Vous êtes sur la page 1sur 1

LE MALIN PETIT CANARD

LE BULLETIN ÉLECTRONIQUE DE LA COMMUNAUTÉ FRANCO-FINLANDAISE

INTERVIEW
FRANÇOISE FASSIAUX
DÉPUTÉ (BELGIQUE)

Pourriez-vous nous dire ce qui vous a fait embrasser


une carrière politique?
Mon goût pour la discussion, la communication et surtout
le fait que j’habite dans une région où la famille politique
à laquelle j’appartiens (Parti socialiste) n’était pas repré-
sentée. J’ai donc participé à des élections communales,
provinciales et régionales afin de communiquer mes avis,
mes intentions politiques très différentes de ceux de la Si vous aviez la possibilité de vous expatrier, quelle
majorité en place. région du monde et
Ce qui fut très constructif. quelle durée pourriez-vous choisir? Pour quelles
raisons?
Quels sont, à votre avis, les avantages et les in- L’Angleterre ou l’Irlande sans aucun doute : ce sont des
convénients de votre pays où je me sens bien. Mon âge (60 ans) fait qu’il n’y
fonction de Députée? a sans doute plus aucune chance que je m’expatrie à
Les avantages, c’est de rencontrer d’autres mandataires, d’autre titre que culturel…
de partager les valeurs qui sont les nôtres, de défendre
sa région, de mieux comprendre comment fonctionne Certains expatriés peuvent parfois avoir le senti-
notre pays. ment d'être considérés comme des Belges de se-
C’est intéressant de se familiariser avec les rouages du conde classe... que souhaiteriez-vous leur dire à ce
fonctionnement politique : participer à des commissions, sujet?
élaborer des décrets, les amender…cela est passion- L’appartenance à un pays ne me paraît pas indispensa-
nant. ble : c’est la valeur de l’individu qui prime.
Les inconvénients, c’est qu’on a très peu de temps libre Je me sens belge évidemment, mais avant tout solidaire
pour sa famille et même pour soi-même : ce mandat est de la misère qui règne dans le monde.
très prenant, les journées et les soirées sont très souvent A ceux que je rencontre j’essaie non pas de faire passer
occupées. un message nationaliste restrictif mais plutôt un mes-
sage de justice qu’il faut essayer de respecter dans le
Les médias font parfois passer un message contra- monde face à la faim, à la misère, aux violences.
dictoire sur l'expatriation. On la présente soit comme
une chance pour le pays soit comme une menace Quelle image avez-vous de la Finlande et des Fin-
(fuite des cerveaux et du savoir-faire). Quel regard landais?
portez-vous sur l'expatriation des Belges? J’ai eu trois élèves dont la mère est finnoise, elle est
Je suis toujours ravie de rencontrer des Belges dans les très chaleureuse et elle décrit son pays comme une
pays étrangers que je visite. Ma fille a d’ailleurs passé merveille de la nature. Donc, l’image que j’ai de la Fin-
des mois en Hollande et à Dublin. lande est très sympathique
Je crois qu’il est indispensable que les jeunes (et les Cela pourrait être un jour l’objet d’un de mes voyages
moins jeunes aussi d’ailleurs) partagent le monde,
échangent leurs expériences, leurs soucis, leurs projets. Quel message souhaiteriez-vous faire passer à la
Si les cerveaux s’expatrient, si le savoir-faire s’exporte, Communauté Francophone de
ce n’est jamais dans un seul sens : d’autres jeunes, d’au- Finlande?
tres pays souhaitent sans doute à leur tour, travailler et Un message de sympathie, bien sûr, et beaucoup de
vivre en Belgique, c’est sans doute un pas vers une mon- félicitations quant à votre réussite sur le plan scolaire et
dialisation d’échanges fructueux … et non seulement certainement sur l’apprentissage des langues modernes
économique et de profit. qui semble l’un des apanages de votre enseignement.
Beaucoup d’amitiés…

INTERVIEW RÉALISÉE PAR VINCENT LEFRANÇOIS - 2006

Centres d'intérêt liés