Vous êtes sur la page 1sur 9

Chapitre V

Le mythe de persée

Acrisios, roi d’Argos était parti consulter l’oracle de Delphes. Un terrible destin lui avait été
révélé: "tu n’aura pas de fils mais c’est de la main de ton petit-fils que tu périra". La fille
unique du roi, Danaé, n’était pas encore mariée, aussi celui-ci imagina pour contrecarrer
l’oracle de la soustraire à tous les regards et de l’enfermer dans une tour faite d’airain. Mais
Acrisios avait oublié combien les dieux sont puissants. Une partie de la prison de Danaé avait
une ouverture, dans le toit. Zeus l’aperçut et se changea en pluie d’or pour tomber sur Danaé
et la féconder. Un fils naquit de cette union, que Danaé eut soin de cacher à son père. Acrisios
ayant été mis au courant, il n’osa pourtant pas éliminer le petit Persée de peur de la colère de
Zeus. Tenaillé par la crainte de l’oracle, il embarqua Danaé et son fils dans un coffre en bois
qu’il mit à la mer.

Recueillis par Dictys, un pécheur de l’île de Séphiros, les naufragés vécurent avec lui et sa
femme. Le roi de Séphiros, Polydectès, était le frère de Dictys. Il rencontra Danaé et fit
comme projet de la prendre pour femme. Mais Polydectès haïssait déjà le jeune Persée à cause
de l’amour que lui vouait sa mère. Aussi il résolut de l’éloigner. Il annonce qu’il va donner
une fête, il leur dit qu’il va épouser une femme Hippoamie, qui adore les chevaux. Tous les
invités apporte donc un cheval sauf Persée. Il souhaite en échange lui donner la tête de
Méduse la terrible Gorgone : Nul n’était revenu de leur pays vivant car ces furies changeaient
en pierre quiconque les fixait. Méduse était la gorgone la plus terrible mais la seule mortelle
des trois. Mais pour connaître le lieu terrible où vivaient les Gorgones, il lui faudrait obtenir le
renseignement de trois créatures, les Grées. Il dérobe leur oeil unique qu'elles se partageaient
pour pouvoir voir ainsi que la dent des Grées. Il ne leur rendra que lorsqu’il saura où trouver
Méduse. Elles indiquent donc le chemin des nymphes qu’elles étaient censées garder. Les
nymphes donnent à Persée les mêmes sandales ailées que celle d’Hermès, puis, le casque
d’Hadès, qui rend celui qui le porte invisible, ainsi qu’un sac où il mettra la tête de Méduse.
Athéna lui donne son bouclier magique pour ne pas croiser leur regard qui le transformerait
aussitôt en pierre. Tous ses objets lui ont permis de pouvoir trancher la tête de Méduse sans
être transformé en pierre.

Sur le chemin du retour il vit une jeune fille qui était attachée par des chaînes sur le flanc
d’une falaise attendant que le monstre marin la dévore. En effet, sa mère, Cassiopée s’est
vantée d’être plus belle que toutes les filles de Nérée, et les dieux, jaloux, ont demandé à
Poséidon, d’envoyer un monstre marin ravager le pays. Pour l’apaiser il doit sacrifier
Andromède. Le roi, son père, a du obéir à cette condition. C’est pour cela qu’elle est
enchaînée. Persée la délivra mais en échange le roi, Céphée, doit accepter de la lui donner
pour femme.

Il décide de retourner avec sa femme et sa mère à Argos pour pardonner à son grand père sa
méchanceté. Mais Acrisios apprend qu’il est de retour, il s’enfuit à Larissa. Lors des jeux
athlétiques Acrisios et Persée sont réunis sans le savoir. Persée, ne peut résister au plaisir de
participer à ses jeux. Mais le premier disque qu’il lança s’écrasa sur le pied d’Acrisios, qui
meurt sur-le-champ.

Persée est un héros grec animé par la justice et soucieux de chasser hors de l’humanité
les êtres susceptibles de détruire l’ordre cosmique qui a été mis en place par son père,
Zeus. Il a comme son père le sens de la justice, il est honnête car il aurait très bien pu ne
pas rendre l’œil et la dent aux grées mais il le fît. Persée représente la sagesse car il
aurait très bien pu refuser de pardonner à Acrisios mais il le fît. A la fin des aventures
de Persée la justice est faite et le destin, l’ordre cosmique a repris ses droits. En effet,
l’oracle a prédit qu’Acrisios serait tué par son petit fils. Il voulu échapper à son destin
mais celui-ci le rattrapa.

Jason et la toison d’or

Pélias usurpe le trône de son demi-frère Aeson. Jason, fils de Aeson, est invité par Pélias à un
grand sacrifice. Jason va tenter de récupérer le trône ; mais pour cela, il faut qu'il parte à la
recherche de <<la Toison d'Or>>. En effet, Pélias veut se débarrasser définitivement de son
neveu. (Un oracle lui avait annoncé qu'un homme chaussé d'une seule sandale viendrait le
tuer). Cette Toison d'Or (une peau de Bélier) se trouve très loin de la Grèce. Il faut traverser
plusieurs mers pour y arriver. Leur première escale est l’île de Lemnos où il n’y a que des
femmes car elles ont assassiné leurs maris. Leur deuxième étape est l’île de Dolions où ils
sont très bien accueillis. La nuit, ils reprennent la mer mais une forte brise les ramène à
Dolions. Le roi, qui n’y voit rien croît que ce sont des pirates. Il attaqua les Argonautes. Le
lendemain, les morts et les blessés jonchent le sol et Jason s’aperçoit de la terrible bévue. Il
vient de tuer le roi et ses soldats. Puis ils vont à Brébyces où Polux, un Argonaute tu le roi. Ils
s’en vont et finissent dans un endroit où ils y rencontrent Phinée, un devin aveugle. Phinée
leur raconta que pour parvenir jusqu’en Colchide ils devront traverser des roches, qui se
referment à toute vitesse dès qu’on essaie de passer entre elles. Il leur conseilla de lâcher
d’abord, avant de s’engager, une colombe depuis la proue. Cette colombe réussie a passé.
L’Argo attend quelques instants que les roches s’ouvrent de nouveau puis il s’engouffre à son
tour dans le passage qui vient de se dégager. Il se présente ensuite devant Aeétès et lui
demande s’il peut lui donner la fourrure d’or. Le roi accepte de lui laisser la toison d’or, si et
seulement si, il réussi à atteler un couple de taureaux et s’il sème les dents d’un dragon. Jason
à réussi ses deux épreuves mais le roi, mauvais joueur, ne tient pas sa promesse. Il va donc par
la force s’emparer de la Toison d’or. Il faut seulement que Médée, fille du roi Aeétès,
endorme le dragon qui protège la toison d’or. Lorsque le roi apprend ce que sa fille a fait il est
fou de rage et décide de poursuivre l’Argo. Médée avait emmené avec elle son frère, qu’elle
coupe en morceaux et jette ses membres à la mer. Le roi ordonne de s’arrêter pour ramasser
les débris de son fils. Du coup, il perd un temps précieux dont l’Argo profite pour prendre le
large. Zeus déclenche une terrible tempête contre l’Argo pour punir Médée et les Argonautes
de leur crime. Après toutes les difficultés du retour, ils réussissent à rejoindre Iolchos. A son
retour il apprend que ses parents et son petit frère sont morts à cause de Pélias. C’est Médée
qui se charge de la vengeance de Jason. Donc le roi est mort et Jason et Héra sont bien vengés
par Médée.

Pélias a offensé Héra, en tuant une femme dans le temple même de la déesse. En outre, il
refuse absolument de rendre les honneurs à Héra et il interdit son culte dans sa ville.
C’est pour cela qu’elle décide d’envoyer Jason en Colchide pour ramener non pas, la
toison d’or, mais Médée, la magicienne fille d’Aeétès afin qu’à son arrivé à Iolcos, elle
puisse punir Pélias en le tuant. En effet, la toison d’or n’était qu’un prétexte. Pélias était
un être animé par l’hybris. Or quand un être comme Pélias commet une faute, voire un
crime, le cosmos, incarné par des Dieux répare les choses et rétablit la justice.

Le but de ce mythe est de lutter contre les forces du chaos sans cesse renaissantes afin
que l’ordre l’emporte sur le désordre, le cosmos et l’harmonie sur la discorde. Aucune
personne ne doit s’élever contre les dieux.

Le mythe d’Héraclès

Zeus annonce que le premier descendant de Persée deviendra roi de Mycènes. Par jalousie,
Héra retarde la délivrance d’Alcmène et accélère la naissance D’Eurysthée. C’est ainsi qu’il
deviendra roi a la place d’Héraclès. Héra va en faire son bras droit. C’est à travers lui qu’elle
dictera les douze travaux d’Héraclès dans l’espoir de le faire périr en l’envoyant combattre
des monstres. Or, il se trouve qu’Héraclès va sortir de ses épreuves à chaque fois vainqueur.
L’Olympe tout entier est derrière lui.

- Eurysthée lui demande de rapporter le lion de Némée. La bête invulnérable bondit sur
Héraclès qui le frappe de sa massue en bois d'olivier, l'étouffe à mains nues puis il l'écorche
avec ses propres griffes. Il revêtira la peau de l'animal sauvage après l’avoir lavée.

- Puis Eurysthée lui demande d’aller tuer l’hydre de Lerne. C’est en plaçant un lourd rocher
sur la tête de l’hydre qu’il réussit à en débarrasser le cosmos.

- Eurysthée, qui souhaitait faire un cadeau original à sa fille Admété, enverra Héraclès
conquérir la ceinture de l’Amazone, reine des Amazones. Arrivé au pays des Amazones,
Héraclès demandera à Hippolyté la ceinture. Celle-ci lui donnera de bonne grâce et
provoquera la colère d'Héra qui ne supportera pas une victoire si facile. Elle prendra
l'apparence d'une Amazone et soulèvera les autres contre Héraclès, en prétextant qu'il avait
l'intention d'enlever leur reine. Héraclès, pensant avoir été trompé par Hippolyté, la tuera puis
enlèvera la ceinture de son corps avant de repartir.

- Le roi lui ordonnera de rapporter les Pommes d'or des Hespérides "les filles du couchant". Il
délivrera Prométhée enchaîné et tuera l'aigle qui le tourmentait. Il persuadera le Titan Atlas
d'aller les cueillir pendant que lui-même, aidé d'Athéna, soutiendrait le ciel. Le Titan refusera
de reprendre son fardeau et décidera de remettre lui-même les pommes à Eurysthée. Héraclès
fera semblant d'accepter et demandera à Atlas de le soulager le temps de mettre un coussin sur
sa nuque. Il repartira avec les pommes. Dès qu’Eurysthée a les pommes, il les regarde à peine.
Cela montre qu’il ne cherche que la mort d’Héraclès.

- le roi lui demande de nettoyer l’écurie des bœufs de Géryon. Augias possède d’immenses
troupeaux mais il ne s’est jamais donné la peine de nettoyer ses écuries. Héraclès veut se faire
payer pour nettoyer ses écuries. Il demande un dixième du bétail d’Augias s’il parvient à
enlever tout le fumier en une journée. En quelques heures les écuries sont propres. Cependant
Augias refuse de le payer. Devant le tribunal il jure qu’il n’a jamais promis de récompense à
Héraclès cependant son fils qui a assisté à la scène témoigne en faveur d’Héraclès. Augias
s’empresse de chasser son fils et Héraclès. Celui-ci finira par retrouver le roi et par le tuer.

- la fin d’Héraclès : il tombe amoureux de Déjanire mais elle est promise à Achéloos, qui est
un dieu et un fleuve. Il est capable de se métamorphoser, il prend alors l’apparence d’un
taureau et Héraclès en profite pour lui arracher une corne. Achéloos qui veut absolument la
récupérer se déclare vaincu. Après sa victoire, Héraclès séjourne à Calydon. Lors d’un repas il
tu malencontreusement un des serviteurs. Il se sent coupable et s’exile. Lors de la traversée
d’un fleuve il confit Déjanire à un centaure qui en profite pour tenter de la violer. Héraclès le
tu. Mais il parvient à lui faire croire qu’elle peut avec son sang fabriquer un filtre d’amour. Un
jour, elle se sentit menacé par Iolè, elle comprend alors que son mari risque de lui échapper.
Elle répand sur la tunique d’Héraclès le sang du centaure. Dès qu’il porte la tunique son corps
se met à le brûler. Il demande à son fils, puis à un serviteur de dresser pour lui un bûcher afin
qu’il puisse en finir par le feu purificateur.

La transformation d’Hercule en dieu vient récompenser son travail. En effet, il lutte


contre les forces du chaos. Il a un sens rigoureux de la justice. En effet, il décide de
s’appliquer à lui-même la loi de l’exil car il se sent coupable. Il a un grand sens de la
justice, il punit tous les êtres qui sont immoraux, et qui ne respectent pas l’ordre naturel.
Tous les êtres qui mettent en péril l’équilibre naturel du cosmos seront punis. On peut
donc voir qu’il continu le travail accompli par le roi des Dieux à l’échelle du cosmos. Ils
luttent contre des créatures qui incarnent la renaissance possible du désordre.

Le mythe de Thésée
Thésée est né de l’union d’Egée et d’Aethra. Egée a laissé à son fils sous une lourde pierre
une épée et des sandales. Quand il fut assez grand il partit à Athènes retrouver son père. Au
cours de son périple il rencontre six êtres abominables. Thésée fit un voyage périlleux,
débarrassant la route de ses bandits et de ses monstres dont Sciron, Sinis et Procustes, qui
subirent chacun le supplice et la mort qu'ils avaient infligés aux autres. En arrivant à Athènes,
il chercha son père. Mais deux obstacles se présentent à lui : les pallantides, ses cousins
germains, et la plus redoutable Médée. Elle explique à on mari, le roi d’Athènes, que Thésée
est dangereux. Il se laisse convaincre par sa femme, le roi tente alors d’empoisonner son fils
sans le savoir. Egée aperçoit au dernier moment sur son flanc l’épée royale et les sandales. Il
balaye la coupe empoisonnée et embrasse son fils.

Pour séduire Europe sans se faire voir par Héra, Zeus a pris l’apparence d’un taureau. De cet
union née Minos. Celui-ci épouse Pasiphaé et aura avec elle deux filles : Phèdre et Ariane.
Lors de la mort du roi de Crète Minos devient roi. Minos vole le taureau de Poséidon et ne le
sacrifie pas au dieu. Poséidon pour se venger décide de rendre Minos cocu. En effet, Pasiphaé
va le tromper avec le taureau. Androgée, fils de Minos, se rend à Athènes pour participer une
grande fête. Là bas il fut tué, Minos tient Egée pour responsable et lui déclare la guerre. Une
grande période de sécheresse s’en suivi. Pour résoudre ce problème Egée doit chaque année
envoyer sept hommes et sept femmes dans le Labyrinthe afin qu’ils soient dévorés par le
Minotaure. Thésée fut volontaire. Il réussi à retrouver son chemin à l’aide d’Ariane qui est
folle amoureuse de lui. Grâce à la pelote de fil, il a pu retrouver son chemin. C’est le premier
à sortir vivant de ce Labyrinthe.

Hippolyte, Phèdre et la mort de Thésée.

Thésée, depuis la mort de son père, est devenu roi d’Athènes. Thésée eut un fils avec la reine
des Amazones, Hippolyte. Mais un peu plus tard il se mari avec la sœur d’Ariane, Phèdre.
Mais cette dernière aime son fils. Hippolyte refuse son amour car il n’aime pas les femmes et
de plus il adore son père. Phèdre est folle de rage. De plus, elle craint qu’Hippolyte ne la
dénonce. Un jour, elle casse volontairement la porte de sa chambre, déchire ses vêtements et
fait croire qu’il a essayé de la violer. Hippolyte s’enfuit avec ses chevaux mais au moment où
la route longe la mer, Poséidon fait sortir un taureau. Les chevaux s’affolent et le char se
brise. Hippolyte trouve la mort, Phèdre ne supporte le mensonge qu’elle a inventé pour le
punir. Elle finit par avouer la vérité à Thésée et elle se suicide par pendaison.

Conclusion du chapitre V : mythe de Thésée, Jason, Persée, Héraclès.


Ils pourchassent et terrassent la race des entités maléfiques et monstrueuses qui
symbolisent la renaissance des premières forces du chaos.
Avant-propos

Le mythe d’Ulysse :

Eris, la déesse de la discorde, s’invite au mariage de Thétis et de Pélée. En effet celle-ci n’est pas
invitée car partout où elle va elle sème la discorde. Pour se venger, elle met sur la table une pomme
d’or avec marqué dessus « A la plus belle ». Autour de la table, il y a Héra, femme de Zeus, Athéna,
fille de Zeus et Aphrodite, la déesse de l’amour et tante de Zeus. La prévision d’Héra se réalise et les
trois femmes se battent. Zeus refuse de prendre part à ce conflit. C’est Pâris, fils de Priam, roi de Troie
qui sera chargé de choisir qui est la plus belle. Chacune des déesses tentent de s’attirer ses faveurs.
C’est finalement Aphrodite qui gagne. En effet, elle lui promet qu’il pourra séduire la femme la plus
belle du monde c'est-à-dire, Hélène. Pâris l’enleva c’est ce qui déclenchera la guerre de Troie. La
guerre dura dix ans. Ulysse remporte la victoire par la ruse. En effet, il dépose un cheval de bois sur la
plage, près de Troie. Ce sont les Troyens eux-mêmes qui l’introduisent dans leur cité. Ils pensent que
c’est une offrande des Dieux mais à l’intérieur de ce cheval se trouve des soldats. En pleine nuit, les
guerriers grecs sortent du ventre de la machine de guerre et massacrent tous les Troyens, ou presque.
Cette victoire permet à Ulysse de rentrer chez lui, de rejoindre sa place dans sa famille et son royaume.
Mais son voyage de retour va durer dix ans. En effet, Ulysse doit faire étape sur l’île de Calypso. Cette
divinité secondaire tombe amoureuse du nouvel arrivant. Cependant Ulysse ne souhaite qu’une chose :
rentrer chez lui. Calypso désespéré veut lui offrir l’immortalité et la jeunesse. S’il accepte il devra
rester avec elle. Ulysse refuse.

On peut voir dans ce mythe que Zeus ne souhaite pas prendre part au conflit entre les trois
femmes. En effet, Zeus se doit d’être juste car c’est le principe qu’il défend. De plus il sait qu’à
choisir entre sa femme, sa fille et sa tante, il y laisserait sa tranquillité. C’est pour cette raison,
qu’il choisit un être impartial, Pâris.
A travers le long voyage d’Ulysse, on peut voir que la vie bonne, harmonieuse et la sagesse ne
sont pas données d’emblée. En effet, il faut d’abord passer par le chaos, le désordre avant de
parvenir à la vie bonne remplie de sagesse. Il faut se battre pour parvenir à la vie harmonieuse
au risque, parfois de sa vie.
Calypso aime tellement Ulysse qu’elle ne veut surtout pas le voir mourir, ni vieillir. La
contradiction entre l’amour et la mort est au cœur des mythes.
Pour Ulysse, le but de l’existence humaine n’est pas de parvenir par tous les moyens à
l’immortalité. Il préfère avoir une vie de mortel heureuse qu’une vie d’immortel ratée. C’est
pour cela qu’il décide de rentrer chez lui.

On peut donc voir à travers ce mythe que la vie loin de chez soi est pire que la mort elle-même. Il
vaut mieux avoir une vie de mortel conforme à l’ordre cosmique qu’une vie d’immortel où règne
le désordre. Il faut être lucide, vivre en harmonie dans le cosmos et accepter que la vie de
l’homme est limitée. En effet, l’Homme est le seul être à prendre conscience de l’irréversibilité et
du temps qui passe. Il faut donc accepter de mourir et ne pas avoir peur. Ce qui nous sauve de la
peur de mourir et nous rend ainsi plus libre est la vie bonne.
Chapitre I : la naissance des dieux et du monde.

( Au commencement du monde chaos émerge du néant c’est un abîme qui n’a rien d’humain, c’est le désordre.
Puis Gaïa (terre en grec) sort des abysses. Puis Eros (déesse de l’amour) fait passer des ténèbres à la lumière
toutes les divinités à venir. Puis Tartare qui se trouve dans les abimes de Gaïa apparaît. Tartare correspondrait à
l’enfer. C’est de la que tout va commencer. Ce sont des protagonistes.

Gaïa, à elle toute seule, crée :


- Ouranos (ciel étoilé)
- Ouréa (montagnes)
- les nymphes
- Pontos (« flots marin » c'est-à-dire l’eau salée de la mer).
À partir de là ils peuvent s’unir et donc créer des enfants (=descendance).
Ouranos est constamment couché sur Gaïa, elle est donc constamment enceinte. Il y a la naissance :
- des Titans composés de six femmes et de six hommes
- des cyclopes avec Brontès, Stéropès et Argès. Chacun de ses monstres ont respectivement un pouvoir :
le tonnerre, l’éclair et la foudre.
- trois Hécatonchires : Cottos, Briarée et Gygès )

Ouranos déteste ses enfants car il a peur qu’ils prennent sa place et lui vole Gaïa. Il ne leur
laisse aucun espace par lequel il pourrait sortir du ventre de leur mère. Ils sont relégués au
plus profond de la Terre c'est-à-dire dans le Tartare.
Gaïa n’en peut plus de retenir tous ses enfants au fond d’elle. Elle les pousse à la révolte
contre leur père. C’est Cronos qui aura pour but de punir Ouranos, son père.
Cronos castre son père. De cette castration naisse plusieurs créatures :
- Les trois premières créatures qui naissent du sexe d’Ouranos sont les Erinyes. Elles
s’appellent Alekto, Tisiphoné et Mégère. Ses furies sont les déesses de la haine, de la
vengeance et de la discorde. Se sont des déesses qui appartiennent à Eris.
- Aphrodite : déesse de la beauté et de l’amour. Elle appartient à Eros.
- Les Méliades, redoutable guerrière fabriquent des armes redoutables naissent du sexe
d’Ouranos.
- Géants
La castration d’Ouranos fait naître l’espace et le temps. En effet, Ouranos a tellement eut mal
qu’il s’enfuit vers le haut, il y a donc eu la séparation de Gaïa et d’Ouranos donc de la terre et
du ciel. La création de cet espace permet donc aux enfants de Gaïa de sortir. C’est à partir de
ce moment que le présent se crée. Cependant par cette ouverture le désordre peut régner.

Cronos qui a libéré Gaïa, épouse sa sœur Rhéa. Il mange à chaque fois ses enfants afin de ne
pas prendre le risque qu’un jour ils se révoltent contre lui.
Il a six enfants :
- Hestia (déesse du foyer)
- Déméter (déesse des saisons)
- Héra ( futur première femme de Zeus)
- Poséidon (dieu de la mer)
- Hadès (dieu de l’enfer)
- Zeus (futur roi de tous les dieux)
Rhéa se met à haïr Cronos et demande à ses parents de l’aide pour que Cronos ne mange plus
ses enfants. Gaïa lui conseille de mettre Zeus dans une grotte en Grèce. Pour que Cronos ne se
doute de rien, elle lui fit avaler une pierre au lieu du bébé. Quand il fut plus grand, Zeus,
libéra les cyclopes, les Hécatonchires et les Cent-Bras sur les conseils de Gaïa. Ces derniers
lui offrent le tonnerre, l’éclair et la foudre. La révolte de Zeus et de ses frères et sœurs contre
Cronos et les autres Titans déclenche une guerre. L’univers tout entier est mis en péril. Mais
Zeus finit par l’emporter. C’est donc la première victoire du cosmos sur le chaos.

Le mythe de Zeus :
- Zeus s’est d’abord marié avec Métis qui est la déesse de l’intelligence et de la ruse. De
leur union est née Athéna. Gaïa prévient son petit fils que si Métis à un fils il le
détrônerait. Zeus décida alors d’avaler sa femme. Il demande à Métis de se changer en
goûte d’eau et il la boit. En l’avalant Métis est toujours vivante à l’intérieur de lui.
Donc Zeus est désormais imbattable car il est à la fois le plus fort, le plus intelligent, le
plus sage.
- Zeus épouse ensuite Thémis déesse de la justice. C’est une Titanide. Zeus va avoir des
enfants qui symboliseront l’ordre et la justice. C'est-à-dire des vertus nécessaires à la
construction d’un ordre cosmique.
- Sa dernière et unique femme est Héra. Cependant il a eu de nombreuses aventures
avec d’autres femmes. Héra très jalouse se venge à chaque fois.
Typhon et Zeus :
Zeus attaque Typhon avec sa foudre. Mais il le désarme et Typhon retourne sa faucille contre
Zeus, il lui coupe les tendons des bras et des jambes. Il gît par terre. Zeus va concevoir lui-
même un plan de bataille et il convoque Eros et Cadmos. Zeus promet à Cadmos qu’il pourra
se marier avec Harmonie, fille d’Arès. Muni de la Syrinx de Pan et aidé par Eros, il doit jouer
une musique si douce que Typhon doit tomber sous le charme. Il tombe dans le piège et
s’endort. Cadmos récupère ainsi les tendons de Zeus. Il est prêt pour le vaincre.

Toutes les forces du chaos sont contrôlées et s’il existe encore des débordements ils sont
mineurs et du côté des Hommes. On expédie le temps, le désordre et la mort vers le
monde des humains. Les dieux sont donc à l’abri du chaos.
S’il ne restait pas un peu de déséquilibre, il ne se passerait plus rien. Alors le cosmos
parfaitement harmonieux serait figé, on serait dans l’immobilité. Il faut donc
comprendre qu’il est bien qu’il reste quand même un peu de chaos. Il faut donc allier
cosmos et chaos, c’est sans doute ce que souhaite Gaïa.

Le but ici n’est pas de tuer mais de vaincre l’adversaire en le réduisant à l’immobilité.
Ils veulent éviter que le chaos, le désordre ne l’emporte sur la possibilité de l’ordre c'est-
à-dire l’émergence d’un véritable Cosmos.
Il y a une humanisation progressive des dieux, et une divinisation des humains. En effet,
au commencement, les dieux sont abstraits : ils n’ont pas de corps, de caractère ni de
personnalité. La naissance de la seconde génération des dieux vont faire apparaître des
traits de caractères, des personnalités. Ils ne vont plus être des entités mais ils auront de
véritables caractères. On apprend dans le chapitre I que la naissance des dieux et du
monde naturel ne font qu’un. C’est pour cela que la cosmogonie et la théogonie ne font
qu’un. La cosmogonie, la naissance du cosmos, est une théogonie, une histoire de la
naissance des dieux.

Chapitre IV :

Mythe d’Esculape :
Naissance d’Esculape :
Esculape est le fils d’Apollon, dieu de la musique mais aussi de la science et de Coronis, une
mortelle. Elle n’est pas amoureuse d’Apollon mais d’Ischys. Leur mariage est une insulte
pour Apollon, un manque de respect. Ils offensent les dieux. Apollon châtie le corbeau qui lui
a annoncé qu’il est trompé. Mais il n’en reste pas là. Il transperce Ischys et Coronis. C’est au
moment où Coronis est déposé sue le bûcher qu’Apollon prend conscience que Coronis était
enceinte. Il arrache donc le bébé de son ventre et le confie au Centaure, Chiron, fils de
Cronos. Cet enfant s’appelle Esculape.

Il devient chirurgien, il se met à guérir les vivants mais aussi les morts. Hadès se plaint à Zeus
de voir le nombre de mort baisser. Zeus s’inquiète que les hommes puissent devenir les égaux
des dieux. Esculape se rend maître de la vie et de la mort. Il est donc par cela l’égal d’un dieu.
Bientôt, il n’y aurait plus assez de place pour nourrir les hommes. Zeus foudroie Esculape.
Apollon en apprenant la mort de son fils veut se venger, il tu les cyclopes qui ont donné à
Zeus le tonnerre, l’éclair et la foudre. Zeus décide de l’enfermer. Mais Léto, la mère
d’Apollon supplie Zeus. Zeus, clément le réduit à un an d’esclavage. Zeus qui se doit d’être
juste va immortaliser Esculape en le transformant en une constellation, celle du Serpentaire.
En effet, se sont deux serpents qui ont donné envie à Esculape de devenir chirurgien.

Dans ce mythe on apprend que lorsqu’un homme se prend pour un dieu c'est-à-dire
qu’il prétend avoir le pouvoir de donner la vie ou la mort, il menace l’ordre cosmique.
C’est alors qu’une puissance supérieure doit intervenir.

Le mythe de Sisyphe :
Zeus enlève Egine, la fille du fleuve Asopos. Le dieu du fleuve cherche sa fille mais il ignore
que c’est Zeus qui a fait le coup. Sisyphe, roi de Corinthe, dénonce Zeus. Mais en contre parti
Asopos doit lui donner de l’eau. Asopos pour se venger de Zeus, fait entrer le fleuve dans son
lit. Zeus emporte alors Egine sur une île déserte. Là bas il a eu un fils, Eaque. Zeus veut se
venger de Sisyphe. Alors qu’il est dans son palais, le roi de tous les dieux lui envoie la mort,
Thanatos, pour le conduire en enfers. Mais Sisyphe se rend compte du piège que lui tend
Zeus. Il décide alors d’attacher Thanatos et de le mettre dans un placard. Le monde
commence alors à se bouleverser. En effet, Thanatos enfermé, plus personne ne meurt. Et
donc Hadès cesse de s’enrichir. Arès, le dieu de la guerre délivre la mort et envoie Sisyphe
aux enfers. Mais avant de partir, il demanda à sa femme de ne pas le veiller. Sisyphe se
présente devant Hadès et se plaint d’avoir une mauvaise femme. Il le laisse rentrer chez lui
pour châtier son épouse à condition qu’il revienne après. Mais il ne revient jamais aux enfers,
il restera avec sa femme. Il meurt de vieillesse. A sa mort il intègre le sous-sol et c’est là
qu’Hadès l’oblige à rouler sa pierre.

Nous avons à faire avec Sisyphe à une forme d’Hybris car il met en danger l’ordre de
l’univers. Le supplice est en rapport direct avec la faute : la morale de ce mythe est que
nul ne saurait échapper à son destin c'est-à-dire à la finitude de la condition humaine.
En effet, la vie pour les hommes a un début et une fin et celui qui tente de repousser les
limites prévues par l’ordre cosmique va apprendre qu’une fois arrivé à la fin, le
processus recommence à zéro.

Le mythe d’Orphée :
Orphée participe à l’expédition des Argonautes. C’est Orphée qui les sauve des Sirènes car il
est le seul à couvrir leurs voix maléfiques. Il tombe amoureux d’Eurydice, une nymphe. Un
jour, elle est poursuivie par Aristée, elle se met à courir et ne voit pas qu’elle met le pied sur
un serpent. Elle meurt presque immédiatement. Orphée se décide à aller chercher lui-même
Eurydice en enfers. Il se heurte à d’horribles monstres : Cerbère, l’horrible chien à trois têtes,
les Centaures, les Cent-Bras, les Harpies… par amour pour Eurydice, il est prêt à tout. Il
s’accompagne de sa lyre pour adoucir Perséphone et Hadès. Orphée pourra repartir avec sa
femme si elle le suit sans dire un mot et surtout si, lui ne se retourne pas pour la regarder.
Orphée accepte mais il ne peut s’empêcher de se retourner pour regarder Eurydice. Il n’y a
plus rien à faire, Orphée n’a pas respecté le marché donc sa femme doit rester en enfers.
Orphée ne retombera jamais amoureux mais en plus il ne s’intéressera qu’aux hommes. Il
attire chez lui des hommes mariés. Ces femmes jalouses le déchiquettent vivant.
Nous avons dans ce mythe la contradiction entre la mort et l’amour. Les hommes
cherchent toujours à faire revivre les êtres aimés. Orphée mène un combat contre la
mort pour sauver la personne qu’il aime le plus au monde. Les dieux ont imposé de
telles contraintes à Orphée car ils savaient qu’il n’allait pas réussir sa mission. Les dieux
cherchent à lui faire comprendre que ce qui est derrière est passé, c’est un temps révolu
ce mythe nous montre que notre naissance et notre mort ne nous appartiennent pas.
L’amour voudrait se mettre absolument plus fort que la mort mais selon les grecques
c’est toujours la mort qui l’emporte sur l’amour. Nous avons intérêt a en prendre
conscience dès le départ si nous voulons parvenir à la sagesse.

Le mythe de Déméter :
Déméter, fille de Cronos et de Rhéa, est la déesse des saisons et des moissons. Déméter a eu
avec son frère, Zeus, une fille, Perséphone. Elle est très attachée à sa fille. Un jour, pendant
que sa mère parcourt le monde pour surveiller les moissons, Perséphone joue dans une prairie
avec des nymphes. Zeus a un projet : il veut que sa fille devienne la femme du plus riche de
tous les immortel c'est-à-dire Hadès. Pour arriver à son objectif Zeus demande à Gaïa de lui
faire pousser une fleur magique. Perséphone se précipite dessus mais au moment où elle la
cueille la terre s’ouvre. Hadès surgit de la terre et l’enlève. Ses cris furent si déchirant que sa
mère, Hélios et Hécate l’entendirent. Hécate l’emmène voir Hélios qui a tout vu. Déméter
comprend alors que cet enlèvement était l’idée de Zeus. Elle quitte l’Olympe et descend vers
la terre des mortels. Elle se transforme en une très vieille femme. Déméter se retrouve dans le
palais du roi Célée à surveiller le petit garçon du roi. Métanire et Iambé voyant sa tristesse sur
son visage entreprennent de la divertir. A nouveau dans un rôle de mère, elle veut rendre le
garçon immortel. Cependant sa mère, la reine, surprend Déméter en train de plonger le petit
dans un feu. Déméter laisse tomber l’enfant, il redevient aussitôt mortel. Elle révèle à
Métanire et à ses filles qui elle est vraiment. Privée d’enfant pour une deuxième fois, Déméter
devient méchante. Elle décide que plus rien ne fleurira et ne poussera tant que Zeus ne lui
aura pas rendu sa fille. La faune et la flore meurt. L’ordre cosmique est en danger. Zeus
intervient. Un accord fini par se conclure : lorsque Perséphone est avec Hadès pendant un
tiers de l’année, plus rien ne pousse car Déméter est très triste donc elle ne peut pas travailler :
c’est l’hiver. Dès que Perséphone revient pour retrouver sa mère, c’est le printemps, puis
l’été jusqu’à l’automne. Tous refleurit et repousse.

Ce mythe explique la même chose que les autres mythes du chapitre IV: lorsque
l’injustice entre les dieux prend le dessus, le désordre menace le cosmos. Et c’est à
chaque fois Zeus qui doit intervenir. C’est ce mythe qui donne naissance aux saisons. Il
faut pour faire un univers riche et vivant de la stabilité et de la vie, du calme et de la
fête.