Vous êtes sur la page 1sur 8

LA FLORE

INTESTINALE
Notre microbiote intestinal.

Tout au long de notre vie, plusieurs tonnes d'aliments pénétrent dans


notre corps via le système digestif. Et comme vous le savez, nous
possédons un "deuxième cerveau" situé au sein de nos intestins. Dans
cet endroit "intime" se joue notre Santé et notre Bien-être, reposant sur
un (notre) écosystème: la flore digestive, nommée aussi microbiote
intestinal.

Cette flore est constituée de milliards de bactéries, qui exercent en


permanence un travail CONSIDERABLE au sein de notre
organisme.

Il faut savoir, qu'il existe au sein de notre corps, des bactéries


"amies", des bactéries "ennemies" ainsi que des bactéries dites
"neutres". Lors de stress, d'une alimentation non adaptée ou/et de
traitement antibiotique, les "méchantes" prennent le dessus sur les
"amies" et engendrent des troubles divers et variés.

Afin de rétablir le bon fonctionnement de notre flore digestive, il


existe une solution : la prise de probiotiques, qui sont des bactéries
"amies" de notre équilibre interne.
AUCUN médicament ne peut les remplacer. En revanche, les
médicaments ont besoin d'une flore intestinale "parfaite" pour être
actifs.

Notre flore intestinale est constituée de bactéries et ceci dès notre


naissance.

Le foetus est protégé du monde extérieur dans le ventre de sa mère.


Son intestin est imperméable à tout microbe grâce au méconium qui
est expulsé dès la naissance.

Le nouveau né reçoit sa première inoculation bactérienne au moment


du contact avec le vagin de sa mère. Le Pr Henri Tissier la nomma
"la flore bleue". Cette "flore bleue" est unique, personnalisée,
comme une empreinte digitale. Ainsi, chaque personne possède sa
propre "flore bleue".

Les premières bactéries qui colonisent notre flore s'appellent les


bifido-bacterium, mais le plus important, la "marque" liée au
passage vaginale sera et restera dominante. D'où l'importance de
l'accouchement par les voies naturelles.

La flore bleue est constituée de bactéries bifides. Très rapidement


d'autres bactéries s'y installent. Tout au long de notre vie, des bactéries
tenteront et viendront déstabiliser cette flore d'origine. Il faut donc
tout mettre en oeuvre pour la conserver en bonne santé. Elle évolue en
permanence en fonction de nos propres besoins, de notre
environnement, ... .... alors soyons plus que protecteur avec elle.

Parmi toutes ces bactéries intestinales, il existe diverses souches, les


"dominantes" les "sous-dominantes".

Les dominantes assimilent les nutriments, participent à la fabrication


de la vitamine K et d'autres vitamines par exemple, et jouent
également un rôle dans notre immunité.
Les sous-dominantes, elles, assurent l'effet barrière.

Dans une grande majorité, les bactéries se trouvant dans notre corps
sont des amies, ayant des rôles essentiels et variés comme:

• Renforcer notre système immunitaire


• Transformer certans médicaments pour les rendre plus
opérationnels
• Améliorer la digestibilité des protéines
• Augmenter l'acidité de l'intestin afin d'empêcher l'évolution de
nombreux germes
• Faciliter l'assimilation des vitamines et minéraux
• Dégrader une partie du cholestérol, réduisant ainsi son taux
• Assurer la digestion des aliments non encore transformés dans
l'intestin (ceci se passe au niveau du côlon)
• Activer les phyto-oestrogènes au cours du traitement naturel lors
de la ménopause
• Protéger le tractus urogénital
• ... ... ... ...

Je dirais donc que si la flore intestinale est en bonne santé, le reste du


corps va bien, en revanche si elle est en déséquilibre, le reste du corps
va mal !

Les Probiotiques sont le contraire des antiobiotiques.

Les antibiotiques sont "contre la vie" (anti=contre, bios=la vie).

Les Probiotiques sont la "vie" (pro=pour) !

En effet, l'antibiotique détruit tout sur son passage, aussi bien les
"mauvaises bactéries" (qui est le rôle de l'antiobiotique,
heureusement merci) mais aussi les "bonnes bactéries" (c'est pas
bien !) qui protègent notre organisme.
C'est pourquoi, j'insiste vraiment pour que mes patients
comprennent l'importance de prendre des probiotiques après un
traitement antibiotique.

Les principaux probiotiques:

* Les bactéries lactiques, que sont notamment les lactobacilles, les


bifidobactéries, les streptocoques, produisent de l'acide lactique, qui
n'a rien à voir avec le lait !!!! Heureusement !

* La levure de bière active

* Les bactéries propioniques, qui sont des bactéries "gardiennes"


de notre organisme (le premier rempart de protection), et qui vont
aussi permettre une meilleure prolifération de nos bactéries déjà
présentes au sein de notre organisme. Ces bactéries produisent de
l'acide propionique, un élément naturel biologique nécessaire à la
bonne santé de la flore bifide. Les autres probiotiques n'en fabriquent
pas.

On entend souvent parler également de "prébiotique".

Les prébiotiques, sont les aliments des probiotiques, leur engrais. En


"dégustant" les prébiotiques, les probiotiques vont se multiplier, car,
une bactérie en mangeant ne grossit pas, mais se multiplie !

Les Symbiotiques:

Sont des suppléments alimentaires apportant à la fois Pro et


prébiotiques. Une panacée pour notre microbiote. Ils permettent de
maintenir notre équilibre intestinal, donc, NOTRE SANTE.

* Ils produisent des substances antimicrobiennes


* Ils équilibrent nos défenses immunitaires

* Ils augmentent nos bonnes bactéries dans notre système intestinal

* Ils repoussent les germes nocifs

* ... ... ...

Pour ma part, je préconise toujours des symbiotiques, en faisant une


association probiotiques + prébiotiques.

Quand et à qui conseiller des symbiotiques ?

Pour tous les troubles (Acné, allergies, prise d'antibiotique, colite,


Crohn, rectocolite, déprime, troubles de l'humeur, problèmes digestifs,
eczéma ou autres problèmes de peau, tous les états de fatigue,
problème immunitaire, dans la grossesse, toutes infections ORL,
maladies auto-immunes, dans les intolérances alimentaires et
intoxications alimentaires, lors de la ménopause, dans les mycoses
intestinales ou/et vaginales, lors de stress, cancer, fibromyalgie,
énurésie, ostéoporose, polyarthrite rhumatoïde, SEP, algo-dystrophie,
acidose, troubles de la croissance, troubles du transit, diabète,
hémochromatose, hémorroïdes, troubles du sommeil,
déminéralisation, toutes maladies infantiles, syndrome prémenstruel,
Sida, lors de vaccinations, parasitose, zona, verrues et cors, rétentions
d'eau, obésité, maigreur, anoréxie, ... ... ... ... ... )

Pour tous les Êtres vivants sans exception (Nouveaux-nés, enfants,


adolescents, adultes, personnes âgées)
Quelle que soit votre thérapie (allopathie ou/et médecine dite
"douce"), si votre microbiote intestinal n'est pas en "bon état" de
marche, la thérapie employée ne POURRA pas être performante.

Je donne toujours l'image suivante à mes patients et à mes élèves: les


probiotiques et prébiotiques (les symbiotiques), sont LES
FONDATIONS ET L'ISOLATION DE LA MAISON

La première des choses à faire chez une personne, est de rétablir son
écosystème intestinal. Je considère qu'il ne sert pas à grand chose, de
conseiller un remède homéopathique (donc mettre du chauffage dans
la maison) si le microbiote intestinal n'est pas "parfait" (donc, si votre
isolation au sein de votre maison est défectueux). Vous allez mieux
pendant un certain temps (vous allez avoir chaud dans votre maison)
mais ensuite les troubles vont revenir (donc de nouveau froid !) et
ainsi de suite, c'est une chaîne sans fin.

C'est la même chose avec la médecine allopathique, lors d'une prise


d'antibiotiques ou autres, le Docteur en médecine devrait
PRESCRIRE des symbiotiques adaptés à ses patients, pour permettre
un impact thérapeutique plus important, donc que son médicament soit
(plus) performant. Malheureusement, je connais très peu de Docteurs
en médecine qui "conseillent" les symbiotiques. Sauf les "anciens".

Je me souviens lorsque j'étais enfant, mon médecin traitant me donnait


TOUJOURS de la levure de bière lors d'un traitement
d'antiobiothérapie, afin de préserver un "peu" la flore intestinale.
Aujourd'hui c'est chose devenue (Très) RARE.

Thérapeutes, quels que soient les troubles de vos patients, n'hésitez


pas à conseiller la prise de suppléments alimentaires de probiotiques et
prébiotiques (symbiotiques) avant ou conjointement à tout autre
traitement, ceci est IMPERATIF, FONDAMENTAL, .... ....... pour
la santé du patient.

Quelques probiotiques et symbiotiques de qualité:

* Lactospectrum (Laboratoire Le Stum)

* Sécuril (Laboratoire Yalacta), qui est un propionique

* Ergyphylus (Laboratoire Nutergia)

* Flore protect et probiophyt (Laboratoire Sofibio)

* Probiotic-Nut et Bactéries lactiques vivantes (Laboratoire


D.Plantes)

* Intestilys (Laboratoire Naturalys)

Très important:

Mettre vos symbiotiques ou vos probiotiques au réfrigérateur après


ouverture. A la température ambiante, ils perdent 50% de leur
efficacité.

Les symbiotiques ou les probiotiques ou les prébiotiques (Clin


d'oeil à un ami pour ces derniers), sont utiles également pour les
animaux. Certains vétérinaires, dont le Dr Chollet de Surzur (56-
Morbihan), ainsi que le Dr Auger de Neuville en Ferrain (59-
Nord), connaissent l'importance de ces bactéries pour la santé de
"leurs" animaux !

Réf:
* L'alimentation ou la troisième médecine. Dr Seignalet. Collection
écologie humaine François-Xavier de Guibert

* Le devenir des aliments dans le tube digestif (épuisé)

* Les probiotiques c'est magique. Danièle Festy. Leduc.S éditions.

* Syndrome du côlon irritable. John Elson. Editions Reuille

* Principes d'anatomie et de physiologie. Tortora et Grabowski.


DeBoeck Université.