Vous êtes sur la page 1sur 1

LE MALIN PETIT CANARD

LE BULLETIN ÉLECTRONIQUE DE LA COMMUNAUTÉ FRANCO-FINLANDAISE

INTERVIEW
Jean-Louis Bianco
Député (France)

Pourriez-vous nous dire ce qui vous a fait embras-


ser une carrière politique?
Au départ, j’étais plutôt tenté par l’enseignement ou la
recherche. Je crois que mon engagement est né de
mon sentiment de révolte devant l’injustice. J’ai d’abord
été militant étudiant, puis de quartier, avant d’être se-
crétaire général de l’Elysée auprès de François Mitter-
rand.

Quels sont, à votre avis, les avantages et les in-


convénients de votre fonction de Député?
Je parlerais d’intérêts et de limites plutôt que d’avanta-
ges et d’inconvénients.

Intérêts : représenter du mieux possible celles et ceux choisir? Pour quelles raisons?
qui vous ont élu, en connaissant et en comprenant leurs Je choisirais plutôt des pays que j’aime : Italie, Allema-
problèmes et leurs aspirations. En même temps, partici- gne, Angleterre, Brésil … La durée dépend de ce que
per à l’élaboration de l’intérêt national. j’aurais à y faire : à priori, pas moins d’un an, mais pas
trop longue quand même.
Intérêt encore : la formidable variété des sujets.
Certains expatriés peuvent parfois avoir le senti-
Inconvénients : en France, on légifère beaucoup trop, et ment d'être considérés par la France comme des
trop vite. En même temps, le rôle du Parlement est trop Français de seconde classe... que souhaiteriez-vous
limité. Un député de la majorité est souvent cantonné leur dire à ce sujet?
au soutien du gouvernement et un député de l’opposi- Je ne crois pas que la France, dans son ensemble,
tion à la critique. considère les expatriés comme des Français de se-
conde classe. Je crois que trop souvent elle les ignore –
Les médias français font parfois passer un mes- ce qui n’est pas beaucoup mieux.
sage contradictoire sur l'expratiation. On la pré-
sente soit comme une chance pour le pays soit Quelle image avez-vous de la Finlande et des Fin-
comme une menace (fuite des cerveaux et du savoir landais?
faire). Quel regard portez-vous sur l'expatriation des Je connais peu la Finlande et les Finlandais. J’ai l’image
Français? de gens assez différents des autres pays d’Europe du
Pour moi, l’expatriation est sans doute une chance pour Nord, avec une grande admiration pour leur capacité
celles et ceux qui la vivent (du moins si elle n’est pas passée à résister à la pression soviétique, et pour leurs
subie et si elle apporte des satisfactions). Elle est indis- performances économiques et sociales, en particulier
cutablement une chance pour notre pays : les expatriés en matière d’éducation.
contribuent à tisser des liens avec leur pays de rési-
dence, ils peuvent aider des deux côtés à mieux se Quel message souhaiteriez-vous faire passer à la
comprendre, et ils sont aussi les ambassadeurs de la Communauté française de Finlande?
France. Soyez vous-mêmes. Gardez des liens avec vos origi-
nes. Multipliez les occasions de rencontre et de
Si vous aviez la possibilité de vous expatrier, quelle contacts entre Finlandais et Français.
région du monde et quelle durée pourriez-vous

INTERVIEW RÉALISÉE PAR VINCENT LEFRANÇOIS - 2006