"Walls

And Rights II"

Le corps dérangé/dérangeant de la femme

Une exposition qui aura lieu

Du 8 au 18 mai 2014 Vernissage le jeudi 8 mai de 16h à 22h
à L’Onyx, 6 rue Jean Jaurès, 93170 Bagnolet - Métro : Gallieni (L3)
Ouverture les Mercredi - Vendredi : 17h - 20 h / Samedi - Dimanche : 14h - 20 h

50 artistes pour les droits des femmes
Akiza - Bastek - Baubô - Elodie Besnaïnou - Blue - Brat Brat - Gabri le Cabri - Sara Chelou - Catherine Cisinsky – DIMI3 – Downtown - Dugudus - Epsylon Point - Ers – Gael Fortier -La Fronde - Pierre Gregori Rafael Gray – Amaury Grisel - Roswitha Guillemin - Hana Log - JPM - Isa Kaos et Dom Garcia - Khairon – Krash2 – Kounouz - Claude Laurent - Larrivaz - Miss Fuck - Axel Leotard - Tania Llinares - Madame - Valérie Maho – Paola Meza - MiryaM Maxo - ME Paris Marlène Ehrhard - Miss Tif - Misungui – Néa - Nice Art - Ose Pole Ka - Yuri Pezkamino - Karine Pelgrims - Kim Prisu – Christine Le Roy - Shadee K – Amada Suero Suriani -– Tarek - Emilie Vauhallan – Vivi Albac - White Trash Peggy - Fred Zag - Iza Zaro.

Le corps dérangé/dérangeant de la femme
Après une première édition en 2012 pour l’égalité des droits pour tou-te-s, l’exposition « Walls and Rights II » aborde cette fois-ci le corps des femmes, véritable objet de frictions entre les forces conservatrices qui tentent à tout prix de le contrôler et les femmes qui veulent se le réapproprier. Dans un contexte où le droit à la contraception est remis en cause, où les techniques médicales de procréation (PMA) se limitent à une certaine catégorie de couples, où les droits des personnes transgenres sont ignorés, où les prostituées, qui ne bénéficient déjà pas d’un statut sécurisant, font l’objet de poursuites pénales et où les études sur le genre sont sérieusement attaquées, plus de 50 artistes issus principalement du Street Art défendent les droits des femmes au cours de cette exposition*.
*Les artistes sont invités à verser un pourcentage des ventes à des associations qui militent pour ces causes

Contact Presse : Mikaël Zenouda Tél 06 13 50 89 80 orga.wallsandrights@gmail.com 1

Walls And Rights, le street art, les valeurs
1) Qui s'approprie le corps féminin? - Fécondation : Limitation : pilule, implant, stérilet, IVG. La femme retrouve le contrôle de son corps et la liberté d'en jouir, grâce à la médecine. Facilitation : PMA, procréation médicalement assistée, un accès pour tous les couples (hétéros comme lesbiens) et les femmes célibataires, pour aider à avoir un enfant. -Le sexe et le corps : Le montrer (s’habiller comme on le souhaite) et le nommer (connaître son anatomie) devient un acte politique de réappropriation de soi, de son intégrité et de son plaisir, quand les injonctions de le cacher voire de le mutiler (excision) et l’utilisation contrainte, psychologique ou physique (harcèlement de rue, au travail, violences conjugales, viol) ne sont que des moyens destinés à asseoir une domination sur le corps de la femme. -La prostitution : Reconnaître les droits et le statut des prostituées dans le cadre d'un exercice libre et autonome, sans forcément en faire l'apologie et en mettant l'accent sur la lutte contre la prostitution forcée et la précarité liée à leur statut actuel.

2) Qu'est-ce que le féminin? -Le genre : le contrôle du corps féminin tient à une vision partiale de ce qu'est la femme. Ce n'est donc pas une question de sexe, biologique, mais de genre. Les us et coutumes autour de ce que doit être une femme varient selon les époques et les pays. "On ne naît pas femme, on le devient" (Simone de Beauvoir). -Le corps transgenre : la situation actuelle des trans en France devant passer par un parcours long, ponctué par les avis des médecins, des psychologues et des juges illustre la représentation figée ce que doivent être les corps féminin et masculin. Pour une identité et des papiers d'état civil basés sur le ressenti propre à chacun, sans stérilisation, avec ou sans opération de changement de sexe.

En résumé le corps dérangé et dérangeant de la femme reste un sujet tabou dans toutes les sociétés tant du point de vue de sa place dans la société et dans les espaces public et privé que de l'appropriation par la femme de son propre corps. Il n'en reste pas moins qu'au-delà du symbole le corps dérangé/dérangeant de la femme est un symptôme particulier d'un monde en recherche d'égalité et d'avenir (éducation des petites filles, accès à tous les métiers, liberté d'expression de sa propre identité).

2

Walls And Rights, son histoire
Deux performances collectives mêlant collages et graff dans les rues de Paris, à l’initiative de l’association Act Up-Paris, en janvier et avril 2012, ont fait se rencontrer 30 artistes urbains. L’idée d’une exposition collective a germé et a débouché sur la première édition de l’exposition Walls And Rights, organisée en novembre 2012 autour de l’égalité des droits homos – hétéros dans le contexte des débats autour de la loi sur le mariage pour tous. Elle fut relayée par Metro News, Toutelaculture.com, Paris Tonkar, All City, Maquis Art, Canal Street, Foleffet, Seronet, l’association le MAG. 400 personnes s’y sont rendues. http://wallsandrights.canalblog.com/ Walls And Rights II revient avec un thème on ne peut plus d’actualité. En prolongement des revendications portées par Walls And Rights, au terme de l’exposition, en cas de vente d’une ou plusieurs œuvres, les artistes sont invités dans la mesure de leurs possibilités à faire un don à une association.

Walls And Rights, le lieu
Walls And Rights I a choisi un lieu culturel alternatif pour présenter son exposition, le Stendhal, dans le 20ème. Pour Walls And Rights II, nous investissons un nouveau lieu culturel alternatif, l’Onyx, anciens bureaux de la Sécurité Sociale, à la frontière entre Paris et Bagnolet, à 5 minutes à pied du métro Gallieni. Très actifs depuis l’ouverture il y a quelques mois, ses occupants accueillent régulièrement des événements artistiques.

3

Les artistes
Représentations du sexe féminin

Baubo Catherine Cisinsky http://humanbaubo.blogspot.com/

Isa Kaos et Dom Garcia

Misstif

Misungui http://misungui.tumblr.com/

Pole Ka http://poleka.fr/

4

Droits des trans Axel Leotard Larrivaz http://www.axel-leotard-photographies.com/ http://dominiquelarrivaz.com/

Droits des prostituées Iza Zaro http://www.artmajeur.com/isazaro/

Stéréotypes de genre Pierre Grégori Madame Brat Brat http://www.pierregregori.moonfruit.fr/ http://www.madamemoustache.fr/ http://www.bratweb.com/

Khairon

5

Corps violenté Blue Ose

Corps libéré Sara Chelou http://sarachelou.online.fr/

Le corps mis en scène Amaury Grisel http://bondageisnotacrimeparis.tumblr.com/ Emilie Vauhallan

6

Pionniers du street art Epsylon Point Nice Art http://www.nice-art.net/

La génération actuelle du street art / graffiti

Bastek http://www.flickr.com/groups/bastek/

Hana Log

DIMI3

Kounouz

Gael Fortier

Christine Le Roy

7

Duguduss http://duguduss.blogspot.fr/

La Fronde

Gabri le cabri http://www.fotolog.com/gabricabri

Rafael Gray http://www.rafaelgray.net/

Roswitha Guillemin http://www.roswitha-guillemin.com/

JPM Krash2 http://jpmgraffiti.e-monsite.com/ http://www.gkoncept.com/

ME-Paris

8

MyriaM Maxo http://www.myriammaxo.com/

Yuri Pezkamino http://pezkhamino.over-blog.com/

Shadee K

Suriani http://surianiweb.wordpress.com/

Tarek http://www.tarek-bd.fr/

Pochoiristes Downtown Miss Fuck ERS

9

Néa http://www.nea.im

Valérie Maho. Fred Zag http://valmaho.wix.com/valeriemaho / http://fredzag.canalblog.com/

Peintres Akiza http://www.akiza.net/ Claude Laurent http://claudelaurent.com/ Tania Llinares

Paola Meza

Kim Prisu White Trash Peggy (Etats-Unis) http://kim-prisu.blogspot.com http://www.whitetrashart.com/

10

Amada Suero

Photographes

Karine Pelgrims

Elodie Besnainou

Equipe organisatrice : Sara Chelou, Valérie Maho, Paris Art Urbain Contact Presse : Mikaël Zenouda (Paris Art Urbain) Tél 06 13 50 89 80 orga.wallsandrights@gmail.com 11

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful