Vous êtes sur la page 1sur 16

Physiologie cardiaque

PHYSIOLOGIE DE
L ’APPAREIL
CARDIOVASCULAIRE
– Physiologie: étude du fonctionnement
1) les 2 circulations

2) la révolution cardiaque
Systoles et diastoles

3) Naissance et diffusion de l ’excitation


la ddp et le potensiel de repos
le potensiel d ’action
propriétés des cellules cardiaques
le tissu nodal
– l ’ECG
PHYSIOLOGIE DE
L ’APPAREIL
CARDIOVASCULAIRE
4) Couplage excitation/contraction ou couplage
électro-mécanique

5) Le débit cardiaque

6) Régulation du débit cardiaque

7) Circulation coronaire

PHYSIOLOGIE DE
L ’APPAREIL
CARDIOVASCULAIRE
– Rôle:
– Assurer la circulation sanguine
nécessaire aux besoins
énergétiques de l ’ensemble de
l ’organisme dans des conditions
normales de volume et de
pression (système hydraulique)
– 2 circulations
– Systémique: sang oxygéné vers
les tissus
– Pulmonaire : sang pauvre en
oxygène
PHYSIOLOGIE DE
L ’APPAREIL
CARDIOVASCULAIRE
1) 2 circulations
L'oreillette droite reçoit le sang
veineux (chargé en CO2) par les
veines cave supérieures et
inférieures, et sinus coronaire.
– Le sang est ensuite propulsé dans
le ventricule droit à travers la
valve tricuspide.
– Le sang rejoint ensuite le poumon
en franchissant la valve pulmonaire
qui le sépare de l'artère
pulmonaire.
PHYSIOLOGIE DE
L ’APPAREIL
CARDIOVASCULAIRE
1) 2 circulations
– Après oxygénation (et ↓CO2) dans le
poumon au niveau des alvéoles
pulmonaires, le sang rejoint l'oreillette
gauche par les veines pulmonaires.
– Il est ensuite propulsé dans le ventricule
gauche à travers la valve mitrale.
– La contraction du myocarde éjecte
ensuite le sang dans l'aorte à travers la
valve aortique vers les tissus pour
oxygénation par l intermédiaire des
capillaires.
– Le sang reviendra ensuite à l'oreillette
droite par les veines caves

PHYSIOLOGIE DE
L ’APPAREIL
CARDIOVASCULAIRE
Naissance et diffusion de l ’excitation
caractéristique des cellules myocardiques :
– l'excitabilité : faculté d'entrer en action
sous l'influence d'un excitant artificiel
ou physiologique,
– la conductivité : propriété de propager
une excitation reçue,
– l'automatisme : faculté de fonctionner
en dehors de toute influence extérieure,
– la contractilité :faculté de réduire leurs
dimensions en effectuant un travail actif
– l'élasticité, faculté d'augmenter leurs
dimensions sous l'effet d'une tension.
PHYSIOLOGIE DE
L ’APPAREIL
CARDIOVASCULAIRE
Naissance et diffusion de
l ’excitation
– Différence de composition entre
milieu extra-cellulaire et
intracellulaire.
– Na+ est surtout extra -
cellulaire,
– K+ surtout intra - cellulaire.
– Cette différence conduit à un
répartition particulière des
charge électriques entre les deux
milieux. On dit qu'il existe une
différence de potentiel de part
et d'autre de la membrane
cellulaire.

PHYSIOLOGIE DE
L ’APPAREIL
CARDIOVASCULAIRE
Naissance et diffusion de
l ’excitation
– Dans les cellules au repos cette
différence de potentiel, appelée
potentiel de repos, est faible et
négative, environ -90mV
– Ce potentiel de repos est instable
car les membranes des cellules
nodales laissent passer certains
ions, phénomène qui va modifier la
répartition de charges électriques
entre le milieu extra-cellulaire et
le milieu intra- cellulaire.
PHYSIOLOGIE DE
L ’APPAREIL
CARDIOVASCULAIRE
Naissance et diffusion de l ’excitation
PHYSIOLOGIE DE
L ’APPAREIL
CARDIOVASCULAIRE
Naissance et diffusion de l ’excitation
– Potentiel d ’action
– mb polarisée à -90mV
– seuil déclenchement à -70 mV
– ϕ 0 : dépolarisation rapide (entrée
rapide Na+ et sortie K+), passive
– ϕ 1: repolarisation rapide
– ϕ 2 : plateau (entrée lente de Na+ et
Ca++)
– ϕ 3 :repolarisation lente (active)
– ϕ 4 : dépolarisation lente

PHYSIOLOGIE DE
L ’APPAREIL
CARDIOVASCULAIRE
Naissance et diffusion de l ’excitation
– Certaines cellules non contractiles du
muscle cardiaque présentent un
automatisme
– déclenchent d’elles mêmes des potentiels
d’action
– cellules cardionectrices
– lente dépolarisation immédiatement
après avoir atteint leur potentiel de
repos.
– le potentiel de membrane tend
lentement vers le seuil d’excitation
(grâce à la perméabilité spontanée de
sa mb aux ions) , lequel permet le
déclenchement d’un potentiel d’action.
PHYSIOLOGIE DE
L ’APPAREIL
CARDIOVASCULAIRE
Naissance et diffusion de l ’excitation
– Le tissu nodal génère l'automatisme
cardiaque
– Le plus rapides imposant leur rythme aux
autres.
– Le nœud sinusal commande
l'automatisme, (rythme sinusal), dont la
fréquence est régulée par des
mécanismes neuro-hormonaux.
– En cas de déficience du nœud sinusal, un
autre groupe de cellules du tissu normal
prend le relais, en fonction de sa
fréquence propre( activité Pace maker).
– Plus on s'éloigne du nœud sinusal, plus la
fréquence est basse (bradycardie).

PHYSIOLOGIE DE
L ’APPAREIL
CARDIOVASCULAIRE

– Nœud sinusal est le tissu qui


présente la pente de dépolarisation
la plus élevée

– excitation des autres cellules par


propagation de l ’influx
– NS NAV His

– réseau de Purkinje

PHYSIOLOGIE DE
L ’APPAREIL
CARDIOVASCULAIRE
ECG: L ’électrocardiogramme
– La transmission des influx par le
système de conduction produit des
courants électriques qui peuvent
être détectés et enregistrés à la
surface du thorax.
– Chaque battement cardiaque est
caractérisé par un ensemble de
variations électriques que l'on
enregistre à l'aide d'électrodes
placées sur la poitrine du patient
et à l'extrémité de ses membres.

PHYSIOLOGIE DE
L ’APPAREIL
CARDIOVASCULAIRE
L ’électrocardiogramme
– détecte
– troubles de l ’excitabilité
– troubles de la conduction
– troubles de la repolarisation (phase
active)
– ondes P
– complexe QRS
– onde T