Vous êtes sur la page 1sur 6

Annie Collovald

Ginzburg (Carlo), Mythes, emblèmes et traces. Morphologie et histoire, Paris, Flammarion, 1989
In: Politix. Vol. 2, N°7-8. Octobre-décembre 1989. pp. 165-169.

Citer ce document / Cite this document : Collovald Annie. Ginzburg (Carlo), Mythes, emblèmes et traces. Morphologie et histoire, Paris, Flammarion, 1989. In: Politix. Vol. 2, N°7-8. Octobre-décembre 1989. pp. 165-169. doi : 10.3406/polix.1989.2114 http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/polix_0295-2319_1989_num_2_7_2114

ces hommes là ne se coudoient pas. c'est l'écho interactioniste de certaines des analyses qui résonne encore aujourd'hui. et donc de "Le public et la foule" fait pendant aux "Foules criminelles". de suggestions "brillantes". Lectures .. 304p. toute si à l'histoire la élémentaire Sherlock loupe était : affaire Hohnes un : oeil boulevard d'accomodation. négligés sorte de Carlo Ginzburg. chacun chez soi. lisant le même journal et dispersés sur un vaste territoire. enun attirail tout chasseur genre qu'il somme examine pour ? Etarmes. de façon drastique. les publics. par la découverte surtout de la coexistence au sein des systèmes sociaux modernes de sociétés de foules et de sociétés de publics.prenait le pas sur l'exigence de rigueur. plus que la problématique de l'imitation dans laquelle Tarde pense son projet de psychologie sociale (Avant-Propos. XXTV-1.). Et en effet. dans le recueil d'articles qui vient de paraître. la posture d'observateur "impartial" que l'historien adopte face à son 1 Lubek (I. avec la simultanéité de leur conviction ou de leur passion. le chef et les membres de la secte (pp. constitue l'ébauche d'une histoire des modes de sociabilité et d'une théorie de l'opinion (p. Favre (P.et de la dichotomie entre le meneur et la foule. 34). la conclusion où Tarde s'interroge sur le rôle des intellectuels..). vol. emblèmes et traces. 147 et s. Lefebvre et G. et qu'il percevait chez les hommes des temps modernes. elle est une quantité. c'est l'opinion publique et non pas une vérité déterminée" (p. comme si le raisonnement analogique . en "collectivités purement spirituelles". au travers notamment de J. les hommes qui s'entraînent ainsi. de l'étude sur "Les foules et sectes criminelles". Quel est donc le lien qui existe entre eux ? Ce lien c'est. 1989. de l'exaspération à l'éclat de rire. vol. en "associations d'individus physiquement séparés et dont la cohésion est toute mentale" (p. XXII-3. Paris. où la théorie de l'imitation se mêle aux "démonstrations" de l'Histoire de la Révolution d'H. qui se suggestionnent mutuellement ou plutôt se transmettent les uns aux autres la suggestion d'en haut. Dès lors. 31) : "Chose étrange. Revue française de sociologie. Bloch.). son nervosisme. 76). Arendt et E. alors se découvre la filiation entre la conception psychosociologique relativiste de Tarde et la théorie moderne de l'opinion. la société on lira démocratique). Signes de "la société démocratique". Mythes.). En tant que réflexion sur la pathologie de l'action collective. Tarde souligne la disposition remarquable qu'auraient les sociétés démocratiques à se diviser en publics. la conscience possédée par chacun d'eux que cette idée ou cette volonté est partagée au même moment par un grand nombre d'autres hommes" (p. 125). par Et si détective doutes lesl'historien et soupçons inspecteurs équipéétait d'un officiels. la foule est femme" (p. Et plus sans doute que sur Psychologie des foules et analyse du moi de S. Mythes. ou "d'inter-psychologie"."par son caprice routinier. en raison du jugement positif sur le caractère communautaire et "moral" des foules festives. juillet-septembre 1981. ne se voient ni ne s'entendent : ils sont assis. averti n'est pas etdu regard loin. invite à reconsidérer. on partira de la connaissance la plus routinisée. ses brusques sautes de vent psychologiques de la fureur à la tendresse. à l'action des regards d'autrui. il semble que ce texte offre surtout aujourd'hui un intérêt historique et qu'il faut le comprendre comme une défense de l'individualisme et du rationalisme libéral confronté à la démocratie (surdans T'intelligence" ce point. l'opinion. Morphologie et histoire. 32). Taine et de La psychologie des foules de Le Bon. 163) . Dans cette présentation. si "la vérité (pour Tarde) n'est pas la justesse. L'analyse de la suggestibilité des foules . Flammarion.165 "baptême sociologique" de la science politique"1. pourrait-on dire . Pourtant l'entreprise trop rapidement dévie de son objet sous l'effet de la manie typologisante dans laquelle se complaît la pensée de Tarde. et même à la "pensée du regard d'autrui" (p. Freud l'empreinte est lisible sur les travaux d'historiens de la Révolution comme G. sa docilité révoltée. pp. qui demeure et qui nous reste. sa crédulité. 19). Stoetzel. L'analyse offre là le point de départ d'une sociologie des formes d'association et d'action et. au-delà de l'objet explicite. H.les charmes de la conversation. C'est pourquoi le lien social véritablement moderne (. c'est la sensibilité qui était sienne. "ces courants d'opinion" que forment les publics trouvent leur ressort principal dans la presse moderne. janvier-mars 1983. p.366-395 . et le projet se perd en une multitude de petits exemples "significatifs". L'intérêt que Reynié porte à Tarde est moins commandé par l'histoire des sciences sociales que dicté par une réflexion sur la genèse de la sociologie de l'opinion. crime attentif intrépide arpenté aux par pour indices une munitions. ensemble avec l'étude sur "L'opinion et la conversation" qui la prolonge. Revue française de sociologie. emblèmes et traces. Rude et de penseurs du totalitarisme comme E. Dominique Damamme Université Montpellier I GINZBURG (Carlo). Canetti. a été lu et discuté tout au long du XXe siècle. pp3-30.

étayée sur d'autres bases que la seule lecture interne. Ginzburg (C). Loin d'être directement 1 Son ouvrage sur Piero délia Francesca et les critiques qu'il adresse à R. porter le fer du soupçon au coeur de ce qui semble le mieux établi. pour éviter les formes insidieuses de pouvoir et cette croyance dans les faits scientifiques "prouvés" qui impose au chercheur un "sens commun" difficile à récuser. ces absurdités ou ces non-sens que sont les lapsus. un gigantesque trompe-l'oeil visant à sauver d'une mort certaine un Galilée qui sapait dans ses thèses sur la matière. tous les protagonistes de l'affaire. à des médecins et non pas à des historiens que le "paradigme indiciaire" doit toute sa dette intellectuelle. il nous échappe ? L'historien italien en fait d'abord une affaire d'observation. en effet. toute la connaissance antérieure sur le sujet abordé pour mieux être impartial ou plutôt être partial totalement pour mieux atteindre la "vérité" recherchée en réouvrant des dossiers classés. Morelli découvre une technique d'attribution des tableaux en s'intéressant exclusivement aux formes des nez et des oreilles des personnages figurés . Redondi (P. Leur "regard de traverse" traverse justement. les empreintes de pas ou les quelques cheveux laissés sur les lieux du crime . Parti d'une exigence de chronologie précise. seule compte la vision périphérique . "stylistique" de l'oeuvre du peintre renaissant. 1985. face à son art surtout. le refus (la méfiance) de toute représentation. qu'il se tourne. ces signes annexes et marginaux qui permettent. enfin. se lance vers ce continent noir qu'est l'inconscient en empruntant comme voies de passage. la même invitation que s'adressait M. ce fil si ténu que. . Holmes. Gallimard.166 matériau. Mettre en suspens son savoir. tous trois s'évadent de leur discipline pour en inventer une nouvelle dans laquelle ils importent et sur laquelle ils appliquent leur savoir-faire de cliniciens. la tentative d'en déjouer les pièges. sa déconstruction et reconstruction ne venant qu'ensuite. "Traces" (pp. ici. Flammarion. Cf. Faire crédit aux "connaisseurs" et à "l'oeil expert". en témoigne. Or. Ginzburg réfute la datation de la Flagellation du Christ que Longhi propose pour en établir une autre. Galilée hérétique. En leur restituant le sens dont ils étaient porteurs pour ceux qui en étaient les contemporains et qui nous demeure étranger aussi longtemps que nous ne retrouvons pas les conditions dans lesquelles ils apparurent et les réseaux de références dans lesquels ils s'inscrivaient alors. les bases mêmes sur lesquelles reposait le pouvoir de l'Eglise : la théorie de l'Eucharistie. que l'enjeu de la méthode réside dans le rapport que l'analyste entretient avec le phénomène observé et non dans le phénomène lui-même. le savoir. Ginzburg en ouverture à l'Enquête sur Piero délia Francesca1. c'est ce regard oblique que l'auteur porte sur les choses de l'histoire et vers les "rebuts de l'observation". Le préalable de toute enquête n'est pas son "objet" ou une réflexion critique sur l'objet mais la posture et l'orientation du regard qui en découle. de redécouvrir la trame de l'histoire en en renouant les fils. Le temps de l'histoire est. C. 2 Voir. L'auteur démonte. Ginzburg reconstitue dans son article central. par exemple. celle du meurtrier pour S. Au fondement de cette démarche. Foucault : se déprendre de soi-même.). des effets de méconnaissance. Doyle donne ses lettres de noblesse à la littérature policière en racontant les aventures d'un maître détective. la généalogie de cette nouvelle manière de faire de l'histoire que C. que ce soient des mystifications ou pire. comment le reconstituer avec pertinence et donner à cette "fiction" contrôlée des garanties scientifiques ? En suivant de près ces traces délaissées. Leçons de méthode Comment retrouver le fil de l'histoire. au bout du compte. ses prémisses en sont presque physiques. sont présumés coupables avant que les preuves ne soient apportées de leur innocence. revient à donner force au mystère du temps révolu et oublier que celui-ci n'est qu'une énigme. Il faut. Si le passé est reconstruction. Car les trois fondateurs de la méthode sont de bien curieux médecins . un rébus dont l'élucidaùon est la tâche de l'historien. de façon paradigmatique. pour exigence. le temps du soupçon. dès lors. Freud. et non dans sa défense des thèses de Copernic sur la gravitation de la terre autour du soleil qui venaient d'être condamnées. dans le noir. tant il est vrai. c'est. 1984. de l'intérieur. Redondi sur le procès Galilée. Si la démarche est rationelle. à la manière d'un scalpel. Paradoxalement. C. à la manière des héros de romans policiers. le définition de l'"objet". Au commencement donc. l'auteur métamorphose totalement. Qu'il y ait urgence à faire un usage exercé de ce type de regard. le "ça" qui parle pour Freud. comme l'écrit C. mieux que tout autre. uniquement préoccupé par les cendres de cigarettes. 139-1 81). la figure du peintre en même temps que la signification de la flagellation d'Urbino. Longhi en sont exemplaires. c'est en retrouvant les significations culturelles aujourd'hui disparues mais alors décisives2 dans la constitution du phénomène étudié qu'il parviendra à la solution du problème historique. Cf. le fonds de l'histoire : l'identité véritable du peintre pour Morelli. de surcroît. Confronté à une sorte de jeu intellectuel. de regard porté sur l'"objet" considéré avec. en quel art mieux que dans l'art médical. ici. Enquête sur Piero délia Francesca. bien souvent. Pans. une "mise au noir" intellectuelle aux vertus décapantes. la belle enquête policière de P. la finesse de perception des symptômes constitue-t-elle une exigence minimale dont l'importance est vitale tant pour le patient qui souffre que pour la réputation du praticien ? Urgence pratique du "coup d'oeil" averti et révolution efficace dans la manière de le jeter. Car. les moments de la mise en accusation du savant florentin pour remonter un à un les ressorts d'une machination politique destinée à faire de ce procès. sans sonder les fondements de leur connaissance et en mesurer les limites. comprenant l'étude de ses commanditaires et de l'iconographie proprement dite. Paris. selon le mot de Freud. les apparences et dévoile.

presque psychotique. Champs. cette manière neuve de concevoir l'histoire est aussi une nouvelle manière de la pratiquer. Ainsi. c'est non pas remarquer et analyser les inlassables répétitions dont font preuve leurs déclarations mais repérer ces petits noyaux d'imprévus qui signalent la résistance qu'opposent les croyances populaires au mal et au pouvoir. 2 Ginzburg (C). même s'il semble plus proche des recherches d'A. Le fromage et les vers. Articulée sur un "sens historique" fondé sur "l'intuition du sens de l'histoire". montrée avec ostentation. d'objet de plaisir esthétique. son "imagination" fortement nourrie d'érudition. Gombrich" (pp. De ce point de vue. le cas de Chiara Signorini. à établir des connexions. en introduction. 1 13-139). l'auteur souligne la limite de "ce qui a été dit sur l'influence exercée par le juge sur les réponses de l'accusée par la technique de l'interrogatoire et de la torture. Setis. devient un document d'histoire politique et religieuse comme dans "Le haut et le bas" (pp. Warburg à E.. Les batailles nocturnes. dans "Sorcellerie et piété populaire" (pp. comme eux. l'homme aux loups et les loups-garous" (pp. Paris. loin d'en faire une étude strictement interne. il le repère. qui rêve de façon obsessionnelle. 97-1 12) ou "Titien.). Des accidents biographiques l'apparentent à ces sorciers frioulans ou ces loups-garous des pays slaves . soigné par Freud. pour C. avec eux. plus. Paris. Warburg que C. coll. Ginzburg. un choix renouvelé de documents et de preuves possibles. ils sont plutôt des compromis entre les attentes des inquisiteurs et un fonds mythologique actualisé dans les rituels sabbatiques et les récits qu'en donnent ces "sorciers". un "benandanti" accompagnant les morts dans leur bataille pour que la terre soit fertile et les récoltes abondantes. Gallimard. 209-223). H. 3 Le livre de M. Le patient névrotique. 17-39). Les procédures de contrôle auxquelles se soumet l'historien sont purement "intérieures" et relèvent d'une exigence de sens. Sorcellerie et rituels agraires en Frioul au XVIe-XVHe siècles. de loups aurait été en pays frioulan du XVIe siècle. Cependant. Devant ce rébus qu'est l'histoire passée. alors. il est né "coiffé". "Freud. C'est de la singularité et non de la régularité que procède le "sens". "Micro-histoire". à ia signification d'un paradigme" (pp. peut prétendre. 37-38). Baxandall s'inscrit dans la même démarche. de la sorcellerie. le petit écart à l'ordinaire sont sources précieuses de renseignements . S.167 observable. est d'abord une science de l'homme dans les deux sens du terme (gibier et traqueur à la fois). suggère des rapprochements intrigants entre cultures pourtant très éloignées . Paris. "la voix qui m'objecte à l'intérieur de moi" écrit. dans une certaine mesure. Le détail irréductible qui ne trouve pas sa place dans une composition. Ginzburg. sur lequel il porte des jugements sévères. C.. 39-97) souligne la permanence de formes et de formules au-delà du contexte dans lequel elles étaient nées et le caractère anthropologique des catégories élémentaires de perception du monde prévalant dans des milieux culturels différents3. s'attachant à des objets périphériques. se lit dans ce qui échappe à la censure. Le récit de ces "batailles nocturnes"1 comme les aveux du meunier Ménocchio2 ne sont pas simplement des paroles persécutées et anonymes . Elle ne parvient pas à faire que la sorcière se soumette complètement à la volonté de l'inquisiteur. 1980. en ce sens. Le bel article sur l'homme aux loups. mettre en relation des "figures" aux "morphologies" (comme l'indique le sous-titre de l'ouvrage) qui permettront de comprendre l'histoire. pour C. Déplaçant le regard. Ce n'est plus l'histoire de la persécution qui est à écrire mais celle. Lire les procès des "benandanti" (ceux qui vont pour le bien) frioulans. l'article "De A. sur la tenue du dialogue entre le chercheur et lui-même. De même. aiguillonnée par un souci d'intelligibilité. En ce sens. la recherche historique voit de nouveaux champs d'investigation s'ouvrir devant elle et. Et c'est non plus une histoire des styles du peintre qui importe mais les catégories de perception prégnantes dans un contexte donné qu'expose le "sujet" du tableau. Flammarion. ont valeur de paradigme. C'est sa capacité.. esprit pratique avant tout qui compte. historien d'abord. jusque dans ses aspects les plus irréductiblement individuels. les énonce clairement La démonstration historique est analogue * Ginzburg (C). loin d'en rechercher le substrat dans ^inconscient collectif" comme Freud ou dans des "archétypes" comme Dumézil. ce jeu de l'esprit. 1980. l'histoire. Baxandall (M. cette étude des détails suppose peut-être moins un équipement "miniaturisé" ou ne dépend peut-être pas simplement du nombre de tours de vis effectués au microscope que du "sens pratique" propre à l'historien scrutateur. 198S.. Cf. Ginzburg en ce qu'il place au centre de sa recherche le style des peintres et son évolution. le premier jour du cycle folklorique intense qui va de Noël à l'Epiphanie. C'est alors tout l'équipement habituel de l'historien qui doit être adapté ou remisé au placard pour un autre plus conforme à la topographie des opérations. dans son étude exemplaire sur "La tempête" de Giorgione. L'oeil du Quattrocento. La rigueur de la démonstration repose alors sur sa cohérence interne. Et c'est d'abord une pratique intellectuelle. l'identité se niche dans ce qui est le moins contrôlé. ils sont. des sondes possibles vers le socle anthropologique des croyances et. l'étude d'une oeuvre d'art qui. l'historien anglais le resitue par rapport à des situations et des expériences sociales concrètes. Ovide et les codes de la représentation erotique au XVIe siècle" (pp. c'est l'esprit de finesse. Lectures . Science pratique Cette méthode du "paradigme indiciaire" est théorie en même temps qu'empirie. son savoir-faire intellectuel. Ginzburg. De même. dans "un vaste fonds de croyance chamanique". Flammarion.

Spitzer. Le récit impossible. ensuite. pourrait-on dire. Auerbach. politique. Tout cela serait-il perçu comme marginal dans le (S. . une "fiction probable". la font. avec le public. Contini se sont tous consacrés à la littérature et ont. les effets de connaissance qu'elle produit sont bien réels. Gramsci.168 à un montage de "puzzle" qui obéit à trois règles: "Toutes pièces doivent être utilisées sans laisser d'interstices. Chandler nous renseigne sur ce qui fait l'originalité de la méthode de l'historien italien : "Essentiellement. à leur manière. C'est un rapport. C. A. L'opération historique s'effectue sous les yeux du lecteur qui accompagne. d'une certaine manière. Croce. Ginzburg consiste justement à réconcilier ces deux histoires. elle subvertit et dynamite.). le cours de l'histoire. p. que cette manière d'écrire l'histoire installe. rare encore. histoire. Paris. la "rationalité". Ginzburg. lorsqu'elle est terminée. Enfin. Pédagogique. il doit donc appartenir à un autre puzzle. Elle est simple d'habitude et se compose principalement de la réalisation du crime et des tentatives subséquentes du criminel de brouiller les pistes. c'est entreprendre une enquête policière. à un autre niveau. L'invention du tableau. en pratique. A quoi sert donc C. la pensent. C'est là inciter à repenser et à revisiter. la "subjectivité"des acteurs sociaux. l'historien dans sa découverte4. rejouant. L. un morceau de ciel s'encastrant parfaitement au milieu d'une prairie a sans aucun doute sa place ailleurs. les différents ouvrages de C. être complète et autonome"3. montre la parenté de cette nouvelle façon de faire avec l'ordre de la fiction . Au plaisir de "tout comprendre". C.). L'autre histoire est celle qui est racontée. Enfin. réservé aux spécialistes et aux "connaisseurs" et de faire entendre que celui-ci est constitutif d'une mémoire qui. Ginzburg livre. R. Bourgois. les messages que délivrent les témoignages figurés que sont les tableaux) sont là pour l'attester. pour une part. M. il consiste en deux histoires. C'est une invite à remettre sur le métier des "affaires" peut-être vite classées qui touchent dés groupes sociaux le plus souvent voués au silence ou à la parole "dépossédée". même s'il semble s'emboîter sans difficulté ici"1. Si faire de l'histoire. s'ajoute.raconte une histoire et montre les traces de son travail et de sa démonstration comme autant de preuves de la "probabilité certaine" de la fiction historique qu'il relate. une sorte de guide pratique du regard et des savoir-faire à mettre à l'oeuvre dans une recherche. La méthode que suit C. L'une est connue uniquement du criminel et de l'auteur lui-même. Fidèle à sa théorie. Voir sur ce sujet l'article de R.. Qu'en faire ? Si le problème de son épistémologie reste entier.et les tenants du paradigme indiciaire . cette "divination tournée vers le passé" selon les mots de Huxley qu'il reprend à son compte. façonnant le présent. B. les livres de C. 1987. se fait romanesque en perdant quelque peu de sa "naturalité"2. plus précisément. Ginzburg .. réticents à la lecture iconologique socialement enracinée de l'art et adversaires du paradigme indiciaire au nom de l'érudition. 2 Les auteurs auxquels C. en Italie. ■* in Eisenzveig (U. est le "bien commun" de tous. Sa conception du monde social. 51. le travail de C. le postulat que le passé est révolu et sa reconstruction. c'est tout autant le résultat obtenu ou le programme suivi que le cheminement qui comptent. le récit policier est simple . 1986. p. théologie. tissée de trajectoires individuelles et singulières ouvre de nouvelles perspectives de recherche. à volonté. la liberté de remonter. La révision drastique des manières de faire et d'écrire l'histoire que propose l'auteur aux historiographes. Setis et Ginzburg) a soulevé des réactions et des polémiques de la part de ces universitaires. Celle-ci (re)devient l'histoire des hommes. Ginzburg reconnaît une dette intellectuelle.). L'ensemble doit avoir un sens. un groupe comportant "Blanche-Neige et les sept nains" ne figure certainement pas dans une scène de "Voilier corsaire". et. l'air de rien. B. Bloch. la mise au jour de représentations populaires vivaces et tenaces malgré toutes les technologies sociales de pouvoir visant à les annihiler est un constat que ne saurait ignorer quiconque cherche à comprendre les relations sociales et les rapports de délégation au politique qu'entretiennent les catégories les plus démunies. 85. 4 Peut-être faut-il voir là une explication aux controverses très vives que suscitent. et avec lui tout le groupe d'historiens réunis autour de la revue Quaderni storici et de la collection "Microstoria" chez Einaudi (éditeur de Redondi. Paris. quand elle est le plus souvent abandonnée aux examens psychologiques ou économistes.. pour le lecteur. M.. celle du roman de détection classique. Ginzburg qui éclairent de façon neuve et inattendue des questions depuis fort longtemps débattues (l'existence ou non de cultures populaires. Que l'on retrouve à peu près les mêmes exigences dans une autre région de l'univers intellectuel comme celle de la littérature et. Elle est susceptible d'être d'une grande complexité et devrait. Minuit. mélangé des genres souvent séparés (philosophie. La science historique. Elle conduit à une approche comprehensive des faits et gestes des protagonistes de l'histoire. Charrier dans Le Monde (3/02/89). sans avoir tout à recommencer pour ne pas en perdre le fil : autre façon d'en finir avec un passé. telle qu'ils la vivent. étape par étape. Ginzburg pour un socio-politiste? Tout d'abord. les frontières disciplinaires établies.

des matériaux sur l'histoire la plus contemporaine dont l'intérêt recoupe leurs centres d'intérêt. I dizionari biografici del movimento operaio. la 1ère Internationale et la Commune (6 vol. 1988. de rendre raison "à" et "de" leur objet. devait "comprendre" ceux qui avaient "milité". pour l'essentiel. Actes de la recherche en sciences sociales. celle d'une oeuvre où "travaille" une contradiction pressentie : toute élite n'est belle que "défaite" (à tous les sens du mot). voir Collovald (A. ne masquerait-elle pas sa vraie nature. juin 1988. 17. défi aux en annuaires effet. je me sente tenu de témoigner sur les ressources d'un instrument de travail dont l'actualité scientifique est ravivée par le développement des recherches prosopographiqucs ou. "a un incoercible besoin de se différencier du troupeau. cet être qui.. pour n'en citer que quelques uns. trop souvent méconnu ou sous-employé. Génie géniteur. sa dignité"1. devenu historien et qui s'est employé à poser les fondements "instrumentaux" d'une histoire du mouvement ouvrier tout en revendiquant clairement et sans ambiguïté sa "sympathie" pour son objet. sous sa direction.). On comprend que Jean Maitron ait tenu que les notices soient rédigées. pp.) . Dictionnaire biographique mouvement ouvrier français. Par un appel lancé en juillet 1958 dans une revue qu'il avait fondée -L'actualité de l'histoire . tome 16.) . d'Yves Lequin à Nicole Racine.. Editions Franco Angelle Libri. celle d'un enseignant du "primaire". Annie Collovald Université Paris I MAITRON (Jean). Lectures .169 champ scientifique. Rappel d'autant plus nécessaire que touche à sa fin cette entreprise collective qui offre. du Cette note a pour premier objet de rappeler l'utilité scientifique de cet outil de travail. plus simplement. parmi lesquels on compte certains des meilleurs spécialistes de l'histoire sociale et politique. à un moment ou à un autre de leur trajectoire personnelle. 21-27.). par une sorte de Il recense. Storie individuali e movimenti collettivi.-L. dernier volume paru. Les Editions ouvrières. 2 Sur cette distinction. qu'il faudrait rappeler la phrase d'un expert en matière de "marginalité centrale11. Paris. engagé politiquement. l'entreprise est en voie d'achèvement. c'est ce qui fait tenir les pages !". Aujourd'hui.évalue à 260 les auteurs des notices. in Gianotti (F. "Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier français". Car tel n'est pas le moindre des paradoxes de ce Dictionnaire "surréaliste" que cette fuite en avant dans un recensement le plus exhaustif possible. et par conséquent rater le questionnement qu'impose son "bon usage". le n°34. Ce "Who's Who" du mouvement ouvrier est aussi une entreprise éditoriale et symbolique partiellement "supportée" par les organisations.Jean Maitron proposait aux historiens de collaborer. dir. pp.. ■* Maitron (J. de conquérir une dignité. par le recours de plus en plus fréquent à des méthodologies où biographies et autobiographies jouent un rôle périphérique ou central. d'individualités à qui on dénie si souvent cette qualité mais qui tend néanmoins à se subsumer "dans une histoire globale et impersonnelle"^. Dictionnaire d'élites "obscures" que toute idéologie élitiste contredit nécessairement. à la réalisation d'un Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier français qui. de la première à la seconde guerre mondiale (28 vol. la double nature de "Maitron". de Maurice Agulhon à Michèle Perrot. . sont des érudits passionnés d'histoire sociale.cit. non plus seulement ou moins lesmondains "grands des ou bureaucratiques2 dans lesquels les "grands" aiment à "grossir" leur importance. qui se réclament du mouvement ouvrier. selon Jean Maitron. Godard : "La marge ? Mais. dans un livre.). à ses débuts. de ce fait. par des "historiens-militants" susceptibles.). aux historiens et politistes. Quatre périodes ont été définies : de la Révolution française à la fondation de la 1ère Internationale (3 vol. op. désormais. de Madeleine Rébérioux à Pierre Broué.. que d'oublier qu'il résulte aussi d'une passion. ouvrage scientifique et "militant". 29^0. instituteurs souvent. n°73. lettres Lea à Liz). Le premier volume publié le fût en 1964 et. pour avoir amplement bénéficié du soutien "logistique" du Dictionnaire dans mes propres recherches. dans "le" mouvement ouvrier. On admettra peut-être que.co-directeur de la dernière série . p. "Identités stratégiques". Dans l'ordre des inconvenances. Mais ce serait singulièrement méconnaître "Le Maitron". * Maitron (J. compte tenu des sources. Milan.. beaucoup de collaborateurs du Dictionnaire.) . de Maurice Moissonier à Jacques Girault. de la Révolution française à 1939. Il milite pour la re-connaisssance du mutant. Claude Pennetier . J. de la Commune à la Grande Guerre (6 vol. principalement syndicales. en particulier les correspondants locaux.. dir.. le Dictionnaire se signale enfin par un détail de taille : il comprendra 43 volumes petits" mais et engagera aussi les 1"petits 10 000des notices petits" biographiques.