Vous êtes sur la page 1sur 4

RANSKA.

NET / LA COMMUNAUTÉ FRANCO-FINLANDAISE

GUILLAUME VIDAL
Comment et pourquoi as-tu choisi
la Finlande?
Et bien c'est une bonne question. Je
n'ais pas trop choisie la Finlande, je
m'explique. Lors de la fin de ma pre-
mière année de Bts Force de vente,
nous avons eu la possibilité de partir
en Erasmus. J'ai de suite répondu oui
sans même savoir ou l'on pouvait par-
tir. J'avais vraiment envie de quitter la
France et papa maman...et je signe
donc sans trop savoir. Lors des ré-
union suivant j'ai d'eu choisir entre
l'Espagne et la Finlande ...choix trés
rapide pour moi l'éspagne est jsute à
2h de chez moi (je suis sur Montpel-
lier ) donc Finlande...me voila donc
partie pour fair un nouveau choix Hel-
sinki ou Rovanimi ..J'ai choisis Helsinki
car c'est la capital.

Quelle durée as-tu choisi (1 ou 2


semestres)?
Juste un semestre de septembre à
décembre.
cours des premières semaines? je voulais et j'avais pas mal de travaux
Quels objectifs est-ce que tu t'es Et bien les finlandais sont des humais à faire à la maison. Ca me change du
fixés pour ce séjour? ça c'est certain. Pour ce qui est du bts, c'est un rythme plus proche des
Et bien aucun vraiment pour moi chocs c'est vraiment l'ordre et l'organi- universités françaises.
c'était l’aventure, mon niveau d'anglais sation qui ma choqué ...Voir même un
était très mauvais et mon finnois..Euh peu trop..-15°c et les gens restent à Est-ce que tu as eu l'occasion de
c'est quoi le finnois ...? attendre que le passage clouté passe rencontrer beaucoup de Finlandais
au vert, c'est à 150000 Km de la men- ou bien es-tu plutôt resté avec les
Dans quelle structure étudies-tu en talité de Montpellier autres étudiants Erasmus?
Finlande? Je passais beaucoup de temps avec
J'étais à Arcada Polytechnique ...je Le plus difficile au début... c'était mes camarades Erasmus Autrichien,
sais pas trop à quoi ça correspond quoi? mais cela ne pas empêché de ren-
comme structure ... Trouver une alimentation qui me contrer des finlandais. Lors de mon
convienne, je venais de quitter le nid stage par exemple dans le centre
Tu viens d'où en France? familial, donc les course tout seul culturel français, mais aussi dans les
Et bien du sud.. plus bas ..encore un dans une pays que l'on connaît pas, soirées bien sur.
peu ..pas loin du centre du c'est un peu la crise au début ...mais
monde ...Montpellier ancienne Septi- après analyse des compétence de Qu'est-ce que tu aimes bien en Fin-
manie pour les connaisseurs .. mon colloque (un autrichien) sur le lande?
niveau je me suis dit que c'était une Le climat froid, les finlandais si honnê-
Est-ce que tu as été confronté à un obligation que ce soit moi qui face les tes, et les finlandaise.
choc climatique en arrivant? cours et la cuisine si non j'allais mou-
Pas vraiment les premiers mois je sa- rir (dsl Jürgen) Et qu'est-ce que tu aimes moins?
vais que ça aller être froid ...mais en Je ne sais pas trop...
décembre j'ai vraiment trouve ça Au niveau des études, est-ce que tu
froid ..mais en ce couvrant bien et as remarqué des différences entre Quels sont les 5 conseils que tu
avec quelque verre c'est bon . le système français et le système pourrais donner à un(e) étudiant(e)
finlandais? qui voudrait venir ici pour que tout
Et en ce qui concerne les chocs J'ai vraiment trouver les cours très se passe bien?
culturels? Est-ce que tu en as eu au bien, j'ai peu choisir tout les cours que -Ne pas manger des sandwiches à la

INTERVIEW RÉALISÉE PAR V INCENT LEFRANÇOIS


RANSKA. NET / LA COMMUNAUTÉ FRANCO-FINLANDAISE

sortie des bars, car même Terry Pratchet souligne dans ces
ouvrages la qualité gustative de cette cuisine du soir.
-Ne jamais laisser un autrichien faire la cuisine même des
pattes.
-Ne pas stresser pour draguer, la drague est assurée par les
dames.
-NE JAMMAIS MANGER UN KEBAB..EN FINLANDE ...
-Si vous arrivez a comprendre les blagues suédoise sur les
finlandais c'est que vous estes rester trop longtemps. " Les
saucisses finlandaise sont tellement bonne que même un
végétarien pourrait en manger".

Quels souvenirs tu garderas de cette expérience d'Eras-


mus en Finlande?
Une expérience inoubliable et une estime folle pour ce pays
et ces habitants tellement que je suis revenus souvent de-
puis 2003..pour preuve je vais revenir pour l'été 2006, je vais
faire un stage à viiniportaali. En espérant vous croiser ...

INTERVIEW RÉALISÉE PAR V INCENT LEFRANÇOIS


RANSKA. NET / LA COMMUNAUTÉ FRANCO-FINLANDAISE

CARINE LEJEAIL
Comment et pourquoi as-tu choisi
la Finlande?
J’étais professeur des écoles stagiaire
à l’IUFM d’Arras (Pas de Calais), et le
choix des pays pour partir 3 mois se
faisait en fonction de l’ordre d’arrivée
au concours. Quand mon tour est arri-
vé, je me suis dit que quitte à partir,
autant choisir le pays le plus éloigné
de la France. J’étais aussi très attirée
par la Scandinavie, donc j’ai choisi la
Finlande.

Quelle durée as-tu choisi (1 ou 2


semestres)?
J’étais dans ma deuxième année
d’IUFM, c’est un statut spécial car
ceux qui partent ne sont plus considé-
rés comme étudiants (pourtant ils par-
tent pour étudier), et comme la forma-
tion est assez stricte, je n’avais pas le
choix de la durée. Je suis partie 3
mois et demi, de fin août 2001 à la mi-
décembre 2001.

Quels objectifs est-ce que tu t'es


fixés pour ce séjour?
Au niveau des études je n’avais pas
d’objectifs précis, puisque j’avais déjà
obtenu le concours de PE, donc je
savais que j’avais un emploi assuré.
Par contre, je souhaitais découvrir les
différences entre le système scolaire
français et le système scolaire finlan-
dais, trouver de nouvelles choses que
je pourrais appliquer en France par la
suite.
J’étais aussi très motivée pour vivre Est-ce que tu as été confronté à un veiller sans voir le jour…
dans un pays étranger. choc climatique en arrivant?
Je suis arrivée fin août 2001, je m’at- Et en ce qui concerne les chocs
Dans quelle structure étudies-tu en tendais à me retrouver directement culturels? Est-ce que tu en as eu au
Finlande? dans un climat très froid. Mais ce n’é- cours des premières semaines?
Je suivais les cours de sciences de tait pas le cas, il faisait plutôt beau Les premiers temps j’ai eu beaucoup
l’éducation à l’université de Joensuu, doux. Puis le froid s’est doucement de mal à comprendre le comportement
j’ai fait quelques interventions dans installé, puis la neige est arrivée. La des finlandais. Je les trouvais très im-
l’école primaire qui lui est rattachée. neige est ce qui m’a impressionnée le polis, ne disant jamais bonjour, vous
J’ai également fait un stage de 2 se- plus, apprendre à rouler à vélo dans la claquant la porte dans la figure, …
maines dans le lycée franco-finlandais neige, utiliser le ski comme moyen de jusqu’à ce que je comprenne que c’é-
d’Helsinki. déplacement et non comme un loi- tait leur façon d’être, qu’ils ne pen-
sirs… Sortir et se geler une oreille saient pas à mal, et qu’il fallait passer
Tu viens d'où en France? avant d’être arrivée au bout de la là-dessus et apprendre à les connaître
Quand je suis partie en Finlande, je rue… Mais j’ai beaucoup aimé. Ce qui vraiment.
venais d’Arras, aujourd’hui j’habite à était très étrange aussi, c’était la durée La tradition du sauna aussi a été très
Berck (Pas de Calais). des jours. Le jour qui se lève très tard impressionnante. Se mettre nue en
et qui se couche très tôt. Il m’est arri- compagnie de gens qu’on connaît à
vé, un lendemain de fête, de me ré-

INTERVIEW RÉALISÉE PAR V INCENT LEFRANÇOIS


RANSKA. NET / LA COMMUNAUTÉ FRANCO-FINLANDAISE

étaient aussi de meilleure qualité : la


restauration, spectacles, …

Est-ce que tu as eu l'occasion de


rencontrer beaucoup de Finlandais
ou bien es-tu plutôt restée avec les
autres étudiants Erasmus?
Je suis principalement restée avec des
étudiants étrangers. J’habitais dans un
immeuble uniquement composé d’étu-
diants de tous les pays du monde.
J’ai connu des étudiants finlandais
dans nos cours. La danse folklorique a
été un bon moyen de forcer la timidité
des garçons finlandais et de sympathi-
ser. Mais j’ai remarqué que pour se
lier vraiment d’amitié avec des finlan-
dais il fallait beaucoup de temps, et
cela m’a manqué.

Qu'est-ce que tu aimes bien en Fin-


lande?
Les gens, les paysages magnifiques,
le sauna, la neige, circuler en vélo en
peine a été très dur au début. Puis j’ai système finlandais et que nous n’a-
toute sécurité, les fêtes, les longs cou-
fini par adorer ça. vons pas en France. J’avais des mo-
cher de soleil, les pistes de skis éclai-
dules de danse folklorique, d’artisanat
rées par des lampadaires à 15h, les
(nous avons fabriqué de la feutrine,
boîtes de nuit qui ouvrent à 22 heures,
Le plus difficile au début... c'était nous avons appris à peindre sur du
les refuges de campagne gratuits et
quoi? tissu, …), d’art (nous avons fabriqué
accessibles à tous, le cidre finlandais
Mes trois premiers jours ont été les notre propre appareil photo…). Pour
bizarre, les gâteaux à la cannelle, les
plus difficiles. Mais cela n’avait rien à moi c’est une partie qui a été très inté-
magasins de vêtements d’occasion,
voir avec la Finlande. Je suis arrivée ressante, puisque c’était tester ce
les trois mots de finnois qui me res-
en pleine nuit, j’ai retrouvé mon tuteur qu’on pouvait mettre en place dans
tent…
que je ne comprenais pas. Pour rejoin- une classe, se mettre à la place des
dre la ville nous avons traversé des enfants et rencontrer les mêmes pro-
Et qu'est-ce que tu aimes moins?
kilomètres de forêt, en arrivant dans blèmes qu’eux.
Les problèmes d’alcoolisme, la vio-
ma chambre tout me semblait lugubre,
lence de certaine bande de jeunes
j’avais un « survival package » rempli L’utilisation des nouvelles technologies
(rare)
d’assiettes ébréchées, de couverture à est une des grosses différences. Tous
trous et d’horrible rideaux … Je n’a- les étudiants avaient un accès illimité
Quels sont les 5 conseils que tu
vais jamais voyagé seule à l’étranger, à internet, de nombreux postes de
pourrais donner à un(e) étudiant(e)
et je me suis sentie perdue. Après travail. Pouvoir communiquer avec les
qui voudrait venir ici pour que tout
deux jours j’ai commencé à me faire enseignants par mail, leur envoyer les
se passe bien?
des amis, à visiter, à faire du sport et à devoirs par ce biais, j’ai trouvé ça très
Je pense que tout se passera bien de
partir de ce moment je n’ai plus voulu pratique.
toutes façons
revenir. De façon plus générale, il y avait bien
-Bien réviser son anglais qui lui sera
plus de matériel à la disposition des
très utile.
enseignants et des professeurs
-Ne surtout pas rester qu’avec des
Au niveau des études, est-ce que tu (instruments de musique, outils multi-
français.
as remarqué des différences entre médias, équipement de sport, …) et
-Essayer tout ce qui est traditionnelle-
le système français et le système les cours s’en trouvent beaucoup plus
ment finlandais : alimentation, sauna,
finlandais? riches.
se rouler dans la neige après, les
Au niveau des sciences de l’éducation
sports de neige, …
j’ai beaucoup aimé le côté pratique du Les services offerts aux étudiants
-Ne pas oublier son passeport (comme
moi) pour aller en Russie.
-Apprendre le finnois.
-Un seul mot : profiter !

INTERVIEW RÉALISÉE PAR V INCENT LEFRANÇOIS