Vous êtes sur la page 1sur 49

SOMMAIRE

1

Titre Sommaire Objectif opérationnel de premier niveau du module Objectif opérationnel de second niveau du module Présentation du module Résumé théorique Introduction I. La construction des budgets I.1. La procédure budgétaire !1!1! "éfinition du bud#et !1!2! $es étapes de $a procédure bud#étaire !1!3! $%articulation des bud#ets !2! $e bud#et des ventes !2!1! $a prévision des ventes !2!1!1! $%ajustement linéaire !2!1!2! $es variations saisonni&res !2!1!2!1! $es coefficients saisonniers !2!1!2!2! $es coefficients saisonniers et prévision des ventes !2! 'onfection du bud#et des ventes II. Le budget d’approvisionnement !1! $es éléments du bud#et d%approvisionnement !2!'onfection du bud#et !2!a! (estion des stoc)s !2!a!1! (estion des stoc)s !2!a!2! *ét+ode de #estion des stoc)s !3! ,ud#et des approvisionnements !3!a! $a bud#étisation des approvisionnements !3!b! $a bud#étisation des approvisionnements par .uantités constantes !3!c! $a bud#étisation des approvisionnements par périodes constantes !/! $e pro#ramme et le bud#et d%approvisionnement !-! 'onfection du bud#et des approvisionnements !-!a! 0emar.ues préliminaires III. Le budget de production !1! $e bud#et des mati&res premi&res !2! $e bud#et de la main d%1uvre !2!a! $e co2t de la main d%1uvre !2!b! $e bud#et de la main d%1uvre !3! $e bud#et des autres c+ar#es IV. Le budget d’investissement IV.1. La valeur actuelle nette (V !" IV.#. Le tau$ interne de rentabilité IV.%. L’indice de pro&itabilité IV.'. Le délai de récupération du capital IV.(. Le choi$ de &inancement de l’investissement IV.(.a. L’auto&inancement IV.(.b. Le &inancement par &onds propres IV.(.c. Le &inancement par emprunt )**+, et par &onds propres '**+, IV.(.d. Le &inancement par leasing ou crédit-bail

Page 2 3 6 7 8 9 10 10 10 10 10 11 11 11 13 13 16 17 20 20 21 21 21 23 226 26 27 28 29 29 31 31 33 33 3/ 3/ 36 36 37 38 38 39 39 /0 /0 /2 2

34ercice d%application V. Le budget de trésorerie 5!1! l%élaboration du bud#et de trésorerie 5!1!a! l%élaboration du bud#et des encaissements 5!1!b! le bud#et des c+ar#es 5!1!c! $e bud#et de la 657 5!1!d! $e bud#et des ac+ats 8 *ati&res premi&res 5!1!e! le bud#et des services fonctionnels VI. Les documents de s.nth/se prévisionnels Résumé Pratique 0udget des ventes 0udget d’approvisionnement 1od/le d’évaluation Proposition d’e$amen de &in de module $es références biblio#rap+i.ues

/2 // // // //6 /6 /6 -0 -3 -/ --9 61 6/

3

4

ualité et la . 'es écarts sont soumis > une anal?se .I!TR2+34TI2! (érer 9une entreprise: c%est prévoir. L’ob8ecti& $%objectif c%est le but > atteindre! 34emple 8 accroCtre notre c+iffre d%affaires de DE.ui consiste > partir d%une prévision ob8ective des conditions internes et e$ternes d%e4ploitation. la prévision couvre une période d%un an! 'ette prévision > un an s%inscrit évidemment dans une prévision > plus lon# terme 9cin.ens nécessaires pour l%atteindre! 6ue &aut-il entendre par 9 1. ans par e4emple: . une prévision est appelée @ bud#et A! $es bud#ets de l%entreprise ne doivent pas Btre confondus avec les bud#ets des administrations! "ans l%entreprise un bud#et est une prévision5 alors . constituent ce . les possibilités d%approvisionnement en mati&res premi&res! $es conditions internes 8 la . coordonner. etc!= #.ue. la conjoncture. Le rapprochement '+a.ui en résulte. contr<ler= Prévoir. la straté#ie de l%entreprise! '.ui traduit la politi. ainsi .ues. pour une période définie. les c+oi4 politi. c%est > la fois évaluer l%avenir et le préparer. les conditions internes et e$ternes d’e$ploitation $es conditions e4ternes 8 le marc+é. or#aniser.ue mois l%entreprise va comparer les résultats prévus avec les résultats réels! "e cette comparaison résultera 9ou non: une déviation . La période 7u sens strict de la #estion bud#étaire. les capacités productives de l%entreprise.ue l%anal?se des écarts . c%est faire de la #estion prévisionnelle! (estion bud#étaire et #estion prévisionnelle sont deu4 e4pressions s?non?mes! 3n économie d%entreprise.ui doit permettre de mettre en évidence les causes mais aussi les responsables de cet écart et de prendre des mesures correctives! $e rapproc+ement des données prévues et des données réelles ainsi . la p+ase du contr<le bud#étaire! 5 .ue dans l%administration il est plut<t une allocation 9une autorisation: de dépenses! 6u’est ce que la gestion budgétaire 7 '%est une technique de gestion .u%on appelle un écart. prévoir c%est déj> a#ir= $a #estion repose sur la prévision 8 faire de la #estion bud#étaire dans une entreprise.u%on appelle le contr:le budgétaire! l ? a donc deu4 p+ases dans la #estion bud#étaire 8  $a p+ase d%élaboration des bud#ets F  3t.ue les mo.ualification du personnel. un ob8ecti&. commander. de fi4er > l%entreprise. par e4emple! *ais l%objectif doit Btre éc+éancé 8 accroCtre notre c+iffre d%affaires de DE d%ici un an! 3t les mo?ens doivent Btre définis! "ans la notion d%objectif but et mo?ens forment un couple inséparable! %.

ues et statisti. La prévision des ventes 9 "es outils mat+émati. suivi et actualisation des bud#ets en fonction des évolutions et des réalisations! I.1. les dépenses liées > la mise sur le marc+é des biens et services vendus par l%entreprise! "es outils mat+émati.uantité! I. le bud#et de production et le bud#et des approvisionnements!  $e bud#et des investissements 8 il recense les en#a#ements > court terme .ues et statisti. L’a8ustement linéaire 9 'onsidérons le tableau suivant. #randes étapes 8  6ransmission des objectifs du plan opérationnel au4 responsables des centres F  3laboration d%un bud#et provisoire par ces responsables F  $es bud#ets provisoires sont re#roupés pour tester leur co+érence F  3laboration des bud#ets définitifs F  3t.3. réalisés par l%entreprise Previtec de H > H +/ 7nnées H H+1 H+2 H+3 H+/ '7 23 000 28 000 31 000 37 000 /0 000 6 .ui découlent des projets d%investissement de l%entreprise!  $e bud#et des frais #énérau4 9c+ar#es de structure: 8 il re#roupe les c+ar#es liées > l%administration #énérale de l%entreprise!  $e bud#et de trésorerie 8 traduit les données bud#étées en terme d%encaissements et de décaissement.1. re#roupant les c+iffres d%affaires annuels 9en milliers de dir+ams:. et permet le suivi ré#ulier de la situation de trésorerie de l%entreprise! $%élaboration des documents de s?nt+&se prévisionnelle constitue la derni&re étape de la construction bud#étaire! I.ues permettent > l%entreprise de prévoir l%évolution de ses ventes > court terme! 'es tec+ni. L 42!.ues consistent > e4trapoler les évolutions futures > partir de l%observation des p+énom&nes passés! I.#. 03+=<T. 9 I.1.1. Le budget des ventes 9 $%objectif est de c+iffrer en volume l%activité prévisionnelle des services commerciau4 afin d%estimer 8  $es ressources potentielles tirées de la vente F  3t.1.1.2.1. Les étapes de la procédure budgétaire 9 $a procédure bud#étaire comprend cin. L’articulation des budgets 9 On distin#ue .uatre caté#ories de bud#ets 8  $es bud#ets d%e4ploitation 8 ils comprennent le bud#et commercial 9bud#et des ventes et bud#et des frais de commercialisation:.ues permettent > l%entreprise de prévoir l%évolution de ses ventes > court terme! I.TR34TI2! +<. +é&inition du budget 9 l représente un c+iffra#e des objectifs etGou des mo?ens F il est e4primé en valeur etGou en .1.2.2. La procédure budgétaire 9 I.I.

uation! $%é.uation de la droite est calculée par la mét+ode des moindres carrés! 'ette droite est telle .i >i H 1 23 000 K2 HI1 2 28 000 K1 HI2 3 31 000 0 HI3 / 37 000 1 HI/ /0 000 2 6O67$ 11-9 000 0 ?i K8 800 3 800 K800 .0eprésentons sur un #rap+i.ue l%évolution présente une certaine ré#ularité dans le temps! $es points forment un nua#e relativement +omo#&ne a?ant appro4imativement la forme d%une droite! $%ajustement linéaire consiste > déterminer cette droite si#nificative de la tendance des ventes sur la période d%observation et son é.ue la somme des distances de c+a.200 8 200 0 >i?i 17 600 3 800 0 .ue l%évolution du c+iffre d%affaires au cours de la période écoulée 8 <volution du 4 .uation 8  ? J valeur du p+énom&ne étudié 9'7: F  4 J période retenue pour l%observation du p+énom&ne 9les années: F  a J coefficient directeur de la droite . '7 X i ⋅Yi a =∑ F ∑X i ² b= y− ax 7vec Xi= (xi − x) et Yi = (yi − y) pplication 9 l’entreprise (Preivitec" Hous pouvons dresser le tableau suivant 8 nnées $i .ue point par rapport > la droite soit minimale! $a somme des distances est minimale pour 8 HI3 HI/ 4 en milliers de +.ui mesure l%accroissement mo?en du p+énom&ne 9dans l%e4emple. on peut interpréter ainsi les éléments de l%é.uation de cette droite est de la forme ? J a4 +b! 0éaliser un ajustement linéaire consiste > trouver les param&tres 9a et b: de cette é. on peut utiliser différentes tec+ni.000 / 000 3 000 2 000 1 000 0 H HI1 HI2 nnées Hous constatons .200 16 /00 /3 000 >@ / 1 0 1 / 10 7 .ues! "ans tous les cas.uation! Pour cela. accroissement annuel mo?en des ventes:!  b J valeur du p+énom&ne > la période précédant la premi&re observation! $%é.

ue .uer . 1ai Euin Euil.1.A '%**B1C D** Si la tendance actuelle est maintenue.ue! "%autre part.1.#. H 20 22 21 18 30 28 2. permet de remar.ue si le p+énom&ne est réellement linéaire! I. vr.u%une tendance mo?enne . Les variations saisonni/res 9 I.ue l%évolution passée se reproduira > l%identi.ue l%activité est soumise > des variations saisonni&res 8 100 90 80 70 4 (H+. 2ct.22 20 32 28 26 328 /0 792 $e report des données sur un #rap+i.#.ue. +éc.32 2/ 32 62 80 HI1 23 2.xi yi F y =∑ x=∑ n n dans notre e$emple 9 x =15 =3 5 calculons a et b 8 F y =159000 =31800 5 F b= y− ax = 31800− (4300× 3)= 18900 X i ⋅Yi 43000 a =∑ = =4300 ∑X i ² 10 <quation de la droite d’a8ustement .ui pose comme +?pot+&se . oGt .ept. 1ar. Les coe&&icients saisonniers 9 'onsidérons les c+iffres d%affaires mensuel de l%entreprise *anurin pour les deu4 années passées 8 Ean." 60 -0 /0 30 20 10 0 Név! Muin 7vr! 7o2t Sept! Oct! "éc! Man! *ar! Muil! Hov! *ai H HI1 Temps 8 . !ov.94J6: devrait Btre de 8 ?J9/300⋅6:I18 900J // 700 $e c+iffre d%affaires prévisionnel peut donc Btre estimé > // 700 000 "L pour HI-! 4ritique de la méthode 9 $%é. cette mét+ode n%est applicable .uation n%indi.#. les ventes de HI. Fév.1.#.

0798 7. Total nnée !B1 Total période 4oe&&icients saisonniers 4oe&&icients saisonniers en I 20 23 /3P 0.1631 16.0738 7.ue les coefficients ainsi calculés soient peu représentatifs de l%activité +abituelle de l%entreprise! 9 .u%une année.08-7 8. il est possible . la prévision ne peut Btre réalisée > partir de la seule tendance #énérale dé#a#ée en utilisant un ajustement linéaire! l importe alors d%inté#rer dans les prévisions des ventes les variations saisonni&res #rOce au calcul des coefficients saisonniers! ls indi.0619 6.ue.0667 6.-2 30 32 62 0.19 32 /0 72 0.0-12 soit -.0607 6.12 18 20 38 0.20/8 20. avril et juillet! 'ompte tenu de l%amplitude des fluctuations observées. !ov.ue les événements e4ceptionnels 9lancement d%un produit par e4emple: soient intervenus dans l%année considérée et . Fév.uent la .uoteKpart de niveau d%activité de la période considérée par rapport > un niveau d%activité de référence! 3n prati.-7 62 7137 0./8 39/ //6 8/0 1 100 • P 6otal période 8 janvier 8 /3J20I23 • PP 'oefficient saisonnier de janvier 8 total janvierGtotal #énéralJ /3G8/0J 0.0/-2 /.ue période 9mois ou trimestre: au total de l%année! "eu4 modalités de calcul sont utilisées 8  'alcul des rapports au total de l%année 8 coefficients saisonniers simpleF  'alcul des rapports > la mo?enne #énérale 8 coefficients saisonniers mo?ens! a: coefficients saisonniers simple 8 'S J 6otal période  6otal #énéral "ans l%e4emple 8 nnée ! Ean. oGt .07 32 367 0.12 22 2/7 0.60 21 22 /3 0.31 80 92 172 0. 2ct.0-60 -. Norte activité en mai.ept.38 28 28 -6 0. 1ai Euin Euil.0-12PP -. ao2t et décembre F  7ctivité réduite en janvier.98 2/ 28 -2 0.0-12 -. ces coefficients se calculent en rapportant la part de c+a. si on ne retient .12E du c+iffre d%affaires #énéral Remarque 9 On prend la précaution de calculer les coefficients sur le total des périodes 9ici les deu4 années:! 3n effet. vr.67 226 -1 0. 1ar. +ec.

9-71 .9-71 +ec.b: $es coefficients saisonniers mo?ens 8 nnée ! nnée !B1 Période mo./-71 Total 39/ //6 312 *o?enne #énérale mensuelle J c+iffre d%affaires total G nombre de mois J 8/0G92P12: J 3*o?enne période 8 janvier 8 920 I 23:G2 J 21!'oefficient saisonnier de janvier 8 21!-G3. 21 22 21.ue l%entreprise retienne pour l%année HI2 une prévision de c+iffre d%affaires de -00 000 "L! 'alculons selon l%une et l%autre mét+ode énoncée ciKdessus les prévisions de c+iffre d%affaires mensuelles 8 10 .ue dans ces deu4 approc+es. 226 2-. 22 223.0. pour janvier 8 0.0.61/G12 J 0. les coefficients saisonniers n%ont pas la mBme valeur.uant les coefficients saisonniers! Supposons dans notre e4emple .88-7 Euin 28 28 28 0.ue le coefficient saisonnier simple e4primé en pourcenta#e est é#al au coefficient saisonnier mo?en divisé par 12! 7insi.-/29 1ai 30 32 31 0.0. on obtient des résultats identi. 20 23 21.u%au mois d%avril.8000 Euil. 2/ 28 26 0. 62 768. lors de leur utilisation. 32 /0 36 1.#.0-12 F soit -!12E! Interprétation 9 les coefficients les plus élevés sont constatés pour les périodes de plus fortes activité! $%activité de décembre représente.1. 4oe&&icients saisonniers et prévisions des ventes 7 partir d%une prévision annuelle. 18 20 19 0.ept.7286 oGt 32 333. 80 92 86 2. l%activité est la plus réduite 8 les coefficient saisonnier est en effet le plus faible pour ce mois l> 9/!-2E de l%activité totale selon la mét+ode 1! .0286 !ov.ues! I.61/3 vr.ien .671/ 1ar. par e4emple.enne 4oe&&icients saisonniers mo. on peut déterminer les c+iffres d%affaires par périodes 9mensuelles ou trimestrielles: en appli.J 0!61/ Remarque 9 on constate .ens Ean.0.1.7/29 2ct. > elle seule.61/3 Fév.0.#.#. plus de 20E du c+iffre d%affaires annuel premi&re mét+ode: ou encore le c+iffre d%affaires de décembre représente 2!/6 fois le c+iffre d%affaires mensuel mo?en réalisé 9deu4i&me mét+ode:! On vérifie é#alement .

881.88-7 0. d%autres incidences auront pour effet la diminution de la demande ou des pri4 non pas été prise en considération dans les différentes mét+odes le bud#et #lobal des ventes peut Btre découpé en plusieurs bud#ets si les ventes ont été ventilées comme suit 8  ventilation c+ronolo#i.ens 0./ -00 1éthode 4oe&&icients saisonniers mo.7286 0.ue les prévisions de c+iffres d%affaires sont lé#&rement différentes selon .67 6.7/29 1.9 30.98 6.6 28 2-.#.6 22.33 30.-102.0286 1.ept.ue .61/3 0.98 2-. Fév.62 36.ens 4oe&&icien ts saisonnie rs mo.330./-71 12 4hi&&re d’a&&aires (en 1*** +.9 33. 1ai Euin Euil.9/2.671/ 0.1éthode 4oe&&icients saisonniers simples Périodes 4oe&&icie 4hi&&re nts d’a&&aires saisonnie (en 1*** +.12 -./8 100 2-. 2ct.38 6.-/29 0.19 8.9/2. et suppose la stabilité économi.-7 16. +ec.60 22.90 33.ue.9-71 2.9-71 0.07 7.u%on utilise l%une ou l%autre mét+ode! 'es écarts sont dus au4 arrondis retenus dans les calculs! I.ui prolon#e l%évolution du passé dans le future 9futur proc+e:. mét+odes d%e4trapolation .60 27.ue le total du c+iffre d%affaires est é#al > -00 000 "L On remar.38 -00." 2-." rs en I -. !ov.00 Ean. 1ar.8 0.-102.61/3 0.ue  ventilation par produit 11 .ue 8  ventilation #éo#rap+i.31 20. 4on&ection du budget des ventes $a prévision des ventes peut Btre faite en faisant appel au4 différentes mét+odes de prévision étudiées.339.36 39.12 /.6 -. oGt . Total '7 janvier J -00 P -!12E J 2-!60 '7 janvier J 9-00G12: P 0!61/ J 2-!-8 On vérifie .86 81.-2 7.6 36.88 30. vr.

000 210 000 300 000 /3 /3 /3 1 93000 1 93000 9 030 000 12 900 000 387 000 387 000 1 860 00 2 -80 000 2 322 000 2 322 000 10 836 000 1.d+ l%unité Ses ventes sont ventilées comme suit 8 Produit 7 ./80 000 1ontant TV #*I 4 prévisionnel Produit .000 /.3 prévisionnel 88- 1ontant 7 6-0 000 2 --0 000 TV 4 #*I prévisionnel 1 -30 9 180 000 000 -10 000 12 3 060 000 . ventilations par canal de distribution <$emple de con&ection de budget des ventes Qne entreprise fabri.ue 2 produits 7 et .ud#et des ventes 9L!6: Produit 7 1ois 6uantité P. janvier 1-E 60E février 1-E 20E mars 70E 20E . 1ois Manvier Névrier 6uantité 90 000 30 000 P. 1-0 000 articles pri4 prévisionnel 8.3 prévisionne l Manvier Névrier *ars 6otal /.! ses prévisions pour le premier trimestre sont 8  produit 7 300 000 articles pri4 prévisionnel /3 d+ l%unité  produit .

ur le nord 6 4 6 800 16 000 700 1/ 000 1000 20 000 900 18 000 3/00 .ud#et des ventes prévisionnelles 9H I 1: 93t pro#ramme des ventes: .ue un seul produit .ue dans les 2 ré#ions! .u%elle commercialise dans deu4 ré#ions! $a ré#ion du nord et la ré#ion du sud! $e pri4 prévisionnel est identi.*ars 6otal 34ercice 30 000 1-0 000 8- 2 --0 000 12 7-0 000 -10 000 2 --0 000 3 060 000 1.ur le nord 6 4 600 12 000 /00 8 000 800 16 000 800 16 000 2600 -2 000 .300 000 5entilation #éo#rap+i.ue Qne entreprise fabri.ur le sud 4 6 1000 20 000 1200 2/ 000 1/00 28 000 1000 20 000 /600 92 000 total 4 1800 36 000 1900 38 000 2/00 /8 000 1900 38 000 8000 160 000 1 er trimestre #éme trimestre %éme trimestre 'éme trimestre Total $es ventes de l%année suivante 9H I 1: sont comme suit 8 9selon les prévisions: 1 er trimestre #éme trimestre %éme trimestre 'éme trimestre $e pri4 de vente est 20 "L 9L!6: nord 600 R# /00 R# 800 R# 800 R# Sud 800 R# 900 R# 1100 R# 1000 R# .ur le sud 6 4 800 16 000 900 18 000 1100 22 000 1000 20 000 3800 76 000 total 6 1/00 1300 1900 1800 6/00 4 28 000 26 000 38 000 36 000 130 000 34ercice 8 reprendre les mBmes données et ajouter la 657 20E! II. Le budget d’approvisionnement 13 1 er trimestre #éme trimestre %éme trimestre 'éme trimestre Total .

4on&ection du budget =estion des stocJs 9 1. faut Sil se rappeler .ues temps.uantités suffisantes au moment voulu et au co2t le plus bas possible! 7ussi.u%elle ne soit pas perturbée depuis . le temps de transport.ue soutient . II.ue constituer un stoc) entraCne des co2ts dont la minimisation doit Btre un objectif important de la fonction approvisionnement! Principau4 co2ts en#endrés par les stoc)s 'o2tes liés > la commande 8  Passer une commande crée des c+ar#es 14 .$e bud#et d%approvisionnement permet de s%assurer .u%il est source de financement! II.ue les mati&res nécessaires > la production seront disponibles en . deu4 conceptions semblent s%opposer! $a mét+ode classi.ue le délai d%approvisionnementK fournisseurs.ue d%abord le r<le de la fonction approvisionnement est de fournir les mati&res premi&res et composantes en . K le pri4 d%ac+at est déterminé > partir de la politi. Les éléments du budget des approvisionnements K le bud#et des ac+ats de mati&res premi&res est établi d%apr&s le bud#et de production 8 K les .=estion de stocJ l est bon de rappeler . pour .#.1.uantités sont issues des nomenclatures tec+ni.a. les #oulots d%étran#lements dans une c+aCne de fabrication. le r?t+me différent des fabrications et des ventes! Obli#ent > la constitution des stoc)s! $a mét+ode dite @ juste > temps A soutient .ues.uantités suffisantes. la production de pi&ces intermédiaires.#.ue des pri4 de vente probable des fournisseurs 8 K le bud#et d%approvisionnement doit tenir compte des 8 K co2ts du transport K co2t de fonctionnement des services ac+ats K autres c+ar#es d%approvisionnement K la prise en compte des niveau4 de stoc) mo?en et des délais de livraison est indispensable pour une meilleure prévision des commandes d%ac+at! II.uel.u%un stoc) n%est pas nécessaire puis.

$e co2t financier 8 .uences 8 il faut le lo#er et le financer 'es deu4 obli#ations #én&rent des c+ar#es 8 $o?er des entrep<ts. contr<le . en lui ajoutant le co2t d%ac+at des articles. ventes perdues avec ou sans perte de client&le.N0 #énéré par l%e4istence du stoc)! $e co2t d%opportunité #ain dont l%entreprise se prive en affectant des ressources au financement du stoc) au lieu de les placer sur le marc+é financier! $%ensemble de ces co2ts forme le co2t de possession du stoc) . arrBt de production! $%ensemble de tous ces co2ts constitue le co2t de #estion du stoc).   Nrais courrier.ui s%e4prime comme un tau4 annuel de possession appli.ue de disponibilité d%un article.ui est constitué par le co2t des ressources nécessaires au financement du . suivi administratif.=! Suivi des commandes particuli&res 9contr<les c+eT les fournisseurs:! Nrais de réception des commandes 9vérification.uences de cette pénurie 8 ventes différées. création et circulation des documents au4 intéressés:! $%ensemble de ces c+ar#es forme le co2t d%obtention des commandes! 'o2tes liées > la possession du stoc) Posséder un stoc) entraCne deu4 consé. e4emple co2ts des pénalités prévues dans les contrats d%approvisionnement:! $a majeure partie de ces co2ts correspond > un co2t d%opportunité dont l%évaluation dépend en partie des consé. le #ardienna#e. les assurances. on obtient le co2t du stoc)! Coût de gestion du stock Coût du stock #Coût d’o$tention des co%%andes Coût de &ossession des stocks Coût d’ac at des a!tic"es stock#s 1éthode de gestion des stocJs 9 Qne bonne #estion de stoc) passe tout d%abord par la connaissance et le maCtrise de 8 'adence d%approvisionnement F "élais de livraisons des fournisseurs F 15 Coût de &#nu!ie        . téle4.ualité.ué sur la valeur du stoc) mo?en! 'o2ts liés > l%insuffisance des stoc)s 8 l s%a#it de l%ensemble des frais résultants du man.

ui entraCne le déclenc+ement de la commande! l inclut bien entendu le stoc) de sécurité! b" 1od/le de KIL.uantité de produits .ui s%appuient tous sur un raisonnement connu sous le nom de mod&le de @ U $SOH A! a- +é&inition 7vant d%entraimer l%étude du mod&le de #estion de stoc) @ U $SOH A.ue article ac+eté.uantité économi.ui entre en stoc) > c+a. Hiveau de sécurité pour limiter les ris.ui a deu4 buts 8 Naire face > une accélération de la consommation pendant le délai de réapprovisionnement F Naire face > un allon#ement du délai de livraison Stoc) de réapprovisionnement 9S0: $e S0 est le niveau de stoc) .ues définitions! Stoc) actif 9S7: '%est la . il est bon de rappeler .ui est consommée! Stoc)s de sécurité 9SS: $e SS est un volant de stoc) .ue livraison et .uel.uantité N J co2t obtention d%une commande 6J tau4 de possession de stoc) par an PJ co2t d%un article stoc)é HJ nombre de commande H J 'GV VJ .ue $e co2t d%obtention des commandes 9noté R1: R1 J f 4 H et comme HG'G V R1 J f D 'GV $e co2t de possession de stoc) 9R2:   16 .ues de rupture de stoc)s! 'es éléments sont > la base des mod&les de #estion de stoc) .uantité économi.2! $es objectifs du mod&le de U $SOH sont de minimiser le co2t #lobal 9co2t de #estion: pour c+a. et de trouver le nombre optimum d%approvisionnement dans une année 9a .ue:! 'ela suppose 8 la ré#ularité des ventes ou des consommations et l%unicité des tarifs fournisseurs! Normation du mod&le 8 Soient 8 'onsommation annuelle en .

Supposons .ue de commande $a dépense totale annuelle d%approvisionnement c%est > dire le co2t de #estion #lobal s%écrit 8 " J 9' 4 P: I Cxf + Q 4 p 4t Q 2 1600 x150 Q I 4 12 4 0. la cadence d%approvisionnement optimale H P est é#ale > 8 HPJ 2 xCxPxtxf 'o2t de passation Jco2t de possession! 34emple d%application Soient pour un article 8 PJ co2t unitaire d%ac+at 8 12 "+s ' J .2Q 2 2 xCxF " J 91600 4 12: I "%ou la .uantité économi.uantité économi.2.ue V P J P4t VPJ 2 x1600 x150 J/00 12 x0(25 l faudra donc commander /00 articles 'alcul du nombre annuel de commandes 'alcul du nombre annuel 17 ."+s  'alcul de la .uantité > réapprovisionner 9consommation: 8 1600 "+s NJ co2t d%une commande 8 1-0 "+s 6J tau4 mo?en des frais de stoc)a#e 8 0.ue le stoc) mo?en R2 I V G2 4 P 4 t  SI + SF Q I 2 2 $e co2t de #estion s%écrit alors R J R1 I R2 R J 9f 4 'GV: I 9VG 2 4 P 4t: Solution du mod&le $e co2t de #estion R est minimum pour une valeur de V! notée VP est é#al > 8 VPJ 2 xCxf ' Pxt 'onnaissant la consommation annuelle.

uantité 8 le bud#et offre dans ce cas l> au service approvisionnements. la possibilité de contr<ler son suivi 9c%est > dire du bud#et:! 3n valeur 8 les .ue. 0udget des approvisionnements 12 4 l est rappelé .uantités bud#étisées sont valorisées par un co2t unitaire standard! 'ette valorisation est d%une #rande utilité dans le mesure oW elle permet d%élaborer le bud#et #lobal.H quantitéséconomiques consommationannueles 1600 = 4 "onc 8 la période de réapprovisionnement séparant deu4 commandes sera é#ale > 8 mois J 3 mois II.ue les états de s?nt+&se prévisionnels! l est vrai .%. le bud#et de trésorerie ainsi .a.ui lui sont nécessaires pour bOtir ses prévisions! 'es informations lui parviennent sous forme de bud#et élaborée par les services commerciau4 et G ou services de production! l lui appartient donc d%+armoniser entre ces informations et les outils de #estion de stoc) 9module évo.%. ce travail est fait sous deu4 formes 8  en . La budgétisation des approvisionnements 9 l%éc+elonnement des prévisions en 'ette bud#étisation fait apparaCtre dans le temps termes de     commandes 9enre#istrements: livraisons consommation niveau de stoc) "ans la prati.ué ci dessus: afin l%élaborer ses prévisions de stoc)! !3!b! La budgétisation par quantités constantes 18  . il est possible de bud#étiser les approvisionnements! II.ue le service approvisionnements dispose de toutes les informations .ue les mod&les de #estion de stoc) permettent selon les cas de déterminer les param&tres nécessaires > la #estion des stoc)s 8 • • • la cadence d%approvisionnement le niveau de déclenc+ement de la commande le niveau de stoc) de sécurité 7 partir de l>.

%il satisfasse les sorties de la proc+aine période tout en préservant le stoc) de sécurité F 19 .uent du disponible He déc&le pas automati.uantité commandée doit é#ale au4 $a .aK principe 'ette mét+ode consiste > lancer des commandes > .%.uantité commandée doit au#menter le stoc) disponible afin .uantité fi4e selon la formule de U $SOH: selon des périodes variables! bK périodicités 'es périodicités dépendent du niveau de réapprovisionnement é#al au stoc) au#menté de la consommation mo?enne pendant le délai de réapprovisionnement! cK calcul de la périodicité H J niveau de réapprovisionnement H J S I stoc) I 9d 4 m: S J stoc) de sécurité " J délai d%approvisionnement e4primé en mois! *J mo?enne des sorties mensuelles ⇒ .uement le ralentissement des sorties! La budgétisation par périodes constantes 'ette mét+ode s%oppose totalement > la premi&re dans le sens oW les . Hécessite un contr<le fré.uantités commandées sont variables et les périodes fi4es! aK   principes Vuantités commandées variables Périodicités fi4es bK la .c. on lance la commande! 7vanta#e de la mét+ode 8   permet de réduire le stoc) mét+ode de calcul simple nconvénients  le mode de renouvellement basé sur le stoc) de sécurité peut se révéler dan#ereu4 dans la mesure oW l%entreprise ne maCtrise pas le délai de livraison!   II.uand le disponible atteint le niveau de réapprovisionnement.

il convient de fi4er préalablement une norme de stoc)a#e au niveau des mati&res et de prévoir le stoc) de départ! Stoc) initial Programme de production Consommations de matières Stoc) initial $a construction du pro#ramme d%approvisionnement.uantité commandé " J délai d%approvisionnement 6 J laps de temps entre deu4 commandes *J mo?enne des sorties mensuelles "J stoc) disponibles VJ 9dI t: 4 9 m S d: 7vanta#e de la mét+ode    "ispense le suivi de stoc) en permanence et réduit le travail administratif .1.ue les ateliers puissent disposer des mati&res et fournitures nécessaires lors.ue de créer des ruptures de stoc) plus fré. Remarques préliminaires 20 Programme des approvisionnements .uent des capitau4 plus importants 8 $e fais de ne pas réviser souvent le stoc) ris.uantité commandée doit é#ale au4 sorties pendant le délai d%approvisionnement et pendant le laps de temps séparant deu4 commandes 9t%: au#mentées du stoc) de sécurité et diminuées du stoc) disponible 9": VJ .#. 4on&ection du budget des approvisionnements II.uentes! II. Le programme et le budget d’approvisionnement 7fin .a.ue le bud#et correspondant! Pour passer du pro#ramme de production au pro#ramme des approvisionnements. > partir des prévisions de consommations de mati&res résultat du pro#ramme de production est alors purement mécani.$a . "éc&le plus facilement les variations de sorties Nacilite le re#roupement des commandes! nconvénients de la mét+ode   mmobilise des stoc)s et par consé. il convient d%établir le pro#ramme des approvisionnements ainsi .ue! II.u%ils en auront besoin.#.

uni.uement sur des . le co2t de passation d%une commande est de /0.uantités > recevoir 9livraisons: et les stoc) en résultant.ue le co2t total de l%approvisionnement annuel soit minimum Y Solution 'o2t minimum de l%approvisionnement 9annuel:! 21 .uantité iné#ales effectuées > des dates espacées de faXon ré#uli&res! 34ercice 8 Qne entreprise @ D A consomme de faXon ré#uli&re en une année 9360 jours:.uantités pro#rammées! 2K concernant la décomposition du bud#et des ac+ats 8 aK le point de départ du raisonnement en la mati&re est le niveau d es consommations! bK compte tenu des e4istants et des consommations. 360 lors de mati&res premi&res! $e réapprovisionnement s%effectuer > intervalles de temps é#au4. il convient de déterminer les dates de commandes! 3K concernant les différents t?pes de réapprovisionnement en fonction des caractéristi.ui se fait au co2t d%ac+at préétabli. les approvisionnements sont é#alement ré#uliers du point de vue .uantités é#ales effectuées > des dates espacées de faXon irré#uli&res F  $ivraisons de . cK enfin compte tenu des délais d%approvisionnement.1 "+s! Vuel est le nombre de lots > commander pour .ue! bK lors.uantitatif et du point de vue c+ronolo#i.ui sont les plus souvent prati.uantités > commander et d%en déduire le nombre idéal de commandes > effectuer durant la période ainsi . il convient de calculer néanmoins les .ue les consommations sont ré#uli&res."+s et celui lui stoc)a#e par lot et par unité de temps 9jour: est de 0. .ue le délai séparant deu4 livraisons.uées 8  $ivraisons de .ues des consommations 8 aK lors.1K concernant la valorisation des pro#rammes 8 'ette valorisation . il convient ensuite de déterminer les . ne donne lieu > aucune difficulté c%est la raison pour la.uelle nous raisonnerons pour simplifier l%e4posé.ue les consommations sont irré#uli&res.

'J 2 x360 x 405 360 x0(1 J 8100 = 90 $e nombre de commandes > effectuer dans l Zannée est de 8 $e délai séparant deu4 commandes est de 8 360 =4 90 360 = 4 jours 93 mois:! 90 22 .

les prévisions des ventes pour l%année H I 1 sont 8 34emple refl&tent le calendrier des ventes et le délai entre la commande et la réception de ces mati&res Pour le produit 7 trimestre 1 2000 300 /00 1900 trimestre 23 2 2100 200 -00 1800 3 2200 300 -00 2000 / 2100 2-0 /00 19-0 6otal G an 8/00 10-0 1800 76-0 5entes prévisionnelles Objectif de stoc) final Prévision de stoc) initial Production prévisionnelle Pour le produit .uantités > produire. la prévision des produits > fabri.1.uantité > produire! $e bud#et des mati&res premi&res.uantité de mati&res > consommer et l%effectifs des salariés et le nombre d%+eures de travail! III.ui vont réaliser cette production 9afin d%éviter le #oulots d%étran#lement: et donc la .uer est justifiée par les .. Le budget de production 9 $a premi&re étape dans l%établissement d%un plan de production est de déterminer la . les ateliers .III.ui produit 2 produit 7 et .uantités > vendre ou > stoc)er 9selon la politi. Le budget des mati/res premi/res Prenons le cas d%une entreprise .ue et la #estion de l%entreprise:! Qne fois déterminer les ventes on détermine les . . le bud#et de main d%1uvre directe et le bud#et des frais #énérau4 de production sont tous dérivés du bud#et de production! $%ensemble de ces bud#ets constituent le bud#et de production! $es diri#eants int&#rent les niveau4 des stoc)s actuel et prévu et les prévisions des ventes au bud#et des mati&res premi&res! $es bud#ets mensuels des mati&res premi&res premi&res! "ans un souci de simplifier l%élaboration du bud#et de production on va le répartir en trois sous bud#et! ) ) ) bud#et de mati&re premi&re bud#et de mainKd%1uvre directe bud#et des frais #énérau4 de production $e bud#et de production est établi en fonction du bud#et de ventes.

cotisation > la retraite:! III.#.d+ le R#.0.R# > 3.#. Production .uantités > premi&re! 1 2 3 / 6otal G an 1-00 1700 1800 1600 66000 200 300 300 200 1000 200 300 300 300 1100 1-00 1700 1800 1-00 6-00 produire et l%absorption de mati&res premi&res pas produite et le pri4 d%ac+at par unité de mati&re premi&re in détermine le bud#et de mati&re 0eprenons l%e4emple précédent Si on consid&re .a. il ressort! 6rimestres 1 2 3 / 6otal Production 7 1900 1800 2000 19-0 76-0 Vuantité de *P en R# 1 1 1 1 1 Pri4 Q 111116otal 28-00 27000 30000 292-0 11/7-0 6rimestres 1 2 3 / 6otal III.0.uée.0.d+ et . des autres c+ar#es sociales patronales 9assurance maladie.ue contrat 9primes d%ancienneté. 1-00 1700 1800 1600 6600 Vuantité de *P en R# 0.5entes prévisionnelles Objectif de stoc) final Prévision de stoc) initial Production prévisionnelle 'onnaissance les .0. le responsable des ressources +umaine doit déterminer 8 ) ) ) ) l%au#mentation des salaires suivant c+a.u%une unité de . nécessaire 0!.ue la fabrication d%une unité de produit 7 nécessaire 1 R# de mati&re premi&re > 1. Le coGt de la main d’Luvre par unité &abriqué 24 .- Pri4 Q 33333- 6otal 262-0 297-0 31-00 28000 11--00 Le budget de la main d’Luvre 9 $a prévision des salaires est une tOc+e tr&s compli. tau4 de salaire etc! les nouveau4 recrutements 9au#mentation des effectifs:! $es démissions $es retraités etc!= Pour plier > ces probl&me on se base sur les anciens salaires et on tenant compte des c+ar#es sociales.

Le budget de la main d’Luvre L de production 1 1!-0 'o2t par L --co2t par L -82!-0 Q produites 76-0 6-00 'o2t total /20 7-0 -36 2-0 9-7 000 $e bud#et de main d%1uvre se présente comme suit 8 7 .#. ) ) Le budget des autres charges c+ar#es directes .%. et prévisionnelles.ui nécessitent #énéralement des calculs et des mét+odes de répartition avant leurs imputations 25 . total P III. les mati&res "ans le co2t de production on distin#ue entre 8 premi&res et la main Sd%1uvre directe! '+ar#es indirectes .ui sont indirectement imputable au4 produits et .d+ une unité de 7 nécessaire 1 + une unité de .ui sont directement imputable au4 produits.ué! 0eprenons l%e4emple précédent 'onsidérons . nécessite 1+ et 30 mm III.$e sta#iaire a déj> étudié les différentes c+ar#es anal?ti.ue ) ) ) le co2t de l%+eure de production par unité est de -.b. il est capable de déterminer le co2t par unité d%1uvre fabri.ues.

fuel etc=! Petit outilla#e $es prévisions des c+ar#es indirectes de production demandent donc préalablement une dissociation entre c+ar#e fi4e et c+ar#e fi4e et c+ar#es variables! $e bud#et J c+ar#es fi4es I c+ar#es variables par unité de production 0eprenons l%e4emple précédent et considérons .ue les c+ar#es variable sont comme suit 8 Kfrais #énérau4 de production s%él&vent > 30 d+ par unité produite! Le budget d’investissement $e bud#et d%investissement est un élément constitutif du bud#et financier! '+acun des éléments du bud#et a un r<le précis dans l%élaboration d%une planification et d%un contr<le efficace des activités opérationnelles! $e bud#et de trésorerie et le bud#et d%investissement son les plus importants! $a décision d%investissement est d%une importance capitale dans le mesure oW  elle en#a#e l%avenir de l%entreprise  elle a des effets difficilement réversibles  elle vé+icule le pro#r&s tec+ni.ues et la productivité de l%entreprise $%entreprise est #énéralement en situation de rationnement de capital.uatre mét+odes d%appréciation de la rentabilité d%un investissement 8  la valeur actuelle nette 957H:  le tau4 interne de rentabilité 96 0:  le délai de récupération du capital investi  l%indice de profitabilité 9 P: La valeur actuelle nette (V !" 'ette mét+ode consiste > rapproc+er la dépense d%investissement en#a#ée au4 cas+ flo[ dé#a#és pendant la durée de vie du projet il ?%a lieu d%actualisé les cas+ flo[ avec le mBme tau4 d%actualisation de l%investissement! 57H J 'as+ flo[ PK dépense initiale $e cas+ flo[ si#nifie les flu4 de trésorerie le cas+ flo[ serait alors 'as+ flo[J flu4 de trésorerie J encaissements 9recettes:K décaissements 9dépenses:! 34emple 8 Qn investissement de 1-0 000 d+ procure des recettes de -0 000 d+ par an le tau4 d%actualisation est de 1-E calculer la 57H $es recettes étant constantes il suffit de multiplier par le coefficient 57H J -0 000 4 1−(1(15)−5 K 1-0 000 J 17 608 0(15 1−(1+i)−n i QtiliseT les tables financi&res 26 .ue classi. c+arbon. autrement dit tous les investissement réalisable sont contraint par l%enveloppe bud#étaire disponible imposant > l%entreprise des c+oi4 d%investissement et des sélections des différents projet et les mo?ens de leurs financement! $a t+éorie économi.ue retient .) ) 3ner#ie électricité.

l%investissement est rentable s%il ? a lieu de c+oisir entre plusieurs projets d%investissement.ue le décideur d%investissement est confronté au c+oi4 de plusieurs projet .uel la 57H est la plus #rande! 'alcul de la 57H avec des cas+ flo[ variable dans le temps 34emple 8 1 2 3 / 'as+ flo[ /0 000 70 000 70 000 -0 000 60 000 'as+ flo[ actualisé 36 697 123137 177190 161 986 233379 57H J 936 697 I 123 137 190I 161 986I 233 379:K1-0 000J -82 389 Le tau$ interne de rentabilité $e 6 0 est le tau4 .ui ne donne pas l%avanta#e de l%un par rapport > l%autre il est tr&s utile de déterminer l%indice de profitabilité afin de permettre un c+oi4 plus judicieu4.ui réalise l%é#alité entre l%investissement et les cas+ flo[ annuels actualisés autrement dit c%est le tau4 .000 le projet > retenir est 8 projet 7 1-0 000 J -0 000 I -0 000 I -0 000 27 .000  le projet > retenir est 8 projet 7 1-0 000 J -0 000 I -0 000 I -0 000 délai de récupération J 3 ans projet .ui correspond > une 57H nulle! 0eprenons l%e4emple précédent 8 J 150000 J 50000 1−(1(15)−5 rec+erc+er le tau4 correspondant 9i est le 6 0: i Par simple lecture de la table financi&re on détermine le tau4 i J 20E Si le tau4 n%est pas tablé on le détermine par interpolation l’indice de pro&itabilité $ors.000 Ico2t de l%investissement 3-0 000 cas+ flo[ 7.ui a le délai le plus court est celui .  le co2t de l%investissement 3-0 000  cas+ flo[ 7. 32. le projet le plus rentable est celui .uel les cas+ flo[ dé#a#és permettent de récupérer le capital investi autrement dit le projet .$a valeur actuelle nette étant positive.000J 7. le c+oi4 serait celui pour le.ui > une indice le plus élevé! $%indice de profitabilité permet d%e4primer la 57H par rapport > la dépense d%investissement et donc d%e4primer la 57H en terme de tau4! ∑cashflowactualisés coûtdel * investissement Le délai de récupération du capital investi '%est le délai au bout du .ui doit Btre retenu! <$emple  le co2t de l%investissement 1-0 000  cas+ flo[ -0 000  projet .

000 I 7.délai de récupération J 3 ans projet .000G12 "élai de récupération J /ans e t / mois $e c+oi4 porte sur le projet @ 7 A 28 .000J 7.000 I 7.000 I2. 32.000 I 7.

uérir une mac+ine pour 1000 d+! $es mar#es espérées avant amortissements et c+ar#es financi&res sont de -93 d+.16 i $a table financier9table /: donne iJ 18.-0E $es diri#eant de l%entreprise vont investir 1000 d+ .Le choi$ de &inancement de l’investissement 7pr&s une étude du différent projet d%investissement l%investisseur se confrontera au c+oi4 du mo?en de financement  financement par ses fonds propres 9autofinancement:  financement par emprunt  financement par leasin# a" L’auto&inancement "%une mani&re #énérale. et dans une lar#e mesure basé l%autofinancement net 8 le résultat non distribué au#menté des amortissements! <$emple1 Qne entreprise industrielle envisa#e d%ac.-0E "onc le 6 0 J 18.-0E pendant 3ans! 29 . la détermination des futures ressources propres > l%entreprise sera fondé sur la rentabilité des anciens et nouveau4 investissements les mo?ens de financement doivent Btre e4primés en disponibilité de trésorerie. et -9/ pour les trois premi&res années! $es diri#eants +ésitent entre deu4 modes de financement 8 Ksoit par des fonds propres K soit par emprunt de 600 d+ au tau4 de 10E et le solde par des fonds propres Vuel est le mode de financement > conseiller au4 diri#eants! b" Financement par des &onds propres 'as+ flo[ prévisionnels éléments 'as+ flo[ 1 2 3 *ar#es -93 -93 -93 Kdotations d%e4ploitation au4 amortissements 333 333 333 J 0ésultat d%e4ploitation 260 260 260 K mp<t sur les résultats 130 130 130 J 0ésultats nets 130 130 130 I "otations 333 333 333 J 'as+ flo[ /63 6/3 6/3 'alculons le 6 0 1000 J /63 4 1−(1+i)−3 i 1−(1+i)−3 1000G/63 J J 2.ui leur rapportent 18.

comme son nom l%indi./6E 1. de renforcer les mo?ens de développement de l%entreprise! 34ercice d%application $a société proc&de > l%étude du financement d%un investissement  valeur du matériel 600 000 d+ L6  la mar#e de structures +ors frais d%investissement 9+ors c+ar#es financi&res et +ors amortissement: 1 200 000d+  pro#ression de l%3.c" Financement par emprunt )** dh et par &ond propre '** dh $e tableau de l%amortissement de l%emprunt! année 'apital restant d2 intérBts remboursement 7nnuité 1 600 60 200 260 2 /00 /0 200 2/0 3 200 20 200 220 120 600 720 'as+ flo[ 1 2 3 *ar#es -93 -93 -9/ Kdotations d%e4ploitation au4 amortissements 333 333 333 c+ar#es financi&res 60 /0 20 J 0ésultat d%e4ploitation 200 K mp<t sur les résultat 70 J 0ésultats nets 130 I "otations 333 333 33/ K 0emboursement de l%emprunt 200 200 200 J 'as+ flo[ 263 273 290 $e tau4 interne de rentabilité des capitau4 propres investis /00 J 263 91 I i:K1 I273 91 I i: K2 I290 91I i:K3 $es cas+ flo[ n%étant pas constant./6-27E 1!/627-E 263 180!13 179!89 179!82 179!80 179!79 273 128!07 127!72 127!63 127!60 127!-9 290 93!18 92!80 92!70 92!67 92!6totau4 /01!38 /00!/1 /00!1/00!07 /00!03 $e tau4 interne de rentabilité financi&re des /00 d+ investi par l%entreprise est de /6!27-E! $e tau4 de rentabilité du deu4i&me mode de financement /6!27-E étant le plus élevé donne l%avanta#e > l%emprunt de 600et de compléter par les fonds propres /00! d" Financement par leasing ou crédit. sans avoir > débourser les sommes nécessaires > leurs ac./2E 1.3 de 10E par an 30 'as+ flo[ prévisionnels éléments . les entreprises peuvent disposer de matériels et mobilier préalablement c+oisis.uipements > leur place dans le but de les louer! 'ette tec+ni.ue s%apparente > la fois > une opération de financement et > une opération de location! (rOce > cette formule./62-E 1.uipement.ue présente l%avanta#e d%éviter > un promoteur de consacrer une part tr&s importante de ses capitau4 en investissement d%é. en lui permettant. on doit c+erc+é le tau4 9i: par itération on prend les différents tau4 pour déterminer le tau4 le plus proc+e 'as+ flo[ 1.uisitions! $es sociétés de crédit bail se c+ar#ent > cet é#ard de l%ac+at des é.bail $e crédit bail.

ans dont ses caractéristi.200 217 800 108 900 108 900 108 900 / /00 000 100 800 299 200 1/9 600 1/9 600 1/9 600 //0 000 71 760 368 2/0 18/ 120 18/ 120 12 000 172 120 6 /8/ 000 12 000 /72 000 236 000 2/8 000 2/8 000 253920 194160 145200 100800 71760 + 12000 + + + + 1+ a (1 + a )2 (1 + a )3 (1 + a ) 4 (1 + a )5 'eci correspondant > un tau4 de 11!7E $e tau4 interne de rentabilité financi&re de 600 000 investi par l%entreprise en mode de crédit bail est de 11!7E ! 31 .3 est présente dans le tableau suivant 8 1 2 3 / 6 300 000 330 000 363 300 /00 000 //0 000 /8/ 000 $e lo?er du matériel 1 2 3 / 6 2-3 920 19/ 160 1/. 23 0/0 67 920 5aleur de rac+at Nlu4 nets 23 0/0 67 920 600 000J 3 363 000 1/.200 100 800 71 760 K  'alcul des flu4 nets de trésorerie 8 1 2 3.8/0 mpotG résultat 23 0/0 67 920 *7.ue année! Solution $%évolution de l%3.ues sont les suivantes 8  lo?er L6 de la 1ere année /2!32E  lo?er L6 de la 2eme année 32!36E  lo?er L6 de la 1ere année 2/!20E  lo?er L6 de la 1ere année 16!80E  lo?er L6 de la 1ere année 11!96E  lo?er L6 de la 1ere année /2!32E $a valeur résiduelle 2E de la valeur d%accusation amortissable en un an les lo?ers sont pa?ables au terme de c+a.$es diri#eants de la société envisa#ent un investissement par crédit bail d%une durée de cin.3 300 000 330 000 'rédit bail 2-3 920 16/ 160 7mortissement 0ésultat /6 080 13.

u%ils fi#ureront dans le bilan prévisionnel! 0. des autres produits d%e4ploitation. il est préférable d%élaborer des sous bud#et de trésorerie F bud#et des encaissement bud#et de la 657 et bud#et des décaissements! .ui leur permet de faire face > des situations d%e4cédent ou de besoin de li.L’élaboration du budget des encaissements 9 il s%a#it des recettes de l%entreprise éc+elonne dans le temps. tels . financi&re ou non courrant .uilibre mensuel entre encaissement et décaissement! K connaCtre le solde de fin de période bud#étaire des comptes de tiers et de disponible. L’élaboration du budget de trésorerie 7vant l%élaboration du bud#et #énéral de trésorerie. .ue l%entreprise envisa#e d%encaisser le bud#et des encaissement comprend deu4 volet 8 ) ) 657 collectée $a partie base du tableau tient compte du décala#e d%encaissement introduites par les modes de r&#lement en plus des créances fi#urant au bilan de l%année précédente! 34emple 8 Soit le bud#et des ventes du premi&re semestre de l%année H mois jan fév Vuantité 200 -00 PQ 200 200 'a 9L6: /0000 100000 6va 20E 8000 20000 '7 966': /8000 120000 $es r&#lements des clients 8 mars 2-0 200 -0000 10000 60000 avril 7-0 200 1-0000 30000 18000 mai 2-0 200 -0000 10000 60000 juin 3-0 200 70000 1/000 8/000 6otal /60000 92000 --2000 $es ventes sont encaissées -0E au comptant le reste > 30 jours! $e bud#et des encaissement se présente comme suit 8 32 .u%elle soient des ventes..uidité afin d%Btre en mesure de remédier > une situation d%e4c&s par un placement rentable > court terme ou dans le cas éc+éant permet de prévoir > l%avance les mo?ens de financement nécessaires au temps opportun et au moindre co2t le bud#et de trésorerie est le dernier maillon du processeurs bud#étaire dans la mesure oW il transforme les c+ar#es et les produits en terme monétaires 9encaissement et décaissement: le bud#et de trésorerie répond > deu4 impératifs! Ks%assurer d%un é. Le budget de trésorerie $e bud#et de trésorerie est l%un des éléments le plus important des bud#ets déj> étudies! 3n l%établissant les diri#eant de l%entreprise ont un outil .

Le budget des charges l re#roupe toutes les c+ar#es de l%entreprise 8 ac+ats des marc+andises. des mati&res premi&res les c+ar#es du personnel.mois 5entes 9L6: 657 collectée '!7 966': 'réance 9bilan: 3ncaissement comptant 3ncaissement > 30 j 3ncaissement du mois jan /0 000 8 000 /8 000 /6 000 2/ 000 fév 100 000 20 000 120 000 mars -0 000 10 000 120 000 avril 1-0 000 30 000 180 000 mai -0 000 10 000 60 000 juin 70 000 1/ 000 8/ 000 6otal /60 000 92 000 --2 000 60 000 2/ 000 30 000 60 000 90 000 90 000 30 000 120 000 30 000 90 000 120 000 /2 000 30 000 72 000 /2 000 /2 000 70 000 8/ 000 0. les c+ar#es financi&res et les autres c+ar#es dans le souci de simplifier l%élaboration du bud#et de décaissement. le bud#et doit Btre réaliser apr&s avoir élaborer le bud#et de la 657! 4.200 18 000 6 000 33 &év mars avril mai 8uin Total du mois * du mois * du mois *K1 de mati&res 000 *ain d%1uvre / 000 directes '+ar#es sociales 2 000 4harges indirectes 3ntretien 1 000 7ssurances 3 000 '+ar#es divers 1 000 .Le budget de la TV 'e bud#et permet le calcul du décaissement de 657 selon les r&#les en vi#ueur! 657 due J 657 facturéesK 657 récup sur les immobK 657 récup sur les c+ar#esK crédit de 657 "u mois * 34emple 8 Soit le bud#et de production de la société du premier semestre suivant 8 8an 4harge directes 'onsommation /0 32 000 3 000 1 -00 -00 3000 1 000 // 000 / 200 2 100 1 000 3 000 1 000 /8 000 / /00 2 200 2 000 3 000 1 000 20 000 3 000 1 -00 -00 3 000 1 000 2/ 000 3 000 1 -00 200 3 000 1 000 2087 000 21 600 10 800 .

olution l faut au préalable déterminer les décaissements puis.ue la 657 > récupérer est décalé d%un mois de la 657 facturée! 34 les salaires sont pa?és fin de mois les c+ar#es sociales sont pa?ées le mois suivant le compte fournisseur présent un S' d e2/000 au bilan de HK1 le compte '.Le budget des services &onctionnels jan fév mars 1-000 7-00 1000 23000 Salaires 1-000 1-000 '+ar#es sociales 7-00 7-000 '+ar#es de 2000 3000 #estion 6otal G mois 2/-00 2--00 .SS présente un S' de 9-00 le compte caisse présente un S" de 11//0 les autres c+ar#es les primes d%assurance sont pa?able en mois de mars en totalité et s%él&vent > 6otal semestre 90000 /-000 93000 1//300 6otal semestre 200000 208000 consommation J stoc) fin 12380 20380 26380 <.Le budget des achats 9 1ati/res premi/res Stoc) debut I livraison K jan 22380 30000 /000 fév 12380 /0000 32000 mars 20380 -0000 //000 avril 26380 -0000 /8000 28380 avril 1-000 7-000 2000 2/-00 mai 28380 20000 8380 mai 1-000 7-00 2000 2/-00 juin 8380 30000 2/000 1/380 juin 1-000 7-00 800 23300 0 0ensei#nement divers Kr&#lement des fournisseurs les fournisseurs de mati&res premi&res sont r&#les > 30 jours fin de mois.700 18 000 287 600 +.du mois! ) ) 36000 d+ ) ) ) ) ) .7mortissement 6otal G mois 3 000 -/ 000 3 000 // 000 3 000 -8 300 3 000 63 600 3 000 32 000 3 000 3. l%entreprises est soumise au ré#ime d%encaissement et elle est pa?able le 2. les autres fournisseurs sont ré#lés au comptant! K657 le tau4 de 657 est de 20 E pour toutes les c+ar#es.

ud#et de la 657 657 facturée jan 12000 fév 1/000 mars 1-00 0 6700 0 8300 9/00 mars 750 $ 20000 8-00 0 11-00 8300 750 $ 60000 3600 19/00 9600 8300 100900 750 $ K 2960 120000 100900 170/0 mai 20000 10600 0 9/00 11-00 mai 60000 /200 18000 9700 11-00 103/00 mai 170/0 12000 0 103/0 0 336/0 juin 12000 10700 0 1300 9/00 juin 2/00 180000 9000 9/000 38800 juin 336/0 72000 68800 668/0 35 9000 7900 -2900 bilan 668/0 /2000 /6300 bilan 657 0écupérable /600 'rédit de 657 0 0 657 "ue 12000 9/00 657 > pa?er 12000 .ud#et des décaissements 8 3lément ..ilan 2/000 7c+at 36000 /8000 657 0écup /000 6000 .ilan 9nK1: 7c+at de *P 7utres c+ar#es 0émunération jan 2/000 3600 19000 fév 1300 bilan 36000 36000 /8000 /200 3000 18000 19200 9-00 9000 36000 12000 9/00 79700 12/600 personnel '+ar#es sociales 9-000 7ssurances 657 due total -6100 $e bud#et de trésorerie jan fév mars Solde de trésorerie 11//0 273/0 316/0 début de mois $es encaissements $es décaissements Soldes 72000 8/000 90000 -6100 79700 12/600 273/0 316/0 K2960 . des c+ar#es diverses et c+ar#es de #estion .ud#et des décaissements des ac+ats de *P! jan fév mars 7c+ats de *P 30000 /0000 -0000 657 20E 6000 8000 10000 7c+ats 66' 36000 /8000 60000 0&#lement .ud#et des décaissements des c+ar#es $es jan autres 30000 fév 3-00 mars 2-00 avril -0000 10000 60000 60000 8000 750 $ 3000 mai 3-00 mai juin 30000 6000 36000 10000 juin 20000 bilan 36000 6000 bilan c+ar#es 657 20E 6000 700 -00 600 700 /00 66' 36000 /200 3000 3600 /200 2/00 0&#lement 3600 /200 3000 3600 /200 2/00 657 > récupérer 600 700 -00 600 700 /00 $es autres c+ar#es 8 il s%a#it de l%entretien.

il sera vite absorbé par l%e4cédent du mois d%avril! Pour remédier > cette situation le responsable financier peut demander le paiement de l%avenant sur deu4 mois ce .uidité de 2960 .ui est d2 au r&#lement des assurances.ue 8 $e mois de mars présente un déficit bud#étaire 8 un besoin de li.$e bud#et de trésorerie étant il ressort .ui conduira > un solde du mois de mars de @ I 1-0/0 A et > un solde du mois d%avril de @ I 16 1/0 A! 36 .

0.nth/se prévisionnels $es documents de s?nt+&se prévisionnels répondent > deu4 e4i#ences! ) ) assurer l%é.000 32 000 -0 000 Passif 'apital total -0 000 -0 000 ) ) ) ) ) ) ) ) 0ensei#nements les ventes prévisionnelles /0 000 d+ 9les clients paient au comptant: les ac+ats mensuels 20 000 d+ 9les fournisseurs sont ré#lés avec lois de retard le lo?er mensuel est de 3 000 d+ 9pa?é tous les 2 mois avance: c+ar#er constates d%avance les salaires 6 000 d+ 9 pa?able fin de mois:! $es c+ar#es sociales représentent 30 E des salaires 9pa?ée le 1.uilibre comptable de l%année afin de permettre un suivi des écarts! 5érifier la co+érence de la démarc+e bud#étée avec celle retenue dans le plan > mo?en terme! l s%a#it de dresser 8 ) ) ) ) ) ) ) le compte de résultat prévisionnel 9'P': le bilan prévisionnel > la fin de l%e4ercice bud#étaire Pour dresser ces deu4 états on a besoin de toutes les informations nécessaires > savoir 8 le bilan de l%e4ercice précédent le bud#et des ventes le bud#et de approvisionnement le bud#et de trésorerie les informations relatives > 8 l%amortissement 34emple 8 d%apr&s le contr<le de #estion des entreprises marocaines de *r $aaribi "resser la situation prévisionnelle du premier trimestre de la société D! .ui suit le trimestre:! $es frais mensuel de publicité .ue total 12 000 1. Les documents de s.000 d+ 9ré#lés le mois suivant: $e stoc) final 18 000 d+ He pas tenir compte de la 657 Solution 0udget des encaissements mois janviers bilan Névrier mars 37 .ilan de la société 7 au 1er Manvier H actif Nond commercial Stoc) de marc+andises .an.du mois .

ud#et de trésorerie .600 /.000 18 000 .oldes début mois janviers de 23 000 /0 000 12 000 -1 000 Névrier -1 000 /0 000 11 000 80 000 mars 80 000 /0 000 37 000 83 000 mois Les encaissements Les décaissements Total Le 4P4 prévisionnel c+ar#es 7c+ats revendus montant de -7 000 produits 5entes de marc+andises montant 120 000 marc+andises $ocations et c+ar#es locatives Publicité '+ar#es de personnels '+ar#es de sociales 0ésultat d%e4ploitation 9 000 1.000 3 000 .an.ue total 83 000 38 ./00 personnel Total .600 120 000 $e bilan prévisionnel au 31 mars H Passif capital 0ésultat Nournisseurs Or#anismes sociau4 total -0 000 1.000 6 000 11 000 mars 2 0 000 .000 6 000 6 000 37 000 /0 000 .Ventes /0 000 total /0 000 0udget des décaissements mois janviers chats Publicité Location 4harges 6 000 de 6 000 12 000 /0 000 /0 000 /0 000 /0 000 bilan Névrier .000 ./00 1./00 116 000 actif Nond commercial 12 000 Stoc) de marc+andises 18 000 '+ar#es constatées 3 000 d%avance .

39 .

ept. vr. Fév.00 d+ le )#! K 5entes du 2er semestre 9H: 8 1000 tonnes de c+ocolat > 8-.00 d+ le )#! K ventes du 1er semestre 9HI 1: 8 13-0 tonnes K ventes du 2&me semestre 9 H I 1: 8 1300 tonnes! T.0udget des ventes $%entreprise N7" $ sou+aite étudier l%évolution de ses ventes au cours des 6 derni&res années! 3lle vous remet donc les tableau4 suivants 8 <volution du chi&&re d’a&&aires de !-( M ! nnée !-( !-' !-% !-# !-1 ! 4 )1 (** N( *** CN D** 1*( %** 1%) C** 1)* (** 4hi&&re d’a&&aires mensuels de !-# M ! !-# !-1 Ean. !ov. oGt .100 13 /-0 8 2-0 .s" ! !B 1 er 1 2éme 1er semestre 2éme 6uantités prévus 4hi&&res d’a&&aires prévues 40 semestre 1!1-0!00 )# 92!000 semestre 1!000!000 )# 8-!000 1!3-0!00 )# 108!000 semestre 1!300!000 )# 110!-00 . +ec.ue de c+ocolat le service commercial de l%entreprise 7n sur la base d%une étude de marc+é. détermineT le c+iffre d%affaires prévisionnel annuel pour l%année HI1! 2! 'alculeT les coefficients saisonniers mensuels 9en pourcenta#e:! 'ommenteT les résultats! 3n déduire les c+iffres d%affaires mensuels pour l%année HI1! <$ercice 9 $%entreprise 7 fabri.300 18 000 16 700 1. 6otal 1! 12 -00 13000 12 -00 10 800 6 980 / 920 3 700 2 800 10 700 11 /00 13 000 3 000 10. 2ct. 1ar.860 / 8-0 3 890 12 600 1/ 900 16 300 6 900 136 800 ! 19 8223 980 16 0116 010 11 610 9 3-0 / 870 3 3710 2-0 13 960 17 670 13 -8160 -00 Travail M &aire 9 7u mo?en d%un ajustement linéaire par la mét+ode des moindre carrés. s%est fi4é les objectifs suivants 8 Kventes du 1er semestre 9H: 8 11-0 tonnes de c+ocolat > 80. 1ai Euin Euil.F 3tablir le tableau du bud#et des ventes 9 en milliers de dir+ams: Solutions de l%e4ercice 0udget des ventes (en milliers de +. .

ue livraison a lieu le dernier jour du mois précédent celui durant le. . les niveau4 des stoc)s 9souli#nés: seraient tels.uer 8 .uatre livraisons annuelles fr 90 lots c+acune.uel le stoc) minimum serait atteint . effectuées > des dates espaces de faXon irré#uli&res en supposant! Vue c+a.u%il s%av&re nécessaire de prévoir une livraison > la fin des mois précédents.ui nécessite une @ rectification A des stoc)s! 41 2 0 6 0 2 0 / 0 90 110 9 20 20 1 1 8 0 90 90 30 -0 /0 10 -0 -0 60 80 1 2 3 / 6 7 8 9 10 11 12 1/0 190 1/0 • . fin octobre et fin novembre. A *ois par numéro 12 9HK 1: Stoc) initial fin " 9HK 80 1: 'onsummation 9courant de mois: Stoc)s 9fins de mois: $ivraisons 9fins de /0 /0 90 130 100 30 10 2 0 8 0 mois: Stoc)s 9fins de mois rectifiés du fait des livraisons de fins de mois précédents l convient de remar.uatre livraisons annuelles effectuées le premi&re jour de c+a.ue le dit stoc) minimum correspondant > un mois de consommation future! 2éme éventualité 8 .L’approvisionnement <$ercice 0eprenons le cas précédent mais dans le.ue trimestre et de niveau é#al au4 consommations prévus pour le dit trimestre! • • • • • • Solution du t+&me @ .uel la consommation toujours é#ale > 360 lots de mati&res premi&res par an est irré#uli&re et répartie ainsi 9en lots durant l%année H:! Eanvier /0 1ai 20 . ce .ue fin février.eptembre 30 Février 30 Euin 20 2ctobre /0 1ars 20 Euillet 1!ovembre -0 avril 20 aoGt 1décembre 60 Par ailleurs $e stoc) initial s%él&ve > 80 lots $e délai d%approvisionnement 9des ac+ats: détaillé mensuellement dans c+acune des deu4 éventualités suivantes 8 1&re éventualité 8 . fin juillet.

puis.6 7 8 9 10 11 9HK 1: 'ommandes $ivraisons 9fin de 90 /0 80 30 2 2 0 6 0 2 0 / 0 9 0 90 20 1 1 8 0 mois: 'onsummations courant de mois: Stoc)s 9fins de mois: 9 0 9 0 90 30 90 /0 -0 12 60 0 130 100 8 0 110 9 - 1/0 190 1/0 80 On peut présenter la solution de la mani&re suivante.tocJ . aussi 8 1ois par . le stoc) est é#al > ce .tocJ achats &inal (réel" 130 +ate de +ate de initial numéro 1 80 9début janvier : 2 3 / 6 7 8 9 10 commandes livraison 12 9HK1: Nin janvier 30 20 20 20 20 130 /0 -0 10]20 80 \ 60 \ /0 \ 20 \ -] 80\ -0\ 10] 90 90 90 100 80 60 /0 110 98 1/0 190 Nin 9/: avril Nin 97: juillet Nin 98: ao2t Nin juin Nin septembre Nin octobre 11 60 1/0\ 1/0 12 80 80 bK deu4i&me éventualité dans ce cas. la présentation d%un tableau préparatoire analo#ue > celui présentéK ci dessus n%est pas nécessaire! *ois par numéro 12 1 2 3 / 6 7 8 9 10 11 12 9HK 42 .• Vu%> la fin de la période annuelle.tocJ consommation &inal /0 (théorique /0\ 30 90 .u%il était au début! Hous pouvons donc dresser le bud#et ciK dessous 8 *ois par numéro 12 1 2 3 / .ue les dates de livraison sont connues.

ue d%Btre difficile dans la mesure oP les commandes ne sont pas effectuées > des dates espaces ré#uli&rement F 2K dans la deu4i&me éventualité. il les nécessaire d prévoir des aires de stoc)a#e plus importantes! 3K "u point de vue économi.ue la livraison a lieu 9au dernier moment:.uelle les e4istants sans les plus faibles! 30G12 9nK1: 43 .ues 8 1K dans la premi&re éventualité. si les commandes.1: 'ommandes $ivraisons 9fin de mois: 'onsummations courant de mois: Stoc)s 9fins de 80 mois: 60 90 /0 30 2 60 20 20 20 60 60 130 1-0 1-0 /0 -0 60 0 130 100 8 0 120 100 80 12.110 80 190 1/0 80 On peut présenter le bud#et d%approvisionnement.tocJ . passées > dates fi4es ne perturbent pas les services administratifs. la capacité de stoc)a#e des ma#asins est mieu4 utilisés puis. au contraire.tocJ +ate de +ate de par consommation &inal achats &inal initial commandes livraison numéro (théorique (réel" 1 80 /0 /0\ 30 90 130 Nin 12 9HK1: 1K1KH 9début janvier : 2 30 10]20 100 3 20 80 \ 80 / 20 60 \ 60 30G2H 1K/KH 20 /0 \ /0 6 20 20 \ 90 110 7 1-] 930G-H 1K7KH 8 30 80\ 8 9 /0 -0\ 90 1/0 10 -0 10] 90 190 30G8 H 1K10KH 11 60 1/0\ 1/0 12 80 80 0emar. mais l%or#anisation des services administratifs ris.ue. aussi de la mani&re suivante 1ois .tocJ . la meilleure des deu4 solutions est celle dans la.

ue de c+ocolat est depuis .00 "L pour le 2e semestre! $es c+ar#es indirectes de production se décomposent ainsi pour un semestre 44 .-00 '+ocolat 170 000 8670 )# > -1.uel.00 'lients 91: 30 688 disponible . établir les différents bud#ets prévisionnels pour l%année 9H: ne pas tenir compte de la 657! .00 le )# ) ventes du 1er semestre 9H I 1: 8 13-0 tonnes ) ventes du 2e semestre 9HI 1: 8 1 300 tonnes .ues années en période d%e4pansion! Nin 9HK1: les diri#eants désireu4 de mettre en place un contr<le du développement de la société vous demande d%établir un bud#et de prévisions de trésorerie c+iffrées pour c+acun des deu4 semestres de l%année > venir 9H:! "ivers rensei#nements vous sont fournis par les services compétents .000 300 000 300000 91: r&#lement prévu pour le 1er semestre H 92: dont 3.00 'acao 91 000 R# > 3 183.K prévisions de production $e service des stoc)s vous communi. il faut 800 )# de sucre /00 )# de caco K $es stoc)s de fin de semestre de sucre et de cacao doivent couvrir 10E des besoins du semestre suivant ) pri4 d%ac+at prévisionnel en 9H: o sucre 8 "L 10!00 le )ilo o cacao 8 "L 30!00 le )ilo dK prévisions de production 4onditions de production Pour obtenir 1000 )# de c+ocolat le nombre d%+eures de main d%1uvre directe est de 20! $e co2t prévisionnel de l%+eur de main 1uvre directe est de 8-.ilan fin 9HK1: en R"L actif passif mmobilisations 2-0 000 'apital 180 000 nettes Stoc)s 3mprunt 92: 100 000 Sucre 273 000 R# 2 /-7 Nournisseurs91: 20 000 > 9.1od/le d’évaluation Qne fabri. le stoc) de fin de semestre doit représenter 20E des ventes de c+ocolat du semestre suivant! 'K prévisions d%approvisionnement K Processus de fabrication communi.000 R"L > l%éc+éance du 2eme semestre H 3n suivant les indications données.ué par le service de production! Pour la fabrication d%une tonne de c+ocolat. s%est fi4é les objectifs suivants 8 ) ventes du 1er semestre 9H: 8 1 1-0 tonnes de c+ocolat > "L 80.prévisions des ventes $e service commercial.00 le )# ) ventes du 2e semestre 9H: 1 000 tonnes > "L 8-. sur la base d%une étude de marc+é.ue les éléments suivants 8 compte tenu des délais de livraison et de fabrication.00 "L pour le 1 er semestre 9H: et de 88.

000 R"L 9dont 7 000 R"L d%amortissement:! $es c+ar#es variables évoluent corrélativement au nombre d%+eures de main d%1uvre directe! 3K prévisions de trésorerie 'ompte tenu des dives éléments contenus dans les autres bud#ets. elles sont les suivantes 5entes 8 /0E pa?ées comptant 60E pa?ées au cours du semestre suivant 7c+ats 8 30E pa?ées comptant 70E au cours du semestre suivant 6outes les c+ar#es de production sont en#a#és et pa?ées dans le semestre en caisse début de semestre -000 R"L 45 . $es c+ar#es d%administration #énérale et de distribution sont sensiblement fi4es 3t s%él&vent > 17 000 R"L par semestre dont 7 000 R"L d%amortissements:! 3lles sont en#a#ées et pa?ées dans le semestre! Pour ce .'+ar#es variables 1800 R"L pour une activité normale A de 22 000 + de main d%1uvre directe! '+ar#es fi4es 8 1. il s%a#it de déterminer les prévisions de recettes et de dépenses pour les deu4 semestres > venir! Renseignements complémentaires.ui concerne les conditions de r&#lement.

+<.I2!.PR2P2.ITI2! +’<> 1<! FI! 12+3L< $e bilan au 31G12GH de la société @ 41P A apr&s répartition se présente ainsi 8 Passif 'apitau4 propres 'apital et réserves 122 990 "ettes 000 38 000 000 /2 390 000 "ettes financi&res 91: 21 000 000 0IL ! 3 %1O1#O! 7'6 N . *ois Les Prévisions 5entes Manvier 190 000 Névrier 108 000 *ars 216 000 7vril 1-8 000 *ai 1-8 000 Muin 70 000 7c+ats en R# 212 000 307 000 2-/ -00 263 000 186 -00 19/ 000 46 .rut 7mort Het 7ctif immobilisé 20/ 100 120 000 8/ 100 000 000 000 7ctif circulant Stoc)s et enK cours 8 38 000 K *ati&res 1&res 000 K Produits finis 'réances d%e4ploitation 8 'réances clients /2 390 000 +isponibilités +ettes d’e$ploitation 36 000 30 000 K "ettes 000 000 fournisseurs92: 10 000 30 000 000 000 K "ettes fiscales 10 000 93: 000 / -00 000 10 000 "ettes diverses 8 1 000 000 K "ettes fiscales 000 9/: K 7utres 9-: %1( 'D* 1#* *** 1D( 'D* 1D( *** *** *** 'D* *** 91: dont solde créditeur bancaire 21 000 000 d+ 92: dont 2G3 pa?ables en janvier et 1G3 en février 93: 6!5!7 > décaisser 9/: S > pa?er pour li. V<!T<.uidation 9-: "ividende > pa?er en juin PR<VI.

l%entreprise envisa#e de réaliser un emprunt au cours du mois de mars de l%année HI1 pour un montant de /0 million de d+ au tau4 de 11E et remboursable annuellement! $es fournisseurs d%immobilisation sont ré#lés > 30jours! $es conditions de ventes Pri4 de vente d%un article 8 -00 d+ L!6 le tau4 de 6!5!7 est de 20E $es clients paient -0E comptant et -0E par effet acceptés > 30 jours! $es conditions d%ac+ats Pri4 d%ac+at du )ilo de mati&re premi&res 8 100 d+ le )ilo $e tau4 de 6!5!7 est de 20E $es fournisseurs sont ré#lés -0E > 30 jours et -0E > 60 jours ) ) $es conditions des c+ar#es de production $e personnel est pa?é le mois mBme! $es c+ar#es de production sont décaissées le mois mBme ou elles sont en#a#ées! 7utres rensei#nements • mp<t sur les bénéfices 8 tau4 de 3-E 47 .*ois Manvier Névrier *ars 7vril *ai Muin Prévision des charges de production *ainKd%1uvre '+ar#es fi4es 96: directe 20 620 000 2 /-/ -00 18 //0 000 2 /-/ -00 22 800 000 2 /-/ -00 21 /20 000 2 /-/ -00 21 /20 000 2 /-/ -00 17 280 000 2 /-/ -00 '+ar#es variables .317 000 / 288 000 ) ) 96: amortissements e4clus 7mortissement pour le semestre > venir 8 nouvel é.uisition dune immobilisation de 100 million de d+ en mars 9pa?able en avril: est envisa#ées96!5!7 20E:! Pour financer cet investissement.uipement 2/ 000 000 d+ Nrais de ventes $es c+ar#es de distribution sont proportionnelles au c+iffre d%affaires > raison de -E de celuiKci les frais fi4es mensuels sont de 1 -00 000 d+ par mois! 'es c+ar#es sont ré#lées le mois mBme! $es prévisions d%investissements $%ac.uipement 17 000 000 d+ ancien é.317 000 .117 000 / /-/ 000 .660 000 .

• • • 1er 7compte 9 000 000 d+ 2&me 7compte 11 300 000 d+ $i. des c+ar#es de structure "e trésorerie 1K 2K 3K /K -K 48 .u%il n%? a pas de 6!5!7 sur les c+ar#es de production ni sur les c+ar#es de distribution! Travail a &aire 9 3tablir les bud#ets suivants 8 ventes. c+ar#es de ventes! "e production et c+ar#es de production "%approvisionnement et c+ar#es d%approvisionnement "es investissements.ue prél&ve las a#ios le mois mBme oW les effets sont escomptés! $es stoc)s Stoc) final de mati&re premi&re 8 30 000 000 d+ Stoc) final de produits fins 8 32 -20 000 d+ Pour simplifier on supposera .uidation / -00 000 d+ "ividendes $%entreprise envisa#e de distribuer des dividendes en juin le décaissement sera de 1 000 000 d+ 7justement de la trésorerie $e tau4 d%escompte est de 13E la ban.

entreprises marocaine 49 .ue Ninance d%entreprise 61 '!L7*OH P P!$3^ HP "QHO" 7!6OQ$$3' 7! 07P H 36 M PO$_ "QHO" (3O0(3S "3P7$$3HS S 03_ Soc+pessKQniversité (a`tan *orin éditeur PO$_'OP 3 "QHO" NO7" $ 536 -8 mprimerie 3$ M7" "7 *OL7*3" .ue descriptives *70LO* "0 SS Statisti. 0I0LI2=R P."3$M7$ Statisti.ue d%e4ploitation (estion financi&re de l%entreprise 'omptabilité anal?ti.3$R7L 7 L7SS7H OQ"7" 'ours #estion *L7*3" . (estion et mana#ement de la force de vente 'omptabilité anal?ti. R<F<R<!4<.ud#et des 3$*OS67N7 "7"OQH3 approvisionnements $e contr<le des *OL7*3" $7707.3007"7 07'L " .3H d%entreprise 7.ue descriptives M NOQ07S6 MN $7S$ 30 .I63<.L<.