea.

Tavallisesti herään 7:30. Nousen noin 7:45, mutta olen vähän väsynyt. Juon appelsiinimehua ja syön mysliä maidon kanssa. Sitten, käyn suihkussa ja pe- sen hampaat. Panen vaatteet päälleni; menen yliopistolle 8:30. Opiskelen kir- jastossa joka päivä. Syön lounasta kel- lo 12:30 Unicafessa. Sitten juon kahvia tai teetä. En ole kasvissyöja. En tupa- koi. Iltapäivällä urheilen; menen kuntosa- lille. Joskus pelaan squashia ja sulka- palloa. Usein käyn saunassa. Menen kotiin kello 7 tai 8 illalla. Syön ja samal- la katson televisiouutiset kannettavasta

tietokoneesta. En tanssi diskossa mut- ta joskus tykkään käydä oluella ystä- vien kanssa.

Nähdään

1er novembre

il neige !!!

Mercredi 1er novembre, je me lève et là, que vois-je? de la neige. Il a com- mencé à neiger sur Helsinki aujour- d'hui. A priori ici la neige ne reste pas (neige fondue) mais à 20 kms de là il y avait une épaisseur de 5 cms. Bon il va vraiment falloir que je m'achète des chaussures adéquates maintenant

22 octobre

Lordi cola light

Ils l'ont fait !!! Une vrai boisson brune au goût prononcé pour refléter le groupe de metal Lordi (vainqueur de

l'eurovision je vous le rappelle)

cette boisson, ce n'est pas de la vodka,

pas de la bière mais

Quand je vous disais que sous leurs distantes apparences, les finlandais ne

et

du cola light :)))

je ne me serais

pas attendu à ça; enfin j'ai bu la bou-

sont pas méchants

teille

bon bof c'est du coca.

Pour Lordi, les fans pourront aller voir

leur website ( http://www.lordi.fi/ ), il est vraiment bien fait et leur vidéo est mar- rante. D'ailleurs ils sont en concert en France dans deux jours, le 24, à l'Ely- sée Montmartre et ils seront à Helsinki

le 4

voir (mais bon j'ai un exam de prévu deux jours après, dommage!).

Promis si j'ai le temps je vais les

Boulot-dodo, elle est où l'année Erasmus ?

Voila plusieurs semaines que je n'ai pas donné de nouvelles, mais que m'est-il arrivé ???

Eh bien comme pour tout le monde mes cours ont vraiment commencé et ça ne rigole pas. Pour l'instant, ques- tion quantité de travail je ne vois pas la différence avec l'an dernier. On m'avait dit "année Erasmus, c'est tranquille", oui certainement mais pas la mienne. Bon je vais vous expliquer un peu comment ça marche. A la fin de l'an- née je dois ramener 60 crédits pour obtenir mon diplôme; or pour avoir des crédits il faut passer les examens de chaque matière, et peu importe la note, à partir du moment où je passe j'ob-

chaque matière, et peu importe la note, à partir du moment où je passe j'ob- 2

24

N OVEMBRE 2006 / NUMERO 359

LE MALIN PETIT CANARD - LE BULLETIN DE LA COMMUNAUTÉ FRANCO-FINLANDAISE

tiens tous les crédits correspondant au

cours (en gros que j'ai 1 ou 5 c'est du pareil au même; le système de notes est le suivant, 0 on échoue, 1 on

passe

et ça s'arrête là, ce qui n'est pas mal vu que les profs mettent plus facile- ment des 5 que si c'était en France pour avoir au dessus de 15). Donc j'ai des cours qui peuvent durer deux jours (7 heures par jour) voire d'autres qui cumulent au final 50 heu- res, ce qui n'est pas mal car certains sujets demandent à approfondir plus; encore une différence avec la France où les durées sont fixes selon unités mais bon pour la plupart vous savez tout ça. Donc ça me fait 18 cours en un an. Comment se passe un cours? D'abord le prof arrive TOUJOURS 15 minutes après l'heure prévue et finit 10 minutes avant (et ce pour tous les profs sans exception, je n'ai par exemple encore jamais commencé un cours à 10h ta- pantes); ensuite on reçoit des polyco- piés avec tout le cours ou au moins les grandes idées; le prof a les siens sur Powerpoint et on lit les feuilles en les approfondissant avec ce qu'il dit, en gros donc très peu de prises de note ce qui est très agréable vu qu'on peut assimiler pendant le cours et on ne note pas bêtement! Ah oui toutes les salles sont super équipées point de vue ordi, rétros, connection internet

dans les amphis; d'ailleurs il arrive sou- vent aux profs de nous dire d'aller lire des articles sur Internet ou de nous montrer comment rechercher certains docs en naviguant en plein cours sur le web. Bon l'anglais n'est pas excellent avec tous mais on essaye de s'habi- tuer (sauf mon prof de Business Law in Russia dont je n'ai carrément rien cap- té). Et puis une fois le cours terminé, il y a l'examen; eh oui, ici on n'attend pas la fin du semestre, d'ailleurs il n'y en n'a pas vraiment. En gros l'examen a lieu trois jours après le dernier cours donc ça limite le temps des révisions mais au moins tout est frais dans la tête; j'ai d'ailleurs eu un exam qui a eu lieu juste après le dernier cours et la veille le prof nous a dit d'aller lire un doc de 130 pages, sympa!!! Car ici, les profs viennent nous faire cours mais dans la plupart des cas ils sont ici pour discu- ter avec nous (eh oui, ça existe) donc ils nous donnent des bouquins, arti-

cles

en parle

pour vous donner des mes nouvelles. En fait j'ai déjà eu trois examens (dont j'attends les résultats) et j'en ai un très

et jusqu'à 5 où c'est très bien

à lire et à préparer et après on

D'où mon manque de temps

important demain (mais bon il faut bien souffler, et puis en plus c'est du droit européen donc pas de quoi être trop inquiet, même si je me suis rendu compte qu'écrire en anglais c'est pas si facile vu que ce sont souvent les mê- mes mots qui reviennent, et ça ça énerve!). Pour les accros du concours de plai- doirie de l'an dernier, sachez que j'en

refais un cette année. Ben oui c'était si bien! Je participe au European Law Moot Court (il y a un site internet pour ceux que ça intéresse). Il faut dire que j'ai été pris car les phases orales peu- vent avoir lieu en français donc ça aide d'avoir un français dans l'équipe. Je suis avec un anglais, un espagnol, un néerlandais, un suèdois et trois finlan- daises. On doit rendre le mémoire avant mi-novembre donc là, je suis en surcharge de boulot (Trine, Touane,

vous voyez ce que je veux dire

fait on est deux équipes de 4 et si on passe la phase du mémoire, on part

tous plaider (Maastricht, Zagreb, Kiev

et Bucarest je crois

plus trop) et les plaidoiries sont en FE- VRIER; donc avis à tous ceux qui veu- lent venir, n'achetez pas vos billets car je ne serais peut-être pas là et je ne saurais si on va faire les plaidoiries qu'au mois de janvier. Désolé pour ça mais ça ne dépend pas de moi. Je mettrai tout le monde au courant au plus vite.

mix) et là que des mecs ! Bon alors le Jérémie retourner enlever son short et tout nu dans le sauna (les seuls qui avaient gardé leur short étaient un pote anglais et des italiens) et là je sors pour prendre une douche et qui je vois

arriver, Julia (la copine d'Aix) et Miette (une amie belge) en maillot (bien sûr). Finalement elles sont les premières filles à rentrer dans le sauna ce qui

crée un ambiance bien sympa

d'autres les suivent. On a passé envi- ron une heure dans le sauna, entre- coupée de deux plongeons (tout nu) dans la mer (ou un lac je sais pas trop). Wouahh !!! je sais pas à combien de degrés était l'eau mais c'est froid tout de même; une fois sorti de l'eau (il était aux environs de 22h) on ne sent même pas qu'il fait 5°C; c'est bien revi- gorant et après ça la seule chose qu'on veut faire c'est retourner dans le sau- na! Excellente soirée, rien à redire sauf qu'il y avait beaucoup de monde, d'ail- leurs quand le sauna se remplissait de trop ils (les finlandais organisateurs) balançaient de l'eau sur les pierres pour augmenter la température et faire ainsi sortir ceux qui ne pouvaient plus supporter.

et

). En

enfin je ne sais

Voila un peu ce que je fais. Coté climat il commence à faire nuit à 18h00, il pleut et le temps s'est nettement rafraî- chi (d'ailleurs les gants et le bonnet sont de sortis). Je vous promets des photos d'Helsinki et de St-Petersbourg mais certainement pas avant mi- novembre, Moot Court oblige. Pour le sauna, je vais récupérer les photos de Julia et j'essaierai de les mettre sur le blog rapidement.

Nähdään !

Boulot, boulot et à quand le repos? Eh bien, je m'en vais à St-Petersbourg jeudi prochain pendant 4 jours avec l'association Erasmus (super active) de l'université; je l'avais prévu avant le Moot Court donc c'est plutôt stressant

pour le boulot mais bon je suis aussi là pour en profiter un peu. Et puis jeudi dernier il y avait "Sauna evening"; l'assoc avait loué des saunas et tous les étu- diants étrangers pouvaient y aller gratos. En fait après mon exam jeudi, on est parti là-bas; il y avait un bar- becue dehors pour faire griller

saucisses

la bière était à 1 euro. On file se changer et on rentre dans le sauna (il y en avait un exclusi- vement pour les filles et un autre

rentre dans le sauna (il y en avait un exclusi- vement pour les filles et un

et

N OVEMBRE 2006 / NUMERO 359

25

L

E MALIN PETIT CANARD - LE BULLETIN DE LA COMMUNAUTÉ FRANCO- FINLANDAISE

http://my.opera.com/Blanka/blog/

BLANKA'S PAGE

1er novembre

Pour tous les fans du bon repas, j’ap- porte une nouvelle recette de la cuisine finlandaise traditionnelle. Cette fois ci, c’est un dessert sucré qui on trouve dans presque tout les cafés et super- marchés – là-bas frais, congelé ou du- rable dans les sachets plastiques. La recette est très simple, mais le résultat étonnamment bon, quand c’est fait à la maison. Pour obtenir à peu près 15-20 morceaux, il faut:

8-9 dcl de farine 3,5 dcl de lait

100 g de beurre ou de margarine

50 g de levure fraiche

1 dcl de sucre

1 oeuf

1 pc de cardamon, une pincée de sel

du sucre et de la cannelle pour le rem- plissage

1 oeuf battu pour dorer et du sucre en

pièces brutes pour décorer les brio- ches

D’abord, faites le levain de lait chaud, sucre et levure. Ajoutez les autres in- grédients à obtenir la pâte que vous laissez reposer 30 minutes sur l’endroit chaud. Roulez un rectangle 5mm épais

et sapoudrer par le sucre et la cannelle d’après votre goût. Créez en roulant la bûche et coupez les morceaux des +/- 3cm. Epatez un peu avec la paume et possez les brioches sur une plaque. Dorez, décorez (regardez la photo) et mettez dans le four de 200ºC pour 10-

12 minutes. C’est très bon accompa-

gné par des boissons chaudes comme le thé, café ou cacao, éventuellement du lait bien frais. Vous pouvez simpli- fier la recette en faisant que les petites miches, dorées et décorées d’une même façon. Puis, c’est appelé PUL- LAT. Hyvää ruokahalua!

31 octobre

Voilà, ça fait déjà un mois que j’ai dé- marré mon blog et je voudrais remer- cier de tout vos compliments gentils Je suis contente que vous l’aimiez, que vous lisiez les articles et j’ai donc beaucoup de raisons et motivation pour continuer ce travail. Comme cha-

raisons et motivation pour continuer ce travail. Comme cha- cun a probablement remarqué, il y a

cun a probablement remarqué, il y a une photo dans l’album Portraits qui bat les records de vue, quoique j’aie espéré que „le Finlandais“ pourrait arri- ver à meilleur résultat. Ca ne se pro- duit pas et je pense qu’il est le temps à donner une explication. La photo (et les autres où je montre la bijouterie), a été prise pour le Bal universtaire 2004 dont ma faculté a organisé. Et le défilé de mode, présentant les bijoux crées des materiaux non-conventionnel, a fait une partie de son programme. Tout les accessoires ont été élaborés par les étudiants des arts multimédiaux et présentés par les filles de ma classe. Parce que personne d’autre a voulu choisir le colier original, complété par les boucles d’oreilles du même style, je décidé de les prendre. Ca m’a plu comme la jolie idée originale et aussi toute la préparation du show a été très intéressante. Je pense, et en ésperant, que pour eux qui me connaissent mieux, ce fait est compréhensible et clairement correspondant à ma per- sonnalité que je décrirais comme beaucoup variée et autant ouverte.

2 octobre

La deuxième semaine a passé vite et j’ai beaucoup de nouvelles choses vé-

cues. La nouvelle la plus intéressante est que j’ai recommencé à enseigner le tchèque de nouveau, après un an (l’enseignement a l’air d’être destiné pour moi mais j’aime bien le faire). C’est une longue histoire mais en bref – en juin, j’ai envoyé mon CV à Han- kintatukku OY (le plus grand produc- teur finlandais des suplements alimen- taires et le leader sur le marché) et j’ai commencé à s’écrire avec Matti, le directeur de l’export. Il m’a proposé un rendez-vous dès que je sois à Helsinki. Je n’ai pas hesité et on s’est vus Mer- credi en avant une discussion intéres- sante. Malheureussement, je peux pas y tra- vailler (à cause de mon finnois faible) mais il m’a demandé si je voulais lui apprendre le tchèque parce qu’il va souvent dans l’Europe central. On a eu la prémière leçon Vendredi.

qu’il va souvent dans l’Europe central. On a eu la prémière leçon Vendredi. 2 6 N

26

N OVEMBRE 2006 / NUMERO 359

LE MALIN PETIT CANARD - LE BULLETIN DE LA COMMUNAUTÉ FRANCO-FINLANDAISE

- L E BULLETIN DE LA C OMMUNAUTÉ FRANCO - FINLANDAISE Puis, j’ai pris la direction

Puis, j’ai pris la direction vers le centre et Fazer café (www.fazercafe.fi) pour boire du café et goûter à un des des- serts connus. Bon, en fait, j’ai eu deux cafés et deux desserts (et en plus le choc surcé) parce que j’ai trouvé dans une brochure pour les touristes un cou- pon 2 pour le prix de 1. Génial! De là, j’ai commencé un tour de découverte des monuments, en avant une autre brochure dans mes mains „Découvrir Helsinki à pied“. Il a plu en peu (aucunes photos réussites), mais j’ai quand même découvert plein de jolis endroits et coins pittoresques. Je peux pas m’aider mais la capital de la Fin- lande me plait peut-être plus que Pra- gue, malgré qu’elle manque l’atmos- phère historique. J’ai donné le plus d’étoiles à la bibliothèque universti- taire, installée dans un bâtiment du style néoclassicisme et construit à 1844. C’est justement là ou on peut admirer la plus grande collection des interieurs éclectistiques en Finlande qui sont ouverts au publique. En plus, un petit restaurant calme du type étu- diant est situé au rez-de-chaussé, ce

calme du type étu- diant est situé au rez-de-chaussé, ce qui est bien de savoir en

qui est bien de savoir en cas d’avoir besoin de se cacher devant le temps de chien ou pour étudier le finnois en prennant une tasse de café. Il y a d’au- tres cinq tours décrits dans la brochu- res donc une bonne occasion de bien connaître la ville. Après, j’ai été invité de venir voir un entraînement de la groupe Tero Saarinen Company (www.terosaarinen.com) où Sini est danceusse. Ils sont vraiment assez populaires dans le monde de dance moderne et Tero lui-même est connu pour ses choréographies extraordinai- res et son style de dance original. Donc pas de surprise que j’ai été capti- vée et je ne peux pas attendre le mois Novembre quand je vais voir le specta- cle vif ici à Helsinki. J’ai aussi réussi ce jour à demander dans l’office de travail Adecco ce qu’ils peuvent faire pour moi. Le jeune homme était géntil mais son sourire diverti a signalé la verité dure - comment j’ose demander du boulot sans savoir le finnois! Je n’a- bandonne pas du terrain mais il faudra probablement aller à Rovaniemi pour que je gagne un peu plus de temps d’améliorer la langue.

Sinon, je fait toujours de la course et l’automne s’est définitivement instalé dans la ville. Tout le weekend pleuvait et on n’a pas vu de soleil. La mère part Mercredi pour dix jours en Suisse et en Asie donc je vais avoir plus de travail, mais les enfants sont vraiment adora- bles. On a eu plusiers moments sym- pas avec la famille. Jeudi, je voudrais sortir – aller rencontre les Tchèques et les Slovaques vivant à Helsinki dans un pub tchèque Hádanka. J’éspère de trouver beaucoup d’informations utiles et la bière fait toujours du bien! Regar- dez aussi l’album „2 Weeks / 2 Týdny / 2 Semaines“.

A PPRENEZ

LE FRANÇAIS AVEC NOTRE LOGICIEL LIBRE

« IMAGIERS »

D ÉCOUVREZ NOTRE MENU PRINCIPAL QUI VOUS DONNE ACCÈS À TOUS NOS MODU- LES ( VOCABULAIRE , GRAMMAIRE , CONJU- GAISON , ETC…)

C OMMENT ÇA MAR- CHE ?

R IEN DE PLUS SIM- PLE , PAS D INSTAL- LATION… C OMMEN- CEZ À APPRENDRE DE NOUVEAUX MOTS EN TROIS CLICS !

WWW.IMAGIERS.NET

N OVEMBRE 2006 / NUMERO 359

27

L

E MALIN PETIT CANARD - LE BULLETIN DE LA COMMUNAUTÉ FRANCO- FINLANDAISE

http://jeannotblog.canalblog.com/

JEANNOT L INSTIT

5 novembre

Week-end bleu

Il fait BEAU, très BEAU depuis vendre-

di et le début de ce week-end de ouf,

commencé dès la fin des cours par

une balade avec Line le long de la côte

à côté de l'école. Il fallait profiter des heures de grand soleil qui se font de plus en plus rares avant de sortir comme le fait tout bon finlandais un

avons rencontré

vendredi soir

deux loulous Petri et Marko (adorateur du Grand Charles) bien drôles dans un pub lors d'une partie de fléchettes qui, nous trouvant très sympathiques, nous

ont offert une bouteille de vin rouge, je

n'ose imaginer la note

la soirée avec eux dans le club karao-

ké le plus connu de Finlande : le Pa- taassa

Nous

nous avons fini

Bon pied, bon oeil et surtout bien cou- verte en ce samedi matin, la fine équipe des professeurs de classe 1 est partie arpenter les sentiers du parc naturel de Nuuksio, prendre un bon bol d'air et rigoler un maxi-

mum

meilleurs moments depuis que ce pays

franchement

j'ai passé un des

m'a accueilli

Vine

Line!!! Vive Jé-

rôme!!!

Grosse marche, 15 km jusqu'au bout

de la nuit

joliment

lunée

Le soir, Anna et Greg nous avait pré- paré une soirée jeu de société ("Le loup-garou")-sauna avec leurs amis de

la chorale, c'était parfait pour achever

cette journée merveilleuse colocs!!!

merci les

Dimanche matin, je dois faire du mé- nage et oublier "Téléfoot", je vais met-

du mé- nage et oublier "Téléfoot", je vais met- tre de l'ordre dans mes affaires, profiter

tre de l'ordre dans mes affaires, profiter de la mer au soleil, travailler un peu, faire de la guitare et peut-être du sali- bandy avec Fab'adoré!!!

1er novembre

Il a neigé et ça souffle, ça change vrai- ment tout. Il fait nuit à 17h mais la blancheur donne de la lumière et les

enfants sont trop contents

du Paino avec Line pour la Olutta du mercredi, petit rituel bien sympathique du milieu de la semaine pour souffler et se dire que l'on bosse dans de très bonnes conditions

je rentre

Je suis seul à la maison et peux me

donner à coeur joie à ma nouvelle pas- sion qui m'a manqué toute la jour-

née

en si7, do, mim sol et lam

4 la chante déjà

si

les encouragements de Sohvi!!!

avec

non

"Armstrong" et ses accords

ça

ma classe

serait génial

il est encore trop tôt malgré

Bonne soirée et vive la vie!!!

classe serait génial il est encore trop tôt malgré Bonne soirée et vive la vie!!! 2
classe serait génial il est encore trop tôt malgré Bonne soirée et vive la vie!!! 2
classe serait génial il est encore trop tôt malgré Bonne soirée et vive la vie!!! 2
classe serait génial il est encore trop tôt malgré Bonne soirée et vive la vie!!! 2

28

N OVEMBRE 2006 / NUMERO 359

LE MALIN PETIT CANARD - LE BULLETIN DE LA COMMUNAUTÉ FRANCO-FINLANDAISE

INFOS

INFOS PRATIQUES

MÉDECINS FRANCOPHONES EN FINLANDE

 
09-63 35 73

09-63 35 73

DOCTEUR JEAN-PIERRE DUBOC GÉNÉRALISTE FRANÇAIS POHJOISESPLANADI 33 A HELSINKI

DOCTEUR PÄIVI JAAKOLA-GUILLAND

DOCTEUR MAARIT BAYON PSYCHOLOGUE POUR ENFANTS ET ADOLESCENTS RUUSULANKATU 10

GÉNÉRALISTE PARLANT FRANÇAIS HELSINGIN LÄÄKÄRIKESKUS

00260

HELSINKI

09-34 81 13 33

09-62 63 88

 

MANNERHEIMINTIE 12 B HELSINKI 09-68 08 81

DOCTEUR RITA HEISKANEN

DOCTEURS LARS-ERIK ESKELIN,

HELENA HARJU ET SIMO SULAMAA CABINET D'OPHTALMOLOGIE SILTASAARENKATU 18A HAKANIEMEN LÄÄKÄRIASEMA HELSINKI

09-709 61

PÉDOPSYCHIATRE PARLANT FRANÇAIS REKIPELLONTIE 2 E 50

DOCTEUR JARKKO KAUSE CHIROPRACTEUR PARLANT FRANÇAIS TAPIOLAN KESKUSTOMI, 10 02100 ESPOO

09-455 88 82

00900

HELSINKI

09-31 06 37 51

DOCTEUR KALEVI FRIBERG OPHTALMOLOGUE MANNERHEIMINTIE 14 – HELSINKI 09-680 25 88

DOCTEURS EEVA KENTALA, AARNO KOHONEN ET EINO HOLOPAINEN OTO-RHINO-LARYNGOLOGIE HELSINGIN LÄÄKÄRIKESKUS MANNERHEIMINTIE 12 B HELSINKI

DOCTEUR RIITTA HUJANEN DENTISTE SPÉCIALISTE EN APPAREILLAGE DENTAIRE MIKONKADUN HAMMASLÄÄKÄRIKESKUS MIKONKATU 19 A HELSINKI 09-686 08 90

09-680 41

DOCTEUR JACQUES GUILLAUME GÉNÉRALISTE FRANÇAIS HELSINKI

DOCTEUR JULIEN BEJEDI DOCTEURS MARJUT JALONEN, JAANA NOPOLA-HEMMI, RITVA SORVA ET MAILA TURANLAHTI CABINET DE

DOCTEUR JULIEN BEJEDI

DOCTEURS MARJUT JALONEN,

JAANA NOPOLA-HEMMI, RITVA SORVA ET MAILA TURANLAHTI CABINET DE PÉDIATRIE RUUSULANKATU 10

09-387 98 78

 
 

00260

HELSINKI

DOCTEUR RITVA KOIVUNEN DENTISTE KASARMINKATU 28A HELSINKI

PÉDIATRE ESPOO

09-53 05 03 00

09-34 81 13 33

AVOCATS FRANCOPHONES EN FINLANDE

 
 

00100

HELSINKI

09-177613

09-605 059  

09-605 059

 

ROSCHIER-HOLMBERG & WASELIUS MAÎTRE (MME) CARITA WALGREN KESKUSKATU 7 A 00100 HELSINKI 09-651211

KALLIONEN, TOPPANEN & SALIMNEN YRJÖNKATU 8 A

ANPR ATTORNEY’S HOUSE MAÎTRE PEKKA PUHAKKA

00120

HELSINKI

STENBÄCKINKATU 26 00250 HELSINKI

09-607377

KAUPPI & MOLANDER MAÎTRE ANTERO MOLANDER POHJOISESPLANADI 37 A

HAAPANIEMI HEIKKI KY MAÎTRE TIMO KORPIOLA MANNERHEIMINTIE 14 B

 

00100

HELSINKI

N OVEMBRE 2006 / NUMERO 359

29

L

E MALIN PETIT CANARD - LE BULLETIN DE LA COMMUNAUTÉ FRANCO- FINLANDAISE

http://nordik-impact.blogspot.com/

S ÉJOUR E RASMUS

http://nordik-impact.blogspot.com/ S ÉJOUR E RASMUS 2 novembre Et bien voilà, a notre retour de laponie nous

2 novembre

Et bien voilà, a notre retour de laponie nous avons eu le droit à la neige à Tampere, une petite chute de neige :

un week end et environ 20-30 cm de neige qui restent. Un peu de verglas, voilà une petite photo, il s'agit de la vue à partir de la fenêtre de ma cham- bre.

22 octobre

Voyage en Estonie

Et voilà, on est arrivé à peine en Fin- lande depuis un mois qu'il faut que l'on aille voir ailleurs ce qu'il se passe, après une courte hésitation avec Hel- sinki nous décidons de partir en Esto- nie, Tallin plus précisément.

Présentation de l'équipe :

10 étudiants de TUT notre université en finlande : Charlotte (FR), Elodie (FR), Paola (IT), Ricardo (IT), Roberto (IT), Raphaèl (FR), AleX (FR), Tony (FR), Francois (FR) et on termine par le meilleur: Philip (GER)

Francois (FR) et on termine par le meilleur: Philip (GER) Come vous l'aurez remar- qué, PH

Come vous l'aurez remar- qué, PH manquait à l'appèle suite à ces problèmes de carte d'identité.

Le trajet : bus jusqu'à Hel- sinki (environ 3H) suivi du ferry jusqu'à Tallin (environ

3H).

Nous partons jeudi à 6H55 de Hervanta et nous reve- nons dimanche soir, merci encore Raph pour toute l'or- ganisation.

soir, merci encore Raph pour toute l'or- ganisation. monde est mort, la nuit a été courte,

monde est mort, la nuit a été courte, il

y a peu de monde dans le bus on en

profite pour prendre la place et récupé- rer du sommeil.

Nous voilà, désormais à Helsinki, pour attendre le bateau, François vient de nous appeler il a pris le bus tout de suite après nous il arrive dans 20 min c'est parfait.

Pendant ce temps on décide d'aller voir un peu autour du port, il y a un petit marché. Le temps de manger

autour du port, il y a un petit marché. Le temps de manger quelque chose faire

quelque chose faire quelques photos et françois arrive enfin.

Il est temps de monter dans le bateau.

La bateau est un ferry classique, très sympa, il y a une roulette pour jouer au casino, un sauna, un bars avec de la musique et bien sur le magasin où les taxes n'existent plus

Pendant que Tony françois et Charlotte s'amusent dans le magasin, Raph, François, Philip et moi prenons les po- sitions de combat.

Nous voilà enfin en Estonie, on décide de ne pas prendre d'argent pour le mo-

Comme dis précédemment nous de- vions prendre le bus jeudi matin à 6H55 seulement pour corser un peu le

tout, on avait un rendu à faire pour jeu-

di après midi donc, bon on change pas

une technique qui gagne et décide de s'y mettre la nuit précédant le voyage avec Francois et PH. François et PH commencent le boulo vers 22H et mois vers 1H du mat pour faire un rapport de 6 pages en anglais sur le kno- wledge management au sein d'un pro- cess de R&D : passionnant.

Après avoir bossé toute la nuit, Fran- çois décide de dormir un peu et se

couche vers 4H30 : il le regrettera par

la suite

Moi j'ai toujours pas fini et donc c'est parti pour une nuit blanche, le sac est fait, j'envois le rapport à PH, une dou- che et rendez vous au bus à 6H50.

A 6H50 nous sommes que 4 à être au

rendez vous et surtout il manque tony qui possède les billets. 5 minutes plus tard tout le monde est là sauf François, trop tard pour aller le réveiller, le bus arrive

On prend donc le bus pour le centre de Tampere sans françois, on continuera

à l'appeler durant tout le trajet mais il semblerait que son sommeil soit trop lourd.

Finalement alors que nous attendons

le bus pour Helsinki il décroche enfin,

malheureusement il est trop tard pour qu'il puisse prendre le meme bus que nous pour Helsinki, il essaiera donc de prendre le prochain. Raph laisse son billet à la cafétéria. Et nous voilà parti pour Helsinki, dans le bus tout le

30

N OVEMBRE 2006 / NUMERO 359

LE MALIN PETIT CANARD - LE BULLETIN DE LA COMMUNAUTÉ FRANCO-FINLANDAISE

- L E BULLETIN DE LA C OMMUNAUTÉ FRANCO - FINLANDAISE ment et de payer par

ment et de payer par carte bleue pour éviter d'avoir trop d'argent Estonien. La monnaie est le eek : couronne esto- nienne1 euros = environ 15 eek

Après quelques minutes de stress nous trouvons l'hotel, cependant afin d'arriver à l'hotel nous avons eu le loi- sir de découvrir les "rues" estoniennes, ainsi que certaines voitures. On se de- mande comment des voitures de sport, comme Porsche ou des cabriolets peu- vent rouler sur des routes commes celles là.

L'hotel ou plutot l'auberge est vraiment sympa, on a une chambre pour toute l'équipe sauf les italiens qui sont dans un autre hotel mais on les retrouvera plus tard.

Cependant on nous prévient que le lendemain il faudra changer de cham- bre et que nous seronts séparés, tant pis, pour le moment on arrive on fait nos lits, et il est temps de sortir voir un peu à quoi ressemble la ville.

est temps de sortir voir un peu à quoi ressemble la ville. Le lendemain nous sommes

Le lendemain nous sommes allés au centre commercial, mais les prix n'étaient pas du tout intéressant.

Puis on a décidé de tester un plat peu commun : de l'ours, servi dans un res- taurant au coeur de la ville médiévale

Tout d'abord nous avon eu le droit à prendre une bierre dehors, heureuse- ment ils prevoient les couvertures, car il faisait plutot froid.

Après ce repas succulent, nous rejoi- gnons les autres erasmus pour un ape- ro en plein air. Puis il est temps d'aller dans le plus grand club de la ville : le Hollywood

Le lendemain nous faisons les bouti- ques pour ramener quelques souve- nirs. Puis c'est l'heure du retour.

Mais en sortant du bateau on s'aper- çoit que notre bus est dans plus d'une heure, les autres étudians erasmus ont une réservation pour un bus dans 10 minutes, nous essayons de rentrer avec eux, le chauffeur ne fait pas at- tention au nombre, et il y a énormé- ment de monde : environ une fois et demi le nombre de places assises. Le chauffeur apelle alors un autre bus pour venir chercher les gens n'ayant pas de places.

Pour conclure voyage très sympa, dont on garde de bons souvenirs.

MUSCLEZ-VOUS LA TÊTE !

M USCLEZ - VOUS LA TÊTE !
M USCLEZ - VOUS LA TÊTE !
M USCLEZ - VOUS LA TÊTE !
M USCLEZ - VOUS LA TÊTE !

N OVEMBRE 2006 / NUMERO 359

31

L

E MALIN PETIT CANARD - LE BULLETIN DE LA COMMUNAUTÉ FRANCO- FINLANDAISE

http://bepoinfinland.hautetfort.com/

S

NOWLAND

3 novembre

Hei!

On était venu pour elle. C'est vrai,

après tout, le soleil, la chaleur en Fin- lande , c'est cool mais enfin on com- mençait à se lasser et les choses sé-

rieuses devaient

on pas : "Les USA ont l'Alaska, La Russie à la Sibérie et l'Europe à la Fin- lande "

Ne dit

En l'espace d'un WE, on est passé

d'un temps correct à 20cm de neige et

-5°C

de la neige puis qques buildings, voitu- res et passants et vous aurez une idée

du résultat

les voitures tournent au ralenti et aller faire ses courses relève de la grande expédition mais enfin, ça n'est que le

début et encore (plus que

tirer! La nuit tombe à 16H30, bref, ça y est l'hiver à démarré!! Aussi, lorsqu'il n'y a pas de vent, on ne ressent pas tant que ça le froid, par contre, dès qu'il se lève, on bouffe du flocon et il est sacré- ment pénétrant!!

Imaginez,

Tout

un désert, mettez y

semble très calme,

) 3 mois à

Alors quand il est 8h du mat', il fait en- core nuit, vous allez en cours et vous êtes embourbés dans 20cm de neige, le vent se lève, vous n'avancez plus et vous vous dites qu'il y a encore tte la

zone verglacée a traverser

aurait du avoir des primes de risque avec bourse ERASMUS!!

On

1er novembre

Coucou tout le monde!!

Re voici qques petites news de Fin-

lande après deux semaines

Ce n'est

petites news de Fin- lande après deux semaines Ce n'est pas qu'il se n'est rien passé
petites news de Fin- lande après deux semaines Ce n'est pas qu'il se n'est rien passé

pas qu'il se n'est rien passé d'intéres-

sant (oh non

Erasmus, parfois, c'est débordant, alors pour un peu qu'on ait des cours à bosser un minimum par dessus, ça devient vite le surmenage!

)

mais voila, etre

J'ai donc passé le WE dernier dans un cottage Finlandais à Palkane, environ 50Km de Tampere. On pourrait les considerer commes des maisons se- condaires, généralement retirés au milieu de nulle part, entourés de bois et lacs et muni d'un sauna, qui, si il est typique, marche au bois!! Bref, rien de bien choquant en Finlande en somme.

Tres logeable, nous y étions 12! Pour

Les bala-

des dans les bois, les grandes tablées pour les repas, les nuits ou chacun dors un peu n'importe ou (ou plutot ou

le dernier endroit ou il se trouve pour

finir la soirée

En plus, j'ai pu y

un WE comme je les aime

).

rencontrer de nombreux insaliens de Rouen (amis de nos amis Français en

Finlande)

biances insaliennes qui me resteront, a jamais, si chères

et

ainsi retrouver ces am-

En somme que du bonheur et des paysages magnifiques, encore une fois.

21 octobre

Seance coiffeur

Hei Everyone! Avant propos : Tibo = Thibaud, Matt = l'autre Matthias (et oui, nous sommes 2!), De bergerac: votre serviteur

ta

le look coco!!

C'est l'histoire de 3 mecs atterris en Finlande, qui veulent se faire couper les cheveux. Décidés dans leur démar-

se faire couper les cheveux. Décidés dans leur démar- che mais pas prêts à accepter n'im-

che mais pas prêts à accepter n'im- porte koi, voici leur périple

Mardi dernier, Tibo et Matt partir explo- rer hervanta (la localité ou nous som- mes) pr trouver de quoi se refaire une

beauté

a explorer le coin, le bilan ne fut pas très glorieux : il y a des coiffeurs, cer-

après

qques tps passés

32

N OVEMBRE 2006 / NUMERO 359

LE MALIN PETIT CANARD - LE BULLETIN DE LA COMMUNAUTÉ FRANCO-FINLANDAISE

- L E BULLETIN DE LA C OMMUNAUTÉ FRANCO - FINLANDAISE tes, l'ambiance y était glauque
- L E BULLETIN DE LA C OMMUNAUTÉ FRANCO - FINLANDAISE tes, l'ambiance y était glauque

tes, l'ambiance y était glauque , l'équi- pement vétuste, bref, on voulait se faire couper les cheveux pas la tête et dans le doute

L'étape suivante fut : Tampere centre, De bergerac troisième larron beatnik se joint à eux. Premier arrêt au city market : Nous avançons, hésitants, dans la longue avenue du magasin quand soudain, surgit de nulle part!!

(enfin si de derriere le Mc Donald), un salon de coiffure avec des produits de beauté et des finlandaises de-

dant

on nous annonce 25E

calcul fut rapide : 25E c'est 3 packs de 12 bieres 33cl (devise locale) mais après tout, le coiffeur c comme le strip tease, on y va pas tt les jours!! (Hein les gars!) puis dans le doute de ne pas trouver autre chose, nous pri- mes RDV pr le vendredi matin suivant.

sans

hesiter, on fonce,

par tête, le

Rongés par qques remords, une petite

escale fut prevu a Prisma ne serait ce

que pr comparer les prix

paraison fut rapide, 19E par personne. Apres s'etre assuré qu'il n'y avait au-

La com-

cun supplément (on commence a etre rodé!), nous primes nouveau RDV pour le meme vendredi matin, ce qui faisait 6 RDV dans le meme creneau pour 2 coiffeurs differents! (vous suivez tjrs )

Le lendemain (mercredi) Matt nous declara avoir moyen d'emprunter ton-

deuse et sabot et la le doute se fut de

plus en plus grand

taraudait les 3 comparses : payer 19E et avoir une bonne tete (ou du moins normale, bonne ça dépend du modèle de base ;)

une question

OU ne rien payer quitte à en payer le

prix (heu

enfin

on s'est compris)

Le jeudi la décision fut prise : ils fran-

chiraient le pas ensemble

quitte

a

s 'acheter 3 bonnets

A 23H, l'échéance débuta

Matt

s'attaquait à De Bergerac (enfin ses cheveux). DB était un peu inquiet.

Après tt, ses cheveux c'est ce qu'il a de

mieux en lui (ou presque

Matt, l'animal, avait déja descendu 4 bieres ;)

) et puis,

Le résultat est que, vous connaissez kiki, le kiki de tous les kiki, idole de notre enfance?? Bah vous verrez bien

Ensuite, Matt s'occupa de Tibo qui

passa de stade de quasi Jackson five

à

bah, vous verrez bien

Bref, on a eu nos premiers flocons au- jourd'hui et avec une touffe comme ça mon pote, t paré pour l'hiver! ;)

au- jourd'hui et avec une touffe comme ça mon pote, t paré pour l'hiver! ;) N
au- jourd'hui et avec une touffe comme ça mon pote, t paré pour l'hiver! ;) N

N OVEMBRE 2006 / NUMERO 359

33

L

E MALIN PETIT CANARD - LE BULLETIN DE LA COMMUNAUTÉ FRANCO- FINLANDAISE

http://vagablondenfinlande.blogspot.com/

S VE EN FINLANDE

S VE EN F INLANDE 12 novembre Comment devenir celebre Samedi soir il y avait

12 novembre

Comment devenir celebre

Samedi soir il y avait une grosse mani- festation dans le nouveau centre des sports de Nykarleby. Toute la ville etait la, meme le maire. Il y a eu un defile de tous les clubs de sport et de musi- que, des spectacles de danse et de musique. Et juste apres les discours, il y avait une surprise de prevue dans le programme : une chanson internation- nale ! 3 volontaires de Kokkola, nous (les 3 volontaires de Nykarleby) plus des volontaires de la salle et les pre- sentateurs de la soiree nous avons chante une chanson sur les bruits que font les animaux dans les diferentes langues. Donc j ai fait le cri du chien,

dans les diferentes langues. Donc j ai fait le cri du chien, du canard, du cochon

du canard, du cochon

vant environ 1000 personnes ! Maintenant je suis connue de tout Ny- karleby !!

francais de-

8 novembre

Bienvenue au pays des pingouins !

Hier les temperatures sont remontees (on est passe de -5 ä +5), du coup la neige a commence ä fondre ! Tout est devenue tres mouille et c est encore plus difficile de faire du velo ! Aujourd hui les temperatures sont un peu redescendues et ca donne comme une patinoire geante partout. Tout le monde fait des petits pas doucement pour ne pas tomber, et on comprend mieux la demarche des pingouins ! Ici, ils mettent des gravillons sur les routes et les chemins pour que ca glisse un peu moins et c est assez effi- cace ! Mais je prefere me deplacer a pieds, c est plus prudent. J ai presque fini de tricoter ma pre- miere chaussette et le travail avec les enfants se passent bien. Je continue å jouer au volley ball le mardi soir et je suis fatiguee le soir. Je comprend mieux pourquoi les finlandais ne sor- tent pas beaucoup le soir, la nuit com- mence a tomber quand je sors du bou-

lot et la resistance au froid demande beaucoup d energie!

6 novembre

petit week end bien sympa

Vendredi : plein de course avant la soiree de samedi, on a emprunte le caddie au supermarche pour rapporter les courses jusqu a chez nous, c etait folklo dans la neige ! Ensuite hambourger et biere au pub. Le samedi je suis allee au cimetiere pour vois les bougies, mais j y suis allee en meme temps que tous les fin-

landais, alors il n y avait pas encore beaucoup de bougies et il ne faisait pas encore nuit. Comme c est pas tout

a cote, je n ai pas eu le courage d y

retourner mais c etait une ballade tres sympa ! Je vous parlais des merveilleuses cou- leurs du ciel, en voici un exemple ! La riviere est toute blanche maintenant, on ne voit plus les arbres se refleter dedans.

Le samedi apres midi, il y avait une course organisee pour halloween au centre equestre ou travaille Monika. Nous y avons participees toutes les 4 d une maniere inedite pour les finlandais.

Je n ai pas nuie a la reputation des francais, tout le monde a aimer ma ratatouille et mes crepes le lendemain matin, meme si ce n etait pas facile de

les faire sauter car la farine finlandaise

n est pas comme la francaise.

Ensuite on a passe une soiree tres sympa, on a bien rigole !

pas comme la francaise. Ensuite on a passe une soiree tres sympa, on a bien rigole

34

N OVEMBRE 2006 / NUMERO 359

LE MALIN PETIT CANARD - LE BULLETIN DE LA COMMUNAUTÉ FRANCO-FINLANDAISE

Un dimanche comme il faut, grasse mat, crepes, ballade dehors pour ra- compagner les gens au bus et sauna !

3 novembre

Aujourd hui j ai mange du renne

et c est plutot bon, et goutu par rap- port a ce qu il mange ici.

J ai un petit jeu a vous proposer : il y a un mot que je trouve marrant en sue- dois. C est fåtölj, quand on le lit comme ca, ca semble plutot inconnu. Alors je vous donne quelques indices :

le å se pronnone "o", le ö se pron- nonce "eu" et le j se prononce un peu comme "ill" dans quille. Alors vous avez trouvez ce que veut dire ce mot?

Et oui ca veut dire fauteuil ! (je sais pas sur que ca s ecrive comme ca en fran- cais?) Ce soir j ai ete dans le pub de Nykarle- by, c est marrant comme cette ville devient vivante le vendredi soir, il plein de voitures sur la place, j en avais ja- mais vu autant. Il y a aussi des jeunes en velo et en tracteurs ! Ils sont trop jeunes pour avoir le permis, alors ils sortent en tracteurs ! Ca donne une ambiance particuliere et sympa. Et il y

a aussi bien sur des gens qui font des

derapages en voitures sur la neige, on comprend mieux pourquoi les finlan-

dais ont des "reflex" (reflecteurs?) par- tout sur eux ou des gilets jaunes fluo pour sortir. Ce week end je vais essayer de faire

de la ratatouille et des crepes !

la organise une partie pour le fin de

Shei-

et des crepes ! la organise une partie pour le fin de Shei- son SVE :
et des crepes ! la organise une partie pour le fin de Shei- son SVE :

son SVE : mon premier week end en entier ä Nykarleby ! Je vous raconterai !

1er novembre

Halloween c est fini, bientot la fete des peres !!!

Hier j ai eu une grosse journee hallo- ween : toute l apres midi lå ou je bosse, des petits jeux, tout le monde deguise et un gouter et le soir j ai aide Shannon å l ecole ou elle bosse pour une soiree d halloween a l americaine. Ce matin c etait la photo de l ecole, j avais pas fait de photo de classe de- puis le college, c etait sympa. En Finlande la toussain est le premier samedi de novembre et pas le premier et la fete des peres est la semaine pro- chaine. Je commence a progresser pour faire du velo sur la neige et la glace mais j avoue que rentrer avec un plein de courses n est pas evident surtout dans les cotes (il n y a en qu une mais quand meme !) avec un velo qui n a pas de vitesse ! Mais c est l europe du nord, il faut etre un peu aventurier pour survivre ! Sinon c est super sympas de vivre avec la neige, il fait un peu froid dehors mais en faisant 2, 3 tours du jardin en tirant une luge ca rechauffe ! Et le ciel offre un spectacle magnifique, les cou- leurs sont diffentes tous les jours et la lumiere est fabuleuse !

30 octobre

Halloween sous la neige

Vendredi soir c etait la tempete : beau-

coup de vent et de la pluie. Et le same-

di matin, en ouvrant mes rideaux, j ai

decouvert Nykarleby sous la neige !

A midi, j ai pris le bus avec Monika di-

rection Kokkola. Cette ville est incroya- ble, elle n est pas tres grande mais pleine de jeunes etudiants, volontai-

res

quatier, en colocation. Tout le temps les uns chez les autres et il y a tout le temps plein de soirees a differents en- droits. C est sympa pour le week end mais je prefere vivre ä Nykarleby, c est plus calme et plus joli et je me sens vraiment chez moi !

Ils vivent tous dans le meme

C etait une soiree tres sympa avec

plein de jeunes de tous pays et meme des finlandais !

Ce week end on a change d heure (comme en france), du coup il fait nuit encore plus tot ! Mais c est vraiment beau la Finlande sous la neige avec le soleil !

N OVEMBRE 2006 / NUMERO 359

35

L

E MALIN PETIT CANARD - LE BULLETIN DE LA COMMUNAUTÉ FRANCO- FINLANDAISE

http://www.blogg.org/blog-48138.html

LE CARIBLOG

12 novembre

Il est (1)5h, Tanguy s'éveille

Un coup d'oeil par la fenêtre

on va rester au chaud aujourd'hui, sur- tout que dans une heure il fait nuit

eh bien

Debut de semaine plutôt ultra chargé

en boulot, avec le premier essai d'an- thropo qui m'a tenu éveillé jusqu'à 4h

lundi et mardi matin

mercredi -au lendemain du dernier dé- bat PS maté avec Alex et ma tandem finnoise a qui je voulais prouver que

les femmes n'ont rien à faire en politi-

que

don 4 pas de finnois faut pas déconner non plus), je me suis envoyé une grosse sieste de 5 à 9, très mauvaise idée puisque, mordant largement sur

ma nuit, j'ai encore veillé tard

exeptionellement chargé a cause de déplacements de cours, mais bon à 19h : Week end !

Conséquence,

-

et après 6h de cours (non par-

Jeudi

Anniversaire de Marine, pré-chauffage

des gosiers, avant d'aller se réchauffer à Onella pour l'ERASMUS party (tiens , ça fait bien un mois que j'y avais pas mis les pieds, c'est dommage c'est gratos), pas grand monde ( ah, c'était pour ça !) ce qui m'a permis quand même d'évoluer dans l'espace à ma

guise

ques, et surtout l'alarme incendie à 3h parceque le pote d'un pote, excédé d'entendre des "on y va" sans que per- sone ne bouge depuis 30 mn, a décidé

Quelques

rencontres sympathi-

bouge depuis 30 mn, a décidé Quelques rencontres sympathi- d'accélerer le mouvement en faisant flamber je

d'accélerer le mouvement en faisant

flamber je sais pas quoi sous le détec-

teur des toilettes

avec PH et au dodo !

MacDo

traditionnel

Vendredi dodo boulot, et le soir on dé-

colle direction le nord d'Helsinki, chez l'ami Pim qui partage un grand appart avec un belge et un espinguouin, et dans lequel on célébrait les 21 ans du

Belge

de végétation et surtout plus de neige que dans le centre. Quelques bonnes glissades , une soirée ma foi tout-à-fait sympathique, et un retour en bus de nuit un peu difficile à digérer (notamment à cause des 3,60 euros qu'il faut lacher après 2h du matin alors qu'on paye 40 euros de transports par mois).

C'était

en banlieue, il y a plus

Samedi, dodo glandouille, qulques biè- res chez l'ami PH et départ chez une de ses copines finnoises rencontrées sur un bateau from Stockholm, avec Pablo et Jeremie. Soirée finnoise, im-

peccable, en fait c'est l'anniversaire de la minette (tout le monde fête son an- niv en ce moment) et c'est une occa- sion pour les finnois de boire comme des toneaux. Ils nous emmènnent après dans un grand batiment incon- nu , pizzeria au RDC, soirée au pre- mier sur de la musique de moins en moins merdique mais assez vieillotte ( Do you belieeeeve to love after

love

2nd étage, le truc de taré, la vraie fin- lande, de la musique saturée, des vieux métalos qui bougent de par-

tout

core moins supportable la pinte de

bière à 4,80 euros

donnent assez vite, avec pablo on reste un peu puis on se décide vers 2h30 d'aller au Lost&Found, un bar- dance ultra coté à Helsinki, dans la rue ou depuis 1 mois, on passe toutes nos fins de samedi soir avec Pablo. Une demi-heure de queue, mon premier kebab à Helsinki, un videur qui heure- sement ne contrôle plus à cette heure là les ID ( j'ai 4 ans de moins que l'âge requis pour rentrer dans ce truc) et on finit par rentrer. Musique géniale, des sosies de jennifer aniston et cameron diaz un peu partout, avec Pablo on s'est dit que dorénavant fallait pas per- dre de temps et aller là directement !

)

et le must ambiance métal au

rigolo

mais peu supportable. En-

PH

et jerem aban-

Voili voilou, ce soir je vais bosser et demain une nouvelle semaine dé- marre. Je vis maintenant à Helsinki, je me lève le matin (contrairement à sep- tembre) et pas pour aller à l'aéroport ( contrairement à octobre) mais pour aller à l'université ou pour faire des

courses, prendre un café

rythme qui se rapproche de la nor-

male

à ce rythme, boulot et festouilles, avant la fin de l'acte I, la séparation avec les éphémères amis ERASMUS venus pour 1 semestre seulement, et des vacances, de plus en plus méritées, auprès des miens.

bref un

D'ailleurs plus que 5 semaines

3 novembre

Si Septembre était le mois de la fête et du n'importe quoi, si Octobre fut le mois des voyages en Estonie, en Rus- sie, en Pologne et au Danemark, No- vembre sera, bien logiquement, le mois du TRAVAIL. Les 2 tiers de mes crédits sont concentrés dans les 45 jours à venir. Et ça tombe bien, car il

fait nuit, il fait froid, la neige à envahit la ville et les décorations de Noël vont la suivre dans quelques semaines Un cadre propice pour retrouver un

bon rythme,

lever à 9h, à traverser une ville de plus en plus magique, à prendre un café au chaud, et à bosser, sincèrement, car je me suis concocté un programme de cours très intéressants, car j'aime l'at- mosphère de cette grande Université, et car je sais qu'au second semestre, j'aurais très peu de travail

Je

retrouve plaisir à me

31 octobre

Et si j'achetais un manteau ?

Vous avez tous vécu une journée de vrai sale temps, avec la pluie qui tombe dans le cou, le vent qui empè- che d'avancer, et le froid qui encou- rage les menottes à rester bien aux fond des poches

Bon ben vous multipliez ça par la pro- fondeur de l'infini et vous serez loin de ce que j'ai vécu aujourd'hui

36

N OVEMBRE 2006 / NUMERO 359

LE MALIN PETIT CANARD - LE BULLETIN DE LA COMMUNAUTÉ FRANCO-FINLANDAISE

Deja il faut savoir que depuis le pas- sage à l'heure d'hiver, le soleil -ce truc qui traine au dessus des nuages - s'en va pour illuminer d'autres de mes frè- res humains dès l'heure du goutêr, pour ne nous laisser à l'heure du thè que la pénombre. Et si le soleil passe à plein régime au dessus de la Finlande, Mercure est lui complètement à l'arrêt, aux alentours d'un bon zero °

Et voilà qu'aujourd'hui, se sont ajoutés à ça un vent glacial à faire plier les pa- rapluies, et une espèce de grosse pluie gelée qui fut l'occasion d'une première sortie des bottes en caoutchouc pour les locaux (et Tanguy en basket se dit merde) .

Et ce matin, la prof de finnois com- mence son cours par ce qu'il ne faut surtout pas me dire si l'on veut capter mon attention sur autre chose que la fenêtre : "il va neiger aujourd'hui!" Ca ca démonte ! La pluie non, mais la neige ça ca me plait ! Sauf que je l'ai attendu toute la journée, et au lieu de ça : de la pluie de la pluie de la pluie et un froid de loup, à faire dire à un com- patriote de Porthsmouth "I 've never seen that in my life! " un Briton pour- tant !

Pas de neige. 10 cm à Vantaa ( 10

bornes au dessus d'Helsinki), mais pas de neige ici. Tampere est toute blan-

che

mais

pas de neige pour moi

Je m'en remets donc ce soir à la météo

pour la semaine qui vient

que je vois

ce même bulletin disait pour aujour- d'hui " éclaircies - frais - minimales 0°, maximales 1°" Ca promet

quand même que

et voilà ce

Sachant

30 septembre

Tallinn, le supermarché des finlan- dais

Ca y est, on l'a fait notre périple en Estonie, après l'avoir repoussé maintes fois

Nous voici donc entre frenchies hier après midi à vagabonder dans un luxueux ferry pendant 3h, 3h de léger roulis un poil pénible au lendemain d'une thursday Party de l'ESN

Arrivée dans le viux Tallinn en soirée,

et dépaysement total

une vieille ville

petites ruelles pavées,des maisons de toutes ls couleurs, des fioritures pleins

Déja ici il y a

et

quel joli bourg ! Des

les facades de la Baltique

Hostel tout à fait correct en plein cen- tre, 11 euros la nuit, chambre de 7, ambiance colo garantie ! Expédition au seul endroit ou on peut manger à sa

faim à minuit, le Mc Do

contacts avec la population locale :

Des serveurs gentils mais refusant les euros et travaillant au ralenti, voire à l'arrêt -on a du passer 10 mn sur cha- que menu- des clientes bien jolies et des clients bien torchés déja, notam- ment une bande de jeunes blaireaux (20 25 ans) un poil éméchés s'amusant à desserrer les noeuds de leurs bal- lons de baudruche pour faire les bruits

qu'on sait et éclater d'un rire bruyant et

bien lourd

c'est

bien le Disneyland

notre petit

Direction

et premièrs

Ca

promet

Quelques rencontres avec des bandes de jeunes complètement déchirés, des mannequins, et des filles se frappant

comme des furies plus tard, nous voici

dans LA place,le Hollywood club

très bon son, très très fort, des dan- seurs et danseuses pros, de quoi tom- ber amoureux toutes les 2 minutes, et aussi , pour bien nous rappeller qu'on est en Europe de l'est, quelques poufs et une demonstration de culturisme par

le swarzi local

une des meilleures de septembre,

Du

Très bonne soirée,

presque sans alcool ( c'était un pau

chérot et on est pas encore trop habi- tué à payer avec une autre mon-

naie)

tous un peu cassés mais heureux

Retour

au pieux dans la nuit,

Ce matin lever pas trop tard pour profi-

ter de Tallinn et des prix bien plus rai-

sonnables qu'Helsinki

Ferry pour assister au pitoyable spec-

puis retour au

tacle de dizaines et de dizaines de fin- nois, hommes et femmes, jeunes et moins jeunes voire franchement moins jeunes, ramenant chez eux des litres et

des litres d'alcool

reuils faisant leurs provisions pour le rude hiver

Comme

des écu-

Pour la première fois, l'impression d'être vraiment dans un pays de po- chards, de comprendre pourquoi il y a autant de femmes battues, et d'être sobre

Voilà, ce soir nouvelle soirée de la Sweedich school dans ma rési-

dence

se creuser

une grosse grosse pêche et un moral au zenith

les cernes comencent à

mais

Sinon

j'ai quand même

pêche et un moral au zenith les cernes comencent à mais Sinon j'ai quand même N

N OVEMBRE 2006 / NUMERO 359

37

L

E MALIN PETIT CANARD - LE BULLETIN DE LA COMMUNAUTÉ FRANCO- FINLANDAISE

FORUMS

VOS MESSAGES

WWW. RANSKA . NET / DISCUSSION

!

Les messages ne sont ni édités

ni corrigés par la rédaction et n’engagent que leurs auteurs.

Envoyez vos réactions dans le forum de Ranska.net www.ranska.net/discussion

voilà,

le premier procès-farce de Saddam

est terminé, le verdict est tombé: c'est

la mort par pendaison (on s'y attendait

vraiment pas). L'UE a condamné la condamnation à mort, mais notre grand ami George W

a dit que c'était très bien (pour quel-

qu'un qui est hyper-croyant et donc pour qui le pardon devrait-être impor- tant, c'est bizarre). On a parlé de la peine de mort récem- ment sur ce forum. Alors qu'en pense- t-on ici ou là?

PS: attention, en choisissant la ré- ponse n°3, vous serez automati- quemnt fiché au Department of Home- land Security!

Répondre à ce message

Ce soir, c'est le dernier débat socia- liste pour la candidature à la prési-

dence

tête Pensez-vous que les français sont prêts à avoir une femme présidente de la république, comme en finlande ? Est-ce un coup des médias pour ven- dre plus, ou une réelle envie des fran- çais de changer l'appareil politique ?

Ségolène reste toujours en

Répondre à ce message

Depuis janvier 2006 je vis en Finlande avec ma fille. Jusque là tout semblait

plutôt bien mais depuis que je travaille dans un päiväkoti franco finlandais, je me rend compte du choc des cultures.

Il y a de bonnes choses en Finlande

et de moins bonnes aussi. Rien n'est parfait, j'en suis bien conscient. Mais étant parent isolé je me sens un peu à cran depuis quelques jours. Je me